Organisation en déroute

Je le sais, mon titre peut paraître alarmiste. Disons que c’est plus une impression qu’autre chose. Je pense qu’il y a encore une possibilité pour que les choses ne tournent pas si mal, mais le rayon d’espoir est mince. Il y a beaucoup plus de faisceaux qui pointent du côté négatif, voire même vers une saison désastreuse. L’indication la plus inquiétante pour la saison qui vient est le statut contractuel du DG du club, Marc Bergevin. Ça sent la fin de régime. Comme si toute l’action de Bergevin comme DG avait culminé la saison dernière avec une présence en finale, à court de l’objectif ultime, et qu’après cet échec objectif, bien qu’une victoire morale, il ne pouvait y avoir qu’un recul marqué car pour en arriver là, trop d’énergies ont été sollicitées.

Quand on fera le bilan définitif de l’ère Bergevin à Montréal le nom de joueur qui sera au haut de la liste sera celui de Carey Price, un joueur dont Bergevin a hérité, mais sur lequel il a tout misé. La présence en finale a montré pourquoi Bergevin a tellement cru en ce joueur, mais en même temps, Price est un joueur fragile qui symbolise bien l’état actuel du club. Je dis du club, car l’organisation dans son ensemble, elle, est plus solide que le club qui sera sur la glace cette année. Je l’ai souvent répété, j’aime le pipeline créé ces dernières années par l’organisation et j’aime le fait que Bergevin a évité pour l’essentiel de toucher à ce pipeline, même si une l’offre hostile et inconsidérée à Aho a mené à la perte d’un très bon jeune joueur. Bergevin ces dernières années a déclaré que s’il devait partir il laisserait à son successeur une banque de bons jeunes joueurs. Pour le moment, c’est vrai.

Ceci étant dit, malgré tout le crédit que je donne à Bergevin pour la création et la préservation d’un bon pipeline, il n’empêche que pour ne pas toucher à cet actif précieux, il a accumulé les décisions malheureuses, surtout au niveau des décisions d’offres de contrats, et sa lecture de la situation de son organisation a souvent été erronée et parfois il a été plus chanceux que compétent. Ajoutez à cela son émotivité à fleur de peau qui constitue son principal handicap décisionnel. Un DG ne peut pas laisser ses sentiments pour ses joueurs l’affecter, et il semble clair que Bergevin n’a jamais su en faire complètement abstraction.

Le deuxième joueur derrière Price dans la liste des joueurs les plus importants de l’ère Bergevin a été Shea Weber, et aujourd’hui les deux ne peuvent pas être là pour aider l’équipe. Pour moi ça symbolise la situation précaire de l’alignement actuel de l’équipe, et ce pourquoi Bergevin est probalement sur ses derniers milles comme DG du club. Le reflux risque d’être sévère et il faudra un coupable. Toutefois, si tel est le cas, je ne comprends pas pourquoi Bergevin est toujours en poste. Pour moi il y a deux choix possibles à ce moment-ci pour Molson à propos du poste de DG. Soit il offre une prolongation à Bergevin avec un vote de confiance fort et le mandat d’amener le club dans l’après Price, ou bien il en fait le bouc-émissaire de la situation actuelle, en vantant ce qu’il a accompli de positif, mais en disant du même souffle qu’il faut quelqu’un de nouveau pour une nouvelle étape. Le problème c’est qu’il ne semble pas y avoir de dauphin dans l’organisation si on veut un DG qui parle français. Le seul candidat est Martin Lapointe et je doute qu’il ait la prestance pour occuper ce poste. Peut-être est-ce que je me trompe à son sujet.

Une chose est sûre, la situation actuelle est bizarre. Bergevin vient de donner un contrat de trois ans à Ducharme, mais lui-même est sur sa dernière année de contrat. Le club a eu une entre-saison très courte et ne semble pas avoir la fraîcheur mentale pour entamer une nouvelle saison. Le club ne semble pas affamé, il semble plutôt fatigué mentalement. Price, Weber et Danault laissent des trous énormes. Un des remplaçants, David Savard, s’est lui aussi rendu en finale et a lui aussi cette fatigue mentale. Drouin est de retour, mais on ignore sa solidité réelle. Le club commence l’année avec une liste de blessés importante. Disons qu’après l’euphorie de la présence en finale, le contraste risque d’être très marqué. Le club actuel est clairement moins bon que le club qui s’est rendu en finale. Rappelez-vous du sort de Dallas après leur présence en finale dans la bulle. Ils ont raté les séries l’an passé tout en étant eux aussi affectés par des blessures à des joueurs importants (Séguin, Radulov, Bishop). Je pense que c’est le sort qui attend le club montréalais cette année. J’entrevois une année pénible, des vétérans qui partiront à la date limite des échanges et un choix de repêchage top-10 l’été prochain.

85 avis sur « Organisation en déroute »

  1. Pour rappel, dans l’échange pour Dvorak, le CH doit donner à Arizona le meilleur choix entre son choix de première ronde et celui de Caroline. Toutefois, si un des deux choix est top-10, le CH peut garder ce choix et Arizona reçoit le moins bon des deux. Je suis tellement pessimiste, que j’en suis à espérer un choix top-10 pour Montréal. Ce serait le meilleur scénario pour Montréal.

  2. La saison n’est même pas commencé que le CH est déjà dans le trouble. Je ne sais pas si vous vous souvenez, à chaque début de saison, tous les membres de la direction et les joueurs du CH sont enthousiastes, ils ont hâte que la saison débute et un vent d’optimiste se dégage des entrevues.

    Cette année, personne ne semble prêt, même les matchs pré-saisons sont pénible à voir, tant les joueurs semblent absents et plus préoccupés par les évènements récents qui minent l’enthousiasme et le désir de jouer.

    Une des pires choses qui peut avoir de lourdes conséquences durant l’année, c’est d’avoir un DG en fin de contrat.

    Pas sur que le DG se sente en confiance quand ton propriétaire ne te donne pas un vote de confiance pour l’avenir.

    Le DG fait des erreurs mais pour le moment celui qui semble faire la pire erreur, c’est le propriétaire, garder un DG en qui il ne semble plus avoir confiance.

    Bonne nouvelle Barkov a signé pour 8 ans à 10 millions par année mais le montant n’est pas encore confirmé.

  3. Ne vous en faîtes pas pour Carey… mon petit doigt me dit que:

    1- L’été fut court pour les finalistes de la coupe
    2- C’est une année Olympique, ne l’oublions pas, et Carey sera le (ou l’un) des portiers de Team Canada

    Alors, il est prévisible qu’il prendra tous les temps de repos nécessaires… en espérant que ca ne pénalise pas trop le CH à la fin.

    Pour ce faire, on gérera le temps de Allen vs Price en conséquence, surtout dans le dernier droit, avec le but de se classer en séries. Si ce but est atteint ou hors d’atteinte Carey va pouvoir se reposer davantage.

  4. Le roman-savon Canadiens-Hurricanes semble se poursuivre. Je viens de lire que le CH a signifié à la ligue que les Hurricanes sont dans l’illégalité, eux qui ont joué 4 matchs pré-saison alors que le réglement dans la convention collective stipule 6 matchs au minimum.
    Les Oilers en ont joué 8, de mémoire; le Canadiens en a joué 6.

    Le pire c’est que l’horaire des matchs présaisons est publié par la LNH … avec un beau petit article pour chaque équipe. Voici celui des Canes:
    https://www.nhl.com/hurricanes/news/canes-announce-2021-exhibition-schedule/c-325684578

    … Et personne n’aurait remarqué la bourde à part le Canadien.

    J’ai cherché un peu sur le web et personne ne sait si il y a des pénalités associées à ca.

  5. Vous commentez en beaucoup plus long (Opeth) ce que j’écrivais dans le dernier message sur le sujet précédent. En ce qui concerne Bergevin…on dirait l’histoire qui se répète…du moins chez le Canadien. Alors que l’avenir pourrait être plus rose grâce aux choix qui vont finir par jouer pour le grand club, on remet en question le poste de DG. Quand on DG gagne la coupe on dirait qu’il bénéficie toujours du travail du précédent. Me semble qu’un peu de stabilité ne nuirait pas et je serais pour qu’on donne une prolongation à Bergevin. Non, il n’a pas été parfait. Qui l’est?

  6. Si on prend l’alignement partant de l’un des matchs de la finale contre le Lightning :

    Toffoli Suzuki Caufield
    Anderson Danault Gallagher
    Lekhonen Evans Byron
    Perry Staal Armia

    Chiarot Savard
    Edmundson Petry
    Romanov Kulak

    Scratch : (Merrill, KK, Drouin)

    On peut faire le même exercice pour cette année.
    Je garde les noms aux mêmes endroits pour que l’on puisse comparer facilement, et non pas parce que je prétends que ca sera la composition exacte de l’équipe.
    C’est juste pour l’effet visuel :

    Toffoli Suzuki Caufield
    Anderson DVORAK Gallagher
    Lekhonen Evans Byron
    HOFFMAN PAQUETTE Armia

    Chiarot SAVARD
    Edmundson Petry
    Romanov Kulak

    Scratch: (WIDEMAN, POEHLING, Drouin, PERREAULT)

    On voit qu’au final, ca n’a pas trop changé. Donc ce n’est pas tout négatif du côté du CH.

    À l’attaque: Je préfère Dvorak à Danault et je crois que le CH l’a remplacé favorablement.
    On a Drouin qui est prêt à intégrer l’alignement, donc ce que j’ai écris plus haut sera forcément inexact. Si Drouin trouve une bonne chaise, l’équipe s’en trouvera améliorée.
    Le quatrième trio sera très différent et c’est tant mieux.

    À la défense: C’est sûr que la défensive ne sera plus la même sans Weber qui jouait 20-25 minutes par match dans toutes les situations (avantage et désavantage numérique).
    Je ne crois pas que Savard soit aussi bon alors l’équipe s’est peut-être un peu affaiblie de ce côté. Mon intuition me dit que le plan était d’attribuer à Savard les rôles défensifs de Weber et à un autre (Wideman? Romanov?) les rôles plus offensifs (répartissant un peu du même coup les minutes). Il aurait vraiment été bénéfique que Romanov s’amène en lion et soit prêt à jouer un plus grand rôle. Il semble qu’il aura besoin de plus de temps.

    La tuile, c’est l’absence de Price. On espère que ca ne sera pas trop long.

    Intangible: reste la perte du leadership amené par Weber et Perry qui ont su rassembler l’équipe et guider les jeunes la saison dernière. Juste à se rappeler les belles images et la pluie d’éloges envers les deux vétérans. Ca c’est un point d’interrogation de mon côté. Comment sera la chimie et comment l’équipe fera face à l’adversité.

  7. La société veut passer un message que lorsque ça vas pas bien on doit demander de l’aide c’est pourquoi il y’a unanimité pour féliciter Drouin et maintenant Price de se choisir et demander de l’aide en faisant passer leurs obligationen deuxième.

    On pense changer la société par l’exemple de ses vedettes qui eux ont oser demander de l’aide sauf que eux les vedettes l’ont obtenue l’aide pour le commun des mortels habitant le Québec c’est une liste d’attente de plus de deux ans pour voir un psychologue et ce n’est pas un salaire millionnaire assuré qui les attendent mais la plupart du temps rien ou pire des frais de bureau sans revenu alors le commun des mortels endure et se soigne avec l’alcool et espère que ça passe.
    En attendant des bonnes performances de son équipe de hockey lui permet de rêver et d’oublier pendant quelques heures ce qui le ronge.
    Une saison ou on s’en ligne pour souhaiter des defaites pour finir dans les 10derniers de la lique et ainsi préserver notre choix au repêchage ne s’annonce pas comme un bon échappatoire et c’est très dommage pcq comme société très éprouvée présentement le succès de notre équipe de hockey peut avoir l’effet d’un baume pour beaucoup de blessures chez beaucoup de gens.

    Bon je vais me faire taxer de négativisme et ce avant même que la saison commence!

    Ok je vais essayer d’être positif!
    Les hurricanes vont connaître une saison de misère suite à des conflits dans le vestiaire causé par un joueur surpayé qui ne produit pas,ils vont finir dans les 10 dernière équipes et remporter le tirage du premier choix au repêchage qui appartient au Canadien qui lui a améliorée sa position de un par rapport à l’an dernier.

    Donc au final on a la coupe Stanley et le premier choix au repêchage c’est tu assez positif pour vous ça?

  8. Bill Zito vient de corriger une anomalie qui aurait pu miner la saison des Panthers si Barkov était resté le 4e plus haut salarié du club.

    Selon capfriendly, les Panthers sont au 22e rang pour la masse salariale avec 78,699 millions. Bill Zito, un coup de maître, a réussi à former un club fait pour aller loin en série et en plus, 21 clubs ont une masse salariale supérieur à la sienne.

    Et quel club possède la plus haute masse salariale? Nul autre que le CH et le club est encore loin d’une place en série.

  9. @JohnPaterson … tu as encore très bien exprimé mon opinion 🙂 Je vais dire comme disait mon beau-père unilingue quand je l’amenais dîner en milieu anglophone: “Sametingformi”.

  10. @RexTerras

    Sametingformi est excellent!!!

    Je me souviens que lorsque ma belle-mère est venue nous visiter à New York où j’étais étudiant, on est allés dans un bon restaurant.
    En réponse au serveur qui lui demandait la cuisson de la viande, ne sachant dire “bien cuit”, elle crut bon de répondre dans le pire accent caricatural du monde:
    “I like semelle de botte” ce qui donna “I like smell the butt”… Ouf! La face du serveur (et probablement la mienne).

    Ca doit faire 20 ans et on en rit encore.

  11. @JohnPaterson Super bonne! Je te relance. Un de mes amis anglophone était médecin dans l’armée et faisait des heures dans un milieu de Bleuets (Lac Saint-Jean qui compte peu de personnes parlant anglais). Un patient se présente et, en voulant être gentil, lui dit: “I have a bronn chite”.

  12. @mikel
    Pour Zito en Floride, il y a des bons contrats mais aussi des mauvais.
    Bobrovski leur coute un cap space defenseur elite. Imaginer avec un Hamilton ou Pietrangelo dans leur formation.

    Je pense qu’il leur manque de la profondeur a la defense pour aller loin en série (comme dans les dernieres années).

    Il n’y a pas de puissance de l’est alors tout est possible cette année. (Apart pour le CH). Je suis pessismiste comme Opeth pour le CH. Un choix top 10 s’en vient.

  13. Le CH est-il en déroute ou en transition?

    Il semble en effet que la fondation de cette équipe, soit le tandem Price-Weber, est parvenue, l’été dernier, au bout de ce qu’elle pouvait accomplir. Désormais, il y a une passation du pouvoir où une nouvelle fondation prend place, à savoir le duo Petry-Suzuki. D’un duo gardien-défenseur, le CH passe à celui de centre-défenseur. Le problème c’est que cette dernière paire est déséquilibrée : Petry amorcera prochainement son déclin et que Suzuki n’a pas encore atteint son plein potentiel — contrairement à Price-Weber qui étaient tous les deux sur la même courbe de preogression/régression.

    Cela dit, il y a une chose que je m’explique mal avec l’équipe actuelle. Au cours des dernières années, Marc Bergevin n’a cessé de répéter combien il misait sur l’attitude pour que son équipe obtienne du succès. Et voilà qu’à la fin de l’été, il fait signer des contrats à Hoffman et Wiseman, deux joueurs dont la réputation est mauvaise et dont l’attitude pose problème. Pourquoi leur avait-il offert des contrats, sinon parce qu’il était convaincu que le navire de son équipe était en plein naufrage avec la perte de Danault, Weber, Perry et la santé physique instable de Price?

    Ma prédiction pour cette année est que le CH ne jouera même pas pour .500. Ce club accumulera plus de défaites que de victoires, car sa défense est peu mobile en jeu de transition, amochée et passablement déséquilibrée. Petry est la pierre angulaire, mais il aura 34 ans en décembre. Le seconderont des défenseurs au profil similaire : Savard, Chariot et Edmunson. Quant aux deux derniers, ils sont inconstants et prompts à faire des bourdes dans leurs territoire (mais pour des raisons différentes) : Romanov, Kulak et Wiseman. (Tout semble indiquer que Guhle retournera dans le junior, c’est pourquoi je n’en tiens pas compte).

    Quant aux gardiens de but, un point d’interrogation aussi gros que la tour Eiffel se place au-dessus du nom de Carey Price. Quand reviendra-t-il? Dans quel disposition d’esprit? Sera-t-il constant ou inconstant? Se blessera-t-il de nouveau au genou en cours de saison? Demeurent donc un trio de gardiens dans le dernier tiers de la LNH : Allen-Montambault-Primeau.

    Enfin, je crois qu’il faut désormais dire du CH ce qu’on disait avant des Nordiques : le meilleur est à venir… parce que le présent n’est pas reluisant.

  14. Quand je titrais organisation en déroute, je parlais de la situation actuelle. Comme je le mentionnais, le club a un bon pipeline. D’ailleurs, parlant de pipeline, Jan Mysak a obtenu 2 buts, 2 passes hier, et Joshua Roy 1 but, 2 passes. Riley Kidney a aussi un bon début de saison avec 7 points en 4 matchs.

    Sur un autre sujet, j’écoutais François Gagnon avec Tony Marinaro hier. Gagnon a suggéré Pierre Dorion, le DG des Sens pour succéder à Bergevin si celui-ci quitte. J’ai trouvé que c’était une assez bonne idée car Dorion fait bien à Ottawa avec peu de ressources. Il n’est pas parfait, mais il a fait de bons échanges et de bons choix au repêchage. Le seul problème avec cette idée est que Dorion est sous contrat jusqu’en 2025. Molson devrait payer Melnyk pour pouvoir l’engager. Le plus simple serait encore de garder Bergevin.

  15. @ Laval

    Les Panthers t’ont lu et compris. Ils ont été chercher Olli Juolevi, défenseur défensif de 23 ans, pour Lammikko et Juulsen.

    Ce ne sera pour son expérience, 23 matchs LNH, mais pour son potentiel de défenseur défensif capable de sortir un adversaire et de faire une sortie par la passe.

  16. Une chose est certaine, ça va jaser finlandais dans le vestiaire des Panthers, avec Juolevi, il y a 6 autres joueurs finlandais dans l’équipe.

  17. Pour rappel, Juolevi a été choisi 5e au total en 2016. Tout un fiasco pour Vancover. Juulsen était disponible au ballottage il y a quelques jours à peine.

  18. Juolevi n’a jamais éclos et venait d’être dépassé dans la hiérarchie par Rathbone notamment. Ils allaient le perdre pour rien au ballotage. Viennent de récupérer un autre ancien choix de première ronde en Juulsen. Ce dernier a déjà passé par le ballotage et va pouvoir rejoindre directement leur formation AHL et ainsi conserver une certaine profondeur en défensive. Bon move surtout qu’à ce stade-ci je mise davantage sur Juulsen pour percer. Juulsen ne manque pas de talent, juste de temps de glace afin de retrouver son jeu.

  19. Un article sur Lemaire ce matin dans La Presse sous la plume de Philippe Cantin. Vrai qu’il a accompli de belles choses mais je me rappellerai toujours le mauvais traitement qu’il a réservé à Lafleur dans ses dernières années pour le CH. Je l’ai trouvé bien bas dans sa façon de gérer ce joueur exceptionnel qu’était Lafleur…même s’il était évident qu’il était un peu sur son déclin. Mais, ce dernier a prouvé le contraire en sortant de sa retraite…lourd manque de respect de Lemaire dans ce dossier. Et Cantin n’en parle pas. Je n’aime pas vraiment ce journaliste…lol…

  20. Un autre commentaire de ma part ce matin et ça sort du sujet mais ça fait un bout de temps que j’y pense et peut-être que vous aurez votre opinion sur ça.

    On parle souvent du temps qu’un joueur passe sur la patinoire avant d’être remplacé par un autre…on dit souvent (le commentateurs en tous cas) que les joueurs ne sont pas supposés dépasser 40 ou 45 secondes de jeu avant de retourner au banc. J’ai pensé à différentes approches pour ce “temps d’utilisation” et je me suis demandé si j’étais dans l’erreur ou si mon approche pouvait tenir la route. Bien sûr que je vois une différence entre joueurs d’avant et défenseurs. Ces derniers déploient un effort différents de par leur position au jeu. Mais il y a aussi une autre comparaison que j’aimerais apporter et ça situe au niveau des performances de coureurs. Si je dis, par exemple, qu’un sprinter (100 mètres) et qu’un marathonien (42 kms) ne peuvent rivaliser l’un contre l’autre, il y a sûrement là des points sur lesquels il est difficile d’en dire le contraire. Le marathonien ne gagnera jamais le 100 mètres aux olympiques et le contraire est aussi vrai…que le sprinter ne pourrait jamais courir les 42 kms requis pour espérer arriver premier. Donc, je me suis posé la question à savoir si ce concept pouvait être présent au niveau des joueurs de la LNH. C’est-à-dire que certains joueurs sont des sprinters et d’autres des marathoniens en termes de vision du jeu, de leurs façons de vouloir s’exprimer sur leur façon de jouer, soit de rester plus longtemps sur la surface glacée. Vrai qu’un “marathonien” pris à contrepied peut manquer de souffle si on essaie de le déborder mais serait-il aussi très difficile à être pris en défaut s’il a l’intelligence du jeu pour que ça n’arrive pas? Là on a tous les joueurs dans le même moule mais je me demande si ce moule ne pouvait pas différer un peu selon la capacité de chacun en terme de temps passé sur la patinoire. Je serais heureux de lire vos commentaires…

  21. Lafleur était un athlète exceptionnel, mais n’était pas un joueur qui prenait son métier au sérieux. Il fumait et buvait et était très individualiste. Dans son cas Lemaire devrait plutôt être remercié car il a été son joueur de centre lors de la plupart de ses meilleures années et c’est lui qui couvrait Lafleur en défensive. La réalité c’est que la vie hors glace de Lafleur l’a rattrapé au début de la trentaine. S’il avait pris plus soin de lui et n’avait pas eu de problèmes personnels hors glace, il aurait continué à un haut niveau plus longtemps. Trop facile de mettre tout ça sur le dos de Lemaire. Ce qui ne veut pas dire qu’il n’y a pas eu conflit une fois Lemaire devenu son coach. Ça rappelle un peu Patrick Roy et Mario Tremblay. Une vedette qui veut être traitée en vedette et qui accepte mal l’autorité d’un ancien coéquipier devenu son coach.

  22. Dans les systèmes de jeu d’aujourd’hui, il y a peu de place pour se cacher pour les avants car on exige d’être agressif sur le porteur en tout temps. Le dernier avant que j’ai vu jouer 30 minutes par match est Mario Lemieux à ses meilleures année et ce n’était pas à cause de son cardio. Il trichait et se repliait peu, mais l’équipe adverse avait peur quand il était sur la glace, ce qui fait que les quatre autres joueurs de Pittsburgh pouvaient s’occuper de l’aspect défensif. Ceci dit, on parle de meilleur joueur de l’histoire. Aujourd’hui, les meilleurs joueurs misent sur leur vitesse et un tempo élevé. Même Lemieux ne pourrait pas faire des présences de deux minutes comme dans le temps aujourd’hui.

  23. Vrai, Opeth, ce que vous décrivez chez Lafleur. Je pense quand même que Lemaire a manqué de tact et a voulu le “casser” alors qu’il était devenu son patron. Il n’aurait pas pu s’y prendre d’une manière aussi crasse que ce qu’il a fait.

  24. Le conflit entre Lemaire et Lafleur vient du fait que Lemaire était un formidable tacticien du jeu d’une équipe et un précurseur, tandis que Lafleur voulait encore jouer comme dans les années 1970 et errer sur la patinoire comme bon lui semble.

    Lemaire avait des idées bien précises sur la façon la plus intelligente de jouer en équipe pendant que Lafleur ne se basait que sur son incroyable talent individuel qui s’étiolait toutefois rapidement avec les années.

    Est-ce que Lemaire aurait pu mieux s’y prendre pour faire adhérer ses idées à son ancien coéquipier? Peut-être, mais Lafleur ne semblait pas de son côté être mûr pour le faire. Il acceptait mal son déclin accéléré causé en bonne partie, comme l’a souligné Opeth, par son mode de vie toxique.

  25. @ KitKat-away

    Je trouve l’analogie un peu forcée mais quand même…
    Certains joueurs avec un cardio supérieur pourraient sûrement étirer leur présence sur la patinoire, tous ces joueurs considérés individuellement….mais puisqu’ils font partie de trios, on a alors, je pense, établi une espèce de temps moyen.
    Ainsi, le style de certains joueurs fait en sorte qu’ils sont “sprinters” (Gallagher, Anderson) ou “coureurs de fond” (Armia, Danault)…..ou marathonien (le 92)

  26. Dans le temps, les meilleurs joueurs, les Gretzky, Lafleur etc… pouvaient glisser sur la glace et personne n’en parlaient car , ils compensaient par leurs habilités exceptionnelles.

    Par contre, les Sanderson, Tremblay ou Lambert devaient toujours être en mouvement et démontrer une ardeur au travail sans relâche.

    Aujourd’hui, c’est ce que demande les directions et c’est le point de départ pour tous les joueurs exceptionnels ou pas. La forme physique doit être au maximum dès le camp d’entrainement parce que les présences doivent être courtes et toujours intenses.

  27. Bonne acquisition au ballotage d” Adam Brooks par le Ch en provenance de Toronto. Poehling devrait etre cede a Laval et en cie d Ylonen, ils devraient etre le moteur de l attaque du Rocket.
    Brooks pourrait etre un complement avec Evans pour les missions defensives, tres bon coup de patin, a bien fait contre le Ch en series.

    On va avoir une bonne idee du Ch au 1 novembre, car ils auront joue 10 matchs en 18 jours en plus d un voyage sur la cote de la californie.
    En regardant la cedule, j espere me tromper, mais je vois le Ch avec une fiche de 3V 5 d et 2 D en prolongation.
    Or le CH pourrait etre deja hors course pour une place en serie.

    Guhle se rapportera a Prince Albert, une equipe en reconstruction, je crois qu il pourrait passer a Winnipeg ( Ice ) equipe je crois qui balaiera la Whl cette saison

    J ai des espions a Sherbrooke et on me rapporte que Joshua Roy va tres bien en s.n. mais a 5 c 5 beaucoup plus difficile. a suivre dans son cas.

  28. Je pense que plusieurs ont oublié le jeu plate que priorisait Lemaire…la trappe. Alors que Lafleur ne voulait rien savoir de ça. Ça fait que aujourd’hui il arrive encore qu’on ait du jeu plate à mort.

  29. Si vous êtes assez vieux et avez une bonne mémoire, rappelez-vous comment le CH était une équipe ordinaire lorsque Lemaire en devint l’entraîneur. Le Ch n’était plus cette puissance des années 70; le club amorçait dans les années 80 son cheminement sur une voie déclinante.

    Lemaire, bien au fait de cette situation, décida de mettre en place une structure rigide pour palier aux faiblesses du CH. Cela supposait que tous les joueurs « apprennent » à jouer différemment et, comme pour les systèmes fermés aux échecs, s’appuyer les uns les autres. Autrement dit, Lemaire voulait faire du CH, un club moyen et déséquilibré en terme de talent, un tout unifié et uniformisé.

    Lafleur, alors avec passablement de problèmes personnels (disons familiaux), ne veut rien savoir du nouveau système à Lemaire. Un conflit d’ego s’ensuit. On connaît le reste de l’histoire.

    Pour ma part, je blâme Lemaire de n’avoir pas été bon « psychologue » avec Lafleur. Si à la place de Lemaire cela avait été Jacques Demers, Lafleur aurait fini par accepter. Mais Lemaire, comme Louis Lamoriello, n’a jamais rien voulu savoir d’amadouer le caractère de ses joueurs; son caractère autoritaire, frisant le despotisme, ne s’embarrasse pas des fins détails de la psychologie sportive. Élevé à une époque où l’éducation parentale et scolaire ne faisait pas dans la dentelle; ayant joué sous les ordres d’entraîneurs quasi tyranniques (par exemple, Scotty Bowman); Lemaire, comme tant d’autres de sa génération, n’ont pas su dans les années 80 et 90 adapter leurs rapports sociaux avec les joueurs. (Pensez à Lamoriello qui interdit encore la barbe, le pinch ou la moustache à ses joueurs!).

    Quant à Lafleur, je le blâme lui aussi pour n’avoir pas eu l’intelligence de prendre un pas de recul et de réfléchir aux bouleversements significatifs qui se produisaient dans le hockey et, particulièrement, de pas avoir analysé froidement le club pour lequel il jouait. Auréolé de gloire et de succès, pris dans une situation familiale conflictuelle, il n’a pas su comprendre qu’il était devenu un joueur sur le déclin et que Lemaire (lui, par contre, l’avait compris) lui offrait une chance extraordinaire de poursuivre sa glorieuse carrière — non pas comme vedette du passé, mais comme membre à part entière d’une équipe qui aurait pu être moderne. Refusant l’offre de son ancien joueur de centre, car s’imaginant encore lui-même, par lui-même, le centre de l’équipe, la carrière de Lafleur sera comme l’un de ses surnoms : une extraordinaire comète qui surgit, illumine le ciel, puis disparaît tout d’un coup.

  30. Dossier Suzuki régler Pas de contrat pont Bonne chose dans le marché actuel En espérant que sa progression continue

  31. Bon pari de Bergevin ce matin.

    Si Suzuki devient en vrai centre #1, 7.9 M c’est une aubaine et le genre de contrat autour duquel tu peux construire une équipe.

    Si il plafonne à centre top 6, c’est acceptable considérant que le CH achète 4 ans d’autonomie. Ça le mets 17e centre en terme de cap git en date d’aujourd’hui (je comprends que le contrat commence l’année prochaine).

    Petterson (qui est une coche au dessus pour l’instant) a signer à 7.35 pour 3 ans, mais c’est un contrat qui donne beaucoup de pouvoir au joueur dans 3 ans (il peut signer l’offre qualificative et devenir UFA un an plus tard).

  32. Oui Lanti. Surtout que je maintiens ma position: L’arrivée de Seattle va probablement augmenter le plafond salarial. Si toute chose est égale, c’est 3.2% de revenus de plus, ce qui se traduirait par une augmentation de 2.6M$ en prenant les chiffres d’avant-covid.

  33. Excellent contrat de la part de Bergevin, sa montre également que Suzuki veux rester avec l’équipe pour un bon bout, signé jusqu’à 31 ans.

    C’est ce genre de signature qui me fait douter du départ de Marc Bergevin, je vois mal un DG sur son départ signer un contrat de 8 ans ( malgré qu’il s’agit d’un contrat que n’importe quel DG aurait signé)

    Avec Suzuki, Dvorak et Evan, notre ligne de centre est assuré pour 4 ans.

  34. Bon point John Patterson Question de temps que le plafond augmente donc Suzuki aura un contrat qui laissera de la place pour d’autres signatures car son cap hit amputera pas trop la masse salariale. Et 4 ans d’autonomie acheter cela est très bon

  35. C’est un contrat de joueur qui veut rester avec l’équipe et y faire sa carrière, pas un contrat de mercenaire. Bon contrat pour les deux côtés. Pour ce qui est de Seattle, il faut maintenant diviser les revenus de la ligue en 32 au lieu de 31, et le paiement d’entrée de Seattle à la ligue est exclu des revenus applicables au plafond salarial, alors ça ne changera rien, ou ce sera très marginal.

  36. Pour la petite histoire, le bonus à la signature la 1re année est de 4 000 014$.

    Clin d’oeil à KK/Aho?

  37. Bon, c’est l’heure des prédictions: le Canadien en séries ou pas?

    Je vais y aller avec oui parce que je ne vois pas tant les Bruins dans ma soupe. Ils sont d’après moi les concurrents directs de Montréal pour le 4e rang.

    Ottawa va peut-être chauffer le 4e rang, mais ça m’étonnerais qu’ils battent les deux equipes.

    Tampa/Toronto
    Floride
    MTL/Boston
    Ottawa/Detroit
    Buffalo

    Je trouve les équipes de la division Métropolitaine difficiles à évaluer à part NYI comme favoris.

    Montréal devrait dans la course aux wildcards.

  38. @fou

    La ligue a atteint une telle parité. Ils sont bien malins ceux qui réussiront à prédire l’issue de la saison. Il y a 2-3 équipes clairement au-dessus du lot et 2-3 clairement destinées aux bas fonds… Pour les autres, c’est presque pile ou face, non? Les blessures auront leur mot à dire (en ce sens, on peut dire que ca part mal pour le CH). Il y a aussi ces léthargies inexplicables dont les équipes ont parfois du mal à s’extirper.

    Juste à se souvenir des Blues qui étaient derniers au classement en janvier 2019, qui ont mis un Binnington recrue dans les buts pour gagner le saladier qques mois plus tard!!!!

    Je regarderai avec grande curiosité les Flyers. Ils ont fait beaucoup de changements cet été et c’est le genre d’équipe que je trouve difficile à classer.

  39. Bon, on est loin du niveau des séries… lol

    Les 20 joueurs que Pittsburgh ont réussi à trouver pour porter des chandails ce soir profitent d’un Lightning amorphe, de deux boulettes de Vasilevski et de trois(!) buts dans un filet désert.

  40. Bonne signature que ce contrat de Suzuki…ce jeune que j’ai vu dans ma soupe au camp d’entraînement en 2017. Il semble très heureux aussi de ce que la vie lui procure. Il aura juste le hockey à penser et il me semble très honnête dans sa façon d’aborder le tout…bref, un grand bravo à Montréal (Bergevin?) d’avoir conclu cette entente à long terme. Pour revenir à Bergevin…j’espère que le CA du Canadien et Molson en viendront à une entente avec lui pour ne pas miner le moral ou l’ambiance autour de l’équipe. Me semble que ce n’est pas le temps de jouer avec ça et j’aimerais bien que Bergevin récolte ce qu’il a semé en gardant ses choix au repêchage. La constance me semble de mise. On verra bien…

  41. @fou
    D’accord pour ta prediction.

    Par contre, une blessure importante a Suzuki ou Petry (et le non retour de Price a court terme), c’est un choix top 10.

  42. Match assez serré. Allen et Campbell ont bien fait.

    Pour moi, c’est Perty qui a raté la chance de faire la différence. Il a carrément bousillé le premier avantage numérique, puis il a forcé des tirs de loin sans grand espoir dans les autres…

  43. On n’a pas fini de sacrer à propos du contrat de Petry.

    Il a de beaux flashs durant une saison, mais la plupart du temps il est complètement éteint.

    Je croyais qu’il pourrait être plus motivé et élever son jeu quand Weber n’est pas là, quand on compte sur lui pour mener le groupe, un peu comme le faisait Malkin quand Crosby était absent. Mais je crois que je m’illusionne.

  44. L’attaque doit compter plus d’un but par match pour gagner. Petry n’est pas le seul probleme hier.

    On verra si Suzuki connaitra une saison ordinaire sinon ca sera un autre gros contrat mal donné par Marc.

  45. Aïe, respirons par le nez!
    Un (1) u-n match!
    Le long parcours de l’an dernier….
    Les absents…..
    Les départs…..
    Les ajustements…..
    Les “excellents” choix de 1ere ronde….
    ….
    Ça laisse des marques !

  46. J’en reviens pas qu’on se plaigne du contrat de Petry!!! Un des meilleurs contrats que Bergevin ait signé. Il est pas Hedman, mais serait top 4 dans à peu près toutes les équipes de la ligue. En plus il est pas trop cher, il aurait pu avoir beaucoup plus avoir testé le marché.

  47. Tkatchuk signé à Ottawa, 400k de plus que Suzuki et moins d’année.

    Pour un ailier avec des statistique similaire et très peu de progression en trois ans, ils vont finir par le regretter si il ne monte pas de niveau.

    Ils ont néanmoins éviter de le perdre pour la moitié de la saison (à la Nylander)

  48. Je me demande si Poehling aurait fait pire que Paquette au centre du 4è trio hier soir…enfin…pas facile d’avoir la confiance de l’administration du CH…Me semble qu’il était quand même bon pour gagner les mises en jeu. Pour le reste…on sait très bien qu’il ne sera jamais un Tavares ou autre joueur de cette catégorie.

  49. Jamais été fan de Carey Price. L’ai beaucoup critiqué. Mais je dois être franc alors qu’une certaine passation de pouvoir est en train d’arriver. Je vois maintenant des choses qu’on voit peu avec le 31 devant les buts : des retours en ta, des pertes de vue sur la rondelle, des déplacements latéraux lents, des trous à travers le corps, un filet plus visible, des passes aux défenseurs moins précises, etc.

    On verra ce quels types d’enseignements Éric Raymond est en mesure d’apporter. Reste que la différence entre Price et les autres gardiens de l’organisation est aussi criante qu’entre un premier et un 4e centre.

  50. Autres confessions : M’ennuie de Danault aux mises en jeu en zone défensive et m’ennuie de son bâton au centre de la glace en désavantage numérique.

    Gallagher n’a pas sa place sur un 3e trio. M’ennuie de ses rush au filet, de sa pugnacité avant, pendant et après le jeu. Il a été à peu près invisible hier soir. Contre Buffalo, le trio de Suzuki devrait se payer un pique nique ce soir. Mais contre de meilleures équipes, j’aimerais voir Gallagher avec Suzuki.

    Savard a été solide le long des bandes et a bloqué des tirs. C’est ce qu’on attend de lui. Pour les sorties de zone, il fait sensiblement le même genre de passes plus ou moins précises que les Chiarot, Edmundson, etc…

  51. Le CH sans Price et Edmundson ne me disait rien du tout alors je n’ai pas écouté la rencontre. J’ai plutôt regardé le match des Oilers.

    Wow!!! Evan Bouchard a joué 22 minutes, incluant d’énormes minutes en désavantage numérique. Il était excellent. Ceux qui s’amusent à refaire le repéchage de 2018 et l’oublient vont devoir corriger leurs listes. Hier, il avait l’air d’un jeune Duncan Keith.

  52. La direction actuelle des CH devrait être l’héritière directe des ”Flying Frenchmen.” Des contrôleux de rondelle, des créatifs, des obstinés qui foncent tête baissée.

    À la voir aller depuis des années, on dirait que l’héritage de l’équipe se limite aux photos dans le vestiaire et aux bannières au plafond. On privilégie maintenant les gars bons sans la rondelle. Juulsen au lieu de Beauvilier, Guhle, une copie de Juulsen en santé, au lieu de Hendrix Lapierre, Poehling au lieu de Comtois….

    Mais je dois quand même admettre que le jeu de Caufield s’apparente à celui des anciens. Avec la rondelle, on sait qu’il va se rendre au filet, tirer au filet même si on ne sait pas comment ça va arriver. On veut juste le woir!!! Trippant, comme joueur offensif.

    Ah, et en passant, Samuel Girard a été le défenseur le plus utilisé de son équipe, hier soir. Plus que Makar. Et Byram a ramassé deux points en 16 minutes. Colorado, l’équipe la plus spectaculaire de la LNH.

  53. Petry n’est pas un vrai top 2. Il est un superbe athlète, mais on dirait que ça se passe dans sa tête. Soit il atteint sa zone d’incompétence, soit il essaie d’en faire trop, peu importe, ça ne marche pas. Il a beau maturer, être meilleur qu’à son arrivée à Montréal, il ne change pas.

    Il a probablement joué son meilleur hockey en carrière l’an dernier en étant jumelé à Edmundson. Des compléments parfaits l’un pour l’autre. Mais Edmundson absent ajouté à la tâche d’être le chef de fil, on voit les failles du bonhomme. C’est plate. La bonne nouvelle, c’est qu’Edmundson devrait revenir, oui, au conditionnel, cette saison.

  54. Deux anecdotes sur les traductions anglo-franco.

    Un élève de sixième année, dans sa carte de fin d’année, traduit littéralement à sa prof de français I miss you par Je t’ennuie.

    Service à la clientèle au téléphone. La téléphoniste est franco. Une anglo lui répond.

    Bonjour, je voudrais parler à John…
    Oh, he just passed away.
    Savez-vous quand il va revenir?

  55. Savez-vous ce qui se passe avec Edmundson? Je ne sais absolument rien pour être honnête.

    Tout ce que je sais c’est que qqchose de nébuleux (que certains ont qualifié de blessure mais est-ce le cas?) allait le tenir à l’écart “au jour le jour”.
    Puis, il était supposé revenir le 28 septembre.
    Puis, le 1er octobre, Ducharme a dit qu’il devrait être de retour la semaine d’après (donc il serait revenu la semaine dernière).
    Puis, le 6 octobre, le CH a annoncé que Edmundson en avait pour 2-3 semaines additionnelles…

    Même pas un “haut du corps” ou “bas du corps” ?

  56. Alors que son collègue parlait d’un joueur blessé qui était listé « day to day , un commentateur de TSN a déclaré (traduction libre): « me semble qu’on est tous au « jour le jour »! »

    Je pense souvent à cette phrase.

    —-

    Ovi a commencé sa chasse au Gretzky du bon pied hier! Si il évite les blessures, ça va être toute une course à suivre dans les prochaines années.

    (En passant, si vous voulez rire un peu cherchez « Ovechkin massmutual » sur YouTube pour voir un nouveau commercial d’assurance avec Ovi et Backstrom – bon concept!)

  57. Bon ben, en frais de pic nic, c’est les Sabres qui se le sont offerts!

    Et Ottawa vient de battre les Maple Laughs. Toronto a marqué ses deux buts en avantage numérique…

    Pas sûr qu’Ottawa sera en dehors des séries!

  58. Ouf! Contrat de 9.5 M$ pour 8 ans pour McAvoy des Bruins! Je trouve ce contrat exagéré pour un joueur n’ayant jamais marqué plus de 32 points en une saison (bon ok au prorata, il se dirigeait l’an passé vers une saison de 48 points), mais c’est surtout si on compare à celui de Seth Jones (qui est du même montant et même durée, mais pour un défenseur que je trouve supérieur, qui a déjà prouvé être capable de marqué 45-50 points par saison et tellement bon défensivement), à celui de Heiskanen (8 ans 8.45M$ pour un défenseur ayant un plafond offensif plus élevé à mon avis), Makar (6 ans 9M$) ou même Krug ( 7 ans 6.5M$).

    Un autre défenseur à stats comparables serait Girard (7 ans à 5M$, mais dans son cas c’est une vraie aubaine). Mettons qu’aux alentours de 7-7.5M$ ça aurait été très correct pour les 2 parties pour un défenseur #1. Je ne sais pas c’est qui sont agent, mais je le prendrais pour mes prochaines négociations salariales !

    On s’entend, McAvoy est un excellent défenseur, bon défensivement, prenant de grosses minutes et contrôlant bien le jeu, mais les points ne suivent pas encore. À un tel prix, je ne suis plus sûr que je le prendrais dans mon équipe considérant les autres contrats similaires actuellement dans la LNH.

    Et puis celui de B.Tkachuk, pas certains non plus, surtout avec les clauses de non-mouvement les 3 dernières années. Pour un joueur au style de jeu très usant/exigeant, c’est risqué. Bien hâte de voir combien va demander son frère pour son prochain contrat, lui qui a déjà prouvé être capable d’être bien plus offensif et avec autant de pugnacité que Brady (parlez-en à un certain Drew).

  59. McAvoy est de loin supérieur à Girard en défensive. Ceci dit il est vrai que les clubs donnent beaucoup d’argent à de jeunes joueurs en se basant sur le potentiel à maturité. Certains clubs vont se tromper et être pris avec des contrats boulets.

  60. Il est très tôt, mais à date les craintes que j’ai exprimées en conclusion de mon texte principal se confirment, et ce qu’on voit est ce que je décrivais. Un club qui n’est pas affamé et qui travaille moins que ses adversaires. Montembeault n’a pas été fort hier, mais en ne comptant qu’un but par match dans cette ligue, on ne peut espérer gagner. J’imagine qu’il y aura un certain réveil après plusieurs défaites, mais c’est difficile d’imaginer ce club faire les séries. Pendant ce temps, Geoff Molson continue de se cacher et on ignore ce qui se passe à la direction de l’équipe.

  61. Je pense que personne n’a commenté mais j’ai trouvé la situation où Gallagher devait se défendre contre 3 joueurs des Leafs lors du match à Toronto et que Anderson est venu lui prêter main forte et ensuite écoper d’une pénalité contre aucune des joueurs des Leafs était une drôle de décision de la part des arbitres. Il restait (je pense) moins de deux minutes au match et les zébrés venaient de “donner” la victoire aux Leafs.

  62. Ça pourra sembler mineur comme élément dans le portrait actuel du CH, mais Ryan Poehling aurait bien accepté sa rétrogradation à Laval. Je dis bien accepter dans le sens qu’il reconnaît ne pas avoir eu un bon camp et que la décision de le rétrograder était justifiée. Il est positif et entend bien faire à Laval pour obtenir un rappel. Encore une fois, c’est un détail, mais ce jeune s’était fait une réputation de joueur à l’attitude douteuse. S’il a amélioré cet aspect, c’est peut-être le premier pas vers un certain succès. Pour s’améliorer, il faut reconnaître avoir des lacunes. Je persiste à penser qu’il a ce qu’il faut pour devenir un solide centre de 3e trio.

  63. En effet, le CH ne joue avec aucune conviction sauf durant les 10 premières minutes. Oui c’est le début de saison, il reste du peaufinage à faire, les passes sont imprécises, les assignements défensifs déficients, mais j’ai aimé la réaction de Ducharme. On a beau être juste 2 parties engagé dans la saison, il a déjà l’air irrité par le manque d’effort. Il le dit clairement que là faut que les joueurs se responsabilisent, qu’ils ont bien fait l’année passée, mais là c’est une nouvelle saison, faut qu’ils se réveillent et jouent beaucoup mieux. Surtout qu’avec les blessés importants qu’on connaît, il serait trrrrrès préférable d’avoir un bon début, car ça devient de plus en plus dur au fur et à mesure que l’année progresse, que la fatigue s’installe et que le jeu se resserre.
    Moi non plus je ne les voit pas en série cette année.

  64. La ligne de centre actuelle du CH (surtout le “bottom 6”) constitue assurément une faiblesse du club depuis le début de la saison (vous me direz, oui, on le savait avant le début de la saison). Je crois qu’Evans est (du moins, pour l’instant) plus un 4e centre. Il est 3e centre par défaut à mon avis. Avec la tonne d’ailiers offensifs que possède le CH, il me semble qu’un 3e centre plus offensif serait de mise. Or, il semble que Dylan Strome serait sur le marché en ce moment. Il me semble qu’il pourrait être acquis à coût raisonnable et pourrait offrir une option intéressante au poste de 3e centre. Je sais qu’il en a plus arraché depuis le début de sa carrière dans la LNH qu’il a dominé, mais je me dis qu’avec 2 bons ailiers, il aurait un potentiel intéressant. Il a déjà démontré à sa 1re saison à Chicago de quoi il était capable. Être Bergevin, je prendrais une chance avec lui (déjà que les canaux de communication avec les Hawks sont bien ouverts). Vous en pensez quoi? Et qui donneriez-vous en échange?

  65. Comme toujours, je persiste à croire que la personne la plus importante dans toute cette histoire est Geoff Molson. C’est lui le maître des clés. Son conflit avec Bergevin est-il financier ou philosophique au niveau de la gestion hockey de l’organisation. En d’autres mots, Bergevin est-il sans prolongation de contrat car il demande trop et regarde déjà ailleurs, ou bien Molson est-il déçu du travail de Bergevin ou sur la suite à donner à l’histoire. Mathias Brunet se demande dans son texte du jour si le club est en transition cette année, ou entre dans une nouvelle phase de réinitialisation. Je l’ignore moi aussi, mais ma vision des chose est que le club devrait y aller d’une nouvelle réinitialisation car il y a clairement un écart entre là où en est l’équipe et ce que pourra apporter le pipeline lors des trois prochaines années. Pour moi après Weber et probablement Price, et après le fiasco Kotkaniemi, il est clair que l’organisation doit se regrouper sur son jeune noyau et échanger des vétérans d’ici la date limite.

    J’adore le pipeline en défense du club, mais ces jeunes arriveront en masse l’an prochain seulement. Guhle, Harris, Struble, Norlinder et Fairbrother. Ces cinq joueurs auront une chance de percer l’alignement l’an prochain, mais cette année, le club est à court. La défense post-Weber de l’équipe passe par l’émergence rapide d’au moins deux de ces cinq défenseurs et la progression de Romanov. Ne me dites pas que c’est impossible, Boston a regénéré sa défense rapidement avec l’arrivée simultanée de McAvoy et Carlo. Le CH peut faire la même chose, sinon mieux, mais ce ne sera pas cette année. Ça pourrait commencer l’an prochain et progresser sur trois ans. Pendant ce temps, les jeunes attaquants du pipeline pourraient eux aussi progresser et être prêts dans trois ans, les Mysak, Tuch, Kapanen, Roy, Kidney, Poehling, Harvey-Pinard et quelques autres. Tous ne réussiront pas, mais il y a de la relève suffisante si Suzuki et Caufield deviennent les leaders offensifs du club.

    La mission du DG devrait donc être d’échanger graduellement des vétérans, pas tous, et pas tous cette année, mais graduellement des gars comme Chiarot, Drouin, Toffoli. Je mettrais bien Gallagher en premier, mais son contrat le rend inéchangeable. Ajoutez un choix top-10 cette année au pipeline et on pourrait espérer un jeune club de qualité dans trois ans. Il y a aussi la variable Price. Prendra-t-il sa retraite ou sera-t-il un candidat à la LTIR à cause de ses genoux? Ça libérerait de l’espace énorme sur la masse salariale

  66. @ opeth

    Je te lis depuis longtemps, tu es toujours optimiste pour l’avenir du club et tu recules année après année de 2 ou 3 ans la fin du remodelage.

    Depuis longtemps tu dis que le pipeline s’en vient mais le « s’en vient » tarde depuis un bon bout de temps. On parlait du pipeline dans le temps de Drouin, après ce fut Kotkaniemi, aujourd’hui ce sont Suzuki et Caufield et le reste ce sont des chandails remplis.

    Et en plus, le DG en est à sa dernière année de contrat et le propriétaire ne semble pas pressé de le renouveler ou de le changer.

    Les joueurs pourront toujours se servir de cette situation pour dire que nous sommes dans l’incertitude et ça affecte la bonne entente dans la chambre.

  67. @mikel

    C’est sûr que je recule car Bergevin a gaffé durant la dernière année. La perte de Danault et Kotkaniemi est un recul important pour la ligne de centre. On peut dire aujourd’hui que la promotion à 18 ans de KK a été une grosse erreur, et là, Bergevin aussi recule. Harris aurait dû graduer cette année et il a choisi de jouer sa quatrième année de collège, Guhle a été retourné au junior, Poehling se développe plus lentement qu’espéré. Donc, il est clair qu’il y a plus de patience dans la graduation des jeunes. La covid a aussi ralenti le processus. Mon recul est juste une preuve de réalisme. Ceci dit, sur le fond, je persiste à croire que l’organisation est en bonne position. Mais cette année sera difficile car il y a trop de facteurs négatifs qui s’accumulent.

  68. Deux buts deux passes pour mon protégé, Joshua Roy, ce soir. Il est maintenant premier marqueur des la LHJMQ avec 12 points en six matchs, et ce, en jouant pour un club en reconstruction à Sherbrooke. Il est encore très tôt en saison, mais ce choix ressemble vraiment à un vol. Incroyable de penser qu’un joueur de ce talent était toujours disponible en fin de 5e ronde.

  69. La perte inutile de Danault est un recul important, mais le remplacement de KK par Dvorak est une amélioration importante pour la ligne de centre.

    Imaginez si le CH avait en plus repêché Hendrix Lapierre en 2020, la ligne de centre serait une des meilleures de la ligue avec Suzuki, Danault, Dvorak et Lapierre.

  70. Il y a aussi Weber, Tatar qui auraient du etre été échangé il y a quelques années pour des actifs.

    Mais Danault a été la plus grande perte. Il y a des bonnes chances que MB n’a pas de nouveau contrat en raison du dossier Danault.

    Je suis découragé pour les 2 prochaines saisons, le club n’ira nul part. Il manque aussi des prospects top6 a l’attaque pour le futur. Il faut d’autres 1er choix.

  71. @ Opeth
    “…ce choix ressemble à un vol incroyable…”

    À combien de vos incroyables sommes-nous rendus sous le règne de Bergevin?

    Le seul “vol incroyable” recensé est celui de Suzuki ….et à retenir que notre DéGé réclamait alors Cody Glass

  72. @patin

    Justement, à quel nombre de joueurs qualifiés des vols en suis-je? Dans votre imagination peut-être plusieurs, car je parle beaucoup de prospects, mais dans la réalité, pas beaucoup, voire aucun. Il faut discerner enthousiasme pour un espoir et le qualificatif de vol. On peut traiter un joueur de vol que le jour où il confirme l’enthousiasme qu’il a suscité avec le grand club. En ce sens, je ne qualifie pas Roy de vol, je dis en réalité qu’à ce stade-ci, il ressemble à un vol. C’est bien différent.

  73. La réalité, c’est qu’on ignore s’il manque de prospects top-6. À partir du moment où on considère Suzuki et Caufield comme des joueurs top-6 à long terme, ça laisse quatre ouvertures pour de jeunes joueurs, si on exclu les Dvorak, Drouin et Anderson.

    Le pool de prospects à l’attaque avec potentiel top-6 se compose de Mysak, Tuch, Kapanen, Roy, Kidney, Farrell et Ylonen. Je parle bien de potentiel, je ne dis pas que ces sept joueurs vont finir sur un top-6 dans la LNH. Ceci dit, il est clair qu’un attaquant top-10 choisi l’été prochain serait un ajout important.

  74. Pour les amateurs de prospects, à noter qu’un ancien choix du CH, dont l’équipe ne possède plus les droits, Joni Ikonen, semble débloquer à 22 ans en Liiga finlandaise. Ce jeune a été ralenti de manière importante par des blessures aux jambes. Cette année il a 8 points en 10 matchs. Pas mal pour un joueur qui n’a joué que 41 matchs lors des deux dernières années. J’ignore si le CH s’intéresse encore à lui. À 22 ans il est encore jeune et aucun club de la LNH n’a ses droits.

  75. Ce qui me fait rire c’est que tout le monde vante (vantait?) le pipeline du Canadien. C’est sûr qu’il semble plus riche que par les années passées, ne serait-ce qu’en terme de volume.

    Mais si on va sur les forums d’autres équipes, ils disent la même chose de leur propre pipeline. Bien sûr, ils n’ont pas tous le gagnant du Hobey Baker parmi leur rang (comme Caufield, Makar et une poignée d’autres) mais ils ont le vainqueur du Max Kaminsky, du Michel Brière, la recrue de l’année ou autres distinctions récompensant les MVP. Ils ont tous qque chose à se mettre sous la dent. C’est normal, la LNH emploiera le top 7% des joueurs junior alors il y aura parmi eux beaucoup de joueurs décorés. (et seulement le top 4% de la NCAA sera repéché)

    Si on revient au Canadien:
    Au cours de la dernière année, on a vu sortir du colimateur les Ykonen, Juulsen, Fleury, (et maintenant Poehling qui vient de débarquer de son pied d’estale) qu’on nous vantait tous pourtant… et sûrement d’autres que j’oublie. On les moussait comme si ils allaient devenir d’excellents joueurs de calibre LNH. Il y a présentement des notes discordantes qui s’élèvent et émettent des doutes quant à la possibilité que Primeau devienne un gardien #1 dans la LNH. Il y a Romanov qui fut présenté comme le prochain Drew Doughty/Erik Karlsson et dont la trajectoire inquiète si il veut atteindre ce niveau. Il y a KK qu’on qualifiait de premier centre si longtemps recherché (mouahahahaha) lorsqu’il fut repéché.

    Pour la majorité de ces joueurs, on a utilisé le mot “vol”.

    Alors qu’ils perdent de leur lustre, on les remplace par la prochaine cohorte… Mysak, Ylonen, Norlinder, Harris, Strubble, (vous savez que j’ai de grands espoirs en Guhle par contre) et la machine à propagande repart le même scénario utilisant des adjectifs enflammés. La conséquence c’est qu’on devient désillusionné. Ca fait longtemps que je ne crois pas le refrain répété ad nauseam et préfère attendre. “Je vais le croiére quand je vais le voiére.”

  76. Facile de venir après coup jouer les ti-Jos connaissants pour nous dire qu’on savait à l’avance qu’ils allaient tous flopper. On est pas des imbéciles. On sait que sur 10 prospects intéressants, seuls trois ou quatre vont vraiment réussir. Juulsen et Ikonen ont vu leurs parcours déraillés par des blessures. Ça, c’est imprévisible. Poehling, rares sont ceux qui voyaient un grand joueur offensif chez lui, ceci dit, il n’a que 22 ans et a encore toutes ses chances de devenir un bon joueur de la LNH. À date, son parcours est meilleur que celui de Danault au même âge. Alors il faudrait attendre avant de le classer comme un échec. Il n’est pas un McCarron. Pour Primeau, Stéphane Waite disait qu’il voulait le voir jouer encore 100 matchs dans la AHL et le compare à Corey Crawford qui a joué 245 matchs dans la AHL avant de s’établir dans la LNH à 26 ans. Primeau a 22 ans seulement et a joué seulement 51 matchs dans la AHL à date. Le problème c’est qu’il sera éligible au ballottage dès l’an prochain. L’année covid lui fait mal. Ceci dit, entre des commentateurs à la Jici Lajoie qui s’interrogent sur Primeau, je vais plus me fier à Waite.

    Je pense qu’il y a autant de risque à écarter un joueur trop tôt qu’à en proclamer d’autres vedettes avant le temps. Pour Kotkaniemi, il a gradué trop tôt, erreur de Bergevin, ensuite il s’est tiré dans le pied en entrant dans la vengeance du proprio des Canes, n’empêche qu’il n’a que 21 ans. Prenez un autre finlandais, Jesse Puljujarvi. Plusieurs l’avaient compté comme cause perdue, et l’an passé, à 23 ans, il a commencé à émerger et les Oilers se félicitent de ne pas l’avoir échangé contre un choix de 3e ronde. Ceci dit, les Yakupov et autres flops de ce monde existent, c’est le risque de repêcher des jeunes de 17/18 ans.

    Pour Joshua Roy, personne ne peut dire qu’il deviendra une vedette à coup sûr aujourd’hui. Ceci dit, son camp avec le CH et son début de saison, en plus de son passé de 1er choix au total de la LHJMQ et son jeune âge relatif en font une histoire excitante à suivre, à moins d’être blasé.

    https://www.habsetlnh.com/Lexpert-Stephane-Waite-compare-Cayden-Primeau-a-un-gardien-bien-connu-de-la-LNH-57462&s=1

  77. C’est normal de fantasmer sur les prospects. Je le sais, je le fais souvent.

    Ça fait partie du plaisir de suivre le hockey que d’essayer d’estimer le potentiel des jeunes joueurs. C’est plus excitant que de suivre le parcours d’un joueur plus mature qui a atteint son plafond. Boring!

    Mais la plupart des prospects ont évidemment souvent le défaut de devenir des suspects et de nous décevoir. Ils atteignent leur plafond plus rapidement qu’anticipé.

    Continue Opeth de nous renseigner sur les prospects, on a tous besoin de rêver. Par exemple, j’ai beaucoup de plaisir à suivre les performances de Joshua Roy suite à tes commentaires.

  78. Je me répète, mais Danault au même âge n’était pas mieux que Poehling, tellement que durant sa saison 22 ans, Chicago a perdu patience et l’a donné à Montréal. Aussi, quoi qu’on en dise, le pipeline du CH est de loin supérieur au pipeline du club à l’arrivée de Bergevin et lors de ses premières années. Poehling, Sergachev, Kotkaniemi, Caufield et Guhle en première ronde représentent une bonne récolte. Ils devraient tous avoir une carrière intéressante. Tous ne seront pas le meilleur choix possible à leur rang de sélection, mais tous auront une belle carrière.

    Celui le plus douteux est Poehling, et c’est le choix le plus tardif du lot. Pour Logan Mailloux, si les médias peuvent finir par en revenir de sa connerie d’adolescence, on finira par voir s’il valait tout ce trouble. Il est impossible à juger en ce moment. Tout ce qu’on peut dire c’est que Timmins l’aimait beaucoup pour le choisir malgré tout le trouble qui venait avec lui, et Timmins est meilleur pour choisir des défenseurs que des avants. On verra.

  79. Déjà un autre but pour Joshua Roy aujourd’hui, le match est en cours milieu de la première période.

  80. Pacioretti (un américaine), avait demandé à être rétrogradé en ligue américaine et quand il est revenu, on voyait un joueur transformé. Sans en faire la demande comme lui, je vois en Poehling un joueur qui pourrait emprunter la même courbe de développement. Pas aussi dominant que Pacman mais assez bon pour percer dans la grande ligue. Bien sûr que ça reste à être confirmé mais j’y crois pour ma part.

  81. Je ne connais pas assez les autres du pipeline et j’aime bien lire Opeth sur le sujet. Je n’ai pas le temps en fait de les suivre. Pour ce qui est de l’opinion de JIC Lajoie…bon je vais me permettre de tirer la chaîne…lol.

Laisser un commentaire