Les Canadiens obtiennent le premier choix au total pour 2022

La chance a joué en faveur du CH et ceux-ci ont remporter la loterie du repêchage 2022 et ainsi le premier choix au total. C’est évidemment une bonne occasion d’ajouter un joueur très prometteur au pipeline de l’équipe. Ceci dit, l’opinion générale des recruteurs de la LNH est qu’en 2022 il n’y a pas de joueur exceptionnel qui sera disponible, ou, à tout le moins, qui se présente comme telle de manière claire à tous. Un choix avisé pourrait donc permettre d’obtenir un joueur de très bonne qualité, mais pas un joueur qui aura un impact très rapide dans l’alignement d’une équipe.

Le joueur qui est identifié depuis trois ans déjà comme favori pour être repêché premier au total cette année est Shane Wright, un centre ontarien de 6’01 et 190 lbs qui a obtenu i.5 points par match cette année avec Kingston dans la OHL. Wright avait obtenu le statut rare de joueur exceptionnel qui lui avait permis d’évoluer dans le circuit ontarien dès l’âge de 15 ans. Wright est né le 5 janvier 2004. Il est donc du côté plus vieux des joueurs à leur première année d’éligibilité. À sa première saison, à 15/16 ans en OHL, il avait fait honneur à son statut d’exceptionnel avec une production de 39 buts et 66 points en 59 matchs. Pour un joueur si jeune, cette production laissait entrevoir un joueur au potentiel très élevé, proche de l’exceptionnel. Au même âge, Connor McDavid avait obtenu 25 buts et 66 points en 63 matchs. Malheureusement pour Wright, il n’a pas eu de saison 16/17 ans l’an passé, mais au championnat U-18 en mai 2021, il avait obtenu 14 points en 5 matchs, dont 9 buts, ce qui laissait penser qu’il était encore sur une trajectoire très élevée. Toutefois, cela ne s’est pas poursuivi au rythme anticipé cette année en OHL, non pas que Wright ait été mauvais, mais son début de saison a été lent, et il n’a pas pu atteindre les deux points par matchs qu’on attend d’un espoir de très haut niveau, d’une future vedette offensive assurée. Au lieu de cela, il a produit un cran en dessous, à 1.5 points par match. Une bonne production, mais pas celle qui était espérée de sa part. Ceci dit, tout le monde sait que la progression des espoirs n’est pas toujours linéaire, mais pour les futurs exceptionnels comme Crosby, McDavid et Matthews, il n’y a pas trop de fluctuations. Mais, encore une fois, il faut se rappeler que Wright a rater une année critique dans son processus de maturation. Pourrait-on voir un rebond plus tard et un retour à son statut de future grande vedette. Ce n’est pas impossible, mais c’est impossible à prévoir avec certitude. Ce que l’on sait avec certitude toutefois, c’est que c’est un joueur de grand talent qu’on dit mature pour son âge et dédié à réussir sa carrière. En d’autres mots, il a une bonne tête.

Voilà ce que je peux dire sur Shane Wright. À mon avis il sera le choix du CH car c’est un centre, une position à valeur ajoutée. Aussi parce que c’est un choix présentant un haut degré de sécurité. En d’autres mots, son plancher est élevé, il a donc peu de chances d’être un pur flop. L’autre raison, c’est qu’il n’y a pas un autre joueur qui se démarque pour remettre en cause la position de Wright comme favori. À mon avis, si le CH n’est pas convaincu qu’il y a un choix clair au rang #1, il pourrait peut-être se laisser tenter par un échange. C’est peu probable, à mon avis, mai pas totalement impossible. À première vue, si le CH s’en tient à échanger seulement des choix de repêchage, il y a deux scénarios qui semblent plus apparents que d’autres. Le premier serait d’échanger le premier choix à Colombus pour les choix #6 et #12. L’autre possibilité, serait de transiger avec Arizona pour le choix #3 et #30 et #34. Le CH se retrouverait donc avec les choix #3, #29, #30, #33 et #34. Si le CH pense avoir identifié des Romanov et des Ylonen dans ce repêchage, ce serait quatre tirs de qualité à la cible et le club aurait quand même le troisième choix au total. Ce scénario serait valide si le CH se sent à l’aise de manière très similaire avec trois joueurs en début de repêchage et qu’il pense qu’il y a la profondeur nécessaire pour que repêcher quatre fois entre 29 et 34 vaille la peine.

92 avis sur « Les Canadiens obtiennent le premier choix au total pour 2022 »

  1. Joshua Roy vient d’éliminer Baie-Comeau presqu’à lui seul. Le Phoenix a gagné 3-2 et Roy a obtenu une passe sur le premier but et a marqué les deux autres de son équipe, dont, bien sûr, le but gagnant avec trois minutes à jouer. Ça lui fait maintenant 12 points en quatre matchs des séries. Le bougre continue de méduser tous les sceptiques!!!

  2. Je pense que le Canadien est un club conservateur à la base et qu’il va repêcher Wright mais je peux me tromper dans le sens où la nouvelle direction semble plus téméraire dans ses choix. Je pense à St-Louis par exemple. Le joueur européen dont j’oublie le nom pourrait être attirant mais ses statistiques hors des Olympiques ne sont pas très convaincantes.

    Je m’excuse de l’écart que je vais emprunter car je voulais le mentionner sur le sujet précédent et ça concerne l’opinion du snake sur Logan Mailloux. Il semblerait qu’il aurait exprimé qu’il ne voyait pas Mailloux comme un très bon joueur. Je me pose en faux sur cette évaluation, car, pour l’avoir vu sur certains jeux, il me semble très mobile et il me semble avoir un excellent tir des poignets. Sans être aussi grand que lui, sa façon de se déplacer me faisait penser à Chara. Là s’arrête la comparaison…lol. Maintenant…ma (très) grande crainte est que la (nouvelle) direction du Canadien veuille s’éloigner du choix de l’ancienne direction. Si on échange ce joueur j’espère qu’on ne le donnera pas pour quelques bâtons de hockey car il saura sûrement faire sa niche dans une ville autre.

  3. Pour le moment, mon choix serait Shane Wright. Je vais approfondir le tout d’ici le repêchage. Ceci dit, mon choix serait Shane Wright avec l’idée de le renvoyer jouer une autre saison junior l’an prochain. Wright a manqué une saison complète l’an passée. L’excuse parfaite pour calmer les médias et les partisans impatients est déjà toute trouvée. D’ailleurs, Hughes devrait déjà commencé dans ses commentaires à laisser planer l’idée que le joueur choisi, quel qu’il soit, pourrait ne pas jouer avec le CH l’an prochain. Les exemples de Galchenyuk et Kotkaniemi qui ont débuté à 18 ans ne se sont par révélés très positifs. Le CH ne tentera pas de gagner la coupe l’an prochain, c’est déjà acquis, alors ce serait logique de laisser le jeune joueur choisi gagner en maturité à tous les niveaux. Aussi, les trois dernières réussites du CH, Suzuki, Caufield et Romanov ont tous joué deux années dans un calibre mineur post repêchage avant de graduer dans la LNH. Alors une année pour Wright n’aurait rien d’excessif et je viens de fournir un bon argumentaire pour défendre cette position. Ajoutez à cela le bénéfice marginal de reporter d’un an l’entrée en vigueur du contrat de recrue de Wright.

  4. Alexandre Pratt détaille aujourd’hui une intuition que j’avais:

    https://www.lapresse.ca/sports/chroniques/2022-05-11/le-canadien-repechera-au-premier-rang/ca-ne-change-pas-le-monde-sauf-que.php

    L’avantage compétitifs des jeunes joueurs modernes du début des années 2000 (post lockout et post changement de règlements) s’est estompé. Les vétérans ne sont plus des cônes oranges ou des brutes avec les deux patins dans la même bottine. Les jeunes stars gagnent plus cher, plus rapidement.

    On a vu ce que Tampa est prêt à payer pour quelques années de jeunes vétérans sur des contrats intéressants.

    Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas reconstruire par le repêchage, mais il ne faut plus espérer des résultats à la Pittsburgh/Chicago/LA.

    Ça donne aussi du poids à l’idée de garder Wright dans le juniors une année de plus (en plus des raisons étayées par note hôte).

    Même si j’ai dit de ne pas espérer du succès rapide à la Chicago, je vois quand même un parallèle entre la situation des deux clubs. Montréal a un groupe de jeunes défenseurs qui aura entre 23 et 26 ans quand les deux centres de l’équipe seront matures.

    Bien hâte de voir la suite de tout ça!

  5. Je suis bien d’accord avec le prudence concernant le premier choix du Canadien. Cette équipe n’est pas encore prête à monter les échelons comme on l’espère tous. Patience est encore le mot clé. Si cette patience ne vient pas trop bousculer l’entraîneur et la haute direction, si on comprend que cette année “sacrifice” est pour le bien de tous.

    Les Leafs continuent de me surprendre, bien que j’aie déjà dit qu’il ne fallait pas les prendre à la légère. Je ne crois pas que le Lightning ait commis l’erreur de se penser gagnant hier soir. C’est que les Leafs se sont regroupés et ont travaillé avec l’énergie du désespoir. Ils ne veulent pas être la risée de la ville, de la ligue. La pression était énorme sur eux et ça s’est reflété dans le début de match, ils avaient les patins dans le béton. Sans rien enlever à TP, on aurait dit que la pression venait de leur couper les jambes. TB était partout et les Leafs ne suivaient tout simplement pas. Le but de Tavares (qui selon moi n’était pas le sien car on voit la rondelle dévier sur le patin de Sergachev) a changé la donne. Superbe série à regarder.

    Je ne comprends pas les Oilers…subir la défaite…chez eux en surplus. Je n’ai pas regardé la partie mais je pense que les Kings pourraient causer toute une surprise. C’est bien beau d’avoir deux superbes joueurs dans ton équipe mais ça reste un travail d’équipe.

  6. Il serait très étonnant que le Canadien ne repêche pas Shane Wright. Il viendrait combler un besoin très important dans le pipeline actuel.

    Il sera intéressant de surveiller ce que feront les Devils. Leur DG avait mentionné, avant la loterie, que son 1er choix était disponible pour un échange. Maintenant qu’ils ont le 2e choix au total, leur choix vient de prendre de la valeur. Je verrais un échange avec le Wild incluant Kevin Fiala ou un de leurs trois premiers défenseurs. Le Wild essaiera sans doute plutôt de se départir de Zuccarello, mais il sera difficile d’y parvenir.

  7. Le CH pour le moment n’a pas de problème de masse salariale. Il a deux contrats qui sont de vrais boulets à cause de leur durée et de leur impact sur la masse, mais dans le portrait large des choses, ça n’a pas une grande importance. Weber va être échangé, Price va finir sur la LTIR, et Gallagher peut être traîné pour encore trois ans et ses deux dernières années seront rachetées. Sinon, l’autre plus long contrat est celui de Josh Anderson, et pour le moment il est échangeable en entier. Sinon, il y a Petry et Armia avec des contrats encore valide pour trois ans. Tout le reste est deux ans ou moins. Romanov va prolonger cet été si la guerre en Ukraine ne pose pas de problèmes. L’été suivant, ce sera Caufield, et l’année d’ensuite ce sera Harris et Barron. On est déjà rendu loin.

    La clé pour Hughes sera d’éviter de jouer au Père Noël comme Bergevin l’a fait. L’exemple du contrat de Suzuki en est un bon. Tu évalues bien ton jeune et tu le signes à long terme à un prix bon pour les deux parties. Hughes est en bonne position pour purger graduellement sa structure salariale et la reconstruire sur des bases saines.

  8. Pour ajouter à l’argumentaire pour garder le jeune repêché par le CH dans un calibre inférieur la saison prochaine il y a la présence de Geoff Gorton. Le gars a repêché deux joueurs dans le top-2 à New-York, Kakko et Lafrenière. Il les a fait graduer tout de suite la saison suivante, et à date, ça ne va pas comme espéré. Gorton c’est aussi planté avec deux autres choix top-10, Lias Anderson #7 qu’il a aussi fait graduer en AHL la saison suivant son repêchage, et Vitaly Kravtsov #9. Sa feuille de route récente devrait donc lui avoir donner une leçon.

  9. Bonjour à tous. Excellente nouvelle que ce premier choix, un baume sur une année de misère. Un peu dommage que ce ne soit pas une cuvée doté d’un talent exceptionnel mais je crois pertinemment que Wright est supérieur à ce que l’on en dite en ce moment.

    Est-il victime du syndrome “du vieux couple”? On l’a tellement eu sous les yeux depuis longtemps, qu’on ne voit plus ses qualités mais on remarque beaucoup ses défauts! Possible, mais aussi, se pourrait-il que ce joueur, qui a manqué un an de développement soit en quelques sortes victime des “clic baits”?

    Je m’explique; comme il y a de plus en plus de journaleux, commentateux, chialeux de salon qui exposent leur états d’âmes sur la toile, ceux-ci veulent se démarquer. Quelle est la meilleure façon de le faire? Y aller d’opinion à contre courant, certain en ont fait des carrières (bruit d’éternument AAAApitchouDutrisak…)

    Si, en naviguant sur la myriade de sites sportifs, vous croisez un titre du genre, “Wright, pire choix de l’histoire de l’humanité”, il y a des chances que, par curiosité, vous alliez voir de quoi il en retourne. Par contre, “Wright, un choix sensé” est moins intriguant quand vous avez déjà lu 20 textes à son sujet. Donc l’addition de ce type de texte fini par faire boule de neige et entrer dans le discours populaire. Je ne dis pas que c’est ce qui est arrivé, mais c’est une théorie.

    On aura tout un joueur en Shane Wright, tâchons de ne pas bruler les étapes avec le jeune.

    J’ai une question qui me tarabiscote depuis l’annonce du 1er choix. Il me semble avoir lu quelque part, un moment donné, je sais pas où (assez flou pour vous!) que le règlement avait été ajusté pour qu’une équipe ne puisse sélectionner 2 années de suite au premier rang. Est-ce que c’est le cas? Est-ce que ce providentiel coup du sort nous empêchera d’être dans le “Derby Bédard” l’an prochain??

  10. @La_Cible

    Le règlement établi qu’un club ne peut gagner la loterie plus de deux fois sur une période de cinq ans. Gagner la loterie ici veut dire voir sa boule sortir du boulier, que ce soit pour le premier ou le deuxième choix, ou pour avancer de dix rangs. Hier les deux clubs qui ont gagné la loterie sont Montréal et New-Jersey. Si le CH avait eu le premier choix parce que Vegas avait gagné la loterie et avancé de 10 rangs, ça ne compterait pas pour un gain à la loterie pour Montréal. Mais hier, la boule de Montréal est sortie, alors ils ont le droit de gagner une autre fois au cours des quatre prochaines années. Par exemple, si le club finit huitième dernier l’an prochain, et sa boule sort pour le premier choix, il pourra repêcher Bédard.

  11. Ah! Merci Opeth pour la réponse rapide! De toutes façons, avec 2 premiers choix en 2 ans, on en aurait plus besoin pour une bonne décennie!

    Aussi, je voulais faire la promesse solennelle, que jamais, plus jamais je n’utiliserai le terme “Derby Bédard”, qui, à la relecture, sonne beaucoup trop comme Danny Bédard. LOL

  12. @La_Cible

    Excellent commentaire. Je pense exactement la même chose. Comme Opeth l’a également mentionné, Shane Wright semble avoir été ”Sur-analysé”. Je trouve que beaucoup de journalistes sous-estime grandement l’année que les jeunes ont perdues pendant la covid. À 16-17 ans, perdre une année de dévelopement c’est énorme.

    De plus, je déteste établir le plafond d’un joueurs à un si jeune âge. Souvent, certains joueurs confirment leur statut élite quelques années après leur sélection (Makar, Elias Petersson,…) Lorsque certaines comparaison de Wright le comparent à Bergeron, j’ai toujours l’impression que c’est négatif. Même si Bergeron n’est pas Crosby ni Mcdavid, c’est tout un joueur de hockey. Toutes les équipes voudraient un Bergeron dans leur équipe. Laissons le temps aux jeunes d’établir leur plafond (même si c’est plaisant de tenter d’évaluer leur plafond possible).

    Je ne voie que du positif pour le CH d’avoir obtenu le 1er choix, enfin une bonne nouvelle pour l’équipe cette année…

  13. Très bon commentaire La_Cible. Je vais répondre à ta question avant de parler un peu de Shane Wright. Le nouveau règlement empêche une équipe de gagner la loterie plus de deux fois sur 5 ans. Donc, le CH aurait la possibilité de repêcher premier en 2023, mais pas dans les trois tirages subséquents.

    Par ailleurs, ta théorie sur Shane Wright correspond parfaitement à ma propre vision: les chiâleux commentateux professionnels passés date (comme Michel B.) ont intérêt à créer des doutes.

    Pour Shane Wright, j’ai la même opinion que dans le cas de KK: s’il vous plaît un an de plus en junior (pour tous les arguments bien formulés par Opeth). Les commentateux ou recruteurs anonymes qui mettent en doute le choix #1 de Shane Wright, on lui reproche sa “faible” production à son année 17\18.

    On oublie toujours de dire que cet exceptionnel avait d’ailleurs montré des meilleurs chiffres que McDavid à son année 15\16 !!! Puis, il ne joue pas à son année 16\17 et connaît un début d’année 17\18 un peu moins productif qu’espéré. Pour moi, il me semble très simple de le comprendre (surtout si cet excellent joueur de soccer s’est blessé à un pied l’été dernier).

    Par contre, il est vrai que le talent et le style de jeu de Shane Wright sont prêts pour la LNH (peut-être le joueur le plus “NHL ready” de ce repêchage). Son jeu défensif est déjà du bon calibre (au contraire d’un ancien KK gradué trop jeune). Bref, j’aurais tendance à le retourner junior pour récupérer son année 16\17 (à moins que l’encadrement de Frontenacs ne soit pas à la hauteur). Et je suis convaincu que Shane sera plus qu’un Patrice Bergeron + (ce qui n’est pas mauvais bien sûr). Et je suis aussi certain que le jeune se voit dans la LNH en 2022 😉

  14. Bob bin pendant que je rédigeais, trois intervenants ont dit à peu près ce que je voulais dire … ça arrive que les génies se rencontrent 😉

  15. Dans le cas de Wright, ça me fait penser un peu au centre finlandais Anton Lundell. Celui-ci était bien coté depuis longtemps, parmi les plus vieux de son année de repêchage (né un 3 octobre), mais ce n’est pas un joueur spectaculaire. À son année 16 ans, l’année avant son année de repêchage, certains l’avaient top-5 pour le repêchage de 2020. Finalement il est sorti #12 pour la Floride. Il a joué une année de plus en Liiga et a gradué cette année pour les Panthers et a très bien fait avec 44 points en 65 matchs comme 3e centre de l’équipe et un différentiel de +33. Il n’a que 20 ans et s’enligne pour devenir un très bon centre sur 200 pieds qui produira un point par match. Certains se sont tannés de lui car il était sur le radar depuis longtemps, mais le talent était là, même si ce n’était pas toujours spectaculaire.

  16. Quitte à être dans les exemples de patience et de réserve par rapport aux stats offensives pour juger le futur LNH d’un joueur, il y a Détroit et Steve Yzerman qui sont un bon exemple. En 2019 ils ont choisi Moritz Seider 6e au total. Ils l’ont monté en AHL à 18 ans, il a ensuite joué en Suède (SHL) à 19 ans pour cause de covid, puis, cette année, à 20 ans, il a de fortes chances de gagner le titre de recrue de l’année. Yzerman a aussi été patient avec son choix top-10 de l’année suivant, Lucas Raymond choisi 4e au total en 2020. Il a laissé Raymond en SHL à 18 ans, et ses stats n’ont rien cassé, 18 points en 34 matchs. Ceci dit, cette année, à 19 ans il a gradué à Détroit et a très bien fait sur un club faible avec 57 points en 82 matchs et un ronflant -32. Quand même, ces exemples s’ajoutent à tous ceux qui montrent que garder les joueurs dans des circuits inférieurs au moins un an, parfois deux, est l’idéal.

  17. Très bons commentaires ce matin messieurs. Que je sois d’accord avec vous ou non n’a aucune importance à mes yeux. J’aime lire vos opinions aussi diverses soient-elles. J’espère, moi aussi, fermement que le Canadien s’en tienne à Wright pour le premier joueur choisi cette année. Ce jeune “veut et espère” être repêché par le Canadien, il l’a mentionné. Ce serait une gaffe de ne pas le choisir selon moi.

    Je ne connaissais pas ce règlement concernant pas plus de 2 premiers choix sur 5 ans. Excellent. Je me souviens encore d’Edmonton qui cumulait les premiers choix comme si tout ça leur était dû…lol. S’il fallait que le CH se retrouve avec le premier choix l’an prochain et que Bédard soit l’élu…wow…avec le pipeline actuel, la situation changerait énormément d’ici quelques années. Patience comme on l’a souvent dit. Si St-Louis reste l’entraîneur et qu’on lui fait comprendre qu’il aura une autre année de misère à passer au travers…tout en lui garantissant son poste…ça passera. Sinon, il réagira comme tout entraîneur qui ne veut pas perdre et qui demandera de l’aide immédiate. Gros piège à éviter.

  18. Bergeron a quand même son nom cousu sur chandail de Team Canada en permanence.

    Il est pas dans la classe des générationnels mais il est juste la coche d’en dessous.

    Il va atteindre 1000 points en carrière en début de saison. Il est déjà dans le top 100 des marqueurs de l’histoire de la ligue.

    Si Wright est dans la même ligue que Bergeron ça sera un succès. Même si Nemec devient le prochain Pronger et qu’un choix de 3e ronde fasse un Brayden Point de lui même.

    Si Suzuki/Wright peuvent avoir un impact à la Krejci/Bergeron, le CH aura sa fondation.

  19. Dans mon dernier commentaire j’écrivais “messieurs”…hum…”mesdames” aussi s’il y a des femmes sur ce forum.

    Totalement d’accord avec le fait que si Wright devient aussi bon que Bergeron ce sera un repêchage réussi. Sans être un McDavid ou un Matthews, Bergeron a une importance capitale au sein des Bruins. Marchand lui doit une fière chandelle, même s’il est lui aussi un excellent joueur. Si seulement son côté vicieux pouvait être mis au rancart.

  20. On répète tous que Shane Wright a raté une année de développement en OHL et que c’est l’une des raisons qui expliquent sa relative mauvaise saison. Par contre, n’est-ce pas également le cas de tous les autres joueurs contre lesquels il a joué cette année-là? Alors, toutes choses étant égales …

    Malgré tout, après avoir lu beaucoup d’arguments sur la question, il me semble que Shane Wright demeure le meilleur choix pour le CH… un NHL top 6 garanti avec un potentiel de centre #1 (sans être un générationnel)

  21. Joel Bouchard et ses adjoints québécois ont été congédiés par les Ducks d’Anaheim. Ayoye! En voilà un dont le choix de carrière vient de lui rebondir en pleine face. Anaheim a changé de DG, c’est maintenant Pat Verbeek qui mène là-bas. Il est clair qu’un groupe de frogs ne cadrait pas avec sa culture. Oui la filiale des Ducks a connu une mauvaise saison, mais je ne suis pas sûr que Bouchard en soit le responsable. Donc, le dynamique duo Ducharme-Bouchard engagé la même année par le CH n’aurait pas fait très long feu au niveau professionnel. C’est drôle, je prendrais Bouchard avant Saint-Louis n’importe quand. Tout ce que Saint-Louis a de mieux que Bouchard, c’est son aura d’ancienne vedette de la LNH, alors que Bouchard y a été un plombier. Je n’ai vraiment pas aimé le point de presse de sortie très décousu de Saint-Louis cette saison et j’ai toujours de la difficulté à croire qu’il est le gars qui va pouvoir accepter les défaites la saison prochaine. J’ai peur qu’il pousse fort et se serve de son influence pour pousser Hughes à prendre des raccourcis.

  22. Pas friand des commentaires qui vantent le jeu défensif d’un jeune attaquant appelé à être choisi premier au total. Je préfèrerais apprendre qu’il lit bien le jeu sur 200 pieds et qu’il est responsable tout en produisant offensivement. Car il y aura des tas d’autres choix à venir, des joueurs autonomes, des joueurs invités qui se débrouillent mieux sans qu’avec la rondelle…

    Je présume que Wright sera meilleur que Sean Couturier. Ce dernier a fait le saut dans la LNH à sa première année grâce à la qualité de son jeu défensif. On vantait sa maturité malgré ses 19 ans.

    Couturier a approché la barre du point par match 7 ans plus tard. Sa production record est ainsi passée de 39 à 76 points. À 26 ans.

    Choisi 8e au total, il est le huitième pointeur de sa génération. Ryan Nugent Hopkins, repêché premier, est sixième avec 68 points de plus en carrière que Couturier. Sur 11 ans, on parle d’une moyenne annuelle de 6 points de plus…

    Kucherov, 58e, Huberdeau, 3e, et Gaudreau, 104e, occupent les trois premiers rangs de la génération 2011.

    Si tout le monde s’entend pour dire que Wright est un joueur de la LNH en devenir, à peu près personne n’arrive à définir quelle sera sa contribution offensive. S’il fallait qu’il ait du Couturier dans le nez, les fans et la direction seraient-ils prêts à attendre son éclosion pendant un bon six ans?

    En ce sens, ne vaudrait-il pas mieux reculer afin de multiplier les choix de première ronde?

    Couturier : https://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=115908

    Wright : https://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=227271

  23. Et si…et si.. et si le CH, grâce aux liens que Hughues et Gorton entretiennent pour l’un avec Lafrenière et pour le second avec les Rangers, bâclait une transaction et obtenait justement Lafrenière en échange de son premier choix au repêchage et un jeune joueur (autre que les #14, 22 et 27 bien entendu) et/ou un autre choix au repêchage.
    Est-ce imaginable? possible? farfelu? “no way”?
    Ce modèle n’a pas encore circulé …..il doit b’en y avoir une raison!

  24. @patin
    Lafreniere est bon et va s améliorer en maturant. Mais il n a rien montre en 2 saisons qui puisse donner a penser qu il sera meilleur que Wright en carrière. Rien de sur évidemment, l un ou l autre peut exploser ou s écraser…on ne le saura que dans 3-5 ans. Il y a de l incertitude dans les deux gars…et une surprise possible aussi.

    Puis Lafreniere est un ailier alors que l autre est un centre…la ligne du centre est cruciale dans le succès d une équipe .Lafreniere est de chez nous…un lien surement plus fort avec les partisans…mais une victime facile s il ne produit pas a la hauteur des attentes

    Ma conclusion, je n offrirais pas le 1er choix de cette année contre Lafreniere a un contre un…et jamais je n accepterais de donner un autre actif en plus.

  25. J’espère que Mailloux sera bon, ou à tout le moins, que Kapanen et Rilley le seront parce que Aatu Raty, centre de 6’02”, était toujours diponible au 52 ème rang.

    40 points en 41 match cette année en Liiga.

  26. L’idée de reculer au prochain repêchage et accumuler ainsi les choix de première ronde est en effet très attrayant si l’on considère que Wright n’est pas un McDavid ou Matthews. Mais les autres équipes voient le même joueur que nous et la possibilité qu’ils offrent de quoi en échange qui vaille la peine est plutôt minime. À moins de rêver comme Jeff Marek qui pense sérieusement que les Coyotes pourraient offrir le 3e au total + leur choix de première ronde de l’an prochain contre Wright…. Vraiment ridicule comme proposition… (Pour les Coyotes s’entend). https://www.danslescoulisses.com/jeff-marek-propose-aux-coyotes-dacquerir-le-premier-choix-du-canadien/

  27. La dernière fois que le CH est allé cherché un allier québécois ça s’est pas super bien passé. De grâce, on passe notre tour pour Lafrenière!

  28. Parlant de Lafrenière, il vient de participer à une folle séquence de 4 buts en 3 minutes pour finir la 2e période.

    C’était 2-0 PIT quand Crosby est retourné au vestiaire avec une blessure. 3-3 au 2e entracte.

  29. Riley Kidney et Oliver Kapanen ont été choisis après Aatu Raty. C’était donc Mailloux ou Raty. Ceci dit, il est facile de regretter Raty, mais son année de repêchage a vraiment été mauvaise. Bien pire que l’année de repêchage de Joshua Roy, par exemple, mais Raty est quand même sorti en deuxième moitié de 2e ronde. La résurgence de Raty cette année, comme l’éclosion de Roy, montre que l’évolution de jeunes de 18 ans est souvent difficile à prévoir. C’est à retenir quand certains disent que Shane Wright a connu une mauvaise saison. À noter aussi que Raty est né en novembre, donc parmi les plus vieux de son année de repêchage. Kapanen est huit mois et demi plus jeune que Raty. On verra la saison prochaine. Aussi, j’aime Kidney. Belle production cette année pour un jeune qui semble très loin de sa maturité physique.

  30. Dommage pour Domingue. Il ne joue pas nécessairement mal, mais il ne saisi pas vraiment sa chance. Il ne vole rien au Rangers qui ont complété leur remontée ce soir pour survivre jusqu’au 6e match.

  31. Les Rangers n’échangeront pas Lafrenière contre le 1er au total 2022. Lafrenière n’est pas un exceptionnel, mais comme Huberdeau, avec plus de maturité il va débloquer. Un autre qui aurait dû jouer une année junior de plus, juste pour maturer.

  32. On dirait que Lafrenière commence à peine à sortir de sa coquille. Les Rangers ne le laisseraient pas aller. Première fois que je le vois jouer avec autant d’intensité que ce soir. Je l’avais vu à l’aréna de Shawinigan il y a 2 ou 3 ans et il ne m’avait pas impressionné…mais pas du tout. Ça peut arriver qu’il ait eu un mauvais match dans le corps. J’en avais glissé un mot ici. Celui qui m’avait épaté est Mavrik Bourque mais je ne sais plus trop s’il est encore à Shawinigan où dans le club école de Dallas.

  33. @patin

    Oui, mais en même temps, au même âge Drouin était vu très gros par plusieurs. Il n’a malheureusement jamais su adapter son jeu au niveau de la LNH pour atteindre son plein potentiel, en plus d’être fragile. Au niveau junior, en 2013, Drouin était plus éclatant que MacKinnon, un petit Kovalev très séduisant à regarder jouer.

  34. Ce qui est intéressant avec Shane Wright, c’est qu’il semble sincère dans son appréciation à l’idée de venir jouer à MTL. Cette banalité qui en n’est pas une pourrait faciliter son intégration dans l’équipe.

    Autre élément positif, avec la présence de Nick Suzuki, Shane Wright n’aura pas la pression de devenir le prochain sauveur de l’équipe ni d’être condamné à se développer comme un premier centre AAA sous peine d’être une déception. D’une certaine façon, Nick Suzuki a pu bénéficier de ce traitement avec la présence de KK; maintenant les rôles seront inversés. Shane Wright risque d’évoluer dans environnement beaucoup plus favorable à son développement.

  35. Excellent commentaire La Brute. Moins de pression et plus de complicité avec ses coéquipiers. KK semblait seul dans son carré de sable…sans amis pour jouer avec lui…lol. Je trouve dommage que ça en soit arrivé là. Que le Canadien ait fait une offre hostile à Aho, on peut comprendre, même si c’était une erreur. Tandis que l’offre hostile à KK n’a aucun sens…tout comme son contrat de longue durée. J’espère pour lui que sa carrière prenne une tangente différente, qu’il devienne le joueur qu’on espérait tous…c’est juste que je suis loin de croire en ça tant que je n’aurai pas décelé chez lui une différence importante.

    Crosby…un coup salaud s’il en est un. Et jusqu’à présent on dirait bien que son agresseur s’en tire bien. Bettman aime-t-il les Rangers à ce point où la Grosse Pomme ne peut être écartée des séries? Ça risque d’être fatal pour les Pingouins.

  36. Celui dont le jeu ressemble à Drouin, c’est le “spectaculaire” Logan Cooley.

  37. Voici un extrait du commentaire de Nicholas Cloutier à TiViaSpowe hier qui correspond bien à ma vision McKinnon (Wright) vs Drouin (Cooley).

    “Je te dirais que Wright est plus complet que Cooley parce qu’il gère mieux sa rondelle, il n’essaye pas d’y aller pour le coup de circuit jeu après jeu. Wright a une façon propre à lui d’appuyer merveilleusement ses co-équipiers. Il joue avec ses co-équipiers, en symbiose, il fait des give and go avec ses co-équipiers pour créer des chances de marquer.

    «Il le fait d’une façon qui est vraiment propre à lui, d’une façon qui est très efficace au lieu d’être vraiment capitaliste avec la rondelle et d’essayer d’épater la galerie.

    «Wright a sensiblement un jeu qui se transpose beaucoup mieux dans la LNH. Son atout? C’est son intelligence. L’atout de Cooley, c’est son talent pur. Qu’est-ce qui se transpose le mieux dans la LNH? Le QI hockey. C’est pour ça que je favorise Wright.»” PLUS la taille et la morphologie générale.

  38. Kataway. Rangers (NY) toujours favorisée et s’en tire souvent en blessant. Je n’oublierai jamais Vigno et son Kreider sur Price. Aucun respect pour les Red Shits.

  39. Cooley risque de jouer a l’aile dans la NHL en raison de sa grandeur. C’est rare des petits centre dans la NHL.

    Le CH a besoin d’un centre.

    Ils ont deja des petits ailiers comme Farell et Caufield.

    Selon moi, c’est 99.9% que ca sera Wright.

  40. J’avais oublié de lire la chronique de Mathias Brunet hier. La plus grande faiblesse de M. Brunet comme chroniqueur, c’est sa mauvaise foi quand il veut absolument prouver un point. Il peut tordre les faits pour que ça cadre avec l’opinion qu’il veut défendre. Il y est allé fort hier. Il voulait appuyer l’idée que le CH doit être ouvert à choisir un autre joueur que Shane Wright au premier rang. Pas de problème avec ça, mais son argument principal a été de donner l’exemple de Nolan Patrick. Un centre choisi au 2e rang en 2017, et qui n’a pas atteint les sommets espérés. Le problème, c’est que Mathias omet de dire que Patrick était un choix risqué à cause d’un historique de blessure, qu’il avait manqué la moitié de son année de repêchage pour cause de blessure et que Patrick a manqué la saison 2019-20 au complet pour cause de migraines chroniques.

    Dans la cas de Wright, il a aussi raté une saison entière, mais pour une raison qui lui était étrangère, la pandémie de covid. Wright n’a aucun historique de blessures sérieuses ou de problèmes de santé. Ceci dit, Wright n’est pas un choix sûr à 100%.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-11/le-canadien-remporte-la-loterie/la-remise-en-question-un-outil-essentiel.php

  41. Après les Rangers et les Panthers hier, voici que les Leafs réalisent une spectaculaire remontée en fin de 2e période ce soir!

    Ça annonce toute une 3e période pour Toronto qui pourrait enfin passer en 2e ronde.

  42. ….et ça sera pas pour ce soir.

    Kucherov crée l’égalité sur un 5-contre-3 suite à deux bâtons élevés en 15 secondes et Point tranche en prolongation (même si Toronto ont eu les meilleures chances).

    Content de pas être trop exposé aux médias torontois, parce que ça va brasser!

  43. Je ne contredis pas les 2 punitions successives des Leafs qui ont mené au but égalisateur mais je me demande bien pourquoi les arbitres n’ont pas puni un joueur du Lightning en supplémentaire alors qu’il était pratiquement monté sur un joueur des Leafs et l’a empêché de jouer à sa guise. Ça s’est passé aux alentours de la 5è ou 6è minute de la supplémentaire. On nous dira que les arbitres n’ont pas voulu avoir de l’influence sur l’issue du match…foutaise. Je ne suis pas un partisan des Leafs…même si j’aimerais bien qu’il gagne. Première raison…il faut qu’il y ait au moins un club canadien pour continuer dans les séries. Ensuite…TP ne peut pas (je pense) jouer avec la masse salariale en séries comme ils l’ont fait contre le Canadien l’an passé…et ça se voit. Les Oilers mènent 2-0 contre Los Angeles au moment où j’écris ces lignes…il leur faut gagner pour égaliser cette série. Alors que les Flames sont en avance 3-2 dans les parties. Restons positifs pour nos clubs canadiens…qui sont désavantagés sur plusieurs points dans cette ligue.

  44. Je suis tombé sur le montage des 50 buts de Joshua Roy cette année. Je ne sais trop pourquoi, j’avais l’impression que Roy était un autre de ces attaquants de petites tailles qui ont atteint leurs apogées dans les filiales du CH depuis 20 ans.

    Mais non, ce tireur d’élite est listé à 6″00 et 186 lbs, pas mal. Après avoir regardé ce montage, le duo Wright/Roy pourrait bien faire trembler les colonnes du temples pendant plusieurs années!

    https://awinninghabit.com/2022/05/12/wright-roy-lethal-duo-canadiens/

  45. @ la cible
    Avez -vous remarqué le nombre de joueurs à être repêchés (et établis dans la LNH) qui mesurent sur papier 6 pieds JUSTES!

  46. @La_Cible

    Merci du lien. On voit qu’au fur et à mesure de la saison il compte de plus en plus de buts à la Cole Caufield, soit avec des lasers dans les coins supérieurs. Un signe selon moi que le jeune continue de s’améliorer. Un autre signe de cela est la façon dont il toujours maintenu son rythme de production, malgré le fait que plus la saison avançait et plus il était le joueur à arrêter pour les équipes adverses.

  47. J’ai aussi visionné cette vidéo des 50 buts de Roy et je ne déteste pas du tout son calme après avoir compté un but. Il ne de lance pas dans la baie vitrée comme plusieurs le font aujourd’hui. Il a une réaction beaucoup plus effacée et pourtant…tout un marqueur.

  48. Il semble que les Panthers seront privés de deux joueurs importants depuis le début des séries en Carter Verhaeghe, celui qui a fait gagner son club dans les deux derniers matchs et Mason Marchment, la bougie d’allumage du club.

    Un des joueurs qui fut parmi les meilleurs pointeurs du club en saison, Anthony Duclair, devra en donner plus, il a été trop tranquille dans au moins 3 matchs sur 5 dans cette série.

    Il est temps pour lui d’épauler et de contribuer à l’offensive avec les Barkov, Huberdeau, Reinhart, Giroux, Bennett et Ekblad.

  49. @mikel

    Eh bien! C’est Carter Verhaeghe qui compte en prolongation. Les Capitals n’ont jamais été capables de le ralentir celui-là. Comme les Panthers ont eu toutes les misères du monde à ralentir Oshie.

    Et Giroux? Il a été un joueur-clef dans cette série. Beaucoup plus que Huberdeau.

    Très déçu du jeu offert hier soir par Kuznetzov et Ovechkhin (surtout en avantage numérique). Enfin. L’âge, la fatigue, je suppose.

  50. @ drakm72

    Verhaeghe est un centre qui joue à l’aile. Pour lui, déjouer, garder la rondelle, la monter en zone offensive, soit faire une passe ou lancer sur le gardien, ce sont des actions naturelles pour lui.

    Sans être négligé par l’adversaire, en jouant avec Barkov, il a beaucoup d’espace pour faire ses jeux. De plus, il possède les habilités et le caractère pour foncer en zone offensive et gagner ses batailles dans les coins de patinoire.

    Un peu comme Marchment, il a un style physique, qui malheureusement, lui occasionne des blessures « au haut du corps ».

    Giroux a perdu un peu de sa vitesse mais quelle intelligence au jeu. Une vision périphérique exceptionnelle.

    Oshie, une boule d’énergie qui rebondi encore plus fort, suite à une dure mise en échec.

  51. Carter Verhaeghe, choix de 3e ronde des Maple Leafs en 2013. Bel exemple de manque de patience, dès 2015 il était échangé aux Islanders, puis à Tampa où il a éclos dans la AHL, mais Tampa l’a laissé filer comme UFA. Une autre preuve qu’il ne faut pas démissionner trop tôt, et qu’un joueur a besoin d’obtenir une vraie chance.

  52. Parlant d’avoir une chance et de faire sa chance…

    Max Domi.
    Cet après-midi, 7e match contre Boston.
    Le match n’est qu’en milieu de deuxième période et il a déjà 2 buts et une superbe passe sur le but de Teravainen.

    Tant mieux pour lui.

  53. Concernant le choix au repêchage du CH, je trouve malhonnête que bon nombre de gens établissent un parallèle entre Wright/Cooley et Wickenheiser/Savard.

    À part le fait que ce sont des joueurs de hockey, il n’y a aucune similitude entre les quatre ; le style de jeu de Wright ne se compare pas à celui de Wickenheiser, pas plus que les qualités et défauts de Cooley sont ceux que possédait Savard.

    Pour s’en convaincre, il suffit d’aller regarder de vieilles vidéos de Wickenheiser et Savard et les comparer à celles, récentes, de Wright et Cooley.

    Maintenant, qui le CH devrait-il repêcher? Aucune idée. Ce n’est pas ma job de le dire. Une chose par contre : pas un ailier ni un gardien de but.

  54. Les Leafs ont perdu mais ont livré une chaude bataille. Cette équipe dont on a souvent dit qu’elle n’était pas bien bâtie a donné la frousse aux champions de la coupe…hum…hâte de voir ce que ça donnera face aux Panthers. Les Leafs n’ont pas capitalisé sur le jeu de puissance…du moins c’est ce que j’ai vu. Et leur défensive reste à être améliorée. Je n’écouterai pas la partie des Oilers…trop tard pour moi mais je vais sûrement regarder les résultats demain matin.

  55. C’est toujours la meme histoire pour les Leafs. Ils ne sont pas bati pour les séries, surtout la 7ieme partie quand le jeu est tres serré.

    Il leur faut de la profondeur dans le bottom 6.

    Ca sera pire l’an prochain avec les nouveaux contrats, tres peu de cap space pour s’ameliorer.

    Ca fait 18 ans qu’ils n’ont pas gagné une ronde, wow…

  56. S’il y avait un club que je ne voulais pas voir contre les Panthers, c’est bien le Lightning.

    Tampa est dirigé d’une main de maître par Cooper, ils ont le meilleur gardien qui est encore meilleur sous pression en Vasilevskiy et un groupe de vétérans aguerris en Perry, Killorn, Palat pour ne nommer que ceux-là, motivés par les joueurs vedettes Stamkos, Kucherov, Point et Hedman, sans oublier la défensive efficace dans les 3 zones.

    Ce devrait être une série axée sur la vitesse, les montées spectaculaires mais difficile d’en venir à bout des défensives pour les deux clubs.

  57. Lors du match d’hier soir, Toronto avait absolument besoin d’un but afin d’égaliser la marque.

    Or, ils obtiennent un avantage numérique vers le milieu de la 3e période. On se dit : « Voilà, ils vont réussir à marquer ». Mais non ils ne marquent pas.

    Il reste 2 minutes et des poussières au match. Sheldon Keefe retire son gardien de but au profit d’un 6e attaquant. On se dit : « Là, c’est à peu près certain, ils vont réussir à marquer ». Mais non ils ne marquent pas!

    Dans les deux cas, les mêmes deux erreurs de la part du groupe d’entraîneurs de Toronto : (1) envoyer Jason Spezza sur la glace et le placer sur les bords du filet adversaire (même endroit que Tavares); (2) placer Auston Mattews à la pointe droite, soit à quelques 60 pieds du filet.

    C’est Matthews qui aurait dû être prêt du filet et Spezza à la ligne bleue (j’aurais mis T.J. Brodie à la place de Spezza, mais bon). C’est incompréhensible de mettre le meilleur buteur de la NLH à près de 60 pieds du filet adversaire. Quel mauvais « set-up play »!

    Cette année, ce sont les entraîneurs des Leafs qui sont à blâmer pour l’élimination hâtive. L’année passée c’était les joueurs. Mais cette année, franchement, le groupe d’entraîneurs de Toronto a été éclipsé par celui de Tampa.

    Dommage pour les partisans des Leafs et pour Mitch Marner — qui a joué l’un de ses meilleurs matchs.

  58. Je viens de voir le résumé de la partie d’hier entre Toronto et Tampa bay. Honnêtement, j’ai de la difficulté avec le call d’obstruction donné par les arbitre sur le but refusé à Tavares.
    Pas que ce n’est pas une punition, Holl se met volontairement dans le chemin du joueur de Tampa Bay aucun doute la dessus, mais c’est généralement le genre de call que les arbitres en série ne donne pas.
    Alors pourquoi donné la punition hier? Surtout dans un 7 ième match où habituellement les arbitres se ferme encore plus les yeux que d’habitude pour ne pas “influencer” le résultat. Parce que hier les arbitres ont certainement eu une influence sur le résultat de la partie avec ce call.

    Ceci étant dit, les joueurs de Toronto semblent avoir manqué un nombre incroyable de chance de marquer (surtout Tavares et Marner de ce que j’ai pu voir). Alors au finale il n’ont qu’eux à blâmer. Bien hâte de voir si un des gros contrat en attaque va partir cet été et ce que fera la direction durant la saison estivale. Ça risque de brasser à Toronto cet été.

  59. Toutes choses étant égales, c’est avec ton 3ième ou 4ième trios que tu gagnes ces matchs!
    @Keurig
    Ce but refusé à Tavares me laisse un goût amer….les Leafs ont perdu la série au 6ième match….’en séries’ il faut accepter de se salir (et de saigner du) le nez davantage…..qui est le réel leader dans cette équipe : autour de qui les joueurs des Leafs se regroupent-ils?

    PS : Oui, le “curse” de la Coupe Stanley de l’année de l’Expo!

  60. Ça semblera chauvin et bizarre à certains, mais j’aime mieux la position actuelle du CH que celle des Leafs. Par position, j’entends la situation de l’organisation dans son ensemble, incluant la situation salariale et le capital de jeunes actifs du club. Vous me direz que Toronto a déjà ses attaquants élites et une couple de bons défenseurs, mais ça s’arrête là, et à part Morgan Reilly qui a accepté de signer à rabais, les quatre attaquants élites prennent une part beaucoup trop importante de la masse salariale du club.

    De plus, Toronto n’a pratiquement pas de pipeline. Il y a trois quatre espoirs qui ont une chance de percer, alors que le CH en aura au moins vingt après le prochain repêchage. Cette vingtaine de joueurs ne perceront pas tous et certains deviendront des joueurs d’utilité, mais quand même, si Gorton et Hughes sont patients et jouent bien leurs cartes, ce sera une question de temps avant que le CH émerge de son passage difficile actuel.

    Le CH est en position pour construire un alignement équilibré avec une masse salariale équilibrée d’ici trois ans. Pour Toronto, c’est maintenant qu’ils devraient gagner, et ils se cassent le nez à chaque printemps. Ces défaites vont finir par laisser des traces. Probablement que Matthews voudra changer d’organisation et il peut devenir UFA après les deux prochaines saisons. S’il part, le château de carte s’écroulera. Ce club a été bâti pour gagner par l’attaque, et il n’y arrive pas.

  61. Le CH est vraiment face à un choix difficile pour le prochain repêchage. Il doit déterminer si Shane Wright a eu une saison décevante et rebondira l’an prochain et par la suite, ou si on a affaire à un jeune qui plafonne de manière hâtive. Wright n’a vraiment pas connu de bonnes séries cette année avec Kingston. Son club a été éliminé hier et Wright n’a pas particulièrement bien paru.

    https://twitter.com/grantmccagg/status/1525891348171214852

  62. @drakm…je suis d’accord avec vous sur le poste occupé par Matthews à la ligne bleue au lieu d’ètre près du filet. Bizarre de décision des entraîneurs. Je regardais il y a quelques minutes les faits saillants du match Oilers et Kings et le but marqué par McDavid était de toute beauté…il était près du filet, lui.

  63. Bon, après une semaine à entendre et à lire des journalistes réhabiliter la réputation ternie de Wright, voilà qu’arrive McCagg du champs gauche avec une condamnation sans appel, supposément partagée par de nombreux dépisteurs professionnels.

    Difficile pour nous les DG de salon de se prononcer sans avoir eu le privilège de voir jouer régulièrement aucun des prétendants au choix #1. Nous sommes comme des jurés qui doivent se faire une opinion basée uniquement sur les témoignages lus et entendus.

    Pour ceux que ça intéresse, donc à peu près personne, je vous annonce que je retire mon préjugé initial en faveur de Wright et que je prends la cause en délibéré jusqu’au repêchage. J’attends de voir la liste finale de tous les experts.

    Ce qui a entraîné la réouverture du procès, c’est une soit-disant preuve de l’ADN de Wright. Bien qu’il soit toujours identifié comme un joueur complet, Il ne serait pas suffisamment engagé et ne serait dorénavant plus le type de compétiteur capable d’élever son jeu et de transporter son équipe “quand ça compte”.

    Ayant encore en mémoire le fiasco Wickenheiser/Savard, je me dis NOOOON, pas encore la même erreur. Hughes et Gorton ont promis de bâtir une équipe rapide et excitante. Alors, qu’ils assument, qu’ils n’aient pas peur d’aller contre le consensus et qu’ils choisissent le joueur qui cadre le plus dans ce moule. Ce joueur me semble plus être Logan Cooley que Shane Wright. Surtout qu’on a déjà Suzuki comme centre en mesure de jouer sur 200 pieds et que Cooley semble loin d’être nul en défensive.

    Je viens de me commettre de nouveau et je recommence déjà à douter… le #jurycomposédeceuxdontl’opinionneveutriendire continue donc à délibérer.

  64. @Provencal

    Ouais, j’avais lu. Un autre ancien chouchou de Mathias du temps de son blogue. Je dois avouer que je suis ambivalent sur ce que le CH devrait faire avec le premier choix. J’aimerais croire qu’ils peuvent en savoir plus que le commun des mortels sur Shane Wright. Je n’arrive pas a raccommoder l’idée que ce jeune a compté 39 buts en 58 matchs à son année 15 ans en OHL avec sa production cette saison, 32 buts et 94 points en 63 matchs. Ça ne marche pas.

    À 15 ans il a produit comme McDavid au même âge en OHL, tous deux avec le statut de joueur exceptionnel, et là, deux ans plus tard, il produit comme Nick Suzuki. Le CH doit trouver le moyen de comprendre pourquoi il y a cet écart qui rappelle le cas de Joshua Roy et sa saison de 88 points en 42 matchs à 15 ans dans le midget AAA, puis deux années décevantes, et cette année, de retour à presque deux points par match à 18 ans dans le junior majeur.

    Pour Roy on a compris le pourquoi de cet écart. Le CH doit trouver l’explication pour Wright entre sa saison 15 ans et cette année à 17 ans. Il doit y avoir une explication pour ce manque de progression, même si ça reste de bonnes stats. Qui est le vrai Shane Wright et peut-il au moins devenir un Nick Suzuki? Si la réponse est affirmative, je n’ai pas de problème à ce qu’il soit le choix du CH, mais s’il est dans le moule Suzuki, ça veut dire un retour dans le junior la saison prochaine.

  65. Quelle fin de semaine de hockey! 5 matchs #7, 5 matchs serrés, 3 prolongations!

    McDavid qui pourrait bâtir sa légende sur ce 7e match si les Oilers vont loin.

    Oettinger était en feu hier apparemment (je n’ai presque rien vu de ce match). Il me fait penser à un jeune Price par moment.

    Une bataille de Floride + une bataille de l’Alberta en 2e ronde (ceux qui ont conçu le nouveau système de séries doivent se faire des high fives).

    Seule ombre au tableau pour moi: l’arbitrage frustrant par moment, notamment le but refusé à Tavares et celui accordé à Guentzel.

  66. Pour ce qui est de Grant McCagg, je le suis régulièrement sur Twitter et je lisais aussi parfois du temps où il écrivait sur le forum HFBoards. Ce forum est une maison de fou, mais la section sur les prospects est parfois intéressante. Tout ça pour dire que le dit McCagg connaît son hockey, et a des contacts dans le milieu, mais quand il prend une position sur un joueur il a tendance à se retrancher de plus en plus dans cette position. Donc, dans le cas de Wright, il était favorable au jeune, puis ambivalent, et là il va s’enfoncer dans une position anti-Wright. Il avait la même chose avec Kotkaniemi, mais à l’inverse. Il s’est mis quelques mois avant le repêchage à vanter les louanges de KK, et s’est complètement enfoncer dans cette position, sans nuance, tordant toutes les stats possibles pour tenter de bien faire paraître KK et montrer au monde entier qu’il a eu raison dès le départ.

    Rien n’est joué complètement pour Kotkaniemi, il n’a que 21 ans et je pense qu’il a toujours une chance de devenir un bon joueur. Ceci dit, force est de constater que c’est loin d’être un joueur dont la maturation semble bien aller et le fait d’avoir été l’outil de vengeance du proprio des Canes ne fait que rendre les choses plus difficiles pour lui. KK va sentir le poids de son contrat de fou tant qu’il ne jouera pas à la hauteur de celui-ci. Mais pour revenir à McCagg, c’est ça, comme bien des recruteurs de salon, il aime bien aller à contre-courant dans l’espoir de paraître plus perspicace que le consensus quelques années plus tard.

    Pour ce qui est du CH. Ce n’est pas la situation idéale car Timmins est parti et on se retrouve avec Bobrov comme proche conseiller de Gorton, et ce Bobrov s’est trompé trois fois avec Anderson, Kravtsov et Kakko dans le top-10.

  67. Assez drôle de lire les commentaires en provenance des journalistes de Toronto qui appellent à ne pas congédier personne et ne pas échanger un des gros salariés du club. On veut garder le cap en pensant qu’à force d’essayer ça va finir par fonctionner. Un observateur extérieur pourrait dire que c’est persister dans l’erreur, mais pas eux. Ils sont dans le bain et veulent avoir raison.

  68. Pas facile de deviner ce que fera le Canadien cette année pour son premier choix. J’ai encore le douloureux souvenir de Wickenheiser en tête. Mtl l’avait choisi pas seulement pour ses talents de compteur mais aussi pour son gabarit. Ça demeure un mystère pour moi le fait qu’il n’ait pas produit comme espéré. Si je parle de ça c’est à cause de ce finlandais (Slafkovsky) qui est lui aussi disponible à devenir ce premier choix et qui a justement un gabarit imposant à 6’4″…Il a produit dernièrement et c’est ce qui sème le doute en ce qui me concerne. Réalité ou feu de paille? Si c’était une réalité et que Mtl le choisissait et qu’on aurait enfin un centre productif et fort physiquement…hum…mais on ne sait de quoi le futur est fait et c’est ce qui fait la beauté de la chose. Pour finir…je pense que le congédiement de Timmins était de trop. Il a vraiment bien fait son travail lorsqu’on lui en a donné l’occasion.

  69. Pauvre Toronto! Y en a des comme ça qui, peut importe ce qu’ils vont faire, ça finit dans le mur.
    Samedi je portait mon chapeau de fan intégriste du Ch et le résultat de la soirée était plutôt jouissif!!
    « Pauvre Toronto! »? Pffft!!

  70. Slafkovsky est un Slovaque qui joue en Finlande.

    Pour ce qui est de Wright, on ne peut se baser que sur sa performance décevante en séries. Il a à peine 18 ans. Ça demeure jeune au niveau junior. Aussi, comme je l’ai répété, ces ados ont parfois des passages à vide difficilement explicables. Je me souviens de Nick Suzuki au championnat mondial junior en 2018-19. Il avait alors 19 ans et 5 mois, un an plus vieux que Wright actuellement, et Suzuki avait été invisible lors de ce tournoi, un non facteur absolu. Le CH venait de l’acquérir dans la transaction Pacioretty, et je me souviens que tous les commentateurs remettaient en cause l’échange et on répétait que le CH avait accepté Suzuki dans l’échange car Vegas avait refusé de donner Cody Glass.

    Les gens avaient raison d’être inquiets car Suzuki ne ressortait pas du tout du lot, et ce à 19 ans. C’est pourquoi je me garde une gène par rapport à Wright. Cette année, à 17/18 ans, il a produit au même rythme que Suzuki à ses années 17 et 18 ans. McCagg reproche à Wright de ne pas avoir eu l’air assez impliqué en séries cette année, mais Suzuki aussi avait l’air d’un joueur passif au championnat mondial junior. Suzuki, pour une raison inconnue, a débloqué quelques mois plus tard lors des séries de la OHL après avoir été échangé au Storm de Guelph qui avait un club paqueté cette année-là.

    Regardez juste les stats individuelles des joueurs d’Équipe Canada Junior cette année-là. De tous les joueurs de cette équipe, Suzuki est aujourd’hui de loin le meilleur dans la LNH, malgré cela, il était 12e compteur du club. Comme quoi c’est souvent difficile à suivre.

    https://www.eliteprospects.com/team/1618/canada-u20/2018-2019?tab=stats

  71. Je n’ai pas le temps d’épier les espoirs de près, ce qui fait que je n’ai pas vraiment vu jouer aucun des principaux espoirs de l’encan 2022. Comme bien du monde, je m’informe donc en lisant des rapports d’évaluation de soi-disant experts. Je ne me sens donc pas bien placé pour émettre une opinion sur ce que devrait faire le CH avec son 1er choix. Would the Habs be wrong with Wright? Les positions sont très polarisées. À lire certains, il n’y a pas de doute que Wright est le meilleur joueur disponible; pour d’autres, on a l’impression que Wright est plus de trempe d’un Gilbert que d’un Marcel chez la famille Dionne… J’essaie donc de me démêler dans tout ça et en lisant un texte de Corey Pronman, j’ai trouvé des passages qui m’ont aidé à mieux comprendre le contexte actuel. Je vous les partage, des fois que ça vous aiderait aussi :

    The realization and common thought around the industry is that Wright simply lacks the dynamic athleticism and skill elements you typically associate with a No. 1 pick. He’s an excellent player and NHL prospect, but he doesn’t have Nathan MacKinnon’s skating, Patrick Kane’s hands, or Steven Stamkos’ shot. […] Wright is just a very well-rounded player, which admittedly can be boring for a first overall pick.
    Most NHL scouts I’ve discussed Wright with admit they’re not jumping out of their seats for him at the No. 1 pick, but they also admit he would be their pick simply due to the lack of an obvious alternate.
    Wright remains the crown jewel for the team that wins the lottery. At this current moment I have a hard time seeing a team taking someone else like Slafkovsky because it remains close at best between the two and teams will lean to the center if it’s tight. Wright will likely become a very important player for whichever NHL organization picks him. But he’s no sure thing to become a legitimate NHL star or a top scorer in the league.

    En gros, le choix de Wright au tout premier rang n’est pas sexy, mais personne d’autre ne se démarque dans l’ensemble au point de le déloger de là.

    Moi, je le verrais bien faire la paire avec Nick Suzuki sur les 2 premiers trios. Un genre de duo 1A-1B à la Bergeron-Krejci. S’il est aussi responsable qu’on le dit, ça pourrait même laisser un peu plus de jeu à Suzuki à l’attaque.

  72. Je suis comme vous Provencal…je n’ai pas vraiment le temps de suivre les jeunes dans le junior et je n’ose pas trop me prononcer. Je lis un peu mais je ne les regarde pas jouer. Je me fies donc aux différents commentaires ici et là par la lecture d’articles, etc. Merci Opeth pour cette précision du slovaque qui joue en Finlande…ça prouve bien que je ne suis pas vraiment ces jeunes espoirs…lol. C’est surtout sa production énorme lors des Jeux Olympiques qui vient fausser la donne dans son cas. Parfois c’est mieux de jouer “safe” et c’est pourquoi j’irais avec Wright. Tant mieux si ce Juraj Slafkovsky se développe bien mais bon…On dirait bien que le Canadien devra encore se méfier du dicton “qui choisit prend pire”…

  73. Mathias y va d’un bon résumé de la situation de Toronto. Le manque de patience de ce club est encore pire que celui du CH. Le nombre de choix et de prospects donnés pour du court terme est hallucinant. Verhaeghe, Kadri, Durzi, Jarvis, quatre joueurs d’impact perdus et seulement Kerfoot et Muzzin en retour. Ils y a d’autres espoirs perdus par Toronto soit directement ou par des choix de Toronto donnés qui vont émerger dans les années à venir. Ils ont crus que d’avoir Tavares, Matthews, Marner et Nylander leur permettait de faire n’importe quoi avec le reste.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-05-16/embauche-de-john-tavares-en-2018/une-decision-encore-lourde-de-consequences-a-toronto.php

  74. Dans un commentaire précédant aujourd’hui, je disais que le CH aurait 20 espoirs de qualité après le repêchage de cet été. RDS y va d’une analyse et en voit déjà 20, et ce, avant l’ajout des joueurs qui seront repêchés cet été. Sans surprise, Joshua Roy est classé beaucoup trop loin et l’auteur du texte admet d’emblée que ce rang lui a été attribué de façon conservatrice. En d’autres mots, si la LNH en entier ne s’était pas trompée à propos de Roy, il serait classé plus haut, mais l’auteur du classement n’a pas le cran de le classer selon sa production sur la glace.

    https://www.rds.ca/hockey/canadiens/le-bassin-d-espoirs-du-ch-classe-7e-par-le-rds-ca-1.15801103

  75. Avec Wright ou Cooley, le CH sera dans le top 3 ou 5. Un de ces 2 deviendra le meilleur prospect du club.

    Pour Toronto. C’est la faute de Dubas et Tavares le fiasco avec le plafond. Les autres ont suivi le salaire de Tavares.

    Mais sans covid, la plafond aurait été dans les 90M et les Leafs auraient pu ajouter de la profondeur. Ils ont été malchanceux de signer les gros contrat pre-covid versus les autres équipes.

  76. @Laval

    Oui mais ils ont laissé aller Kadri à 4.5 M$ pour ensuite payer Kerfoot 3.5 M$ par année. Ils ont laissé partir le gardien Andersen pour signer Mrazek à 3.8 M$ par année pour trois ans. Ils ont mis Mrazek au ballottage cet hiver et personne ne l’a réclamé. Il coûtera 2.8 M$ sur la masse même si on l’envoie en AHL pour encore deux ans, puis si on le rachète, il y aura aussi un coût, puis leur gardien #1, Campbell deviendra UFA à moins de le prolonger, mais il va demander beaucoup plus que les 1.65 M$ qu’il gagnait cette année. Giordano deviendra lui aussi UFA. Si j’étais Kent Hughes, j’offrirais aux Leafs un échange, Mrazek contre le choix de 1e ronde des Leafs cette année.

  77. @Open
    Article intéressant de rds.ca que vous nous proposé. Quelques petites observations de ma part
    – C’est intéressant de voir le bassin d’espoir du Canadien que RDS nous présente. Surtout si on considère que ce bassin ne tient pas compte de Suzuki, Caufield et Romanov qui ont tous moins de 22 ans et qui jouent déjà tous dans la LNH à temps plein ainsi que du meilleur pointeur du Rocket Raphaël Harvey-Pinard qui risque de se retrouver avec grand club l’année prochaine.

    Évidemment une bonne partie de ces joueurs ne joueront jamais dans la LNH ou y joueront très peu, mais si seulement le tier réussissent à devenir des réguliers dans la LNH et que quelques un deviennent des joueurs de premiers plan ça sera excellent.

    – Vous parlez souvent de masse critique de talent Opeth et bien je crois qu’on peut dire que le Canadien à atteint cette masse au niveau de la défense. Contrairement à l’avant, je trouve qu’avec Romanov, Ghule, Barron, Harris, Mailloux et Struble on a un potentiel très intéressant à la défense qui s’en vient dans les prochaines années. Et j’imagine qu’on peut ajouter à ce lot Xhekaj, Trudeau ainsi que les défenseurs que le CH sélectionnera cette année. Cela permettra au Canadien de créer une belle compétition à l’interne (personne n’a de poste garantie) et cela donnera surtout des munitions au Canadien si l’équipe a besoin de se renforcer à une autre position par voie d’échange .

    – Parlant de défenseur, je n’ai jamais trop compris l’enthousiasme autour de Norlinder. Je trouve que l’auteur le met beaucoup trop haut dans son classement. J’ai toujours trouvé qu’il produisait peu en SHL pour un defenseur dont on dit que son instinct et son jeu offensif sont ces plus grandes qualités. De plus, pour le peu que j’ai vu de lui cette saison dans la LNH et la AHL, il ne m’a vraiment pas impressionné et à même renforcé mon incompréhension vis-à-vis l’étiquette d’espoir de qualité qu’on lui colle. En fait, en toute honnêteté il me fait penser à ces joueurs européens sortie de nul part qui crée un “hype” chez tout le monde, signe un contrat avec une équipe professionnelle en Amérique et retourne en Europe 1 an ou 2 après parce qu’il n’était juste pas de calibre NHL ( style Raphaël Diaz ou Jiri Sekac)

    -Pour Joshua Roy il subsistera toujours un doute à son égard à cause de son rang de sélection tant qu’il n’aura pas atteint la LNH et qu’il n’y s’y sera pas établi. C’est triste, mais la LNH, comme dans bien d’autre domaine, marche par réputation. Roy est un choix de 5ieme et non un choix de 1iere ronde, il continuera donc d’être classé de façon conservatrice dans la majorité des liste d’espoir du Canadien.

    – Finalement, je trouve que le Canadien a beaucoup d’attaquants fait dans le même moule dans sa liste d’espoir. Soit des attaquant de petit gabarit avec un potentiel offensive intéressant ( Caufield, Farrell, Kidney, Simoneau) ou d’attaquant avec un potentiel offensive plus limité mais avec un bon jeu sur 200 pieds/ défensif ( Ylonen, Heinemen, Kapanen). Cependant, je trouve qu’il manque cruellement de gros ailiers méchant style power forward dans ce groupe. Il y a peut-être Luck Tuch dans ce style, mais je n’en voit pas vraiment d’autre.

  78. @keurig

    Vous avez raison, je suis un gars ouvert!! Pour le reste assez d’accord avec vous, en particulier sur Norlinder, à moins d’une progression soudaine, je ne le vois pa avec le CH comme régulier. Ceci dit, vous mentionnez Luke Tuch à la fin et celui-ci n’est même pas dans la liste de RDS. À mon avis ça n’a pas de sens. Tuch est exclu seulement car ses stats ont été décevantes cette année, mais il n’a que 19 ans et ce style de joueur prend plus de temps souvent. De plus, Tuch a obtenu le meilleur différentiel de son club à +10. La saison prochaine sera importante pour lui. Le CH aura besoin de joueurs dans son genre. La liste de RDS exclut aussi des gars comme Harvey-Pinard ou Teasdale car ils ont 23 ans. Ceci dit, avec trois choix dans les 33 premiers qui s’ajouteront, et deux choix de 1e ronde en 2023, Hughes a de quoi travailler.

  79. @Opeth ou Open

    Oups désolé pour l’erreur de frappe (maudit auto correcteur hehe)

  80. @keurig

    Les joueurs au gabarit au-dessus de la moyenne, avec un potentiel offensif et bons sur 200 pieds ne courent pas les rues non plus! 🙂

    Le CH pourrait en repêcher 1 en juin, mais on commence à douter de tout à son sujet…

  81. Pour les Leafs, je trouve encore dommage que le fait d’acquérir la superstar locale débalance tant leur alignement.

    Je veux du sport spectacle, pas du sport comptable.

    M’enfin, c’est le plafond qui nous offre ces séries avec 14/16 équipes imparfaites et des duels qui se rendent presque tous proches de la limite.

  82. Les Leafs ont surpayé sur le marché des joueurs autonomes et ça leur fait très mal. Ça a débuté avec le contrat de 3 ans à 6,25 M$ par année à Marleau. C’était beaucoup trop pour un joueur en fin de carrière. Ils ont essayé d’obtenir Stamkos par la suite, mais il a resigné avec Tampa. L’ajout de Tavares aurait peut-être pu être une bonne chose s’il avait accepté un salaire de 9 M$ par année. Mais comme il n’était pas le meilleur joueur du club et qu’il a signé à 11 M$, ça a fait monter le salaire des autres vedettes. Les Leafs avaient déjà une attaque dévastatrice. Ils n’avaient pas besoin de signer Tavares, encore moins le surpayer. Ils n’avaient qu’à laisser leurs jeunes prendre de la maturité et laisser Matthews devenir le leader. C’est plutôt du côté de la défensive où ils auraient dû investir davantage.

  83. Je ne m’ennuie pas de la période pré-plafond où seulement quelques équipes avaient une vraie chance. Ceci dit, que des clubs comme Tampa aient pu se monter un club champion avec plusieurs contrats à escompte à leurs joueurs vedettes, ça m’embête. J’ignore si c’est à cause de la situation fiscale en Floride, car on a entendu tout et son contraire à ce propos. Si la fiscalité n’y est pour rien, alors le quatuor torontois a préféré l’argent à la victoire. À ce sujet, je reviens toujours à Tom Brady. Ce dernier a presque toujours accepté de gagner quelques millions de moins par année pour aider les chances de son équipe et aujourd’hui le gars est le joueur le plus titré de l’histoire, il est quand même très riche, et il a un contrat de 10 ans qui l’attend comme analyste à la télé après sa carrière où il gagnera plus que ce qu’il gagne actuellement comme joueur.

  84. Je fais ma petite revue du repêchage en lisant ici et là et en scrutant les stats. Je focalise surtout sur les joueurs les plus jeunes de l’année d’éligibilité (15 juin au 15 septembre). Je suis tombé sur un joueur qui semble intéressant, Vinzenz Rohrer, un Autrichien de 17 ans né le 9 septembre 2004. S’il était né une semaine plus tard, il serait éligible seulement l’année prochaine. Il est donc probablement le plus jeune joueur éligible cette année dans le top-100.

    Ce qui est intéressant avec ce jeune, c’est qu’il a traversé l’Atlantique pour venir jouer cette année pour les 67’s d’Ottawa dans la OHL, et Ottawa cette année est le club qui a marqué le moins de buts dans toute la ligue, 199 buts. C’est donc dans ces circonstances que Rohrer a fait ses débuts nord-américains et malgré cela, il a amassé 48 points en 64 matchs et a terminé premier marqueur de son équipe. Roher est frêle à 5’11” et 168 lbs, mais il n’a que 17 ans et il pourra assurément montrer un physique plus imposant à 20-21 ans. Il me fait penser à un Riley Kidney qui jouerait à l’aile, mais il est six mois plus jeune que ne l’était Kidney (né un 25 mars). L’an passé, Kidney a amassé un point par match sur une meilleure équipe. La question à se poser pour un dépisteur est de savoir où en sera Rohrer dans six mois.

    En plus de jouer pour un club faible cette année, Rohrer a dû s’expatrier et s’adapter au jeu nord-américain. Selon ce que j’ai lu à son sujet, il a un QI hockey très élevé et un très bon coup de patin. C’est son physique frêle qui pour le moment le limite, mais le jeune est talentueux. S’il avait six ou huit mois de plus, je le verrais comme un choix à partir de la 4e ronde, mais à cause de sa jeunesse relative, il y a une marge de progression intéressante. En d’autres mots, s’il était né en janvier, au lieu de septembre, ses stats cette année auraient probablement été à un point par match, et si on ajoute un meilleur club, cela aurait pu être 1.2 points par match. Pour rappel, Shane Wright a produit à 1.5 point par match cette année en étant huit mois plus vieux et plus mature physiquement. Je ne compare pas Rohrer à Wright, je donne juste un contexte.

    Les joueurs du type de Rohrer sont souvent sous-estimés car plus jeunes et moins développés physiquement. Il y a donc un rabais qui est offert au club prêt à courir le risque de les repêcher. Rohrer est classé selon le site Elite Prospect entre les rangs 67 et 80. Donc, un choix de début ou milieu de 3e ronde. Le CH aura trois choix bien placés pour le choisir, soit le choix de 2e tour des Oilers (autour de 50-55), son choix de 3e ronde #67, et le choix de 3e ronde de Ducks #76.

    Ce type de choix comporte plus de risque car le joueur est plus jeune. Le temps de maturation sera aussi plus long à cause de l’âge, mais je demeure convaincu qu’il y a un rabais en terme de rang de sélection pour ce type de joueur, en général. Puis pour ceux qui dirait pas un autre petit attaquant, à 5’11”, Rohrer n’est pas grand mais pas petit non plus. Il pourrait toujours gagner un pouce ou deux, puis ce qui compte c’est de frapper juste. Le but du repêchage est de trouver de futurs joueurs de calibre LNH. Après ça, si un club en a trop, ou trop d’en certain type, il n’y a qu’à effectuer des échanges pour équilibre les choses.

    https://thehockeynews.com/news/vinzenz-rohrer-is-making-noise-as-austrias-ohl-scoring-star

  85. @jonathan
    Tres bon commentaire.

    J’avais oublié Marleau. Quelle gaffe de Dubas.
    Ils ont perdu le 13ieme choix overall qui a été Jarvis.

    Dubas a voulu gagner trop vite.

    Le CH n’aura pas le choix de prendre son temps de rebatir en raison des mauvais contrats.

  86. @Laval
    Je crois que c’est Lamoriello qui avait donné ce contrat, mais Dubas était son assistant. Ils se sont emballés après une seule participation aux séries!

  87. @jonathan
    Lamoriello a donné le contrat a Marleau et Dubas l’a échangé et donner le 1er choix.

    Mais c’est vraiment le contrat de Tavares qui a fait le plus mal.

    C’est difficile blamer Nylander, Matthews et Marner de demander un plus petit salaire quand Tavares gagnait autant.

Laisser un commentaire