Mon repêchage simulé pour les Canadiens

Bon, après un léger sursaut ce blogue est toujours aussi tranquille. J’ai reçu mon courriel de renouvellement de l’hébergeur. J’ai jusqu’au 15 juillet pour me décider. Avant cela, je vais y aller d’un nouveau texte, peut-être le dernier? J’ai décidé d’y aller avec un repêchage simulé pour le CH en assumant quelques échanges étant donné que le CH regorge de choix. J’ai basé mes échanges en me fiant à une charte déterminant une valeur numérique aux différents choix en y allant avec prudence, donc, en donnant plus que ce que la charte donne comme valeur (voir le lien à la fin du texte). Je n’ai jamais fait cet exercice auparavant, car je ne suis pas un dépisteur de salon, alors prenez mes choix avec des pincettes. C’est basé sur mes lectures, mon analyse du profil du joueur et sur des visionnements limités sur internet. Ceci dit, j’ai des critères de sélection qui me sont propres, soit le talent en premier, l’âge relatif pour les choix hors du top-20, l’indice de masse corporelle du joueur (plus il est bas, plus il y a de place à progression, en théorie). Aussi, cette année je privilégie les joueurs d’avant lors des premières rondes. Je considère que le CH a déjà sa relève en défense dans son pipeline avec Guhle, Mailloux, Struble et Harris qui s’ajoutent à Romanov. Tout ça sans compter les Norlinder, Fairbrother, Xhekaj, Trudeau, Kostenko et Sobolev. Un ou deux de ces joueurs, à terme, pourraient causer une surprise. Le CH a aussi un bon pipeline de gardiens avec Primeau, Dobes, Dichow et Vrbetic. Ceci dit, je vais en ajouter un dans les rondes tardives. Donc, mon focus sera sur des attaquants talentueux parmi les plus jeunes de leur années de repêchage, à part pour le premier choix au total, ensuite j’entends prendre des défenseurs parmi les plus jeunes de leur année d’éligibilité et avec un potentiel offensif.

1 Shane Wright

Je l’ai répété, je pense que Wright souffre d’un anti-effet de récence. En d’autres mots, il est sur le radar depuis trop longtemps au goût de certains. Cela a permis de voir plus ses défauts que ses qualités et on néglige son historique comme talent élite. Un jeune qui compte 39 buts en OHL lors de sa saison 15 ans doit avoir un talent rare. Pour moi il combine l’attrait d’un choix sûr, on ne peut prendre un futur flop au #1, tout en maintenant un plafond très élevé. Je pense que cette année moyenne par rapport aux attentes est une aberration. Il va rétablir son statut de futur joueur de très haut niveau dès l’an prochain si le CH a la sagesse de le retourner dominer en OHL.

26 Gleb Trikozov

Oui prendre un russe si tôt est un pari. Bien sûr, être Kent Hughes j’aurais plus d’informations sur les intentions de ce jeune, et je pourrais prendre une décision plus éclairée. Ceci dit, Trikozov est né le 12 août 2004, il a donc encore 17 ans. Il est un des plus jeunes joueurs de cette cuvée. Il montre des statistiques en MHL (junior majeur russe) similaires à celles de Kucherov au même âge. C’est un ailer droit qui mesure 6’01” et pèse 185 lbs. Il a donc des chances de jouer pro à 6’02” et 205 lbs. Il est rapide, excellente vision, bonnes mains et bon marqueur. Son jeu défensif est à améliorer, mais c’est vrai pour la plupart des jeunes joueurs offensifs de son âge. Il est classé entre #8 et #66 sur les différentes listes. La liste consensus de Bob McKenzie l’avait au #64 cet hiver, mais il devrait être classé plus haut sur la liste finale. Le CH pourrait probablement aussi le prendre au #33. Ceci dit, il y a quand même une possibilité qu’il ne soit plus là au #26.

33 David Goyette

Un Québécois qui a tergiversé entre la voie de la NCAA et de la CHL. Il s’est finalement retrouvé cette année en OHL, à Sudbury, sur une mauvaise équipe, la troisième pire au classement final de la ligue. Goyette n’avait donc pas beaucoup de support pour produire cette année. Il a terminé la saison premier marqueur de son club avec 73 points en 66 matchs et le 2e marqueur de l’équipe n’a amassé que 50 points. On peut donc penser que s’il avait été mieux entouré il aurait pu amasser 85-90 points. Goyette est né en mars, il n’est donc pas parmi les plus jeunes, mais ni parmi les plus vieux. Il est né au milieu de l’année d’éligibilité. Dans son cas, c’est la faiblesse de son équipe qui me fait penser qu’il sera sous-évalué, puis lui aussi a manqué une année à cause de la covid. Il y a donc du rattrapage possible dans son cas. C’est un centre de 5’11” et 174 lbs qui pourrait jouer à l’aile au niveau professionnel. Il est classé entre les rangs #19 et #50 sur les différentes listes.

49 Adam Sykora

Transaction. Le CH échange les choix #62, #92 et #98 au Kraken de Seattle en retour des choix #49 et #58. Ici j’y vais une autre fois avec le critère de l’âge relatif. Sykora est un ailier de 5’10” et 170 lbs qui est né le 7 septembre 2004, ce qui en fait avec Vincenz Rohrer un des plus jeunes joueurs qui sortiront dans le top-100. Son fait d’arme cette année est d’avoir joué pour la Slovaquie au championnat du monde sénior au mois de mai et d’y avoir bien paru. Il y a obtenu deux buts et une passe en six matchs. Sykora est classé entre #38 et #100 sur les diverses listes.

58 Jordan Dumais

Jordan Dumais est né un 15 avril, alors comme David Goyette il se situe dans le milieu de son année d’éligibilité. Il jouait pour un club moyen à Halifax. C’est un petit ailier de 5’09” et 165 lbs qui n’a pas un coup de patin au-dessus de la moyenne. Il a donc peu de choses sur papier qui militent en sa faveur, sauf une, il a accumulé des points à un rythme incroyable pour un joueur de 17 ans de sa stature. Il a une excellente vision et un sens du hockey très au-dessus de la moyenne. Avec une telle production à 17 ans (109 points en 68 matchs), Dumais montre des stats similaires à des joueurs qui sont sortis dans le top-10 au repêchage, les Huberdeau, MacKinnon, Drouin, Ehlers, Meier, Dubois, etc… Donc, je fais ce choix juste parce que je ne peux ignorer cette production élite. Ensuite, ce sera à Dumais de gagner en force et en vitesse, mais le sens du hockey ne s’enseigne pas et Dumais en a à revendre. Dumais est classé entre #48 et #95 sur les différentes listes.

66 Nicholas Moldenhauer

Malgré son nom, Moldenhauer n’est pas un Allemand ou un Autichien, c’est un Ontarien. Il a eu une histoire particulière. Il a peu joué l’an passé, alors qu’il devait jouer pour Ottawa en OHL il s’est retrouvé aux États-Unis où il a pu jouer 6 matchs en USHL et 13 matchs dans un club Midget du New-Jersey. Cette année il a décidé de continuer un USHL avec le Steel de Chicago, le club où Sean Farrell a joué. Toutefois la guigne s’est acharnée sur lui. Il a raté le début de saison à cause d’une infection virale, puis a subi une sérieuse coupure par la lame de patin d’un adversaire qui a nécessité une intervention chirurgicale. Il a finalement pu jouer 41 matchs où il a accumulé 43 points. Il est né un 25 mai, ce qui en fait un joueur relativement jeune. Il mesure 5’11 et pèse 170 lbs. C’est un des meilleurs patineurs de cette année de repêchage. Je l’ai choisi à cause des embûches qu’il a rencontré qui ont à mon avis réduit sa valeur. Je pense qu’il est une aubaine en début de 3e ronde. Il est classé entre #53 et #112 sur les différentes listes.

70 Vincenz Rohrer

Transaction, le CH échange les choix #127 et #128 au Devils en retour du choix #70. Ici je reviens à mon critère de sélection favori, l’âge relatif. Avec Adam Sykora, Rohrer sera le plus jeune joueur choisi lors des trois premières rondes de ce repêchage. Il est né le 6 septembre et s’il était né 10 jours plus tard il n’aurait été éligible que l’an prochain. L’idée ici est de repêcher à rabais un joueur de talent qui n’a pas montré tout son potentiel car il était désavantagé par son jeune âge. Rohrer est un ailier droit de 5’11” et 170 lbs. Il a obtenu 48 points en 64 matchs pour Ottawa en OHL, une équipe assez faible située dans le dernier tiers du classement de la ligue. Rohrer n’était pas bien entouré puisque ses 48 points lui ont permis de terminer premier compteur de son équipe. Donc, s’il avait joué pour un meilleur club, il est loisible de penser qu’il aurait pu approcher un point par match à un si jeune âge. Rohrer présente donc la totale, jeune âge et équipe faible. C’est un choix basé sur le fait qu’il a beaucoup de marge de progression. Il est classé entre 59 et 126 sur les différentes listes.

75 Artem Duda

Premier défenseur choisi dans cette liste. J’ai décidé de le choisir car Duda est un défenseur offensif et avec le facteur russe cette année il pourrait être encore disponible au rang #75. C’est un gaucher de 6’01” et 180 lbs né au milieu de l’année d’éligibilité, soit le 8 avril 2004. En MHL (junior majeur russe) il a accumulé 41 points en 52 matchs de saison régulière et 17 points en 18 matchs des séries. Pour un défenseur russe, c’est une excellente production car en Russie on ne pousse pas les défenseurs à l’attaque. Il est classé de #47 à #81 sur les différentes listes.

162 Elmeri Laakso

Un autre défenseur. Cette fois encore j’y vais avec la jeunesse relative du joueur. Laakso est né le 9 juillet 2004, il a encore 17 ans. C’est un défenseur gaucher de 6’01” et 185 lbs. Il a joué surtout au niveau junior cette année, mais aussi en Metsis et Liiga au niveau professionnel. Il était sur l’équipe U-18 de la Finlande et a obtenu des points à tous ces niveaux. Le seul classement que j’ai trouvé pour lui est #195 par McKeens et #66 pour les joueurs européens par la centrale de recrutement de la LNH. Cela laisse croire qu’il pourrait toujours être disponible au rang #162.

194 Niks Fenenko

Un troisième défenseur parmi les plus jeunes de ce repêchage, étant né le 18 août 2004. Fenenko est originaire de Lettonie et a joué cette année pour Baie-Comeau dans la LHJMQ. C’est un gaucher de 6’01 et 180 lbs. Il accumulé 40 points en 62 matchs. C’est vraiment excellent pour un défenseur qui a joué toute l’année à 17 ans, surtout que Fenenko ne jouait pas pour une bonne équipe. Il a terminé quatrième compteur de son équipe derrière trois attaquants de 19 et 20 ans. Je ne sais pas si Fenenko sera toujours disponible au rang #194, mais il est classé #124 chez les patineurs nord-américains, donc, si on ajoute les européens, ça mène vers ce rang.

216 Jan Spunar

Un gardien Tchèque de 6’03” et 185 lbs. Il a le physique de l’emploi et des bonnes stats dans le junior en Tchéquie. L’idée ici est d’ajouter un gardien au pipeline qui a les caractéristiques physiques du gardien moderne de la LNH. Spunar est aussi né un 30 mai, il vient donc d’avoir 18 ans et est du côté plus jeune de son année de repêchage.

Voilà. Bien sûr, le vrai repêchage du CH sera très différent, mais ça montre l’approche que je voudrais voir le CH prendre. Des attaquants dans le top-70, puis des paris sur des défenseurs à potentiel offensif parmi les plus jeunes du repêchage et un gardien en Europe ou en NCAA qu’ils pourront suivre pendant quatre ans en espérant une progression heureuse.

135 avis sur « Mon repêchage simulé pour les Canadiens »

  1. Bonjour Opeth, en liens avec le renouvellement ou non du site, ce serait vraiment malheureux que celui ferme. Je sais que je ne suis pas le plus grand participant mais je le lis toujours c’est le site le plus intelligent et le plus vraisemblable que je connais. Le nombre de participant est très respectable. Sur l’autre site (DLB) il y a beaucoup moins d’intervenant et régulièrement invraisemblable dans la gestion des équipes NHL. Espérant la continuité du site qui sert beaucoup de formation pour plusieurs. Merci 🙏

  2. Pour le repêchage, besoin de talents offensifs surtout avec un physique potable, ça joue dur des fois dans la NHL.

  3. Wright est une évidence, le CH se doit de le prendre. Dans une moindre mesure je me souviens du débat lors du repêchage de McDavid et Eichel. Certain analystes disaient que 2 dépisteurs sur 10 predraient Eichel à la place de McDavid (je ne me souviens plus exactement du nombre). La sur exposition avait fait baisser McDavid sur leur liste. Pour les autres choix je ne m’y connais pas assez et je ne sais pas où ils sont classés mais j’aimerais un Noah Warren avec le choix des Oilers.

  4. Opeth, vous vous êtes prêté à un exercice pas facile en soi et qui a dû exiger de nombreuses heures de recherche. Mais la passion étant une soif inassouvie… c’est donc une forme de plaisir !

    Vous m’avez permis de me ’familiariser’ avec de nouveaux noms qui seront pour plusieurs des choix du prochain repêchage et je serais bien embêté de vous contredire.

    Cependant je mets un bémol et fais une contre-proposition :
    1. Des petits joueurs, le CH en a suffisamment et à moins d’être un futur déjà considéré de très haut niveau, je passerais mon tour.
    2. Je souhaiterais que le CH échange des choix 2022 contre des choix 2023, d’une part, parce qu’il y a un manque d’informations concernant plusieurs jeunes résultant de saisons atrophiées conséquences de la Covid et, d’autre part, que le repêchage de 2023 on le dit beaucoup plus prometteur.

    PS : vous êtes DG du Seattle : vous troquez vos choix #49 et #58 pour les choix #62, #92 et #98 du CH?

  5. Opeth = toujours intéressant. Je ne puis qu’être parfaitement en accord avec tes deux premiers choix, Avoir Wright et Trikozov serait exceptionnel. Si jamais Mintyukov glisse jusqu’au #33 ce serait comme 3 choix top 10 dans mon livre. Par la suite c’est plus difficile pour moi, mais j’ai l’impression que plusieurs aubaines vont descendre (ex.: pourquoi pas Goyette au #53). Ce sera intéressant à suivre et. pour moi, Wright sera plus un McKinnon qu’un Bergeron. Mais les deux me conviennent.

  6. @patin

    La grosseur pour moi n’est pas un critère, surtout que j’ai choisi plusieurs très jeunes joueurs qui ont des chances de grandir un peu et de certainement ajouter de la masse musculaire. Ce qui compte pour moi c’est de frapper juste, c’est-à-dire, repêcher des futurs joueurs d’impact au niveau de la LNH. Si je frappe juste plus souvent en misant sur le talent plus que la grosseur, ensuite il est possible de rééquilibrer les choses par voie d’échange.

    La même logique s’applique pour la position des joueurs. Si j’ai un surplus de bons défenseurs, je peux les échanger pour des avants. L’important c’est d’obtenir le plus de bons joueurs possible avec les choix qu’on exerce. Si j’ai choisi cette année de mettre le focus sur de jeunes ailiers talentueux, c’est que c’est un besoin du club, et les ailiers sont généralement prêts à jouer plus rapidement que les gardiens, défenseurs et joueurs de centre.

    Pour ce qui est de mes transactions, comme mentionné, je me suis fié sur une charte dont je donne le lien au bas de l’article. Cette charte a été établie après étude historique des repêchages précédents, mais comme mentionné, j’ai pris moins de valeur que ce que la charte donnait. Ceci dit, au final, rien ne garantit que Seattle accepterait cette transaction. Ceci dit, il est clair que si j’étais HuGo, j’essayerais de trouver un moyen d’utiliser mes trois choix de 3e ronde et trois choix de 4e ronde pour monter en 2e ronde, en autant que ce serait possible et qu’il y aurait des partenaires de danse.

  7. Vous avez, Opeth, une passion du repêchage que je ne possède pas. J’ai lu avec intérêt votre nouvel article mais je serais bien en peine d’évaluer le tout. Je souhaite seulement que le CH choisisse Wright et ne soit pas aveuglé par toutes sortes de commentaires négatifs à son sujet.

    Je vous avais parlé il y a quelques années d’une soirée de hockey à Shawinigan où j’y étais pour voir Lafrenière alors que c’est Mavrik Bourque qui m’avait impressionné. Je pense que ce dernier en est à sa dernière saison pour les Cats et son effort déployé contre Guhle ce soir pour le but vainqueur des Cats (pour la coupe (tournoi?) Memorial) était quelque chose à voir. Aura-t-il l’occasion de prouver son talent dans la LNH? J’espère bien pour lui. Repêché par Dallas, il n’est pas très gros mais je le trouve très intelligent dans sa façon de jouer.

  8. Je ne connais pas les prospects non plus. Je suis un fan de Wright apres les lectures. Un grand centre qui peut etre un C1 ou C2, c’est un no brainer selon moi.

    Un ailier (Slaf) qui a impressionné contre des pays faibles lors des mondiaux et olympiques, je vais passer. Espérons qu’il ne sera pas choisi.

  9. Bonjour @Opeth et les rescapés.

    Je tiens, encore une fois, à réitérer mon attachement à ce blog et à manifester mon désir de le voir prospérer dans le temps. Il est évident qu’à cette période de l’année, un blog de hockey dont le jupon aux couleur du CH dépasse, sera plus calme avec 1 seul match aux 2 jours. Je crois que la “masse critique” de lecteur n’est pas au même niveau que le pipeline du CH mais ça s’en vient!! En espérant que ce ne soit pas le dernier texte. Santé aux rescapés.

    Maintenant, je vois que vous n’avez pas embarqué dans le train Jonathan Lekkerimaki. Il semble y avoir un certain “buzz” autour de ce joueur dernièrement. Il serait un des jeunes qui a été invités à souper par l’état major du CH. Que pensez-vous de ce joueur, l’avez-vous vu jouer? vaut-il la peine de s’avancer pour le repêcher?

  10. J’aime bien cette approche d’y aller pour des joueurs qui semblent sous-estimés dans les différentes listes. En y allant avec l’âge des joueurs et s’ils jouent pour un mauvais club, il y a de belles possibilités pour des coups de circuit.

  11. @La_Cible

    Lekkerimaki est évidemment un prospect très intéressant, mais il ne déloge pas Wright au premier rang. Donc, pour l’inclure dans ma liste j’aurais dû concocter une transaction très importante et tout à fait hypothétique où la CH aurait obtenu un autre choix top-10. Remarquez, l’hypothèse de ce type de transaction demeure possible, cela aurait même du sens dans la situation actuelle du CH, mais pour que cela arrive, le CH devrait échanger un gars comme Anderson et plus.

  12. Bonjour @Opeth et les rescapés. (Belle formulation La_cible).

    Idem.
    Je ne commente pas beaucoup, puisque souvent je n’ai pas grand chose à rajouter tellement les commentaires sont à point. Mais je viens quotidiennement voir si il y a du nouveau.
    @Opeth, s’agit il d’une question monétaire ? Je sais que cela avait été discuté l’an passé, il me ferait plaisir de contribuer et je suis sur que je ne suis pas le seul.

    Sinon mon humble contribution de sujets qui me tiennent à coeur:

    1) Les bagarres et les tentatives de blessures.
    C’est un non sens que les bagarres soient tolérés, mais encore pires les tentatives de blessures. Quelqu’un en avait glissé mots dans l’autre billet.
    Les coups délibérés sur la cheville à Draisatl, ou le coup de baton dans les cotes sur Kucherov. La ligue devrai sévir et sévérement.

    2) La valses des coachs.
    Paul Maurice en Floride.
    J’ai peine à comprendre pourquoi certains coachs sont sur la voie d’évitement (Guy Boucher exemple) et pourquoi d’autre se retrouvent continuellement du travail.

  13. @manrik

    Merci pour l’offre de contribution. J’ai des doutes pour la suite pas à cause du coût du site. C’est juste que j’ai l’impression souvent d’écrire dans le vide. De toute façon, j’avais payé un plan de 4 ans, lors du dernier déménagement du site, auquel il reste une année à faire. Alors j’ai juste à payé pour l’enregistrement de l’adresse du site.

    Pour ce qui est des coachs, vous avez raison, la partie de chaise musicale est ridicule et injuste. Vigneault et Therrien se sont cassés la gueule à Philadelphie, mais son remplaçant, Mike Yeo n’a pas su retourner la situation avec une moyenne de 0.342, et Torturella ne fera pas beaucoup mieux. Les Flyers ont été incroyablement mal gérés depuis plusieurs années et on a amené Chuck Fletcher qui avait floppé au Minnesota pour flopper une fois de plus à Philadelphie. Comment un gars comme Dave Hakstol qui avait totalement raté son entrée à Philadelphie a pu se retrouver un poste d’entraîneur chef à Seattle est incompréhensible. Soyez sûrs que Dominique Ducharme n’aura jamais cette deuxième chance.

  14. Une liste intéressante qui sort un peu des habituelles. J’aime beaucoup leur analyse de Slafkovsky que je vais emprunter:
    https://hockeyprospecting.com/2022/06/21/the-hockey-prospecting-top-32-2022/
    Analyse du joueur (parmi les 32 autres):
    “On the other side, Slafkovsky is enormous (6’4”) and uses his body well in the corners to protect the puck and move it out front to create chances. He’s the prototypical elite power forward (except for the biggest part in that he doesn’t produce like an elite power forward). He’s often discussed in the same realm as Nichushkin and Puljujarvi. Two analytics darlings who have really started to come in to their own. But, if you did a re-draft of 2013 and 2016 right now, would either one of them be taken 2nd overall, or in the top 5, or in the top 10? Probably not. They probably go in the early to mid teens. Right where I currently am with Slafkovsky.” Voilà qui traduit bien mon opinion.

  15. @ Rex Terras

    J’ai vu cette analyse sur DLC hier. Avec Slafkovsky j’ai peur au flop pour un premier au total. Aucun des candidats n’est un McDavid ou un Crosby, c’est-à-dire un futur joueur élite garanti à 99%, mais dans le cas de Slaf, j’ai peur qu’il ne soit qu’un bon gros ailier, un espèce de Armia peut-être un peu meilleur, et avant de rire de ma comparaison avec Armia, allez voir ses stats en Liiga à 17 ans, c’était de loin supérieur à Slaf cette année, et Armia est quand même sorti 16e en 2011, une très bonne année de repêchage.

  16. Contributeur irrégulier mais lecteur assidu je suis.
    Opeth, vous semblez déçu de la fréquentation, perso, je favorise la qualité à la quantité, c’est le cas de ce blog.

    Si Slavkowsky est comme un Armia, je passe mon tour. Dommage pour ce Armia qui possède un coffre à outil élite mais qui semble invisible trop souvent.

  17. Une solution facile pour que ce site demeure bien en vie (question monétaire), pourquoi ne pas faire un gofundme, là où chacun peut offrir ce qu’il veut. Il n’y a pas de petites sommes, tout peut aider. Si jamais le montant devenait plus élevé que prévu, ces sommes pourraient être utiles pour des années à venir.

  18. @sinfarc

    Si Armia pouvait jouer très souvent à son meilleur niveau, ce serait un ailier de 60-70 points qui aurait justifié d’être choisi dans l’intervalle 5-10 en 2011. Malheureusement, il n’a montré que de courtes séquences de ce niveau de jeu et n’a jamais dépassé un rythme de 40 points en 82 matchs en carrière. C’est là qu’il est très difficile de projeter ce genre de joueur. Armia a le talent et les outils, mais pas la volonté. C’est vraiment difficile d’établir ça chez un jeune de 17 ans. Armia avait obtenu 29 points en 48 matchs en Liiga à 17 ans. C’est bien mieux que les 10 points en 31 matchs de Slaf, en fait c’est le double de la production par match de Slaf.

  19. @manrik
    Dans le cas de Guy Boucher, au cours des 2 dernières, il ne considérait pas les offres qu’il recevait pour des questions familiales. À “On jase”, il a affirmé à quelques reprises qu’il n’était pas disponible pour pouvoir profiter des dernières de ses enfants à la maison. Je crois qu’il se remettra disponible pour l’an prochain. En tout cas, je l’aurais préféré à Martin St-Louis. Mauvais timing…

  20. Mes critères pour les sélections au repêchage en ordre de priorité:
    1- QI hockey
    2- Éthique de travail et intensité
    3- Patin
    4- Lancer
    5- Stature

    Considération spéciale pour cette année : aucune équipe n’ayant qu’un seul choix dans la première ronde ne va risquer de choisir un russe par crainte de ne pas obtenir un visa de travail aux USA.

    1- Shane Wright. Une tête au dessus de tous les autres ! Coche toutes les cases.

    26- Liam Ohgren AG. QI + stature + lancer. Ou si disponible Ivan Mirosnichenko AG droitier. Facteur russe et en rémission de cancer. Patin. Lancer extraordinaire. Stature. QI moyen.

    33- Julian Lutz. Allemand. AG. Absent longtemps pour blessure. Intensité. Stature. QI moyen. Lancer.

    Si 49 et 58, bonne idée pour Adam Sikora. Dynamo sur patin. Jordan Dumais. Coup de circuit? QI et intensité très supérieurs mais 5’8’’.

    62- Michael Fisher. DD. QI. Patin. 6’2’’ Domination totale dans une école secondaire américaine. 50 points en 28 parties. Beaucoup plus que Harris au même niveau.

    75-Noah Warren DD. Stature. Intensité. Bon patin pour 6’5’’.

    92- Nicholas Moldenhauer C + AD. Intensité + QI. Blessé presque toute la saison).

    Quant aux autres rondes, cela est trop aléatoire.

  21. Je viens de lire l’article de leaf nation pour la valeur des choix et ça semble une fonction logarithmique assez de base. J’ai de la misère avec ça mais je comprends que pour le but de l’exercice Opeth devait se baser sur quelque chose mais il manque plusieurs facteurs. La stratégie d’échangé plusieurs choix à des équipes qui n’en n’ont pas est excellente pour repêché plus tôt et j’espère que Hughes va y adhérer
    le lien de rex terras je l’aime beaucoup, ça signifierait qu’au 26 ième rang on aurait selon moi un excellent joueur et Slaf est vraiment un Pujuularvi donc c’est un ne pas toucher

  22. Pour revenir sur les échanges de choix. J’ai regardé les échanges pour des choix de 2e ronde l’an passé. Voici un exemple: Les Kings ont acquis le choix #59 de Caroline en retour des choix #72 et #109. Donc, mon échange #49 et #58 reçus en retour de #62, #92 et #98 semble optimiste. Ceci dit, un échange #92 et #98 contre un choix autour de #60 semble réaliste. Dans ce cas de figure le CH se retrouverait avec #60 et #62, au lieu de #49 et #58. Reste à savoir si Sykora et Dumais seraient toujours disponibles aux rangs #60 et #62. Ceci dit, reste la possibilité que le CH acquiert un ou deux autres choix de 2e ronde en échangeant Petry et un ailier. J’ai pris Dumais au rang #58 dans ma simulation, mais rien ne dit qu’il ne sera pas toujours là en fin de 3e ronde. Si Joshua Roy est tombé au #150 l’an passé, tout est possible. À 5’09”, Dumais demeure un petit joueur pas très rapide et ça effraie plusieurs dépisteurs.

  23. Dumais pour moi je n’y touche pas avant la cinquième ronde. J’adore les québécois mois je ne vois pas de plus value avec lui. Je voyais l’an dernier Roy plus haut et il y a deux ans je voulais Poirrier à la place de Misac. On verra ce que lui et Tuch feront mais je commence à avoir des doutes pour Misac. Tuch je lui laisse encore du temps, il est gros donc ça prend plus de temps à développer. Il a le facteur gros… Mais je ne le vois pas comme un prospect 2b

  24. Je comprends les réticences sur Dumais à cause de sa taille, mais la production est extraordinaire. 30 points en 40 matchs l’an passé à 16 ans et 109 cette année. C’est digne d’un choix top-10 pour un joueur de 6’00” ou plus. Il a la taille de Jonathan Marchessault, mais produit deux fois plus que lui au même âge et même plus à 17 ans que Marchessault à 19/20 ans. C’est pourquoi je le prends s’il est toujours disponible en fin de 2e ronde. Il a trop de talent offensif pour ne pas prendre une chance sur lui. Pour ce qui est de Mysak, Hamilton se sont paqueté un club par voie d’échange, il ne tient donc plus un rôle offensif de premier plan. Si on pense à Jake Evans, ou mieux, à Tomas Plekanec, je pense que Mysak demeure un bon prospect. C’est un de ces joueurs jeunes en âge relatif. Il n’a encore que 19 ans. Il en aura 20 à la Saint-Jean, dans deux jours.

  25. Paul Maurice, le nouveau coach des Panthers, n’est pas Quenneville, dont j’aurais apprécié un retour mais, c’est mieux que de garder Brunette.

    Des erreurs flagrantes que Brunette a fait en série en faisant jouer son 4e trio autant que les autres trios même si les Panthers étaient en déficit.

    Je crois que Maurice est plus un adepte de l’offensive mais ses joueurs devront être très bons sans la rondelle.

    Tortorella, le nouveau coach des Flyers, a déjà donné ses directives aux joueurs en disant que ce qu’il regarde le plus, c’est le comportement des joueurs sans la rondelle.
    La possession de la rondelle c’est très bien mais comment réagit le joueur en la perdant, que fait-il sans la rondelle?

    Un joueur talentueux de la LNH doit tout donner en offensive et en défensive.

    Comme il dit……It needs to be a two-way street “…….. et aussi tu pratiques comme tu joues à fond de train……

    Il retrouve Atkinson qu’il a coaché à Columbus et le joueur a dit qu’il avait beaucoup appris et apprécié d’avoir joué pour lui.

    Comme on dit, tu es mieux d’avoir Tortorella de ton bord sinon lannéwouaêtelongue…..

  26. Sur Twitter, quelques anciens joueurs de Tortorella ont envoyés des messages aux joueurs des Flyers. En gros: bonne chance les gars, vous allez en suer une shot!

    Ces Lightning sont gros, laids, pas gentils, bloquent les lancers, sont maganés, boivent de la Coors Light, humilient les Panthers, étouffent le jeu mais je me surprends encore à leur souhaiter la victoire (ok, j’ai de la famille à Tampa je l’avoue).

    Ils rappellent les Devils des années 2000 (que je détestais pourtant à l’époque).

    En fait, je souhaite que Tampa gagne, mais qu’ils prennent tous leur retraite immédiatement après le 7e match et qu’on entendent plus jamais parler d’eux.

  27. Pour ma part, je souhaite (secrètement…mais plus maintenant) une victoire de l’Avalanche. On dirait que plusieurs veulent voir TB gagner afin de dire que c’est une dynastie. J’ai un peu de difficulté à vivre avec leur (le mot est gros mais bon…) tricherie sur la masse salariale en finale des séries l’an passé contre le CH. Cette année ils doivent y aller avec les normes et l’adversité est plus féroce. Je ne sais pas si TB pensait gagner sans fournir les efforts nécessaires mais disons que l’Avalanche pousse dans cette direction avec une contribution de tous les joueurs. Sakic a bien joué ses cartes avec quelques échanges qui lui sont favorables…pensons à Lekhonen, Kadri et, que dire de Makar…wow…tout un joueur de défense qui a tous les atouts pour être un général à la ligne bleue. Le seul point plus faible est du côté des gardiens car Vasilevskiy est seul dans sa catérgorie. Ce n’est pas lui qui sera pointé du doigt si Colorado gagne cette série.

  28. Pour ceux qui y vont de jugements définitifs sur des joueurs de 22 ans ou traitent des choix de rondes tardives comme des flops assurés, Jesper Bratt des Devils est un exemple rafraîchissant, même s’il est l’exception qui confirme la règle. Bratt, un choix de 6e ronde en 2016 vient de connaître, et de loin, sa meilleure saison en carrière à 24 ans en cumulant une fiche de 73 points en 76 matchs. En regardant le profil de Bratt, je me suis aperçu qu’il cadrait avec mon approche basé sur un jeune âge relatif et un IMC bas. Il est né un 30 juillet et mesure 5’10” et pèse 175 lbs. C’est un pouces de plus que Jordan Dumais.

    https://www.eliteprospects.com/player/117698/jesper-bratt

  29. Mes attentes concernant le repêchage du CH, c’est de privilégier le talent Nord-Américain d’abord. Quand vient le temps d’aspirer aux grands honneurs, la Coupe Stanley attire plus un nord-américain qu’un européen qui rêve de gagner un championnat du monde. En 1e-2e ronde OK si les habiletés et le QI hockey sont là, un européen d’accord. Pour les employés de soutien, sélectionner un Lucas Vejdemo (exemple) en 3e ronde au lieu d’un québécois ou d’un nord-américain m’apparaît pas une bonne approche.

  30. Concernant Shane Wright, il ne faut pas oublier que les journaleux ont instillé le doute et créés un faux débat dans le but d’alimenter le nombre de clics.

    Et sur une note beaucoup moins rationnelle, ce repêchage me fait penser beaucoup à celui de 2014, avec Leon Draisaitl choisit au troisième rang. Il y a toujours ce discours pré repêchage avec ces choix consensuels qui finalement ne s’avèrent pas être les meilleurs après coup.

  31. Opeth continuer vôtre bon travail et garder le site actif. Vaut mieux la qualité que la quantité et la qualité de ce site et le respect entre tous est un modèle

    Mois aussi j’y vais avec Wright Il est peut-être pas un générationnel mais avec le premier choix total tu ne peux pas te permettre de viser le circuit et prendre une grosse chance. Si Wright devient tout simplement un deuxième Suzuki le canadien sera bien équipé au centre pour longtemps

    Je pense comme bien des lecteurs de ce site que puisque il n’est pas spectaculaire certains experts en sont venus à plus chercher ses défaults que ses qualités. N’oublions pas qu’il a perdu une année junior et selon moi c’est ce qui explique son mauvais début de saison entre autre

    Le circuit selon la disponibilité des joueurs ont peut le viser au 26 rang si nécéssaire

  32. Bonjour à la communauté

    Je sors de mon anonymat pour adresser un grand remerciement à Opeth, maître en ces lieux, ainsi qu’à tous les participants réguliers ou moins réguliers, vous qui faites de site un joyau de qualité. Je proviens d’un plat pays qui n’a aucune tradition en hockey sur glace, ni fort peu d’amateurs. Personnellement, je suis tombé amoureux de ce sport à l’âge de 13 ans, en suivant les JO d’Albertville. Puis j’ai eu la chance de voir les retransmissions de la coupe Stanley et les exploits du #33.

    Pour en revenir à ce blogue, mes connaissances sur le jeu, les joueurs et la NHL ne sont pas suffisantes que pour prétendre intervenir. Ça serait comme de voir un gosse de 12 ans interrompre un débat d’adultes. Mais c’est toujours avec grand plaisir que je passe par ici afin de lire vos discussions, vos arguments et tout cela dans le plus grand respect des contradicteurs. C’est une chose suffisamment rare sur le web que pour être signalée.

    Cordialement

  33. Petite question technique : Est-ce physiquement viable pour les Canadiens de choisir 14 joueurs cette année? Ils sont quand même limités à 50 contrats et 90 joueurs pour lesquels ils détiennent les droits. Est-ce que cela pourrait causer problème à moyen / court terme sachant qu’ils ont repêché 9 joueurs l’an dernier et qu’ils ont aussi 9 choix l’an prochain?

    Devraient-ils tout de suite privilégier la qualité (plus haut choix) plutôt que la quantité (nombre de choix)?

    Mpn opinion de néophyte penche vers Wright comme premier choix, les centre sont tellement important et il est victime d’une surexposition.

    Pour les autres choix, je suis d’avis qu’il faut absolument viser les coups de circuits. J’aurais donc tendance à conserver le plus de choix possible au risque de me tromper avec plusieurs d’entre eux. L’année 2020-2021 manquée dans plusieurs ligue va fausser l’évaluation (à la baisse) de certains joueurs et le fait d’avoir plusieurs choix dont le développement a été retardé pourrait être payant.

  34. Les 50 contrats ne sont pas un problème car on sait d’avance que le taux de succès sera très loin de 100% et la NCAA et l’Europe permettent de garder les droits pendant quatre ans avant de mettre sous contrat. Il n’y a que pour les joueurs issus de la CHL que ça peut peut-être causer problème, mais encore faut-il que ceux-ci se méritent un contrat. Quand on regarde le repêchage 2018, Olofsson, McShane, Gorniak, Fonstad, Houle et Stapley n’ont pas été mis sous contrat. Ça fait six joueurs sur onze, plus de 50%. Néanmoins, 2018 aura été une bonne année avec Kotkaniemi et Romanov déjà dans la LNH, et Ylonen et Harris qui devraient y accéder. Ça laisse Cam Hillis comme joueur sous contrat qui a peu de chance de réussir, et l’an prochain il en sera déjà à sa dernière année de contrat.

    Un club peut donc repêcher 14 joueurs par année, année après année, sans problème de contrats ou de droits. Puis si jamais un club brisait les attentes et obtenait un taux de succès au repêchage de 50%, ce qui serait énorme, et bien les échanges existent pour une raison. Par exemple, Romanov a plus de valeur aujourd’hui que choix générique de début de 2e ronde. La préoccupation ne devrait pas être sur le nombre de contrats, mais sur le taux de succès au repêchage. S’il est au-dessus de la moyenne et et qu’un club exerce plus de choix, ça devient un très heureux problème.

  35. Bonjour Sam,

    L’internet surprend toujours. Je suis passé une seule fois en Belgique, dans ma vie, par l’aéroport de Bruxelles et ensuite par route vers la France, et c’était avec un club de hockey amateur pour une série de matchs en France qui commençait dans le nord à Amiens et qui s’est terminée par un match sur la patinoire olympique à Albertville. C’était en 1993. Ça fait un bail. Sinon, et ça fera cliché, mais Jacques Brel est mon chanteur favori. Je connais un peu de Belgique au travers de ses textes de chansons.

  36. Bonjour Opeth…quel beau message de Sam…ce qui vaut à lui seul les bonnes raisons de garder ce blog en vie. Plusieurs sont prêts à vous aider. Ce n’est pas tout le monde qui commente mais beaucoup le lisent. Pourquoi? Parce qu’il est de qualité et les intervenants sont respectueux. Encore là, c’est peut-être parce que vous faites du bon travail au niveau de la modération. Vous seul le savez et c’est peut-être mieux comme ça…lol.

    Je ne sais pas si je vais pouvoir écouter le match de ce soir (Fête de la St-Jean), mais je vais sûrement pouvoir le voir en reprise demain. Et j’espère une victoire du Colorado…voilà que mes couleurs sont annoncées…Bonne partie pour ceux qui la verront en direct.

  37. Ce n’est pas de moi, mais je trouvais le texte drôle et interressant.

    Pour ne pas gagner la coupe, le colorado doit perdre 3 parties de suite….
    Ils ont perdu 3 parties au TOTAL à ce jour en série.

    Bon match !

  38. Très intéressant, encourageant et très juste Manrik. Je n’en peux plus de Tampa Bay (et je remercie Opeth de toujours corriger mon orthographe qui me porte à écrire cette ville comme une marque très connue de produit d’hygiène féminine 😉

  39. Bonjour, je n’ai jamais commenté sur le blogue, mais je vous lis avec intérêt tous les jours. La qualité des commentaires est excellente et j’y trouve beaucoup d’intérêt. Je vous encourage donc à poursuivre, sinon qu’est-ce que je vais pouvoir lire qui serait d’aussi bonne qualité et autant pertinent??

  40. Et que dire de la performance des Cataractes à la Coupe Mémorial !!!
    L’Ontario et l’Ouest ont de la difficulté à suivre leur rythme. Bourque et Bourgault survolent le tournoi. Et les Sea Dogs font très bien. Pourquoi William Dufour a-t-il été choisi seulement en cinquième ronde ? Un autre « oubli » à la Joshua Roy ?

  41. @belansou

    Vous êtes libre de me croire ou pas, mais un 2020 Dufour était sur ma liste de souhaits comme choix pour le CH en 3e ronde. J’ai vu jouer Dufour en personne à Drumondville à son année de repêchage où il avait terminé la saison en force. Comme quoi je peux aussi aimer de gros attaquants. Si Dufour avait joué ailleurs que dans la LHJMQ, il serait sorti beaucoup plus tôt. Sa juste place était en 2e ronde, compte tenu de ce qu’il avait montré et de son gabarit.

  42. Salut Lars,

    Merci du commentaire élogieux, mais l’intérêt pour moi demeure dans la discussion et l’apport d’autres intervenants. Je ne vends pas de publicité ou quoi que ce soit d’autre, alors c’est bien de savoir qu’il y a des lecteurs qui apprécient, mais pour moi il n’y que les commentaires des autres qui comptent car le reste c’est ce que j’écris. Je ne cherche pas un large volume d’intervenants, juste une participation plus soutenue en général.

  43. Au cours des 24 dernières heures le blogue a gagné deux utilisateurs inscrits, ce qui porte le nombre à 113. Comme vous pouvez le constater, plusieurs sont inscrits, mais inactifs. Je connaissais le nombre d’utilisateurs préalables car je dois souvent faire le ménage et éliminer des membres fictifs inscrits le plus souvent par des “bots” russes. Je reçois un courriel lors de l’inscription d’un nouvel utilisateur, et 99.9% du temps c’est un utilisateur fictif que je dois éliminer car il finirait par publier des messages pour vendre du faux Viagra ou autres cochonneries du grenre, enfin…

    Pour ce qui est des statistiques sur les visiteurs du site, ça ne sert pas à grand chose car là encore les “bots” sont omniprésents, impossible de distinguer les vrais visiteurs (lecteurs) des robots.

  44. Merci de ces précisions techniques Opeth. Je ne savais pas que c’était aussi complexe et la question des “bots” doit faire pas mal de ravages en général.

  45. Un autre avantage du site d’Opeth ce sont, de temps en temps, les quelques discussions autres que sur le hockey. Que ce soit culturel ou politique.

    Gros merci à Opeth.

  46. Petite parenthèse Dek hockey

    À Laval cette semaine il y’a le championnat du monde de dek hockey. Étant moi même un joueur de dek mais en fin de carrière 🙂 j’ai eu beaucoup de plaisir a passer la soirée la bas et à me comparer avec eux dans ma tête

    Vraiment une différence au niveau de l’exécution entre les nations fortes et plus faibles et que dire du cardio de ses joueurs WOW ! Un monde de différence avec nous les joueurs du dimanche LOL

    Danick Martel du Rocket joue pour team Canada et il est très impressionnant au niveau de sa rapidité d’éxécution J’ose même pas imagine si Jonathan Huberdeau n’avait pas changé d’idée de ce qu’il aurait eu l’air dans ce tournoi

    Sur une note plus humoristique quand même bizarre de voir une partie de hockey entre les Iles Caiman et le Pakistan 🙂

    Si vous cherchez une activité en FDS et que vous ¸êtes des passionnés de hockey cela est très intéressant pour le rapport qualité prix en plus du bon spectacle offert

  47. Très beau sport le deck hockey. J’ai adoré et joué longtemps aussi et j’ai quitté à 65 ans (après avoir passé de centre à défense et terminé comme gardien 😉
    Bel article dans la presse sur cette compétition et l’amour de Danick Martel pour ce sport: https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-06-25/hockey-balle/l-autre-passion-de-danick-martel.php

    Sport effectivement plus exigeant que le “vrai” hockey qui permet de se laisser glisser un peu dans son patin alors que courir requiert une énergie constante.

  48. @ RexTerras

    Merci pour le lien.Très apprécié je ne connaissais pas la passion de Dannick Martel pour ce sport mais il a été très impressionnant lorsque je l’ai vu joué

    Moi je suis rendu à 55 et je trouve incroyable la montée de la popularité de ce sport De plus en plus de centre de Dek et en plus avec 3-4 surfaces.Des compagnies spécialisés juste en équipement de dek hockey

    Et la de plus en plus de filles jouent et des jeunes aussi. Si les jeunes se mettent à jouer au Dek intensément on va avoir beaucoup de futur Dannick Martel 🙂

    Un sport voué à l’expansion surtout que le coût en équipement n’est pas trop élevé. Je ne serais pas surpris de le voir en sport de démonstration un jour aux Olympiques

  49. Dommage pour les Cats de Shawinigan qui semblent avoir péché par excès de confiance hier. Ils menaient 3-0 et on perdu 5-3. Les jeunes auront sûrement appris qu’il ne faut pas relever la pédale quand ça va bien.

    Il n’y a pas longtemps, Renaud Lavoie, journaliste, reprochait presque à l’Avalanche de forcer encore le jeu alors qu’ils menaient 5-0 (ils ont gagné 7-0). Juste une question pour lui. Pourquoi permettre à l’adversaire une possible remontée?

  50. J’espère vraiment une victoire de l’Avalanche ce soir. Le coach de TB a quelque peu exagéré à l’avant-dernier match la défaite de son équipe en disant qu’il était désolé pour ses joueurs…l’équipe adverse aurait eu trop de joueurs sur la glace lorsqu’ils ont marqué un but…oui…la ligue et les arbritres ont nié le tout…et ils avaient bien raison car ils appliquent la même méthode à tous. Voilà une des raisons pourquoi je n’aime pas beaucoup TB…et il y a d’autres raisons.

    En fait il se peut qu’il y ait plus de joueurs sur la glace. Si trois d’entre eux demandent à être remplacés…3 autres sautent sur la patinoire et les arbitres tolèrent une certaine distance du banc. J’ai lu quelque part que c’était environ 5 pieds du banc pour un joueur qui se fait remplacer. J’irais plus loin en disant que si le joueur tourne le dos au jeu et qu’il est sur le point de sortir, il n’est plus dans le jeu. Toutes les équipes font ça. C’était vraiment de l’enfantillage de la part du coach. On dirait qu’il faudrait que la vie soit toujours facile et belle à TB…impôts moins imposants, climat pour aller jouer au golf après l’entraînement du matin…et j’en passe…c’est rendu un club détestable…lol. Il y a un stress, c’est sûr, du côté du Colorado car ils n’ont pas gagné la coupe alors que TB en a deux de suite. Si seulement ils peuvent éliminer ça de leurs pensées ce soir…

  51. Je n’ai pas de problème avec le but de l’avalanche avec “trop de joueurs” sur la glace (J’en aurais probablement plus si c’était arrivé au CH mais je ne ferais pas un bon analyste étant trop partisan). Pour ce qui est du but de l’avalanche les arbitres ont un jugement à faire donc ce n’est ni noir blanc. Si on veut régler le problème il faut changer la règle comme le joueur doit être entièrement sur le banc avant que l’autre joueur embarque comme au handball.

  52. Sergashev me fait maudire l’échange tous les jours. Pire que Gomez – McDonagh.

  53. On vient juste de voir le Lehkonen de Montréal. Seul devant le gardien, il fait dévier la rondelle sur le poteau!

    Misère….

  54. Nichushkin, gros et grand, semble avoir un style nonchalant. C’est comme s’il était trop grand pour se déplier avec grâce et facilité.

    Par contre, ce n’est qu’en apparence, son coach le fait jouer dans toutes les situations et il est très efficace dans les 3 zones.

    Pas robuste, il se sert avec intelligence de son immense physique pour protéger la rondelle.

    Il a tellement les bras longs que lorsqu’il est sur la ligne centrale, en étirant les bras son bâton touche à la ligne bleue adverse.

    Il est tellement grand que son bâton de hockey lui arrive en dessous de l’aisselle mais dépasse de 3 pouces la grandeur de Maroon!

    Ses patins sont tellement large qu’ils lui servent de raquette en hiver!

    Son casque est juste un peu petit pour la tête de la mascotte de l’Avalanche Bernie le St-Bernard!

    Ses mains sont tellement larges qu’une seule cache un pichet de bière!

  55. @mikel

    Je crois que le 2e but de l’Avalanche dans le match #1 (si ma mémoire ne me fait pas défaut) est un exemple parfait de ce que vous décrivez.

    Nichushkin et l’autre avant en échec avant (F1 et F2) patinent et coupent les lignes de passes (pas de mises-en-échec), le F3 (MacKinnon) et Makar maraudent à la ligne bleue et sautent sur l’occasion de créer un revirement.

    J’adore le chaos du hockey, mais j’ai toujours un faible pour les jeux qui résultent de joueurs disciplinés et bien coachés.

  56. @ tous les gênés

    Si vous ne savez pas comment contribuer: posez des questions!

    En passant, difficile de se tromper entre gérants d’estrades qui donnent leurs opinions. 🙂

  57. Est-ce que la fatigue est en train de rattraper Tampa?

    Aucun tir en 11 minutes en 3e et ils ont chialer pendant toute la 2e période.

    Ça reste un match de un but pour l’instant.

    Colorado a le pied au plancher.

    Quelle fin de saison!

  58. @fou_de_lile…c’est une facette de TB que je détestais…chiâler sur tout et rien. Comme si toutes les décisions devaient leur être favorables.

    Qui aurait prédit que Lekhonen aurait 3 buts gagnants dans cette série?

  59. Félicitations à Colorado! Une vraie équipe modèle et plusieurs belles histoires.

    Si vous voulez un peu d’espoir: l’Avalanche a fini dernier avec 48 points il y a 5 ans…

  60. J’ai toujours cru que c’était ridicule de se prononcer sur les choix de repêchage si on n’est pas un recruteur qui a vu jouer en personne plusieurs fois les candidats. Jusqu’à ce qu’un participant au blogue (je ne me souviens plus qui) il y a quelques semaines fasse un parallèle avec les membres d’un jury lors d’un procès qui doivent se prononcer sur une action présumée de l’accusé, à partir uniquement de faits, de témoignages et d’opinions d’experts.

    C’est bien vrai que pour évaluer les candidats au repêchage nous avons des faits (les statistiques), des témoignages (ceux des recruteurs qui les ont vu jouer) et des opinions d’experts (celles de ces recruteurs). J’ai complètement changé d’idée. Si les membres d’un jury peuvent prendre une décision lourde de conséquences pour l’accusé et la présumée victime, on peut bien légitimement avoir un avis sur le joueur que le CH devrait choisir au premier rang…

    Mon choix porterait sur Shane Wright car c’est le plus sûr sans doute raisonnable. Wright est dans le débat depuis le début et ses excellentes statistiques couvrent une longue période. Slafkovsky pour sa part s’est ajouté à la discussion que tardivement. Il y a quelques semaines, le débat était Wright ou Logan Cooley…

    De plus, les statistiques de Slafkovsky durant l’année sont plutôt faibles. Ses partisans avancent qu’il jouait dans une ligue d’adultes très forte pour son âge. Eh oui, le même argument qui était avancé pour défendre le choix de Kotkaniemi et ses faibles statistiques avant ses 18 ans. Je me méfie quand il faut extrapoler les performances d’un joueur parce qu’il n’évolue pas dans le bon calibre. C’est tout aussi risqué de se tromper quand un joueur évolue dans un calibre trop faible pour lui (Makar aurait probablement été choisi au premier rang plutôt qu’au quatrième s’il avait joué dans une ligue junior majeure) que lorsqu’il évolue dans un calibre trop fort.

    Enfin, si on avait choisi Tkachuk et non KK en 2018, le choix serait encore plus facile en 2022. On l’aurait déjà notre gros ailier de puissance, Slafkovsky serait beaucoup moins tentant.

  61. Je me moque parfois de ceux que j’appelle les recruteurs de salon. Dans mon texte j’ai bien spécifié que je n’en suis pas un et qu’il fallait prendre ma liste avec des pincettes. C’était un exercice théorique basé sur des critères particuliers que je privilégie, âge relatif, IMC, joueur ayant joué pour un club faible, justement car je ne prétends pas avoir la capacité de détecter un talent caché à l’œil nu. Je me fie beaucoup aux statistiques, mais en tentant de les mettre en contexte avec les critères ci-haut mentionnés. J’ajoute à cela l’importance d’avoir des choix en excès car on sait au départ au repêchage qu’on va avoir tort plus souvent que raison.

  62. Sans surprise, on commence à voir des articles où on explore les possibilités pour le CH de s’avancer en première ronde en utilisant ses choix #26 et #33, ou même son choix de fin de 2e ronde. Cette idée est séduisante sur le papier, mais ça revient un peu à mettre ses œufs dans le même panier. Le CH s’est déjà cassé les dents avec cette stratégie en s’avançant pour repêcher Tinordi en 2010, alors qu’il y avait Kevin Hayes, Evgeny Kuznetzov, Charlie Coyle et Brock Nelson de disponibles en fin de 1e ronde, sans compter Justin Faulk en début de 2e ronde. Marc Bergevin avait tenté le même coup en 2013 pour pouvoir repêcher Samuel Morin, un autre gros défenseur, finalement choisi 11e par les Flyers et qui s’est avéré un flop. Je ne dis pas que s’avancer est toujours une mauvaise chose, mais si tu te trompes sur le joueur visé, tu diminues tes chances de te reprendre avec un autre choix.

  63. Un lecteur avait mentionné le point:
    Hâte de voir si la victoire de l’avalanche ne vas pas modifier un peu les mentalités.
    cad on ne peut pas gagner la coupe sans un gardien dominant.
    Qui sait, l’avalanche est peut-être l’exception.

    Sinon, j’ai très hâte de voir ce que fera l’Avalanche avec tout ses UFAs et RFAs.
    Kadri, Nichuskin, Burakovsky, Lekhonen ont tous vu leurs valeurs considérablement augmenter.

    Voudrons t’il rester à “rabais” ?
    ou ferons t’il un Tavares d’eux même ?
    (oui je sais que Lekhonen est RFA).

    et que fera MacKinon lorsqu’il sera UFA.

    a suivre…

  64. Bien content pour ce cher Lekhonen. Il aura fait rager certains partisans du CH, mais ceux-ci ne l’estimaient pas pour les bonnes raisons. Il ne sera jamais un marqueur de quantité, mais c’en est un de qualité! Un couteau suisse qui semble avoir un don pour produire dans les grands moments. Chanceux ou pas, il aura marqué les deux buts les plus importants de son équipe cette année. Et le plus important de son ancienne équipe l’année dernière.

    Hâte de voir ce qui adviendra de ce Barron. L’Avalanche a gagné sa partie de l’échange, d’autant plus qu’il est possible de le signer à bas prix. Cela n’empêchera pas le CH de gagner l’échange également si Barron s’avère être un bon joueur.

    Très content aussi de la défaite du Tampa. L’archétype des mauvais gagnants. User à bon escient de stratagèmes légaux mais dont l’éthique est douteuse (au même titre qu’un paradis fiscal dans un autre registre) est condamnable. L’attitude de pleurnicheur de l’entraîneur et des joueurs comme Maroon dans ces commentaires post-défaite sont pour le moins pathétiques, le fait d’enfants gâtés.

    D’ailleurs, quelqu’un sait si la ligue prévoit changer la « règle Kucherov » sur le plafond en séries?

  65. Bonjour. Ce n’est pas une année ou j’échangerais de hauts choix (ex.: #26 et #33) pour grimper de quelques rangs (ex.: au #16). Car je pense que des joueurs tout aussi bons que le #16 tomberont parce que:
    – la situation politique en Russie
    – la majorité des joueurs OHL sont relativement peu observés puisqu’il manque une saison complète d’activité de cette ligue (difficile de bien évaluer des jeunes sans leur année 16-17)
    – beaucoup d’activités de hockey perturbées par des arrêts “covid” dans la saison repêchage -1 pour ces jeunes … ce qui rend difficile leur évaluation

    DONC, je privilégie le nombre de choix car de très bons prospects glisseront dans les liste. Je favorise les “quasi” trois choix de première du CH (#1, #26 et #33) à seulement 2 (ex.: #1 et #16), c’est mathématique et probabilistique en tenant compte en tenant compte des facteurs chaos et incertitude qui affectent cette étrange cohorte “Covid”.

  66. Les rumeurs commencent à fuser sur le CH à l’approche du repêchage. La dernière vue sur DLC, les Islanders seraient prêts à donner leur choix #13 dans une transaction impliquant Josh Anderson. Je ne sais pas si c’est sérieux comme rumeur. J’ignore aussi si on parle de Anderson contre le choix #13 seulement ou si les Isles donneraient plus. Une chose est sûre, le choix #13 ouvrirait des possibilités pour obtenir un autre choix top-7.

    HuGo actuellement doivent regarder l’Avalanche et Tampa Bay et se dire qu’ils sont très loin d’atteindre ce niveau. Aussi, s’ils regardent dans leur division, il y a Toronto avec Matthews, Marner, Nylander, Tavares et Reilly, tous des choix top-7. Ensuite, Ottawa possède aussi des joueurs élites encore jeunes, les Chabot, Stutzle, Tkachuk, Batherson, Norris et Sanderson. Les Sabres eux auront un duo de premiers choix au total à la défense avec Owen Powers et Rasmus Dahlin, tout ça sans compter Un énorme centre de 6’06” qui a émergé cette année en Tage Thompson, et d’autres choix top-10 comme Dylan Cozens, Jack Quinn et Casey Mittlestadt et on ne parle même pas de la Floride avec les Huberdeau, Barkov, Ekblab, Bennett, Reinhart, Lundell et Knight.

    Tout ça pour dire que Boston est le seul club en déclin de la division. Le CH est entouré de clubs bourrés de choix top-15 dans leurs alignements. Donc, HuGo doivent avoir une approche pragmatique. Le CH n’a aucun choix top-10 parmi ses jeunes ou ses prospects. Ses trois meilleurs jeunes en ce moment sont Suzuki, Romanov et Caufield, tous choisis entre #13 et #38. Les meilleurs joueurs de leur pipeline sont aussi des choix passé le top-15, le plus haut choix étant Guhle pris au #16. À mon avis, en défense et dans les buts ce n’est pas un problème et ça n’enlève rien au potentiel du pipeline, même s’il n’y a pas de Cale Makar ou de Victor Hedman dans le lot. Ceci dit, en attaque, c’est plus mince. J’ai confiance en un jeune comme Joshua Roy. Je pense qu’il a le potentiel pour devenir un très bon ailier offensif, mais rien n’est certain dans son cas. Il devra améliorer sa rapidité et sa force physique.

    Donc, d’ajouter un Shane Wright sera un bon pas vers l’avant, mais il faudra plus. HuGo ne peuvent pas gérer en pensant que Riley Kidney deviendra un Brayden Point, Luke Tuch un Alex Tuch et Sean Farrell un Kevin Fiala. Ce n’est pas impossible, mais si ça arrive, ce sera un bonus. C’est pourquoi ajouter un choix top-5 serait très important pour la qualité du joueur que le CH pourrait obtenir, mais aussi, sacrifier un Anderson dans ce processus serait une preuve de l’engagement de l’organisation à vraiment tenter de construire un club champion en étant prêt à accepter une ou deux autres très mauvaises saisons au classement.

    Pour pouvoir à terme se battre avec les rivaux de division, il faudra cet engagement à souffrir avant de pouvoir rebondir. Le CH n’est pas différent des autres clubs La récolte de multiples haut choix de repêchage est un passage obligé vers le succès.

  67. « un exercice théorique basé sur des critères particuliers que je privilégie, âge relatif, IMC, joueur ayant joué pour un club faible »

    Oui Opeth j’aime bien vos critères d’analyse.

  68. Bien heureux du résultat final et de la victoire de l’Avalanche. J’avais plusieurs raisons pour détester TB et d’autres ont mentionné ces raisons…inutile de frapper sur un clou déjà enfoncé. Il y a quand même des joueurs à TB qui seront un jour consacrés comme étant parmi les meilleurs de leur profession. Je pense surtout à Vasilevskiy et Sergachev. Maudit que Bergevin a fauté d’aplomb dans cet échange. Il serait déjà un de nos jeunes vétéran à la ligne bleue. Vasilevskiy est celui qui me faisait douter le plus à propos d’une victoire de Colorado. C’est sûr et certain qu’il s’élèvera au rang des meilleurs de sa profession. J’ai détesté, par contre, les récriminations de Cooper comme entraîneur. Il réagissait comme un enfant qui n’a pas son jouet préféré…Finalement…bravo à Lekhonen.

    J’ai bien hâte de voir les choix du CH…surtout le premier. Ce serait décevant si ce chois était autre que Wright. Pour la suite, je leur fais confiance. Ils ont vu beaucoup plus de joueurs en direct que jamais je n’aurai la chance de voir dans ma vie.

  69. Quand Colorado a fini dernier en 2017 (l’année du repêchage de Makar), ils avaient déjà MacKinnon, Landeskog et Rantanen. Ils avaient aussi Duchene qu’ils ont transformé en Byram et Girard (par l’entremise de Turris) et Tyson Barrie qui est devenu Kadri.

    À part Byram et Makar, le seul autre contributeur repêché depuis 2017 est Newhook.

    En fait, il n’y a aucun autre joueur repêché par Colorado dans l’alignement qui a gagné la Coupe hier. Bref, 5 de leurs 6 meilleurs joueurs (Toews étant l’autre) et un joueur de soutien.

    À ce noyau s’ajoutent Girard, Toews, Nichushkin et Kadri obtenus dans des échanges avantageux et voilà.

    Le dernier joueur repêché plus haut que 16e par l’Avalanche a avoir eu un impact dans la ligue est Ryan O’Reilly en 2e ronde en 2009 (et Tyson Barrie en 3e ronde la même année). (ok, Will Butcher repêché en 5e ronde en 2013 a une carrière active encore).

  70. @fou_de_lile

    Bonnes observations. Moi aussi j’étais allé voir l’alignement du Colorado en 2017. Ceci dit, le CH n’a pas ces hauts choix dans son alignement actuellement. Il a plus des joueurs qui ont mieux fait que leur rang de sélection en Suzuki, Romanov et Caufield, et un pool de prospects où on espère que plusieurs dépasseront le rendement attendu de choix faits hors du top-15 et parfois faits beaucoup plus lion que le top-15.

    Je reviens toujours avec cet exemple, mais le cas le plus optimiste pour le CH serait de les voir imiter Boston avec plusieurs choix plus tardifs dépassant les attentes comme les Bergeron, Krejci, Marchand et Lucic couplés à quelques bons échange comme Raycroft pour Rask, tout en évitant de donner un haut choix de qualité dans un mauvais échange (Tyler Séguin).

    Il y a actuellement plusieurs candidats dans le pipeline du CH pour dépasser les attentes relatives à leur rang de repêchage. Il est difficile de dire avec certitude lequel réussira parmi le lot, mais il y en a tellement qu’il est probable que certains réussiront parmi les Primeau, Guhle, Barron, Harris, Struble, Mailloux, Roy, Kidney, Tuch et Farrell. Il y en a d’autres qui sont de plus “long shots” des Mysak, Biondi, Kapanen et Xehkaj, sans compter les gardiens Dobes et Dichow.

    Il y a clairement une bonne base dans cette organisation, mais il est clair que c’est insuffisant, surtout à l’attaque. HuGo ne peuvent pas se tromper avec le 1er au total, et il faut ajouter à cela. C’est pourquoi je serais prêt à échanger Anderson et Dvorak dès cet été si cela peut permettre de monter dans le top-7 ou bien conclure un échange du type Pacioretty/Suzuki.

  71. Félicitations à l’avalanche du Colorado qui m’a fait gagner mon pool (400$)
    Quand même la 3 er fois dans les 4 dernières années je suis à la veille de le budgété dans mes revenus annuels.
    Très bonne finale qui nous fait réaliser tout le chemin que le Canadien a a parcourir en avantage numérique notamment.

  72. Pas un jour passe sans une nouvelle rumeur concernant un échange avec Anderson même si je suis favorable à un échange le concernant contre un bon choix de 1er ronde j’ai un malaise à l’échanger notamment à Columbus qui possède le choix #6 et 12 et qui mentionnant comment ce joueur leur manquait ( on se souviendras que Anderson avait eu un impact dans l’élimination surprise de Tampa bay en 4 match après une saison de 130 points par Tampa,ce succès est le seul à ma connaissance de Columbus dans sa histoire)mais à l’époque qui lui restait un an avant son autonomie Anderson aurait offert a Columbus une seule possibilité de contrat qu’il était prêt à signer: un an
    La raison de l’échange à Montréal
    L à vue l’amour de son père pour sa nouvelle équipe il aurait offert en plus de la possibilité de signer un contrat de un an la possibilité d’en signer un de 7 ans ce que Bergevin a immédiatement offert.
    La avec un choix #12 Columbus pourrait avoir indirectement ce qu’elle ne pouvait avoir directement soit un Anderson avec un contrat à long terme et je trouve le tout injuste et immoral envers Anderson et ça prendrait que Columbus inclus plutôt leur choix #6 pour faire cesser mon indignation à ce sujet.
    Ah oui le coach de Columbus à l’époque du succès contre Tampa est maintenant rendu à Philadelphie qui a le choix #5 et qui veut du succès immédiat me semble que Anderson cadrerait bien la bas et au moins la il n’a pas refusé de s’engager à long terme avec l’équipe.

  73. Personnellement les sentiments d’Anderson n’entrent pas dans l’équation. Les joueurs ne font pas de sentiment la plupart du temps quand ça les avantage. Aussi, je ne suis pas sûr qu’Anderson pleurerait s’il était échangé à un bon club. A-t-il vraiment envie de se taper les deux prochaines saisons à Montréal? Hughes était mal à l’aise d’annoncer à Lehkonen qu’il venait de l’échanger. Pensez-vous qu’Artturi est triste aujourd’hui? Bien sûr que non. Il a une coupe à son crédit et sa valeur vient de doubler comme RFA admissible à l’arbitrage.

  74. Anderson contre un choix #12 fait uniquement du sens si le CH a un joueur particulier dans sa mire. Un joueur hors du consensus, à la Pastrnak (2014), Barzal (2015), McAvoy (2016), Suzuki (2017).

    Sinon, je suis plutôt pour l’accumulation de choix 2022 et non 2023. L’idée est que si ton système de repêchage est supérieure à la moyenne, ton club devrait normalement frapper plus de coups de circuits. Il faut tabler sur l’incertitude de cette année COVID. Bien entendu, sans contraindre l’accumulation de tickets pour la loterie Connor Bedard en 2023, si l’occasion se présente.

  75. Anderson ne vaut rien pour le CH mais beaucoup pour les autres équipes à moins que Price soit capable de jouer et rendre le Canadien compétitif. Échanger Anderson pour un 13 ième choix est juste logique si l’offre est là! plus que la rumeur de rachat d’Edmonston que j’ai lu dernièrement

  76. Le grand nombre de choix au repêchage cette année est inédit. Cela permettrait au CH de «risquer» et de prendre des québécois francophones dans les premières rondes. Qu’est-ce qu’on aurait à perdre: après les quinze premiers choix surtout, c’est une loterie, on gagne si on est chanceux. Même avec le premier choix, il n’y a rien de sûr.

    Mais avec un propriétaire canadien-anglais, un directeur des opérations américain et un DG canadien-anglais, y croyez-vous?

  77. Il y a un consensus à l’effet que c’est une faible année de repêchage. Mais paradoxalement, il y a cette année de très bons joueurs québécois francophones disponibles. C’est un contexte parfait pour que le CH se rapproche de sa clientèle majoritaire.

  78. Bravo à Colorado, belle victoire qui relance un peu le débat sur la qualité des gardiens de but versus le talent de l’attaque. Maintenant place au repêchage et la période d’échange. Beaucoup de rumeurs, mais peu se réalisent normalement. Nous allons voir ce qui sera la vision du CH pour les prochaines années.Je ne veux pas voir des prospects partir ailleurs. Anderson est le joueur avec la plus haute valeur, mais rien de moins qu’un top 10.

  79. @JohnGalt, Je travaille pour une compagnie canadienne ayant son siège social à Edmonton. La majorité de mes collègues sont donc anglophones. Étonnamment, je crois que les Canadiens anglais qui sont en contact avec le Québec sont plus sensibles aux faits linguistiques et culturels que n’ont pu l’être les Québécois “pure laine” Marc Bergevin et Pierre Gauthier ces dernières années.

    À voir dans quelques jours, bon repêchage!

  80. J’ai toujours prôner le repêchage de francophones quand ils étaient disponibles à un rang qui avait du sens. Je voulais Nicolas Roy en 2014 en 3e ronde, Je voulais Anthony Beauvillier en 2015 en 1e ronde, je voulais Samuel Girard en 2016 en 2e ronde, je voulais Maxime Comtois en 2017 en 2e ronde, je voulais Joe Veleno en 2018 en 1e ronde, je voulais Samuel Bolduc en 2e ronde en 2019, je voulais William Dufour en 2020 en 3e ronde, je voulais Joshua Roy en 2021 en 2e ronde.

    Veleno je ne le voulais pas 3e au total. Je prônais de trouver un moyen de le prendre entre #11 et #20. Mais même en assumant que le CH l’aurait pris au #3. Ça donnerait:

    Roy, Beauvillier, Girard, Comtois, Veleno, Bolduc, Dufour et Joshua Roy

    contre

    Vejdemo, Juulsen, (Andrew Shaw), (Ikonen + Brook), Kotkaniemi, (Norlinder + LeGuerrier), Jack Smith et Kapanen

    Si j’avais été DG du CH, le club serait en bien meilleure position. Le seul joueur qu’on avait en commun est Joshua Roy et le CH l’a pris presque par défaut en fin de 5e ronde.

    Ceci dit, je ne prône pas de prendre des francophones car ils sont francophones et je ne prône pas de les prendre trop tôt. Mais il est clair que sous Timmins et Bergevin, l’évaluation des joueurs ci-haut a été mauvaise, même pour Joshua Roy qui aurait dû sortir bien plus tôt. C’est peut-être que Serge Boisvert et Donald Audette ne sont pas de très bons dépisteurs, ou bien ils sont peu convaincants quand vient le temps d’établir la liste finale.

    Par exemple, le dépisteur suédois, Christer Rockstrom a poussé pour Vejdemo, Olofsson et Norlinder, tous des choix de fin de 2e ou début de 3e ronde. Les deux premiers sont des flops et ça ne regarde pas très bien pour Norlinder. De plus, Vejdemo et Norlinder étaient des joueurs plus âgés qui en étaient à leur deuxième année d’éligibilité. Cela est en complète contradiction avec mon principe de favoriser des joueurs plus jeunes à leur première année d’éligibilité.

    Cette année, mes deux choix de joueurs francophones sont dans ma liste ci-haut en texte principal, David Goyette au rang #33, et Jordan Dumais en fin de 2e ronde s’ils sont toujours disponibles.

  81. Bien d’accord de prendre des québécois à un rang qui a du sens. Mais pour la direction du CH, on dirait que cela n’a jamais de sens durant les premières rondes.

    J’ai entendu parler de Goyette et Dumais. Que pensez-vous de Tristan Luneau ?

  82. Je ne voulais pas nécessairement comparer la situation du Canadien à celle de l’Avalanche, qui comme vous le décrivez opeth sont assez différentes.

    Je ne m’étais jamais vraiment attardé à la construction de l’équipe du Colorado et je suis un peu surpris. Aucun joueur repêché à partir de la fin de la 1re ronde, ça doit être assez unique dans la ligue.

    On dirait que je suis plus habitué à Tampa (ou Boston comme vous dites) qui ont ramassé des coups de circuits hors top 10.

    Reste que la morale, c’est que ça prend plusieurs joueurs d’impact pour gagner. Qu’ils viennent de top 10, de la 3e ronde, d’un échange ou du ballotage.

    Toutes les équipes ont 2 ou 3 joueurs élite. C’est la capacité de trouver les 3 autres qui fait la différence.

    Ce qui donne de l’espoir pour le CH c’est le volume. Ajouter Wright à Suzuki et Caulfield c’est un début. Reste à espérer développer des défenseurs top 3 avec le pool actuel. On ajoute un choix top 5 l’année prochaine et un échange judicieux dans deux ans et on a peut-être une chance!

  83. Pour ce que ça vaut: je n’ai vu qu’un seul match de junior cette année et il impliquait Maveric Lamoureux de Drummondville, un défenseur de 6’7 qui est projeté comme un choix de 2e ronde.

    Malgré sa stature et deux bonnes mises-en-échec, il n’est pas sorti du lot.

    Voilà ma contribution! (j’ai surtout réalisé que quand je vais au junior, c’est pour le divertissement, je n’ai aucune capacité à évaluer les joueurs!)

  84. Intervention impertinente: il y a un Américain dans ce repêchage qui s’appelle Rutger McGroarty et je ne sais pas quoi penser de ce nom.

    Pire nom de l’histoire?
    Personnage des Simpsons qui a pris vie?
    Aristocrate de la révolution industrielle qui a voyagé dans le temps?

  85. Je n’ai pas pris Luneau car je priorise des attaquants pour le CH car je pense que le pipeline en défense est bien meilleur que celui en attaque.

    Romanov-Barron
    Guhle-Mailloux
    Struble-Harris

    Xhekaj, Fairbrother, Norlinder, Brook, Kostenko, Trudeau, Sobolev

    Je crois fermement en Mailloux, mais moins en la capacité du CH d’agir au mieux dans son cas. Si ça vire mal pour lui, c’est sûr qu’un espoir droitier en défense aurait du sens et Luneau est droitier.

    Aussi, cette description du pipeline ne veut pas dire que je pense qu’ils vont tous réussir. Ça montre juste la profondeur. Si Romanov, Guhle et Barron réussissent, ça fait déjà trois défenseurs avec potentiel top-4. Des échanges ou agents libres peuvent aussi permettre d’obtenir des défenseurs. Si Guhle s’impose rapidement, Edmundson pourrait devenir une bonne monnaie d’échange. Mon point est qu’il y a de la marge de manoeuvre en défense même si le club n’a pas de prospects du calibre d’un Hedman ou d’un Makar.

  86. @fou_de_lile: ¨«Intervention impertinente: il y a un Américain dans ce repêchage qui s’appelle Rutger McGroarty et je ne sais pas quoi penser de ce nom.»
    Rutger McGroarty ce n’est rien. Que dire de Luca Del Bel Belluz ???? Un nom sorti d’un opéra italien ?

  87. J’aime bien faire des alignement hypothétiques. Celui-ci tente de montrer ce que le CH a comme valeurs sûres, ou presque sûres, de 24 ans et moins, dans sa construction. J’assume Shane Wright comme 1er au total avec les meilleures valeurs moins sûres entre parenthèses.

    Caufield-Suzuki-XXXXX
    XXXXXXXX-Wright-XXXXX
    XXXXXXXX-Poehling-XXXXX
    XXXXXXXX-Evans-XXXXXX
    (Roy, Kidney, Farrell, Ylonen, Mysak, Tuch, Heineman, Biondi, choix #26 et #33 en 2022, 2 choix de 1e ronde en 2024)

    Romanov-Barron
    Guhle-XXXXXX
    Harris-XXXXX
    (Mailloux, Struble, Xhekaj, Fairbrother, Norlinder, Brook, Kostenko, Trudeau, Sobolev)

    Primeau-Montembeault
    (Dobes, Dichow, Vrbetic)

    J’ai exclu Mailloux comme valeur presque sûre à cause de sa situation hors glace et de l’attitude de la direction du CH à son endroit. J’ai plus de doutes sur la volonté du CH d’aligner un jour Mailloux que sur le potentiel élite du joueur. Sans cette situation, Mailloux serait pour moi une valeur presque sûre.

    Donc, selon moi, si le CH repêche Wright, la ligne de centre est réglée. Si le CH arrive à trouver les couilles pour intégrer Mailloux à son organisation et à tirer un trait avec les médias sur l’histoire en Suède, le CH a quatre futurs défenseurs de son top-6. J’ai mis Montembeault dans l’équation car il n’a que 25 ans et que c’est l’âge où la plupart des gardiens de la LNH percent et que Montembeault a montré de belles choses la saison dernière lorsqu’il était en santé.

    On peut donc voir que la position la plus faible et la plus incertaine est celle d’ailier. Ceci dit, la beauté de la chose, c’est que c’est la position la moins exigeante et qui permet, en général, la graduation la plus rapide. Donc, c’est pourquoi j’ai misé sur des ailiers en début de ma simulation de repêchage. Aussi, les centres élites sont très rares hors du top-15, alors que les ailiers de haute qualité sont plus communs.

    Donc, le CH doit se concentrer sur les ailiers après avoir choisi Wright, et peut-être ajouter un défenseur droitier si il y en a un qui tombe comme Luneau. Je pense que cette petite illustration montre que le CH a déjà beaucoup de pièces de l’édifice qu’il veut construire. Si seulement quelques uns des joueurs incertains entre parenthèses émergent, plus les choix à venir après Wright et en 2023, tout ça sans compter les retours pour Anderson, Dvorak, Petry, Drouin, Hoffman, Byron, Armia et peut-être Edmundson, Hughes et Gorton ont de quoi terminer cette reconstruction en douce.

    Bien sûr je ne dis pas d’échanger tous ces joueurs cet été. Il faut garder un certain nombre de vétérans, mais deux ou trois avant le repêchage cet été, et trois autres à la date limite cet hiver et le CH pourrait avoir 15 autres choix de repêchage en 2023, dont trois ou quatre de première ronde.

  88. @JohnGalt: «Mais avec un propriétaire canadien-anglais, un directeur des opérations américain et un DG canadien-anglais, y croyez-vous?»
    J’y crois encore moins que durant les années précédentes avec un québécois comme DG. Comment Serge Boisvert et Donald Audette ont-ils pu laisser passer William Dufour en cinquième ronde? Au repêchage 2022 les dépisteurs peuvent trouver Jordan Dumais petit mais que dire de Lane Hutson qui, en plus, est défenseur. Je parie que Goyette va sortir rapidement parce qu’il joue en Ontario. Si Luneau, Lamoureux et Gaucher jouaient en Ontario, ils auraient des chances de sortir en première ronde. Et Warren en deuxième. Pourquoi le CH n’en profite-t-il pas ?

  89. La liste consensus final de Bob McKenzie est sortie avec Slafkovsky qui coiffe Wright 5-4 sur neuf dépisteurs consultés. Mais McKenzie précise que s’il avait consulté neuf autres dépisteurs, Wright aurait pu finir premier. Il résume bien la situation en disant que les pro Wright se souvienne de sa saison de 39 buts à 15/16 ans et de son championnat U-18 l’an passé, alors que les pro Slafkovsky se focalise sur ses performances récentes aux Olympiques et au championnat du monde. Le problème c’est que Wright n’a pas eu la chance de jouer dans ces deux compétitions avec des bons joueurs adultes qui auraient pu l’aider çà bien paraître. En plus, le Canada est beaucoup plus fort que la Slovaquie et la position de centre est plus exigeante, alors même si Wright avait joué à ces compétitions, il est peu probable qu’il aurait pu jouer sur le premier trio comme Slafkovsky a pu le faire avec un pays faible comme la Slovaquie.

    Honnêtement, je ne comprends pas cet engouement pour Slafkovsky qui pourrait devenir un Joel Armia. Aussi, McKenzie écrit que les dépisteurs consultés reconnaissent que Wright a un jeu plus mature et un meilleur coup de patin, et c’est un centre, une position à forte valeur ajoutée. Honnêtement, je ne peux pas concevoir que le CH passerait sur Wright. C’est un talent élite établi depuis longtemps et il est un choix bien moins risqué que Slafkovsky, tout en gardant un plafond très élevé. Il est au moins aussi bon que Suzuki au même âge et il a un plafond plus élevé. Le CH ne doit pas se laisser aveugler par sa saison légèrement décevante.

    https://www.tsn.ca/juraj-slafkovsky-shane-wright-bob-mckenzie-nhl-draft-ranking-1.1818585

  90. En comparant avec la liste de MacKenzie, tous mes choix seraient disponibles aux rangs où je les ai mis, Trikozov, Goyette, Sykora, Dumais, Moldenhauer, Rohrer, Duda. Dumais n’est même pas dans le top-90, ni dans les mentions honorables. Encore une fois la LNH semble lever le nez sur un joueur québécois sans raison. Hé, le défenseur de 5’08” Lane Huston est classé #40, mais Dumais à 5’09” n’est pas dans le top-90??? Ça n’a aucun sens.

  91. «j’ai surtout réalisé que quand je vais au junior, c’est pour le divertissement, je n’ai aucune capacité à évaluer les joueurs!»

    C’est la même chose pour moi. En décembre, je suis allé à un match des Remparts contre le Phoenix, et je voulais me concentrer sur Joshua Roy pour l’évaluer. J’ai trouvé cela extrêmement difficile. Par contre, le fait que j’étais dans une des premières rangées n’a pas aidé, j’avais peu de vue d’ensemble.

  92. «Roy, Beauvillier, Girard, Comtois, Veleno, Bolduc, Dufour et Joshua Roy
    contre
    Vejdemo, Juulsen, (Andrew Shaw), (Ikonen + Brook), Kotkaniemi, (Norlinder + LeGuerrier), Jack Smith et Kapanen»

    Ce n’est donc pas juste une intuition, vous démontrez bien Opeth que le CH discrimine négativement les canadiens-francais. Pas étonnant que c’est une équipe de dernière place.

  93. @Mitch
    “Bravo à Colorado, belle victoire qui relance un peu le débat sur la qualité des gardiens de but versus le talent de l’attaque”

    Selon moi, une équipe peut se permettre d’avoir un gardien moyen, du moment que la défensive peut compenser. Au regard des statistiques en séries pour le Colorado, 3 défenseurs occupent le TOP-10 avec Makar trônant au sommet. D’ailleurs, je ne sais pas si les participants du blogue ont eu l’occasion de la voir jouer celui-là durant la final, mais il me faisait drôlement penser à Paul Coffey. À lui seul, il a défié la défensive des Bolts à plusieurs reprises, tentant quelques percés à la PK Subban lors de ses meilleures années, moins les risques inconsiderées.

    Tout ça pour dire que la différence entre le Colorado et des équipes unidimensionnelles à l’attaque comme Toronto ou Edmonton réside dans la qualité de leur défensive respective.

  94. Bon, je m’apprête à quitter pour mon voyage en Belgique. Je serai moins assidu pour commenter sur le blogue. Surtout, j’ignore si cette discussion sera toujours active à mon retour. J’espère sincèrement que ça sera toujours le cas.

    Je compte sur vous Opeth. Ça serait dommage de s’arrêter en si bon chemin tandis que le meilleur est à venir. Dans tous les cas, je comprendrais parfaitement la décision. Je devine que ce n’est pas une question d’argent. Un petit peu plus de rétroaction entre nous, dans nos échanges, ferait toute la différence, selon moi.

    Je veux quand même prendre le temps de remercier Opeth. Grâce à vous, mon niveau de literacie hockey s’est littéralement transformée. Vous feriez un excellent journaliste sportif, loin devant tous ces pisses-copies. Vous devriez songer sérieusement à ce changement de carrière.

  95. Si le CH peut repêcher Wright (= McKinnon pour moi) et Trikosov, je serai comblé. S’il choisit Armia au #1 (euh chose Slafkovski), je serai en beau tabar…

  96. Malgré qu’il arrive très légèrement derriere Slafkovsky selon le petit sondage de McKenzie je continu avec Wright

    Jamais trop de bon centre et les centres sont plus facilement déplacable que les ailiers et avec le premier choix on ne s’amuse pas à sortir trop des sentiers battus

    Wright fait consensus partout pour être un des top 3 à sortir aur epêchage. Personne ne doute de lui à jouer dans la LNH

    Slafkovsky ca se promème beaucoup et il a réussi à convaincre beaucoup de dépisteurs mais d’autres restent sceptiques sur ce qu’il va vraiment devenir dans la LNH. Pourrait être le joueur du repêchage mais pourrait être aussi une bonne déception pour un premier choix overall

    On y va avec Wright et on a en masse de choix pour chercher la perle rare ou le coup de circuit pour un ailier. Et si c’est pas cette année cet ailier ce sera l’an prochain. On est pas pressé encore La patience est de mise et on l’oublie parfois

    Je serais très surpris que le choix au repêchage de 2023 ne soit pas intéressant à moins que Carey ne vienne fausser les données

  97. @belansou

    Haha, c’est bon aussi. Il va faire compétition à Ivan Ivan qui est probablement un méchant dans un James Bond (mais qui n’a malheureusement toujours pas été repêché).

  98. Bonjour à tous!
    Après DemonGris et plusieurs autres, j’ai décidé de sortir du placard et d’essayer de participer de façon plus active plutôt que faire seulement du voyeurisme. J’ai commencé à suivre cette bande à la fin de mon adolescence qui concorde avec les débuts de Rondelle Libre. Le blogue de Mathias et ses intervenants m’ont permis une meilleure compréhension et appréciation du hockey que j’avais commencé à suivre lors de la présence en séries du CH en 2004. Depuis la fermeture de RL, j’ai migré vers votre blog Opeth et de ses intervenants qui tous des fins connaisseurs. Votre blog que je lis quasi quotidiennement sans y participer me permet de continuer à apprendre sur les espoirs, sur les stratégies, sur le développement des athlètes et la psychologie sportive. Certains de vous devriez avoir un podcast, une émission ou quelque chose s’y rapprochant avec la connaissance que vous posséder et la façon donc vous la communiquer (Opeth, ReX T, Mikel pour ne nommer qu’eux). Je n’ai pas vos connaissances ou votre aisance à exprimer sur le sujet, mais j’essaierais d’y contribuer du mieux que je peux à l’avenir.
    Opeth, j’espère sincèrement que vous ne tirerez pas ”la plug” sur ce blog qui je suis sûre ”éduque” énormément de personnes comme moi. Vous faites un excellent travail depuis le début et j’espère que vous continuerez ainsi quitte à ce que certains prennent le relais.
    N.S.

  99. Quelques observations tirés de la liste de McKenzie.

    *Possiblement aucun gardien choisi dans les 2 premières rondes, les deux seuls qu’il a listé sont 62e et 71e.
    *Seulement 4 joueurs de la LHJMQ dans le top 90 vs 11 pour la WHL et 21 pour la OHL.

    Mon impression sur le top 2 est que Wright va finir avec une carrière à quelque part entre Plekanec et Bergeron et Slafkovski sera entre Josh Anderson et Rick Nash (Armia me semble un peu bas comme plancher).

    Bref, je prends Wright.

  100. Il y a des folles rumeurs que le CH aurait fait son choix que ca serait Slafkovski.(vieil article)
    Exemple:
    https://www.habsetlnh.com/Un-agent-de-joueur-viendrait-de-reveler-identite-du-joueur-qui-sera-choisi-par-Kent-Hughes-au-premier-rang-135016

    Je n’accorde pas d’importance à ce genre de rumeur, mais je me questionne néanmoins: Si le CH préférais Slafkovski, ne pourrait t’il pas échanger son premier choix vs le 2e plus une compensation ?
    Ils seraient alors assuré de repercher Wright ou Slafkovski.

    M’enfin, de mémoire je n’ai jamais vu ce genre d’échange.

  101. Lu sur The Athletic: « Des fois, nous a dit un ancien dirigeant de la LNH, la meilleure façon de faire un bon choix est d’avoir trois choix. »
    L’ancien dirigeant en question s’appellerait-il Bergevin ? Yzerman aussi est un adepte de cette théorie.

  102. Si quelqu’un aime Suzuki, je ne vois pas pourquoi il n’aimerait pas Wright. Quand je lis que Wright n’est pas une certitude pour devenir un centre #1 ça me fait rire un peu. Il y a eu des doutes à ses premières années sur Nathan MacKinnon comme futur centre #1 alors qu’il plafonnais à un rythme d’environ 60 points par 82 matchs à ses quatre premières saisons. Il a ensuite explosé à environ 100 points par 82 matchs. Il y a toujours un risque avec un jeune joueur. Certains avaient Laine devant Matthews en 2016.

    Je me répète, mais Wright est le choix le plus sûr, et en même temps, celui qui offre le potentiel le plus élevé. Je persiste à croire que la saison passée, même si assez bonne, est une aberration. Dans quelques années on va se demander pourquoi il n’a pas accumuler de meilleures stats à son année de repêchage. Un peu comme je me demande encore comment Suzuki avait pu être si ordinaire au CMJ à 19 ans et demi. Il avait été tellement décevant lors de ce tournoi.

    On oublie trop que ce sont des adolescents qui sont repêchés. Wright a obtenu 39 buts et 27 passes en 58 matchs à 15/16 ans, sans bons ailiers. Puis, deux ans plus tard il a obtenu 32 buts et 62 passes en 63 matchs sur une meilleure équipe. Le CH doit comprendre comment il se fait qu’à 17/18 ans il a obtenu moins de buts qu’à 15/16 ans, mais aussi pourquoi a-t-il obtenu deux fois plus de passes. Comment est-il passé d’un joueur qui obtient plus de buts que de passes sur un club plus faible à un joueur qui obtient deux fois plus de passes que de buts. Il y a des raisons qui expliquent ce changement très marqué dans la façon dont il a produit.

    Le CH a un dépisteur vidéo dédié au repêchage qui est très bon pour décortiquer le jeu d’un joueur. Il a sûrement analysé toutes les présences de Wright durant sa carrière junior. Je suis sûr qu’il y a des conclusions tirées de cette analyse du jeu de Wright dans ces deux saisons qui expliquent les deux patrons de production. On sait que le coach a changé à Kingston entre la première saison de Wright et sa deuxième. Le système de jeu était différent. À 17/18 ans, Wright devait être couvert avec beaucoup plus d’attention par les équipes adverses. Quels étaient ses compagnons de trio lors de ces deux saisons et quelle corrélation peut en être tirée? Tout ça pour dire que le CH a tous les moyens pour comprendre le cas Wright, et de même pour les autres joueurs comme Slafkovsky et Cooley. Je persiste à croire qu’au final ce sera Wright car il a un historique de joueur élite beaucoup plus étoffé que Slafkovsky.

    Finalement, un fait qu’on ne mentionne pas est qu’il n’y a pas d’exemples ces 20 dernières années d’un joueur qui repêché #1 qui aurait fait une remontée dramatique au classement. Même Yakupov qui a été le plus gros flop des 20 dernières années était vu comme le futur choix #1 dès le début de son année de repêchage. On se souvient avoir entendu toute la saison le fameux “Fail for Nail”. Ceci dit, des remontées pour les rangs #2 ou #3 ont eu lieu, et à Montréal les cas Glachenyuk et Kotkaniemi laissent un goût amer. Les flops au rang #1 sont très rares de nos jours, il y en avait plus souvent avant, mais au cours des 20 dernières années, le seul flop est Yakupov. Oui il y a eu des cas ou le meilleur joueur n’est pas sorti premier, mais même les Nico Hischier et Ryan Nugent-Hopkins ne sont pas des flops.

  103. Une mauvaise nouvelle serait que le repêchage de 2022 soit similaire à celui de 2012 où aucun joueur dans les trois premiers rangs n’a eu une bonne carrière et où l’ensemble a été faible. Imaginez, Galchenyuk est un de ceux qui a les meilleures statistiques!

    On s’échine à savoir qui sera un joueur de concession entre Wright et Slafkovsky, et peut-être qu’aucun ne le sera.

    Je sais, c’est un commentaire très pessimiste, mais c’est possible. Personne n’avait vu que Yakupov serait un flop intégral.

  104. Je sais que ça paraîtra facile à dire après les faits, mais Yakupov était unidimensionnel. Un buteur rapide sans valeur ajoutée dans son jeu, pas bon en défense, pas physique. On pensait qu’il serait un Caufield plus gros et que cet avantage physique lui permettrait de devenir un joueur plus complet à terme. La réalité c’est qu’il n’est même pas devenu le compteur de buts attendu, et le reste de son jeu n’a jamais progressé.

    Le cas Wright est très différent, même ceux qui ne le voient pas premiers reconnaissent qu’il est déjà un joueur complet. Buteur à sa première année, plus un passeur à sa deuxième année, et jeu défensif déjà solide. On lui reproche un manque d’effort, mais ça me semble juste une approche trop analytique de sa part. C’est quelque chose qui peut facilement être modifié en lui demandant d’être plus actif et dynamique sur patin. Il devra apprendre à analyse le jeu tout en patinant plus.

  105. Je suis d’accord qu’il est peu probable que Wright et même Slafkovsky fassent un Yakupov d’eux-mêmes. Le cas Yakupov est exceptionnel.

    J’ai quand même analysé sommairement le repêchage de 2012 pour constater à quel point c’était une année atroce même s’il y a eu quelques bons joueurs comme par exemple Vassilevski (19), Tom Wilson (16) et Morgan Rielly (5).

    Les deux meilleurs canadiens-francais se sont avérés être Cedric Paquette (101) et Charles Hudon (122). On ne peut pas reprocher au CH d’avoir loupé de bons candidats à ce niveau cette année-là. On ne peut pas non plus reprocher au CH d’avoir choisi Galchenyuk.

    Les choix du CH ont été Galchenyuk (3), Sebastian collberg (33), Dalton Thrower (51), Timothé Bozon (64) Brady Vail (94) (juste avant que Josh Anderson soit choisi par Colombus au 95e rang), Charles Hudon (122) et Erik Nystrom (154).

    2012 est une année de repêchage extrêmement fascinante par son exceptionnelle médiocrité. Même si celui de 2022 est annoncé comme étant faible, il serait surprenant qu’il atteigne un tel niveau.

  106. J’ai souvent défendu Timmins ici, avec raison, je pense, et un de mes argument a toujours été qu’on l’a privé de nombreux choix au repêchage de qualité, 1er tour en 2008 et 2e tour en 2009, 2010, 2011, 2014, 2015 et 2016. Je pointais aussi que les deux années où il a eu des choix de 2e ronde, 2012 (2 choix) et 2013 (trois choix), ont été deux années médiocres avec aucune vedette issue de ces deux années en 2e ronde, pas de Bergeron, pas de Weber, pas de Krejci, pas de Aho, pas de De Brincat.

    Le meilleur choix en 2012 a été le défenseur Damon Severson et en 2013, ce fut Arrturi Lehkonen. On peut même dire que le meilleur joueur de 2012 et 2013 en 2e ronde a été Lehkonen et c’est Timmins qui l’a choisi. Ce désert en 2e ronde de 2009 à 2016 représentait un énorme handicap pour Timmins et malgré ça il a choisi Lehkonen, et on sait qu’en 2016 il voulait Samuel Girard et Bergevin a déconné avec son échange à court terme pour Andrew Shaw. J’ignore si Timmins aimait De Brincat, mais en 2016, avec les deux choix de 2e ronde donnés pour Shaw, le CH aurait pu repêcher De Brincat et Girard. Il y avait aussi Filip Hronek de disponible qui aurait été un excellent choix et on ne parle même pas d’Adam Fox en début de 3e ronde.

    Ce genre de choix quand on peut viser juste deux ou trois fois sur cinq ans fait une différence pour une organisation. Depuis 2018, le CH a repêché en 2e et 3e ronde Romanov, Ylonen, Olofsson, Hillis, Harris, Struble, Norlinder, Fairbrother, Mysak, Tuch, Kidney, Kapanen et Kostenko. À mon avis, six ou sept de ces joueurs vont faire carrière dans la LNH et trois ou quatre vont être de très bons joueurs. Tout ça sans compter les Roy, Farrel, Biondi, Dobes et peut-être une couple d’autres qui ont une bonne chance de percer. C’est énorme pour une organisation et la 1e ronde a donné Kotkaniemi, Caufield, Guhle et Mailloux. Il faut poursuivre sur cette voie pour trois autres années.

  107. Rumeur que le CH serait intéressé à acquérir Kevin Fiala. Si c’est vrai, c’est la preuve que rien n’a changé et que le CH tente encore un raccourci pour revenir à un niveau décent le plus vite possible. Le Wild va demander deux de nos meilleurs prospects et deux choix de 1e ronde pour Fiala. Le CH sera meilleur l’an prochain et repêchera plus tard en 2023. Si c’est vrai on s’enligne pour répéter le désastre du centenaire ou le CH avait échangé son choix de 1e ronde 2008 et McDonagh un an plus tard tout en embauchant Gionta et Camllerri. Le club s’est amélioré sans devenir aspirant et le CH a repêché plus tard et cela a donné des Leblanc, Tinordi et Beaulieu, avant de piqué du nez en 2011/2012. Si c’est vrai, c’est totalement décourageant. Molson est un indécrottable imbécile. Fiala aura 26 ans en juillet. Il est déjà vieux dans la perspective d’une reconstruction. Il aura 30 ans quand le club pourrait devenir aspirant.

  108. @ Opeth
    Et si on les rumeurs concernant Fiala étaient vs Anderson ou Anderson + choix de fin de 1re ronde? Le faite vous?
    Et pourquoi pas? Est- ce que les jeunes du CH n’ont pas besoin de leadership, chose qui a fait défaut la saison dernière en autre chose.

  109. @NaSa

    Fiala contre Anderson + #26 pourrait être acceptable, mais je ne vois quand même pas le but qui serait visé avec une telle transaction. Tous les champions de la coupe ont payé le prix de plusieurs mauvaises saisons pour pouvoir bâtir un club champion. Le but du CH ne devrait pas être de s’améliorer par l’ajout de joueurs à leur sommet. La stratégie devrait être d’échanger des vétérans pour des espoirs et/ou des choix. MacKinnon et Landeskog n’ont pas été ruinés en jouannt pour de mauvaises équipes en début de carrière, même chose pour Stamkos et Hedman. Alors il y a moyen de faire progresser les jeunes sans poser de gestes forts pour améliorer le club. Le plan devrait être d’échanger Anderson, Dvorak et Petry avant le repêchage pour des espoirs et des choix, engager quelques agents libre de second niveau sur des contrats d’un an ou deux, puis d’échanger Drouin, Hoffman et peut-être Edmundson à la date limite des transaction. À l’été 2023 tu engages une couple d’agents libre de meilleur niveau car tu as la masse salariale libre pour le faire, et à partir de la saison 2023/24 tu tentes de progresser au classement sans rien brusquer. C’est ma façon de voir les choses. Ça ne ferait que deux ans de misère, c’est pas si mal et c’est nécessaire.

  110. Fiala grosse dépense inutile à ce moment-ci dans la construction de l’équipe.

  111. Je suis d’accord avec vous tous que je n’échangerais pas Anderson pour Fiala juste pour le but de faire une transaction surtout si celle-ci semble être un pas de côté. J’essais de comprendre le but d’une telle rumeur en essayant de voir où est le upside pour le CH d’aller le chercher et pour qui ou quoi. Cherche t-on a se couvrir les fesses du côté de HuGo au cas ou Drouin/ Hoffman ne répondent pas aux attentes? Encore là, je spécule sur une rumeur qui reste juste ça…une rumeur.

  112. Salut Opeth

    Continue ton bon travail avec ce blogue.

    Concernant les choix Quebecois du Ch, regarde l endroit ou sont assis les recruteurs du Quebec a la table lors des derniers repechages, a l oppose de Timmins et Bergevin et jamais on les a vus etre consultes ou autre.

    Cette annee, avec le congediment de Timmins, Serge Boisvert a pris du galon. Il a ete meme envoye en Europe voir jouer les meilleurs europeens. On verra si cela va changer la donne.

    Concernant les joueurs russes disponibles, avec l arrivee de Brobov comme directeur amateur, il a acces directement a la Russie via ses contacts. Encore la, a voir . Si un joueur russe que Brobov voit dans sa soupe, surement qu il aura son mot a dire.
    Tout cela pour dire que la philosophie du Ch vis a vis le repechage devrait changer.

    J ai jase souvent avec Vaugh Karpan qui a travaille pour le CH et qui etait base a Vancouver. C est lui quj a pousse tres fort aupres de Timmins pour repecher Gallagher, or souvent celui qui est pres du recruteur chef aura de l ecoute plus facile que les autres assis plus loin.
    Cela confirme par plus qu un recruteur.

    Autre preuve, Nicholas Roy en troisieme ronde disponible pour le Ch , on prefere Vedjemo, erreur monumentable, ou etait donc Audette et Boisvert versus Rockstrom eclaireur en Suede, regardez les videos du repechage, vous aurez vos reponses.

    Concernant le premier choix de cette cuvee, que pensez vous d une ligne d attaque comprenant Suzuki, Caufield et Slafotsky et projettez cette ligne dans 3 ans, ne ressemblera t elle pas a Trottier, Bossy et Gillies des belles annees des Islanders?

    Un autre joueur de centre a haut potentiel est Cutter Gauthier du USDP. Si Anderson est disponible, comme laisse entendre les rumeurs, il pourait etre l appat pour ce Gauthier, il est classe 7 total selon divers classement.

    Je me demande si Hughes a tente d obtenir Bowen Byram au lieu de Justin Barron dans la transaction pour Lekhonen et ignorer le choix de 2 ronde ?
    Outre Makar, Byram a joue de grosses series pour Colorado. J ai suivi ce joueur depuis ses 16 ans avec les Giants de Vancouver et j ai deja mentionne ici sur ce blogue qu il me faisait penser a Raymond Bourque.

  113. Fiala à LA pour leur choix de 1re ronde et un jeune repêché en 2e ronde. Il aurait aussi signé une prolongation de contrat à 7.9M par année

  114. On choisit Wright point final.
    Comme l’impression que les discours qui nous amèneraient à choisir slafkovsky on le même fondement que celui qui nous a amené à choisir kotkamieni ,du succès dans un tournoi international et celui classé 15 est devenu 3 er avec l’assurance que nous on pouvait reconnaître la perle rare mieux que les autres,on justifiait à l’époque qu’un au choix au repêchage est nécessaire pour obtenir un centre justement le choix sur êst un centre cette année et on le prend.

  115. Salut b.c.dan

    Le problème avec Byram c’est son historique de commotions cérébrales. Certains pensaient que sa carrière était terminée cet hiver tellement il avait de la difficulté à se remettre de son dernier choc au cerveau.

    Pour Slafkovsky, je me répète, mais lors des 20 dernières années, il n’y a pas d’exemple de joueur choisi premier qui était totalement hors du portrait en début de saison. Pour prendre Slafkovsky, il faut avoir la preuve que Wright a un problème sérieux remettant en cause son avenir de hockeyeur. Il est le premier choix présomptif depuis trois ans et il n’a rien fait cette saison pour se sortir de cette position et aucun joueur n’en a assez fait pour le déloger.

    On est vraiment devant un cas de lassitude et de déception relative face à Wright, et d’effet de récence pour Slafkovsky. Si celui-ci avait été Canadien et libre de le faire en jouant en Liiga, il n’aurait même pas fait l’équipe olympique canadienne ni celle du championnat du monde. Il a eu ce privilège car il est Slovaque et que c’est un pays de hockey relativement faible. Je pense vraiment que dans le cas de Wright, c’est une question de coaching, d’environnement, de système de jeu et probablement d’approche mentale.

    Le jeune a peut-être perdu sa voie un peu cette année, mais le talent élite est là. D’être repêché premier et bien encadré le relancerait sur la voie dont il s’est un peu égaré. Wright a peut-être pris certaines choses un peu pour acquises la saison passée. Pour moi ce n’est pas négatif, il n’avait que 17 ans. C’est facile de dévier un peu de sa voie à cet âge. Si je suis Hughes je le repêche, je lui donne quelques matchs en début de saison avec le CH, histoire de lui faire comprendre la hauteur du saut à réaliser, et à moins d’un rendement incroyable, je le renvoie junior en arrangeant un échange à une équipe aspirante. Tout cela en gardant le contexte très positif et lui faisant comprendre que c’est pour son bien.

  116. Je suis surpris du très faible retour obtenu par le Wild pour Fiala, mais en même temps, cet échange devait venir avec un contrat de 7 ans et presque 8 M$ par année pour un petit ailier. Bien content que le CH ne soit pas le club ayant fait son acquisition. De toute façon, le club n’avait pas l’espace salarial, et je pense bien que HuGo, même en changeant un autre joueur pour faire de l’espace sous le plafond, ne voulaient pas avoir ce 8 M$ sur la masse dans trois ou quatre ans quand il faudra signer plusieurs jeunes joueurs qui on l’espère pourront commander de bons salaires car ils auront eu du succès.

  117. Tellement tanné de lire l’argument comme quoi le CH ne repêchera pas 14 joueurs car il ne pourra pas tous les mettre sous contrat. Comme si un club signait tous ses choix à chaque année et frappait pour 100%. En 2018 le CH a repêché 11 joueurs et n’en a signé que 5. Il a laissé aller les droits de 6 joueurs qui n’ont pas prouvé mériter un contrat, et malgré tout, 2018 sera une très bonne année de repêchage avec KK, Romanov, et fort probablement Harris et Ylonen comme joueurs de la LNH. Seuls Cam Hillis a obtenu un contrat et semble avoir peu de chances de réussir. Le CH peut facilement vivre avec une stratégie de repêchage qui lui rapportera quatre joueurs de la LNH par année. Et s’il finit par trop en avoir, les échanges existent et ça permet de concentrer de la valeur ou de la recycler.

  118. Quand l’on parle que certains recruteurs sont plus vendeurs de leur joueur que les autres, ça se voit dans tous les domaines.

    Lorsqu’une promotion doit être donné à un subalterne, celui qui l’aura, sera celui qui aura vendu le mieux son candidat avec des faits et des réalisations durant la périodes d’évaluation.

    Exactement, les recruteurs assis plus près du recruteur-chef, sont toujours ceux qui parlent le plus avec des faits, des dates et des exploits de leurs prospects

  119. À mon avis, si le CH repêche Slafkovsky au 1er rang, ce sera un révélateur d’une volonté des nouveaux DGs de faire preuve d’une originalité mal placée. Wright a tout ce qu’il faut pour être un No1 classique. Prenez-le et ne vous posez pas plus de question. Surprenez-nous ailleurs.

  120. Un sixième victoire de la coupe Memorial pour un club de la LHJMQ lors des dix dernières présentations. Pas mal pour une ligue supposée, selon certains, être plus faible que les deux autres. Quelle erreur du CH d’avoir laissé William Dufour tombé jusqu’en 5e ronde sans le repêcher. De l’incurie pure!

  121. Marc Bergevin disait que les bons joueurs de centre, il fallait les repêcher car il était difficile de les obtenir via transactions. Contrairement à l’année de repêchage de Kotkaniemi, où il n’y avait pas de centres « top ten » et où Bergevin a pris une chance, cette année il y a un bon centre disponible pour le CH au tout début du repêchage. Dans mon livre à moi, c’est un « no brainer » ….. c’est Shayne Wright!

    Si c’est pas lui, ça va être quoi notre ligne de centre pour les prochaines années?

  122. Guy Boucher a déjà dit que Nick Suzuki n’était pas et ne sera pas du calibre d’un premier centre d’une équipe candidate aux grands honneurs, mais un deuxième centre. Avec deux deuxièmes centres cependant, il estimait qu’une équipe était quand même bien équipée à cette position.

    Wright pourrait devenir ce second deuxième centre avec Suzuki. Comme Nico Hischier qui a été repêché au premier rang en 2017 et qui est aussi considéré comme un deuxième centre par Boucher, on devrait diminuer les attentes à l’égard de Wright à l’effet qu’il n’aura pas à traîner l’équipe sur son dos. Il n’a qu’à devenir un centre top 6 compétent.

  123. Est-ce moi ou depuis que le CH a eu le premier choix, il y a une appréhension gradissante chez les amateurs que l’équipe va se fourvoyer avec son choix? Est-ce parce que les recruteurs du CH sont si mauvais?

  124. Est-ce que Guy Boucher est brûlé comme coach dans la NHL ou tout simplement qu’il n’est pas très bon? Depuis ses début avec les Bolts, il a seulement eu une autre chance avec les Sens. Je ne peux pas croire que personne d’autre veut prendre une chance alors que Sutter et Torts ont 30 vies.

  125. L’appréhension vient du fait que certains crient fort pour Slafkovsky, dans certains cas, ça tombe dans le délire. Si on avait refait le repêchage 2017 juste après le championnat mondial junior en janvier 2019, Nick Suzuki aurait été choisi en fin de 1e ronde, peut-être même en début de 2e tellement il a été décevant à ce championnat. Regardez le Finlandais Aatu Raty, ce jeune était vu comme un potentiel choix top-3 à 16 ans. Toutefois, à son année de repêchage (17 ans), il a eu une saison atroce en Liiga avec 6 points en 35 matchs et il a glissé jusqu’au rang #52. La saison dernière, à son année 18 ans, il débute avec le même club (Karpat) et ses stats sont toujours aussi mauvaises, une passe en six matchs. Il change d’équipe pour le reste de la saison et explose avec 40 points en 41 matchs.

    Ce n’est qu’un exemple, et quelqu’un pourrait argumenter que cet exemple pourrait aussi s’appliquer à Slafkovsky et sa faible production cette année en Liiga, mais ça montre bien que le talent ne disparaît pas et que parfois la production peut être influencée par les circonstances. Joshua Roy est un autre bon exemple cette année dans la LHJMQ. Dans le cas de Wright, on ne parle même pas d’une déception du niveau de Raty ou Roy. Certains auraient voulu qu’il produise deux points par match et il n’en a produit que 1.5. Le jeune est identifié depuis trois ans comme le premier choix, et je me répète, il n’a rien fait pour perdre ce rang, et personne n’en a assez fait pour le lui ravir.

  126. Je pense que le CH va choisir Wright mais font semblant présentement de considerer Slaf pour recevoir un choix extra du NJ pour ne pas choisir Slaf au 1er rang.

  127. @NaSa
    Voici ce que j’ai écrit à ce sujet le 22 juin dernier :
    Dans le cas de Guy Boucher, au cours des 2 dernières, il ne considérait pas les offres qu’il recevait pour des questions familiales. À “On jase”, il a affirmé à quelques reprises qu’il n’était pas disponible pour pouvoir profiter des dernières de ses enfants à la maison. Je crois qu’il se remettra disponible pour l’an prochain. En tout cas, je l’aurais préféré à Martin St-Louis. Mauvais timing…

Laisser un commentaire