Bergevin: Stop ou encore?

Comme mentionné sur le sujet précédant, à la fin de cette saison, Marc Bergevin complétera sa neuvième saison comme directeur général des Canadiens de Montréal. À moins d’une grande surprise, qui mènerait le club loin en séries cette année, il y en aura pour dire que le club végète et qui demanderont sa tête. Le bilan de Bergevin est certes mitigé, et je pense qu’il est légitime de se demander si il devrait rester en poste. Après tout, il n’a pas vraiment fait de l’équipe une des meilleures de la ligue et il a eu suffisamment de temps pour le faire. Si à ses premières années, on pouvait l’excuser en prétextant qu’il ne pouvait faire de miracles avec ce dont il avait hérité de l’administration précédente, cette excuse ne tient plus. Le club actuel est totalement celui de Bergevin. Les deux seuls survivants de l’époque Gainey/Gauthier, il les a endossés complètement en leur offrant des contrats monstrueux. Je parle bien sûr de Price et Gallagher. Ceci dit, il reste encore quelques joueurs sur l’équipe qui proviennent directement d’échanges impliquant des joueurs de l’époque Gainey/Gauthier, Weber pour Subban, Tatar et Suzuki pour Pacioretty. Le reste est le fruit du repêchage, des échanges et des signatures faites par l’administration Bergevin.

Bien sûr, un élément qu’il faut continuer de garder en tête lorsqu’on analyse le bilan de Bergevin, jusqu’à date, est le contexte particulier dans lequel il se retrouve à Montréal et le mandat de faire les séries qui lui a toujours été donné. Bergevin a toujours souscrit à ce mandat dans ses déclarations publiques, et je pense que comme ancien joueur il adhère sincèrement à cette idée. Cette volonté de se battre pour faire les séries à chaque année est inscrite en lui. Il y croit. Je mentionne cela car plusieurs de ses détracteurs lui ont reproché de ne jamais avoir été prêt à payer le prix d’une descente volontaire au classement. De ne jamais avoir adhéré au concept de reconstruction totale. Il est important d’établir ce point car la faiblesse flagrante de l’édition actuelle du CH est l’absence dans son alignement d’un ou deux joueurs de très haut calibre. Le genre de joueur à la Crosby, McDavid ou Matthews qu’on obtient génralement en repêchant premier au total, ou en tombant sur une très bonne année pour avoir un choix top-5 et un peu de chance. Le CH a repêché deux fois top-5 sous Bergevin, en fait, deux fois au rang #3, et ce n’était pas dans des années exceptionnelles. Pour 2012 on en est certain, et pour 2018, il ne semble pas y avoir de Draisatl que le CH aurait pu prendre à la place de Kotkaniemi.

Ceci étant établi, le bilan de Bergevin doit être interprété à l’aune de ce constat. Le club n’a pas de joueur de très haut niveau pour des raisons de philosophie d’organisation et par absence de chance les deux années où il a piqué du nez au classement. Ceci dit, de très bons joueurs peuvent être obtenus au repêchage sans finir parmi les derniers, mais le club n’a repêché dans le top-20 que deux fois lors des six premières années de Bergevin, et cela donne Drouin et Anderson à l’équipe actuelle. Les quatre autres choix de première ronde étaient tous des choix tardifs, #25, #26, #26, #25. Scherbak et McCarron ont été des flops et Juulsen a été fortement ralenti par les blessures. Il reste donc Poehling comme espoir direct de ces six premières années en première ronde. Celui-ci a 10 points en 13 matchs actuellement à Laval, dont six à ses trois derniers matchs. Il semble en voie de devenir un joueur de la LNH. Sinon, Bergevin a eu trois autres choix top-20, Kotkaniemi, Caufield et Guhle. On sait déjà que Kotkaniemi sera bon, on ignore juste jusqu’à quel point il le sera. Caufield a un talent de marqueur qui semble vraiment spécial à un niveau de jeu inférieur, la seule question dans son cas demeure sa taille. Si il était plus imposant physiquement il serait considéré sans aucun doute comme une future vedette. Guhle lui semble un futur défenseur top-4 assuré. La question est de savoir s’il pourra devenir un défenseur de première paire.

Ce qu’on semble pouvoir conclure du repêchage de Bergevin en première ronde, c’est qu’il a fait un bon travail, avec Timmins, dans le top-20, mais, sans surprise, cela a été plus mitigé lors de ses quatre choix vers la fin de la première ronde aux rangs #25 et #26. Ces quatre choix sont survenus lors de ses six premières années, ce qui n’aide pas beaucoup l’alignement actuel, surtout que le seul choix qui semble avoir été bon, Poehling, est le dernier du lot, en 2017, et que le joueur n’est pas encore tout à fait prêt à contribuer. Par rapport au repêchage, il est aussi à noter qu’il y a eu un changement clair de stratégie à partir de 2018 où le club a décidé d’adopter l’accumulation de choix pour augmenter ses chances de succès. Il est encore trop tôt pour porter un jugement définitif sur cette approche, car les joueurs repêchés sont encore trop jeunes, mais ça semble fonctionner et des observateurs extérieurs considère actuellement que le pipeline de prospects du club est un des meilleurs de la ligue.

Pour le reste, le travail de Bergevin consiste à effectuer des échanges et à faire signer des contrats, soit à ses propres joueurs ou bien à des joueurs autonomes. Je pense que la feuille de route de Bergevin au niveau des échange est claire, il est un des meilleurs de la ligue à cet égard. Il perd pratiquement jamais un échange et il a réussi plusieurs coups fumants, Danault-Romanov, Suzuki-Tatar, Petry, Anderson, Allen et Armia. Le seul échange plus mitigé est celui de Drouin pour Sergachev. On peut dire qu’il l’a perdu, mais pas par une marge énorme. Sergachev ne paraîtrait pas si bien s’il était resté à Montréal. Finalement, on en vient à la faiblesse de Bergevin, les offres de contrats. Il a réussi quelques bons coups en début de mandat avec Pacioretty et Gallagher, mais depuis ce temps c’est très difficile à ce niveau. Price, Alzner, Subban, Gallagher #2, Anderson et Byron sont autant de mauvais contrats ou de contrats trop généreux, tout cela sans compter les offres de contrats faites où le refus du joueur ciblé l’a sauvé, Lucic, Duchene et Gardiner. Ajoutez à cela l’offre hostile à Sebastian Aho qui demeure difficile à comprendre tellement elle avait peu de chance de réussir. En cas de réussite, Caufield, Struble et Fairbrother ne seraient pas dans le pipeline du club. Vous me direz que vous feriez cet échange aujourd’hui, mais on ignore ce que donneront ces trois jeunes joueurs, et l’ajout de Aho n’aurait pas fait du CH un aspirant à la coupe pour autant. Ce geste ressemblait à un geste de panique pour améliorer le club à court terme dans le but de faire les séries. Toujours le même objectif qui teinte la ligne directrice du club, Bergevin ou pas. Cette ligne directrice relève de Molson.

Au final, quelle conclusion tirer des années Bergevin jusqu’à maintenant? Personnellement, j’y vois une organisation qui en début de mandat s’est accrochée à un Carey Price à son meilleur et à un entraîneur mal aimé, mais aussi mal apprécié, Michel Therrien. Durant les années Therrien le club a connu passablement de succès, ce qui a mené à des choix de première ronde tardifs qui ont mal tourné. Avec le déclin de Price et le congédiement de Therrien, le club a connu des ennuis au classement. L’embauche de Claude Julien n’a pas permis de rétablir la situation, cela a mené au mandat du “reset” donné par Molson et exécuté par Bergevin, à qui on a donné une seconde chance. Celui-ci a fait du bon travail depuis le début de cette réinitialisation. La philosophie de repêchage du club a été modifiée pour le mieux. Plusieurs échanges favorables ont été conclus, mais la gestion des contrats demeure problématique. Ceci dit, je pense que Bergevin a appris en effectuant le travail. Il est à mon avis un meilleur DG aujourd’hui qu’à ses débuts, mais l’organisation dans son ensemble, en partant avec Molson manque encore de patience.

Comme je l’ai répété dernièrement, le club est assis entre le passé et le futur actuellement, ce qui donne encore des résultats mitigés sur la patinoire, mais si l’organisation a suffisamment de discipline pour persévérer avec leur pool de jeunes joueurs, des jours meilleurs sont à l’horizon. Il s’agit juste de ne pas paniquer pour un autre colmatage à court terme. La faiblesse de l’organisation demeure l’absence dans ses rangs d’un ou deux joueurs de très haut niveau, et il ne semble pas y en avoir dans les prospects non plus, mais il y a beaucoup de jeunes avec le potentiel pour devenir de très bons joueurs, juste pas du niveau de joueurs dominants. Je pense qu’il serait mal avisé de venir chambouler la direction de l’équipe en congédiant Bergevin, surtout si on demande à son remplaçant d’obtenir des résultats au plus vite. Ce serait la recette d’une autre rechute, d’un autre recul comme celui des mouvements de panique posés en vue du centenaire du club en 2008 et 2009. Bergevin n’est pas parfait, mais je pense que l’aider à améliorer sa faiblesse au niveau des contrats est la solution. Il s’acquitte bien maintenant du reste du travail et la profondeur de l’organisation est à un niveau inégalé depuis les meilleures années de Serge Savard. Je ne dis pas que le club gagnera la coupe dans les années à venir, dans une ligue à 32 équipes ce serait présomptueux que d’avancer une telle chose, mais je pense vraiment que le club approche du moment où il aura suffisamment de bons jeunes à maturité en même temps pour être une des bonnes équipes de la ligue.

242 avis sur « Bergevin: Stop ou encore? »

  1. Très bon texte opeth
    Personnellement je ne blâme pas Bergevin pour le contrat de Anderson considérant qu’il a dit qu’il n’acceptait qu’un contrat d’un an à Columbus ce qui a menée à son départ et qu’à Montréal il a dit qu’il n’accepterait qu’un contrat de 1ans ou 7ans.
    Un contrat d’un an l’aurait mené à l’autonomie complète je considère que lui offrir un contrat de 7ans vu les circonstances était la chose à faire.

  2. @Methot

    Je suis totalement d’accord avec vous concernant le règlement et les façons que Nashville a pour se sortir des conséquences potentiellement désastreuses d’une retraite “hâtive” de Weber. Cependant, je ne crois plus au père Noël depuis quelques années déjà. Ce que je veux dire par là, c’est que la LNH a démontré à de multiples occasions que ce n’est pas une ligue sérieuse. Je faisais référence dans un autre message aux conséquences de la signature du contrat de Kovalchuk par les Devils qui s’étalait sur 17 ans. L’équipe devait perdre un choix de premier tour, 3 millions de $ et si ma mémoire ne joue par de tour un autre choix de 3e tour. Le tout s’est finalement transformé en un millions de $ de pénalités ou un peu plus et c’est pas mal ça. On peut aussi parler des coups à la tête qui sont “sévèrement” punis…. ou juste l’arbitrage selon le score ou la différence entre l’arbitrage entre la saison et les séries. Est-ce que l’Arizona a eu des pénalités pour les entraînements avant les autres l’an passé? Penses pas. Je répète que je suis d’accord avec vous sur le règlement. Et de la façon dont ça devrait être appliqué. Je crois juste pas que ce le sera et ce pour milles mauvaises raisons. C’est injuste mais c’est ça.

  3. Très bon texte Opeth.

    Je crois que vous touchez un point très important dans votre texte sur Bergevin. Lorsqu’il a eu la chance de repêcher dans les premiers, ce n’était pas une bonne année en terme de talents. Et ça c’est vraiment une malchance incroyable. Juste s’imaginer ce que serait l’équipe si on avait pu repêcher 3e dans une autre année que celle où Galchenyuk a été repêché, lui qui même très décevant reste un des meilleurs de sa cuvée. Imaginez simplement avoir été plus chanceux et avoir obtenu le premier choix lorsque McDavid ou Matthews étaient disponibles. L’équipe serait totalement différente aujourd’hui.

    Là ou je ne suis pas d’accord, c’est sur le reproche qu’on lui fait pour des offres de contrats pour Lucic ou Duchesne. On en parle souvent mais est-ce que des offres mirobolantes ont vraiment été faites à ces joueurs? On reproche souvent aux joueurs d’utiliser le CH pour faire monter les enchères et finalement signer ailleurs. Serait-ce possible que Bergevin fasse la même chose à l’envers. On oublie souvent qu’il a deux rôles, un gérer l’équipe et l’autre gérer les relations publiques. Il a bien dit que Subban n’était pas à échanger juste avant de l’échanger.

    De ce que je perçoit avec mon oeil de lynx (référence pour les anciens du blogue à Mathias) c’est que le mandat de Bergevin est juste de faire les séries. La coupe serait bien mais pas un but en soit. Faire les séries fait faire de l’argent à son boss. C’est important ça.

  4. Tout d’abord je m’incline devant l’élégance de vos propos, beaucoup de “vrais” journalistes ne feraient pas mieux. Deuxièmement rien à redire de vos propos, j’y adhère entièrement à l’exception de Sebastian Aho. En effet, je ne comprendrai jamais votre attitude face à cette tentative. Cela n’était nullement inutile , il y avait une chance , car il y a toujours une chance que le DG de la Caroline n’égale pas l’offre. Cela aurait coûté des choix, oui mais on parle ici d’un très jeune joueur pas d’un joueur sur la pente descendante. Je m’excuse mais comment pouvez-vous dire qu’ Aho ne ferait pas du CH une bien meilleure équipe !!! Avec ce dernier nous aurions devancé la fenêtre de 1 à 2 ans facile.

  5. Très bon texte Opeth…

    Ça rejoint ce que j’ai répondu à Methot sur le sujet précédent et que je copie ici…

    Le 19 mars 2021 à 15 h 45 min, Methot a dit :

    -On devrait accorder une prolongation de contrat à Bergevin pcq depuis Savard ils ont tous été pourries dans leur premier mandat Bergevin s’est beaucoup améliorer dans son deuxième mandat et fort de cette expérience acquise je veux que l’équipe progresse et non recommencer avec un ancien joueur sans expérience aussi belle fut sa carrière.
    =====================================
    C’est ce que je prône depuis longtemps…

    Pour Peohling, ce serait vraiment un plus s’il s’était mis en tête de travailler fort afin de passer au plus grand échelon. Il a le physique de l’emploi et semble avoir réaliser qu’il faut travailler fort pour obtenir du succès. C’est ce que je lui (nous) souhaite.

  6. Un ajout…si Price et Weber changeaient de camp d’ici la saison prochaine on pourrait vraiment parler d’un énorme reset. L’écart en terme d’âge des joueurs serait plus serré, comme vous en parlez souvent.

  7. 0-9, je n’ai jamais vu ça. Si ma mémoire ne flanche pas je me souviens de 11 victoires en supplémentaire et la route vers la Coupe Stanley avec Roy dans les buts en ’86. Étrange séquence que celle-ci. Anderson avait pourtant une chance en or peu de temps avant la fin des émissions. Bref, c’était encore une fois le jour de la marmotte.

  8. @Kataway.

    Les 11 victoires consécutives en prolongation le furent en 1993, pas en 1986.

  9. Je lisais le fil Twitter de Mathias Brunet ce matin. Celui-ci est blâmé par plusieurs pour sa défense de Bergevin et de l’échange Pacioretty. Selon moi ça illustre la courte vue de beaucoup de partisans du CH. Leur opinion change au gré du vent. Ceci dit, il y a aussi des partisans qui voient clair et ce qui ressort de plusieurs commentaires c’est que le club paie actuellement pour la jeunesse de sa ligne de centre. C’est vrai, mais à un moment donné il faut être conséquent. On ne fait pas d’omelettes sans casser des œufs. KK, Suzuki et Evans vont progresser si on leur en donne la chance. C’est le prix à payer si on veut développer ses propres joueurs. Pour le reste, on blâme Ducharme d’avoir encore débuté la prolongation avec Petry, Danault et Byron, sauf que ce n’est pas contre eux que le but gagnant a été compté, et si Anderson la mets dedans, on tiendrais un tout autre discours. Oui le CH manque de joueurs décisifs, mais en prolongation, c’est devenu mental leur affaire. Dans toutes ces défaites, ils ont eu de très bonnes chances de marquer dans la plupart, mais ils ne convertissent pas. Facile de blâmer le coach pour les joueurs utilisés, mais à un moment donné les joueurs doivent se prendre en main.

  10. Finalement une victoire hors du temps réglementaire, la fusillade a permis à Price de racheter un match tout à fait ordinaire, avec quatre buts accordés sur 18 tirs, pour le mirobolant pourcentage d’arrêts de 0.778. D’un autre côté, Danault a maintenant 15 points en 31 matchs, même total que KK, Suzuki lui a 20 points. La différence entre Danault et les deux autres? Bien sûr, pratiquement pas de temps en supériorité numérique, aussi, Danault est +14, KK est +6, et Suzuki -2. Je continue de penser que Danault a connu une mauvaise première moitié de saison, mais il redevient de plus en plus le joueur qu’il était ces deux dernières années. Gros match aussi de Tatar et Gallagher. Dans le cas de Gallagher, le problème n’a jamais été sa capacité actuelle. Le problème sera les trois dernières années de son nouveau contrat.

    En prenant une matche aujourd’hui j’ai écouté la moitié du balado de Godin et Basu et j’ai arrêté d’écouter tellement ils divaguaient. Imaginez. Ils ont suggéré l’échange suivant, 1er choix 2021 du CH, Struble, Tuch et Lekhonen pour acquérir le défenseur de presque 31 ans, Mathias Ekholm des Preds à qui il reste une autre année de contrat. Complètement disjoncté comme proposition. Comme si le CH était à un défenseur comme Ekholm d’être de forts aspirants pour la coupe. Les journalistes me désolent. Ce n’est pas nouveau, mais c’est sidérant. Heureusement, ce n’est qu’une proposition et Bergevin ne fera jamais une telle folie.

  11. Je n’ai pas vu le match d’hier soir, seulement les faits saillants ce matin. Assez spécial de constater à quel point beaucoup de buts se marquent sur l’erreur de l’adversaire, des revirements et autres situations connexes. Il y a par contre un jeu qui m’a un peu ébloui et c’est quand Drouin déjoue (je pense) deux joueurs pour finalement être arrêté par le gardien. Ça aurait été un jeu de la semaine s’il avait marqué. Et Drouin va de mieux en mieux. Ça met un baume sur l’échange contre Sergachev. Un autre qui a un excellent coup de patin et qui ne parvient pas à marquer est Mete. Je ne sais trop si c’est la malchance ou le fait qu’il n’est tout simplement pas un marqueur né mais bon, j’ai toujours aimé son jeu en général…même lorsque plusieurs disaient qu’il n’avait aucune chance de faire la LNH en 2017, je pensais le contraire. Il apporte quelque chose de différent à la défense du CH. Est-ce que le fait que Ducharme laisse plus possibilités à ses défenseurs le motive à s’aventurer plus loin en zone adverse? Possible. Il a la vitesse pour le faire en tous cas. Il réussit aussi à se faufiler sans se faire “assommer” par un matamore. La situation pourrait être différente s’il devenait trop dangereux offensivement…on connaît tous cette ligue qui ne respectent pas assez les joueurs…enfin, c’est un autre sujet.

    Dernière remarque…J’ai trouvé que Price faisait des gestes bizarres sur les arrêts ou buts marqués contre lui. Je ne sais pas s’il essaie de changer son style afin de demeurer plus debout mais il y avait des gestes que je qualifierais d’inquiétants dans son cas. L’avenir le dira mais j’ai trouvé ça vraiment étrange.

  12. Petite réflexion ce matin et je sais quelle est tirée par les cheveux et plutôt machiavélique, mais depuis que les choses vont moins bien l’utilisation de Danault ressemble à celle des dernières années contrairement à son utilisation restreinte du début d’année quand les choses allaient rondement pour le CH. Se peut il que MB avait donné la directive de placer Danault dans une situation où il ne serait pas aussi performant qu’habituellement pour le placer en position défavorable pour renégocier ???

  13. Il est clair que Bergevin est meilleur dans son deuxième mandat que dans son premier mandat recrue de 5 ans. Donc il s’améliore, comme c’est le cas pour des joueurs et des entraîneurs. Je trouve donc que ce serait ridicule de la congédier pour ”repartir” avec un nouveau DG. Opeth en a fait une bonne analyse.
    Il serait intéressant de faire ce genre d’analyse pour les différents DG de la LNH et voir comment Bergevin se situe dans le groupe. Mais ce serait une tâche immense et ce n’est pas moi qui relèvera le défi.

    Il en est de même pour Ducharme qui est un entraîneur-chef recrue. J’aime bien déjà ce qu’il fait, et il va s’améliorer. J’en entends déjà vouloir le remplacer par un entraîneur d’expérience, certains mentionnant même Bob Hartley…… Ayoye!!!!!
    Je n’aime pas du tout Hartley, en plus!! Laissons donc à Ducharme le temps de prendre son expérience.

    Et il en est de même pour notre ligne de centre quasi recrue. Suzuki et KK ne sont pas prêts à amener le CH jusqu’au bout mais ils sont bons et ils vont s’améliorer. Je suis moins sûr pour Evans. Je recommence à avoir un peu plus d’espoir en Poehling.
    On peut dire la même chose pour Romanov en défense.

    Finalement, c’est assez évident que le CH, qui pourrait quand même encore faire un peu de ”dommage” en séries, ne peut pas être présentement un prétendant sérieux à la coupe Stanley. Il pourrait le devenir dans deux-trois ans, alors que les jeunes auront davantage d’expérience et de maturité, que les Anderson-Toffoli-Drouin-Petry-Gallagher seront toujours là, que quelques très bons nouveaux jeunes attaquants-défenseurs-gardien se seront joints à l’équipe, que Ducharme aura plus d’expérience, ainsi que Bergevin.
    Il est donc clair que ce ne sera pas avec le duo Price-Weber que ça se fera.
    En attendant, espérons que les jeunes puissent prendre un peu d’expérience avec quelques rondes en séries.

    Tout ça, comme l’ensemble des analyses, est très rationnel. Mais il y a tellement d’impondérables dans la réalité qu’on ne sait jamais………………………. C’est la beauté du sport ……. et de la vie …….. même si ce n’est pas toujours beau.

  14. Il faut se rappeler que rien n’empêchera Bergevin de faire des échanges normaux pour améliorer son équipe dans les deux ou trois prochaines années. Je parle d’échanges normaux par opposition à des échanges pour des joueurs de location ou pour des échanges de finition, comme celui proposé par M-A Godin pour acquérir Ekholm. Un échange de finition, c’est un échange où un DG pense acquérir la dernière pièce de son casse-tête menant à la coupe. Dans ce type d’échange, l’acheteur est prêt à surpayer en jeunesse pour acquérir le fameux joueur manquant, même s’il sait qu’à long terme il sera le perdant de la transaction. Le cas classique de ce type d’échange est celui entre Dallas et Calgary impliquant Iginla et Nieuwendyk. Le CH n’est clairement pas prêt pour ce type d’échange.

    Ce dont je parle, donc, c’est d’effectuer des échanges normaux, sans motivation autre que celle de penser gagner l’échange et améliorer l’équipe à moyen terme. Ce que je n’aime pas de la situation actuelle du CH c’est que les jeunes ne sont pas encore vraiment prêts et qu’on agit comme s’ils l’étaient. Bergevin a vu trop grand en début de saison avec son “we mean business” qu’on peut traduire par “on est sérieux”, et son affirmation comme quoi son club était prêt à jouer contre n’importe quelle équipe dans n’importe quel style. Une demi-saison a montré que son club n’était pas prêt à être vraiment pris au sérieux. En d’autres mots, son club ne fait pas encore partie de la crème de la ligue et n’est pas un aspirant sérieux à la coupe. Il doit donc réviser son évaluation et agir en conséquence.

    Si le but réel de Molson était de gagner la coupe d’ici cinq ans, il ordonnerait à Begevin d’agir en conséquence. Tatar et Armia deviendraient du matériel à échange, et peut-être aussi Danault, si il ne veut absolument pas prolonger pour un contrat aux termes raisonnables. Je répète souvent l’exemple des Blues qui n’ont pas hésité, deux années de suite, à échanger des joueurs importants, contre des choix de repêchage, près de la date limite, même si c’était un club qui allait faire les séries.

    Ils ont échangé Kevin Shattenkirk en 2017 et Paul Statsny en 2018 contre essentiellement deux choix de première ronde. La beauté de l’histoire c’est qu’en 2019, le club a gagné la coupe. Ce club a refusé de perdre de bons joueurs comme UFA sans rien obtenir en retour, même si cela nuisait à leurs chances en 2017 et 2018, mais en 2019 cela a payé. Saint-Louis a utilisé le choix de 1e ronde acquis en retour de Shattenkirk pour acquérir par la suite Brayden Schenn. Le choix de 1er tour 2018 acquis pour Statsny a quant à lui permis à Saint-Louis de donner leur propre choix de 1e ronde 2018 pour acquérir Schenn. Donc, au final, les Blues ont obtenu Schenn en retour de Shattenkirk et Statsny, et Schenn a été un rouage important comme deuxième centre des Blues en 2019, l’année où ils ont remporté la coupe.

    Danault, Tatar et Armia pourraient rapporter deux choix tardifs de 1e ronde. Le CH a-t-il le luxe de se priver d’actifs de cette valeur si il veut un jour aspirer à la coupe? La réponse est clairement non, mais est-ce que d’échanger ces joueurs pour des choix serait possible dans le contexte de Montréal? La réponse est aussi un gros non. Ce serait la révolte si ça arrivait. On accuserait Bergevin d’avoir abandonné son équipe, d’avoir renoncé. Renoncé à quoi au juste? Certainement pas à la coupe. Au pire à une place en séries. Ceci dit, l’exemple des Blues montre bien la particularité et le désavantage du marché de Montréal. Il est clair qu’ici il faut gérer pour le très court terme et tout geste stratégique à moyen terme ne sera pas accepté. Pourtant, en ajoutant deux choix de 1e ronde, le CH serait en très bonne position pour transiger de nouveau par la suite. Aller chercher deux choix de 1e ronde supplémentaires ne voudrait pas dire que le club devrait les exercer et attendre le développement de jeunes joueurs. Un scénario à la Brayden Schenn deviendrait possible.

  15. Pendant ce temps on voit les signes du renforcement du pipeline du club depuis le repêchage 2017. Laval a encore gagné aujourd’hui contre le club école des Flames. Le Rocket trône maintenant confortablement au sommet de sa division et parmi les meilleurs club de la AHL au complet. La beauté c’est que parmi les meilleurs joueurs du club il y a plusieurs choix au repêchage des dernières années, Poehling, Fleury, Brook et Primeau de 2017, plus Teasdale qui a le même âge et aurait dû être repêché en 2017 lui aussi, même chose pour Harvey-Pinard, repêché en 2019, mais né en 1999. Il y a Ylonen qui a été repêché en 2018, mais qui lui aussi est né en 1999. Du repêchage 2018, il y aussi Cam Hillis, mais pour lui c’est plus difficile, il n’a joué que deux matchs à date. Il y a aussi Jordan Harris de 2018 qui pourrait signer avec le club dans les heures qui viennent. Kotkaniemi et Romanov, aussi de 2018, sont déjà avec le grand club. Cole Caufield, de 2019, pourrait en être un autre qu’on verra à Laval ou Montréal cette année, de 2019 on a aussi vu Fairbrother à Laval cette année et il a bien fait. Puis il y a Guhle, repêché en 2020, qui a joué pour Laval cette année et qui est déjà prêt pour ce calibre de jeu. De 2020 il y a aussi Mysak à Laval qui s’en tire bien à 18 ans dans ce calibre de jeu. Tout ça sans compter les Struble, Tuch et Norlinder qui sont de très bons prospects et qui ne gradueront pas tout de suite.

  16. Impressionnant cette nomenclature Opeth. Je me demande bien combien auront fait le saut dans la LNH dans quelques années. J’ai vite fait le décompte et vous donnez une quinzaine de noms…dont KK et Romanov qui sont déjà avec le grand club. Je continue à penser qu’il faut de la patience et si tout ce beau monde arrive à maturité vers la ou les mêmes années, on pourrait enfin revoir du hockey très inspiré à Mtl. Autre raison pour garder Bergevin et son équipe administrative en place. Je suis un peu tanné de voir que les bénéfices vont au prochain DG…comme si c’était lui qui avait bâti ce que son prédécesseur avait mis en place. Bien sûr que les journalistes sont des “picosseux” de premier ordre mais ignorons-les. Ils ne veulent que vendre de la copie.

  17. Jordan Harris dont vous parlez Opeth, qui semblait être un très bon prospect à la défense pour le CH, aurait refusé de signer avec l’équipe à la fin de sa saison avec le prétexte de vouloir terminer ses études l’an prochain. S’il ne signe pas dans la prochaine année il pourrait être libre comme l’air et donc signer où il veut. Ce serait très dommage car il semble avoir beaucoup de potentiel. Il doit de toute évidence voir le pipeline du CH sur un angle bien personnel. Et je le comprends bien, il aurait beaucoup plus de chance de jouer dans la LNH régulièrement dans d’autres équipes que le CH.

    Je n’aimerais pas que Bergevin échange des prospects pour de l’aide immédiate, mais j’aimerais encore moins perdre ces prospects intéressants comme Harris pour rien. Dans son cas, il semble vraiment être le temps de se séparer de lui, je ne connais pas la valeur qu’il pourrait avoir, le retour que Bergevin pourrait obtenir. Ça semble être l’inconvénient d’avoir beaucoup de choix aux repêchages. On risque d’en perdre des bons des fois.

  18. Selon un article dans La Presse, qui cite l’organisation du CH, Harris demeurerait “profondément engagé” envers le club montréalais. Bergevin était prêt à lui faire brûler une année de son contrat de recrue dès cette année. En restant dans la NCAA, Harris ne brûlera pas cette année. Ce sera reporté d’un an. Selon ce que je peux voir, ça semble une décision sincère du jeune et de sa famille. Il faut rappeler que Harris était un des plus jeunes de son année de repêchage, étant né un 7 juillet. Il a sensiblement le même âge que Kotkaniemi, un jour plus jeune, en fait. Quand on voit que KK a encore besoin de maturer, un an de plus en NCAA pour Harris est une bonne chose, en autant que le CH a l’assurance qu’il va signer avec eux l’an prochain. À ce moment je pense qu’il pourrait faire le saut en LNH directement. La clé c’est l’assurance qu’il signe à Montréal.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2021-03-22/l-espoir-du-ch-jordan-harris-reste-dans-la-ncaa.php

  19. Autre élément important dans le cas de Harris, si il signe comme joueur autonome en août 2022, il ne pourra pas brûler sa première année de contrat de recrue. Il n’y a qu’avec le CH qu’il pourra le faire. C’est un avantage pour Montréal. Mathias Brunet sur Twitter dis que le clan Harris a révisé le communiqué de presse du CH avant publication, le communiqué qui le décrit comme profondément engagé envers l’organisation. Aussi, Mathias confirme que Harris va participer au prochain camp de développement du CH. Ça ne ressemble pas à un jeune qui prolonge d’une année en NCAA pour devenir joueur autonome. Aussi, en 2022/23, Chiarot ne sera plus à Montréal, Edmundson n’est pas un intouchable, et peut-être même que Weber, qui aura alors 37 ans, pourrait lui aussi être parti. Alors il est faux de prétendre que l’avenir est bloqué pour Harris avec les Canadiens.

  20. Habituellement le Canadien fait bien contre les équipes offensives comme les Oilers ou les Penguins mais là…après Toffoli qui est blessé, voilà que je viens de lire que KK et Armia seront absent pour le match de ce soir question de covid et de sécurité pour l’ensemble des joueurs. Bizarre de saison, n’est-ce pas?

  21. Petit hors sujet; le chat est sorti du sac!! Surprise, Bronfman demande de l’aide publique pour son stade de baseball. Construisez-le et ils viendront… J’aimerais bien retrouver les “Expos” mais m’imaginer d’avoir à contribuer financièrement à ça, SVP non. J’ose imaginer que le dossier est plus avancé ou plus certain que ne l’étaient les Nordiques. Mais quand même, je ne veux pas qu’on paye pour ça. Surtout en période de méga déficits et la longue reprise économique qui devra suivre pour rééquilibrer les budgets.

  22. Aucune idée jusqu’à quel point le département marketing a son mot à dire dans l’offre de contrat à un joueur. Mais il me semble que les pires contrats accordés ont été à Subban et Price. Le pauvre PK vivrait l’enfer à Montréal s’il fallait gérer sa décroissance depuis 2-3 ans à 9M$ par année…Dans le cas de Subban, je me demande si les médecins n’ont pas eu leur mot à dire quand il a été décidé de l’échanger. Le dos qui était déjà pas mal magané, mais bon, lui et Weber ont amassé 14 points cette année. PK est dans les moins, Weber à plus un.

    Toujours sous le thème des contrats, il est bien possible qu’Anderson finisse sa carrière sur la liste des blessés. Pour être efficace sur une patinoire, il doit absolument être physique. Je trouve que le bonhomme relativement ”fragile” à un jeune âge. Mais il ouvre le jeu et il a l’air fatikant en ta pour les défenseurs.

    Alzner a été signé pendant une anus horribilis. Ça ne lui est pas arrivé souvent, mais Bergevin s’est fait passer un Komisarek avec cette signature. Possiblement un peu de panique.

  23. Jusqu’à présent, je trouve que Bergevin est un dg moyen. Il est carrément au-dessus de la moyenne pour dénicher le talent pro et réussir ses échanges.

    À part cette année où il semble avoir reçu une commande très claire de la part de la direction, il se gardait toujours une marge sous le plafond. Son budget était super bien géré.

    Là où le bât blessait, c’est et c’était au niveau de dénicher le talent amateur. On l’a assez dit, ses repêchages ont été une suite ininterrompue de flops. S’il avait fallu que Bergevin repêche juste dans la moyenne, il serait déjà un excellent dg.

    On va voir s’il aura le temps de continuer à apprendre le job à Montréal, mais je reproche aussi à Bergevin de ne pas avoir su construire une équipe à long terme. il maîtrisait le cap salarial, mais il ne semblait pas avoir une idée claire de l’alignement qu’il voulait. On aurait dit qu’à chaque fin de saison, il rebâtissait une année à la fois, sans vraiment avoir de plans directeurs. Steak-blé d’inde-patate, blé d’inde-steak-patate… Bref!

    Jusqu’à présent, Bergevin aura été un dg moyen. Ses forces sont carrément au-dessus de la moyenne, mais ses faiblesses l’empêchent d’exploiter à fond tout son potentiel.

  24. S’il y a bien un entraîneur pour lequel je ressens de l’empathie aujourd’hui c’est Dominique Ducharme. Pour être bien honnête, au moment de sa nomination comme intérimaire, je me demandais si Bergevin avait fait le bon choix. Et puis, il a dû composer avec très peu de temps pour se préparer et aussi très peu de temps pour faire comprendre aux joueurs ce qu’il voulait d’eux. Pour parler encore de temps, il lui en reste peu pour démontrer à ses supérieurs qu’il fait du bon boulot. Et voilà que cette tuile lui tombe sur la tête. Saura-t-il amener du positif dans son équipe au retour de cette pause forcée? En espérant que oui et que les joueurs collaboreront avec énergie. Avec ce qu’on voit dans la ligue, je me demande pourquoi celle-ci s’obstine à ne pas repousser la date finale du calendrier actuel car certaines équipes (comme les Bruins par exemple) auront elles aussi à gruger leurs énergies pour terminer en même temps que les autres. Ce sera alors un élément contre lequel il faudra lutter pour arriver en séries avec le moins de fatigue possible. Bizarre d’époque celle que nous vivons tous. Je pourrais vous raconter mon histoire et ce serait très hors sujet, Je ne crois pas être le seul dans cette situation mais parfois la vie nous réserve de ces surprises incontrôlables.

  25. @Kataway ,
    Le pourquoi du refus de la LNH de repousser la date limite est le début de Jeux Olympiques . Le réseau NBC est à Tokyo.Money talks…..

  26. J’ai une relation amour-haine avec le site dans les coulisses, mais article intéressant sur l’arbitrage aujourd’hui : https://www.danslescoulisses.com/fr/tim-peel-est-force-de-prendre-sa-retraite-un-mois-plus-tot-que-prevu/

    Je déteste profondément l’arbitrage dans la LNH, surtout en série (ou l’absence de). Même si l’arbitre en question a été congédié, la LNH fait vraiment dur habituellement de ce côté. D’ailleurs, il n’a pas été congédié pour ce qu’il a dit mais plutôt d’avoir été pris à le dire. On le vois très souvent (trop) des arbitres dicter le rythme des matchs. Je n’aime pas critiquer les arbitres dans les match du CH car je ne suis absolument pas impartial. Je suis malgré tout en mesure à chaque match de voir des pénalités non appelés des deux côtés. Vraiment à chaque match et des fois c’est extrêmement frustrant parce que l’on peut voir l’arbitre regarder bêtement ce qui se passe sans réagir.

  27. «Rien n’est plus important que d’assurer l’intégrité de notre sport»
    Colin Campbell, pour justifier le congédiement de l’arbitre Tim Peel.

    Je ne suis certainement pas le seul à ne pas ”acheter” cette énorme hypocrisie de la LNH et surtout de Colin Campbell.

    1- Vous avez dû agir, M. Campbell, parce que le tata s’est fait prendre à micro ouvert.

    2- Peel était à quatre semaines de la retraite…… pas trop de conséquences, à moins que……
    Si Peel a mis en péril l’intégrité de ”votre” sport, M. Campbell, aura-t-il droit à sa pleine rente de retraite? J’imagine que oui. Il a rendu tellement de fiers services à l’intégrité de ”votre” sport, M. Campbell, avant de se faire prendre à la toute fin de sa carrière……

    3- Ce n’est que la pointe de l’iceberg. On voit très, très, très régulièrement des incidents où l’arbitrage, et souvent le ”Comité de discipline” de la Ligue, mettent en péril l’intégrité de ”votre” sport, M. Campbell.
    Ou peut-être est-ce plutôt en accord avec ”votre” intégrité.

    4- Le problème, M. Campbell, c’est que vous êtes celui qui met le plus en péril l’intégrité de ………. ”mon” sport, qui ne semble pas être le même que ”votre” sport.

    Je serais très, très curieux de vous prendre vous, M. Campbell, ainsi que la majorité des arbitres, à micro ouvert. On aurait une meilleure idée de l’intégrité de ”votre” sport, qui, encore une fois, ne semble pas être le même que ”mon” sport.

  28. J’ai vu cette histoire se développer en direct hier via les médias sociaux.

    Je ne veux pas défendre l’arbitrage qui est plus qu’atroce… au contraire. Mais je veux juste jeter une lumière différente sur cette événement.

    Les arbitres vont souvent dire des trucs du genre et décider de donner ou non des pénalités à l’avance. Mais il faut enlever son casque d’aluminium de conspirationiste comme j’ai vu ailleurs sur les réseaux sociaux. Ce n’est pas pour favoriser une équipe et dicter le résultat du match. C’est plutôt pour influencer l’allure générale du match ou encore garder un certain contrôle.

    Exemple = si les 2 équipes se sont affrontées la veille et que ce fut un bordel monstre, les arbitres vont dire “ce soir je pénalise tout” et ils en avisent les équipes. Première infraction, ils se doivent de sévir pour montrer qu’ils sont effectivement sérieux.

    Ca se voit souvent = une équipe se plaint de recevoir des coups de coude sournois à la tête à chaque fois qu’ils vont dans les coins. L’arbitre indique qu’il ne laissera plus rien passer. Il se doit de sévir à la prochaine infraction même si l’usage du coude sur cette séquence en particulier est controversé. “J’espère donner une pénalité tôt à la prochaine période pour passer un message ou établir la limite”. Il n’y a rien de choquant.

    Voilà qui ajoute une signification à cette phrase en particulier dans la déclaration de la LNH “Il n’y a aucune justification à ses commentaires, quel que soit le contexte ou l’intention.” Je parie qu’il y avait un contexte somme toute banal. Mais, comme vous le dites plus haut, il est plus facile de montrer patte blanche et de “congédier” un arbitre qui était à qques matchs de la retraite que d’essayer de contenir cette marmite en ébulition.

    Il y a une phrase que j’utilise souvent: Un match de hockey n’implique pas deux équipes mais plutôt trois. Les deux équipes qui s’affrontent et les arbitres. Eux aussi doivent jouer le match et j’essaie toujours de me mettre à leur place.

  29. @ JohnPaterson Le 24 mars 2021 à 13 h 33 min

    Ce que vous écrivez est probablement juste……. ce qui ne fait que démontrer le ridicule de l’arbitrage, ouvrant la porte à une forme d’arbitraire.
    Je conviens qu’il peut y avoir des situations où le jugement de l’arbitre doit intervenir. Mais si ce jugement est influencé par l’historique des matchs, des équipes, des joueurs, alors on tombe facilement dans l’arbitraire.
    Et il ne devrait pas y avoir d’arbitraire dans l’arbitrage.
    «Si les 2 équipes se sont affrontées la veille et que ce fut un bordel monstre», c’est que l’arbitrage a été pourri. On ne corrige pas une erreur en commettant une autre erreur. Et les arbitres du match de la veille devraient passer au comité de discipline et être suspendus. Mais je rêve en couleurs.

  30. @St-Henri
    C’est tout à fait normal car l’arbitrage n’est pas un truc quantitatif. C’est qualitatif. Un peu comme un arbitre au base-ball doit “établir sa zone des prises”. Celui au hockey doit établir ses limites aussi. C’est un langage auquel les joueurs sont habitués et je suis sûr qu’aucun d’entre eux n’a sourcillé.

  31. @st-henri 14h44

    Vous avez 100% raison. Rien à rajouter.

    @JohnPaterson

    Je sais que vous ne faites que l’avocat du diable sur ce sujet. Que vous avez en gros la même opinion que st-henri. Mais reste que la qualité première d’un arbitre devrait d’être impartial, et non d’être équitable. Car dans cet éloquent et malgré tout banal exemple (comme vous le mentionnez, personne n’a du s’en formalisé sur la glace donc ça doit arriver très régulièrement), c’était rendu le tour d’une équipe ou d’un joueur. C’est ça qui est décourageant. Qu’est-ce que serait le hockey aujourd’hui avec un arbitrage juste correct? Me semble que le jeux serait tellement plus intéressant non?

  32. Quand je regarde un repêchage du passé, je me demande toujours comment la ligue fait pour avoir assez de joueurs (et je maudit un peu plus l’expansion à 32 clubs).

    En 2011, Montréal a pris Beaulieu 17e. Un choix correct à l’époque même si il a eu un impact somme toute marginal, il était étiqueté 1re ronde.

    Sinon, les 7 attaquants repêchés dans le top 10 + Dougie Hamilton sont dans le top 15 pour les points en carrière (Larsson et Brodin, les deux autres ne sont pas très loin). Le reste du top 15 est composé de deux coups de circuits (Kucherov 58 et Gaudreau 104) et de joueurs solides mais quand même pas des gars qui transportent ton équipe (Saad 43, Palat 208, JT Miller 15, Trocheck 64, Rackell 30).

    Viennent ensuite aux 17e, 18e et 19e rang, Andre Shaw (45), Boone Jenner (37) et JG Pageau (96) qui ont tous une seule saison de 20 buts. Ils sont tous des réussites comme choix de 2e ronde ou plus, mais ils auraient théoriquement dus sortir en fin de 1ere ronde selon leurs carrières.

    Seriez-vous content que votre équipe ait repêché Pageau ou Shaw en première ronde?

    Pourtant, c’est le même constat à chaque année.

    Le 22e meilleur joueur de sa cuvée est un joueur qui aura 4 belles années sur un 3e trio ou un défenseur qui va passer au ballotage.

    Joel Edmunsson est dans le top 10 des meilleurs défenseurs de la cuvée. Mike Reilly aussi possiblement.

  33. Je l’ai souvent écrit ici, mais 2012 et 2013 étaient deux très mauvaises années pour avoir de nombreux choix de 2e ronde et un choix tardif de 1e ronde en 2013. Vrai que Shea Theodore est sorti juste après McCarron en 2013, mais sinon, le meilleur joueur de la 2e ronde a été Arturi Lehkonen, et en 2012, il n’y avait presque rien en 2e ronde, le défenseur Damon Severson des Devils s’est avéré le meilleur joueur. De plus, lors de ces deux années, il n’y a pas eu de coup de circuit dans les rondes 3 à 7, quelques bons choix comme Jake Guentzel, mais ce n’est pas tous les clubs qui pouvaient lui offrir des centres comme Crosby et Malkin pour produire au maximum. Tout ça pour dire qu’il est facile de blâmer Bergevin pour un repêchage quelconque à ses premières années, mais en 2012 et 2013, il n’y avait pas grand chose. En 2014, il y a eu Brayden Point comme coup de circuit enn 3e ronde, mais Tampa avait choisi deux flops en 2e rondes avant lui, ce qui appuie la stratégie d’accumulation de choix pour avoir plus de chance de frapper le gros lot. En 2015, le CH a raté Sebastian Aho et dans une moindre mesure, Anthony Beauvillier, sinon, là aussi il n’y avait pas grand chose après Juulsen. Vince Dunn et Anthony Cirelli sont les deux autres qui auraient été de bons choix. 2016 aurait été une bonne année pour avoir des choix de 2e ronde, mais là, Bergevin a gaffé en donnant ses deux choix pour Andrew Shaw. Il aurait pu repêcher Girard et DeBrincat s’il avait gardé ses choix et on sait que Timmins adorait Girard. Ceci dit, des rondes 3 à 7, c’est le désert, le meilleur joueur à date est Victor Mete.

  34. Les choix hors du top-25 qui deviennent des joueurs significatifs sont relativement rares, un peu moins rare entre 17 et 25, mais ça baisse pas mal là aussi. La qualité varie beaucoup selon les années, et c’est un facteur très important à tenir en compte quand on analyse la performance d’une équipe a posteriori, mais imprévisible au moment du repêchage lui-même. À chaque année on entend des commentaires sur la profondeur du repêchage, mais c’est du gros n’importe quoi. Hors du top-5 c’est déjà moins certains et il y a des années comme en 2012 où même le top-5 est imprévisible. Qui lors du repêchage 2012 disait qu’il n’y aurait que Morgan Reilly dans le top-5 comme joueur d’impact?

    Dans ce contexte, et pour revenir au CH, son repêchage récent, de 2017 jusqu’à 2020, semble intéressant, en particulier à partir de la fin de la première ronde. Pour Kotkaniemi, c’est un #3 au total, il y aura donc peu de mérite pour ce choix si il réussit et beaucoup de blâme si il stagne. Sinon, Romanov semble déjà un joueur de la LNH, Ylonen choisi juste avant lui, se révèle à Laval. De 2017, il y a Primeau, choix #199 qui est un top prospects dans les buts et Poehling qui montre qu’il pourrait finalement donner quelque chose, même chose pour Josh Brook que plusieurs voyaient comme une cause perdue après une première saison pro difficile à 20 ans. Autrement, Harris, Struble, Norlinder, Tuch, Mysak et Farrell, tous choisis hors de la première ronde, demeurent des prospects qui pourraient avoir un impact, à maturité. Il est encore tôt, mais la stratégie d’accumulation de choix semble bonne. Déjà, 2018, avec Romanov et Ylonen semble pouvoir devenir ce que 2016 aurait pu être si Bergevin n’avait pas échangé ses deux choix de première moitié de 2e ronde pour Shaw.

  35. MB n’a pas pu résister! Il veut les séries et rien d’autres…..oups….tout peu arriver en série….
    Staal 36 ans pour 2 choix de 3e et 5e tour 2021….misère….

  36. @Mikel
    “Staal 36 ans pour 2 choix de 3e et 5e tour 2021….misère….”

    Bien que je trouve le prix payé un peu élevé pour le retour, on peut quand même pas parler d’une dilapidation inconsidérée de choix de repêchage pour une cause désespérée.

    Surtout qu’il y a peu de chance que le CH ne fasse pas les séries au moment où on se parle. Est-ce que ça va faire du CH une équipe qui va se rendre jusqu’à la coupe? Comme vous, j’en doute fortement. Mais si ça permettait à l’équipe de mieux performer, ça serait déjà ça. Qui sait de faire une ronde ou deux, ça donnerait de l’expérience à nos jeunes et juste ça serait pas mal. Je vous rappelle que le talent à lui seul ne permet pas de gagner. Pour vous convaincre, regardez simplement les performances “éclatantes” de Buffalo les dernières 16 parties (oui 16, imaginez le scandale si ça arrivait au CH 16… ).

    On peut le voir, le MOAR big est malheureusement encore nécessaire. Surtout en série. Et en plus d’être imposant, Staal n’est quand même pas un pied de céleri.

    Personnellement, sans être super enthousiaste face à cet échange, je ne considère pas que ce soit non plus une erreur grave. Bergevin n’a quand même pas mis en péril l’avenir de l’équipe en donnant un choix de 3e et 5e ronde… Je ne referai pas les discussions qui ont eu lieu ici ou sur le site de danslabande, mais à peu près tout le monde s’accorde que ce n’est pas avec ces choix tardif qu’on bâti une équipe gagnante.

  37. Staal apportera un soutien intéressant aux jeunes joueurs de centre du CH, et même à Daneault.
    Il leur donnera un coup de main dans leur développement, et encore davantage en séries, étant donné son expérience.
    Juste pour cela, c’est un bon coup.
    Et le CH a encore deux autres choix de 3e ronde et deux autres choix de 5e ronde.
    Je ne vois absolument pas en quoi c’est un coût élevé.
    Même si ce n’est pas pour gagner la coupe dès cette année, l’expérience pour les jeunes sera très utile dans les prochaines années.
    Encore une fois, l’expérience de jouer en séries est nécessaire avant de devenir des prétendants sérieux à la coupe.

  38. @st-henri
    En effet, un soutient à Danault. Je n’y avais pas pensé, si ça pouvait alléger son fardeau défensif. C’est une amélioration évidente face à Evans, celui-ci dépasse les attentes jusqu’à maintenant. Mais elles étaient si basses… Si avec Staal on pouvait avoir un 4e deuxième trio 😉 ou juste un troisième trio, le CH deviendrait vraiment difficile à affronter.

  39. La vraie question est de savoir que vaut encore Staal. On prend pour acquis qu’il est meilleur que Evans, mais rien ne prouve ça. Staal a 10 points, contre 5 pour Evans, mais il en a obtenu quatre en avantage numérique et il jouait facilement quatre minutes de plus par match que Evans à Buffalo. Evans lui n’a pas joué sur l’avantage numérique et y a donc obtenu aucun points. Les deux ont gagné 48 % de leurs mises en jeu cette année. Donc, Bergevin a cédé à cette idée qu’un vétéran va nécessairement faire mieux qu’un jeune, alors que ce n’est pas toujours vrai. Ce qui m’embête c’est pas tant le prix payé, c’est de savoir si le club avait besoin de payer ce prix et d’acquérir ce vétéran. On verra, mais ça pourrait virer d’un bord comme de l’autre, et même si Staal joue bien, on ne saura jamais ce que Evans aurait pu faire si on lui avait fait confiance. À ce stade dans le développement de ce club, ça me semble un geste qui n’était pas nécessaire. Bergevin pose ce genre de geste à chaque fois que son club a une chance de faire les séries, et ça semble un réflexe plus qu’autre chose.

  40. Au moment ou l’on se parle, Evans me semble être largement supérieur à Staal et capable de patiner en plus.

  41. Bon coup ou mauvais coup…difficile de le savoir. Une fois en séries, là où les arbitres ont des problèmes à être aussi différents qu’en saison…hum…le Canadien s’est grossi une fois de plus. Et on sait tous à quel point les petits joueurs ont de la difficulté à se démarquer. Peut-être que c’est sur ça que Bergevin a misé. Et si ça ne tourne pas aussi rond qu’on le désire, on aura un autre centre. Cette fameuse ligne de centre commence à être respectable. Si on faisait au moins deux rondes des séries, ce serait toute une école pour KK et Suzuki. Rien n’équivaut à une telle expérience acquise. Bref, j’ai pour mon dire que ce n’est pas si cher payé finalement.

  42. Prendre de l’expérience en séries est primordial.
    Avoir des vétérans, surtout qui ont déjà remporté la coupe, est primordial pour soutenir les jeunes en séries. C’est une évidence.
    Donc oui, au stade de son développement, le CH avait besoin d’acquérir ce vétéran pour permettre aux jeunes de développer leur expérience, particulièrement en séries.

    Evans nous a montré les limites de ses capacités (il a 24 ans, ce n’est pas un jeune de 19 ans). Je me répète, il n’est pas un mauvais joueur, mais son avenir n’est pas avec le CH ni même dans la LNH. Pour moi, c’est un autre Hudon.
    C’est certain qu’on ne peut pas généraliser, mais dans ce cas-ci, le vétéran Staal devrait apporter davantage que le plus ou moins jeune Evans.
    Le CH lui a fait amplement confiance depuis le début de la saison. On a vu ses capacités, et ses limites.
    Ce n’est pas toujours vrai, non plus, qu’il est préférable de faire jouer un jeune plutôt qu’un vétéran. Ça dépend du jeune (comment il peut se développer), et du vétéran (ce qu’il peut apporter à l’équipe et au développement des autres jeunes).

    Il est important qu’un groupe de joueurs (particulièrement les jeunes, et j’ajouterais les entraîneurs lorsqu’ils sont jeunes) prenne de l’expérience à jouer, et gagner, en séries.
    Je n’ai pas de souvenir d’une équipe qui a remporté la coupe après avoir raté les séries durant les 6-7 saisons précédentes.

    Loin d’être un réflexe, je crois que le geste de Bergevin est très réfléchi.

  43. Staal a ralenti, mais il a quand même réussit à accumuler 47 points en 66 matchs l’an dernier. Pas il y a 15 ans, l’an dernier!!!!! Evans même à son peak, ne fera pas 47 points en 66 matchs. 47 points en carrière peut-être… Donc, dire qu’Evans est supérieur sur un simple échantillon de quelques matchs de cette année alors que Staal était dans la pire équipe de la ligue! Poussez mais poussez égal simona… euh sirop!

  44. Je suis encore bouche bée. Je ne sais pas trop quoi penser de cet échange. Je ne comprends même pas à quel besoin on répond…

    L’équipe avait-elle besoin d’un 3e-4e centre? Un centre de 36 ans de surcroit?

    Je me pose la question: Quelle qualité primordiale possède Staal qui manquait tant à l’équipe? Ceci en sachant que l’insérer dans l’alignement sera au détriment d’un autre joueur. Donc, normalement, cette facette unique qu’apporte le nouveau joueur doit être significative.

    J’ai pensé aux mises en jeu… mais Staal n’est pas excellent sur les mises en jeu avec 48% de succès en moyenne.

    Ensuite j’ai pensé au fait que Staal tient son bâton de la gauche. J’ai en effet remarqué que les joueurs d’impact chez le CH sont tous droitiers. Lorsque l’on a retiré le gardien l’autre jour pour égaliser avec un 6e joueur, on avait les attaquants Anderson, Gallagher, Perry et Suzuki sur la patinoire, tous des droitiers. Petry et Weber patrouillaient la ligne bleue (deux droitiers eux aussi!)
    Sauf que le CH possède déjà Danault et KK comme centres gauchers. Mon oeil de coach amateur croit donc qu’au final les responsabilités que l’on confiera à Staal seront donc au détriment de KK.

    Staal a gagné la Coupe mais c’était il y a 15 ans (!) en 2006. Je ne sais même pas si c’est pertinent tellement ca fait longtemps. Il a seulement participé à une poignée de rondes éliminatoires depuis. Alors ce n’est pas du leadership qu’il amène non plus.

  45. La bonne nouvelle? À mon avis les choix de cette année ne valent pas grand chose. Ca risque fort d’être aléatoire hors de la première ronde. Nombre de ligues, tournois et saisons furent annulés. Tout le reste fut tronqué. Les joueurs (surtout ceux prédestinés à être repéchés tardivement) n’ont pas pu être évalués.

  46. Je viens d’apprendre l’acquisition de Staal. À première vue ,un gaspillage de choix pour du renfort à court terme d’un joueur sur son déclin. À seconde vue ,du temps de développement de moins pour nos jeunes. Par la suite je me suis rappelé avoir pensé la même chose lors de l’acquisition de Perry qui est finalement positive. Également un joueur régulier de plus alors que le CH jouera 4-5 parties par semaine, cela ne peut qu’être positif. Au final, pas vraiment certain quoi penser de l’arrivée de Staal.

  47. @st-henri
    “Loin d’être un réflexe, je crois que le geste de Bergevin est très réfléchi.”

    On vante régulièrement Bergevin de gagner ses échanges avec le temps, mais sur le coup on a tendance à le critiquer abondamment (certains parlent de l’échange Subban comme son meilleur aujourd’hui mais à l’époque peu étaient au diapason avec le DG, ce fut un choc pour moi et j’ai beaucoup douté de ses capacités à ce moment, j’aimais beaucoup Subban mais aujourd’hui, je crois que Bergevin avait raison, surtout depuis que PK est au New Jersey). Personnellement, bien que je considère Staal supérieur à Evans sur tous les niveaux (sauf la vitesse), cet échange me laisse tout de même perplexe. Je ne vois pas tant la nécessité de cet échange. Mais comme vous le mentionnez, ce n’est probablement pas un échange fait sur un coup de tête.

    Bergevin n’est pas Sam Pollock, mais ce n’est pas Réjean Houle non plus. Sans lui donner le bon dieu sans confession, je vais attendre avant de le considérer comme un DG juste “moyen”. Surtout qu’il faudrait connaître les objectifs qui lui ont été donnés avant vraiment le juger. Parce qu’on juge tous les DG sur leur capacités à obtenir le saint graal, alors que Molson lui a probablement seulement demandé de faire de l’argent…

  48. @JohnPaterson
    “Je ne comprends même pas à quel besoin on répond…” Ce que je vois principalement c’est : Staal : 6-4, 207lb (193cm, 93kg) vs Evans : 6-1, 185lb (185cm, 83kg). De plus, Staal a continué à performer les dernières années, plus qu’Evans ne le fera jamais. J’imagine qu’on s’attends à un rendement de Staal similaire à l’an dernier.

    Ou c’est vraiment juste qu’on se prépare pour les séries et l’arbitrage exemplaire habituel.

  49. @ JohnPaterson

    “À mon avis les choix de cette année ne valent pas grand chose”

    Excellent point, je plussois!

    Mais en même temps, je crois que cette année particulièrement les équipes de repêchage compétentes risquent d’être avantagées sur des équipes qui n’ont pas les mêmes moyens que le CH. Mais comme c’est Buffalo, le risque est pas trop grand de perdre des prospect intéressants…

  50. Eric Staal a 36 ans, n’oubliez pas ça. On sait tous qu’il a été un bien meilleur jouer que Evans, la question n’est pas là. La question est de savoir si il peut faire une différence par rapport à Evans, dans le même rôle que Evans, soit 4e centre avec 8-12 minutes de temps de jeu par match, pas de temps en supériorité numérique. Je pense que non. Ceci dit, si il gruge aussi du temps à Suzuki et Kotkaniemi, ce sera peut-être une autre histoire. Pour ce qui est des choix, on sait tous que les choix pris isolément ont peu de valeur, mais la nouvelle stratégie du CH était d’en avoir et d’en exercer plus en jouant sur la probabilité statistique. En donnant ces deux choix sans nécessité évidente, le CH revient à ses anciennes mauvaises habitudes. L’an passé tout le monde vantait Nate Thompson comme 4e centre, pourtant, Evans a peu à lui envier cette année. Encore une fois, on parle d’un joueur ayant un rôle mineur, soit 4e centre. Le problème du CH n’est pas là, le problème, si on peut appeler ça ainsi, c’est l’immaturité des deux premiers centres, pas du 4e. Je dis problème dans l’optique des impatients, car au fond ce n’est pas un problème, c’est le prix à payer pour développer des joueurs d’impact à l’interne. Staal ne changera rien au sort du club cette année.

  51. @ Wapitou Le 26 mars 2021 à 21 h 03 min

    «Bergevin n’est pas Sam Pollock»

    Sam Pollock ne pourrait jamais faire, dans le hockey d’aujourd’hui, ce qu’il a fait à son époque. Ça n’enlève rien au fait qu’il a été un grand DG à son époque et qu’il serait probablement un bon DG aujourd’hui. Mais difficile de savoir comment il se comparerait aux autres DG. N’oublions pas qu’à l’époque, un DG pouvait facilement exploiter ses joueurs; c’est moins possible aujourd’hui.

    «…. alors que Molson lui a probablement seulement demandé de faire de l’argent…»

    Je doute fortement de cette affirmation.

  52. Je ne comprends vraiment pas ce qu’on voit tant chez Jake Evans.
    Peut-être me fera-t-il mentir éventuellement, mais je le vois davantage comme un dépanneur qu’un joueur régulier dans la LNH.

    Pour ce qui est d’Eric Staal, il a beaucoup plus d’expérience que Danault, il est beaucoup plus productif offensivement que Danault, et il sera donc un meilleur mentor pour les jeunes Suzuki et Kotkaniemi que Danault. Loin de nuire à leur développement, il favorisera plutôt ce développement. Ça aussi ça compte pour évaluer l’utilité d’un joueur au sein d’une équipe.
    Et en plus, Danault va certainement apprécier le soutien d’un joueur comme Staal.

    La stratégie d’accumuler des choix au repêchage est aussi de pouvoir en utiliser pour effectuer des échanges tout en pouvant en conserver un nombre appréciable. C’est ce qu’un bon DG fait. Les deux choix utilisés pour obtenir Staal n’ont certainement pas été utilisés pour rien. On est très loin des erreurs passées.

  53. En passant, il est un peu hasardeux de se fier aux statistiques actuelles des joueurs des Sabres, car alors, il faudrait en conclure que Taylor Hall n’a plus d’affaire dans la LNH, que Rasmus Dahlin est le pire premier choix de l’histoire de la LNH, etc…..
    J’avoue ne pas être un fan de Taylor Hall et qu’il ne vaut certainement pas 8M, mais il est un meilleur joueur que ce qu’on voit présentement, même si je ne veux pas le voir à Montréal.

  54. Article intéressant d’Alexandre Pratt sur Caufield: https://www.lapresse.ca/sports/2021-03-27/qu-attendre-de-cole-caufield-ce-printemps.php

    Si il y une chose que j’aimerais que Bergevin évite, c’est bien de faire monter Caufield dans las la LNH cette année. Que ce soit pour la confiance du joueur ou les conséquences contractuelles. Ou juste des attentes des amateurs. Les exemples ne manquent pas de graduations précoces et néfastes. En gros je doute fortement que l’équipe ait quoi que ce soit à gagner de lui faire jouer ses premiers match avec le CH ce printemps.

  55. @st-henri

    “«…. alors que Molson lui a probablement seulement demandé de faire de l’argent…»
    Je doute fortement de cette affirmation.”

    Ouin, pas ma meilleure…

    Pour ce qui est des stats de Staal avec Buffalo, c’est un peu ce que je disais, mais vous l’expliquez mieux.

    Je partage entièrement vos doutes face à Evans. Pas un mauvais joueur en soi, une belle évolution par rapport à son rang de repêchage. Reste qu’on va l’oublier très rapidement lorsqu’il sera remplacé.

  56. @ opeth

    Si MB a été chercher Staal c’est pour en faire le premier ou 2e centre du CH. Probablement que Suzuki et KK vont prendre de l’expérience en cotoyant et voyant jouer Staal mais c’est évident qu»»’ils vont perdre du temps de glace parce que Staal va jouer régulier et sur le premier groupe sur l’avantage numérique.

    Staal, son mandat ne sera pas d’être le mentor des jeunes centres, il est là pour s’assurer que le CH entre en série et par le fait même avec un temps de glace qui en fera le premier centre.

    C’est certain que les centres du CH vont prendre de l’expérience en voyant Staal jouer mais pour le voir jouer, forcément ils seront plus longtemps sur le banc.

  57. Concernant l’acquisition de Staal, une hypothèse n’a pas été soulevé. On sait que KK et Armia on été admis sur le protocole covid. De ce qu’on entends dans les médias c’est qu’un seul des deux joueurs l’aurait contracté et que l’autre joueur à été placer sur le protocole à titre préventif. D’ailleurs on a pas eu de nouvelle de l’état de santé des deux joueurs depuis l’annonce la semaine passée. Ce peut il que ce soit KK qui ait contracter la covid et que son état ne s’améliore pas comme le CH le voudrais et que celui ci risque de rester sur la liste des blesse plus longtemps que prévu? On se retrouverai donc avec Danault Suzuki, Evans et Byron ou Phoeling comme ligne de centre. En allant chercher Staal on s’assure d’aller chercher quelqu’un qui va remplacer adéquatement KK sans affaiblir la ligne de centre et on se renforce par le fait même pour les séries quand KK sera revenu? Je ne sais pas si c est farfelu comme hypothèse.
    Chose sûr c’est qu’encore une fois on avait entendu nul part des rumeurs à l égard d’une possible transaction impliquant Staal de la part des médias. Comme quoi les médias en savent souvent moins que ce qu’ils prétendent

  58. @ mikel

    Être le mentor des jeunes centres ne veut pas dire que ce sera le ”mandat” de Staal.
    Ce que je voulais dire c’est que sa présence dans l’équipe devrait avoir une influence positive sur le développement des jeunes centres, et même sur Danault, même si leurs responsabilités et temps de jeu diminuent un peu temporairement. Ils bénéficieront de cette expérience par après.
    Le mot ”mentor” n’était peut-être pas le plus approprié.

  59. @ keurig

    Je ne trouve pas votre hypothèse farfelue, même si je pense que Bergevin aurait posé ce geste indépendamment de la covid. Mais la possibilité que KK soit atteint de la covid rend ce geste encore plus nécessaire.

    «Comme quoi les médias en savent souvent moins que ce qu’ils prétendent»

    Très juste!

  60. “Chose sûr c’est qu’encore une fois on avait entendu nul part des rumeurs à l égard d’une possible transaction impliquant Staal de la part des médias. Comme quoi les médias en savent souvent moins que ce qu’ils prétendent” (Keurig)

    JiC en parlait depuis février. Il a fait activement la promotion de l’acquisition de Staal et a peut-être même donné l’idée à Bergevin!

  61. Désolé, Staal n’est pas beaucoup plus productif que Danault, la réalité c’est qu’il est moins productif, je parle bien sûr du Staal de cette année et de l’an passé.

  62. La stratégie d’accumuler des choix n’est pas pour les échanger, car si c’est le cas, ça veut dire qu’il la stratégie d’en accumuler pour augmenter ses probabilités statistiques de frapper un bon joueur n’existe pas. Tampa Bay a bâti son club actuel en partie sur cette stratégie. Ils ont des joueurs comme Kucherov, Point, Cirelli et Palat grâce à cette stratégie. Tampa a obtenu Point en 2014 avec un choix de 3e ronde, alors qu’ils en avait aussi deux en 2e ronde cette année-là. Les deux choix de 2e ronde ont fait patate et Point est devenu un joueur élite. Qui dit que le choix de 3e ronde donné pour Staal n’empêchera pas le club de repêcher un bon joueur, peu probable, mais un partisan aurait dit la même chose en 2014 à propos du choix de 3e ronde de Tampa Bay. La clé c’est l’accumulation de choix et surtout leur exercice par le club. Accumuler des choix pour les échanger par la suite c’est l’équivalent de faire du sur place. C’est du court terme qui ne mène à rien.

  63. Si Staal est un bon mentor pour les jeunes, que s’est-il passé à Buffalo et au Minnesota?

  64. Moi qui pense que le succès réel du CH passe par la jeunesse, je suis heureux de voir la tenue du Rocket de Laval cette année. La beauté de l’histoire c’est que les véritables prospects du CH ont un rôle important dans le succès du club, les Primeau, Ylonen, Brook et Poehling. J’ajouterais aussi Joel Teasdale qui passe un peu sous le radar car jamais repêché et blessé toute l’année dernière. Il a récolté 8 points à ces cinq derniers matchs, dont le superbe but gagnant hier, l’unique but du Rocket dans un blanchissage de 1-0. Mention honorable aussi à Harvey-Pinard. Un espèce de clone de Gallagher. Un demi-point par match à sa première saison en AHL c’est très bon, mais il faut se rappeler qu’il a tout de même 22 ans, comme Poehling et Teasdale. Ceci dit, Jake Evans a aussi joué sa première saison en AHL à 22 ans. Du lot, Primeau et Ylonen me semble posséder le plus fort potentiel pour devenir des joueurs d’impact dans la LNH. Brook me semble avoir le potentiel pour devenir un défenseur #4 un jour, mais ça dépendra de la marge de progression qu’il lui reste. On pourrait illustrer ça en se demandant s’il est plus proche d’un Petry ou d’un Beaulieu en terme de potentiel de progression à 21 ans.

  65. Je lis les promoteurs de Caufield sur Twitter qui voudraient le voir directement avec le CH. Ça ne me semble pas une bonne idée. Le talent de compteur de Caufield est indéniable, et à terme je pense qu’il va produire au niveau de la LNH, mais le problème de Caufield demeure sa taille, et, à ce stade-ci, sa maturité physique. Si on pouvait mettre le talent de marqueur de Caufield dans un corps de 6’03 et 230 lbs, on obtiendrait un joueur qui se rapproche de ce qu’est Alex Ovechkin, mais ce n’est pas ce qu’est Caufield et il ne le sera jamais. Ceci dit, ça ne veux pas dire qu’il ne peut pas devenir un joueur d’impact, mais il ne faut pas brûler d’étapes avec lui. Quand je vois des comparaisons avec les saisons de Jack Eichel et Kyle Connor en NCAA, ça me fait sourire, les deux ont brûlé la NCAA à 18 ans, pas à 19 ans comme Caufield. Cet écart d’un an fait toute une différence à ce stade précoce, et Eichel et Connor étaient tous les deux beaucoup plus imposants physiquement que Caufield. Les exemples de petits joueurs qui ont connu beaucoup de succès devraient servir de guide au CH, des joueurs comme Martin Saint-Louis ou Brian Gionta n’ont rien cassé à 20 ans. Alex DeBrincat est un contre-exemple pour prôner une graduation plus rapide, mais ça ne coûte rien au CH de le faire commencer avec le Rocket. Ce club va bien, il pourrait y tenir un premier rôle, et s’il domine, tu le rappelles. Ça me semble tellement la bonne marche à suivre.

  66. @Opeth
    On s’entend, un club peut en théorie posséder une quantité illimitée de choix… mais en pratique, le club est quand même limité dans la quantité de contrats qu’il peut offrir (c’est 50 il me semble) et dans sa capacité d’accueillir et de former ces joueurs dans son club école.

    J’ai lu que le CH possèderait toujours 12 choix cette année? C’est énorme considérant le nombre de joueurs recrutés au cours des 2 dernières années.

    Sans l’ombre d’un doute, ces choix étaient dispensables.

  67. J’ai écouté le match des Badgers hier quasi en entier. C’était mon deuxième en peu de temps. J’ai 2 réflexions:

    1- Je suis moins enthousiaste qu’auparavant à propos de Caufield. Il m’avait impressionné au camp des recrues du CH (me souviens pas de l’appellation exacte). Je trouvais qu’il avait bien paru parmi les autes espoirs du CH. Mais ce n’était pas des matchs “normaux”. Depuis, je n’aime pas son positionnement dans l’ensemble. Son coup de patin est aussi extrêmement décevant. On dirait qu’il a des couteaux à steak en guise de lames.

    2- Le niveau de jeu est atroce. Hier, malgré que c’était un match de championnat, le tout était pathétique.

  68. @JohnPaterson

    Pour moi le nombre de contrats n’est pas un facteur qui devrait entrer en ligne de compte. Une équipe a deux ans pour se décider sur un joueur repêché dans la CHL et quatre ans pour les joueurs repêchés en NCAA ou destinés à celle-ci, même chose pour les joueurs repêchés en Europe. Le club a donc le temps d’évaluer la progression des joueurs avant de décider de les mettre sous contrat ou non. Aussi, même si on poussait ma logique au maximum, et que le CH repêchait 14 joueurs à chaque année et qu’à terme il y avait trop de joueurs qui mériteraient des contrats, et bien, les échanges existent. Tu n’aurais qu’à choisir les joueurs que tu préfères et échanger les bons prospects en trop pour des choix et ainsi faire tourner la roue. Encore une fois, la limite des 50 contrats n’est pas une excuse valide, surtout quand on connaît le taux de succès hors du top-15. Repêcher 14 joueurs par année serait loin de signifier la nécessité de tous les mettre sous contrat. Le CH le fait déjà entre 2016 et 2018 avec les McShane, Fonstad, Houde, Walford, Tyszka, Bitten, Staum, Heriksson. Ikonen n’aura fort probablement pas d’offre de contrat et le club peut attendre encore une autre année avec les Olofsson, Gorniak et Stapley. Aussi, avec un pipeline encore plus riche, un joueur comme Khisamutdinov n’aurait jamais signé de contrat. En plus, le CH a signé des joueurs non repêchés comme Teasdale, Lindgren, Verbeek et McNiven. La signature du gardien Demchenko ne serait pas survenue non plus avec une pipeline encore meilleur, et le CH a actuellement 47 contrats sur une possibilité de 50. Tout ça pour dire que Bergevin aurait de la marge de manœuvre, même si il a un bon pipeline. Il a la place pour signer Caufield…

  69. Pour renchérir:

    De ce que j’ai vu, Caufield ne sait pas jouer au hockey dans les 2 sens de la patinoire et dans toutes les situations de jeu. Il a donc beaucoup à apprendre avant de faire le saut dans la LNH à mon avis. Je suis convaincu qu’un entraineur trouverait trop risqué de l’utiliser présentement. Si il gradue avec l’équipe, ca sera l’histoire de qques présences seulement et parce qu’on lui aura promis de brûler la première année de son contrat.

    Les gens qui font des parallèles avec d’autres joueurs de petites tailles (dont Johnny Gaudreau etc.) négligent le fait que Caufield n’est pas mobile du tout. Il ne possède pas la vitesse, ni la fluidité/mobilité pour répéter les exploits des joueurs qu’ils citent en exemple. Gaudreau avait des stats encore plus flamboyantes que Caufield au même âge de toute façon. Gaudreau démontrait une vision du jeu exceptionnelle qui lui a valu le surnom de Johnny Hockey.

    Seulement 4% des joueurs de la NCAA seront repéchés. Un joueur de la NCAA qui veut graduer en LNH devrait pouvoir dominer la NCAA dans toutes les facettes incluant le désavantage numérique etc. Car en NCAA, ce joueur joue contre 96% de joueurs qui ne seront même pas repéchés. Ce joueur devrait donc être d’un calibre nettement supérieur.

    Caufield a un bon lancer et il s’en sert bien en ce moment. Mais faut être honnête: les chances de marquer dont il profite dans la NCAA ne se produisent pas ou très peu dans la LNH. Comme ce n’est pas avec sa taille qu’il va créer ces chances de marquer, je me demande ce qu’il va lui rester lorsqu’il va graduer ne serait-ce qu’en AHL.

    À ce propos, je viens d’aller éplucher les vidéos de Caufield sur Youtube pour voir ses meilleurs moments au Championnats Junior et en NCAA. Je trouve problématique que l’on ne voit aucun clip de Caufield transportant la rondelle et installant des attaques. Aucun clip de Caufield faisant du cycle et créant des opportunités de marquer. Ses meilleurs moment, il est en général immobile et n’a pas de couvreur. Ce sont des one-timers et des deux contre un.

    Je doute fort qu’il devienne un élégant patineur un jour. Même en vieillissant et gagnant de la musculature. Sa mécanique (en particulier ses chevilles) vont nécessiter beaucoup de travail.

  70. @Opeth

    En parlant des 50 contrats max, je ne parlais pas de l’espace pour signer Caufield. Je disais juste que ca rend moins pertinent le fait de posséder 14 choix à chaque année. Ces choix de 3e et 5e ronde deviennent dispensables quand on en possède autant.

  71. À sa saison 19 ans, Gaudreau avait les même stats, essentiellement, que Caufield, sauf qu’il faut inverser le nombre de buts et de passes. Gaudreau a littéralement brûlé la NCAA à 21 ans, ce que Caufield ne fera pas car il aura signé pro. Il est vrai que Gaudreau est plus rapide que Caufield, mais Caufield est un bien meilleur buteur qui marque des buts de buteur naturel, pas des buts déchets collé sur le gardien. Ceci dit, Caufield s’est amélioré comme passeur cette année. Mais je persiste à le voir commencé à Laval et le CH s’ajustera par la suite selon ses performances. Gallagher a suivi ce chemin et n’a pas traîné en AHL.

  72. Le 27 mars 2021 à 11 h 23 min, st-henri a dit :

    @ keurig

    «Comme quoi les médias en savent souvent moins que ce qu’ils prétendent»

    C’est ce qui fait aussi rager les Réjean Tremblay de ce monde…lol.

  73. Cette année, Danault a 15 points à date dans une équipe présentement classée pour les séries; Staal a 10 points dans la pire équipe de la LNH où Taylor Hall n’a que deux buts.
    L’an dernier, Danault a 47 points en 71 matchs; Staal a aussi 47 points en 66 matchs.
    Les trois années précédentes, en reculant:
    Danault a 53, 25, 40 points; Staal a 52, 76, 65 points.

    Staal est définitivement plus productif que Danault. On pourra comparer leur fiche à la fin de la saison.

    Concernant les choix au repêchage, au total des 10 derniers repêchages, le CH et le Lightning ont sélectionné exactement le même nombre de joueurs, soit 75.
    Au total des 5 derniers repêchages, le Lightning a sélectionné 39 joueurs et le CH a sélectionné 42 joueurs.

    En ce qui concerne Caufield, je préférerais aussi qu’il commence à Laval.
    Par contre, je l’ai bien regardé jouer aussi et je trouve qu’il a une bonne vitesse et une bonne fluidité/mobilité sans être nécessairement comparable aux plus rapides de la LNH. C’est certain qu’il a des choses à améliorer, et je trouve qu’il essaie parfois de trop en faire, ce qui fait échouer des jeux. On pouvait le comprendre dans le dernier match car le club repose sur ses épaules. Il a quand même participé aux trois buts de son équipe (2 buts, 1 passe)….. pas si mal.
    J’espère qu’il aura la possibilité d’aller travailler avec Joël Bouchard un bout de temps.

  74. Staal a 36 ans, Danault 28. À un moment donné il faut regarder les choses en face. Staal a 6 points à forces égales cette année, Danault en a 15. Aussi, oui Buffalo va mal, mais Staal y jouait autour de 16 minutes par match, il était donc une partie du problème.

  75. Prendre les 10 dernières années n’est pas représentatif de la situation actuelle des clubs sur la glace. Le CH a augmenté son nombre de choix seulement depuis 2018 et n’a pas encore le plein effet de ce changement sur la glace. Si on décale de cinq ans ça donne ceci:

    Montréal (2007-2016): 66 joueurs repêchés au total
    Tampa Bay (2007-2016): 78 joueurs repêchés au total

    Différence plus notable, et Tampa a eu un premier, un deuxième, un troisième, un sixième et un dixième au total durant cette période. Montréal seulement un troisième au total durant une mauvaise année et un neuvième. Ceci dit, Tampa mérite du crédit, il ont effectué de très belles trouvailles passé la première ronde, Kucherov, Point, Palat, Killorn et Cirelli. L’accumulation de choix n’est pas une solution miracle, il faut quand même bien repêcher, mais 12 choix de plus, c’est presque deux années de repêchage normales (14 choix) sur 10 ans. Ça aide à trouver une couple de bons joueurs de plus. Ceci dit, ça n’explique pas tout car Tampa a repêché cinq fois top-10 dans ces 10 ans. Ça aide beaucoup.

  76. Oye oye
    nostramethot i vas d’une prédiction qui réjouira les amateurs de hockey du Canadien!

    Si la tendance se maintient le Canadien de Montréal participera aux séries éliminatoires de la coupe Stanley.

    Il ne reste que 19 matchs à jouer pour Vancouver et 21pour Calgary le Canadien lui 25 le Canadien à simplement à jouer pour 500 soit 12-12-1et Vancouver a besoin d’une fiche de 14-5 et Calgary de 15-6 pour nous devancer .
    Si par contre Calgary et Vancouver joue eux pour 500 ça nous prend qu une fiche de 9-16-0 pour les devancer.
    Présentement le Canadien fait les séries et pourrait faire 2rondes tout en aillants le 18 er choix au total au prochain repêchage,je vois ce scénario comme l’idéal tant pour l’avenir de l’équipe que le partisan .

    Il y’a longtemps sur ce bloque je me demandais si le fait d’avoir plusieurs choix cette année ou tout a été chamboulé sinon carrément annulée était une bénédiction où une malédictions le marché semble se diriger vers la malédictions puisque des directeurs généraux vendeurs exigeraient des choix au repêchage 2022 puisque ils considèrent que leurs équipes de repêchage n’est pas prête pour les joueurs éligibles en 2021.
    Maintenants ça pourrait créer des opportunités pour des équipes de repêchage qui eux seraient prêts,je peux pas croire qu’avec 12 choix ont s’est pas bien préparés chez le Canadien.
    Encore plus qu’à l’habitude il sera intéressant de comparer qui a percé et à quel rang a t’il été repêcher dans 5ans de la cohorte 2021.
    C’est un rendez-vous?

  77. Confirmé. Caufield vient de signer son contrat de recrue. Reste à savoir si ce sera Laval ou Montréal et si le CH lui a promis de brûler de brûler sa première année.

  78. À lire le texte de Simon Olivier Lorange sur le site de LaPresse, je serais surpris que Caufield soit envoyé à Laval. J’espère sincèrement me tromper par contre.

  79. @Methot

    Vous le dites, il y a de futurs bons joueurs qui vont tomber plus bas à cause de l’évaluation plus difficile cette année. Avoir beaucoup de choix sera avantageux simplement au niveau des probabilités statistiques de frapper juste. Si en plus ton équipe de dépisteurs est au-dessus de la moyenne, l’avantage théorique devrait être encore plus grand.

  80. Je n’ai jamais parlé de Staal comme remplaçant à Danault mais plutôt comme soutien à Danault et aux jeunes centres de l’équipe.

  81. Évidemment, lorsqu’on recule de quelques années afin de pouvoir inclure un premier choix au total (Stamkos), et l’année suivante un deuxième choix au total (Hedman), ce que le CH n’a jamais eu, ça aide un peu.
    On pourrait s’obstiner longtemps, ce que je ne ferai pas.

    Pour moi, la conclusion est simplement qu’avec le nombre de choix accumulés ces dernières années, le CH pouvait facilement se permettre d’utiliser un choix de 3e ronde (il lui en reste deux autres), et un choix de 5e ronde (il lui en reste deux autres), pour obtenir Eric Staal, et que ça en valait le coût. C’était le point de départ de toute cette discussion. Certains sont d’accord, d’autres ne le sont pas. Ainsi va la vie.

  82. @JohnPaterson

    Je vous trouve très (trop) sévère envers Caufield.

    Sa sélection au 15e rang n’était pas seulement le fait de sa taille, mais aussi de ses faiblesses : accélération, vitesse, agilité, positionnement dans les zones défensive et neutre, etc. De ce fait, il est loin d’être un attaquant parfait (n’est pas Mario Lemieux qui veut). Il aura donc besoin d’apprendre son métier et j’ai confiance que Bouchard à Laval saura le rendre meilleur qu’il ne l’est présentement.

    Ah, oui. J’oubliais. L’une des grandes forces de Caufield, c’est sa capacité à s’adapter à son environnement — j’ajouterais aussi son désir sincère d’apprendre et d’appliquer en situation de match ce qu’il a appris. Et comme Darwin l’écrivait, la capacité d’adaptation d’un organisme vivant est ce qui lui permet de survivre et d’évoluer. Et comme Caufield est un organisme vivant (quoique je ne l’ai vu qu’à la télé, il reste encore qu’une image pour moi) qui s’adapte à son environnement…

  83. Concernant Staal.

    — Si la semaine prochaine ou la suivante, Danault, KK ou Suzuki se blesse pour 5 à 10 matchs, le CH est dans le gros trouble (deep chiiiiiit, comme disent les Canucks). C’est pourquoi je considère la venue de Staal comme une bonne police d’assurance en cas de blessure.

    — Aucune équipe de la division Nord est une puissance qui domine les autres. Toronto, Edmonton, Winnipeg et Montréal peuvent toutes, dans une série 4 de 7, s’éliminer l’une l’autre. C’est pourquoi, même si le CH ne peut pas être identifié comme une équipe pouvant gagner les Coupe Stanley, le CH peut néanmoins gagner les deux premières rondes entre les équipes de la division Nord. Je crois donc que la venue de Staal doit être aussi envisagée dans cette dernière optique.

    — Staal va sûrement piloter le 4e trio. D’ailleurs, pourquoi prendrait-il la place à KK alors que ce dernier fait assez bien depuis 5 ou 6 matchs? Pourquoi prendrait-il la place à Suzuki au centre de Drouin et Anderson, alors qu’au niveau du style de jeu, cela ne cadrerait pas avec ces deux ailiers?

    — Si Staal a du temps de jeu en supériorité numérique, ce sera au détriment de Tatar. En fonction du dispositif du jeu instauré par Burrows, Staal ne peut pas prendre la place à personne sauf à Tatar et KK. Or, comme je le disais, KK va bien et il est le futur de l’équipe. C’est Tatar qui est dans une position vulnérable (son contrat venant à échéance à la fin de la présente saison). Aussi, lorsqu’après deux avantages dans un même match où rien de bon se passe, je crois que Burrows va envoyer Staal à la place de Tatar. Mais si tout va, Staal devrait rester assis sur le banc des joueurs.

    — Dernière chose. Situation de match. Le trio de Danault vient de faire une minute sur le jeu. Ducharme doit envoyer un nouveau trio pour une mise en jeu dans le territoire du CH. Vous envoyez qui? Suzuki qui en arrache dans les mises en jeu? Evans qui n’est guère mieux? KK qui, certes s’améliore, mais qui a quand même de la difficulté en situation de mise en jeu importante? Ou Staal qui est bon pour gagner les mises en jeu importante? Car oui la statistique de pourcentage ne départage pas entre mise en jeu ordinaire et mise en jeu dans son territoire avec 30 secondes à faire au match à 5 contre 6. Et Staal est comme Danault sur celle-là : il gagne plus que sa part des mises en jeu importante.

    Être « clutch player », c’est aussi de gagner les mises en jeu importantes.

  84. Je ne veux pas voir Caufield à Montréal, il doit apprendre son métier loin des débiles de joueurnalistes ( si on peut appeler Laval loin ) qui le comparent déjà à Ovi….misère. Cependant ceux qui lui prédisent un échec retentissant à cause de son manque de vitesse et bien moi je me dit que si Gallagher peut marquer 30 buts avec SA vitesse , persuadé que Caufield peut en faire au moins autant.

  85. De bons commentaires Drakar!
    Stall pourrait donner un sursis à Bergevin tandis que dans le cas de Caufield, euh….b’en disons que j’attends de voir pour croire

  86. @st-henri

    Ce n’est pas une question de s’obstiner, le CH a KK et Romanov qui jouent avec le grand club et repêchés entre 2017 et 2020, alors que Tampa Bay n’a aucun joueur repêché durant ces quatre années dans leur alignement. Alors Tampa n’est pas supérieur à Montréal à cause de ces années-là. C’est tout.

  87. Pour savoir si ça en valait le coût, moi je dis qu’il faut attendre de voir ce que Staal va apporter et ce que le club va faire. Même si Staal était bon mais que le club dans son ensemble joue mal, c’est dépenser pour rien. La preuve, Staal a servi à quoi aux Sabres? Mon point est de dire qu’il est impossible de conclure aujourd’hui que c’est un bon geste. Ce n’est pas parce que tu as de l’argent en réserve que tu dois en dépenser une partie. Finalement, encore une fois, Staal ou pas, le CH n’est pas aspirant à la coupe, même pas proche.

  88. Considérer que l’arrivée de Staal est un bon geste n’exige pas que ça fasse du CH automatiquement un prétendant à la coupe dans l’immédiat.
    J’ai amplement expliqué (ainsi que d’autres intervenants) l’utilité dans l’immédiat que peut avoir un joueur comme Staal dans le contexte actuel, et dans la progression de l’équipe, particulièrement des jeunes centres, vers une équipe prétendante. Je n’y reviendrai pas.
    À ce compte-là, aucun geste ne peut nous permettre de prétendre dans l’immédiat que c’est un bon geste. On ne sait jamais ce qui va arriver. Il y a toujours des surprises, positives et négatives. C’est ça le hockey. C’est ça la vie.

    Mettre autant de responsabilité pour les déboires des Sabres sur les épaules de Staal est profondément injuste.
    Taylor Hall a servi à quoi aux Sabres?
    Jack Eichel a servi à quoi aux Sabres?
    Rasmus Dahlin a servi à quoi aux Sabres?
    Vous pouvez poser la même question pour tous les joueurs.
    Ce son tous des pourris????

  89. Mon point de vue est pourtant simple. Dire qu’acquérir Staal est un bon geste n’est qu’une opinion, et une opinion que je trouve facile car c’est du court terme. Garder la ligne dure vers l’idée de tout mettre en œuvre pour construire un réel aspirant à la coupe est moins facile et, selon moi, Bergevin a cédé à la facilité. Je reviens avec mon exemple de Saint-Louis qui ont échangé Shattenkirk et Statsny deux ans de suite à la date limite pour gagner la coupe l’année suivante. Ça c’est le chemin courageux et difficile. Bergevin en acquérant Staal a fait le contraire.

  90. Prendre l’exemple de Saint-Louis est aussi facile car c’est un exemple qui a fonctionné.
    Il y a probablement un grand nombre de gestes similaires qui n’ont pas fonctionné, où l’équipe n’a pas gagné la coupe Stanley par après.
    Réduire le fait que Saint-Louis a gagné la coupe au seul geste d’avoir échangé ces deux joueurs est facile et incorrect. Il y a tellement de facteurs qui interviennent dans la conquête de la coupe.
    Acquérir Staal n’est pas un geste spectaculaire, courageux et difficile. Mais je ne vois pas en quoi c’est nécessairement le contraire. Je ne vois pas en quoi ça éloigne le CH d’une possibilité éventuelle d’être un aspirant à la coupe.
    Et il faut tenir compte de la situation particulière actuelle du CH et de la saison de la LNH.
    Staal comme joueur est certes du court terme. Sa présence permettant aux jeunes centres du CH de mieux progresser dans leur développement et leur expérience est du long terme.

  91. Bon. C’est une discussion sans issue. La prochaine fois je prendrai un exemple qui a foiré pour essayer de démontrer le bien fondé de ma position…

  92. “Prendre l’exemple de Saint-Louis est aussi facile car c’est un exemple qui a fonctionné.”

    Qui a surtout fonctionné par accident. Stastny devenait joueur autonome et avait annoncé qu’il n’était pas intéressé à re-signer à StLouis. Il a été échangé contre Erik Foley, un espoir qui n’a jamais joué dans la LNH (commotion cérébrale), et un choix de première ronde. Je ne me souviens plus qui ils ont choisi avec ce choix mais il n’a pas joué non plus dans la LNH.

    Et on se souviens tous que l’année o

  93. (Oups. Mauvaise manipulation…)

    L’année où ils ont gagné la coupe, ils étaient dernier au classement en date du 2 janvier. Quand même incroyable.
    Ils venaient de renvoyer Mike Yeo et décidèrent d’essayer un gardien recrue en Jordan Binnington.

    Donc je ne pense pas que c’est le meilleur exemple en effet. Pense pas que les décisions ont été prises dans l’optique de gagner la coupe … et surtout pas de cette manière là!

  94. J’ai tout expliqué ça l’autre jour, les échanges de Shattenkirk et Statsny ont rapporté deux premiers choix, un a été impliqué directement dans l’échange pour acquérir Brayden Schenn, et l’autre a permis à Saint-Louis de donner son propre choix de 1e ronde et d’en avoir toujours un avec celui acquis en retour de Statsny. En d’autres mots, Schenn a coûté deux choix de 1e ronde et c’est ce que les Blues ont obtenu en retour de Statsny et Shattenkirk. Aussi, Bergevin sait que Tatar, Danault et Armia seront UFA cet été, même chose que le DG des Blues pour Statsny et Shattenkirk. Bergevin va-t-il pour autant avoir le courage d’échanger ses trois futurs UFA? La réponse est un gros non. À la place il a donné des choix de 3e et 5e ronde pour acquérir un autre futur UFA. Mais bien sûr, c’est un mauvais exemple car il a réussi. Misère… Décidément, je devrai choisir des exemples qui ont floppé la prochaine fois que je voudrai étayer ma position…

  95. Tout à fait d’accord avec Opeth … d’autant plus que le Rocket s’en vient dominant. Staal n’ajoute qu’un cône de plus sur la glace et coûte quand même deux choix. Dans une année spéciale ou le repêchage ressemblera à un semis aléatoire. Des perles descendront et le hasard jouera beaucoup. 14 choix valent mieux que 12! Et Staal (ancien bon joueur) ne vaut pas deux boules de ce boulier.

  96. J’ajoute mon grain de sel.

    Bergevin adore parier sur des anciennes vedettes. Staal n’est que le dernier d’une longue liste. Des fois ça marche (Kovalchuk, Radulov, Perry), des fois ça marche pas (Semin et autres qu’on a tous et toutes oubliés).

    Staal semble être un joueur qui a une réputation un peu à la Weber, Price et consorts, soit le type de joueurs qu’apprécie Team Canada. Bergevin adore ce type de joueurs.

    Est-ce trop cher payé? On verra d’ici la fin de la saison. Certains disent que ça nous enlève des boules dans le boulier d’un repêchage atypique, d’autres disent qu’il nous reste beaucoup de choix. Bref, c’est une question de philosophie, de comment on voit la construction d’une équipe. On peut donc argumenter longtemps sans trouver de consensus.

    Pour ma part, j’me dis que quand le CH sera en séries (ce qui est fort probable comme l’a énoncé Methot plus haut), Staal va peut-être amener un p’tit quelque chose au groupe qui va l’aider et être important dans le développement des joyaux de l’organisation. Tant qu’à moi, ça vaut un choix de 3e et 5e rondes.

  97. Nous ne sommes pas ici pour prendre des décisions.
    Alors pourquoi doit-il y avoir une ”issue” à nos discussions?
    Cette issue semble être de se ranger du côté du point de vue d’Opeth.
    Les arguments pour soutenir un point de vue peuvent toujours être critiqués, les miens autant que ceux d’Opeth, de Marc Bergevin ou de quiconque d’autre.
    Alors, en corollaire avec ce que souligne à juste titre Andre Le 28 mars 2021 à 22 h 18 min, on n’a pas à arriver à un consensus. Les arguments de l’un peuvent arriver à convaincre l’autre de remettre en question ses propres arguments, comme ils peuvent ne pas réussir à convaincre l’autre. Dans le monde réel où des décisions doivent être prises (ce qui n’est pas le cas ici), c’est le boss qui tranche.

    Par ailleurs, je partage ce qu’ Andre exprime dans son dernier paragraphe, et qui va exactement dans le sens de ce que j’exprimais précédemment.
    C’est un point de vue ……….. qui peut être critiqué!

  98. J’ajouterai simplement ceci.
    Une opinion peut être basée sur une simple impression, cette impression pouvant quand même s’appuyer, plus ou moins consciemment, sur l’expérience, des souvenirs, etc.
    On peut élaborer un point de vue en s’appuyant sur des faits. Le problème c’est qu’on peut très souvent trouver d’autres faits qui viennent relativiser ou contredire ce point de vue. Ça se produit régulièrement, même dans les recherches les plus scientifiques.
    Le hockey est particulièrement un domaine où il ne peut y avoir de ”ligne dure”; il y a trop de ”variants”, pour prendre un mot à la mode.

  99. La raison pour laquelle je n’ose pas trop blâmer Bergevin dans cet échange est le fait que tous les joueurs qui jouent pour une équipe qui ne va nulle part n’ont pas cette motivation supplémentaire qui les anime quand ils se retrouvent dans une équipe qui fera les séries. À partir de ce moment ils vont tout donner à leur nouvelle équipe afin que celle-ci aille le plus loin possible. C’est seulement le temps qui nous dira si tout ça aura été ou non une belle acquisition de Bergevin. On se croise les doigts en espérant que Staal y voit une opportunité en or. Et puis, étant donné que personne ne connaît le futur, on peut se permettre de rêver…lol.

  100. Lu sur le net:
    « Weber, Price, Perry, Staal… Bergevin y va all-in pour gagner la Coupe de 2012 »

  101. Équipe de sCHrödinger : équipe composée soit de 3 deuxièmes trios ou de 3 troisièmes trios en fonction de la présence observée (ou non) de la COVID chez le plus jeune joueur de l’alignement.

  102. À propos de Staal, dès le départ mon point de vue a été de dire qu’on ne pouvait pas prétendre automatiquement qu’il était une amélioration par rapport à Evans. Je n’ai jamais dis qu’avec certitude il ne serait pas bon. Ce contre quoi j’en avais c’est ce réflexe pavlovien qui veut que lorsque les séries approchent, on échange des choix pour une vétéran en fin de parcours. Mon point n’a jamais été de dire que Staal serait nul et n’apporterait rien. Mon point a été de dire que même cette possible amélioration à court terme n’était pas nécessaire, et que autant certains attribuaient une valeur certaine à Staal, ils niaient avec la même certitude que garder les choix aurait été préférable. Ce qui m’embête, c’est l’idée que Staal vaut forcément les deux choix donnés. Pour moi c’est loin d’être assuré, et même si Staal joue bien, ça cadre comment dans un plan à long terme d’amélioration du club pour qu’il puisse finalement un jour aspirer légitimement à la coupe? Comprenez-moi bien, garder les deux choix ne garantissait rien non plus. C’est le manque de rigueur de Bergevin qui m’embête, et aussi, l’idée que le CH a une chance pour la coupe avec Price et Weber. Pour moi c’est un manque de réalisme. Il ressemble à un gars qui va dévier un peu du bon sens pour essayer d’avoir raison, même si il sait qu’il y a très peu de chances que ça survienne.

  103. @Opeth

    Je partage certains de vos doutes sur l’apport de Staal. Je ne le crois pas être l’élément manquant qui fera du CH une équipe qui automatiquement se rendra jusqu’à la coupe.

    Est-ce que le “noyau” Price/Weber est mûr pour transporter l’équipe vers les plus hauts sommets? Je n’y crois pas non plus, juste leur salaires sont des boulets qui ralentissent et ralentirons l’équipe encore quelques années.

    Mais c’est ce que Bergevin a, et il est quand même pogné avec. Deux joueurs difficilement échangeable dans le cadre du plafond salarial actuel. Alors il devrait faire quoi? On végète encore un autre 5 ans? Le temps de se débarrasser d’eux?

    Je pose la questions en toute sincérité et sans malice. Parce que moi je vois plutôt un Bergevin qui fait preuve de rigueur depuis quelques années. Est-ce que ç’aurait été bien de garder ces deux choix: oui et vous l’expliquez très bien, c’est mieux d’en avoir trop de choix. Est-ce dramatique de les perdre: non, il en reste encore pas mal. Ce que je vois c’est un DG qui tente d’améliorer son équipe en vue des séries à petit prix. Parce que (mon opinion, pas un fait) je considère Staal bien supérieur à Evans, et que Staal a de l’expérience en série et est plus grand et gros qu’Evans (deux faits indéniables).

    On a longtemps qualifié le CH d’équipe de Schtroumpfs. Bergevin en a fait une des équipes les plus grande et plus lourde de la ligue (un fait), je crois que l’objectif était justement d’en faire une équipe taillée pour les séries et le DG fait des changements conséquents avec cette philosophie. Accrochage et fermeture du jeux en vue. Si Price pouvait continuer à performer ou Allen, on va avoir un beau printemps (mon opinion basé sur rien, ou sur la pensé magique peut-être), peut-être pas jusqu’au bout, mais beau quand même.

  104. @JohnPaterson a dit :
    Lu sur le net:
    « Weber, Price, Perry, Staal… Bergevin y va all-in pour gagner la Coupe de 2012 »

    LOL!!!

  105. Des belles discussions sur ce blogue. Bravo a tous. Tres interessant vous lire.

    Pour revenir sur l’échange de Staal. MB suit la directive de Molson. Si Molson lui dit d’améliorer l’équipe et faire une offre pour Staal, MB doit bouger pour garder sa job meme s’il juge un peu cher donner un 3ieme et 5ieme choix pour Staal.

    Montréal n’est pas comme d’autres marchés ou on peut lancer la serviette sur une saison en pleine course aux séries (comme St-Louis) ou reconstruire comme Ottawa.

    C’est dommage mais avec Molson en charge, le CH continuera a se batailler pour les séries et jamais avoir une équipe aspirante a la coupe.
    On peut toujours rever pour un miracle en série (Price en feu et de la chance comme en 1993).

  106. On s’obstine sur la valeur de ces choix de 3e et 5e ronde ici sur ce blog et c’est à l’aveuglette… Toutefois, Bergevin lui ne travaille pas dans l’ignorance; il a eu l’occasion de demander l’opinion de son directeur du recrutement. Ils connaissent leur niveau de préparation et de connaissances à l’approche du repéchage.

    Dans un autre ordre d’idées:

    @Drakm “Situation de match. Le trio de Danault vient de faire une minute sur le jeu. Ducharme doit envoyer un nouveau trio pour une mise en jeu dans le territoire du CH. Vous envoyez qui? ”
    La réponse se trouve dans les derniers matchs où ce sénario s’est produit plusieurs fois. Mise en jeu en territoire défensif ou offensif et même avec un 6e patineur… Ducharme a fait confiance à Suzuki qui a remporté ses mises en jeu dans ces circonstances, ce qui a permis au CH de niveler la marque deux fois plutôt qu’une! Je dis ca, mais Suzuki est utilisé abondamment (avantage, désavantage, etc.) donc il sera soulagé un peu avec l’arrivée de Staal à mon avis. Staal offre une option supplémentaire.

    Dailleurs j’ai eu le temps de mûrir ma réflexion à propos de Staal… Mais que diable pouvait-il apporter au CH?
    Eh bien.. je crois que Staal arrive et que sans être nécessairement un désaveu envers KK, ca sera à ses dépends.
    – Danault est le centre tout désigné pour les missions défensives.
    – Suzuki se voit confier le premier powerplay mais aussi quelques missions défensives à l’occasion. D’ailleurs, on lui fait amplement confiance en général, même en désavantage numérique.
    – KK quant à lui bénéficie de 65% de départ en zone offensive. Il n’a pas joué une seule minute en désavantage numérique au cours des 2 dernières années. Il patrouille la 2e unité de powerplay. Malgré cela, sa production de 15 points le place à égalité avec Danault et parait donc modeste.

    Comme Staal est gaucher comme KK, je crois bien que si l’aventure s’avère concluante, il viendra graduellement lui enlever des responsabilités. Surtout, je vois Staal en avantage numérique possiblement à la place de KK. On verra si j’ai raison dans le futur mais c’est ma prédiction.

  107. Si on y pense un peu, tout ça devient bien futile… :S

    Montréal va vraisemblablement finir 3e ou 4e dans le Nord. Ils devront donc battre Toronto et Edmonton avant de s’exiler 6 semaines aux States pour gagner la Coupe. Tout ça avec une équipe qui ne pourrait y parvenir qu’à l’arrachée.

    Froidement, Bergevin devrait exploiter le fait qu’il n’y a que 10 vendeurs par année alors qu’il devrait en avoir au moins 24.

    (Même si la date limite des échanges était juste avant les demi-finales, jusqu’à où iriez-vous pour faire passer vos chances de +/- 25% à +/- 30% en acquérant LE joueur de location de l’année. Un choix de première ronde? Deux?)

    Perry pour un choix de 3e, Tatar pour deux choix, Armia pour quelque chose. On voit ce que Ylonen et Peohling peuvent faire, on donne quelques shifts à Caulfield. On signe Bonino et Dzingel pour boucher les trous au besoin cet été et on recommence jusqu’au jackpot!

    De l’autre côté, Bergevin a pratiquement plus obtenu en échangeant Fleischmann et Weise qu’en 9 repêchages (ok, mettons 6 pour donner une chance aux juniors actuels).

    Paul Byron, réclamé au ballotage, a plus d’impact que tous les joueurs repêchés dans la même période à part KK, Romanov et Sergachev.

    Pas facile de trouver la recette!

    Je pense que je suis un adepte de collectionner les boules dans le boulier et de signer Alex Semin au mois d’août, mais, j’avoue que rendu à la fin de la saison, un bel échange de date limite, ça excite un peu le fan en moi!

  108. Je peux paraître obstiné avec mon idée de reposer Weber de temps en temps…un peu comme on fait avec Price…mais bon, avec les 25 parties qui restent à disputer et le temps qui manque, il me semble que ce serait logique que l’organisation du CH fasse comprendre à son capitaine qu’on le veut en santé pour les séries. Quitte à perdre un match ici ou là…Car les Canadiens sont en bonne situation pour se le permettre. Ils ont moins de matchs de joués que leurs poursuivants et quelques points en banque en avant d’eux. Il me semble que ce serait une bonne gestion de leurs effectifs de laisser souffler un peu Weber et de bien lui expliquer l’idée derrière cette réflexion.

  109. Avant de donner une équipe à Québec, je serais d’accord qu’ils en mettent une à Buffalo.

  110. En vrac vite vite:

    Ça fait ben du sens de reposé Weber de temps en temps. D’autant plus qu’il est présentement le moins bon défenseur de l’équipe. En fait, je le mettrais taxi squad assez raide pour du cap space… Au pire il se fait prendre au ballotage et là on peut enfin respirer du côté administratif.

    Eric Staal, il a pas exactement la même médaille d’or que tout les vétérans du club? C’est à se demander si Ducharme ne sera pas remplacé par Babcock l’an prochain, lol!

    Cole Caufield ne doit absolument pas se présenter à Montréal cette année… Encore une fois, il faut voir la situation dans son entière complexité. C’est assez évident que le permis de chasse aux joueurs du CH est vraiment pas cher cette saison… la liste de cheapshot impunis est beaucoup plus impressionnantes qu’à l’habitude. (Vite, vite de même: Armia, Kotkanieme, Evans = commotions volontaires sans suspension. Danault et Drouin régulièrement chargés par derrière, sans oublier la face de Suzuki dans la bande avec régularité, pas pour rien qu’il réfléchit sur la glace… entk)

    Mettre un ado nain dans cette situation serait extrêmement nuisible à sa carrière.

    Finalement, c’est pas Staal que ça prend pour passer TOR, c’est Savard.
    Si une équipe de division Nord met la main sur lui, ils sont déjà en semi-finale garantie. C’est le seul gars droitier dans la ligue qui peut ralentir Matthews. (Et sortir le Lightning en quatre, lol!)

    Anyways… Bonne Game à soir, ça faisait longtemps.

  111. J’ai oublié:

    Tim Peel… le gars a moins d’une douzaine de games en séries et jamais passé la première ronde… Me semble que ça dit tout sur la compétence de l’arbitre en question. Malgré tout, il avait pris sa retraite en 2020 mais la NHL l’a supplié de revenir pour chapeauté le trop grand nombre d’arbitres sans expérience.

    De voir un parfait @&%*$ de la trempe de Campbell le jeter en dessous du bus à cause du tout aussi pathétique Twitter movement qui s’offusque qu’un gars fasse sa job exactement comme ses boss lui demande de la faire depuis vingt ans… lol, juste… lol

  112. En effet, le choix de Hughes est très surprenant, son offensive ne compense pas ses lacunes en défensive. Ce qui est notable, c’est que le CH n’a aucun joueur sur cette liste à part Price qui ne mérite pas d’y être. Par contre, Petry mériterait d’y être, vers la fin. Si le CH doit aller loin en séries, ce ne sera pas à cause de l’ajout d’Eric Staal, ce sera à cause de Price, si il joue à un niveau qui justifierait son classement dans cette liste. Pas pour rien que Bergevin a congédié trois coachs. Il avait compris que réveiller son gros goaleur, nonchalant de nature, était le seul espoir avec le reste du club qu’il a.

  113. Vous souvenez-vous des années où on disait que les Wings avait une qualité supérieure aux autres équipes car ils donnaient le temps à leur joueurs de bien se développer avant d’arriver dans la grande ligue? Les temps ont bien changé. En fait, je dirais que c’est plus facile de pratiquer cette méthode quand ton club est déjà dans les hauteurs du classement. Les Wings (plusieurs ne veulent pas l’admettre mais bon…chacun son opinion) profitaient d’un règlement qui n’existaient pas encore…le plafond salarial. Une chance que la ligue a établi ce plafond, sinon c’était complètement foutu cette possibilité de revoir la coupe au Canada. Le budget de cette équipe montait tellement en flèche qu’ils ont pu embaucher les meilleurs joueurs de leur époque de gloire. Bien sûr, quand le plafond a été mis en place, tout ne s’est pas effondré d’un seul coup. Les années ont passé et le temps a fait son oeuvre. Peut-on dire aujourd’hui que les Wings sont un modèle de reconstruction? À lire l’article de Mathias Brunet (https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2021-03-30/reconstruire-ou-reinitialiser.php) on peut sûrement en douter. Ils ont de bons jeunes joueurs mais ils stagnent. Ils en sont à une étape où ils ne peuvent plus se permettre de faire mûrir leurs jeunes dans les circuits mineurs. Ce qui semble être un peu le contraire du Canadien d’aujourd’hui. Est-ce que ça veut dire que Mtl est plus près de la coupe que Détroit? Je n’irais pas jusque là mais on peut se permettre d’y rêver un peu.

  114. Le texte de Mathias, même s’il n’en fait pas mention, montre comment la chance peut jouer un rôle entre le succès et l’échec d’un plan d’amélioration pour une équipe. Il mentionne Boston comme exemple de réinitialisation qui a fonctionné, mais qu’en serait-il s’ils n’avaient pas frappé Pastrnak au 24e rang, ou à l’inverse, s’il avaient repêché Barzal, Connor et Chabot en 2015. Ils seraient les favoris pour la coupe pour plusieurs années et l’aurait peut-être gagné lors des trois dernières années. Pensez à Caroline qui frappe Aho en début de 2e ronde et gagne à la loterie en 2018 pour repêcher Svechnikov en passant du 11e au 2e rang. Il y a plein d’autres exemples. Pittsburgh et Chicago qui ont gagné la loterie pour obtenir Crosby et Kane.

  115. @kataway
    Pour reposer des joueurs, la facon que je comprends la gestion du cap, c’est difficile pour le CH.

    Si on veut donner un repos a des joueurs, leur salaire comptera sur le plafond a moins de passer par le ballotage pour l’envoyer au taxi squad. (A moins que le joueur est blessé a long-terme).

    Puisque le CH est collé au plafond, payer un joueur en extra pour en reposer un risquera de les mettre dans le pétrin.

  116. @kataway
    Je pense que Weber a encore une valeure sur le marché. Ex. Un choix de 2ieme ronde. Le mettre au ballotage, une équipe prendra une chance sur lui.

    Un club comme Ottawa (avec de l’espace sous le plafond) peut l’acquérir, garder une portion du salaire et l’échanger.

  117. @ Laval,

    est-ce qu’on est obligé de mettre Weber sur le taxi squad? Ce ne sont pas tous les joueurs qui jouent un soir donné, non? Je me trompe peut-être. Et puis, comme vous dites, s’il va au squad et repêché par une autre équipe, c’est peut-être une façon détournée de se défaire de son contrat (comme quelqu’un d’autre le mentionnait). S’il nous fait perdre des parties, je ne serais pas contre cette solution.

  118. Si la recette existait…

    Floride a participé une fois au séries avec Huberdeau-Barkov-Ekbald(-Bobrovsky), un noyau aussi intéressant qu’un autre.

    Est-ce que les Leafs seront des Sharks?
    Est-ce que les Oilers seront des Pingouins?

    L’équipe la plus proche de la perfection des dernières années peut perdre en finale un année, se faire détruire par Columbus en première l’année d’après pour finalement gagner la Coupe sans Stamkos…

    Est-ce Colorado pourra atteindre leur niveau? (ça me fait penser qu’il faudrait que je regarde un ou deux de leurs matchs)

  119. Claude Julien aurait peut-être dû confiner ses joueurs à leurs chambres pendant sa semaine de congé…

  120. @kataway
    Tu as raison, j’étais dans le champs. Reposer un joueur a la fois ne devrait pas avoir d’impact sur le plafond apart l’orgueil du joueur. C’est rare dans la NHL versus les autres ligues.

  121. Le CH vient de tuer pour de bon l’excuse de la rouille pour un club qui joue mal après une longue période sans matchs ni entraînements en équipe. Ceci dit, quitte à être dans les clichés, la rondelle roulait pour eux ce soir. Et finalement, Danault a 17 points, KK 16 et Suzuki 20, et ce même si pour la première fois cette année Danault avait un tour régulier en AN, malgré cela, ses deux passes ce soir, dont une très belle à Tatar sur son but, étaient à forces égales.

  122. Bon, vous me direz que je ne portais pas attention, mais je viens de réaliser que même avec cette 15e victoire, le CH a une fiche perdante cette année (17 défaites)…

  123. Belle victoire mais trop tot pour juger.
    Les Oilers jouaient leur 3ieme match en 4 soirs.

    @fou de lile

    Je vois le verre a moitié plein 😁
    Une fiche de 14 vic -8 def s’il n’y avait pas de 3 contre 3 ou fusillade (comme les séries).

  124. On sait tous qu’il ne sera pas sanctionné mais McDavid a porté volontairement un coup de coude au visage de KK hier soir.

  125. Autre victoire du Rocket hier. On voit le résultat de l’amélioration du repêchage du CH depuis 2017, de même que des signatures d’agents libres hors LNH judicieuses, je pense particulièrement à Joel Teasdale et Otto Leskinen. Teasdale est utilisé à toutes les sauces par Joel Bouchard et il 10 points à ses sept derniers matchs et en compte 14 en 19 matchs cette saison, ce qui est semblable à la fiche de son compagnon de trio, Ryan Poehling (15 points en 20 matchs). Les deux joueurs en le même âge, un a été choisi 25e au total et l’autre n’a jamais été repêché. Ils pourraient tous les deux se retrouver sur le 3e trio du CH dans un avenir assez rapproché. Ajoutez à cela les Primeau, Fleury, Brook, Ylonen, et même Harvey-Pinard. Ça fait plusieurs joueurs avec le potentiel pour la LNH. Il y a aussi le jeune Mysak qui n’a que 18 ans et devrait être en OHL, de même que le gardien McNiven qui malgré son statut de négligé performe très bien à chaque fois qu’on lui en donne la chance. Maintenant, Cole Caufield va s’ajouter à ce club. Il devra cependant être prudent, il y a encore des goons en AHL qui se font un plaisir d’attaquer les plus jeunes joueurs dans la ligue. On l’a vu avec Kotkaniemi l’an passé, et Ylonen et Mysak viennent de se faire blesser par des mises en échec violentes.

  126. @Kataway
    Il fut sanctionné. 5000$… une petite tape.

    Tout de même… j’aurais aimé que qqun invite McDavid à répondre de ses actes. Ne serait-ce que lui adresser 2 mots avant une mise en jeu et, idéalement, aller jusqu’à venger KK. Je n’ai pas vu ca hier mais j’ai regardé la partie distraitement. Peut-être que ca m’a échappé.
    Me demande ce que Alex Burrows pense de ca moi…

    On le voit cette année = CH absorbe tout les coups salauds et ne fait rien. On sait qu’on peut les frapper impunément. Le fait qu’ils ne répondent pas à ses coups y est pour quelque chose. Lorqu’on affronte une équipe de “mous”, on le sait et on embarque sur la glace avec un autre état d’esprit que si on affronte des matamores.

    Vous me traiterez de dinosaure… Les plus belles équipes, les joueurs étatient là les uns pour les autres. Moi je trouve que ca témoigne d’un bel esprit d’équipe qui dépasse même le cadre de la partie. Lorsqu’il y a absence de réponse de la part d’un coéquipier, ca me soulève toujours des doutes. Ca témoigne d’un manque de caractère et d’unité.

    Je ne parle pas d’un dur à cuire qui ne sait pas jouer au hockey comme on voyait dans le temps. Mais des Zdeno Chara et Claude Lemieux, qui ont joué des rôles importants dans leurs équipes respectives.

    Un joueur que j’affectionne particulièrement Pat Maroon un guerrier qui a remporté les 2 dernières coupes Stanley.

  127. Anderson s’est battu hier pour une niaiserie et a failli se casser la main lui aussi en frappant sur le casque et la visière de son adversaire. C’est aux arbitres et à la ligue d’appliquer les règlements. Une amende de 5000$ à McDavid c’est une farce.

  128. J’aimerais bien que les bagarres soient complètement éliminées mais ce n’est pas demain la veille. Si les joueurs veulent continuer de le faire je me pose encore la question pourquoi ils ne gardent pas un gant à tout le moins. Je peux vous assurer que même avec un gant, le type qui te frappe de plein fouet…ouch…le casque va prendre le bord assez vite merci. Ça protège la main qui frappe et c’est beaucoup moins coussiné qu’un gant de boxe. Enfin…ce n’est pas vraiment ce que je souhaite mais ça aurait au moins la qualité de protéger la main qui frappe alors que l’autre accroche le chandail…comme on voit souvent. D’ailleurs je crois que Scotty Bowman avait déjà suggéré ceci…que les joueurs ne se débarrassent pas de leurs gants pour une bataille. Il y a plusieurs années de ça. Être entraîneur j’en ferais une priorité à mes joueurs…ne jetez pas les gants mais frappez avec si c’est nécessaire…lol.

  129. @ Hal Patterson

    Je suis hors-sujet…mais Claude Lemieux = un des joueurs les plus mesquins et vicieux et qui ne répondait jamais de ses actes.

  130. Pour McDavid, il méritait d’etre expulsé et suspendu. Il faut que quelqu’un soit serieusement blessé ou meurt pour que la ligue soit plus sévère sur les coups vicieux.

  131. Si vous lisez les commentaires émis sur cette vidéo, vous verrez à quel point McDavid a eu un traitement de faveur suite à son coup sournois. J’espère pour lui qu’il se calmera le pompon car j’ai déjà vu d’excellents joueurs périr par l’épée après avoir vécu par elle.
    https://www.youtube.com/watch?v=8-C1BrrYcLo

  132. Concernant le coude de McDavid, c’est dans ces gracieux moments qu’on voit dans toute sa splendeur l’arbitrage dans la LNH.

    Merci Kataway pour le lien, j’ai bien rit en lisant les commentaires.

    Un florilège de ceux-ci:

    “Kotkaniemi suspended for head butting Connor’s elbow”

    “4-0 final score. They ended with 16 shots. 17 if we count that cheapshot.”

    “The ref: i wanted to give Montreal a fckin penalty..”

    “McDavid learns from Lucic the Great”

  133. J’espère en avoir fait chercher au moins un sur Google en cette journée de poisson d’avril

  134. Staal a pas encore joué un match, on ignore ce qu’il arrivera à faire, mais il semble bien que ça pousse Evans. Je ne sais pas si c’est une coïncidence, mais depuis deux matchs il joue mieux. Pendant ce temps Danault se rapproche à un point de Suzuki chez les centres du club, et ce sans temps en AN, à part lors des deux derniers matchs. Bergevin va avoir des questions à se poser. Je ne vois pas comment il pourrait le laisser partir comme UFA cet été.

  135. @Opeth

    Danault, je le voyais être échangé dans les premières semaines de la saison. Il ne performait vraiment pas à la hauteur de son talent. Mais aujourd’hui, je suis d’accord avec vous qu’il est pas mal devenu un indispensable à l’équipe. Son trio est vraiment impressionnant. Hâte de voir si et comment Bergevin va réussir à le signer et à quelles conditions.

    Pour ce qui est d’Evans, quel match il a connu hier. Avec des performances comme ça, ce sera difficile de le tasser. Je persiste à croire que Staal va être meilleur que lui, du moins dans les séries. J’espère vraiment me tromper, car comme il avait été mentionné auparavant, on aurait toute une ligne de centre l’an prochain s’il continuait à performer et donner quelques points comme hier. (Si Danault reste bien sûr).

    D’ailleurs, concernant la ligne de centre de l’an prochain, qu’arrivera-t-il avec Poehling l’an prochain? Je peux pas croire qu’il va rester à Laval. Il semble bien aller cette année.

  136. On a peut-être vu hier soir la valeur de Staal dans cet échange. Juste le fait que Evans ne veuille pas perdre sa place finalement. C’est seulement un côté de la médaille. Les nombreux matchs à venir vont permettre aux deux joueurs de se mettre en évidence.

    KK et Suzuki sont encore tellement jeunes qu’il ne faut pas trop les comparer à leur coéquipiers avec plus d’expérience. On parle souvent ici d’âge chez les joueurs et je suis d’accord. Danault a 28 ans et c’est pas mal l’âge idéal pour un joueur de hockey alors que Suzuki n’a que 21 ans. Comme je n’ose pas dire qu’on aurait dû repêcher Tkachuck…parce qu’il est plus vieux que KK et n’occupe pas le même poste sur la patinoire. Il est plus rude par contre mais je n’en ai pas grand chose à cirer. Le temps dira si le choix a été le bon. De l’autre côté, Suzuki, c’est l’intelligence du jeu comme on en voit rarement. Lui aussi étant au centre, est plus un fabriquant de jeu (comme le sont les joueurs de centre). On n’a qu’à se rappeler Lemaire qui jouait avec Lafleur et Shutt. Lemaire était le cerveau et Lafleur l’émotion, la fougue. Shutt était le nettoyeur en règle du trio…il ramassait tout ce qui traînait autour du but adverse.

    Mon impression générale est que le CH est redevenu en confiance et ne semble pas intimidé par l’adversité. Les joueurs savent qu’ils ont un énorme défi devant eux et on a l’impression qu’ils sont déjà en mode “séries”.

  137. @Kataway

    Tu parlais de reposer notre capitaine un match de temps en temps, je suis entièrement d’accord. Mais si ce n’est pas possible, faudrais me semble arrêter de le faire jouer plus de 20 minutes à chaque match. Ça serait déjà ça, car même après une pause d’une semaine il semblait déjà fatigué hier.

  138. @Wapitou
    Concernant Poehling et la ligne de centre du CH, il n’y a rien qui empêche de mettre un de nos joueurs de centre à l’aile. Surtout considérant qu’on risque de perdre Tatar, Armia et peut être Lekhonen (pour faire de la place sous le plafond) sur les ailes cet été. Ils nous faudra donc des ailiers et si on peut combler ces postes à l’interne à moindre coût sa serait une situation parfaite en plus de nous faire un surplus de centre en cas de blessure.

    Puisqu’on parle de la ligne de centre du CH , je suis toujours consternés par la perception que bien des amateurs on de Danault. Ce gars là à fait autour de 55 points sur une saison complète lors des deux dernières saisons sans toucher à l’avantage numérique et en jouant toujours contre les meilleurs trio adverse. Il est parmi les meilleurs en terme de point/60 minute à 5 vs 5 à sa position mais malgré tout plusieurs le voit encore comme un vulgaire centre de 3ième trio sans plus.

    Est-ce un biais à son égard que les amateurs entretiennent parce qu’il est francophone? Je me pose sérieusement la question

  139. Je l’ai écrit plusieurs fois ici auparavant, si les Pens peuvent parfois muter Malkin à l’aile, même chose pour Tampa avec Stamkos, il est clair que le CH peut faire la même chose avec ses jeunes centres. Le seul qui devrait être toujours au centre, c’est Danault, mais si il prolonge à Montréal, Danault pourrait aller à l’aile parfois quand les jeunes auront plus d’expérience. L’an prochain, le club pourrait facilement avoir KK, Suzuki, Evans, Poehling et Vejdemo avec le club. Tous des joueurs de centre qui pourraient, au besoin, évoluer à l’aile.

  140. Il y a un petit jeu que je n’aime pas vraiment et qui est beaucoup trop utilisé dernièrement et c’est la passe arrière. Je trouve que Weber en abuse. Le CH va finir pas se faire jouer un tour avec ce jeu truqué. Il peut servir de temps en temps mais pas autant qu’il l’est présentement.

  141. Non, ce n’est pas si simple. Ce ne sont pas tous les centres qui peuvent jouer à l,aile. Ce n’est pas comme ca que ca marche.

    Premièrement, la majorité des centres n’ont jamais pratiqué ou joué à l’aile et ils ne connaissent pas toutes les subtilités de la position. Il est possible que dans certaines situations, leur positionnement sera problématique. Il est aussi possible qu’ils n’auront pas la vitesse d’exécution/prise de décision intuitive qu’aurait un vrai ailier. i.e. trouver leurs repaires ou même savoir où sont leurs compagnons de trios sur la glace sans même les voir. Ces centres devront réfléchir et perdront “ces fractions de seconde”. Convertir un centre à l’aile donnera donc des revirements ou des pertes de possession, c’est inévitable.

    Ensuite, les deux positions requierent des habiletés physiques différentes. Pour moi, un bon ailier est explosif dans ses départs arrêtés (stop and go). Il doit être fort en protection de rondelle le long des rampes. Un centre doit avoir des excellents pivots et plus d’endurance car il est constamment en mouvement. L’ailier est amené à de lourdes batailles le long des bandes, soit pour sortir la rondelle de sa zone, soit pour la récupérer lors d’un dump-and-chase. Le centre est impliqué dans ces batailles mais il arrive en “support”. C’est lui qui crée un surnombre sur une petite surface.

    Aussi, quand vous parlez de muter un centre à l’aile, faites vous gaffe au fait que ce joueur soit droitier ou gaucher? et au fait qu’il se retrouvera sur son côté fort ou faible?? C’est facile à dire comme ca sur un blog mais proposer un alignement qui se tient est une autre paire de manches.

    Opeth prend l’exemple de Malkin mais l’on parle de l’un des meilleurs joueurs de la ligue nationale qui a tous les attributs physiques pour remplir les deux positions. Draisaitl et Stamkos sont dans la même catégorie.

    Tout ca pour dire que ce n’est pas simple. On dit que Evans sait jouer à l’aile. C’est ok, je veux bien le croire sur parole. Reste à savoir si “savoir jouer à l’aile” signifie “jouerait mieux à l’aile que Armia ou Byron” que l’on risque de tasser… (car avec le retour de Toffoli, on tasse déjà Lekhonen).

    Enfin, faudrait aussi faire attention au message que l’on va envoyer à ces jeunes i.e. Désolé. Tu n’es pas assez bon pour te qualifier comme centre dans notre équipe. Les deux autres jeunes, oui… mais toi? non.

    Tout ca pour dire que j’ai bien hâte de voir comment on va “dealer” avec l’arrivée de Staal chez le CH.

  142. @JohnPaterson

    D’accord avec vous qu’il y a des différences entre les deux positions et que ce n’est pas n’importe quel centre qui peut facilement s’adapter à la position d’ailier. Par contre, je reste persuadé qu’il est plus facile de passer de la position de centre à ailier que l’inverse en terme d’adaptation.

    Et considérant que le CH devra faire des choix dès cet été pour pouvoir se conformer au plafond, j’aimerais mieux le voir signer Danault et laisser partir Armia et Tatar. En d’autre mot, j’aime mieux que le CH se retrouve avec un surplus de centre qui joue au aile qu’ un surplus d ‘ailier qui doivent jouer au centre.

    Parce que disons qu’on se retrouve avec KK, Suzuki, Evan et Peohling comme ligne de centre l’année prochaine , on fait quoi si un des 4 se blesse ou qu’un des 4 n’est pas capable de remplir son rôle ? On signe un centre en fin de carrière comme Staal? On met un ailier (byron ou Drouin ) au centre ?

  143. Bon, bon, bon! KK, Suzuki et Poehling ont tous joué à l’aile précédemment. Je ne sais pas pour Evans. Peu importe. La position d’ailier est la plus simple à jouer et la moins demandante en terme de responsabilités et de positionnement. Un centre qui accepte ce rôle peut facilement le remplir.

  144. @ JohnPaterson

    Tu as raison et je prends Domi comme exemple. Tortorella a décidé de faire rejouer Domi au centre et il est beaucoup plus efficace, plus impliqué parce qu’il bouge plus soit en ayant la rondelle et en étant en support.

    À l’aile, avec Columbus, il n’a pas l’instinct d’un ailier à suivre son corridor et Tortorella semble avoir compris que Domi en donne beaucoup plus au centre parce qu’il est beaucoup plus impliqué.

    Un autre centre élite qui est aussi à l’aise au centre qu’à l’aile est Barkov. Il porte les Panthers sur ses épaules.

  145. La clé ici est un centre qui joue à l’aile et accepte ce rôle. Si un centre est muté à l’aile et voit ça comme une rétrogradation et boude, c’est sûr que ça ne fonctionnera pas.

  146. Si Mark Streit a joué à l’aile avec une certaine efficacité, tout le monde peut jouer à l’aile.

    Hé! Il y a même des moments les saisons dernières où j’aurais fait jouer Price à l’aile plutôt que devant le but.

  147. J’ai regardé un autre match du Rocket hier soir. C’est plaisant de les regarder car c’est une équipe qui travaille fort à chaque match et qui compte sur de véritables espoirs pour le grand club. Un de ces espoirs qui passe un peu sous le radar, probablement à cause de son âge et du fait qu’il n’a jamais été repêché, est Otto Leskinen. Il vient d’avoir 24 ans et à 5’11 et 187 lbs, il n’est pas le plus gros, mais il l’est quand même plus que Victor Mete. Il montre une belle mobilité, un jeu stable, et un apport dans les deux sens du jeu. Ses 14 points représentent le plus haut total pour un défenseur dans la AHL cette saison sur un pied d’égalité avec deux autres défenseurs beaucoup plus vieux que lui. Il y a aussi Josh Brook qui est en forte progression cette année des deux côté du jeu, ses 12 points en 20 matchs lui en donneraient 50 sur une saison de 82 matchs. Ce n’est pas rien pour un défenseur de seulement 21 ans. Brook, qui avait été très décevant à sa première année professionnel, est de retour au statut de prospect de qualité. Il vient renforcer un pool de jeunes défenseurs déjà très prometteur, tout en montrant que la progression des espoirs n’est pas toujours linéaire.

    Darren Dregger, un journaliste de TSN a déclaré cette semaine que Marc Bergevin devrait être considéré comme DG de l’année à cause de sa gestion du grand club, signatures, échanges, etc.. Cependant, pour moi ce qui m’impressionne le plus c’est qu’il a finalement réussi à mettre sur pied un programme de développement de haute qualité à tous les niveau, qui commence par le recrutement amateur, d’où ma déception de l’avoir vu donner deux choix cette semaine pour un vétéran de location. Pour la première fois depuis le milieu les années 80, on a l’impression que l’organisation a une base solide qui peut repêcher et développer du talent. Joel Bouchard est un excellent entraîneur et enseignant, mais il faut avouer que contrairement à son prédécesseur, on lui fournit des joueurs qui ont un réel potentiel. Aussi, la profondeur du pipeline du club permet à L’organisation de ne pas précipiter la montée des jeunes avec le grand club. Il y a quelques années, Caufield aurait été amené à Montréal directement. Maintenant, le club a le luxe de l’envoyer à Laval faire ses classes et prouver qu’il est prêt pour le plus haut niveau.

  148. J’adore écouter Joel Bouchard en conférence de presse. Il en a lâché une intéressante hier en commentant la mise sous contrat LNH pour un an du surprenant défenseur Corey Schuneman. Il a déclaré et je cite: ” La ligue nationale est pas juste faite de choix de 1e ronde, t’as plus de chances de faire la ligue nationale si t’es pas repêché que si t’es repêché de la ronde #3 à la ronde #7″. Ça vaut la peine de l’écouter.

    https://www.youtube.com/watch?v=4xmtsChBRxk&t=1057s

  149. Pour revenir sur les centres qui peuvent jouer à l’aile, Bouchard touche à ce sujet à la fin de son point de presse. Il déclare que la plupart de ses avants peuvent jouer au centre et à l’aile, et spécifie que si un avant pense ne jouer qu’au centre, il est mieux d’être très bon. Alors si la plupart des avants du Rocket peuvent jouer au centre et à l’aile, je pense bien que des surdoués comme Suzuki et KK le peuvent, et Poehling et Vejdemo sont déjà parmi les joueurs polyvalents dont Bouchard parle, et Evans a joué pour lui lors des deux dernières saisons. On en revient à un élément fondamental, le seul joueur inamovible au centre actuellement est Danault, car il est trop essentiel à cette position car il est le plus mature de tous et le plus complet. Tout ça pour dire que Bouchard et Ducharme pourront très bien gérer le développement de ces jeunes avant en faisant en sorte qu’ils puissent jouer au centre ou à l’ail selon les besoins à un moment donné durant la saison. Ça fait partie du programme de développement du club, même s’il est clair que KK et Suzuki sont les deux jeunes avants que l’organisation voit au centre à moyen terme, mais pour le moment, Danault demeure un tampon essentiel.

  150. Selon les propos de Bouchard rapportés par opeth à 14h48, ce n’est donc pas si grave de donner un choix de 3e ronde et un choix de 5e ronde pour un joueur de location, surtout lorsque tu en as deux autres de chaque niveau encore en réserve.
    On invite davantage de joueurs non repêchés qui auront plus de chances de faire la ligue nationale, pour reprendre les mots de Bouchard.

  151. Notre ami St-henri maîtrise l’art du sophisme. Premièrement le pool de joueurs non repêchés est de loin plus imposant que le pool de joueurs repêchés, et cette donnée relevée par Bouchard inclut le résultat global pour toutes les équipes de la ligue. J’aime penser qu’une organisation riche comme celle du CH vise à atteindre des résultats supérieurs à ceux de l’ensemble de la ligue. De plus, je pense qu’il y a bien plus de chance de frapper un joueur d’impact en 3e ronde que dans tout ce qui suit et tout ce qui n’est pas repêché.

  152. Maîtriser l’art du sophisme est la principale qualité pour participer à un blogue.
    Il y a du sophisme dans la très grande majorité des interventions sur un blogue.
    Personne n’en est exempt, pas même vous, opeth!

  153. Je ne sais pas si vous avez suivi le dossier des Canucks.

    Il y a maintenant 16 joueurs qui sont positifs (16!!!) et au minimum 3 entraineurs.

    Certains de ces joueurs sont mal en point car on raconte (sans les nommer, éthique oblige) qu’ils nécessitent des traitements médicaux.

    Les implications sont énormes. L’équipe devra être à l’arrêt pour un bon bout de temps… et sans savoir qui sont ces joueurs affectés, ca me surprendrait qu’ils soient en grande forme pour la reprise des activités.

    On racontait que les Canucks s’apprêtaient à être vendeurs à l’approche de la date limite des transactions pour accélérer leur reconstruction… Même ca risque d’être compliqué maintenant.

    Quand même fou cette histoire.

    Ils ont tous testé postitif au variant Brésilien, qui est non seulement plus contagieux mais aussi maintenant reconnu pour infecter des gens qui avaient déjà eu la covid. Certains chercheurs ont suggéré que les vaccins ne conféreraient qu’une protection partielle contre ce variant.

  154. J’ai bien aimé ton commentaire ci-dessus Opeth “… qu’ils puissent jouer au centre ou à l’ail selon les besoins …” car j’adore les ailes à l’ail 😉

  155. Peut être que KK pourrait arrêter de laisser son homme seul à 3 pieds du gardien pour donner une chance à Price… je dis ça de même.

    Dadonov et Anisinov l’en remercient!

  156. Oui oui KK est vraiment responsable de la défaite…. sûrement pas Price, Petry, Suzuki( il jouait ce soir???) , Weber. Ben non allons blâmons le kid qui est le seul ce soir à avoir distribué des passes savantes et d’avoir remporté la majorité des mises aux jeux.

  157. Désolé. On a revu le Price qui a coûté les postes de Julien, Muller et Waite. Il n’a simplement pas été à la hauteur. Oui il y a eu des erreurs devant lui sur certains buts, mais un gardien élite est supposé réparer des erreurs avec de gros arrêts. On a revu le Price désintéressé, nonchalant et peu concentré du début de saison. Bergevin va-t-il devoir congédier trois autres coachs pour ravoir une dizaine de matchs potables de la part de son gros paresseux de goaleur? Je suis tellement tanné de ce gars-là.

  158. Il n’est pas l’unique responsable bien sûr. Faut pas être réducteur non plus. Ottawa a eu 2 gars les pieds plantés devant Price toute la game pis il y en avait qu’un seul de couvert. Le CH ne s’est jamais ajusté.

    Ça a tombé comme ça, que dans le cas de KK ça a donné deux buts. Mais je ne peux pas croire que les coachs n’ont rien dit ou fait.

    Moi je ne suis pas fan de mettre un attaquant à la pointe en avantage numérique. Une fois je pense qu’ils mettent Tatar? Ça donne un but. Puis ils mettent Drouin… ca à passé bien proche d’en donner un autre. Ces gars là ne savent pas jouer en défense.

    Enfin Mete sur le côté droit, c’est laborieux pour lui étant donné qu’il est gaucher. Il doit tourner le dos pour ramasser les rondelles le long des rampes et se retrouve du revers pour la renvoyer. C’est plate mais chaque fois que ça arrive, soit le CH perd possession ou encore perd une occasion de completer un jeu à degré de difficulté plus élevé qu’un droitier naturel pourrait completer. À la fin de la game, ça doit s’accumuler pour un bon 2-3 min de possession donné à l’autre équipe et 2-3 tirs de moins pour le CH.

  159. Évidemment tous ont le droit à leurs opinions JohnPaterson, mais désolé blâmer KK ce soir moi j’embarque pas.

  160. Ça blâme Petry un peu partout après ce match. Il est vrai que ce fut pénible pour lui ce soir, mais où serait le club sans lui cette saison? Il aurait eu besoin que le gros gars derrière lui, celui qui gagne deux fois son salaire, rachète une couple de ses erreurs, mais non, il a été faible à la place.

  161. Tanné de Price aussi, il doit mieux faire. (Ainsi que l’équipe devant lui).

    Tanné de voir aussi sa photo sur ce blogue 😥

  162. Je crois que Suzuki est celui qui devrait être menacé par l’entrée en scène de Staal.
    Il tourne en rond depuis plusieurs match.

  163. Le 4 avril 2021 à 9 h 24 min, sicnarfc a dit :

    Je crois que Suzuki est celui qui devrait être menacé par l’entrée en scène de Staal.
    Il tourne en rond depuis plusieurs match.
    =====================================
    Je suis un grand amateur de ce jeune joueur et je n’ai pas vu le match d’hier soir. Si c’est ce qu’il faut pour le secouer un peu, pourquoi pas?

  164. Je vais changer la photo de Price le jour où il ne sera plus celui sur qui tout est basé dans cette organisation. Donc, aussi bien dire le jour où il sera échangé ou qu’il prendra sa retraite prématurée, enterré sous ses millions.

  165. C’est pas des farces, j’ai souvent plus de plaisir à regarder Laval jouer que Montréal, car Laval se présente à chaque match, et ce, du premier au dernier. Vous me direz que le contexte est différent et le calibre de jeu inférieur. C’est vrai, mais au hockey il n’y a rien de pire qu’un club où tous ne tirent pas dans le même sens.

  166. @Kataway

    Moi je trouve que Suzuki a bien joué. Il termine sa soirée de travail avec 2 passes… et ce ne sont pas des passes par accident. C’est sont des “vraies” passes car c’est lui qui a créé les jeux.

    Il a décoché 2 tirs au but et gagné 72% de ses mises en jeu. Il n’a pas été sur la glace pour un seul but contre (si je ne m’abuse). Selon NHL.com, il a donné 5 mises en échec, ce qui en fait le meneur chez le CH à égalité avec Toffoli qui porte bien son surnom (“top net”).

    Surtout, il fait toutes les petites choses bien; anticipation, prises de décision, etc.

    Hier soir (je dirais pas seulement hier mais à chaque match) à plusieurs reprises, on l’a vu se sacrifier littéralement alors qu’il savait qu’il allait se faire frapper mais qu’il voulait compléter un jeu important. Je le souligne car à une occasion hier il a eu de la peine à se relever et est resté immobile un bon 2-3 secondes (comme une statue!) alors que le jeu continuait à se dérouler autour de lui.

  167. La bonne chose à faire serait Price a failli à la tâche samedi, Allen sera devant le filet lundi, mais nous savons tous que ce sera plutôt “donnons à Carey la chance de se reprendre lundi”, car il est le messie qui seul peut nous amener à la terre promise . Voilà en passant la mentalité qui empêche le CH de progresser depuis 15 ans. Je pense de plus en plus à mettre mon attachement pour le CH sur pause jusqu’au départ de l’élu.Voilà une autre chose qui n’arrivera pas…. baptême :))

  168. Comme je suis sur NHL.com et visionne les statistiques du match d’hier, je vois que KK termine sa soirée avec -3

    Or, il une passe sur le but de Anderson (son premier) et était sur la glace pour le but des Sens en désavantage numérique (qui ne compte peut-être pas dans les +/-).

    Cela qui signifie qu’il était sur la glace pour 4 et possiblement 5 buts contre.

  169. @ opeth

    Une chance que tu n’es pas partisan de Columbus. S’il y a un club, ou tous les joueurs tirent dans une direction opposée, c’est bien les Blue Jackets.

    Roslovic, 6 buts 16 passes en 31 matchs, joue sur le banc parce que Tortorella dit que ce joueur peut en donner plus.

    Laine en arrache de plus en plus et semble insatisfait à Columbus. Seul Bjorkstrand offre un rendement à la hauteur de son talent, Domi joue bien, Atkinson aussi.

    Pourtant, ils ont souvent plus de tir que le club adverse mais les gardiens semblent se donner le mot pour faire de gros arrêts contre eux, ce que les gardiens des BJ ne font pas.

    Les joueurs semblent de plus en plus indifférents envers la méthode de Tortorella.

  170. Quand le CH perd, c’est que Price donne des mauvais buts, quand le CH gagne, c’est que les avants ont joué avec cohésion, les défenseurs ont joué un match colossal.

    Price, probablement que certains diront match facile presque pas de tir sur lui.

  171. J’en ai parlé il y a un mois environ, mais il semble de plus en plus clair que le CH a raté son coup avec un autre Québécois au repêchage. Il s’agit du défenseur Samuel Bolduc. Celui-ci a été repêché par les Islanders au rang #57 en 2019. Le CH aurait pu le choisir au rang #50, mais il a préféré échanger ce choix pour les choix #64 et #126, ce qui leur a donné Norlinder et Leguerrier. Leguerrier ne signera même pas avec Montréal, alors que Norlinder demeure un point d’interrogation et en était à sa deuxième année d’éligibilité en 2019.

    Donc, Bolduc est huit mois plus jeune que Norlinder, il failli faire le grand club au camp d’entraînement cet année, et il est le meilleur compteur de Bridgeport dans la AHL. Bridgeport est le pire club de la AHL actuellement, mais malgré cela, Bolduc a huit points en 13 matchs et un différentiel neutre de 0. Il est a un différentiel de 0 sur une équipe qui montre un différentiel global de -21 et il a huit points, pour un défenseur, sur une équipe qui n’a compté que 27 buts. Imaginez quelle serait sa fiche avec le Rocket. Tout ça pour une défenseur de 6’04 et 215 lbs qui a une bonne mobilité. Norlinder est mieux d’être très bon.

    Personne n’en parle actuellement car Bolduc passe encore sous le radar, et que Norlinder a reçu beaucoup d’éloges pour son style flamboyant, mais à ce stade-ci, Bolbuc est une valeur sûre pour faire la LNH, peut-être même une future vedette, un genre de Shea Weber, alors que Norlinder en arrache un peu en première division suédoise. Le plus désolant, c’est que Bolduc ne sort pas de nulle part. Il était bien coté en 2019. Il jouait pour l’Armada de Blainville-Boisbriand, le club fondé par Joel Bouchard. Montréal le connaissait donc très bien, mais il semble que Christer Rockstrom, le recruteur suédois du CH a encore eu préséance sur Serge Boisvert et Donald Audette, les deux recruteurs du Québec qui ne semblent avoir aucune influence sur Timmins. Cette histoire ressemble à celle de du choix de Vejdemo au lieu de Nicolas Roy en 2015, mais en pire.

  172. @JohnPatterson…je n’ai pas vu le match d’hier soir mais je suis allé voir les faits saillants sur YT et j’ai lu ensuite quelques articles ici et là. Je suis bien d’accord avec vous. Ses passes sur les buts comptés étaient excellentes. Je lisais aussi qu’il avait eu une excellente performance sur les mises au jeu. Bref, je me suis fié au commentaire précédent le mien pour émettre cette opinion…je vais analyser moi-même la prochaine fois car, vous avez raison, il est loin d’avoir été le pire soldat de la soirée. Il semble que toute l’équipe ait été amorphe. Je ne peux effacer mon plus récent commentaire…sinon, je le ferais volontiers.

  173. Petry décide d’aller derrière le filet au lieu de surveiller son gars devant le filet. Il redonne par la suite la rondelle devant le filet . KK sur la glace en même temps résultat-2. KK donne à 3 joueurs la rondelle sur la pallette seul devant le filet seulement 1 marque résultat +1. Les + et- une stats qui est de moins en moins suivie et révélatrice du travail d’un joueur. Je préfère regarder un match que des statistiques, seulement mon opinion cependant.

  174. Les +/- hier ne veulent rien dire pour le CH car leur gardien n’a rien arrêté, ou presque, de significatif. Il y a des limites à ignorer l’éléphant dans la pièce. Le CH avait un mauvais match dans le système hier, personne ne peut nier ça, mais si son gardien est juste bon, pas très bon, pas excellent, pas surhumain, juste bon, le CH récolte au moins un point et peut-être deux. Misère! Price s’est fait battre par Anton Forsberg, un gardien réclamé trois fois au ballottage cette année.

  175. @JohnPatterson…je suis d’accord avec vous aussi concernant toutes les petites choses que fait Suzuki et qui semblent ne pas être soulignées ou vues par l’ensemble des gens. Je le trouve tellement intelligent dans sa façon de jouer, d’être au bon endroit au bon moment, de faire une passe directement sur la palette du joueur mieux positionné que lui, etc…Il n’est peut-être pas aussi rapide que certains le voudraient mais je pense qu’il réussit là où d’autres joueurs plus rapides échoueraient.

  176. @Kataway,
    Pas certain que vous avez bien compris les commentaires de JohnPaterson, il semble blâmer KK plus que le contraire .

  177. Permier but = Tkachuk powerplay les 2 pieds plantés devant Price. Devant Price comme à qques centimètres de Price.

    Deuxième but = 2 contre un. Gallagher pédale comme un malade pour récupérer la crampe au cerveau de Tatar qui jouait à la pointe (je ne lui jète pas le blâme) mais il arrive une fraction de seconde trop tard pour récupérer le retour.

    Troisième but = En premier lieu, c’est un tir de la ligne bleue que Price peut difficilement appercevoir… Il y a trois joueurs plantés directement devant lui (Petry et 2 Sens). Dadonov réussit à mettre sa palette et dévier le lancer et ce à peine 2 pieds devant Price. En passant, très bon jeu du joueur des Sénateur qui est patient et patine à reculons pour choisir cet angle de tir.

    Quatrième but = KK a l’air d’un chevreuil égaré sur toute la séquence qui est pourtant anodine. Ses oreilles bougent plus que ses pieds alors qu’il semble écouter la direction du vent. Le jeu se déroule derrière le filet et le troisième joueur est oublié seul devant Price. Bing bang boum.

    Cinquième but = Quel but de marde! Petry gaffe à 2 mètres de son filet. Le premier joueur en poursuite harponne la rondelle. Malchance, la rondelle revient vers le troisième attaquant des Sens qui donne un coup de golf complètement raté sur la rondelle (alors que KK patinait dans le coin opposé). Formenton était le

  178. Formenton termine sa course erratique les 2 pieds dans le cercle du gardien parmi tout ce cafouilli et la rondelle dévie sur lui. C’est vraiment un but de marde à cause que tout rate et tout se produit au ralenti. Mais la rondelle dévie sur Formenton encore une fois tout juste devant Price.

    Oui, Price parait mal. Les buts semblent de mauvais buts pour l’équipe dans son ensemble. Mais il y en a pas un que l’on peut dire que c’est de la faute de Price.

  179. @mikel

    De grâce, s’il y en a un qui reçoit des éloges, souvent imméritées lorsqu’il gagne, et qui est défendu et protégé à outrance lorsqu’il perd, c’est bien Price. Vous trouverez probablement la comparaison surprenante, mais Price me fait penser aux grandes banques américaines et à GM en 2008, lorsqu’elles ont été sauvée de la faillite par le gouvernement américain qui les a renflouées financièrement par un apport massif de capital. On disait alors “too big to fail”, trop grosses pour faire faillite. Et bien l’attitude de la direction du CH envers Price, c’est un peu ça. On a trop investi en lui pour le voir faillir à la tâche. Cela a forcé le congédiement de trois entraîneurs, pas grave, tenter de renflouer Titanic Price était plus important. Cette situation est tellement vraie que ça se reflète dans les commentaires sur Price dans les médias. Avec son contrat c’est comme si tout le monde savait que ce gars-là doit se ressaisir. On le défend, on le protège, et on espère en se croisant les doigts.

  180. Dans un autre ordre d’idées, je suis curieux de voir ce qu’il adviendra de ce marriage Price – Burke.

    Je ne sais pas si vous connaissez la philosophie de Burke mais il demande à ses gardiens de rester debout le plus longtemps possible et de demeurer un petit peu plus profondément dans leur demi-cercle qu’à l’habituel.

    Pour moi, ca va à l’encontre de tout ce que j’ai appris au hockey. Sortir de son demi-cercle permet de couvrir plus d’angles. Aussi, la mode était de s’accroupir préemptivement (est-ce un mot ca?) en position VH on VH-inversé lorque le jeu se développait sur les côtés et derrière le filet. Du genre s’accroupir pour “couvrir le plus d’espace possible dans son filet et du coup bloquer les lignes de passes”.

    Donc à priori, j’écarquille des yeux lorque Bergevin embauche Burke.

    Si on pense à Price en particulier, ca sera nouveau pour lui. On ne lui a jamais demandé de se fier à ses réflexes un petit peu plus en jouant debout et profondément. On lui a toujours demandé le contraire i.e. de jouer les pourcentages en adoptant les positions qui bloquent le plus de filet possible et se fier à sa technique.

    Je suis curieux de voir cette histoire se développer.

  181. Permier but = Jeu prévisible de Tkachuk, plusieurs joueurs tentent ce jeu en AN (Perry pour le CH). Un gardien concentré et proactif avec de l’anticipation aurait arrêté cela facilement, mais Price a été passif sur ce jeu et a laissé Tkachuk le battre sans réagir de manière significative.

    Deuxième but = Retour de lancer sur un tir faible qu’un bon gardien ne doit pas donner. Il aurait facilement pu gober la rondelle avec sa mitaine.

    Troisième but = Si Price est proactif sur ce jeu, il avance plus et se déplace un peu vers sa gauche et bloque la déviation. Il a plutôt été nonchalant et s’est contenté d’y aller avec son gant et donc la déviation l’a battu. Il devait être conscient de la menace de déviation. But de passivité, pas assez agressif et proactif.

    Quatrième but = Pas faible sur ce but, mais le rondelle le traverse. Pas de sa faute, mais pas de gros arrêt non plus.

    Cinquième but = Encore une fois, erreur devant lui, c’est clair, mais il n’est pas proactif du tout. Il est passif s’en remettant à son papillon et aux probabilités que le rondelle le frappe.

    Il a eu de la difficulté à réagir toute la soirée car il est retombé en mode nonchalant. Comme avant le congédiement de Julien. Lors de ses bons matchs après les congédiements, il était beaucoup plus proactif dans ses déplacements et beaucoup plus concentré en suivi de rondelle. Hier il était revenu à son style paresseux où il tombe en papillon et espère que la rondelle va le frapper. Il ne peut pas se permettre ça. Il doit être agressif et réactif, et pour ça il doit être totalement concentré pour 60 minutes. Ce n’était clairement pas le cas hier. S’il l’avait été il aurait donné au moins deux buts de moins, peut-être trois, et le CH aurait récolté au moins un point, peut-être deux. Je me répète, Price a exigé un contrat de fou pour prolonger à Montréal, il a donc des responsabilités très élevées. Il ne peut pas être jugé comme n’importe quel joueur.

  182. @Stephane…relisez ce commentaire.

    Le 4 avril 2021 à 11 h 23 min, JohnPaterson a dit :
    ================
    Il parle bien de Suzuki et non de KK.

  183. @Opeth
    Alors on a une différence d’opinion irréconciliable.

    Je ne peux pas blâmer un gardien sur:
    1) un lancer dévié (surtout dans les derniers mètres)
    2) un joueur laisser seul dans l’enclave
    3) un lancer voilé

    Bien assis dans notre sofa, avec la caméra si éloignée de la glace, on néglige le fait qu’un tir de poignet bien moyen de la LNH fait 22 mètres par seconde, donc 2 mètres en 0.1 seconde!

  184. @JohnPaterson

    Vous ne pouvez pas donner de passe-droits systématiques comme ça au gardien le mieux payé de la ligue. Price est tenu à un standard élevé qu’il s’est lui-même donné en exigeant le contrat qu’on lui a consenti. Il doit vivre avec. Les bons gardiens bloquent des tirs voilés et déviés et des tirs de l’enclave. Hier, la question n’est pas de dire que Price aurait dû arrêter les cinq buts qu’il a concédés, mais s’il a un bon match où il est concentré et proactif dans son jeu, il en arrête au moins deux des cinq, peut-être trois, et le club va au moins chercher un point, peut-être deux. Nier ça, selon moi, c’est lui chercher des excuses de manière systématique. Ce n’est pas possible. Il doit prendre ses responsabilités. Encore une fois, Price ne peut pas être jugé comme un gardien ramassé au ballottage, au contraire. Il est supposé être la pierre angulaire de son équipe. Il en a le statut, le salaire et la responsabilité.

  185. Inquiétant de voir Molson aussi déconnecté. Il ne connaît rien au hockey ou quoi? La pensée magique n’a jamais été une façon de gérer une entreprise, peu importe la nature de celle-ci. C’est inquiétant car si tu penses que tu es aspirant légitime à la coupe, alors que tu ne l’es clairement pas, tu peux prendre de très mauvaises décisions. Il fait des relations publiques ou il se croit vraiment?

    https://www.tvasports.ca/2021/04/03/geoff-molson-croit-aux-chances-du-tricolore

  186. Je regardais le dernier “power ranking” des équipes de la LNH sur le site The Athletic et ils ont Montréal au 14e rang, donc, un club qui doit se battre pour faire les séries. Je ne peux pas croire que la haute gomme du CH se pense être des aspirants légitimes. Il faudrait tout un concours de circonstances favorables juste pour se rendre en final de conférence, et avant de penser à ça, il faut faire les séries.

  187. C’est sûr que ça peut relever de la pensée magique de penser que le Canadien peut gagner la coupe Stanley…cette année. Pourtant…j’ai en souvenir 1986. Personne ne croyait en cette possibilité…moi inclus. Et puis il s’est passé un petit quelque chose qui a changé la donne. C’est quand Calgary a éliminé les Oilers. Tout-à-coup nous avons été plusieurs à penser que la porte venait de s’ouvrir pour le CH…et c’est ce qui s’est passé quand le Canadien a gagné la coupe contre les Flames en finale. Ces derniers se sont repris en ’89 en remportant à leur tour sur le Canadien en finale.

    Référence 1986: https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9ries_%C3%A9liminatoires_de_la_Coupe_Stanley_1986

    Référence 1989: https://fr.wikipedia.org/wiki/S%C3%A9ries_%C3%A9liminatoires_de_la_Coupe_Stanley_1989

  188. Tout est possible, bien sûr, gagné le gros lot du 6/49 aussi si on a un billet. Je caricature, mais ce que je tente d’exprimer c’est que le CH ne peut pas gérer son club cette année en pensant être un aspirant légitime, et en 86 ce sont des jeunes comme Roy et Lemieux qui avaient fait la différence. En 93, le joueur le plus vieux était Guy Carbonneau à 32 ans, Denis Savard à 31 ans, puis Brian Bellows à 28 ans. Les joueurs clés avaient 26 ans ou moins. C’est pour ça que je ne crois pas au plan basé sur Weber et Price. La défense du CH en 93 c’était Desjardins (23 ans), Mathieu Schneider (23 ans), Pstrice Brisebois (21 ans), Kevin Haller (21 ans), JJ Daignault (26 ans), Lyle Odelein (24 ans). Il est clair que le CH doit passer à l’ère post-Weber.

  189. Si Price est le “Titanic”, Drouin est la chaloupe (… mais pas celle de sauvetage)!

  190. Je suis tombé sur un extrait sur DLC qui résume assez bien mon petit débat sur Price avec JohnPaterson. Dans ce que cite M-A Godin, Je suis Sean Burke, et JohnPaterson est Stéphane Waite. Voici l’extrait:

    Marc-Antoine Godin était de passage au 98,5 Sports hier et a noté quelques différences dans les styles de Stéphane Waite et Sean Burke :

    WAITE : « Je sais que Waite associait le grand nombre de buts accordés par Carey Price aux nombreuses erreurs des joueurs devant lui. »

    BURKE : « Burke, cependant, a une autre optique : peu importe ce qui se passe devant toi, on ne pourra dire, sur aucun but, que le gardien n’a eu aucune chance. Burke veut que le gardien soit placé afin d’avoir les meilleures chances possibles de faire l’arrêt. Ça augmente les responsabilités d’un gardien. »

    Être bien placé c’est ce que j’appelle être proactif. En d’autres mots, mieux anticiper ce qui s’en vient, et réagir plus tôt, pour être le mieux placé possible, plutôt que de se fier au style papillon et aux probabilités statistiques que la rondelle frappe le gardien.

    https://www.danslescoulisses.com/fr/sean-burke-ne-veut-pas-justifier-les-performances-de-carey-price/

  191. Euh non. Je ne suis pas Waite et je ne tiens pas ces propos.

    J’attribuerai les erreurs et les responsabilités aux joueurs qui font des erreurs. Point. Que ce soit les gardiens ou les patineurs. Hier, c’était les patineurs.

    Et parfois, il n’y a pas besoin d’avoir un coupable car l’autre équipe a le droit de faire un jeu parfait.

  192. Je crois que les directions professionnelles de tout sports confondus, étant donné que le côté financier est primordial, engagent des personnes compétentes et surtout consciencieuses qui n’ont pas une vision obtus mais basée sur des faits réels, vérifiés en statistique et n’ont pas en mettant la faute sur les autres.

    Autrement dit, si la direction pensait que Waite mettait la faute sur les autres joueurs de l’équipe, depuis environ 10 ans, alors congédiez-là cette direction et remplacez-là par une direction professionnelle et compétente.

  193. “Vous ne pouvez pas donner de passe-droits systématiques comme ça au gardien le mieux payé de la ligue.”

    Je ne donne pas des passe-droits systématiques. Je suis quand même capable de discernement.

    Hier, on ne peut nier les erreurs des joueurs devant lui. Opeth, donnez-vous un passe-droit à ces joueurs? Quant à Price, son positionnement était convenable à mon avis.

    “Les bons gardiens bloquent des tirs voilés et déviés et des tirs de l’enclave.”

    Price en arrête. Il ne faut pas confondre avec

    “Hier, la question n’est pas de dire que Price aurait dû arrêter les cinq buts qu’il a concédés, mais s’il a un bon match où il est concentré et proactif dans son jeu, il en arrête au moins deux des cinq,”

    Et si il en avait déjà arrêté deux des sept? ou trois des huit?

    “Burke, cependant, a une autre optique : peu importe ce qui se passe devant toi, on ne pourra dire, sur aucun but, que le gardien n’a eu aucune chance. Burke veut que le gardien soit placé afin d’avoir les meilleures chances possibles de faire l’arrêt.”

    N’essayez pas de mettre Burke en opposition en dénaturant ses propos. (De toute facon, ce ne sont pas les propos de Burke.. ce sont les propos de MarcAntoine Godin au 98.5 qui donnait son interprétation toute personnelle des styles de Waite et Burke).

    Hier, comme le dit Burke, Price a eu une chance sur chaque but. Price était bien placé pour avoir les meilleures chances possibles. Chances n’égale pas Réussites. Sinon, faut être capable de dire ce que Price a fait de mal concrètement sur un but précis. Moi je ne vois pas d’erreur flagrante.

    Comme je le dis plus haut. Position irréconciliable. Le jour où Price sera faible, n’ayez crainte, je serai capable de l’affirmer.

  194. Fin de cette discussion en ce qui me concerne. Je ne vous convaincrai pas, et l’inverse est aussi vrai.

  195. Autre victoire du Rocket, trois points pour Harvey-Pinard et deux pour Poehling. RHP a du Gallagher dans le nez avec peut-être plus de finesse. Pour moi il est une réelle surprise. Je ne le pensais pas si bon et je ne pensais pas qu’il pourrait produire à un tel rythme dès sa première année pro. Pour ce qui est de Poehling, on voulait qu’il domine la AHL avant de recevoir une promotion, et bien, il s’approche de cela actuellement. Dominant me semble un peu trop fort pour décrire son jeu, il n’a pas le haut niveau d’habileté qui va généralement avec cet adjectif, mais il a le physique, il a amélioré son patin et il travaille très fort cette année, à chaque présence. Il a accepté la méthode Bouchard et ça paie. De plus, ce n’est pas juste une question de production offensive, il est aussi solide en défensive, même chose pour RHP. Brook et Teasdale sont aussi des prospects sérieux, de même que Ylonen, sans oublier Primeau. C’est vraiment agréable de regarder ce club jouer car contrairement au CH, ils ont la pédale au plancher à chaque match. Si on ajoute Caufield, Guhle, Struble, Harris, Tuch, Mysak et Norlinder, ça commence à faire un pool de prospects impressionnant. Et je ne compte même pas les surprises possibles dans tout le reste, comme les Fleury, Leskinen, Vejdemo, Fairbrother, Farrell, Hillis, McNiven et Jacob Olofsson qui ont aussi un certain potentiel.

  196. Assez spécial ce qui se passe à Vancouver. Je ne sais pas si les conspirationnistes de tout acabit vont finir par comprendre que ce virus est à considérer vraiment avec les plus grands soins. On ne parle pas de vieillards en CHSLD ici mais d’individus top shape qui sont malades selon ce que j’ai entendu aux nouvelles…vomissements et tout et tout. Bref, ce n’est pas rose. Je me demande encore comment la ligue va se sortir de ce bourbier. En espérant que les joueurs n’en conservent pas de séquelles…car, c’est, je crois la crainte que tous auront à l’avenir. Surtout que les médecins le claironnent sur tous les toits. Personne ne se serait attendu à une telle éclosion chez des sportifs de haut niveau.

  197. Pour ceux qui sont tannés de voir la photo de Price en haut de ce forum…pourquoi ne pas y afficher le chandail bleu du Canadien? Une suggestion comme ça…

  198. Je repensais à la photo du haut et les journalistes appellent souvent le Canadien “Le Bleu-Blanc-Rouge”. Pourquoi ne pas mettre les les trois chandails dans cet ordre de gauche à droite? Aucun visage, juste les chandails.

  199. Devons-nous blâmer Price pour la défaite lors du dernier match contre Ottawa ?

    Lorsque Price est en confiance et joue bien, il se permet d’intimider ses adversaires en mettant un peu de moutarde quand il fait un arrêt; il contrôle facilement ses rebonds et la rondelle derrière son filet. Il n’hésite pas à donner des coups de bâton à des brutes idiotes plantées devant lui; il parle à ses défenseurs et leur donne un petit coup de bâton sur la culotte pour les encourager.

    Était-ce le Carey Price auquel nous avons eu droit samedi soir?

    Pour ma part, dès le premier but, alors que son déplacement était lent, sans impulsion, sa jambière droite demeurant trop haute (la rondelle a glissé sous cette jambière), j’ai tout de suite reconnu « Scary » Price et me suis dit que je n’allais pas me faire ch… en regardant ce qui devait nécessairement être un match pourri.

  200. Dernier mot sur Price.

    Tout le monde le sait, même si beaucoup l’oublient, les développements et les transformations psychologiques ne suivent pas pas la même progression linéaire chez tous les individus. Par exemple, certains acquièrent une maturité assez rapidement, comme Gainey ou les frères Richard, d’autres comme les frères Kostitsyne, ne le deviennent jamais vraiment (pour toutes sortes de raisons).

    Il en va de même pour le désir de vaincre, le plaisir renouvelé ou non de jouer au hockey à chaque match, l’intensité déployé, la concentration soutenue à chaque présence, etc. — ce que les entraîneurs nomment comme étant « la constance ».

    Or, ce que tout le monde reproche à Price depuis le début de sa carrière, c’est son manque de constance — ce qui le fait paraître, et être, nonchalant par moment. Par exemple, alors que samedi dernier il voit très bien que les joueurs devant lui jouent mal, très mal même, il est celui qui aurait dû inverser le cours des choses en ajoutant un peu de moutarde lors de quelques-uns de ses arrêts en début de première période. En devenant intimidant. En montrant à ses coéquipiers son désir de vaincre, son appui, son intensité, son plaisir d’être avec eux et de jouer au hockey.

    En lieu et place, on a eu droit au gars qui, payé comme le premier violon de l’orchestre, joue comme le troisième violon. Le gars qui se contente de suivre le rythme, les tonalités, les couleurs de l’ensemble de l’orchestre.

    Bref, avec le Price des dernières années, on a eu droit trop souvent au Prince Harry plutôt qu’à César — même s’il est payé comme Crésus.

  201. Je partage les commentaires de JohnPaterson au sujet de Price. Ce sont des propos plus nuancés et moins excessifs du genre:

    «Price s’est fait battre par Anton Forsberg, un gardien réclamé trois fois au ballottage cette année.»

    Un gardien ne se fait pas battre par un autre gardien. Il me semble que c’est élémentaire.

    Ou encore:

    «Price a l’air d’un mauvais gardien de la ligue américaine ce soir. Terrible.»

    Un genre de commentaire qui enlève toute crédibilité à son auteur.

    Price en mérite des critiques et il arrive trop souvent qu’il n’est pas à la hauteur de son statut. Mais le traîner dans la boue n’est pas digne d’un commentateur sérieux.
    J’ai mentionné plus haut que le but, et le plaisir, d’un blogue, selon moi, est d’échanger des opinions, des points de vue. Il n’est pas nécessaire d’arriver à un consensus, de convaincre l’autre ou d’avoir le dernier mot.
    Pourquoi alors en arriver à un sentiment d’exaspération, en décrétant la fin de la discussion, parce qu’on n’arrive pas à convaincre l’autre de son point de vue et que l’autre maintient un point de vue différent? C’est rigide, enfantin …… et bourré de sophismes!!!!!
    Personne ne détient la vérité ici …….. ou ailleurs!

  202. ”Le gars qui se contente de suivre le rythme, les tonalités, les couleurs de l’ensemble de l’orchestre.”

    En fait, tout le paradoxe de Price tient dans cette phrase. L’amateur de statistiques va voir en Price un futur membre du Temple de la Renommée du hockey. Celui qui le suit depuis des années a appris à connaître un athlète-baromètre de son équipe. Montréal a connu des gardiens capables de ”goaler” au-dessus de leur tête, de réussir l’impossible. Price n’en fait pas partie. Price est le complément parfait à une équipe gagnante. Peu de pression sur lui, joue les angles tranquillement, étonne avec ses déplacements latéraux…

    Cette année, Price me donne l’impression de s’en crisser. Il a analysé le club, pas encore de calibre pour dominer la LNH, fuck off.

    Le mieux qui pourrait arriver au CH serait qu’il exige un échange.

  203. Dans le cas de Price, n’oubliez pas l’embourgeoisement qui vient avec l’âge, la vie de famille et la fortune, sans compter le déclin physique et l’usure de la répétition. C’est pour ça que lui donner huit ans de contrat blindé était une folie.

  204. Je vais essayer de rester optimiste pour Price.

    Je pense que Price est encore capable. Regarder les séries l’été dernier, il a très bien fait.

    Il semble manquer de motivation ou concentration durant les saisons (p-e décourager par les joueurs devant lui ou des problemes familliaux).

    Espérons que les séries seront dans une bulle. Carey sera loin de sa famille et plus concentré sur la glace.

    Kudos pour le changement de photo, est ce le point tourant pour la saison de Carey 😁

  205. Tatar-Danault-Gallagher
    Drouin-Staal-Toffoli
    Perry-Suzuki-Anderson
    Byron-Kotkaniemi-Lehkonen

    Les trios à l’entraînement ce matin.
    Il a été annoncé que Staal va jouer en avantage numérique.

    Comme je le disais le 26 mars, tout de suite après que Staal fut échangé, le grand perdant risque fort d’être KK. C’est la partie triste de tout ça. Les minutes des uns enlèvent les minutes des autres.

  206. Ah! Correctif:

    Je viens de lire sur RDS que Staal prend la place de Anderson à l’aile en avantage numérique. Drôle de décision pour ma part. On verra pendant le match.

  207. Comme prévu, c’est deux jeunes centres qui écopent pour faire de la place à un vétéran de 36 ans. Décevant, mais pas surprenant.

  208. À moins que tout aille sur des roulettes, je m’attends à des changements dans les trios ce soir. L’adversaire est de taille.

  209. Rétrograder KK sur le 4e ligne est la preuve la plus flagrante que Bergevin a totalement manqué son coup dans sa gestion des trois premières années post-repêchage de KK. Ça ne veut pas dire qu’il a ruiné le jeune, mais il est clair qu’il a été monté beaucoup trop vite. Il aurait dû suivre un parcours à la Caufield. Deux autres années en Europe, puis à Laval, et s’il domine en AHL, tu l’amènes avec le grand club, et même sur la 4e ligne ce serait vu comme une progression. Là, KK sur la quatre, c’est vu comme une rétrogradation. Il va s’en remettre, mais c’est pas bon. Tout ça en oubliant pas que si Staal ne fonctionne pas, on va remonter KK. C’est de l’improvisation maladroite. Bergevin s’est comporté avec KK comme un enfant qui ouvre son cadeau de Noel trop tôt.

  210. Pauvre KK qui se retrouve avec Paul « porte tournante » Byron et Lekhonen, dit le bûcheron de la Manouane.

    Awaye Ducharme, enfile tes culottes et mets Staal sua 4!

  211. @st-henri Le 5 avril 2021 à 10 h 32 min,

    Je suis en complet et total accord avec votre énoncé. Ce qui m’exaspère au plus haut point dans les débats sur Price c’est le manque total de nuance qui, comme vous l’expliquez très bien, enlève toute crédibilité aux commentateurs. Ces débats sont totalement stériles et déplaisants. Pour moi il n’y a qu’un réel problème avec Price et pour le souligner laissez moi paraphraser un autre gardien célèbre, “My contract sucks”.

  212. @Wapitou

    « My contract sucks ».

    Je me demande si au moment de la signature dudit contrat, Luongo pensait que « my contract sucks » ou s’il était parfaitement heureux d’apposer sa signature…

    Idem pour Price.

  213. @drakm72 12h38

    Et pourtant, lors des deux parties la semaine dernière où ce trio a été réuni, ils ont eu 3 buts 4 passes, +2 pour Kotkaniemi et +3 chacun pour Byron et Lekhonen…

  214. Il est facile de trouver crédible quelqu’un qui pense comme soi, et pas l’inverse. Je pense que garder la porte ouverte à la possibilité d’avoir tort est plus sage, même si ça n’empêche pas de défendre ses idées avec fermeté.

  215. Ce qui, pour moi, fait perdre de la crédibilité à quelqu’un, ce n’est pas le fait qu’il ne pense pas comme moi et qu’il défende ses idées avec fermeté.
    En fait, ce n’est pas le contenu de ses idées (à moins qu’il essaie de me convaincre d’une idée farfelue du genre que la Terre est plate).
    Il n’y a rien de farfelu à être très critique de Carey Price et je ne suis pas en total désaccord là-dessus. Ce qui, pour moi, pose problème (et enlève de la crédibilité), c’est l’utilisation d’affirmations excessives et exagérées, comme je l’ai souligné précédemment.
    Opeth défend en général ses idées avec fermeté. Aucun problème là. Mais il peut être intéressant de défendre des idées différentes avec autant de fermeté. Ça ne devrait pas poser de problème non plus.
    Y aller d’affirmations excessives et exagérées, ce n’est pas, pour moi, défendre ses idées avec fermeté. Ce n’est que l’expression de frustrations, qui entache un peu la crédibilité en ce qui concerne le contenu de ces affirmations.

  216. @st-henri

    L’excès est le fruit de ta perception car ça va à l’encontre de ton opinion. Une chose est sûre, je ne suis peut-être pas crédible à tes yeux, mais aux miens je me trouve très tolérant. Trop??? Faut pas abuser non plus. Je te laisse t’exprimer, tu pourrais te retenir d’y aller personnel. Je n’ai jamais remis en cause la crédibilité de ceux qui ne pensent pas comme moi ici, je t’encourage à faire de même.

  217. J’adore la nouvelle photo pour deux raisons:
    1) Elle montre les deux jeunes dans le feu de l’action.
    2) mais surtout, sans faire par exprès, Opeth a choisi une photo révélatrice.

    Elle montre exactement l’un des problèmes de Kotkaniemi que j’avais décrit il y a qques mois. Il ne tient pas son bâton de la bonne façon, l’une des raisons qui l’empêche d’être efficace en défensive. La conséquence est qu’il ne peut pas avoir ce qu’on appelle “un active stick” ce qui est essentiel pour couper des passes ou isoler des joueurs dans des lignes de patinage sans issue.

    Trop souvent, lorsqu’il patine, son bâton pointe beaucoup trop vers le haut. Ca ne devrait pas arriver. Soit il devrait à ce moment précis le tenir à une main (ce qu’il ne fait jamais; KK garde toujours 2 mains sur son bâton) ou soit il devrait avoir ce qu’on appelle “séparation torse-jambe” pour lui permettre d’avoir son bâton actif en défense.

    Une autre conséquence est que KK donne beaucoup de cross check car il n’a pas le temps de remettre son bâton sur la glace. Dans ces situations, au lieu de taper le bâton du joueur adverse pour le déranger ou le menotter (ce qui serait un meilleur jeu), il n’a pas d’autre choix que de frapper le corps à la place.

    Croyez-moi, j’ai passé des heures à regarder des vidéos de KK des derniers mois et je vous invite à regarder KK lors des prochains matchs pour voir si il travaille à corriger cela.

    Tant qu’il ne corrigera pas son bâton, il ne sera pas fiable dans sa zone et ne pourra pas voir de temps en désavantage numérique.

  218. Rafraîchissant de voir une nouvelle photo. Ce que j’en pense vraiment? C’est un peu comme un musicien qui présente une nouvelle pièce ou chanson, il met toujours une nouvelle image ou illustration. Ce ne serait pas mauvais du tout, Opeth, de faire la même chose…si ça ne vous occasionne pas trop de travail supplémentaire…nouveau sujet, nouvelle photo. Bonne continuité au blogue…

  219. Nouvelle photo, court nouveau texte, sans rien de vraiment nouveau de ma part dans le contenu. C’est juste pour marquer le coup en initiant un nouveau fil de discussion moins long.

Laisser un commentaire