Le retour à la réalité sera difficile

Le repêchage est terminé. Dans le cas des Canadiens les journalistes et commentateurs ont parlé d’audace et cela a été vu de façon très positive. Peut-être est-ce le sage en moi qui parle, mais l’audace est célébrée quand elle mène à des résultats positifs, et ça on ne le sait que plus tard dans le cas du repêchage, en cas inverse, à terme, l’audacieux reçoit le bonnet d’âne. Ceci dit, même si je fais partie de la faible minorité qui n’est pas convaincue de la totalité des derniers gestes du club, je me dois de laisser la chance au coureur car il y a trop de facteurs dont je suis incertain. Slafkovsky et Dach me semblent des points d’interrogations, des paris, mais j’avoue ne pas les connaître suffisamment pour y aller d’une condamnation ferme de ces décisions. Par exemple, j’étais sûr que Bergevin avait cafouillé dans sa gestion des cas Danault et Gallagher. Je connaissais très bien ces joueurs et il n’y avait pas de doutes dans ma tête, Bergevin avait agi dans ces deux cas à l’inverse du bon sens. Dans le cas de Slafkovsky et Dach, il faudra du temps et un suivi des joueurs pour voir comment tout cela va tourner.

Donc, je vais me garder une petite gêne avant de dénoncer les gestes posés. Ceci dit, si c’est moi qui avait pris les décisions, j’aurais clairement choisi Wright et je n’aurais pas fait la transaction pour Dach. Mais, encore une fois, il se peut que ces décisions soient bonnes. Seul l’avenir le dira, et il se peut qu’au final, Slafkovsky et Wright deviennent tous deux de très bons joueurs de valeur à peu près équivalente. Pour le reste du repêchage, je préfère ma liste à celle du CH. Bien sûr, si Lane Hutson gagne deux ou trois pouces il pourrait être un vol de ce repêchage, car le talent est là. Owen Beck m’apparaît comme un choix sans beaucoup de potentiel élite. Basu et Godin dans leur balado disaient que selon leurs contacts, la plafond de Beck était celui d’un joueur de 3e trio, et pas sûr que ce soit au centre. Ça vaut ce que ça vaut, mais pourquoi prendre un tel joueur en tout début de 2e ronde? Filip Mesar est rapide et habile, il semble y avoir un potentiel offensif, mais pour un Slovaque la petite taille en première ronde n’était pas un problème, alors qu’on a passé sur Jordan Dumais en fin de 3e ronde. Il est moins rapide que Mesar, mais son hockey IQ est supérieur et on parle de deux rondes d’écart. C’est difficile à comprendre de la part d’un club du Québec. Vinzenz Rohrer, lui, était sur ma liste, alors je suis heureux de ce choix. Il est très jeune. C’est donc un pari sur 6 à 12 mois de progression supplémentaire par rapport aux joueurs nés dans la première moitié de l’année d’éligibilité. Cédrik Guindon me semble aussi un bon pari en fin de 4e ronde. 59 points en 68 matchs sur un club faible, mais 34 points à ses 30 derniers matchs. Les autres joueurs choisis me laissent froid. Il y aura peut-être une surprise parmi ceux-ci, on ne sait jamais, mais je n’y compte pas. Pour moi il n’y a que six joueurs avec, à divers degrés, une chance de faire carrière en LNH.

De toute façon, ce repêchage sera jugé en très grande partie sur le choix de Slafkovsky. S’il y a eu erreur majeure sur ce choix, le reste ne compensera pas le déficit, même si certains autres choix tournent plutôt bien. Aussi, si cette organisation est sérieuse, elle doit changer ses dépisteurs au Québec et nommer quelqu’un qui pourra être plus influent. Que le dépisteur suédois du club, qui n’a accumulé que des flops en Vejdemo, Olofsson et Norlinder ait toujours préséance sur les dépisteurs québécois n’a aucun sens. J’aurai la non sélection de Jordan Dumais sur le cœur longtemps car j’ai la conviction que ce jeune va réussir.

J’ai lu et écouté pas mal de commentaires cette semaine autour du repêchage, et il y a plusieurs choses qui me font tiquer. Je dirais que la plus importante est le mythe du “développement”. J’utilise les guillemets car pour moi, cette idée de développement est le plus grand fantasme qui existe dans le monde du hockey. L’idée qu’un club aurait des coachs avec une baguette magique pour tourner des joueurs déficients en joueurs d’impact de la LNH est ridicule. L’idée qu’un club est capable de faire ça et qu’un autre ne le pourrait pas, dans la LNH moderne, avec toutes les ressources qui existent est une vue de l’esprit. Ça n’existe pas dans la réalité.

Tous les clubs offrent un coaching et un encadrement professionnel similaires à ses joueurs. Certains clubs sont certainement un peu meilleurs que d’autres pour une période donnée, mais la différence au final n’est pas significative. Ce n’est pas cela qui fait la différence entre le succès et l’échec d’un joueur. 90% du résultat final dépend du joueur lui-même, de son talent de base, de sa marge de progression inachevée au moment de son repêchage, de sa volonté de réussir, de son engagement et de sa discipline comme athlète. 90% du résultat est dans le joueur au moment de son repêchage, et le 10% restant dépend du coaching et de l’encadrement, mais il n’y a pas de club où cet aspect sera totalement nul.

Donc, cette histoire de développement se joue à la marge, sur le 10% que je dis être extérieur au joueur lui-même. Ça laisse peu de d’espace de manœuvre aux coachs d’un club pour faire une différence. On voit que la possibilité de différence de “développement” par une équipe par rapport à une autre est au mieux marginale. Je donne des pourcentages empiriques, mais pour moi c’est proche de la réalité. Les meilleurs joueurs ne jouent pas ou jouent très peu en AHL. Après leur repêchage, la très grande majorité retournent jouer pour une équipe de calibre inférieur où les coachs ne sont pas ceux de l’équipe de la LNH. Prenez, par exemple, Jordan Harris. Il s’est écoulé quatre années depuis par son repêchage par le CH. Il n’a participé à aucun camp d’entraînement de l’équipe et n’a été coaché que par le personnel de son université. Joshua Roy qui a explosé la saison passée après avoir été repêché par le CH. Allez-vous me dire que c’est le système de “développement” du club qui est la cause de ce retournement spectaculaire de situation? Bien sûr que non, ça vient du joueur en très grande partie et un peu de son encadrement au niveau junior.

Six joueurs repêchés sur onze en 2018 par le club montréalais n’ont pas signé de contrat avec le club, et ce, sans avoir été “développés” par les coachs de l’organisation. Le club a simplement fait le constat que ces jeunes n’avaient pas ce qu’il fallait pour espérer percer un jour dans la LNH. L’idée de tenter de les “développer” était inapplicable. Le talent était simplement insuffisant. Je me répète, cette histoire de “développement” est un fantasme de dépisteurs frustrés qui veulent reporter sur des coachs leurs erreurs de repêchage. Si Slafkovsky n’a pas ce que les bonzes du CH ont vu en lui, ce n’est pas Martin Saint-Louis qui va le sauver, comme Saint-Louis n’a pas sauvé Caufield et Suzuki la saison dernière.

C’est croire que des joueurs de ce calibre sont de petites choses bien fragiles que de penser qu’un coach va faire la différence. Caufield, Saint-Louis ou pas, aurait fini par retrouver le fond du filet. Le jeune était juste pris dans un club en plein marasme qui jouait pour avoir la tête du coach. À mon avis, la crème finit le plus souvent par remonter à la surface, et si elle ne le fait pas, c’est qu’il y avait une faille ailleurs chez l’individu. Une faille qui n’a rien à voir avec son talent de joueur de hockey et sa volonté de réussir. Le seul aspect où je pense qu’une équipe peut avoir un impact négatif sur un joueur, c’est si elle le fait graduer trop vite, et ça n’a rien à voir avec un système de développement, ça dépend de la politique de gestion hockey d’une équipe. Un DG devrait toujours pencher du côté de la prudence avec un jeune joueur. Le faire graduer une année trop tard plutôt qu’une année trop tôt. C’est simple.

Bien sûr, un autre aspect qui peut ralentir la progression vers la LNH d’un jeune joueur est la question de son utilisation par l’équipe et des vraies opportunités qui lui sont données, mais encore là, ce n’est pas une question de “développement” supérieur ou inférieur. Parfois c’est simplement circonstanciel, dépendant de la situation du club, mais généralement, ces joueurs qui sont retardés pour ce genre de raisons vont finir par avoir leur chance pour l’équipe qui les a repêchés, ou pour une autre. Si Kirby Dach réussit à Montréal, il tombera dans ce cas de figure, soit celui d’un joueur talentueux qui avait juste besoin de plus de temps pour s’établir et atteindre son plein potentiel. Les circonstances comptent au hockey comme dans la vie en général, mais les vrais finissent par trouver la bonne occasion et ne la manquent pas.

Tout ça pour dire, que ce qui compte vraiment, c’est le repêchage et que c’est un art qui implique en lui-même un fort taux d’échec. Les journalistes auront beau nous bassiner avec leurs histoires de “développement”, pour moi c’est n’importe quoi. Le succès ou l’échec est déjà inscrit dans chacun de ces joueurs en assumant que chacun aura droit à l’encadrement nécessaire de la part des équipes qui les ont repêchés. La plupart ne signeront jamais de contrat avec ces équipes. Dans les deux à quatre prochaines années, il n’auront pas démontrer mériter un contrat de la LNH. C’est ainsi. Ça se joue au repêchage.

Pour revenir à la réalité des Canadiens, ne vous attendez pas à ce que Slafkovsky ait un grand impact à Montréal cette année. Si j’étais DG, je lui trouverais un club junior en OHL. Slafkovsky a été repêché par les Otters d’Érié, un des pires clubs de la OHL l’an passé. Je demanderais donc à Érié de l’échanger à une équipe aspirante, et il y jouerait une saison entière en espérant le voir dominer offensivement. Ce jeune a besoin de jouer dans une ligue où il pourra accumuler beaucoup de points. Le problème, c’est que ça n’arrivera pas. HuGo ne seront jamais assez audacieux pour poser ce geste. Le CH va encore avoir une mauvaise équipe cette année, Slafkovsky n’a rien à gagner à jouer à Montréal la saison prochaine. Je lui ferais jouer le plus de matchs pré-saison possibles, je lui donnerais peut-être quelques matchs réguliers si il en avait assez montré au camp, puis je l’enverrais dans le junior. Le même plan que je prônais pour Wright. J’essaierais que Slafkovsky et Mesar se retrouvent tous les deux sur la même équipe en OHL. Les droits de Mesar appartiennent aux Rangers de Kitchener.

J’y irais de cette façon car encore une fois la prochaine saison sera difficile à Montréal et je pense que la direction devrait être très claire sur ce point dès le départ et l’envoi de Slafkovsky dans les rangs junior marquerait un grand coup. Ce serait une façon sans équivoque de bien faire comprendre que les Canadiens ne sont pas là pour le court terme. Le club n’agit pas à la façon des Hawks de Chicago, il n’est pas question de stratégie de la terre brûlée, mais la saison prochaine ne sera pas facile et le succès de cette saison ne se comptera pas en nombre de victoires. Ce qui compte sera de donner de l’expérience aux jeunes joueurs tout en maintenant une culture d’équipe basée sur une éthique de travail irréprochable.

Aussi, Martin Saint-Louis aurait intérêt à remettre les pendules à l’heure et à faire comprendre à certains journalistes énervés qu’il n’est pas un alchimiste, qu’il ne transforme pas le plomb en or. Je persiste à croire que la plus grande force de Saint-Louis, c’est sa personnalité. Il semble un très bon communicateur, et aussi un bon motivateur, mais je reste à être convaincu de ses talents de coach et de sa maîtrise d’une façon de jouer pour son club. Tout cela semblait très flou lors de son dernier point de presse l’an dernier, et pour ajouter à cela, il a perdu Luke Richardson. Je vois un danger au niveau du coaching la saison prochaine. Comme je l’ai souvent mentionné, l’an prochain, Saint-Louis sera l’homme en charge dès le départ. Si ça dérape, ce sera lui le pilote, le responsable et il sera pointé du doigt et on lui posera des questions différentes de celles de l’an passé où il agissait plus comme un préposé au nettoyage après sinistre. L’audace va faire connaissance avec la réalité du marché montréalais la saison prochaine, et le réservoir d’indulgences qui était à ras bord depuis l’arrivée de la nouvelle direction va aller en diminuant et les tensions avec les médias et les impatients en augmentant. La lune de miel semble se poursuivre, mais en réalité, elle est terminée. La vraie histoire commence pour HuGo, Saint-Louis et compagnie. Plus ça ira, plus ils auront de compte à rendre.

328 avis sur « Le retour à la réalité sera difficile »

  1. Dans le cas de Dumais, d’ici deux ans il aura amplement prouvé qu’il mérite un contrat LNH. Ce n’est donc pas la raison pour laquelle le CH ne l’a pas choisi. C’est une mauvaise évaluation du jeune, ou le dépisteur suédois qui a encore réussi à vendre sa salade.

  2. Un long texte mais qui valait la peine d’être lu. Je suis en accord avec plusieurs points. Qui sera le meilleur entre Wright ou Slaf est une question à 100,000$ et maintenant que les choix ont été faits on n’y peut grand chose sinon espérer que le CH ne s’est pas trompé. Slafkovsky semble vouloir démontrer que Mtl a bien fait de le choisir, il semble vouloir y aller la pédale dans le tapis (comme on dit en québécois) et peut-être qu’il aura raison. Wright me semblait plus proche du style Suzuki, un centre qui pense et choisit ses options de façon précise et désarmante. C’est ce que j’aimais en lui alors que je ne sais pas grand chose de Slaf pour l’instant. C’est en fait ce que je trouvais de déstabilisant dans ce choix de HuGo. Je ne suis pas un expert et j’ose espérer qu’ils ont bien évalué le jeune. Faut, à lui aussi, lui donner sa chance. Je suis sûr que Wright fera très bien à Seattle. Je suis moins sûr de Slaf à Mtl et une grande partie de cette incertitude est la meute…oui, la meute de journalistes qui vont constamment l’épier, le comparer, lui tomber sur la tomate s’il ne performe pas au niveau de Wright. Ce dernier était un choix populaire et la meute sait comment se nourrir des controverses. Bonne chance aux deux jeunes hommes en fait.

  3. Lane Hutson a perdu sept livres entre le “Combine” et le camp de développement du CH. Au “Combine” il pesait 158 lbs et au camps du CH il est listé à 151 lbs. Les préparateurs physique doivent lui avoir dit de ne pas boire trois litres d’eau avant de monter sur la balance. Qu’ils voulaient avoir son vrai poids. Comme je l’ai mentionné, s’il gagne encore deux ou tois pouces il pourrait être un vol, mais s’il reste à 5’08”, en étant à 151 lbs, il n’a pas la marge pour devenir assez fort. Il n’est pas trapu comme Francis Bouillon, par exemple.

  4. Bouillon pesait près de 200lbs. Ce sont les mensurations d’un joueur de football. Quand il avait eu le temps de se “timer”, il a sûrement sonné plus d’un adversaire.

    Girard, Quinn Hugues. Torey Krug, Brian Rafalski, Theoren Fleury, David Desharnais étaient et sont tous à 170 lbs et plus. Krug à 29

  5. Bogue!

    Krug est le plus gros à 194 lbs. Un vrai petit frigo!

    L’exception a la règle est Johnny Gaudreau : 167 lbs.

    Caufield pèse la même chose.

    Si Hutson réussit à faire carrière dans la LNH, c’est ce qu’il sera : une anomalie, l’exception à la règle.

  6. Aubé-Kubel a été libéré par les Philadelphie parce qu’on le jugeait trop indiscipliné. Il a recol

  7. Donc, Aubé-Kubel a répété le même genre de punitions stupides au Colorado. De plus, Sakic préfère le talent pur. Bref…

    Aubé-Kubel à Montréal? Pezzetta joue déjà le même genre de hockey, incluant l’indiscipline. Sûr que les deux sur la même ligne, ça serait pas mal fatigant de l’autre bord!

    Mais je pense que les dirigeants du CH peuvent paraphraser les ma tante qui aiment les enfants : Ils aiment les joueurs québécois, mais tant que ce sont ceux des autres,
    …….

    Cela dit, sauf erreur, il n’y a aucun repêchage de Timmins où on a vu la moitié des sélections jouer un match dans la LNH. Ce serait une première.
    –+++++

    J’ai été dur sur Mailloux quand il a été choisi. J’imagine qu’on aura droit à sa réhabilitation complète, sinon sa béatification, cette année. Hâte qu’on se concentre juste sur le joueur.
    —-++
    La vraie de vraie honte la saison prochaine sera de perdre un match contre Chicago!
    —+

    Les stats de poids des joueurs proviennent de hockeydb

  8. Pour le développement, je suis d’accord que ça vient en très grande partie du joueur lui-même. Pour développer un joueur, il faut simplement le mettre dans de conditions favorables afin qu’il puisse développer sa confiance. Pour développer sa confiance, il faut obtenir suffisamment de temps de glace et jouer dans une ligue qui correspond au niveau du joueur. On dit que la ligue nationale n’est pas une ligue de développement, donc il ne devrait y avoir que très peu de joueurs qui graduent directement.

    La plus grande décision pour le développement est donc de décider à quel moment le joueur gradue dans la LNH. Pour le reste, les joueurs se développent eux-mêmes avec leurs équipes mineures respectives. La ligue américaine sert surtout pour les joueurs de 3e-4e trio et les gardiens.

    Certains joueurs ont une confiance plus fragile que d’autres, c’est ce que les équipes doivent apprendre à gérer. Au moins, Slafkovsky ne semble pas en manquer! Mais s’il passe 20-30 parties sans marquer, il pourrait commencer à douter.

  9. @jonathan

    La AHL est aussi une bonne ligue pour les défenseurs. Pour ce qui est de la confiance, pour moi, ça fait partie de la force mentale, donc, ça fait partie du joueur dès le repêchage. Il a ça en lui, c’est dans sa personnalité. Bien sûr il faut obtenir des occasions pour gagner en confiance, mais le joueur fort mentalement ne s’écroulera pas si ça ne fonctionne pas dès le départ. Pour Slafkovsky, il faut faire attention à ce que ces jeunes disent et ce qu’ils pourront faire. Car parfois, si un jeune n’a pas le talent et n’arrive pas à accomplir certaines choses, et on dira alors qu’il a perdu confiance. Souvent le dite perte de confiance est le résultat du manque de talent. Le problème pour un jeune joueur, c’est de savoir s’il a en lui le talent pour progresser. Certains l’ont, frappent le mur au début, mais avec la maturation y arrive plus tard et dépassent le mur. D’autres frappent le mur et se rendent compte avec le temps que ce mur est leur limite. La découverte de soi au début de l’âge adulte s’applique à tous les domaines de la vie, le hockey comme le reste. Ceci dit, il y a les paresseux qui auraient ce qu’il faut, mais qui préfère la facilité et le plaisir facile à l’effort. C’est tout cela qu’il faut essayer de détecter chez un jeune de 17/18 ans quand on repêche. Pas étonnant que le taux de succès soit si faible. La ligue compte environ 800 joueurs et on en repêche 230 par année, sans compter les non repêchés qui finissent par atteindre la LNH. C’est pourquoi ce qui compte n’est pas de frapper juste à tout coup, mais d’avoir un taux de succès acceptable sur une longue période.

  10. Bon. Les médias ont finalement parlé avec Logan Mailloux. On ne lui a pas parlé de hockey, juste de vous savez quoi. J’espère que c’est maintenant derrière lui. Il ne pourra pas répéter encore 100,000 fois qu’il regrette ce qu’il a fait, qu’il changerait le passé s’il le pouvait, mais que c’est impossible. Je ne minimise rien, mais à un moment donné, soit ou lui interdit de faire carrière, ou bien on passe à autre chose. J’espère que c’est le cas.

  11. Je viens d’écouter sa conférence de presse et il semble que Mailloux ait travaillé fort sur lui-même, qu’il a fait ce qu’il devait faire afin de passer à autre chose. Je n’aurais pas détesté entendre des questions sur sa condition physique et quand il pourrait rejouer mais bon, il faut croire que ce n’était pas les questions du jour. En espérant que la meute va finir par tourner la page.

  12. @ opeth Kataway

    Maintenant que Mailloux a fait sa conférence et que les journalistes lui ont posé toutes les questions sur l’affaire, ce sera maintenant à son DG de prendre la relève.

    Hughes, à sa prochaine rencontre avec les journalistes, devrait leur dire que maintenant lorsque vous aurez un interview avec Logan Mailloux se sera strictement en ce qui concerne le hockey.

    Comme DG, c’est à lui de protéger son joueur et de mettre des limites aux interrogations des journalistes puisqu’ils ont eu le « privilège » de poser toutes leurs questions qui leur ont passé par la tête concernant l’affaire.

  13. Le marché des joueurs autonomes ouvre demain. Johnny Gaudreau qui a refusé 80 M$ de la part des Flames, ça lève le cœur. Une autre preuve qu’un bon DG doit savoir échanger certains joueurs alors qu’il ne leur reste qu’une année de contrat, bonsoir Price et Gallagher…

    Ceci dit, sans le savoir, Gaudreau vient de faire une faveur aux Flames. Ceux-ci viennent d’éviter de s’embarquer dans un contrat à la Carey Price. Gaudreau aura 29 ans au mois d’août. C’est un très petit joueur misant sur sa rapidité. Je prédis des blessures de plus en plus fréquentes dans son cas. Un parcours à la Paul Byron des deux dernières années, côté blessures, n’est pas impossible. Les Flames devront penser à une réinitialisation car paraît-il que Matthew Tkachuk voudra lui aussi quitter l’été prochain alors qu’il deviendra UFA. Ceci dit, Gaudreau et Tkachuk libéreront de l’espace salarial.

  14. D’accord avec vous Opeth en ce qui concerne le travail de Hughes sur Mailloux. Je suis encore perplexe par contre. Les gens de la télé voudront encore lui faire passer le test du direct lors d’un match de hockey…s’il endosse l’uniforme du CH un jour. À moins que Hughes refuse d’embarquer dans un tel contexte et dicte sa loi. Si c’est le cas, je lui lèverai mon chapeau. J’ai encore des doutes…même si je comprends très bien votre lecture de la situation.

  15. Refuser 80 millions (en dollars US)…c’est de la pure folie. Je souhaite aux Flames de lui botter le derrière et de le laisser se démerder ailleurs.

  16. Gaudreau ira chercher du 7 an a 10M par année. Il perdra un peu d’argent mais ce n’est pas tout dans la vie quand tu es deja multimillionnaire.

    J’aurais fait la meme chose, les Flames seront sur une pente descendante sous peu.
    Et ce n’est pas la plus belle ville a habiter.

    Tkachuk va aussi quitter l’an prochain, ca sera une reconstruction / reset sous peu.

  17. Concernant Gaudreau, peut-être que le style de ¨coaching¨ à la Sutter ne fait pas son affaire, même s’il a connu une très bonne saison sous ses ordres…
    Ceci étant dit, voilà notre chance de refiler Gallagher. Il pourrait rejoindre son bon ami Lucic.
    Je crois que le style ¨Sutter¨ lui conviendrait à merveille.
    De plus, Calgary n’aura pas le choix de remplir des chandails, c’est triste, mais c’est la dure réalité du hockey dans les plus petits marchés au Canada.

  18. Capfriendly a un calculateur de revenu net (il détaille leur méthode de calcul, mais j’imagine qu’il reste quelques variables non considérées – coût de la vie, créativité fiscale…):

    https://fr.capfriendly.com/income-tax-calculator/10000000/flames

    À 10M brut par année, un joueur peut faire
    – 5.9M net dans le sud des States
    – 5.5M dans les états du milieu
    – 5.2M dans l’Ouest Canadien et dans l’état de New York
    – 4.7M en Ontario, à Montréal ou en Californie.

    La rumeur veut que Gaudreau aille dans le coin de New York donc l’argent devrait être similaire à Calgary mais avec une année en moins.

  19. Johnny Gaudreau est un américain du New Jersey et il a joué 9 ans à Calgary. Pour un américain, nous devrions plutôt lui lever notre chapeau pour avoir mit sur la mappe Calgary.

    Il veut juste retourner chez lui.

  20. @JYP

    Oh, c’est vrai que ça fait un trou à l’aile à Calgary…

    Après s’être fait fait larguer par un Américain, ça prendrait un rebound avec un bon cowboy local! Une histoire classique.

  21. Pour Gaudreau, ce serait pour des raisons familiales qu’il a quitté. Il devrait signer avec une équipe du nord-est américain.

    Je suis surpris du contrat de Malkin en comparaison à celui de Letang. Peut-être a-t-on fait comprendre à Malkin que les attaquants ont normalement moins de longévité que les défenseurs dans la LNH?

  22. Les Oilers ont signé un contrat très raisonnable avec Evander Kane. Ils pourraient également signer Jack Campbell. Ce serait une très bonne nouvelle pour eux.

  23. Campbell est quand même un gardien somme toute moyen. Il a eu un départ extraordinaire avec Toronto, mais c’était plus difficile ensuite.

    À 30 ans, il n’a joué que 142 matchs dans la ligue (dont 49 l’année dernière, un sommet).

    À part les gardiens d’élite, difficile d’avoir confiance à un gardien sur le long terme.

    Petry serait un plan B pour les Hurricanes si ils ne peuvent signer Klinberg ou acquérir Burns.

  24. Aussi, il me semble que, cette année en particulier, on a beaucoup d’information sur qui va signer où avant l’ouverture du marché.

    Sur leur podcast, Friedman et Marek disent tout le temps qu’ils n’accusent personne de rien d’illégal, mais que Letang aurait reçu 4×9 de certaines équipes, que Kuemper s’en va à Washington pour 5×5.5, etc…

    Personnellement, ça me dérange pas vraiment que des discussions “illégales” aient lieu, mais si arrive de toutes façons, il faudrait peut-être réviser le processus. Pourquoi a-t-on aboli la période de courtisage pré-ouverture?

    Au soccer, les joueurs en fin de contrat discutent avec d’autres équipes pendant la saison.

  25. @fou_de_lile
    Je suis d’accord que Campbell n’est pas un gardien incroyable, mais ça devrait tout de même être beaucoup mieux que Koskinen et un Mike Smith de 40 ans.

  26. Trevor Timmins vient de se trouver un nouvel emploi avec Colombus. Il ne sera toutefois pas recruteur en chef.

  27. D’accord pour Edmonton, Campbell c’est beaucoup mieux.

    Mais ils leur manquent toujours de la profondeur. Ils ont tres peu de cap space.

    Nurse va couter 9.25M, c’est beaucoup trop.

  28. Brent Burns à Caroline. Donc une ville de moins où se débarrasser de Petry.
    Si le CH peut s’en départir, ce sera une bonne journée juste pour cette raison.

  29. @john
    Je pense qu’on sera pris avec Petry.
    Mais si le retour est faible, aussi bien de le garder. Sa valeur pourra que monter cette saison.
    Les dgs sont plus fou a la date limite des échanges. Ex. Chiarot pour un 1er choix, 4ieme choix et prospect.

  30. Au sujet de la dernière acquisition du CH, Madison Bowey, LePoint aurait déclaré qu’il savait jouer de la bonne façon!

  31. Laval, oui, vous avez probablement raison à propos de Petry. Peut-être que ça va lui donner une dose d’humilité: «On a beaucoup essayé de t’échanger, mais personne ne te voulait.»

    Là on apprend que Marchment vient de signer avec Dallas. Une autre ville de moins pour Petry.

  32. La comparaison de Burns avec Petry est boîteuse. Petry est deux ans et demi plus jeune et gagne 1.5 M$ de moins par année. Le CH n’est pas pressé. Hughes n’a qu’à attendre. Si un club est prêt à faire une bonne offre, tu l’échanges, sinon tu attends. À un moment donné un club va être prêt à payer un prix raisonnable en prenant la totalité du salaire.

  33. Les Sharks ont retenu 33% du salaire de Burns. C’est sans doute pour cette raison que les Hurricanes l’ont choisi. Je ne crois pas que Hughes soit prêt à retenir du salaire sur le contrat de Petry pour l’instant. À moins bien sûr d’obtenir un retour incroyable.

  34. Pour compenser la perte de Giroux et Marchment, les Panthers ont signé White et Cousins…..misère……

  35. Je regarde la situation salariale du CH, et Hughes a les mains liées, et c’est parfait ainsi. Même si le jovialiste poussait pour qu’il bouge à court terme, il ne peut pas faire grand chose. Dans un monde idéal, Carey Price revient au jeu et semble OK. Un club perd son gardien #1 et HuGo échange Allen. Ensuite Price se blesse pour de bon et s’en va sur le LTIR pour de bon. Son contrat sort donc de la masse du club pour toujours. À la date limite HuGo échangent Drouin, Dadonov et Byron pour ce qui peut être obtenu. Dvorak, Anderson, Edmundson seraient disponibles, mais seulement si une excellente offre était faite. Sinon, HuGo peuvent attendre au prochain repêchage. Ça laisse Gallagher, Armia et Savard comme joueurs impossibles à échanger, donc, 13.4 M$ de bois mort pour encore trois ans, à moins de rachats ou d’une saison surprenante d’un de ces joueurs qui ferait augmenter sa valeur. Je ne vois pas l’intérêt d’acquérir Pierre-Luc Dubois. Les Jets vont demander au CH de surpayer.

  36. Calgary a besoin d’ailier droit, et ça devient pressant, Le CH en a pas mal de disponibles…
    Si la démarche fonctionne avec Calgary (Gallagher pour Pelletier), j’échangerais Kirby Dach et Drouin à Winnipeg pour Dubois.
    C’est triste à dire, mais l’équipe est meilleure sans Drouin, cherchez l’erreur…
    Personnellement, je me trouve pas mal bon comme gérant d’estrade… Héhéhé !

  37. Max Pacioretty échangé encore une fois. Cette fois-ci en Caroline contre des considérations futures.

  38. Je ne comprends pas la direction des Canes. Ils laissent partir des joueurs plus jeunes pour des joueurs plus agés et souvent blessés pour plus ou moins le meme salaire.

  39. @ JYP

    Je ne crois pas que les Jets prendraient Dach et Drouin, ni un ni l’autre, n’ont réussi à atteindre la moitié de leur potentiel.

    Pour Dubois, ils vont demander rien de moins que Suzuki.

  40. Tampa Bay y est pas allé de main morte avec les extension à Cirelli, Cernak et Sergachev (8 x 8.5!).

    7.5M de plus à partir de la saison prochaine pour les mêmes joueurs.

    Ils paient déjà 3M de plus cette année pour Point.

    Ça va être difficile d’avoir le meilleur 3e trio et la meilleure 3e paire de la ligue maintenant.

  41. Je regardais une vidéo de Lane Hutson ce matin et surtout sa mobilité. Je pense qu’il serait un poison dans les séquences à 3 contre 3. Même si son adversaire est beaucoup plus grand que lui, il réussit à le décontenancer par ses feintes très compactes. Il peut jouer dans l’espace d’une cabine téléphonique…lol…alors que son rival a besoin de beaucoup plus d’espace pour essayer de le contrer. Si seulement il pouvais ajouter quelques pouces et un peu de poids à sa charpente, je pense qu’on a tout un joueur de hockey avec un QI élevé.

  42. @opeth

    Concernant le bois mort, je suis de votre avis qu’il est impossible de les échanger à l’exception de Savard. Je crois qu’il peut toujours avoir une certaine valeur/utilité pour l’équipe. La saison passé a été difficile mais pas juste pour lui mais tous les défenseur de l’équipe.

    Je lui laisserais encore une chance et je crois qu’il peut-être un bon mentor pour une jeune défensive.

    Je serais très étonné que le canadien échange Allen, même avec un Price en santé. Je ne serais pas contre qu’il resigne à Montréal pour 2/2.5 par année. Il peux faire un bon tandem avec un jeune (Primeau/Montembeault) pour le long terme ou le temps que Primeau soit vraiment prêt.

    Je suis content de l’absence de mouvement de HuGo, l’échange de Paciorrety montre bien que le cap salarial est devenu un des facteurs les plus important de la LNH.

  43. Avec l’ajout de Gaudreau, je suis curieux de voir ce que Columbus va faire avec Laine. Ils n’ont présentement pas l’espace nécessaire sous le cap pour le payer. J’ai l’impression qu’ils vont tenter de l’échanger.

  44. @Rexterras De mémoire le joueurs doit jouer pour brûler une année d’entente

    Concernant David Savard le jugement est sévère de le mettre dans le bois mort Après un début de saison catasrophique il jouait beaucoup mieux après les fêtes et sa prend quand même de bons vétérans pour encadrer les jeunes et Savard semble être un bon individu à ce niveau et son salaire est pas si mal quand même et son contrat pas trop long non plus

  45. Quand j’ai appris la transaction qui permettait au CH d’acquérir Kirby Dach, j’étais enthousiaste. Je le connaissais comme un troisième choix au repêchage de 2019, un gros joueur de centre et le capitaine de l’équipe junior nationale avant de se blesser gravement, en somme un top prospect. Mais je me rends compte que c’était une connaissance très superficielle. Depuis, des informations et commentaires plus précis me font déchanter.

    Selon Snake, Dach a été choisi trop rapidement en 2019. Il le listait personnellement septième ou huitième.

    Dach a été un des plus mauvais joueurs de centre lors des mises en jeu l’an dernier.

    Il est gros, mais des observateurs soulignent qu’il joue «petit», il ne se sert pas vraiment de son corps.

    Son coup de patin est correct sans plus. Il a de la difficulté à accélérer rapidement.

    Il a de la difficulté à scorer, il manque des buts qui auraient dû être faciles. Certains l’ont comparé à Lehkonen à cet égard.

    Ses statistiques n’ont jamais été fameuses. À sa dernière année dans la ligue de l’Ouest, 25 buts et 48 passes pour 73 points en 62 matchs. Pas mauvais mais pas renversant non plus.

    Se peut-il qu’il ait toujours été surestimé et que les Hawks qui le connaissent bien l’ont réalisé et agi en conséquence?

  46. Par bois mort, je parlais de joueurs inéchangeables sans retenir de salaire. Des trois, Savard est clairement celui qui a encore la meilleure contribution.

  47. @JohnGalt
    J’ai eu la même réaction en voyant les statistiques de Dach. Je vois mal comment un joueur qui fait à peine plus d’un point par match dans le junior peut devenir une vedette offensive dans la LNH. Espérons qu’il surprenne!

  48. @opeth
    En regardant les stats de Getzlaf, on peut voir qu’il a eu une saison junior d’un peu plus de 1.5 points par match avant d’avoir une saison plus ordinaire à sa dernière année junior. Il a aussi eu une excellente 1ère saison dans la LNH. Ce serait bien que Dach devienne un joueur comme Getzlaf, mais il est en retard pour l’instant.

  49. @jonathan

    Je viens d’aller voir la fiche de Getzlaf, à son année de repêchage c’était un point par match, un peu moins que Dach, sauf que contrairement à Dach, Getzlaf a joué deux autres saisons junior, et à 19 ans il était aussi à un point par match. L’anomalie c’est sa saison 18 ans, mais pour Dach on ne le saura jamais, on l’a fait graduer à 18 ans. Une erreur claire que le CH va commettre avec Slafkovsky.

    Certains semblent incapables d’apprendre même si on dit vouloir se fier aux stats avancées. Les stats avancées disaient de repêcher Wright on a choisi Slafkovsky et le gros bon sens dit de l’envoyer dans le junior, mais pour plaire à tout le monde et sembler cohérent on va le garder en LNH à 18 ans sous prétexte qu’il est grand et fort pour son âge.

  50. Opeth On dirait bien que le marketing est beaucoup plus pesant que le réalisme et la gestion correcte des actifs!

  51. @rex
    Tu as raison. Vendre des billets est plus important que le gros bons sens.

    A 18 ans, le joueur joue rarement un role important. Il brule un année de ECL pour rien.

    Dans 3 ans, il sera RFA et coutera tres cher.

  52. Personnellement, j’aimerais mieux que Slafkovsky brûle la ligue américaine cette année au lieu de brûler une année ELC. Ça serait beaucoup plus profitable pour tout le monde de cette façon. Le seul avantage que je vois d’amener un jeune très tôt dans la ligue, c’est qu’après ses 3 premières années, on peut lui offrir un contrat de 8 ans à un prix raisonnable si le joueur a des statistiques modestes. Mais ça reste quand même plus risqué comme approche puisqu’on ne connaît pas encore totalement le potentiel du joueur à 21 ans. Et on perd aussi une année de contrat à très bas salaire.

  53. Ne pas oublier que les hauts choix au repêchage ont souvent accès à des bonus à la performance qui peuvent rajouter jusqu’à 3.5M à leur cap hit. Les boni atteints sont pris sur le cap de l’année suivante si je ne m’abuse.

    https://puckpedia.com/salary-cap/entry-level-performance-bonuses

    Slafkovsky a accès à tous les boni (a contrario, Filip Mesar, n’a pas les boni à la performance dans son contrat). Kotkaniemi avait les bonus aussi.

    C’est quand même peu réaliste de penser qu’il finirait parmi le top 10 des attaquants de la ligue d’ici 3 ans donc son bonus devrait être limité à moins de 1M.

    Nemec (2) et Wright (4) ont aussi accès à presque toute l’enveloppe de bonus. Jiricek (6), Kasper (8) et Mateychuk (12) ont accès à une somme limitée.

  54. @opeth
    Alors idéalement, il faudrait qu’il joue dans le junior canadien. Malheureusement, ça n’arrivera fort probablement pas.

  55. Pensez-vous vraiment que les Habs, qui ont été « à contre courant », en choisissant Slafkovsky qu’ils vont soit l’envoyer dans le junior ou l’AHL!

    Le premier choix au repêchage se doit d’avoir tous les outils pour commencer la saison avec le gros club et dans des conditions idéals, donc jouer avec Suzuki et Caufield.

  56. Radulov et Mamin retournent en KHL!! Ils ne savent pas que Putin a élargi sa loi pour enrôler des civils dans son armée!?

    À moins qu’ils ont une assurance de leur club respectif qu’ils seront exemptés du service obligatoire. Est-ce vraiment fiable!?

    Fedotov a été envoyé de force dans le Grand Nord pour y faire son service m8litaire. C’est vrai que lui, il voulait venir en Amérique pour jouer avec les Flyers ou sa filiale.

  57. Owen Power, 1er choix au total l’an passé a n’a pas commencé dans la LNH. Ce n’est pas un dogme de faire commencer un premier choix dans la LNH. Plusieurs auraient eu intérêt à jouer une année de plus dans un calibre inférieur.

    Pour ce qui est de Radulov, Poutine n’a pas encore instauré la conscription. Il recrute des volontaires en offrant des plus hauts salaires et avantages, comme de plus grosse primes à la famille si le gars se fait tuer. Il recrutes des hommes jusqu’à 50 ans. IIl veut vraiment éviter la conscription car là il devrait avouer que ça va très mal et que c’est une vraie guerre. Pendant ce temps il continue de tuer des civils. Quel boucher.

  58. Owen Power n’a peut-être pas commencer dans la LNH mais il a bruler sa première année de contrat car il a joué plus que 10 match a la fin de sa saison, le résultat est le même, sauf moins d’expérience lnh

  59. Je suis curieux, pourquoi Fedotov a été forcé de faire son service militaire et les autres jeunes Russes ont des laissez passer?

  60. Jeff Petry + Ryan Poehling échangés à Pittsburgh pour Mike Matheson et un choix de 4e ronde en 2023.

    Voici ce que j’avais écrit sur ce blogue le 11 février 2021:

    J’avais écrit quelques fois l’an passé à propos de Mike Matheson, alors avec les Panthers. Je voyais dans ce défenseur des similarités avec Jeff Petry avant son échange à Montréal. Le Journal de Montréal a publié un article sur Matheson et les efforts investis par sa nouvelle équipe, les Pingouins de Pittsburgh pour arriver à faire véritablement éclore ce joueur talentueux mais inconstant. L’intérêt des Pens et le risque qu’ils ont couru en acceptant de prendre la totalité de son long et imposant contrat me montre que je n’étais pas le seul à être intrigué par le potentiel non réalisé de ce joueur. Pourra-t-il imiter Jeff Petry et éclore passé la mi-vingtaine? Ça reste une histoire à suivre.

    https://www.journaldemontreal.com/2021/02/07/mike-matheson-lambitieux-projet-des-penguins

  61. Un autre message de ma part en août 2020 où j’étais intrigué par son potentiel et je le comparais à Petry.

    J’ai parlé l’hiver passé du fait que le CH devrait peut-être s’intéresser à Mike Matheson, le défenseur des Panthères de la Floride. Celui-ci vient de connaître une série catastrophique pour le club floridien, tellement qu’il a été rayé de l’alignement pour le dernier match où son club a été éliminé. Maintenant, plusieurs disent qu’il a joué son dernier match pour la Floride. Le problème c’est que Matheson possède un contrat à long terme encore valide pour six ans à 4.875 M$ d’impact sur la masse. Un contrat déséquilibré vers la fin où il touchera 6.5 M$ de salaire réel lors des trois dernières années. Alors qui voudra acquérir ce joueur en difficulté avec un tel contrat à un moment où le plafond va être gelé pour trois ans? Y aurait-il là une occasion pour le CH?

    Je pose la question car l’hiver passé je voyais un parallèle possible entre Matheson et Jeff Petry. Deux défenseurs très mobiles, de bons gabarits et avec un certain potentiel offensif, mais pris dans de mauvaises organisations. Faites la comparaison entre les stats de Matheson en Floride et celles de Petry à Edmonton et vous verrez que les chiffres de Matheson paraissent mieux que ceux de Petry.

    Aussi, les Panthères avaient une haute évaluation du talent de Matheson pour lui accorder un tel contrat. Il y a donc un mystère dans cette histoire. Il y a quelque chose qui cloche. Je n’ai pas assez vu jouer Matheson pour porter un jugement fiable sur le joueur. Ceci dit, en regardant les stats de Petry à Edmonton, on peut se demander pourquoi le CH est allé le chercher. Une chose est sûre, ils ont vu quelque chose et ont eu raison de la faire. Petry a beaucoup progressé après son transfert à Montréal. Je me demande juste si Matheson ne pourrait pas être un joueur similaire. En plus c’est un gaucher. C’est aussi un gars de Pointe-Claire, dans l’ouest de l’île de Montréal. Peut-être que de se rapprocher de chez lui pourrait l’aider. La pression et l’atmosphère de hockey aident certains joueurs.

    Je ne dis pas que le CH devrait aller le chercher. Je dis juste que c’est un cas intriguant et qu’il pourrait peut-être se retrouver sur le marché à des conditions attrayantes pour l’acquéreur. Floride pourrait garder du salaire, ou prendre un mauvais contrat ou accepter un retour moindre dans un éventuel échange. La clé bien sûr dépend de l’évaluation que les dépisteurs professionnels du CH font de Matheson, en plus de savoir si il y a des raisons hors glace qui peuvent affecter son jeu. La question est de savoir si il est plus proche d’un Petry que d’un Nathan Beaulieu ou un Mike Reilly, deux autres défenseurs mobiles et de bon gabarit qu’on a vu passer à Montréal et qui n’ont pas réussi à atteindre le potentiel que certains avaient vu en eux.

  62. Le Ch a démissionné sur Poehling. Bizarre. Matheson est un gaucher. J’ignore s’il peut jouer à droite. Le CH sauve 1.625 M$ sur la masse. Matheson est sous contrat pour encore quatre années.

  63. Je ne sais pas si l’organisation a démissionné sur Poehling ou si plutôt il était l’incitatif pour que Pittsburgh accepte de prendre un défenseur plus vieux et plus cher payé en Petry? De la même façon que Romanov a servi à aller chercher Dach.

  64. Pour ma part il s’agit d’un très mauvais échange du CH. Tant qu’à donner notre meilleur défenseur et un espoir potable au centre pour un 3-4 défenseur surpayé, j’aurai préfère qu’on garde Petry et qu’on essais de maximiser sa valeur à la date limite des échanges cette année ou l’année prochaine. Pas mal certain qu’on aurait réussi à avoir plus que ce que le CH a obtenu.

    Jusqu’à maintenant je ne suis pas très impressionné par la nouvelle direction. On a donner un de nos bon jeune défenseur qui avait déjà prouvé être au minimum top 4 dans la nhl avec encore le potentiel de devenir un joueur régulier sur une première paire à la défense pour un gros point d’interrogation au centre et maintenant cet échange.

  65. Je pense que Poehling a encore le potentiel d’un très bon joueur.
    À mon avis, un peu plus de Grrr dans son jeu l’aiderait.

  66. Avec le départ de Petry, l’arrivée de Matheson et la signature de Pitlick, ne reste plus que $1,248,334 de libre sous le plafond de la masse salariale. Reste toujours à signer Dach et Montembeault. Pas mal convaincu que chacun va gagner plus que ce qui reste de place disponible sous le plafond. Et ça c’est sans compter les possibles bonus de Slafkovsky.

    D’ailleurs est-ce qu’on a des nouvelles à savoir si Montembeault va aller devant l’arbitre, si on a l’intention de le signer?

    À moins d’autres transactions, je serais surpris que Price joue en octobre, voire de l’année.

  67. Dommage pour Poehling…je croyais encore à son développement. Je pense que Mtl a surpayé dans cet échange. Ou bien, Pittsburg a bien négocié.

  68. La nouvelle direction nous l’a dit dès le départ, ils sont obsédés par la vitesse, surtout en défense. Matheson est un défenseur très mobile, pas pour rien que je le comparais à Petry. Au final c’est Matheson qui remplace Romanov, Dach remplace Poehling, et il y a un trou pour Petry, à moins que Barron soit prêt à combler ce trou dans le contexte d’une saison d’apprentissage où le club est destiné à perdre. À mon avis ça devrait ressembler à ceci à la défense:

    Edmundson-Barron
    Matheson-Savard
    Guhle/Harris-Wideman

  69. Pour revenir à ma comparaison Petry/Matheson. L’an passé, à 27/28 ans, Matheson a produit à un rythme de 35 points par 82 matchs. Au même âge, Petry a produit à un rythme de 23 points en 82 matchs. À noter que Petry n’a brisé la marque des 40 points qu’à 30/31 ans. Matheson est donc en avance sur lui, mais Poehling était en avance sur Danault au niveau de la production au même âge et on vient de le laisser partir à 23 ans. Difficile à suivre.

  70. Depuis 2 ans, Petry veut partir pour aller aux USA ( famille ) et je crois que Hughes lui a fait une faveur pour service rendu.

    Tant qu’à garder un joueur mécontent, aussi bien avoir un défenseur québécois qui a du potentiel bien caché qui ne demande qu’à éclore.

  71. Je reviens un tout petit peu sur mon commentaire et même si je suis déçu du départ de Poehling, il reste que Matheson est plus jeune que Petry. Le choix au repêchage n’est pas aussi élevé que l’a été Poehling mais il semble que le repêchage de l’an prochain sera de qualité supérieure. Le Canadien commence donc à avoir plusieurs choix pour l’an prochain et ça peut toujours servir pour avancer ou piger la bonne carte. On ne sait jamais.

  72. Pour l’échange, c’est aussi une question d’image pour le club.

    Le message peut se passer dans la NHL que le CH ne traite pas bien ses joueurs qui désirent un échange.
    Les futurs UFA vont y penser deux fois avant de signer a Montreal (avec Hugues comme dg).

    Aucun salaire n’a été retenue ce qui est important pour les autres mauvais contrats du club a se débarasser. Je suis sure que Poehling était un must pour prendre Petry,

    Poehling sembre devenir un joueur bottom 6, ca sera facile le remplacer.

  73. Se souvenir de Zach Kassian qui arrache la tête de Montembeau et voir Poehling regarder ailleurs ainsi que Petry retourner directement au banc.
    Perso, bon débarras.

  74. Il semble que Hughes est entrain de régler tous les petits embarras que le CH a connu l’an passé.

    Je me demande ou va être échangé Drouin.

  75. Je lis pas mal de choses depuis le repêchage et ça trippe pas mal fort sur Lane Hutson, le très petit défenseur repêché en fin de 2e ronde par le CH. Il dit que ses os ont 17 ans et que son âge biologiques est 18 ans. Son frère de 20 ans, Quinn qui jouera avec lui en NCAA aurait grandi sur le tard lui aussi et mesure aujourd’hui 5’11”. Si Hutson gagne 2 ou 3 pouces et peut atteindre 175-180 lbs à 21 ans, c’est sûr que ce pari risque de bien tourner car le jeune a clairement du talent, mais à 5″08 et 150 lbs, si sa croissance est terminée, il sera très limité au niveau de la LNH. Un match des séries n’est pas du jeu simulé sans contact réel au camp de perfectionnement du club. Donc, au lieu de s’énerver comme plusieurs le font, on devrait juste dire que c’est un pari, un pari sur le fait qu’il peut encore croître.

  76. Ce qui m’a le plus surpris dans le jeu de Hutson est sa façon de se faufiler entre les joueurs et que ceux-ci ne semblent pas avoir le temps de réaction qu’il faut pour le contrer. Vrai qu’il est petit par contre. Dans la LNH, certains sauront lire son jeu et, à moins qu’il soit totalement imprévisible, ils s’habitueront à ses feintes. Il me semble un joueur d’instinct et ce n’est pas toujours ce que les entraîneurs veulent. Ils interprètent le tout comme une étincelle et cherchent à mieux “structurer” la façon de jouer d’un tel athlète. Lafleur se moquait des directives de Scotty Bowman…pas sûr que ça fonctionnerait aujourd’hui. On ne laisse pas trop de créativité aux joueurs. On les robotise pas mal.

  77. Cet hiver quand j’analysais le pool de joueurs du CH, alignement LNH et pipeline, je trouvais que la défensive était en meilleure posture que l’attaque. Avec le dernier repêchage et les transactions de HuGo, en assumant que ces décisions étaient bonnes, le portrait a changé. Bien sûr, cette façon de voir assume que Slafkovsky et Dach deviendront des attaquants top-6. On est passé de seulement Suzuki Caufield comme attaquant top-6 à Suzuki, Caudield, Dach et Slafkovsky. Bien sûr, ce quatuor ne serra pas à maturité cette année, mais si les ajouts de Slaf et Dach ont été de bonnes décisions, ça veut dire que quatre des six postes d’attaquants top-6 sont avec l’organisation, dont deux centres, ce qui est essentiel. Il reste donc à en trouver deux, idéalement trois pour plus de profondeur.

    Comme candidat dans le pipeline actuel, il y a Roy, Farrell, Kidney, Tuch, Mesar et Mysak. Seul Tuch a un grand gabarit, les autres sont entre 5’09” et 6’00”. Dans le cas de Tuch, cette année sera importante pour évaluer son potentiel réel. Parfois avec les plus gros joueurs, ça prend plus de temps et c’est moins spectaculaire tôt dans le processus. Si on regarde Colorado cette année, le top-6 était MacKinnon (6’00”), Rantanen (6,04″), Landeskog (6’01”), Burakovsky (6’03”), Kadri (6’00”) et Nichushkin (6’04”). Donc, aucun joueur sous les 6’00” et trois gros et grands. Ceci dit, Tampa Bay l’année d’avant était moins gros Point (5’10”), Palat (6’00”), Kucherov, (5’11”), Gourde (5’09”), Stamkos (6’01”), Killorn (6’01).

  78. La transaction de petry est bonne pour petry et pour ceux qui n’aiment pas la chicane.
    Très peur de tout ce qui circule concernant Dubois soit vrai (1 er choix floride,Harris anderson entendu aussi dach)
    Le Canadien ne sera pas compétitif avant 2ans pourquoi donner pour lui
    Pourquoi pas attendre 2 ans qu’il soit libre comme l’air?
    Vraiment si on donne des choix ou jeunesse pour lui c’est pour vendre des tickets et faire de l’argent tout de suite au lieu de faire une vraie reconstruction et ça c’est désolant!

  79. Si Dubois vient à Montréal, est-ce que le CH réussi à sauter des étapes dans la bonne direction pour sa reconstruction ou s’il brûle des étapes avec des joueurs qui ne sont pas encore prêts?

    Dubois serait un bon coup de marketing pour plusieurs partisans mais on avance ou on recule?

    Faire les séries, à tout prix, semble encore très ancré dans l’organisation.

  80. Quand l’agent Pat Brisson dit aux journalistes, oui mon client ( Dubois ) ne se gêne pas pour dire en privé qu’il aimerait jouer pour le Canadien.

    Je me dois de m’arrêter-là car mon client n’a pas de contrat en ce moment. Il passe son message en douce.

  81. Il y a pas mal de fumée pour qu’il n’y ait pas de feu. Les rumeurs parlent de Dach ou Anderson + Harris + choix de 1er tour de Floride 2023. Si Winnipeg acceptait Anderson + Harris + 1er Floride, je le ferais, mais ils vont demander plus, et dans ce cas je ne le ferais pas. Je dis je le ferais car le CH se retrouverait avec Slaf, Dubois et Dach comme joueurs de physiques imposants sur le top-6, ce qui équilibrerait Caufield et Suzuki. Rendu là, il manquerait un joueur top-6 au club et en défense du côté gauche tu aurais toujours Edmundson, Matheson, Guhle, Struble, Xhekaj et Fairbrother. Mais encore une fois, je pense que les Jets vont demander plus. Alors je ne bouge pas et j’espère repêcher top-8 avec mon choix de 1e ronde l’an prochain, et top-20 avec le choix de Floride et ainsi frapper un deux autres bons jeunes. Ceci dit, il est vrai qu’on sent l’envie d’aller trop vite de la part de la direction. Si Dubois veut vraiment jouer à Montréal alors qu’il n’aura que 26 ans, il n’a qu’à attendre de devenir UFA. À ce stade il serait un ajout de taille à un club gagnant sur le bord de devenir aspirant.

  82. Le choix de Flo 2023 sera meilleur que l’on pense et Dubois est à 2 ans d’être libre comme l’air. À part vendre des bières, Canadiens n’a rien à attendre de plus de Dubois dans ces deux ans … sauf perdre des actifs.

  83. Quel bon échange effectué par Hughes. C’est le premier geste qu’il effectue et où il m’impressionne. J’avais abandonné l’espoir qu’on se débarrasse de Petry sans qu’on ait à payer pour le faire.

    Selon la science en économie, un échange est un processus par lequel les deux parties sont gagnantes. Chacune d’elles donnent des éléments qui ont moins de valeur pour elles et reçoivent des éléments qui ont plus de valeur pour elles. En principe, il n’y a que des gagnants.

    Et c’est la réalité de cet échange. Le CH échange un boulet démotivé qui empestait le vestiaire, un leader négatif qui prenait 6,25M$ par année, pour un défenseur plus jeune et plus sociable qui accapare 2M$ de moins.

    Du côté des Penguins, on reçoit un joueur de talent qui sera regaillardi. Petry est un « suiveux » qui sera bien content de jouer dans le sillon de Crosby et compagnie.

  84. Il reste deux ans avant la fin du contrat actuel de Dubois. Si le CH fait son acquisition cette année en donnant des éléments importants, il faudrait sécuriser l’acquisition par une prolongation de contrat de plusieurs années comme condition à ce que l’échange s’effectue.

    Mais je n’ai pas en tête d’exemple de cas où un joueur ait signé une prolongation de contrat deux ans avant l’expiration du contrat actuel. Est-ce possible?

  85. @ JohnGalt

    Je n’oserais jamais qualifier votre commentaire de non pertinent. Je voulais seulement que l’on se comprennent tous.

  86. Le CH traque les choix #3 comme un dresseur Pokemon de mon enfance!

    Un ? avec Dubois, c’est qu’il s’est quand même sorti de deux équipes. Ok, les Blue Jackets de Tortorella et des Jets apparemment tellement dysfonctionnels que Maurice abandonne en pleine saison ne sont pas nécessairement des situations rêvées, mais la question se pose quand même.

    @JonhGalt

    Si je ne m’abuse, il y a présentement une règle qui empêche de signer une prolongation de contrat à plus de 12 mois de la fin du contrat en cours.

  87. @ fou_de_lile

    Surtout que Dubois disait, suite à l’échange qui l’a envoyé avec les Jets, qu’il était content de retrouver sa famille qui demeure dans le coin de Winnipeg.

    Son père Eric est entraîneur-adjoint avec le Moose du Manitoba.

    C’est à n’y rien comprendre. Mais je dois dire que j’apprécie le style fougueux de Dubois en plus d’être talentueux.

  88. Une différence entre donner des choix/prospects et attendre 2 ans pour son autonomie est que le contrat signé cet été devrait être inférieur au contrat signé dans deux ans.

    J’imagine que cet été, il signerait un contrat du genre 8×8 (semblable à Hertl) pour un contrat qui fini à 34 ans.

    Dans deux ans comme UFA de 28 ans, il pourrait obtenir, quoi, 9 ou 9.5 surtout si il confirme ses performances de 30 buts. Son contrat finirait à 35 ans.

    Bref, le chiffres sont assez peu réfléchis, mais ça peut une variable qui milite en faveur de céder des actifs. Un cap hit moindre et une année risquée de moins en bout de contrat.

  89. Dubois a eu 24 ans le 24 juin. Il lui reste deux années à être RFA. Il sera donc UFA à 26 ans. Si il est signé cet été pour huit ans, ça le mènerait donc à 31 ans. Ça couvrirait tout le meilleur de sa carrière. La question demeure le prix à payer et pourquoi le CH voudrait accélérer le processus.

    Encore une fois, si le prix à payer était Anderson, Harris + 1e ronde 2023 de Floride, je pourrais vivre avec ça. Anderson cadre encore moins dans l’horizon du club pour devenir aspirant, Harris serait l’exemple même d’utiliser la redondance à une position pour s’améliorer ailleurs, et le 1er choix de Floride, et bien, il faut donner pour recevoir. Ceci dit, je pense que les Jets vont demander pas mal plus, et là, je serais complètement contre. Aussi, c’est plate à dire, mais il est important l’an prochain d’accumuler les victoires morales, mais pas les vraies victoires. Il faut encore repêcher tôt en 2023, tout en espérant que Floride seront dévastés par les blessures comme le CH l’an dernier.

  90. Rumeur prise sur DLC qui fait tout un sujet avec ça. J’en parle car ça concorde avec ce que je prône ici depuis la sélection de Slafkovsky, soit de l’envoyer dans la OHL cette saison. Ça vient d’un animateur de TSN radio à Ottawa, un dénommé Shawn Simpson, ancien dépisteur et DG dans la KHL. C’est rès ténu comme rumeur, mais ce serait la chose à faire selon moi, même s’il est très bon au camp. Kotkaniemi a été très bon à son premier camp et on connaît la suite. Slafkovsky a besoin de marquer des buts et de dominer un niveau. Comme je l’avais déjà mentionné, si le CH pouvait organiser les choses pour que Slaf et Mesar jouent pour le même club en OHL, ce serait l’idéal.

    https://www.danslescoulisses.com/juraj-slafkovsky-jouera-dans-la-ohl-en-2022-23-selon-ce-quentend-shawn-simpson-tsn/

  91. Kitchener ou joue mesar serait une bonne destination compte tenu qu’il n’aurait que les droits de slafkovsky à obtenir pour compléter le duo mieux que l’inverse ou l’équipe qui détient ses droits est faible (9er sur10).

    Comme l’impression que gorton tente de faire à Montréal avec dach ce qu’il a réussi a faire a New York avec l’échange de zibanejad ça serait bien si ça fonctionne mais les chances Sont pas trop haute tant qu’à moi.
    Personnellement j’aurais garder le 13 choix repêcher Jonathan leakkerimaki ou même le 13 repêcher (frank nazar) me semble que ça ressemble plus à une reconstruction de repêcher dans la zone payante (1a15) que d’aller chercher les déceptions des autres équipes.
    Pour Dubois même si il est vrai qu’on peut se passer de anderson il ne faut pas oublier ce que Anderson peut rapporter un 1 er choix maintenant (idéalement a une équipe qui pensera aller loin mais que finalement sera exclue des séries)
    Les actifs que possède le Canadien qu’il peut se départir dans le cadre d’une reconstruction s’amenuisent en tout cas ceux qui peuvent rapporter un 1 er choix
    Anderson après…ça prendrait toute une saison ( en santé) de Drouin
    Allen ? tout ce que j’entends c’est un choix de deuxième ronde pour lui.
    Non le mieux c’est d’attendre pour Dubois pcq contrairement à notre vie de tout les jours plus qu’on attendra pour acheter le moins cher ça vas nous coûté.

  92. Contrat de deux ans pour Samuel Montembeault à 1 M$ par année. Bonne signature par le CH. Montembeault, après un lent départ l’an passé, et avant sa blessure au poignet a montré de très belles choses. Il pourrait être un de ces nombreux gardiens qui réussissent à s’établir à 25 ans et plus. Il a le physique de l’emploi et a trimé dur pour arriver là où il est.

    Personnellement, j’ai de gros doutes sur le fait que Carey Price pourra jouer une saison complète. Il n’a pas été opéré de nouveau pour régler son problème au genou, souvent ce genre d’histoire finit en rechute. Le CH serait prudent de débuter la saison à trois gardiens, ou de tenter de passer Montembeault au ballottage dès les premières coupures, alors que les clubs ne sont pas encore certains de leur alignement. Son salaire de 1 M$ à un volet pourrait aussi l’aider à passer le ballottage car il gagnera 1 M$ en jouant dans la AHL.

  93. Un peu en retard sur la conversation de PLD.
    Ca ne sert rien a l’obtenir.
    Pour les 2 prochaines années, avec PLD, le CH peut finir entre le 10-15ieme rang. Sans PLD, c’est le bottom 10. Aussi bien d’y aller pour le bottom 10 qu’etre une équipe moyenne. Avec des blessures importantes, ca pourra etre un choix top 3 comme cette année.

  94. Je ne veux pas me péter les bretelles, en fait, oui, un peu, mais je souris quand je lis un titre d’article comme celui sur ce lien, alors que j’avais déjà fait le parallèle en mars 2020. J’ai retrouvé mon premier texte où je suggère d’acquérir Matheson et fait la comparaison avec Petry. Quand même drôle que l’un ait été échangé contre l’autre.

    https://theathletic.com/3432224/2022/07/18/et-si-le-canadien-reussissait-avec-matheson-ce-quil-a-fait-avec-petry-en-2015/

    Le 3 mars 2020 à 12 h 17 min, opeth a dit :
    Une cible qui pourrait être intéressante pour le CH est le défenseur Michael Matheson, un anglo originaire de Pointe-Claire qui bénéficierait peut-être de jouer dans un marché de hockey comme Montréal. Son profil de joueur me rappelle fortement celui de Jeff Petry lorsque le CH a fait son acquisition. Matheson vient d’avoir 26 ans. Comme Petry il a un bon gabarit et est très mobile. Ses stats offensives à date rappellent celles de Petry à ce stade de sa carrière. Les deux ne sont pas les plus fiables en défense malgré les atouts qu’ils possèdent. La seule différence entre les cas de Petry et Matheson c’est que Petry a été acquis comme joueur de location sur sa dernière année de contrat et qu’il a décidé de signer une prolongation à Montréal, alors que Matheson est sous contrat pour encore six ans après cette année à un salaire de 4.8 M$ par année. Si le CH arrivait à en faire un Petry, il deviendrait une aubaine, mais si il plafonne en meilleure version de Mike Reilly il deviendrait un boulet. Alors c’est vraiment une question d’évaluation dans son cas. Aussi, il me semble qu’avec son long contrat le prix pour l’acquérir pourrait être raisonnable car le contrat est vraiment un risque.

  95. En recherchant mon premier texte sur Matheson, j’ai repassé quelques fils de discussion rapidement. Ceci dit, même en passant très vite, je me voyais défendre les sélections de Poehling, Brook et Romanov. Les trois ne sont plus avec l’organisation. Romanov et Poehling ont contribué à acquérir Dach et Matheson, mais ça montre comment les choses ont changé. Une des conséquences de l’héritage généreux laissé par Bergevin, c’est que HuGo ont du matériel à échange et n’hésitent pas à convertir certains actifs en joueurs à leur goût. Mais comme partisan qui a suivi ces jeunes, ça laisse un drôle d’arrière-goût, surtout dans le cas de Romanov.

  96. Le cas de Romanov me rappelle un mauvais souvenir, celui de Sergachev. Ce Romanov semblait se plaire énormément à Mtl. Dommage.

  97. Bonjour à tous. Moi aussi un peu déçu du départ de Romanov et de la sélection au repêchage. Par contre on peut constater la vision de la nouvelle direction pour l’identité de l’équipe à mettre en place. Comme mentionné au début beaucoup de place à la notion d’attitude pour le choix des joueurs. La notion d’équipe semble primordiale dans les choix de la nouvelle direction (un peu comme les Pats). Le talent doit se conjuguer avec une volonté d’intégration dans une équipe. Il reste beaucoup de chemin à parcourir, nous devrons être patient pour quelques années encore.

  98. Je suis loin d’être un expert en ce domaine mais je lisais que Matthew Tkachuk ne pouvait recevoir d’offres hostiles étant donné que les Flames ont eux-même demandé l’arbitrage pour régler ce différend. Je me demande donc pourquoi Mtl n’a pas adopté la même politique dans le cas de KK quand le tout s’est présenté. Avec les stats que KK avait, pas sûr qu’il aurait eu gain de cause. Vous en pensez quoi?

  99. Je lis à plusieurs endroits dans le cadre de l’analyse de la transaction que Petry est un meilleur joueur que Matheson. Mais où étaient ces observateurs lors de la dernière saison? Petry n’était pas simplement mauvais mais atroce. Et il l’aurait été aussi la prochaine saison, il ne voulait plus jouer à Montréal. Et en plus il a maintenant 34 ans, donc il ralentira de toutes façons. Je n’ai pas encore vu jouer Matheson, mais il sera très probablement une amélioration par rapport au Petry 2022. Un bon échange de Hughes.

  100. Matheson est en avance sur Petry au même âge, mais Petry est un cas rare d’éclosion offensive très tardive. Ceci dit, Matheson progresse toujours au niveau offensif, mais est-ce que de passer d’un bon club comme Pittsburgh à un club de fond de classement comme Montréal va le recaler? Telle est la question. David Savard n’est pas Kris Letang, et Justin Barron est très jeune avec peu d’expérience. Matheson devra être un leader pour que ça fonctionne.

  101. Moi je pense que Petry va rebondir à Pittsburgh surtout avec une bonne équipe offensive et derrière Letang il aura pas le fardeau d’être le défenseur droitier numéro 1

    De plus une mauvaise saison signifie pas automatiquement que le joueur est sur la pente descendante Beaucoup d’athlète rebondissent

    Petite parenthèse étant fan de vélo félicitations à Hugo Houle pour sa victoire d’étape et surtout d’avoir réussi à accomplir son rêve en la mémoire de son frère décédé

  102. Aucun doute, Jeff Petry va rebondir dans la bonne chaise (#3) avec une équipe axée sur l’offensive comme Pittsburgh.

    Autant Jeff Petry que Ryan Poehling avaient demandé à être échangé. Difficile de recevoir mieux dans ce contexte.

    Concernant l’acquisition de Dubois, il ne faudrait pas écarter l’offre hostile.

    Aujourd’hui, les rumeurs parlent d’Anderson + Dvorak + ?

    Anderson semble avoir une valeur élevée aux yeux des autres DG dans la ligue. Je pense qu’il y aura moyen de faire son acquisition pour pas trop cher.

  103. Moi aussi je crois que Petry va rebondir à Pittsburgh. Mais même s’il gagnait le trophée Norris (quoique je ne gagerais pas là-dessus), je crois que c’est un bon échange pour le CH. Matheson ne pourra à tout le moins jamais être aussi atroce que Petry l’était la saison dernière et qu’il aurait été à Montréal la saison prochaine. Et Matheson coûte 2M$ de moins que Petry et Poehling.

  104. Le salaire de Poehling n’est pas une économie, un joueur devra prendre sa place dans l’alignement et Poehling gagnait proche du minimum à 750,000$. Pour Petry, il est clair qu’il va revenir à son meilleur niveau à Pittsburgh, meilleur club, et surtout, bien meilleure attitude. Pour Poehling, ce jeune aussi avait une mauvaise attitude et des idées politiques discutables. Ceci dit, c’est comme Tony De Angelo, ses idées n’en font pas un mauvais joueur. Lui aussi pourrait progresser à Pittsburgh. Il a le potentiel, le patin, un bon gabarit, ne sera jamais un grand marqueur, mais son plafond est une sorte de Danault. À mon avis le CH a donné beaucoup pour satisfaire un plaignard comme Petry.

    Pour Dubois, si le prix était Anderson, Dvorak et Harris, je le fais demain matin. Il faut comprendre que des ailiers peuvent être obtenus comme UFA l’été prochain si on a l’espace salarial. Pour cette saison, ça donnerait:

    Drouin-Suzuki-Caufield
    Hoffman-Dubois-Gallagher
    Dadonov-Dach-Armia
    Pitlick-Evans-Ylonen
    Pezzetta

    La ligne de centre serait en béton. À la date limite tu échanges Drouin et Dadonov, peut-être Hoffman et Byron si en santé. Tout d’un coup, la masse salarial vient de baisser de 24 M$, on signe Dubois à 8 x 8 M$. Le club aurait 16 M$ l’été prochain pour embaucher une couple d’ailiers. Si Price s’en va pour de bon sur la LTIR, fin de sa carrière, alors c’est 10.5 M$ de plus de disponible et tu peux signer Caufield à long terme.

  105. J’aime beaucoup ce plan Opeth, par contre, je ne comprend pas l’urgence de céder des actifs pour Dubois. Il me semble que de serrer les dents encore 2 ans et s’assurer d’un choix top 5 l’année prochaine tout en engrangeant des choix de 1ere ronde pour viser être compétitif dans 2 ans, avec Dubois, me semble plus avisé en terme de gestion long terme.

    En cédant Dvorak et Anderson, on perd potentiellement 2 choix de première ronde juste pour accélérer le processus, n’est-ce pas exactement ce que l’on souhaite éviter?

  106. D’accord avec toi La Cible.

    Je ne veux pas de Dubois meme si c’est pour Anderson, Dvorak et Harris.

    Dubois pourra aussi jouer seulement 1 ou 2 ans et quitter comme agent libre. (Ou on devra l’échanger avant de le perdre pour rien).

  107. Bien sûr, tout échange pour Dubois inclurait une entente pour un contrat à long terme à salaire raisonnable. Aussi, rien ne garantit que Dubois signerait à Montréal dans deux ans. On a jamais vu un joueur québécois élite avoir le plan de devenir UFA et de signer à Montréal, comme les joueurs qui forcent leur chemin vers les Rangers, les Adam Fox, Trouba et Panarin, ou Tavares à Toronto. Ceci dit, je n’ai rien contre l’idée de ne pas s’améliorer pour repêcher top-5 l’été prochain, mais si le CH a finalement le courage de faire ça, les pleureuses vont pleurer à torrent.

  108. J’écoutais ce matin l’entrevue de Johnny Gaudreau à Spittin’ Chiclets et il dit qu’il avait pratiquement signé avec les Devils quand les Jackets ont appelé vers 16h le 13 juillet. Bing bang, une heure plus tard, c’était fait.

    Il ne semble pas connaître ni l’organisation, ni la ville plus qu’il faut à part des commentaires positifs d’autres joueurs anciens ou actuels.

    Il dit avoir jonglé avec la décision de quitter ou non les Flames pendant plusieurs semaines… mais il décide en quelques minutes de s’établir dans une ville qu’il ne connait pas vraiment (alors que les Devils sont à quelques kilomètres de sa région natale).

    ps: je viens de regarder sur la map et Columbus est beaucoup plus à l’Ouest que je le pensais… encore moins compréhensible.

    Que ce passe-t-il avec Kadri?

    Il devait être couvert d’or et demain ça fera une semaine qu’il est libre. J’ai entendu la semaine dernière que les Jackets lui avait fait une grosse offre qu’il avait refusée (ils se sont tournés vers Gaudreau ensuite). Depuis, on entend rien.

    Klingberg est intriguant aussi.

    Dans un autre registre, Subban et Kessel sont toujours là aussi!

    Subban pour un an ou deux pour remplacer Petry!!

  109. Si vous vous demander pourquoi les équipes se concentrent sur le présent, regarder ce qui se pas à Calgary: ils développent un des meilleurs trios de la ligue et pouf il disparaît.

    Tkachuck devrait être échangé d’ici la fin de la semaine selon les rumeurs.

  110. Je suis persuadé que Subban et Kadri vont trouver preneur éventuellement.

    Nous savons tous que ce sont deux joueurs intenses, capable de très bien paraître mais particuliers dans leur style de jeu.

    Subban peut être excentrique dans son jeu, il peut être audacieux avec la rondelle et très mal paraître quand il la garde trop longtemps.

    Kadri a démontré cette année qu’il pouvait être un excellent joueur de premier trio mais on ne sait jamais, dans un match ou un autre, s’il va perdre les pédales en faisant des jeux dangereux.

    Ce n’est pas tous les clubs qui veulent avoir des joueurs qui aiment le trouble mais ce sont des joueurs efficaces dans un club qui aspire à aller loin.

    Tôt ou tard, ils vont trouver un club qui vont se dire, ce sont des bons joueurs établis, on va pouvoir contrôler leur trop plein d’énergie.

  111. Bonne entrevue se Stéphane Leroux sur le bilan de Timmins. Pas mal d’accord avec lui, sauf sur le fameux développement. Le potentiel de développement est dans le joueur au moment de son repêchage. Il n’y a pas d’organisation qui fait de miracles de ce côté. Dans le cas de Poehling, selon moi il y a de bonnes chances pour qu’il éclose ailleurs. Je vois encore un bon centre de 3e trio dans ce joueur, et comme Danault, dans le meilleur des cas il pourrait devenir un 2e centre. HuGo sont en train de disséminé une partie des repêchages récents de Timmins. Maintenant, Romanov c’est Dach, Poehling c’est la moitié de Matheson, et selon moi ça va continuer ainsi. Ils convertissent plusieurs actifs laissés par Bergevin, soit par pure logique, Toffoli, Chiarot, Kulak, ou bien par désir de mettre leur marque sur l’identité du club, Romanov et Poehling. Ça va se poursuivre ainsi. En passant, Leroux vomit encore autant que moi l’échange McDonagh/Gomez. Toujours incompréhensible. Facile aujourd’hui de renier l’échange Sergachev/Drouin, mais il y avait une logique qui se tenait, c’est juste que Drouin n’a jamais adapter son jeu à celui de la LNH, mais on parlait de deux jeunes joueurs avec beaucoup de potentiel, alors que Gomez/McDonagh, c’est une crampe au cerveau magistrale, un entubage de première.

    https://www.985fm.ca/nouvelles/sports/497251/c-est-pas-la-faute-de-timmins-si-le-ch-a-echange-sergachev-stephane-leroux-1

  112. J’aimerais ajouter mon grain de sel concernant Dubois.

    Effectivement que comme Opeth le mentionne si une transaction est conclue avec Winnipeg il faut que le Canadien aie eu au préalable la confirmation de Dubois et son agent que celui-ci va signer à Montréal à long terme. Sinon on oublie la trasanction.

    Ceci étant dit je vois que ce qui chichote plusieurs avec l’échange de Dubois c’est les retour potentiels en terme de choix au repêchage qu’on perdrait en envoyer les Anderson et Dvorak vers Winnipeg.
    Il est vrai que Anderson et probablement Dvorak (si échangé dans des circonstances idéales) pourrais nous amener des potentiel choix de 1er ronde. Le problème avec ces choix c’est qu’il comporte plus d’incertitude qu’autre chose, surtout si on considère que ça risque d’être des choix de fin de première ronde comme ce qu’on a acquis dans l’échange de Toffoli. Et même si on réussi à transformer Anderson et Dvorak en choix top 10, il n’y encore aucune certitude que ces choix deviennent aussi bon que Dubois( hum hum KK et Galchyenuk).

    Tandis qu’en faisant l’acquisition de Dubois le Canadien sait déjà ce qu’il acquiert en terme de talent et de potentiel. Avec Dubois on sait déjà qu’on risque d’avoir au minimum un gros centre capable de produire une 60taines de points et environ 25 buts par année. Et un centre qui peut jouer à l’aile aussi si on à un surplus de centre. De plus, on ne fait pas l’acquisition d’un joueur fin vingtaine ou début trentaine qui a déjà la majorité de ces grosses années derrière lui, mais bien d’un joueur qui vient tout juste d’avoir 24 ans et qui risque de rentrer dans ces meilleurs saisons en terme de production pour les prochaines années.

    Un autre point important à considérer c’est qu’en faisant l’acquisition de Dubois et en le signant à long terme, plus Suzuki déjà signer à long terme, le Canadien s’assure de régler son problème de centre pour le 10 prochaines années probablement et pourra se concentrer à renforcer d’autre position.

    Pour ma part je serais prêt à céder Harris Dvorak ou Anderson ainsi que le choix de première ronde de la Floride.

    P.s. pour ceux qui s’inquiète que le Canadien finisse trop haut au classement avec Dubois dans l’alignement et manque le générationnel (dont j’ai oublié le nom) du draft de 2023, n’oubliez pas qu’avec la nouvelle réglementation de la ligue le Canadien ne pourra pas repêcher 1er pour les 5 prochaines années. Donc oubliez le 1er choix pour 2023. Et même si le Canadien repêche Top 10 (avec ou sans Dubois) comme mentionné précédemment il n’y a aucune certitude que ce joueur deviennent au minimum aussi bon que Dubois.

  113. @keurig

    La limite est qu’un club ne peut pas gagner la loterie plus de deux fois en cinq ans. Donc, le CH peut gagner une autre fois et repêcher Connor Bédard l’an prochain.

  114. @Opeth

    Mon erreur. Je croyais qu’une équipe ne pouvais pas gagner plus d’une fois en cinq ans

  115. Un autre Hugo (Houle celui-là) a remporté une étape au Tour de France…c’est énorme comme nouvelle dans le monde cycliste québécois. Bravo!!! Oui, je sais, je suis totalement hors sujet mais c’est le genre d’exploit qui est exceptionnel.

  116. Avec le nombre croissant d’ex-joueurs d’Équipe Canada Junior 2018 qui sortent publiquement pour dire qu’ils n’ont rien à voir à l’histoire atroce qui est sortie récemment, on sent que la marmite est sur le point de déborder. Comme plusieurs le pensent, on va finir par savoir les individus impliqués dans cette présumée agression. J’ai regardé la liste des joueurs de l’équipe pour éliminer ceux qui se sont dissociés de la chose et il reste… 8 joueurs. Comme dans 8 présumés agresseurs. Je ne suis pas en train de les accuser. J’ai juste hâte de voir si les 8 restants vont également clamer leur innocence.

    Les es-joueurs qui clament leur innocence :
    Jake Bean
    Conor Timmins
    Cal Foote
    Cale Makar
    Dante Fabbro
    Kale Clague
    Victor Mete
    Jonah Gadjovich
    Boris Katchouk
    Maxime Comtois
    Taylor Raddysh
    Tyler Steenbergen
    Drake Batherson
    Michael McLeod
    Brett Howden
    Sam Steel
    Alex Formenton
    Jordan Kyrou
    Robert Thomas
    Colton Point
    Carter Hart

    Les ex-joueurs n’ayant pas encore pris la parole (à ma connaissance) :
    Dillon Dubé
    Boris Katchouk
    Maxime Comtois
    Tyler Steenbergen
    Drake Batherson
    Michael McLeod
    Brett Howden
    Alex Formenton

    Je ne suis pas le seul à me poser ces questions. La plupart des 8 ex-joueurs ci-dessus font partie des recherches les plus populaires sur HockeyDB.

    Plusieurs de ces ex-joueurs sont désormais des réguliers dans la LNH. Je me demande si la Ligue va faire quelque chose dans toute cette histoire.

  117. @Kataway Pour Houle tout a fait d’accord avec vous Je l’ai mentionné plus haut Tout un exploit mais malheureusement beaucoup vont dénigrer à cause du dopage
    🙁

  118. @ Provencal

    Maxime Comtois est dans les deux listes ainsi que Bret Howden , Alex Formenton , Michael Mcloed, Tyler Steenbergen, et Drake Batherson Il y’a quelque chose qui m’échappe ?

  119. Bonne nouvelle pour le CH et Mailloux. Il y aura moins de pression sur lui. Un viol collectif est 100x pire versus partager une photo. 

    Espérons que les anciens dirigeants de l’équipe Canada seront aussi punis. Quelle farce cette association. 

    Pour creer un fonds spécial, ca veut dire que lors des dernieres décennies, il y a surement eu plusieurs millions de dollars dépensé pour cacher les abus au lieu d’investir dans les infrastructures et les programmes d’hockey.

  120. @Lanti
    Ouf, il était tard faut croire. Désolé pour les doublons. Revoici donc les 2 listes nettoyées :

    Ceux qui ont clamé leur innocence :
    Jake Bean
    Conor Timmins
    Cal Foote
    Cale Makar
    Dante Fabbro
    Kale Clague
    Victor Mete
    Jonah Gadjovich
    Taylor Raddysh
    Sam Steel
    Jordan Kyrou
    Robert Thomas
    Colton Point
    Carter Hart

    Ceux qui n’ont pas encore clamé leur innocence (à ma connaissance) :
    Les ex-joueurs n’ayant pas encore pris la parole (à ma connaissance) :
    Dillon Dubé
    Boris Katchouk
    Maxime Comtois
    Tyler Steenbergen
    Drake Batherson
    Michael McLeod
    Brett Howden
    Alex Formenton

  121. @ Provençal

    …et de ces 8 joueurs, un (seul) n’est pas dans la LNH : bon candidat à porter le chapeau!

  122. Oups

    … et quand vous inscrivez le nom de Maxime Comtois sur le site de la NHL, rien n’apparaît…..pourtant il joue pour les Ducks!!!

  123. Bon matin les rescapés.

    Petite nouvelle qui est un peu passée inaperçue récemment. Slafkovsky n’irait pas à la reprise des championnats mondiaux junior en août. Le CH ne voudrait pas que ni lui ni Mesar ne s’y rendent. Je suis mitigé sur le sujet.

    D’un côté, il serait probablement bon pour son développement et sa confiance d’aller dominer (encore) sur la scène internationale avec des joueurs de son âge. L’expérience acquise lors de ces évènements d’envergure n’a pas de prix, tant au niveau de la pression de performance que du niveau de jeu élevé.
    De l’autre, qu’a t-il a gagné de plus avant le début de sa carrière pro? Et le danger qu’il connaisse un mauvais tournoi est bien présent, les murmures commenceraient à se faire entendre avant même son premier coup de patin au camp d’entrainement (on a qu’à se rappeler les commentaires après le 1er jour du camp de développement où il a été catégorisé de “flop” par certains). De plus, les risques de blessures et de fatigue avant le camp des recrues (et le vrai camp) sont aussi bien réels.
    Est-ce que cette décision confirme que HuGo veulent faire commencer Slaf pro dès cette année? Il me semble que oui, car si leur plan était de le le laisser junior cette année, l’aventure des CMJ ne serait-elle pas tout à fait logique?

  124. @Laval

    Les anciens dirigeants de Hockey Canada, je ne sais pas de qui vous parlez. Je vais encore passé pour le mononcle de service, mais toute cette histoire est toute croche de la part de toutes les parties impliquées. D’abord de la présumée victime, si elle a vraiment été victime d’un viol collectif, une atrocité, on s’entend, alors pourquoi n’a-t-elle pas porté plainte à la police juste après les faits, et même par après? Pourquoi quelqu’un refuserait de porter plainte contre un groupe de violeurs? Ensuite, pourquoi Hockey Canada a-t-il accepté de payer des millions pour quelque chose qui ne l’implique pas?

    Cette histoire n’est pas arrivée pendant le tournoi, ce serait arrivé des mois plus tard lors d’un banquet pour célébrer la médaille d’or. En quoi Hockey Canada est-il responsable du comportement allégué d’adultes après un banquet? Les cinq joueurs qu’on dits impliqués étaient cinq citoyens adultes responsables de leurs actes. Hockey Canada n’avait rien à voir avec le crime présumé dont on les accuse, car c’est bien de ce dont il s’agit, d’une présomption de crime, et d’un crime grave.

    Alors comment la présumée victime a-t-elle pu refuser de porter plainte et en même temps poursuivre Hockey Canada pour une compensation financière majeure? Vous me direz, oui, mais Hockey Canada a accepté de payer, c’est bien là la preuve que ces cinq joueurs sont coupables. Minute moumoute, un système de justice criminel ne fonctionne pas comme ça, car ce qui se passe actuellement, c’est que l’étau se resserre sur les cinq joueurs, et qu’on est déjà dans la condamnation publique sur la base d’une enquête de Hockey Canada dont on ignore tout. Au revoir la présomption d’innocence et le droit à un procès juste et équitable, si tant est qu’une vraie enquête policière aurait démontré que des crimes avaient été commis.

    Cette histoire, comme bien d’autres d’agressions sexuelles présumées est toute croche. On évite la plainte à la police et le possible procès criminel en bonne et due forme avec présomption d’innocence pour les accusés. Ce qui m’irrite c’est que jamais un commentateur ou un journaliste n’indique clairement que ce n’est pas la façon de faire pour les victimes de délinquance sexuelle, et dans ce cas-ci, ce n’est pas un acte relativement mineure comme celui de Mailloux, on parle d’un des pires crimes sexuels imaginables, l’horreur.

    Je ne dis pas que les cinq joueurs sont innocents. Je dit que je n’en sais rien. On ignore qui ils sont et la version des faits qu’ils donneraient. Je sais que si la présumée victime avait porté plainte à la police et que l’enquête avait été menée comme elle aurait due l’être, il y a de fortes chances que le résultat aurait été sa parole contre celles des cinq joueurs, mais ça ne change rien. Des enquêteurs spécialisés dans ce domaine sont capables d’établir les faits avec les bonnes techniques d’enquête et d’interrogatoire, et si elle s’était rendue à l’hôpital juste après les faits, il y aurait au moins une preuve biologique et peut-être physique que quelque chose s’est passé avec les traces biologiques des cinq gars et des traces possibles de violence. Encore une fois, cette histoire de présumé crime sexuel est toute croche, et on se retrouve avec cinq présumés coupables non identifiés, sans droits à une défense pleine et entière, puis Hockey Canada au milieu de tout ça on ne sait trop pourquoi. Pour tenter d’étouffer un scandale présumé.

  125. @ Provencal

    Merci pour la mise à jour

    Effectivement l’étau semble se resserer Question de temps avant que les noms finissent par sortir officiellement

    Moi être un joueur propre dans cette histoire je clamerais mon innoncence également

  126. @Opteh, vous parlez de cette plainte qu’aurait dû faire la femme qui aurait été violée et surtout le fait qu’elle aurait dû se rendre à l’hôpital. Il y a, en effet, un examen dont j’oublie le nom qui peut être fait et qui prouve hors de tout doute qu’un viol a été commis. Dommage qu’elle ne se soit pas présentée sur les lieux et ensuite porter plainte à la police. Le dédommagement monétaire (si c’est ce qu’elle voulait) aurait pu se faire plus tard par une action en justice. Rien n’est vraiment clair et nette dans le cas présent. Certains vont sortir de là amochés pas à peu près.

  127. @Kataway

    Ce test ne prouve pas nécessairement un viol, mais qu’un coït a eu lieu et l’ADN pourra donner l’identité du ou des hommes impliqués. Des possibles traces de violence peuvent aussi être notées par un médecin si elles existent. Aussi, avec une plainte formelle à la police, les policiers ont plusieurs outils d’enquête. Avec l’obtention de mandats ils peuvent perquisitionner chez les suspects, ils peuvent vérifier leurs contacts téléphoniques après les faits allégués, appels vocaux ou messages texte, trafic internet, courriels. Les policiers enquêteurs maîtrisent les techniques d’interrogatoire. Un suspect peut garder le silence, mais s’il refuse de parler, ça le rend encore plus suspect. S’il parle et avancent des choses, les enquêteurs peuvent ensuite lui offrir de passer un polygraphe, s’il refuse, ce n’est pas une preuve, mais ça le rend encore plus suspect.

    Les enquêteurs peuvent aussi interroger tout le monde une première fois, puis comparer les versions et les ramener en interrogatoire pour les confronter sur les divergences dans les témoignages, incluant le témoignage de la présumée victime. Si ils voient qu’il y a bel et bien eu viol collectif, mais qu’un des cinq est moins impliqués ou plus fragile, ils peuvent lui offrir une entente favorable en échange de son témoignage contre les quatre autres.

    Ça c’est juste ce que j’ai appris en regardant District 31!!! Il y a bien d’autres façons d’atteindre la vérité dans ce genre d’histoire, mais sans plainte au criminel de la victime, rien de ça peut arriver, et le plus tôt la plainte est faite, le mieux c’est car il est plus difficile de plaider le trou de mémoire et les suspects ont moins de chances d’avoir accordé leurs flutes. Ce qui me choque dans de telles histoires c’est qu’on se refuse à faire de l’éducation, de réitérer l’importance de porter plainte tout de suite et d’aller à l’hôpital pour les prélèvements et l’examen par un médecin. Tout le monde a peur d’avoir l’air de ne pas croire l’histoire de la présumée victime.

  128. @la_cible.
    Si la raison du CH de ne pas envoyer Slaf est la prévention de blessure.
    Je trouve que ca vient en totale contradiction avec le fait de laisser les joueurs jouer après un coup à la tête.
    Je suis encore dégouté qu’on ait permis à Poheling de revenir au jeu après un dur coup à la tête dans dans un match préparatoire.

    Quand on parle d’encadrement et développement, c’est aussi cette gestion.

    @opeth.
    En effet personne ne sait ce qui s’est vraiment passé.
    Perso, je ne jetterait pas de pierre a un victime pour ne pas porter plainte au criminel, elle n’a pas a justifier sa décision, d’ailleurs si au criminel cela a déjà été une défense de miner la crédibilité d’une victime en demandant pourquoi elle a attendu des années avec de porter plainte ce n’est plus accepté en cours criminel aujourd’hui.

    Mais j’avoue ne pas comprendre pk Hockey Canada ont accepté de payer si cela ne les concerne pas, probablement dans l’espoir de ne pas voir leurs noms entachés. Ca leurs explose au visage et pas à peu près.

    @kataway
    Vous êtes sur que ce type d’examen existe ?
    Je peux comprendre qu’on peut prouver qu’une relation physique a eu lieu, mais prouver une absence de consentement ?

  129. @jonathan

    Merci pour le lien, ça éclaire pas mal de choses, mais pas tout. Pour un vieux comme moi c’est difficile à comprendre. On dirait une bandes de jeunes contaminés aux fantasmes pornographiques extrêmes. Qu’il y ait eu viol ou pas, ce n’est pas brillant et vraiment dégoûtant. Ceci dit, je continue de penser que Hockey Canada n’avait rien à voir là-dedans.

  130. Méchante boîte de Pandore qui se rouvre à Hochey Canada, pourquoi avoir payé ce prix si ce n’est pour défendre les intérêts des petits amis (joueurs, agents, organisations, ect…). Il doit y avoir beaucoup de monde qui sont sur les dents actuellement, il va y avoir un méchant ménage et des têtes vont tombées et d’autres vont perdre du lustre.

  131. @opeth
    Pour les anciens dirigeants: je parle du CEO en 2018, Tom Reeney et ses VP.

    J’espere qu’on connaitra la raison pourquoi Hockey Canada s’est mélé du scandale apres l’enquete.

  132. Pour Matthew Tkachuk, si je suis les Panthers, je laisse aller Carter Verhaeghe ( excellent joueur dans les 3 zones ), Sergei Bobrovsky ( un des meilleurs gardiens de la ligue ) et Brandon Montour ( défenseur efficace en offensive qui protège très bien son filet ).

    Spencer Knight est prêt pour être le gardien numéro un.

  133. Le 20 juillet 2022 à 17 h 06 min, mikel a dit :

    Pour sauver du temps et éliminer les offres hostiles, les Flames ont entamer la procédure d’arbitrage avec Matthew Tkachuk.

    Ils veulent sauver du temps ( l’arbitrage devrait être entre le 27 juillet et le 11 août ) pour le convaincre de signer 9 millions pour 8 ans je crois et veulent lui offrir le titre de capitaine.

    https://theathletic.com/news/tkachuk-trade-likely-flames-sources/pH0rzGF2cZYs/

  134. Il y a tellement de joueurs de l’édition 2018 qui se sont dissociés du scandale que c’est à se demander si c’est la bonne année?

  135. Le 20 juillet 2022 à 13 h 01 min, manrik a dit :
    @kataway
    Vous êtes sur que ce type d’examen existe ?
    Je peux comprendre qu’on peut prouver qu’une relation physique a eu lieu, mais prouver une absence de consentement ?
    ====================================
    Vous avez raison et en plus Opeth a énuméré plusieurs étapes qui sont dans ce processus. Je parlais surtout de la trousse médico-légale qui est fortement suggérée dans de tel cas. https://www.tvanouvelles.ca/2016/10/21/quest-ce-que-la-trousse-medico-legale-pour-les-victimes-de-viol

  136. Ce qui se passe à Calgary est un reflet de ce qui se passera dans le futur pour les équipes basées au Canada. Je me souviens du temps des 6 clubs et on disait alors que le plus grand défi était de vendre le hockey aux américains. Et pourtant il y avait déjà 4 clubs sur 6 qui étaient aux USA. Si tout le monde veut aller jouer de l’autre côté de la frontière, il sera très difficile pour les équipes canadiennes à se battre à armes égales avec les clubs américains. Vous connaissez tous les enjeux…impôts, température et j’en passe. Tous veulent être riches, ne pas payer d’impôts (ou le moins possible), de s’entraîner le matin et jouer au golf en pm. Bref, ça va nous prendre des joueurs qui aiment skier et faire des sports d’hiver en général. Oui, je sais que ça existe mais plusieurs bons joueurs préfèrent le golf…Je leur souhaite ça très tôt en fin de saison…lol.

  137. @kataway

    Sur la base des informations dévoilées publiquement à date, je ne crois pas que la trousse médico-légale aurait été utile. On semble déjà connaître le nom des joueurs qui étaient dans la chambre. Le rapport d’enquête remis à Hockey Canada référait anonymement aux joueurs mais il est clair que l’enquêteur connaît les noms.

    La question fondamentale qui sera débattue sera l’absence ou non de consentement. Les avocats des joueurs laissent entendre que la présumée victime aurait consenti avant de monter à la chambre à du sexe en groupe (gang bang pour les initiés, ce que je ne suis pas, c’est important de le préciser de nos jours). Cela contredit la version de la présumée victime qui a déclaré avoir accepté d’accompagner un joueur à sa chambre pour une relation sexuelle mais qu’il avait ensuite invité ses coéquipiers contre son gré.

    Il y a une précision importante à apporter à la notion de consentement. La cour suprême a jugé que le consentement doit être présent tout le long de la relation sexuelle. Ce n’est pas un contrat. Ce n’est pas parce qu’il y a consentement au départ qu’on est obligé de consommer l’acte le moment venu (sans jeu de mots)

    Bref, en admettant la preuve vidéo des avocats des joueurs, on peut imaginer une situation où une groupie un peu éméchée à la sexualité ouverte se montre intéressée à tenter l’expérience du sexe en groupe mais qu’une fois dans l’action elle trouve l’expérience dégradante et ne veut plus continuer alors que la bande de mâles en chaleur et en état d’ébriété croient que, comme sur les sites pornos, non non non signifie oui continue chéri…

    Je sais. Je suis conscient que mon exemple est dégueulasse. Ça reflète quand même la complexité de certains crimes à caractère sexuel où il y a un consentement à de l’intimité sexuelle au départ et retrait de ce consentement par la suite. Et tout ça s’inscrit dans un contexte social où des pratiques sexuelles, jadis considérées déviantes, ont été normalisées dans nos sociétés. Qu’on pense aux trip à trois, aux soirées échangistes et aux clubs sadomasochistes. J’ai entendu mes ados dirent qu’essayer un trip a trois ou une relation homosexuelle faisait partie des expérimentations sexuelles pour connaître ce qui leur plaît. Eh ben, je ne savais pas que j’avais raté mon éducation sexuelle.

    Et pour compliquer davantage les procès, on vit à une époque où il y a un pré-procès sur la place publique au cours duquel le peuple jury doit toujours croire intégralement la version de la présumée victime sans avoir entendu aucun témoignage. Ce comportement attendu semble notre façon de demander pardon au nom des nombreux hommes qui ont abusé des femmes.

    Certains croiront que je suis insensible à la violence faite aux femmes. Au contraire. Ça m’horripile. Non, je défends plutôt le système de justice. Je sais qu’il n’est pas parfait, qu’on peut et qu’on doit l’améliorer mais je sais aussi que le lynchage public des RS est pire. C’est un retour à la barbarie du far-west. Et ça m’inquiète beaucoup plus.

    Si j’avais eu deux gars plutôt que deux filles, je leur recommanderais qu’aussitôt que tu entends non ou que tu sens une résistance, tu n’insistes pas. Tu remets ton pantalon et tu décrisses.

    Bon, l’actualité du hockey nous amène sur des terrains glissants. Je demande pardon à ceux que je pourrais avoir offensé. On n’est jamais trop prudents.

  138. @ Mikel

    Votre proposition d’échange entre Calgary et les Panthers est un peu surpenante

    Pourquoi les Flames voudraient de Brobosky et son énorme contrat quiand ils ont déja Jacob Markstrom un des meilleurs de la lgue l’an passé à un salaire beaucoup moindre que Brobosky

    Si les Panthers veulent faire cette transaction ce sera pas avec cette proposition que les Flames vont accepté

    Moi être les Flames c’est Anton Lundell que je vise

  139. Apres Comtois Clague et Howden en théorie il resterait ses noms un utilisant la liste de Provencal à avoir rien dit

    Dillon Dubé
    Boris Katchouk
    Tyler Steenbergen
    Drake Batherson
    Michael McLeod
    Alex Formenton

    On est à six noms et non huit

    Il y’auraient-ils des menteurs dans les déclarations faites aux journalistes sur leur non responsabilité ?

  140. @ Demongris, la trousse médico-légale a ses limites, on en convient tous. Elle est, par contre, un outil for utile pour trouver certaines preuves. Je suis loin d’être un expert dans le domaine mais aussi tôt qu’on mentionne que l’ADN prouve beaucoup de choses sur la présence ou non d’un individu dans un espace quelconque, il me semble que ça doit donner quelques sueurs froides aux personnes impliquées. Que ce soit la mère de la victime et non la victime elle-même qui porte plainte me renverse un peu je dois dire. Ce sera une longue enquête. Et, aussi sinistre que ça puisse paraître, je pense que c’est Mailloux qui s’en sortira positivement car son geste était loin d’être aussi odieux tout en étant inexcusable.

  141. @ Lanti

    Je ferais un piètre DG, je voulais Tkachuk à tout pris. Mais je ne changerais pas Bobrovsky pour Lundell.

    Lundell, 20 ans, possède toutes les qualités d’un futur centre de haut niveau et je le compare à rien de moins que Patrice Bergeron.

    Les centres efficaces dans les 3 zones sont une denrée rare et quand tu en as un, tu le signes pour longtemps.

  142. Mikel, si la Floride veut Tkachuk, ils doivent offrir au moins une valeur l’approchant (pas juste du bois mort), donc Lundell peut faire partie de cet échange. Sinon pourquoi pas Drouin + Dvorak + Harris pour PLD?

  143. Je viens de découvrir la publication de ce rapport d’un recruteur qui comparait Slafkovsky à Wright avant le repêchage.

    La conclusion que je retiens: Wright devrait produire plus de points dans sa carrière mais Slafkovsky devrait avoir plus d’impact en séries éliminatoires.

    Le point qui m’inquiète: la qualité du lancer de Slafkovsky.

    https://www.gohabsgo.co/Nous-avons-mis-la-main-sur-un-rapport-devaluation-complet-sur-Juraj-Slafkovsky-et-sa-selection-au-premier-rang-etait-inevitable-142791?fbclid=IwAR1EIdis6fGnEReQjigPIfoxdpS-yc2Xe8yHgd5B11F4V9n0J884F1CTzig

    Avoir eu accès à cette information avant le repêchage et aux autres informations sur le caractère de Wright, j’aurais été moins certain que le choix à faire devait être Wright.

  144. @ RexTerras

    Effectivement je pense comme vous le club qui va vouloir Tkachuk va devoir donner au moins un morceau très intéressant

    Dans le cas de la Floride Lundell ou l’équivalent doit être dans les pourpalers ou exemple St-Louis Jordan Kyrou ou Pavel Buchnevich fort probablement

  145. @ RexTerras

    D’accord, pour avoir de la vraie crème glacée au caramel, faut pas donner juste du yougourt aux fraises même si c’est très bon.

    J’ai lu ici qu’un centre de talent est plus important qu’un ailier de talent parce que c’est plus rare, donc j’annule la transaction.

    J’espère que les Flames ne seront pas trop déçus……héhé….

  146. Pour Tkachuk, a minimum 9M cette année, pas beaucoup d’équipes aura de l’espace dans le plafond et si oui, ils ne vont pas donner beaucoup d’actifs.

  147. @Demongris

    Vous parlez de l’éducation que vous auriez prodigué à vos fils si vous en aviez eu, mais il y a un tabou on dirait sur l’éducation des filles, comme si parler de ça c’était les culpabiliser par avance si elles devaient être victime d’un crime sexuel un jour, alors que ça n’a rien à voir. On vit à une époque en occident où certains veulent faire abstraction de la biologie. Oui un homme est supposé pouvoir se contrôler, et il devrait être puni s’il ne le fait pas, mais pour une femme, de penser que tous vont le faire dans toutes les circonstances, ce n’est pas plausible.

  148. Moi aussi j’ai sursauté à la suggestion d’envoyer Bobrovsky à Calgary. C’est comme de dire que le CH devrait envoyer Price aux Flames.

  149. @opeth

    On s’entend que, pour des raisons biologiques, le monde de la nuit est plus dangereux pour les filles que les garçons. Qu’on le déplore ne change rien au fait que les filles soient plus à risque d’être entraînées dans une relation non consentante. Une gestion intelligente des risques s’impose. Mieux vaut prévenir que guérir.

    Sans entrer dans les détails, j’ai du expliquer à ma fille, 17 ans à l’époque, qu’elle avait été stupide de s’assoir seule à l’avant d’un taxi à la sortie des bars. Le chauffeur de taxi avait tenté des attouchements sexuels et heureusement il n’avait pas été plus loin (ma dénonciation à la police n’a pas donné de résultats).

    Bref, on aspire tous à des relations hommes/femmes basées sur le respect mais la réalité de la vie devrait nous amener comme parents à éduquer nos ados, garçons ou filles, à une gestion des risques… pour des raisons différentes.

    Sujet lourd comme la chaleur dehors mais bientôt de retour à la raison d’être de ce blogue.

  150. Excellente idée d’envoyer Price, s’il était en santé, à Calgary mais le CH n’a rien d’autres en excluant Suzuki et Caufield bien sur.

  151. @opeth

    Voici un court article où on note quelques raisons pour lesquelles une victime d’agression ne voudrait la dénoncer à la police. Un extrait ici:

    « Après une agression sexuelle, une femme sur 10 dénonce à la police. Pourquoi aussi peu de victimes se tournent vers la police et entament un processus judiciaire? Mme Garon explique: «Ça peut être la peur de ne pas être crue. Ne pas être crue par le système de justice, pas être crue par la famille, les amis, le conjoint. Peur de passer par le système judiciaire, parce que le processus judiciaire c’est un processus qui a une certaine lourdeur et une longueur dans le temps.»

    Quand une plainte est rejetée, la victime vit une nouvelle épreuve. «Elles ont voulu, elles ont osé y croire, et ça tombe à l’eau, alors pour elles c’est une double conséquence. “Je ne crois plus en la justice”, c’est ce qu’on entend.»

    https://www.tvanouvelles.ca/2017/03/08/agressions-sexuelles–peu-de-victimes-denoncent

    Ici, un communiqué par un organisme communautaire qui relate quelques anecdotes représentatives sur pourquoi une femme ne voudrait dénoncer une agression.

    https://www.oregand.ca/veille/2009/09/denoncer-ou-pas-les-agressions-sexuelles.html

    Pour conclure, une femme ne devrait pas penser que tous les hommes seront en mesure de se contrôler (bien que ce soit la moindre des choses!!), mais elle ne devrait pas non plus à avoir à vivre dans la crainte de se faire agresser par le premier imbécile venu.

  152. @Andre

    Je savais tout ça, alors raison de plus pour une femme d’être prudente dans la mesure du raisonnable. Il faut aussi dire que certaines femmes ont le détecteur à taoins beaucoup plus sensible que d’autres et certaines femmes sont beaucoup mieux équipées pour tenir en respect les agresseurs potentiels.

    Ceci dit, même si la voie de la plainte criminelle immédiate peut être difficile pour certaines, la plainte sur les médias sociaux après un long délai, et parfois en groupe, comme on le voit aujourd’hui avec Philippe Bond n’est pas mieux. Bond est peut-être un agresseur, je n’en sais rien, mais là il est lynché publiquement, sans procès criminel. Ça n’a pas de bon sens.

    C’est drôle, ce genre de dénonciations de groupe sur les médias sociaux touchent la plupart du temps de personnalités publiques. Qu’en est-il de tous les agresseurs inconnus? Je tente de montrer que c’est impossible qu’il n’existe que des Bond, Lacroix et Salvail. D’ailleurs, au criminel, Salvail tout comme Rozon ont été acquittés. Moi je vois un contournement du système de justice pour se faire justice soi-même, mais ça ne touche que des personnes connues, ou presque.

    Je persiste à croire qu’on parle beaucoup trop de dénonciations extra-judiciaires et pas assez de prévention. J’aimerais entendre plus de messages invitant les femmes à la prudence et à la fermeté avec ceux qui tentent de pousser la limite. Je reviens à ce que je disais, la mode est à faire abstraction de la biologie et de penser que ce problème va se régler en faisant peur aux délinquants potentiels. Désolé, un agresseur potentiel en goguette ne sera pas arrêté par la peur, encore moins un pur violeur.

  153. Est-ce qu’un acte stupide doit être reconnu comme criminel devant un juge pour entraîner des conséquences?

    La spécialité des abuseurs et intimidateurs est de choisir des victimes fragiles et/ou de créer des situations ambiguës. Être un trou de cul de 1re classe est une raison valable de perdre une job ou l’accès à la sphère publique.

    Et notre fameux système de justice vient de donner l’absolution à un agresseur qui s’est pris en photo dans l’acte et qui a plaidé coupable pour protéger sa carrière. Ça donne confiance.

  154. Excellente nouvelle,

    Lors de son passage au baladiffusion de Bob McCown, la partie Go de HuGo aurait affirmé s’attendre à ce que Slafkovsky ne soit pas de l’alignement partant cet automne. Cela fait écho à d’autres rumeurs entendues précédemment.

    Bonne chose. L’organisation montréalaise miserait désormais sur la patience.

    Une autre année dans les bas fonds me semble incontournable pour assurer une restructuration en règle.

  155. @fou_de_lile

    Le sujet hors hockey n’en finit pas de finir. Alors plongeons encore dans le débat.

    Il ne faut confondre les actes qui sont de nature criminelle avec ceux qui relèvent du harcèlement, de la grossièreté et de l’inconduite. Boisvert fait bien la distinction dans La Presse ce matin.

    https://www.lapresse.ca/actualites/chroniques/2022-07-22/tout-le-monde-le-savait.php

    Les condamnations criminelles relèvent du système de justice. Les comportements déviants de moindre gravité relèvent des employeurs et peuvent être l’objet de sanctions, incluant le congédiement. Le problème, ou les mentalités à changer, c’est le fossé entre les valeurs prétendument partagées au sein d’une organisation et la façon discriminatoire qu’elles sont appliquées selon l’importance de la personne déviante pour l’organisation. Bref, une condamnation ne remplace pas l’autre et une inconduite sexuelle peut être, ou ne pas être, de nature criminelle.

    Quant au cas Mailloux, si j’ai bien compris que c’est de lui qu’il s’agit, premièrement il faut se rappeler qu’il a été condamné selon le système judiciaire suédois. Ici au Québec, son cas n’aurait pas sorti publiquement parce qu’il était mineur au moment des faits. Deuxièmement, il a été condamné à indemniser la victime en vertu d’une infraction à une loi sur la diffamation en non pas en vertu d’une loi criminelle.

    Finalement, autant qu’en matière criminelle, la sanction de l’employeur devrait contenir une gradation qui reflète la gravité relative de l’acte. Pour être concret, l’impossibilité de pratiquer son métier m’apparaît une sanction plus acceptable pour un récidiviste qui ne reconnaît pas sa culpabilité comme Bond et non pour un acte isolé d’un mineur repentant comme le cas de Mailloux.

  156. Vous avez totalement raison Demongris dans votre dernier commentaire. Il y a là deux situations tellement différentes l’une de l’autre. Et, quand vous parliez de votre fille et sa mauvaise expérience…bon…je n’ai pas d’enfants et j’imagine très facilement qu’on doit se sentir plus stressé quand on a une ou des filles comme enfant et que ce stress doit baisser dans le cas d’avoir un ou des garçons. Quoiqu’il faut les éduquer aussi, on s’entend. Cette agressivité est surtout présente chez l’homme. Même dans des situations d’homosexuels entre eux. On n’a qu’à regarder ce qui s’est passé avec l’ancien ministre Boisclair et qui a été condamné à la prison pour son geste. Pourtant il s’agissait de deux gays mais il y avait présence de viol et de non consentement. C’est aussi grave qu’un cas entre sexes opposés. De mémoire d’homme je ne me souviens pas d’avoir vu un tel comportement chez les femmes homosexuelles. C’est une dynamique tout autre je crois.

  157. Je trouve qu’on entre dans un territoire marécageux. Combien de couples se sont formés en milieu de travail où l’homme a courtisé et fini par faire des avances à une femme? Si le gars plaît à la femme ou finit par lui plaire, ce n’est pas du harcèlement, mais dans les cas où il n’y a que le gars qui est intéressé et qui insiste, ça devient du harcèlement si la femme le décide. Vous me direz que le gars devrait comprendre plus vite que la fille veut rien savoir de lui, mais il y a le fantasme qu’à force d’insister elle va voir son amour et qui il est vraiment au fond. Le syndrome de la belle et la bête.

    C’est plate à dire, mais il y a des hommes qui n’ont pas la notion de leur “valeur” sur les marché amoureux ou sexuel, et il y a des femmes qui aiment faire leur effet. C’est comme ça, et cela a toujours été comme ça, c’est la nature humaine et il y a plein de comportements et de non dits pour gérer tout ça et dans 99.9% des cas ça fonctionne. Une fille qui ne veut pas se faire achaler sait quoi faire et un gars qui n’a aucune chance le comprend très rapidement.

  158. @Opeth, 21 juillet 17:10

    Vous avez certainement raison en affirmant qu’il faut faire plus de prévention que de répression. Malheureusement, l’éducation fait son œuvre lentement. Personnellement, je crois fermement que les prochaines générations seront bien plus respectueuses dans leurs rapports sexuels et que le consentement sera placé au cœur de ces rapports.

    Cela dit, je crois que vous avez tord lorsque vous dites que ce sont essentiellement des personnalités connues qui sont dénoncées. Avec le mouvement Moiaussi, de très nombreux quidams ont été dénoncés et c’est ce qui a amorcé une large sensibilisation au consentement sexuel, à tout le moins chez les plus jeunes. Des dénonciations ont encore lieu régulièrement, mais par définition on entend plus parler se celles qui touchent des personnes connues comme Bond.

    Et enfin, si on assiste à une forme de dénonciation collective sans procès, c’est bien évidemment parce que le système de justice ne réussit pas à protéger les victimes d’agression. L’exemple récent de cet ingénieur absous, Simon Houle, (https://ici.radio-canada.ca/nouvelle/1897074/simon-houle-absolution-conditionnelle-agression-sexuelle) démontre par l’absurde à quel point la justice peut être déconnectée.

    Pour conclure, n’allez pas croire que je refuse à toutes les personnes dénoncées une rédemption. La violence sexuelle n’est pas toujours du même niveau. Quelqu’un comme Mailloux semble être un bon exemple d’une personne qui a appris de ses erreurs. Mais quand tu es dénoncé par huit personnes comme Bond ou plus de 20 comme Deshaun Watson, je crois que le chemin vers là rédemption sera très long et que le privilège d’être une vedette devrait être retiré à ses personnes, peu importe le résultat d’un procès criminel.

  159. @Andre

    Je continue de croire qu’une justice parallèle de lynchage n’est pas la solution et que si le système de justice doit être améliorer qu’il le soit, si des juges imbéciles doivent subir des conséquences pour des sentences insensées, qu’ils en subissent. Une société démocratique basée sur des lois et leur application impartiale ne peut pas tolérer le lynchage, même si le lynché est un vrai coupable en réalité.

    Puis comme les crimes sexuels sont les plus difficiles à prouver en cour de justice, il est d’autant plus important d’éduquer, mais la partie éducation est évacuée du débat car certaines femmes nient la biologie et disent qu’il n’y a pas d’éducation à faire chez les femmes car seuls les hommes sont responsables, et ce dans tous les cas. On s’entend qu’ultimement c’est l’agresseur ou le harceleur qui est coupable, mais il y a des façons de prévenir la majorité de ces histoires. Il me semble qu’il n’est pas si difficile de faire comprendre à un homme que sa libido ne lui donne aucun droit sur aucune femme, et qu’une femme devrait comprendre l’effet qu’elle peut produire. Comme je l’ai dit, dans 99.9% des cas les hommes et les femmes savent trouver la ligne. Pour le 0.1%, les femmes doivent porter plainte au criminel le plus rapidement possible, pas 15 ans plus tard.

  160. Je veux profiter du sujet hors hockey pour souligner la qualité des échanges et le respect démontré par les participants.

    Je souhaite qu’un jour les RS au Québec soient à la hauteur de ce que l’on retrouve sur ce blogue; la démocratie serait en meilleure santé et la cohésion sociale nous rendrait plus forts. Je sais que ce souhait est une utopie car je soupçonne Opeth d’avoir fait une sélection initiale pour assurer la qualité des participants et des interventions.

    J’en profite aussi pour vous inviter à ne pas prendre le cas anecdotique de l’ingénieur Houle pour rejeter en bloc le système de justice. Le système est en processus de réforme ayant pour but de former des spécialistes pour traiter les infractions sexuelles:

    https://twitter.com/agencemaasck/status/1550143463500521475?s=21

    Quant au cas Houle, le problème m’apparaît plus être causé par la nomination au poste de juge d’un juriste qui avait encore la couche aux fesses. Les mauvais jugements risquent d’être plus nombreux quand des nominations dépendent plus de qui tu connais que du mérite, de l’expérience et de la compétence. Tiens je vois un lien ici avec le hockey…

  161. @Demongris
    Il y a eu un bon texte dans La Presse sur le cas de Simon Houle. Le voici : https://www.lapresse.ca/debats/opinions/2022-07-15/absolution-conditionnelle-de-simon-houle/quand-un-scandale-en-cache-un-autre.php.

    Le juge a peut-être erré, mais le fait que le casier judiciaire amène une sentence à vie rend le travail des juges plus complexe. Ça donne des jugements ridicules comme celui de Houle où le juge a cherché à minimiser l’acte pour ne pas punir l’agresseur toute sa vie entière.

  162. @ Demongris

    « je soupçonne Opeth d’avoir fait une sélection initiale pour assurer la qualité des participants et des interventions. »

    Je connais Opeth depuis le blogue de Mathias Brunet et je suis convaincu qu’il n’a pas fait de sélection des intervenants avant que chacun donne son opinion.

    Je suis certain qu’il a donné la chance à tous et c’est à ce moment qu’il aurait, selon les commentaires disgracieux ou irrespectueux, banni l’intervenant fautif.

    Je le sais parce que s’il avait fait une sélection des intervenants avant de voir le genre de commentaire, je n’aurais probablement pas pu m’inscrire sur son blogue fort intéressant….ceci dit avec un sourire….

    En passant un autre scandale vient d’éclater, il date de 2003.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-07-22/hockey-canada/une-autre-affaire-d-agression-sexuelle-fait-surface.php

  163. @jonathan

    Intéressant.

    Mais les conséquences du casier judiciaire étant ce qu’elles sont au Canada, est-ce qu’on applique la même clémence aux autres crimes de nature non sexuelle? Ce serait à vérifier.

    Je suis de ceux qui supporterait un système à la française mais, entre-temps, donner l’absolution à un criminel sur la base qu’il doit voyager dans le cadre de son travail n’équivaut-il pas à une justice différente pour les riches et les pauvres?

  164. Comment dire sans vexer…hum…depuis des lustres que j’entend dire que les joueurs des grandes ligues sont attendus à la sortie des arénas ou autres amphithéâtres…et quand je dis attendus, je parle d’une cohorte féminine et que chacune d’elles aimerait bien être l’élue du coeur de ce jeune homme riche. Ouin…comment juger d’une telle démarche alors qu’une vraie rencontre amoureuse se passe sûrement autrement que de cette façon un peu étrange, soit de faire parti d’un groupe de femmes se rendant disponibles? Je ne cherche pas à disculper le jeune athlète ni à culpabiliser ces jeunes femmes mais il se retrouve devant une bande de groupies prêtes à faire des choses que certaines ne veulent pas faire mais elle sont là quand même avec leurs espérances. Vrai que le gentil monsieur doit se contrôler mais il est en présence d’une situation où c’est comme un bar ouvert et qu’il peut se servir comme bon lui semble. Étant donné le jeune âge et le manque d’expérience avec le sexe opposé, il peut lui arriver de confondre l’amour vrai et la passade. S’il franchit ce pas et que la jeune dame considère qu’elle a gagné la course mais que le tout se transforme en une illusion passagère, elle peut donc arriver à la conclusion qu’on a abusé d’elle. Bref, sans la juger, je me demande parfois jusqu’où elle aussi peut se permettre d’aller dans ses actes ou emprunter le chemin des groupies pour se faire remarquer. Pas facile de discerner les intentions des humains (homme ou femme) avant et après des relations intimes. Ça mène parfois à un gâchis indescriptibles. Dommage.

  165. Une vieille rumeur urbaine laissait entendre aux États-Unis qu’un athlète d’élite avait un semblant de tous les passe-droits dans ses relations avec la gent féminine. Car, du côté officiel, on rejetait la plainte, on achetait le silence, etc.

    Semble bien, vu de loin, que Hockey Canada entretenait la même culture au sein de son organisation. On gagne, on fait de l’argent, on fait faire de l’argent, les Canadians sont fiers, tout le monde il est content.

    Dans l’ancien temps, certains coachs vantaient l’idée que plusieurs joueurs se partagent la même femme sous prétexte que ça soudait l’esprit d’équipe…..

    On part de loin, même si à quelque part on est encore là-dedans : Faut se promener dans un aréna de la LHJMQ pour croiser de jeunes filles sur leur 36, leur 31, etc. Le joueur de hockey, outre l’équivalent d’être un trophée de chasse décroché par la jeune fille, peut devenir le passeport pour sortir de sa classe sociale, s’évader de sa petite ville, pour rencontrer des vedettes, etc, etc, etc. Y a des gamins de 12 ans, les matures physiquement, qui se font littéralement cruiser par des filles 3-4 ans plus vieilles au tournoi pee wee de Québec.

    Être un sportif d’élite, ceux qu’ont une belle gueule en plus, tiennent entre autres deux rôles dans la société civile : Sont la proie de jeunes ambitieuses et sont les prédateurs de naïves… Un ancien collègue me contait qu’il se vantait d’être un joueur de hockey quand il voulait lever une fille dans un bar. Oui, ça marchait.

    Chais pas si l’expression est toujours usuelle, mais les musiciens aimaient bien parler de lunch en désignant les groupies. All you can eat.

    Je fais pas partie de ce monde-là. Je présume qu’il faut avoir les deux pieds solidement sur terre pour discerner le vrai du faux et que oui, ça existe une fille qui dit non.

    Par ailleurs, quand je regarde des Roch Voisine dans le temps ou des Josh Anderson aujourd’hui, je me dis que même dans une journée de 72 heures ils manqueraient d’heures pour répondre à toutes les demandes… M’enfin.

  166. PK Subban toujours pas signé. Le pauvre vieux doit être pas mal déçu des offres reçues. Durée, montant offert… Déjà 33 ans, dans les moins et pas plus de 22 points depuis 3 ans. En plus, il a perdu la fraction de seconde qui lui faisait croire qu’il était un joueur de basket sur lames. En gros, lui reste pas grand chose comme outil de négociation.

    La télé l’aime, le monde ordinaire l’aime, indépendant de fortune, prestige et visibilité associés toujours à la télé, je le verrais trop bien faire carrière à la télé américaine dès cet automne. Faire (beaucoup) d’argent sans mettre son physique à risques doit être intéressant aussi, je peux pas croire.

    Chose certaine, je l’imagine très mal poursuivre sa carrière à coup de contrats d’un an et d’échange en fin de saison.

    Khadri est peut-être le hockeyeur le plus malchanceux cette année. Dans une année ordinaire, où le plafond salarial serait en augmentation constante, une équipe aurait pris le risque le surpayer pendant beaucoup trop longtemps après l’année de sa carrière. Mais les équipes sont au bouchon. Semble bien qu’aucune d’entre elles n’aient les moyens ou l’ambition de se peinturer dans le coin pendant 8 ans. Pôv gars. La misère des riches.

  167. Dans l’ensemble, Petry en aura donné beaucoup au CH. Il s’est amélioré d’année en année et après avoir trouvé son partenaire idéal en Edmundson, il aura même donné du grand hockey à Mtl. Même si sa dernière année aura été franchement pourrie, je crois que Pittsburgh ont réussi un excellent échange. S’ils sont capables de le jumeler à un arrière obstinément défensif, Petry, qui est un excellent athlète, devrait être relativement fiable jusqu’à la fin de son contrat.

    Quant à Poehling, un commentaire plus haut disait qu’il manquait de grrrrr. D’accord avec ça. Poehling aurait peut-être amassé quelques points de plus l’an dernier s’il avait joué avec de meilleurs ailiers. Mais bon. Son absence de grrrr l’a empêché de monter les échelons au sein de la pire équipe de la LNH l’an dernier. Hextall a vanté sa carrure en oubliant opportunément que ça se passe entre les deux oreilles pour utiliser le tout. Pittsburgh a le don de sortir des lapins de son chapeau depuis des années. Peut-être que Poehling connaîtra une illumination, mais j’en doute. Il est pas fort, fort dans sa zone et manque de grrrrr pour aller inscrire des points. On verra.

    Je retiens de Matheson qu’il est, comme Petry, sujet de crampes au cerveau. La constance ne fait pas partie de ses qualités. Mais c’est vrai qu’il transporte bien le disque et fait de belles passes. S’il faut faire un parallèle entre lui et Romanov, il semble bien que Hugues va privilégier le jeu de transition à la robustesse chez les arrières.

    Hugues qui le qualifie d’humain 5 étoiles, ça veut aussi dire entre les lignes que les Evander Kane de ce monde ne pourront pas trouver refuge à Montréal tant que ce dg y sera.

    Chose certaine, lui et Savard ne peuvent pas être sur la première paire de défenseurs du CH. L’un est beaucoup trop lent et l’autre manque de QI hockey pour occuper cette position. Si ça devait s’avérer, aussi bien envoyer Price à l’abattoir immédiatement.

    Cela dit, je trouve le contrat de Matheson ben que trop long et cher. Son grand avantage sur Brisebois, parce qu’il me fait un peu penser à lui, est qu’anglophone de naissance, il ne devrait pas être pris à parti par certains partisans et journalisses…

    M’enfin, bon retour à la maison au jeune!

  168. Je n’en reviens pas Oliver Bjorkstrand a été sacrifié par Columbus en raison du plafond salarial puisqu’ils ont signé Gaudreau et Laine.

    Ce qui me dérange dans ce processus de plafond salarial c’est qu’il augment d’année en année ou presque pour satisfaire les joueurs avides de $ et tout ça, par la faute des propriétaires.

    S’il y a un joueur que tu veux dans ton club en raison de son talent et de son comportement exemplaire sur et en dehors de la glace, c’est bien Oliver Bjorkstrand.

    C’est dans un échange de la sorte que je me dis, c’est de la business pure et dure, les sentiments c’était jadis, il y a un an, y a un siècle, y a une éternité.

  169. Pierre-Luc Dubois signe un an pour 6 millions avec les Jets.

    Je ne comprends pas cet arrangement? Les Jets se donnent l’année pour l’échanger? Sera-t-il plus facile à échanger? Montréal est-il toujours intéressé à lui?

  170. Oliver Bjorkstrand échangé à Seattle pour des choix de 3e et 4e ronde 2023. Bkorkstrand gagne 5.4 M$ par année, 57 points en 80 matchs, mais un énorme -35, de loin le pire différentiel de son équipe, les deux joueurs qui le suivent dans les -20 sont les recrues Sillinger et Chinakov. Ça montre qu’actuellement Mike Hoffman n’a aucune valeur. HuGo doivent trouver un moyen de se rendre à la date limite des échanges et être prêts à garder la moitié du salaire pour obtenir quelque chose de valable, et cela seulement si Hoffman connaît une bonne saison, même chose pour Drouin et Byron, et ils devront être en santé.

  171. WOW rare échange blockbusterde deux vedettes entre deux équipes Huberdeau qui quitte la Floride Pas grand monde l’a vu venir celle la Tkachuk qui signe immédiattement un contrat mais pas Huberdeau

    Calgary prend un guess ?

  172. Les Panthers donne beaucoup Est-ce par que deux joueurs seront UFA l’année prochaine ?

    Le choix conditionnel est-ce si Huberdeau signe ou pas ?

  173. Huberdeau-Tkatchuk

    Ce ne sont pas des joueurs qui ont été échangés, ce sont des contrats. Les joueurs ne sont que de la marchandise! La réalité du merveilleux monde du sport !

  174. @mikel,

    “C’est dans un échange de la sorte que je me dis, c’est de la business pure et dure, les sentiments c’était jadis, il y a un an, y a un siècle, y a une éternité.”

    Mais c’est du Joe Dassin, ça! 😉

    Encore une fois, bravo à tous pour la pertinence des propos et le respect mutuel, qualités de plus en plus rares en ces temps un peu fous…

    Ces échanges récents me laisse un goût amer car il semble évident que le marché canadien perd au change. Les retours peuvent sembler intéressants mais la perspective de les voir se commettre et s’engager pour plusieurs années s’étiole. Çe me semble être beaucoup moins un problème de l’autre côté de la frontière… ‘Stie qu’ils l’ont l’affaire les zamarécains!

  175. Wow! Les Panthères paient cher pour le stupide contrat donné à Bobrovsky. Dans cet échange ils acceptent de perdre deux de leurs meilleurs joueurs pour recevoir un Tkachuk qui accepte de signer long terme. Il aura 25 ans en décembre, alors que Huberdeau vient de fêter ses 29 ans et Weegar 28 ans. Calagary reçoit en plus le choix de 1e ronde de Floride en 2025. Cole Schwindt lui a 21 ans, c’est un centre de 6’02”, 21 ans, qui a obtenu 40 points en 72 matchs en AHL l’an passé. Pas le profil d’une future vedette, mais pourrait faire la LNH sur les deux derniers trio.

    Je comprends la logique de Floride dans les circonstances, à cause des 10 M$ qu’ils donnent à Bobrovsky, ils ne pouvaient garder Huberdeau et Weegar. Ceci dit, ils auraient pu signer Huberdeau à un prix similaire et échanger seulement Weegar. Maintenant, les Flames sont presque dans la même situation qu’ils étaient avant l’échange, sauf qu’ils ont engranger en choix de 1e ronde 2025, un prospect B, et ils ont maintenant deux joueurs à convaincre de signer ou à échanger d’ici la date limite. Huberdeau rapportera autant que Tkachuk aurait pu rapporter, et ils ont Weegar en prime.

    Calagary a très mal géré cette situation. Ils n’auraient jamais dû garder Gaudreau la saison dernière sans prolongation de contrat, mais Gaudreau avait eu une saison ordinaire l’année précédente, tout comme Tkachuk, donc leur valeur aurait été moindre. En plus Calagary ont échangé leurs choix de 1e et 2e ronde à la dernière date limite car ils se croyaient des aspirants à la coupe. De plus, ils s’étaient fait voler Sam Bennett pas Floride en avril 2021. Pas fort comme gestion. J’ai beaucoup de difficulté avec les échanges de choix à la date limite par des clubs qui se surestiment, et ce, souvent pour des joueurs qui ne peuvent faire la différence, comme Toffoli.

  176. Je dis ça comme ça, mais se peut-il que la Floride ait décidé de faire ce move parce qu’ils étaient déjà au courant que Huberdeau ou Weegar ou les deux joueurs n’avait pas l’intention de signé une prolongation de contrat avec le club et ainsi testé le marché des agents libres en 2023?

    Parce qu’à première vue il me semble que Floride donne beaucoup pour Tkachuk. Tkachuk n’est pas un mauvais joueur mais j’ai bien hâte de voir sa production sans Johnny Hockey, pas certain qu’il va reproduire une saison comme la dernière.

    En échange Calgary reçoit un des meilleurs ailiers gauche de la ligue un def top 4 qui c’est développé sur le tard (un peu comme Petry) ainsi qu’un choix de premier tour. Si les deux joueurs signent des prolongations de contrats à Calgary, Calgary va avoir gagné cet échange haut la main à mes yeux. Cependant c’est pas chose faite encore.

    Et pour le plaisir de la chose, imaginer que le transaction pour Dubois fini par se concrétiser et que Huberdeau teste le marché en 2023 et qu’il décide de rentrer à la maison comme les Gaudreau et Tavares on fait avant lui. Un beau 1-2 punch Suzuki/Caufield – Dubois/Huberdeau 😉 ….faut ben rêver un peu hehe

  177. J’apprends que philippine bonds va réorienter sa carrière pour se retrouver dans un organisme plus approprié à ses ambitions il vas maintenant se joindre à équipe Canada junior .

  178. Le choix conditionnel est que le choix de 1e ronde 2025 que Floride donne à Calgary est protégé pour la loterie. Si le choix e 1e ronde recule à 2026, le choix de 4e ronde 2025 glissera lui aussi à 2026. On en est rendu à échanger des choix de 1e ronde qui pourraient être exercés 4 ans plus tard.

  179. Les Panthers ont perdu Huberdeau, Giroux, Marchment, Acciari, Weegar et Chiarot soit comme UFA ou dans un échange.

    Les remplaçants sont Tkachuk, White, Balcers, Tierney ( 3 anciens Sens qui sont très ordinaire 3e et 4e trio ) Cousins et les 2 frères Staal ( un en essai ).

    En ce qui me concerne, ils se sont affaiblis, ils vont se retrouver en milieu de peloton et les séries vont être difficile à atteindre.

  180. Prédiction: Huberdeau va finir son contrat, devenir UFA l’an prochain et signer un contrat de 5 ans avec le Lightning.

  181. « ils se sont affaiblis, ils vont se retrouver en milieu de peloton et les séries vont être difficile à atteindre. »

    Oui les Panthers se sont affaiblis. Le CH a leur premier choix 2023 et il vient de prendre de la valeur. En plus, il n’est pas protégé, donc même s’il est top 10, il demeure au CH.

    Ça fait rêver!

  182. Ouais, ils se sont affaiblis par une bonne marge et il ne suffirait que d’une couple de blessures à des joueurs importants pour que ce club se retrouve assez bas au classement. Comme mentionné, le 1er choix non protégé de Floride qui appartient au CH devient tout d’un coup quasi intouchable.

  183. Intentionnellement les Panthers doivent s’affaiblir pour rencontrer les exigences du plafond salarial.

    J’en conclus que les contraintes du plafond salarial tirent les équipes vers le bas.

    La parité, dans la LNH, est tellement importante que les dirigeants s’arrangent pour que tous les 32 clubs se retrouvent tous des clubs de milieu de peloton.

    L’idée, j’imagine, est que le premier club qui fini en tête du classement, n’a pas un écart de plus de 20 points!!!

    Tous les clubs sur le même niveau, le premier une année donnée devient le dernier ou presque l’année suivante comme nous avons vu dans les dernières années.

  184. @ Mikel

    Et 9n ne veut pas se retrouver dans une situation semblable à celle que connaît le baseball alors même q’’au mois juin les deux tiers Dew équipes sont mathématiquement éliminées….et des gradins vides et des côtes d’écoute à la télé en chute libre

  185. Le gagnant de la transaction Panther/Flames :le Canadien de Montréal.
    On peut comprendre les Panther d’aller chercher un joueur plus jeune signer a long terme au lieu de s’aventurait dans des négociations de contrat l’an prochain qu’il savait peut-être vaine.
    Pour les Flames trackup avait clairement dit que c’était sa dernière année à Calgary et décidé de ses possible destinations en acquérant deux joueurs en fin de contrat ils re brasse les cartes en espérant en signer au moins un des deux.
    Le pire scénario est d’en signer aucun et être dans une course aux séries à la date limite des échanges.

    Pour le Canadien c’est magnifique perte de 2 joueurs réguliers plus les pertes de tous les agents libres qu’il avait acquis à la date limite des échanges les Panther n’ont toujours pas réglé leur problème structurel de gardien ( releve prête mais gardien à 10 millions/années devant)
    Et ça vas tu lever comme équipe trackup a pas la réputation de joueur d’équipe
    Si ça fit pas avec barbof
    Bon les chances sont toujours que les Panther seront dans les bonnes équipes mais les chances qu’il y ait dégringolade viennent d’augmenter énormément et c’est ce que je leur souhaite de tout cœur.

  186. Quand même dommage pour les partisans des Flames et des jets qui voit leur jeune joueur leur signifier leur désir de partir à la première occasion.
    Ne sont t’il pas condamné à des éternelles reconstructions?
    Je me souviens qu’un directeur des jets mentionnait l’importance pour eux de bien sélectionner lorsque il avait un haut choix au repêchage ( l’année de Laine)vu que les joueurs autonomes ne venait pas à Winnipeg en sélectionnant un jeune joueur il vas se rendre compte comment il peut être bien dans notre organisation et vouloir s’engager à long terme.
    Bon je crois qu’il devrons revoir leur stratégie mais pas sur qu’il y’en a qui soit gagnante et c’est comme injuste pour leur partisans.

    Parlant d’injustice échanger Anderson après qu’il a passé l’été au Québec a représenter le Canadien notamment auprès des jeunes le serait pour lui.Il a mentionné passer l’été au Québec pour s’imprégner de notre culture.
    Il a choisit de signer a long terme à Montréal ( avait refusé à Columbus) s’investît à temps plein avec l’équipe .
    attendez au moins à la prochaine date limite des échanges .

  187. Le 23 juillet 2022 à 16 h 41 min, Methot a dit :
    Quand même dommage pour les partisans des Flames et des jets qui voit leur jeune joueur leur signifier leur désir de partir à la première occasion.
    Ne sont t’il pas condamné à des éternelles reconstructions?
    =========================================
    Ça ressemble à ce que j’exprimais pour les équipes canadiennes et ce qui peut en résulter d’ici quelques années…

  188. @ Methot, Kataway

    Oui, choquant que des joueurs vedettes délaissent leur club pour aller jouer dans des gros marchés.

    Par contre comme dit, Bill Price de NHL.COM, c’est peut-être une bonne avenue pour les Flames, Qu’Huberdeau et Weegar soient UFA l’an prochain car si Calgary réussi à les échanger avant la date de « LIBERTÉ», ils pourraient rapportés beaucoup en prospect et en joueurs établis.

    https://www.nhl.com/news/tkachuk-huberdeau-panthers-flames-trade-roundtable/c-335076358

  189. Évidemment, je comprends aussi que les clubs peuvent attendre que Weegar et Huberdeau soient UFA officiellement et leur faire une offre.

  190. Mais c’est très tentant, quand ton club est un véritable aspirant au grands honneurs, de ne pas aller chercher le ou les joueurs qui pourraient te donner la coupe même UFA.

  191. Il semble que l’échange Flames/Panthers a été un choc pour Jonathan Huberdeau.

    Il s’attendait à recevoir une prolongation de contrat des Panthers suite à des pourparlers non officiel avec la direction de la Floride mais rien de concret n’est survenu jusqu’à l’échange.

    Depuis l’échange Jonathan Huberdeau n’a pas fait de déclaration à savoir comment il se sent vis à vis l’échange et vraisemblablement, il attend de comprendre ce qui lui arrive avant de faire des déclarations qu’il pourrait regretter.

    Il ne s’attendait pas à un échange puisqu’il était convaincu de recevoir une prolongation de contrat et c’est certainement sage et mature de digérer ce qui lui arrive avant d’affronter les journalistes.

    https://ca.sports.yahoo.com/news/nhl-jonathan-huberdeau-unhappy-trade-flames-played-out-233137140.html

  192. Un match fort attendu en Floride sera le 19 novembre 2022, les Panthers reçoivent les Flames à 16h00.

    Je ne serai pas encore sur place mais je vais tout faire pour ne pas le manquer.

    Je m’attends à une ovation monstre pour Huberdeau et à un match exceptionnel de sa part.

  193. Je lisais que Kirby Dach pourrait recevoir une offre hostile et selon ce qu’on lit un peu partout Mtl n’aurait pas la possibilité d’égaler l’offre. Les questions que je me pose sont les suivantes; qu’est-ce que le Canadien recevrait en retour? Aussi. Est-ce que c’était le but visé par Mtl?

  194. Scott Wheeler du site The Athletic y va de son top-50 des meilleurs prospects de moins de 23 ans et pas établis dans la LNH. Slafkovsky est classé 10e, derrière Wright, Nemec et Cooley. Voici sa liste.

    1. Owen Power, LHD, 19 (Buffalo Sabres — No. 1, 2021)
    2. Luke Hughes, LHD, 18 (New Jersey Devils — No. 4, 2021)
    3. Shane Wright, C, 18 (Seattle Kraken — No. 4, 2022)
    4. Simon Nemec, RHD, 18 (New Jersey Devils — No. 2, 2022)
    5. Logan Cooley, C, 18 (Arizona Coyotes — No. 3, 2022)
    6. Matty Beniers, C, 18 (Seattle Kraken — No. 2, 2021)
    7. Kent Johnson, C/LW, 19 (Columbus — No. 5, 2021)
    8. Cole Perfetti, C/LW, 20 (Winnipeg Jets — No. 10, 2020)
    9. Matt Savoie, C/RW, 18 (Buffalo Sabres — No. 9, 2022)
    10. Juraj Slafkovsky, LW, 18 (Montreal — No. 1, 2022)
    11. Jake Sanderson, LHD, 20 (Ottawa Senators — No. 5, 2020)
    12. Brandt Clarke, RHD, 19 (Los Angeles Kings — No. 8, 2021)
    13. Mason McTavish, C, 19 (Anaheim Ducks — No. 3, 2021)
    14. Simon Edvinsson, LHD, 19 (Detroit — No. 6, 2021)
    15. Quinton Byfield, C, 19 (Los Angeles Kings — No. 2, 2020)
    16. Marco Rossi, C, 20 (Minnesota Wild — No. 9, 2020)
    17. Alexander Holtz, RW/LW, 20 (New Jersey — No. 7, 2020)
    18. David Jiricek, RHD, 18 (Columbus — No. 6, 2022)
    19. Joakim Kemell, RW, 18 (Nashville — No. 17, 2022)
    20. Jonathan Lekkerimaki, RW, 17 (Vancouver — No. 15, 2022)
    21. Dylan Guenther, LW/RW, 19 (Arizona — No. 9, 2021)
    22. Brad Lambert, C/RW, 18 (Winnipeg Jets — No. 30 2022)
    23. Danila Yurov, LW/RW, 18 (Minnesota Wild — No. 24, 2022)
    24. William Eklund, C/LW, 19 (San Jose Sharks — No. 7, 2021)
    25. Isaac Howard, LW, 18 (Tampa Bay — No. 31, 2022)
    37. Kaiden Guhle, LHD, 20 (Montreal — No. 16, 2020)
    46. Lane Hutson, LHD, 18 (Montreal — No. 62, 2022)

  195. Très intéressante cette liste Opeth. Je remarque une chose:

    14 des 25 choix sont situés hors du TOP-5. C’est un peu plus de la moitié (je n’ai pas tenu compte des 2 derniers).

    Voilà qui démontre qu’une bonne équipe de repêchage peut faire la différence. Il y a toujours des perles hors consensus. Il s’agit seulement de la trouver.

  196. J’ai pas mis les 50 noms. C’est intéressant, mais il faut retenir que Wheeler, comme tous les analystes de prospects, que ce soit avant ou après le repêchage, est faillible. Ce classement aura ses bons et ces mauvais choix, et il y a des joueurs éligibles, selon ses critères, qui ne sont pas dans sa liste et qui finiront par être bien meilleurs que certains joueurs sur la liste.

    À propos de Slafkovsky, il dit qu’il pourrait devenir le meilleur attaquant parmi les joueurs sur sa liste, mais il y a beaucoup de points d’interrogation dans son cas et il devra répondre positivement à presque toutes ces questions pour devenir vraiment le meilleur. Comme on l’a dit, Slaf est un gros pari. Ceci dit, parfois on gagne des paris. On verra, mais si c’est un flop, ça va hurler pendant 40 ans, minimum.

  197. Peut-être que Slaf pourrait être quelque part entre une star et un flop. Est-ce que s’il ne devient pas une star, il sera nécessairement un flop? Encore faut-il s’entendre sur les tenants et aboutissants d’une star…. et d’un flop.

    Prenons la transaction Huberdeau et Tkachuk. Je suis conscient qu’il y avait des considérations contractuelles et de plafond salarial importantes mais, sur le plan hockey, j’ai entendu à la radio que les Panthers avaient déterminé qu’aussi bon soit-il Jonathan Huberdeau n’avait pas le style de jeu pour exceller en séries. Ils auraient conclu qu’ils avaient plus besoin d’un joueur comme Tkachuk pour être une équipe sérieusement aspirante à la coupe Stanley.

    Si Slaf devient un joueur top 6, avec un style Josh Anderson, mais plus prolifique et ayant un impact significatif en séries éliminatoires quand le jeu se resserre, dira-t-on qu’il est un flop parce qu’il n’est pas parmi les 10 meilleurs pointeurs de la LNH?

  198. Que Slafkovsky soit ou non un flop dépend essentiellement de la performance de Shane Wright, de Cooley et de Nemec. Sauf s’il n’est qu’un joueur top six avec une production de 55 points par an … il serait alors un flop par lui-même car un 1oA doit produire.

  199. Un premier au total qui ne devient pas un joueur étoile est pas mal un flop, surtout si Wright devient une étoile, même Cooley. Si Slaf devient un Nino Neiderreiter ça ne suffira pas à apaiser la grogne. Slaf doit devenir, au minimum, un genre d’Andrei Svechnikov en Caroline. En supposant que Svechnikov va poursuivre sa progression. Il n’a que 22 ans.

  200. @Demongris

    Calgary s’est fait sortir en 2e ronde comme Floride. C’est vrai que Tkachuk a eu de meilleures stats que Huberdeau, mais l’an passé, Huberdeau avait obtenu 10 points en 6 matchs de séries contre Tampa Bay.

  201. Huberdeau, en 26 matchs des séries 21 points, + 1.
    Barkov, en 26 matchs des séries 21 points, -7.

    Si la Floride dit qu’Huberdeau n’a pas le style pour les séries ne tient pas la route.

  202. Il y a toute une marge entre une star et un flop.

    Un élite McDavid, une superstar Gaudreau, McKinnon, Barkov, une star, Huberdeau, Tkatchuk

    Un flop Galchenyuk

  203. L’autre matin j’ai ouvert mon ordi et sur le site environ 50 nouveaux utilisateurs bidons s’étaient inscrits pendant la nuit. J’ai dû tout enlever à la main, comme d’habitude, mais cette fois était de loin l’attaque la plus massive que le site ait connu. Tout ça pour dire que le site avait 114 vrais utilisateurs avant l’attaque et 112 après. J’ai donc, par inadvertance, supprimé l’inscription de deux utilisateurs. Prière de se réinscrire si vous êtes un des deux supprimés involontaires de ma part.

  204. Voici la projection à quoi va ressembler les Panthers en début de saison. Une première ligne digne de ce nom, une 2e ligne 2/3 très bonne, à part Lundell et Hornqvist, la 3e et 4e ligne sont plus qu’ordinaire.

    Matthew Tkachuk — Aleksander Barkov — Sam Reinhart
    Carter Verhaeghe — Sam Bennett — Colin White
    Anton Levtchi — Anton Lundell — Rudolfs Balcers
    Nick Cousins — Eetu Luostarinen — Patric Hornqvist

    Tkachuk qui dit être content de se retrouver avec un club de tête! Il va peut-être déchanter au mois janvier.

  205. Floride est l’exemple parfait du club qui a perdu les pédales à l’approche du succès potentiel. Ce qu’ils ont donné depuis deux ans est renversant. Tippett, Smilanic, Schwindt, choix de 1e ronde en 2023, 2024 et 2025, choix de 3e ronde 2023, choix de 4e ronde 2022, Vatrano, Weegar et Huberdeau. Tout ça contre Tkachuk, un choix de 4e ronde 2025, choix de 5e ronde 2024, et le choix de 1e ronde 2023 est non protégé, en cas de catastrophe avec de nombreuses blessures, le CH pourrait repêcher très haut.

  206. @opeth

    “Slaf doit devenir, au minimum, un genre d’Alndrei Svechnikov en Caroline”

    Je pensais à un Claude Lemieux mais Andrei Schechnikov ça me va. J’avais en tête un joueur qui inspire tout le reste de l’équipe par sa fougue et sa capacité à faire la différence en séries éliminatoires quand l’issue du match est sur la ligne. Ces joueurs ne doivent pas être jugés uniquement sur leurs statistiques. Dans un autre registre, Philip Danault est un autre bon exemple.

    Si Slaf a une carrière à la Claude Lemieux et qu’au final il n’a pas de meilleures statistiques que Wright et Cooley, pour moi il n’aura pas été une star mais pas un flop non plus. En plus, cela voudra dire que j’aurai peut-être eu la chance de fêter la 25ième avant le grand départ pour un monde moins chaud.

  207. Flop ou pas tout est relatif

    Si Slavosky produit 30 buts et 25 passes par année ce n’est pas mauvais mais si un joueur aprês lui a un plus gros impact on pourra dire que le Canadien a pas pris le bon mais pas que Slavosky est un flop à 30 buts par année

    Par contre si Slavosky produit 25 buts et 20 passes par année et que tout les joueurs après lui ont plus ou moins d’impacts ou de moins bonnes statistiques on pourra dire que le Canadien a finalement fait le meilleur choix dans les circonstances

    La vraie réponse va être entre 3 et 5 ans surtout quand il n’y a pas de générationnel au repêchage

  208. Bon matin tous.

    J’ai finalemeent pu profiter des vacances pour mettre à jour sur le blog, content de voir que j’ai pas été ”cut” accidentellement, hahaha.

    Je vas être essentiellement d’accord avec RexTerras pour dire que le niveau de satisfaction du fandom montréalais va dépendre beaucoup plus des performances des autres joueurs que de celles du Slafsquatch!

    Par example, Galchenyuk… à peine de calibre NHL il est vastement vu comme un bien meilleur choix que mettons KK. Pourquoi? Simplement que les autres choisis dans cette protion du draft sont tous poche ou atroce à part le gars de Toronto…

    An2k, deux cent trente ”replies” en deux semaines en plein milieu de l’été sur un blogue de sport d’hiver c’est quand même pas pire, han? hahah, merci de gardez tout ça en vie. 😉

    Joyeux noël aux campeurs!

  209. «de loin l’attaque la plus massive que le site ait connu.»

    Selon Hillary Clinton, ce sont les Russes associés à Trump! C’est toujours leur faute.

    Blague à part, quel est le but de cette attaque sur un petit blogue? Simplement la malfaisance?

    Bien content de vous lire Pere Spective. Vous êtes un de mes favoris.

  210. Pour les Panthers, ils me font penser a Vegas.

    Ils ont donné beaucoup de leurs 1er choix et prospects pour Tatar, Pacio, Stone et Eichel.

    Pour l’instant, cette strategie n’a pas fonctionné.

    Les équipes qui gagnent la coupe construit avec le repechage et demeurent patient.

    Espérons que le CH va demeurer patient pour au moins 2-3 ans. Garder tous les prospects et 1er choix. Aucune grosse signature de UFA qui pourra devenir un mauvais contrat dans 5 ans.

  211. @Demongris

    Je l’ai écrit peu après le repêchage, Slaf va toujours être comparer à Wright. C’est le choix que le CH a fait. Ils devront vivre avec. Puis Cooley a été choisi avant Wright, alors lui aussi s’ajoutera aux comparaisons, mais à Montréal, si Slaf n’est pas le meilleur de sa cuvée, ça va chialer. Sur ce point je ne blâme pas la direction du CH. Il est clair que 2022 n’était pas l’année idéale pour repêcher premier. Personnellement, j’ai encore de la difficulté avec le fait d’avoir levé le nez sur Wright. J’espère avoir tort et que Slaf me fera mentir. Je serais heureux de ravaler mes paroles et de vanter la perspicacité de HuGo et de tous ceux qui ne juraient qu’en Slaf. Mais je me répète, sa production en Liiga me fait très peur. On pourra trouver toutes les excuses, mais d’autres jeunes ont produit beaucoup plus que lui dans cette ligue, et des bons, des Rantanen, Barkov, Laine, Kaako, Kotkaniemi, Teravainen, etc…

  212. On ignore s’il n’y a pas de générationnel dans ce repêchage. Wright, jusqu’à la saison passée, c’était McDavid avec un parcours brouillé par la covid. La question est de savoir si la saison passée est une anomalie pour lui, ou ce qu’il est vraiment et qui peut servir de base pour projeter le joueur qu’il deviendra. Si Wright a fait un Joshua Roy de lui-même la saison dernière, certains seront surpris. C’est pourquoi je disais qu’il était le joueur avec le moins de risque et quand même le potentiel le plus élevé, et le CH a décidé de passé sur lui car Nick Bobrov voit du Jaromir Jagr en Slafkovsky. Bon, c’est un ami tchèque de Bobrovsky qui le dit, mais pour l’avoir préféré à Wright, le CH doit avoir une projection bien au-delà du marqueur de 30 buts et 55 points qui joue bien en séries.

    https://www.msn.com/fr-ca/sports/hockey/juraj-slafkovsky-et-jaromir-jagr-un-style-de-jeu-semblable-selon-un-proche-de-nick-bobrov/ar-AAZQXJq

  213. @JohnGalt

    Encore huit nouveaux inscrits cette nuit, et tous avec des adresses courriel se terminant par “.ru”. Il me semble qu’ils ont d’autre choses à faire les russes en ce moment, comme se sortir du bourbier dans lequel ils se sont mis les pieds et tenter par la suite de rétablir un tant soit peu leur réputation de criminels de guerre à large échelle.

  214. Dans le cas de Slafkovsky, une chose qui sera importante pour lui avec le CH est la suite pour le club. Si le CH repêche top-5 l’an prochain avec son choix et top-15 avec le choix de Floride et qu’un ou deux joueurs du pipeline actuel du club dépasse les attentes et devient une vraie vedette, le cas Slafkovsky sera moins exposé. Aussi, au-delà d’avoir une ou deux vedettes surprises d’ici trois ou quatre ans, ce sera l’évolution du club qui comptera plus que tout. Si le club remonte à partir de 2023/24 et devient aspirant lors des années suivantes, Slaf deviendra un élément du casse-tête parmi les autre, même si ça va chialer quand même.

  215. Pour Shane Wright, je demeure assez confiant en ma projection du style McKinnon. Et je reste très inquiet de la faible production de Slaf dans sa ligue pour homme.

    En ce qui concerne les Russes, il n’y a plus rien à comprendre dans leur imitation des troupes hitlériennes ou staliniennes. Et ces attaques de “bots” avec de faux comptes *.ru doit juste les amuser mais coûte des ressources précieuses.

  216. Le pire c’est qu’ils s’inscrivent avec mots de passe et tout, mais ne publient rien, même pas une annonce de faux Viagra. Je ne comprends pas le but de ces opérations, surtout sur minuscule site comme celui-ci. Ça vient par vague. Actuellement il y en a beaucoup, mais après un temps ça diminue beaucoup, seulement pour recommencer de plus belle un peu plus tard.

  217. Article intéressant où on essaie du mieux possible de bien faire paraître les stats de Slafkovsky en Liiga. Il y a un changement net entre la période pré-Olympiques et celle d’après les jeux, mais l’échantillon est mince, 10 matchs de saison régulière, et 18 matchs de séries. Même avec l’amélioration post-Olympiques, Slaf n’a pas cassé la barraque. Il s’est juste ramené à un niveau similaire aux Kotkaniemi, Puljujarvi et Rantanen. La question se pose donc, pourquoi Slaf n’a-t-il obtenu que 4 points lors de ses 20 premiers matchs en Liiga? Mauvaise utilisation? Manque d’intérêt du coach pour un jeune Slovaque dans la ligue finlandaise? Ou simplement un déclic chez Slafkovsky lors des Olympliques entouré de compatriotes. Ceci dit, l’article montre une chose, c’est que de bonnes stats en Liiga ne garantissent pas le succès, Puljujarvi, Kakko et Kotkaniemi sont trois joueurs qui sous-performent par rapport à leur rang de sélection top-3. De l’autre côté, Rantanen, choisi 10e, est le meilleur du lot et Laine est entre les deux groupes. Il produit, mais est très unidimensionnel et ne semble pas avoir de leadership.

    https://www.habseyesontheprize.com/2022/7/9/23199693/juraj-slafkovsky-trying-to-contextualize-liiga-track-record-nhl-draft-prospect-stats

  218. Les attaques russes confirment que certains journalistes “Mainstream” consultent ce blog. Allez Mathias, arrête de chercher ton prochain sujet de chronique ici! #Complotiste hahaha

  219. @Opeth

    Effectivement on ignore encore pour un générationnel mais normalement quand il y’a un générationnel c’est un no brainer avant le repêchage

    Wright et aucun des joueurs ne répondait à ce critère avant le repêchage cette année mais comme à chaque année des joueurs repêcher plus tard vont surprendre mais rarement des joueurs repêcher après le 3 rang deviennent des générationnels

    Par contre moi aussi je pense que Wright était un choix plus safe

    Et au fil des années on a vu de nombreux quatrième choix avoir de belle carrière

    Alex Pietrangelo 2008
    Evander Kane 2009
    Adam Larsonn 2011
    Seth Jones 2013
    Sam Bennett 2014
    Mitch Marner 2015
    Cale Makar 2017
    Brady Tkachuk 2018
    Bowen Byram 2019

    De ce nombre à le voir jouer je mettrais peut-être Cale Makar comme étant un prospect générationnel mais on va voir la suite de sa carrière. Par contre certains feraient de très bon premier choix dans cette liste

    À suivre pour Wright

  220. Je ne veux pas faire de ce blogue un blogue d’histoires d’agressions sexuelles, et je ne veux pas non plus avoir l’air du gars qui défend des violeurs. C’est un crime ignoble qui me lève le cœur. Mon point a toujours été de dire qu’on insistait pas assez sur l’importance pour les vraies victimes de dénoncer juste après le crime et d’aller passer les tests à l’hôpital pour accumuler de la preuve contre le violeur, c’est crucial pour obtenir une condamnation.

    Toujours est-il que Jake Virtanen, ancien joueur des Canucks et haut choix de repêchage a été acquitté de viol hier. J’avais lu l’histoire entourant ce procès et pour moi il était clair qu’il serait acquitté et c’était à se demander pourquoi il y avait un procès tellement les arguments de la plaignante ne tenaient pas la route. Lisez l’histoire, vous verrez. Ce genre de plainte infondée nuit à toutes les vraies victimes de viol.

  221. @opeth
    Je viens de lire sur le sujet de Virtanen et il est clair que la victime a menti. Elle disait qu’elle ne connaissait que très peu la LNH, mais elle a avait déjà twitté à propos de Bo Horvat… Ça démontre qu’il faut faire attention avant de condamner publiquement quelqu’un. Les Canucks ont agi comme s’il était coupable en se basant sur les paroles d’une seule personne. Espérons que ça en fera réfléchir plusieurs.

    Dans un autre ordre d’idée, je trouve que le terme générationnel est un peu galvaudé. Pour moi, un générationnel, ça arrive environ aux 10 ans. Gretzky, Lemieux, Crosby, McDavid. Quand j’entends le DG des Panthers dire que Tkachuk est un générationnel, je trouve que ça ne fait pas vraiment de sens. Je comprends qu’il a un profil unique, mais il a encore beaucoup à prouver.

  222. ouf mon compte est encore actif !
    a la roulette rousse de opeth, j’ai survécu 😉

    intérréssant la discussion de ce qu’est un générationel…

    no brainer:
    Lemieux, Gretzky, Crosby, McDavid

    Mais qu’en est t’il de
    Ovekchin, Messier, Yzerman, Jagr ?

    Thathuk un générationel ?
    Laissez moi rire !

  223. C’est sûr que générationnel n’est pas un bon terme. Il se peut que deux joueurs exceptionnels arrivent en quelques années. Ovechkin, s’il ne reste pas avec son ami Poutine, pourrait briser le record de buts de Gretzky qu’on pensait impossible à briser. Il me semble tôt pour qualifier McDavid de générationnel. Jagr aurait le record pour les points en carrière si son problème de gambling ne l’avait pas forcé à aller en KHL strictement pour l’argent. Bobby Orr a été un générationnel, et Makar à plus d’un point par match comme défenseur a le potentiel pour le devenir. Mike Bossy, 57 buts par saison en moyenne en 10 ans, quatre coupes, 160 points en séries en 129 matchs.

  224. Tout ça sans compter qu’on oublie toujours les défenseurs complets, les Denis Potvin, Raymond Bourque, ou les gardiens comme Patrick Roy. Roy a révolutionné le style des gardiens, gagné 4 coupes, dont les deux à Montréal, n’aurait pas été gagnées sans lui dans les buts. Il a gagné trois Conny Smythe. C’est énorme.

  225. Les générationnels.
    Faudrait penser aux cinq Russes de Détroit : il doit y en avoir un qui répond aux “critères ” Et Lindstrom, sûrement.
    Ovechkin, c’est un comparable à Bobby Hull, c’est le Bobby Hull russe : est-il générationnel fut-il générationnel? Oui, dans les deux cas.
    Mes critères :
    Une présence dominante sur la patinoire (ce joueur transcende la”game”;
    Un leadership, une présence ou une aura qui est palpable, une force d’attraction sur ses coéquipiers (et qui exerce une force opposée chez l’adversaire) et
    Un joueur qui soulève les foules.
    Bref , il n’y en a pas des tonnes (…et Thathuk peut aller se rhabiller)

  226. Effectivement discussion intéressante sur c’est quoi un générationnel

    Une distinctoin doit-elle être faite entre générationnel et exceptionnel ?

    Patin j’aime bien votre description de ce que pourrait être un générationnel et surtout le côté dominant quand il est sur la glace doit-être un très gros critère

    Et Tkachuk aussi bon soit-il il est encore ni l’un ni l’autre mais je le prendrais dans mon équipe LOL

    Makar s’annonce au moins pour être un exceptionnel en tout cas 🙂

  227. @ Opeth

    Je partage votre avis peu importe le type d’accusation la société est rendu très vite à condamner et à exiger des sanctions avant même que les individus soient reconnu coupagle La présomption d’innonce est en voie de disparition

    Jake Virtanen est un autre exemple Son nom c’est retrouvé sur la liste noire et pu rien ne s’offrait à lui côté NHL. Pourtant non coupable

    Hâte de voir si les noms de hockey Canada sortent comment ce dossier la va être gérer par la LNH

    Si Hockey Canada a dédommagé c’est une forme d’aveu de culpabilité dans un sens Des joueurs vont devoir patiner pour se justifier et ce sera pas sur la glaçe

  228. Générationnel que j’ai vu jouer: Bobby Orr, Wayne Gretzky, Mario Lemieux et Connor McDavid.

    Des exceptionnels: Crosby, Draisaitl, Malkin, Ovechkin, McKinnon, Stamkos, Barkov, Gaudreau, Matthews, Panarin, Pastrnak

    J’en oubli surement dans les exceptionnels Josi, Makar, Hedman, Ekblad, Letang probablement

  229. Ekblad??? S’il est exceptionnel qu’ont été Denis Potvin, Larry Robinson, Raymond Bourque, Paul Coffey, Niklas Lidstrom?

    Stamkos??? Mike Bossy bien avant lui. À ce compte là, Luc Robitaille, Marcel Dionne. Imaginez si le CH avait repêché Dionne au lieu de Lafleur et payé Marc Tardif pour compenser Lafleur à l’aile.

  230. Dominique Ducharme vient de donner sa première entrevue à M-A Godin de The Athletic. Il fait la même analyse que celle que j’ai faite l’hiver passé. Été trop court, donc fatigue mentale, perte de trop de joueurs très importants, manque de leadership dans ce qui restait, Petry de mauvais poil à cause de sa situation familiale. Il avait le mandat de Bergevin de tout faire pour gagner. Il a dû adapter le style de jeu du club à l’effectif qu’il avait. Encore une fois, mandat de gagner, pas de développer des jeunes. Aucune communication avec Gorton et Hughes sur un nouveau mandat à leur arrivée. Il a donc continué d’essayer de gagner même si la saison était perdue. Pour ce qui est de l’embellie passagère à l’arrivée de Saint-Louis, il dit que Saint-Louis avait le droit aux victoires morales, pas lui, et que Saint-Louis n’avait pas le mandat de gagner après son arrivée, mais de donner de l’espoir. Il pense qu’au congédiement de Bergevin son sort était scellé de toute façon, qu’il finisse la saison ou non.

  231. @ opeth

    Comme j’ai dit, j’en ai oublié des exceptionnels et tous ceux que tu nommes en font partie.

    Pour tout les nommer faudrait prendre le temps de tout décortiquer les clubs dans les 40 dernières années….et je n’ai pas le temps….

  232. Une véritable infection d’inscription de robots russes affecte le site. J’ai bloqué la fonction inscription pour le moment. J’espère que les membres actuels peuvent toujours écrire.

  233. Positif Opeth ont peut écrire mais je me suis pas delogué avant d’essayer

    Plate ses fausses inscriptions

  234. Bonjour, ok de mon coté aussi. En espérant le départ d’un peu de bois mort qui reste chez le CH.

  235. Pareil de mon côté.

    En passant, deux choses rapidement.

    (1) Je m’ennuie de l’époque où lorsque nous discutions hockey, nous parlions d’abord et avant tout de la performance de l’équipe, puis de celle des joueurs individuellement. Pas de leur salaire, pas du plafond salarial, pas de leur comportement hors-glace. Bref, on dirait que la « game » en elle-même est devenue très secondaire par rapport aux éléments médiatiques, publicitaires, psychologiques, économiques, sociaux, etc.

    (2) Joueur « générationnel » que j’ai vu jouer et qui n’a pas été nommé : Valeri Kharlamov.

  236. La nouvelle de ce matin m’a bien fait rire: Stéphane Robidas nommé entraîneur des défenseurs chez le CH. J’ai ri surtout en regardant son CV: “Âgé de 45 ans, Robidas a passé la dernière saison avec les Cantonniers de Magog au niveau M18 AAA”. Je repensais à celui de Martin Saint-Louis entraîneur bantam je pense. On n’est peut-être pas sortis Dubois. Mais donnons la chance aux coureurs.

  237. En bloquant les nouvelles inscriptions, les russes ont été arrêtés. Je vais gardez ça comme ça quelques jours pour voir si ça va se calmer par après.

    Si vous êtes incapable d’avoir accès et d’écrire, juste à me contacter par courriel à:

    [email protected]

  238. Stéphane Robidas vient d’être nommé entraîneur adjoint du CH en remplacement de Luke Ridchardson. J’ai noté un commentaire de Martin Saint-Louis sur cette nomination qui me semble révélateur. Je cite: « Stéphane correspond exactement au profil que nous recherchions. Il est un très bon communicateur, et je crois que plusieurs joueurs pourront se reconnaître en lui en raison de sa grande expérience ».

    On peut voir que le fait d’être un ancien joueur de haut niveau aux yeux de Saint-Louis est une clé du succès. Ça nous ramène à l’histoire de Dominique Ducharme et de son remplacement par Saint-Louis. On est passé d’un entraîneur de carrière qui a bûché et franchi toutes les étapes pour arriver à la LNH, à un ancien joueur vedette de la LNH que les jeunes joueurs du club ont admiré quand ils étaient des enfants. Qu’est-ce qu’un gars comme Ducharme pouvait faire contre cette mentalité? Comme joueur il a plafonné en NCAA suivi de 25 matchs en AHL, mais surtout ECHL.

    Le commentaire de Saint-Louis semble indiquer qu’il voit son passé de joueur vedette et sa vaste expérience comme joueur dans la LNH comme un facteur plus important qu’un parcours traditionnel de coach qui apprend son métier étape par étape. Le manque d’expérience comme coach ne semble pas compter. Robidas passe du Midget AAA la LNH. Certains diront que Saint-Louis qui est passé du Pee-Wee à la LNH comme entraîneur chef.

  239. @ Rexterras

    Moi aussi la signature de Robidas m’a fait sursauté un peu mais de mémoire Luke Richardson a pris sa retraite et est devenu immédiattement assistant coach avec Ottawa ainsi que quelques uns

    Robidas a quand même été aussi directeur adjoint et directeur du développement des joueurs de 2015 à 2021 à Toronto

    Il est pas une verte recrue mais vu l’inexpérience de St-Louis je m’attendais avec un entraineur adjoint ayant de l’ancienneté dans la LNH

  240. Il n’y a pas que les russes qui utilisent des «social bots» pour influencer l’opinion. C’est aussi le fait du gouvernement américain (CIA, FBI), du gouvernement anglais (MI-5, MI-6), du gouvernement israélien, etc. J’ai même lu que le gouvernement canadien en répand (GRC?). Sur celle-ci, je suis tombé en bas de ma chaise. Comme je suis naïf!

    Les gouvernements ne tiennent en place que si le manque de confiance du peuple n’est pas trop bas. Disséminer des opinions qui vont dans le sens de leur intérêt est une vieille stratégie. Auparavant, on achetait des journalistes complaisants. Quand, par exemple, les USA en 1973 ont renversé Allende au Chili (tout en prétendant n’y être pour rien), de nombreux articles dans les journaux chiliens répandaient dans les semaines précédentes de la propagande contre le régime par des journalistes sur le payroll de la CIA. Et ce n’est qu’un exemple je le répète.

    Par ailleurs, quand Elon Musk a tenté d’acheter Twitter et qu’il s’est aperçu qu’il y avait une énorme quantité de faux comptes, la plupart devait provenir des gouvernements.

    Et de savoir quel gouvernement diffuse tel fake bot, ce doit être bien difficile. Chacun doit se cacher avec des caractéristiques de l’identité d’un autre gouvernement. Si ce sont des bots d’apparence russe, ce doit être autre chose. Si ce sont des bots d’apparence américaine ou autre, c’est très possible que ce soit des Russes.

    Pourquoi envahir un petit blogue sur le hockey sans rien émettre? Aucune idée. Peut-être que ce sont des résidus d’un envoi massif visant d’autres cibles?

  241. Comme suivi à ma remarque sur l’embauche d’entraîneur dont l’expérience de “coaching” se limite à du hockey très mineur (pee-wee ou midget), mes craintes reposent sur l’expérience désastreuse de la nomination de Mario Tremblay, grand ami de Réjean Houle …

  242. De retour après un bref séjour camping…le calme total…peut-être un plaisir à renouveler en août. Si vous me lisez c’est que je n’ai pas été bloqué…lol. Bizarre, pour ne pas dire étrange cette avancée russe sur un blogue que hockey. Si Opteh les a mis OK on pourra appeler La soirée du Knocky…lol.

    Stéphane Boudrias…hum…j’aimerais laisser la chance au coureur. On est loin du caractère de Mario Tremblay…c’était du n’importe quoi quand il est arrivé dans le décor. Boudrias me semble beaucoup plus posé dans sa façon de procéder.

    Les explications de Dominique Ducharme…tellement désolé pour ce type. Il semble avoir servi de chair à canon dans sa brève expérience de coaching. En espérant qu’il ait une deuxième chance. Il le mérite totalement.

  243. Le groupe d’instructeurs du CH 2022/2023:
    Instructeur-chef: Martin St. Louis, non repêché, parties jouées dans la LNH : 1 134; membre du Temple de la Renommée;
    Assistant-instructeur: Alexandre Burrows, non repêché LNH et non repêché LHJMQ, parties jouées dans la LNH: 913;
    Assistant-instructeur, Trevor Letowski, choix de 7ième ronde, parties jouées dans la LNH: 616;
    Assistant-instructeur: Stéphane Robidas, choix de 7ième ronde, parties jouées dans la LNH: 937.
    Bonne façon de démonter aux jeunes joueurs que le travail et la détermination sont aussi importants que le talent pour atteindre le succès.

  244. Bonjour à tous,
    Comme certains, je vous lis quasi-quotidiennement mais intervient peu. D’entrée de jeu, je dois vous remercier tous pour la grande qualité de vos commentaires et analyses ! Un merci tout spécial à Opeth pour permettre à ce blogue de vivre et de se réaliser !
    je me permets de revenir sur la mega transaction Panthers-Flames… un point qui ressort peu est l’âge des joueurs impliqués … Il est sûr qu’à 29 ans, il reste plein de belles années à Huberdeau… mais les 24 ans de Tkachuck lui confère 5 GROSSES années dans son prime Time… ce qui vaut son pesant d’or.
    En posant l’hypothèse que Tkachuk et Huberdeau seront à leur meilleur jusqu’à 34 ans, ça donne 10 belles années à Tkachuk et 5 à Huberdeau…
    La longévité des joueurs en place est une des bases des organisations solides. On a qu’à penser à Pittsburgh avec Crosby (17 ans avec les Pingouins), Malkin (16 ans) et Letang (16 ans)
    A court terme, Calgary en sort gagnant, mais à moyen-long terme pas sûr…
    Bon été à tous !

  245. @dramk72 hier 9h58

    Selon moi, il faut prendre en compte le salaire du joueur pour évaluer ses performances. Ex: Compté 20 buts payé 3m, c’est excellent mais payé 7M, c’est mauvais.

    @tous

    Tous les sports sont une business et la NHL est loin derriere car ils sont trop conservateurs.
    Ils ne sont pas en marketing et le spectacle (selon moi) est moins bon que le basket et le football.
    Les suspensions sont ridicules, le jeu est série en plus mauvais qu’en saison en raison des arbitres (c’était mieux cette année par contre).

    Beaucoup de reglements sont mauvais et ne changent jamais.

    Il faut un nouveau CEO, l’ère Bettman a assez duré.

  246. @Hope
    Si Hurberdeau signe un contrat a long terme raisonnable (ex. 5-6 ans a 8M). Les Flames peuvent sortir gagnant a long terme aussi.

    Mais j’ai l’impression que Huberdeau va demander pour du 7 ou 8 ans. Ca sera un mauvais contrat dans le futur.

    De toute facon, la perte de Gaudreau pour rien va faire tres mal aux Flames et ne seront plus aspirant a la coupe.

  247. En théorie, il est clair que Tkachuk a plus de bonnes années devant lui, mais on disait la même chose de PK Subban dans l’échange avec Weber. Aussi, qui dit que Tkachuk signera de nouveau en Floride dans huit ans. Aussi, Huberdeau à une feuille de route de haute production beaucoup plus étoffée que celle de Tkachuk. Vous me direz que c’est normal car il est plus vieux. C’est vrai, mais d’un autre côté, pour Tkachuk, l’échantillon demeure mince. Pour Huberdeau, ça fait quatre années consécutives avec une production de plus d’un point par match.

    L’autre inconnue, c’est de savoir comment chaque joueur va s’adapter à sa nouvelle équipe. Huberdeau avait Barkov comme centre en Floride et Tkachuk, Gaudreau comme passeur, même s’il n’est pas un centre. Maintenant, Huberdeau va se retrouver avec Elias Lindholm comme centre, 82 points en 82 matchs la saison passée. Pas mauvais, mais pas Barkov non plus, et Gaudreau ne sera plus là. Donc, Tkachuk sera favorisé, en théorie, mais on oublie que Huberdeau est plus un passeur qu’un buteur. On verra. Si je suis Huberdeau, je dis aux Flames de me donner une demi-saison pour voir comment ça marche, et à ce moment là, soit je signe une prolongation de huit ans, ou bien je fais savoir au club que je vais devenir UFA.

  248. Aussi, pour Huberdeau, n’oubliez pas que les Flames ont offert 84 M$ (8 x 10.5 M$) à Johnny Gaudreau qui a le même âge que Huberdeau. Si les Flames sont prêts à donner la même chose à Huberdeau, ce sera difficile pour lui de refuser, car une moins bonne saison cette année et il pourrait se retrouver comme UFA avec un contrat de 60 M$ pour 7 ans (7 x 8.5 M$). Difficile de courir le risque de perdre 24 M$. Les Flames sont désespérés au point de lui faire cette offre.

  249. Je lis à gauche à droite sur le CH et depuis hier avec l’embauche de Stéphane Robidas, un gars de “développement” dans l’organisation des Leafs qui a dit que son focus serait sur le “développement” des jeunes défenseurs, même s’il est coach de tous les défenseurs. On a lu à satiété, mais sans fondement, que Saint_louis était excellent pour développer les jeunes. La réalité c’est qu’on en sait rien, il n’a coaché que 37 matchs.

    Je sais que je me répète, mais toute cette histoire de “développement” comme facteur déterminant dans ce que deviendra un joueur est du gros n’importe quoi. Je m’explique encore. Ne pas croire au caractère déterminant du “développement” ne signifie pas que le bon coaching n’est pas nécessaire et très important. Bien sûr que c’est important. En fait, c’est tellement important que tous les clubs de la LNH offrent un très bon encadrement à leurs jeunes, que les agences de représentation de joueurs paient pour des entraîneurs particuliers durant l’été. Les jeunes ont accès à toute une panoplie de professionnels, psychologue, nutritionniste, entraîneurs hors glace pour le développement physique, entraineurs sur glace pour les habiletés, le coup de patin, etc…

    Mon point est que la différence entre les organisations au niveau des ressources offertes aux joueurs pour s’améliorer est faible entre la moins bonne et la meilleure. Donc tous les joueurs reçoivent un bon encadrement et ce n’est pas ça qui au final fait la différence car tous l’ont à un niveau similaire. Ce qui fait la différence c’est le joueur lui-même, d’abord par son talent inné, puis ensuite par sa prédisposition mentale à devenir un joueur de hockey professionnel au plus haut niveau. Ça veut dire éthique de travail, discipline, engagement, capacité à apprendre et à être réceptif au coaching. Le meilleur exemple est Jonathan Drouin. Un joueur très talentueux, mais peu disposé à accepter le coaching et qui préfère jouer à sa manière. Tu auras beau avoir les meilleurs coachs, si un joueur croit tout savoir, le coaching ne sert à rien.

    Alors, encore une fois, le plus gros du résultat final est prédéterminé au repêchage. Soit tu choisis un joueur qui a le potentiel de réussir car il combine toutes les bonnes qualités, tant au niveau talent, de la capacité physique et mentale avec une personnalité compatible. Ou bien tu choisis un joueur qui a des déficiences insurmontables, ou bien qui a le talent supérieur, comme Drouin, qui lui permettra de faire carrière malgré ses faiblesses mentales, mais qui n’atteindra jamais son plein potentiel à cause de ça.

    Donc, l’idée que la nouvelle administration et les nouveaux coachs vont changer le plomb en or avec une approche de “développement” très supérieure à la moyenne des autres clubs de la LNH est une illusion. Le nouveau groupe aura du succès s’ils ont des bons jeunes sous la main. Le bon repêchage mène au bon “développement”. Puis il faut se souvenir qu’environ la moitié des joueurs choisis par un club ne signent pas de contrat avec celui-ci, et ce, en ayant jamais, ou presque jamais été coaché par les entraîneurs du club. La moitié des joueurs repêchés se révèlent des échecs avant même d’atteindre le niveau professionnel, et les meilleurs avants ne passent même pas, ou très peu par le club ferme.

    Là où HuGo pourraient se distinguer de Bergevin, c’est dans la gestion des meilleurs espoirs. Bergevin a fait graduer Galchenyuk et Kotkaniemi trop vite. Au contraire, il a pris son temps avec Suzuki et Caufield, et on peut voir le résultat. Un signe d’une amélioration dans la gestion des joueurs, serait de voir Slafkovsky jouer en OHL la saison prochaine. Leon Draisatl l’a fait au même âge, Huberdeau, Dubois et bien d’autres. Si Slafkovsky commence avec le CH ou à Laval, ce sera la preuve que rien n’a vraiment changé. Le marketing à court terme de Molson aura encore le dessus sur l’aspect hockey à moyen et long terme.

  250. Votre dernier paragraphe, Opeth, est particulièrement lumineux et cette vérité a coûté trop cher au CH dans le non-développement de KK. Il ne faut pas répéter la même erreur avec Slaf. Votre “Si Slafkovsky commence avec le CH ou à Laval, ce sera la preuve que rien n’a vraiment changé. Le marketing à court terme de Molson aura encore le dessus” représente la clé de voûte de ce qui manque trop à cette organisation: vendre des chandails à prix énorme (et exagéré) apparaît souvent plus important pour cette organisation que d’établir une équipe solide ET durable.

    Je préférais de loin Wright dont je juge le jeu plus “NHL ready” mais j’aurais aussi aimé mieux le voir en OHL (avec une équipe plus forte et un meilleur entraîneur). Malheureusement, ce sera au Kraken de prendre cette décision.

  251. @opeth
    D’après les récents commentaires de Gorton, Slafkovsky devrait jouer en LAH ou LNH. La raison : il jouait déjà dans une ligue professionnelle l’an dernier. Je ne trouve pas que c’est une très bonne raison. Surtout qu’il n’a vraiment rien brûlé dans cette ligue. Il serait bien que l’organisation pense à long terme pour une fois. Je ne vois pas l’intérêt de gaspiller une année de son contrat d’entrée cette année. Ils peuvent lui donner quelques parties LNH en début d’année s’il a un bon camp, mais après, je l’enverrais dans le junior. Il doit dominer cette année et pas juste lors d’une courte période. S’il joue avec le Canadien, il risque d’avoir de la difficulté à atteindre les 30 points. Ça ne servira l’intérêt de personne.

  252. @jonathan
    D’accord avec toi, on refait la meme erreur qu’avec KK.
    On brule une année de ECL pour rien. Le CH ne va nul part cette année.

  253. Comme vous le savez, j’appuie aussi l’idée d’envoyer Slaf un an dans le junior pour qu’il puisse dominer offensivement. Ceci dit, toute notre belle petite faune médiatique va s’arracher les cheveux si ça devait survenir. J’entends déjà Bergie nous dire qu’il est assommé et tous les autres soulever des doutes énormes sur le bien fondé du choix, surtout si Wright reste à Seattle.

    Ça va brailler, ça va hurler, et là, la lune de miel sera belle et bien terminée. Si Slaf va bien en OHL et que le CH perd comme l’an passé, nos grand intellectuels nous diront que le jeune aurait pu aider le grand club, si Slaf va mal dans le junior et le CH perd, et perd, ce sera l’apocalypse, rien de moins. Molson ne dormira pas la nuit et va faire une sortie publique pour s’excuser du stress causé aux partisans.

    Tout d’un coup, les génies instantanés d’hier deviendront les incompétents du moment. Tous ceux qui s’émerveillaient de l’originalité de l’approche inorthodoxe de HuGo vont tourner en ridicule l’idée d’engager un agent de joueur comme DG et des anciens joueurs avec très peu d’expérience de coaching comme entraîneur. Le blanc deviendra le noir et tout ce qu’ils ont ânonné depuis des mois sera caduque. Ainsi va la vie autour du cirque court terme qu’est ce club de hockey.

    Alors si Molson et HuGo ont les couilles pour faire face à cette meute enragée et lui dire de se calmer le pompon. Je leur tirerai mon chapeau car ils auront fait ce que personne n’a fait avant avec ce club. Il est temps d’avoir une direction qui agit pour le bien de l’équipe et non pour plaire à la machine médiatique et aux partisans impatients. Ceci dit, je vais le croire quand je vais le voir.

  254. Je retiens cette phrase de votre texte Opeth “Il est temps d’avoir une direction qui agit pour le bien de l’équipe et non pour plaire à la machine médiatique et aux partisans impatients.”

    Comme disait Yvon Deschamps…”on va le crère quand on va le wère” Lollll

  255. Lisez le délire actuel sur le pseudo développement.

    https://twitter.com/NCloutierTVA/status/1552710324897333251

    Ce n’est qu’un exemple mais on en est rendu là avec certains. De la pure pensée magique. On pense pouvoir réinventer la roue et on fait totalement abstraction de la maturation naturelle des joueurs. Comme si tirer sur une plante allait la faire pousser plus vite.

    Ça me fait penser à ce qu’on appelait du bourrage de crâne à l’école, peu importe le niveau. Je suis allé à l’université et certains profs insistaient sur des détails sans importance dans la pratique, et négligeaient de s’assurer de la pleine compréhension des principes importants. Pour les détails, les livres de référence sont toujours là. Aussi, il y a des limites à ce que l’enseignement peut produire selon les qualités de l’élève. Le problème est plus souvent les limites de l’élève que les capacités du prof.

    Tout ça pour dire que si on s’est trompé au repêchage, le meilleur groupe de coachs spécialisés ne tournera pas le plomb en or. C’est là que je dis qu’il y a une part de pensée magique dans tout ce discours sur le “développement”. J’ai un potager, je n’ai pas à enseigner à mes carottes et à mes courges comment pousser, ceci dit, j’en prends soin, j’ai semé dans une bonne terre, ajouté du compost, je les arrose au besoin, mais c’est la génétique de ma carotte qui va déterminer sa taille et la qualité de son goût. Tout ce que j’ai à faire c’est lui offrir les conditions propices à sa maturation naturelle. Il m’est avis que tous les clubs de la LNH offrent des conditions propices à la maturation de leurs joueurs. Cette idée voulant que de nos jours un club puisse faire beaucoup mieux que la moyenne des clubs pour “fabriquer” des joueurs de la LNH est une chimère.

    Pour revenir à mon analogie potagère, une erreur commune du jardinier inexpérimenté est de semer trop tôt au printemps en pensant que le plus tôt la graine sera en terre, le plus de temps elle aura pour donner une plante belle, forte et productive. C’est un raisonnement intuitif qui se tient, mais qui se révèle dommageable lorsque mis en application.

    Une graine mise dans un sol trop froid sera fortement ralentie dans sa maturation, tellement que la plante qui en découlera n’arrivera jamais à récupérer pleinement, alors que la graine semée deux ou trois semaines plus tard, elle, aura une courbe de maturation plus rapide et un meilleur résultat final. Donc, si je n’avais qu’un conseil pour bien “développer”, ce serait de ne pas faire graduer les jeunes joueurs trop vite. Il vaut mieux faire le saut plus tard et ne pas brûler d’étapes. Cela devrait être une règle cardinale pour tout DG, et en plus, cela est très sensé dans le contexte des règles du plafond salarial de la ligue.

  256. J’espère que l’accalmie dans les rumeurs d’échange pour Dubois est un signe que les parties ont décidé de passer à d’autres choses.
    Le Canadien a tout avantage à attendre 2ans compte tenu qu’il ne gagneront pas avec ou sans lui.
    Et je serais déçu de me départir du choix des phanters après leur récent échange et il y’a aussi que le Canadien doit procéder à une vraie reconstruction et acquérir Dubois pour entre autres Harris selon les rumeurs de l’offre du Canadien ou entre autres guhle selon les rumeurs de demandes des jets sans compter tout ce qu’on devrait sacrifier d’autres en joueurs établis qui pourrait rapporter d’autres choix ou prospect ça correspond pas à une reconstruction et j’en veux une pour repartir sur des bases solides pour longtemps.
    Le patchage pour vendre des billets a assez duré allons au bout de cette reconstruction.

  257. @opeth
    J’ai bien aimé ton commentaire et je suis 100% d’accord.

    Amener des joueurs trop vite dans la NHL peut nuire au developpement du jeune et enfle sa tete (exemple KK).

    La vente de billets est plus important que le developpement du jeune dans plusieurs marchés.

    Selon moi, Slaf commence la saison a Montreal et la terminera a Laval. Il fera vendre des billets dans les 2 villes.

  258. On lit toutes sortes de choses sur internet et j’essaie toujours de donner la chance au coureur en commençant à lire un texte, mais souvent, il difficile de voir la logique. Ce matin je lis un texte où on dit que Floride avec l’échange pour Tkachuk a accepté de prendre un pas de recul pour la saison prochaine dans le but d’être meilleurs plus tard. Désolé, je ne vois pas de quelle façon Floride sera meilleur dans deux ou trois ans qu’ils ne le seront la saison prochaine. Ils n’ont plus de choix de 1e ronde pour les trois prochaines années et ont un pipeline dépouillé. Je ne vois vraiment pas comment ils pourront s’améliorer d’ici quelques années. C’est un club plafonné qui a vidé une bonne partie de ses réserves en vain et qui pour des raisons salariales a échangé deux de ses meilleurs joueurs, plus un choix de 1e ronde en retour d’un bon joueur plus jeune. Oui Tkachuk est plus jeune que Huberdeau, mais pas meilleur, et ils perdent Weegar en plus. D’où viendra l’amélioration?

    https://www.danslescoulisses.com/les-panthers-ne-comptent-pas-connaitre-une-grosse-saison-2022-2023-pour-sameliorer-a-long-terme/

  259. Je ne suis pas d’accord qu’une équipe ne peut pas influencer grandement le développement d’un joueur.
    Mon opinion est basé sur mes impressions et sur ce que j’observe dans des milieux de travail, alors cela vaut ce que ca vaut.

    Tout d’abord, par développement, je ne parle pas seulement de préparateur physique ni de nutrition, mais même la, je me souviens récemment des joueurs du canadiens dirent qu’ils partaient a la fin de la saison avec un programme a suivre (optionnellement) sur une feuille. Ce n’est pas ce que j’appelle un bon encadrement.

    Pourquoi l’équipe ne fournirais t’elle pas un préparateur physique personnel, une nutritionniste personnelle pour les joueurs et un psychologue sportif personnel ?
    les entrevues de fin d’années des joueurs me laissaient croire que ce n’était pas le cas.

    Combien de fois as t’on entendu un joueur dire qu’il a été cloué au banc et que personne est venu lui parler ensuite ?
    Le coach voulait lui passer un “message” ?
    le développement passe aussi par une excellente communication entre le coaching staff et les joueurs.
    De ce que j’entends ca ne semble pas être le cas partout.

    Ensuite, récemment Ducharme disait qu’il priorisait la victoire sur le développement des joueurs pendant L’année, si ce n’est pas un aveux que le développement pourrait être amélioré je ne sais pas c’est quoi.

    Ensuite, il y a le fameux, tout le monde sur sa bonne chaise. Je travaille en informatique, et j’ai régulièrement vu des employés ne pas performer dans une équipe pour finalement briller dans d’autre équipes de travails. Dur à dire pourquoi, mais je pense que aider le développement d’un joueur c’est de s’assurer de le mettre dans un environnement ou il va performer au maximum. Est-ce que les équipes font vraiment des efforts pour s’en assurer, je ne pense pas.

    Mon deux sous.

  260. @manrik

    Vous avez droit à votre opinion, mais dans mon cas je parle d’un encadrement qui serait tellement supérieur à la moyenne de ce qui se fait dans la LNH que le CH tournerait en joueurs d’impact des gars qui autrement auraient été des joueurs marginaux de la LNH, et des AHLers en joueurs marginaux de la LNH.

    Je me répète, la vaste majorité des attaquants élites de la LNH ne jouent pas, ou presque pas, dans la AHL, plusieurs défenseurs élites aussi. Au moins la moitié des joueurs repêchés ne signent jamais de contrat LNH. Les clubs qui gagnent la coupe ont tous fini dans les bas-fonds pendant plusieurs saisons pour pouvoir repêcher à des rangs élevés des joueurs de talent supérieur.

    Juste un exemple comme ça qui me vient en tête, en 2014 les Bruins choisissent Pastrnak 24e, et le CH Scherbak 25e. Pastrnak devient rapidement une vedette et ne joue presque pas en AHL, Scherbak devient un flop après s’être essayé avec d’autres organisations de la LNH. Allez-vous me dire que c’est le système de développement supérieur des Bruins qui a permis à Pastrnak de devenir un joueur élite et celui du CH qui a fait flopper Scherbak?

    Personnellement je pense que non. Je pense que Pastrnak a été un coup de circuit des Bruins au repêchage, comme je pense que l’année suivante, les Bruins ont été retirés sur trois prises avec les choix de Zboril, DeBrusk et Senyshyn en milieu de 1e ronde au lieu des trois joueurs sortis juste après, Barzal, Connor et Chabot. Les Bruins auraient gagné deux ou trois autres coupes ces dernières années s’il ne s’étaient pas aussi lourdement trompés au repêchage.

    Je persiste à croire que pour la très grande majorité des joueurs ça se joue au repêchage. Ils l’ont ou ils ne l’ont pas. Ils n’y a pas un club qui aurait tournés Zboril, DeBrusk et Senyshyn en joueurs étoiles comme Barzal, Connor et Chabot. Mais je me répète, vous avez le droit à votre opinion.

    En passant, Caufeild serait devenu ce qu’il doit devenir, peu importe si Ducharme était demeuré son coach.

  261. @manrik et opeth

    Je crois que vous avez tous les deux raison et que vos points de vue ne sont pas divergents.

    Je suis d’accord opeth qu’il y a de l’enflure dans les propos des journalistes. On ne peut pas développer un joueur au-dessus de son talent. Mais on peut s’assurer que son talent soit bien exploité.

    D’accord que c’est fou de penser à «un encadrement qui serait tellement supérieur à la moyenne de ce qui se fait dans la LNH que le CH tournerait en joueurs d’impact des gars qui autrement auraient été des joueurs marginaux de la LNH».

    Mais il est possible d’optimiser la performance de joueurs avec une bonne communication et en les plaçant dans des environnements qui les avantagent comme le souligne manrik. Ou d’affaiblir ces joueurs en faisant le contraire.

    Par exemple, Samuel Blais des Rangers a avoué que son instructeur Gerard Gallant ne lui a jamais parlé. Encore moins expliqué pourquoi il jouait si peu souvent et ce qu’il devait améliorer. Blais ne deviendra jamais une étoile, mais il pourrait sûrement mieux aider l’équipe.

    Et le fait que Caufield jouait mal avec Ducharme et a rebondi avec l’arrivée de St-Louis, ce n’était pas une coïncidence. Il aurait fini par rebondir d’une façon ou d’une autre, mais lui et l’équipe ont gaspillé une demi-saison.

  262. @JohnGalt

    Je n’essaie pas d’avoir le dernier mot, même si j’en ai l’air, mais j’aime défendre mon point de vue. Par rapport à Saint-Louis et à sa supposée communication l’an passé, comme je le disais et comme Ducharme l’a confirmé en entrevue la semaine passée, MSL pouvait parler de victoires morales, alors que Ducharme ne le pouvait pas car son mandat jusqu’au bout était de gagner. La saison prochaine, MSL sera encore dans une meilleure position que Ducharme l’an passé. Le club ne revient pas d’une finale de la coupe, mais bien du dernier rang au classement, alors les attentes seront beaucoup plus faibles et le DG ne sera pas en dernière année de contrat avec l’épée de Damoclès au-dessus de la tête.

    Tout ça pour dire que même l’an prochain MSL pourra perdre sans craindre quoi que ce soit. Ceci dit, il faut lui donner une chose, il est compétitif et aime gagner et n’aura pas l’excuse d’être arrivé en milieu de saison après une tempête parfaite. Donc, je m’attends à ce que MSL ait la patience plus courte la saison prochaine lors d’une série de défaites. Il communiquera peut-être aux joueurs qui auront des rétrogradations le pourquoi de ses décisions, mais les joueurs touchés n’en seront pas moins frustrés. Comme tout coach qui essaie de gagner, il fera des mécontents. La lune de miel ne durera pas toujours. Puis si son inexpérience se fait sentir à un moment donné et que les journalistes le soulignent, il sera probablement moins sympathique en point de presse.

    Le train MSL a encore besoin de se confronter au choc du réel. À date, cela a été une ballade dans le parc en terme de reddition de comptes sur les performances de son équipe. Je pense qu’il est sûr de dire qu’à moins d’une improbable saison gagnante en 2022/23, MSL va graduellement se retrouver dans la situation plus normale d’un coach à la barre d’un club déficient. Ça va grincer des dents par bout et tout ne sera pas au beau fixe. Alors je veux bien que certains s’enthousiasment pour Saint-Louis, mais pour le moment l’échantillon pour juger est faible et très peu représentatif. Son vrai parcours d’entraineur en chef commencera cet automne.

  263. Ce que j’aime de ce blogue est que tout est toujours respectueux et personne ne tente d’écraser les opinions des autres par les siennes.

    @opeth
    Oui je suis d’accord qu’on ne peut transformer l’eau en vin, on ne peut produire des mcDavid/Crosby même avec le meilleur des développements.

    Et on sait qu’il est impossible de gagner la coupe sans joueurs élites (ou plusieurs se rapprochant du niveau elite).

    Mon point est plus que je ne suis pas sur que les équipes optimisent le potentiel de leurs joueurs.
    L’exemple de JohnGalt avec Samuel Blais.
    Sans oublier des Guillaume Latendresse qui racontaient récemment comment il se faisait mal traiter, comme si on voulait le “casser” et clairement ca a affecté sa carrière.
    Imaginez la carrière qu’il aurait pus avoir si on l’aurait protéger des commotions cérébrales (en le retirant rapidement) et offert un environnement propice a son épanouissement.
    C’est justement cette volonté au hockey de vouloir casser un joueur dans un moule qui est je crois malsaine. Je pense que les équipes gagnerait à prendre le joueur comme il est et maximiser ses chances de succès.
    On ne demande pas à une carotte de devenir une tomate.

    Mais ceci étant dit, ca reste des impressions que j’ai basé sur les commentaires que j’entends de joueurs sur comment ils sont traités.

    Je reviens encore à Poelhing, je n’en rerviens pas qu’on l’ai retourné jouer dans un match hors concours après qu’il se soit fait frapper a la tête.
    Il avait supposément des problèmes de jeu avec fortnite. Le CH l’as t’il encadré avec des psychologues ou autres techniques, je ne sais pas.

  264. @manrik

    La vie est un combat, cela a toujours été ainsi, et ça le sera toujours, même si la modernité a permis pour plusieurs que ce combat soit souvent moins ardu. Le hockey de la LNH est le plus haut niveau de ce sport, c’est un sport où la gestion est guidée par la volonté d’obtenir des résultats. C’est un milieu hautement compétitif, et en même temps, c’est un sport d’équipe. Donc, le résultat dépend de la cohésion de l’équipe. Un groupe d’entraîneurs doit réussir à obtenir une adhésion des joueurs à la façon de jouer qui est prônée, et les résultats des uns dépendent en partie des performances des autres dans l’équipe. Alors les spécificités individuelles doivent se fondre dans le tout dans la mesure du possible.

    Il est clair qu’aujourd’hui, plus que jamais, un coach ne peut pas traiter et interagir avec tous ses joueurs de la même manière. Ceci dit, il y a des exigences de la part du coach qui doivent être les mêmes pour tous, même pour les meilleurs joueurs du club, et la hiérarchie a toujours existé dans un club de hockey et existera toujours. Le vétéran, pilier du club, ne sera pas traité comme un jeune joueur. C’est comme ça. Les vétérans sont passés par là et s’attendent à voir les jeunes passer par là eux aussi. La seule chose qui donne droit à un traitement spécial, accéléré, c’est le niveau de jeu lors des matchs. Un jeune joueur qui arrive rapidement à s’imposer, comme Suzuki, aura un traitement spécial. Un gars comme Caufield aussi, mais tant qu’il ne raffermira pas son jeu défensif, le coach sera sur son cas.

    Pour en revenir au repêchage et au “développement” et faire le lien avec ce que je viens d’évoquer. Il est clair qu’il y a des joueurs qui en terme de talent pur, habiletés, patin, gabarit, etc… avaient tout ce qu’il fallait pour avoir de bonnes carrières dans la LNH, mais hors glace, et mentalement, ils n’avaient pas vraiment ce qu’il fallait, et ça, ça fait partie de l’équation quand un club repêche un joueur et c’est peut-être l’aspect le plus difficile à évaluer. Sans compter qu’il y a des joueurs tellement talentueux qu’ils vont malgré tout faire de bonnes carrières, malgré un hors glace douteux et une mental sous optimal. Le nom de Mike Ribiero me vient tout de suite en tête, mais il y en a d’autres, Tony De Angelo en est un qui joue actuellement.

    Tout ça pour dire que la compétition pour accéder à la LNH est forte et ce n’est pas juste une question de talent pur. C’est multifactoriel. Certains joueurs talentueux n’aiment juste pas vraiment jouer au hockey, d’autres n’aiment pas la pression qui vient avec le métier de joueur professionnel. D’autres peuvent avoir des problèmes mentaux, dépressions, peines d’amour profondes à un jeune âge, dépendances, etc…

    Donc oui les organisations doivent faire le maximum pour aider ces jeunes, mais là encore, si un jeune n’a pas ce qu’il faut mentalement pour s’épanouir comme joueur de hockey au plus haut niveau de compétition, il n’y a pas de psychologue sportif ou de coach communicateur qui va pouvoir vraiment régler ça. Jonathan Drouin est le meilleur exemple. Le gars a clairement tous les atouts pour être un joueur étoile, mais il reste en deçà de son potentiel car entre les oreilles il y a quelque chose qui ne cadre pas assez avec ce qu’il faut pour vraiment réussir. Il joue quand même dans la LNH car il est bourré de talent, mais on sent que quelque chose ne clique pas chez lui. Ce n’est pas une histoire de développement, c’est une faille qu’il a en lui.

  265. Parlant de Caufield, Scott Wheeler un spécialiste en prospects du site The Athlectic a refait le repêchage 2019 et il classe Caufield 5e et Dach 11e. Ceci dit, il est encore très tôt pour ce type d’exercice.

    Jack Hughes
    Trevor Zegras
    Moritz Seider
    Matthew Boldy
    Cole Caufield
    Bowen Byram
    Spencer Knight
    Dylan Cozens
    Alex Newhook
    Kaapo Kakko
    Kirby Dach
    Philip Tomassino
    Arthur Kaliyev
    Peyton Krebs
    Connor McMichael
    Vasili Podkolzin
    Bobby Brink
    Nils Hoglander
    Dustin Wolf
    Nick Robertson
    Thomas Harley
    Philip Broberg
    Shane Pinto
    Cam York
    Victor Soderstrom
    Ville Heinola
    Jordan Spence
    Alex Turcotte
    Zack Jones
    Jakob Pelletier
    Matias Maccelli

  266. À l’époque on disait qu’Arthur Kaliyev avait beaucoup de potentiel offensif. Il a glissé, pour ne pas dire dégringolé en deuxième ronde. Le voilà installé dans le TOP-15.

    Autre observation intéressante, seul Jack Hughes survit au TOP-5 tandis que Bowen Byram le rate de justesse.

    Mais bon, c’est effectivement trop prématuré comme liste.

  267. Je suis d’accord pour dire qu’un coach ne peut pas faire d’un joueur marginal en vedette.

    Par contre, nous avons un exemple flagrant que les coachs peuvent rendre un joueur meilleur par la communication.

    Tortorella a réussi, par sa condescendance, à presque briser un joueur, en disant au média qu’il ne savait pas si Duclair savait jouer au hockey ou s’il ne comprenait pas ce qu’on lui disait ou enseignait.

    Arriva ce qu’il devait arriver, Duclair a été expédié à Ottawa. Les Sens avaient Tkachuk et Chabot comme joueurs d’impact. Donc coach Smith savait que Duclair avait un talent offensif certain et connaissait bien sur ses difficultés défensifs.

    Coach Smith n’a pas juste informé Duclair qu’il avait à travailler son côté défensif pour devenir plus complet, il l’a placé en désavantage numérique et l’a impliqué dans les fins de période et de match.

    Duclair a très bien fait avec les Sens et il s’est trouvé un contrat avec les Panthers.

    Avec Quenneville, qui le connaissait de Chicago, a eu plusieurs conversation avec lui et il a suivi le chemin de Smith, le faire jouer en désavantage numérique ( il a compté quelques buts en raison de sa vitesse ) et fin de période et de match.

    Tout allait très bien, jusqu’à ce que Quenneville démissionne et Brunette devienne le coach par intérim des Panthers.

    Presque retour case départ pour Duclair sous Brunette. Oui, il a connu sa meilleure saison sous Brunette mais plus la saison avançait moins de temps glace, jamais de désavantage numérique, 2e vague du jeu de puissance et cerise sur le gâteau mit de côté lors de match des séries.

    Brunette avait un style défensif et même quand le club perdait en fin de 3e, les 4 trios roulaient allègrement.

    Il a été remplacé par Maurice parce que justement en série, il a été un mauvais communicateur et il a été « outcoaché » par tous les coaches qu’il a affronté.

    J’ai hâte de voir ce qu’il va se passer avec Maurice, un coach offensif, mais les Panthers ont perdu des joueurs de talent et robuste qui ont été remplacé par des joueurs très marginaux qui ont joué pour les Sens.

    Les coaches vont aider les joueurs à être meilleur par le temps de glace, la confiance qu’ils mettent en eux et la communication.

  268. Je vais aller avec un petit commentaire puisque c’est tranquille ces jours ci.

    Dach n’a toujours pas de contrat.

    Combien sera son prochain contrat?

    Je pense a 2 ans a 2M par saison. (Comme Kakko @ New York).

  269. Je n’ai rien contre Dach mais je ne comprends toujours pas cette transaction où on a perdu Romanov pour obtenir un 13è choix pour ensuite l’échanger pour Dach alors qu’on n’a même pas l’espace salarial (pour l’instant) pour lui faire signer un contrat. Si ce n’est pas jouer avec le feu (et le risque de se brûler), je me demande bien ce que c’est. Si on voulait échanger Romanov, je pense qu’il aurait été beaucoup plus profitable de le faire durant la saison. Opinion personnelle bien sûr.

  270. @kataway
    D’accord avec toi, j’aurais préféré garder le 13ieme et repecher un joueur avec potentiel de jouer sur un 1er trio au lieu d’un 2ieme comme Dach.

  271. @ Laval et kataway: Selon ce que j’ai lu, je ne crois pas que les joueurs repêchés après le douzième rang en 2022 ont de réelles chances de jouer sur un premier trio dans la LNH un jour. Peut-être sur un deuxième. Frank Nazar III, Noah Ostlund, Nathan Gaucher, Filip Bystedt, Jiri Kulich, Brad Lambert étaient les centres disponibles au treizième rang cette année. Ont-ils plus de potentiel que Dach ? Selon moi Dach reste un meilleur pari comme deuxième centre que les centres repêchés après le douzième rang.
    Il est vrai que le CH aurait obtenu davantage s’il avait échangé Romanov durant la saison mais Hugo ne savait pas quel serait leur premier choix au repêchage. Et les jeunes défenseurs gauchers ne manquent pas à Montréal.

  272. @belansou
    Rapidement je pense a Suzuki et a Barzal comme centre no.1 repecher 13 et au 16ieme rang.

    Maisn c’est encore trop pour Suzuki s’il le deviendra.

    Personnellement, j’aurais pris le risque avec Nazar. On verra dans quelques années.

  273. C’est fait pour Huberdeau: 8ans, 10.5 millions
    Je ne sais pas ce que vous en pensez ?

  274. C’est beaucoup trop pour Huberdeau. A 30 ans, tu ne donnes pas un contrat de 8 ans a 10.5M. Il sera en déclin comme la majorité des joueurs dans la trentaine. Ca sera un mauvais contrat dans quelques années.

    Je suis content que Montreal ne sera pas une option pour lui.

  275. Comme prévu, Huberdeau a pris l’argent disponible tout de suite. D’un point de vue financier, il ne pouvait risquer d’attendre et de connaître une moins bonne saison à Calgary la saison prochaine. Il empoche le pactole, les Flames sauvent les meubles à moyen terme, et si Weegar signe lui aussi, Calgary aura réussi une bonne transaction à moyen terme. Après, ça dépendra de la longévité de Huberdeau et de la hausse du plafond salarial. Ils ont donné à Huberdeau ce qu’ils avaient offert à Gaudreau. Huberdeau remplace Gaudreau, et si Weegar signe, il compenserait en partie la perte de Tkachuk, puis si on ajoute le 1er choix 2025 de Floride, à long terme, Calgary pourrait récupérer la pleine valeur des deux joueurs qu’ils ont perdus. On peut critiquer la durée du contrat, mais Calgary était pris à la gorge par les refus de Gaudreau et Tkachuk de rester. Ils ont fait le mieux possible dans des circonstances défavorables.

  276. Huberdeau…tant mieux pour lui ($$$)…par contre, on dirait que les équipes (surtout canadiennes) sont coincés dans un étau lors de leurs négociations avec des joueurs vedettes. Et on sent bien que ce sera pire dans les années futures car l’écart entre les équipes canadiennes et américaines s’accentue en terme d’endroit où les joueurs veulent évoluer. Plus c’est vers le sud, plus ils fonts des concessions. À moins que ce soit des joueurs qui aiment l’hiver comme on le connaît au Canada et qu’ils aiment pratiquer des sports d’hiver comme le ski (et souvent les équipes défendent à leurs joueurs de la pratiquer afin de ne pas blesser)…pas trop de danger au golf…lol. À moins de recevoir une balle de golf à la tête…lol.

  277. @kataway

    Effectivement, les équipes canadiennes doivent surpayés leurs joueurs, une des raisons pourquoi ils n’ont jamais gagné la coupe sous l’ère du plafond. Je ne vois aucune équipe canadienne dans les 5 prochaines années gagner la coupe.

    Pour Calgary, la perte de Gaudreau pour rien fera très mal et leur coutera une chance de gagner la coupe. Ils auraient pu faire la même type d’échange comme Tkachuk – Huberdeau. Ce n’est pas fort du Dg.

    De plus, il doit surpayer Huberbeau pour compenser la perte de Gaudreau et Tkachuk. Les Flames n’iront nulle part jusqu’à temps qu’ils feront une reconstruction.

  278. En comparaison de ce qu’ils ont offert à Gaudreau, ils ne surpaient pas Huberdeau. À mon avis Huberdeau est un meilleur joueur que Gaudreau et ils ont le même âge. Je dis meilleur car avec un plus gros gabarit, donc plus de chances de durer.

    Encore une fois, Huberdeau remplace Gaudreau, pas Tkachuk. Avec la signature d’Huberdeau pour le même contrat que ce qui avait été offert à Gaudreau, la situation des Flames c’est Tkachuk contre Weegar et le 1er choix de Floride en 2025, peut-être 2026. En plus, Weegar ne gagnera pas autant que Tkachuk, alors il auront un 4 M$ d’espace salarial de plus.

  279. @opeth
    La raison que j’ai dit que Huberdeau est surpayé c’est parce qu’il n’aurait pas eu plus d’argent sur le marché des agents libres.

    Premierement, 8 ans de contrat versus 7 ans maximum possible l’an prochain. Je pensais que le cap hit aurait été plus bas sur un contrat de 8 ans.

    Deuxiemement, versus Gaudreau. Hurberdeau commencera son contrat de 8 ans 30 ans. Gaudreau commence son contrat de 7 ans a 29 ans et est payé 750k de moins par saison.
    Gaudreau terminera son contrat a 36 ans et Huberdeau a 38 ans.

    Selon moi, Huberdeau et Gaudreau sont similaires comme joueur.

    En résumé, pour signer un agent libre élite, tu dois surpayer dans la majorité des marchés pour attirer le joueur. Hiberdeau aurait p-e eu le 10.5M sur 7 ans l’an prochain. C’est plutot le 8 ans qu’il a recu et le cap hit est resté a 10.5M que je trouve un peu cher.

  280. Huberdeau et Gaudreau sont des joueurs de talent similaire avec un avantage Huberdeau en raison de sa stature.

    Évidemment, les millions rendent plus facile l’adaptation mais faut pas oublier que Gaudreau est heureux, il retourne chez lui aux USA.

    Tandis que l’échange de Huberdeau à Calgary fut un choc pour lui et sa famille. Huberdeau ne retourne pas chez lui au Canada, il s’en va à Calgary.

    Probablement, qu’Huberdeau, un professionnel dans tous les sens du terme, va bien s’intégrer au club, à son nouvel environnement. Mais, je me demande si dans un an ou deux, la famille ne fera pas comme la famille Petry, vouloir retourner ” at home ”.

    Partir de Sunrise et atterrir à Calgary, tout un changement!

  281. @Laval

    Calgary a offert 8 ans à 10.5 M$ à Gaudreau, alors il ne faut pas comparer avec ce qu’il a eu À Colombus. Alors le seul désavantage pour Calgary dans cette comparaison, c’est que Huberdeau commencera son contrat de 8 ans un an plus vieux, à 30 ans. Ceci dit, ils ont Huberdeau cette année à 5.9 M$. La clé de tout cela demeurera la longévité de Huberdeau comme joueur de haut niveau.

  282. Huberdeau ne jouera jamais pour le CH. Si cela avait été sa priorité il lui aurait fallu devenir UFA l’Été prochain et accepter beaucoup moins d’argent pour que ça cadre dans la structure salariale du CH. Il a choisi l’argent, en cela, il n’est ni mieux ni pire que le joueur moyen de la LNH. Le CH ne pouvait se permettre de faire un Tavares, vous savez, le joueur qui veut revenir à la maison en étant surpayé. Huberdeau a déjà des gains en carrière de 40 M$, et là, il va ajouter 90 M$, tout cela en dollars US, ça veut dire des gains de 130 M$ US en carrière, soit au taux de change actuel, 170 M$ CAN. Oui il a l’impôt, mais à un moment donné, les riches en veulent toujours plus. S’il a placé son argent le moindrement efficacement depuis le début de sa carrière, il a déjà récupéré une bonne partie de l’impôt payé en gains de capital. Depuis le début de sa carrière, l’indice Dow Jones est passé de 10,000 à 30,000 points en ayant atteint un sommet à 36,000 points. Donc juste en achetant des parts de fonds qui reflètent le Dow Jones, Huberdeau aurait compensé une bonne partie de son impôt payé.

  283. Pour revenir au massacre des Panthères de la Floride, on a oublié de mentionné qu’en plus de tout ce qu’ils ont donné dans des échanges, ils ont aussi perdu Mason Marchment comme joueur autonome. Un gros ailier qui a produit 47 points en 54 matchs la saison dernière, c’est un perte significative. Aissi, quand on regarde la défense sans Weegar, ça laisse songeur. Ça donne:

    Montour-Ekblad
    Frosling-Gudas
    Carlson-Staal
    Sjalin

    Comparez ça avec:

    Edmundson-Savard
    Matheson-Barron
    Guhle/Harris-Wideman
    Schuneman

    À part Ekblad qui est de loin supérieur à n’importe quel défenseur du CH, pour le reste, je préfère la brigade de Montréal. Alors si par malheur Ekblad devait subir une blessure sérieuse, le choix de 1e ronde non protégé de Floride qui appartient maintenant au CH prendrait une valeur incroyable.

    Continuons l’analyse comparative, un coup parti:

    Verhaeghe-Barkov-Tkachuk
    Balcers-Bennett-Reinhart
    Cousins-Lundell-White
    Lomberg-Luostarinen-Hornquist

    Pour le CH:

    Caufield-Suzuki-Anderson
    Drouin-Dvorak-Hoffman
    Dadonov-Dach-Gallagher
    Byron-Evans-Armia

    Encore là, avantage clair à Floride sur le premier trio, mais après c’est plus serré. Encore là, les blessures pourraient jouer un rôle.

    Dans les buts, si Price est de retour en forme, ça se vaut

    Bobrovsky-Knight-Guzda

    Price-Allen-Montembeault

  284. Dans le commentaire du 2 août dernier, Opeth a détaillé le repêchage 2019 qu’a refait Scott Wheller. Il est vrai qu’il est encore tôt pour ce type d’exercice mais il faut se rappeler qu’il s’agit d’un exercice refait à une date précise après trois ans. Le même exercice peut être refait l’an prochain après quatre ans et le résultat sera différent. Et différent après cinq et après six ans et ainsi de suite.
    Je suis allé chercher le repêchage qu’a refait, trois ans plus tard, Wheller en 2021 pour celui de 2018.
    1. Quinn Hughes, repêché 7 (change: +6) Vancouver
    2. Andrei Svechnikov, repêché 2 (change:0) Carolina
    3. Rasmus Dahlin, repêché 1 (change: -2) Buffalo
    4. Brady Tkachuk, repêché 4 (change: 0) Ottawa
    5. Joel Farabee, repêché 14 (change: +9) Philadelphia
    6. Adam Boqvist, repêché 8 (change: +2) Chicago
    7. Ty Smith, repêché 17 (change: +10) New Jersey
    8. Noah Dobson, repêché 12 (change: +4) Islanders
    9. K’Andre Miller, repêché 22 (change: +13) Rangers
    10. Jesperi Kotkaniemi, repêché 3 (change: -7) Montreal
    11. Filip Zadina, repêché 6 (change: -5) Detroit
    12. Evan Bouchard, repêché 10 (change: -2) Edmonton
    13. Nils Lundkvist, repêché 28 (change: +15) Rangers
    14. Oliver Wahlstrom, repêché 11 (change: -3) Islanders
    15. Rasmus Sandin, repêché 29 (change: +14) Toronto
    16. Yegor Sharangovich, repêché 141 (change +125) New Jersey
    17. Alexander Romanov, repêché 38 (change: +21) Montreal
    18. Jonatan Berggren, repêché 33 (change: +15) Detroit
    19. Calen Addison, repêché 53 (change: +34) Pittsburgh
    20. Vitali Kravtsov, repêché 9 (change: -11) Rangers
    21. John Leonard, repêché 182 (change +161) San Jose
    22. Ryan Merkley, repêché 21 (change: -1) San Jose
    23. Kirill Marchenko, repêché 49 (change: +26) Columbus
    24. Barrett Hayton, repêché 5 (change: -19) Arizona
    25. Philipp Kurashev, repêché 120 (change: +95) Chicago
    26. Grigori Denisenko, repêché 15 (change: -11) Florida
    27. Liam Foudy, repêché 18 (change: -9) Columbus
    28. Scott Perunovich, repêché 45 (change: +17) St. Louis
    29. Jack Drury, repêché 42 (change: +13) Carolina
    30. Rasmus Kupari, repêché 20 (change: -10) Los Angeles
    31. Nicolas Beaudin, repêché 27 (change: -4) Chicago

    Aujourd’hui, quatre plus tard, quel serait votre classement ? Personnellement je garderais Dahlin premier, Hugues serait troisième et Kirill Marchenko serait dans les dix premiers.

  285. Dahlin serait sûrement toujours premier, Dobson et Miller seraient deux ou trois rangs plus haut. Bouchard et Romanov seraient aussi quelques rangs plus haut.

  286. Quand on regarde le repêchage 2018, on s’aperçoit que c’est une année presque médiocre. Quelques bons joueurs qui feront de bonnes carrières honnêtes, mais sans plus. Par exemple, Dahlin est bon et sera probablement meilleur au fil des années, mais ce ne sera pas la super-vedette annoncée.

    Dans ce contexte, le choix du CH au troisième rang (KK) est plus excusable. On dirait que le CH a le tour d’avoir de hauts choix au repêchage lors d’années faibles: Galchenyuk en 2012, KK en 2018. Est-ce que 2022 sera du même ordre avec Slaf comme premier choix: un joueur moyen parce que peu de joueurs impressionnants à choisir ?

  287. Dans la catégorie gros défenseur complet avec de l’offensive, Dahlin est en avance par une bonne marge sur Victor Hedman après leurs quatre premières saisons en LNH, et Dahlin est 5 mois plus jeune au même stade. Ça donne 160 points en 277 matchs pour Dahlin, alors que Hedman avait accumulé 89 points en 258 matchs. Alors je ne dirais pas que Dahlin ne sera pas une super vedette. Si on considère Hedman une super-vedette, Dahlin a toutes les chances d’atteindre le même niveau. Il ne faut pas oublier que Dahlin a été lancé dans la gueule du loup avec un club atroce à Buffalo. Tampa Bay était un bien meilleur club que Buffalo lors des quatre premières saisons de Hedman. Dahlin vient d’avoir 22 ans. C’est très jeune pour un défenseur.

  288. @opeth
    L’idée qu’un joueur qui paye plus d’impôts pourrait compenser son manque à gagner par des placements ne fontctionne pas. Puisque le joueur qui gagne moins d’impôt peut aussi placer son argent, donc au final il ne compense rien par rapport au joueur qui paie moins d’impôt. Sans parler du risque supplémentaire auquel il s’expose.

    Autant j’ai sursauté lors de la signature de Price, autant je sursaute avec le contrat d’Huberdeau. Je comprends que sans ce type de contrat il ne signe pas à Calgary, mais quand même. J’ai comme l’impression que les Flames vont le regretter dans 4-5 ans (quand il restera encore 4-5 ans de contrat !)

  289. Je trouve triste de voir le DG Zito emballé par les joueurs plus que marginaux qu’il a été cherché en White, Balcers, Cousins, Tierney ou Mayhew pour remplacer un joueur aussi important que Marchment dans l’alignement.

    Marchment 6′ 4” 209 livres, 47 points en 54 matchs, possède un style robuste, très bonne vitesse et un talent de compteur qui fait sa place en avant du filet et dans les coins de patinoire.

    Quand tu veux aller loin en série, il est le genre de joueur qu’il te faut dans l’alignement.

    Si les autres clubs se demandent comment faire pour que le club régresse, en raison de respecter le plafond salarial d’une année à l’autre, ils n’ont qu’à regarder le fonctionnement des Panthers.

  290. @manrik

    Soit je me suis mal exprimé ou soit vous m’avez mal compris. Tout ce que je disais c’est que le capital qui reste à un joueur après impôts peut être investi prudemment et rapporter beaucoup. Regardez le graphique du Dow Jones sur 50 ans, oui il y a des fluctuation à court et moyen terme, mais à long terme ça ne fait que monter. Donc, l’idée voulant que le joueur perd 50% de son argent est à la fois vraie et fausse. Elle est vraie si le joueur encaisse son argent et le cache dans son congélateur, elle est fausse car la capital est un outil financier qui peut être utilisé de manière prudente, comme avec mon exemple du Dow Jones. Ceci dit, toutes choses étant égales par ailleurs, il est clair que se faire prendre moins d’impôts est préférable d’un point de vue purement égoïste. Ceci dit, vous aurez remarqué que les régions les moins folles de l’Amérique du Nord sont celles où l’ont paie le plus d’impôt, le Canada, la côte ouest et le nord-est américains. Je pense qu’il y a un lien de cause à effet, mais bon, je m’éloigne du hockey. N’empêche que si je gagnais 170 M$ CAN avant impôts entre 20 et 40 ans, je me préoccuperais moins de mon taux marginal d’imposition que de vivre dans un pays démocratique qui redistribue une partie de la richesse pour créer une meilleure société.

  291. @Mikel

    Et le pire c’est que Floride n’a pas l’excuse du fameux taux marginal d’imposition. Le contrat de Bobrovsky est un énorme boulet, une erreur magistrale qui n’a pas fini de plomber ce club.

  292. Voici le nouveau repêchage («redraft») de Scott Wheller pour l’année 2017 tel que publié le 9 juin 2020. Aujourd’hui, deux ans plus tard, l’ordre du repêchage serait complètement chambardé comparativement à il y a trois ans. C’est fou comme l’ordre peut changer d’une année à l’autre. Qu’arrivera-t-il pour le repêchage de 2022 ?

    1. Elias Pettersson
    Repêché No. 5 (change: +4) Vancouver
    2. Cale Makar
    Repêché No. No. 4 (change: +2) Colorado
    3. Miro Heiskanen
    Repêché No. No. 3 (change: none) Dallas
    4. Nico Hischier
    Repêché No. 1 (change: -3) New Jersey
    5. Nick Suzuki
    Repêché No. 13 (change: +8) Vegas
    6. Martin Necas
    Repêché No. 12 (change: +6) Carolina
    7. Robert Thomas
    Repêché No. 20 (change: +13) St. Louis
    8. Gabe Vilardi
    Repêché No. 11 (change: +3) Los Angeles
    9. Cody Glass
    Repêché No. 6 (change: -3) Vegas
    10. Nolan Patrick
    Repêché No. 2 (change: -8) Philadelphia
    11. Drake Batherson
    Repêché No. 121 (change: +110) Ottawa
    12. Erik Brannstrom
    Repêché No. 15 (change: +3) Vegas
    13. Kailer Yamamoto
    Repêché No. 22 (change: +9) Edmonton
    14. Filip Chytil
    Repêché No. 21 (change: +7) Rangers
    15. Nic Hague
    Repêché No. 34 (change: +19) Vegas
    16. Juuso Valimaki
    Repêché No. 16 (change: none) Calgary
    17. Owen Tippett
    Repêché No. 10 (change: -7) Florida
    18. Emil Bemstrom
    Repêché No. 117 (change: +99) Columbus
    19. Alexandre Texier
    Repêché No. 45 (change: +26) Columbus
    20. Morgan Frost
    Repêché No. 27 (change: +7) Philadelphia
    21. Josh Norris
    Repêché No. 19 (change: -2) San Jose
    22. Henri Jokiharju
    Repêché No. 29 (change: +7) Chicago
    23. Casey Mittelstadt
    Repêché No. 8 (change: -15) Buffalo
    24. Conor Timmins
    Repêché No. 32 (change: +8) Colorado
    25. Timothy Liljegren
    Repêché No. 17 (change: -8) Toronto
    26. Jason Robertson
    Repêché No. 39 (change: +13) Dallas
    27. Lucas Elvenes
    Repêché No. 127 (change: +100) Vegas
    28. Jack Dugan
    Repêché No. 142 (change: +114) Vegas
    29. Maxime Comtois
    Repêché No. 50 (change: +21) Anaheim
    30. Michael Rasmussen
    Repêché No. 9 (change: -21) Detroit
    31. David Farrance
    Repêché No. 92 (change: +61) Nashville

    Pierre-Olivier Joseph, Jake Oettinger et Alex Formenton ne sont pas dans le premier tour. Aujourd’hui ce sont des joueurs réguliers dans la LNH.
    Makar sera le premier choix dans tout nouveau repêchage pour les dix prochaines années. Cody Glass et Nolan Patrick dégringolent hors du premier tour. Et sont remplacés par Jake Oettinger et Alex Formenton. Josh Norris monte. Et que dire de Jason Robertson ! Drake Batherson avait été repêché 121ième et aujourd’hui il serait probablement huitième. Donc en 2022 je verrais pour les dix premiers dans l’ordre Makar, Heiskanen, Pettersson, Hischier, Suzuki, Robertson, Norris, Batherson, Thomas et Necas.
    Vegas avait trois choix de premier tour et les trois joueurs choisis ont été échangés : Glass, Suzuki et Brannstrom. Lucas Elvenes choisi 127ième a été soumis au ballotage cette saison alors que Wheller le montait de 100 rangs trois ans après son repêchage. Quant à Jack Dugan, il vient de signer avec les Devils alors que Wheller le montait de 114 rangs dans son nouveau repêchage.
    Ryan Poehling a disparu…

  293. Drake Batherson et Alez Formenton, deux des joueurs qui ne sont pas sortis pour dire qu’ils n’avaient rien à voir avec l’histoire présumée de viol collectif. Pour ce qui est de Poehling, je me répète, ses stats sont en avance sur Danault au même âge. Un trumpiste bizarre, il pourrait débloquer de retour au pays de son idole. Autrement, une autre preuve qu’il faut attendre sept ans après les repêchages pour avoir une idée pas mal claires des bons coups et des erreurs. Beaucoup de joueurs éclosent entre 23 et 26 ans.

Laisser un commentaire