Le pion dans l’œil du cyclone (variation sur un même thème)

Ce texte a été initié comme une simple réponse sur le sujet précédant, mais il revient encore sur le traitement dichotomique, voire manichéen, des cas Ducharme et Saint-Louis. Cette façon de présenter les choses est sans nuance, sans contexte, et, ce faisant, totalement injustifiée.

On tente encore d’entretenir l’illusion que Saint-Louis serait à lui seul responsable de l’amélioration de certains jeunes joueurs. Ce n’est bien sûr pas le cas. La plus grande qualité de Saint-Louis c’est sa nouveauté, ce qui ne le diminue pas par ailleurs. Ça, et l’absence de pression dans laquelle l’équipe évolue depuis son arrivée. Le congédiement de Ducharme a dédouané tout le monde de toute critique, de toute responsabilité pour l’état lamentable du club lors du départ du coach galeux. À lire et entendre certains, Ducharme aurait été une sorte de demi-dieu qui contrôlait absolument tout et par qui tout passait, et il aurait ainsi aplati le niveau de jeu et d’engagement de tous ses joueurs. Quelle puissance il avait ce Ducharme pour un coach qu’on a décrit comme sans charisme. À son départ il est devenu le paratonnerre parfait qui a attiré tous les blâmes possibles et imaginables. C’était un dictateur qui décidait de tout, n’écoutait personne et dégradait tout ceux qui étaient en contact avec lui. Ses assistants entraîneurs sont soudainement redevenus respectables depuis son départ.

Les joueurs ont entendus tout le monde dire qu’ils étaient bons au fond, et que tout était de la faute de leur ancien coach. Saint-Louis, lui, est arrivé après un tel destructeur sans jugement, le Poutine des entraîneurs de hockey. Comment pouvait-il mal paraître? Surtout qu’en plus, tout était perdu. Lorsque Saint-Louis gagnait lors de sa bonne séquence, les blessés et les Toffoli échangés ne comptaient pas dans l’équation. Cela ajoutait à la grandeur du petit magicien maintenant à la barre du club. Aujourd’hui, après deux défaites cuisantes contre de très bonnes équipes, on invoque les échangés et les blessés, même l’horrible Jeff Petry qui a été le frondeur numéro un impliqué dans la chute de Ducharme. On oublie aussi le retour d’Edmundson en défense pour remplacer Chiarot. Ducharme a eu des alignements plus maigres que celui du CH hier soir, mais dans son cas, ça n’a jamais servi d’excuse. Il était mauvais, c’était indiscutable, comme il semble indiscutable aujourd’hui pour certains que Saint-Louis est le Midas du coaching.

Je me répète, mais lorsqu’en parfaite santé, le CH est un club de milieu de peloton, même avec les départs de Chiarot, Toffoli, Lehkonen et Kulak, des ajouts seront faits pour la saison prochaine. Ceci dit, le club était-il affaibli par les blessures et les échanges hier soir? Absolument. Mais ce club avait connu pire plus tôt en saison avec des blessures simultanées à ses trois premiers gardiens de buts.

Le vrai test pour Saint-Louis sera la saison prochaine lorsqu’il y aura un enjeu et qu’il frappera sa première séquence de défaites, quelques matchs où ses joueurs ne donneront pas l’effort nécessaire. La première fois où il devra rétrograder un vétéran qui ne travaille pas assez, ou qui n’arrive plus à suivre. En d’autres mots, le jour où Saint-Louis coachera vraiment en situation compétitive on pourra commencer à juger sa véritable valeur. Je ne suis pas en train de prédire qu’il échouera. Non. Tout ce que je dis c’est qu’alors il devra faire face au vrai travail de coach. Ce qu’on voit actuellement n’est rien d’autre qu’un long camp d’entraînement et d’évaluation. Les résultats sont secondaires, Saint-Louis l’a répété après les deux derniers matchs. C’est le temps où il est de bon ton de parler du processus car il n’y a pas de pression de gagner.

Ducharme n’a jamais eu cette période de grâce. Lorsqu’il a remplacé Julien il devait gagner pour faire les séries. Il n’y est pas arrivé seul. Ses joueurs se sont levés, en particulier Carey Price. L’automne suivant, il n’y avait plus de Price, plus de Weber, de Danault, d’Edmundson, de Perry et de Kotkaniemi. Les joueurs n’avaient pas le goût de repartir la machine si rapidement après avoir joué du hockey à très haute intensité, surtout pas après avoir perdu autant de joueurs importants. Le résultat a été une débandade collective agrémentée des blessures à la pelle. Les joueurs n’avaient pas le goût de jouer, ils ont laissé tomber Ducharme, les blessures se sont accumulées, les choses sont allées de mal en pis dans une spirale descendante parfaite. Au lieu de prendre une part du blâme les joueurs ont décidé, comme toujours, de pointer le coach du doigt, et ils ont eu sa tête, et en même temps, ils venaient de trouver leur source de motivation pour le reste de la saison, soit de montrer que c’était Ducharme le problème, pas eux. Ainsi ils justifieraient leur moitié de saison catastrophique, et le bénéficiaire de cette dynamique serait le coach remplaçant qui saurait très bien qu’il serait dans son intérêt de participer au discours de disculpation des joueurs. S’il voulait les mettre de son côté. il serait dans son intérêt de blâmer l’ancien système. Ajoutez à cela qu’il y a eu un changement de DG en cours de route, que Bergevin vivait sur du temps emprunté dès le début de saison, et vous aviez une autre raison pour les joueurs de ne rien craindre. Le nouveau DG a congédié Ducharme pour nommer un ami à sa place, alors lui aussi avait intérêt à être positif et à ne rien dire pour défendre Ducharme. Si Bergevin avait signé une prolongation de contrat l’été passé, les choses auraient été bien différentes. Bergevin aurait eu intérêt à aider et défendre Ducharme. Les joueurs auraient su qu’il était solidement en poste et qu’il serait beaucoup plus difficile de tout faire passer sur le dos du coach.

Je n’ai pas souvenir d’un coach ayant eu une première année en poste aussi rocambolesque que Ducharme. Il a remplacé Julien par interim, son club s’est rendu en finale de la coupe, une première en 28 ans. Molson qui voulait congédier Bergevin cet été a eu peur et n’a l’a pas fait. Bergevin toujours DG a donc offert un contrat de trois ans à Ducharme, et le jovialiste de Molson a accepté par lâcheté. Résultat des courses, Bergevin lui n’a pas obtenu de prolongation, contrairement à son coach, un non sens absolu. Par le fait même, ces décisions incongrues de Molson ont affaibli la chaîne d’autorité. Au-delà de ça, Bergevin avait pris deux très mauvaises décisions lors des deux années précédentes, l’offre hostile à Aho qui n’avait aucune chance de réussir. Un geste qui montrait un fort manque de jugement et qui a ultimement mené à la perte d’un récent choix, 3e au total du club, en Kotkaniemi. Ensuite, il a offert de manière beaucoup trop émotive un contrat complètement exagéré et injustifié à Gallagher. Ce contrat a frustré Danault qui voulait aussi une prolongation et qui se savait bien plus important à l’équipe que l’unidimensionnel Gallagher qui profitait en plus de jouer avec lui. Danault a donc quitté après d’excellentes séries laissant un trou béant dans l’alignement et des responsabilités fortement accrues pour Suzuki cette année. La position de Bergevin était donc légitimement très affaiblie. Oui il avait redressé le repêchage du club ces dernières années, mais au niveau de la gestion des contrats il a fait preuve de graves manques de jugement. Il vivait sur du temps emprunté et le manque de courage de Molson a permis à la situation de pourrir.

Le vrai responsable, au fond, c’est Geoff Molson et son obsession de faire les séries à chaque année. Il a décrété un “reset” en 2018, et deux ans plus tard il le déclarait terminé, ce qui était totalement insensé. De plus, l’offre à Aho allait à l’encontre de l’idée de “reset” et Molson a clairement eu son mot à dire dans cette histoire. Il a donc très mal appuyé son DG, et ça explique sûrement l’actuelle direction bicéphale du club avec Gorton qui est là pour supporter Hughes et éviter les crampes au cerveau coûteuses. Le moins que je puisse dire c’est que j’ai digressé par rapport à mon intention initiale de défendre encore une fois Ducharme et de calmer l’enthousiasme débridé par rapport à Saint-Louis. Ceci dit, ma digression montre que tout est lié dans une organisation, et que c’est une accumulation de mauvaises décisions qui mène à une catastrophe comme celle qu’on a vue cette année et que dans toute cette histoire le pauvre Ducharme n’a été qu’un pion pris dans l’œil du cyclone. Mettre le désastre qu’a été cette saison sur ses seules épaules est un pur non sens. La responsabilité est multiple et ce qu’on voit actuellement n’est que la suite de l’histoire avec de nouveaux visages, sauf l’ineffable Molson qui est toujours là, mais qui semble avoir compris qu’à la base il était le plus coupable de tous.

394 avis sur « Le pion dans l’œil du cyclone (variation sur un même thème) »

  1. Déclaration intéressante de Jon Cooper à propos du CH et de Martin Saint-Louis. Ça souligne un aspect que je tente de mettre en relief depuis l’arrivée de Saint-Louis pour expliquer le changement de performance du club, bien au-delà du système de jeu. Je cite Cooper:

    « On peut voir qu’il est en train de mener cette équipe dans la bonne direction, d’ajouter le pilote du Lightning. Le Canadien travaille plus fort dorénavant ; lors du match en Caroline [jeudi soir], le club avait un retard de trois buts, mais a dominé 14-2 au tableau des tirs en troisième période… Le Canadien n’abandonne jamais, et ça démontre une chose : ce que Martin fait avec cette équipe est en train de fonctionner. »

    On en revient à l’effort et à l’attitude des joueurs. Si un joueur décide de ne plus travailler fort, qu’est-ce qu’un coach peut faire? Tolérer ce manque d’effort, tenter de convaincre le joueur d’en donner plus. S’il n’y a pas de résultat positif, le coach passe à l’aspect punitif, puis les choses peuvent mal tourner. Saint-Louis est encore au stade ou ses joueurs travaillent tous. Certains pour se justifier par rapport au congédiement de Ducharme. Certains par affinité avec Saint-Louis, et d’autres, les Dauphin et Schuneman car ils ont finalement une bonne chance de jouer dans la LNH. Mon idée c’est que Saint-Louis a un compte en banque de bonne volonté qui est plein à ce stade-ci. Toutefois, le solde de ce compte ne pourra que diminuer avec le temps et la capacité de Saint-Louis de maintenir le solde élevé, avec l’aide de Hughes, déterminera le succès qu’il aura dans le futur.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-04-01/canadien-lightning/jon-cooper-se-souvient-de-martin-reggie-st-louis.php

  2. Ceux qui se questionnaient à propos de Joshua Roy:

    Il y a bien sûr sa forme physique non-optimale à l’époque et une possible question d’attitude (si on en juge les articles qui racontent comment il s’est pris en main).

    … mais il y a un autre grain de sel. J’avais entendu dire il y a longtemps que Roy ne parlait pas anglais du tout, ce qui était une embuche . Il a avoué dans une entrevue que c’était un gros défi alors qu’il jouait pour les Sea Dogs. Et j’ai lu que ca lui a mis des bâtons dans les roues car il ne comprennait pas les consignes avec Team Canada. J’ai bien essayé de retrouver cet article sur le web sans succès durant ma courte pause du diner.

    Est-ce que ca doit disqualifier un prospect? Bien sûr que non. Mais si il échoue ses entrevues à cause de ca, ca s’ajoute au reste. Les décideurs peuvent penser que l’adaptation sera difficile. De nos jours, ils sont même rares les Russes qui ne baragouinent pas un seul mot d’anglais.

    et est-ce vrai qu’il ne comprend pas du tout l’anglais? Je ne le sais pas. Un de ces quatre, j’essaierai de retrouver ces articles.

  3. Roy comprend bien l’anglais et le parle pas si mal pour un jeune originaire de la Beauce (voir lien). Je pense que l’aspect plus important est la proximité de sa famille. Ce ne sont pas tous les jeunes qui ont la même facilité à quitter le giron familial à 16-17 ans. La Beauce est à deux heures de route de Sherbrooke. Il peut voir sa famille régulièrement. Ça l’aide sûrement. En plus il est dans un milieu francophone. La beauté dans son cas c’est que ce sera la même chose à Laval ou Montréal. Il n’y a donc pas de problème pour lui de comprendre les directives en anglais. Il n’est pas très fluide quand il parle cette langue, mais il fonctionnel et ne fera que s’améliorer.

    https://www.tsn.ca/radio/montreal-690/roy-my-condition-is-way-better-than-last-year-1.1771143

  4. D’accord avec le sujet de cet article Opeth. D’ailleurs, à moins de me tromper, Ducharme ne s’est pas adressé aux journalistes depuis son congédiement. Ce sont des ratés sympathiques disait une chanson de Charlebois…lol. J’en ris encore tellement c’est plein de vérité que cette petite citation. C’est Claudine Monfette (Mouffe) qui avait composé les paroles de “Ordinaire” et Charlebois en avait fait la musique. Difficile de ne pas sympathiser avec Ducharme.

  5. C’est vrai que Ducharme a vécu un gros 12 mois, mais ce n’est pas la première fois qu’on voit ce pattern.

    Guy Boucher a été à une victoire de la finale à ses premières saisons à Tampa et Ottawa (défaite en double prolongation en plus!), a manqué les séries l’année suivante et a été congédié alors que son équipe était dernière à la troisième année. Deux fois le même cycle.

    J’aimerais aussi connaître l’espérance de vie d’un coach suite à une changement de DG. Ça doit pas être très long.

    L’effet wow d’un nouveau coach c’est pas nouveau non plus.

    Bylsma qui gagne la Coupe après avoir remplacé Therrien. Ses Pingouins n’ont atteint qu’un fois le top 4 dans les 5 saisons suivantes malgré qu’ils alignaient le meilleur joueur au monde (ok, il y a eu quelques blessures).

    Changement de DG: pouf! Bylsma est congédié.
    Mike Jonhston a une première saison correcte, puis un départ difficile à sa seconde année : il est congédié.
    Mike Sullivan s’amène: pouf! deux Coupes en deux ans. Ils ont gagné une ronde depuis.

    (Bylsma (qui était un génie pendant quelques années) se serait d’ailleurs fait sortir de Buffalo parce qu’il ne parlait pas assez aux joueurs et qu’Eichel ne voulait pas signer de contrat avec lui comme coach – https://buffalonews.com/sports/sabres/report-eichel-wont-sign-extension-if-bylsma-remains-coach/article_e7f93787-a9fe-50a5-92bf-3d60078e1d4b.html)

    Craig Berube a joué le même coup en menant de équipe de dernière place au moment de son arrivée directement championnat. Il a gagné 2 matchs (pas rondes, matchs) de séries depuis.

    Darryl Sutter a gagné 2 Coupes (et 10 séries!) dans ses 3 premières années à LA. L’équipe a rien fait en 3 ans après.

    Bref, ce qui lui est arrivé est peut-être “injuste”, mais je donne des bonnes chances à Ducharme de retravailler derrière un banc.

    Je suis certain que si Bergevin n’était pas au bout du rouleau et qu’il resté, Ducharme aurait fini l’année et entamée la suivante.

  6. @ opeth

    De la façon que tu décrivais, en début de texte, ce que pensait certaines personnes de Ducharme, je voyais une excellente description du style de John Tortorella.

    Le style de Ducharme est justement le contraire. Quand tu performes dans le junior comme lui à performé c’est que tu es un communicateur hors pair, tu es capable de vendre ton style de jeu et les joueurs y adhèrent puisqu’ils savent que c’est gagnant à tout le moins performant.

    Il a été parachuté dans une organisation sans âme, sans véritable leader même s’ils ont tenu tête jusqu’à la finale de la coupe Stanley, un parcours poudre aux yeux et nous en voyons les résultats aujourd’hui.

    Je suis persuadé que Ducharme savait dans quoi il embarquait et que son siège était éjectable.

  7. Je ne pleure pas pour Ducharme personnellement. La gars a maintenant son avenir financier assuré, mais l’argent n’est pas la source du bonheur, même si ça enlève des soucis. Mon problème c’est qu’on en beurre beaucoup trop épais dans le supposé contraste Saint-Louis/Ducharme. Le premier n’est pas un génie et le second n’est pas un cancre. Saint-Louis a l’avantage de sa réputation d’ancien joueur vedette qui a dû travailler fort pour y arriver. Au final il est peut-être un coach plus complet que Ducharme, surtout sur le plan humain. Il me semble clair qu’il a plus de charisme. Ceci dit, il a encore beaucoup à prouver. Je ne souhaite pas qu’il se plante, au contraire. C’est juste le jugement à courte vue des journalistes, commentateurs et partisans qui m’embête, à tout le moins la grande majorité d’entre eux. Le problème au Québec avec le CH c’est que presque tout relève du court terme. On parle de long terme lorsqu’on y est forcé.

  8. Hors sujet et je m’en excuse…c’est juste que quand je lis Réjean Tremblay qui se permet encore de critiquer la fermeture du Canadien aux journalistes et que ça semble bien mieux avec la nouvelle direction…ça me donne des boutons…lol. Je viens de regarder une vidéo où on voit plusieurs exemples de ce qui se passe ailleurs dans la ligue…et si on réagit de la même manière à Mtl, c’est le drame national…bonne écoute…
    https://www.youtube.com/watch?v=l5tT5oV1DWQ

  9. La nouvelle direction du CH et le nouveau coach ne reçoivent que des fleurs depuis leur arrivée en poste, et ce, dans un contexte où il n’y a pas de pression de gagner et où le club ne peut pas tomber plus bas. C’est la beauté des congédiements, on remet les compteurs à zéro, tout est beau, et les journalistes jouent le jeu en acceptant une trêve dans les critiques. Je l’ai dit, la vraie histoire commencera lors du premier match de la saison l’an prochain. Tout ce qu’on voit actuellement est un tournoi d’exhibition avec contact.

    Ceci dit, c’est vrai que Bergevin avait perdu son côté plus aimable de ses premières années. Son émotivité a toujours été son talon d’Achilles, et avec le temps, il contrôlait cette émotivité de plus en plus mal. Aussi, on ignore la dynamique réelle avec Molson et le groupe de proprios du club. Je persiste à penser que l’idée de l’offre hostile à Aho ne vient pas de lui. On a qu’à relire une deses déclarations la journée où l’offre a été annoncée:

    « Quand tu fais une offre comme ça, c’est qu’on a vu une position vulnérable. L’offre, avec la compensation et les jeunes que nous avons, nous avons réalisé que c’était notre meilleure chance d’avoir le joueur. »

    Il utilise le pluriel en disant “on” a vu une position vulnérable. Ça revient à dire “nous avons vu”. Il parle de quelque chose issu d’un groupe d’au moins deux personnes. Pensez-vous vraiment qu’un DG de la LNH est une personne qui est au courant de la situation financière de tous les autres proprios de la ligue? Non. Cela relève beaucoup plus du propriétaire. Donc, toute l’histoire de cette offre hostile remonte fort probablement à Geoff Molson, le jovialiste impatient, mais c’est Bergevin qui est blâmé pour ça aujourd’hui.

    Il y a des rumeurs qui courent voulant que Hughes voudrait être agressif cet été sur le marché des joueurs autonomes cet été, on parle de Giroux, Letang et Bergeron. Ce ne sont probablement que des vœux de journalistes qui veulent de la nouvelle, mais si c’est vrai, ce sera la preuve que rien n’a changé au royaume de Geoff Molson. Il donnera encore et toujours le mandat de faire les séries à son DG au détriment du processus naturel. Si c’est le cas, Hughes ne sera rien de plus qu’un Bergevin sans les bagages accumulés au fil du temps. Finalement, il sera peut-être là le vrai “reset” de Molson. Changer de DG pour effacer comme par magie toutes les gaffes d’impatience des 15 dernières années.

  10. Quelques réflexions.

    — Les derniers génies du coaching dans la LNH qui m’ont été donné de voir ce sont Jacques Lemaire et Roger Neilson. Le premier en créant des systèmes de jeu calqués sur le système hypermoderne aux échecs (positionnement différent en fonction des zones de jeu, étouffer la mobilité de l’adversaire, réduction de l’espace de jeu, etc.) et le second par l’utilisation de la vidéo pour déchiffrer le jeu de l’adversaire, l’utilisation en temps réel derrière le banc d’écouteurs avec micro pour communiquer avec les entraîneurs-adjoints sur la passerelle, etc.

    — Comme l’écrivait Marshall McLuhan, quelques 40 ans après que Freud avait dit la même chose (mais en d’autres mots) : « The medium is the message ». Et le « medium » ici c’est le coach. Ducharme comme « medium », ça ne passait plus auprès de la majeure partie des joueurs. Pourquoi? Allez savoir. Nous ne sommes pas dans la chambre, dans l’avion, dans l’autobus, au restaurant après les matchs, au centre d’achats avec les joueurs ; on suppose, on extrapole, on spécule à partir de ce qu’on croit être des « indices » rapportés par des journalistes qui eux aussi supposent, extrapolent, spéculent — on ne pisse plus dans les oreilles des journalistes comme dans le temps.

    Pendant ce temps, Martin Saint-Louis chante du Plastic Bertrand : « Ça gaze pour moi, hou hou hou hou… ».

    Tant mieux pour lui.

    — Gorton et Hugues. Des vendeurs, des politiciens à la mode — ils ne révolutionnent rien, ils ne sont pas des initiateurs de nouvelles tendances fortes ; ils veulent juste surfer la nouvelle vague initiée par des clubs comme Tampa, Floride et Caroline. Ils ne sont pas en avance sur leur temps, ils sont de leur temps. Oui, bien sûr, c’est une amélioration par rapport à Marc « une fois en série » Bergevin, mais c’est pas un changement de paradigme non plus — on ne passe pas de la physique de Ptolémée à celle de Newton, on va dire.

    D’ailleurs, ils doivent leurs meilleurs coups directement à Bergevin et son équipe ; les échanges et signatures qu’ils ont faits ont été rendus possibles grâce au travail de Bergevin et consorts : Kulak, Toffoli, Chariot, Lekhonen, Harris, Montambault sont tous issus du travail de Bergevin/Timmins et tutti quanti.

    — Il y a un éléphant dans la pièce. Il a de grosses pads, un égo et un genou aussi gros. Nommons-le : Price. Que fait-on de ce gars-là? Hugues et Gorton doivent-ils faire une job à la Tonya Harding avec son autre genou? Que faire avec un goaler qui décide habituellement de commencer à être bon après les Fêtes? L’échanger? Quel directeur général serait assez idiot ou fou (ou les deux à la fois) pour prendre le contrat pharaonique, l’athlète magané et sa femme qui en mène large? Dommage que Cliff Fletcher ne soit plus le DG des Maple Leafs…

  11. Les joueurs ne voulaient plus entendre Ducharme ou ils étaient sur le blues post finale de la coupe et perte de Price, Weber, Danault, Edmundson et Perry? Je ramène mon exemple de l’équipe nationale italienne de soccer. Ils gagnent l’Euro à l’été 2021, et sont éliminés de la coupe du monde en qualifications quelques mois plus tard, même coach, même voix, même style de jeu et mêmes joueurs. La différence? Ils étaient rassasiés et n’avaient plus le même ressort, la même envie de gagner, et avec leur statut de champions européens, ils pensaient malgré eux que ce serait facile.

    Ce que dit le presse italienne fait penser à ce qui se dit du CH au Québec.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/1871657/soccer-italie-qatar-coupe-monde-elimination-macedoine

  12. Tampa ne se sont pas présentés pour vraiment jouer, gardien substitut en plus, très frustrant de voir le CH accumuler deux points de classement nuisibles au bien de l’équipe. L’art de se tirer dans le pied. C’est très frustrant après l’effort de merde qu’ils donnaient auparavant.

  13. @ opeth

    Difficile de voir le CH gagné quand nous savons qu’il doit perdre pour un meilleur repêchage.
    Mais difficile de ne pas se réjouir de voir un jeune centre de 22 ans Suzuki, l’avenir du CH, prendre le match en main et sortir gagnant.

    Le CH possède son centre de grand talent en Suzuki pour des années à venir. Il faut que ce jeune joueur, qui semble un leader pour prendre en main le club, montre la voie à suivre aux autres joueurs émergents comme Caufield, Romanov et autres.

    Oui, plate pour le repêchage, mais combien plaisant de voir un jeune vrai centre de talent pour des années à venir. Et Suzuki, à son jeune age, semble être un leader qui montre l’exemple sur les efforts et la feuille de pointage.

    Comment ne pas se réjouir de voir un vrai jeune centre de grands talents qui prêche par l’exemple pour des années à venir.

  14. Bon, je vois que je me suis répété souvent dans mon dernier commentaire mais depuis le temps que l’on veut un vrai centre de talent numéro 1 à Montréal, réjouissons nous, nous l’avons en Suzuki.

  15. Je seconde Mikel! C’est bien beau la loterie, mais ça me semble encore mieux des victoires morales qui vont aider la confiance des jeunes (et moins jeunes) pour l’an prochain. Ils doivent savoir qu’ils ont une chance contre tout le monde et les défaites honorables ne donnent pas la même confiance.
    C’est pas comme si on risquait de perdre notre choix top 10 aux mains des coyotes pour quelques victoires…

  16. Rem Pitlick. Comment diable deux équipes (Nashville et Minnesota) accepteraient de perdre un tel joueur au ballotage?

    Vous savez quoi? La meilleure chose qui pouvait lui arriver, c’est de se retrouver sous les ordres de Martin St-Louis et ca explique peut-être en partie son éclosion:
    il peut le prendre en modèle et s’en inspirer car leurs histoires ont beaucoup de ressemblance.

    Chaque match, j’épie chacune de ses présence. Je regarde où il regarde, j’évalue sa prise de décision avec/sans la rondelle, j’étudie son bâton, j’observe ses chevilles, la direction dans laquelle pointent ses pieds…
    Sa mécanique de patinage, l’utilisation de son corps en protection de rondelle…

    …et je lui trouve peu de défauts.

    Il a de bonnes mains, une excellente accélération, il est intelligent, possède un bon lancer qu’il décoche rapidement, et il joue du hockey rapide.

    Tellement que ca me semble irréel. Pourquoi une équipe le mettrait au ballotage?
    Depuis le début que je me dis que moi, amateur assis dans mon salon, je dois sûrement me tromper. Deux équipes ont déjà abdiqué et accepté de le laisser pour rien.

    Je ne me fie jamais trop à la production des joueurs dans mes évaluations.
    Pour moi, si le fondamental est là, la production va suivre (et vice versa).
    Si il y a une dychotomie entre les deux, j’aime mieux me fier au fondamental.
    Mais dans le cas de Pitlick, la production y est. Un bonbon de plus.

    Depuis qu’il s’est joint au CH, il a 21 points (dont 7 buts) en 33 matchs.
    Ca veut dire une projection de 17-18 buts et une cinquantaine de points par saison. En date d’aujourd’hui son % de but/lancer est de 17% alors je considère qu’on peut s’y fier. La dernière fois qu’on en a parlé, il était au-dessus de 30% ce qui est impossible. Donc on dirait bien que Pitlick est un bon joueur de 2e trio.

    À titre de comparaison, qui chez le Canadien a fait 18 buts et une cinquantaine de points lors des dernières saisons complètes?
    Jonathan Drouin, Alex Galchenyuk, Tomas Plekanec. Pas si mal, non?

    J’ai visité les forums des Predators et du Wild pour comprendre:
    Mon hypothèse, c’est que comme son diminutif coach, Pitlick a recu une étiquette qu’il a du mal à se débarasser.
    Comme St-Louis, il vient de se faire octroyer sa première vraie chance à 25 ans… et si il s’inspire de son coach, il pourrait bien en profiter pour enlever cette étiquette et assurer sa place en LNH.

    À propos de l’étiquette:

    Pitlick a été ignoré à sa première année d’éligibilité au repéchage.
    Je crois qu’il venait d’avoir 18 ans et faisait alors 5’7″ et 150 livres.
    Il complétait sa première année en USHL avec seulement 16 points en 47 matchs… un joueur quelconque.

    Cependant, il connu une progression fulgurante dans tous les domaines.
    Premièrement, il a pris 2 pouces et une vingtaine de livres à chacune de ses 2 années suivantes (!?!?) puisqu’il enregistre maintenant 5’11” 195 livres.
    C’est quand même rare de voir ca.

    À sa deuxième saison en USHL, il domina outrageusement avec 89 points en 56 matchs.
    Ses plus proches poursuivants avaient 66 pts. Plus du tiers en moins!!
    Cette année-là, les Preds le choisirent en 3e ronde (76e au total).
    Il faisait alors 5’9″ 175 livres, ce qui était toujours petit pour les standards LNH.

    Avec des nominations pour plusieurs prix, Pitlick venait de se construire une réputation de bon patineur explosif, extrêmement rapide et avec de grandes qualités offensives.
    Ca incluait son tir précis, qu’il décoche rapidement.
    Par contre, il négligeait sa défensive (une fiche de seulement +6, malgré sa production monstrueuse) et on lui accollera ce défaut jusqu’à récemment… même avec le Wild.

    Alors voilà… mon explication en ce moment est que l’image de Pitlick fut longtemps terni par:
    – sa taille (négligeant sa poussée de croissance tardive)
    – son rang de repéchage
    – son âge
    – et sa réputation de ne pas savoir jouer au hockey en défensive.

    De toute manière, chez les Preds, Pitlick n’aura pas eu la chance de se faire valoir.
    Il était derrière des vedettes et vétérans indélogeables du côté gauche, dont Forsberg, Arvidson, Haula, etc.
    Chez le Wild, il était anonyme malgré ses 11 pts en 20 matchs.
    Quand on n’est pas repéché avec fanfares, c’est souvent ce qui arrive.
    Son ballotage ne créa aucun remous.
    Ils excusèrent cela par la profondeur du Wild, indiquant que c’est un problème de riche que de perdre un Rem Pitlick au ballotage.
    À la lecture de la nouvelle, plusieurs fans s’interrogeaient sur ce joueur quasi inconnu. Les autres répétaient faussement qu’il était petit.

    Un autre truc est que Pitlick est un ailier naturel je crois.
    Mais dans la USHL, son coach a eu la bonne idée de le mettre au centre parce qu’il était si dominant.
    Ca lui permettait de couvrir plus de surface et d’être plus impliqué en tout temps (ses paroles exactes).
    Il fut alors repéché comme un centre et évalué comme tel avec le Wild.
    Avec le CH, il est utilisé plutôt à l’aile.

    Quel est le futur de Pitlick?
    D’habitude, un joueur atteint son apogée à 27 ans.
    On peut donc penser qu’il continuera à s’améliorer pendant encore 2 ans et maintenir ce niveau pour qques années supplémentaires.
    Incroyable que Lekhonen soit échangé contre un Barron et choix de 2e tour… alors que Pitlick soit obtenu gratis.

    Personnellement, je n’ai rien noté de catastrophique dans son jeu défensif.
    Peut-être que son contact avec St-Louis sera salutaire en lui donnant la confiance et la reconnaissance dont il avait besoin pour se hisser à un autre niveau.

  17. @JohnPaterson, je vois que vous analysez un joueur sous bien des aspects auxquels je n’aurais pas pensé. C’est excellent comme analyse en fait. Je suis à l’étranger présentement et je ne vois pas beaucoup de hockey. Je reviens au Qc demain et je serai chez moi mardi qui vient. Ça me permettra de regarder de plus près le jeu de ce joueur…et de quelques autres. J’avoue que j’y vais plus par feeling quand je regarde un joueur et que j’essaie de l’analyser. À son premier camp j’avais été impressionné par Suzuki. C’était la même année que le premier camp de KK et je le trouvais supérieur à KK…mais on l’a retourné dans les mineures assez vite. Le temps m’a pas mal donné raison dans le cas de Suzuki. Je le voyais dans ma soupe comme on dit. Bien hâte de revoir le hockey en direct…merci pour notre analyse…impressionnant. Je pense que je pourrais faire la même chose mais dans un autre domaine…lol.

  18. Qu’est-ce qui pouvait donner plus de confiance qu’un parcours jusqu’en finale la saison passée? Caufield a bien fait en séries, si on se fie sur cette théorie, sa confiance en début de saison aurait dû être au plafond. La réalité c’est que son parcours en séries n’a eu aucun impact sur son rendement la saison suivante. Il a coulé comme le reste du club. Alors ne venez pas me dire que des victoires sans signification actuellement vont rendre ce club et ces joueurs meilleurs l’an prochain. Ça n’a rien à voir.

  19. Malgré ma frustration de voir le CH gagner pour rien hier soir, je dois souligner un bon premier match de la part de Jordan Harris. On a pu voir la mobilité, et, pour un premier match à ce niveau, une bonne vitesse de réaction. Ce n’est qu’un match, mais j’ai aimé ce que j’ai vu. Sa stature est un peu frêle à l’oeil, il faudra voir comment il s’ajustera au jeu physique et aux avants plus imposants que lui. Il est clair qu’il devra gagner des batailles avec sa tête et sa vitesse plutôt par la force brute. Il devra faire du judo le long des bandes. Ceci dit, il sera intéressant de le voir aller d’ici la fin de la saison.

  20. Opeth, avec votre analyse de Harris, vous me donnez le goût de regarder plus de matchs…même s’ils ne veulent plus rien dire. C’est comme si on assistait à un long camp d’entraînement. Même si ça ne veut rien dire, certains ne voudront pas perdre leur poste alors que d’autres voudront impressionner au point de faire parti de l’équipe en début de saison à l’automne.

  21. Seattle et Arizona tentent d’enrayer le sabotage effectué par les joueurs du CH. Les deux concurrents du CH pour la dernière place ont tous deux gagné aujourd’hui. Les Montréalais sont donc de retour au dernier rang.

    Sinon, on parle beaucoup de Joshua Roy, avec raison, mais il y a un autre espoir du club qui se démarque dans la LHJMQ. Il s’agit du choix de fin de 2e ronde du CH l’an passé, le centre Riley Kidney. Ce jeune vient d’avoir 19 ans, il est donc 4 mois et demi plus vieux que Roy, mais présente une visage d’adolescent. IL n’est clairement pas mature physiquement. Il y a beaucoup de progression possible de ce côté avec la maturité et le conditionnement approprié. Il est maintenant 3e compteur de la LHJMQ avec 84 points en 54 matchs. Il joue au centre et est plus un passeur qu’un buteur (26 b et 58 a). Il est en progression dernièrement avec 17 points à ses 8 derniers matchs. Si comme je le pense c’est un joueur qui peut beaucoup progresser physiquement, le CH aurait là un autre très bon prospect.

    Parfois pour qu’une équipe émerge, elle n’a besoin que de quelques bons repêchages de suite avec des choix hors de la 1e ronde qui deviennent de très bons joueurs. L’exemple des Bruins est celui qui me vient en tête, en quatre repêchage, de 2003 à 2006, ils avaient repêché quatre joueurs top-6 hors de la 1e ronde, Bergeron, Krejci, Lucic et Marchand. Tout ça sans compter Phil Kessel repêché 5e au total en 2006, et qui a rapporté à Boston Tyler Séguin et Dougie Hamilton.

  22. Que pensez-vous de Jesse Ylonen ? Son temps de glace devrait être supérieur. Il me semble que son coup de patin est tellement fluide qu’il survole la glace. Et son lancer ! Toujours acharné en échec-avant. Dans la LAH, il joue régulièrement en prolongation et crée beaucoup de chance de marquer. Pourquoi n’est-il pas plus utilisé par St-Louis avec le CH ?

  23. Dur de dire pourquoi Ylonen ne joue pas plus pour le moment. Ceci dit, je pense qu’il confirme qu’il va s’établir l’an prochain avec le club, avec KK, Romanov et probablement Harris, ça fait quatre joueurs de la LNH issus du repêchage 2018. Bien sûr le cas KK a tourné au fiasco pour des raisons de gestion qui n’ont rien à voir avec le repêchage. On peut aussi regretter le choix de KK au lieu de Brady Tkachuk ou Quinn Hughes, mais je me souviens très bien qu’à peu près personne ne prônait le choix de Tkachuk en 2018. Alors c’est facile aujourd’hui de dire qu’il aurait dû être le joueur choisi, mais en 2018 il n’était pas un choicx séduisant wt le CH courait toujours après son fameux premier centre. La transaction pour Suzuki n’avait pas encore été conclue, et Suzuki allait avoir besoin de temps pour prouver sa valeur. Pour ce qui est de Quinn Hughes, il produit offensivement, mais demeure limité en défensive par sa petite taille. En rétrospective il aurait été un meilleur choix que KK, mais encore là, facile à dire après.

  24. Selon ce que l’on voit d’Ylonen, il semble être un clone adéquat de Lekhonen! Ce qui serait excellent.

  25. Pour ma part je crois que ce n’est même plus une question Ylonen est un joueur de la NHL. Il a le patin, l’intelligence et le tir pour jouer en haut ca ne fait aucun doute. Et pour l’instant il réussi à produire malgré un temps de jeu limité. Reste à voir si il maintiendra cette production. J’ai bien hâte de voir le plafond de Ylonen et comme Rexterras, Ylonen me fait pensez a Lekhonen mais avec peut-être un peu plus de finition autour du filet que ce dernier.

    Puisqu’on parle de recrue, Emil Heineman vient de signer sont contrat d’entrée avec le Canadien. Il ira probablement rejoindre le rocket pour la fin de la saison/série et j’ai bien hâte de le voir allez dans la AHL celui-là.

    Et toujours dans la thématique de recrue prêt de la NHL, quelqu’un sur le blogue qui suit le Rocket peut me parler de Raphel Harvey-PInard. J’ai l’impression qu’à toute les fois qu’on parle de recrue prêt à faire le saut avec le club d’ici peu (ou de prospect tout court) on l’exclue d’emblée de la discussion. Pourtant quand je regarde sa production il a une production tout a fait légitime il me semble pour une première saison complète en AHL et il démontre même une progression intéressante alors que si je ne me trompe pas après avoir connu un lent début de saison il produit à près d’un point par match depuis 2 mois. Ce qui est plus que Ylonen et sensiblement la même production que Phoeling avant qu’il ne rejoigne le Canadien.
    Alors pourquoi exclut-on RHP des discussion quand on parle des prospects du CH. Il y a-t-il une faille importante dans son jeu qui fait qu’il ne réussira probablement jamais à percer (le processus comme JohnPaterson parle souvent) ou on l’oublie tout simplement.

    P.S. désolé pour la longueur du message mais simplement terminer en vous disant que je suis un lecteur assidû de ce blogue. Même si je participe rarement aux discussions, par manque de temps ou par gêne quelque fois, j’adore vous lire et les discussions sont souvent de haut calibre, très loin de ce qu’on retrouve sur d’autre forum oû c’est assez pathétique par moment (c’est dure de croire que des adultes puissent écrire certains commentaires d’aussi bas niveau). Bref tout ça pour dire merci à tous, et particulièrement à Opeth pour cet excellent blogue.

  26. De ce que j’ai vu de lui à Laval et Montréal, Ylonen a plus de potentiel offensif que Lehkonen. Il est plus cérébral que Lehkonen et joue avec la tête plus haute, alors que Lehkonen était une machine d’échec avant et d’effort continu, mais pas très bon avec la rondelle sur son bâton. J’ai l’impression que Ylonen est le genre de joueur qui gagnera à jouer avec de meilleurs joueurs. À Laval il semblait incapable de vraiment élever ses compagnons de jeu. Il n’a pas cet aspect dominant où il va créer des jeux par lui-même. C’est plus un complément à de bons joueurs qui peuvent l’alimenter ou faire quelque chose de ses passes. Il est aussi plus rapide et a un meilleur lancer que Lehkonen, mais il n’a pas l’intensité, le caractère infatigable de ce dernier.

  27. Voilà les pensées que j’ai écrites à propos de Harris. Je n’ai pas eu le temps de les compléter:

    J’aurais voulu regarder un peu plus Harris hier pour sa soirée de grande première, mais je recevais pour le souper à la maison… je regardais donc la télé à partir de la salle à diner, au travers de la cuisine et du salon… sans le son. Avec ma vue baissante, il a fallu que je me lève souvent pour distinguer le 54 du 64 à cette distance.

    Harris m’a impressionné. Je croyais qu’il serait nerveux ou intimidé comme Barron l’a été. Mais non. Harris semblait en confiance. Je croyais aussi qu’il allait jouer 10-12 minutes max… finalement, il a été employé pour 15 minutes, signe que les coachs ont apprécié.

    Comme le dit Opeth, il semble léger sur patin et c’est encore plus vrai contre des adversaires de la LNH. En effet, Harris concède 2 pouces et 30 livres à Romanov (un exemple comme ca). C’est pour cette raison que j’imaginais une utilisation limitée: c’est-à-dire que j’ai peur que des adversaires lourds ou rusés n’en fassent qu’une bouchée en le déplaçant d’une seule main pour lui enlever la rondelle ou le mettre en trouble. Le Lightning n’étant pas très physique (outre le trio de Maroon), ca ne sera peut-être pas pareil contre une autre équipe. On verra.

    Alors qu’on dit que son patin est sa plus grande qualité (je ne le contredis pas, Harris est un très bon patineur) il reste encore de la place à amélioration car ses poussées ne sont pas maximales. Donc il a le potentiel de devenir encore plus rapide! Il bouge bien ses pieds, d’où il génère sa vitesse et sa mobilité.

    On voyait hier que ca allait vite pour lui. Un signe révélateur: lorsque ca va vite, on ne peut pas utiliser autant notre vision périphérique. On l’a vu quelques fois ne pas reconnaitre une passe latérale parce qu’il avait une vision en tunel sur la rondelle. C’est OK, c’est l’adaptation. J’ai lu ses déclarations d’après-match et il a avoué que ca allait vite comparé à la NCAA. Pour Barron, la marche était moins haute entre la AHL et la LNH.

    On voit qu’Harris est créatif. Il l’a bien démontré hier même si ca n’a pas abouti. Lorsqu’il sera à l’aise, je crois qu’il sortira qques lapins de son chapeau.

    Je lui ai trouvé deux défauts lors des deux matchs de séries éliminatoires NCAA que j’ai regardés. Hier, je les ai encore perçus:
    – Le premier, c’est qu’après un jeu, il a tendance à admirer sa passe ou à admirer le jeu qu’il a créé (au lieu de continuer à jouer). Ainsi, il ne retraite pas assez vite à sa place ou ne va pas se positionner dans un endroit qui lui permettrait de supporter l’action. Au lieu de cela, il arrête et admire le développement… jusqu’à ce que la situation change drastiquement et qu’il se rende compte qu’il n’est pas au bon endroit. Hier, ca a donné des surnombres. J’attribue cela à de l’immaturité.
    – Le deuxième détail à corriger, c’est que Harris “accepte” de défendre en étant du mauvais côté de la rondelle. Il devrait travailler plus fort pour toujours se placer entre le porteur et le filet. Ne pas se contenter.
    Ces deux détails, ils pouvaient les rattraper en NCAA… mais il n’aura pas ce luxe dans la LNH. Alors j’imagine qu’il va se brûler une couple de fois et apprendre.

  28. Je suis allé faire un tour sur le Twitter de Mathias Brunet et lu son texte du jour. Ça continue de tripper très fort sur Saint-Louis et Hughes et à trouver tous les torts possibles à Bergevin. C’est drôle, Hughes n’a pas repêché un joueur à date, et tout ce qu’il a obtenu, il l’a fait en échangeant des joueurs obtenus pour rien par Bergevin. Il y des limites à voir le monde en noir et rose. Bergevin a fait des erreurs et je les ai relevées ici avec emphase, mais ces erreurs étaient toutes au niveau de la gestion des contrats. Qu’on le veuille ou non, depuis 2016 le CH a rétabli son repêchage. Sergachev, Mete, Pezzetta, Poehling, Kotkaniemi, Romanov, Ylonen, Harris et Caufield sont des joueurs de la LNH, et Fleury et Primeau ont de bonnes chances de le devenir aussi. Ça fait au moins neuf joueurs en quatre ans, peut-être onze, et je n’ai même pas inclus Struble, Norlinder, Dichow et Harvey-Pinard dans la liste. Puis la récolte de 2020 et 2021 est aussi très prometteuse. Si Gorton et Hughes peuvent juste poursuivre dans cette veine, ce sera déjà très bien. Ah oui, j’ai aussi oublié de mentionner que c’est Bergevin qui est allé chercher Nick Suzuki.

    Je n’en peux plus de lire les conneries qui s’écrivent sur Bergevin. Celui-ci a commis des gaffes, il était usé dans son rôle après plus de huit ans en poste avec Molson qui poussait toujours pour faire les séries à chaque année, mais il n’est pas l’incompétent rétrograde dépeint par plusieurs. J’ai bien hâte de voir ce que Gorton et Hughes vont faire cet été. Est-ce qu’ils tenteront de prendre des raccourcis pour s’assurer de faire les séries dès l’an prochain, ou bien s’il vont laisser leur imposante banque de jeunes joueurs maturer, quitte à rater encore les séries? Ce qu’ils feront en dira beaucoup, car si la course pour faire les séries à chaque année reprend de plus belle, ça voudra dire que rien n’a vraiment changé et que Molson continue de penser au tiroir-caisse avant toute chose et mets la pression sur ses gestionnaire en ce sens.

  29. Pour ce qui est de Harvey-Pinard, c’est vrai qu’on en parle peu, probablement car il a été repêché à 19 ans en 7e ronde et qu’il n’a pas un style élégant. Selon moi il va jouer pour le CH, peut-être même la saison prochaine. C’est un joueur responsable et très travaillant. Il accumule des points, mais est aussi fiable en défensive, très responsable, et sait où se placer quand il n’a pas la rondelle. Il mène le Rocket avec un différentiel de +22. À titre de comparaison, Ylonen est à -13 cette année avec Laval avec 11 matchs de moins de jouer. Avec 11 matchs de plus, à ce rythme, il serait à -16, soit 38 d’écart avec RHP.

    J’ai regardé de nombreux matchs du Rocket cette année. RHP fait penser à Gallagher sur la glace par sa taille et son ardeur au jeu, mais il est différent de Gallagher. C’est un joueur plus complet avec une meilleure vision du jeu, meilleur passeur. Ceci dit, même s’il ne craint pas d’aller devant le but, il n’est pas aussi kamikaze que Gallagher et est moins bon buteur.

  30. Vous avez vu le cas Troy Terry blessé sérieusement au visage par le taupin Jay Beagle lors d’une bagarre à sens unique? Tout ça découlait des actions du jeune Trevor Zegras, qui avait compté un autre but en montant la rondelle sur sa palette comme à la crosse, puis en insistant contre le gardien en harponnant pour lui faire perdre la rondelle en fin de match lorsque son club menait 5-0. Ça découlait aussi de la vieille mentalité du hockey de réprimer ce qui semble excessif par la violence.

    Cet épisode montre le danger des bagarres à poings nus. Il y en a un qui va mourir sur la glace un jour. L’autre élément qui me semble problématique est ce type de but où un joueur monte la rondelle sur sa palette et défie ainsi les règles traditionnelles du lancer. On est plus au hockey, on est à la crosse.

    Je comprends que c’est spectaculaire. Je comprends aussi qu’il faut être habile pour réussir cette manœuvre, encore plus dans le flot du jeu comme Zegras. Ceci dit, ça demeure quelque chose qui s’écarte du principe de base du jeu qui implique de pousser la rondelle à partir de la glace que soit pour un lancer ou une passe. Il y a aussi une règle qui empêche un joueur de transporter la rondelle autrement qu’à partir de la glace. Lorsque la rondelle vole dans les airs on peut la frapper, mais porter la rondelle sur sa palette est contre l’essence du jeu, même s’il faut un haut niveau d’habileté pour le faire.

    La ligue a déjà modifié ses règlements pour contrôler la courbure des palettes. Il me semble qu’interdire ce type de manœuvre irait dans l’esprit du jeu. J’entends déjà les jeunes crier au meurtre et dire que ce serait tuer le talent. Je ne suis pas d’accord. À la limite on pourrait interdire cette manœuvre derrière la petite ligne rouge ou le gardien ne peut pas toujours voir ce qui se passe. Ça enlèverait le côté un peu déloyal de cette façon de faire. Il a des règles qui sont là pour maintenir un principe de base du sport, comme, par exemple, au basketball où un joueur ne peut faire plus de trois pas avec le ballon sans le dribler.

    Il me semble que ne pas transporter la rondelle sur sa palette devrait être une règle analogue. Les défenseurs de ce geste diront que l’interdire est de punir l’habileté, moi je dis que le talent doit s’exprimer dans l’esprit du jeu, pas en gagnant un avantage indu. Si on revenait aux palettes droites et aux bâtons rigides en bois, cette manœuvre serait probablement impossible. Revenons à l’esprit de base du hockey. Zegras a assez de talent pour marquer des buts et déjouer des joueurs selon l’esprit du jeu.

  31. Je lève la main … mais comme toi je trouve bizarre ce silence assourdissant. En passant, la défaite contre Ottawa fait du bien à mon Tanhkathon!

  32. Grosse défaite hier, bonne partie à regarder et content du résultat. Un choix dans les 3 premiers serait super et en plus grosse discussion à venir avec le possible retour de Price et l’incertitude du retour de St-Louis.

  33. Bon! Encore une fois, ce blogue n’est pas seulement en mode lecture. Je veux bien écrire, mais si j’ai l’impression d’écrire mon journal intime je vais oublier ça.

    Deuxième bon match pour Harris. Je lisais ce matin un commentaire comme quoi le CH avait son meilleur groupe de jeunes défenseurs depuis Desjardins, Brisebois, Schneider et Odelein et il s’inquétait déjà de ne pas pouvoir tous les garder tellement ils vont coûter cher après leur contrats de recrues. C’est bien sûr très prématuré comme souci. N’empêche que ce serait un beau problème à avoir.

    Je suis bien sûr heureux du résultat du match d’hier. Martin Saint-Louis pourrait faire face à ses premières décisions un peu plus difficiles. Hoffman et Armia mériteraient d’être retirés de l’alignement. Ceci dit, les garder dans l’alignement aide à obtenir des défaites sans faire exprès, alors c’est un dilemme…

  34. Pour Pronger, il a seulement exprimé du gros bon sens. Un agent de joueur devrait s’assurer que ses clients comprennent la planification financière. Un joueur de 4e trio qui joue 5 ans dans la ligue peut assurer son avenir financier s’il gère son argent intelligemment. 5 x 0.75 M$ US = 3.75 M$ US. En dollars canadiens ça donne 4.7 M$ x 50% = 2.3 M$ net. Si le gars vit avec 50,000$ par année net, il lui reste environ 2 M$ en banque et s’il a investi son capital intelligemment et prudemment, à un rendement de 5% annuel, il a encore 2.3 M$ en encaisse après 5 ans. Commencer sa vie à 30 ans avec une telle somme nette en banque est un énorme avantage par rapport à un universitaire qui gagne 100,000$ par année et qui pait environ 40 % d’impôt. Ça fait 60,000$ net par année et s’il est économe il peut mettre 30,000$ en épargne. À ce rythme, avec de bons investissement de son épargne, il peut espérer accumuler 500,000$ en 10 ans, peut-être 800,000$ les 10 années suivantes, et 1.2 M$ les 10 autres années suivantes. Vers 55-60 ans, il aurait 2.5 M$ en épargne, et ce en ayant maintenu un train de vie modéré. Un joueur de 4e trio qui joue 5 ans en LNH peut avoir ça vers 27-30 ans. Il peut donc retourner aux études tranquillement s’il le désire, et vivre très confortablement s’il se trouve un bon emploi régulier par la suite.

  35. Barron commence à peine à se dégêner! Il patine bien, fait de bonnes passes et peut jouer robuste. Son but hier soir était très beau! Toute une façon de briser la glace en LNH. J’ai hâte de le voir, lui et Guhle réunis.

    Jesse Ylonen hhhmmm je ne suis pas convaincu. Il n’a pas les aptitudes nécessaires pour jouer en défensive et il n’est pas assez bon pour se tailler une place sur les deux premiers trios. En plus, il ne va pas dans le traffic. Ce n’est pas mon genre de joueur. Hier, St-Louis l’a mis sur le powerplay et ca a exposé ses défauts (j’hésite à écrire “une certaine incompétence”) à mon avis. Je sais qu’il n’a que 22 ans… Si le CH n’était pas en mode tanking, Ylonen serait à la bonne place à Laval.

    Celui qui me décoit, ca demeure Poehling. Je m’attendais à plus de ce joueur; j’avais dit que si il réussissait, il deviendrait un “Brock Nelson”. hhmm ca ne sera pas le cas. Il est l’un des seuls joueurs qui n’a pas connu une résurgence sous St-Louis. Son jeu est brouillon mais au moins il travaille fort.

  36. @Opeth
    Je trouve plutôt ironique que dans la même entrée, vous semblez critiquer le geste de Beagle à l’endroit de Terry comme découlant de la “vieille mentalité du hockey”, pour ensuite critiquer le but de Zegras parce que ça défie “les règles traditionnelles du hockey”. Le vieux/traditionnel, c’est bon ou pas? :-p

    Pour ma part, je ne vois aucun problème avec les buts de type “la crosse”. Je ne vois pas trop en quoi c’est contre l’essence du jeu ou c’est déloyal. Le joueur transporte la rondelle avec son bâton, à partir de la glace, et n’amène pas la rondelle au-dessus de la limite permise (soit les épaules). Je ne vois pas en quoi ça donne un avantage indu au joueur qui fait ça. Avec la rondelle en équilibre sur la palette, il est très facile de faire perdre la rondelle au porteur : un simple petit coup sur le bâton et le tour est joué. C’est d’ailleurs une des raisons pourquoi cette manoeuvre est peu tentée. Ce n’est pas comme fermer la main sur la rondelle (et la transporter), qui donne alors un avantage indéniable au joueur, car il devient très difficile de lui enlever la rondelle.

    D’ailleurs, il y a des articles à ce sujet dans le livre des règlements de Hockey Canada…
    QUESTION :
    Un joueur peut-il effectuer une feinte ressemblant à un coup de crosse?
    RÉPONSE :
    Oui, pourvu que la rondelle qui se trouve sur la lame du bâton ne soit pas soulevée ou transportée au-dessus de la hauteur des épaules. Si elle l’est, l’arbitre arrête immédiatement le tir. Lorsque la rondelle quitte la lame du bâton, elle ne peut être plus haute que la barre horizontale.

    …et de la LNH :
    (24.2) The lacrosse-like move whereby the puck is picked up on the blade of the stick and “whipped” into the net shall be permitted provided the puck is not raised above the height of the shoulders at any time and when released, is not carried higher than the crossbar
    (80.1) Cradling the puck on the blade of the stick (like lacrosse) above the normal height of the shoulders shall be prohibited and a stoppage of play shall result. If this is done by a player on a penalty shot or shootout attempt, the shot shall be stopped immediately and considered complete.

    Le fait que le livre des règlements mentionne explicitement ce type de manoeuvre et lui donne des balises signifie, à mon avis, qu’elle ne va pas à l’encontre de l’esprit du jeu.

  37. Bon ben…revenu au Qc depuis 2 jours j’ai pu enfin écouter un peu de hockey en direct. J’ai bien aimé le jeu de nos deux jeunes, Barron et Harris. Il n’y avait pas de panique dans leurs prises de décisions. Étrangement, Romanov devient le plus vieux du groupe de jeunes. Si on réussit à ajouter Mailloux à cette brigade défensive à l’automne et qu’ils montent tous en puissance dans les années à venir c’est réconfortant. Est-ce qu’un ou quelques uns d’entre eux devront passer par Laval? C’est fort possible mais déjà qu’ils goûtent à la LNH les stimulera au plus haut point. Qu’on leur laisse faire quelques erreurs au débuts et qu’on les protège avec les grands frères comme le décrivait un article il y a quelques jours dans un quotidien montréalais me semble une bonne approche.

    Non mais quel beau but de Barron hier soir…coup de patin à reculons qui lui permettait quand même de se rapprocher du filet…rarement vu ça aussi fluide. Du bonbon. Harris qui était coincé entre plusieurs pourchassants adverses et qui réussit à sortir la rondelle de l’embuscade…superbe.

    On ne peut demander à ces jeunes de tout transporter sur leurs jeunes épaules mais c’est de très bon augure. Je vais, bien sûr, continuer à regarder ces matchs (sans importance pour le classement) qui ont quand même une certaine importance pour le rôle futur de nos jeunes.

    Caufield, quand il est en confiance, est un pur poison pour l’équipe adverse. Il a le compas dans l’oeil ce jeune. J’aime beaucoup Anderson, même s’il ne marque pas beaucoup. J’aime mieux son style énergique à celui d’un énigmatique Armia. Ylonen n’est pas très gros mais il semble avoir de bonnes feintes lui aussi.

    Ces défaites honorables vont fort probablement nous permettre d’aller chercher encore plus de talent lors du prochain repêchage…à suivre…

  38. @provencal

    La manœuvre de type jeu de crosse est clairement permise. Je ne remet pas ça en cause. Je dis juste que selon moi le règlement devrait être modifié pour l’interdire. Je pense que c’est contre l’esprit du jeu et que les nouveaux bâtons en composites facilitent cette manœuvre, même si elle demeure difficile. Je me répète, mais avec un bon vieux bâton en bois rigide, un bon vieux PMP, cette manœuvre est pratiquement impossible. Pas pour rien qu’on ne voyait jamais ça avant les bâtons en composite. On a interdit les courbes trop prononcées dans les palettes, on devrait faire la même chose avec cette manœuvre. L’esprit du jeu de hockey et de passer et de lancer la rondelle à partir de la glace. C’est mon opinion. Je sais que je suis minoritaire et que la majorité trippe sur cette manœuvre, mais je persiste à penser que c’est contre l’esprit du jeu.

  39. @Kataway

    Guhle va graduer à Montréal avant Mailloux. Le CH n’a pas voulu faire signer de contrat de recrue à Mailloux, alors il va retourner junior. Je suis d’accord pour le retourner junior l’an prochain car le jeune n’a presque pas joué depuis deux ans. Ceci dit, à un moment donné, la direction du CH va devoir faire comprendre aux journalistes qu’il est temps de passer à autre chose avec Mailloux, que le passé est le passé, que le jeune s’est amendé et qu’il est temps de regarder vers l’avant et de cesser de revenir sur cette histoire. Si la direction du CH est incapable de fermement tirer cette ligne, elle devra échanger Mailloux car ce sera invivable d’avoir ces curés de journalistes appeler Mailloux au confessionnal à chaque disponibilité médias.

  40. L’idée d’évoquer le réglement n’était pas pour mettre en exergue la légalité de la manoeuvre, mais plutôt sa légitimité. On ne parle pas d’une manoeuvre qui “tombe dans un trou légal” (comme toutes ces lois qui ont été élaborées avant la venue d’internet), mais d’une manoeuvre qui a été identifée et balisée, ce qui signifie qu’aux yeux des dirigeants du hockey, elle n’est pas contraire à l’esprit du jeu. À tritre de contre-argument, vous pourriez avancer que c’est aussi le cas pour les combats et les passes avec la main (permises en territoire défensif…), et que ces actions sont loin de l’esprit du sport (surtout les combats…) même si elles sont réglementées. Et vous auriez raison.

    À ce propos, je trouve un peu mince l’argument que ” l’esprit du jeu de hockey est de passer et de lancer la rondelle à partir de la glace”. Est-ce à dire que les buts marqués en frappant la rondelle au vol ou en déviant sur un ou plusieurs obstacles suite à un geste délibéré du marqueur (p. ex. lancer de derrière le but sur un joueur en avant du but afin que la rondelle soit redirigée dans le but) sont contraires à l’esprit du jeu? Je respecte votre optinion, mais ça me semble plutôt conservateur comme façon de percevoir le hockey.

    Enfin, l’argument des anciens bâtons ne tient pas la route. Nous ne sommes plus dans les années 50. Le hockey d’aujourd’hui est très différent de celui d’autrefois avec toutes les avancées techniques (p. ex. au plan de l’équipement), technologiques (p. ex. les reprises vidéo) et personnelles (p. ex. les programmes d’entraînement). Le jeu s’est complètement transformé et il y a plein de choses “normales” aujourd’hui qui étaient impossibles à l’époque. Est-ce qu’elles ont pour autant dénaturer le sport? Cet argument sonne un peu comme de dire que les GPS vont à l’encontre de l’esprit des voyages en voiture, car avant il fallait planifier à l’avance notre itinéraire avec une bonne vieille carte.

  41. J’avais oublié Guhle…désolé…vrai qu’il va passer avant Mailloux. Et pour les curés…ouin…on devrait s’inspirer de la période de la révolution tranquille et les foutre tous à la porte.

    Pour la manoeuvre Michigan…transporter la rondelle avec le hockey…ça prend un méchant frustré pour s’en prendre violemment aux joueurs qui maîtrisent cette façon de faire. Si ton manque de talent te transforme en matamore, tu devrais changer de sport. Vrai qu’il ne faut pas ajouter une couche de moutarde quand ton équipe est en avance par 5-0 mais il y a eu manquement grave dans cette attaque pour carrément blesser un joueur, pour lui faire perdre peut-être une carrière. C’est le frustré qui devrait être sorti du jeu et non le contraire. Ma position est directe et crue mais j’y crois. Le hockey n’est pas de la boxe. Et, encore là, à la boxe, il y a des règlements…poids, gants et plein d’autres choses…j’en ai fait ado. Alors qu’on ne fasse pas chi*r avec cette espèce de goon qui a fait SA loi et qu’ensuite qu’il vienne dire que c’est l’autre qui l’a agressé. Pure foutaise. L’autre s’est avancé vers lui mais il a gardé ses gants…signe qu’il ne voulait pas se battre. C’est le goon qui a fauté sur toute la ligne. Et qui devrait être puni en conséquence.

  42. Provencal

    Vous avez droit à votre opinion, mais la mienne tient dans le fait que porter la rondelle est contraire à l’esprit du jeu, que ce soit avec sa main, son corps ou son bâton. Pour moi, dès que la rondelle est portée pour plus d’une seconde, c’est contraire à l’esprit du jeu. Comme les trois pas sans dribler au basket, ou toucher avec le ballon avec la main au soccer. Faire dévier une rondelle au vol n’est pas la porter. C’est mon opinion. Le hockey ne pas la crosse.

  43. En passant, j’ai bien spécifié que j’étais contre les combats à poings nus. C’est un miracle qu’aucun joueur de la LNH ne soit mort de ça à date. Ceci dit, sans combats, il faudrait un bien meilleur arbitrage contre les coups salauds et des suspensions beaucoup plus longues.

  44. J’aime le michigan.

    Il y a d’autres reglements que je changerais bien avant.
    Ncaa: Le joueur doit signer avec l’équipe qui l’a repéché.
    Banir les batailles (comme les autres sports)
    Eviter les reprises vidéos pour les hors jeu quand c’est pour des millimetre.
    Etre plus sévère avec les suspensions des joueurs et les amendes a 5k.
    Dans les séries, les arbitres doivent continuer a appeler les punitions.

  45. Très beau but de Justin Barron. Cela dit, il s’est avéré impressionnant en contrôle de rondelle sur cette séquence. Cela faisait des lustres que je n’avais pas vu ce genre de jeu à Montréal; depuis le temps de Markov ?

    Jordan Harris montre de belles choses également.

    Je n’ai pu m’empêcher d’observer la même chose dans les deux cas : ils paraissent frêle sur patin à première vue . Je me disais qu’ils devraient nécessairement gagner en charpente pour espérer percer un jour dans la LNH ou devenir des défenseurs plus complets.

    J’ai consulté leur statistique

    Justin Barron 6.02 195 lbs
    Jordan Harris 5.11 185 lbs

    Pour ensuite les comparer avec un défenseur étoile d’aujourd’hui, afin de me donner une idée rapide du standard d’aujourd’hui

    Cale Makar 5.11 187 lbs

    Les 3 ont sensiblement le même âge.

    Strictement du point de vue physique, peut-on dire qu’ils sont prêts pour la grande ligue ? Considérant que le comparatif demeure un défenseur offensif, rapide et mobile.

  46. «les passes avec la main (permises en territoire défensif…), et que ces actions sont loin de l’esprit du sport»

    Provencal, je suis d’accord avec tous vos commentaires, mais la passe avec la main permise en zone défensive est un règlement à mon avis légitime. C’est pour empêcher une équipe en difficulté dans sa zone de stopper le jeu immédiatement.

    Un règlement que je supprimerais est celui qui stipule qu’une punition et un avantage numérique se terminent quand un but est compté. De même que le règlement voulant qu’une punition annoncée est supprimée quand il y a un but lors d’un arrêt de jeu retardé.

  47. Bon texte de Mathias Brunet aujourd’hui sur Harris et Barron. Il néglige toutefois de souligner que Barron est 16 mois plus jeune que Harris. Au début de la vingtaine ça compte. Où en sera Barron dans 16 mois? C’est-à-dire à la fin de la saison prochaine. En complément, Mathias souligne aussi qu’avant le repêchage 2018, très rares étaient ceux qui voulaient Brady Tkachuk. Ceci dit, j’ai fait ce commentaire sur ce fil le 4 avril 2022 à 11 h 36 min, allez voir. Je ne pense pas que Mathias vienne lire ce blogue, mais il est vrai que ses propos recoupent souvent ce qui se dit ici avant. Je suppose que c’est normal pour un blogue issu de la fermeture du sien et qui parle des mêmes sujets.

  48. Les règlements…et surtout ceux qui devraient subir une cure de rajeunissement. Pourquoi tolérer les doubles échecs devant le but des gardiens? Il arrive souvent qu’on voit un joueur sortir de là amoché à cause de ce genre de coup par derrière. On punit un bâton à la hauteur des mains avec sévérité et on laisse faire le double échec avec le bâton…Le bâton devient une arme utilisé de cette façon. Et c’est quand il n’est pas utilisé en plein visage comme ça s’est déjà vu. La différence de poids entre défenseurs et attaquants est souvent plus que notable. Il est déjà difficile de s’approcher du gardien. Si, en plus, il faut manger des bouts de bois pour avoir la chance de marquer un but…Il n’y a qu’au hockey qu’on voit de tels gestes et rien n’est fait pour les enrayer. On détruit la beauté de ce sport…c’est affreux comme solution de vente du produit. Et si on mettait à l’amende le proprio du club pour les gestes posés par un de ses joueurs? Et pas des peanuts…de vraies amendes…des salées en plus. Jeu de mots mais bon…vous comprenez.

  49. Le 6 avril 2022 à 16 h 49 min, opeth a dit :
    Je ne pense pas que Mathias vienne lire ce blogue, mais il est vrai que ses propos recoupent souvent ce qui se dit ici avant.
    =======================================
    Nous sommes au moins deux qui ont émis ce commentaire il y a quelques jours (semaines?)…pourquoi ce serait impossible? M. Brunet doit sûrement fouiner partout pour trouver des sujets d’articles. Il n’y a rien de mal à venir piger ici. Quand ça recoupe des idées qu’on émet ici…hum…c’est quand même flatteur.

  50. Je n’ai pas lu l’article de Matthias mais ce n’est pas le souvenir que j’ai du repéchage 2018…

    Tkatchuk attirait beaucoup l’attention et une majorité d’intervenants sérieux le décrivaient comme un incontournable au 3e rang.

    À preuve, selon cet article de la LNH elle-même, le troisième rang était destiné à Tkatchuk ou Zadina (ex eaquo):
    https://www.nhl.com/news/2018-nhl-mock-draft-final-rasmus-dahlin-no-1/c-299112416

    Les journalistes que je lis favorisaient grandement et unanimement Tkatchuk. C’était leur choix au 3e rang. Ca ne me tente pas de Googler tout ca. Mais je prends à témoin cet article sur Sportsnet:
    https://www.sportsnet.ca/hockey/nhl/2018-nhl-mock-draft-brady-tkachuk-canadiens-no-3/

    Donc, de toute évidence, Tkatchuk ne représentait pas un choix “rare” au 3e rang. Tellement que j’avais décidé de faire de plus amples recherches à son sujet (une chose que je fais rarement). Tout ca pour finalement apprendre des choses “pas gentilles” à son propos, dont qu’il n’est pas le crayon le plus aguisé de la boîte (si vous voyez ce que je veux dire)… alors j’aurais passé mon tour tout comme l’a fait le CH. Je ne leur jetterai pas la pierre si c’est ce dont l’article de Matthias traite. Il y a la rumeur que Tkatchuk a complètement raté son entrevue avec le CH, tellement qu’ils auraient décidé de passer leur tour. Ca arrive.

    (Personnellement, mon choix — et je ne m’en suis jamais caché que ce soit ici ou ailleurs, incluant sur le blogue de Matthias — c’était Evan Bouchard que j’adorais regarder jouer. Il n’a pas fini de se développer en tant que joueur mais je pensais qu’il deviendrait meilleur plus vite… on verra l’an prochain, une cohorte atteignant une sorte de maturité après 5 ans à ce que l’on dit)

  51. On trouvera toujours des références pour justifier un joueur plus qu’un autre dans un repêchage assez serré, mais j’ai le même souvenir que Mathias, Tkachuk n’était pas un choix populaire, du moins au Québec et chez les fans du CH. Il était le plus vieux joueur du repêchage et avait obtenu des stats offensives pas mauvaises, mais qui laissaient douter à Boston University. Shane Bowers repêché l’année précédente au rang #28 en fin de 1e ronde, mais seulement six semaines plus vieux que Tkachuk avait eu un point de plus et deux fois plus de buts pour la même équipe. Bowers, aussi repêché par Ottawa, végète aujourd’hui dans la AHL dans l’organisation de Colorado. Tout ça pour dire que si Tkachuk n’avait pas eu un père et un frère avant lui, il y a de bonnes chances qu’il serait sorti plus loin.

    Il était vu comme un joueur rugueux aux habiletés limitées pour un choix top-5 et à cause de son âge, avec moins de potentiel de progression. Tkachuk a fait mentir ses détracteurs, grand bien lui fasse, mais c’était loin d’être un choix sûr pour un top-5. Comprenez-moi bien, c’était un choix très sûr pour faire un ailier de 2e trio, son plancher était haut en ce sens, mais son plafond paraissait bas pour un choix top-5 où on cherche des avants de premier trio. Encore une fois, Tkachuk a fait mal paraître ceux qui ne voyaient pas en lui un futur ailier de premier trio. Je pense qu’il en est un, même si à date ses stats sont limites pour le qualifier d’ailier de premier trio. Il n’a que 22 ans. Il va encore progresser et les Sens devraient aussi devenir un meilleur club. Si c’était à refaire, il est clair que le CH l’aurait choisi devant KK, Zadina et même Quinn Hughes. Surtout que Tkachuk se serait établi plus vite et aurait signé une prolongation plus tôt dans son contrat de recrue, comme Suzuki l’a fait l’automne passé. On aurait évité la vengeance des Canes pour l’offre stupide à Aho.

  52. Pour Tkachuk, surtout que les ailiers de 6’4′” bons marqueurs ne sont pas légion avec le CH.

  53. Je ne connaissais pas bien les joueurs à repêcher en 2018, mais je me souviens que je doutais dès le départ que le choix du CH de repêcher KK était le bon, parce qu’il y allait en fonction d’un besoin à court terme d’un joueur de centre et non en fonction du meilleur joueur disponible. C’est toujours une erreur majeure.

  54. Justement, Tkachuk avait obtenu 8 buts en 40 match à Boston University à son année de repêchage. Shane Bowers, six semaines plus vieux, en a obtenu 17 en jouant pour la même équipe. Tout ça pour dire qu’il est facile aujourd’hui de déplorer que le CH n’ait pas pris Tkachuk, mais il y avait des doutes à son sujet. Il n’était pas un choix unanime au rang #3 et le CH courait après un futur joueur de centre #1. Suzuki n’était pas encore avec le club.

  55. Un but trois passes hier soir pour Harvey-Pinard. En voilà un qui ne lâche jamais. Il a maintenant 43 points en 56 matchs et un différentiel de +24, de loin le meilleur du club chez les avants. Il a eu 23 ans en janvier dernier. C’est un joueur qui va jouer dans la LNH. J’ignore si ce sera à Montréal toutefois. On nous casse les oreilles que la nouvelle direction trippe sur la vitesse. RHP n’est pas le plus rapide, ni le plus gros, mais il a toujours la pédale au fond.

  56. Joel Teasdale a obtenu deux buts hier, il a maintenant 16 points en 32 matchs. Il vient lui aussi d’avoir 23 ans. Mais il n’a joué que 58 matchs au cours des quatre dernières saisons à cause de deux graves blessures au genou. S’il peut rester en santé, il est un autre joueur qui a de bonnes chances d’atteindre la LNH comme ailier de 3e ou 4e trio. Dans son cas aussi ce ne sera peut-être pas à Montréal car il ne cadre pas avec le profil de marchand de vitesse que Gorton et Hughes ont dit favoriser. Il est aussi un joueur non repêché, signé par l’ancienne administration. Il n’est donc sûrement pas très haut dans la hiérarchie des espoirs de l’équipe.

  57. Lorsque le CH a ignoré Tkachuk, classé 2e espoir Nord-Américain par la Centrale de recrutement de la LNH, cela avait mis en lumière une étude qui était récente à l’époque et qui était passée sous le radar au Québec. Quelques journalistes en ont parlé briêvement pour la première fois…

    En gros, l’étude tentait de répondre à la question “Est-ce que les équipes font mieux que la centrale de recutement?” ou en d’autres mots “Qu’est-ce qui serait arrivé si les équipes avaient juste repéché dans l’ordre établi par la centrale? Est-ce qu’elles seraient mieux ou pire aujourd’hui?” Ceci en regardant le nombre de matchs joués et la production sur une période assez longue.

    La réponse était que, en gros, elles n’ont pas amélioré leur sort en repéchant hors-séquence et en tentant de battre la liste de la LNH. La liste de la centrale de recrutement est donc très bonne.

    L’implication, qui est difficile à accepter, c’est qu’on peut se demander à quoi ca sert d’investir dans le recrutement amateur… puisque la liste de la LNH est fiable et accessible gratos. Si on a un budget fixe et limité, vaudrait peut-être mieux investir quelques-uns de ces $$ ailleurs — comme dans le développement… ou le recrutement professionnel — endroits qui pourraient avoir un plus grand impact au bout du compte.

    Je ne sais pas si les conclusions sont fondées. Je trouve juste ca super intéressant de savoir ca. Chaque année, je garde ces conclusions en tête lorsque j’écoute le repéchage.

    Quand on regarde le CH, il y a un truc qui donne beaucoup de poids à ces conclusions… les récents développements avec Suzuki et Barron supportent un peu ca: on peut transiger pour obtenir de bons espoirs APRÈS qu’ils aient été repéchés.

    On peut donc laisser aux équipes adverses les risques associés au repéchage et investir davantage dans le recrutement professionnel pour dénicher ces espoirs qui démontrent une belle trajectoire. Une équipe bien outillée de ce côté pourrait privilégier les espoirs au lieu des choix dans les échanges et probablement faire beaucoup mieux.

    On gage que Brisebois à Tampa Bay maitrise bien cette étude et ceci explique ses décisions des dernières années?

  58. Le problème c’est que le CH a obtenu Suzuki et Barron contre deux joueurs que le club avait repêché, Pacioretty et Barron et dans les deux cas, ces échanges ont eu lieu à cause de saisons désastreuses, 2018 et 2022.

  59. Les gens ont parlé trop vite à propos de Danault.
    Voilà qu’il était supposément en train de connaitre sa meilleure saison à vie à Los Angeles, que le déménagement se révélait salutaite, etc.

    …et bien il faudra attendre avant de statuer là-dessus. Ses 43 points en 71 matchs le destinent à 50 points pour la saison complète, ce qui est environ égal à ses deux meilleurs saisons (dont sa meilleure de 53 points en 2018-19).
    La différence étant qu’il a troqué des passes pour des buts.

    Oh! Je lui souhaite de débloquer et de dépasser ses records personnels. J’ai toujours apprécié les Kings et je regarde leurs matchs de temps à autres (dont celui d’hier).

    Reste que c’est modeste. C’est surtout modeste pour un 2e centre qui a vu son désir exaucer: celui de jouer sur l’avantage numérique. D’ailleurs, je ne veux pas péter sa balloune, mais il n’a qu’un seul but et une seule passe en avantage numérique dans toute l’année !!!!!

    Ayoye… 1 but, 1 passe en 142 minutes de powerplay. Imaginez à Montréal comment il se ferait oblitérer dans les journaux avec un tel rendement.

    Le résultat est que LosAngeles est possiblement hors des séries. En tout cas, ca regarde mal parce que Nashville et Dallas ont 3 matchs en main et ces trois clubs sont dans une lutte pour les 2 dernières places. Il reste donc 12 matchs à jouer pour Dallas/Nashville et 9 matchs pour LosAngeles. Il faudrait absolument que les Kings renversent la vapeur car ils éprouvent des difficultés présentement avec une fiche de 4-4-2 à leurs 10 derniers matchs. Dallas et Nashville carburent ; ils sont tout feu tout flamme. C’est une lutte que je vais continuer de surveiller. Ca risque de se décider à la toute fin.

    Hier, Danault ne l’avait pas pantoute. C’était un peu désolant et ca ne pardonne pas contre McDavid. Il finit avec une assistance mais une fiche de -2. Un lancer bloqué. Il a donné la rondelle à l’adversaire 3 fois, et l’a soutirée zéro fois. Il a bénéficié de 3 minutes de powerplay qu’il a complètement bousillé. C’est comme si il ne voulait pas la rondelle et il s’en débarassait.

  60. C’est en fin de semaine que commence l’un des moments les plus déterminants de l’année: les 10 derniers matchs de la saison régulière.

    Ce petit stretch est hautement révélateur: D’habitude, les équipes qui se rendent loin en séries sont celles qui y entrent avec le plus fort momentum. Ce n’est pas infaillible, mais cette statistique est plus fiable que le rang au classement.

  61. «on peut se demander à quoi ça sert d’investir dans le recrutement amateur» (JohnPaterson)

    J’ai déjà parlé il y a quelques mois du livre de Philippe Navarro (mikhail boulgakov sur le blogue de Rondelle libre) «La puck roulait pas pour nous autres – 44 saisons de la LNH décortiquées», préfacé par Mathias Brunet. Après une analyse statistique fouillée, l’auteur en arrive à la même conclusion que c’est inutile.

    L’auteur compare la performance en carrière des joueurs repêchés par chaque équipe entre 1993 et 2007 avec celle des joueurs choisis immédiatement après eux par une autre équipe. Par exemple, un joueur repêché en 25e place par une équipe sera comparé avec le joueur repêché en 26e place par une autre équipe. La comparaison des deux listes de tous ces joueurs repêchés (la liste réelle d’une équipe et la liste fictive) démontre que la grande majorité des équipes ne repêchent pas mieux ni pires que s’ils s’étaient fiés bêtement à la liste de leurs rivaux!

  62. Un but et deux passes pour Evan Bouchard dans une victoire de 3-2 des Oilers. Bouchard, un défenseur de 6 pieds deux pouces, 200 livres, a maintenant 38 points. On va commencer à vous croire JohnPaterson que c’est lui qu’on aurait dû choisir à la place de KK et non Brady Tkachuk ou Quinn Hughes!

  63. Intéressant commentaire sur Danault que je trouve personnellement sur-payé. Mais je le prendrais certainement à 4.5M$ …

  64. Si on prend les 30-32 équipes, c’est certain que l’effet d’un bon recrutement est non apparent car iles mauvais annule les bons et les moyens son dans la moyenne… L’idée d’investir dans le recrutement est de battre les probabilités en sachant que le taux d’erreur sera tout de même élevé.

    Je reviens toujours à cet exemple, mais les Bruins de Boston ont largement battu les probabilités de 2003 à 2006 en récoltant Bergeron, Krejci, Lucic et Marchand en 2e et 3e rondes. Il aussi obtenu Kessel au 5e rang en 2006 et vous pouvez ajouter à cela l’échange de Raycroft pour Rask en juin 2006. Cette performance largement au-dessus de la moyenne sur 4 ans a jeté les bases du succès de cette organisation jusqu’à ce jour. Bergeron et Marchand sont toujours des piliers du club. Boston a fait bien des erreurs durant cette période et après, mais entre 2003 et 2006 ils ont battu le système en obtenant six joueurs clés. Il demeure une part de chance dans ce processus, mais un club ne peut pas s’asseoir sur ses mains et penser que rien faire est préférable.

  65. Bon. Danault ne serait pas un des meilleurs vrais 2e centres de ligue, et puis quoi encore? Il est 3e marqueur de son équipe et toujours le meilleur centre défensif du club, celui qui joue contre les gros trios adverses. C’est drôle on a jamais lu John Paterson se moquer des stats de Gallager en AN ces dernières années alors qu’il produisait très peu malgré un temps de glace élevé dans cette phase de jeu.

    On connaît Danault sur toute ses coutures à Montréal et sa perte a laissé un vide immense qui a contribué à la chute du club cette année, et le petit Gallagher s’ennuie de Danault. Je ne comprends absolument pas cette sortie vitriolique contre Danault basée sur un match. Peut-être est-ce dû à la frustration d’avoir été un ardent défenseur de Gallagher et de son catastrophique contrat? Aussi, l’ami Paterson nous avait fait un rapport de dépistage sur Jordan Harris l’autre jour, comme quoi il n’était pas prêt pour la LNH, et pourrait même en être assez loin. Ces deux premiers matchs ont montré autre chose. Il est très tôt pour juger sur Harris, mais à date, ce qu’on a vu est plus encourageant que ce que John nous en disait il y a peine 10 jours.

  66. @JohnGalt Le 8 avril 2022 à 13 h 11 min

    Oui, je me souviens que vous aviez parlé de ce livre. Je crois que c’était l’an passé? J’y avais jeté un oeil rapide et je me demandais justement si il était toujours “pertinent” étant donné sa date de publication (dans mon souvenir, ca datait un peu).

    Si je comprends bien, la conclusion semble être sensiblement différente. C’est-à-dire qu’elle démontre que les équipes ont environ le même succès au repéchage. En effet, intervertir les listes des équipes ne changeraient pas leur résultat significativement…

    La nuance est ici: cette conclusion ne dit rien à propos de la liste publiée par la LNH… dans le sens où les équipes pourraient toutes être égales mais battre la centrale de recrutement à plate couture à cause de leurs investissements. Non?

    L’analyse à laquelle je fais référence montre que grosso modo, les équipes pourraient juste se fier à la liste publiée par la LNH et s’en tirer avec sensiblement le même résultat.

    Quoiqu’il en soit, je trouve ce genre de questions intéressantes et j’aime lire ceux qui tentent d’y répondre par divers moyens (même si c’est hors de mon expertise). Les équipes qui maitriseront ces questions pourraient bien développer un avantage à mon avis.

  67. @Opeth
    Dommage que les intervenants ici discutent de hockey et que ce soit le détenteur du blogue qui soit le seul à faire des attaques contre les personnes.

    Je pourrais rétorquer mais je ne veux pas gâcher le blogue pour les autres lecteurs.

    Suffit de dire que je ne me suis jamais “moqué de Gallagher sur le Powerplay au cours des dernières années” — comme tu le dis– parce qu’il n’y avait pas de raison: Gallagher demeurait l’ailier droit le plus productif de l’équipe sur le powerplay, et ce, même normalisé pour le nombre de minutes jouées.

    Juste pour donner un exemple, Drouin jouait plus que Gallagher sur le PP (2:24 vs 2:01 par match) et si on normalise, ca donne 3.7 buts par tranche de 60 min pour Drouin comparé à 6.1 buts pour Gally. L’arrivée de Caufield est bien entendu bénéfique et fournit enfin à l’entraineur une meilleure option.

    Pourquoi aurais-je tenté de justifier la faible production de Danault en utilisant Gallagher? Ca ne fait aucun sens. Et même malgré une année horrible pour le CH, Gally demeure devant Danault à LosAngeles:

    Brendan Gallagher
    Temps en avantage: 115 minutes
    Production: 4 buts et 1 passes

    Danault
    Temps en avantage: 142 minutes
    Production: 1 but et 1 passe

    De toute facon, je ne vois pas le rapport de justifier Danault en comparant à Gallagher. Pas la même position, pas le même type de joueur… L’un était identifié comme le futur capitaine et pas l’autre. Et si Bergevin s’était trompé en misant sur Gallagher, ce n’est pas une raison pour en faire un comparable et justifier toutes les autres erreurs potentielles.

    Va falloir que tu en reviennes de Gallagher parce que tu fais une obsession.

    De mon côté, j’ai toujours répété que je n’étais pas le plus grand fan de Gally mais que je comprenais d’où viennent les chiffres de son contrat.

  68. @Opeth…je suis un peu d’accord avec John Paterson à propos des attaques personnelles. Laissez les intervenants s’exprimer même si vous n’êtes pas d’accord. En fait, vous n’êtes pas obligé de répondre ou de contredire un commentaire…peu importe l’intervenant. Je suis sûr que ça bloque certaines personnes à venir partager leur opinion. Et ça diminue par le fait même l’achalandage du site…pourtant si intéressant quand on lit les messages de tous et chacun. Désolé de l’écrire devant tous mais il n’existe pas d’autres moyens de vous le laisser savoir. Pour ma part, je répond rarement à un message qui contredit mes propos. Je trouve cette façon de faire négative et mon ego est placé dans un tiroir depuis bien des années. Je laisse ça à ceux qui veulent en abuser. Et, en ne répondant pas à certains messages, ça calme le jeu. Je tiens quand même à mes convictions. Ça ne veut pas dire que je suis un mou…lol…loin de là. Longue vie et respect au blogue…

  69. @John Paterson

    Votre attaque contre Danault était agressive et totalement injustifiée du point de vue hockey. Danault est un excellente acquisition pour les Kings, c’est indiscutable. Qui est le plus grand défenseur de Danault sur ce blogue? Moi-même. Alors j’ai répondu sur le même ton que votre attaque injustifiée contre Danault. Voilà. Je n’ai censuré personne car vous parlez de hockey, et j’ai répondu avec des arguments de hockey. Rien de personnel là-dedans. De toute façon, vous n’êtes qu’un surnom pour moi comme je ne suis qu’un surnom pour vous. En d’autres mots on ne se connaît pas, il ne peut donc rien y avoir de personnel.

    Ceci dit, et indépendamment de cette petite controverse, je me suis déjà interrogé ouvertement plusieurs fois ici sur la pertinence de continuer avec ce blogue tellement il y a peu d’intervenants et d’interventions. Si je ne tentais pas d’entretenir un peu les choses ce serait déjà mort. Il est certain que si en plus les choses tournent au vinaigre de cette façon et que je dois m’auto censurer alors que je demeure toujours sur le terrain du hockey, et que donc, je suis le problème parce que je fais peur aux possibles intervenants. Je vais en tirer les conséquences. Ce n’est pas une menace, juste un constat. Ce blogue est un petit divertissement de retraité sans importance sur un sujet sans réelle importance.

    Encore une fois, on est à l’écrit et les choses ont l’air plus sérieuses qu’elles ne le sont en réalité. Il n’y a pas de drame ici. Tout ce que je dis c’est que je ne continuerai pas d’entretenir ce blogue si ce genre de choses persiste. Le blogue a tellement peu d’intervenants on est quatre ou cinq intervenants réguliers et un de ceux-ci est 80% du temps à contrepied de mes opinions, ou l’inverse, selon le point de vue. Alors soit on tolère le débat, surtout si on le provoque, et je m’inclus là-dedans, ou bien on passe à autre chose. Le renouvellement de mon abonnement avec l’hébergeur est en juillet. Je verrai d’ici là. Encore une fois, il n’y a pas de drame, pas de rancœur de ma part. Je suis très calme dans mon fauteuil. J’ai répété qu’un blogue vit par la qualité et l’implication minimale de ses intervenants.

  70. Je me suis amusé à regarder les calendriers de tous les matchs à venir pour Arizona, Montréal, New Jersey et Seattle.

    Ouf! Montréal ne terminera pas 32e, mais plutôt 30e ou 29e même.

    — New Jersey a perdu son meilleur joueur, Jack Hugues, pour le restant de la saison.
    — Arizona a perdu son meilleur joueur, Clayton Keller, pour le restant de la saison.
    — Seattle a échangé Giordano.
    — Montréal retrouvera sous peu Cary Price qui viendra voler des matchs qu’il faudrait plutôt perdre.

    — New Jersey a 11 matchs à jouer : 2 victoires possibles (contre Arizona et Seattle) et 9 défaites probables (2 x Caroline, 2 x Detroit, Colorado, Vegas, Dallas, Ottawa et Buffalo).

    — Seattle a 11 matchs à jouer : 2 victoires possibles (contre New Jersey et Vancouver) et 9 défaites probables (2 x Calgary, Winnipeg, Ottawa, Colorado, Minnesota, Dallas, L.A. et San José).

    — Arizona a 11 matchs à jouer : 2 victoires possibles (contre New Jersey et Vancouver) et 9 défaites probables (Vegas, Calgary, Caroline, Chicago, Washington, Saint-Louis, Minnesota, Dallas, Nashville).

    — Montréal a 11 matchs à jouer : 4 victoires possibles (contre Winnipeg, Philadelphie, Ottawa, Columbus) et 7 défaites possibles (Toronto, Islanders, Washington, Boston, Minnesota, Rangers et Floride).

    Je ne vois vraiment pas comment les Canadiens peuvent terminer au 32e rang.

  71. Attendez Drakm72, le retour d’un Price rouillé et qui n’a pas vécu ”l’effet St-Louis” peut apporter son lot de défaites! Tout n’est pas perdu…dans un sens.
    Peut-être que le retour d’un Petry pourrait également aider…à s’enliser.

  72. Je ne vois pas en quoi les derniers commentaires de Opeth étaient une attaque, ça me semblait somme tout assez posé, il y a déjà eu des interventions beaucoup plus acrimonieuses, entre autre avec un intervenant qui n’est plus revenu, dont le nom m’échappe. (Parenthèse hockey : d’ailleurs, je pense moi aussi qu’une des raisons pourquoi les Kings sont quand même proches des séries est justement l’apport de Danault offensivement et défensivement, ce qui place les autres joueurs dans les bonnes chaises, les Kings qui étaient dans le dernier tiers de la ligue l’année passée soit dit en passant).

    En fait, la dynamique ici me fait penser (j’espère n’offenser personne) à un vieux couple qui se lance régulièrement des pointes! C’est quand même divertissant, et j’espère réellement que personne ne se prend trop au sérieux ici.

    Écoutez, on a bien compris les différences d’opinions entre Opeth et Paterson, on veut tous que le blogue continu, que les échanges continuent (même ceux sur lesquels on n’est pas d’accord); pour ça, il faut bien sûr que les gens contribuent plus aux discussions, et je m’inclus évidemment de ce nombre, même si, des fois, on a l’impression d’en savoir moins ou d’être moins pertinent que les intervenants les plus réguliers. En gros, ici personne n’est expert, toutes les opinions se valent, tous les commentaires sont les bienvenus. Du moins, c’est ce que je pense et espère.

    P.S.: il faudrait inviter le Snake, là ça serait rock’n’roll icitte!

  73. @ Yogourt

    Très juste votre commentaire …comme on dit : “Vous n’êtes pas passé date!”
    J’aimerais bien suite au match CH-Leafs de ce soir avoir, lire des commentaires sur l’équipe torontoise et en particulier sur Mattews qui joue avec le couteau entre les dents, il est en mission, toute une machine de hockey, le MVP de l’année. J’ai regardé les 2 parties que Toronto, 2 parties en 2 soirs, a jouées cette semaine et cette équipe peut être électrisante.

  74. Je pense qu’on peut être en désaccord avec l’opinion d’un autre participant au blogue et ne pas le nommer serait une solution pacifique. C’est sûr qu’en nommant un participant on s’attire une réplique et là commencent les frustrations. C’est légitime d’être en désaccord, un peu moins de cibler des personnes et leurs opinions.

  75. D’accord avec John P Et Opeth pour Danault. Vous avez tous les deux des bons arguments.

    Mon opinion:

    Si Danault aurait resté avec le CH, ca n’aurait rien changé a la saison. Le CH aurait terminé dans le bottom 10 de la ligue de toute facon. On aurait eu un moins bon choix de 1ere ronde avec Danault. On finirait dans le bottom 10 au lieu du bottom 5.

    Je suis content de son départ, il sera aussi dans une pente descendante sous peu. Il viens d’avoir 29ans. Quand le CH aura eu une equipe competitive dans 3-4ans, on aurait critiqué son mauvais contrat.

    Les Kings ont aussi fait un mauvais choix en le signant pour 6 ans. Ils ne sont pas aspirant a la coupe. Danault ne va pas les faire gagner une coupe a court terme. Il leur coutera un meilleur choix cette saison et son salaire a 5.5M pourra leur faire mal dans le futur.

    Nb: Danault est un bon 2ieme centre. 5.5M, c’est un peu cher pour ses services mais pas dramatique, c’est plutot le 6 ans a son contrat qui m’inquiete (a son age) dans une équipe non aspirante a la coupe. Selon moi, un contrat de 4.5-5M pour 4 -5 ans aurait été sa valeur sur le marché des agents libres.

  76. Je suis d’accord avec Laval sur Danault. La chose dommage est que le CH l’a perdu pour rien. Imaginer sa valeur a la date limite dans une saison normale.

  77. Il semble, il m’apparaît, du moins bon nombre de commentaires vont dans le sens que les contrats de plus de 4 ans sont toujours trop longs et particulièrement les contrats octroyés pour 6 ans qui comptent souvent deux années de trop.
    Cette situation survient plus particulièrement dans le cas des joueurs dits talentueux : multi-talentueux ou mono-talentueux.
    Assis dans notre fauteuil de DG, on prétend qu’un athlète doit être payé pour ce qu’il donnera mais l’agent du joueur -et le joueur lui-même- avance que ce dernier doit être rémunéré sur la base de ce qu’il offrira mais qu’on doit aussi mettre dans la balance ce qu’il a donné à l’équipe : le joueur place l’emphase sur ce qu’il a produit, “Voilà des preuves!”, tandis que le DG tente d’extrapoller la production future du joueur.
    Donc tout contrat, il me semble, est ou doit être un “juste” dosage des deux parties.

  78. Espérons que Price ne fera pas de miracle sinon notre rang de sélection va en prendre un coup. Un problème étant que trop de “bonnes” surprises sont survenues chez les nouveaux défenseurs ou les défenseurs inconnus (bonnes au sens de la performance mais pas du rang de repêchage!).
    Aussi la prise Pitlick au ballottage et son apport incroyable ont permis de placer bien du monde sur la bonne chaise. Espérons que l’excellente projection de drakm72 ne se concrétise pas: il ne faut pas se sortir des trois derniers rangs.

  79. Je préfère, et de loin, Philippe Danault à 5,5$ M pour 6 ans et sans aucune clause restrictive liée à son contrat, que Jesperi Kotkaniemi à 4,8$ M pour 8 ans avec une clause de non-échange partiel (10 équipes) qui prendra effet en 2025.

  80. Pas mal en retard sur le sujet mais quand même beau poisson d’avril d’Opeth, un texte d’un kilomètre de long, lol!

    J’aimais bien coach D comme tacticiens mais il faut reconnaitre qu’il n’a aucunement sû s’adapter. Ni aux joueurs, ni au circonstances… Il avait 6 go-to guys dans son systême: Danault, Price, Weber, Perry, Petry et Chiarot. Pour différentes raisons, le seul qui lui a pas chié dans les mains est Chiarot.

    Rendu là, il faut que tu t’adapte, que tu change ton système et surtout que tu abandonne l’idée même de victoire, lol! Le gars avait aucune chance et d’ailleurs j’ai pleinement confiance qu’il n’existe aucun être humain pouvant accomplir la mission qui a été confié par Molson: Gagner la coupe et avoir le premier choix chaque saison… Bergevin s’est brûlé et Gorton va faire pareil.

    (Note: je changerai peut-être d’idée si la direction vise clairement Connor Bédard l’an prochain: Aucun UFA et liquidation d’absolument tout ce qui respire en haut de 24 ans!)

  81. Post-Post-Scriptum

    J’aime beaucoup l’approche de Waite sur le podcast ”LaPress98.1” concernant le nouveau coach: c’est facile flatter les joueurs et prôner une approche d’erreure itératives quand l’objectif est de finir 32e. Il est positivement idiot de porter un jugement (positif ou négatif) sur le coaching de MSL26 avant le prochain camp.

    Particulièrement si le joyeux Molson vient repointer son nez dans ce qui le concerne pas pour mettre la pression de résultats à cours termes…

    Sinon, sur une note positive, j’ai déjà hâte au deadline 2023 pour voir les picks et prospects qu’on pourra avoir si nos vieillards performent bien!

  82. @dramk72
    D’accord avec toi.
    Danault aurait vraiment été plus utile que KK pour les Canes.
    Si les Canes se font sorti rapidement, le cap hit que KK prend cette saison leur aura couté possiblement une finale de conference ou plus.

    Imaginer les Canes avec un joueur de 6M dans leur équipe.

  83. Hoffman.

    Off, man!

    Pu capable.

    Ça coûterait combien un rachat de contrat pour cette nuisance sur patin?

  84. Une défaite comme je les aime. Toronto ne feront pas long feu en séries. Ce club est tellement mal construit. Pour Hoffman ou tout autre Armia, un rachat est inutile pour l’an prochain. Le club ne vise pas la coupe, c’est Hughes qui l’a déclaré à son arrivée en poste. Il ne doit pas se laisser aveugler par le regain de son club sous Saint-Louis. La clé pour l’équipe est de s’assurer que les jeunes progressent comme Romanov, Suzuki et Caudield l’ont fait depuis deux ans, malgré des hauts et des bas. Le but de l’organisation devrait être d’intégrer graduellement et positivement des jeunes. Je les vois intégrer Harris, Barron, Ylonen et Harvey-Pinard la saison prochaine, en plus de voir Poehling atteindre un niveau plus élevé. Guhle commencerait à Laval et pourrait être rappelé au besoin ou s’il domine carrément en AHL. À la date limite l’an prochain, Petry Drouin, Dvorak, Hoffman, Armia et Gallagher seraient disponibles. Certains pourraient même partir avant.

  85. Moi je suis un peu déçu du rendement de Poehling cette saison, je m’attendais a plus de lui surtout avec toutes les occasions suite aux nombreuses blessures. Inquiet aussi de la santé de Evans pour le futur. Très heureux de la jeune brigade défensive sans oublier ceux qui arriveront dans les prochaines années. Espérons que Joshua Roy et nos prochains choix au repéchage comble les besoins en attaque.

  86. Hoffman me semble très utile pour la poursuite du dernier rang 😉 Par ailleurs, une absence de 5-6 matches pour Allen devrait favoriser le classement du CH … avec peut-être un retour au jeu de Price pour 3 parties à la fin de la saison.

    Mais tout de même un peu peur de la performance du duo Suzuki-Caufield.

  87. Je l’ai répété ici, Hughes a déclaré lors de sa nomination qu’il ne charerait pas à bâtir un club pour gagner la coupe l’an prochain, mais que ses gestes seraient dictés par le but de bâtir un club gagnant qui pourrait se maintenir d’année en année. Ce but semble en opposition avec le désir d’être agressif l’été prochain sur le marché des joueurs autonomes. Pourtant, bien des journalistes répètent que c’est là le plan de Gorton et Hughes, d’être agressif sur le marché des joueurs autonomes. Pourquoi courir après des joueurs autonomes qu’il faut souvent surpayer, si le but n’est pas de gagner la coupe?

    Ça nous ramène à regarder ce que le club a l’an prochain comme joueurs sur l’équipe qui seront partie du plan à plus long terme, ou pourraient en faire partie.

    Caufield-Suzuki-Anderson
    Ylonen-Evans
    Pitlick-Poehling
    Pezzetta-Harvey-Pinard

    Romanov-Barron
    Edmundson-Savard
    Schuneman-Harris

    Allen-Montembeault

    Je sais, vous me direz que c’est mince et qu’on ne peut espérer un club gagnant à partir de ces joueurs, surtout que la plupart sont très jeunes. C’est pourquoi je ne serais pas pressé de faire des échanges. Si la bonne occasion se présente, bien sûr, sinon, mieux vaut attendre et garder ces vétérans jusqu’à la date limite des transactions l’an prochain. Il feront les deux tiers de la saison à Montréal et rapporteront de la jeunesse supplémentaire pour la suite.

    Ce groupe de vétérans à échanger, si possible, et sans urgence, comprend: Petry, Drouin, Dvorak, Hoffman, Byron et Armia. On a là deux trios complets. Donc, certains pourraient partir avant le repêchage si une bonne offre se présente, les autres d’ici la date limite en 2023. Il reste les cas Price et Gallagher. C’est plate à dire, mais ces deux joueurs sont inéchangeables et le mieux qui pourrait arrivé au CH c’est de les retrouver sur la LTIR d’ici deux ans. Gallagher peut encore jouer et servir de tuteur pour les jeunes, mais il ne sera fort probablement plus le joueur qu’il a été, surtout que Saint-Louis veut modifier son style. Pour ce qui est de Price, il pourrait revenir pour un bout dans une forme en apparence acceptable, mais il me semble clair que l’usure sur son “bas du corps” a fait son effet et que ce sera un joueur à un geste brusque de voir sa carrière prendre fin. On l’a vu avec Allen hier soir, un gardien peut facilement se blesser lui-même lors de déplacements brusques. Dans le cas de Price c’est encore plus vrai. Il me semble clair que le CH devra garder Montembeault l’an prochain et fonctionner à trois gardiens si nécessaire. Price et Allen sont trop fragiles, et Primeau doit finalement jouer une saison complète à Laval avec une forte charge de travail pour lui donner du millage. Ce jeune n’a pas assez jouer.

    Comme je l’ai dit, l’alignement que je présente ci-haut est relativement maigre. C’est bien sûr l’alignement d’un club en reconstruction mais qui n’est pas aussi loin du but qu’il n’y paraît à première vue. Comptez le retour qui sera obtenu pour les sept vétérans mentionnés, et même si certains de ces joueurs connaissent de bonnes saisons l’an prochain, il ne faudra pas avoir peur de les échanger quand même, comme pour Toffoli et Chiarot cette année. Donc, il y aura le retour de jeunes actifs pour tous ces vétérans, qui s’ajoutera au pipeline et à la banque de choix du club, tout ça sans compter le repêchage de cette année incluant un probable choix top-5.

    La saison prochaine doit absolument en être une de consolidation, c’est-à-dire une saison où le but sera de voir les jeunes progresser à tous les niveaux, que ce soit les jeunes avec le grand club, ceux à Laval ou ailleurs dans les ligues inférieures. Voici le pipeline du CH sous forme d’alignement

    Roy-Kidney- (choix top-5 2022)
    Tuch-Mysak-Farrell
    Biondi-Kapanen-Heineman
    Smilanic-Teasdale-Vejdemo
    Simoneau

    Guhle-Mailloux
    Struble-Norlinder
    Fairbrother-Brook
    Trudeau-Sobolev
    Kostenko

    Primeau-Dichow-Dobes-Vrbetic

    Ne me dites pas que je suis trop optimiste, je n’ai même pas mis tous les prospects du club. La plupart ne joueront jamais pour le CH. Je fais juste montrer la profondeur du pipeline du club, et il y a un autre choix de 1e ronde en 2022 et deux choix de 1e ronde en 2023. Donc, ce club a beaucoup de munitions pour arriver à compléter son alignement d’ici trois ans. Le CH a finalement la fameuse masse critique de talent et de choix à venir au repêchage. Tout ce qu’il faut c’est être patient et ne pas se laisser tenter par de stupides raccourcis. Il faut accepter une autre saison hors des séries l’an prochain, en tout cas, il faut rien faire pour l’éviter.

  88. @ Opeth
    Comme Labbé le mentionne aujourd’hui dans LaPresse : La LNH est une “ligue de résultats” et si les conditions sont réunies (âge, “fit”, plafond salarial, …), le CH doit mettre la main sur un joueur au potentiel croissant.

    @ Drakm :
    J’peux pas croire que je verrai Off-man ET Des-Armia une année de plus !!!!

    Qu’est-ce qu’il manque à Pitlick (#32) -une belle acquisition- pour qu’il concrétise plus souvent les occasions de marquer? Il me semble qu’il en rate parfois de belles à courte distance du filet adverse, non?

    Existe-t-il un site oû nous pouvons voir le nombre d’années demeurant aux contrats des joueurs (du CH)? Merci.

  89. @patin

    Les CH n’a pas gagné la coupe depuis presque 30 ans en tentant des raccourcis pour obtenir des résultats à court terme. Je reviens toujours avec le même exemple, mais Boston après leur forte récolte de jeunes au repêchage et par échange de 2003 à 2006, (Bergeron, Krejci, Lucic, Marchand, Rask), ont gagné la coupe seulement en 2011. Je ne dis pas que le CH doit viser la coupe dans cinq ans, mais ce ne sera certainement pas l’an prochain. Alors la priorité devrait être de bien monter les jeunes et de continuer de se consolider.

  90. Primeau est encore rappelé à Montréal car les trois gardiens du CH sont incapables de rester en santé. Il faut dire que Saint-Louis n’a pas aidé les choses en surutilisant Allen, comme si le club se battait pour une place en séries ou comme si Montembeault était une passoire. Celui-ci n’a pas été fort en début de saison, mais en 2022 il joue très bien, alors pourquoi avoir surutilisé Allen comme si le sort du club était entre ses mains? Je dois avouer que l’intensité exacerbée de Saint-Louis dans les circonstances laisse perplexe. Il y a des circonstances où il faut tout faire pour gagner et le laisser paraître. Il y en a d’autres pour rester calme et simplement coacher. Souvenez-vous de Guy Boucher, très intense tout le temps, la pédale au fond. Ça marchait au début, mais ça s’étiolait assez vite par la suite. Je ne dis pas que Saint-Louis devrait coacher pour perdre, mais il y a au moins deux matchs où Montembeault aurait dû être dans les buts à la place de Allen qui revenait d’une blessure, et on a l’impression que Saint-Louis choisissait Allen à répétition car dans sa tête il pensait que celui-ci lui donnait les meilleures chances de gagner. Avec tout ça, Primeau doit venir réchauffer le banc à Montréal au lieu de jouer à Laval. Mon point est que Saint-Louis a pensé victoire inutile à court terme au lieu de développement à long terme.

  91. Bon raisonnement Opeth. Mais si vraiment “la victoire à tout prix” constitue la stratégie dominante du CH, ça annonce mal pour la stratégie de développement d’un club gagnant à terme.

  92. @ Drakm
    Merci pour l’info
    @ Opeth
    Utilisation questionnable des gardiens : gagner à tout prix avec Allen …ou manque de confiance en Montembeault ?

  93. Tout à fait d’accord avec Opeth. La surutilisation d’Allen est la continuité de l’utilisation des gardiens à Montréal.

    Montembeault n’avait commencé qu’un match dans le dernier mois. Son dernier était au New Jersey où il avait excellé dans une défaite en tirs de barrage. Montembeault est RFA. Si le CH le resigne, il devra garder trois gardiens à Montréal car il doit être soumis au ballottage pour descendre à Laval. Et à Laval Primeau doit malheureusement jouer. Le CH va perdre Montembeault pour rien. Dommage car ce serait un excellent gardien substitut pour plusieurs années à Montréal. Et Primeau, je n’y crois plus. Sa lecture de jeux serait supérieure mais ses qualités athlétiques sont nulles. Dans son but, il a l’air du Bonhomme Michelin… Je l’ai vu un match à Laval contre Belleville et il a été pourri et retiré en troisième période après avoir concédé sept buts dont trois provenant des points de mises en jeux. Pathétique ! Et son opposant lui a été très supérieur. Le jeune Danois Sogaard, 21 ans né en décembre 2000 avait l’air d’un pro comparé à Primeau. Et il mesure 6’7”. Je miserais davantage sur lui que sur Primeau pour l’avenir.

    Si St-Louis dirigeait pour gagner cette saison en surutilisant Allen, qu’est-ce-que ce sera l’an prochain ?

  94. @belansou

    Je suis peut-être trop optimiste, mais j’ai beaucoup vu Primeau jouer depuis son arrivée à Laval, et il n’est pas aussi mauvais que lors de ses pires moments cette saison. Il n’a que 22 ans. C’est très jeune pour un gardien qui aspire à percer dans la LNH. La plupart y arrivent vers 25 ans. Stéphane Waite l’a comparé plusieurs fois à Corey Crawford et en septembre dernier il disait que Primeau devait jouer encore 100 matchs dans la AHL pour être prêt à graduer. Le problème c’est que Primeau n’a joué que 30 matchs cette année à Laval et a été monté dans conditions désastreuses à Montréal car les gardiens du grand club ne peuvent rester en santé.

    Crawford lui a joué 255 matchs en AHL avant de graduer à 26 ans. Primeau n’a joué que 79 matchs en AHL à date, en trois ans, à cause de la covid et des rappels forcés. Disons qu’il retourne à Laval cette année et joue en série, plus une autre année de 55 matchs l’an prochain. Ça lui ferait environ 150 matchs en AHL avant d’atteindre 24 ans et de devoir être protégé du ballottage. Donc, pour Primeau, il faut vraiment attendre une autre année. Le CH devrait garder trois gardiens à Montréal l’an prochain, Price, Allen et Montembeault. Les deux plus vieux sont trop fragiles, et Montembeault pourrait être perdu au ballottage et il a montré de belles choses cette année.

    En gardant trois gardiens à Montréal on augmenterait les chances de pouvoir garder Primeau à Laval toute la saison l’an prochain. De plus, ça concorde avec l’évolution du pipeline du club. Dichow, Dobes et Vrbetic vont continuer de progresser dans des ligues inférieures.

    https://www.habsetlnh.com/Stephane-Waite-croit-encore-au-projet-Primeau-82179

  95. L’explication de l’utilisation continue d’Allen à la place de Montambault est le fait que ce dernier a une blessure au poignet qui nécessitera probablement une intervention chirurgicale dès la saison terminée. Raymond et Saint-Louis voulaient donc l’épargner le plus possible jusqu’au retour de Price en le faisant jouer le moins possible.

    Selon moi, si Saint-Louis tenait absolument à gagner à tout prix, samedi dernier à Toronto il n’aurait pas fait jouer Pezzetta à la place d’un Dauphin ou Ylonen.

  96. @drakm72: Pour Montambeault bon
    argument ! Regrettable pour Ylonen qui semble plus doué que plusieurs joueurs qui lui sont préférés. Son accélération est élite de même que ses virages brusques pour se créer de l’espace. Et son lancer supérieur à la moyenne. Que lui manque-t-il ?

  97. @belansou

    Pour Ylonen, son positionnement en territoire défensif est souvent « douteux » (on pourrait dire la même chose de Hoffman) et il a tendance à être trop agressif sur le porteur de la rondelle en zone offensive et neutre (ce qui le rend vulnérable à la contre-attaque). Bref, il est jeune et apprend.

    J’ai bon espoir pour lui.

  98. Pour Primeau, c’est vrai qu’il lui faut encore beaucoup de temps de développement, c’est-à-dire jouer en masse et surtout jouer en séries avec le Rocket. Ça serait bon pour tous les espoirs du CH là-bas. Dans un monde idéal, les Ylonen, Poelhing, Pezzetta et Schuneman seraient envoyés ”en-bas” afin d’aider l’équipe à atteindre les séries et idéalement y faire un bon bout de chemin. Mais bon, avec tous les blessés, il faut bien des joueurs pour remplir les chandails en attendant la fin de cette mauvaise saison.

    Poelhing aussi me déçoit, même plus depuis le changement d’entraineur. S’il devient un genre de Armia un peu plus énergique et rapide, ça sera déjà ça.

  99. Autre victoire du Rocket, un but deux passes pour Harvey-Pinard. Il continue d’impressionner et de battre les attentes. Ça lui fait maintenant 23 points à ces 16 derniers matchs. Comme déjà mentionné, il devrait jouer pour Montréal l’an prochain et son style ne le confine pas à jouer dans le top-6 comme certains joueurs qui produisent en AHL, mais n’arrivent pas à s’établir en LNH car ils sont juste des joueurs offensifs. Harvey-Pinard est le genre de joueur qui pourrait commencer sur un 4e trio et forcer sa voie vers un rôle plus important.

  100. Amusons nous un peu ce soir. Disons que le CH ,pour peut importe les circonstances, se retrouve avec un choix entre la 3 et la 5 ième position au repêchage et non le 1er choix. Vous êtes dg du club et Winnipeg vous appel et vous offre Pierre-Luc Dubois et d’interchanger vos choix de premier tour (le choix de premier tour de Winnipeg devrait être en milieu de repêchage ). De votre côté vous devez envoyer Dvorak et un espoir B dans l’échange.
    Faites vous cet échange?

    J’ai pris Winnipeg et Dubois en exemple parce que c’est contre eux que Montréal jouait ce soir et je ne m’en cache pas j’aime bien Dubois. Par contre vous pouvez mettre l’équipe et le jeune joueur de votre choix dans le scénario. Tant que c’est un jeune joueur et qu’il correspond à un besoin de l’équipe (comme un premier centre par exemple).

    Pour ma part je ne sais pas si je ferais l’échange mais j’y réfléchirait sérieusement. On serait sûrement capable de signer Dubois pour un contrat similaire à Suzuki (soit autour de 7.5 millions). Il faudrait faire quelque tours de gymnastique au niveau de la masse salariale mais je crois que ça serait possible surtout si Petry quitte cet été (ce qui semble très probable) et qu’on réussi à se débarrasser des contrats de Hoffman et Armia (ok ces deux là c’est plus du fantasme qu’autre chose). Sans oublier que Dvorak et son contrat serait parti dans l’échange aussi.

    Avec cet échange on réglerait le problème au centre pour au moins les 8 prochaines à Montréal avec deux centres bon dans les deux sens de la patinoire et qui nous donnerai à leur peak probablement des saisons autour du point par match.
    De plus Montréal n’a pas une fiche très reluisante lors des dernières années où l’équipe à repêcher dans le top 5 (contrairement à Winnipeg qui repêche assez bien ) et il est toujours possible de trouver un bon joueur en milieu de repêchage.

  101. On entend peu parler de Bret Stapley repêché par le CH en 2018 (7 ième ronde,190ième choix) qui joue pour Denver laquelle équipe a rempoté en fin de semaine le championnat de la NCAA…….il a marqué 1 but dans la joute de la semi-finale et dans celle de la finale.

  102. @keurig

    Le CH a déjà son premier centre, c’est Suzuki, et c’est un des points les plus positifs de la situation actuelle du club. Il est sous contrat pour huit autres années, et s’il continue sa progression, il devrait devenir un joueur d’un point par match d’ici un an ou deux, et si le club s’améliore globalement, il a le potentiel pour atteindre 90-100 points. À 8 M$ par année, il deviendrait une aubaine avec un plafond ascendant.

    Je ne surprendrai personne en disant que le CH n’a pas à courir les gros échanges en donnant du futur pour s’améliorer le plus vite possible. Le groupe de très jeunes joueurs a besoin de maturer. J’ai encore aimé Jordan Harris hier. Il m’apparaît toujours frêle, mais en même temps il semble avoir l’intelligence pour palier à son déficit physique. Il sait éviter la plupart des mises en échec violentes et quand c’est inévitable, il sait bien encaisser et amortir le choc. Il est très mobile et a une bonne anticipation du jeu. Pour un défenseur qui a seulement quatre matchs d’expérience, c’est très bien.

  103. Pour l’exemple d’échange évoqué avec les Jets, je garde mon R3-5 en principe (sauf si les Jets ajoutent du “gravy” … un autre haut choix par exemple). En fait, au R15-17, il n’y aura pas toujours un Caufield qui traîne.

  104. Je suis tombé aujourd’hui sur une liste de repêchage avec commentaires du repêchage 2021 qui mettait le centre Zach Dean des Olympiques de Gatineau au rang #17. La liste est vraiment typique des recruteurs de salon qui tentent de sortir du lot en classant des joueurs de façon très différente de ce qu’est le consensus. Je n’ai pas de trouble avec ça si c’est bien vu, mais la plupart du temps, ça tourne au désastre. Comme le frappeur qui vise le coup de circuit à chaque présence au marbre et qui accumule les retraits sur trois prises. Zach Dean est finalement sorti au rang #30, et même à ce rang, ça ne semble pas un excellent choix. La gars a aussi Xavier Bourgault au rang # 13, ce qui semble vraiment très exagéré pour un gars qui a joué son année de repêchage à 18 ans (né en octobre).

    Quand on regarde les stats et les rangs de sélections des joueurs d’avant de la LHJMQ, on se rend compte que le CH a frappé fort l’an passé. Je sais que les stats de disent pas tout, mais quand même:

    17- Zachary Bolduc 56: 44-40= 84 pts (+45)
    22- Xavier Bourgault 36: 30-28= 58 pts (+19)
    27- Zachary L’Heureux 46: 22-34= 56 pts (-1)
    30- Zachary Dean 39: 16-28= 44 pts (+13)
    63- Riley Kidney 57: 27-60= 87 pts (+17)
    77- Cole Huckins 31: 12-13= 25 pts (+3)
    97- Olivier Nadeau 59: 32-41= 73 pts (+17)
    131- Jacob Melanson 48: 32-18= 50 pts (+1)
    133- James Malatesta 59: 21-24= 44 pts (+20)
    139- Manix Landry 57: 14-23= 37 pts (+26)
    147- Justin Robidas 58: 25-43= 58 pts (-8)
    150- Joshua Roy 56: 41-61= 102 pts (+37)

    Donc, les deux meilleurs au niveau statistique sont Joshua Roy et Riley Kidney, suivi du premier de la liste, Zachary Bolduc, choisi au 17e rang au total. Roy est presque six mois plus jeune que Bolduc. Ceci dit, Bolduc semble un excellent joueur et un très bon choix. Il semble être plus mature que Kidney et Roy. N’empêche, cette liste montre comment Roy et Kidney semblent des choix exceptionnels à ce stade-ci, compte tenu de leurs rangs de sélection. Les deux auraient dû être des choix de 1e ronde. On parle du duo Suzuki-Caufield qui aurait besoin d’aide. Dans trois ans le duo Kidney-Roy pourrait être là où Suzuki-Caufield sont aujourd’hui. Il faut de la patience.

  105. @ keurig

    Personnellement, je ne le ferai pas.

    Les joueurs de centre sont à l’honneur sur plusieurs listes de repêchage 2022 de type Mock Draft:
    http://www.mynhldraft.com/NHL-Mock-Draft/
    https://www.nhl.com/news/top-2022-nhl-draft-prospects-compared-to-current-players/c-332662070

    Les Canadiens seront en bonne posture pour repêcher un autre joueur centre élite. C’est aussi presqu’assurément ce qui va sortir dans les deux premiers choix de cette année.

  106. Craig Button de TSN a publié sa liste des top-50 prospects repêchés qui ne jouent pas encore à temps plein dans la LNH. Je ne crois pas trop à ce genre de classement, dans le sens qu’il est impossible de prédire avec précision et sans erreurs, même de grossières erreurs, ce que donneront ces joueurs. Ceci dit, certains sont des choix plus sûrs que d’autres. Aussi, juste le fait d’être sur la liste montre une considération. En ce sens, de voir Joshua Roy au rang #38, entouré de tous ces choix de 1e et 2e rondes était intéressant. Le choix de fin de 5e ronde du CH a changé bien des esprits quand on pense que ces prospects ont été en gros repêchés au cours des trois dernières années. Si on compte les deux premières rondes, ça fait environ 180 joueurs, tous plus vieux que Roy, et il se retrouve #38. On verra pour la suite, mais ça montre le chemin parcouru par ce jeune cette année. Il est un espoir de catégorie A, et il y a des argument pour soutenir qu’il aurait dû être top-20. Il a encore fait gagner son club ce soir avec le but égalisateur et la passe décisive sur le but gagnant contre Shawinigan.

    https://www.tsn.ca/owen-power-top-nhl-prospects-1.1784400

  107. @ keurig

    Si j’étais le DG de Winnipeg, je refuserais de faire un tel échange pour la simple raison qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras.

    Pierre-Luc Dubois a 23 ans, sa carrure et son style de jeu conviennent parfaitement à la fois à ceux des équipes de l’Ouest et, conséquemment, à ceux de Winnipeg.

    Pourquoi l’échanger contre un choix au repêchage, aussi haut soit-il, et un espoir à l’avenir incertain?

    Par ailleurs, ce qui me semble manquer à Winnipeg à l’heure actuelle c’est un excellent défenseur numéro 2 — Neal Pionk et Nate Schmidt m’apparaissent davantage comme des 3e ou 4e défenseurs. En plus, après Scheifele et Dubois, la ligne de centre est correcte sans plus (Cole Perfetti est blessé depuis le 17 février et ne reviendra pas avant la saison prochaine). Échanger Dubois ferait en sorte Cole Perfetti doive jouer comme 2e centre dès la saison prochaine (ce dont je doute qu’il réussisse à très bien faire dans une division intense et physique comme celle de l’Ouest), alors qu’il n’a que 18 matchs de la LNH dans le corps.

  108. Joshua Roy commence à éveiller bien des commentateurs…pour une fois que le CH puisse dénicher un aussi bon joueur aussi loin. Oui, Opeth aura eu raison de le souligner…Pour une fois que la chance nous sourit, il serait pas mal plate de ne pas s’en réjouir. Le jeune homme s’est vraiment pris en main et il est en train de faire mentir bien du monde…

  109. Oui, Suzuki sera le centre numéro 1 du CH capable d’un point par match d’ici un an ou deux.
    Mais avoir un Dubois de 23 ans, un centre style joueur de puissance, habile, gros gabarit, combattif, tenace, teigne et en plus excellent dans les 3 zones si le CH pouvait l’avoir comme Keurig le dit, je le ferais si j’étais le CH mais si j’étais les Jets, non merci.

    Je garde mon gros centre fiable pour des années à venir.

    En passant j’ai de la misère à évaluer Montembeault à 25 ans? Il peut jouer de gros matchs, faire des arrêts difficiles mais il semble manquer de confiance. C’est quoi ses atouts?
    Je savais Claude Giroux très bon mais depuis qu’il joue avec les Panthers, je le vois beaucoup plus et il est encore meilleur que ce que je croyais.

    Habile passeur, pas très rapide mais compense par son intelligence du jeu. Il compile 2 buts et 10 passes en 11 matchs.

  110. Une autre défaite utile ce soir. J’ai encore bien aimé ce que j’ai vu de Jordan Harris. Il est vraiment très mobile et avec un très bon sens du jeu. En voilà un qui n’aura probablement pas à passer par Laval. Tu vois tout de suite qu’il est une coche au dessus de la moyenne, déjà, et il devrait s’améliorer au fur et à mesure qu’il s’adaptera au niveau de jeu de la LNH, à ses coéquipiers et aux directives des coachs. Deux autres points pour Joshua Roy ce soir, il est en route pour une saison de 120 points. Jesse Ylonen, lui, a obtenu un but deux passes dans une défaite de 4-3 en prolongation de Laval. Un autre qui devrait graduer l’an prochain pour de bon. Le repêchage 2018 est déjà le meilleur depuis 2007, et ce malgré le fiasco KK. Pas de la faute des recruteurs si Molson a merdé avec son offre hostile à la con.

  111. Depuis deux ans il ne joue qu’à l’aile. Il a la vision et le sens du hockey pour être un centre, mais pas le coup de patin. Je parle au niveau de la LNH. Pour le moment, dans mon esprit, Roy c’est un futur Toffoli en meilleur à cause de sa vision supérieure qui lui permet d’être un meilleur passeur. Ça veut dire un ailier limite de premier trio à maturité, ou excellent deuxième trio sur un club aspirant. Tout ça car il serait limité par son patin. S’il parvenait à améliorer son patin de manière significative, il pourrait devenir un des meilleurs ailiers de la LNH dans sept ans, à la Huberdeau qui a pris du temps à devenir un des meilleurs ailiers de la ligue. C’est pas un exceptionnel. Il va avoir besoin de temps.

    Je le vois commencer à Laval en 2023. Ceci dit, tout le monde lui dit que son patin est à améliorer, et Hughes capote sur le développement individuel des joueurs. Aussi, le statut de Roy a changé dans le monde du hockey, mais avec le CH en particulier. Hughes n’est pas un imbécile. Il sait qu’il a tout un prospect entre les mains. L’équivalent d’un choix top-15, alors je suis sûr que Roy va travailler fort sur sa technique de patin et le force de ses jambes avec un entraîneur spécialisé.

    La beauté avec le patin, c’est qu’avec beaucoup de travail, ça s’améliore. Jake Evans est un bel exemple, à 18 ans il était plus lent que Roy, même lorsqu’il est arrivé à Laval à 22 ans il avait une carence au niveau du coup de patin, et aujourd’hui il est un patineur au-dessus de la moyenne dans la LNH, pas une fusée, mais amplement rapide. Suzuki est un autre exemple de joueur qui a amélioré son patin de 18 à 22 ans. La beauté avec Roy, c’est qu’il produit à ce rythme malgré son coup de patin. Ça donne beaucoup de marge de progression potentielle.

  112. Tellement d’accord en ce qui concerne Harris…à moins de manquer de confiance au prochain camp d’entraînement, je le vois graduer immédiatement avec le grand club. Un jeu aussi fluide que le sien, c’est rare. Il se sort souvent des situations ambigües et continue à faire le bon jeu…de toute beauté de le voir aller.

  113. Simon Boisvert (le snake) a établi un ordre des meilleurs espoirs du Canadien en défense et le voici…je vous copie cette liste à partir du site RDT. Vous êtes d’accord?

    1. Justin Barron (25e choix total 2020)
    2. Kaiden Guhle (16e choix total 2020)
    3. Jordan Harris (71e choix total 2018)
    4. Logan Mailloux (31e choix total 2021)
    5. Dmitri Kostenko (87e choix total 2021)

  114. Le fiasco Jesperi Kotkaniemi n’a absolument rien à voir avec l’offre hostile faite à Sebastian Aho.

    C’est la gestion de Marc Bergevin de ce dossier dans son intégralité qui est en cause. Je suis d’ailleurs personnellement convaincu que la perte sèche subite d’un 3e choix au total, dans un contexte de reconstruction, a été l’erreur fatale qui lui a coûté son poste.

    Pour comprendre mon raisonnement, il faut se replacer dans le contexte de l’époque.

    Souvenez-vous de toutes ces listes d’espoir au repêchage de 2018. Les deux premiers choix étaient plutôt consensuels : Dahlin et Svechnikov dans cet ordre.
    Suivi par une liste de candidatures que nous pourrions séparer en deux groupes:

    Les favoris : Tkachuk, Zadina, Hughes plus ou moins dans cet ordre

    Les fortement considérés : Boqvist, Bouchard, Wahlstrom, Dobson, Farabee dans le désordre

    Je peux omettre des noms, me tromper dans l’ordre de présentation, car chacun possède sa petite liste de salon. Le fait demeure que ce repêchage était rempli d’espoirs de bons calibres.

    Le feu duo Bergervin-Timmins a arrêté son choix sur KK. Prétextant un choix au développement tardif.

    Jusqu’à ici, je ne voix aucun problème avec ce choix.

    Graduation précoce de KK dans la grande ligue ? Erreur stupide, mais loin d’être fatale.

    Là où ça ne fonctionne plus dans mon esprit, c’est de ne pas avoir égalisé l’offre hostile. Si tu crois en ton projet de ce choix au développement tardif, tu te dois d’y aller jusqu’au bout et de mourir avec. Sinon, à quoi bon ? À quoi bon de lâcher la serviette après 3 ans, dans le contexte où il y avait au moins 6 candidatures alternatives de haut calibre ? Dont 3 plus matures et prêtes pour la ligue nationale.

    On ne parle pas de sortir des sentiers battus. KK représentait un choix hors-piste!

    La seule raison logique est que son projet à long terme s’est transformé en constat d’échec.

    Tout comme la Covid, l’épidémie n’a créé aucune nouvelle tendance, elle n’a fait que les accélérer, l’offre hostile n’a fait que montrer l’inévitable aux yeux de Bergevin. Enfin, le temps fera son œuvre bien assez vite.

  115. @La Brute

    Vous croyez vraiment que sans l’offre hostile du CH à Aho, Caroline et Dundon auraient fait une offre hostile à KK? Trouvez-moi un exemple d’un joueur ayant accompli aussi peu que KK qui a été la cible d’une offre hostile. Aussi, KK n’est pas une perte nette. Le CH a donné la compensation obtenue de Caroline pour acquérir Dvorak. La décision de faire graduer KK à 18 ans est aussi très problématique, mais tous les commentateurs étaient d’accord à l’époque. Ils trouvaient ça excitant de voir un jeune d’à peine 18 ans percer la formation, en plus, ça semblait valider la sélection du Finlandais. Ceci dit, je suis d’accord avec votre conclusion, le CH aurait dû égaler l’offre et persister dans sa logique.

    Ceci dit, KK laisse maintenant songeur entre les deux oreilles. Sa rancœur contre le CH est difficilement compréhensible. Le club montréalais l’a extrêmement favorisé monétairement en le faisant graduer à 18 ans. Il a le même âge que Jordan Harris et il a déjà des gains assurés de 50 M$ en carrière. Puis ceux qui donnent l’excuse que le CH lui a fait rater des matchs en séries l’an dernier, merde, il a joué 12-13 minutes par match en moyenne cette année en Caroline. Puis Romanov a aussi manqué des matchs en séries l’an passé, et regardez-le aller cette année. Le CH l’a mal monté, mais Kotkaniemi s’est comporté comme un enfant gâté dans ce processus. Si j’étais Caroline, c’est l’élément qui me ferait peur pour la suite.

  116. Le plus gros perdant dans l’offre hostile a KK est la Caroline.
    KK prend beaucoup de cap hit et ne joue presque pas.
    Les Canes n’ont pas pu se renforcir a la date limite. (Pas de cap space et le 1er choix) en raison de lui.

    A sa 4ieme saison dans la NHL, il devrait produire davantage cette saison avec une bonne équipe. Il jouait avec Aho en debut de saison et n’a rien fait.

    En résumé, je suis content que MB n’a pas égalé l’offre hostile. KK aurait surement refusé de signer a long terme avec le CH.
    Le CH l’aurait p-e perdu pour rien comme agent libre s’il ne voulait pas donner du 1 an a 6M pour l’offre qualificative.

  117. @Opeth
    Il est évident que l’offre hostile à KK est une réponse à celle offerte à Aho. J’irais même plus loin, jamais la Caroline n’aurait offert 8 ans sur un plateau d’argent à KK si son acquisition n’aurait pas été faite de belliqueuse façon.

    Nous sommes à la veille d’un repêchage où encore une fois le TOP-2 est cimenté et le reste est pas mal ouvert. Vous me voyez venir. J’espère qu’ils ne commenteront pas deux fois la même erreur…en fait contrairement à 2018, il y a de la profondeur à toutes les positions. Disons qu’ils risquent moins de devoir forcer la mise.

  118. Juste pour rire un peu…

    Je reçois des publicités du groupe de musique Opeth depuis cinq jours sur Facebook… étrange coïncidence qui en n’est pas une.

  119. Très touché par le décès de Mike Bossy. Imaginez, j’étais partisan des Islanders à l’adolescence, probablement pour ne pas être comme mon père et mon frère aîné qui étaient tous deux de farouches partisans du CH. Toujours est-il que Mike Bossy était mon joueur favori et que lors de la séquence de quatre coupes des Isles j’ai pu tourner le fer dans la plaie du père et du frère en leur rappelant que Bossy aurait pu jouer pour le CH, mais que le génie, Sam Pollock, avait préféré choisir l’Ontarien Mark Napier au repêchage, plutôt que le Québécois Michel Bossy. Les médias avaient tendance à franciser son prénom dans le temps, comme quoi les temps ont bien changé. J’ai aussi perdu ma mère du cancer du poumon, alors je sais comment ce cancer est impitoyable lorsque détecté à un stade très avancé.

    Le combat contre le cancer est un mythe. Comme patient on ne combat pas le cancer, on accepte le traitement, ou pas, et soit les médicaments fonctionnent ou une chirurgie est possible, si ça ne fonctionne pas le patient n’y peut rien, malgré toute sa volonté de continuer à vivre. Alors Michel Bossy n’a pas perdu de combat. Cette saloperie de cancer a juste fait ce qu’elle est programmée pour faire. Il n’y pouvait plus rien. Si j’ai un conseil à donner, c’est de ne pas négliger de consulter si on se sent moins bien ou si une douleur persistante apparaît. La détection hâtive demeure le meilleur moyen de survivre à ce tueur.

  120. R.I.P. Michael Bossy. Guy Lafleur s’en tire encore mais son temps est compté lui aussi. En fait, le cancer des poumons est trop virulent pour que les gens s’en sortent. D’autre formes de cancer sont traitables si je peux m’exprimer ainsi. J’en suis un survivant. Une bosse au cou, côté gauche, dans mon cas et suite à une opération j’ai dû passer par un traitement de chimiothérapie et 32 de radiothérapie. J’ai perdu 51 les dans le processus. J’avais de la difficulté à respirer après une marche de santé de 5 minutes. Aujourd’hui je fais du vélo et parfois je me rend entre 50 et 60 kms dans une journée. Bref, la médecine a quand même fait des pas de géants. Sauf que certains cancers sont incurables. Quand on sort de ce processus je peux vous assurer que l’on voit la vie sous un autre angle.

  121. N’ayant pas vu jouer Mike Bossy n’étant pas né, je serais curieux d’entendre vos commentaires/anecdotes à son sujet, pour ceux l’ayant vu jouer. À l’époque où il est entré dans la ligue, tout le monde devait parlé de ce ”kid” qui marquait autant de buts. Ça devait être un événement lorsque les Islanders venaient en ville. Il devait être un vrai poison à affronter (en partie, j’imagine, en raison du trio qu’il formait avec Trottier et Gillies, assez robustes eux).
    Même si je ne l’ai pas vu jouer, j’étais en admiration de ses statistiques offensives absolument hallucinantes, du jamais vu, ni revu à propos des buts. Un des meilleurs joueur québécois.

    Ça ne sera pas un retour évident pour Price pour son premier match, chez les Islanders la même journée que l’annonce du décès de Bossy…

  122. Bossy c’était un poison 25 pieds autour du but. Le genre de gars qui souvent ne ressortait pas beaucoup dans un match, mais qui finissait avec deux buts une passe. Il avait un lancer d’une précision rare, comme on dit, il avait le don de trouver le trou et il lançait rapidement. Il battait souvent les gardiens par sa vitesse pour décocher avec précision plus que par la puissance de son tir. Une autre de ses qualités était de se trouver au bon endroit au bon moment en arrivant à se faire un peu oublier.

  123. Je suis tombé sur Max Domi, il joue env. 11min lors des derniers match avec les Canes. Aucun but en 12 match avec les Canes.
    Apres une saison de 72 pts en 2019-20, heureusement que MB ne l’a pas resigné a long terme et l’a échangé pour Anderson.

    Je critique souvent les anciens move de MB mais c’était une excellente décision dans son dossier.

  124. Vrai que Bossy était un poison, très dangereux pour l’équipe adverse quand il était près de leur filet. Le jeu des comparaisons est toujours un peu faiblard quand on s’y prête mais il y a un joueur du Canadien qui était tout aussi dangereux que Bossy, même s’il n’a pas le même nombre de buts sur sa feuille de pointage. Il a joué une décennie (environ) avant Bossy et lui aussi avait une excellente équipe autour de lui. Je parle de Steve Shutt. Lui et Lafleur était un duo d’enfer. Ils avaient Lemaire au centre et ce trio a fait trembler beaucoup de gardiens adverses. C’était beau à regarder…

  125. Caufield en arrache en défensive. Revirement sur le 3e but des Caps et touriste en zone défensive sur le but d’Ovechkine qu’il aurait dû couvrir.

  126. Martin Saint-Louis n’a pas fait jouer Jordan Harris lors de deux derniers matchs. Difficile à comprendre. Aurait-il fait pire que Schuneman ce soir? Comme prévu, l’effet Saint-Louis s’émousse plus le temps passe. C’était prévisible. Des gars qui surprenaient comme Rem Pitlick sont revenus à la normale. Caufield marque des buts, mais sa défensive demeure un problème. Il devra s’améliorer dans cet aspect car marquer des buts c’est très bien, mais si tu en coûtes autant que tu en marques, c’est spectaculaire, mais ça n’aide pas à gagner des matchs. Ceci dit, je pense qu’il doit faire des erreurs et apprendre, en ce moment ça ne porte pas à conséquence, Saint-Louis peut être patient, mais l’automne prochain sa patience pourrait devenir plus courte, et il sera alors moins sympathique aux yeux de certains joueurs.

    Ce qui m’inquiète c’est que Saint-Louis semble vraiment souffrir à chaque défaite. Il veut vraiment gagner chaque match. Ça se voit dans son langage corporel derrière le banc. Je ne remets pas en cause ses qualités de coach, mais je me demande s’il est l’homme pour diriger un club relativement faible l’an prochain. Un club où le but sera de faire progresser des jeunes, pas de faire les séries. Si il pousse sur Hughes dans ses discussions de contrat pour changer le plan et accélérer les choses dès l’an prochain, le CH sera dans le trouble.

    Le club a beaucoup de très bons jeunes, mais ça va prendre du temps pour monter toute cette jeunesse et devenir un vrai club gagnant. Harris, Barron et Guhle peuvent tous aller à Laval si Saint-Louis veut gagner plus de matchs l’an prochain. Le problème c’est qu’ils ne pourront pas jouer trois ans à Laval et trouver des vétérans de qualité sur des contrats d’un an est difficile. Je me questionne juste sur le désir de Saint-Louis de coacher un club relativement faible l’an prochain, et j’ai peur qu’il pousse la direction pour du court terme. Je suis sûr que Saint-Louis a encore plus la piqure du coaching, mais il déteste perdre. Il ne me semble pas un gars qui se satisfera d’un bon processus. Il voudra des résultats rapides et encaissera encore plus mal les défaites quand il y aura un réel enjeu. Cette année Ducharme a été le bouc émissaire pour tout le négatif. Ce sera différent la saison prochaine.

  127. RIP Mike Bossy

    Les Canes ont donné un contrat de 8 ans à Kotkaniemi toujours dans un sentiment de vengeance contre le CH, je n’y crois pas du tout.

    KK a reçu ce cadeau du ciel parce que les Canes croient vraiment qu’il peut devenir leur centre numéro 1 dans un avenir rapproché.

  128. @mikel
    Le contrat de 8 ans a KK n’est pas une vengence, mais plutot par manque de choix.
    KK allait devenir un UFA s’il ne signait pas un contrat de 6.1M.(offre qualificative).

    Comme tous les futurs UFA, il faut surpayer.

    Habituellement quand tu surpaies, tu te retrouves avec un mauvais contrat.

    Pour l’instant, les Canes sont perdants dans la saga KK.

    Il n’amène rien a l’équipe apart prendre du cap space et rendre ses coéquipiers jaloux de son contrat.

  129. Les Canes ont 20 M$ de disponibles sous le plafond pour l’an prochain avec 10 joueurs à mettre sous contrat don Niederreiter, Trocheck, Necas et De Angelo. De Angelo a 48 points en 58 matchs cette année et +27. Il a signé à fort rabais à 1 M$ l’an passé à cause de ses problèmes à New-York. À cause de sa mauvaise réputation il n’obtiendra pas sa pleine valeur, mais pas mal plus quand même, je dirais entre 5 et 7 M$ par année. Niederreiter et Trocheck gagnaient 5.25 et 4.75 M$ cette année. Ils obtiendront autant, sinon plus, puis Necas est un UFA du calibre de KK, 12e au total en 2017. Il est une belle cible pour une offre hostile à 6.1 M$. Dundon a fait le coup au CH, il s’est donc lui aussi donné en cible. Tout ça pour dire que ces quatre joueurs devraient coûter au moins 20 M$, et les CAnes auraient toujour six joueurs à ajouter à leur masse, même à 1 M$ par année de moyenne, ça ne cadrera pas. Alors Trocheck et Neiderreiter partiront comme UFA, pertes sèches que ces deux joueurs de 2e trio. L’idée de la direction doit être de donner plus de responsabilités à Necas, Jarvis et KK.

  130. Le CH ne ferra surement pas d’offre hostile, leur 1er choix 2023 risque d’etre un top 10.

    Apres la saga KK, j’ai l’impression qu’on ne verra pas d’offre hostile dans les prochaines années.

    Avant Aho en 2019, c’était en 2013 la derniere offre hostile.

    Je viens de voir que les Canes avait fait une offre hostile en 1998 a Sergei Federov 😉

  131. Au pire, le CH finira 29e, soit quatrième dernier. Arizona est presqu’assuré de terminé dernier, et le rang le plus probable du CH sera 31e ou 30e. Un choix top-5 semble assuré, et un avec de la chance ça pourrait être top-3. C’est une année sans joueur exceptionnel en apparence. Un développement positif surprenant est toujours possible de la part d’un joueur bien coté, un peu à la Draisatl. Celui-ci est sorti 3e au total, mais personne ne le voyait devenir aussi bon. Aucun joueur sorti avant ou après lui dans le top-10 ne l’approche comme joueur d’impact. Y a-t-il un Draisatl cette année? Juraj Slafkovsky?

  132. Bizarre d’article de Mathias Brunet où il y va d’une analyse du CH qui n’en est pas une. Il aurait pu résumer son article en disant que les jeunes du club et du pipeline ont besoin de maturer et de progresser et qu’à part pour Suzuki, Romanov et Caufield, on ne peut être sûr de rien. Se baser sur des stats entre clubs forts et un clubs faibles comme le CH ne mène à rien. C’est le festival du “je ne pense pas que tel joueur va atteindre ce niveau”, etc… En somme, un exercice futile.

    Ce dont le CH a besoin est de continuer de bien repêcher et de bien monter ses jeunes en évitant la tentation du raccourci qui lui a tant nui. Mathias aurait dû se contenter de mentionner l’âge des Huberdeau, Barkov, MacKinnon, Stamkos, Hedman, Kucherov, Vasilevskyi, etc… Mathews et Marner ont déjà 25 ans et n’ont pas gagné une ronde de séries.

    La route que le CH doit suivre est clairement tracée. La question n’est pas là. La question elle est persistante et lancinante: cette organisation aura-t-elle la résolution et la patience de suivre la route clairement tracée? La beauté de l’histoire c’est que le CH a la masse critique de talent déjà dans l’organisation pour éviter de s’embourber comme Edmonton ou Buffalo dans une reconstruction sans fin. Le CH n’a pas à reconstruire, il a à laisser maturer en continuant d’ajouter et en ayant la force d’accepter deux autres saisons plus difficiles. C’est le prix à payer que le club a toujours refusé de payer depuis 1993.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-04-18/rondelle-libre/que-manque-t-il-au-canadien.php

  133. Bien d’accord Opeth. Mais, dans une ville mono-sportive comme Montréal, le prix à payer par la meute sportive, médiatique et économique est difficile à accepter. Une grande part de leurs revenus ($$$+) dépend de la performance du CH … et les commandites sont vendues en conséquence. Ce n’est pas l’Impact (ou quel que soit son nom actuel) qui enlèvera de la pression médiatique et économique pour forcer le Canadiens à produire plus et plus vite. La défaite diminue tellement les ventes et l’audience que la tension doit devenir intolérable au septième ciel (euh, étage). 😉

  134. Avec l’échange de Toffoli et Lehkonen, je pense que le CH va prendre le temps cette fois ci de bien reconstruire.

    MB n’a jamais échangé des joueurs avec un contrat en poche pour des choix/prospects. C’est rassurant que Molson a changé sa vision.

    Le probleme (ou c’est une bonne nouvelle) c’est que le CH a trop de mauvais contrats pour reconstruire rapidement. Il faudra etre patient.

    Espérons que les joueurs RFA ne seront pas trop gourmand avec leurs nouveaux contrats (éviter la situation de Toronto et plusieurs autres équipes).

  135. Pacioretty a été échangé avec une année restante à son contrat. Le cas de Suzuki est réglé pour huit ans. Romanov devrait obtenir entre 3.5 et 5 M$ par année selon la durée de son contrat. Il reste Caufield qui pourrait causer problème s’il compte 40 buts la saison prochaine. Ceci dit, Suzuki a établi un bon standard pour les autres contrats.

  136. J’aime ce que je lis sur le retour de Price dans l’alignement du Canadien. On le sent très déçu des dernières séries et d’avoir manqué l’occasion d’inscrire son nom sur la coupe Stanley…le rêve de tous les joueurs. Mais, certains joueurs ont aussi à coeur le fait de passer toute leur carrière avec le même club. Est-ce le cas de Price? Est-ce que le fait de ne pas avoir été réclamé par Seatlle l’a amené à un autre style de réflexion sur son avenir? Croit-il qu’il pourrait avoir une seconde chance avec cette relève qui pousse de partout dans le pipeline et quelques joueurs déjà rendus dans la LNH? Irait-il jusqu’à patienter les années qu’il faut pour aller une autre fois en finale avec le Canadien? Il semble aimer cette jeunesse qui pousse dans le club et peut-être qu’il s’est permis quelques réflexions. Et, si jamais c’était le cas et qu’il revenait en pleine forme à l’automne…

  137. @kataway
    Meme avec Price au sommet de forme, le CH manque trop de pieces pour etre aspirant a la coupe l’an prochain ou dans 2 ans.

    Le CH devra surement garder 25% a 50% de son salaire lors d’un échange ou prendre un mauvais contrat en retour.

    L’échanger va etre difficile mais pas impossible.

  138. @Laval…bien sûr que ce ne sera pas avant…hum…au moins 3 ans avant que nos jeunes puissent monter en confiance, puissance et former un groupe uni. C’est ce à quoi je faisais allusion pour la patience de Price. Bien sûr qu’il aura 3 ans de plus au compteur mais s’il réussit à garder la forme, à partager le filet plus souvent et à obtenir sa chance d’aller loin. Si Fleury le fait…Je pense, moi aussi, qu’il sera très difficile de l’échanger. Donc, si Price a la tête au hockey et qu’il se voit à Mtl…j’aurais tendance à penser que Hughes ne voudra peut-être pas l’échanger. De ce qu’on voit de Price (avec la présence de sa femme et ses enfants aux matchs) il a l’air heureux. Ce serait déjà tout un acquis qu’il ait la tête au hockey.

  139. Finalement, tel qu’estimé, Saint-Louis n’est pas un magicien et le retour sur terre est survenu, même avec Price dans les buts et offrant de solides prestations. Ne me dites pas que les départs de Chiarot, Toffoli et Lehkonen expliquent la situation. Le CH a gagné plusieurs matchs sans Chiarot et Toffoli et on criait à l’effet Saint-Louis malgré tout, puis, Edmundson remplace Chiarot. On peut voir à l’oeil que le club est revenu à un niveau d’intensité plu faible. Les joueurs ont hâte que ça finisse, comme ils avaient hâte d’avoir la tête de Ducharme.

    Mon but ici n’est pas de dire que Ducharme était un génie du hockey, ni de dire que Saint-Louis est un cancre car maintenant le club perd comme avant. Ce que je tente de dire c’et que la constante dans cette saison est un club affaibli par rapport à l’an passé et constamment affecté par des blessures ou des joueurs absents pour d’autres raisons. Il y a eu une impossibilité chronique d’avoir un alignement complet durant toute la saison. Price revient, Allen se blesse, les choses ont été comme ça toute l’année.

    Le CH a cumulé 696 matchs manqué pour cause de blessures à se joueurs. C’est un record de tous les temps dans la LNH. À titre de comparaison, le club le moins blessé a été Calgary avec seulement 84 match manqués. C’est du huit pour un. Le record précédant était de 629 matchs par le Kings en 2003-04. Le CH devrait finir à 725 matchs manqués. Cette catastrophe était vraie pour Ducharme comme pour Saint-Louis.

  140. Je crois que c’est possible d’échanger Price s’il lève sa clause de non-mouvement. Une équipe comme les Devils pourrait être intéressée. Les Devils sont en avance sur le Canadien dans leur reconstruction, mais ils ont eu des problèmes devant les buts cette année en plus d’avoir perdu Jack Hughes de nombreux matchs. Un échange Price contre Jonathan Bernier serait possible sans retenir de salaire.

  141. Ryan Poehling a perdu une passe hier sur le but refusé à Tyler Pitlick. Néanmoins, il en est maintenant à 8 buts 8 passes pour 16 points (-20) en 53 matchs cette saison. Au même âge, Philippe Danault avait obtenu 10 points en 51 matchs (-5). Bien sûr le différentiel reflète la médiocrité du CH cette année, Suzuki est à -31 sans la protection de Danault.

    Mon but n’est pas de dire que Poehling est un futur Danault. C’est plutôt de montrer que les impatients ont tort de le décompter à ce stade de sa carrière. Poehling a le coup de patin et le gabarit pour être un très bon 3e centre, et sa production offensive devrait continuer d’augmenter. Un autre exemple de joueur de ce type et Joel Eriksson-Ek qu’on a vu hier pour le Wild. Il vient d’avoir 25 ans et vien d’atteindre le cap des 40 points pour la première fois de sa carrière. Poehling a joué environ 12-13 minutes par match en moyenne cette année. s’il pouvait passer à la prochaine étape et jouer 16-17 minutes par match, il gagnerait en confiance et les 40 points pas 82 matchs seraient à sa portée. Cette année il est sur un rythme de 25 points en 82 matchs. Si son temps de jeu augmentait d’un tiers, ça voudrait dire 33 points par 82 matchs. Ajoutez plus de confiance, de meilleurs ailier et une progression naturelle à 23/24 ans. Le centre de 3e trio à un demi-point par match est en vue.

  142. Bienvenue Jonathan,

    Dans le cas de Price, comme vous le mentionnez, il contrôle totalement sa destinée. Il faudra donc un club ou lui et sa femme voudront aller. Ce club devra avoir l’espace sous le plafond pour accueillir son 10.5 M$ d’impact sur la masse. Finalement, ce club devra être convaincu que le genou de Price est rétabli à 100% et que Carey pourra jouer quatre autres saisons. Ça fait beaucoup de conditions exigeantes à remplir. On l’a vu avec Allen, ces gardiens avec un historique de blessures doivent être gérés avec soin. Ils ne peuvent être trop utilisés, même si tout semble bien aller. Ils sont à un geste brusque de se blesser de nouveau. On verra pour Price, mais le scénario le plus probable selon moi c’est qu’il reste à Montréal, se blesse de nouveau sérieusement, puis se retrouve sur la LTIR pour la fin de son contrat. Le CH devrait bien entendu échanger Weber pour que ce soit possible.

  143. Je profite de l’occasion pour inciter les lecteurs silencieux à faire comme Jonathan et à contribuer une fois de temps en temps. J’ai jusqu’au mois de juillet pour voir si ça vaut la peine de continuer. Encore une fois, c’est pas une menace, juste un constat. Si on est arrivé au bout du chemin je vais tirer la plogue. C’est tout et pas plus grave que ça. Si j’écris plus de 50% du contenu, c’est problématique. Avec plus de contributeurs de qualité assidus, je ressortirais moins.

  144. Et pourquoi le CH ne garderais pas Price s’il est en santé. De plus le CH n’est pas une pépinière à gardiens de but efficaces.

    Si un club est prêt à continuer le contrat de Price pour l’obtenir, je serais très surpris que cette équipe donne au CH un pont d’or en talent pour un gardien dont il ne connaisse pas vraiment sa condition physique.

    Les clubs qui aspirent à la coupe sont déjà bien garni en gardien, Tampa, Floride ou Colorado.

    Si Price a encore 3 ou 4 bonnes années à donner pourquoi le CH n’en profiterait. Ils ont quand même investi une fortune pour lui.

    Et qu’obtiendrait le CH pour un gardien que tous les clubs, pour baisser le prix, vont dire que sa carrière est possiblement hypothéquée et qu’il est un risque à éviter.

  145. @opeth Je garde tout de même espoir d’échanger Price. Je crois que ce serait bon pour lui et bien sûr pour la masse salariale des Canadiens. Je crois qu’il lui reste encore de bonnes années. Markov était revenu fort après ses grosses blessures. Il aura besoin d’un bon adjoint qui peut garder une trentaine de matchs par année.

    @mikel Le but d’échanger Price n’est pas d’obtenir un retour, mais simplement de libérer de l’espace sur la masse salariale. Le Canadien est actuellement coincé par le cap salarial tout en ayant un mauvais club. Ça ne sert à rien de garder un gardien élite vieillissant dans l’équipe. Ça prendra plusieurs années pour relancer l’équipe, alors je ne vois pas ce que Price et le Canadien ont a gagné à ce qu’il reste dans l’équipe. C’est important d’avoir un bon gardien, mais je ne vois pas l’intérêt d’un gardien à 10,5 M$ par année pour un club en reconstruction.

    Sur un autre sujet, il sera intéressant de voir ce que fera le Wild l’an prochain pour se conformer au plafond salarial. C’était une décision très étrange de racheter les gros contrats de Parise et Suter. Il me semble qu’il y avait de meilleures options, surtout pour Suter.

  146. Parlant de Martin Saint-Louis…

    C’est à la mode dans le milieu des gestionnaires rond-de-cuir, du fonctionnariat et des éducateurs de privilégier le « processus » au détriment du résultat, mais force est d’admettre qu’il y a des domaines de l’activité humaine où le résultat doit régner sans partage : à la guerre, en mécanique, en ingénierie, dans les sports aussi.

    Depuis plusieurs matchs, on peut voir comment les équipes adverses découpent d’une manière déconcertante le semblant de structure défensive des Canadiens. Ça donne la chair de poule de regarder avec quelle facilité les joueurs adverses, peu importe leur talent et leur vitesse d’exécution, réussissent à réduire en charpie le quintette défensif du CH.

    Or, établir une structure défensive et la respecter n’est pas une affaire de talent, mais de volonté. Ce n’est donc pas parce que le CH a moins de talent brut que les autres équipes qu’il est carrément exécrable dans sa propre zone ; c’est parce que les joueurs improvisent, car ils sont constamment en réaction aux situations qui se présentent à eux.

    Et ça, c’est le signe qu’aucune structure défensive n’a été établie ou enseignée.

    Alors c’est bien beau les idées et les « concepts » dont Saint-Louis semble faire la promotion à ses joueurs, mais sans organisation collective (les « systèmes ») établie par le groupe d’entraîneurs et que les joueurs respectent, il n’y aura aucune amélioration possible de l’équipe dans son ensemble.

    Enseigner des idées et concepts aux joueurs alors que l’équipe est tout croche dans sa propre zone, c’est mettre la charrue devant les boeufs.

    Enfin, je n’ai pas confiance en Saint-Louis l’entraîneur-chef. Il m’apparaît beaucoup plus comme un entraîneur-adjoint (comme Burrows).

  147. @Opeth et tous les autres, notamment les lecteurs et lectrices anonymes

    Vous nous partagez régulièrement le constat selon lequel vous ressentez une certaine fatigue quant au niveau de participation au blogue. J’aimerais donc partager mon (long) témoignage de lecteur essentiellement silencieux pour vous dire ce que le blogue m’apporte (et pourquoi je participe si peu). Je souhaite même proposer quelques idées qui pourraient stimuler la participation des personnes qui le fréquentent. Peut-être que cela pourrait vous aider à comprendre le point de vue des anonymes et vous motiver à poursuivre.

    Pour faire une longue histoire courte, à l’époque des blogues de La Presse, je suivais assidûment ceux de Richard Hétu (politique américaine), Jozef Siroka (cinéma) et de Mathias, bien entendu. Lorsque LP a mis fin a sa plateforme de blogue, j’ai migré avec M. Hétu sur son blogue personnel et sur Les Rescapés. Je n’ai jamais été un contributeur régulier aux commentaires, mais j’ai toujours aimé lire ceux du blogue de Mathias et de M. Siroka. Ceux du blogue de M. Hétu sont à mon sens sans intérêt. Pour moi, les blogues de ce format se divisent en deux sections: le texte principal et les commentaires. Bien que cette distinction tombe sous le sens, il me semble pertinent de la souligner parce qu’elles ne jouent pas le même rôle. Par exemple, sur le blogue de M. Hétu, de nouveaux textes sont soumis 3-4 fois par jour et je crois que ça le garde en vie autant que les personnes qui commentent. Ici, un nouveau texte est soumis aux 3-4 semaines et ce sont les commentaires qui gardent le blogue en vie. Je comprends donc que vous sentiez une forme de fardeau à non seulement produire les textes principaux, mais également à alimenter la discussion.

    Or, pour quelqu’un comme moi, l’intérêt principal demeure de lire les commentaires et les débats qui s’en suivent. Voyez-vous, je m’intéresse davantage au processus de construction d’une équipe qu’aux parties de hockey comme telles. Mon sport est le football américain et non le hockey. Ainsi, je suis peut-être une bête étrange, mais je ne regarde aucune partie n’impliquant pas le CH (pas même un match no 7 de la finale de la coupe) et je ne regarde peut-être qu’une dizaine de parties du CH par année. Ceci dit, la progression des jeunes, la construction de l’équipe m’intéressent énormément. Je continue donc de lire les billets quotidiens de Mathias ainsi que ce blogue. Lire les visions et analyses différentes des participants et participantes du blogue est un passe-temps idéal pour moi lorsque je me retrouve devant mon ordinateur et que je veux me détendre. Les propos tenus par les personnes intervenant ici sont intelligents, relativement bien écrits et plutôt divertissants. Il n’existe pas d’autre plate-forme, à ma connaissance, de cette qualité. Pour moi, la fin du blogue signifierait une perte nette.

    N’étant qu’un bien piètre connaisseur de hockey, je ne vois pas comment je pourrais apporter de contributions aux débats. Le peu de fois où je sens que ça vaut la peine, je le fais. Cependant, je vois mal comment je pourrais contribuer davantage.

    Pour stimuler la participation au blogue, autant des réguliers que de nouvelles personnes, j’aimerais proposer quelques suggestions. Je dis proposer, mais c’est essentiellement remettre de l’avant des idées déjà avancées par d’autres personnes lors de discussions similaires tenues par le passé.
    1- Publier les textes d’autres intervenants. On le voit bien avec Mathias, publier régulièrement est difficile. Notre bon Mathias a le défi de pondre un billet quotidien et je dois avouer que je trouve qu’il se répète de plus en plus. Si certains intervenants réguliers avaient une façon claire de soumettre de nouveaux textes, je crois que ça apporterait quelque chose d’intéressant. Pensons aux analyses du jeu des nouveaux joueurs du CH par John Paterson. Plusieurs personnes ont réclamé qu’il en produise davantage. Ce n’est qu’un exemple, plusieurs autres intervenants ont des idées qui valent la peine d’être mises en valeur comme textes officiels.
    2- Reproduire les textes de journalistes professionnels. On a quand même quelques journalistes québécois qui se distinguent par leurs analyses. Mathias, évidemment, mais aussi Martin Leclerc et quelques autres. Reproduire tel quel certains de leurs écrits et les soumettre comme texte principal stimulerait certainement le blogue. Il serait aussi possible de faire le commentaire critique desdits textes dans le cadre du texte principal. Des vidéos, des ballados ou autres formules alternatives pourraient peut-être même lancer les discussions au lieu des textes traditionnels.
    3- Ajouter un onglet dans le haut du site intitulé « Contributions externes» afin de formaliser le processus de propositions des personnes autres que Opeth.
    4- Proposer à des connaissances ou ami(e)s de se joindre au blogue. Veux, veux pas, comme le blogue est essentiellement introuvable si vous ne savez pas qu’il existe, il ne peut croître que par bouche à oreille. Cela dit, personnellement, je trouve qu’un des forces du blogue est son caractère intime, mais ce n’est qu’une opinion personnelle.

    Comme la fin de la saison régulière approche à grand pas, la fréquentation du blogue risque de diminuer en même temps que la fin des matchs du CH d’ici au repêchage. Souhaitons-nous plutôt un regain qui incitera Opeth et tous les autres à vouloir poursuivre l’aventure une autre année.

  148. Vrai que ça prend plus de contribution de tous et chacun pour alimenter ce bloque personnellement je songe à un texte sur l’importance de Price sur l’offensive du Canadien et dès que ceux ci vont compter un but lorsqu’il garde les buts je vais le publier.

  149. Bonjour à tous. Dans mon cas, ce blogue de grande qualité demeure un incontournable quotidien. Je peux contribuer dans une certaine mesure et de temps en temps si je trouve quelque chose d’intelligent (ou de semi-Intelligent à dire). Mais ce blogue est devenu une partie intégrante de ma vie … en tout cas du café matinal.

  150. D’accord avec votre propos Mikel. Moi aussi je pense que Price pourrait faire une certaine différence. Surtout s’il commence à avoir des atomes crochus avec les jeunes tout comme il en a avec les vétérans. Il pourrait développer une complicité où il serait le mentor de ces jeunes en quelques sortes. Vrai que son contrat est lourd mais certains contrats seront encore plus lourds d’ici la fin du sien. Et on obtiendrait quoi en retour? C’est le contrat de Gallagher qui ne fait aucun sens selon moi. Celui-ci fait terriblement mal et il sera difficile, pour ne pas dire très difficile de s’en défaire. Bergevin a vraiment erré sur celle-là.

  151. Je suis 100% d’accord avec les propos de Jonathan a 16h41 sur la gestion du dossier de Price.

    Ca ne sert rien a le garder dans une équipe en reconstruction.

    Et p-e le retour serait interessant si le CH garde 50% du salaire.

    @André
    J’ai aimé tes suggestions 🙂

  152. J’avais déjà publié une adresse courriel où des textes peuvent m’être envoyés pour publication comme texte principal et je n’en avais reçu aucun. La voici de nouveau:

    [email protected]

    Je n’en avais reçu aucun, peut-être à cause d’un avis de ce genre que j’avais publié en même temps, c’est-à-dire que, bien sûr, le texte doit être d’une certaine qualité sur le fond et la forme. Vous voyez ce que je veux dire, pas nécessairement du grand style, mais ça doit se tenir.

    Quand je parle de fond, je ne parle pas d’être d’accord avec le propos, je parle de cohérence du texte. Par exemple, vous pourriez écrire un texte prônant d’échanger tous les jeunes actifs du club pour de l’aide immédiate, s’il y a un argumentaire cohérent, pas de problème. Les lecteurs jugeront et feront leurs commentaires.

  153. Ceci dit, pour moi, le plus grand besoin en est plus un de participation dans la section commentaires pour entretenir la discussion. Si 50% des messages sont de ma part ça ne marche pas. Pas toujours besoin d’être de grandes analyses. Simplement apporter une information intéressante ici et là, un lien vers un article intéressant, etc…

  154. En ce qui me concerne, j’aime l’idée de garder Price dans la mesure où il est inéchangeable. Tant qu’à payer pour s’en débarrasser, je le garderais si la santé suit. Chose certaine, comme DG, je m’assoirais avec lui pour savoir s’il veut rester avec l’équipe dans un contexte de reconstruction. S’il est dans de bonnes dispositions (un grand «si» diront certains), il peut certainement avoir un ascendant positif sur cette équipe et combler (une partie) des lacunes d’une jeune défensive. N’oublions pas l’importance d’un leadership adéquat dans une jeune équipe, comme avec Corey Perry l’an dernier.

    Pour tout dire, j’échangerais Allen personnellement (si Price tient le coup on s’entend). C’est certainement une excellente police d’assurance, mais il demeure sans doute un des meilleur rapport qualité/prix de l’équipe. On pourrait sans doute aller chercher un bon choix/espoir avec lui et ça libérerait près de 3M$. Montembeault me semble tout à fait adéquat comme deuxième gardien. Il a des problèmes de constance, mais n’est-ce pas le cas de tous les gardiens de deuxième ordre? Toutefois, les entraîneurs de l’équipe ne semblent pas d’accord avec moi à voir la façon dont ils ont surutilisé Allen lorsqu’il a été en santé. Ça c’était une sacrée bourde de MSL qui montre que sa mentalité de gagnant comme joueur n’est peut-être pas appropriée pour son poste d’entraîneur-chef…

    Pour conclure, j’abonde dans le sens de plusieurs intervenants, Gallagher a un contrat abominable. Hoffman constitue le 2e pire contrat de l’équipe à mon avis (quelle mauvaise signature, surtout vu la force relative du club sur les ailes l’été dernier), suivi par Petry et même Armia. On n’a pas fini de maudire les derniers contrats accordés par Bergevin…

  155. @Opeth

    Si je peux me permettre, ça pourrait valoir la peine de mettre cette adresse dans un onglet «Contact», «À propos» ou quelque chose dans le genre. Je ne sais pas à quel point la plateforme WordPress est aisément modifiable, mais c’est sûr que l’adresse se perd assez vite dans un fil de 150 commentaires…

    Aussi, considérant que la plupart des gens ont un côté procrastinateur, le jour où quelqu’un voudra réellement publier un texte, il sera plus simple de retrouver l’adresse.

  156. Pendant ce temps Harvey-Pinard a eu droit à un rappel. C’est bien mérité dans son cas. Ceci dit, Laval est en lutte pour une place en séries avec 9 matchs à jouer et c’est serré. Perdre leur meilleur marqueur n’aidera pas. Ceci dit, Schueneman a été rétrogradé et devrait aidé en défense s’il n’a pas trop le blues du retour dans les mineures.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-04-20/rappele-par-le-canadien/rafael-harvey-pinard-a-un-nouveau-coach-a-convaincre.php

  157. Avec les nouvelles règles sur la loterie du repêchage le dernier choix 32 er de la lique obtient 25.5% des chances d’obtenir le 1er choix comparativement à 18.5 % antérieurement,les autres à 13.5 %pour le deuxième et les suivants n’ont pas changé.

    C’est presque 2 fois plus de chance d’avoir le premier choix entre la 31 et 32 ler équipe ca donne une course à la dernière place importante.

  158. Je suis d’accord avec l’idée qu’il ne sert à rien de garder Price si le CH est pour évoluer dans les bas fonds de la ligue quelques saisons. Mais comme Opeth l’a souligné, c’est Price qui va décider s’il est échangé ou non. Ce n’est pas simplement une question de place sur la masse salariale. Je doute qu’il ait envie de perdre quelques années encore en acceptant d’être échangé pour une autre équipe en (re)construction.

    Mais on peut toujours rêver, je regardais la masse salariales de quelques destinations potentielles et une destination potentielle pourrait être Edmonton. Ils ont des problèmes devant les buts depuis des décennies et ils n’ont que Smith de signé l’an prochain. Ils semblent avoir de l’espace sous le cap l’an prochain en plus malgré quelques signatures à faire avant le début de la saison prochaine. Ce qui donne de l’espoir que ça se fasse, c’est le désir de gagner que Price semble démontrer. Avec un minimum de gymnastique salariale je crois que ça pourrait se faire. Ils y a d’autres destinations possibles, mais une plus grande rétention d’espace de cap salarial serait nécessaire.

    D’ailleurs, je n’arrives pas à comprendre les journalistes qui prévoient un été actif de Hughes. Car avec le cap salarial du CH l’an prochain je crois qu’on peu déjà affirmer que la saison prochaine risque de ressembler à celle de 2020-21. Et c’est bien comme ça, L’équipe n’est même pas proche d’être une équipe dominante et avec Connor Bédard qui s’en vient le CH doit se donner toutes les chances de le repêcher. C’est ce genre de joueur qui pourrait propulser l’équipe à un autre niveau.

  159. Il semblerait bien que le Tankaton n’a pas été corrigé pour les nouvelles modalités du tirage au sort pour le repêchage 2022. https://www.tankathon.com/nhl

    Le JdM fournit le tableau des probabilité respectives pour les derniers rangs. https://www.journaldemontreal.com/2022/04/21/le-sort-du-ch-sera-determine-par-le-hasard-1

    On y apprend que les chances respectives des R32 et R31 seront de 18.5% et 13.5% alors que Tankaton indique plutôt 16.6% et 12.1%. La différence peut paraître insignifiante, mais si l’on combine les probabilités pour repêcher le premier et le second choix, on obtient 30% vs 28.7% … ce qui n’est pas négligeable. Bon, j’ai bien hâte au 10 mai.

  160. @wapitou

    D’accord avec toi. Ca ne fait pas de sens pour le CH d’être actif cet été sur le marché des agents libres.

    Peu d’agents libres seront interessés a jouer pour une equipe en reconstruction et le CH ne peut pas trop payé en raison du plafond.

    Il y a tellement de mauvais contrats dans l’équipe. Drouin, Byron, Armia, Hoffman, Price, Gallagher, Savard et Petry.

    Le CH est tellement loin d’etre une équipe aspirante a la coupe l’an prochain avec plusieurs joueurs surpayés.

  161. En complément de mon message de 13 h 24 qui attend toujours la modération, j’ai vu que methot dit : “Avec les nouvelles règles sur la loterie du repêchage le dernier choix 32 er de la lique obtient 25.5% des chances d’obtenir le 1er choix comparativement à 18.5 % antérieurement,les autres à 13.5 %pour le deuxième et les suivants n’ont pas changé.” Pourtant l’article du JdM que j’ai placé en référence indique toujours 18.5%. Quel est donc la “vraie” probabilité? Merci.

  162. @Laval et @Wapitou
    D’accord avec vos propos à 100%.
    Je rajouterai Anderson dans le lot des mauvais contrats. On en parle peu mais 5.5 millions c’est chère payé pour un ailier qui peine à faire 20 buts et 35-40 points par saison et qui est peu impliqué (du moins pour les matchs que j’ai regardé cette saison)

  163. @RexTerras

    Ce qu’il faut comprendre des nouvelles règles, c’est qu’un club ne peut avancer de plus de 10 rangs si une de ses boules sort en premier à la loterie. Donc, le club de dernier rang a ses 16.6% de chances de voir une de ses propres boules sortir, mais si c’est une des boules des clubs 12 à 16 qui sort, ceux-ci ne peuvent atteindre la rang #1 en avançant de 10 rangs et le club de dernière place obtient ainsi le premier choix quand même. Donc, si les clubs #1 ou #12, #13, #14, #15 ou #16 gagnent, le premier choix va au club #1, soit le club qui a fini dernier (16.6 + 2.7 + 2.2 + 1.8 +1.4 + 1.0) = 25.7% de chances de gagner le premier choix.

  164. @keurig
    Vous avez raison pour Anderson. C’est trop payé pour son rendement.

    MB a vraiment mis le Canadiens dans le trouble pendant de nombreuses années avec ses mauvais contrats.

    Celui qui méritait un gros contrat (Danault), il ne l’a pas donné, trouver la logique dans ses signatures.

  165. @jonathan
    “Sur un autre sujet, il sera intéressant de voir ce que fera le Wild l’an prochain pour se conformer au plafond salarial. C’était une décision très étrange de racheter les gros contrats de Parise et Suter. Il me semble qu’il y avait de meilleures options, surtout pour Suter.”

    Je ne suis pas le Wild attentivement, mais j’ai l’impression que Bill Guerin ne s’attendait pas à ce que son équipe devienne compétitive aussi rapidement. Pour moi, le rachat des contrats de Parise et Suter, avec la monstrueuse pénalité sous le plafond pendant 3 ans, était un signe qu’on voulait être patient. En effet, il est très difficile d’être un prétendant à la coupe quand votre masse salariale est amputée de plus de 15%. Je me demande jusqu’à quel point l’effet “bougie d’allumage” de Kaprizov avait été anticipé. En tout cas, j’ai l’impression que ce manque à gagner pour les 3 prochaines années explique pourquoi on s’est “débarrassé” de Kaapo Kähkönen (qui devient RFA à la fin de la saison), le gardien qui devait assurer la transition entre le “vieux” Cam Talbot et l’arrivée dans qulques années du jeune surdoué Jesper Wallstedt.

  166. Si Molson a finalement décidé d’endurer quelques mauvaises saisons, la situation salariale du CH n’est pas vraiment un problème. Je dis ça si on assume que le club doit être patient et ne rien forcer pour les deux prochaines années. Après les deux prochaines saisons, il restera, en théorie, Gallagher, Anderson, Dvorak, Armia Petry, Savard et Price avec encore des années à faire sur leurs contrats actuels. Du lot, Anderson, Dvorak, Armia, Petry et Savard seront échangeables à un moment donné au cours des deux prochaines années.

    Les deux seuls vrais boulets seront Price et Gallagher. Pour Price il y a toujours une possibilité d’échange s’il prouve être de retour en santé pour quelques mois et qu’il joue bien. En ce qui a trait à Gallagher, ça risque de finir par un rachat avec deux ans à faire à son contrat. Il faudra l’endurer entre temps et ça risque d’être pénible car ce n’est pas le genre de joueur qui acceptera facilement d’être un boulet. Pour Price et Gallagher, la LTIR est aussi une possibilité, mais le club devra échanger Weber.

    Sinon, Drouin, Hoffman, Byron, Edmundson et Allen verront leur contrats prendre fin d’ici un an ou deux. Au cours des deux prochaines années, seuls Caufield et Romanov commanderont de fortes hausses de salaire. Ensuite, si des joueurs comme Harris, Barron et Poehling s’imposaient, il y aurait aussi de l’espece disponible pour des nouveaux contrats. Pour les plus jeunes encore, ça ira encore à plus loin.

    En d’autres mots, le CH n’a pas assez de bons joueurs qui approchent de nouveaux contrats pour s’énerver avec sa masse salariale. En fait, le seul cas de figure ou cela causerait problème, ce serait si Molson poussait encore pour des raccourcis, soit des signature d’agents libres à fort prix et/ou l’échange de jeunesse peu coûteuse pour des vétérans à hauts salaires. Donc, si le CH voulait répéter le désastre du centenaire, il aurait un problème, c’est-à-dire l’équivalent d’échanger McDonagh pour Gomez et engager comme UFA Gionta et Camallerri à fort prix.

  167. Triste nouvelle, mon idole de jeunesse et dernière grande vedette du CH, Guy Lafleur est décédé ce matin… RIP #10 !

  168. R.I.P. Guy Lafleur…je n’étais pas très devin dernièrement quand j’écrivais qu’il serait le prochain…suite au décès de Mike Bossy. Autant Opeth a aimé Bossy, autant j’ai aimé Lafleur. Il y avait une affinité à cause de l’âge aussi…j’ai une différence d’une semaine avec lui comme date de naissance et bien sûr que, comme bien des jeunes du temps, je me voyais dans la peau d’un Lafleur quand je jouais au hockey…lol. Sauf que lui il avait un talent fou. Le Canadien l’a choisi mais je suppose que ça ne devait pas être facile car il y avait un certain Marcel Dionne qui était lui aussi un excellent choix. C’est d’ailleurs à Los Angeles qu’il est allé faire carrière et il en a connu une vraie belle. Bossy et Lafleur sont allés se raconter leurs histoires dans un monde supposé meilleur…

  169. Bonjour à tous. J’ai décidé de sortir de l’ombre. Je fais partie de ces lecteurs qui suivent le blogue sans interruption depuis l’époque de Mathias dans La Presse. Sans jamais intervenir pour commenter. Il faut croire que je suis clairement du type voyeur plutôt qu’exhibitionniste.

    Sérieusement, je suis de ceux qui croient que la qualité des commentaires ici rend leurs propres réflexions insignifiantes ou, au mieux, superflues. Il n’en demeure pas moins que je suis autant attaché à ce bloque que ceux qui y participent régulièrement et j’espère qu’il survivra au renouvellement en juillet. Ce serait pour moi une utopie si le blogue devait fermer AVANT le repêchage à Montréal en juillet prochain, et un drame bien plus douloureux que la fin de District 31.

    La comparaison avec District 31 m’amène à souligner la productivité d’Opeth qui s’apparente à un Luc Dionne. Malheureusement Opeth, quand tu es un Mario Lemieux de l’écriture, tu ne peux pas demander aux autres la même production. Je sais, je sais, tu ne demandes pas qu’on soit des Mario Lemieux, tu souhaites seulement des petites arabesques occasionnelles à la Mike Hoffman.

    Il n’y a pas que la quantité, il y a la qualité aussi. Si les commentaires sur RDS par rapport au défunt blogue de Mathias sont ce que le Journal de Montréal est à La Presse, eh bien les commentaires sur ce blogue sont du calibre du Devoir. D’ailleurs, peut-être que Le Devoir serait intéressé à héberger gratuitement ce blogue pour élargir son lectorat. Oublions l’idée, ce ne serait plus gratuit et les gens sont gratteux…

    Ma comparaison avec le Devoir n’est pas non plus le fruit du hasard. Je suis d’accord avec le commentaire d’Andre que le caractère intime du blogue est peut-être une de ses forces. Ça permet d’être libérés de certains intervenants lourds et lancinants de l’époque de Mathias.

    Historiquement, il y a un ralentissement d’activités durant la période estivale. Par contre, je me souviens d’une année où des intervenants (Lannes, Hemingway, je crois) aujourd’hui disparus avaient fait dévier les discussions avec humour sur la culture musicale et littéraire. Personnellement, j’aimais bien cette légèreté et ces digressions. Ça m’avait fait penser à la période des Flashes du vendredi dans le cahier des sports de La Presse avec les Duguay, Robillard et Foglia. Oups, je viens de trahir mon âge…. En tout cas, ce serait bien de retrouver ces petites escapades hors sujet pendant l’été. Il me semble qu’un PèreSpective aurait du potentiel dans ce créneau.

    J’écris ces lignes et j’apprends la mort de Guy Lafleur. Je viens de perdre subitement mon sourire. On s’y attendait mais ce n’est pas moins triste. Des funérailles nationales comme pour Maurice Richard?

    Je vais m’arrêter ici. Je vous reviens… peut-être. Un voyeur ne devient pas un exhibitionniste du jour au lendemain.

    P.S. Le plus difficile, c’était de trouver un nick. Ce sera Demongris.

  170. @opeth 23h21
    C’est dommage du règlement qu’un club peut seulement retenir du salaire sur 3 contrats par saison.

    Ca peut limiter les échanges pour les prochaines années.

    Plusieurs joueurs ne pourront pas être échangé sans retenir du salaire.
    Il faudra choisir les 3 qui auront le meilleur retour si du salaire est retenu.
    (Ou bien il faudra impliqué une 3ieme équipe pour retenir le salaire) mais le retour sera diminué.

  171. Bienvenue comme contributeur Demongris et merci pour les bons mots et j’incite d’autres silencieux à un faire juste un peu une fois de temps en temps. Il est vrai que la popularité n’a jamais assuré la qualité et une faible audience n’équivaut pas à médiocrité, en fait, c’est souvent le contraire. C’est juste que lorsque tu as un peu l’impression d’écrire ton journal intime, mais sur un sujet futile comme le hockey, sans compter qu’on se répète beaucoup.

    Ça reste un sport simple avec quelques principes de base incontournables. Pas pour rien que les coachs et les joueurs sont souvent empêtrés dans les clichés pour expliquer ce qui s’est passé. Le talent, le travail, la chance. Juste ces trois éléments expliquent la grande majorité de ce qui se passe avec un club de hockey de match en match. Le reste est hautement surévalué. Ce qui fait que ça donne des phrases comme: “Carey a porté le club sur ses épaules”, “Le club ne s’est pas présenté ce soir”, “Elle ne roulait pas pour nous autres”, etc…

  172. Mort de Guy Lafleur. Je suis anti-tabac avec virulence depuis l’âge de 8-10 ans où j’implorais ma mère de cesser de fumer. Elle ne l’a jamais fait, elle était trop accro, et elle est morte du cancer du poumon au même âge que Guy Lafleur aujourd’hui. Ti-Guy n’était pas mon favori, n’empêche que je trouve frustrant et triste de le voir mourir au moins 10 ans trop tôt à cause de cette cochonnerie de cigarette.

  173. Le CH est maintenant assuré de terminer à un des deux derniers rangs. Cela assure au club un choix top-4.

    Pendant ce temps, Danault est rendu à 26 buts et 50 points à L.A.. Il semble que Danault a joué cette année avec un meilleur passeur et moins bon finisseur que Gallagher. N’empêche, il offre une autre saison de 50 point ou plus et un +14 en jouant contre les meilleurs éléments adverses. Les Kings qui ont raté les séries lors des trois dernières saisons ont de bonnes chance de les faire cette année, et ce, malgré la perte de leur défenseur #1, Drew Doughty, fini pour la saison.

    Même si Danault était resté à Montréal, le CH aurait raté les séries. Il y avait trop de vents contraires cette année. Ceci dit, il est clair que de tous les joueurs que Bergevin a couvert d’or, il est celui qui l’aurait le plus mérité. Un tel joueur stabilise une équipe. Suzuki ne serait pas à -30 si Danault jouait encore pour le CH. Quand même ironique que Bergevin soit maintenant à l’emploi des Kings. L’acquisition de Danault fut un de ses meilleurs coups comme DG, mais le fait de ne pas l’avoir prolongé à long terme est clairement sa pire bourde.

  174. Je parle souvent ici que le CH doit prendre son temps pour monter ses jeunes. Je suis allé voir à quel âge nos deux grands disparus récents, Bossy et Lafleur avaient commencé leur carrière professionnelle. Bossy a été repêché alors qu’il avait déjà 20 ans depuis janvier précédant, alors que Lafleur a été repêché à 19 et 10 mois. Les deux ont débuté leur première saison pro à 20 ans. J’ignore quelles étaient les règles à l’époque, mais ça montre bien qu’il n’y a pas de presse à faire graduer un jeune joueur.

  175. @ Demongris

    Comment avez-vous pu nous priver de votre plume tout ce temps?
    À partir de ce jour, vous avez la responsabilité morale de participer à ce blog. Rien de moins!

  176. Le 22 avril 2022 à 15 h 19 min, patin a dit :
    @ Demongris

    Comment avez-vous pu nous priver de votre plume tout ce temps?
    À partir de ce jour, vous avez la responsabilité morale de participer à ce blog. Rien de moins!
    =======================================
    En accord total…lol. Vous m’avez précédé patin…

  177. Pour surenchérir…on pense souvent que nos propos seront insignifiants et on hésite avant d’émettre un commentaire sur un blogue comme celui-ci. Par contre, je le trouve de beaucoup supérieur à ce qu’était l’ancien sous La Presse. Moins populaire, certes, mais plus raffiné. Moins d’engueulades (le mot est un peu fort) et plus de respect. Diversité d’opinion même si nous (je pense à moi en premier) ne sommes pas des experts des médias écrits ou télévisuels. Est-ce vraiment important? Je ne crois pas. Sur le blogue de Mathias il m’est arrivé souvent de vouloir me retirer. Je n’ai pas ce sentiment ici. Je n’ai pas toujours des choses à raconter non plus. Quand le sujet tombe dans les prospects et que je ne les ai jamais vu jouer, je serais bien en peine d’y amener mon grain de sel. Une fois rendu dans la LNH, j’aime regarder et apporter mon point de vue. Je n’ai pas le temps en fait de suivre un jeune avant qu’il soit gradué. Tant mieux pour ceux qui amènent des propos intéressants par contre. Je les lis avec autant d’assiduité et je me dis qu’un jour je pourrai constater par moi-même. Oui, je sais que ce n’est pas la meilleure façon d’apporter ma contribution mais si chacun s’y met à sa façon (il n’y a pas de mauvaises façons) ce blogue peut très bien survivre…si ce n’est pas trop un fardeau ($) pour Opeth.

  178. RIP Guy Lafleur.

    Je revois encore la ligne De Lafleur, Shutt et Lemaire. Cette ligne représentait un trio idéal. Lafleur et ses habilités naturelles, Shutt avec une ” shot ” précise et qui trouvait un trou pour entrer au filet et Lemaire qui, en plus d’être un excellent passeur, il était aussi efficace en défensive.

  179. Le Forum dans les années 70.
    Les « Guy! Guy! Guy! » on les entendait dès que sa crinière blonde dépassait la ligne rouge.
    Et là, les 18 000 personnes retenaient leur souffle quand lil entrait comme une fusée en zone adverse.
    Puis, c’était l’explosion de joie collective quand il comptait.
    Plus d’une fois a r’volé dans les airs ou à terre le hot-dog moutarde que mon père m’avait acheté.

    Depuis que je l’ai vu jouer au Forum, j’ai jamais aimé un autre joueur de hockey que lui.
    Oh! J’en ai admiré d’autres : Orr, Gretzky, Dionne, Robinson, Lemieux, Roy, Denis Savard, Perreault, Bossy, Yzerman…
    Mais aimé un autre? Non.
    Il y a eu juste Lafleur. Juste Guy. Juste lui. L’amour d’une vie.
    Mille millions de mille mercis, Guy.

  180. Repêchage 2022. Bon matin tout le monde. Je ne sais pas si les joueurs originaires de ou jouant en Russie seront admis au repêchage. Advenant le cas qu’ils sont éligibles, croyez-vous que Danila Yurov (souvent classé R5 à R15) pourrait glisser jusqu’au choix R29 du Canadiens (obtenu de Calgary)? Ou même à son propre choix R34?

    On comprend que son déclassement surviendrait en raison de considérations politiques hors hockey (un peu comme le choix R31 du CH en 2021).

  181. Le repêchage des joueurs russes sera un geste basé autant sur l’évaluation de la géopolitique que sur le hockey. Souvenez-vous que Serge Savard avait complètement raté le bateau russe à la fin des années 80, contrairement à Détroit qui y avait construit une partie de sa dynastie des années 90. La question à se poser, c’est où en sera la Russie dans quatre ans et ces jeunes peuvent-ils devenir des conscrits entre temps?

  182. Il sera plus sensible, je pense, de repêcher des joueurs russes car le doute subsistera à savoir s’ils pourront venir en Amérique pour poursuivre leur carrière. Ça pourrait vouloir dire que certains seront choisis dans des rondes plus lointaines avec espoir que tout se règle dans les années à venir. Je ne crois pas que certaines équipes soient disposées à “gaspiller” un haut choix si leur arrivée en sol nord-américain est impossible.

  183. D’accord avec vous deux … toujours une question de risque vs bénéfice. Intéressant à suivre.

  184. Le match de ce soir est un condensé de la saison du CH. Le club ne travaille pas et se fait dominer 5-1. Puis, Saint-Louis prend un temps d’arrêt et fait un petit discours à ses joueurs au banc, clair regain d’intensité, deux buts rapides, l’effet Saint-Louis, puis ça retombe et on limite la casse et les Sens lèvent le pied offensivement pour protéger leur avance de 6-3. Tout ça avec Saint-Carey dans les buts. Ça fini 6-4. Quelqu’un regarde la marque finale et se dit faussement que le match a été assez serré.

    Il n’y aura pas de solution rapide pour cette équipe. Ils ont besoin de prendre un long congé cet été, revenir reposés en septembre prochain et repartir sur des bases plus saines. Ils devront aussi trouver une manière d’éviter d’avoir autant de blessures. Le club n’a pas de marge de manœuvre salariale avec Romanov qui devrait recevoir une bonne augmentation. Alors oubliez les UFA. Le défi pour l’an prochain est clair, c’est d’instituer une culture de l’effort et de miser sur la progression des plus jeunes joueurs tout en essayant de purger la structure salariale du club du plus de mauvais contrats possible.

  185. S’il y a un joueur que je n’ai pas vu abandonner hier soir c’est bien Romanov. Ce jeune est en train de devenir un pilier à la défensive du CH. Il ne craint pas le jeu rude et on peut lire dans son visage à quel point il est impliqué. Il est un excellent exemple pour les autres jeunes tels que Harris et Cie. Il n’est peut-être pas le plus offensif mais je ne m’en soucie pas plus qu’il ne faut. Le jour où cette équipe vivra de bons moments, il devrait y être encore présent. C’est ce que je lui souhaite en tout cas.

  186. Arizona a gagné un point de classement hier soir en perdant en prolongation contre les Blues. Le CH est donc maintenant dernier de la ligue avec trois matchs à jouer. Si les Montréalais perdent leurs trois derniers matchs, il termineront derniers peu importe ce que fera Arizona. Les trois derniers matchs du CH sont contre Boston, Rangers et Floride, trois bonnes équipes. Le CH a donc son destin entre ses mains pour maximiser ses chances à la loterie. Pour rappel, le club qui terminera dernier aura 25.5% des chances de repêcher premier, 18.8% des chances de repêcher 2e, et 55.7% des chances de repêcher 3e.

  187. Primeau rappelé d’urgence, Montembeault dans les buts. Quelque chose ne va pas avec le beau Carey, encore…

    À mon avis il va finir tôt ou tard sur la LTIR et ça va régler le problème de son contrat sur la masse salariale du club. C’est Molson et ses acolytes qui vont débourser. C’est tout.

  188. Lors des deux dernières parties de Price on voyait qu’il n’était pas à l’aise dans ses déplacements…Donc, son absence ne me surprend pas du tout. Il se pourrait bien que sa carrière se finisse de la même façon que Weber…

  189. Caufield est un véritable problème en défensive, sur deux des trois premiers buts des Bruins il est battu de force et de taille. Il va devoir travailler là-dessus et trouver des moyens de compenser ses limitations physiques.

  190. Hoffman est un mystère pour moi. Il fait parfois des jeux incroyables en offensive, déjoue les adversaires avec une facilité déconcertante et puis, tout-à-coup, sans raison apparente, commet une bévue défensive (crampe au cerveau) que l’on voit venir tout autant que le club adverse peut lire son jeu. Prévisible au maximum. Décevant car son talent offensif semble être là.

    Evans est en train d’éclipser Poehling. Il n’est pas le plus talentueux mais il protège très bien la rondelle quand il l’a en sa possession, surtout en zone adverse. C’est Poehling qui ne semble pas réaliser qu’il est en train de manquer le bateau.

  191. Il ne reste que deux matchs à perdre en temps régulier pour mettre les meilleures chances du bord du CH. Ce serait bête de gagner un de ces deux match sans signification. Je sais que les joueurs vont tenter de gagner, mais ils devraient tenter comme lors des nombreux matchs où ils ne se sont pas présentés cette année. Pour les motiver, je leur dirais, jouez comme quand vous vouliez avoir la tête de Ducharme…

  192. La chance de passer à l’histoire (première équipe à finir 32e) pourrait les motiver! :p

    J’ai bien hâte de voir la suite pour cette équipe. On a assisté à tout un roman savon depuis 18 mois.

    Bonne chance au jeune qui sera repêché en juin.

    Pour les séries, je n’arrive pas à faire mon choix. Je vais suivre Toronto c’est sûr, mais je ne suis pas capable de décider si je veux qu’ils passent la première ronde (qu’ils puissent passer à autre chose, ils ont quand même des supers joueurs) ou qu’ils perdent encore (idéalement avec un autre écrasement épique).

    Je penche pour la deuxième.

    Les Sabres ont gagné une série plus récemment que les Leafs. Pensez-y bien!

    Les chouchous de plusieurs, les Panthers de la Floride, qui semblent enfin arriver à quelque part 10 ans après avoir repêché Huberdeau/Barkov/Ekblad sont chanceux de jouer dans l’anonymat.

    Depuis leur défaite en finale en 1996, ils ont gagné autant de séries que vous et moi (mes excuses si l’un de vous à déjà gagné une ronde de série dans la LNH!). Avec cette année, ça va faire 7 présences en série en 24 saisons.

  193. Je suis plutôt en désaccord avec le fait de forcer les joueur a perdre.

    je crois que si le message de la direction est de perdre, celui-ci doit passer par l’alignement de l’équipe (faire jouer Primeau les deux derniers match / réduire au minimum le temps de glace des 1er et 2nd trio) soit par les décisions du coach.

    Voir un coach dire a ses joueur qu’ils doivent perdre n’est pas acceptable en terme de mentalité, mais Martin peux jouer sur la carte de laisser la chance à certain pour se faire valoir lors de derniers match (accorder plus de temps aux joueurs plus limité)

    Ou y aller avec une stratégie hyper offensive, dans le but de faire des match spectaculaire ou l’équipe perd avec un haut pointage.

    Concernant la saison prochaine, j’espère tellement que l’équipe fasse mieux, autant j’aimerais avoir Connor Bedard que j’aimerais voir l’équipe faire les série. Je ne pense pas que l’équipe doit terminer dans le fond l’année prochaine, je serais d’accord pour laisser plus de place au jeune (Barron, Harris, Guhle et compagnie) et de voir ce que le résultat va donner

  194. Avec Vegas qui risque de plus en plus de rater les séries, il se pourrait que 3 des 4 équipes ayant participées aux demi-finales l’année dernière soient exclues du détail.

    Je doute que ça soit déjà arrivé…

    J’avais prédit (espéré?) que Montréal coifferait Boston pour la dernière place en séries.

    Finalement les Bruins se qualifieront aisément et auront 50 points de plus que les Habs!

    D’ailleurs, belle parité dans l’est : il y aura 20 points d’écart entre le 8e et le 9e…

    Bien hâte de voir les jeunes défenseurs progresser l’année prochaine!

  195. Qui a parlé de forcer les joueurs à perdre? J’ai juste ironisé sur leur niveau d’effort médiocre lorsqu’ils voulaient la tête de Ducharme.

  196. On a vu quelques erreurs du jeune Harris hier soir mais bon, c’est le métier qui rentre. En espérant qu’on ne lui en tienne pas trop compte car ses qualités me semblent très supérieures à ses défauts. Il apprendra certaines situations de jeu et comment passer à l’attaque ou se méfier de la contre-attaque. Un beau joueur à voir aller…si les Guhle, Mailloux et Cie peuvent aller dans la même veine, on aura une belle défensive d’ici quelques années.

  197. Merci à tous de votre accueil chaleureux. C’est apprécié.

    Comme vous tous, j’en suis convaincu, je me suis régalé en fin de semaine à l’énorme buffet des souvenirs de la carrière de Guy Lafleur.

    Un fil d’ariane relie tous les hommages. Si les trois règles du succès en immobilier sont 1. Localisation 2. Localisation et 3. Localisation, au hockey comme dans la vie, c’est 1. Respect 2. Respect et 3. Respect.

    Guy Lafleur c’était le respect pour la game, ses coéquipiers et les fans. À entendre ses coéquipiers de l’époque, on comprend qu’en plus du talent il y avait énormément d’amour dans l’équipe. On n’en parle jamais de l’amour pour gagner la coupe mais je crois que si c’était mesurable on réaliserait que les équipes championnes au hockey en avaient beaucoup.

    Ça m’amène à une nouvelle qui est passée quelque peu sous l’écran radar, éclipsée par la nouvelle de la mort de Guy. Samuel Montambault aurait déclaré candidement que parce que Martin St-Louis est parfaitement bilingue et s’exprime vraiment bien, les gars l’écoutent quand il parle. On décode que Dominique Ducharme n’était pas respecté parce qu’il s’exprimait mal en anglais. Ayant été frog de service au gouvernement fédéral en début de carrière, ces propos font mal à entendre et me rappellent de mauvais souvenirs. Mais, malheureusement, plusieurs croient stupidement qu’un francophone est moins intelligent s’il a de la difficulté à maîtriser la langue anglaise. Et ce qui n’aidait pas Ducharme, c’est son lent débit, ses hésitations et son économie de mots, même en français, qui n’étaient pas de nature à changer cette perception.

    Je rappelle cette nouvelle parce qu’à mon avis un coach qui n’a pas le respect de ses joueurs est condamné. L’amour ici est secondaire, quoique préférable, mais le respect du coach est important pour assurer une cohésion dans l’équipe. Toutefois, il y aura toujours des Al MacNeil comme exceptions pour confirmer la règle.

    @Kataway, pas besoin de me servir une sommation à comparaître sur le blogue. J’avais décidé de me manifester occasionnellement à ma retraite. Eh bien, j’y suis. Depuis ma décision, il y a eu Omicron, le risque de guerre nucléaire avec le conflit en Ukraine et le GIEC qui annonce qu’on a plus que trois ans pour sauver la planète. Alors, si tout s’équilibre dans la vie, on est dûs pour une bonne nouvelle : Le CH qui obtient le premier choix au repêchage à Montréal.

  198. @Demongris…une sommation de ma part? Lol…il a fallu que je retourne dans mes commentaires car je n’en croyais pas mes yeux…En fait je n’ai fait que confirmer un message de “patin” qui voulait vous lire plus souvent…et moi aussi d’ailleurs. Donc, continuez de la faire (à votre rythme, personne ne vous y oblige)…je vous recopie le message dont je faisais mention…
    ==========
    Le 22 avril 2022 à 17 h 35 min, Kataway a dit :
    Le 22 avril 2022 à 15 h 19 min, patin a dit :
    @ Demongris

    Comment avez-vous pu nous priver de votre plume tout ce temps?
    À partir de ce jour, vous avez la responsabilité morale de participer à ce blog. Rien de moins!
    =======================================
    En accord total…lol. Vous m’avez précédé patin…

  199. @ Demongris
    @ Kataway
    Je plaide coupable, son Honneur!

    Ce que j’aimerais voir le match entre le Chevaliers dorés et les Stars : l’une des 2 équipes risque de perdre du brillant ce soir!

  200. Même si plusieurs semblent vouloir Harris à Montréal la saison prochaine, je ne serais pas choqué de le voir débuter à Laval et même y passer au moins la moitié de la saison. Même s’il est calme et qu’il remporte bien ses batailles le long des bandes (cette dernière facette m’impression dans son jeu), sa prise de décision pour monter à l’attaque, sortir la rondelle près de sa ligne bleue ou pincher, n’est pas encore à point et ça a donner plusieurs revirements à date. Il n’y a pas de honte à jouer dans la ligue américaine, les Wings en faisaient même une fierté de développer leurs joueurs ainsi. Le but étant de l’aider dans son développement comme joueur à long terme. Je ne crois pas qu’il y resterait longtemps, mais je ne vois pas l’urgence de le faire absolument jouer avec le Canadiens dès le début de saison. On sait que ça peut être une erreur de développement de faire le saut trop vite (KK), mais ça ne peut pas faire de tort de prendre son temps.

    Aussi, pour l’année prochaine, que feriez-vous avec le cas Wideman ? Même s’il est plusieurs fois laissé de côté et qu’il n’est pas très efficace défensivement, il est le défenseur le plus producteur sur l’avantage numérique cette saison (pour le CH on s’entend). Déjà que cet aspect fait cruellement défaut, quel défenseur pourrait combler ce poste ? Petry sera-t-il de retour et surtout retrouvera-t-il un niveau de jeu acceptable ? Confieriez-vous ce rôle aux jeunes Barron/Harris ? Aussi, y a-t-il encore de l’espoir pour les Clague et Niku ? Offensivement, le potentiel est là, mais défensivement ouuuuchx1000 ! Et tant qu’à resigner Wideman, je donnerais plutôt la chance à Xavier Ouellet de revenir dans la grande ligue et d’être un défenseur de spécialité sur l’avantage numérique (un peu à la M-A Bergeron). Il rend de bons services à Laval, il avait quand même bien fait lors des séries, il semble avoir le CH à cœur étant un p’tit gars du pays, et il ne devrait pas coûter cher.

    Et finalement, même si je ne crois pas aux rumeurs voulant que Letang voudrait jouer pour le CH, sa venue pourrait aider le PP tout en amenant un modèle/leader de plus à cette jeune équipe. Mais sa fragilité est inquiétante et Montréal semble maudite sur l’état de santé de ses joueurs vedettes depuis un bout. (2 ans maximum comme contrat.)

  201. Je critique parfois Mathias Brunet, surtout pour un certain manque de réalisme, mais nous sommes d’accord sur un point fondamental, le CH doit cette fois avoir la patience de laisser maturer ses jeunes sans tenter de prendre des raccourcis. Suzuki et Romanov sont deux excellents exemples de jeunes qu’on a développé avec le grand club, mais cela a impliqué, et implique encore un peu, d’accepter certaines erreurs. Avec le flot de jeunes défenseurs qui arrivera l’an prochain, Harris, Guhle et Barron, il faudra bien sûr doser. Des aller-retours entre Laval et Montréal seront de mise, on a établi le club ferme à proximité justement pour faciliter ce genre de mouvements. Il est illusoire de penser se rajeunir sans accepter les erreurs de jeunesse qui viennent avec ce processus. Il faut de la patience. Ceci dit, Mathias dans son texte, évoque la situation du club en 2001 et parle de banque d’espoirs maigre, outre Mike Ribiero, mais il oublie de mentionner Hainsey, Beauchemin et Robidas, trois défenseurs qui ont joué au moins 900 matchs dans la LNH, il a aussi oublié Ryder à l’attaque. Comme quoi même après les faits on peut sous-évaluer un pipeline car celui-ci a en grande partie été dilapidé.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-04-26/rondelle-libre/ne-pas-stopper-la-phase-de-rajeunissement-cette-fois.php

  202. @Opeth
    Difficile pour vous d’être en désaccord avec Brunet..il vous avait lu avant de produire son texte.

    @Yogourth
    Parfois je me pose la question en quoi Ouellet est -il inférieur à Clague? à Wideman? à Niku? à Schueneman?
    En anglais, peut-être !

  203. Pensez-vous que Martin St-Louis sera de retour l’an prochain?

    J’ai l’impression qu’il a assez peu d’arguments en sa faveur maintenant que l’effet nouveauté s’est estompé pour le CH. Les unités spéciales sont moribondes depuis qu’il est arrivé, les concepts en lieu et place du système montrent un jeu défensif décousu et on ne peut plus dire que l’équipe perd dans l’honneur.
    À mon sens, cette expérience a assez duré et un entraîneur professionnel issu de la LHJMQ ou Joel Bouchard devrait le remplacer.
    Autrement, St-Louis devra être signé dans un contrat à court terme pour qu’il prouve de quoi il est capable avec un été de préparation et de réflexion dans le corps. Si l’expérience tourne mal à nouveau, ça nous donnera plus de chance pour repêcher C. Bedard.

  204. @Andre

    Une chose est sûre, les journalistes qui proposait de lui donner un contrat de 5 ans devront se calmer. La réalité a rattrapé tout le monde et les échanges en lien avec la date limite sont une excuse. Saint-Louis a gagné sans Toffoli et Chiarot durant sa période de grâce, et puis, Edmundson remplace maintenant Chiarot. Le problème n’a jamais été le coach, comme aujourd’hui le problème n’est pas Saint-Louis. Le problème c’est le manque de talent à maturité avec le grand club, et quelques vétérans en déclin. Le CH est dans une entre-deux et il doit accepter de développer son jeune talent. Le meilleur joueur du club, Suzuki, n’est pas encore à maturité. Ça veut tout dire. Si j’étais Hughes, ma première question à Saint-Louis à propos d’une prolongation de contrat serait de savoir s’il est prêt à passer les deux prochaines années à développer ses jeunes joueurs et son club. Cette transition ne se fera pas du jour au lendemain. Il faudra de la méthode et de la patience.

  205. La saison achève pour le CH, rapidement on se tournera vers le repêchage. Le CH a clairement besoin d’ajouter des attaquants de talent, des attaquants offensifs qui génèrent des buts. Ils ont Joshua Roy et Riley Kidney qui dépassent les attentes à leur année 18 ans, Roy vient de reprendre la tête des marqueurs de la LHJMQ avec maintenant 113 points, Kidney lui en a 99. Ceci dit, il y a un autre joueur très intriguant de la LHJMQ qui sera disponible au prochain repêchage. Il s’agit de l’ailier droit Jordan Dumais des Mooseheads de Halifax. Dumais, 5’09” vient d’avoir 18 ans le 15 avril dernier et il est actuellement troisième marqueur des la LHJMQ avec 104 points en 67 matchs.

    Un peu comme pour Joshua Roy on lui reproche son coup de patin. Dumais était classé 72e joueur nord-américain sur la dernière liste de la centrale de recrutement de la LNH. Si on ajoute les Européens, ça veut dire un classement vers la fin de la 3e ronde ou le début de la 4e ronde. Prédiction. La ligue ne fera pas la même erreur qu’avec Roy et Dumais ne tombera pas si loin. À moins d’un bond incroyable dans les classements, le CH aura tout le loisir de repêcher le jeune Québécois. Le CH a un deuxième choix de 1e ronde qui sera dans les quatre derniers de la 1e ronde, soit le choix obtenu pour Toffoli de Calgary (29-32), puis, il aura un choix juste après, avec son propre choix de 2e ronde (33-34), puis, un autre choix de 2e ronde (50-55), soit celui des Oilers obtenu pour Brett Kulak. Ceci dit, si le CH attend en fin de 2e ronde, Dumais pourrait ne plus être disponible. Difficile à prévoir. L’an passé je voyais Joshua Roy sortir en fin de 2e ronde, et le CH l’a eu en fin de 5e ronde.

    Vous me direz que Dumais serait un autre petit attaquant, c’est vrai, mais ce qui compte au repêchage c’est de frapper juste. Si le CH se retrouve dans quatre ans avec trop de petits attaquants productifs, les échanges existent pour équilibrer cela. Par exemple, le CH a obtenu Josh Anderson pour Max Domi. Ce qui compte c’est d’obtenir de bons joueurs productifs qui auront une valeur. Selon le peu que j’ai vu de lui, Dumais a vraiment une vision du jeu supérieure, un talent de passeur très au-dessus de la moyenne et un très bon sens de l’anticipation. Ceci dit, c’est vrai qu’il est frêle, mais c’est un adolescent d’à peine 18 ans. Peu de joueurs ont atteint le cap des 100 points à 17 ans dans la LHJMQ au cours des 10 dernières années. Ces joueurs sortent généralement dans le top-10. Dumais va tomber plus bas à cause de sa taille modeste et de son patin moyen. Il pourrait être une aubaine pour le club qui le repêchera à partir de la fin de la 1e ronde. Le meilleur classement que j’ai vu pour lui est #39, alors que le plus tardif est #95. Le Journal de Québec a un bon article récent sur Dumais. Il divise les recruteurs.

    https://www.journaldequebec.com/2022/04/19/le-mystere-jordan-dumais

  206. Grosse victoire des Coyotes ce soir sur le Wild. Le CH peut maintenant gagner un de ses deux derniers matchs et toujours finir dernier!!! Je sais, c’est plate de souhaiter finir dernier, mais actuellement c’est ce qui a le plus de sens. Je ne pense même pas au premier choix au total car avec une chance sur quatre, c’est improbable que le club qui finira dernier le gagne, mais finir dernier garantit un choix top-3, et presqu’une chance sur deux d’avoir un des deux premiers choix.

  207. https://www.lapresse.ca/sports/chroniques/2022-04-27/le-probleme-ce-n-est-pas-martin-st-louis.php

    Alexandre Pratt se demande ce matin dans La Presse où on en est avec St-Louis. Il suggère que le problème est davantage la faiblesse du club que l’entraîneur-chef. Il est évident que le club est très faible. Je me demande toutefois si MSL est la personne adéquate pour diriger un club faible, s’il a le tempérament pour ça. J’imagine que la direction du CH va avoir de bonnes discussions à ce sujet une fois la saison terminée.

  208. Opeth a fait référence au nombre incroyable de match perdus par blessure par le CH dans les derniers jours. Je ne sais si vous vous êtes inspiré de ce graphique, mais ça fesse.

    https://mobile.twitter.com/ManGamesLostNHL

    Suite à l’élimination (quasi assurée) de Knights hier, je me demandais combien de matchs ils avaient perdus de leur côté puisque plusieurs de leurs stars ont raté de grandes périodes. Ils sont cinquièmes.

    Sur le graphique auquel je fais référence, la grosseur de la bulle représente l’importance des joueurs blessés (je ne connais pas leur méthodologie). Vegas a la plus grosse. Montréal semble dans le top 5.

    L’impact des blessures est quand même phénoménal.

    Sur les 18 équipes qui ont perdu plus de 300 matchs, seulement 4 seront des séries. Le fait que Colorado et Floride vont gagner leur conférence malgré ça est très impressionnant!

    Sur les 14 équipes qui ont perdu moins de 300 matchs, seules Seattle (équipe d’expansion) et les Islanders seront exclues.

    On se doutait que Montréal allait devoir se battre pour faire les séries, mais les blessures ont eu raison de Vegas.

    Pour les Islanders, c’est la déception.

    Je me suis posé la question plus tôt cette semaine, mais je ne peux pas croire que ça soit déjà arrivé que 3 des 4 demi-finalistes aient raté les séries l’année suivante…

  209. @fou_de_lile

    Martin Leclerc a la réponse à votre question:
    «[…] les Golden Knights se trouvent au bord du précipice et risquent fort d’être exclus des séries. Si cela devait se produire, ce serait la première fois dans l’histoire moderne de la LNH (depuis 1968) que trois des quatre formations ayant formé le carré d’as des séries éliminatoires seraient exclues du tournoi printanier la saison suivante. »

    https://ici.radio-canada.ca/sports/1879054/chronique-martin-leclerc-hockey-pire-saison-histoire-lnh-blessures

  210. Pour rajouter au commentaire de M Leclerc: ce serait la toute 1ere fois de l histoire tout court si c était la 1ere fois depuis 1968.

    Jusque en 1967, il n y avait que 6 équipes, donc 2 équipes seulement ne participaient pas aux series a chaque année…impossible donc que 3 des 4 équipés ayant participe aux series l année précédente n y participent pas l année suivante! LOL

  211. Pendant que je suis connecte, j aimerais évoquer un point que plusieurs des participants, plus informes, pourraient éclairer.

    Le cas Weber (ou le possible futur cas Price et le futur cas Gallagher) et son impact sur la masse salariale quand un joueur qui n est plus capable de jouer ne veut pas se retirer et veut collecter les $$$ de son contrat jusqu’en a la fin.

    Serait il permis ou interdit que le joueur en question prenne officiellement sa retraite et signe une nouveau contrat, disons a titre de dépister professionnel dans l Ouest pour le cas Weber, pour le meme montant qu il lui reste a recevoir dans son contrat de joueur?

    Pour Weber: aucun changement. Il ne joue plus et collecte son $$$.

    Pour l équipe: les avantages seraient que le “cap hit” du joueur ne compterait plus dans sa masse, libérant de l espace et un contrat dans la limite de 50 deviendrait disponible pour signer un autre joueur. Les désavantages seraient que l équipe devrait payer les $$$ elle meme plutôt que la compagnie d assurance (le CH en a les moyens) et sa reputation dans la ligue en souffrirait (mais pas plus que celle de Tampa Bay qui a cache Kucherov toute l année sur la liste des blesses a long terme pour le ramener au jour 1 des series).

    Quelque un pourrait il m éclairer la dessus? Je ne dois pas être au courant de toutes les règles car les équipes y auraient surement pense avant moi.

  212. @ Connard Smart

    Je n’ai pas de réponse si cela pourrait se faire. Par contre, je ne suis pas sur que je me fierais sur leurs expertises pour être capable d’évaluer correctement les jeunes joueurs de niveau junior.

    Pas sur, qu’un joueur qui a joué professionnel de haut niveau, placé de côté pour raison médical, soit dans de bonnes conditions mentales pour effectuer un virage à 180 degré pour devenir un recruteur assidu et prêt à se déplacer d’une ville junior à l’autre pour évaluer des jeunes joueurs.

    Je ne crois pas que c’est une bonne idée de demander à des joueurs encore sous contrat mais médicalement inapte à jouer, de changer de vocation pour une question de contrat et de masse salariale.

    Va falloir que tous les propriétaires commencent à avoir de sérieuses discussions entre eux et ensuite avec leur direction hockey sur l’octroie de contrats à long terme même à leur joueur vedette.

  213. @ opeth

    « Si j’étais Hughes, ma première question à Saint-Louis à propos d’une prolongation de contrat serait de savoir s’il est prêt à passer les deux prochaines années à développer ses jeunes joueurs et son club. »

    Excellent, il faut régler le problème de coach qu’il faut gagner à tout prix. Il faut que Hugues fasse comprendre au coach que le club est en transition et qu’il faut donner de l’expérience avant tout, à ses jeunes joueurs vedettes comme Suzuki et Caufield.

    Exemple: Caufield pas de problème en offensive mais les coaches doivent s’assurer que le jeune joueur comprenne ce qu’il doit faire sans la rondelle.

  214. Un bon article de Pratt. Ça rejoint ce que j’ai écrit ici depuis l’arrivée de Saint-Louis. J’ai appelé à la prudence à propos de l’effet positif imputé directement à Saint-Louis. L’histoire pointait vers un sursaut qui ne durerait pas. Cela s’est confirmé. Une analyse objective de l’alignement menait à conclure que le problème principal était un manque de talent associé à des vétérans en déclin et des jeunes talentueux mais pas encore à maturité.

    Je sais que je vais me répéter, mais il n’y a pas de solution miracle. La pire chose à faire serait d’échanger du futur pour de l’aide immédiate. Le CH n’est pas différent des autres équipes. Ça prend du temps pour que les jeunes s’améliorent. C’est un processus naturel qu’on peut encadrer et favoriser, mais on ne peut pas l’accélérer de manière très marquée. Regardez la plupart des bonnes équipes actuelles, elles ont payé le prix de plusieurs mauvaises saisons pour arriver là où elles sont aujourd’hui. Je ne parle pas juste pour repêcher tôt. Je parle des années nécessaires pour que les jeunes atteignent leur plein potentiel. Si Molson pense encore une fois que son club est différent et pourra éviter ce processus, il coure à une autre catastrophe.

    Pour ce qui est de Saint-Louis, la question est de savoir s’il est le bon entraîneur pour gérer un tel processus, et si il veut se taper un tel boulot. On le voit derrière le banc, c’est un gars très compétitif et aussi un ancien joueur qui était très talentueux. Peut-il gérer une équipe en déficit de talent mature? À son crédit, il ne l’a pas eu facile comme joueur pour s’établir, et ainsi il sait qu’un tel processus peut prendre du temps. S’il revient, je pense que Hughes devra clairement lui expliquer son plan et Saint-Louis devra bien le comprendre et l’accepter. Aussi, Hughes dans son bilan de fin de saison devra bien expliquer à tout le monde qu’il faudra du temps et de la patience et expliquer pourquoi il refusera de prendre des raccourcis.

  215. À Mikel et Connart. J’avais déjà soulevé cette proposition cet hiver. Le poste confié à Weber serait un poste administratif dans mon esprit (conseiller spécial, aide aux joueurs, etc.). Pas du dépistage avec des déplacements à l’année (à moins que ce soit son choix) … l’idée étant de sauver son contrat.

  216. J’ignore les détails de la convention collective, mais il me semble très probable qu’un tour de passe-passe comme évoqué avec Weber est impossible. Si c’était possible, on aurait vu des cas similaires bien avant. Le CH a deux choix, le garder et se servir de la LTIR pour soustraire son contrat de la masse au début de chaque saison, ou bien échanger son contrat à une équipe qui veut artificiellement atteindre le plancher salarial. Le problème, c’est que Price pourrait se retrouver dans un cas similaire bientôt, et Gallagher, peut-être, dans deux ou trois ans.

  217. @plusieurs
    Evidemment, le poste désigné de dépister était une “facade”. N importe quel titre administratif ferait l affaire (ambassadeur a la diversité, conseiller senior en aiguisage de patins, n importe quoi). le truc est juste de se débarrasser du contrat de joueur et de lui payer ses $$$ en allégeant la masse salariale.

    @Opeth
    Je me disais aussi que si un tel stratagème était permis, quelque un l aurait probablement utilise avant. Je cherchais seulement a savoir si c était formellement permis ou interdit. Weber est un premier cas et comme vous dites, price et Gally s en viennent dans la meme situation, d ou l intérêt de savoir ce qu il en est de la réglementation car ce stratagème ne requiert pas d impliquer ou de négocier avec une autre équipe (qui demanderait un actif en compensation).

  218. Je ne sais pas si les règlements ont changé depuis, mais Chris Pronger n’a pas joué les 4 dernières années de son contrat pour cause de blessure.

    https://nhl.nbcsports.com/2013/10/15/flyers-finally-admit-pronger-will-never-play-again/comment-page-1/

    Il a même travaillé comme assistant au préfet de discipline de la LNH pendant ce temps là.

    https://www.nhl.com/news/chris-pronger-hired-to-work-in-nhl-department-of-player-safety/c-733908

  219. Pronger était sur l’ancienne convention collective et avait signé son contrat après 35 ans avec les Flyers. Des règles différentes s’appliquent aux contrats signés après 35 ans. Une chose demeure, le CH ne réglera pas le cas Weber en lui donnant un poste de dépisteur bidon à 1 M$ et plus par année. Ça ne s’est jamais vu. Ce n’est sûrement pas permis.

    Sur un autre sujet, il est confirmé que Norlinder quitte la Suède pour la grande région métropolitaine, Montréal ou Laval. Il s’ajoute à Harris, Barron et Guhle comme jeune défenseur qui cherchera à percer l’alignement du CH l’an prochain. En passant, Guhle va très bien en séries en WHL. 5 points en 3 matchs et différentiel de +5.

  220. La saison achève et il est grand temps pour plusieurs des joueurs comme Barkov et Huberdeau qui ont été sur utilisé au point de paraître, hier contre les Bruins, fatigués et même exténués.

    Coach Brunette aurait intérêt à reposer ses deux meilleurs joueurs pour les deux derniers matchs, ils étaient en manque d’énergie, surtout Barkov. Les deux joueurs franchises avaient toujours un ou deux adversaires sur eux pour les déstabiliser et les fatiguer.

    Et bien sûr, ce sera pire en série.

  221. J’ai peut-être manqué le début de la conversation, mais pourquoi est-ce que le CH devrait se débarrasser du contrat de Weber?

    Si il est blessé, son contrat sera toujours soustrait du plafond non?

    Je comprends que M. Molson ne veut peut-être pas payer les 6M restants au contrat pour un homme-montagne assis chez lui, mais côté hockey je ne vois pas d’inconvénients.

  222. @Andre

    Merci pour la confirmation.

    Quelle situation quand même. On pourrait y voir un signe de parité, mais la même année il n’y a eu aucune course aux séries dans l’Est.

  223. @fou_de_lile

    Il y a une limite au pourcentage du plafond salarial qui peut être placé sur la LTIR. Il me semble que c’est autour de 15M$ en salaire moyen. Donc, si Weber et son presque 8 M$ d’impact sur la masse sont sur la LTIR, Price et ses 10.5 M$ ne peuvent y être en même temps. Ceci dit, selon moi Mathias dérape quand il dit que le CH devrait donner un choix de 1e ou 2e ronde aux Coyotes pour qu’ils prennent le contrat de Weber. Idéalement Weber resterait avec le CH l’an prochain et serait payé 3 M$ par le club montréalais. Ceci dit, ensuite à 1 M$ par année pour un impact sur la masse de 7.8 M$, il y aura des preneurs parmi les clubs qui veulent atteindre le plancher sans payer le plein prix.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-02-04/rondelle-libre/les-coyotes-veulent-recevoir-les-vilains-contrats.php

  224. Je ne sais pas combien de choix au repêchage, de jeunes joueurs et un vétéran à la Hoffman que voudrait les Jets mais je verrais très bien Pierre-Luc Dunois à Montréal.

    Gros bonhomme de 23 ans, déterminé et plein de talent, il serait une grande vedette avec Suzuki. La pression ne semble pas l’effrayer et plus il y en a, meilleur il est.

    GO HUGHES GO GO DUBOIS GO

  225. @ opeth

    Comparer Drouin à Dubois n’est pas très adroit. Surtout opeth que tu es meilleur que ça pour évaluer les joueurs.

    Tous s’entend pour dire qu’échanger Drouin pour Sergachev était une erreur monumentale.

    Drouin est un joueur unidimensionnel qui n’a pas le caractère pour devenir le leader du club. Dubois possède toutes les qualités pour que les autres joueurs le suivent comme leader.

    Il possède le talent qui va avec un caractère fort comme leader. Il ressemble à Landeskog. Ce dernier n’a pas un pur talent comme MacKinnon mais c’est quand même lui, l’inspiration du club.

  226. @ Mikel

    Dubois vous a-t-il impressionné à ce point lors des séries de l’an dernier?

    Opeth, je pense, ne compare pas Dubois à Drouin mais il ne voit pas en Dubois un bon “fit” pour le CH!

  227. @mikel

    Je regrette, mais Dubois a forcé sa sortie de Colombus et il semble vouloir répéter à Winnipeg. Je ne vois pas où vous voyez un leader chez ce joueur. Puis, pour Drouin, il est important de rappeler qu’il y avait une quasi unanimité pour approuver l’échange pour Drouin chez les francophones. On voulait presque tous y croire. On pensait qu’il débloquerait pour vrai à Montréal. Je vous concède que Dubois a prouvé plus que Drouin au moment de son échange, mais Dubois coûterait pas mal plus cher que l’équivalent de Sergachev. Dubois coûterait quelque chose du genre le choix top-3 du CH cette année plus Guhle et un le choix de 2e ronde 2022 du CH. Pourquoi Montréal voudrait faire ça maintenant? Dubois ne ferait pas la différence pour devenir aspirant à la coupe. Il ne ferait que renforcer le CH à court terme pour finir plus haut l’an prochain et repêcher plus tard. C’est un autre échange pour prendre un raccourci qui finit en cul de sac. Un échange à la Drouin, mais aussi à la Gomez. Un échange pour refuser de souffrir à court terme. De la bonne viande fraîche pour faire taire la meute et vendre des billets. Le club a essayé ça, et ça ne mène à rien. Vos Panthers sont là où ils sont car ils ont repêché Huberdeau, Barkov et Ekblad avec de très hauts choix et ont pris le temps de les laisser maturer. Le CH doit avoir cette patience et il n’aura pas à attendre 7 ou 8 ans. Son pipeline est plus avancé que ce qu’avait Floride en 2011-2014.

  228. WOW!!! Les Coyotes perdaient 3-0 contre Dallas après deux périodes et j’étais sûr que les Stars allaient gagner le match. Quelle ne fut pas ma surprise il y a un instant quand je suis allé vérifier les résultats des matchs de ce soir. Arizona a compter trois buts sans réplique en 3e période pour égaler la marque et ont gagné en prolongation. Le CH, malgré sa victoire sur les Rangers est donc assuré de terminer dernier au classement général et ainsi s’assure d’un choix top-3 au prochain repêchage. Tout est bien qui finit bien.

  229. Salut à tous, enfin la 32 ième position acquise. Une idée comme ça, si le CH a le premier choix et Arizona le deuxième ou le troisième, faites-vous l’échange suivante: Weber et le premier choix contre le choix d’Arizona?

  230. @ Mich
    L’idée n’est pas mauvaise, loin de là, mais Hugues devrait au préalable exiger de connaître le choix du joueur que feraient les dirigeants de l’Arizona pour ne pas contrecarrer les plans du CH….parce que rendus où nous en sommes il n’est plus question de jouer au plus fin et ce n’est pas l’an prochain que Montréal devient un aspirant….

  231. Wow comme dit Opeth. Quand je suis allé me coucher, j’étais en tab … à cause de la victoire du CH. J’arrive ce matin et je lis sur le retour incroyable et le gain des Coyotes. Re-wow. Et il ne faut pas oublier que dans les derniéres parties, l’Arizona a fait quelque chose comme 4-4-3 buts en troisième période pour récolter des points.

    Quant à un Sergashev\Drouin v2.0 (mais en pire), je me dis “no way”. Surtout que ce joueur n’a démontré aucun sentiment d’appartenance ou de leadership dans ses deux premières équipes. Ne faites pas l’erreur de contenter nos joueurnaleux, svp !!!

  232. Lors de l échange Drouin/Sergachev, je n aimais pas trop car je pense qu il ne faut jamais donner un défenseur de premier plan contre un avant de premier plan. Toutefois je me réconciliais avec l idée car je voyais un plafond très élevé pour Drouin et un joueur qui était plus susceptible d éclater en jouant chez lui au Quebec (pour les vieux, un peu comme Real Cloutier ou Jacques Richard qui étaient super avec les Nordiques et n ont jamais livre ailleurs dans la NHL). Manifestement, j étais dans le champ et le CH arrive loin derriere dans cet échange.

    Dans le cas de Dubois, malgré le spin que nous présentent les joueurnaleux en mal d action a court terme, je n ai aucune confiance en ce joueur pour faire partie de la fondation d une équipe gagnante. Gros talent, solide gabarit, mais foncièrement égoïste et aucun esprit de sacrifice au benefice de son équipe…en clair, un brasseur de schnoute qui dilue l esprit d équipe. Je peux être encore dans le champ, mais dans une équipe comme le CH et au point ou elle se trouve dans son cycle de reconstruction, je ne prendrais pas de chance.

  233. Je suis entièrement d’accord que la venue de Dubois avec le CH dans le contexte actuel de reconstruction n’aurait aucun sens. Mais si on fait fi du contexte, je ne suis pas sûr que je serais très enthousiaste que le CH paie le gros prix pour acquérir Dubois. J’ai l’impression que plusieurs le voit plus “gros” que ce qu’il peut offrir, surtout depuis ses performances en séries il y a 2 ans. On disait alors qu’il avait éclos. Oui, il est maintenant considéré comme le 1er centre à Winnipeg, il est gros, et il fait parti des leaders de l’équipe là-bas. Cependant, quand je regarde sa production offensive, je vois peu de progression. À part sa saison recrue (et l’an dernier, où il vécu une saison difficile), il reste sur une production autour de 60 pts par année. C’est bien, mais est-ce que ça vaut de payer un prix fort pour l’acquérir? Il produit au même rythme que Suzuki cette année (ok, il a plus de buts), mais en étant pas mal mieux entouré (il joue avec Connor, qui a 92 pts cette saison). De plus, il fait partie du Top 10 des joueurs les plus punis cette année (106 minutes, ce qui inclut 2 inconduites de 10 minutes), ce qui me fait dire qu’il est souvent prit en défaut sur la glace. Enfin, je garde toujours en tête la façon dont ça s’est terminé avec Colombus, ce qui me fait questionner sur son attitude (est-ce que ça passerait ça dans le marché montréalais?). Tout ça pour dire que Dubois est un très bon joueur, un 2e centre dans une excellente équipe, mais que présence sur le lineup du CH ne m’enthousiasmerait pas, parce que le CH a déjà Suzuki, notamment. Et si on considère le contexte de reconstruction, alors pour moi c’est un gros non.

  234. Les Canadiens ont de forte chance de repêcher premier au prochain repêchage. Dans cette perspective, difficile de faire l’impasse sur le joueur de centre Shane Wright.

    Sinon, la plupart des listes que j’ai consulté avancent ces noms sur leur TOP-5:

    Shane Wright, C
    Juraj Slafkovsky, LW
    Matthew Savoie, C
    Logan Cooley, C
    Simon Nemec, D

    Tout ça pour dire que les chances de repêcher un centre de qualité sont très élevées, et ce, sans forcer la mise à la Kotkaniemi. Disons que la deuxième place pourrait compliquer les choses, parce qu’il y a des “experts” pro Simon Nemec et pro Juraj Slafkovsky.

    À mon sens, la saga Kotkaniemi et l’intérêt pour Dubois sera très bientôt de l’histoire ancienne.

  235. Un joueur qu’on écarte trop facilement du portrait de la relance du CH c’est Poehling. Il a marqué un autre but hier. Il n’a que 23 ans et ne joue que 12-13 minutes par match en moyenne avec des joueurs moins talentueux. Il est sur un rythme de 25 points sur 82 matchs. Je reviens avec ma comparaison avec Danault qui au même âge était sur un rythme de 16 points en 82 matchs. Il a explosé pour 40 points en 82 matchs l’année suivante. On verra pour Poehling, mais il a le gabarit et le coup de patin. Juste une augmentation de son temps de glace à 16-17 minutes par match avec de meilleurs joueurs pourrait l’amener à 40 points par 82 matchs.

  236. @ Connard Smart…j’ai toujours dit la même chose que vous…qu’on n’échange pas un bon joueur de défense contre un bon joueur d’avant…Sergachev-Drouin évidemment.

    @ Opeht…j’ai encore confiance à Poehling mais le temps passe vite. En espérant que la prochaine saison le fasse éclore.

    Opinion générale sur la défensive du Canadien pour les années à venir. Il n’y a pas trop de bois mort dans ça…Norlinder, Barron, Harris, Mailloux, Romanov…Si tous se développent comme il se doit, on aura du plaisir à les voir évoluer. D’autres sont déjà là pour les appuyer ou les aider…ça regarde bien.

  237. @Kataway
    “j’ai encore confiance à Poehling mais le temps passe vite”
    Il ne faut pas oublier qu’au même âge, Jake Evans en était à sa 2e saison avec le Rocket et n’avait joué qu’une 12aine de matchs avec le CH. Quand il est arrivé l’an dernier avec le grand club, c’était parce qu’il était prêt (Evans à joué près de 120 matchs en AHL contre “seulement” 80 environ pour Poehling). On n’a donc moins eu l’occasion d’être témoin des “up and down” dans le développement d’Evans, car il n’est pas arrivé aussi vite que Poehling dans le Show. Bref, il faut rester patient avec Poehling (je sais, je sais, Poehling est un choix de 1er tour, ce que n’est pas Evans). Mais c’est clair qu’il devra montrer une progression intéressante l’an prochain. Avec sa fin de saison, j’ai bon espoir qu’il y parvienne.

  238. En ce qui concerne Dubois et Columbus, je regarderais du côté du conflit entre Tortorella et son joueur. Jamais satisfait de son jeune joueur, il lui a fait la vie dure jusqu’à ce que Dubois demande a être échangé.

    Tortorella a perdu tous ses meilleurs joueurs en Bobrovsky, Panarin, Duchene ou Dzingel.

    Domi, Laine et Roslovic, à leurs arrivées avec Columbus ont fait du banc, une méthode à la Tortorella pour montrer qui est le boss.

    Dubois, jeune et manquant d’expérience, a eu l’audace de tenir tête au coach et il est devenu le souffre douleur par excellence, jusqu’à demander un échange.

    Pas sur que Kekalainen voulait échanger son jeune centre puisque un peu plus tard, suite à l’échange pour Laine, le DG montrait la porte à son coach.

  239. Vu que le sujet des retraites de Weber et Price ont été abordées récemment, je vous transmets les liens des ballados de La Presse et surtout de Radio-Canada où on aborde ces sujets pendant longtemps.

    Ça vaut quand même la peine d’écouter ça, on reçoit une floppée de détails que je ne connaissais pas.

    https://ici.radio-canada.ca/ohdio/balados/6104/tellement-hockey-martin-leclerc-alexandre-coupal-gascon/623940/price-weber-canadien-lafleur-hommage

    https://www.lapresse.ca/sports/balados/2022-04-28/sortie-de-zone-saison-3/episode-50-le-premier-choix-a-la-portee-du-canadien.php

  240. En ce qui a trait au repêchage, il est important de noter qu’en finissant dernier le CH s’est assuré le premier choix de chacune des rondes 2 à 7. La loterie ne compte que pour la 1e ronde. Le CH aura donc trois choix dans les 33 premiers. Il ajoute donc l’équivalent d’un choix de fin de 1e ronde.

  241. Reste à espérer que Calgary perde en première ronde pour que le choix obtenu pour Toffoli soit plus près du 20e échelon que du 30e.

    Même chose pour les Oilers et leur choix de 2e ronde. De plus, j’ai relu les détails de la transaction ce matin, et si Edmonton se rend en finale, le choix passe à l’année prochaine.

  242. Calgary, en étant un des quatre champions de division ne peut pas tomber plus bas que le rang #25 s’ils ne font pas le carrée d’as. Ils ont ont aussi la moins bonne fiche des quatre champions de division, donc repêchera au rang #25 s’ils ne font pas le carrée d’as et que les trois autres champions de division ne le font pas non plus, ce qui est peu probable. Il est plus logique de penser que le choix de Calgary sera entre les rangs 27 et 30.

  243. Si les joueurs espoirs russes (Yurov, Miroshnichenko, etc) chutent au classement, ça serait intéressant de tenter le coup de circuit en en repêchant avec soit ce choix de fin de 1ere ronde ou celui de début de 2e.

  244. @opeth, eh ben, j’en apprends à tous les jours.

    Je ne connaissais pas cette clause qui empêche un champion de division de repêcher trop bas.

    Pour les autres curieux:

    1. The teams that did not qualify for the playoffs the previous season (picks 1–16)

    2. The teams that made the playoffs in the previous season but did not win either their division in the regular season or play in the Conference Finals (picks 17–24 up to 28)

    3. The teams that won their divisions in the previous season but did not play in the Conference Finals (potentially picks 25–28)

    4. The teams that lose in Conference Finals (picks 29 and 30)

    5. The team that was the runner-up in the Stanley Cup Finals (pick 31)

    6. The team that won the Stanley Cup in the previous season (pick 32)

  245. Finalement, le CH aurait surement eu plus en retour de Toffoli s’il avait attendu un peu plus.
    Un choix fin 1ere ronde et un prospect B. C’est un peu faible comme retour versus les échanges qu’on a vu a la date limite.

  246. Le moment le plus important de la saison pour le Canadien aura lieu hors glace et sera le fruit du hasard.
    Espérons qu’on soit chanceux et qu’on obtiennes le premier choix on l’a mériter après l’année de misère subit.
    J’aimerais qu’on repeche premier tant le 7 que le 8 juillet.

    Content ce soir depuis très longtemps je vais prendre pour le Canadien et souhaiter leur victoire la 32 er place est assurée.
    Avec Carrey une victoire améliorerait grandement leur été.
    La floride n’a plus rien à gagner c’est pas impossible de les battre surtout si il repose quelques vétérans .je leur souhaite par contre un long parcours en séries pourquoi pas jusqu’à une défaite en finale de la coupe Stanley puisque les deux derniers finalistes défaits n’ont pas fait les séries l’année suivante.
    Au moins jusqu’au carré d’as puisque seul le lightning est dans les séries cette année.
    J’aime d’avoir le 1 er choix de floride l’an prochain puisque avec un long parcours et la perte d’agents libres il ne sont pas à l’abri d’une mauvaise saison l’an prochain quoi que leur noyau qu’il conserveront est très bon et devrait leur permettre d’éviter une trop grande chute.
    Pas pareil pour toffoli qui était prévisible que Calgary continue sur son air d’allées et finirait premier de sa division encore la j’aurais préféré avoir leur premier choix l’an prochain.
    Quand même chanceux d’avoir vu la seule bonne période de l’équipe se dérouler juste avant la date limite des échanges et augmenter la valeur des joueurs échanger juste au bon moment.
    Curieux de savoir ce qu’aurait pu rapporter toffoli dans ces circonstances mais je comprends que Hughes ne voulait pas rester pris avec la même équipe ,qu’il ne pouvait pas savoir d’avance que le marché des vendeurs serait avantageux qu’il avait identifié un prix que les Flames on dit oui à ce prix il se devait donc de procéder souhaitons que heineman progresse jusqu’à la lnh pcq les chances que les Flames gagne deux rondes ou que les trois autres gagnants de division en gagne deux sont assez élevés donc ce choix obtenu pour toffoli pourrait être plus proche du 30 que du 25.

  247. N’oubliez pas que Gorton aime avancer dans le repêchage. Il l’a fait deux fois en 1e ronde avec les Rangers en 2020 Pour Brayden Schneider et en 2018 pour K’Andre Miller. Deux défenseurs qui jouent aujourd’hui pour les Rangers. Le CH a les munitions pour avancer avec le choix de Calgary. Il aura son choix de 2e ronde (#33), le choix de 2e de Edmonton, trois choix de 3e ronde et 3 choix de 4e ronde.

  248. Je sais bien que ce n’est pas une règle absolue mais les Panthers ont eu un pic dernièrement en ayant plusieurs victoires en ligne. Oublions le match d’hier soir…qui ne voulait rien dire. Mon point est que ça s’est vu par le passé qu’une équipe arrive à son sommet “avant” les séries et qu’elle se fasse jouer un tour une fois rendue en série. Bien sûr que je ne souhaite pas ça aux Panthers mais bon…c’est une possibilité bien réelle selon moi.

  249. Totalement d’accord avec vous, Kataway, et c’est ce TBay a appris.
    De plus, je ne suis pas certain que l’équipe des Panthers soient physiquement bâtie pour le jeu des séries.

  250. Pour les Panthers, j’ai manqué un bout, est-ce que Ekblad est blessé sérieusement ou il pourrait revenir durant les séries, genre en 1ere ronde? Si non, ouch pour eux malgré tout leur talent à l’attaque ! Le match d’hier, même s’il ne voulait rien dire, eh bien ce n’est pas l’attaque qui était le pire/faisait pitié, mais la défense !! Seul Chiarot a répondu présent, au moins il semble prêt pour les séries.

  251. Petite question pour ceux qui s’y connaisse bien en convention et règlements de la masse salariale. Il y a des bruits de fond à l’effet que le genou de Price est pas mal plus magané que prévu et que celui-ci serait revenu au jeu en fin de saison seulement pour faire un dernier tour de piste avant de d’annoncer sa retraite.
    Dans le cas où Price se retire, comment sont comptabilisé les dernières années de son contrat sur la masse salariales? Est-ce que les 10, 5 millions disparaissent de la masse salariale? Est-ce que la Canadiens est pénalisé parce que le joueur à pris sa retraite avant la fin de son contrat? Ou est-ce qu’on fait comme Weber et on mets Price sur la LTIR en sachant pertinemment qu’il ne rejouera jamais. Dans ce dernier cas de figure faudra -t-il se débarrasser d’un des deux contrats ( Weber ou Price) parce qu’il me semble qu’il y a une limite au montant qu’une équipe peut mettre sur la LTIR.

  252. @keurig
    Selon moi, il y a encore trop d’argent en jeu pour Price s’il prend sa retraite cet été. Il va tomber sur le LTIR.
    Il va surement avoir une autre opération au genou et esperera que sa règle son problème.
    Pour avoir Weber et Price sur le LTIR, ils l’etaient cette année, ca ne devrait pas causer pour l’an prochain.

  253. Joel Teasdale connaît toute une fin de saison pour le Rocket avec 23 points à ses 25 derniers matchs. S’il peut rester en santé il forcera le club à le rappeler l’an prochain.

  254. Danault a gagné le MVP des Kings et celui du meilleur nouveau joueur dans l’équipe cette année, prix votés par les journalistes, aussi celui du joueur le plus inspirant, prix voté par ses coéquipiers, et finalement, le titre de joueur de l’année voté par les partisans. Bergevin peut bien avoir perdu sa job. Misère… Il a couvert d’or des joueurs en déclin et laissé aller un de ses meilleurs joueurs, l’avant le plus complet. 27 buts pour Danault cette année.

  255. @opeth ou autres connaisseurs de LTIR.

    Pour le 15M maximum pour le LTIR.

    Le Canadiens l’a dépassé cette année avec Weber, Price et plusieurs autres joueurs.

    Pourquoi ca causerait un probleme pour l’an prochain et non cette année.

  256. Pour les Panthers, ça va se jouer entre les poteaux du filet. Il y a une limite à ce qu’un club, aussi bon soit-il, à faire des remontées avec des écarts de 3 ou 4 buts.

    Cette année, c’était une de leur force, revenir fort en milieu de 2e et en 3e période. Par contre, prendre la relève du gardien, à la longue, ses coéquipiers se fatiguent beaucoup plus à jouer pour combler un déficit de 2,3 ou 4 buts.

    Ekblad ne sera pas en uniforme pour au moins la première série. Il a patiné avec ses coéquipiers mais ne peut recevoir de mise en échec.

    Les Panthers doivent vraiment prendre une décision importante concernant Ekblad pour ne pas le faire revenir trop tôt.

  257. Tu gagnes le trophée des Présidents avec ton offensive et la coupe Stanley avec ta défensive (et le meilleur 3ème ou 4ème trio des deux équipes). Ce n’est peut-être pas coulé dans le béton mais…

  258. @keurig
    Si Price devait prendre sa retraite il y aurait récupération de salaire puisque il a reçu plus que 10.5 millions de salaire dans la première moitié de son contrat.
    J’ai lu qu’il devrait inclure une année de salaire en rattrapage.
    On sait que le Canadien affectionne ce genre de contrat puisque il rendent les joueurs plus facile à échanger au équipes avec un budget serré qui visent le plancher salarial de sorte qu’un Price qui compte toujours pour 10.5 sur la masse salariale ne coûte en réalité que 6.5 millions/annuels dans les dernières années de son contrat.
    Le danger c’est une retraite hâtive qui t’oblige à avoir une récupération .

    Pour ce qui est de la ltil le problème je crois c’est qu’elle ne s’applique pas au début de saison de sorte que l’équipe ce doit de se conformer au plafond salarial avec ses joueurs blessés après un certain nombre de matchs elle peut les mettre sur la liste et récupérer leurs salaires.
    Imaginez si on doit inclure le salaire de weber et Price et de se conformer au plafond salarial en début d’année bonjour liquidation.
    C’est pourquoi weber sera échanger à une équipe visant le plancher salarial à moindre coût possible une équipe qui va jouer devant des foules maximales de 4000 personnes par exemple.
    Bonne séries tout le monde!

  259. Tour du chapeau pour terminer la saison de la part de Joshua Roy et championnat des compteurs avec 51 buts et 119 points en 66 matchs. Bravo!

  260. Plusieurs intervenants du blogue à opeth suivaient le blogue de Mathias Brunet et par le fait même connaissent la théorie de snake70 alias Simon Boisvert.

    L’ancien recruteur du Cap-Breton et de Val D’Or disaient que pour devenir une dynastie dans la LNH, il fallait que les clubs finissent dernier ou pas loin au classement ( au moins 4 ans ) afin de repêcher un noyau de jeunes joueurs, du même age, qui vont grandir et se développer ensembles afin de gagner des coupes Stanley sur plusieurs années.

    Dans le même moule, il disait aussi d’échanger tes meilleurs joueurs juste avant que le déclin commence pour eux.

    Je crois que l’Avalanche, les Panthers et les Canes sont justement bâtit de cette façon afin de devenir des clubs gagnants pour plusieurs années.

  261. @mikel
    Les Panthers auront de gros défis avec leur masse salariale l’an prochain. Barkov débutera son nouveau contrat à 10 M$ et le rachat de contrat de Keith Yandle prendra près de 5,4 M$ sur la masse. Il y a aussi la santé d’Ekblad qui est fragile. À moins que les Panthers réussissent à se départir de Bobrovsky cet été, je crois qu’ils devront faire des choix très difficiles pour l’an prochain. C’est donc une année très importante pour eux, alors je leur souhaite de bonnes séries!

  262. @Kataway

    Cantin est le pire de tous. Je n’ai pas pu me rendre au bout de l’article, mais dans ce que j’ai lu il dénigre Berevin et Timmins et vante les nouveaux dirigeants qui n’ont encore rien fait de significatif. Timmins a fait des erreurs au repêchage, mais de 2008 à 2016, il n’a pas été appuyé par l’organisation, pas juste les DG, mais aussi par les proprios qui n’ont jamais voulu vraiment construire par le repêchage, et même lors de la séquence heureuse de 2017-2021, l’organisation n’était pas complètement engagée dans la voie du repêchage. La preuve étant l’offre stupide à Aho qui a été initiée, ou au moins validée, par Molson.

    Hughes à date est méprisant de manière subtile avec Bergevin et Timmins et les journalistes embarquent dans cette voie. L’exemple de la signature de Jordan Harris est le meilleur, les journalistes se sont empressés de donner le crédit de la présence de Harris avec le club à Hughes, prétendant sans preuve que celui-ci aurait refusé de signer à Montréal si Bergevin était demeuré en poste. Le problème c’est que Harris a déclaré après sa signature qu’il aurait signé avec le CH peu importe si Bergevin était toujours en poste. Mais le plus important, c’est que c’est Timmins, sous Bergevin, qui a repêché Harris, comme ils ont repêché tous les jeunes prometteurs du pipeline actuel, en plus de Caufield, Romanov, Poehling, et c’est Bergevin qui a acquis le meilleur joueur du club, Suzuki.

    Il est légitime de dire que Bergevin devait partir car trop usé par ce travail, et ayant commis trop de gaffes dans l’octroi de contrats. C’en est une autre de tenter de lui enlever le crédit qui lui revient pour le pool actuel de jeunes joueurs du club. Aussi, quand je vois le pipeline du club issu des cinq derniers repêchages, je me dis que Timmins ne méritait pas son congédiement. Quand il a eu des choix en excès pour travailler, surtout en 2e et 3e rondes, Timmins a fait un excellent travail. En fait, pas juste lui, mais son groupe de recruteurs et j’espère que Hughes va les écouter et n’essaiera pas de jouer au plus fin en écoutant que Gorton et son acolyte Bobrov.

    On ne répare pas quelque chose qui fonctionne bien et le repêchage du CH depuis 2016 est très bon. C’est le proprio qui a forcé des gestes malheureux pour encore tenter de prendre des raccourcis, échange Sergachev-Drouin, offre stupide à Aho qui a finalement coûté Kotkaniemi. Hughes devrait garder la stratégie de repêchage instaurée par Timmins, et améliorer la façon de monter les jeunes pour ne pas répéter l’erreur commise avec KK. La politique de base devrait être de laisser un joueur repêché au moins deux ans dans un calibre inférieur, à moins d’un cas vraiment exceptionnel.

  263. Je ne suis aucunement un expert de la convention collective et je ne prétends pas connaître le fonctionnement de la liste des blessés à long terme (LTIR) et de son impact sur la limite du plafond salarial. Par contre, il me semble qu’il n’y a pas de limite au montant qu’il est possible de mettre sur la LTIR. Je ne sais donc pas d’où proviendrait cette limite de 15M$ mentionnée par Opeth.

    De ma compréhension et de mes lectures, il me semble que le fait d’avoir Price et Weber sur la LTIR en même temps serait problématique uniquement durant la saison morte. La raison invoquée, dans quelques articles lus dans les derniers mois (https://thehockeywriters.com/canadiens-cap-issues-will-force-moves/ ou https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-03-24/entrevue-avec-le-dg-adjoint-john-sedgwick/des-calculs-complexes-attendent-le-canadien.php), est que durant l’entre-saison, il est possible de dépasser le plafond salarial de 10%, mais qu’en contrepartie, la LTIR n’est plus considérée. Comme l’écrit (mieux que moi) Simon-Olivier Lorange de La Presse : “Pendant la saison morte, les équipes peuvent voir leur masse salariale dépasser le plafond jusqu’à concurrence de 10 % de sa valeur. Or, la masse inclut alors tous les joueurs de l’équipe, sans égard à leur état de santé.”

    Or, si on lit les explications de CapFriendly sur la LTIR, ce serait faux : la LTIR peut être activée même pendant la saison morte. Si on va dans leurs FAQs sur la LTIR, voici l’explication :
    “Est-ce que la liste des blessés à long terme (LTIR) peut être utilisée pendant la saison morte?
    Oui, la liste des blessés (LTIR) peut être utilisée durant la saison morte, alors qu’un coussin de 10% de dépassement du plafond salarial est octroyé. C’est l’équation de base (expliquée plus haut) qui est utilisée en pareille circonstance, laquelle permet d’excéder le plafond salarial durant l’entre-saison. L’équipe devra cependant prouver que le joueur blessé ne sera pas en mesure d’entamer la saison régulière et qu’en plus, il devra rater au minimum les 10 premiers matchs de la saison et les 24 premiers jours du calendrier régulier.”
    Pour plus de détails, vous pouvez consulter leur site directement : https://fr.capfriendly.com/ltir-faq . Jamais on n’y parle d’une limite maximale au montant pouvant être placé sur la LTIR.

    Donc, à moins que je ne me trompe, l’impossibilité d’avoir Weber et Price en même temps sur la LTIR ou même de garder les 2 salaires la saison prochaine serait un mythe. Mais bon, je ne parirais pas ma maison la-dessus…

  264. @mikel

    C’est pas faux, mais j’ai l’impression que l’ère Pens/Kings/Hawks/Bruins a quelque peu surchauffé les attentes d’une reconstruction.

    Ces équipes sont sorties de leur période de misère avec les jeunes stars qui allaient pouvoir profiter des règlements de la nouvelle LNH et elles toutes gagné avec un noyau de moins de 25 ans. Soit avant que les stars atteignent potentiellement l’autonomie et les gros contrats qui viennent avec.

    La ligue s’est ajustée depuis. Quand Crosby a gagné ses 2e et 3e Coupes, il avait 29 ans. Depuis les Blues et Caps ont aussi gagné avec des noyau plus vieux.

    Tampa Bay ont pu ajouter Point (26 ans), Kucherov (28 ans) et Valisevski (27 ans) avec des choix plus tardifs pour épauler Stamkos et Hedman qui ont été repêchés il y a 13 ans quand même!

    Ils ont été “chanceux” avec la blessure à Kucherov l’année dernière (sans rancune) et il devront gérer un 3 millions supplémentaire sur le contrat de Point à partir de cet été.

    De l’autre côté, les deux stars “modernes” Matthews et McDavid ne sont pas encore approchés d’une Coupe à 24 et 25 ans. Matthews pourra être libre dans deux ans et McDavid bouffe 14% de la masse des Oilers.

    Les Panthers ont bâti leur noyau il y a 9 ans… ils n’ont toujours pas gagné une seule ronde!

    Colorado aurait pu perdre Landeskog cet été et il ne reste qu’une autre saison au contrat de McKinnon. Il est temps qu’ils gagnent.

    On a vu cet été des jeunes défenseurs faire exploser la banque pour emboîter le pas aux Marner et autres talents qui signent des méga contrats juste après l’expiration de leur deal de recrues.

    Bref, la “recette” est moins claire que jamais. L’avantage compétitif d’un noyau jeune (production vs salaire) est en train de disparaître.

    Ça explique pourquoi j’ai trouvé l’échange de Toffoli plus difficile à avaler (sans dire que c’est un mauvais échange, juste plus difficile à accepter). Un vétéran productif avec un contrat intéressant, ça vaut plus qu’il y a 10 ans.

  265. Cantin ==> toujours mêlé et en mode vengeance. Personnellement, j’aurais tout fait pour garder Timmins.

  266. Pour Cantin, je vous rejoins.

    Je lui redonne une chance une fois par année et il me semble toujours aussi mélangé, inconstant, décousu. Il ne semble jamais amener rien de nouveau. Un genre de billet d’humeur sans aucune personnalité…

    On sent qu’il veut que sa girouette pointe dans le sens du vent.

  267. @fou_de_lile

    Toffoli a été échangé car le CH ne sera pas aspirant avant la fin de son contrat, et en raison de son coup de patin déficient, c’est un joueur que le déclin hâtif guette.

  268. @Opeth…si vous vous étiez rendu à la fin de l’article de Cantin, je pense que vous auriez réalisé encore plus à quel point ça n’a aucun sens profond que ce papier (virtuel) aucune analyse qui vaille la peine d’être crédible. Si un jour ce journaliste est jugé aussi durement que sa façon de juger les autres est mis en lumière, ce ne sera pas beau à lire. Mais je doute que les autres journalistes n’en arrivent là. Ils se protègent entre eux quand même.

  269. Methot. Je suis en train de me faire une super pizza ce soir et votre interrogation m’interpelle. 😉

  270. @opeth

    Je comprends ça. Je dis juste que le retour me semble le minimum acceptable.

    Est-ce que Ducharme a coaché le Lightning ce soir? On aurait dit un des pires matchs du Canadien de cette année.

    Tampa Bay a rien testé de Toronto.

    Les Leafs ont joué un match normal et ils étaient constamment un pas en avant du Lightning.

    Ça me fascine tout le temps ces grandes équipes qui sous-performent.

    Pendant que j’écris ces lignes, Mike Smith, 40 ans, vient de sauver les Oilers d’une début de match catastrophique.

  271. Et voilà Danault qui met la rondelle devant le but pour mettre la table pour le premier but de la série.

  272. Et Danault qui est à l’origine du 2e but des Kings aussi!

    Mais McDavid repond avec un but Mario Lemieusque, wow! 5 contre 1 à partir de sa zone.

    (Ok ok, j’arrête mon play-by-play. Bonnes séries tout le monde!)

  273. Je regardais ce matin les faits saillants entre les Kings et les Oilers…wow…excitant au possible. Et Danault qui contribue au maximum…quel gâchis de Bergevin sur ce cas particulier.

  274. Les Oilers ont les deux meilleurs joueurs au monde et ensuite, tous les autres joueurs sont des joueurs de 3e et 4e trio, à part RNH qui dans l’ombre des deux autres.

    Totalement déçu des dirigeants des Oilers qui sont incapables de se doter de joueurs pouvant compléter les deux piliers.

    Quel club décevant et pénible à voir jouer. Si McDavid et Draisaitl ne sont pas avec eux, cette équipe continuerait à être dans les bas-fond pour l’éternité avec ces dirigeants-là.

  275. Ekblad qui va peut-être jouer ce soir. Est-il trop tôt? Nous allons le savoir bientôt!

  276. C’était la première fois que je voyais jouer les Kings depuis longtemps.

    Quinton Byfield n’a presque pas joué, mais difficile de rater sa présence sur la glace. Quel colosse. Et rapide. Je vais suivre sa progression.

    J’ai aimé Sean Durzi aussi, ancien choix de 2e ronde des Leafs. Acquis avec choix de 1er tour pour Jake Muzzin il y a quelques années.

    Reste que Quick a dû faire des gros arrêts pour garder les Kings dans le match. Je ne sais pas si cette défense plutôt anonyme (Doughty est fini pour la saison) pourra résister à McDavid/Draisatl.

  277. Danault, but gagnant, une passe, +3. Bergevin doit se cogner la tête contre les murs. J’ai toujours mis de l’avant la qualité de ce joueur et son importance dans une équipe. Ça va au-delà des points, mais il ne me déçoit pas. Quand même incroyable que de tous les joueurs qu’il fallait garder pour plusieurs raisons, ce soit celui qu’on ait laissé aller. Au moins Bergevin peut apprendre sa leçon de près.

  278. @Opeth
    “Bergevin doit se cogner la tête contre les murs.”
    Pourquoi? Danault joue pour son équipe! Il doit plutôt être mort de rire :-p
    Je me demande des fois si c’était pas arrangé cette histoire-là…

  279. @ Provencal…j’avais souligné le même doute que vous il y a quelques semaines…lol.

  280. Bon papier de Mathias hier sur le principe d’éviter la tentation des raccourcis. Ceci dit, je vais y croire quand je les verrai commencer la prochaine saison sans avoir tenté de raccourci. Ce qui compte ce sont les actes, pas les paroles.

    Toutefois, M. Brunet m’a surpris en ouvrant la porte à la possibilité de garder Joshua Roy avec le grand club la saison prochaine. Qu’y a-t-il de si difficile à comprendre dans l’idée de faire graduer les joueurs au niveau professionnel à 20 ans seulement? Kotkaniemi a été un fiasco en partie à cause de sa graduation beaucoup trop hâtive. Graduer à 20 ans a été bon Suzuki, Caufield, Romanov et Poehling. Pourquoi voudrait-on voir Roy après une seule bonne saison junior venir se frotter trop tôt à un calibre de jeu trop élevé pour lui? Ce n’est pas Sydney Crosby. Ce n’est pas un jeune de 18 ans dans un corps d’homme.

    Il a besoin de maturer. Aujourd’hui tous les clubs de la LNH offrent un bon encadrement pour faciliter le développement technique des jeunes joueurs, mais l’aspect où il est impossible d’accélérer le processus, c’est celui de la maturation. On parle dans ce cas de biologie. C’est inscrit dans les gènes. Certains jeunes sont matures plus tôt physiquement et psychologiquement. Chez certains le physique vient plus vite que le psychologique, ou l’inverse, mais pour la plupart il est préférable d’attendre 20 ans, et dans le doute on doit faire preuve de prudence.

    Roy doit devenir plus rapide sur patin et plus fort. Le jeune a un talent supérieur au niveau de la vision, du sens du jeu, et du lancer, mais il a du chemin à faire physiquement et mentalement. Il est devenu un nom assez connu depuis à peine quelques mois. Au niveau mental aussi il devra s’acclimater car l’an prochain il y aura des attentes à son sujet. Il n’aura plus le statut d’un lointain choix de 5e ronde. Roy a atteint le statut d’espoir de premier ordre. Il aura besoin de temps pour bien intégrer mentalement sa nouvelle situation et bien y répondre. Quand je le vois et l’entends, je sens que c’est encore un adolescent qui est là, un ado très doué, mais un ado quand même.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-02/en-2022-2023-chez-le-canadien/priorite-a-la-jeunesse-pas-aux-series.php

  281. @Provencal

    Si j’étais Bergevin, Danault ébranlerait ma confiance dans mes compétences d’évaluateur de joueurs, surtout si on ajoute le cas Gallagher comme agent de contraste. Ceci dit, je pense que Bergevin est un bon évaluateur de talent. Son problème demeure le même, il se laisse gagner par ses sentiments. Il aurait voulu que Danault lui fasse une faveur car il lui a donné sa première vraie chance dans la LNH, mais Danault ne voyait pas les choses de cet œil, alors que pour Gallagher, c’était l’inverse, il se sentait redevable envers son petit guerrier qui a performé plusieurs années au-delà de son contrat et il a voulu se rattraper avec ce contrat débile. Molson aurait dû imposer son veto à ce contrat boulet, mais le proprio jovialiste dormait au gaz.

  282. @opeth
    Bergevin aura contribué à sa perte en choisissant d’investir sa masse salariale à l’attaque sur les ailes plutôt que sa ligne du centre. Ça aura au moins permis aux Canadiens de finir au fond du classement au lieu de terminer tout juste en dehors des séries!

  283. Mathias qui lui aussi reconnaît, en retard, l’importance de Danault pour le CH. Vaut mieux tard que jamais, mais ça demeure très frustrant. Imaginez si Bergevin avait donné 6 M$ par année à Danault et échangé Gallagher au sommet de sa valeur avec une année de contrat à faire. Je persiste à croire qu’un DG doit modeler son action avec les joueurs sur celle de Bill Belichick. Celui-ci est capable de distinguer son admiration pour la carrière de certains joueurs avec son club et le moment où il est approprié de passer à autre chose. Pour lui, l’octroi d’un contrat n’a rien à voir avec sa relation avec un joueur. C’est une décision d’affaire, rien d’autre. Je l’ai répété ad nauseam ici, mais c’était la plus grande faiblesse de Bergevin. Il aurait dû se rendre compte qu’il avait réalisé une très bonne affaire avec le contrat précédant de Gallagher, mais que le prochain contrat ne pourrait pas être avantageux pour le CH. Gallagher voulait être payé pour ce qu’il avait fait, et non pour ce qu’il allait pouvoir faire. C’était clair comme de l’eau de roche. Le pire c’est que le CH aurait obtenu un très bon retour pour Gallagher, un retour similaire à celui obtenu pour Pacioretty. Au lieu de ça il y a un trou comme 2e centre, aucun retour pour la perte de Danault, et un contrat boulet avec un Gallagher qui va être très malheureux de ne plus pouvoir contribuer comme avant et comme il le voudrait. Le désastre parfait, juste parce que Bergevin s’est laissé guider par ses émotions et son ego.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-03/rondelle-libre/malaise-manitobain.php

  284. @Kataway

    Je me garderais encore une petite gêne.

    N’importe quelle équipe de ligue aurait battu Tampa Bay hier. Ils étaient atroces.

    Campbell n’a pas fait d’arrêt digne de ce nom avant la 2e période.
    Les défenseurs de Toronto n’avaient qu’à étirer le bâton pour bloquer la ligne bleue.
    Les attaquants des Leafs patinaient librement en zone adverse.
    Vasilevsky a commis une grosse bourde.

    Tampa n’a même pas été robuste avant que Perry et Maroon décident de faire les tarlas en 3e périodes. (ils ont d’ailleurs réussi à faire tomber les gants à Rielly qui semblait blessé à la main suite à l’altercation – le seul impact que Tampa aurait dans ce match).

    Les Leafs ont joué un match correct, sans plus.

    Tampa aurait pu tuer Toronto et mettre le feu à Twitter avec un avantage numérique de 5 minutes pour commencer le match (quel geste stupide de Clifford), mais ce sont les Leafs qui ont eu plus de tirs (dont un poteau pendant un deux conte un) pendant le désavantage.

  285. Début de séries énergique pour Lafrenière et ses compagnons de trio (Kaako et Chytil). Ils patinent, ils frappent et ils ont créé le PP qui a permis aux Rangers de prendre les devants.

    Si Lafrenière continue comme ça, il sera mon choix émotif pour les séries cette année.

    New York a malmené Pittsburgh en première. Reaves en particulier a plusieurs coups solides (et même une chance de marquer). Les Rangers ont eu la rondelle presque toute la période.

  286. Les Panthers se sont fait embouteiller par les Caps surtout Eller qui a joué un excellent match.

    Barkov en arrache depuis les 3 ou 4 derniers matchs. Il semble fatigué et ceci cache, peut-être, une blessure.

    Tous les joueurs ont joué la pédale au fond durant la saison. Les meilleurs ont été sur utilisés et c’est une des raisons pourquoi, ils ont fini premier au classement.

    Et le club qui fini en tête durant la saison, souvent, c’est un des clubs qui se fait sortir dans la première ou deuxième série.

    Les Caps, avec leur expérience, ont contrôlé le match. Eller, un bon match défensif et offensif, Oshie opportuniste comme d’habitude, toujours bien placé.

  287. @fou_de_lile
    En même temps, si les Rangers sont rendus en 3e prolongation, c’est à cause de Shesterkin. Au moment d’écrire ces lignes, il est rendu à 75 arrêts (le 2e plus haut total de l’histoire de la ligue!). Il est un peu comme Price : il donne l’impression que son équipe est meilleure qu’elle ne l’est en réalité. Pour moi, Shesterkin a mon vote non seulement pour le Vézina, mais aussi pour le Hart (même si on en entend peu parler).

  288. Finalement, Shesterkin a cédé sur une déviation de Malkin. Il a effectué 79 arrêts (efficacité de .952)!
    Ironiquement, c’est Louis Domingue qui se retrouve avec la victoire, lui qui a remplacé DeSmith en 2e prolongation. Si Domingue devait devenir le gardien des Pingouins pour le reste de la série, ceux-ci seraient dans le trouble. Je n’ai rien contre Domingue, mais il reste un 3e gardien…

  289. @Provencal

    Effectivment, les bon vieux Pens ont plié mais n’ont pas cassés. Difficile de ne pas souhaiter de succès à Crosby, Letang et Malkin.

    Je reste un peu dubitatif pour l’application du règlement sur l’interférence sur les gardiens. Sur le but refusé à Chytil, il me semble que c’est plus Dumoulin qui pousse son gardien… en tout cas, on est pas à la première décision pas trop claire dans ce domaine cette saison.

  290. @fou_de_lile
    Je crois que les arbitres ont jugé que le 1er contact avec le gardien s’est fait avec la jambe droite de Kakko, mais surtout, que ce dernier n’a pas tout fait pour éviter le contact avec le gardien. Oui, Dumoulin est sur son dos et le pousse, mais on ne sent pas de tentative de changer de trajectoire de sa part. Disons que rendu là, c’est très subjectif. Autant je suis d’accord avec ce point de vue, autant j’aurais été à l’aise qu’on accorde le but.

  291. @ Provençal
    Comme on dit : il s’est laissé pousser : il n’a fait aucun effort pour éviter le gardien (dans le rectangle du gardien).

    Leafs-Lightning. Attention! Mattews et les siens sauront-ils encore imposer leur rythme? J’ai confiance!

    Denver-Nashville : Que se passe-t-il : Lekkhonen qui reçoit une punition de 10 , oui 10, minutes? Et Colorado, toute une machine de hockey!

    Panthers : sont-ils bâtis pour veiller tard ce printemps? Euh! En saison régulière, la fantaisie, c’est bien beau mais dans les séries… Je les invite à regarder le but victorieux des Pingouins pour mieux comprendre le hockey des séries .

  292. @patin
    “Et Colorado, toute une machine de hockey!”
    On disait la même chose l’an passé. Et ils ont remporté avec panache leurs 6 premiers matchs de séries. Pour ensuite lamentablement s’écrouler conte Vegas. Je leur souhaite une histoire différente cette année. Ils sont beaux à voir jouer!

  293. Je viens de revoir le jeu et Kaako était plus dans la peinture bleue que dans mon souvenir. C’est quand même Dumoulin qui tasse son gardien. M’enfin.

  294. Oui Colorado est inspirant à voir jouer, mais ma prédiction de l’équipe finaliste dans l’ouest est Calgary. Leur attaque est équilibrée entre un 1er trio dominant (3 marqueurs de 40 buts, un robuste à souhait, un talentueux au pas possible et un responsable défensivement) et un 2e trio solide dans les 2 sens et les 3e et 4e trios composés de joueurs de rôle/spécialité, qui apportent beaucoup d’énergie et de robustesse, capables de produire au moments opportun. Le tout, avec une défensive efficace et rugueuse, sans grande vedette, mais dont tout le monde pousse dans le même sens, bâtie pour les séries, mais plus rapide que le Big Four du CH l’an passé. Et un gardien en feu (Flames)!

    On voit ”l’effet Sutter” sur le long terme. Oui il y a eu un petit soubresaut l’an passé quand il est arrivé en poste, puis la magie du nouveau s’est dissipée, mais après une saison morte à pouvoir planifier et peaufiné son système, évaluer ses effectifs ainsi qu’un camp d’entrainement complet, il a doté cette équipe d’une structure efficace dans laquelle les joueurs ont embarqués. Lui-même semble avoir du plaisir à être en séries malgré sa tête de troll des montagnes. Il pourrait se produire un peu la même chose l’an prochain avec Martin St-Louis, c’est-à-dire qu’avec plus de temps pour instaurer son système et le faire assimiler par ses joueurs, on pourrait avoir des résultats surprenant malgré le talent limité de l’équipe. Je ne dis peut-être pas une place en série, mais ça m’étonnerait ben gros terminer dans les 3 derniers une autre fois!

    Et finalement, pour ce que ça vaut, je prédis une finale Calgary/Tampa et un retour de la coupe au Canada (j’y vais avec mon feeling, c’est pas tant plus rationnel que ça, surtout que c’est à contre-courant du consensus Colorado ou Floride ou Tampa, mais bon)

  295. @Yogourt

    Et juste pour faire “skier” Bletteman, une finale nordique toute canadienne: Toronto-Calgary!

  296. Je n’ai vu que la première moitié du match Toronto-Tampa hier, mais les floridiens se sont présentés cette fois. Toronto ont joué au même niveau que lundi, mais les Lightning les ont étourdis pendant plusieurs séquences.

    Toronto peuvent réaliser des aussi beaux jeux et Campell peut faire des arrêts, mais Tampa peuvent en faire plus souvent et Vasylevski est plus constant.

    Je ne donne pas cher de la peau des Leafs.

  297. Il faut un bon bottom 6 a l’attaque pour gagner dans les séries et une defensive fiable.
    Dubas ne l’a pas encore compris apres plusieurs années.

    Tavares prend trop de cap space pour sa production ( pas assez d’argent pour le reste de l’équipe).

  298. Jordan Harris et Sean Farrell seront de Team USA aux championnat du monde en Finlande. Ce sera de la bonne expérience pour les deux.

  299. Nous y sommes presque. On saura mardi prochain le rang du repêchage du CH en première ronde. On sait déjà que ce sera l’un des trois premiers.

    Notre DG bicéphale prévoit repêcher Shane Wright avec le premier choix. Toutefois, le DG officiel opterait pour Cooley au deuxième rang mais le DG officieux choisirait plutôt Salfkovsky.

    https://hockey30.com/nouvelles/qui-de-gorton-ou-hughes-va-flancher/

    Le choix quasi-unanime de Shane Wright inquiète quand même un peu considérant les réserves exprimées par certains éclaireurs professionnels. Il ne semble pas étiqueté joueur de franchise et tout le monde sait que qui choisit prend pire. Faudrait pas que ce soit un choix « safe » obligé pour éviter de vivre avec une erreur à la KK.

    Bref, j’aimerais connaître le choix des nombreux experts ici aux rangs 1, 2 et 3 pour le CH. Ce serait intéressant de voir s’il y a consensus…

  300. J’aurais aimé voir Suzuki et Caufield aux Championnat du monde cette année, pour l’expérience et la possibilité de démontrer leur leadership. Je ne crois pas que ça leur aurait fait du tort en ce qui a trait à leur préparation estival en vue de la prochaine saison.

    Je ne suis pas assez les joueurs encore non repêchés pour me prononcer sur leur possible rang de sélection, mais je me demande quel est le niveau de la Liiga dans laquelle joue Salfkovsky ? On sait qu’il a impressionné avec ses 7 buts aux Olympiques, mais dans la Liiga, il a seulement 10 points (5 buts) en 31 matchs, tandis que Kemell, qui vient d’aider la Finlande à remporter le bronze au Championnat U18, a 23 points (15 buts) en 39 matchs, est généralement classé plus loin que Salfkovsky. Ils ont 1 mois de différence d’âge, mais l’un fait 6’4”…dans le fond c’est peut-être juste ça la différence!

  301. @yogourt
    Pour moi, je suis content que Suzuki et Caufield ont refusé. Ils ont joué beaucoup d’hockey depuis 1 an.

    Du repos leur ferra du bien.

  302. La production de Slafkovsky en Liiga à première vue est inquiétante dans l’optique d’en faire le 1er choix au total. Il a fait légèrement mieux en séries, mais ça demeure en deçà de ce que Kotkaniemi a fait à son année de repêchage (29 pts en 57 matchs), mais KK n’avait eu qu’un point en sept matchs de séries, Slafkovsky lui a obtenu 7 points en 18 matchs de séries.

    Une explication de la faible production de Slafkovsky pourrait être son rôle dans son équipe en Liiga. Il est 10e sur l’équipe au niveau des points par match, alors que KK était autour de 3e à 6e pour les points par match, il y avait quatre joueurs avec une production similaire à la sienne, donc juste deux meilleurs. Tout ça pour dire que Slafkovsky avait probablement un rôle moins important sur une meilleure équipe. Son équipe a fait trois rondes de séries (4/7), celle de KK une seule 4/7 et une 2/3. Le club de Slafkovsky, TPS, a perdu 4-1 en finale de la Liiga cette année. Il jouait donc pour un des meilleurs clubs de la ligue. Il aurait probablement produit plus avec un club plus faible, mais en jouant plus de minutes, sur le 1er trio et première vague de l’AN.

  303. Pour mon compte. R1 = Shane Wright (et de loin) R2 = Logan Cooley R3 = Brad Lambert ou Simon Nemec.

    Slafkovsky = pas touche avant R7.

  304. Ce repêchage est vraiment un casse-tête et une mauvaise année pour gagner le 1er choix au total. Le club qui choisira 1er risquera plus de se tromper que lors d’une année normale. Shane Wright c’est bien beau, mais il a les stats de Joe Veleno à Drummondville à son année de repêchage. C’est 1.49 points/match pour Wright, et 1.46 points/match pour Veleno et ils ont une date de naissance très similaire en janvier. Si on prend les 33 derniers matchs de Wright, soit le même nombre de matchs que Veleno à Drummondville, c’est 1.51 points/match. De plus, ne me dites pas qu’il se compte plus de buts dans la LHJMQ, c’est faux. Tout ça pour dire que le potentiel de Wright est loin d’être clair. Au mieux il semble être dans la catégorie des Couturier, Monahan, Scheifele, Bergeron, Suzuki, etc… Ceci dit, il a raté toute la saison dernière, mais la covid a, en principe, nui à bien des joueurs

  305. Joshua Roy reprend en séries là où il avait laissé à son dernier match de saison régulière. 2 buts 2 passes dans une victoire de 7-0 contre Baie-Comeau. Première ronde, le club de tête affronte le pire club de sa conférence, donc pas une grande surprise de voir Sherbrooke dominer et Roy continuer sur sa lancée.

    Pour les amateurs de stats avancées, regardez ce lien, on peut voir que ces stats confirment la domination de Roy dans des aspects critiques du jeu.

    https://twitter.com/Andylehoux1/status/1522390141754658816

    Finalement, une entrevue à La Presse de Roy où il dit ne pas vouloir brûler d’étapes.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-05/lhjmq/une-saison-parfaite-pour-joshua-roy.php

  306. Depuis McDavid, Eichel, Matthews, il n’y a pas vraiment eu de joueur exceptionnel. Les joueurs pris dans le top 3 sont bons, mais j’ai l’impression que la majorité ne seront pas dans le top 3 de leur classe quand on l’évaluera dans quelques années.

    2020: Lafrenière, Byfield, Stutzle
    2019: Jack Hugues, Kakko, Dach
    2018: Dahlin, Svechnikov, Kotkaniemi
    2017: Hischier, Patrick, Heiskanen
    2016: Matthews, Laine, Dubois
    2015: McDavid, Eichel, Strome

    7 des 12 repêchés entre 2015 et 2018 ont même déjà été échangés.

  307. Je note que des 16 matchs joués jusqu’ici en séries, seulement 3 se sont terminés par un bas pointage (3 buts ou moins; ce qui étonnament inclut les 2 matchs de la série Calgary-Dallas). Tous les autres matchs ont vu au moins 6 buts être marqués (bon, il y a le 5-0 Toronto, mais il reste qu’une équipe a marqué 5 buts). On dit que le jeu se ressere en séries, ce qui favorise des matchs à bas pointage. Il est encore tôt, mais il semble bien que la tendance offensive de la saison régulière soit en train de se transposer en séries. En tout cas, on a droit à de l’excellent hockey… qui fait réaliser à quel point le CH est loin, mais alors là loin d’être de taille pour ce genre de hockey.

  308. Le CH est loin, c’est vrai. C’est pourquoi je répète que le club doit être réaliste et ne pas poser de geste stupide pour tenter d’accélérer les choses. Cette semaine, Mathias Brunet a analysé les gestes des Flyers depuis le congédiement de Ron Hextall, et encore une fois ça démontre que tenter de courir deux lièvres à la fois ça donne qu’on en attrape aucun. Soit on accepte de souffrir et de laisser ses jeunes maturer tout en continuant de rater les séries et de repêcher top-16, ou bien on vend de jeunes actifs sans pouvoir espérer devenir un aspirant sérieux à la coupe. Ce choix il est clair pour tout club qui n’a plus de noyau de vétérans solides. Bergevin a couru après sa queue de 2012 à 2017 car il pensait que son noyau Price/Pacioretty/Subban ou Weber pouvait être la bae d’un club champion. Subban, Pacioretty et Weber ne sont plus là, Prie tient à un ligament, et le nouveau jeune noyau Suzuki/Caufield/Romanov n’est pas prêt et ce noyau aura besoin de s’agrandir. Il faut donc du temps.

    Le CH n’a pas de jeune Price, on s’entend, mais il a un centre #1, un buteur, et un groupe de jeunes défenseurs qui sera très bon. Il a surtout un pipeline profond duquel plusieurs bons avants pourront émerger, et il a une banque de choix considérable. Il faut juste bien encadrer tout ça et être patient. Si les partisans ont le sentiment de voir un futur club aspirant se former sous leurs yeux, ils vont embarquer.

  309. Je suis très heureux de la progression de Roy et de Ghule. Je pense que l’avenir s’annonce très bien avec probablement deux choix top 10 dans les 2 prochains repêchage, À part Bedard l’an prochain je ne connais pas la profondeur du repêchage mais je pense que si on peut avoir un bon défenseur offensif à la Markov on pourrait vraiment parler d’un bon départ pour une excellente reconstruction. J’ai vu les buts de Roy et il a tout un lancer. Plusieurs recruteurs se sont fourvoyer en le laissant sortir en cinquième ronde même le CH.

  310. Le repêchage de l’an prochain est vu comme très fort dans le top-10, avec bien sûr Bédard, mais aussi des gars comme Adam Fantilli, Brandon Yeager et Matvei Michkov. Comme cette année, c’est très axé sur les attaquants. Ceci dit, il est très tôt. Il y a toujours des noms qui sortent plus tard. Certains joueurs qui seront éligibles n’ont encore que 16 ans.

  311. Dans l’Est on peut s’attendre à ce que les noyaux vieillissants de Pittsburgh, Washington et Boston finissent par prendre leurs retraites et ouvrir des places en séries dans les prochaines années.

    Qui de Stutzle-Tkachuk-Chabot, Suzuki-Caulfield-(choix top 3), Larkin-Raymond-Seider, Hischier-Hugues-Hugues pourront évoluer d’ici là? Toutes ces équipes ont fini à plus de 25 points des séries cette année.

    Le CH ne part pas sa reconstruction les mains vides, mais le plafond ne me semble pas si élevé non plus.

    M’enfin. On voit dans les présentes séries que 14 des 16 équipes présentent des lacunes. Seuls Tampa et Colorado s’élèvent au-dessus du groupe avec des équipes aussi parfaites qu’on peut espérer sous un plafond rigide. C’est ça la vie à 32 équipes sous le plafond.

    *J’avais compté Hischier comme joueur échangé dans mon dernier message, je l’ai confus avec Cody Glass échangé pour Nolan Patrick

  312. Personellement, si Shane Wright devenait une sorte de Nick Suzuki, je serais amplement satisfait.

    Avoir deux bons centres de qualités, au coût 7.5M/an chacun, à terme, je pense que c’est viable dans le contexte d’une saine gestion du plafond salarial.

    Toutes les équipes rêvent d’avoir un Auston Matthews, un Sebastian Aho, un Nathan MacKinnon, mais c’est difficilement réalisable dans un sport à 32 équipes.

    Et le mauvais sort fait en sorte que l’équipe repêche toujours TOP-3 dans les années considérées comme plus faibles…[misère]

    Gorton est reconnu comme un DG capable de donner des choix pour devancer son rang au repêchage. Je me demande s’il aurait le courage de faire le chemin inverse. Dans l’hypothèse où il hériterait du premier choix au total, aurait-il le courage d’échanger le premier choix de cette année, contre un choix TOP-5 de cette année, en plus de collecter le premier choix 2023 pour cette même équipe ?

    Ce repêchage me fait beaucoup penser à celui de 2012. un petit rappel du Top-10:

    Nail Yakupov
    Ryan Murray
    Alex Galchenyuk
    Griffin Reinhart
    Morgan Rielly
    Hampus Lindholm
    Matt Dumba
    Derrick Pouliot
    Jacob Trouba
    Slater Koekkoek

  313. Plusieurs opinions borderline ridicules (euh, mes excuses … dubitatives) sur la “faiblesse” relative du repêchage de cette année 2022. 1) On ne peut en juger que 5 ans après. 2) Si Shane Wright devient un Suzuki ou un Patrice Bergeron, il me semble que ce serait un très bon #1 au total (et rien n’empêche qu’il peut aussi se développer comme un McKinnon. 3) L’année covid perdue (2021) brouille certainement les niveaux de développement de plusieurs adolescents.

    Perso, si j’ai le choix #1, je saute sur Shane Wright (centre et droitier en plus) sans hésiter (à moins d’une offre absolument incroyable … qui ne viendra d’ailleurs pas).

    Puis, oui tu as raison La Brute, 2012 ne fut pas fameux (mais en 2012 , on ne le savait pas). Et l’on chantait du “Fail for Nail”! Et des 2012, il n’y en a pas eu des tonnes.

  314. J’ai tendance à être d’accord avec Rex, 2 centre à la bergeron dans une équipe on est en buisiness, je veux ça dans mon équipe demain matin. Si j’avais le premier choix je prends Wright. À cause de la covid je le laisse dans le junior l’an prochain par contre il devra jouer et surtout dominer la ligue.

    En 2012 j’aurais pris Forsberg et l’année de Price Kopitar. Mais faut croire que Timmins ne s’est pas trompé avec Price et juste un peu avec Galchenyuk.

    Opeth, j’ai vraiment aimé ton lien sur les stats avancé de Roy. J’ai vraiment hâte de le voir au prochain camp!

  315. Je suis loin d’être un expert en repêchage et surtout de suggérer un choix car je ne regarde pas ces jeunes jouer. Mais, qu’un joueur ait d’excellentes performances sur un nombre de matchs récents et limités…hum…disons que j’aurais quand même un petit doute…Slafkovsky…mais peut-être que je me trompe aussi.

  316. Pour préciser dans le cas de Wright, les comparaisons avec Bergeron, Couturier, Suzuki ou Scheifele, c’est le scénario le plus positif, le plafond si vous préférez, mais rien n’est sûr. Le parallèle avec Veleno est aussi là, et comme Veleno, Wright a obtenu le statut d’exceptionnel pour jouer en OHL à 15 ans, et comme Veleno, il n’est pas un exceptionnel. Veleno a le potentiel de devenir un Danault, le plancher pour Wright pourrait aussi ressembler à ça.

  317. Les Leafs continuent d’impressionner…ils sont avec les Oilers et les Flames les représentant de cette ligue au nord de la frontière et je leur souhaite du succès. Sinon, ce sport continuera de flatter l’ego de Bettman. Un tour du chapeau de Kane hier soir, ce joueur qui n’aurait jamais pu faire carrière à Mtl avec sa réputation. Les Oilers s’en foutent…tout comme cet ancien du CH qui joue pour eux et qui est un peu le policier du club.

  318. Son nom vient de me revenir…Kassian…Lui et Deslauriers sont des joueurs nécessaires en séries car le jeu devient (trop) robuste. C’est d’ailleurs ce qui me fait décrocher du hockey à l’occasion…ce n’est plus un sport mais de l’intimidation. Je ne peux supporter ça. Sinon fais de la boxe mon chum…lol.

  319. @kataway
    Les Flames, ca ne va trop bien.

    Pour les Leafs, ils ont l’habitude de perdre en 7 match.

    Je pensais que les Flames avaient la meilleure chance d’atteindre la finale des équipes Canadiennes.

  320. Victoire de 3-2 du Rocket hier soir. 37 arrêts sur 39 tirs et première étoile pour Primeau. Aussi, un but une passe pour Ylonen. C’est bien de voir les jeunes avec du potentiel produire. Joshua Roy, lui, ne dérougit pas. Il a ajouté trois passes et a maintenant sept points en deux matchs des séries. Kaiden Guhle va aussi très bien dans l’ouest.

    Ce club n’est pas si loin de retrouver le seuil de la respectabilité. Si les blessures peuvent être moins fréquentes l’an prochain, le CH va se battre pour une place en séries. Je reviens souvent avec cet exemple, mais les trois premiers défenseurs actuels des Bruins, McAvoy, Carlo et Grzelyck ont joués leurs premiers matchs avec le club en 2016/17 et étaient des réguliers l’année suivante.

    Le CH a déjà Romanov qui est établi. Cette année, Harris et Barron ont joué des matchs, et selon moi Guhle va rapidement forcer la main de la direction la saison prochaine. Je vois facilement une défensive de ce genre l’an prochain:

    Edmundson-Petry
    Romanov-Savard

    Un autre vétéran à la Wideman et puis Harris, Barron et Guhle qui vont être intégrés graduellement avec des aller-retour à Laval.

  321. J’ai encore confiance aux Leafs (pour les équipes canadiennes) de passer la première ronde. Ce qui est souvent le plus difficile à passer. Si ça arrive, je pense qu’ils seront dangereux pour les autres séries à venir. Tout ça reste à voir mais les Leafs ont un noyau de joueurs qui sont en mission. Leur gardien n’a vraiment pas mal fait jusqu’à présent. Calgary…hum…je n’aime pas beaucoup le papier sablé qu’ils veulent dégager et Matthew Tkachuk se prend pour un bulldozer. Il va finir par rencontrer son homme (tout comme son frère chez les Sénateurs) et il se calmera bien le pompon un de ces quatre. J’aime mieux les chances des Oilers, qui eux aussi semblent vouloir faire mentir les prédictions habituelles, soit que le club est basé sur deux joueurs. Oui McDavid et Draisaitl sont menaçants mais il semble que l’effort vient de tous en ce moment. Los Angeles est prenable je crois. Pour les Leafs contre TB c’est beaucoup moins évident. Dallas demeure coriace et je crois moins aux chances des Flames. Juste regarder Matthews aller me rend un peu jaloux…lol…j’aimerais tant voir un tel joueur à Mtl. J’aime mieux son jeu que celui de McDavid…c’est peu dire.

  322. J’aime bien cette approche de la D du canadiens.

    En plus, Ghule, Harris, Barron à Laval l’an prochain serait juste awesome pour les amateurs de victoires… Puis le CH dois obtenir le 32e rang encore une fois l’an prochain dans un monde idéal.

    Avec 55% des chances de piger 3e, je suis probablement le seul a voir d’un bon oeuil l’arrivée d’un Nemec dans le pipeline pour finaliser une brigade “de la muerte”! Un gros Slovak bien mobile et droitier, qui est pas obliger d’attendre 4 ans dans la NCAA, lol! (Après, comme les avants maturent plus vite on peut prendre Connor Bedard, re-lol!)

    D’ailleurs et à ce propos, on vas-tu avoir un renouvellement de sujet après la lotterie pour les spéculation reconstructives ou bedon les séries de vieux singes qui ne se font pas apprendre à faire la grimace* sera suffisant?

    (*) voir série FLO/WAS ou les jeunes surdoués s’en font sacrer une solide… Ou encore PIT qui en passent une petite vite aux first rounders de new-york!

  323. Les joueurs (en général) dépensent tellement d’énergie lors d’un match qu’on les dirait “à plat” dans le match suivant. Je me pose donc la question à savoir si 2 jours entre les parties est suffisant. On en a un bel exemple (et ce n’est pas le seul) entre Toronto et Tampa Bay. Le fait de jouer chez soi ne semble pas vraiment important mais un match sur deux est gagné pour l’instant…donc…2 matchs perdus pour chacun d’entre eux. Rares sont les séries où un club est dominant au point de mener 3-0. Seulement Colorado est dans cette position. Je me pose aussi d’autres questions sur ce phénomène de devenir “à plat” et je m’explique. Avez-vous remarqué les yeux des joueurs lors des gros plans télévisés? On dirait que certains ne sont pas dans leur état normal. C’est sûr que l’adrénaline est un maximum mais je me demande souvent si certains ne prennent pas certains produits qui les amènent à se “défoncer” plus physiquement. Et, une fois ces effets passés, le repos n’est peut-être pas assez long pour remonter la pente énergiquement parlant. Je ne veux pas crier au loup mais bon, je pose la question de façon bien neutre. Si certaines substances sont prises avant un match mais ne peuvent l’être avant le match suivant (question santé) on arrive à des résultats étonnants. Les prestations deviennent inégales chez beaucoup et l’adversaire en profite. Je ne sais pas…je ne suis pas dans le secret des dieux mais je me suis posé la question…maintenant…où se trouve la vérité ou la réalité dans tout ça? Bien malin celui qui pourrait y répondre…lol.

  324. Il y a plusieurs parties où on assiste cette année à une domination au pointage. En milieu de partie, on connaît déjà le gagnant.

    Je sais c’est une énormité mais l’implication des arbitres pour distribuer les punitions afin de garder le pointage serré c’était quand même bon pour le spectacle et soulever les passions des fans.

    Ça me rappelle mon père qui était convaincu que lorsque le CH perdait dans les années 1970 c’était à cause des manigances de la ligue pour que d’autres clubs puissent gagner la coupe Stanley. Je crois qu’il souffrait de séquelles post-traumatiques de la suspension de Maurice Richard.

  325. Si Tampa Bay devait gagner la Coupe cette année, est-ce que l’équipe s’élèverait au rang de dynastie?

    De mon côté, j’ai l’impression que non, mais je n’était pas vraiment là dans les années 80 quand les Oilers et les Islanders dominaient. Encore moins pour les Canadiens des années 70. Je ne sais pas comment ces équipes étaient traitées “de leur vivant”.

    Hedman, Kucherov et Vasylevski n’ont pas l’aura de légendes du hockey.

    L’Avalanche de Sakic et les Wings de Yzerman sont possiblement les dernières équipes “mythiques”.

  326. Si on se fie aux propos de Snake Boisvert, la relève du CH n’est pas très reluisante. Aucun défenseur de première paire digne de ce nom. Joshua Roy manquerait d’exécution. Logan Mailloux ? Un projet: futur défenseur de deuxième ou troisième paire.

    Le seul constat que je partage est qu’effectivement, aucun joueur a un potentiel élite garanti. Le mauvais sort fait en sorte que l’équipe repêche tôt à des années de repêchage moins tranchées. C’est encore plus nébuleux avec la Covid. La vérité, est probablement qu’il est difficile de se prononcer à ce stade-ci de leur développement. Il me semble y avoir une bonne marge de développement chez plusieurs joueurs.

    https://www.tvasports.ca/2022/05/08/un-ex-recruteur-tranchant-se-prononce-sur-la-releve-du-ch?fbclid=IwAR36gfJVZv1OpqfTVUXnCWK8os79kvXbiXUMPVtPOZ8EJeZZfpsLjnzVBoQ

  327. @ fou de l’île
    “Hedman, Kucherov et Vasylevski n’ont pas l’aura de légendes du hockey.” : les avez-vous vus déjà sourire?
    Il me semble leur manquer cet aspect chaleureux qui les rend attachants, qui les rend plus grands que nature…..sans rien enlever à leur très grand talent.

  328. @ fou_de_lile

    C’est très subjectif, mais pour moi une dynastie c’est 4 coupes de gagné sur une décennie. Encore mieux de suite.

    @ Kataway

    Je ne partage par votre l’optimiste concernant les Leafs. Ils jouent contre une équipe passablement essoufflée, conséquence d’avoir remportée les honneurs lors des deux années précédentes. Matthews est en mission. Quel joueur! Mais la défensive est le gardien n’ont pas ce qu’ils faut pour passer au second niveau. Le pointage d’hier est à l’image de cette équipe, sitôt que le jeu défensif est mis sous pression, l’équipe flanche et se fait briser.

  329. Trois coupes de suite sous un système de plafond salarial, même si on a trahit son esprit avec Kucherov sur le LTIR, ce serait certainement une dynastie. Tampa a combiné le meilleur de deux mondes, soit une base, Stamkos et Hedman obtenue par la médiocrité au classement, suivie par du très bon repêchage hors du top-15, Kucherov, Vasilevsky, Point, Cirelli, Palat, et quelques bons échanges pour compléter le tout. Tout ça avec l’avantage d’avoir des joueurs qui acceptent des contrats 15-20% sous le marché.

  330. Bonjour à tous, pour Snake peu d’intérêt pour ma part, sa vision est strictement le talent pur (Mc David) . La gestion du plafond devient de plus en plus importante, pour moi vaut mieux des joueurs de talents impliqués mais nombreux que des exceptionnels à 12 millions. Si nous avons le premier choix vite un bon centre complet comme Patrice Bergeron, il a beaucoup plus de coupe Stanley que plusieurs joueurs exceptionnels.

  331. @La Brute

    M. Boisvert a depuis longtemps perdu la crédibilité que Mathias Brunet lui avait octroyé en s’ébaubissant à son sujet. Le gars aime jouer les originaux clairvoyants, mais il se trompe très souvent, comme les autres. Vous remarquerez qu’il se laisse souvent une porte ouverte comme dans le cas de Joshua Roy. Il refuse de le classer comme espoir de haut niveau, mais conclut en disant que c’est un point d’interrogation. Je n’appelle pas ça tranchant. Il dit que Farrell perd son temps et stagne à Harvard, vous demanderez à Alex Killorn si d’avoir joué quatre ans à Harvard lui a nui?

    La question du journaliste sur le fait d’avoir offert un contrat à Lucas Condetta et pas à Brett Stapley est mauvaise. La différence c’est que le contrat de Condetta est d’une durée de seulement un an, alors qu’un contrat de recrue pour Stapley doit être de trois ans car c’est un choix du CH et qu’il n’est pas agent libre pour le moment comme Condetta l’était.

    Finalement, le gars demeure toujours aussi imbuvable. Il ne décroche pas de sa très petite légende. La preuve? L’autre article de Nicolas Cloutier où Boisvert se dit intéressé à être conseiller spécial de Kent Hughes, rien de moins. Dépisteur pour le Québec ne l’intéresse pas, et ça vient d’un gars qui n’a jamais dépassé le rôle de dépisteur à temps partiel au niveau junior majeur. Mais je ne blâme pas Boisvert. C’est le journaliste Nicolas Cloutier qui a de gros problèmes de pertinence en publiant ça. Quand il était sur DLC, ça aurait été un piège à clics parmi tant d’autres. Sur TVA Sports, ça enlève de la crédibilité au site.

    Le véritable article aurait dû être: Simon Boivert, le précurseur des dépisteurs de salon au Québec. Vous savez, les gars qui disent regarder plein de vidéos sur internet et être capable de produire une liste de repêchage complète à partir de ça. Il faut donner à Boisvert, avec l’aide de Mathias, le crédit d’avoir réussi à faire croire que c’était valide.

  332. Le couperet pour Barry Trotz. Difficile de trouver un coach qui peut durer. La saison des Islanders a été bien pire que celle du CH car ils avaient un bien meilleur club sur papier et n’ont pas été décimés par les blessures comme le CH. Les joueurs devaient trouver Trotz trop défensif et ont décidé de cesser de donner le plein effort. Il semble que les joueurs, de plus en plus, sont ceux qui vont dicter le style de jeu de leur équipe. Petry et Cie n’aimaient pas le système de jeu de Ducharme, trop compliqué, trop demandant, ils ont eu sa tête. Là c’est au tour de Trotz.

    D’ailleurs, au sujet du coaching, le point de presse de fin d’année de Martin Saint-Louis était hallucinant. Il avait l’air d’un gars totalement perdu. Il a déclaré ne pas savoir s’il allait changer ses concepts l’an prochain, il ne pense pas mais n’est pas sûr. Il a dit vouloir garder tous ses adjoints car ce sont de bonnes personnes qui travaillent fort, mais ignorait leur statut contractuel. Il a aussi déclaré qu’ils allaient mettre leurs cerveaux ensemble et essayer d’avoir un plan pour l’an prochain. Je regrette, mais si Dominique Ducharme avait donné un tel point de presse, aussi décousu et sans substance, il aurait été crucifié par les journalistes. Mais bon, c’est Martin Saint-Louis, ancienne vedette de la LNH, un gars porté aux nues par ces mêmes journalistes, alors aucun de ces journalistes a soulevé la faiblesse des propos de Saint-Louis. La gars a une passe gratuite car il ne peut passer de magicien à simple mortel du jour au lendemain. Écoutez ce point de presse, ce n’est pas long, mais vraiment pas rassurant. Ah oui, Saint-Louis a aussi dit qu’il allait discuter avec la direction si ça allait prendre, un, deux ou trois ans pour ramener un club gagnant. Encore là, un autre coach aurait été qualifié de confus s’il avait donné une telle réponse.

    https://www.tvasports.ca/2022/04/30/bilan-du-ch-st-louis-expeditif-et-direct

  333. Étonnant dans le cas de Trotz, j’aurais cru que son expérience/longévité lui aurait valu plus de sécurité que ça, surtout pour une seule mauvais saison de la part d’une équipe qui, sans Tavares, n’était censée qu’être moyenne. Lamoriello a beau être un bon DG pour bâtir des équipes compétitives, il est dur à suivre des fois.

    D’après moi, Yzerman ne laissera pas passer cette chance d’embaucher Trotz comme prochain coach et faire passer les Red Wings à la prochaine étape.

  334. Le 9 mai 2022 à 11 h 06 min, mich a dit :
    Bonjour à tous, pour Snake peu d’intérêt pour ma part, sa vision est strictement le talent pur (Mc David) . La gestion du plafond devient de plus en plus importante, pour moi vaut mieux des joueurs de talents impliqués mais nombreux que des exceptionnels à 12 millions. Si nous avons le premier choix vite un bon centre complet comme Patrice Bergeron, il a beaucoup plus de coupe Stanley que plusieurs joueurs exceptionnels.
    =========================================
    100% d’accord avec vous et j’avais exprimé pas mal la même chose avec des mots différents il y a quelques semaines.

    En ce qui concerne les Leafs…ne pas les enterrer trop vite je pense. Il est souvent dit qu’au hockey, en série, les matchs les plus importants sont les impairs…match 1, 3, 5 et 7. Le cinquième s’en vient (pas seulement pour les Leafs) pour bien des équipes et il se pourrait qu’on ait droit à des surprises. Une chose est sûre, c’est que dans un 7è match on est souvent renversé par l’allure du match. Nos prévisions tombent dans la dèche. Bonne suite des séries à tous…un plaisir de vous lire quotidiennement.

  335. En gros, on reproche peut-être à Trotz de ne pas avoir une équipe assez efficace en défensive tout en étouffant son talent offensif. Barzal peut certainement produire davantage. Peux pas croire que Beauvilier est incapable d’atteindre la barre des 40 points. De plus, pas certain que Trotz peut faire grandir une équipe jusqu’à l’étape finale. Mais il a prouvé à Washington qu’avec une équipe mature, il était capable de la faire gagner. Chais pas si le noyau des Maple Laughs sera suffisamment mûr pour accepter le style de jeu de Trotz, mais Toronto me semblerait une destination logique pour un séjour de trois ans.

    Un an pour mettre l’équipe à sa main et, au moins, passer la première ronde, une deuxième année pour perdre en finale. Et la troisième pour tout gagner. À condition, bien sûr, d’avoir mis la main sur un véritable gardien numéro 1 en cours de route.

  336. Malheureusement pas la chance de visionner les matchs des Colorado. Je manque ainsi le show de Makar : 7 points en trois matchs. Pour un défenseur. À deux points par match en séries, ça le met dans la même catégorie que les Orr et Coffey…

    À Los Angeles, j’aurais jamais parié sur le fait que Philippe Danault était capable de marquer de 27 buts dans une saison. À sa première année à Montréal, Danault était un chasseur qui fonçait tête baissée en oubliant de jouer la rondelle. Il s’est amélioré de manière à devenir l’un des meilleurs centres à 5 contre 5 de la LNH. Chose remarquable, il s’est transformé en marqueur de buts cette année. À croire que sa compréhension du jeu devient meilleure d’un match à l’autre, même passé son ”prime.”

    Contrairement à un Gallagher, par exemple. En fait, le départ de Danault doit lui rentrer dedans pas à peu près. La preuve est faite, du moins jusqu’à maintenant, que le 11 avait bien plus besoin du 24 que le contraire. Heureusement pour lui, un contrat garanti doit consoler de bien des peines!

    Fouillez-moi comment Robitaille a pu comprendre de L.A. ce que Danault apportait comme intangibles dans un vestiaire et sur la glace alors que Bergevin n’a rien vu ni rien compris à tous les jours de Montréal.

    À part un gardien qui peut changer une équipe de bord en bord, je crois pas qu’un autre joueur peut le faire. Cela pesé, on doit sûrement se dire à L.A. que le 500 000$ de plus à Danault est déjà remboursé pendant les présentes séries!

  337. On aura le temps d’en reparler, mais j’ai sursauté en lisant que Price ne pourrait plus garder les buts pendant 50-60 matchs par année. Il gagnerait 20 matchs sur 30 que ça reviendrait cher de la victoire! Être gestionnaire, apprendre que mon joueur qui me coûte1M$ par tranche de 10M$ de mon budget ne peut plus assumer son rôle pour encore 4-5 ans, ça me jetterait en bas de ma chaise. Et pas de relève avec ça…

    J’étais pas mal convaincu que Price ramènerait la coupe à Mtl après l’avoir vu faire ses premiers pas. Gros, rapide, calme, ça avait l’air ben trop facile pour lui. Mais il a maturé tard. Et j’oserais avancer qu’il a grandi en maturité à la suite de ses blessures… et de sa compréhension qu’une carrière n’est pas éternelle.

    Il aura fini par mener son équipe en finale. Après avoir manqué beaucoup, beaucoup de matchs. Il a dû s’incliner devant un club qui lui était autrement supérieur. La logique a été respectée. Et c’est, je crois, ce que je retiendrai de sa carrière : La logique a été respectée. La légende s’écrit lorsque la logique est bousculée, pulvérisée : Roy, Dryden….

    Alexandre Pratt de la presse avance déjà l’idée que Price mérite sa place au sein du panthéon du hockey, car il a été le meilleur gardien de sa génération. Juste à comparer ses stats à celles de ses adversaires, dit-il. Possible. L’histoire du CH n’est pas celle de la LNH. Il est plus facile de le comparer à ses pairs des autres marchés qu’à ceux qui l’ont précédé dans l’uniforme bleu-blanc-rouge.

    Perso, je garderai de Price l’impression d’un coït inachevé, l’histoire d’un bonhomme qui aurait pu en faire drôlement plus en séries, malgré l’équipe en place, pas toujours la plus compétitive, il faut bien l’admettre.

    M’enfin.

  338. Pas de souvenirs de Guy Lafleur à Montréal. Quelques uns à Québec, dans l’uniforme des Nordiques, quand la caméra le perdait de vue alors qu’il s’élançait pour lâcher son lancer frappé. La puissance du tir, les coins…

    Pas vu jouer, donc. Sur le site ohdio de Radio-Canada, une série de balados a été faite à partir des archives pour retransmettre l’atmosphère d’une époque. J’y ai entre appris que Lafleur n’écoutait pas le plan de match, qu’il se crissait du plan de match, que sa créativité se nourrissait de l’improvisation. Shutt a souvent relevé qu’on lui demandait de deviner où s’en irait Lafleur pour recevoir la rondelle. Facile, n’est-ce pas, quand Lafleur ne le savait même pas lui-même!

    Reste que si je me base sur les stats de Lefrançois, le duo Lafleur-Shutt aura été le plus prolifique de l’histoire du CH. Et que l’improvisateur en chef de l’équipe pouvait compléter sa saison dans les très haut +/-…

    Certains disent que ce sont les frères Stastny qui ont amené les jeux en croisés dans la LNH, la permutation position et les sorties de couloirs. Peut-être que les trois frères l’ont fait à chaque présence. Mais il me semble avoir lu que Bobby Clarke se plaignait des flying frenchmen pour cette même raison : Les fuckin french jouent comme les Russes! On ne sait pas où ils s’en vont!

    Dans un match d’ancien, il y a plusieurs années, Marcel Dionne nous en avait donné une démonstration. Il était déjà un peu plus rond que la moyenne des ours. Plus petit itou. Mais un maniement de rondelle à la Houdini et un tir du poignet à la puissance d’un tir frappé. Suis ressorti de l’aréna sur le cul, en regrettant de ne pas l’avoir vu à 25 ans face à des pros…

    Tout cela pour dire qu’on aime bien nous faire la morale, que la langue n’est pas importante, que l’important est que l’équipe gagne, etc, etc, etc…

    Même si ça commence à dater, ce n’est plus Jean Béliveau qui a été le capitaine au plus long règne dans l’histoire du CH. Celui qui détient le titre s’appelle Saku Koivu.

    Kaptain Koivu a passé beaucoup de temps à Montréal. Même s’il en a manqué pour apprendre la langue de la majorité de ses fans. On dit qu’il aura été reconnaissant et généreux envers ceux qui l’auront guéri de son cancer. Bien.

    Kaptain Koivu aura été capitaine de son équipe pendant environ une décennie, si ma mémoire ne m’évite pas trop. Il me semble que la moindre des choses aurait été de se ramener le cul à Montréal pour partager le deuil de ceux qui l’ont fait (grassement) vivre. Il me semble qu’être invité à vivre dans un société pendant un bon bout de temps, c’est s’obliger à aller au devant de sa société d’accueil, connaître ses codes, ses valeurs, un brin ou deux de son histoire, sa langue, etc.

    Peut-être que Kaptain Koivu l’a fait. Peut-être qu’un empêchement majeur l’a retenu chez lui. Peut-être, etc, qu’il lui était impossible de communiquer avec la presse à titre d’ancien capitaine, de l’un des dépositaires de la longue histoire du club, pour parler d’une de ses rencontres avec Lafleur, d’un souvenir, etc.

    Ç’aura commencé pendant l’ère Gainey. Bergevin aura continué obstinément la même politique : Couper le club de son lien avec son histoire et son public, créer des liens artificiels grâce au marketing de masse. Monter une équipe de mercenaires qui ne fait pas de différences entre jouer à Montréal et Kanata ou Tokyo et New Delhi…

    Je trouve que l’absence de Koivu démontre que l’ère de l’équipe de marketing du CH est devenue plus grosse, plus efficace et plus gagnante que l’équipe sur la glace. En ce sens que les joueurs ne font plus, ou peu, vibrer la fibre intime des fans, que les meilleurs ne transcendent pas le sport pour devenir des personnalités publiques ou des vedettes populaires.

    Chais pas pas trop quoi ou qui sera célébré ces prochaines années. Tout comme chais pas trop qui sera appelé à témoigner de son expérience à Montréal. Mon impression est que la cassure est profonde entre le passé et le présent relatif du club. Kaptain Koivu la personnifie, par son silence et son absence, peut-être mieux que personne.

    M’enfin.

  339. @zephyr

    Je trouve aussi que les joueurs d’élite des dernières décennies n’ont pas nécessairement la prestance des légendes d’antan (que je n’ai jamais vu jouer). Les derniers seraient Roy, Sakic, Yzerman peut-être? Jagr? Lidstrom, un des meilleur défenseur de l’histoire, mais pas de personnalité. On en parle plus quelques années après sa retraite.

    Chez les québécois Damphousse et Lecavalier ont eu des carrières dominantes, mais ne sont ps des icônes. Bourque est invisible depuis sa retraite et j’ai l’impression que Bergeron suivra son exemple.

    Claude Giroux ne sera laissera pas la trace de Bobby Clarke.

    En même temps, certains reprochent à Auston Matthews de frayer avec des pop stars ou à Subban d’être dans trop de projets.

    On sait plus trop ce qu’on veut de nos stars sportives. Elles ne sont plus tant des symboles.

    Être un athlète d’élite, dans les sports commerciaux ou dans les olympiques, c’est un mode de vie tellement différent de M./Mme Tout le monde. C’est peut-être juste moi, mais ça enlève un peu de magie.

    Ça donne des Mitch Marner.

    Il y a peut-être trop d’équipes, trop d’options de divertissement. Quand il y a 16 équipes et 4 postes de télé, tu vois les autres stars souvent.

    Si tu regarde 40 matchs du CH par année, tu peux manquer Makar ou Kaprizov pendant plusieurs années de suite.

    Je ne pense pas avoir vu un seul match de Kaprizov. Pas vraiment de voir les 19 joueurs de middle-6 qui complètent le Wild un mardi soir de février (je me suis désabonné du câble quand la saison du CH ne m’intéressait plus alors je ne peux voir que les séries qui passent à CBC).

    D’ailleurs, je regardais NYR-PIT pour Fox et Shesterkin, mais là avec Domingue qui prend le filet des Pens je me surprends à célébrer les bits de Jake Guentzel.

    Merci d’être venu à mon TED Talk.

  340. Observation volée sur Twitter:

    Des 8 favoris, seul Colorado va mener (et probablement gagner) sa série après 4 matchs.

  341. Le joueur le plus mémorable des 10 dernières années est probablement Brad Marchand.

  342. Observation volée de la couverture de NYR-PIT:

    Shesterkin n’a été battu que 7 fois entre les jambes cette saison (ce qui me semble impossible!).

    Les Pens viennent de marquer un 6e but en 4 matchs entre ses jambes.

    Dans le temps que ça m’a pris pour écrire ces commentaires, le score du match est passé de 1-1 à 4-2. Ces séries sont complètement folles.

  343. @ fou

    Pour voir l’hockey des series gratuitement, j’utilise ce site web: onhockey.tv

    Ca me prends 5 a 10 fois pour me connecter en raison de spam/pub (je ferme la page et je me reconnecte)

    Je ne recommande pas sur un appareil avec un compte bancaire en cas de virus.

    Une fois connecter, ca fonctionne bien et ca reste connecter. Pas besoin de creer un compte.

    Bonne chance 🙂

  344. Haha. Merci! 🙂

    ps: je ne veux pas sonner trop negatif en ce beau soir de printemps que je passe à regarder du hockey.

    C’est toujours mon sport et mon divertissement préféré. Je me lève encore de mon siège pour un but de Rem Pitlick et j’ai couché mes enfants beaucoup plus tard que les consignes de leur mère le printemps dernier pour leur vivre un peu de ce moment unique.

    Les trois finalistes du Norris cet année ont eu des performances incroyables. Les gars sont vraiment forts.

    J’ai juste perdu un de romantisme. C’est peut-être les 35 ans, les enfants et le travail qui m’ont ramené les pieds sur terre.

    Je viens justement de voir une annonce pour la nouvelle série dérivée de Star Wars. Un univers que j’ai adoré de 5 ans à 15 ans. Pas mal tous les produits des dernières années m’ont déçu (et un retour à la trilogie originale pendant un congé de paternité m’a fait réaliser que même ces films n’étaient pas terribles…).

    Je vais quand même m’abonner un mois à Disney pour regarder au moins le début de Obi-Wan.

    pps: merci pour la thérapie les gars

  345. Toffoli vient de se faire voler par Oettinger.

    Il n’aurait pas marqué dans ses 13 derniers matchs (30 lancers) selon l’analyste.

    Le changement d’air ne fait pas à tout le monde. Il doit s’ennuyer de Suzuki.

  346. New-York – Pittsburgh
    Que se passe-t-il? Je n’y comprends rien !
    Où sont les meneurs -et Gallant- des Rangers ? Les Pens ont tenu une belle séance d’entraînement .

  347. Je ne sais pas ce que vous en penserez mais il y a un règlement que j’aimerais bien voir au hockey et c’est le fait de ne pas rester statique devant un gardien de but…tout ça dans le but de lui bloquer la vue. En fait, j’aimerais que le règlement permette de passer devant mais de ne pas s’y attarder, d’être constamment en mouvement. Je ne sais trop si ce serait facile ou difficile d’appliquer le tout mais il me semble que les gardiens pourraient respirer un peu mieux et ne pas chercher constamment la rondelle. En fait, je le vois comme une forme d’obstruction envers le gardien et je me demande bien pourquoi c’est permis.

  348. Pour Toffoli, il faut se souvenir qu’il avait obtenu 7 buts et 3 passes à ses 10 premiers matchs à Calgary. Alors sa disette actuelle n’a rien à voir avec le fait d’être loin de Suzuki. Il a produit sur l’adrénaline à son arrivée à Calgary, et là il est de retour à la réalité. Ça rappelle un club avec un nouveau coach, ancien joueur vedette, qui a pété le feu peu après sa nomination, puis est revenu à la normale.

  349. @ Opeth 9h39m
    Bref, tout ce qui monte doit redescendre !

    Cathal Kelly, du Globe and Mail, mentionne “the cursed Toronto Maple Leafs” . Bien mérité! Ils n’avaient qu’à ne pas venir nous voler la Coupe Stanley en 1967, l’année de l’Expo.
    Il n’y va pas avec le dos de la cuillère pour frapper l’entraîneur Keefe qui laisse, qui regarde le ”bordel” s’installer dans l’équipe…et se demande si celui-ci enverra Mattews ou son 3ème trio sur la glace pour entamer la rencontre.
    Ouais, ce n’est pas gagné !
    Vais-je perdre mon pari d’une finale ’all-canadian’?

  350. @kataway

    J’ai commencé à suivre le soccer anglais (pardon le football) dans les dernières années et j’ai été stupéfait d’apprendre qu’un joueur en position de hors-jeu (donc derrière le dernier défenseur) ne peut obstruer la vue du gardien au moment du tir.

    Ça m’a beaucoup étonné parce que ça va à l’encontre de ce qu’on encourage au hockey (et c’était à peu près la seule façon que j’ai pu marquer avec mon lancer de tire-pois!).

    Personnellement, je ne changerais pas ça. Je serais curieux de savoir quelle proportion des buts sont marqués par des tirs voilés (j’ai cherché rapidement, mais je n’ai pas trouvé).

  351. Je viens d’écouter la chronique d’hier de Mathias Brunet au 91.9. Il est toujours copain copain avec Simon Boisvert qui se paie un service vidéo à 8,000$ par année pour suivre les prospects éligibles au repêchage et en fait bénéficier Mathias. Celui-ci va donc se taper des concentrés de matchs des meilleurs prospect d’ici le repêchage et donner son évaluation sur cette base. Quand même, se payer un service à 8,000$ par année pour faire une liste personnelle de repêchage. Le gars tient à préserver sa gloriole, enfin… Comme conseiller de Kent Hughes il aurait ça sur le bras du CH…

    Toujours est-il que l’ami Mathias est convaincu que Shane Wright n’est pas un futur Patrice Bergeron. Sauf que lors de son année de repêchage, personne ne voyait Bergeron devenir ce qu’il est devenu. La différence toutefois, c’est que Bergeron était un des plus jeune joueurs de sa cuvée, né un 24 juillet, alors que Wright est sept mois plus vieux, mais Wright a manqué une année complète de compétition en OHL l’an passé.

    Une chose est sûre, ce repêchage sera tout un casse-tête car il n’y a pas de choix évident. Il y a peut-être des joueurs à éclosion plus tardive, mais ce n’est d’aucune utilité dans le top-3. À ce rang tu cherches une valeur sûre. Tu veux à tout prix éviter le flop, un cauchemar à la Yakupov. Le CH a le don de finir creux lors des mauvaises années de repêchage.

    Pour revenir à l’opinion de Mathias, rien n’est plus facile actuellement que de dire que Wright ne deviendra pas un Bergeron, soit un centre bon en défensive, sur les mises en jeu et capable de pivoter un premier trio tout en produisant 55 à 70 points. On regarde les statistiques de Bergeron et ne peut que se désoler encore plus du départ de Danault. Celui-ci n’a jamais eu des ailiers du calibre de Marchand et Pastrnak et il produit 15 points de moins par année en moyenne depuis quatre ans.

    https://919sports.ca/52481-2/

  352. Je ne comprends pas les doutes manifestés à l’encontre de Shane Wright qui sera un excellent joueur. Sinon la peur intrinsèque qui s’est installée ici (ex. la covid panique). On dirait que l’on préférerait avoir le 26ème choix.

  353. Je n’ai rien vu d’aucun prospect pour le prochain repêchage, mais si le 1er choix consensuel n’est pas un joueur solide, que se passe-t-il avec le reste?

  354. @ResTerras

    Sans compter le fait que cette année serait “moins bonne”, la probabilité de repêché le meilleur joueur de sa cuvée (tel que défini de façon subjective 10 ans plus tard) au premier choix n’est quand même pas si grande.

    Certaines personnes aiment mieux être dans une position pour ne pas se tromper (ou dans laquelle se tromper est moins grave).

    Certaines personnes veulent avoir la puck sur la palette à 10 secondes de la fin du match.

  355. À mon avis Shane Wright est un choix sûr en ce sens que les probabilités sont bonnes qu’il sera un assez bon joueur, mais il est probable que ce sera un B+ ou au mieux un A-. Encore une fois, il risque d’être à quelque part dans le calibre de joueurs de centre comme Couturier, O’Reilly, Scheifele, Nugent-Hopkins, Hischier, Suzuki, Bergeron. C’est pas mauvais, mais quand on rêve à un premier choix au total on rêve à plus. Ceci dit, il est risqué d’être définitif sur un jeune de 18 ans.

  356. Certains diront que ça relève pas mal de la chance, mais Joshua Roy y est allé de toute une passe hier. Une passe incroyable qui me rappelle Mario Lemieux. Une chose est sûre, le défenseur Spacek, lui, savait que Roy pouvait y aller d’une telle passe. C’est ce qui me fait penser que la chance n’est pas le facteur premier sur ce jeu.

    https://twitter.com/DrakeMT/status/1523815724845838336

  357. @opeth
    Vous n’aviez peut-être pas vu ce texte de Mathias Brunet en février dernier : https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-02-23/repechage-2022-de-la-lnh/shane-wright-a-de-la-competition-au-sommet.php.

    C’est un texte sur Simon Boisvert où on apprend qu’il choisirait Conor Geekie avec le premier choix cette année. Je ne sais pas si son opinion a changé depuis. Personnellement, j’aime bien l’opinion du “Snake”, mais je ne me fierais certainement pas juste à lui! Des choix comme Nichushkin, Laine, Duchene et Kakko au tout premier rang peuvent faire très mal à la reconstruction d’une équipe!

  358. Je ne me souviens plus où mais j’ai lu dernièrement que Wright espérait que le Canadien puisse le repêcher. Pour moi ça en dit long sur le jeune homme. Il va vraiment tout donner pour faire parti de cette équipe si elle le repêche. On sait tous que ce ne sera pas un McDavid et autres grands noms de la ligue mais pour ma part, j’aime mieux une équipe équilibré à tous les postes qu’une super vedette. Je le dis souvent et j’y crois fermement. Le hockey n’est pas un sport d’un seul individu…comme le tennis…mais un sport d’équipe et une équipe c’est plusieurs individus. Wright est vraiment jeune pour qu’on le catalogue comme il se fait actuellement. Qu’on lui donne la chance de donner ce qu’il a à donner et on pourra en reparler plus tard.

  359. @jonathan

    J’aime moi aussi regarder les listes de repêchages publiées un peu partout, pour le plaisir. Ceci dit, je retourne plusieurs années plus tard consulter ces mêmes listes, quand c’est possible car certains les effacent, et les erreurs grossières sont très nombreuses. J’ai aussi noté une tendance chez les recruteurs en chef de salon comme Simon Boisvert, c’est qu’ils adorent insérer des choix inusités dans leur top-5 ou top-10, parfois plus d’un, et la plupart du temps, ces essais pour passer pour un génie ratent totalement.

    Comprenez-moi bien, les erreurs sont inévitables, même dans le top-5. On parle de joueurs de 17-18 ans. Ceci dit, on s’entend que les grandes découvertes sont rares. Par exemple, en 2020, le choix inusité de Boisvert dans son top-10 était Martin Chromiak #9, classé tout juste devant Lucas Raymond qui a obtenu 57 points en 82 matchs cette année à sa première saison à Détroit. Moi aussi j’aimais le profil de Chromiak en 2020. C’était un peu mon Joshua Roy de cette année-là. Comme Roy, Chromiak est né en août, donc parmi les plus jeunes de son année de repêchage, et il avait obtenu un point par match à Kingston à l’aile de Shane Wright. Ceci dit, entre trouver Chromiak un bon pari à faire en 2e ronde, et le classer 9e sur ta liste, il y a une marge. Même chose pour Roy, j’aimais son profil l’an passé et son historique de joueur élite qui avait dominé le midget AAA, mais jamais je ne l’aurais classé top-10. Il y avait beaucoup trop d’incertitude dans son cas. Je voulais que le CH sélectionne Roy en fin de 2e ou en début de 3e ronde. Donc, c’est là où je décroche avec les recruteurs de salon qui veulent jouer au plus fins.

    D’ailleurs, je suis beaucoup le repêchage de la NFL, et même si c’est bien différent du hockey, très différent, en fait. Il y a une chose que j’aime de plusieurs analystes de repêchage américains de la NFL, c’est qu’ils classent les joueurs par niveaux (tiers en anglais) selon le potentiel et le niveau de risque. Un joueur de premier niveau est un joueur prêt à être un joueur régulier, deuxième niveau un substitut à sa première année ou un joueur de rôle, troisième niveau, un joueur à développer mais avec les qualités athlétiques, quatrième niveau, joueur limité athlétiquement ou à haut risque pour diverses raisons. Ce système ne se transfère pas directement au hockey car la NFL repêche des hommes de 21-25 ans alors que la LNH repêche des ados de 17-18 ans, mais il y a quand même un parallèle à faire.

    Bien sûr, même avec ce système de niveaux, des erreurs vont survenir, et dans un même niveau, tous les joueurs ne sont pas égaux. Ce que j’essaie d’expliquer, c’est que des gars comme Chromiak et Roy ne pouvaient pas être classés de premier niveau, disons top-10, ni de 2e niveau (rangs 11-45), mais ils pouvaient être classé comme étant de 3e niveau (46-100). Mes chiffres sont approximatifs, une année donnée, premier niveau pourrait être top-15 ou top-20.

  360. En lien avec mon message précédant, Stéphane Leroux de RDS a déclaré que Joshua Roy sortirait en 1e ronde cette année s’il était né 5 semaines plus tard. Le site DLC fait un texte avec ça. Le problème c’est que la vraie nouvelle est que Roy serait un choix top-15 cette année, peut-être même top-10. Certains ont passé l’année à attendre que sa production baisse, et ce n’est pas arrivé, et il accumule les buts et les passes dignes des faits saillants de la semaine. Il tire comme Cole Caufield et passe comme Nick Suzuki. À un moment donné, il va falloir que les observateurs acceptent que la LNH en entier a erré sur ce jeune l’an passé. C’est comme si les dépisteurs de toutes les équipes n’avaient retenu que les incertitudes et les carences de Roy l’an passé, et complètement oublié son talent supérieur depuis le midget AAA.

    Je me répète, mais les hommes de hockey du Phoenix de Sherbrooke ont battu à plate couture les dépisteurs de la LNH. Sherbrooke a donné trois choix de 1e ronde et un choix de 2e ronde pour Roy. C’est le prix normalement payé pour un futur choix de 1e ronde de la LNH, pas un choix de fin de 5e ronde. J’ai donné l’exemple de l’échange de Joe Veleno, trois choix de 1e ronde et deux de 2e ronde, mais il y a aussi l’exemple récent d’Hendrix Lapierre échangé à Acadie-Bathurst pour deux choix de 1e ronde, un de 3e et un de 4e ronde, en plus de deux joueurs marginaux. C’est moins que pour Veleno et Roy, mais Lapierre était déjà repêché en 1e ronde par Washignton et à 19 ans il lui restait moins de temps à jouer en LHJMQ. Ça montre quand même bien la valeur que Sherbrooke voyait en Roy, et ils ne se sont pas trompés. Bravo aux gens du Phoenix!

  361. J’ai toujours trouvé que Pour Boisvert, plus le nom d’un joueur sonne étrange, plus il lui porte de l’attention. Puempel, Chromiak, Nishushkin…

  362. Pour les gardiens, je me demande depuis des années quel est le % de tirs qu’ils voient dans un match? D’autant plus qu’ils sont maintenant formés à se faire frapper par la rondelle. Ça expliquerait pourquoi certains d’entre eux ont de la difficulté à arrêter un tir de la mitaine. Le genre d’arrêt à la hot dog ketchup-relish-moutarde qu’on ne voit pratiquement plus dans la LNH.

    Chose certaine, on demande à un athlète de conserver un pourcentage d’arrêt au-dessus de 900. À 920, le gardien est considéré élite. Aussi bien dire qu’à part les tops nets et les coins, un gardien contemporain ne peut pas se permettre d’être ”traversé” par la rondelle sur un premier tir. Et si le retour est mal maîtrisé, certains n’hésitent pas à dire que le gardien n’a pas fait son job à la suite d’un but.

    Perso, j’aimerais beaucoup que les rassemblements devant le gardien, comme sous le panier au basketball, soient interdits. Le joueur a le droit d’y entrer, mais pas de s’y stationner. Comme au basket, ça obligerait un système défensif basé davantage basé sur le un contre un plutôt que le système de zone où on forme un carré, on attend l’attaque, on bloque les tirs, etc…

    Chais pas si on va arriver à ça un jour. Les joueurs sont si bien protégés aujourd’hui, à part les pieds, il me semble, qu’il est plus facile de se placer devant un tir. Il fut une époque où c’était une spécialité individuelle plutôt qu’une stratégie d’équipe.

    Si j’avais à apporter une autre modification aux règlements, j’aimerais qu’une fois la rondelle passée la ligne bleue, la zone offensive s’étende jusqu’à la ligne rouge. Bref, faudrait que la rondelle traverse la ligne centrale pour réussir une sortie de zone. Me semble que voir un Panarin ou un Kucherov prendre son élan de la rouge pour foncer en zone adverse face à une défensive homme pour homme ça vaudrait certainement le prix du billet!

    Mais bon… C’est pas comme s’il n’y avait pas de buts en séries cette année!

  363. La vérité ne sortira probablement jamais de Montréal quant à la quantité de ”vitamines C” que les joueurs boivent dans leur jus d’orange. Ça viendra peut-être un jour d’un marché qui n’a pas besoin du hockey pour faire rouler une économie relativement fermée.

    Il y a quelques années, Jacques Dussault, qui doit s’y connaître un peu quand même dans la préparation physique d’un athlète, s’étonnait de voir des hockeyeurs multiplier les up and down tant dans un match que dans les séries complètes, d’autant plus qu’ils avaient joué 82 matchs avant ça…

    Il ne serait pas politiquement correct de demander à des athlètes jadis d’élite comme Jean Pascal ou Lucian Bute leur opinion sur les épices qui rehaussent le degré de récupération d’un sportif, sur les suppléments alimentaires qui favorisent l’augmentation de l’endurance, etc…

    Mais ça risque difficile de croire que ça n’existe pas même dans une ligue de bons gars comme la LNH. Beaucoup trop d’argent et de pressions impliquées dans le milieu pour que les gars se contentent d’une frite dans leur snack de luzerne l’été…

  364. Pas vu jouer Roy cet hiver contre des gars de relativement son âge. Du camp d’entraînement, j’ai le souvenir d’un joueur qui avait le pif pour trouver ou être trouvé par la rondelle. Ça ne s’apprend pas. Hâte de voir ce qu’il va accomplir cet automne.

    Malheureusement pas vu jouer non plus le jeune Jordan Dumais. Classique parmi les classiques québécois, le talent lui sort par les oreilles, qui sont, comme c’est souvent le cas au Québec plus proches du sol que du ciel, comparativement à ses homologues plus à l’ouest. Ce qui doit expliquer, en partie, pourquoi il ne fait pas partie de la liste des meilleurs espoirs de la LNH. J’espère quand même que le CH prendra une chance avec lui en deuxième ronde.

    Ce que je perçois du classement des espoirs en cours, c’est qu’à peu près personne ne fait l’unanimité. J’imagine qu’on peut s’attendre à ce que certains d’entre eux atteignent la LNH, mais dans un rôle qui reste à déterminer. Par exemple, est-ce qu’un 13e choix au total, genre Lars Eller, qui fait carrière comme 3e centre doit être considéré satisfaisant?

    On dit que le talent abonde la saison prochaine. Chais pas à quel point Hugues aime parier, comment il évalue le talent de la cuvée actuelle, s’il est facile d’échanger des choix pour descendre dans la hiérarchie ou privilégier l’encan de 2023, mais si le repêchage est aussi faible qu’il est entendu, perso, j’échangerais mon premier choix pour aller chercher deux choix de première ronde et j’échangerais mes choix plus tardifs de cette année contre des choix pour l’an prochain. Facile à dire derrière un clavier. Alors je gage pas un deux que ce sera fait.

  365. Le 10 mai 2022 à 13 h 26 min, opeth a dit :
    @jonathan

    J’aime moi aussi regarder les listes de repêchages publiées un peu partout, pour le plaisir. Ceci dit, je retourne plusieurs années plus tard consulter ces mêmes listes, quand c’est possible car certains les effacent, et les erreurs grossières sont très nombreuses. J’ai aussi noté une tendance chez les recruteurs en chef de salon comme Simon Boisvert, c’est qu’ils adorent insérer des choix inusités dans leur top-5 ou top-10, parfois plus d’un, et la plupart du temps, ces essais pour passer pour un génie ratent totalement.
    =============================
    Une idée comme ça pour vous Opeth. Vous dites…”certains les effacent”…si vous faisiez une capture d’écran et vous monter un album de listes publiées? Pas obligé de dire d’où ça vient mais vous auriez votre album des horreurs…lol.

  366. Je pense que c’est hier soir…le gardien qui fait trébucher (selon l’arbitre) un joueur adverse alors que celui-ci traverse son demi-cercle. Hum…me semble que le joueur qui s’aventure là peut être victime d’un tel geste…et encore là faut-il qu’il soit volontaire. Ça se passe tellement vite. Je n’ai pas compris cette pénalité à vrai dire. Je ne me souviens même pas de qui il s’agissait. Mais ce n’est pas ça qui compte mais plutôt l’application du règlement. Je n’ai jamais été gardien de but et ce job ne m’intéresserait pas du tout avec ce que je vois depuis quelques années. Me souvient plus du nom du joueur (j’allais écrire le bozo) qui était devant Brodeur il y a quelques années et le dit joueur levait les bras en l’air tout en les agitant en tout sens pour être sûr de nuire au gardien. Ça n’avait aucun sens et les arbitres n’ont pas réagi du tout si je me souviens bien. C’est une forme d’interférence, non? Pour terminer…ce jeune gardien des Rangers…je lisais qu’il y a (je crois) 2 parties s’est fait entrer dedans par un joueur adverse et que depuis ce temps il accorde des buts à la tonne alors que normalement il est brillant dans son filet. Ça ne vous rappelle pas une certaine collision Kreider/Price?

  367. @Kataway

    Vous faites référence à Sean Avery pour l’incident avec Brodeur, donc le terme “bozo” est un peu trop doux!

  368. Merci fou_de_lile….exactement…merci.

    Premier choix et je me demand bien si le CH va hésiter entre Wright et Slafkovsky. Pour le deuxième c’est intriguant car il a tout un physique mais sa production aux Olympiques est sur une période très courte et je n’en voudrais pas aux Canadiens de l’ignorer au profit de Wright…même s’il devient meilleur avec le temps. Ce n’est pas le temps de jouer aux dés. J’entendais un commentateur dire qu’il avait un “upside” (possibilité de progression) plus grand que Wright. Je ne sais trop sur quoi on se base pour y aller d’une telle prédiction mais bon…on verra dans quelques années. En ’80 Mtl y était allé pour le gabarit (Wickenheiser) et quand on revoit le tout Savard aurait été la bonne décision.

  369. J’ai reconnecté TiViaSpowe hier pour accéder à la loterie. Je me suis vite rendu compte pourquoi j’avais abandonné cette chaîne. Les commentaires insipides et non documentés m’ont fait regretter de ne pas l’avoir simplement regardé sur Sportnet en anglais. Je n’étais pas certain su SN présentais la lotterie.

  370. Le CH vient de gagner le premier choix. Pour l’occasion j’ai pondu un court article sur le sujet. On aura le temps d’analyser le tout plus en profondeur d’ici le repêchage. J’y vais d’un petit profil de Shane Wright, et de deux scénarios de transactions au cas ou le CH n’ait pas de joueur favori dans le top-3, ou bien s’il pense qu’il y a des perles qui pourraient être là plus tard.

Laisser un commentaire