Mon repêchage simulé pour les Canadiens

Bon, après un léger sursaut ce blogue est toujours aussi tranquille. J’ai reçu mon courriel de renouvellement de l’hébergeur. J’ai jusqu’au 15 juillet pour me décider. Avant cela, je vais y aller d’un nouveau texte, peut-être le dernier? J’ai décidé d’y aller avec un repêchage simulé pour le CH en assumant quelques échanges étant donné que le CH regorge de choix. J’ai basé mes échanges en me fiant à une charte déterminant une valeur numérique aux différents choix en y allant avec prudence, donc, en donnant plus que ce que la charte donne comme valeur (voir le lien à la fin du texte). Je n’ai jamais fait cet exercice auparavant, car je ne suis pas un dépisteur de salon, alors prenez mes choix avec des pincettes. C’est basé sur mes lectures, mon analyse du profil du joueur et sur des visionnements limités sur internet. Ceci dit, j’ai des critères de sélection qui me sont propres, soit le talent en premier, l’âge relatif pour les choix hors du top-20, l’indice de masse corporelle du joueur (plus il est bas, plus il y a de place à progression, en théorie). Aussi, cette année je privilégie les joueurs d’avant lors des premières rondes. Je considère que le CH a déjà sa relève en défense dans son pipeline avec Guhle, Mailloux, Struble et Harris qui s’ajoutent à Romanov. Tout ça sans compter les Norlinder, Fairbrother, Xhekaj, Trudeau, Kostenko et Sobolev. Un ou deux de ces joueurs, à terme, pourraient causer une surprise. Le CH a aussi un bon pipeline de gardiens avec Primeau, Dobes, Dichow et Vrbetic. Ceci dit, je vais en ajouter un dans les rondes tardives. Donc, mon focus sera sur des attaquants talentueux parmi les plus jeunes de leur années de repêchage, à part pour le premier choix au total, ensuite j’entends prendre des défenseurs parmi les plus jeunes de leur année d’éligibilité et avec un potentiel offensif.

1 Shane Wright

Je l’ai répété, je pense que Wright souffre d’un anti-effet de récence. En d’autres mots, il est sur le radar depuis trop longtemps au goût de certains. Cela a permis de voir plus ses défauts que ses qualités et on néglige son historique comme talent élite. Un jeune qui compte 39 buts en OHL lors de sa saison 15 ans doit avoir un talent rare. Pour moi il combine l’attrait d’un choix sûr, on ne peut prendre un futur flop au #1, tout en maintenant un plafond très élevé. Je pense que cette année moyenne par rapport aux attentes est une aberration. Il va rétablir son statut de futur joueur de très haut niveau dès l’an prochain si le CH a la sagesse de le retourner dominer en OHL.

26 Gleb Trikozov

Oui prendre un russe si tôt est un pari. Bien sûr, être Kent Hughes j’aurais plus d’informations sur les intentions de ce jeune, et je pourrais prendre une décision plus éclairée. Ceci dit, Trikozov est né le 12 août 2004, il a donc encore 17 ans. Il est un des plus jeunes joueurs de cette cuvée. Il montre des statistiques en MHL (junior majeur russe) similaires à celles de Kucherov au même âge. C’est un ailer droit qui mesure 6’01 » et pèse 185 lbs. Il a donc des chances de jouer pro à 6’02 » et 205 lbs. Il est rapide, excellente vision, bonnes mains et bon marqueur. Son jeu défensif est à améliorer, mais c’est vrai pour la plupart des jeunes joueurs offensifs de son âge. Il est classé entre #8 et #66 sur les différentes listes. La liste consensus de Bob McKenzie l’avait au #64 cet hiver, mais il devrait être classé plus haut sur la liste finale. Le CH pourrait probablement aussi le prendre au #33. Ceci dit, il y a quand même une possibilité qu’il ne soit plus là au #26.

33 David Goyette

Un Québécois qui a tergiversé entre la voie de la NCAA et de la CHL. Il s’est finalement retrouvé cette année en OHL, à Sudbury, sur une mauvaise équipe, la troisième pire au classement final de la ligue. Goyette n’avait donc pas beaucoup de support pour produire cette année. Il a terminé la saison premier marqueur de son club avec 73 points en 66 matchs et le 2e marqueur de l’équipe n’a amassé que 50 points. On peut donc penser que s’il avait été mieux entouré il aurait pu amasser 85-90 points. Goyette est né en mars, il n’est donc pas parmi les plus jeunes, mais ni parmi les plus vieux. Il est né au milieu de l’année d’éligibilité. Dans son cas, c’est la faiblesse de son équipe qui me fait penser qu’il sera sous-évalué, puis lui aussi a manqué une année à cause de la covid. Il y a donc du rattrapage possible dans son cas. C’est un centre de 5’11 » et 174 lbs qui pourrait jouer à l’aile au niveau professionnel. Il est classé entre les rangs #19 et #50 sur les différentes listes.

49 Adam Sykora

Transaction. Le CH échange les choix #62, #92 et #98 au Kraken de Seattle en retour des choix #49 et #58. Ici j’y vais une autre fois avec le critère de l’âge relatif. Sykora est un ailier de 5’10 » et 170 lbs qui est né le 7 septembre 2004, ce qui en fait avec Vincenz Rohrer un des plus jeunes joueurs qui sortiront dans le top-100. Son fait d’arme cette année est d’avoir joué pour la Slovaquie au championnat du monde sénior au mois de mai et d’y avoir bien paru. Il y a obtenu deux buts et une passe en six matchs. Sykora est classé entre #38 et #100 sur les diverses listes.

58 Jordan Dumais

Jordan Dumais est né un 15 avril, alors comme David Goyette il se situe dans le milieu de son année d’éligibilité. Il jouait pour un club moyen à Halifax. C’est un petit ailier de 5’09 » et 165 lbs qui n’a pas un coup de patin au-dessus de la moyenne. Il a donc peu de choses sur papier qui militent en sa faveur, sauf une, il a accumulé des points à un rythme incroyable pour un joueur de 17 ans de sa stature. Il a une excellente vision et un sens du hockey très au-dessus de la moyenne. Avec une telle production à 17 ans (109 points en 68 matchs), Dumais montre des stats similaires à des joueurs qui sont sortis dans le top-10 au repêchage, les Huberdeau, MacKinnon, Drouin, Ehlers, Meier, Dubois, etc… Donc, je fais ce choix juste parce que je ne peux ignorer cette production élite. Ensuite, ce sera à Dumais de gagner en force et en vitesse, mais le sens du hockey ne s’enseigne pas et Dumais en a à revendre. Dumais est classé entre #48 et #95 sur les différentes listes.

66 Nicholas Moldenhauer

Malgré son nom, Moldenhauer n’est pas un Allemand ou un Autichien, c’est un Ontarien. Il a eu une histoire particulière. Il a peu joué l’an passé, alors qu’il devait jouer pour Ottawa en OHL il s’est retrouvé aux États-Unis où il a pu jouer 6 matchs en USHL et 13 matchs dans un club Midget du New-Jersey. Cette année il a décidé de continuer un USHL avec le Steel de Chicago, le club où Sean Farrell a joué. Toutefois la guigne s’est acharnée sur lui. Il a raté le début de saison à cause d’une infection virale, puis a subi une sérieuse coupure par la lame de patin d’un adversaire qui a nécessité une intervention chirurgicale. Il a finalement pu jouer 41 matchs où il a accumulé 43 points. Il est né un 25 mai, ce qui en fait un joueur relativement jeune. Il mesure 5’11 et pèse 170 lbs. C’est un des meilleurs patineurs de cette année de repêchage. Je l’ai choisi à cause des embûches qu’il a rencontré qui ont à mon avis réduit sa valeur. Je pense qu’il est une aubaine en début de 3e ronde. Il est classé entre #53 et #112 sur les différentes listes.

70 Vincenz Rohrer

Transaction, le CH échange les choix #127 et #128 au Devils en retour du choix #70. Ici je reviens à mon critère de sélection favori, l’âge relatif. Avec Adam Sykora, Rohrer sera le plus jeune joueur choisi lors des trois premières rondes de ce repêchage. Il est né le 6 septembre et s’il était né 10 jours plus tard il n’aurait été éligible que l’an prochain. L’idée ici est de repêcher à rabais un joueur de talent qui n’a pas montré tout son potentiel car il était désavantagé par son jeune âge. Rohrer est un ailier droit de 5’11 » et 170 lbs. Il a obtenu 48 points en 64 matchs pour Ottawa en OHL, une équipe assez faible située dans le dernier tiers du classement de la ligue. Rohrer n’était pas bien entouré puisque ses 48 points lui ont permis de terminer premier compteur de son équipe. Donc, s’il avait joué pour un meilleur club, il est loisible de penser qu’il aurait pu approcher un point par match à un si jeune âge. Rohrer présente donc la totale, jeune âge et équipe faible. C’est un choix basé sur le fait qu’il a beaucoup de marge de progression. Il est classé entre 59 et 126 sur les différentes listes.

75 Artem Duda

Premier défenseur choisi dans cette liste. J’ai décidé de le choisir car Duda est un défenseur offensif et avec le facteur russe cette année il pourrait être encore disponible au rang #75. C’est un gaucher de 6’01 » et 180 lbs né au milieu de l’année d’éligibilité, soit le 8 avril 2004. En MHL (junior majeur russe) il a accumulé 41 points en 52 matchs de saison régulière et 17 points en 18 matchs des séries. Pour un défenseur russe, c’est une excellente production car en Russie on ne pousse pas les défenseurs à l’attaque. Il est classé de #47 à #81 sur les différentes listes.

162 Elmeri Laakso

Un autre défenseur. Cette fois encore j’y vais avec la jeunesse relative du joueur. Laakso est né le 9 juillet 2004, il a encore 17 ans. C’est un défenseur gaucher de 6’01 » et 185 lbs. Il a joué surtout au niveau junior cette année, mais aussi en Metsis et Liiga au niveau professionnel. Il était sur l’équipe U-18 de la Finlande et a obtenu des points à tous ces niveaux. Le seul classement que j’ai trouvé pour lui est #195 par McKeens et #66 pour les joueurs européens par la centrale de recrutement de la LNH. Cela laisse croire qu’il pourrait toujours être disponible au rang #162.

194 Niks Fenenko

Un troisième défenseur parmi les plus jeunes de ce repêchage, étant né le 18 août 2004. Fenenko est originaire de Lettonie et a joué cette année pour Baie-Comeau dans la LHJMQ. C’est un gaucher de 6’01 et 180 lbs. Il accumulé 40 points en 62 matchs. C’est vraiment excellent pour un défenseur qui a joué toute l’année à 17 ans, surtout que Fenenko ne jouait pas pour une bonne équipe. Il a terminé quatrième compteur de son équipe derrière trois attaquants de 19 et 20 ans. Je ne sais pas si Fenenko sera toujours disponible au rang #194, mais il est classé #124 chez les patineurs nord-américains, donc, si on ajoute les européens, ça mène vers ce rang.

216 Jan Spunar

Un gardien Tchèque de 6’03 » et 185 lbs. Il a le physique de l’emploi et des bonnes stats dans le junior en Tchéquie. L’idée ici est d’ajouter un gardien au pipeline qui a les caractéristiques physiques du gardien moderne de la LNH. Spunar est aussi né un 30 mai, il vient donc d’avoir 18 ans et est du côté plus jeune de son année de repêchage.

Voilà. Bien sûr, le vrai repêchage du CH sera très différent, mais ça montre l’approche que je voudrais voir le CH prendre. Des attaquants dans le top-70, puis des paris sur des défenseurs à potentiel offensif parmi les plus jeunes du repêchage et un gardien en Europe ou en NCAA qu’ils pourront suivre pendant quatre ans en espérant une progression heureuse.

446 avis sur « Mon repêchage simulé pour les Canadiens »

  1. Bonjour Opeth, en liens avec le renouvellement ou non du site, ce serait vraiment malheureux que celui ferme. Je sais que je ne suis pas le plus grand participant mais je le lis toujours c’est le site le plus intelligent et le plus vraisemblable que je connais. Le nombre de participant est très respectable. Sur l’autre site (DLB) il y a beaucoup moins d’intervenant et régulièrement invraisemblable dans la gestion des équipes NHL. Espérant la continuité du site qui sert beaucoup de formation pour plusieurs. Merci 🙏

  2. Pour le repêchage, besoin de talents offensifs surtout avec un physique potable, ça joue dur des fois dans la NHL.

  3. Wright est une évidence, le CH se doit de le prendre. Dans une moindre mesure je me souviens du débat lors du repêchage de McDavid et Eichel. Certain analystes disaient que 2 dépisteurs sur 10 predraient Eichel à la place de McDavid (je ne me souviens plus exactement du nombre). La sur exposition avait fait baisser McDavid sur leur liste. Pour les autres choix je ne m’y connais pas assez et je ne sais pas où ils sont classés mais j’aimerais un Noah Warren avec le choix des Oilers.

  4. Opeth, vous vous êtes prêté à un exercice pas facile en soi et qui a dû exiger de nombreuses heures de recherche. Mais la passion étant une soif inassouvie… c’est donc une forme de plaisir !

    Vous m’avez permis de me ’familiariser’ avec de nouveaux noms qui seront pour plusieurs des choix du prochain repêchage et je serais bien embêté de vous contredire.

    Cependant je mets un bémol et fais une contre-proposition :
    1. Des petits joueurs, le CH en a suffisamment et à moins d’être un futur déjà considéré de très haut niveau, je passerais mon tour.
    2. Je souhaiterais que le CH échange des choix 2022 contre des choix 2023, d’une part, parce qu’il y a un manque d’informations concernant plusieurs jeunes résultant de saisons atrophiées conséquences de la Covid et, d’autre part, que le repêchage de 2023 on le dit beaucoup plus prometteur.

    PS : vous êtes DG du Seattle : vous troquez vos choix #49 et #58 pour les choix #62, #92 et #98 du CH?

  5. Opeth = toujours intéressant. Je ne puis qu’être parfaitement en accord avec tes deux premiers choix, Avoir Wright et Trikozov serait exceptionnel. Si jamais Mintyukov glisse jusqu’au #33 ce serait comme 3 choix top 10 dans mon livre. Par la suite c’est plus difficile pour moi, mais j’ai l’impression que plusieurs aubaines vont descendre (ex.: pourquoi pas Goyette au #53). Ce sera intéressant à suivre et. pour moi, Wright sera plus un McKinnon qu’un Bergeron. Mais les deux me conviennent.

  6. @patin

    La grosseur pour moi n’est pas un critère, surtout que j’ai choisi plusieurs très jeunes joueurs qui ont des chances de grandir un peu et de certainement ajouter de la masse musculaire. Ce qui compte pour moi c’est de frapper juste, c’est-à-dire, repêcher des futurs joueurs d’impact au niveau de la LNH. Si je frappe juste plus souvent en misant sur le talent plus que la grosseur, ensuite il est possible de rééquilibrer les choses par voie d’échange.

    La même logique s’applique pour la position des joueurs. Si j’ai un surplus de bons défenseurs, je peux les échanger pour des avants. L’important c’est d’obtenir le plus de bons joueurs possible avec les choix qu’on exerce. Si j’ai choisi cette année de mettre le focus sur de jeunes ailiers talentueux, c’est que c’est un besoin du club, et les ailiers sont généralement prêts à jouer plus rapidement que les gardiens, défenseurs et joueurs de centre.

    Pour ce qui est de mes transactions, comme mentionné, je me suis fié sur une charte dont je donne le lien au bas de l’article. Cette charte a été établie après étude historique des repêchages précédents, mais comme mentionné, j’ai pris moins de valeur que ce que la charte donnait. Ceci dit, au final, rien ne garantit que Seattle accepterait cette transaction. Ceci dit, il est clair que si j’étais HuGo, j’essayerais de trouver un moyen d’utiliser mes trois choix de 3e ronde et trois choix de 4e ronde pour monter en 2e ronde, en autant que ce serait possible et qu’il y aurait des partenaires de danse.

  7. Vous avez, Opeth, une passion du repêchage que je ne possède pas. J’ai lu avec intérêt votre nouvel article mais je serais bien en peine d’évaluer le tout. Je souhaite seulement que le CH choisisse Wright et ne soit pas aveuglé par toutes sortes de commentaires négatifs à son sujet.

    Je vous avais parlé il y a quelques années d’une soirée de hockey à Shawinigan où j’y étais pour voir Lafrenière alors que c’est Mavrik Bourque qui m’avait impressionné. Je pense que ce dernier en est à sa dernière saison pour les Cats et son effort déployé contre Guhle ce soir pour le but vainqueur des Cats (pour la coupe (tournoi?) Memorial) était quelque chose à voir. Aura-t-il l’occasion de prouver son talent dans la LNH? J’espère bien pour lui. Repêché par Dallas, il n’est pas très gros mais je le trouve très intelligent dans sa façon de jouer.

  8. Je ne connais pas les prospects non plus. Je suis un fan de Wright apres les lectures. Un grand centre qui peut etre un C1 ou C2, c’est un no brainer selon moi.

    Un ailier (Slaf) qui a impressionné contre des pays faibles lors des mondiaux et olympiques, je vais passer. Espérons qu’il ne sera pas choisi.

  9. Bonjour @Opeth et les rescapés.

    Je tiens, encore une fois, à réitérer mon attachement à ce blog et à manifester mon désir de le voir prospérer dans le temps. Il est évident qu’à cette période de l’année, un blog de hockey dont le jupon aux couleur du CH dépasse, sera plus calme avec 1 seul match aux 2 jours. Je crois que la « masse critique » de lecteur n’est pas au même niveau que le pipeline du CH mais ça s’en vient!! En espérant que ce ne soit pas le dernier texte. Santé aux rescapés.

    Maintenant, je vois que vous n’avez pas embarqué dans le train Jonathan Lekkerimaki. Il semble y avoir un certain « buzz » autour de ce joueur dernièrement. Il serait un des jeunes qui a été invités à souper par l’état major du CH. Que pensez-vous de ce joueur, l’avez-vous vu jouer? vaut-il la peine de s’avancer pour le repêcher?

  10. J’aime bien cette approche d’y aller pour des joueurs qui semblent sous-estimés dans les différentes listes. En y allant avec l’âge des joueurs et s’ils jouent pour un mauvais club, il y a de belles possibilités pour des coups de circuit.

  11. @La_Cible

    Lekkerimaki est évidemment un prospect très intéressant, mais il ne déloge pas Wright au premier rang. Donc, pour l’inclure dans ma liste j’aurais dû concocter une transaction très importante et tout à fait hypothétique où la CH aurait obtenu un autre choix top-10. Remarquez, l’hypothèse de ce type de transaction demeure possible, cela aurait même du sens dans la situation actuelle du CH, mais pour que cela arrive, le CH devrait échanger un gars comme Anderson et plus.

  12. Bonjour @Opeth et les rescapés. (Belle formulation La_cible).

    Idem.
    Je ne commente pas beaucoup, puisque souvent je n’ai pas grand chose à rajouter tellement les commentaires sont à point. Mais je viens quotidiennement voir si il y a du nouveau.
    @Opeth, s’agit il d’une question monétaire ? Je sais que cela avait été discuté l’an passé, il me ferait plaisir de contribuer et je suis sur que je ne suis pas le seul.

    Sinon mon humble contribution de sujets qui me tiennent à coeur:

    1) Les bagarres et les tentatives de blessures.
    C’est un non sens que les bagarres soient tolérés, mais encore pires les tentatives de blessures. Quelqu’un en avait glissé mots dans l’autre billet.
    Les coups délibérés sur la cheville à Draisatl, ou le coup de baton dans les cotes sur Kucherov. La ligue devrai sévir et sévérement.

    2) La valses des coachs.
    Paul Maurice en Floride.
    J’ai peine à comprendre pourquoi certains coachs sont sur la voie d’évitement (Guy Boucher exemple) et pourquoi d’autre se retrouvent continuellement du travail.

  13. @manrik

    Merci pour l’offre de contribution. J’ai des doutes pour la suite pas à cause du coût du site. C’est juste que j’ai l’impression souvent d’écrire dans le vide. De toute façon, j’avais payé un plan de 4 ans, lors du dernier déménagement du site, auquel il reste une année à faire. Alors j’ai juste à payé pour l’enregistrement de l’adresse du site.

    Pour ce qui est des coachs, vous avez raison, la partie de chaise musicale est ridicule et injuste. Vigneault et Therrien se sont cassés la gueule à Philadelphie, mais son remplaçant, Mike Yeo n’a pas su retourner la situation avec une moyenne de 0.342, et Torturella ne fera pas beaucoup mieux. Les Flyers ont été incroyablement mal gérés depuis plusieurs années et on a amené Chuck Fletcher qui avait floppé au Minnesota pour flopper une fois de plus à Philadelphie. Comment un gars comme Dave Hakstol qui avait totalement raté son entrée à Philadelphie a pu se retrouver un poste d’entraîneur chef à Seattle est incompréhensible. Soyez sûrs que Dominique Ducharme n’aura jamais cette deuxième chance.

  14. Une liste intéressante qui sort un peu des habituelles. J’aime beaucoup leur analyse de Slafkovsky que je vais emprunter:
    https://hockeyprospecting.com/2022/06/21/the-hockey-prospecting-top-32-2022/
    Analyse du joueur (parmi les 32 autres):
    « On the other side, Slafkovsky is enormous (6’4”) and uses his body well in the corners to protect the puck and move it out front to create chances. He’s the prototypical elite power forward (except for the biggest part in that he doesn’t produce like an elite power forward). He’s often discussed in the same realm as Nichushkin and Puljujarvi. Two analytics darlings who have really started to come in to their own. But, if you did a re-draft of 2013 and 2016 right now, would either one of them be taken 2nd overall, or in the top 5, or in the top 10? Probably not. They probably go in the early to mid teens. Right where I currently am with Slafkovsky. » Voilà qui traduit bien mon opinion.

  15. @ Rex Terras

    J’ai vu cette analyse sur DLC hier. Avec Slafkovsky j’ai peur au flop pour un premier au total. Aucun des candidats n’est un McDavid ou un Crosby, c’est-à-dire un futur joueur élite garanti à 99%, mais dans le cas de Slaf, j’ai peur qu’il ne soit qu’un bon gros ailier, un espèce de Armia peut-être un peu meilleur, et avant de rire de ma comparaison avec Armia, allez voir ses stats en Liiga à 17 ans, c’était de loin supérieur à Slaf cette année, et Armia est quand même sorti 16e en 2011, une très bonne année de repêchage.

  16. Contributeur irrégulier mais lecteur assidu je suis.
    Opeth, vous semblez déçu de la fréquentation, perso, je favorise la qualité à la quantité, c’est le cas de ce blog.

    Si Slavkowsky est comme un Armia, je passe mon tour. Dommage pour ce Armia qui possède un coffre à outil élite mais qui semble invisible trop souvent.

  17. Une solution facile pour que ce site demeure bien en vie (question monétaire), pourquoi ne pas faire un gofundme, là où chacun peut offrir ce qu’il veut. Il n’y a pas de petites sommes, tout peut aider. Si jamais le montant devenait plus élevé que prévu, ces sommes pourraient être utiles pour des années à venir.

  18. @sinfarc

    Si Armia pouvait jouer très souvent à son meilleur niveau, ce serait un ailier de 60-70 points qui aurait justifié d’être choisi dans l’intervalle 5-10 en 2011. Malheureusement, il n’a montré que de courtes séquences de ce niveau de jeu et n’a jamais dépassé un rythme de 40 points en 82 matchs en carrière. C’est là qu’il est très difficile de projeter ce genre de joueur. Armia a le talent et les outils, mais pas la volonté. C’est vraiment difficile d’établir ça chez un jeune de 17 ans. Armia avait obtenu 29 points en 48 matchs en Liiga à 17 ans. C’est bien mieux que les 10 points en 31 matchs de Slaf, en fait c’est le double de la production par match de Slaf.

  19. @manrik
    Dans le cas de Guy Boucher, au cours des 2 dernières, il ne considérait pas les offres qu’il recevait pour des questions familiales. À « On jase », il a affirmé à quelques reprises qu’il n’était pas disponible pour pouvoir profiter des dernières de ses enfants à la maison. Je crois qu’il se remettra disponible pour l’an prochain. En tout cas, je l’aurais préféré à Martin St-Louis. Mauvais timing…

  20. Mes critères pour les sélections au repêchage en ordre de priorité:
    1- QI hockey
    2- Éthique de travail et intensité
    3- Patin
    4- Lancer
    5- Stature

    Considération spéciale pour cette année : aucune équipe n’ayant qu’un seul choix dans la première ronde ne va risquer de choisir un russe par crainte de ne pas obtenir un visa de travail aux USA.

    1- Shane Wright. Une tête au dessus de tous les autres ! Coche toutes les cases.

    26- Liam Ohgren AG. QI + stature + lancer. Ou si disponible Ivan Mirosnichenko AG droitier. Facteur russe et en rémission de cancer. Patin. Lancer extraordinaire. Stature. QI moyen.

    33- Julian Lutz. Allemand. AG. Absent longtemps pour blessure. Intensité. Stature. QI moyen. Lancer.

    Si 49 et 58, bonne idée pour Adam Sikora. Dynamo sur patin. Jordan Dumais. Coup de circuit? QI et intensité très supérieurs mais 5’8’’.

    62- Michael Fisher. DD. QI. Patin. 6’2’’ Domination totale dans une école secondaire américaine. 50 points en 28 parties. Beaucoup plus que Harris au même niveau.

    75-Noah Warren DD. Stature. Intensité. Bon patin pour 6’5’’.

    92- Nicholas Moldenhauer C + AD. Intensité + QI. Blessé presque toute la saison).

    Quant aux autres rondes, cela est trop aléatoire.

  21. Je viens de lire l’article de leaf nation pour la valeur des choix et ça semble une fonction logarithmique assez de base. J’ai de la misère avec ça mais je comprends que pour le but de l’exercice Opeth devait se baser sur quelque chose mais il manque plusieurs facteurs. La stratégie d’échangé plusieurs choix à des équipes qui n’en n’ont pas est excellente pour repêché plus tôt et j’espère que Hughes va y adhérer
    le lien de rex terras je l’aime beaucoup, ça signifierait qu’au 26 ième rang on aurait selon moi un excellent joueur et Slaf est vraiment un Pujuularvi donc c’est un ne pas toucher

  22. Pour revenir sur les échanges de choix. J’ai regardé les échanges pour des choix de 2e ronde l’an passé. Voici un exemple: Les Kings ont acquis le choix #59 de Caroline en retour des choix #72 et #109. Donc, mon échange #49 et #58 reçus en retour de #62, #92 et #98 semble optimiste. Ceci dit, un échange #92 et #98 contre un choix autour de #60 semble réaliste. Dans ce cas de figure le CH se retrouverait avec #60 et #62, au lieu de #49 et #58. Reste à savoir si Sykora et Dumais seraient toujours disponibles aux rangs #60 et #62. Ceci dit, reste la possibilité que le CH acquiert un ou deux autres choix de 2e ronde en échangeant Petry et un ailier. J’ai pris Dumais au rang #58 dans ma simulation, mais rien ne dit qu’il ne sera pas toujours là en fin de 3e ronde. Si Joshua Roy est tombé au #150 l’an passé, tout est possible. À 5’09 », Dumais demeure un petit joueur pas très rapide et ça effraie plusieurs dépisteurs.

  23. Dumais pour moi je n’y touche pas avant la cinquième ronde. J’adore les québécois mois je ne vois pas de plus value avec lui. Je voyais l’an dernier Roy plus haut et il y a deux ans je voulais Poirrier à la place de Misac. On verra ce que lui et Tuch feront mais je commence à avoir des doutes pour Misac. Tuch je lui laisse encore du temps, il est gros donc ça prend plus de temps à développer. Il a le facteur gros… Mais je ne le vois pas comme un prospect 2b

  24. Je comprends les réticences sur Dumais à cause de sa taille, mais la production est extraordinaire. 30 points en 40 matchs l’an passé à 16 ans et 109 cette année. C’est digne d’un choix top-10 pour un joueur de 6’00 » ou plus. Il a la taille de Jonathan Marchessault, mais produit deux fois plus que lui au même âge et même plus à 17 ans que Marchessault à 19/20 ans. C’est pourquoi je le prends s’il est toujours disponible en fin de 2e ronde. Il a trop de talent offensif pour ne pas prendre une chance sur lui. Pour ce qui est de Mysak, Hamilton se sont paqueté un club par voie d’échange, il ne tient donc plus un rôle offensif de premier plan. Si on pense à Jake Evans, ou mieux, à Tomas Plekanec, je pense que Mysak demeure un bon prospect. C’est un de ces joueurs jeunes en âge relatif. Il n’a encore que 19 ans. Il en aura 20 à la Saint-Jean, dans deux jours.

  25. Paul Maurice, le nouveau coach des Panthers, n’est pas Quenneville, dont j’aurais apprécié un retour mais, c’est mieux que de garder Brunette.

    Des erreurs flagrantes que Brunette a fait en série en faisant jouer son 4e trio autant que les autres trios même si les Panthers étaient en déficit.

    Je crois que Maurice est plus un adepte de l’offensive mais ses joueurs devront être très bons sans la rondelle.

    Tortorella, le nouveau coach des Flyers, a déjà donné ses directives aux joueurs en disant que ce qu’il regarde le plus, c’est le comportement des joueurs sans la rondelle.
    La possession de la rondelle c’est très bien mais comment réagit le joueur en la perdant, que fait-il sans la rondelle?

    Un joueur talentueux de la LNH doit tout donner en offensive et en défensive.

    Comme il dit……It needs to be a two-way street « …….. et aussi tu pratiques comme tu joues à fond de train……

    Il retrouve Atkinson qu’il a coaché à Columbus et le joueur a dit qu’il avait beaucoup appris et apprécié d’avoir joué pour lui.

    Comme on dit, tu es mieux d’avoir Tortorella de ton bord sinon lannéwouaêtelongue…..

  26. Sur Twitter, quelques anciens joueurs de Tortorella ont envoyés des messages aux joueurs des Flyers. En gros: bonne chance les gars, vous allez en suer une shot!

    Ces Lightning sont gros, laids, pas gentils, bloquent les lancers, sont maganés, boivent de la Coors Light, humilient les Panthers, étouffent le jeu mais je me surprends encore à leur souhaiter la victoire (ok, j’ai de la famille à Tampa je l’avoue).

    Ils rappellent les Devils des années 2000 (que je détestais pourtant à l’époque).

    En fait, je souhaite que Tampa gagne, mais qu’ils prennent tous leur retraite immédiatement après le 7e match et qu’on entendent plus jamais parler d’eux.

  27. Pour ma part, je souhaite (secrètement…mais plus maintenant) une victoire de l’Avalanche. On dirait que plusieurs veulent voir TB gagner afin de dire que c’est une dynastie. J’ai un peu de difficulté à vivre avec leur (le mot est gros mais bon…) tricherie sur la masse salariale en finale des séries l’an passé contre le CH. Cette année ils doivent y aller avec les normes et l’adversité est plus féroce. Je ne sais pas si TB pensait gagner sans fournir les efforts nécessaires mais disons que l’Avalanche pousse dans cette direction avec une contribution de tous les joueurs. Sakic a bien joué ses cartes avec quelques échanges qui lui sont favorables…pensons à Lekhonen, Kadri et, que dire de Makar…wow…tout un joueur de défense qui a tous les atouts pour être un général à la ligne bleue. Le seul point plus faible est du côté des gardiens car Vasilevskiy est seul dans sa catérgorie. Ce n’est pas lui qui sera pointé du doigt si Colorado gagne cette série.

  28. Pour ceux qui y vont de jugements définitifs sur des joueurs de 22 ans ou traitent des choix de rondes tardives comme des flops assurés, Jesper Bratt des Devils est un exemple rafraîchissant, même s’il est l’exception qui confirme la règle. Bratt, un choix de 6e ronde en 2016 vient de connaître, et de loin, sa meilleure saison en carrière à 24 ans en cumulant une fiche de 73 points en 76 matchs. En regardant le profil de Bratt, je me suis aperçu qu’il cadrait avec mon approche basé sur un jeune âge relatif et un IMC bas. Il est né un 30 juillet et mesure 5’10 » et pèse 175 lbs. C’est un pouces de plus que Jordan Dumais.

    https://www.eliteprospects.com/player/117698/jesper-bratt

  29. Mes attentes concernant le repêchage du CH, c’est de privilégier le talent Nord-Américain d’abord. Quand vient le temps d’aspirer aux grands honneurs, la Coupe Stanley attire plus un nord-américain qu’un européen qui rêve de gagner un championnat du monde. En 1e-2e ronde OK si les habiletés et le QI hockey sont là, un européen d’accord. Pour les employés de soutien, sélectionner un Lucas Vejdemo (exemple) en 3e ronde au lieu d’un québécois ou d’un nord-américain m’apparaît pas une bonne approche.

  30. Concernant Shane Wright, il ne faut pas oublier que les journaleux ont instillé le doute et créés un faux débat dans le but d’alimenter le nombre de clics.

    Et sur une note beaucoup moins rationnelle, ce repêchage me fait penser beaucoup à celui de 2014, avec Leon Draisaitl choisit au troisième rang. Il y a toujours ce discours pré repêchage avec ces choix consensuels qui finalement ne s’avèrent pas être les meilleurs après coup.

  31. Opeth continuer vôtre bon travail et garder le site actif. Vaut mieux la qualité que la quantité et la qualité de ce site et le respect entre tous est un modèle

    Mois aussi j’y vais avec Wright Il est peut-être pas un générationnel mais avec le premier choix total tu ne peux pas te permettre de viser le circuit et prendre une grosse chance. Si Wright devient tout simplement un deuxième Suzuki le canadien sera bien équipé au centre pour longtemps

    Je pense comme bien des lecteurs de ce site que puisque il n’est pas spectaculaire certains experts en sont venus à plus chercher ses défaults que ses qualités. N’oublions pas qu’il a perdu une année junior et selon moi c’est ce qui explique son mauvais début de saison entre autre

    Le circuit selon la disponibilité des joueurs ont peut le viser au 26 rang si nécéssaire

  32. Bonjour à la communauté

    Je sors de mon anonymat pour adresser un grand remerciement à Opeth, maître en ces lieux, ainsi qu’à tous les participants réguliers ou moins réguliers, vous qui faites de site un joyau de qualité. Je proviens d’un plat pays qui n’a aucune tradition en hockey sur glace, ni fort peu d’amateurs. Personnellement, je suis tombé amoureux de ce sport à l’âge de 13 ans, en suivant les JO d’Albertville. Puis j’ai eu la chance de voir les retransmissions de la coupe Stanley et les exploits du #33.

    Pour en revenir à ce blogue, mes connaissances sur le jeu, les joueurs et la NHL ne sont pas suffisantes que pour prétendre intervenir. Ça serait comme de voir un gosse de 12 ans interrompre un débat d’adultes. Mais c’est toujours avec grand plaisir que je passe par ici afin de lire vos discussions, vos arguments et tout cela dans le plus grand respect des contradicteurs. C’est une chose suffisamment rare sur le web que pour être signalée.

    Cordialement

  33. Petite question technique : Est-ce physiquement viable pour les Canadiens de choisir 14 joueurs cette année? Ils sont quand même limités à 50 contrats et 90 joueurs pour lesquels ils détiennent les droits. Est-ce que cela pourrait causer problème à moyen / court terme sachant qu’ils ont repêché 9 joueurs l’an dernier et qu’ils ont aussi 9 choix l’an prochain?

    Devraient-ils tout de suite privilégier la qualité (plus haut choix) plutôt que la quantité (nombre de choix)?

    Mpn opinion de néophyte penche vers Wright comme premier choix, les centre sont tellement important et il est victime d’une surexposition.

    Pour les autres choix, je suis d’avis qu’il faut absolument viser les coups de circuits. J’aurais donc tendance à conserver le plus de choix possible au risque de me tromper avec plusieurs d’entre eux. L’année 2020-2021 manquée dans plusieurs ligue va fausser l’évaluation (à la baisse) de certains joueurs et le fait d’avoir plusieurs choix dont le développement a été retardé pourrait être payant.

  34. Les 50 contrats ne sont pas un problème car on sait d’avance que le taux de succès sera très loin de 100% et la NCAA et l’Europe permettent de garder les droits pendant quatre ans avant de mettre sous contrat. Il n’y a que pour les joueurs issus de la CHL que ça peut peut-être causer problème, mais encore faut-il que ceux-ci se méritent un contrat. Quand on regarde le repêchage 2018, Olofsson, McShane, Gorniak, Fonstad, Houle et Stapley n’ont pas été mis sous contrat. Ça fait six joueurs sur onze, plus de 50%. Néanmoins, 2018 aura été une bonne année avec Kotkaniemi et Romanov déjà dans la LNH, et Ylonen et Harris qui devraient y accéder. Ça laisse Cam Hillis comme joueur sous contrat qui a peu de chance de réussir, et l’an prochain il en sera déjà à sa dernière année de contrat.

    Un club peut donc repêcher 14 joueurs par année, année après année, sans problème de contrats ou de droits. Puis si jamais un club brisait les attentes et obtenait un taux de succès au repêchage de 50%, ce qui serait énorme, et bien les échanges existent pour une raison. Par exemple, Romanov a plus de valeur aujourd’hui que choix générique de début de 2e ronde. La préoccupation ne devrait pas être sur le nombre de contrats, mais sur le taux de succès au repêchage. S’il est au-dessus de la moyenne et et qu’un club exerce plus de choix, ça devient un très heureux problème.

  35. Bonjour Sam,

    L’internet surprend toujours. Je suis passé une seule fois en Belgique, dans ma vie, par l’aéroport de Bruxelles et ensuite par route vers la France, et c’était avec un club de hockey amateur pour une série de matchs en France qui commençait dans le nord à Amiens et qui s’est terminée par un match sur la patinoire olympique à Albertville. C’était en 1993. Ça fait un bail. Sinon, et ça fera cliché, mais Jacques Brel est mon chanteur favori. Je connais un peu de Belgique au travers de ses textes de chansons.

  36. Bonjour Opeth…quel beau message de Sam…ce qui vaut à lui seul les bonnes raisons de garder ce blog en vie. Plusieurs sont prêts à vous aider. Ce n’est pas tout le monde qui commente mais beaucoup le lisent. Pourquoi? Parce qu’il est de qualité et les intervenants sont respectueux. Encore là, c’est peut-être parce que vous faites du bon travail au niveau de la modération. Vous seul le savez et c’est peut-être mieux comme ça…lol.

    Je ne sais pas si je vais pouvoir écouter le match de ce soir (Fête de la St-Jean), mais je vais sûrement pouvoir le voir en reprise demain. Et j’espère une victoire du Colorado…voilà que mes couleurs sont annoncées…Bonne partie pour ceux qui la verront en direct.

  37. Ce n’est pas de moi, mais je trouvais le texte drôle et interressant.

    Pour ne pas gagner la coupe, le colorado doit perdre 3 parties de suite….
    Ils ont perdu 3 parties au TOTAL à ce jour en série.

    Bon match !

  38. Très intéressant, encourageant et très juste Manrik. Je n’en peux plus de Tampa Bay (et je remercie Opeth de toujours corriger mon orthographe qui me porte à écrire cette ville comme une marque très connue de produit d’hygiène féminine 😉

  39. Bonjour, je n’ai jamais commenté sur le blogue, mais je vous lis avec intérêt tous les jours. La qualité des commentaires est excellente et j’y trouve beaucoup d’intérêt. Je vous encourage donc à poursuivre, sinon qu’est-ce que je vais pouvoir lire qui serait d’aussi bonne qualité et autant pertinent??

  40. Et que dire de la performance des Cataractes à la Coupe Mémorial !!!
    L’Ontario et l’Ouest ont de la difficulté à suivre leur rythme. Bourque et Bourgault survolent le tournoi. Et les Sea Dogs font très bien. Pourquoi William Dufour a-t-il été choisi seulement en cinquième ronde ? Un autre « oubli » à la Joshua Roy ?

  41. @belansou

    Vous êtes libre de me croire ou pas, mais un 2020 Dufour était sur ma liste de souhaits comme choix pour le CH en 3e ronde. J’ai vu jouer Dufour en personne à Drumondville à son année de repêchage où il avait terminé la saison en force. Comme quoi je peux aussi aimer de gros attaquants. Si Dufour avait joué ailleurs que dans la LHJMQ, il serait sorti beaucoup plus tôt. Sa juste place était en 2e ronde, compte tenu de ce qu’il avait montré et de son gabarit.

  42. Salut Lars,

    Merci du commentaire élogieux, mais l’intérêt pour moi demeure dans la discussion et l’apport d’autres intervenants. Je ne vends pas de publicité ou quoi que ce soit d’autre, alors c’est bien de savoir qu’il y a des lecteurs qui apprécient, mais pour moi il n’y que les commentaires des autres qui comptent car le reste c’est ce que j’écris. Je ne cherche pas un large volume d’intervenants, juste une participation plus soutenue en général.

  43. Au cours des 24 dernières heures le blogue a gagné deux utilisateurs inscrits, ce qui porte le nombre à 113. Comme vous pouvez le constater, plusieurs sont inscrits, mais inactifs. Je connaissais le nombre d’utilisateurs préalables car je dois souvent faire le ménage et éliminer des membres fictifs inscrits le plus souvent par des « bots » russes. Je reçois un courriel lors de l’inscription d’un nouvel utilisateur, et 99.9% du temps c’est un utilisateur fictif que je dois éliminer car il finirait par publier des messages pour vendre du faux Viagra ou autres cochonneries du grenre, enfin…

    Pour ce qui est des statistiques sur les visiteurs du site, ça ne sert pas à grand chose car là encore les « bots » sont omniprésents, impossible de distinguer les vrais visiteurs (lecteurs) des robots.

  44. Merci de ces précisions techniques Opeth. Je ne savais pas que c’était aussi complexe et la question des « bots » doit faire pas mal de ravages en général.

  45. Un autre avantage du site d’Opeth ce sont, de temps en temps, les quelques discussions autres que sur le hockey. Que ce soit culturel ou politique.

    Gros merci à Opeth.

  46. Petite parenthèse Dek hockey

    À Laval cette semaine il y’a le championnat du monde de dek hockey. Étant moi même un joueur de dek mais en fin de carrière 🙂 j’ai eu beaucoup de plaisir a passer la soirée la bas et à me comparer avec eux dans ma tête

    Vraiment une différence au niveau de l’exécution entre les nations fortes et plus faibles et que dire du cardio de ses joueurs WOW ! Un monde de différence avec nous les joueurs du dimanche LOL

    Danick Martel du Rocket joue pour team Canada et il est très impressionnant au niveau de sa rapidité d’éxécution J’ose même pas imagine si Jonathan Huberdeau n’avait pas changé d’idée de ce qu’il aurait eu l’air dans ce tournoi

    Sur une note plus humoristique quand même bizarre de voir une partie de hockey entre les Iles Caiman et le Pakistan 🙂

    Si vous cherchez une activité en FDS et que vous ¸êtes des passionnés de hockey cela est très intéressant pour le rapport qualité prix en plus du bon spectacle offert

  47. Très beau sport le deck hockey. J’ai adoré et joué longtemps aussi et j’ai quitté à 65 ans (après avoir passé de centre à défense et terminé comme gardien 😉
    Bel article dans la presse sur cette compétition et l’amour de Danick Martel pour ce sport: https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-06-25/hockey-balle/l-autre-passion-de-danick-martel.php

    Sport effectivement plus exigeant que le « vrai » hockey qui permet de se laisser glisser un peu dans son patin alors que courir requiert une énergie constante.

  48. @ RexTerras

    Merci pour le lien.Très apprécié je ne connaissais pas la passion de Dannick Martel pour ce sport mais il a été très impressionnant lorsque je l’ai vu joué

    Moi je suis rendu à 55 et je trouve incroyable la montée de la popularité de ce sport De plus en plus de centre de Dek et en plus avec 3-4 surfaces.Des compagnies spécialisés juste en équipement de dek hockey

    Et la de plus en plus de filles jouent et des jeunes aussi. Si les jeunes se mettent à jouer au Dek intensément on va avoir beaucoup de futur Dannick Martel 🙂

    Un sport voué à l’expansion surtout que le coût en équipement n’est pas trop élevé. Je ne serais pas surpris de le voir en sport de démonstration un jour aux Olympiques

  49. Dommage pour les Cats de Shawinigan qui semblent avoir péché par excès de confiance hier. Ils menaient 3-0 et on perdu 5-3. Les jeunes auront sûrement appris qu’il ne faut pas relever la pédale quand ça va bien.

    Il n’y a pas longtemps, Renaud Lavoie, journaliste, reprochait presque à l’Avalanche de forcer encore le jeu alors qu’ils menaient 5-0 (ils ont gagné 7-0). Juste une question pour lui. Pourquoi permettre à l’adversaire une possible remontée?

  50. J’espère vraiment une victoire de l’Avalanche ce soir. Le coach de TB a quelque peu exagéré à l’avant-dernier match la défaite de son équipe en disant qu’il était désolé pour ses joueurs…l’équipe adverse aurait eu trop de joueurs sur la glace lorsqu’ils ont marqué un but…oui…la ligue et les arbritres ont nié le tout…et ils avaient bien raison car ils appliquent la même méthode à tous. Voilà une des raisons pourquoi je n’aime pas beaucoup TB…et il y a d’autres raisons.

    En fait il se peut qu’il y ait plus de joueurs sur la glace. Si trois d’entre eux demandent à être remplacés…3 autres sautent sur la patinoire et les arbitres tolèrent une certaine distance du banc. J’ai lu quelque part que c’était environ 5 pieds du banc pour un joueur qui se fait remplacer. J’irais plus loin en disant que si le joueur tourne le dos au jeu et qu’il est sur le point de sortir, il n’est plus dans le jeu. Toutes les équipes font ça. C’était vraiment de l’enfantillage de la part du coach. On dirait qu’il faudrait que la vie soit toujours facile et belle à TB…impôts moins imposants, climat pour aller jouer au golf après l’entraînement du matin…et j’en passe…c’est rendu un club détestable…lol. Il y a un stress, c’est sûr, du côté du Colorado car ils n’ont pas gagné la coupe alors que TB en a deux de suite. Si seulement ils peuvent éliminer ça de leurs pensées ce soir…

  51. Je n’ai pas de problème avec le but de l’avalanche avec « trop de joueurs » sur la glace (J’en aurais probablement plus si c’était arrivé au CH mais je ne ferais pas un bon analyste étant trop partisan). Pour ce qui est du but de l’avalanche les arbitres ont un jugement à faire donc ce n’est ni noir blanc. Si on veut régler le problème il faut changer la règle comme le joueur doit être entièrement sur le banc avant que l’autre joueur embarque comme au handball.

  52. Sergashev me fait maudire l’échange tous les jours. Pire que Gomez – McDonagh.

  53. On vient juste de voir le Lehkonen de Montréal. Seul devant le gardien, il fait dévier la rondelle sur le poteau!

    Misère….

  54. Nichushkin, gros et grand, semble avoir un style nonchalant. C’est comme s’il était trop grand pour se déplier avec grâce et facilité.

    Par contre, ce n’est qu’en apparence, son coach le fait jouer dans toutes les situations et il est très efficace dans les 3 zones.

    Pas robuste, il se sert avec intelligence de son immense physique pour protéger la rondelle.

    Il a tellement les bras longs que lorsqu’il est sur la ligne centrale, en étirant les bras son bâton touche à la ligne bleue adverse.

    Il est tellement grand que son bâton de hockey lui arrive en dessous de l’aisselle mais dépasse de 3 pouces la grandeur de Maroon!

    Ses patins sont tellement large qu’ils lui servent de raquette en hiver!

    Son casque est juste un peu petit pour la tête de la mascotte de l’Avalanche Bernie le St-Bernard!

    Ses mains sont tellement larges qu’une seule cache un pichet de bière!

  55. @mikel

    Je crois que le 2e but de l’Avalanche dans le match #1 (si ma mémoire ne me fait pas défaut) est un exemple parfait de ce que vous décrivez.

    Nichushkin et l’autre avant en échec avant (F1 et F2) patinent et coupent les lignes de passes (pas de mises-en-échec), le F3 (MacKinnon) et Makar maraudent à la ligne bleue et sautent sur l’occasion de créer un revirement.

    J’adore le chaos du hockey, mais j’ai toujours un faible pour les jeux qui résultent de joueurs disciplinés et bien coachés.

  56. @ tous les gênés

    Si vous ne savez pas comment contribuer: posez des questions!

    En passant, difficile de se tromper entre gérants d’estrades qui donnent leurs opinions. 🙂

  57. Est-ce que la fatigue est en train de rattraper Tampa?

    Aucun tir en 11 minutes en 3e et ils ont chialer pendant toute la 2e période.

    Ça reste un match de un but pour l’instant.

    Colorado a le pied au plancher.

    Quelle fin de saison!

  58. @fou_de_lile…c’est une facette de TB que je détestais…chiâler sur tout et rien. Comme si toutes les décisions devaient leur être favorables.

    Qui aurait prédit que Lekhonen aurait 3 buts gagnants dans cette série?

  59. Félicitations à Colorado! Une vraie équipe modèle et plusieurs belles histoires.

    Si vous voulez un peu d’espoir: l’Avalanche a fini dernier avec 48 points il y a 5 ans…

  60. J’ai toujours cru que c’était ridicule de se prononcer sur les choix de repêchage si on n’est pas un recruteur qui a vu jouer en personne plusieurs fois les candidats. Jusqu’à ce qu’un participant au blogue (je ne me souviens plus qui) il y a quelques semaines fasse un parallèle avec les membres d’un jury lors d’un procès qui doivent se prononcer sur une action présumée de l’accusé, à partir uniquement de faits, de témoignages et d’opinions d’experts.

    C’est bien vrai que pour évaluer les candidats au repêchage nous avons des faits (les statistiques), des témoignages (ceux des recruteurs qui les ont vu jouer) et des opinions d’experts (celles de ces recruteurs). J’ai complètement changé d’idée. Si les membres d’un jury peuvent prendre une décision lourde de conséquences pour l’accusé et la présumée victime, on peut bien légitimement avoir un avis sur le joueur que le CH devrait choisir au premier rang…

    Mon choix porterait sur Shane Wright car c’est le plus sûr sans doute raisonnable. Wright est dans le débat depuis le début et ses excellentes statistiques couvrent une longue période. Slafkovsky pour sa part s’est ajouté à la discussion que tardivement. Il y a quelques semaines, le débat était Wright ou Logan Cooley…

    De plus, les statistiques de Slafkovsky durant l’année sont plutôt faibles. Ses partisans avancent qu’il jouait dans une ligue d’adultes très forte pour son âge. Eh oui, le même argument qui était avancé pour défendre le choix de Kotkaniemi et ses faibles statistiques avant ses 18 ans. Je me méfie quand il faut extrapoler les performances d’un joueur parce qu’il n’évolue pas dans le bon calibre. C’est tout aussi risqué de se tromper quand un joueur évolue dans un calibre trop faible pour lui (Makar aurait probablement été choisi au premier rang plutôt qu’au quatrième s’il avait joué dans une ligue junior majeure) que lorsqu’il évolue dans un calibre trop fort.

    Enfin, si on avait choisi Tkachuk et non KK en 2018, le choix serait encore plus facile en 2022. On l’aurait déjà notre gros ailier de puissance, Slafkovsky serait beaucoup moins tentant.

  61. Je me moque parfois de ceux que j’appelle les recruteurs de salon. Dans mon texte j’ai bien spécifié que je n’en suis pas un et qu’il fallait prendre ma liste avec des pincettes. C’était un exercice théorique basé sur des critères particuliers que je privilégie, âge relatif, IMC, joueur ayant joué pour un club faible, justement car je ne prétends pas avoir la capacité de détecter un talent caché à l’œil nu. Je me fie beaucoup aux statistiques, mais en tentant de les mettre en contexte avec les critères ci-haut mentionnés. J’ajoute à cela l’importance d’avoir des choix en excès car on sait au départ au repêchage qu’on va avoir tort plus souvent que raison.

  62. Sans surprise, on commence à voir des articles où on explore les possibilités pour le CH de s’avancer en première ronde en utilisant ses choix #26 et #33, ou même son choix de fin de 2e ronde. Cette idée est séduisante sur le papier, mais ça revient un peu à mettre ses œufs dans le même panier. Le CH s’est déjà cassé les dents avec cette stratégie en s’avançant pour repêcher Tinordi en 2010, alors qu’il y avait Kevin Hayes, Evgeny Kuznetzov, Charlie Coyle et Brock Nelson de disponibles en fin de 1e ronde, sans compter Justin Faulk en début de 2e ronde. Marc Bergevin avait tenté le même coup en 2013 pour pouvoir repêcher Samuel Morin, un autre gros défenseur, finalement choisi 11e par les Flyers et qui s’est avéré un flop. Je ne dis pas que s’avancer est toujours une mauvaise chose, mais si tu te trompes sur le joueur visé, tu diminues tes chances de te reprendre avec un autre choix.

  63. Un lecteur avait mentionné le point:
    Hâte de voir si la victoire de l’avalanche ne vas pas modifier un peu les mentalités.
    cad on ne peut pas gagner la coupe sans un gardien dominant.
    Qui sait, l’avalanche est peut-être l’exception.

    Sinon, j’ai très hâte de voir ce que fera l’Avalanche avec tout ses UFAs et RFAs.
    Kadri, Nichuskin, Burakovsky, Lekhonen ont tous vu leurs valeurs considérablement augmenter.

    Voudrons t’il rester à « rabais » ?
    ou ferons t’il un Tavares d’eux même ?
    (oui je sais que Lekhonen est RFA).

    et que fera MacKinon lorsqu’il sera UFA.

    a suivre…

  64. Bien content pour ce cher Lekhonen. Il aura fait rager certains partisans du CH, mais ceux-ci ne l’estimaient pas pour les bonnes raisons. Il ne sera jamais un marqueur de quantité, mais c’en est un de qualité! Un couteau suisse qui semble avoir un don pour produire dans les grands moments. Chanceux ou pas, il aura marqué les deux buts les plus importants de son équipe cette année. Et le plus important de son ancienne équipe l’année dernière.

    Hâte de voir ce qui adviendra de ce Barron. L’Avalanche a gagné sa partie de l’échange, d’autant plus qu’il est possible de le signer à bas prix. Cela n’empêchera pas le CH de gagner l’échange également si Barron s’avère être un bon joueur.

    Très content aussi de la défaite du Tampa. L’archétype des mauvais gagnants. User à bon escient de stratagèmes légaux mais dont l’éthique est douteuse (au même titre qu’un paradis fiscal dans un autre registre) est condamnable. L’attitude de pleurnicheur de l’entraîneur et des joueurs comme Maroon dans ces commentaires post-défaite sont pour le moins pathétiques, le fait d’enfants gâtés.

    D’ailleurs, quelqu’un sait si la ligue prévoit changer la « règle Kucherov » sur le plafond en séries?

  65. Bonjour. Ce n’est pas une année ou j’échangerais de hauts choix (ex.: #26 et #33) pour grimper de quelques rangs (ex.: au #16). Car je pense que des joueurs tout aussi bons que le #16 tomberont parce que:
    – la situation politique en Russie
    – la majorité des joueurs OHL sont relativement peu observés puisqu’il manque une saison complète d’activité de cette ligue (difficile de bien évaluer des jeunes sans leur année 16-17)
    – beaucoup d’activités de hockey perturbées par des arrêts « covid » dans la saison repêchage -1 pour ces jeunes … ce qui rend difficile leur évaluation

    DONC, je privilégie le nombre de choix car de très bons prospects glisseront dans les liste. Je favorise les « quasi » trois choix de première du CH (#1, #26 et #33) à seulement 2 (ex.: #1 et #16), c’est mathématique et probabilistique en tenant compte en tenant compte des facteurs chaos et incertitude qui affectent cette étrange cohorte « Covid ».

  66. Les rumeurs commencent à fuser sur le CH à l’approche du repêchage. La dernière vue sur DLC, les Islanders seraient prêts à donner leur choix #13 dans une transaction impliquant Josh Anderson. Je ne sais pas si c’est sérieux comme rumeur. J’ignore aussi si on parle de Anderson contre le choix #13 seulement ou si les Isles donneraient plus. Une chose est sûre, le choix #13 ouvrirait des possibilités pour obtenir un autre choix top-7.

    HuGo actuellement doivent regarder l’Avalanche et Tampa Bay et se dire qu’ils sont très loin d’atteindre ce niveau. Aussi, s’ils regardent dans leur division, il y a Toronto avec Matthews, Marner, Nylander, Tavares et Reilly, tous des choix top-7. Ensuite, Ottawa possède aussi des joueurs élites encore jeunes, les Chabot, Stutzle, Tkachuk, Batherson, Norris et Sanderson. Les Sabres eux auront un duo de premiers choix au total à la défense avec Owen Powers et Rasmus Dahlin, tout ça sans compter Un énorme centre de 6’06 » qui a émergé cette année en Tage Thompson, et d’autres choix top-10 comme Dylan Cozens, Jack Quinn et Casey Mittlestadt et on ne parle même pas de la Floride avec les Huberdeau, Barkov, Ekblab, Bennett, Reinhart, Lundell et Knight.

    Tout ça pour dire que Boston est le seul club en déclin de la division. Le CH est entouré de clubs bourrés de choix top-15 dans leurs alignements. Donc, HuGo doivent avoir une approche pragmatique. Le CH n’a aucun choix top-10 parmi ses jeunes ou ses prospects. Ses trois meilleurs jeunes en ce moment sont Suzuki, Romanov et Caufield, tous choisis entre #13 et #38. Les meilleurs joueurs de leur pipeline sont aussi des choix passé le top-15, le plus haut choix étant Guhle pris au #16. À mon avis, en défense et dans les buts ce n’est pas un problème et ça n’enlève rien au potentiel du pipeline, même s’il n’y a pas de Cale Makar ou de Victor Hedman dans le lot. Ceci dit, en attaque, c’est plus mince. J’ai confiance en un jeune comme Joshua Roy. Je pense qu’il a le potentiel pour devenir un très bon ailier offensif, mais rien n’est certain dans son cas. Il devra améliorer sa rapidité et sa force physique.

    Donc, d’ajouter un Shane Wright sera un bon pas vers l’avant, mais il faudra plus. HuGo ne peuvent pas gérer en pensant que Riley Kidney deviendra un Brayden Point, Luke Tuch un Alex Tuch et Sean Farrell un Kevin Fiala. Ce n’est pas impossible, mais si ça arrive, ce sera un bonus. C’est pourquoi ajouter un choix top-5 serait très important pour la qualité du joueur que le CH pourrait obtenir, mais aussi, sacrifier un Anderson dans ce processus serait une preuve de l’engagement de l’organisation à vraiment tenter de construire un club champion en étant prêt à accepter une ou deux autres très mauvaises saisons au classement.

    Pour pouvoir à terme se battre avec les rivaux de division, il faudra cet engagement à souffrir avant de pouvoir rebondir. Le CH n’est pas différent des autres clubs La récolte de multiples haut choix de repêchage est un passage obligé vers le succès.

  67. « un exercice théorique basé sur des critères particuliers que je privilégie, âge relatif, IMC, joueur ayant joué pour un club faible »

    Oui Opeth j’aime bien vos critères d’analyse.

  68. Bien heureux du résultat final et de la victoire de l’Avalanche. J’avais plusieurs raisons pour détester TB et d’autres ont mentionné ces raisons…inutile de frapper sur un clou déjà enfoncé. Il y a quand même des joueurs à TB qui seront un jour consacrés comme étant parmi les meilleurs de leur profession. Je pense surtout à Vasilevskiy et Sergachev. Maudit que Bergevin a fauté d’aplomb dans cet échange. Il serait déjà un de nos jeunes vétéran à la ligne bleue. Vasilevskiy est celui qui me faisait douter le plus à propos d’une victoire de Colorado. C’est sûr et certain qu’il s’élèvera au rang des meilleurs de sa profession. J’ai détesté, par contre, les récriminations de Cooper comme entraîneur. Il réagissait comme un enfant qui n’a pas son jouet préféré…Finalement…bravo à Lekhonen.

    J’ai bien hâte de voir les choix du CH…surtout le premier. Ce serait décevant si ce chois était autre que Wright. Pour la suite, je leur fais confiance. Ils ont vu beaucoup plus de joueurs en direct que jamais je n’aurai la chance de voir dans ma vie.

  69. Quand Colorado a fini dernier en 2017 (l’année du repêchage de Makar), ils avaient déjà MacKinnon, Landeskog et Rantanen. Ils avaient aussi Duchene qu’ils ont transformé en Byram et Girard (par l’entremise de Turris) et Tyson Barrie qui est devenu Kadri.

    À part Byram et Makar, le seul autre contributeur repêché depuis 2017 est Newhook.

    En fait, il n’y a aucun autre joueur repêché par Colorado dans l’alignement qui a gagné la Coupe hier. Bref, 5 de leurs 6 meilleurs joueurs (Toews étant l’autre) et un joueur de soutien.

    À ce noyau s’ajoutent Girard, Toews, Nichushkin et Kadri obtenus dans des échanges avantageux et voilà.

    Le dernier joueur repêché plus haut que 16e par l’Avalanche a avoir eu un impact dans la ligue est Ryan O’Reilly en 2e ronde en 2009 (et Tyson Barrie en 3e ronde la même année). (ok, Will Butcher repêché en 5e ronde en 2013 a une carrière active encore).

  70. @fou_de_lile

    Bonnes observations. Moi aussi j’étais allé voir l’alignement du Colorado en 2017. Ceci dit, le CH n’a pas ces hauts choix dans son alignement actuellement. Il a plus des joueurs qui ont mieux fait que leur rang de sélection en Suzuki, Romanov et Caufield, et un pool de prospects où on espère que plusieurs dépasseront le rendement attendu de choix faits hors du top-15 et parfois faits beaucoup plus lion que le top-15.

    Je reviens toujours avec cet exemple, mais le cas le plus optimiste pour le CH serait de les voir imiter Boston avec plusieurs choix plus tardifs dépassant les attentes comme les Bergeron, Krejci, Marchand et Lucic couplés à quelques bons échange comme Raycroft pour Rask, tout en évitant de donner un haut choix de qualité dans un mauvais échange (Tyler Séguin).

    Il y a actuellement plusieurs candidats dans le pipeline du CH pour dépasser les attentes relatives à leur rang de repêchage. Il est difficile de dire avec certitude lequel réussira parmi le lot, mais il y en a tellement qu’il est probable que certains réussiront parmi les Primeau, Guhle, Barron, Harris, Struble, Mailloux, Roy, Kidney, Tuch et Farrell. Il y en a d’autres qui sont de plus « long shots » des Mysak, Biondi, Kapanen et Xehkaj, sans compter les gardiens Dobes et Dichow.

    Il y a clairement une bonne base dans cette organisation, mais il est clair que c’est insuffisant, surtout à l’attaque. HuGo ne peuvent pas se tromper avec le 1er au total, et il faut ajouter à cela. C’est pourquoi je serais prêt à échanger Anderson et Dvorak dès cet été si cela peut permettre de monter dans le top-7 ou bien conclure un échange du type Pacioretty/Suzuki.

  71. Félicitations à l’avalanche du Colorado qui m’a fait gagner mon pool (400$)
    Quand même la 3 er fois dans les 4 dernières années je suis à la veille de le budgété dans mes revenus annuels.
    Très bonne finale qui nous fait réaliser tout le chemin que le Canadien a a parcourir en avantage numérique notamment.

  72. Pas un jour passe sans une nouvelle rumeur concernant un échange avec Anderson même si je suis favorable à un échange le concernant contre un bon choix de 1er ronde j’ai un malaise à l’échanger notamment à Columbus qui possède le choix #6 et 12 et qui mentionnant comment ce joueur leur manquait ( on se souviendras que Anderson avait eu un impact dans l’élimination surprise de Tampa bay en 4 match après une saison de 130 points par Tampa,ce succès est le seul à ma connaissance de Columbus dans sa histoire)mais à l’époque qui lui restait un an avant son autonomie Anderson aurait offert a Columbus une seule possibilité de contrat qu’il était prêt à signer: un an
    La raison de l’échange à Montréal
    L à vue l’amour de son père pour sa nouvelle équipe il aurait offert en plus de la possibilité de signer un contrat de un an la possibilité d’en signer un de 7 ans ce que Bergevin a immédiatement offert.
    La avec un choix #12 Columbus pourrait avoir indirectement ce qu’elle ne pouvait avoir directement soit un Anderson avec un contrat à long terme et je trouve le tout injuste et immoral envers Anderson et ça prendrait que Columbus inclus plutôt leur choix #6 pour faire cesser mon indignation à ce sujet.
    Ah oui le coach de Columbus à l’époque du succès contre Tampa est maintenant rendu à Philadelphie qui a le choix #5 et qui veut du succès immédiat me semble que Anderson cadrerait bien la bas et au moins la il n’a pas refusé de s’engager à long terme avec l’équipe.

  73. Personnellement les sentiments d’Anderson n’entrent pas dans l’équation. Les joueurs ne font pas de sentiment la plupart du temps quand ça les avantage. Aussi, je ne suis pas sûr qu’Anderson pleurerait s’il était échangé à un bon club. A-t-il vraiment envie de se taper les deux prochaines saisons à Montréal? Hughes était mal à l’aise d’annoncer à Lehkonen qu’il venait de l’échanger. Pensez-vous qu’Artturi est triste aujourd’hui? Bien sûr que non. Il a une coupe à son crédit et sa valeur vient de doubler comme RFA admissible à l’arbitrage.

  74. Anderson contre un choix #12 fait uniquement du sens si le CH a un joueur particulier dans sa mire. Un joueur hors du consensus, à la Pastrnak (2014), Barzal (2015), McAvoy (2016), Suzuki (2017).

    Sinon, je suis plutôt pour l’accumulation de choix 2022 et non 2023. L’idée est que si ton système de repêchage est supérieure à la moyenne, ton club devrait normalement frapper plus de coups de circuits. Il faut tabler sur l’incertitude de cette année COVID. Bien entendu, sans contraindre l’accumulation de tickets pour la loterie Connor Bedard en 2023, si l’occasion se présente.

  75. Anderson ne vaut rien pour le CH mais beaucoup pour les autres équipes à moins que Price soit capable de jouer et rendre le Canadien compétitif. Échanger Anderson pour un 13 ième choix est juste logique si l’offre est là! plus que la rumeur de rachat d’Edmonston que j’ai lu dernièrement

  76. Le grand nombre de choix au repêchage cette année est inédit. Cela permettrait au CH de «risquer» et de prendre des québécois francophones dans les premières rondes. Qu’est-ce qu’on aurait à perdre: après les quinze premiers choix surtout, c’est une loterie, on gagne si on est chanceux. Même avec le premier choix, il n’y a rien de sûr.

    Mais avec un propriétaire canadien-anglais, un directeur des opérations américain et un DG canadien-anglais, y croyez-vous?

  77. Il y a un consensus à l’effet que c’est une faible année de repêchage. Mais paradoxalement, il y a cette année de très bons joueurs québécois francophones disponibles. C’est un contexte parfait pour que le CH se rapproche de sa clientèle majoritaire.

  78. Bravo à Colorado, belle victoire qui relance un peu le débat sur la qualité des gardiens de but versus le talent de l’attaque. Maintenant place au repêchage et la période d’échange. Beaucoup de rumeurs, mais peu se réalisent normalement. Nous allons voir ce qui sera la vision du CH pour les prochaines années.Je ne veux pas voir des prospects partir ailleurs. Anderson est le joueur avec la plus haute valeur, mais rien de moins qu’un top 10.

  79. @JohnGalt, Je travaille pour une compagnie canadienne ayant son siège social à Edmonton. La majorité de mes collègues sont donc anglophones. Étonnamment, je crois que les Canadiens anglais qui sont en contact avec le Québec sont plus sensibles aux faits linguistiques et culturels que n’ont pu l’être les Québécois « pure laine » Marc Bergevin et Pierre Gauthier ces dernières années.

    À voir dans quelques jours, bon repêchage!

  80. J’ai toujours prôner le repêchage de francophones quand ils étaient disponibles à un rang qui avait du sens. Je voulais Nicolas Roy en 2014 en 3e ronde, Je voulais Anthony Beauvillier en 2015 en 1e ronde, je voulais Samuel Girard en 2016 en 2e ronde, je voulais Maxime Comtois en 2017 en 2e ronde, je voulais Joe Veleno en 2018 en 1e ronde, je voulais Samuel Bolduc en 2e ronde en 2019, je voulais William Dufour en 2020 en 3e ronde, je voulais Joshua Roy en 2021 en 2e ronde.

    Veleno je ne le voulais pas 3e au total. Je prônais de trouver un moyen de le prendre entre #11 et #20. Mais même en assumant que le CH l’aurait pris au #3. Ça donnerait:

    Roy, Beauvillier, Girard, Comtois, Veleno, Bolduc, Dufour et Joshua Roy

    contre

    Vejdemo, Juulsen, (Andrew Shaw), (Ikonen + Brook), Kotkaniemi, (Norlinder + LeGuerrier), Jack Smith et Kapanen

    Si j’avais été DG du CH, le club serait en bien meilleure position. Le seul joueur qu’on avait en commun est Joshua Roy et le CH l’a pris presque par défaut en fin de 5e ronde.

    Ceci dit, je ne prône pas de prendre des francophones car ils sont francophones et je ne prône pas de les prendre trop tôt. Mais il est clair que sous Timmins et Bergevin, l’évaluation des joueurs ci-haut a été mauvaise, même pour Joshua Roy qui aurait dû sortir bien plus tôt. C’est peut-être que Serge Boisvert et Donald Audette ne sont pas de très bons dépisteurs, ou bien ils sont peu convaincants quand vient le temps d’établir la liste finale.

    Par exemple, le dépisteur suédois, Christer Rockstrom a poussé pour Vejdemo, Olofsson et Norlinder, tous des choix de fin de 2e ou début de 3e ronde. Les deux premiers sont des flops et ça ne regarde pas très bien pour Norlinder. De plus, Vejdemo et Norlinder étaient des joueurs plus âgés qui en étaient à leur deuxième année d’éligibilité. Cela est en complète contradiction avec mon principe de favoriser des joueurs plus jeunes à leur première année d’éligibilité.

    Cette année, mes deux choix de joueurs francophones sont dans ma liste ci-haut en texte principal, David Goyette au rang #33, et Jordan Dumais en fin de 2e ronde s’ils sont toujours disponibles.

  81. Bien d’accord de prendre des québécois à un rang qui a du sens. Mais pour la direction du CH, on dirait que cela n’a jamais de sens durant les premières rondes.

    J’ai entendu parler de Goyette et Dumais. Que pensez-vous de Tristan Luneau ?

  82. Je ne voulais pas nécessairement comparer la situation du Canadien à celle de l’Avalanche, qui comme vous le décrivez opeth sont assez différentes.

    Je ne m’étais jamais vraiment attardé à la construction de l’équipe du Colorado et je suis un peu surpris. Aucun joueur repêché à partir de la fin de la 1re ronde, ça doit être assez unique dans la ligue.

    On dirait que je suis plus habitué à Tampa (ou Boston comme vous dites) qui ont ramassé des coups de circuits hors top 10.

    Reste que la morale, c’est que ça prend plusieurs joueurs d’impact pour gagner. Qu’ils viennent de top 10, de la 3e ronde, d’un échange ou du ballotage.

    Toutes les équipes ont 2 ou 3 joueurs élite. C’est la capacité de trouver les 3 autres qui fait la différence.

    Ce qui donne de l’espoir pour le CH c’est le volume. Ajouter Wright à Suzuki et Caulfield c’est un début. Reste à espérer développer des défenseurs top 3 avec le pool actuel. On ajoute un choix top 5 l’année prochaine et un échange judicieux dans deux ans et on a peut-être une chance!

  83. Pour ce que ça vaut: je n’ai vu qu’un seul match de junior cette année et il impliquait Maveric Lamoureux de Drummondville, un défenseur de 6’7 qui est projeté comme un choix de 2e ronde.

    Malgré sa stature et deux bonnes mises-en-échec, il n’est pas sorti du lot.

    Voilà ma contribution! (j’ai surtout réalisé que quand je vais au junior, c’est pour le divertissement, je n’ai aucune capacité à évaluer les joueurs!)

  84. Intervention impertinente: il y a un Américain dans ce repêchage qui s’appelle Rutger McGroarty et je ne sais pas quoi penser de ce nom.

    Pire nom de l’histoire?
    Personnage des Simpsons qui a pris vie?
    Aristocrate de la révolution industrielle qui a voyagé dans le temps?

  85. Je n’ai pas pris Luneau car je priorise des attaquants pour le CH car je pense que le pipeline en défense est bien meilleur que celui en attaque.

    Romanov-Barron
    Guhle-Mailloux
    Struble-Harris

    Xhekaj, Fairbrother, Norlinder, Brook, Kostenko, Trudeau, Sobolev

    Je crois fermement en Mailloux, mais moins en la capacité du CH d’agir au mieux dans son cas. Si ça vire mal pour lui, c’est sûr qu’un espoir droitier en défense aurait du sens et Luneau est droitier.

    Aussi, cette description du pipeline ne veut pas dire que je pense qu’ils vont tous réussir. Ça montre juste la profondeur. Si Romanov, Guhle et Barron réussissent, ça fait déjà trois défenseurs avec potentiel top-4. Des échanges ou agents libres peuvent aussi permettre d’obtenir des défenseurs. Si Guhle s’impose rapidement, Edmundson pourrait devenir une bonne monnaie d’échange. Mon point est qu’il y a de la marge de manoeuvre en défense même si le club n’a pas de prospects du calibre d’un Hedman ou d’un Makar.

  86. @fou_de_lile: ¨«Intervention impertinente: il y a un Américain dans ce repêchage qui s’appelle Rutger McGroarty et je ne sais pas quoi penser de ce nom.»
    Rutger McGroarty ce n’est rien. Que dire de Luca Del Bel Belluz ???? Un nom sorti d’un opéra italien ?

  87. J’aime bien faire des alignement hypothétiques. Celui-ci tente de montrer ce que le CH a comme valeurs sûres, ou presque sûres, de 24 ans et moins, dans sa construction. J’assume Shane Wright comme 1er au total avec les meilleures valeurs moins sûres entre parenthèses.

    Caufield-Suzuki-XXXXX
    XXXXXXXX-Wright-XXXXX
    XXXXXXXX-Poehling-XXXXX
    XXXXXXXX-Evans-XXXXXX
    (Roy, Kidney, Farrell, Ylonen, Mysak, Tuch, Heineman, Biondi, choix #26 et #33 en 2022, 2 choix de 1e ronde en 2024)

    Romanov-Barron
    Guhle-XXXXXX
    Harris-XXXXX
    (Mailloux, Struble, Xhekaj, Fairbrother, Norlinder, Brook, Kostenko, Trudeau, Sobolev)

    Primeau-Montembeault
    (Dobes, Dichow, Vrbetic)

    J’ai exclu Mailloux comme valeur presque sûre à cause de sa situation hors glace et de l’attitude de la direction du CH à son endroit. J’ai plus de doutes sur la volonté du CH d’aligner un jour Mailloux que sur le potentiel élite du joueur. Sans cette situation, Mailloux serait pour moi une valeur presque sûre.

    Donc, selon moi, si le CH repêche Wright, la ligne de centre est réglée. Si le CH arrive à trouver les couilles pour intégrer Mailloux à son organisation et à tirer un trait avec les médias sur l’histoire en Suède, le CH a quatre futurs défenseurs de son top-6. J’ai mis Montembeault dans l’équation car il n’a que 25 ans et que c’est l’âge où la plupart des gardiens de la LNH percent et que Montembeault a montré de belles choses la saison dernière lorsqu’il était en santé.

    On peut donc voir que la position la plus faible et la plus incertaine est celle d’ailier. Ceci dit, la beauté de la chose, c’est que c’est la position la moins exigeante et qui permet, en général, la graduation la plus rapide. Donc, c’est pourquoi j’ai misé sur des ailiers en début de ma simulation de repêchage. Aussi, les centres élites sont très rares hors du top-15, alors que les ailiers de haute qualité sont plus communs.

    Donc, le CH doit se concentrer sur les ailiers après avoir choisi Wright, et peut-être ajouter un défenseur droitier si il y en a un qui tombe comme Luneau. Je pense que cette petite illustration montre que le CH a déjà beaucoup de pièces de l’édifice qu’il veut construire. Si seulement quelques uns des joueurs incertains entre parenthèses émergent, plus les choix à venir après Wright et en 2023, tout ça sans compter les retours pour Anderson, Dvorak, Petry, Drouin, Hoffman, Byron, Armia et peut-être Edmundson, Hughes et Gorton ont de quoi terminer cette reconstruction en douce.

    Bien sûr je ne dis pas d’échanger tous ces joueurs cet été. Il faut garder un certain nombre de vétérans, mais deux ou trois avant le repêchage cet été, et trois autres à la date limite cet hiver et le CH pourrait avoir 15 autres choix de repêchage en 2023, dont trois ou quatre de première ronde.

  88. @JohnGalt: «Mais avec un propriétaire canadien-anglais, un directeur des opérations américain et un DG canadien-anglais, y croyez-vous?»
    J’y crois encore moins que durant les années précédentes avec un québécois comme DG. Comment Serge Boisvert et Donald Audette ont-ils pu laisser passer William Dufour en cinquième ronde? Au repêchage 2022 les dépisteurs peuvent trouver Jordan Dumais petit mais que dire de Lane Hutson qui, en plus, est défenseur. Je parie que Goyette va sortir rapidement parce qu’il joue en Ontario. Si Luneau, Lamoureux et Gaucher jouaient en Ontario, ils auraient des chances de sortir en première ronde. Et Warren en deuxième. Pourquoi le CH n’en profite-t-il pas ?

  89. La liste consensus final de Bob McKenzie est sortie avec Slafkovsky qui coiffe Wright 5-4 sur neuf dépisteurs consultés. Mais McKenzie précise que s’il avait consulté neuf autres dépisteurs, Wright aurait pu finir premier. Il résume bien la situation en disant que les pro Wright se souvienne de sa saison de 39 buts à 15/16 ans et de son championnat U-18 l’an passé, alors que les pro Slafkovsky se focalise sur ses performances récentes aux Olympiques et au championnat du monde. Le problème c’est que Wright n’a pas eu la chance de jouer dans ces deux compétitions avec des bons joueurs adultes qui auraient pu l’aider çà bien paraître. En plus, le Canada est beaucoup plus fort que la Slovaquie et la position de centre est plus exigeante, alors même si Wright avait joué à ces compétitions, il est peu probable qu’il aurait pu jouer sur le premier trio comme Slafkovsky a pu le faire avec un pays faible comme la Slovaquie.

    Honnêtement, je ne comprends pas cet engouement pour Slafkovsky qui pourrait devenir un Joel Armia. Aussi, McKenzie écrit que les dépisteurs consultés reconnaissent que Wright a un jeu plus mature et un meilleur coup de patin, et c’est un centre, une position à forte valeur ajoutée. Honnêtement, je ne peux pas concevoir que le CH passerait sur Wright. C’est un talent élite établi depuis longtemps et il est un choix bien moins risqué que Slafkovsky, tout en gardant un plafond très élevé. Il est au moins aussi bon que Suzuki au même âge et il a un plafond plus élevé. Le CH ne doit pas se laisser aveugler par sa saison légèrement décevante.

    https://www.tsn.ca/juraj-slafkovsky-shane-wright-bob-mckenzie-nhl-draft-ranking-1.1818585

  90. En comparant avec la liste de MacKenzie, tous mes choix seraient disponibles aux rangs où je les ai mis, Trikozov, Goyette, Sykora, Dumais, Moldenhauer, Rohrer, Duda. Dumais n’est même pas dans le top-90, ni dans les mentions honorables. Encore une fois la LNH semble lever le nez sur un joueur québécois sans raison. Hé, le défenseur de 5’08 » Lane Huston est classé #40, mais Dumais à 5’09 » n’est pas dans le top-90??? Ça n’a aucun sens.

  91. «j’ai surtout réalisé que quand je vais au junior, c’est pour le divertissement, je n’ai aucune capacité à évaluer les joueurs!»

    C’est la même chose pour moi. En décembre, je suis allé à un match des Remparts contre le Phoenix, et je voulais me concentrer sur Joshua Roy pour l’évaluer. J’ai trouvé cela extrêmement difficile. Par contre, le fait que j’étais dans une des premières rangées n’a pas aidé, j’avais peu de vue d’ensemble.

  92. «Roy, Beauvillier, Girard, Comtois, Veleno, Bolduc, Dufour et Joshua Roy
    contre
    Vejdemo, Juulsen, (Andrew Shaw), (Ikonen + Brook), Kotkaniemi, (Norlinder + LeGuerrier), Jack Smith et Kapanen»

    Ce n’est donc pas juste une intuition, vous démontrez bien Opeth que le CH discrimine négativement les canadiens-francais. Pas étonnant que c’est une équipe de dernière place.

  93. @Mitch
    « Bravo à Colorado, belle victoire qui relance un peu le débat sur la qualité des gardiens de but versus le talent de l’attaque »

    Selon moi, une équipe peut se permettre d’avoir un gardien moyen, du moment que la défensive peut compenser. Au regard des statistiques en séries pour le Colorado, 3 défenseurs occupent le TOP-10 avec Makar trônant au sommet. D’ailleurs, je ne sais pas si les participants du blogue ont eu l’occasion de la voir jouer celui-là durant la final, mais il me faisait drôlement penser à Paul Coffey. À lui seul, il a défié la défensive des Bolts à plusieurs reprises, tentant quelques percés à la PK Subban lors de ses meilleures années, moins les risques inconsiderées.

    Tout ça pour dire que la différence entre le Colorado et des équipes unidimensionnelles à l’attaque comme Toronto ou Edmonton réside dans la qualité de leur défensive respective.

  94. Bon, je m’apprête à quitter pour mon voyage en Belgique. Je serai moins assidu pour commenter sur le blogue. Surtout, j’ignore si cette discussion sera toujours active à mon retour. J’espère sincèrement que ça sera toujours le cas.

    Je compte sur vous Opeth. Ça serait dommage de s’arrêter en si bon chemin tandis que le meilleur est à venir. Dans tous les cas, je comprendrais parfaitement la décision. Je devine que ce n’est pas une question d’argent. Un petit peu plus de rétroaction entre nous, dans nos échanges, ferait toute la différence, selon moi.

    Je veux quand même prendre le temps de remercier Opeth. Grâce à vous, mon niveau de literacie hockey s’est littéralement transformée. Vous feriez un excellent journaliste sportif, loin devant tous ces pisses-copies. Vous devriez songer sérieusement à ce changement de carrière.

  95. Si le CH peut repêcher Wright (= McKinnon pour moi) et Trikosov, je serai comblé. S’il choisit Armia au #1 (euh chose Slafkovski), je serai en beau tabar…

  96. Malgré qu’il arrive très légèrement derriere Slafkovsky selon le petit sondage de McKenzie je continu avec Wright

    Jamais trop de bon centre et les centres sont plus facilement déplacable que les ailiers et avec le premier choix on ne s’amuse pas à sortir trop des sentiers battus

    Wright fait consensus partout pour être un des top 3 à sortir aur epêchage. Personne ne doute de lui à jouer dans la LNH

    Slafkovsky ca se promème beaucoup et il a réussi à convaincre beaucoup de dépisteurs mais d’autres restent sceptiques sur ce qu’il va vraiment devenir dans la LNH. Pourrait être le joueur du repêchage mais pourrait être aussi une bonne déception pour un premier choix overall

    On y va avec Wright et on a en masse de choix pour chercher la perle rare ou le coup de circuit pour un ailier. Et si c’est pas cette année cet ailier ce sera l’an prochain. On est pas pressé encore La patience est de mise et on l’oublie parfois

    Je serais très surpris que le choix au repêchage de 2023 ne soit pas intéressant à moins que Carey ne vienne fausser les données

  97. @belansou

    Haha, c’est bon aussi. Il va faire compétition à Ivan Ivan qui est probablement un méchant dans un James Bond (mais qui n’a malheureusement toujours pas été repêché).

  98. Bonjour à tous!
    Après DemonGris et plusieurs autres, j’ai décidé de sortir du placard et d’essayer de participer de façon plus active plutôt que faire seulement du voyeurisme. J’ai commencé à suivre cette bande à la fin de mon adolescence qui concorde avec les débuts de Rondelle Libre. Le blogue de Mathias et ses intervenants m’ont permis une meilleure compréhension et appréciation du hockey que j’avais commencé à suivre lors de la présence en séries du CH en 2004. Depuis la fermeture de RL, j’ai migré vers votre blog Opeth et de ses intervenants qui tous des fins connaisseurs. Votre blog que je lis quasi quotidiennement sans y participer me permet de continuer à apprendre sur les espoirs, sur les stratégies, sur le développement des athlètes et la psychologie sportive. Certains de vous devriez avoir un podcast, une émission ou quelque chose s’y rapprochant avec la connaissance que vous posséder et la façon donc vous la communiquer (Opeth, ReX T, Mikel pour ne nommer qu’eux). Je n’ai pas vos connaissances ou votre aisance à exprimer sur le sujet, mais j’essaierais d’y contribuer du mieux que je peux à l’avenir.
    Opeth, j’espère sincèrement que vous ne tirerez pas  »la plug » sur ce blog qui je suis sûre  »éduque » énormément de personnes comme moi. Vous faites un excellent travail depuis le début et j’espère que vous continuerez ainsi quitte à ce que certains prennent le relais.
    N.S.

  99. Quelques observations tirés de la liste de McKenzie.

    *Possiblement aucun gardien choisi dans les 2 premières rondes, les deux seuls qu’il a listé sont 62e et 71e.
    *Seulement 4 joueurs de la LHJMQ dans le top 90 vs 11 pour la WHL et 21 pour la OHL.

    Mon impression sur le top 2 est que Wright va finir avec une carrière à quelque part entre Plekanec et Bergeron et Slafkovski sera entre Josh Anderson et Rick Nash (Armia me semble un peu bas comme plancher).

    Bref, je prends Wright.

  100. Il y a des folles rumeurs que le CH aurait fait son choix que ca serait Slafkovski.(vieil article)
    Exemple:
    https://www.habsetlnh.com/Un-agent-de-joueur-viendrait-de-reveler-identite-du-joueur-qui-sera-choisi-par-Kent-Hughes-au-premier-rang-135016

    Je n’accorde pas d’importance à ce genre de rumeur, mais je me questionne néanmoins: Si le CH préférais Slafkovski, ne pourrait t’il pas échanger son premier choix vs le 2e plus une compensation ?
    Ils seraient alors assuré de repercher Wright ou Slafkovski.

    M’enfin, de mémoire je n’ai jamais vu ce genre d’échange.

  101. Lu sur The Athletic: « Des fois, nous a dit un ancien dirigeant de la LNH, la meilleure façon de faire un bon choix est d’avoir trois choix. »
    L’ancien dirigeant en question s’appellerait-il Bergevin ? Yzerman aussi est un adepte de cette théorie.

  102. Si quelqu’un aime Suzuki, je ne vois pas pourquoi il n’aimerait pas Wright. Quand je lis que Wright n’est pas une certitude pour devenir un centre #1 ça me fait rire un peu. Il y a eu des doutes à ses premières années sur Nathan MacKinnon comme futur centre #1 alors qu’il plafonnais à un rythme d’environ 60 points par 82 matchs à ses quatre premières saisons. Il a ensuite explosé à environ 100 points par 82 matchs. Il y a toujours un risque avec un jeune joueur. Certains avaient Laine devant Matthews en 2016.

    Je me répète, mais Wright est le choix le plus sûr, et en même temps, celui qui offre le potentiel le plus élevé. Je persiste à croire que la saison passée, même si assez bonne, est une aberration. Dans quelques années on va se demander pourquoi il n’a pas accumuler de meilleures stats à son année de repêchage. Un peu comme je me demande encore comment Suzuki avait pu être si ordinaire au CMJ à 19 ans et demi. Il avait été tellement décevant lors de ce tournoi.

    On oublie trop que ce sont des adolescents qui sont repêchés. Wright a obtenu 39 buts et 27 passes en 58 matchs à 15/16 ans, sans bons ailiers. Puis, deux ans plus tard il a obtenu 32 buts et 62 passes en 63 matchs sur une meilleure équipe. Le CH doit comprendre comment il se fait qu’à 17/18 ans il a obtenu moins de buts qu’à 15/16 ans, mais aussi pourquoi a-t-il obtenu deux fois plus de passes. Comment est-il passé d’un joueur qui obtient plus de buts que de passes sur un club plus faible à un joueur qui obtient deux fois plus de passes que de buts. Il y a des raisons qui expliquent ce changement très marqué dans la façon dont il a produit.

    Le CH a un dépisteur vidéo dédié au repêchage qui est très bon pour décortiquer le jeu d’un joueur. Il a sûrement analysé toutes les présences de Wright durant sa carrière junior. Je suis sûr qu’il y a des conclusions tirées de cette analyse du jeu de Wright dans ces deux saisons qui expliquent les deux patrons de production. On sait que le coach a changé à Kingston entre la première saison de Wright et sa deuxième. Le système de jeu était différent. À 17/18 ans, Wright devait être couvert avec beaucoup plus d’attention par les équipes adverses. Quels étaient ses compagnons de trio lors de ces deux saisons et quelle corrélation peut en être tirée? Tout ça pour dire que le CH a tous les moyens pour comprendre le cas Wright, et de même pour les autres joueurs comme Slafkovsky et Cooley. Je persiste à croire qu’au final ce sera Wright car il a un historique de joueur élite beaucoup plus étoffé que Slafkovsky.

    Finalement, un fait qu’on ne mentionne pas est qu’il n’y a pas d’exemples ces 20 dernières années d’un joueur qui repêché #1 qui aurait fait une remontée dramatique au classement. Même Yakupov qui a été le plus gros flop des 20 dernières années était vu comme le futur choix #1 dès le début de son année de repêchage. On se souvient avoir entendu toute la saison le fameux « Fail for Nail ». Ceci dit, des remontées pour les rangs #2 ou #3 ont eu lieu, et à Montréal les cas Glachenyuk et Kotkaniemi laissent un goût amer. Les flops au rang #1 sont très rares de nos jours, il y en avait plus souvent avant, mais au cours des 20 dernières années, le seul flop est Yakupov. Oui il y a eu des cas ou le meilleur joueur n’est pas sorti premier, mais même les Nico Hischier et Ryan Nugent-Hopkins ne sont pas des flops.

  103. Une mauvaise nouvelle serait que le repêchage de 2022 soit similaire à celui de 2012 où aucun joueur dans les trois premiers rangs n’a eu une bonne carrière et où l’ensemble a été faible. Imaginez, Galchenyuk est un de ceux qui a les meilleures statistiques!

    On s’échine à savoir qui sera un joueur de concession entre Wright et Slafkovsky, et peut-être qu’aucun ne le sera.

    Je sais, c’est un commentaire très pessimiste, mais c’est possible. Personne n’avait vu que Yakupov serait un flop intégral.

  104. Je sais que ça paraîtra facile à dire après les faits, mais Yakupov était unidimensionnel. Un buteur rapide sans valeur ajoutée dans son jeu, pas bon en défense, pas physique. On pensait qu’il serait un Caufield plus gros et que cet avantage physique lui permettrait de devenir un joueur plus complet à terme. La réalité c’est qu’il n’est même pas devenu le compteur de buts attendu, et le reste de son jeu n’a jamais progressé.

    Le cas Wright est très différent, même ceux qui ne le voient pas premiers reconnaissent qu’il est déjà un joueur complet. Buteur à sa première année, plus un passeur à sa deuxième année, et jeu défensif déjà solide. On lui reproche un manque d’effort, mais ça me semble juste une approche trop analytique de sa part. C’est quelque chose qui peut facilement être modifié en lui demandant d’être plus actif et dynamique sur patin. Il devra apprendre à analyse le jeu tout en patinant plus.

  105. Je suis d’accord qu’il est peu probable que Wright et même Slafkovsky fassent un Yakupov d’eux-mêmes. Le cas Yakupov est exceptionnel.

    J’ai quand même analysé sommairement le repêchage de 2012 pour constater à quel point c’était une année atroce même s’il y a eu quelques bons joueurs comme par exemple Vassilevski (19), Tom Wilson (16) et Morgan Rielly (5).

    Les deux meilleurs canadiens-francais se sont avérés être Cedric Paquette (101) et Charles Hudon (122). On ne peut pas reprocher au CH d’avoir loupé de bons candidats à ce niveau cette année-là. On ne peut pas non plus reprocher au CH d’avoir choisi Galchenyuk.

    Les choix du CH ont été Galchenyuk (3), Sebastian collberg (33), Dalton Thrower (51), Timothé Bozon (64) Brady Vail (94) (juste avant que Josh Anderson soit choisi par Colombus au 95e rang), Charles Hudon (122) et Erik Nystrom (154).

    2012 est une année de repêchage extrêmement fascinante par son exceptionnelle médiocrité. Même si celui de 2022 est annoncé comme étant faible, il serait surprenant qu’il atteigne un tel niveau.

  106. J’ai souvent défendu Timmins ici, avec raison, je pense, et un de mes argument a toujours été qu’on l’a privé de nombreux choix au repêchage de qualité, 1er tour en 2008 et 2e tour en 2009, 2010, 2011, 2014, 2015 et 2016. Je pointais aussi que les deux années où il a eu des choix de 2e ronde, 2012 (2 choix) et 2013 (trois choix), ont été deux années médiocres avec aucune vedette issue de ces deux années en 2e ronde, pas de Bergeron, pas de Weber, pas de Krejci, pas de Aho, pas de De Brincat.

    Le meilleur choix en 2012 a été le défenseur Damon Severson et en 2013, ce fut Arrturi Lehkonen. On peut même dire que le meilleur joueur de 2012 et 2013 en 2e ronde a été Lehkonen et c’est Timmins qui l’a choisi. Ce désert en 2e ronde de 2009 à 2016 représentait un énorme handicap pour Timmins et malgré ça il a choisi Lehkonen, et on sait qu’en 2016 il voulait Samuel Girard et Bergevin a déconné avec son échange à court terme pour Andrew Shaw. J’ignore si Timmins aimait De Brincat, mais en 2016, avec les deux choix de 2e ronde donnés pour Shaw, le CH aurait pu repêcher De Brincat et Girard. Il y avait aussi Filip Hronek de disponible qui aurait été un excellent choix et on ne parle même pas d’Adam Fox en début de 3e ronde.

    Ce genre de choix quand on peut viser juste deux ou trois fois sur cinq ans fait une différence pour une organisation. Depuis 2018, le CH a repêché en 2e et 3e ronde Romanov, Ylonen, Olofsson, Hillis, Harris, Struble, Norlinder, Fairbrother, Mysak, Tuch, Kidney, Kapanen et Kostenko. À mon avis, six ou sept de ces joueurs vont faire carrière dans la LNH et trois ou quatre vont être de très bons joueurs. Tout ça sans compter les Roy, Farrel, Biondi, Dobes et peut-être une couple d’autres qui ont une bonne chance de percer. C’est énorme pour une organisation et la 1e ronde a donné Kotkaniemi, Caufield, Guhle et Mailloux. Il faut poursuivre sur cette voie pour trois autres années.

  107. Rumeur que le CH serait intéressé à acquérir Kevin Fiala. Si c’est vrai, c’est la preuve que rien n’a changé et que le CH tente encore un raccourci pour revenir à un niveau décent le plus vite possible. Le Wild va demander deux de nos meilleurs prospects et deux choix de 1e ronde pour Fiala. Le CH sera meilleur l’an prochain et repêchera plus tard en 2023. Si c’est vrai on s’enligne pour répéter le désastre du centenaire ou le CH avait échangé son choix de 1e ronde 2008 et McDonagh un an plus tard tout en embauchant Gionta et Camllerri. Le club s’est amélioré sans devenir aspirant et le CH a repêché plus tard et cela a donné des Leblanc, Tinordi et Beaulieu, avant de piqué du nez en 2011/2012. Si c’est vrai, c’est totalement décourageant. Molson est un indécrottable imbécile. Fiala aura 26 ans en juillet. Il est déjà vieux dans la perspective d’une reconstruction. Il aura 30 ans quand le club pourrait devenir aspirant.

  108. @ Opeth
    Et si on les rumeurs concernant Fiala étaient vs Anderson ou Anderson + choix de fin de 1re ronde? Le faite vous?
    Et pourquoi pas? Est- ce que les jeunes du CH n’ont pas besoin de leadership, chose qui a fait défaut la saison dernière en autre chose.

  109. @NaSa

    Fiala contre Anderson + #26 pourrait être acceptable, mais je ne vois quand même pas le but qui serait visé avec une telle transaction. Tous les champions de la coupe ont payé le prix de plusieurs mauvaises saisons pour pouvoir bâtir un club champion. Le but du CH ne devrait pas être de s’améliorer par l’ajout de joueurs à leur sommet. La stratégie devrait être d’échanger des vétérans pour des espoirs et/ou des choix. MacKinnon et Landeskog n’ont pas été ruinés en jouannt pour de mauvaises équipes en début de carrière, même chose pour Stamkos et Hedman. Alors il y a moyen de faire progresser les jeunes sans poser de gestes forts pour améliorer le club. Le plan devrait être d’échanger Anderson, Dvorak et Petry avant le repêchage pour des espoirs et des choix, engager quelques agents libre de second niveau sur des contrats d’un an ou deux, puis d’échanger Drouin, Hoffman et peut-être Edmundson à la date limite des transaction. À l’été 2023 tu engages une couple d’agents libre de meilleur niveau car tu as la masse salariale libre pour le faire, et à partir de la saison 2023/24 tu tentes de progresser au classement sans rien brusquer. C’est ma façon de voir les choses. Ça ne ferait que deux ans de misère, c’est pas si mal et c’est nécessaire.

  110. Fiala grosse dépense inutile à ce moment-ci dans la construction de l’équipe.

  111. Je suis d’accord avec vous tous que je n’échangerais pas Anderson pour Fiala juste pour le but de faire une transaction surtout si celle-ci semble être un pas de côté. J’essais de comprendre le but d’une telle rumeur en essayant de voir où est le upside pour le CH d’aller le chercher et pour qui ou quoi. Cherche t-on a se couvrir les fesses du côté de HuGo au cas ou Drouin/ Hoffman ne répondent pas aux attentes? Encore là, je spécule sur une rumeur qui reste juste ça…une rumeur.

  112. Salut Opeth

    Continue ton bon travail avec ce blogue.

    Concernant les choix Quebecois du Ch, regarde l endroit ou sont assis les recruteurs du Quebec a la table lors des derniers repechages, a l oppose de Timmins et Bergevin et jamais on les a vus etre consultes ou autre.

    Cette annee, avec le congediment de Timmins, Serge Boisvert a pris du galon. Il a ete meme envoye en Europe voir jouer les meilleurs europeens. On verra si cela va changer la donne.

    Concernant les joueurs russes disponibles, avec l arrivee de Brobov comme directeur amateur, il a acces directement a la Russie via ses contacts. Encore la, a voir . Si un joueur russe que Brobov voit dans sa soupe, surement qu il aura son mot a dire.
    Tout cela pour dire que la philosophie du Ch vis a vis le repechage devrait changer.

    J ai jase souvent avec Vaugh Karpan qui a travaille pour le CH et qui etait base a Vancouver. C est lui quj a pousse tres fort aupres de Timmins pour repecher Gallagher, or souvent celui qui est pres du recruteur chef aura de l ecoute plus facile que les autres assis plus loin.
    Cela confirme par plus qu un recruteur.

    Autre preuve, Nicholas Roy en troisieme ronde disponible pour le Ch , on prefere Vedjemo, erreur monumentable, ou etait donc Audette et Boisvert versus Rockstrom eclaireur en Suede, regardez les videos du repechage, vous aurez vos reponses.

    Concernant le premier choix de cette cuvee, que pensez vous d une ligne d attaque comprenant Suzuki, Caufield et Slafotsky et projettez cette ligne dans 3 ans, ne ressemblera t elle pas a Trottier, Bossy et Gillies des belles annees des Islanders?

    Un autre joueur de centre a haut potentiel est Cutter Gauthier du USDP. Si Anderson est disponible, comme laisse entendre les rumeurs, il pourait etre l appat pour ce Gauthier, il est classe 7 total selon divers classement.

    Je me demande si Hughes a tente d obtenir Bowen Byram au lieu de Justin Barron dans la transaction pour Lekhonen et ignorer le choix de 2 ronde ?
    Outre Makar, Byram a joue de grosses series pour Colorado. J ai suivi ce joueur depuis ses 16 ans avec les Giants de Vancouver et j ai deja mentionne ici sur ce blogue qu il me faisait penser a Raymond Bourque.

  113. Fiala à LA pour leur choix de 1re ronde et un jeune repêché en 2e ronde. Il aurait aussi signé une prolongation de contrat à 7.9M par année

  114. On choisit Wright point final.
    Comme l’impression que les discours qui nous amèneraient à choisir slafkovsky on le même fondement que celui qui nous a amené à choisir kotkamieni ,du succès dans un tournoi international et celui classé 15 est devenu 3 er avec l’assurance que nous on pouvait reconnaître la perle rare mieux que les autres,on justifiait à l’époque qu’un au choix au repêchage est nécessaire pour obtenir un centre justement le choix sur êst un centre cette année et on le prend.

  115. Salut b.c.dan

    Le problème avec Byram c’est son historique de commotions cérébrales. Certains pensaient que sa carrière était terminée cet hiver tellement il avait de la difficulté à se remettre de son dernier choc au cerveau.

    Pour Slafkovsky, je me répète, mais lors des 20 dernières années, il n’y a pas d’exemple de joueur choisi premier qui était totalement hors du portrait en début de saison. Pour prendre Slafkovsky, il faut avoir la preuve que Wright a un problème sérieux remettant en cause son avenir de hockeyeur. Il est le premier choix présomptif depuis trois ans et il n’a rien fait cette saison pour se sortir de cette position et aucun joueur n’en a assez fait pour le déloger.

    On est vraiment devant un cas de lassitude et de déception relative face à Wright, et d’effet de récence pour Slafkovsky. Si celui-ci avait été Canadien et libre de le faire en jouant en Liiga, il n’aurait même pas fait l’équipe olympique canadienne ni celle du championnat du monde. Il a eu ce privilège car il est Slovaque et que c’est un pays de hockey relativement faible. Je pense vraiment que dans le cas de Wright, c’est une question de coaching, d’environnement, de système de jeu et probablement d’approche mentale.

    Le jeune a peut-être perdu sa voie un peu cette année, mais le talent élite est là. D’être repêché premier et bien encadré le relancerait sur la voie dont il s’est un peu égaré. Wright a peut-être pris certaines choses un peu pour acquises la saison passée. Pour moi ce n’est pas négatif, il n’avait que 17 ans. C’est facile de dévier un peu de sa voie à cet âge. Si je suis Hughes je le repêche, je lui donne quelques matchs en début de saison avec le CH, histoire de lui faire comprendre la hauteur du saut à réaliser, et à moins d’un rendement incroyable, je le renvoie junior en arrangeant un échange à une équipe aspirante. Tout cela en gardant le contexte très positif et lui faisant comprendre que c’est pour son bien.

  116. Je suis surpris du très faible retour obtenu par le Wild pour Fiala, mais en même temps, cet échange devait venir avec un contrat de 7 ans et presque 8 M$ par année pour un petit ailier. Bien content que le CH ne soit pas le club ayant fait son acquisition. De toute façon, le club n’avait pas l’espace salarial, et je pense bien que HuGo, même en changeant un autre joueur pour faire de l’espace sous le plafond, ne voulaient pas avoir ce 8 M$ sur la masse dans trois ou quatre ans quand il faudra signer plusieurs jeunes joueurs qui on l’espère pourront commander de bons salaires car ils auront eu du succès.

  117. Tellement tanné de lire l’argument comme quoi le CH ne repêchera pas 14 joueurs car il ne pourra pas tous les mettre sous contrat. Comme si un club signait tous ses choix à chaque année et frappait pour 100%. En 2018 le CH a repêché 11 joueurs et n’en a signé que 5. Il a laissé aller les droits de 6 joueurs qui n’ont pas prouvé mériter un contrat, et malgré tout, 2018 sera une très bonne année de repêchage avec KK, Romanov, et fort probablement Harris et Ylonen comme joueurs de la LNH. Seuls Cam Hillis a obtenu un contrat et semble avoir peu de chances de réussir. Le CH peut facilement vivre avec une stratégie de repêchage qui lui rapportera quatre joueurs de la LNH par année. Et s’il finit par trop en avoir, les échanges existent et ça permet de concentrer de la valeur ou de la recycler.

  118. Quand l’on parle que certains recruteurs sont plus vendeurs de leur joueur que les autres, ça se voit dans tous les domaines.

    Lorsqu’une promotion doit être donné à un subalterne, celui qui l’aura, sera celui qui aura vendu le mieux son candidat avec des faits et des réalisations durant la périodes d’évaluation.

    Exactement, les recruteurs assis plus près du recruteur-chef, sont toujours ceux qui parlent le plus avec des faits, des dates et des exploits de leurs prospects

  119. À mon avis, si le CH repêche Slafkovsky au 1er rang, ce sera un révélateur d’une volonté des nouveaux DGs de faire preuve d’une originalité mal placée. Wright a tout ce qu’il faut pour être un No1 classique. Prenez-le et ne vous posez pas plus de question. Surprenez-nous ailleurs.

  120. Un sixième victoire de la coupe Memorial pour un club de la LHJMQ lors des dix dernières présentations. Pas mal pour une ligue supposée, selon certains, être plus faible que les deux autres. Quelle erreur du CH d’avoir laissé William Dufour tombé jusqu’en 5e ronde sans le repêcher. De l’incurie pure!

  121. Marc Bergevin disait que les bons joueurs de centre, il fallait les repêcher car il était difficile de les obtenir via transactions. Contrairement à l’année de repêchage de Kotkaniemi, où il n’y avait pas de centres « top ten » et où Bergevin a pris une chance, cette année il y a un bon centre disponible pour le CH au tout début du repêchage. Dans mon livre à moi, c’est un « no brainer » ….. c’est Shayne Wright!

    Si c’est pas lui, ça va être quoi notre ligne de centre pour les prochaines années?

  122. Guy Boucher a déjà dit que Nick Suzuki n’était pas et ne sera pas du calibre d’un premier centre d’une équipe candidate aux grands honneurs, mais un deuxième centre. Avec deux deuxièmes centres cependant, il estimait qu’une équipe était quand même bien équipée à cette position.

    Wright pourrait devenir ce second deuxième centre avec Suzuki. Comme Nico Hischier qui a été repêché au premier rang en 2017 et qui est aussi considéré comme un deuxième centre par Boucher, on devrait diminuer les attentes à l’égard de Wright à l’effet qu’il n’aura pas à traîner l’équipe sur son dos. Il n’a qu’à devenir un centre top 6 compétent.

  123. Est-ce moi ou depuis que le CH a eu le premier choix, il y a une appréhension gradissante chez les amateurs que l’équipe va se fourvoyer avec son choix? Est-ce parce que les recruteurs du CH sont si mauvais?

  124. Est-ce que Guy Boucher est brûlé comme coach dans la NHL ou tout simplement qu’il n’est pas très bon? Depuis ses début avec les Bolts, il a seulement eu une autre chance avec les Sens. Je ne peux pas croire que personne d’autre veut prendre une chance alors que Sutter et Torts ont 30 vies.

  125. L’appréhension vient du fait que certains crient fort pour Slafkovsky, dans certains cas, ça tombe dans le délire. Si on avait refait le repêchage 2017 juste après le championnat mondial junior en janvier 2019, Nick Suzuki aurait été choisi en fin de 1e ronde, peut-être même en début de 2e tellement il a été décevant à ce championnat. Regardez le Finlandais Aatu Raty, ce jeune était vu comme un potentiel choix top-3 à 16 ans. Toutefois, à son année de repêchage (17 ans), il a eu une saison atroce en Liiga avec 6 points en 35 matchs et il a glissé jusqu’au rang #52. La saison dernière, à son année 18 ans, il débute avec le même club (Karpat) et ses stats sont toujours aussi mauvaises, une passe en six matchs. Il change d’équipe pour le reste de la saison et explose avec 40 points en 41 matchs.

    Ce n’est qu’un exemple, et quelqu’un pourrait argumenter que cet exemple pourrait aussi s’appliquer à Slafkovsky et sa faible production cette année en Liiga, mais ça montre bien que le talent ne disparaît pas et que parfois la production peut être influencée par les circonstances. Joshua Roy est un autre bon exemple cette année dans la LHJMQ. Dans le cas de Wright, on ne parle même pas d’une déception du niveau de Raty ou Roy. Certains auraient voulu qu’il produise deux points par match et il n’en a produit que 1.5. Le jeune est identifié depuis trois ans comme le premier choix, et je me répète, il n’a rien fait pour perdre ce rang, et personne n’en a assez fait pour le lui ravir.

  126. Je pense que le CH va choisir Wright mais font semblant présentement de considerer Slaf pour recevoir un choix extra du NJ pour ne pas choisir Slaf au 1er rang.

  127. @NaSa
    Voici ce que j’ai écrit à ce sujet le 22 juin dernier :
    Dans le cas de Guy Boucher, au cours des 2 dernières, il ne considérait pas les offres qu’il recevait pour des questions familiales. À “On jase”, il a affirmé à quelques reprises qu’il n’était pas disponible pour pouvoir profiter des dernières de ses enfants à la maison. Je crois qu’il se remettra disponible pour l’an prochain. En tout cas, je l’aurais préféré à Martin St-Louis. Mauvais timing…

  128. «Je pense que le CH va choisir Wright mais font semblant présentement de considerer Slaf pour recevoir un choix extra du NJ pour ne pas choisir Slaf au 1er rang.»

    Oui, très probablement que les Devils préfèreraient de beaucoup prendre une chance avec Slafkovsky plutôt qu’avec Wright. Ils ont déjà Nico Hischier et Jack Hughes au centre qui gagnent à eux deux plus de 15M$ annuellement pendant plusieurs années.

    Est-ce qu’il y a une partie de «chicken» entre le CH et les Devils actuellement? – Si tu ne me donnes pas une compensation, je vais prendre Slafkovsky. – Tu bluffes, tu ne le feras pas. – Oui je vais le faire si tu ne me donnes rien. – Je ne te crois pas.

  129. Kent Hugues a affirmé récemment que les Canadiens choisiraient le joueur qu’ils s’imaginent être à son plein potentiel et le meilleur lorsqu’il sera dans la mi-vingtaine, et non le joueur qui est présentement le meilleur. Il a ajouté que leur décision sera basée sur les 3 dernières années du joueur et non pas seulement un ou deux bons tournois.

    J’en déduis donc que le CH choisira ou bien Wright ou bien Cooley, mais pas Slafkovsky.

  130. Aux Championnats mondial junior de 2019, Suzuki jouait surtout comme ailier sur le troisième trio et en bas des oreilles du cercle de mise en jeu du côté gauche lors de la deuxième vague d’avantage numérique. Ses performances décevantes s’expliquaient donc en partie par son utilisation et aussi par le fait que son coup de patin n’était pas ce qu’il est à l’heure actuelle (il a beaucoup travaillé sur son explosion et ça paraît).

    Tout ça pour dire que les jeunes qui sont repêchés, même s’ils se nomment Mario Lemieux ou Connor McDavid, sont des joueurs qui vont continuer à se développer, à s’améliorer et à progresser dans leur métier en fonction de leur propre rythme. Il faut donc cesser de les voir comme des « produits finis » avant même qu’ils soient repêchés — mais il ne faut pas non plus exagérer leur potentiel de développement, ce que font trop souvent les recruteurs de salon.

  131. @ Opeth
    D’accord avec vous pour dire que la progression d’un jeune de cet âge est tout sauf linéaire. Sauf que je ne comprends pas l’engouement envers Slaf, il y a évidement du talent, mais s’est-il amélioré à ce point depuis la mi-saison où est il était répertorier 9ieme? Ou est-ce que comme vous dites Wright souffre de sur-exposition? Quand tu passe du 9ieme au potentielle premier rang et que tu es dans la même conversation qu’un gars qui est considéré un lock-in à ce rang depuis quelques années, je me pose de questions sur ce que les recruteurs voient vs ce que nous lisons ou voyons.

  132. @Provencal
    Oui je me rappelle avoir lu votre post. Je me pose la question sur G.Boucher étant donné que tout le monde vanté ses qualités de commincateur et de pédagogue avec les plus jeunes, qualités qui n’ont pas soudainement disparues j’imagines. Je me demandais si il était en purgatoire ou tout simplement que le mot s’est passé à travers la ligne qu’on devrait se tenir loin de lui. Dans une ligne de plus en plus jeune, je pense qu’avec des qualités comme ceux de G.Boucher, il devrait y avoir de la place pour un post même comme assistant. Par contre avec les points que vous avez amenés, je comprends mieux sa situation.
    Merci.

  133. Le cas de Grant McCagg est vraiment particulier. Je le sais car j’ai suivi le gars sur Twitter ces dernières années. Il était aussi sur le forum de discussion hf boards avant de s’en retirer. Ce forum de discussion contient un large contingent d’imbéciles et de racistes anti francophones, mais McCagg avait réussi à se faire détester de plusieurs par ses prises de position très arrêtées sur certains joueurs. En 2016 il ne jurait que pas Michael McLeod, un gros centre très rapide mais peu habile, et voyait en lui une futur vedette. Aujourd’hui McLeod est un centre de 3e trio ordinaire au New-Jersey qui l’avait quand même pris 12e. Deux ans plus tard il a été celui qui a crié le plus fort pour que le CH choisisse Kotkaniemi et n’a depuis ce temps cessé de chercher toutes les excuses possible un Finlandais. Je le sais d’autant plus que moi aussi j’ai pas mal défendu KK, mais il y a des limites. Je crois encore au potentiel de KK, mais une bonne part de ses problèmes relèvent de son attitude de prima donna.

    Maintenant, la nouvelle fixation de McCagg c’est Slafkovsky, et pour pousser sa nouvelle découverte, McCagg ne se prive pas de dénigrer les autres jeunes, particulièrement Wright, tellement que ça en est ridicule. Il a le droit de préférer Slaf, comme Mathias Brunet, mais c’est la fixation sur le choix qui est exaspérant. Moi je préfère Wright, mais je ne cherche pas des défauts à Slafkovsky. Je suis conscient qu’il n’y a pas de certitude cette année au haut du repêchage, mais je persiste à penser que le choix le plus sûr est Wright. Le dernier joueur du profil de Slafkovsjy a être sorti premier est Rick Nash, et celui-ci était identifié comme tel depuis longtemps. Aussi, en 2002, il n’y avait pas centre élite pour lui faire compétition pour le premier rang.

  134. Bien sûr, rien n’est impossible, mais je ne crois pas à la possibilité de voir les Devils payer une prime au CH pour s’assurer de repêcher Slafkovsky. Je ne crois pas non plus aux journalistes qui disent entendre que le CH fera ceci ou cela. Si l’organisation montréalaise ne pouvait garder avec étanchéité un tel secret, il y aurait un sérieux problème. Aussi, l’idée que New-Jersey ne pourrait pas choisir un 3e centre car ils ont déjà Hischier et Hughes ne tient pas la route. Hischier est sous contrat pour encore quatre années. Les Devils pourraient repêcher Wright, le renvoyer junior, son contrat de recrue glisserait d’un an et n’expirerait que dans quatre ans, en même temps que celui d’Hischier. Dépendant de la progression de Wright, Hishier pourrait être échangé pour un bon retour, ou Hughes. La clé pour New-Jersey, c’est de ne pas se tromper dans l’évaluation des joueurs disponibles, peu importe la position. Si Slaf est un futur Rick Nash, OK, mais si c’est un Joel Armia un peu meilleur, alors ce serait une autre histoire.

  135. Autre chose, ne tenez pas compte des propos des espoirs sur eux-mêmes. Souvenez vous de Filip Zadina qui jouait les fanfarons avant le repêchage 2018 et qui promettait de faire payer les clubs qui lèveraient le nez sur lui. C’est de bonne guerre de ne pas se déniger et de dire qu’on devrait âtre dans la conversation, mais ça s’arrête là. Même Wright qui a dit qu’il pensait mériter de sortir premier aurait dû passer son tour avec ce commentaire. Il n’a pas à juger de cela.

  136. J’ai vu les anciens choix de McCagg, pas trop fort. En 2016, choisir Laine devant Matthews. Il semble preferer les ailliers versus les centres, vraiment bizarre.

  137. Petit changement de sujet: au golf, avez vous vu la performance de la jeune amateur de Quebec Sarah Eve Rheaume au Championnat féminin de la PGA du Canada aujourd’hui?
    7 sous le par en ronde finale (record du parcours) pour un total de -12 et une victoire sans équivoque sur toutes les professionnelles présentes (une Sud Coréenne a pris la 2e place trois coups derriere).
    C est la premiere Amateur a devancer toutes les pros a ce Championnat depuis Brooke Henderson en 2015…quand meme un bel accomplissement pour le jeune membre d Equipe Canada Amateur.

  138. Ca serait quand même bien d’obtenir le choix de deuxième ronde des devil’s pour leur laisser choisir slafkovsky en premier.
    Pour le choix #26 et #33 j’aimerais qu’on les garde quitte a les améliorer avec un choix de 3 er et/ou4 tour qui n’est pas celui des canadiens à fin d’avancer.
    Est-ce que un choix de 3er et 4 er tour est suffisant pour gagner une dizaine de rang?
    Dans l’affirmative je le fais puisque je crois que le Canadien a suffisamment de bons joueurs dans son pipeline et doit maintenant viser des excellents joueurs .
    On vise la qualité et non plus la quantité on a suffisamment de joueur moyen et tout joueur plus âgés que Suzuki peut et doit nous servir à obtenir plus de jeunes joueurs de qualité.
    On vise 1 er trio et première paire de défenseur.
    On a beaucoup de choix (14)mais Bergevin avait l’habitude d’en échanger à l’année suivante 2-3-4 je doute qu’on voudra sacrifier des choix pour des joueurs qui ont eu une année (plus)normale à ceux qui ont eu une année de formation anormale comme la promotion de cette année mais bon si l’occasion se présente Hugues devrait accepter de reporter à l’an prochain des choix qu’il détient et que d’autres voudraient au point d’offrir un choix similaire/supérieur l’an prochain.
    On parle ici de choix de fin de deuxième ronde et suivant.

    On entend que Hugues serait à la recherche d’un deuxième choix dans les 10 premier
    Tant qu’à moi seulement si l’offre est acceptable (,entendu que les sénateurs voulaient Anderson et romanof pour son 1 er choix c’est non seulement anderson c’est correct.) le danger c’est que j’ai l’impression qu’un choix au repêchage vaut plus cher au repêchage que le reste de l’année comme un joueur autonome en devenir vaut plus cher à la date limite des échanges que le reste de l’année.
    S’informer c’est correct mais Hugues doit passer son tour si c’est trop cher le Canadien peut/ doit échanger ses vétérans mais il peut attendre la bonne offre plus tard dans la prochaine saison ( blessures à des joueurs majeurs) où à la date limite des échanges.
    On entend pas parler de Bergevin du tout dans les rumeurs de nomination de nouveau directeur général melanby trotz mais pas lui peut être que l’état dans lesquels il a laissé l’équipe (1 er sur la masse salariale et dernier au classement)y est pour quelque choses?
    Peut être d’avoir choisi Gallagher( a beaucoup plus cher) que danault y est pour qu’elle choses aussi.importe l’intérêt ne semble pas la dans la lique pour Bergevin.

  139. Il faut faire attention avec l’argument qualité avant quantité car la quantité peut être l’élément clé pour frapper un joueur de qualité. Le CH a déjà payé pour s’avancer en 1e ronde et cela a donné Tinordi. Bergevin a tenté de le faire pour pouvoir repêcher Samuel Morin et n’a pas réussi, mais cela aurait été un autre flop. En 2018 on a eu Romanov au #38, et entre #18 et #37, il n’y a que K’Andre Miller qui rivalise avec Romanov en qualité et il est sorti au #22. Donc, si le CH avait combiné ses choix #38 et #35 (Ylonen), il aurait probablement pu avancer vers #25 et aucun joueur n’aurait été meilleur que Romanov. La question est de savoir si 2022 est aussi mauvais que 2012 ou 2013 en fin de 1e et en 2e rondes, ou bien s’il y a des perles sous estimées. Des Sebastian Aho, Samuel Girard ou Alex De Brincat.

  140. Dans mon esprit, 2022 est une année boîte à surprise avec des choix plus tardifs qui surprendront … tout cela en raison 1) de la suspension des activités de l’OHL l’an dernier, 2) des ennuis causés par la covid en général, 3) de l’agression russe en Ukraine. Donc ==> pour moi faut garder le nombre.

    Puis, Grant McCagg devrait changer de nom pour Grand McGag 😉

  141. Opeth et Laval merci de l’info sur McCagg et son passé est pas trop rassurant si on l’écoute pour la sélection du Canadien 🙂

    @ Méthot Effectivement un choix au repêchage vaut plus cher la journée même pour 2 raisons logiques. Tu sais exactement à qu’elle rang tu repeches si tu fais un échange la car la saison est fini et tu sais qui est sortie ou pas mais surtout tu sais si ton joueur est toujours disponible donc l’autre club est en bonne posture avant de céder son choix car il sait que tu as un joueur en vue

  142. Nick Paul vient de signer avec TB pour 7 ans mais à un salaire convenable. Je pense que ça aurait dû être la même chose pour Gallagher…

  143. Ça ne garantit rien, mais Shane Wright a déclaré à un journaliste être toujours en contact avec la direction du CH et d’avoir parlé au téléphone avec Martin Saint-Louis et Vincent Lecavalier à propos de ce qu’ils recherchent et à quoi ils s’attendent de leurs joueurs. Comme j’ai dit, ça ne garantit rien sur le choix qui sera fait, mais au minimum ça montre que Wright est toujours dans la course, si course il y a.

    Personnellement, je pense qu’il sera le choix et qu’il n’y a pas vraiment de course. Le CH fait sa vérification diligente sur chaque joueur au haut de la liste, mais il n’y en a pas un avec la feuille de route de Wright. Ça ne garantit pas que Wright sera le meilleur joueur de sa cuvée, mais ça garantit, selon moi, que le CH obtiendra un très bon joueur qui joue à une position très importante.

    Comme Wright le mentionne dans l’article, il se voit faire partie d’un « one-two punch » avec Suzuki au centre. Le jour où Suzuki et Wright pourront jouer 20-22 minutes par match au centre pour le CH, le club sera en voiture. Ça laissera 15-20 minutes de jeu au centres #3 et #4. Le coach pourra jouer à 7 défenseurs s’il le désire ou faire jouer un centre à l’aile.

    https://montrealhockeynow.com/2022/06/30/shane-wright-in-contact-with-key-members-of-montreal-canadiens/

  144. @Kataway
    Hmmm, j’aime bien la signature de Nick Paul avec les Bolts et du même coup je suis d’accord avec avec plusieurs sur le mauvais contrat actuel de Gallagher, mais c’est injuste pour ce dernier de faire une comparaison avec. Paul.
    Paul a 248 matchs de joués avec 80 points à 27 ans. Gallagher 638 avec 381 points à 30 ans avec 4 saisons de 20 buts et plus et 2 de 30 buts et plus et 2 autres de 19 buts. C’est sans compter tous les intangibles que Gallagher amène au CH basé sur ce que les joueurs et entaîneurs disent.
    L’erreur avec Gallagher est qu’il a été payé pour services rendus par un GM trop émotif, mais n’importe où ailleurs il aurait mérité minimum 5 millions pour un contrat de 5-6 ans. Je pense qu’on voit Paul plus gros qu’il est à cause des récentes series.

  145. Le job d’un DG est de gérer son alignement au mieux en tenant compte de la masse salariale. Ça implique aussi de bien établir la hiérarchie de son alignement. Il était clair que Danault était le moteur de son trio et en plus c’était un centre qui joue bien dans les deux sens. Juste ça aurait dû allumer la lumière pour Bergevin. D’ailleurs, Danault a doublé sa production de buts cette année avec les Kings, ce n’est pas pour rien, quand il passait la rondelle à Gallagher il ne la revoyait que rarement. Je suppose qu’avec les Kings elle devait lui revenir plus souvent et ça lui a permis de marquer plus de buts.

    Aussi, un DG ne devrait jamais payer un joueur pour service rendus. C’est un péché capital. Imaginez ce que Bergevin aurait obtenu en retour de Gallagher s’il l’avait échangé avec une année à faire à son contrat à 3.75 M$ par année. Il aurait obtenu autant que pour Pacioretty, et aurait pu garder Danault. Hughes a déclaré à son arrivée qu’il privilégierait l’approche « sell high, buy low ». À date il a tenu parole avec les échanges de Toffoli, Chiarot et Kulak, mais c’était facile car la saison était perdue. Quand le CH sera redevenu un club compétitif, on verra s’il aura le cran de le faire.

  146. Pendant ce temps dans la NBA… Toronto pourrait donner des joueurs et 7 (sept!) choix de 1er tour pour quelques années de Kevin Durant.

    Je comprends qu’un partant étoile au basket à encore plus d’impact qu’un 1er centre au hockey mais ça donne le vertige quand même. En plus les choix au basket ont plus de valeur que ceux du hockey (repêchage plus court et joueurs plus vieux).

    C’est même pas proche de ce que Vegas a eu pour Eichel (un choix non top 10 + Krebs et Tuch et un choix de 2e ronde).

  147. Shane Wright, ils sont plusieurs à affirmer que le jeune centre manque d’appétit pour la bataille des rondelles libres. Gros, Kross défaut! On regarde les équipes finalistes de la coupe Stanley et on peut pas dire qu’aucun des centres des deux équipes manquaient de hargne. Pas sûr que je voudrais bâtir autour d’un centre affligé de cette tare. Exemple : Auston Matthews et ses Maple Laughs.

    Logan Cooley pourrait être un meilleur choix. Mais il mesure 5’10 ». Et faudrait s’assurer d’avoir le troisième choix, en autant que la logique soit respectée, pour l’obtenir.

    En même temps… Et je n’ai pas de solutions, à vrai dire. En 2010, deux joueurs se disputaient le premier rang au repêchage. Pas d’unanimité parmi les recruteurs, si ma mémoire est bonne. Taylor Hall est sorti premier. Tyler Séguin a été choisi deuxième. 12 ans plus tard, Séguin est premier compteur de sa cohorte avec 29 points et une soixantaine de matchs de joués de plus que Hall. Des broutilles. 686 points en 825 matchs pour Séguin. 0.83 points par match. Hall? 0.863. En série, Hall se démarque par une meilleure production, mais moins de matchs joués.

    Ce sont assurément des top 6, ils ont joué sur la première ligne pendant quelques années, au pic de leur carrière. Mais, comment dire… ils n’ont jamais changé le visage de leur équipe. Ce dont a précisément besoin le CH.

    On dit que le repêchage de 2023 aura plus de profondeur et de talents que celui de cette année. 14 choix au total, c’est des choix en ta. Perso, j’aimerais beaucoup que le CH en échange en vue de l’an prochain ou même de 2024. Question de faire rouler les actifs. Même si, il faut bien le dire, 3 choix de 3e ronde et 3 choix de 4e ronde, ça roule pas à un gros taux d’intérêt.

    Je me demande si un club sans choix de première ronde cette année n’accepterait pas d’échanger son premier choix de 2023 ou 2024 en retour du choix de fin de première ronde du CH, par exemple? Mais bon.

    Chais pas si les Rangers ont besoin d’un centre comme Wright. Ça fait deux ans qu’ils développent le jeune Lafrenière, pas sûr qu’ils le laisseraient partir pour recommencer avec un autre jeune poulet. Mais j’échangerais mon premier choix n’importe quand pour ce jeune. Pas mal certain qu’il a le package pour faire tripper le centre Bell. M’enfin.

    Et chais pas si Guhle, absent de l’équipe d’étoiles de la Coupe Mémoriale, mais NHL ready quand même, paraît-il, serait suffisamment aguichant pour les Jets quitte à rajouter d’autres choses. Dubois et Lafrenière sur la même ligne, du papier sablé et du QI hockey au-dessus de la moyenne, me semble que ça donnerait le goût de suivre le CH.

    Cela posé, Bo Byram des Colorado a profité des séries pour voler le poste à Girard. Le jeune de 21 ans joue avec la maturité d’un gars de 30 ans ou presque. Plus gros, plus productif que le petit québécois, je vois mal Bednar placer un contrat de 5M$ sur la troisième paire. Et Byram est beaucoup trop bon pour jouer moins de 20 minutes par match. Ce serait du vrai gaspillage. Comme le fait de jouer dans l’ombre de Makar. Mais bon, c’est un autre débat. À Montréal, faudra bien remplacer Petry. Josh Anderson? Le choix de fin de première ronde?Justin Barron et un choix de deuxième ronde?

    Bref, à suire, comme disait le groupe!

  148. Le Noël du blogue est dans 6 dodos.

    Comme moi, vous êtes peut-être tombé là-dessus par hasard sur les RS mais il y a dans le lien ci-dessous un travail de moine d’observation des styles des principaux espoirs au prochain repêchage. Je présume qu’Opeth et les autres experts de ce blogue connaissent déjà le travail de ce Simon St-Laurent. J’espère que les autres apprécieront. C’est une bonne lecture à faire avant Noël.

    https://www.toutsurlehockey.com/tslh-espoirs/nhl-draft-ranking-2022-by-simon-st-l/

    Ma conclusion: sortir de la journée de vendredi avec Wright et Lekkerimakki serait une formidable partie de pêche. On aurait KKKK au lieu de KK. Tant que ce n’est pas KKK, Molson devrait être d’accord.

  149. @Zephyr,

    Je ne sais pas qui sont et quelles sont les compétences de ceux affirment que Shane Wright n’affiche pas la combativité requise pour la récupération des rondelles libres.

    Si ce que j’ai vu sur Twitter n’est pas forgé, Shane Wright serait le troisième de la OHL pour la récupération des rondelles libres et le deuxième de la ligue pour la récupération en zone défensive .

    https://twitter.com/befrankyboy/status/1541817698421727234?s=21&t=Z3PGB346UNV2aDiGw4h4tw

    Shane Wright sera une machine quand il aura corrigé son problème de combativité 😉

  150. Wright a lui-même décrit son style comme volontairement cérébral et misant sur l’anticipation, mais un style ça se modifie. Si le CH veut un joueur plus actif et combatif, Wright va s’adapter. On ne passe pas sur un joueur de ce talent pour une question de style de jeu, à moins d’avoir la preuve qu’il est pareseeux et/ou peureux. Je ne pense pas que ce soit le cas de Wright. Cette histoire est un exemple de la suranalyse de ce joueur. Certains lui cherchent des défauts, alors que fondamentalement il n’y a pas de défauts réels.

  151. @Opeth
    D’accord avec sur vous sur établir une hiérarchie dans un club. Ken Holland avait fait de même dans les années Lidstrom déclarant que tout contrat signé par les autres joueurs du club ne dépasserait pas le 7.8millions de Lidstrom.
    Quant au fait d’échanger Gallagher à sa dernière année de contrat, je ne sais pas à quel point cela est faisable basé sur son âge à l’époque, ce qui l’amène au club, à la communauté et au  »fan base ». Par contre, je suis d’accord avec le principle, mais à quel point c’est réalisable pour un DG dans ces situations avec tous les intangibles à tenir compte, c’est difficile à dire.

  152. @NaSa

    Comme je l’ai écrit souvent, ça commence avec le proprio. Si Molson a donné des consignes de ne pas échanger certains joueurs pour des considérations de marketing, et bien, ça a donné ce que ça a donné.

  153. Wright et Lekkiremakki … wow, ce serait un morceau de ciel. Et je ne peux plus vraiment entendre les commentaires négatifs exprimés sur Wright!

  154. Je reviens d’une dizaine de jours de vacances passés dans la région de Charlevoix et je constate que j’aurai du rattrapage à faire mais j’aurai le temps….je viens de me coller la XdeYdeZ de Covid!
    @ Demongris
    Je viens à l’instant de lire l’analyse que fait St-Laurent de Wright. Je le prends les deux yeux fermés! Ta…j’ai cru lire un copie-collé du portrait que l’on faisait du jeune Jean Béliveau.
    PS : Saviez-vous que le CH avait acheté la Ligue Sénior du
    Québec afin que Béliveau ne lui échappe pas!

    Shafkovsky: un coup de marketing de son agent pour mousser la candidature de son poulain et toucher le gros lot.

    Je partage également l’idée que le CH devrait tenter d’échanger quelques choix 2022 contre des choix 2023.

    Énorme perte que celle de Richardson au moment où l’équipe reconstruit sa défensive. Il ne sera pas facile à remplacer.

    La chaise musicale des ‘coaches’ ….souvent une vraie farce.

  155. Déjà que la plupart des joueurs repêchés prennent du temps à atteindre le niveau de joueur établi de la LNH, reculer d’une année au repêchage volontairement n’aide en rien car malgré ce qu’on en dit, personne ne connaît la réelle valeur de chaque repêchage avant plusieurs années suivant celui-ci. Alors le CH a avantage à garder ses choix de cette année pour cette année, ce qui n’exclut pas de s’avancer si le club juge qu’il y a une opportunité qui en vaut le coup, comme un joueur du top-10 du club qui tomberait vers le rang #20. De plus, le CH a neuf choix pour 2023, et il pourra ajouter à ce total en échangeant Drouin, Hoffman et Byron à la date limite, et Anderson et Dvorak s’ils ne sont pas échangés avant. En d’autres mots, il n’y a pas de raisons qui justifient de ne pas passer pleinement à l’action dès cette année. Sous le pont Mirabeau coule la Seine et nos amours…

  156. J’ai renouvelé les droits sur l’adresse du site pour un an. On va donc continuer cette petite aventure. J’ai été encouragé par le regain de participation dernièrement, en espérant que ça continue ainsi. On a une semaine très intéressante devant nous avec le repêchage et son lot de rumeurs de transactions. Parmi celles-ci, le CH aurait de l’intérêt pour des centres de seconde catégorie comme Pavel Zacha au New-Jersey ou Colin White à Ottawa. Josh Anderson a une NTC de 5 équipes auxquelles il refuse d’être échangé et Christian Dvorak a une liste de 8 équipes. On peut penser que Ottawa a des chances d’être sur les listes des deux joueurs, et peut-être aussi New-Jersey. Ça réduit les possibilités de transactions importantes car Dvorak et Anderson sont les deux pièces de valeur que le CH possède s’il veut s’avancer dans le top-10. Ceci dit, si Anderson et Dvorak sont échangés ailleurs, Zacha ou White pourrait devenir des remplaçants adéquats pour un club qui ne cherche pas à gagner, mais qui veut éviter l’effondrement.

  157. @opeth
    Excellente nouvelle pour le renouvellement du site.

    Ce blogue est plus interessant que de nombreux sites qui parlent que des rumeurs.

    Une grosse semaine pour le CH, je suis plus optimiste avec Hugues/Gorton que MB.
    Si Wright n’est pas choisi, je perds ma confiance a Hugues/Gorton.

  158. Laval: tu as trop raison. Opeth, merci pour ces belles références à lire en cet été si froid et si merdique que je ne peux même pas aller jouer dehors. (Comme golfeur vent de 1000km\heure, pluie et froid font mauvais ménage).

  159. @RexTerras

    Et les connards de Météomedia qui avait prédit un été caniculaire. C’était bien sûr du gros n’importe quoi, à date, c’est l’inverse en fait. Ceci dit, je ne me plains pas trop, je préfère les températures autour de 23-27, qu’au-dessus de 30 degrés.

  160. Merci Opeth pour le renouvellement du site et à tous ceux qui contribuent

    Effectivement semaine intéressante qui s’annonce avec ensuite les agents libres même si c,est moins intéressant cela fait toujours parler un peu
    Probablement une accalmie par suite avant le camp d’entrainement de cet automne

    Bien hâte de voir comment le Canadien va gérer son repêchage et comment nous nous allons le juger 🙂 mais je suis de ceux qui pense que nous avons vraiment la réponse 3-4 ans plus tard

  161. Oui, belle histoire Opeth que celle de Taro Tsujimoto!

    Une autre belle histoire que j’ai lue est celle racontée par Alain Chainey dans son autobiographie. Elle concerne Claude Lapointe.

    Chainey était en 1988 entraîneur-adjoint avec les Nordiques lors du repêchage. Rendus à la douzième ronde avec le 234e choix au total, les Nordiques ne savaient plus qui choisir. Quelqu’un du personnel fait remarquer que Claude Lapointe, un joueur du Titan de Laval, est assis juste à l’arrière dans les gradins. Bien contents d’avoir enfin un nom à prononcer, les Nordiques le choisissent! Les Nordiques ne l’avaient même pas sur leur liste.

    Lapointe a connu une belle carrière de 879 matchs dans la LNH avec les Nordiques et les Islanders surtout. Que serait-il advenu de lui si’il ne s’était pas placé tout près de la table des Nordiques et que personne ne l’avait reconnu?

  162. Merci pour le renouvellement Opeth. Je suis moins actif depuis un certain temps car je ne suis vraiment pas un expert en prospects et repêchage. Rien n’empêche que je viens vous lire tous et j’apprécie tous les commentaires. Il y a aussi ceux qui sortent du placard pour enfin écrire quelques commentaires…et ils sont excellents…je les encourage donc à poursuivre. J’ai trop d’activités autre que le hockey afin de suivre adéquatement les jeunes qui pourraient un jour évoluer dans la LNH. Par contre, j’aime bien émettre mon opinion une fois qu’ils sont rendus au grand circuit et que je les vois enfin. Un qui me surprend c’est Lafrenière. Il m’avait terriblement déçu lors d’un match à Shawinigan. Il a vraiment pris le taureau par les cornes en séries et il était beaucoup plus robuste que ce que je pouvais imaginer. Il n’est pas un « générationnel » mais il est un excellent joueur. Un bel avenir devant lui. Ces séries lui auront permis de s’affirmer et je pense que les années à venir seront intéressantes pour voir jusqu’au son évolution personnelle ira. Bravo au jeune homme.

  163. Je ne peux pas dire que je connais Wright comme joueur de hockey ou comme centre. Seulement ce que j’ai lu sur lui me dit qu’il devrait être le choix du CH. Un joueur de centre n’a pas nécessairement besoin d’avoir les lumières braquées sur lui pour être efficace. Je pourrais apporter un comparaison (peut-être un peu boiteuse…comme le sont toutes les comparaisons) mais je vais faire allusion à Jacques Lemaire. Je ne l’ai pas aimé comme instructeur mais quel joueur de centre il était par contre. Il laissait la « lumière » le « flash » à Shutt et Lafleur mais il était un joueur de centre très efficace. Si seulement peut apporter une dimension similaire ou s’en approchant, pour ma part j’en serai très satisfait. L’avenir le dira.

  164. Ah! Ah! Ah! Quelle belle histoire que celle de Taro Tsujimoto 😉 On y reconnaît bien l’humour caustique d’un Punch Imlach. Et que oui, ce type de repêchage devait être ennuyeux. Pour celui qui vient, je pense m’abonner pour deux jours à TiViA Spowe!

  165. Depuis la folie qui a suivi le repêchage de Logan Mailloux l’an passé j’avais arrêté d’écouté la balado « Le Support Athléthique » à cause de leur réaction complètement folle à ce choix. On était dans une crise de wokisme aigüe. À l’approche du repêchage, j’ai décidé d’écouter les deux derniers épisodes. Godin et Basu analysent les possibilités d’échanges pour le CH. Les deux sont de grands admirateurs de Brendan Gallagher et avaient applaudi sa prolongation de contrat insensée. C’était donc drôle d’entendre Arpon Basu se questionner à haute voix à savoir si finalement ce n’était pas Danault qui faisait bien paraître Gallagher. Misère…

    Néanmoins, les deux moineaux pensent que Gallagher a encore une assez bonne valeur d’échange et que HuGo ne veulent pas l’échanger. Ça dépasse l’entendement. Hugo échangeraient Gallagher tout de suite si un club acceptait juste de prendre son contrat et offrait un choix conditionnel de 7e ronde en 2025 en retour. Selon eux Gallagher est une icône dans la LNH, un « brand » comme ils disent en franglais. Ceci dit, les deux avouent que Gallagher ne cadre absolument pas dans les plans du CH car dans trois ans il sera un boulet. Le fait est qu’il est déjà un boulet sur la glace, et un super boulet sur la masse salariale. Une autre preuve qu’il ne faut jamais tomber en amour avec un joueur. J’espère que Hughes n’aura pas l’émotivité de Bergevin et qu’il saura échanger les joueurs au bon moment, même quand le club aura retrouvé la respectabilité.

  166. Impossible que Gallagher est échangé. Un des pire contrat dans a NHL pour les 5 prochaines années. Aucune équipe voudra payer 6.5M pour un joueur en déclin meme s’il est donné gratuitement par le CH.
    Gallagher n’est pas le genre a terminer sa carierre sur le LTIR, il va tout donner et jouer blesser comme l’an dernier.

    A moins que le CH obtient un autre mauvais contrat en retour, ca pourrait marcher, mais j’e n’y crois pas.

  167. Étant en mode rattrapage :

    Le 28 juin 2022 à 11 h 07 min, opeth a dit :
    « J’ai toujours prôner le repêchage de francophones quand ils étaient disponibles à un rang qui avait du sens. Je voulais (…)
    « Ça donnerait:
    « Roy, Beauvillier, Girard, Comtois, Veleno, Bolduc, Dufour et Joshua Roy
    contre
    Vejdemo, Juulsen, (Andrew Shaw), (Ikonen + Brook), Kotkaniemi, (Norlinder + LeGuerrier), Jack Smith et Kapanen. »

    Ouais, bon, très bon score dans la ‘réalité d’aujourd’hui’ !
    Mais, puisqu’on est en mode hypothétique encore pour quelques jours…. Si… Si … Si Julsen n’avait pas subi ses deux blessures… Si Kk avait été mieux encadré… Et (si) Roy est choisi. Le portrait change dramatiquement , non?

  168. Pour Gallagher…je pense que l’unique porte de sortie du CH est de l’échanger à une équipe qui pense remporter le gros bol et qui aurait besoin d’aide pour brasser un peu devant le but adverse. Complètement différent mais un échange un peu à la Lekhonen.

  169. @kataway
    Mon avis, une équipe aspirante a la coupe ne peut se permettre de dépenser 6.5M sur un joueur de 3ieme trio comme Gallagher pendant 5 ans.
    Le CH pourra payer 50% du salaire mais c’est beaucoup 5 ans a retenir du salaire.

  170. @patin

    Permettez-moi de ne pas être d’accord, le portrait ne change pas drastiquement.

    Juste avec Beauvillier et Girard, le CH aurait gagné à prioriser les joueurs canadiens-français, même si Juulsen n’avait pas été blessé et KK avait été encadré.

    Et pour ce qui est de KK, je crois que le problème n’est pas une question de manque d’encadrement, de manque de jugement ou de mauvaise attitude, mais une question de manque de talent. De toutes façons, la sélection de KK n’a pas été faite à l’encontre d’un joueur canadien-français. Cela n’aurait pas eu de sens d’en choisir un à ce rang en 2018.

  171. @Opeth
    Excellent nouvelle qu’est le renouvellement du blogue!!

    @Tous
    Je pense qu’on est tous d’accord pour dire que Gallagher est un mauvais contrat pour le CH. Par contre, je serais intéressé à savoir si une équipe proposée un échange pour Gallagher ( Gallagher + un espoir ou un choix vs un choix X) qu’est-ce que vous seriez prêt à donner pour vous débarasser du contrat ou que vous jugez fair autant pour vous que l’autre équipe. Dans le fond, si vous avez à placer une valeur sur le contrat de Gallagher, quelle serait t-elle?

  172. Un bon article dans Le Journal aujourd’hui sur l’avis de Alain Chainey à propos du premier choix 2022.

    Selon lui, Wright est le choix le plus sûr, mais Slafkovsky peut être un coup de circuit. Il irait pour sa part pour le coup de circuit.

    Je suis pour qu’on choisisse Wright, mais son opinion se défend. Wright deviendra probablement un bon centre top 6, mais pour être candidat à la Coupe, ça prend des super-vedettes. Slafkovsky a plus de chances d’en devenir une.

    Quoique, quand on vise le circuit, la balle peut aller dans les estrades, mais hors-lignes!

  173. Je suis vraiment étonné qu’on ait le débat centre/ailier à Montréal (ok, pas si étonné que ça, il faut remplir des articles!).

    On a eu un noyau Subban-Price-Paccioretty composé de 3 joueurs qui ont été parmi les meilleurs à leur position pendant quelques années et l’équipe a même atteint deux fois le carré d’as avec eux (sans jamais être une équipe élite à la Tampa/Colorado).

    Si Galchenyuk s’était avéré un vrai centre de 1er trio, Montréal aurait pu faire des dommages.

    ps: merci opeth pour la tenue du blog et pour les efforts mis dans les posts principaux en autres!

  174. @JohnGalt

    C’est à votre tour d’aller au bâton et vous vous présentez donc au marbre. Il n’y a personne sur les buts et votre équipe perd par 7 points. Sachant qu’une remontée prend du temps, tentez-vous immédiatement le coup de circuit pour remonter le moral de vos coéquipiers ou contentez-vous d’un simple coup sûr afin de bien débuter cette remontée?

    Le débat Wright / Slaf me fait penser à cette situation au baseball. Et dans celle-ci, pour ma part, je tentais toujours d’y aller pour un simple plutôt que le coup de circuit, car les probabilités sont grandes que la tentative du coup de circuit se transforme en réalité en un ballon dans le champ droit.

  175. Des fois ont dirait que s’est déjà décidé que Wright ne sera pas meilleur que Thomas Plekanec.

  176. @ JohnGalt
    Ouais, Kk…je l’ai souvent défendu et ai souvent(!) blâmé la direction du CH…mais son jeu lors des dernières séries a immiscé chez moi un (certain) doute (certain).

    « Selon lui (Chainey), Wright est le choix le plus sûr, mais Slafkovsky peut être un coup de circuit. Il irait pour sa part pour le coup de circuit. » :
    J’ai énormément de respect pour cet ex-dépisteur et voilà qu’il vient à son tour mêler les cartes. Le Ch, selon moi, n’est pas en position d’y aller pour un peut-être home run : je choisis un solide simple dans la droite pour faire avancer les coureurs!!! D’ailleurs ce même monsieur Chainey ferait un excellent conseiller ‘spécial’ au rayon/royaume du dépistage …du moins au Québec!

  177. À drakm72

    La composition d’une équipe aspirant à la Coupe comprend généralement deux ou trois super-vedettes. Donc il ne faut pas surmonter un déficit de 7-0, mais cogner deux ou trois coups de circuit si on se réfère à la métaphore.

    Cela dit, je préfèrerais que Wright soit repêché. J’aime bien une équipe compétitive à chaque année composée de bons joueurs top 6. Viser les coups de circuit parce qu’on ne pense qu’à former une équipe élite me semble très risqué et conduire au marasme.

  178. @patin

    Chainey n’a pas discuté à plusieurs reprises ni avec Wright ni Slaf, ni avec leurs entraîneurs, ni avec leurs agents comme le font les recruteurs actuellement en poste dans la LNH.

    Chainey n’a plus à rendre des compte auprès d’un DG d’une équipe pour les choix qu’il ferait.

    Chainey n’a pas analysé/visionné/décortiqué pendant 2 à 3 ans le jeu de Wright et Slaf comme le font les autres recruteurs.

    Et Chainey ne travaille plus au sein d’un département de recruteurs, lesquels lui donnent des renseignements et des points de vue nécessaires afin qu’il puisse obtenir la meilleure des perspectives possibles sur les jeunes joueurs.

    Ce faisant, je demeure sceptique face aux affirmations d’un ancien recruteur, car il est devenu par, la force des choses, un « recruteur de salon » lui aussi.

  179. Alain Cainey a « déjà » travaillé comme recruteur pro. Mais actuellement, il est un joueurnaliste comme les autres (ex.: Damphousse, Bergeron yeurk, etc.) et sa crédibilité dépasse à peine celle de l’ancien coach des Nordiques. À ce niveau et dans les circonstances actuelles, on cherche à provoquer des clics et à obtenir de l’attention. La notion de coup de circuit est un peu galvaudée car, au baseball, quand on tente le coup de circuit au lieu du contact solide, on se fait plus souvent retirer sur trois prises (ou sur une petite chandelle).

  180. Ce cher Mathias vient encore de radoter la même chose sur La Presse de ce matin. Bon l’avenir nous le dira, mais dans ma liste Slafkovski se retrouve après le rang #7. Ainsi, je prends Wright au #1 et si j’ai la possibilité d’avoir le #6 je choisis Lekkiremaki. Je laisse Slaf aux autres. Et si un des bons Russes glisse bas, je prie pour pouvoir mettre la main sur Yurov, Trikonov ou Miroshnichenko.

  181. Extrait de la chronique d’aujourd’hui du bon Mathias Brunet :

    « Wright, un droitier de 6 pieds et 191 livres, n’a peut-être pas le potentiel offensif de Nick Suzuki… ».

    Hein ? De kossé ?

    Affirmation sans fondement autre que des statistiques prises hors contexte.

    Enfin, comme la plupart du temps, il y a autant de crédibilité à accorder à l’affirmation d’un journaliste sportif et qu’à celle d’un astrologue ou d’une cartomencienne.

  182. Ouais, Mathias qui y va de sa bouillabaisse habituelle. Il prétend vouloir trouver du négatif sur Slafkovsky et du positif sur Wright, mais son jupon dépasse tout le long de son texte où il rabâche ses clichés pro-Slaf habituels. Comprenez-moi bien, je ne dis pas que Slafkovsky ne mérite pas de considération. Il a certes des atouts, mais à mon avis, le meilleur de sa feuille de route est très récent et Wright n’a pas eu la chance de jouer aux Olympiques et au championnat du monde sénior sur le premier trio de son club. Aussi, Wright est un centre, l’autre un ailier. Il y a une position plus exigeante et plus importante que l’autre.

    Personnellement, je reviens avec mon argument principal, c’est-à-dire qu’au cours des 20 dernières années, il n’y a pas de cas où un joueur a été choisi premier au total et que ce joueur n’était pas dans le top-5 en début de saison. Selon ce que j’ai pu trouver sur le web, Slafkovsky était classé, au mieux, au rang #7 dans des listes datant de l’automne passé. Je n’ai pas souvenir d’un joueur classé si loin en début de saison et qui a coiffé tous les autres pour être choisi #1. Donc, les contes de fées du genre n’existent pas. Ça ne disqualifie pas Slafkovsky d’emblée, mais s’il était choisi #1 et devenait une vedette, il serait un cas à part. Une rareté.

    Aussi, je ne suis pas d’accord avec l’idée que Wright a un plafond moins élevé que Slafkovsky. Ceux qui disent ça se basent uniquement sur la taille imposante de Slafkovsky, et oublient facilement que Wright a compté 39 buts à 15/16 ans en OHL et a obtenu 3 points par match au U-18, après une saison complète à ne pas jouer en 2021. Moi je vois le potentiel pour un rebond spectaculaire de Wright la saison prochaine si on la sagesse de le renvoyer dominer au niveau junior dans une bonne équipe et avec du bon coaching.

    https://nhlentrydraft.com/news/way-too-early-2022-nhl-draft-mock/

  183. @drakm72

    Mathias devrait se souvenir de Suzuki au CMJ en 2019. Il avait alors 19.5 ans et fut totalement invisible. Je m’imagine déjà, si on avait eu une année normale, notre bon Mathias dénigrer Suzuki et vanter Slaf car celui-ci aurait joué au championnat mondial sénior, alors qu’à son année de repêchage Suzuki n’a même pas participé au championnat mondial junior, ni même à son année 18 ans et comme déjà mentionné, il y a été invisible à 19 ans et demi.

    Donc, juste sur la base de ces tournois, Slaf domine outrageusement Suzuki. Qui serait prêt à échanger Suzuki pour le choix #2 des Devils pour que le CH ait aussi Slafkovsky en plus de Wright? Personne. Ce serait beaucoup trop risqué comme geste. Aussi, autre point de comparaison Suzuki-Wright. Comme on le sait, Wright a joué l’an passé au tournoi annuel U-18 tenu en mai. Il venait d’avoir 17 ans en janvier. Suzuki, lui, n’a pas joué au tournoi U-18 printannier car son club de la OHL était toujours en séries, mais il a joué lors du tournoi U-18 Hlinka en août, au début de son année de repêchage, alors qu’il venait d’avoir 17 ans.

    Comme on le sait, Wright a obtenu 14 points dont 9 buts en cinq matchs au U-18 l’an passé, et son club a gagné la médaille d’or. Suzuki, lui, au tournoi U-18 Hlinka a obtenu 3 points en 4 matchs, un but deux passes, c’est tout, et son club a aussi gagné la médaille d’or, mais pas à cause de lui. Alors notre bon Mathias y va fort le café quand il dit que Wright n’a pas le potentiel offensif de Suzuki. Au même âge, Wright a une feuille de route beaucoup plus étoffée en faits d’armes élites que Suzuki, et ce, malgré le fait qu’il ait raté sa saison 16 ans au complet en OHL.

  184. @Opeth

    Exactement.

    Et je suppose que Mathias se base uniquement sur les séries extraordinaires que Suzuki avait connu lors de sa dernière saison junior et qu’il les compare à celles de cette année de Wright, pour affirmer que ce dernier n’a pas le potentiel offensif du premier.

  185. @drakm72

    C’est ça, le bon Mathias oublie que Suzuki était 18 plus vieux que Wright ce printemps quand il a débloqué en séries avec un club paqueté qui avait fait de nombreux échanges pour se renforcer. Suzuki était un des joueurs acquis à la mi-saison pour viser la coupe Memorial. Mathias aurait dû aller voir les stats de Suzuki en séries à 18 ans, 12 points dont 3 buts en 11 matchs. Wright cette année en séries, 14 points dont 3 buts en 11 matchs. C’est donc meilleur que Suzuki à 18 ans et 9 mois, alors que ce printemps, Wright avait 18 ans et 4 mois. Donc, les anti-Wright comme Mathis devraient éviter de donner Suzuki en exemple pour le dévaluer.

  186. @Opeth
    Je suis aussi en désaccord quand j’entends que Wright à un plafond moins élevé que Slafkovsky. Je prévois aussi un rebond de Wright s’il retourne junior. Ce n’est pas parce qu’un joueur semble stagner une année qu’il a atteint son plafond. Plusieurs semblent penser que parce que Slafkovsky a terminé en force, il est sur une pente montante et voient donc un sommet plus haut. Mais comme le développement n’est pas linéaire, personne ne sait où se situe le sommet d’un joueur.

  187. @jonathan

    Wright a stagné cette année au niveau des buts, mais il a plus que doublé son nombre de passes et est passé de 1,14 pts/matchs à 1,49 pts/match et son différentiel est passé de -6 à +23. Comme déjà mentionné, sa stagnation au niveau des buts est intrigante, surtout que son ratio passes/buts a complètement changé. Il est passé de 0.69 à 1.94. C’est un changement de ratio dramatique. Il doit y avoir une explication pour cela. Il est passé d’un joueur obtenant plus de buts que de passes à un joueur obtenant deux fois plus de passes que de buts. Selon moi ça doit être relié au coaching et au système de jeu.

    Un joueur ne peut pas changer du tout au tout comme ça, de buteur à passeur. À 15/16 ans il a montré pouvoir être un excellent buteur, à 17/18 ans il a montré pouvoir être un excellent passeur. L’an prochain, sur une très bonne équipe, à mon avis, il pourrait dominer et être à la fois excellent buteur et passeur. On oublie trop l’importance de l’âge au niveau junior. Un an fait toute la différence. Regarder le nombre de joueurs qui ne font pas grand chose à 17 et 18 ans et qui à 19 et/ou 20 ans dominent le niveau junior.

  188. Je vais y aller d’une prédiction totalement superflue:

    Ni Wright ni Slafkovsky ne seront les meilleures choix de cette cuvée. L’histoire récente du repêchage a montré à de nombreuses reprises que les années de repêchage, sans vedettes ou joueurs générationnelles disponibles, les meilleures joueurs se retrouvaient dans les choix plus tardifs. Et surtout hors consensus.

    Heureusement, les rumeurs d’échange s’intensifie avec NJ (#2) et Ottawa (#5). Le joker risque de ce retrouver à ce rang ou un autre subséquent. Il est impératif que le CH transige pour voler le repêchage.

  189. Sur Alain Chainey

    Tenter un coup de circuit avec le premier rang est pas mal différent que au 29 rang avec un deuxième choix de première ronde pour Corey Perry

    À titre d’exemple si le Canadien repêche Wright et garde son 26 choix c’est le moment de tenter un coup de circuit

    Par contre de la a le comparer à un simple recruteur comme nous tous il est quand même encore dans le milieu et il doit surement avoir quelques infos que nous n’avons pas mais je n’aime pas sa stratégie du coup de circuit avec le premier choixé Il reconnait quand même des belles qualités à Wright

    Pour moi Wright demeure un no brainer mais si c’est pas un générationnel De la misère avec la campagne de ses défaults et de sa supposé stagnation et je suis de l’avis de Opeth aucun outsider a été choisi au premier rang sans avoir figurer dans des listes en début d’année Cela m’incite un peu à la prudence

    Pour Mathias il a droit à son opinion mais c’est pas sa meilleur analyse 🙂

  190. Chainey a fait sa carrière avec le repêchage 2003 où il a frappé Getzlaf et Perry, mais c’était la meilleure année de repêchage depuis je ne sais pas quand. @0 ans plus tard il n’y a pas eu d’année meilleure que 2003. Ceci dit, en 2007, Timmins a eu l’air d’un génie et Chainey a raté Pacioretty et Subban. Il avait des choix juste avant Montréal dans les deux cas. Je n’essaie pas de le dénigré, c’était un bon recruteur, mais il était loin d’être infaillible. Il a pris Bobby Ryan #2 en 2005 et a laissé passé Price et Kopitar. Facile à dire après, mais c’est ça le repêchage, les certitudes sont très rares.

  191. Je suis en train d’écouter la conférence de presse de Hughes et Lecavalier. Hughes m’a réconforté quand il a dit qu’il serait patient avec leur joueur choisi au rang #1. Il a dit que ce qui comptait pour lui était le succès à long terme du joueur choisi. S’il s’en tient à cela, c’est très bien.

  192. Malheureusement, Hugues s’est contredit plus tard en conférence de presse en disant que si c’était Slaf ou Wright, il y avait de bonnes chances qu’ils jouent pour le CH dès la saison prochaine, mais qu’il faudrait voir après le repêchage. Il se laisse une porte ouverte au bon sens, mais la porte de l’impatience est plus large.

  193. Renaud Lavoie a déclaré qu’il tomberait en bas de sa chaise si le CH repêchait Wright. Ça me semble un bon signe pour Wright à Montréal, surtout que le petit commentateur de TVA a expliqué que le fait que Slafkovsky serait éligible à jouer à Laval la saison prochaine était un gros avantage pour celui-ci!!! Misère… et ce gars-là est payé pour donner son opinion. Ça ne vole vraiment pas haut. Suzuki et Caufield n’ont pas joué en AHL non seulement à 18 ans, mais aussi à 19 ans. Est-ce que ça leur a nui???

    Kotkaniemi et Galchenyuk, eux, ont gradué en LNH à 18 ans et on connait la suite. Il faut dire que Hughes s’est contredit plusieurs fois sur ce sujet aujourd’hui. Il a répété que ce qui importait était qu’est-ce que le joueur repêché serait à 22, 23 ou 24 ans, mais du même souffle, il a aussi dit qu’il était probable que Wright ou Slaf joue à Montréal cette saison si un ou l’autre était repêché par Montréal.

  194. Bon, je radote un peu, mais pour moi Wright sera du calibre de MacKinnon. Donc, TRÈS TRÈS bon. Si en plus, on va chercher un Lekkiremakki et que un ou deux des russes que j’espère glissent … Wow. C’est une bonne année pour avoir 14 choix: il y aura de belles prises qui vont glisser après le tour 2 (ex.: le petit Dumais peut se retrouver loin et des russes aussi). À suire.

  195. Un article intéressant sur les meilleurs choix tardifs des 25 dernières années. Le CH en a plusieurs dans le lot, incluant les mentions honorables. Andrei Markov, Brendan Glallagher, Jaroslav Halak, Mark Streit, Michael Ryder. Stéphane Robidas est juste hors de la limite des 25 ans, et François Beauchemin et Tomas Plekanec étaient des choix de 3e ronde, probablement un peu trop hâtifs pour faire la liste, mais quand même d’excellents valeurs par rapport au rang de sélection. Le problème, c’est que depuis 2004 (Streit) Timmins n’a pas frappé le filon, sauf avec Gallagher. Ceci dit, les dernières années, depuis Cayden Primeau en 2017, il y a plusieurs candidats pour les listes du futur. Joshua Roy, Sean Farrell, Blake Biondi, Frederik Dichow et Jakub Dobes.

    https://www.dailyfaceoff.com/the-top-25-late-round-nhl-draft-steals-of-the-past-25-years/

  196. Au-delà d’essayer de projeter un joueur de 17-18 ans dans le futur comme Kent Hugues semble vouloir faire, pourquoi pas choisir un joueur qui va rendre les autres meilleurs? On a vu dans les finales de la Coupe que Colorado a eu besoin de tout son monde pour gagner, pas de joueur qui a vraiment dominé. C’est bien beau avoir du talent mais je crois que le CH devrait se demander qui parmi le top 3 anticipé aura le meilleur impact « collectif » dans l’équipe? Autrement dit s’intéresser aussi au leadership du jeune, à son niveau d’engagement.

  197. Comme plusieurs je suis d’avis que Wright va tout simplement exploser dans le junior l’an prochain avec un saison complète une fois la pression du repéchage derière lui.

    Intelligence ou talent brut, personellement je pencherais toujours vers l’intelligence (IQ Hockey).

    Ce serait une abérration de laisser passer un tel joueur.

  198. Bonjour à tous (tes), maintenant plus que 2 jours avant la grande messe du repêchage. Ce doit être une période palpitante pour les gestionnaires des équipes de la LNH, les offres sont sur la table, les négociations se corsent et la plupart tombent à plat. Est-ce que l’on s’avance ou recule selon les besoins des clubs ou en pensant frapper un coup de circuit. Pour ma part si une offre intéressante se pointe, j’aimerais un autre choix top10 en plus de notre premier choix, un immense besoin de talent offensif pour le CH. Merci Opeth pour le renouvellement, nous sommes plusieurs à lire le blogue et a nous éduquer.

  199. Nous sommes en 2012 avant la séance de repêchage. Tous les amateurs du Québec sont excités, le CH a le troisième choix. Le débat est intense quant au joueur à choisir.

    Les Oilers, les chanceux, repêcheront Nail Yakupov, c’est certain. Il y a unanimité qu’il sera une grande vedette. «Fail for Nail».

    Les Blue Jackets (qui repêchent en deuxième) choisiront sûrement Ryan Murray qui est le défenseur le mieux coté.

    Le CH obtiendra donc un joueur d’avant qui prendra en charge son attaque pour les dix ou quinze prochaines années. Mikhail Grigorenko, Alex Galchenyuk, Filip Forsberg, Teuvo Teravainen et Sebastian Collberg sont les meilleurs candidats.

    Cela fait longtemps que le CH n’a pas repêché un joueur d’avant à un si haut rang. Il y a eu Guy Lafleur avec le premier choix en 1971 et il aurait pu obtenir Denis Savard avec le premier choix en 1980. Le joueur choisi en 2012 par le CH aura le même impact!

    Bon revenons en 2022. Dans dix ans, quand nous ferons le bilan des discussions pré-repêchage, sentirons-nous aussi une petite gêne de s’être excités pour le premier choix universel? J’espère que non.

  200. Stephane Leroux qui y va avec sa liste. Wright est premier pour les raisons que plusieurs ont nommées ici. Slaf troisième…
    Dans les derniers jours plus recruteurs/commentateurs (re)commence à mettre Wright #1.
    Rumeur entendu ce matin à la radio à propos du repêchage: le CH magazine Petry pour un potentiel Top-10. Hâte à jeudi…

  201. Tout d’abord, merci Opeth de maintenir le blogue pour une autre année. Comme plusieurs ici, je n’interviens pas souvent mais je viens consulter presqu’à chaque jour. Les échanges sont intéressants et toujours respectueux, and that’s a good thing!

    J’abonde dans le même sens, Wright s’avère un choix logique et je ne peux concevoir une sélection différente à ce stade. Cependant, je suis de ceux qui croient qu’il serait avantageux d’aller chercher un autre choix dans le top 10. Idéalement, sans trop donner de choix dans les rondes subséquentes. Il y a effectivement un gros potentiel de surprises qui pourraient rapporter gros dans quelques années…

  202. Vingt-quatre heures plus tard, j’en suis encore à me demander le pourquoi de la conférence de presse de la Haute-Gomme du CH :
    Pour nous dire qu’il ne sait pas ?
    Pour nous dire qu’il est ouvert à toute proposition ?
    Pour nous dire qu’il joue 5-cartes-fermées et qu’il veut voir venir?
    Pour nous dire qu’il est en train concocter une super transaction pour obtenir les deux premiers choix du repêchage ?
    Pour nous préparer à la surprise générale : .ce n’est pas Wright mais …?

  203. @NaSa
    Comme le mentionnait Mathias Brunet hier, il serait étonnant que le CH obtienne autant pour Petry. Ryan McDonagh a un contrat similaire a Petry et il a été échangé pour très peu aux Predators.
    La meilleure valeur d’échange demeure Anderson. Je n’hésiterais pas à l’échanger contre un choix top 10. Il est dans ses meilleures années, alors c’est le temps de l’échanger. C’est un joueur très rapide et robuste, mais il n’a malheureusement pas les mains de McDavid pour compléter ses jeux. Pour moi, ce n’est pas un joueur de premier trio.

  204. Les cas de Yakupov et Galchenyuk sont vraiment bizarres. Les deux ont eu une bonne première saison à leur année 18 ans dans la LNH (année du lock out). En 48 matchs les deux ont obtenu 29 et 31 points, ce qui aurait donné 50 points sur une saison entière, mais ensuite, surtout pour Yakupov, la chaine à débarqué. Galchenyuk, lui, n’a jamais su devenir un joueur complet et fiable en défense, alors qu’en attaque, une fois ses patrons de jeu connus, il a été assez facile à contrer.

    Toutefois, autant dans le cas de Galchenyuk que de Kotkaniemi, le CH a quand même récupéré une certaine valeur, Anderson via Domi pour Galchenyuk et Dvorak pour KK. On s’entend, ce n’est pas à la hauteur des attentes qui existaient lorsque ces deux joueurs ont été repêchés par le club, mais ceux deux joueurs peuvent permettre à HuGo d’appuyer le plan de rajeunissement actuel. J’ai lu que les Rangers cherchaient de l’expérience au centre et à l’aile et seraient prêts à échanger Chytil et Kakko. Ce club pense être proche de la coupe et là il vont perdre Ryan Strome leur centre #2 et Andrew Copp leur centre #3. Frank Vatrano est aussi UFA. Les Rangers ont environ 10 M$ de libres sur la masse salariale + 2.3 M$ de Chytil qui partiraient. Ils doivent aussi signer d’autres joueurs de profondeur pour compléter leur alignement, mais ça cadrerait pas trop mal avec les salaires de Dvorak et Anderson avec un peu de gymnastique, peut-être en ajoutant un autre joueur à la transaction pour se débarrasser de son salaire.

  205. Après des semaines de délibérations, le jury est finalement arrivé à un verdict dans le débat Shane Wright vs. Juraj Slafkovsky.

    Le jury a conclu que le joueur sélectionné par le CH sera… Logan Cooley. Ou Shane Wright. C’est selon.

    Attendu que le jury en est venu à ce verdict après avoir relu toute la preuve disponible sur les RS et les témoignages de tous les experts auto-déclarés, incluant les preuves documentaires de notre bien aimé Mathias qui est aussi neutre dans le débat que le psychiatre Louis Morissette au procès de Guy Turcotte.

    Attendu que le jury a accordé une importance particulière aux témoignages de HuGo Boss quant à l’identité d’équipe recherchée. Une équipe rapide axée sur l’offensive composée de joueurs ayant un bon sens du jeu. De plus, HuGo Boss a maintes fois insisté que le joueur choisi sera celui qui, à leur avis, sera le meilleur en milieu de vingtaine. Cooley apparaît répondre à tous ses critères. En prime, il est un joueur de centre qui excelle en défensive. Finalement, pour donner suite à un argument discutable de notre membre honoraire caché dans le placard (dixit Mathias), le choix de Cooley permettrait d’avoir des centres avec des styles de jeu différents.

    Attendu que le jury reconnaît avoir eu de longues délibérations sur l’opportunité de repêcher Cooley à cause des rapports faisant état d’un faible lancer. Au final, le jury s’est convaincu qu’au pire il pourrait devenir un genre de Scott Gomez; un joueur rapide, énergique, conscient de sa défensive qui pourrait accumuler de bonnes statistiques entouré de bons marqueurs. Dans ces circonstances, on espère que le CH s’assurera d’obtenir éventuellement les services d’un bon marqueur gaucher, genre Mike Cammalleri, et d’un défenseur #1 offensif pour que la passe à Caufield devienne moins prévisible.

    Attendu que le jury reconnaît que Shane Wright est le choix logique et le plus sûr, tant au niveau hockey qu’acceptabilité sociale (lire fans et Molson). Le jury, naïvement diront certains, a accordé de la crédibilité à la déclaration de HuGo Boss que la direction du CH est toujours indécise quant à sa préférence parmi les trois premiers de classe 2022 et aux déclarations des journalistes à l’effet que le CH aurait des discussions pour reculer au repêchage.

    Compte tenu de tous ces attendus inattendus, la décision finale du jury est la suivante: si une transaction est effectuée par le CH impliquant son premier rang de sélection, le joueur repêché sera Logan Cooley. Dans le cas contraire, le joueur repêché par le CH sera Shane Wright.

  206. Cher Demongris, j’ai bien l’impression que la bizarre et inutile conférence d’hier était programmée surtout pour augmenter curiosité et intérêt envers le repêchage et les abonnements (au moins temporaires à TiVia … ce que je viens de programmer aujourd’hui pour les deux journées de jeudi et vendredi). Ce qui devrait être intéressant.

    Note: RDS ne semble avoir rien de prévu, ni pré-repêchage ni post-mortem. Est-ce que ça fait partie du contrat de Rogers? Car les analystes RDS sont beaucoup plus intéressants!

  207. @RexTerras

    La couverture du CH à TiViA serait un bon sujet pendant la saison morte du blogue, J’ai le pressentiment que ce serait extrêmement distrayant de vous lire au sujet des commentateurs.

    À bientôt, j’espère.

  208. Ah! Ah! Demongris, bonne idée. Je suis un vrai Bleuet du Lac-Saint-Jean et j’ai moins de misère à comprendre les matchs en anglais de Rogers que ceux en franglais mâchouillé de Vidéotron!

  209. Ce qui est pathétique à TVA Sport, c’est de voir Renaud Lavoie faire des pubs de Bet99… Mais j’aime bien leur descripteur des matchs du Canadien. C’était intense quand Pierre Houde faisait la description de 100% des matchs du CH dans une saison. Un peu de variété n’est pas mauvais!

  210. J’ai écouté le podcast d’Elliotte Friedman, un des insiders les plus cités un peu partout. Il était avec le journaliste Jeff Marek. Celui-ci s’est dit convaincu que le CH y irait avec Shane Wright et que la question était de savoir si le club le retournerait en OHL la saison prochaine. Compte tenu de sa saison manquée et de ses stats un peu décevantes cette année, les deux avaient tendance à prôner un retour dans le junior comme tant l’option la plus sensée. C’est ce que je pense aussi. Le CH n’a pas besoin de Wright l’an prochain, le retourner junior ajouterait une année de contrôle du club sur le joueur. Tout milite en faveur de ce scénario.

  211. @opeth
    Effectivement pour Wright dans le junior pour une autre saison. (Au pire, lui donner 9 match avant de le retourner).

    Dans 4 ans, le CH devrait etre aspirant a la coupe si tout va bien.
    Payer Wright 1M a sa derniere année de son premier contrat (ECL) fera du bien pour le plafond.
    S’il joue cette année, ca sera plus de 7M quand il signera son 2ieme contrat (s’il performe bien).
    La difference de 6M ou plus pourra faire la difference pour gagner la coupe.

  212. @Jonathan
    Peut- être est ce moi qui voit Petry plus que Mcdo surtout que que j’apprécie beaucoup un un déf.offensif. J’ai l’impression qu’il amène plus à une équipe que Mcdo surtout lorsque Petry est plein possession de ses moyens.
    Il faut non plus négligé que Tampa a été obligé de transiger Mcdo pcq’ils étaient coincés au niveau de la masse ce qui les forcer à revoir leurs exigences à la basse. Les équipes voulant Mcdo étaient en position de force.

  213. McDonaghest supérieur à Petry
    Petry a beaucoup ralenti et son offensive aussi : il n’a plus le patin qui lui permettait de se porter à l’offensive. Ce que je l’aimais alors à 3 contre 3!
    Mais Petry demeure un bon « soldat » et sera fort utile auprès des jeunes défenseurs, avec le départ de l’entraîneur-adjoint.

  214. @nasa
    Je suis d’accord, moi aussi je vois Petry supérieur a McDo. Il est aussi 500k moins cher et a un année de contrat en moins.

    Mais le retour sera quand meme faible. Je pense a un choix de 2ieme ronde pour Petry.

  215. @ patin
    Je ne suis pas certain si Dominque Ducharme ou Opeth ( si ma mémoire est bonne) serait en accord avec votre commentaire . J’apprécie Petry le joueur, par contre j’ai moins aimé sa façon de gérer la saison difficile sous Ducharme.

    @ Laval
    Pour moi, je l’impression que la valeur de Petry est plus élevée qu’un 2ieme choix. Je pense que le CH peut aller chercher un choix de première ronde entre la position 24-32…ce qui s’approche pas mal d’un choix de 2ieme. Mais bon, comme j’ai le dit plus haut, je vois Petry pêtre trop gros.

  216. Les 39 buts de Wright à 15/16 ans. Pas de buts dans un filet désert. Il a l’air d’un vrai buteur, et ce à un si jeune âge contre des gars parfois trois ou quatre ans plus vieux que lui. Ce talent-là n’a pas disparu. Je persiste à croire que ce jeune va en faire ravaler plusieurs et j’espère que ce sera dans l’organisation du CH.

    https://www.youtube.com/watch?v=cXwK4OsNcAI

  217. J’ai toujours bien aimé Alain Chainey, mais peut-être que le fait de devoir donner des opinions qui font parler le pousse à dire certaines âneries. Sa dernière pour TVA ports? Selon lui, il n’y aurait pas de joueur de concession dans ce repêchage. Il ne peut pas dire ça sérieusement car il n’en sait rien. On parle de jeunes de 17/18 ans et chaque année il y a des surprises. On parle souvent de 2012 comme d’une très mauvaise année de repêchage. Aussi, à Montréal on nous a répété que Carey Price était un joueur de concession, avec Crosby et Koptitar en 2005 ça en faisait trois la même année. Ceci dit, si Price était un joueur de concession, alors Vasilevsky, choisi 18e en 2012 est aussi un joueur de concession. Tout ça pour dire qu’il est impossible d’être définitif sur la qualité d’un repêchage l’année de celui-ci.

  218. Je me souviens que Snake voyait Vasilevski dans sa soupe. Faut croire qu’il avait raison, j’ai hâte de voir pour Askarov. Je suis allé voir les repêchages des Ducks et selon moi tout comme Chainey l’explique dans l’article ils ont essayé de frapper le coup de circuit souvent et ça en faisant plusieurs fausses balles ou des petits roulants au lanceur. À la lueur de ce que je lis, c’est toujours Wright, Slaf = Puujuluarvi et Cooley un Keller. Je prends Wright les yeux fermés. Peu importe le choix du CH je ne critiquerai pas, je vais attendre 3-4 ans comme le cas de KK et Galchenyuk. Pour Galchenyuk je préférais Forsberg mais je ne suis, encore aujourd’hui pas déçu de ce chois dû à la qualité du repêchage.

  219. Qui deviendra le meilleur joueur de la cuvée 2022?

    Le repêchage est une loterie où la chance joue un grand rôle, mais où aussi on peut faire des «educated guess» basés sur une connaissance des éléments en jeu et du résultat des repêchages précédents.

    Alors, qui deviendra le meilleur joueur? Voici mon «educated guess».

    Wright 25%, Stafkovsky 25%, Cooley 25%, n’importe quel autre joueur 25%.

  220. Toujours décourageant de voir Alain Chaney devoir faire du Michel Bergeron pour attirer l’attention.

  221. Si on savait d’avance ce que donneront tous les joueurs, il n’y aurait pas d’erreurs, surtout dans les deux premières rondes. Pour le CH, je trouve qu’il y a beaucoup de monde impliqué, et parfois, trop c’est comme pas assez. Il y a Hughes, Gorton, Lapointe, Bobrov, le nouveau gars des stats avancées, Christopher Boucher, tous les dépisteurs du club. Je ne sais pas au final qui prendra les décisions s’il y a des opinions opposées.

    Pour le moment, HuGo se sont entourés de beaucoup de sources d’information. Pas de problème avec ça, c’est ce que je prônais dans mon texte où je présentais mon plan si je devais devenir DG du club, mais à la fin des courses, il y aura de l’information contradictoire et quelqu’un devra trancher et ça fera des mécontents qui penseront qu’ils ne sont pas importants et qu’on a méprisé leur opinion.

    Je lis les journalistes, et pour le moment, tout est encore parfaitement rose avec HuGo. C’est facile de comprendre pourquoi, il n’y a pas encore d’erreurs accolées à leurs noms et plusieurs des décision qu’ils ont prises, comme échanger Chiarot, Lehkonen, Kulak et Weber allaient de soi et on ignore encore ce que le retour donnera. Ils n’ont pas repêché un joueur encore et il est trop tôt pour Juger des prospects acquis, Heineman et Smilanic.

    D’ailleurs, j’écoutais la balado de Basu et Godin hier, et ils frissonnaient de plaisir face à l’idée que HuGo, eux, contrairement au vilain Bergevin, allaient chercher à s’avancer au repêchage et qu’ils ne croyaient pas en la manière de faire de Bergevin depuis 2018, soit de repêcher plus de joueurs que les sept qui sont alloués. Pour eux, il était clair que s’avancer le plus souvent possible donnera de meilleurs résultats au final.

    Pourtant, quand je regarde le repêchage du CH depuis 2018, je de la misère à comprendre le mépris pour cette façon de faire. Surtout qu’on ne connaît pas les talents au repêchage de Hughes. Dans le cas de Gorton s’est très mitigé, ses quatre choix top-10 pour les Rangers, Lias Andersonn, Kravtsov, Kaako et Lafrenière, pas très fort.

    Dans une approche comme dans l’autre, il faut prendre de bonnes décisions, et l’idée d’avoir plus de choix avait pour effet de contrer l’aspect aléatoire du repêchage. Dire qu’on va avancer le plus souvent possible suppose une grande confiance de ne pas se tromper plus le choix est hâtif. Dans le passé, cela a donné Jarred Tinordi, et cela aurait pu donner Samuel Morin, un flop choisi 11e par les Flyers en 2013. Comme quoi s’avancer ne sert à rien si on se trompe.

    Vaut-il mieux choisir deux joueurs à #26 et #33, ou un seul à #18? Selon moi ça dépend de la lecture du repêchage. Si tu as un Romanov d’identifié et que tu es sûr qu’il sera là au rang #33, tu gardes tes deux choix et tu espères frapper aussi à #26. Si tu es en 20215 et qu’il y a Thomas Chabot et Brock Boeser encore disponible au rang #18, tu pourrais être tenté d’avancer, mais en 2015, les choix #26 et #33 auraient aussi pu donner Beauvillier et Aho. Tout ça pour dire que ça en revient toujours à la qualité de l’évaluation en sachant qu’il y aura des erreurs, même en 1e ronde, alors avoir plus de choix demeure une façon de diffuser le risque lié à l’aspect incertain du repêchage.

  222. Tout à fait d’accord Opeth. Quand on participe à une loterie, plus on a de billets, plus on a de chance de gagner. C’est le principe de base.

  223. À John Galt : Selon les règles du calcul des probabilités, votre affirmation est fausse. Quelque soit le nombre de billets que vous avez, vous n’avez qu’une chance de gagner car il ne peut y avoir qu’un seul billet gagnant. Donc, un seul billet suffit pour gagner. Les autres sont du gaspillage, bien entretenu par Loto-Québec.

  224. @JohnGalt

    Bien sûr, il est clair que plus le choix est tardif et plus la probabilité de frapper un bon joueur diminue. Donc, chaque dard lancé vers la cible n’a pas la même valeur. N’empêche, cette stratégie a bien servi le CH depuis 2017 avec les duos ou trios de choix consécutifs suivants: (Brook-Ikonen), (Ylonen-Romanov), (Olofsson-Hillis-Harris), (Gorniak-Fonstad-Houde), (Norlinder-Fairbrother), (LeGuerrier-Pitlick-Dichow), (Harvey-Pinard- Ruschienski), (Tuch-Mysak), (Smith-Biondi-Farrell), (Kidney-Kapanen), (Sobolev-Roy). Si on prend le premier joueur de chaque séquence, ça donne une récolte de:

    Brook
    Ylonen
    Olofsson
    Gorniak
    Norlinder
    LeGuerrier
    Harvey-Pinard
    Tuch
    Smith
    Kidney
    Sobolev

    Si on prend le dernier joueur de chaque séquence, ça donne:

    Ikonen
    Romanov
    Harris
    Houde
    Fairbrother
    Dichow
    Ruschienski
    Mysak
    Farrell
    Kapanen
    Roy

    Comme on peut le voir, la liste de joueurs choisis en dernier est meilleure que celle des joueurs pris en premier et la combinaison des de tous ces joueurs en excès donne une plus value très claire.

  225. @Lepulcher
    Chaque billet n’a qu’une chance de gagner, mais il est faux de dire que d’en avoir plus d’un n’augmente pas les chances. Si j’achète toutes les combinaisons possibles d’un tirage, je suis sûr de gagner, même si chaque billet en lui-même n’a qu’une seule chance.

  226. Le calme avant la tempête côté transactions? Le CH va rencontrer Slafkovsky demain, la journée du repêchage. Ce n’est pas très sérieux, comme si ça allait faire la différence d’un côté ou de l’autre à la dernière minute. Tiens! Il est sympathique, on le repêche #1… Aussi, l’arrogance de Slafkovsky dans ses commentaires me fait penser à Zadina en 2018 qui promettait de faire payer les clubs qui passeraient sur lui. C’est pas sérieux. Aussi, un article dans La Presse note que si le CH se fie aux stats avancées, Slafkovsky ne sera pas leur choix. Selon différents algorithmes il score assez bas dans les probabilités qu’il devienne une vedette. Ceci dit, ces algorithmes ont plusieurs failles et ne sont pas toujours justes. Si l’outil prédictif fiable existait, les clubs paieraient cher pour s’en servir et il y aurait très peu d’erreurs dans les deux premières rondes, mais l’être humain est souvent imprévisible.

  227. Je suis très mal à l’aise avec le fait que la LNH permet cette année le repêchage des joueurs russes et biélorusses compte tenu du contexte connu. Pourquoi demander des efforts , imposer des sanctions aux uns et fermer les yeux sur cette situation?

  228. À Jonathan :  » Si j’achète toutes les combinaisons possibles d’un tirage, … », … ce n’est plus un tirage !

  229. @Lepulcher
    Sauf que dans le cas du repêchage, il y a plus qu’un seul billet gagnant (à moins de viser le meilleur joueur de la cuvée). Disons qu’au prochain repêchage, il y a 60 joueurs qui s’établieront dans la LNH. Augmenter son nombre de sélections augmente ainsi ses chances de tomber sur l’un de ses joueurs.

  230. Lepulcher, si j’ai trois billets plutôt qu’un seul, j’ai trois fois plus de chances de gagner le gros lot de Loto-Québec. Mais trois fois presque 0 chance, ça reste presque 0 chance. C’est peut-être ça qui vous induit en erreur.

  231. La lotterie c’est 50/50. Sois tu gagnes, sois tu perds.

    Dans les repêchages sans « générationnel », le « meilleur » joueur est repêché hors du top 2 à presque tous les coups.

    Ça ne veut pas dire que repêcher 1er est un désavantage, mais c’est sur que si on a parier, on prend 220 joueurs vs les 2 premiers.

    Facile à dire après.

    New Jersey aurait causé la commotion en prenant Cale Makar premier en 2017 (il y a avait certains murmures, certains recruteurs l’aimaient beaucoup). On ne sait pas non plus si Colorado l’auraient repêché 1er si ils en avait eu la chance.

    Il faut juger le choix avec l’information disponible sur le coup.

    Jonathan Drouin était un choix top 3 assez consensuel. Il ne devait pas y avoir beaucoup d’équipe qui l’avait hors de leur top 10.

  232. On aime bien parler des joueurs choisis premiers qui ont finalement floppé. Pour ensuite en vanter un autre qui est meilleur et qui est sorti quelques rangs plus tard. Mathias vit carrément de ce genre de commentaire depuis quelques années déjà. Or, c’est bien beau dire que le premier n’est pas si bon que ça et que, disons, le quatrième est meilleur. Mais il y a autant de chances qu’on cherche une carte cachée et qu’on manque notre coup… C’est peut-être un truisme que de dire ça, mais ça me semble pertinent de le rappeler.

    Allons-y avec le premier choix consensuel, sûr, Shane Wright et ayons un très solide joueur plutôt que peut-être le meilleur mais peut-être aussi une grave erreur.

  233. Prenons 2014 en exemple (une année particulièrement révélatrice à cet effet):

    Top 5:
    1- A. Eklblad
    2- S. Reinhart
    3- L. Drasaitl
    4- S. Bennett
    5- M. Dal Colle

    Drasaitl est le meilleur du lot. Les Panthers auraient été fiers de le repêcher à ce jour. Mais le seraient-ils aussi s’ils avaient pris un des trois autres?

  234. Avez-vous lu cet article dans La Presse?
    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-07-06/repechage-de-la-lnh/quelle-est-votre-prediction-audacieuse.php

    Si certains d’entre vous avez des prédictions rigolotes d’ici demain, ça pourrait être amusant de les lire ici.

    J’irai avec une prédiction qui détonne (un peu) dans la sphère médiatique, mais pas du tout ici: le CH repêchera Wright et obtiendra le meilleur joueur de ce repêchage à terme!

    (Bon, c’est une prédiction facile, je l’admets)

  235. Au jour d’aujourd’hui, il n’y a aucune raison que Shane Wright ne soit pas le meilleur de sa cohorte, mais nous ne le saurons pas avant 8-10 ans. L’exemple de 2014 est intéressant. Ekblad est loin d’être un mauvais #1 et Draisatl est un excellent #3. Mais dans les faits, les Panthers sont allés plus loin avec Ekblad que les Oilers avec Draisatl … même s’ils ont eu la chance d’obtenir MacDavid. Donc, Ekblad ou Draisatl (perso, je préfère le défenseur mais je comprends que plusieurs préfèrent le compteur).

  236. Mon souhait : le CH repêche Wright.

    Ma crainte : le CH repêche Slafvosky.

    Ma peur panique : le CH repêche Matthew Savoie.

    Ma prédiction : le CH repêchera Cooley.

  237. Parlant d’ancien haut choix, Jesse Puljujarvi serait à échanger. L’ancien choix #4 de 24 ans n’intéresserait pas grand monde selon TSN.

    Il n’a rien cassé en séries, mais c’est le genre de projet qui pourrait ne pas couter trop cher et rapporter à l’équipe qui prendra une chance.

    Il est RFA et n’a pas de contrat présentement.

  238. Mon choix au 1er rang c est Wright.
    Si on peut échanger un joueur a contrat lourd (Drouin, Petry) et le 26e pour s avancer autour de 15-18e, je le fais. Si on met Anderson et le 26e pour s avancer 8-10e, je le fais aussi.
    Si on repeche 26e, je prends Nathan Gaucher. en 2e et 3e ronde, je cherche les gars qui descendent dans les evaluations et les russes prometteurs mais qui font peur aux équipes.

  239. Je crois sérieusement que le CH sélectionnera Wright.

    Il faut faire attention à vouloir s’avancer. J’ai l’impression que c’est le genre d’année où avoir plusieurs choix en fin de première ronde et deuxième ronde peut être très avantageux. Comme plusieurs l’ont fait remarqué, le facteur russe pourrait faire glisser quelques joueurs, surtout pour une équipe qui n’a qu’un seul choix de 1ere ronde. Ça pourrait être à l’avantage du CH en début de 2e ronde… à condition bien sûr que l’équipe ait bien fait ses devoirs.

    Très hâte à ce soir.

  240. Question spéculative en attendant les faits ce soir:

    Quel est le « narratif » (comme ils disent) si Wright n’existe pas.

    Slafkovsky se démarque du peloton à partir de Noël et il n’y a pas de débat?

    Cooley vs Slafkovsky?

    On parle de défenseurs comme potentiels choix #1?

    (Je pense qu’il n’y a aucune chance que la première option arrive. Il y a du monde mayé pour parler de hockey 24/7 au mois de juillet!)

  241. Si le CH repêche #1 et #2: Wright en premier et Nemec en deuxième.
    Si Shane Wright n’est pas du repêchage: #1 = Logan Cooley.

  242. On lit tout et son contraire à propos de l’identité du premier choix du CH ce soir. Les trappes à clics se font aller. Plusieurs citent des supposées sources anonymes très fiables où l’opinion de recruteurs à la bonne feuille de route. Si cette confusion était le but de HuGo, c’est réussi. Sinon, de lire que le CH passerait sur Wright me fait très peur. Ce n’est pas que Wright est une valeur sûre absolue, mais pour moi, tout autre choix est beaucoup plus risqué. Selon les vox pop que j’ai pu lire sur certains sites, c’est 80% en faveur de Wright. Ce n’est pas une raison pour le prendre si le CH est convaincu qu’il y a un vice caché avec ce jeune, mais ils sont mieux de ne pas se tromper avec le joueur qu’ils choisiront, et Wright n’est pas Louis Leblanc, ce n’est pas un francophone, c’est un bon Ontarien anglophone. Alors le peuple n’est pas derrière lui pour une raison identitaire. Le sens commun veut qu’aucun joueur n’a la feuille de route de Wright. Il y a des drapeaux rouges plus importants sur tous les autres prospects que le léger doute qu’on peut avoir sur Wright. Aussi, à cause de la saison quelque peu décevante de Wright cette année, la porte est ouverte à tous pour tenter de passer pour un génie en préférant un autre joueur. Les Boisvert et McCagg de ce monde ont le beau jeu.

    Ce matin j’ai eu un flash en tentant de trouver un comparable pour Juraj Slafkovsky. Selon moi, il a de bonnes chance d’être le Nino Neiderreiter du repêchage de 2022. Pour ceux qui s’en souviennent, Neiderreiter avait fait tout un tabac au CMJ l’année de son repêchage en 2010 avec 10 points en 7 matchs pour la modeste Suisse. Il avait déjà son corps d’homme et dominait physiquement. De plus, étant né un 8 septembre, il était le plus jeune joueur de sa cuvée. Il n’avait obtenu que 60 points en 65 matchs à Portland en WHL, mais son CMJ avait emporté la mise pour certains dépisteurs. On s’est basé sur une bonne performance à un tournoi et probablement sur son jeune âge relatif pour projeter une future vedette, ce qui fait que les Islanders l’ont choisi 5e au total en 2010. L’année suivante, à tout juste 18 ans,
    Neiderreiter a dominé la AHL avec 70 points en 55 matchs, ce qui est excellent pour un si jeune joueur, mais ce fut le dernier signe qui pouvait faire croire que Neiderreiter pourrait devenir un joueur étoile dans la LNH.

    Il a obtenu un but et aucune passes en 55 matchs l’année suivante avec les Islanders, a passé l’année suivante à 20 ans en AHL avec de bien moins bonnes stats qu’à 18 ans, puis a été échangé au Wild, puis est devenu une sorte de mélange entre Joel Armia et Josh Anderson, mais en un peu plus plus productif, autour du 40 points par saison. Comprenez-moi bien, Neiderreiter est devenu un bon ailier de 2e trio physique et moyennement productif, mais si c’est le potentiel de Slafkovsky, ça va chialer pas à peu près si jamais il est le choix de CH au premier rang et que Wright devient un centre de premier trio ailleurs.

  243. On en revient souvent à lui car il est très bien connecté dans la ligue, mais Bob McKenzie de TSN vient de publier ce gazouillis:

    « De manière anecdotique, à ne pas confondre avec des rapports confirmés réels qui proviennent de sources. De nombreuses équipes de la LNH sont convaincues que MTL prendra le centre Shane Wright avec le premier choix au classement général. Également anecdotique, il semble y avoir beaucoup de discussions sur le fait que NJ pourrait échanger le choix #2 au total. »

  244. Mathias y va d’une autre apologie de la nouvelle direction dans son papier du jour. J’ai de la difficulté à comprendre ce concert de louanges. Je dis ça car Hughes et Gorton n’ont rien prouvé à date à Montréal et sur le plan du repêchage, on ne connaîtra leur valeur que dans quelques années. Tous les clichés du genre « thinking outside the box » ne sont que cela, des clichés. Une pensée originale peut aussi être fausse. C’est pas parce qu’on sort des sentiers battus qu’on arrive à une meilleure destination. On parle beaucoup de processus avec cette nouvelle direction, mais très peu de talent comme administrateur, de flair pour conclure la bonne affaire.

    L’an passé, Bergevin et Timmins ont été villipendés pour avoir choisi Logan Mailloux avec l’approbation de Molson. Ce pleutre a ensuite plié les genoux face à la meute bien pensante qui se croit vertueuse, mais il avait quand même approuvé le choix. Ne me demandez pas de sources, je n’en ai pas. Je sais juste qu’il est impossible que Mailloux ait été sur la liste du CH en première ronde sans l’approbation de Molson. Le choix de Mailloux était très audacieux et à l’encontre du politiquement correct, mais du point de vue hockey c’était un geste agressif qui se défendait très bien, soit de repêcher un joueur très talentueux à rabais en profitant de la peur des autres équipes. Ce choix sortait des sentiers battus et pourrait rapporter gros au CH s’il se trouve une colonne vertébrale pour finalement dire aux médias de passer à autre chose.

    Aussi, je me répète, mais le repêchage du CH depuis 2016 est bon, peut-être même, très bon. Il m’est avis que d’égaler ce niveau ne sera pas une mince tâche pour Hugo. Alors je ne comprends pas la mise sur piédestal faite par les médias de la nouvelle direction. Oui pour la chance au coureur, mais non aux lunettes roses et à la critique injuste de l’ancienne administration. Bergevin a posé des gestes hautement critiquables lors de ces dernières années en poste, mais sur le repêchage il y a peu à critiquer. Il y a bien sûr le choix de KK, mais cette histoire est compliquée. Le jeune avait du talent, il en a encore, mais ce qui a suivi sa sélection était mauvais, autant de la part du club que du joueur. À mon avis, ça montre que repêcher un joueur, c’est bien plus que le joueur sur la glace. C’est un être humain avec tout ce que ça comporte d’incertitudes. HuGo devraient tirer des leçons de l’ère Bergevin et même de l’ère Gorton à New-York. Il n’y a rien de mal à renvoyer un haut choix de repêchage dans un calibre inférieur.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-07-07/repechage-de-la-lnh/un-regard-neuf.php

  245. Les Pens ont une confiance énorme dans la longévité de Kris Letang comme joueur de haut niveau. 6 M$ par année pour 6 ans. Ça me semble fou, mais bon, il n’y a plus rien pour me surprendre dans le sport professionnel.

  246. Tout à fait d’accord avec RexTerras: Wright et Nemec. Ce dernier créant la surprise dans les trois premiers choix. En espérant que le CH puisse s’avancer pour le choisir.

  247. Est-ce quelqu’un sait comment ça fonctionne pour le cap salarial des Penguins si Letang prend sa retraite avant la fin de son nouveau contrat?

  248. @jonathan

    Pour les joueurs de plus de 35 ans comme Letang, les Pens devront encaissé le plein cap hit si Letang prend sa retraite ou est racheté. Aucun rabais.

  249. Hmmm. En fait il semble avoir un échapatoire si le contrat ne contient pas de bonus à la signature, juste du salaire.

    https://fr.capfriendly.com/faq

    Comment fonctionnent les contrats signés après 35 ans?
    Un contrat est considéré « 35 ans + » si le joueur est âgé de 35 ans ou plus à la première année du contrat (au 30 juin de l’année précédant l’entrée en vigueur du contrat).

    Les contrats « 35 ans + » d’une durée de deux ans ou plus et:
    1. Qui comprennent un bonis de signature à la 2e année (ou à une année plus tard), OU
    2. Qui comportent un salaire maximisé dans les premières années (front-loaded)
    Ne bénéficieront pas d’une réduction de leur cap hit, peu importe les circonstances (terminaison de contrat, retraite, rachat de contrat, etc.).

  250. « Le 7 juillet 2022 à 12 h 48 min, opeth a dit :
    « Les Pens ont une confiance énorme dans la longévité de Kris Letang comme joueur de haut niveau. 6 M$ par année pour 6 ans. Ça me semble fou, mais bon, il n’y a plus rien pour me surprendre dans le sport professionnel. »

    Qu’est-ce que Klingberg va coûter? $her, $her, $her!

  251. @fou_de_lile
    Merci pour la réponse! Selon moi, les penguins y vont « all-in » pour les dernières bonnes années de leur noyau et ils prévoient sans doute une reconstruction par la suite. Les dernières années de contrat devraient donc être moins problématiques lors d’une reconstruction. Mais c’est quand même fou de payer autant et sur une si longue période pour un joueur de 35 ans.

  252. Le contrat de Letang est débalancé, soit maximisé pour les premières années. Disons qu’après l’échange McDonagh qui semblait diminuer la valeur de Petry, ce contrat semble l’augmenter. Si Klingberg part, Dallas semble une destination toute trouvée pour Petry, au Texas en plus, un états de fous furieux anti-vax, sa belle famille n’aura pas de restrictions et ils auront un beau système de santé privé pour gens très riches…

  253. Un club qui est dur à suivre si les rumeurs se confirment est Chicago. Ils voudraient échanger Kirby Dach, Alex DeBrincat, Dylan Strome, Dominik Kubalik et même Seth Jones. On dirait un club qui veut finir dernier l’an prochain et tenter sa chance au maximum pour Connor Bedard.

  254. Je vous lis tous en long et en large. On dirait bien que tout (ou presque) est dit sur la soirée qui s’annonce. Bien hâte d’en voir la conclusion. Peu importe le choix, en autant que HuGo ne se trompent pas. Ils ont des preuves à faire (comme l’a mentionné à quelques reprises Opeth) et ce choix les suivra à coup sûr. Plus que quelques heures d’attente…à plus avec vos commentaires d’après repêchage.

  255. Bon ben, on peut oublier le choix #7 d’Ottawa. Ils l’ont donné pour Alex De Brincat. En plus ils ont donné le choix #39 2022 et un choix de 3e ronde en 2024. Chicago confirme le reconstruction. C’est probablement juste le premier domino à tomber.

  256. DeBrincat à Ottawa contre choix 7 et 39 de 2022 et 3ieme ronde 2024. Raisonnable pour un marqueur de 40 buts.

  257. Bob McKenzie écrit sur Twitter que Chicago pourrait ne pas faire d’offre qualificative à Dylan Strome et le perdre pour rien comme UFA. Je sais que Strome est une déception pour un joueur choisi au ranf #3 en 2015, mais il vient d’avoir 25 ans et a obtenu 48 points en 69 matchs, et avec un différentiel de -6 il était un des moins pire de son équipe. Bizarre.

  258. On jase,

    Le Ch repeche Nemec, ensuite appelle Winnipeg pour Dubois, et le Ch offre Guhle ou Mailloux et Dvorak et inversion de choix de Winn et le 26 du Ch ( Calgary )

    On a Suzuki, Dubois comme deux premiers centres, et le no 1 defenseur du club pour 15 ans et cote droit en plus.

  259. Moi, Dubois j en veux pas. Un tres beau talent, costaud, mais une prima dona jamais satisfait de ce que son club attend de lui..pis qui fout le bordel ou demande d être échange n importe quand. On en a ramasse un du meme genre, prêt a lâcher son équipe n importe quand, pis y nous a coute Sergachev.

    Une erreur a ne pas répéter svp…

  260. Entendu à la radio aujourd’hui: les billets pour la journée du repêchage sur les sites de revente se vendaient au début de la semaine entre 300$ et 600$, et avaient baissé aujourd’hui entre 150$ à 300$. Wow, quel deal!

    C’est moi qui est cheap ou il y a plein de gens à Montréal qui sont soit très riches ou soit beaucoup plus passionnés que nous. Dans le dernier cas, Opeth a raison de se plaindre du peu de participation au blogue. On aurait dû aller vendre des abonnements au Centre Bell pour lui ce soir… au gros prix.

    Je profite de ce soir de fête pour remercier Opeth d’avoir renouvelé le blogue.

  261. Très frustré par ce choix, coulé à RDS 15 minutes avant le repêchage en plus. Quel manque de classe envers TVA Sports. Cette organisation est très décevante. Il est mieux d’être bon. Franchement, je n’y comprends rien.

  262. Eh bien, ce sera : Juraj Slafkovsky

    Au pire il va être drôle en entrevue. J’aurais choisi Wright mais bon, ils en savent pas mal plus que moi sur le sujet. On va laisser la chance au coureur….

  263. On entend parler d’avoir un autre choix top 15, j’espère bien que c’est le cas. Et si on allégeait la masse salariale en même temps ça serait super!

  264. Je ne sais pas trop quoi penser! Pour une quelconque raison jetais sure que ca aller être Wright. J’espères qu’on ne le regrettra pas mais l’equipe en place le connait mieux que nous. Bonne chance au jeune!

  265. @ Opeth
    Pourquoi le manque de classe envers TVA Sports RDS a eu le scoop et ils en ont profité

    Ouin un repêchage qui se passe pas comme on pensait

    Kirby Dach un peu surpris Pourquoi Chicago démissionne si vite dans son cas ?

    Ils sont en reconstruction il me semble que tu le gardes ?

    Par contre c’est un joueur que j’aimais beaucoup dans le junior

    Romanov aurait-il; déplu à l’organisation hors glace ?

  266. Un autre bon défenseur qui quitte Mtl…En espérant que Dach comble les attentes. J’y reviens souvent mais je n’échangerais pas un bon défenseur contre un bon joueur d’avant. C’est mon credo, je l’ai souvent répété et j’espère me tromper cette fois. Romanov aimait Mtl et c’est précisément ce que je trouve décevant dans ce mouvement de personnel. Une question que je me pose cependant…est-ce que ça veut dire que Mailloux aura sa chance à Mtl? Il y a d’autres défenseurs qui poussent aussi…on passe vraiment de surprise en surprise dans ce repêchage.

  267. @Opeth
    Je ne connais pas assez Dach mais jaimais ce que Romanov amener sur la glace. J’espère que Dach va être mieux que KK.

  268. @NaSa

    Dach est six mois plus vieux que KK et a eu de moins bonnes stats. Les deux des choix #3 en 2018 et 2019. Dach a eu des stats ordinaires au niveau junior. HuGo ont l’air de penser qu’il vont faire de la magie avec le fameux « développement » et aussi, en passant sur Wright, ils vont chercher un jeune centre imposant, mais Dach n’est pas Wright. De plus, l’échange de Romanov montre que malgré la très bonne progression de celui-ci, HuGo montrent aucun attachement particulier pour les joueurs de l’ère Bergevin. Ils laissent partir un défenseur #3 assuré pour un point d’interrogation. Difficile à suivre, si ce n’est qu’ils ont l’arrogance de penser qu’ils vont faire mieux dans le soi-disant développement, un peu comme Caroline avec KK qu’ils ont couvert d’or.

  269. Une tentative d’explication. Peut-être qu’on s’est dit qu’on avait Guhle qui est prêt à et qu’on a déjà Edmunston et Harris à gauche. On aurait décidé de sacrifier Romanov pour améliorer la ligne de centre. Une chose est claire. Ils ont intérêt à ce que Dach devienne ce qui était attendu quand il a été choisi au #3 en 2019. Et non pas un KK comme le craint Opeth.

    Peut-être aussi qu’on va apprendre que Romanov a été envoyé sur la même base militaire russe que Ivan Fedotov…

  270. @Kataway

    Mailloux est droitier et Romanov gaucher. Selon moi ça veut dire qu’ils ont confiance au pipeline du CH à gauche avec Guhle, Harris, Struble, Xhekaj, Fairbrother, Norlinder et Trudeau. Aussi, Harris et Struble jouaient pour Northeastern avec les deux fils de Hughes. Il les connaît très bien.

  271. @Demongris

    Kotkaniemi a autant sinon plus de chances que Dach de réussir. Ils n’ont que six mois d’écart et KK est en avance sur Dach. Ça montre comment cette transaction est risquée.

  272. @opeth
    P-e Romanov voulait un contrat ridicule. Ex. 7M par année.
    Il y a aussi le facteur russe. P-e un service militaire ou suspension des joueurs russes.

  273. Il semble bien que HuGo a voulu « grossir » le CH avec leur premier choix et cet échange. Vrai qu’une petite équipe a de la difficulté à percer en séries. Vrai que Mailloux est droitier et Romanov est gaucher…plus difficile de se défaire de Mailloux autrement dit. Pas juste à cause de cette réputation montée en épingle mais aussi parce que peut-être que les dirigeants le voient plus important qu’ils ne veulent bien laisser croire.

    Je dois bien avouer que je ne connais aucun des joueurs après les 5 premiers repêchés. Une chance que les animateurs télé y vont de leurs commentaires. Je l’ai déjà dit, je ne suis pas les jeunes avant leur arrivée dans la grande ligue. Une fois rendus par contre, j’aime bien les regarder. On pourra évaluer un peu mieux tous ces jeunes dans quelques années. Slafkovsky m’a paru surpris d’être le premier choix. Il aura de la pression le jeune homme.

  274. Mathias Brunet est toujours aussi partisan. Il a défendu systématiquement Timmins, même lors de ces erreurs flagrantes, et là il défend Hughes et Gorton jusqu’à l’excès. Pour défendre la transaction Dach-Romanov, il spécifie que Dach est une an et DEUX SEMAINES plus jeune que Romanov. Misère Mathias…

  275. Le CH a souffert des choix basés sur la grosseur, Tinordi, McCarron et Crisp. Il aurait pu choisir Kuznetzov, Shea Theodore et Duclair à la place. C’est bien beau être gros, mais ce n’est pas tout.

  276. Snake Boisvert semble dire qu’il aurait repêché Dach 7-8 autant en 2019 qu’en 2022. Ca donne de l’espoir. Par contre, le doute que certain exprime par rapport à Dach ici me laisse un peu inquiet pour l’échange…
    @Opeth
    Oui jai vu l’échange de Mathias, je ne sais pas si ça se voulait être du sarcasme par rapport à certains intervenants qui jeter l’éponge avec le CH.

  277. Les Capitals prennent un Russe, Miroshnichenko. Pas surprenant, ils ne craignent pas le facteur russe, ils seront protégés par le chum de Poutine, Ovechkine.

  278. Chez Mathias, le Snake a dit qu’il n’avait jamais eu Wright au premier rang mais que depuis le tournoi mondial junior, il voyait Slafkovsky au premier rang. Dans son top six, Wright était au 6e rang.

    Il trouve que Slafkovsky a plus de potentiel ( plafond plus haut ) en raison de son physique, sa capacité à faire des jeux et marquer des buts.

    Il trouve que Hughes a du cran, échanger Romanov, un top 4 selon lui, contre Dach qui a du potentiel mais qui n’a pas encore réussi à le développer. Même avant l’échange, un auditeur lui a demandé si le CH avait un défenseur à échanger, ce serait lequel?

    Il a répondu Romanov, car c’est lui qui avait le plus de potentiel.

    2 sur 2 en prédiction le snake, pas si mal.

  279. Je continue à penser que Mtl aurait dû prendre Wright mais rien qu’on puisse faire comme amateur. Une réalité par contre…en séries l’intimidation croît plus vite que durant la saison. Le problème est aussi que Mtl a peut-être trop de petits joueurs. Mais j’y serais quand même allé avec Wright. Les gros joueurs peuvent être repêchés plus tard. Et les échanges sont toujours possibles. En espérant qu’on ne se retrouve pas avec un autre Wickenheiser.

  280. Pas sûr que le fait que les gestes du CH soit en accord avec ce que pense Boisvert soit un bon signe. Le gars tire tellement qu’il touche parfois la cible, mais il a aussi sa grande part de grosses bourdes.

  281. @kataway

    Tu ne repêches pas pour la grosseur. Tu repêches pour frapper le plus de valeur. On en a eu la preuve aujourd’hui avec l’échange de Romanov pour un centre. Le seul problème pour moi, c’est l’identité du centre. Dach est un pari, ou un geste arrogant de la part de la nouvelle direction. Ils pensent qu’ils vont pouvoir « développer » des joueurs mieux qu’ailleurs. Selon moi c’est du gros n’importe quoi. Je dirais que 90% du résultat dépend du joueur, de son talent, de son implication de sa discipline, de sa force mentale. Le 10% restant relève de la qualité de l’encadrement. Alors si Dach réussi, ce sera car un déclic sera survenu chez lui. Peut-être le fait d’être transigé lui fera prendre conscience de certaines choses.

  282. @ opeth

    Tout à fait d’accord que lorsque tu te mouilles souvent, tu as des chances de faire plusieurs bourdes mais faut quand même pas lui enlever qu’il connait un grand nombre de prospects et qu’il n’a pas peur de donner son évaluation que ça plaise ou pas.

    Oui, faut en prendre et en laisser. Chez le CH, ça semble faire parti de la tradition, faire l’alternance dans les repêchages, d’aller vers les gros joueurs physiques et ensuite, quelques années plus tard, aller vers les petits joueurs rapides.

  283. Je suis également déçu de la sélection de Slafkovsky, je pensais que Wright allait être la solution. J’imagine que le CH a fait ses devoirs et a seulement choisi le meilleur joueur, non seulement le plus gros. J’espère.

    Là où je diffère d’opinion, c’est par rapport à Kirby Dach. C’est vrai qu’on parle de développement, mais il n’a que 21 ans, et il semble être arrivé lui aussi trop tôt dans la ligue. Lors du championnat junior il y a 2 ans, il était juste dominant avant de se blesser à une main et rater 4-5mois. Sans vouloir lui trouver d’excuse, l’an dernier tout état croche à Chicago. Un nouveau départ pourrait l’aider à débloquer, j’aime prendre une chance sur un joueur talentueux comme lui.

    Est-ce que Slaf et Dach seront supérieurs à Wright et Romanov? Difficile à dire, mais ce n’est pas impossible. Je laisse la chance au coureur…

  284. Decu de la journée d’hier.

    J’aurais préféré Wright mais le choix de Slaf peut se defendre puisqu’il est tombé 4ieme.

    Anderson et Petry sont toujours a Montreal.

    Le retour pour Romanov semble ok mais pas plus.

    Je n’aurais pas donner le 13ieme choix et le 66ieme choix pour Dach.

    J’aurais repecher un centre avec le 13ieme choix.

  285. Romanov est un défenseur interchangeable: aucune qualité offensive. Sa principale qualité: il frappe fort. Il me fait penser à Alexei Émelin. Bonne transaction pour un jeune centre qui peut devenir top 6. Même s’il ne devient qu’un centre de troisième trio, c’est un échange gagnant.

    Ma déception est le 26e choix: un ailier qui ressemble à Lehkonen! Si tu essaies un coup de circuit au premier rang, essaie-le aussi au 26e, bout de ciarge!

  286. Concernant Kirby Dach, une statistique qui n’aidera pas le Canadien, c’est son pourcentage de réussite lors des mises en jeu… 179 pour et 366 contre pour un ronflant 32,8%…
    Pour la suite, j’espère qu’ils partiront la journée avec Tristan Luneau !
    Les défenseurs droitiers sont rares, 6’2¨ près de 200 livres, potentiel offensif…
    Mais bon, nous verrons bien si la nouvelle direction croit plus que l’ancienne au talent québécois…

  287. Ouais, petite leçon d’humilité, hier soir.
    Finalement je ne suis pas fâché du choix fait par le CH. Slafovsky. Un gros bonhomme pour patiner avec Suzuki et Caufield…..d’ailleurs leur commentaire précédemment émis à l’effet qu’ils ne detesteraient pas avoir ce type de compagnon de ligne aurait dû nous mettre la puce à l’oreille.

    Beaucoup plus étonné du départ de Romanov, parce que sans être un candidat au trophée du meilleur défenseur, il m’apparaissait apprécié de la direction.Vrai que parfois il semblait être un chevreuil surpris dans la circulation par les phares d’une automobile. Mais j’avais tendance à mettre ça sur le dos du joueur mal entouré et qui en faisait trop pour vouloir compenser.

    Mais cé koi le deuxième choa de HuGo? D’où ki sort celui-là ?

    Quelqu’un a le portrait de la table du CH hier soir.
    Ce serait bien de le comparer avec celui de la table constituée aujourd’hui.

  288. Slafkovsky=Pulluljarvi
    Romanov+2 bons choix pour Dach (un gars de 25 points)=Sergachev pour Drouin(un gars de 40 points)
    Conclusion: soiree désastre

    Pour aujourd’hui:
    Dumais=Luc Robitaille en plus petit (des gars que la puck suit et trouve toujours autour du but)…j espere qu ils vont le sélectionner.
    Luneau serait un tres belle prise en 2e ronde.
    Probleme: on a donne 2 tickets qu on aurait pu utiliser pour s avancer en 2e ronde dans l échange pour Dach…misere!

  289. Donc Avec Dach la ligne de centre pour la saison prochaine sera : Suzuki, Dach, Dvorak, Evans et Poehling qui ont tous des contrats LNH. Est-ce qu’un de ceux-là ira à l’aile en attendant une blessure ou ira sur la passerelle? Ou bien est-ce qu’un de ceux-là sera échangé? Il y avait plusieurs rumeurs (pour ce que ça vaut) concernant Dvorak. Il est pas vilain et son contrat est pas trop lourd. Puisqu’il semble que la saison prochaine est dors et déjà une de reconstruction et qu’on ne devrait pas atteindre les séries, j’aimerais bien qu’on l’échange pour des hauts choix l’an prochain.

    Pour Romanov, j’étais initialement déçu de son départ, c’était mon joueur préféré de l’équipe. Mais comme il y a une redondance d’effectif à sa position c’est en plein le genre de transaction qu’il fallait faire à mon avis (quoique j’aurais préféré le 13e personnellement).

    Donc je ne suis pas convaincu par le premier choix de l’équipe, mais j’aime beaucoup l’idée de ne pas s’améliorer pour l’an prochain et avoir de bonne chance d’un haut choix au prochain repêchage. Car je crois qu’avec sa progression, Romanov faisait du CH une meilleure équipe et ce n’est pas Dach qui va combler son absence.

  290. Très déçu de la soirée d’hier. On prend des joueurs qui n’ont jamais produit beaucoup de points dans une saison et on espère qu’ils deviennent des vedettes offensives… Je serais étonné que Dach puisse devenir un centre offensif de 2e trio en regardant ses statistiques antérieures. Pour Slafkovsky, c’est un immense pari également. Il n’a rien prouvé sur une longue période. J’aurais préféré Wright à Dach au centre. Espérons que Slafkovsky et Dach répondront aux attentes sinon le règne de Hughes pourrait être court…

  291. Bon lendemain de veille les rescapés!

    Honnêtement, je ne comprend pas cette déferlante de pessimisme ce matin. Je ne veux pas mettre mes lunettes roses, mais ce pourrait-il qu’on ait repêché le meilleur joueur de cette cuvée? La réponse est oui.

    On se calme le pinceau, il y en a même pour crier au congédiement de Hugo, come on! Le choix ainsi que la transaction d’hier sont cohérentes avec le plan de se grossir, d’ajouter de la vitesse et du caractère à cette équipe moribonde. La où Opeth voit de l’arrogance de la part du management du CH, moi je vois de l’opportunisme et de la confiance. C’est exactement le genre de transaction qu’on s’évertuait à demander depuis 2 ans, un jeune prospect avec un plafond extrêmement élevé prit dans un contexte difficile. Il n’a que 21 ans!!! C’est connu et souvent mentionnés ici, les gros bonhommes prennent plus de temps à maturer, donnons la chance au patineur.

    Plus j’y pense et plus je suis excité par la métamorphose du CH. Pensez-y, Slaf, Dach et Anderson! Ça patine comme le vent et frappe comme le prochain titre du texte de Opeth 🙂

    J’aime beaucoup Shane Wright, mais je suis pas trop déçu de le voir débiter ses clichés à Seattle pendant que Slaf fait des high five en gravissant les estrades du Centre Bell.

  292. @Laval

    J’ai lu toute la soirée hier l’argument fallacieux voulant que si Wright était tombé 4e, ça justifiait le CH de ne pas le prendre premier. C’est un pur sophisme. Les Devils avaient déjà deux centres choisis premiers au total, et Arizona est une organisation médiocre, alors on ne peut se baser sur leur préférence. Aussi, ça se peut que Nemec et Cooley deviennent des joueurs étoiles. Ils étaient dans le top-5 d’à peu près tout le monde. Non. La question est de savoir s’il était avisé pour le CH de parier sur un ailier en se basant sur trois bons tournois, et en négligeant son jeu terne en Liiga, au détriment d’un centre identifié depuis longtemps comme un joueur élite et qui n’a rien fait pour perdre sa place de premier.

    Les gestes de HuGo rappellent, en condensé, deux des pires gestes de Bergevin, l’échange Sergachev-Drouin et le choix de Kotkaniemi au détriment de Brady Tkachuk. Bien sûr, la possibilité que Slafkovsky et Dach éclosent et deviennent des étoiles existe. L’histoire n’est pas écrite d’avance. Mais hier soir, c’était un énorme double pari. HuGo ont agi de manière arrogante. Certains diraient que c’était plutôt de la confiance, mais à ce niveau d’enjeu c’était plutôt de l’arrogance.

    Ils se sont mis la tête sur le billot en partant. Bien sûr on aura pas bientôt la réponse à savoir s’ils ont gagné ou perdu leurs deux gros paris d’hier soir, mais si ça rate d’ici trois ans, ce sera adieu, et le jovialiste de Molson viendra nous annoncer sa nouvelle trouvaille comme DG. Dire que j’avais peur du côté impulsif et parieur de Patrick Roy comme DG. Hughes sous ses airs de petit monsieur poli et sérieux s’est comporté comme un « gambler » qui jouait sa vie hier soir. Difficile de comprendre pourquoi.

    Bon article ce matin d’Alexandre Pratt:

    https://www.lapresse.ca/sports/chroniques/2022-07-08/un-choix-plus-risque-que-wright-et-cooley.php

  293. L’argument voulant que le CH ne s’est fié qu’à 3 tournois est malhonnête. Il ne faut pas oublier que Slaf a toujours dominé contre les jeunes de son âge, sa faible production en Liga est tout à fait normale pour un jeune avec un club champion. (production qui s’est améliorée au fil de la saison)
    Voici ses stats de 2017 à 2022:

    GP G A TP PIM +/-
    Slovakia U16 23 30 24 54 18 36 (2.35 points par match)
    Slovakia U18 18 9 5 14 14 12 (0.78 ppm – agé14ans au U18)
    Czechia U16 22 19 23 42 74 26 (1.91 ppm)
    U18 SM-sarja 39 22 30 52 36 – (1.33 ppm)
    U20 SM-sarja 16 8 5 13 10 4 (0.81 ppm)
    U20 SM-sarja 11 6 12 18 6 6 (1.64 ppm)
    Liiga 31 5 5 10 33 1 (0.30 ppm)

  294. Slafkovsky en espérant qu’il ne devienne pas un Pulluljarvi mais donnons la chance au coureur

    Faut croire que Wright sa cote a vraiment baissé car si il aurait été aussi exeptionnel même New Jersey aurait du le prendre et avoir du bon matériel à échange pour le futur

    Le temps nous dira qui a raison

    Kirby Dach je suis plus perplexe Je trouve que Chicago démissionne vite et de ce que lis depuis hier dans mes recherches il ne faut pas s’attendre à centre qui va la mettre dedans trop trop Demeure un peu un point d’interrogation

  295. Personne ne dit Que Slafkovsky va devenir un flop absolu, mais il sera toujours comparé à Wright. Si Slaf atteint un sommet de 60 points par saison, et que Wright devient un centre de 90-100 points. Ça va chialer, et ce, avec raison. Pour ce qui est de Dach, je ne vois pas en quoi cette transaction est une bonne chose aujourd’hui. Oui Sergachev a un potentiel offensif supérieur à Romanov, mais en défense ça se vaut, et quand le CH a acqui Drouin, celui-ci venait d’enregistrer une saison de 53 points en 73 matchs, c’est une saison de 60 points sur 82 matchs. Dach n’a même pas atteint la moitié de cela, et ce, en jouant souvent avec Patrick Kane et Alex De Brincat. C’est un gros pari arrogant.

  296. Anaheim nous fait rêver Depuis 2017

    Maxime Comtois, Antoine Morand
    Benoit Olivier Groulx
    Jacob Perreault (OHL)
    Nathan Gaucher, Noah Warren et Tristan Luneau

    Sans oublier 2 autres choix non québécois de la ligue junior majeur Québec

    Tristan Luneau je l’aurais bien aimé avec le Canadien

  297. Je ne suis pas du genre à prôner que le CH devrait favoriser des Québécois systématiquement. Ça peut conduire à des désastres comme le choix de Louis Leblanc. Ceci dit, c’est drôle de voir comment Anaheim n’hésite pas prendre des Québécois tôt au repêchage, Nathan Gaucher hier et Tristan Luneau aujourd’ui en fin de 2e ronde. Le CH, lui, Owen Beck, un Ontarien qui n’a rien d’excitant. Il patine vite à ce qu’il paraît. C’est mal parti pour Bobrov.

  298. Mathias Brunet va jouir, le CH vient de prendre le minuscule défenseur Lane Hutson, 5’08 » et 160 lbs bien mouillé et après avoir bu quatre litres d’eau. Lui aussi il patine vite… Misère.

  299. Avec un défenseur de 5’08 », ils n’ont aucune raison de ne pas prendre Jordan Dumais s’il est toujours là avec leur prochain choix. Ils n’ont plus le 1er choix de la 3e ronde, ils l’ont donné pour acquérir le fulgurant Kirby Dach.

  300. Comme disait ma mère, plus ça change, et plus c’est pareil !
    Tellement désolant !
    Je pense que je vais commencer à prendre pour Anaheim ! Héhéhé !
    Enfin…

  301. HuGo s’est mis la tête sur le billot. On saura dans quelques années si ces actes étaient les bons.

  302. Anaheim voit dans le Québec une ligue sous-évaluée, et Caroline qui n’avait pas de choix avant le #60 ont ramassé Gleb Trikozov et Alexander Perevalov. Le CH vien de prendre un de mes choix, l’Autrichien Vinzenz Rohrer.

  303. Au lieu de prendre Jordan Dumais, le CH vient de prendre un défenseur suédois. Encore une fois le dépisteur suédois a préséance sur nos deux nonos québécois. Un autre Vejdemo ou Norlinder, pendant ce temps-là on va regarder Dumais accumuler deux points par match la saison prochaine. Je ne suis vraiment pas enchanté de ces nouveaux dirigeants. Ramenez-nous Bergevin et Timmins!!!

  304. Si j’avais à bâtir une équipe, il me semble que j’opterais pour Wright/Romanov plutôt que Slafkovsky/Dach.

    Beaucoup de points d’interrogation pour les deux nouveaux Habs.

    Il y a vraiment des relents de KK/Drouin dans cette soirée.

    Jordan Dumais sort 4 rangs après que Montréal a pris Engstom (un défenseur) en 3e ronde.

  305. Deux rangs plus tard Colombus prend Dumais. Assez bon pour le Finlandais Kekalainen, mais pas assez pour Hughes. Ce défenseur suédois, Enfstrom est en plus né en novembre, parmi les plus vieux donc et n’a même pas joué à un niveau plus haut que junior. Incompréhensible.

  306. Précision: dans mes souvenirs KK et Drouin avaient été acquis la même année, mais Drouin est arrivée un an plus tôt.

    En tout cas Montréal continue son histoire d’amour avec les choix #3

    2012 Galchenyuk
    2013 Drouin
    2014 Draistatl
    2015 Strome
    2016 Dubois
    2017 Heiskanen
    2018 Kotkaniemi
    2019 Dach

    Si Strome est vraiment libéré, on pourrait continuer notre collection. Manquerait juste Dubois!

  307. Pour Romanov on parle souvent sur ce blogue buy low sell high Peut-être c’était le bon moment pour échanger Romanoc que la directiion du Canadien a évalué

    Pour ce qui est du retour À suivre..

    Ouin ce défenseur suédois même pas classé par la centrale Surpenant de le prendre aussi tôt…

    Pas un maniaque de repêcher Québécois à tout prix mais je suis de ceux qui pense que 3-4 québécois dans l’alignement rendre meilleur le Canadien Et la avec un repêchage à Montréal je peux pas croire qu’on va repêcher aucun Québécois

  308. Angelo à Philadelphie. Est-ce que le contrat de KK viens de faire mal à la Caroline Gros morceau de perdu pour eux

  309. Il ne faut pas désespérer, le CH devrait repêcher éventuellement ses « Québécois de service » en 4e ou 5e ronde… à moins que le recruteur des îles de Tuvalu les appelle pour dire qu’il y a deux ou trois Tuvalais de 19 ou 20 ans jamais repêchés qui sont des « pas pire joueurs ».

  310. Je ne sais pas si sa position à la table indique l’influence qu’il a auprès du Bicephale HuGo, mais le dépisteur de la Q Donald Audette ne pourrait pas être assis plus loin…

  311. — Slafkovsky. C’est le seul jeune déclaré prêt à jouer dans la LNH dès octobre. Ce qui veut donc dire que Molson veut faire les séries d’ici 2 ans maximum afin de renflouer les coffres — sans quoi, il ne l’aurait pas rencontré hier matin.

    — Romanov. « Victime » de la guerre en Ukraine? Une directive impérative de Molson? Je dis ça, car ce qui se disait dans les réunions mondaines, c’est que ses accointances du Parti Libéral du Canada n’appréciaient pas trop le fait que son club possédait un joueur russe aimé du public québécois. Bad for the image, comme ils disaient. Coïncidence donc? Allez savoir.

  312. J ai qualifie hier de « soiree désastre ». Quant a moi, ce n est pas mieux aujourd’hui: journée fiasco a date.

    Pourtant, je suis un fan fini de l équipe. Je ne les comprends juste pas. Le pari pour Slafkovsky est douteux. L échange pour Dach est affreux. Perdre Gaucher parce qu Anaheim choisit avant eux, je peux comprendre. Mais laisser passer Warren et Luneau en debut de 2e ronde et voir Dumais repêché 2 rangs après leur prise inconnue…ca me scie les jambes.

    C est bien beau passer pour des audacieux, mais ce serait mieux de s affirmer comme des dirigeants studieux et raisonnes plutôt que comme des cowboys flasheux!

  313. Le CH n’a repêché aucun Russe, mais d’autres clubs se sont payé la traite, Caroline en particulier.

  314. Enfin ! Un québécois ! Cédrick Guindon !!! Oups ! Ben non, il est ontarien…
    Ça passé proche !

  315. Comme drakm le mentionné, « des bons petits Québécois de service » pis choisissons-les le plus petit possible pour qu’on puisse les envoyer ’parfaire’ leur formation à Trois-Rivières pendant deux ans et qu’on les y oublie là !

  316. Va-t-on nous sortir l’excuse habituelle à propos des joueurs québécois que le CH n’a pas repêché ?

    — « Nous les avions haut sur notre liste, mais les autres équipes nous ont devancé. Et lorsque c’était à notre tour de parler, ils étaient déjà repêchés ».

  317. On va savoir dans quelques années si les dirigeants du CH se sont « played themselves » comme disent les anglos.

    Trop penser à quelque chose et finir par se convaincre que la solution alambiquée est la bonne alors que le choix facile est parfaitement viable.

    On dit souvent au hockey que le meilleur échange est celui qu’on ne fait pas.

    Hughes et Gorton ont certainement fait des choses hier.

    Peu de mouvement dans le reste de la ligue depuis hier. Debrincat est un gros morceau, mais sinon quelques gardiens. On pourrait ajouter Fiala il y a une semaine.

  318. « Perdre Gaucher parce qu Anaheim choisit avant eux, je peux comprendre. Mais laisser passer Warren et Luneau en debut de 2e ronde et voir Dumais repêché 2 rangs après leur prise inconnue…ca me scie les jambes. »

    Tout à fait d’accord, c’est scandaleux. Les recruteurs se prennent trop au sérieux, comme s’ils avaient un savoir mystérieux qui leur permet de décréter que les joueurs québécois, qui sont dans la même fourchette de talent que les autres, ne valent pas la peine. C’est de l’enculage de mouches. Pourtant la clientèle majoritaire du CH est québécoise. Bon, je m’arrête, je suis estomaqué.

  319. Il reste un choix pour ne pas vivre le 2e repêchage sans Québécois de l’histoire du CH…

  320. Euh… je veux rien enlevé à Miguel Tourigny, mais un défenseur de 20 ans de 5’08 qu’ils auraient pu inviter au camp de développement la semaine prochaine c’est tout un prix de consolation.

    Le débat sur la Québécitude de Hughes va repartir de plus belle!

  321. Bon.

    Le repêchage avait lieu à Montréal.

    Le CH détenait 14 choix au début de la séance de repêchage. Il en a échangé deux. OK. Il lui en reste 12.

    Parmi ses 12 choix, à Montréal, le CH n’a repêché qu’un seul joueur issu de la LHJMQ et en 7e ronde avec son DERNIER choix, soit le 216e. Le joueur choisi? Miguel Tourigny. Un défenseur de 5’8″ et 168 livres d’Acadie-Bathurst.

    Comme l’écrivait patin : « pis choisissons-le le plus petit possible pour qu’on puisse l’envoyer ’parfaire’ [sa] formation à Trois-Rivières » — dans ce cas-ci, encore plus loin, à Bathurst.

    Le jeune a environ 0,01% de probabilité de jouer dans le LNH. Repêché en 7e ronde par le CH, mesurant 5’8″, jouant à la position de défenseur où le gabarit importe grandement et venant de la LHJMQ, il a tout contre lui.

    J’l’avais dit : on l’a eu notre Quèb de service appelé à peut-être (peut-être!) remplir un chandail à Laval — mais probablement plus à Trois-Rivières.

  322. Je me souviens au début de ce blogue lors du repêchage, j’avais fait la remarque à Opeth « Mais à quoi servent les dépisteurs du Québec ? » Je me le demande encore une fois….

  323. Le propriétaire est canadien-anglais, le président des opérations est américain et le DG est canadien-anglais. Aucune affinité avec le fait canadien-français.

    Même la meute woke ne peut nous aider: on est de race blanche!

  324. Une idée comme ça !
    Si j’avais un chandail du CH, je ferais imprimer au dos : Tourigny et le le numéro 216

  325. Nos meilleures chances pour un québécois c’était peut-être Noah Warren ou Angus Booth.

    David Goyette qui joue en Ontario aurait peut-être pu se faufiler (mais repêché un rang avant Hutson – il a quand même chuter Goyette, certains le voyait en 1re ronde). Ils ont pris des noms francophones d’Ontario et d’Alberta…

  326. On se demande après pourquoi plusieurs joueurs francophones veulent aller jouer ailleurs que pour le Canadien. Plus aucune appartenance à ce club. Je me demande encore pourquoi je reste un fan de cette équipe.

  327. @Drakm72

    Il ne manque pas de respect directement envers nous mais on est plusieurs à fréquenter ce blogue pour le respect qui existe et dans le respect on évite les gros mots ou grosses expressions même si je suis pas en désaccord avec le point de vue de Patin sur ces deux journées du repechage

    2 journée frustante pour beaucoup d’entre nous dans les décisions du Canadien

  328. Et le fils de Ken Hugues, bon Québécois de la Rhodésie de Montréal, incapable de s’exprimer en français lors de son entrevue avec TVA Sports. Et on a pensé que Ken Hugues respecte le fait français au Québec. Ses autres enfants parlent-ils français ? RESPECT SVP JEFF MOLSON.

  329. Bon bin c’est fait. J’attendais ce repêchage avec beaucoup d’espoir pour le CH. Je suis sidéré et scié en deux par le résultat final. On prend Armia au #1 et on laisse passer Gleb Trikosov … En plus, on se débarrasse de Romanov et de deux choix pour pas grand’chose. Désespérant, mais très bon pour les futures (dé)cotes d’écoute de TiViA Spowe. Vivement la NFL et espérons le dernier rang en 2023 (on est bien partis mais Chicago me fait peur un peu).

  330. Personnellement, je ne suis pas fâché du tout du repêchage du CH, je ne connaissais aucun joueur de ce repêchage.

    Par contre, même si plusieurs disent que Romanov 22 ans est un 3e défenseur, j’appréciais son implication au jeu, ses coups d’épaule et sa vitesse. Il avait le temps en masse pour développer son offensive puisqu’il était avec le club qui pense être excellent dans le développement des joueurs et Dach en est une preuve de leur confiance en eux.

    Si je me fis aux commentaires des intervenants, comme disait René

    « Si j’ai bien compris, vous êtes en train de me dire : à la prochaine fois. »

  331. Je suis plutôt en désaccord avec la majorité des intervenants ici, avec la dernière direction, les membre de ce blogue n’arrêtais pas de dire qu’il détestait les Québecois au repêchage, que Timmins ne voulais pas repêcher de Québecois, maintenant, on se retrouve avec le même genre de discours pour la direction actuel, est-ce vraiment dut a la direction ou a la réalité du hockey, que peu importe l’origine, le talent est de prime.

    Je serais beaucoup plus à blâmé Donald Audette, il est clairement pas capable de défendre ses espoirs, si un autre dépisteur est en mesure de mieux défendre son choix que lui je comprend la direction d’y aller avec l’espoir qui leur parait comme le meilleur.

    Également, la qualité des espoir du Québec a diminué au cours des 10 dernière années, ou plutôt dilué face au autres talent mondiaux. Combien de joueur Québecois repêcher dans les 5 dernière année sont dans la ligue de façon stable? Je n’en compte que 4 ( Lafrenière, Girard, Comtois et Dubois). De ce lot seul Comtois et Girard aurait été disponible pour le Canadien. Cette liste inclus un choix 1 et un choix 3 dont impossible pour le canadien.

    Quand j’entends, à talent égal, il faut favoriser le québecois, cette situation est impossible, le talent ne se mesure pas en chiffre mais en capacité, prévision, statistique, patin, tir et plein d’autre facteur. comparer deux joueur en rondes 1-2-3-4-5-6-7 et vous allez tous voir des différence chez les joueur qui vont vous allumer contrairement a d’autre, Le problème des amateur Québecois est l’impartialité, on va toujours voir le Québecois meilleur, mais quand on est un pro qui regarder je sais pas combien de match par année, l’origine du joueur est bien la dernière chose qu’il regarde et je suis 100% d’accord avec le fait d’ignorer le lieu d’origine d’un joueur

  332. @ Alexis1993
    Je partage votre opinion 100% depuis un certain temps, vous l’avez exprimé mieux que j’aurais pu le faire. Pour en rajouter: le talent égale n’existe pas!! Ça revient à dire que deux joueurs s’équivale au niveau, physique, psychologique, au niveau du patin, des habiletés avec la rondelle, de la compréhension du jeu, du leardship, etc. C’est impossible d’avoir deux joueurs identiques.
    Quant aux quebécois, si le CH ne les juge pas intéressant, pourquoi les repêcher? Juste parce qu’il ls viennent d’ici. La qualité des joueurs et par le fait même la quantité est en diminution depuis un certain temps déjà.

  333. @Alexis1993

    Vous affirmez que « maintenant, on se retrouve avec le même genre de discours pour la direction actuel, est-ce vraiment dut a la direction ou a la réalité du hockey, que peu importe l’origine, le talent est de prime ».

    Les Ducks d’Anaheim considèrent eux aussi que le talent prime sur la nationalité du joueur et ils ont pourtant choisi 3 joueurs québécois dans les deux premières rondes (pas en 7e ronde!). Ce qui veut donc dire qu’ils sont certains que ces trois joueurs sont meilleurs que ceux qui étaient disponibles au rang où ils ont repêché.

    Donc, si l’argument vaut pour le CH, il le vaut également pour les Ducks, non?

  334. @drakm72

    J’ai également dit que la vision qu’une équipe a d’un joueur provient de plusieurs facteur, si Anaheim voyait dans ces 3 joueurs là quelque chose que le Canadien ne voit pas, tant mieux pour eux. C’est pour cette même raison que toutes les équipe ont des liste différente.

    Je ne comprend pas en quoi le fait que 1 équipe sur 32 repêche 3 québecois fais en sorte que la direction du Canadien sont des idiots selon votre point de vu?

    j’ai également mentionné que la responsabilité revenait au dépisteur, Si Audette n’a pas vu ce que Anaheim en vu en ces joueur, ou si il n’a pas été en mesure de défendre ses espoirs, c’est sa faute, son manque de talent pour son emploi. Si il serait passionner et sûr de ses choix, il aurait proposer ses services ailleurs depuis longtemps a force de ne pas être écouter par le Canadien.

  335. Personnellement de mon oeil très amateur Lamoureux et Gaucher n’étaient pas sur ma liste et Warren et Luneau oui et milieu de deuxième ronde où ils sont sortis. L’année de Gauthier et Mantha, le CH auraient étémieux que McCarren s’ils avaient été disponible mais le meilleur choix aurait été Shea Theodore. À part Dumais au rang où le CH repêchait il n’y avait pas de Québécois de disponible.

    Pour ce qui est de l’échange de Romanov, il est très remplaçable avec ce que nous avons dans les mineurs et tant mieux si on est aussi mauvais cette année. L’année du repêchage de Dach N-Y repêchait second (Gorton et le Nick dir recrutement) et nous 15 je présume qu’ils ont été interrogé pour l’échange. Je laisse encore une fois la chance au coureur… (défaut du partisan que je suis).

    Lâche pas Opeth j’adore ton blogue

  336. @alexis1993 et NaSa

    La direction du CH ne déteste pas les québécois, mais elle n’a aucune sensibilité au fait canadien-français, à la population qui constitue la majorité de sa clientèle et à l’importance de présenter dans la mesure du possible un alignement auquel elle peut le plus s’identifier.

    C’est vrai qu’il est impossible que deux joueurs aient un talent égal. Mais dans une fourchette de joueurs qui sont classés à peu près au même niveau, prétendre qu’on sait à tout coup quels seront les meilleurs, c’est de la foutaise de recruteurs qui tentent de justifier leur profession.

    Ce que je reproche au CH, c’est de ne pas prioriser les joueurs canadiens-français quand il existe une zone d’incertitude. D’ailleurs, Opeth avait bien démontré dans un commentaire il y a quelques jours, que le CH aurait eu avantage à appliquer ce principe ces dernières années.

    Mais au-delà de ces considérations, je crois que les différences d’opinions parmi les francophones reposent en fait sur un conflit de générations. Les baby-boomers en général ont à cœur de garder le plus possible un Québec francophone alors que les générations plus jeunes sont en général indifférentes à cette question.

  337. @ JohnGalt
    Le problème avait l’énoncé d’Opeth en lien avec les joueurs Quebécois c’est que ça revient à faire du révisionnisme, chose que plusieurs ici reproche au journalistes et commentateurs Qubécois. À l’époque, basé sur leur informations, le CH a fait le bon choix. Par contre, ça n’exclut pas que l’équipe de recruteurs du CH aurait pêtre besoin d’une refonte.
    Quand à la question de génération: je suis dans la mi-trentaine, fils d’immigrant qui a grandi dans la culture francophone et appris l’histoire du Québec et l’importance que ce dernier attache à sa langue et sa culture. Par contre, il ne faut pas mettre la responsabilité de recruiter des joueurs, donné une première chance à un entaîneur Quebécois et indirectement de reposer sur le CH pour préserver/ perpétuer la culture Quebécoise. Le CH reste une entrpeprise privée qui a des fans partout au pays et au monde. Je suis pour repêcher un talent local mais seulement si il le mérité comme donner une chance à une femme/une minorité ou tout autre groupe parce que ils ont les compétences/talent.

  338. @belansou

    Les enfants de Martin Saint-Louis et de Vincent Lecavalier ne parlent pas français non plus. Ce sont des Américains. Leurs parents sont des immigrants qui ont accepter le fait que d’immigrer aux USA voulait dire avoir une progéniture anglophone et américaine. Certains joueurs québécois reviennent au Québec après leur carrière aux USA, d’autres décident de s’y établir. La haute direction du CH est américaine, mais Marc Bergevin aussi était Américain avec des enfants américains. C’est la réalité c’est ça. Le futur du Québec en accéléré.

  339. @Alexis1993

    Il y a moins de Québécois à repêcher, c’est vrai, mais c’est drôle, Anaheim et son dépisteur en chef Martin Madden Jr trouve le moyen d’en repêcher, lui, et ce, dans les deux premières rondes. Il ne l’a pas fait à chaque année, mais depuis 2017, en 1e et 2e rondes, Maxime Comtois, Antoine Morand, Benoît-Olivier Groulx, Jacob Perreault, Nathan Gaucher, Noah Warren et Tristan Luneau. Huit en cinq ans. Montréal? Zéro. Cette année, il pouvait parier sur Jordan Dumais en fin de 3e ronde et ils ont préféré un obscur défenseur suédois. L’histoire qui se répète, Vejdemo au lieu de Nicolas Roy et on recule et prend Norlinder et LeGuerrier, au lieu de garder son choix de 2e ronde et prendre Samuel Bolduc. On pourrait ajouter Juulsen au lieu de Beauvillier.

  340. Dans mon cas, il n’y a pas de révisionnisme. L’année de chacun des repêchages je voulais Beauvillier, Nicolas Roy, Bolduc, Comtois, Joshua Roy, et Jordan Dumais. J’aimais Luneau cette année, mais le CH aurait dû le prendre à #26 ou #33. Je pense qu’il a autant de chances que Mesar et Beck de percer. Vous savez que pour Joshua Roy c’est vrai, pour Jordan Dumais je l’avais dans mon repêchage simulé au #58. Le CH aurait pu l’avoir une ronde plus tard et ils ont levé le nez sur un jeune qui a produit 108 points à 17 ans. Oui il mesure 5’09 », mais merde, ils ont pris un défenseur de 5’08 » au #58. Hutson est plus petit que Dumais et la grosseur compte plus pour un défenseur qu’un ailier. Oui Hutson a de très bonnes stats, mais celles de Dumais sont encore plus impressionnantes. Alors le CH était prêt à miser sur un petit défenseur américain en fin de 2e ronde, mais en fin de 3e ronde, ils n’étaient pas prêts à faire la même chose avec Dumais. Il est là le problème. Pourquoi?

  341. En 2001, Lapointe a signé à Boston et s’est servi du CH dans ses négociations.
    Lecavalier n’a jamais voulu signer à MTL. Lorsqu’il à signé à Tampa alors qu’il aurait été UFA la saison suivante, cela avait même valu une sortie très émotive de Pierre Boivin.

    J’ai beaucoup de difficulté avec l’embauche de ces deux gars là!

  342. @Opeth

    Je ne suis pas dans la tête de HuGo Boss mais je vais tenter une explication. Le CH avait déjà dans son alignement de petits joueurs offensifs en Caufield et Farrell, mais pas en défensive. Ils avaient surtout besoin d’un quart-arrière élite sur l’avantage numérique et, bien qu’ils ont des prospects avec du potentiel offensif, aucun n’a à ma connaissance les habiletés pour répondre à ce besoin précis. Enfin, Hutson pourra être protégé par des montres à ses côté si certains adversaires avaient l’idée de tentatives de meurtre.

    Ceci étant dit, je suis dans le camp de Serge Savard. Je crois qu’une forte identité francophone aiderait le CH a faire mieux que son potentiel réel.. comme le Rocket cette année.

  343. Explication assez compréhensible de Demongris. Certes Dumais a connu une année très productive, mais avec la présence de Caufield et Farrell dans le pipeline, je ne vois pas trop ou il aurait trouvé sa place (Laval?). Mais on aurait pu prendre le risque (je ne connais pas le Suédois).

    Pour Lane Hutson, j’ai été aussi surpris que dans le cas de Caufield, mais presque tout le monde réclamait un PMD à la Samuel Girard ==> ils en ont un. Et tout jeune, Hutson pourra croître encore. Et par PMD, je ne veux pas dire une psychose maniaco-dépressive.

    Qui était mon cas après le choix de Slaf au lieu de Wright, de Mesar au lieu de l’un des très bons qui traînaient encore et d’avoir négligé Trikosov qui avait glissé au-delà de toute logique à cause du facteur russe (que j’avais subodoré la semaine dernière et qui permettait de prendre une chance pour une couple de coups de circuit).

  344. Je ne sais pas si les Hawks visent le prochain repêchage (2023) mais certains joueurs (Toews par exemple) doivent avoir le goût de se retrouver ailleurs en ce moment.

  345. @Demongris

    J’ai répété que je me fous de la grosseur et de la position. Ce qui compte c’est de choisir le plus de futur joueur d’impact possible, et si prendre de plus petits joueurs aide en ce sens, car les clubs les déclassent pour cette raison, alors c’est la voie à suivre car ensuite il y a les échanges pour rééquilibrer le tout. On l’a vu jeudi soir avec Romanov contre Dach, puis on l’avait vu avec Sergachev conte Drouin. Le problème est que le CH a perdu la transaction Sergachev-Drouin, et sur papier, la transaction Romanov-Dach est plus risquée. Oui Sergachev était un 9e au total, mais au moment de l’échange il ne s’était pas établi dans la LNH, alors que Drouin venait de connaître une saison à un rythme de 60 points en 82 matchs à 21 ans. Le problème s’est que Drouin a plafonnée et est toujours blessé. De l’autre côté, Romanov est déjà un défenseur établi top-4, et Dach a produit à date à un rythme de 30 points par 82 matchs et il a eu 21 ans en janvier. Il est donc derrière Drouin au même âge. Est-ce que cette transaction tournera mieux, peut-être. C’est possible.

    Ce que je tente d’établir, c’est que les transactions peuvent permettre de rétablir les choses si on fait de bonnes transactions, plus comme celle Pacioretty-Suzuki/Tatar. Donc, que Caufield soit petit, on s’en fout, même chose pour Farrell et Dumais. Si Dumais brûle le LHJMQ l’an prochain, ce qu’il a de bonnes chances de faire à seulement 18 ans, selon moi c’est le Joshua Roy de 2022, plus petit, mais qui est déjà dévoué. Le jeune mange du hockey, il vit pour ça et est totalement dédié. Vous allez me dire que le nouveau gourou du « développement » engagé cet hiver par le CH n’aurait pas pu l’aider à améliorer son coup de patin au cours des trois prochaines années. Le pire, c’est que je voyais Dumais en 2e ronde, et le CH aurait pu l’avoir en fin de 3e ronde sur un plateau d’argent. Ça me lève le cœur.

  346. @ Opeth
    Je ne saurais vous dire pourquoi exactement Dumais a été ignoré étant donné que ma connaissance en espoirs est très limitée. Est ce dû au fait que les recruteurs du CH ne sont pas capable de s’affirmer autour comme l’a mentionné un intervenant? Est ce tout simplement que ces mêmes recruteurs soient incompétents? Comme mentionné plus avec Claufied, Farrell + (Roy, Suzuki et Evans qui font 6′ et moins), pêtre est une possibilité? Par contre, je penche plus du côté que les recruteurs ont de la difficulté à vendre leur salade.

    Enfin, pour relativiser le dernier repêchage, 19 Quebécois ont été repêchés, 15 dans les 5 premières rondes et 4 en 7ieme. Sur 225 choix!

  347. Je me répète, les échanges existent pour une raison. Lekhonen a donné Barron, etc… Ce qui compte c’est de compter sur le plus de bons joueurs possible même s’il y a forte redondance à une position ou pour un type de joueur. On peut avoir des doutes sur la transaction pour Dach, mais HuGo l’ont fait car ils ont jugé qu’il y avait assez de bonne relève du côté gauche de la défense. Une chose que j’aime de cette transaction, c’est qu’ils ont échangé le jeune joueur établi, Romanov, qui avait la plus haute valeur. Les Isle auraient peut-être pris Guhle au lieu de Romanov, mais pas Harris ni Struble et aucun autre des gauchers du pipeline. Alors si tu es convaincu de Harris et Struble, c’était le geste à faire. Je me répète, mais pour moi Struble demeure la carte cachée du pipeline montréalais. Avec Edmundson, Romanov, Guhle et Harris, il aurait peut-être hésité à signer avec le CH le printemps prochain, mais là, Romanov est parti et Edmundson a de bonne chance d’être échangé à la date limite des transaction l’hiver prochain. Hughes a dit qu’il aurait comme approche le fameux « Sell high, buy low ». La transaction Romanov-Dach est basée sur cette approche, ceci dit, tout dépend de l’évaluation de Dach.

  348. Grant McCagg qui a jeté son fiel sur Shane Wright ces derniers mois commence déjà à protéger ses arrières en disant que Seattle est la destination idéale pour lui et qu’il pourra se développer sans pression à son rythme et que ce qui compte c’est ce qu’il va faire de ce « wake-up call » et que Slafkovsky a été choisi premier car il le méritait plus que lui.

    C’est complètement débile ce discours. Le CH n’avait pas à prendre Slafkovsky car il était plus méritant en date du repêchage. C’est ce type de pensée qui a mené Bergevin a donné un contrat de fou à Gallagher. Un club doit aborder les choses en fonction du potentiel futur, pas des performances passées, même si pour les espoirs les deux sont liés. En d’autres mots, tu ne prends pas Slaf en te basant sur ses deux tournois. Tu le prends, ou pas, pour l’ensemble de son œuvre et surtout pour la projection que tu fais du jeune.

    Pour prendre Slaf premier, c’est que tu vois en lui un futur marqueur de 40-50 buts et 80 points. Prendre Wright, signifiait voir en lui un bon centre sur 200 pieds qui à son sommet cumulerait entre 80 et 100 points par saison. Je persiste à croire que celui qui a le plus de chances d’atteindre l’objectif est Wright. Je ne dis pas que c’est strictement impossible pour Slaf, il n’a que 18 ans, mais il n’a pas la feuille de route qui laisse croire qu’il y arrivera. S’il y arrive, ce sera que le scénario idéal aura été atteint pour lui et il sera un cas très rare de joueur qui a monté à son année de repêchage et poursuivi cette montée irrésistible par la suite.

    Pendant ce temps, deux jours seulement après les faits, McCagg commence déjà à se couvrir les fesses. Pathétique et malhonnête. Il tente déjà de dire que Wright n’aurait pas fait à Montréal ce qu’il a de bonnes chances d’accomplir à Seattle. Pendant ce temps, Ron Francis est mort de rire et ne croit pas encore à sa chance.

  349. Opeth, tu as tout dit: « Pendant ce temps, Ron Francis est mort de rire et ne croit pas encore à sa chance ». Je ne peux qu’applaudir à deux mains à ce commentaire.

  350. Je viens de lire le texte de Mathias post-repêchage. J’ai vraiment de la misère avec sa vision à sens unique des choses. Tout d’un coup il fallait échanger Romanov car il n’allait pas devenir un défenseur offensif de première paire. La titre de son article parle d’audace, mais tous les parieurs qui se sont un jour retrouvés ruinés ont paru audacieux à un moment donné. Je pense vraiment que le constat de ce jeudi soir de repêchage est que la nouvelle direction a pris deux gros paris. Les deux ont le potentiel de réussir, mais aussi de se révéler des échecs. Ces deux paris pourraient facilement devenir la version 2.0 du choix de Kotkaniemi et de l’échange de Sergachev. Rappelez-vous, le choix de KK était vu comme audacieux en 2018. Brady Tkachuk était vu comme le choix impopulaire, mais plus sûr. Cette fois-ci, Wright était plus sûr et très populaire, mais cela n’a pas arrêté HuGo les deux « gamblers ». L’échange Sergachev et Drouin lui a été applaudi presqu’à l’unanimité lors qu’il a été annoncé. On allait chercher un ancien choix #3, encore très jeune, qui venait de connaître une saison très prometteuse, et ce, contre un Russe qu’on connaissait peu et qui était encore un espoir. Cette fois-ci, c’est l’inverse, on va chercher un autre ancien #3, qui a beaucoup moins produit que Drouin au moment de l’échange, et ce, contre un défenseur russe très populaire avec un style qui plaisait aux partisans et un enthousiasme contagieux.

    Il est possible que HuGo gagnent leurs deux paris, mais quoi que les Mathias Brunet de ce monde en disent, ça demeure deux paris. Toutefois, du point de vue du partisan, quand on a vu un scénario similaire initié il y a cinq ans tourner au vinaigre, il me semble que le minimum pour un journaliste est d’exposer les deux côtés de la médaille. Il y a trois résultats possibles pour ce que HuGo ont fait jeudi soir, le scénario idéal, Slaf se révèle le meilleur joueur de sa cuvée et Dach devient un solide centre #2 produisant 70 points par année à maturité. Il se peut aussi qu’un des deux gestes tourne mal et que l’autre soit un succès, ou bien on se retrouve zéro en deux avec une valeur résiduelle bien amoindrie, soit un peu comme la valeur d’échange d’ici la date limite de Dvorak et Drouin.

    Mathias avait le droit de préférer Slaf, mais ça ne l’épargne pas comme journaliste d’offrir un compte-rendu juste de la situation et des tournures possibles des gestes « audacieux » qui ont été posés. Moi je tente d’évoquer toutes les éventualités, même si j’exprime clairement que je n’aurais pris ces décisions. En fait, plus j’analyse la transaction Romanov-Dach, plus je vois la possibilité d’un bon coup, mais je ne connais pas assez Dach pour avoir un jugement assuré sur la chose. Ceci dit, pour moi, ça demeure un pari car le CH a donné un joueur établi en Romanov pour l’espoir de voir un joueur un an plus jeune et choisi beaucoup plus haut finalement débloquer.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-07-08/repechage-de-la-lnh/de-l-audace-beaucoup-d-audace.php

  351. Avoir été les Rangers, je ne l’aurais pas fait après deux ans de développement, mais bon, des fois… Du reste, le 1er choix reste à Montréal et Lafrenière à NY. Connaissant la suite des choses, l’échange n’a probablement même pas été envisagé. Check.

    Slafkovski à Montréal. Boîte à surprise, si j’ai bien compris. Plafond inconnu. Le plus près de la LNH de sa cohorte, dit-on. Sa valeur se situerait quelque part entre celles de Joel Armia et Patrick Laine. Aucune idée de ce qu’il va donner sur l’échelle de Bettman. On va attendre, donc.. En attendant, on se fera dire qu’il est jeune pendant encore 3-4 ans. Il est grand, gros et fort. Mais un ailier. Check.

    Je me serais attendu au petit centre Cooley, qu’on disait créatif et offensif. Mais petit. Check.

    Surprise! Dach à Montréal. Il avait eu un bon départ à Chicago. Mais sa blessure l’a considérablement ralenti. Le verre à moitié vide pourrait me faire croire que sa blessure au poignet va hanter sa carrière et le transformer en joueur interchangeable dans la LNH. Le verre à moitié plein me laisse espérer que le jeune a été victime de la guigne de deuxième année. On lui reproche de ne pas tirer assez souvent. Mais gros et grand. Leadership. Check.

    Si Dach fait le moindrement le travail, faudra arrêter de penser à Dubois à Montréal. Check.

    Romanov parti. Pense pas qu’il avait atteint son plafond. Ses belles passes, ses belles sorties de zone de début de carrière devraient revenir dans son jeu. M’enfin. Aurai-je fait l’échange? Perso, j’aime beaucoup Romanov. Quoi qu’il en soit, dans un monde parfait, Hugues pourrait avoir réussi en un claquement de doigt ce que ni Gainey ni Bergevin n’ont réussi à accomplir en 20 ans : Acquérir un gros centre offensif. Si ça marche, ricanent déjà les deux anciens dg. Check.

    Le CH a-t-il tenté de s’avancer? Ou s’attendait-il à ce que Gaucher soit encore disponible en fin de première ronde? Ou n’avait-il juste aucun intérêt? Le voyait-il plutôt disponible en fin de 15e ronde puisqu’il a évolué dans une ligue inférieure au calibre de jeu de la ligue nationale de la Tanzanie? Aucune idée. Débat clos. Il s’en va aux States. Check.

    D’autres produits de la LHJMQ sont disponibles en fin de 1ère ronde et début de la 2ème ronde. Lamoureux et Warren sont des géants verts pas trop cons avec la rondelle. À 6’5 » et 6’7 » respectivement, ils inspirent authentiquement et instantanément le respect sur la glace. Le CH, qui cherche ouvertement à se grossir depuis le début du repêchage, poursuit donc sur sa lancée en acquérant un attaquant de 5’10 » évalué comme un chevreuil européen au coup de patin idéal pour fuir les zones payantes. Check.

    Pour le reste, les rondes, comme les années, se suivent et se ressemblent au sein de l’équipe de recrutement du CH : Tourigny choisi seul et dernier… Si le repêchage de la LNH se tenait sur 5 jours, serait-il encore en train d’attendre l’appel de Lapointe?

    Profession de foi de Martin Lapointe : J’aime les hockeyeurs québécois. De même que j’aime ma femme. C’est pourquoi je préfère coucher et passer du temps avec les autres femmes plutôt qu’avec elle. À beauté égale, vous comprendrez que je préfère ma femme, mais bon, comme on dit, l’égalité est dans l’oeil de celui qui regarde.

    Toujours à l’avant-garde, le CH a modernisé un concept vieux comme le monde depuis au moins 20 ans `: Celui des trois singes. En effet, quand il s’agit de piger dans la cour de la LHJMQ, le personnel de recruteurs du CH imite habilement les trois singes : Il ne voit, n’entend et ne dit rien. Check.

  352. Toute l’anticipation et la spéculation pré-repêchage sont derrière nous. Il ne nous reste plus maintenant qu’à donner la chance à tous ces coureurs. Quelques lectures glanées sur le site Theathletic sont assez positives à l’égard du repêchage du CH. Puisque ce ne sont pas des commentateurs partisans, j’y vois une note d’espoir.

    Sur l’échange Dach-Romanov. On dit que Hugues veut épouser le concept «Buy Low, Sell High». Par définition, c’est courir un risque. Acheter à bas prix, c’est payer pour du potentiel contre une valeur sûre. C’est un pari par essence, en somme. Bien que j’aimais Romanov, Dach pourrait combler un rôle immense à l’avenir. On croise les doigts.

    Petit truc: pour les personnes qui veulent accéder à TheAthletic sans payer, vous pouvez aller sur le site « 12ft.io » qui sert à «bypasser» les sites payants.

    Enfin, je dois avouer que repêcher un ptit canadien français en 5-6-7e ronde par année me déçoit aussi. Bien qu’appartenant à la jeune génération, je trouve que l’organisation devrait faire plus d’efforts. N’en déplaisent à certains d’entre nous, je ne pense pas que les bonzes du CH qui mangent du hockey – et rien d’autre – aient bien de considérations socio-politiques. On peut continuer d’espérer, mais ça demeure une clique de millionnaires/milliardaires qui n’ont que faire des gens ordinaires.

  353. Je ne sais pas si HuGo ont voulu court-circuiter le processus de reconstruction en y allant de ces deux choix de parcours mais si c’est le cas, j’y vois là une démonstration de leur ego versus l’ancienne administration. Et ça ce serait le boutte du boutte comme trip d’ego. A-t-on cherché un raccourci pour prouver à tout le monde qu’on est meilleur? Ouf…ils avaient une chance en or de continuer à faire progresser un groupe de jeunes et d’ajouter une forme d’assurance avec Wright et ils ont préféré y aller avec un gros bonhomme. Est-ce qu’ils ont comme but (HuGo) de faire jouer ce jeune homme dès l’automne prochain? C’est un peu ma crainte et de répéter par le fait même l’erreur KK. S’ils se tiennent debout et qu’ils voient qu’il y a des choses à améliorer chez Slaf, ils devraient tout simplement lui indiquer le chemin des mineures pour parfaire certaines choses dans son jeu. Difficile de savoir vraiment ce qui s’est passé, qui a pris la décision finale, etc. Mon petit doigt irait vers le Go de ce duo. Il n’a pas à se présenter officiellement devant les journalistes et c’est Hu qui doit le faire. Ça fait vraiment toute une différence dans la prise de décision. On se croise donc les doigts afin que ce processus soit le bon mais ça sent déjà une expérience néfaste d’un passé pas très lointain.

  354. J’ai jeté un coup d’oeil aux choix de mon repêchage simulé, et seule Artem Duda est sorti plus tôt que là où je l’avais placé. Il est sorti 33e et je l’avait mis au 75e rang en me fiant à là où les différentes liste le classaient et au facteur russe anticipé. Sinon, tous mes choix étaient disponibles aux rangs où je les avais placés. Ce sera intéressant pour moi de voir comment ma liste va évoluer par rapport aux vrais choix du CH et des choix perdus dans l’échange Dach et le choix de 4e ronde échangé à l’an prochain. Mon approche est de repêcher les plus souvent possible avec le talent comme premier critère et aussi le jeune âge relatif et d’avoir joué pour une équipe faible, mal entouré.

    En ce sens, mes trois derniers choix n’ont pas été repêchés. On verra s’ils le seront l’an prochain. Je les aurais pris avant les quatre derniers choix du CH. Tourigny est minuscule à 5’08 » et a 20 ans et quatre mois. Il ne grandira plus. Je ne pouvais pas être contre le choix de Hutson et être pour celui de Tourigny car il est Québécois. Au moins Hutson a une légère chance de grandir encore un peu, son père et son frère aîné mesurent 5’11 », mais il a déjà 18 ans et demi. Ce n’est pas impossible, j’ai gagné un pouce et demi de 19 à 20 ans, mais je mesure 6’03 » et demi.

  355. On voulait Wright on a eu Slaf…

    Moi aussi je suis décu… mon pire scénario avant le repéchage.

    Ok…

    On parle d’une année de repéchage ‘pauvre’.

    Ce pourait-il qu’on ai voulu prendre le joueur ayant le plus haut plafond, un gros gabarit et le plus teigneux même si son dévelopement est incertaint?

    La vision à court terme, la saison prochaine, est que l’on ne sera pas forcément meilleurs. Donc toujours, à tout le moins, un ticket de bronze pour le repéchage.

    Oui c’est un paris risqué, mais, est-ce possible en 25 ans d’administration mauribonde qu’on ce soit dit, c’est mince cette année, tout est flou, aucune possibilité de s’amiliorer immédiatement en vu de 2023, on repêche à la dynamite et on garde la ligne directrice.

    Ce pourrait-il qu’on essaie, pour une fois, de viser la fameuse fenêtre d’opportunité? La masse critique de talent que l’on remâche ici depuis si lontemps?

    Je crois que oui.
    Est-ce un move de gambler? Définitivement.
    Est-ce que j’ai hâte au prochaines saisons … Oui Monsieur.

  356. Moi je n’en démord pas, le plancher de Wright, c’est Suzuki. On a passé sur ça. Je dis bien son plancher. Il pourrait être supérieur à Suzuki. Slafkovsky, lui, c’est quoi son plancher? Ses promoteurs n’ont parlé que de plafond et de potentiel, mais ils n’ont pas vraiment donné de comparables fermes, est-ce Rick Nash? Andrei Schvechnikov? Personne ne s’est mouillé, et surtout personne parmi ses défenseurs n’a voulu évoquer le fait qu’il pourrait être Joel Armia ou Nino Neiderreiter, ou pire, Jesse Puljujarvi.

  357. @Opeth 18h29

    Le plancher de Slaf c’est 31 – 10… Liiga 😉
    Moi aussi je suis décu.

    On a une toute nouvelle equipe de gestionaires.

    Si dans 10 ans c’est tojours la même chose, on pourra se dire que l’on est damnés, un peu comme les Leafs. C’est à dire que les actionnaires n’ont aucune tolérance au risque et préferent encaisser les dollars que les coupes Stanley.

    Je suis asser jeune pour me souvenir de 1993, jamais je n’aurais cru que ce soit si long.

  358. @Lascar

    Pour les plus vieux comme moi, et il y en a des plus vieux que moi ici à ce que j’ai pu comprendre, le temps passe vite et soit le CH s’enligne sérieusement, ou bien la 25e coupe on ne la verra pas de notre vivant.

    En passant, un fait renversant qui est passé sous le radar cette semaine. La direction hockey du CH a décidé de choisir Slaf mercredi, mais avant de confirmer le tout, il a dû rencontrer Molson le jour du repêchage. Imaginez. Le jovialiste devait passer derrière tout le monde pour donner son approbation, Molson le grand évaluateur de personnalités…

    Si vous avez encore un doute à savoir qui est derrière l’offre hostile à Aho, vous avez votre réponse. À tout le moins il est clair qu’il a approuvé le geste, mais comme cette offre origine de l’évaluation de la position financière de Tom Dundon, le proprio de Canes, il est fort probable que cette idée originait du jovialiste immuable. Les fils à papa, ce sont très souvent les pires, ils sont là car ils ont hérité.

  359. Définitivement, Slafkovsky va commencer la prochaine saison à Montréal et sur le premier trio, n’en déplaise à certain.

    Il est le premier choix et même dans un repêchage ou les joueurs de talent supérieur sont moins nanti que par le passé, un premier choix se doit d’être prêt et de faire le club sans misère.

    Et dans le fond, c’est beaucoup mieux pour Wirght, les attentes seront moins hautes et il aura le temps de développer, sans stress, son potentiel que plusieurs pensent plus haut que celui de Slafkovsky.

    En tout cas, ce serait le comble que le CH fasse jouer le premier choix universel sur un 3e trio ou pire dans les mineurs.

    C’est-là que l’on va voir s’il carbure à la pression ou s’il s’écrase sous le stress de devoir performer tout de suite.

  360. @Mikel

    Désolé, mais vous reprenez l’argument fallacieux de Grant McCagg dans son opération de protection de derrière. Si le CH avait cru en Wright, toute cette histoire de pression était facilement gérable, si tant était que Wright était susceptible de crouler sous celle-ci, ce qui est loin d’être sûr, et rien dit que si ça ne va pas comme prévu pour Slaf, il ne fera pas un KK de lui-même.

    Pour revenir à Wright, je dis que le CH aurait très bien pu gérer le tout en abaissant les attentes, en citant les cas positifs de Suzuki et de Caufield qui tous deux ont gradué à 20 ans. Il aurait été facile de dire que le club avait comme nouvelle politique d’être prudent avec ses jeunes espoirs, qu’on préférait les faire graduer un an trop tard qu’un an trop tôt, et que le but n’est pas de gagner la coupe l’an prochain, mais de bâtir pour le futur. Pour conclure on aurait pu réitérer la grande confiance que l’organisation a dans le futur de Wright, mais qu’on ne précipiterait rien et que ce que les autres équipes ont fait dans le passé, le club s’en fout et que Wright a vécu quelque chose d’exceptionnel en perdant son année 16 ans.

    Tout ça pour dire que cette histoire de pression à Montréal c’est de la bouillie pour les chats, et une façon pour les anti-Wright de déjà préparer le terrain au cas où celui-ci rebondirait rapidement à Seattle. Encore une fois, la possible pression qu’un jeune pourrait ressentir est gérable, si la direction est assez clairvoyante pour la gérer dès le départ, et ça s’applique à Slaf qui vient d’être choisi premier. Au lieu de bomber le torse pour se donner raison dès le lendemain du choix, on devrait réduire les attentes à court terme et parler de patience, de processus et de plan à long terme. En plus, les cas KK et Galchenyuk sont des arguments tout trouvés pour se justifier d’être patient.

  361. Plein de bonnes choses viennent d’être dites. Le cas Slaf me semble évident: on veut un joueur tu-suite qui va attirer un certain intérêt TV en début de saison … faut récompenser les commanditaires. Pour le reste de sa carrière pas grave, un gars de 10 points c’est un gars de 10 points! Si on choisit Wright (le meilleur) et qu’on le remet au junior (pour reprendre son année 16 ans perdue) quel réseau TV et quel commanditaire y gagne quoi que ce soit?

    Pour les Canadiens-français LHJMQ ==> je n’ai aucun espoir pour Gaucher et Luneau. J’aurais pris Warren (mais est-il Canadien-Français? … par sa maman oui 😉 Dumais aurait été un risque acceptable de même que Tourigny. Quoique 20 ans me semble trop vieux (assez dur à écrire pour un gars de 70 printemps).

  362. @opeth
    Je doute que Molson ait rencontré Slafkovsky pour approuver le tout. Ça devait plutôt être une rencontre de courtoisie et pour donner de l’importance au jeune.

  363. @Andre

    À TVA Sports ils ont dit que la rencontre avec Molson visait à confirmer le choix. C’est pas moi qui l’ai inventé.

    Pour le débat Slaf-Wright, je ne dénigre pas Slaf et je n’exclus pas qu’il devienne l’exception qui confirme la règle. Ceci dit, aujourd’hui ça me semble improbable. Pour Wright, je vois une surréaction face à un jeune sous la loupe depuis trois ans avec un co-vide la deuxième année. Je crois à un rebond de sa part, un peu à la Joshua Roy cette année, dans un registre très différent, Wright n’est pas tombé 150e, et Roy n’a jamais été vu comme un futur 1er au total.

  364. Oublié l’histoire de la pression avec Wright. Il aurait été étiqueté deuxième centre, en moins de surpasser Suzuki niveau talent. Concernant Slaf, je me demande à quel point Suzuki et Caufield ont fait pencher la balance en exprimant leur préférence. C’était tellement serré que chaque petit détail a bien pu faire la différence.

    Pour terminer,.la présence de Suzuki sur le podium voulait-elle dire quelque chose? Avons-nous là notre prochain capitaine?

  365. Ce qui est décevant dans le repêchage du Canadien, c’est qu’ils semblent y être allés avec le feeling du moment pour leurs deux choix de première ronde. Tout s’est joué dans les dernières semaines. Il ont tripé sur la Slovaquie durant les récents championnats, alors ça a fait complètement pencher la balance. L’autre aspect qui me chicote c’est quand j’entends le discours de Martin Lapointe où un des principaux aspects de ce qu’ils recherchent ce sont des joueurs qui « jouent de la bonne façon ». Je crois que c’est ce qui a coulé Wright. Ils ne devaient pas le trouver assez impliqué.
    J’aimerais que le Canadien utilise une approche plus rationnelle et statistique comme Opeth l’a fait. Si on s’en tient au feeling du moment, ça peut donner des résultats très aléatoires.

  366. @Opeth
    TVA Sports… mouais. Je pense que vous donnez trop de pouvoir à Molson « le jovialiste » (j’esquisse un sourire à chaque fois!). Il a été établi que si le vol de Slafkovsky n’avait pas été retardé, il aurait rencontré la direction de CH plus tôt et que Molson n’aurait pas assisté à la rencontre (https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-07-07/repechage-de-la-lnh/molson-rencontre-slafkovsky-pas-wright.php). Sa présence jeudi suggérait plus que le choix du CH était arrêté.

    Des infos que j’ai glanées ici et là (ça vient des médias, je n’ai aucun accès privilégié au CH ou à tout ce qui touche de près ou de loin à la LNH), j’ai l’impression (oui, je spécule totalement ici) que le 1er choix du CH n’a été décidé que très tardivement. J’ai lu qu’à la table du CH, il y avait des pro-Slaf, des pro-Wright et même des pro-Cooley. Mon est impression est le CH voyait un plus haut plafond pour Slafvosky, mais lorgnait vers Wright, un centre (tous les appels individuels [Lecavalier, St-Louis] qu’il a reçus indiquent clairement un intérêt). Lorsque la transaction avec les Hawks s’est matérialisée (j’ai lu que c’était décidé AVANT le repêchage; peut-être manquait-il simplement un 3e partenaire de danse?), les besoins pour un centre étaient dès lors comblés (oui, oui, on peut certainement en discuter…), ce qui pavait la voie au gros ailier.

    Moi aussi, j’aurais préféré Wright (et Romanov et les choix) plutôt que Slafkovsky (et Dach). J’avoue avoir été déstabilisé par le début de 1re ronde du CH. Et je demeure mitigé quand à cette stratégie. Mais avant de chialer, je vais donner la chance au(x) coureur(s). Plusieurs se plaignaient du conservatisme de l’ancienne administration, quand Bergevin sortait son fameux « c’est difficile de faire de échanges » ou quand il « lançait des dards » plutôt que d’être aggressif au repâchage. Et maintenant, je sens qu’on se plaint encore, mais cette fois parce que la nouvelle administration est audacieuse, voire arrogante (l’arrogance, honnêtement, je la comprends pas trop celle-là…). Il faudrait se brancher…

  367. J’ai regardé de nouveau des vidéos de Jordan Dumais hier, et le jeune a une intelligence offensive du jeu rare. Ne partez pas en peur avec la comparaison, mais il y a un aspect Wayne Gretzky chez lui. Pas imposant, pas rapide à proprement parler, mais une anticipation et une vision de très haut niveau. Je ne sais pas s’il va réussir à devenir assez fort et rapide à 22 ans pour jouer dans la LNH, mais en fin de 3e ronde c’était un pari à prendre. Une autre comparaison plus réaliste est avec Mike Ribiero, et on sait que Ribiero aurait eu une bien meilleure carrière encore s’il n’avait pas eu des problèmes de consommation et de mauvais entraînement hors glace.

  368. Souvent, nous entendons dire que la LHJMQ est désavantagé vis à vis les deux autres ligues majeures au Canada et même l’Europe ainsi que le NCAA.

    Je me demande, justement, si les dirigeants de la LHJMQ en font assez pour faire connaître son produit, ses joueurs, le niveau perfectionnement des joueurs, le soutien professionnel, médical et même financier que ces mêmes joueurs obtiennent de cette ligue aux dirigeants LNH qui comprend tous le personnel hockey de chaque club.

    Personnellement, je vois rarement dans les médias de sport, un dirigeant de la LHJMQ prendre la parole pour informer des nouveautés au niveau de la ligue.

    Évidemment, nous voyons surtout, en entrevue, un Patrick Roy réfléchir tout haut s’il revient ou pas et les médias font des émissions spéciales sur des scénarios de retour ou pas.

    Peut-être suis-je dans le champs….

  369. De mon côté, je suis très excité par la sélection de Lane Hutson (rien à voir avec l’opinion de Mathias, par ailleurs). Il était répertorié en 1re ronde sur la majorité des listes (parfois même Top-20) et plusieurs le voient comme un potentiel Torey Krug. Sa taille serait un rare défaut (avec 2-3 pouces de plus, il aurait été Top-10) et il aurait même un avis médical qui confirmait que sa croissance n’est pas terminée (j’espère pour lui). Bref, un cas typique de choix risqué qui pourrait être un coup de circuit.

    Dans la même veine, je suis aussi déçu (comme plusieurs intervenants ici) que le CH n’ait pas pris une chance avec Jordan Dumais. Tant qu’à y aller avec un obsur Suédois (quoiqu’à ce stade-ci du repêchage, les joueurs sont pas mal tous obscurs pour moi…), pourquoi pas tenter sa chance avec le Québécois? Selon mes lectures, malgré son intelligence sur la glace et sa superbe vision du jeu, les craintes que la production et le jeu de Dumais ne se transposent pas à la LNH (et même au hockey professionnel) sont grandes, principalement parce qu’il est petit, mais surtout parce qu’il ne compense pas cette petite taille par un excellent patin.

    Pour ce qui est du fait que le CH n’a pas encore une fois fait de sélections significatives au Québec, moi ça me dit que le problème vient surtout des recruteurs affectés à la LHJMQ. Ils ne semblent tout simplement pas capables de vendre les espoirs qu’ils évaluent. La direction du CH manque peut-être de sensibilité à cet égard, mais si les recruteurs sont incapables de se lever pour défendre leurs préférés convenablement, comment la direction peut-elle placer les joueurs québécois à « talent égal » avec les joueurs « étangers »?

  370. @Provencal

    L’ancienne administration était par certains aspects trop audacieuse. Elle a fait pire encore avec l’offre à Aho, puis elle a fait la même chose que ce que viennent de faire HuGo, soit repêcher très haut un jeune jouant en Liiga qui a monté en deuxième moitié de saison au détriment d’un choix nord-américain plus sûr (Tkachuk), et Bergevin a aussi échangé un bon jeune défenseur russe pour un choix #3 repêché trois ou quatre ans avant.

    Ajoutez à cela le choix de Galchenyuk qui avait manqué son année de repêchage entière pour cause de tendon (ACL) déchiré. L’échange de Pacioretty était aussi un échange audacieux qui aurait pu virer à la catastrophe si Vegas avait accepté de donner Cody Glass au lieu de Suzuki. L’administration Bergevin n’était donc pas conservatrice, elle était bipolaire, à la fois audacieuse et conservatrice. Le conservatisme s’exprimait quand Bergevin tombait en amour avec certains joueurs, Price, Weber et Gallagher, surtout. L’audace s’exprimait souvent quand il n’aimait pas certains joueurs ou la faiblesse à certaines position, centre en particulier. Il a fait l’offre à Aho car il ne savait pas encore ce qu’il avait dans les mains en Suzuki et regrettait déjà un peu son choix de Kotkaniemi, ou à tout le moins, voyait que ça prendrait pas mal plus de temps que prévu pour éclore.

  371. @Opeth
    Je vous le donne, l’administration Bergevin était bipolaire. Et à la fin, elle était dépressive :-p

    En passant, quelques intervenants semblaient questionner le choix du CH de se tourner vers Dach, qui n’a rien cassé jusqu’ici, plutôt que de repêcher cette année un joueur de centre (certains qualifiant même cette décision d’arrogante…). Il ne faut pas oublier que d’entrée de jeu, Kent Hughes avait clairement dit qu’il allait privilégier des jeunes joueurs plus vieux, pour lesquels ont en connait plus et qui sont plus près d’un rôle clé dans la LNH, au détriment de joueurs au repêchage, pour lesquels tout est projection et qui sont plus loin d’un poste assuré dans la LNH. Ainsi, le choix d’aller chercher Dach plutôt que de repêcher un Wright ou un Cooley est cohérent avec cette vision. Je ne cherche pas à défendre HuGO ici, simplement à mettre cette décision en perspective.

  372. Je continue de lire les commentaires un peu partout analysant ce repêchage. Une chose qui revient souvent c’est l’effet Saint-Louis. Cette lubie n’est pas disparue des esprits. Plusieurs pensent encore que MSL a une baguette magique et que tout va bien aller avec lui. C’est possible, mais c’est peu probable. MSL a commencé sa carrière avec une partie gratuite, un tour de réchauffement sans conséquences. À partir de cet automne, ce club sera le sien et celui d’HuGo. Il n’y aura plus de Bergevin et de Ducharme sur qui tout blâmer. Certains le feront quand même, mais ça n’aura pas la prise que ça avait l’hiver et le printemps passés.

    J’entends déjà les excuses si ça tourne mal, Romanov n’est plus là, Slaf et Dach sont encore jeunes, etc… Là on va nous ressortir que le but n’est pas de gagner la coupe dès la saison prochaine, c’est vrai, mais ça va brailler quand même et on risque de revoir le Saint-Louis de la fin de la saison qui perdait à répétition, et certains drôles vont se mettre à se demander si les petits succès de MSL l’an dernier n’étaient pas le fruit de Luke Richardson. Préparez-vous, la lune de miel ne durera plus longtemps. Il y a ça de juste à Montréal, ce marché n’a pas de patience pour les perdants, même s’ils perdent pour mieux gagner plus tard. L’an passé les nouveaux ont eu un passe-droit car la tempête avait déjà tout ruiné, mais nos bons commentateurs vont y aller de leurs suggestions pour gagner dès la saison prochaine et si le club perd, les blâmes vont voler à qui mieux mieux.

    HuGo vont tenter d’ajouter quelques vétérans de profondeur. Je les vois engager un défenseur gaucher pour tenter d’amortir la perte de Romanov et si Petry devait partir à droite, ce serait là aussi très mince. Donc, MSL ne fera pas de miracle si sa défensive ressemble à ceci

    Edmundson-Savard
    Guhle-Wideman
    Ryan Murray-Barron

    Murray est juste un exemple de vétéran UFA qui ne coûterait pas cher et qui permettrait de garder Harris et Guhle en alternance à Laval. Si Price ne peut revenir à un bon niveau ou se blesse pour de bon, il n’y aura pas de tampon pour atténuer les erreurs commises devant.

    À l’avant, ça donne:

    Slaf-Suzuki-Caufield
    Drouin-Dach-Anderson
    Hoffman-Dvorak-Gallagher
    Evans-Poehling-Armia
    Byron Pezzetta

    C’est un alignement qui suppose que Slaf est prêt, ce dont je doute, même chose pour Dach. Mon plan était de choisir Wright, de le renvoyer junior pour lui permettre de maturer et d’arriver plus prêt, mais dans le cas de Slaf, le plan est de le lancer dans la gueule du loup tout de suite. Aussi bien garder le plus de vétérans pour l’entourer, lui et Dach. Les échanges pourront attendre la date limite des échanges.

  373. Wright avait raison de ne pas être content. S’il l’avait été, ça aurait été un signe de désintéressement de sa part. Un joueur ne peut pas faire carrière sur une rancœur, mais il est clair que ce sera pour lui une source de motivation, à court terme, du moins. Tom Brady parle encore de sa frustration d’être tombé au rang #199 en 2000, et ce, malgré que ce concours de circonstances l’a uni à Bill Belichick et que cela a donné la plus grande dynastie d’un club professionnel majeur évoluant dans une ligue sous plafond salarial.

  374. Pour ce qui est de la transaction Dach, oui, je parle d’arrogance, mais si ça tourne bien ils auront le dernier mot. Comprenez bien que pour poser leur geste, HuGo ont rapidement pigé dans l’héritage de Bergevin, mais pour moi l’arrogance c’est d’être passé sur Wright et tout est lié. Ils ont passé sur Wright car ils ont pu avoir Dach en sacrifiant une part de l’héritage de Bergevin. Je parle d’un héritage encore tout frais, pas de Subban contre Weber, après quatre saisons avec Subban et un contrat monstre de 9 M$ par année. À ce stade-là, Bergevin se sortait de ses propres actions avec un joueur qu’il avait eu le temps de très bien connaître. Si Dach devient aussi bon que Wright dans cinq ans, je crierai au génie.

  375. Article intéressant de Martin Leclerc sur le la journée dh repêchage et sur les chances de transposer sa production du junior à la NHL. À prendre avec bémol.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/1896572/chronique-martin-leclerc-tant-qua-selancer-au-1er-rang-le-ch-a-vise-le-coup-de-circuit

    Autre article sur la prise de conscience et les changements apportés par la Suède et la Finlande pour développer mieux leurs joueurs. Example à suivre pour Hockey Canada et Québec pêtre…

    https://ici.radio-canada.ca/sports/1895907/repechage-lnh-suedois-finlandais-martin-leclerc-hockey

  376. Mon Bilan :

    À tous n’oublier de ne pas juger trop vite

    Si Slafkovski en met 25 dedans pendant que Wright est retourné dans les mineurs l’an prochain cela veut rien dire La réponse viendra dans 4-5 en voyant qui est le meilleur joueur rendu à 23-24 comme Hughes le disait

    Pour Wright son étoile a a vraiment pâli un peu Même si je le voyais moi aussi comme premier choix du Canadien je suis très étonné que New Jersey et Pheonix ait levé le nez sur ce joueur si il est aussi prometteur que certains nous le vende

    Dans le repêchage on arrête pas de nous dire peu importe le rang en première ronde tu y vas avec le meilleur talent New Jersey et Pheonix vont’ils avoir des regrets ?

    Pour Wright je suis de ceux qui pense que Seattle est quand même une bonne destination Jeune franchise il va avoir la chance d’être le visage de cette concession et si on se fie au travail du passé de Francis en Caroline il devrait avoir aboutit dans une bonne organisation À lui de faire mentir ses détracteurs

    Pour Dach de ce que je lis cela demeure un peu un point d’interogation Espérons que le Gorton aura le même succès que Strome et Zibanejad Pour le départ de Romanov buy low sell high C’est ce que Hughes a fait donc ne le blamons pas trop vite car il y’a beaucoup d’adeptes de cette théorie et la relève est bonne du côté gauche Et on s’en fait pas trop pour l’an prochain car il y’a le derby Connor Bédard à ne pas oublier

    La question aurions-nous été mieux avec Nathan Gaucher au 13 rang ou c’était trop tôt L’avenir nous le dira

    Quleques peu décus avec tout les choix que nous avions que encore une fois on soit même pas capable de repêcher un québécois surtout que cette année 4 se démarquaient en plus la boîte à surprise de Dumais. Tourigny en 7 ronde pour sauver la face tout simplement…J’ai toujours été de ceux que au lieu de repêcher un obscur finlandais ou autres en 7 ronde donne la chance à un gars d’ici mais la Tourigny on aurait pu juste l’inviter au camp Content pour lui mais sur celle la l’organisation rie de ses fans encore….

    Plus ca change plus cela semble pareil….moi je pense que quand tu as 3-4 québécois dans ton équipe cela amène une drive supplémentaire à l’équipe. Cette année nous avions la chance d’en récupérer un bien côté et on est encore passé à côté

    Comme l’impressions que Audette et Boisvert ne sont pas trop vendeurs et ce sont des joueurs de 3-4 trio dans l’équipe de repêchage à l’instar de leur carrière 🙂

  377. Je sais que j’ai l’air très négatif par rapport au deux journées de repêchage du CH, incluant l’échange Dach-Romanov++. Dites-vous que c’est un minuscule contrepoids à l’optimisme généralisé. J’ai l’habitude d’écrire ce que je pense, au risque de me tromper. J’étais pour la sélection de KK en 2018 et je l’ai beaucoup défendu, mais il y a des limites et je reconnais m’être trompé. À l’inverse, j’étais avec véhémence contre l’offre hostile à Aho, pour moi c’était voué à l’échec dès le départ et c’était en contradiction avec le fameux « reset » annoncé un an plus tôt. J’ai eu totalement raison, même chose dans le dossier Gallagher-Danault. J’étais pour l’échange Pacioretty-Suzuki/Tatar et l’échange Sergachev-Drouin. J’étais contre l’échange pour Andrew Shaw contre deux choix de 2e ronde car je voulais prendre DeBrincat et Samuel Girard avec ces deux choix. J’étais pour l’échange Weber-Subban et je prônais l’échange de Carey Price l’été avant la dernière année de son précédant contrat. Il aurait rapporté un énorme pactole et le CH aurait eu plus de chance de progresser par la suite. Je ne suis donc pas infaillible, mais j’au un pas pire moyenne.

    Comme je l’ai déjà écrit, l’échange Romanov-Dach me laisse ambivalent, un peu comme l’échange Sergachev-Drouin. Je n’aimais pas donner Sergachev si tôt après son repêchage, mais Drouin venait de connaître une saison à un rythme de 60 points en 82 matchs à seulement 21 ans. Pour moi cela a emporter mon adhésion. Le fait qu’il soit Québécois a aussi aider à me convaincre, mais c’était un élément ajouté mineur.

    Donc, je reste ambivalent sur Dach, car Romanov je le connais très bien. La clé de cette transaction c’est Dach. C’est lui qui va décider du verdict final dans quelques années. On s’entend qu’à 21 ans, il est derrière Nick Suzuki dans sa progression. Il a eu une blessure sérieuse au poignet qui lui a sûrement nui. Ça ne vous rappelle pas Drouin une fois avec le CH? Toujours blessé, au poignet, entre autres. Ceci dit, Dach n’a pas joué avec des pieds de céleri à Chicago la saison dernière, 350 minutes de jeu avec Patrick Kane et 450 minutes de jeu avec Alex De Brincat, 33% de succès au cercle des mises en jeu, rythme de 31 points en 82 matchs, malgré beaucoup de temps de jeu avec de très bons ailier offensifs. Dach, à ce stade-ci, c’est comme récupéré Kotkaniemi. Un grand centre de 21-22 ans repêché au rang #3 et qui tarde à éclore malgré de nombreuses chances. J’ai écrit ici plusieurs fois que je suis déçu de KK, que je me suis trompé à son sujet, mais que je n’ai pas encore démissionné complètement. Pour KK ça doit débloquer la saison prochaine. Quand je dis débloquer, je parle de jouer 16-17 minutes par match et de cumuler autour de 50 points. Dach est six mois plus jeune, peut-être qu’on peut lui donner une saison de plus pour éclore, mais il est clair que ce n’est pas un pari gagné d’avance, et en passant de Chicago à Montréal, il ne passe pas à une meilleure équipe. Je parle bien sûr des Hawks de la saison dernière. Pas ceux affaiblis qui tenteront l’an prochain de gagner la loterie Connor Bédard.

  378. Autant je voulais Dumais en fin de 3e ronde, autant Nathan Gaucher me laisse de glace, surtout en 1e ronde. Le gars était un des plus vieux de son année de repêchage, né un 6 novembre. Il a donc joué à 18 ans toute l’année. Il est deux mois plus jeune que Joshua Roy repêché l’an passé. De plus, avec une très bonne équipe, les Remparts, il n’a même pas atteint le plateau du point par match. Je sais qu’il est gros et rapide, mais le sens du hockey n’est pas sa force. Certains voient en lui un espèce de Jordan Staal. Ça me semble très optimiste

  379. Plusieurs disent que l’administration du CH n’est pas à blâmer pour l’absence de canadiens-français parmi leurs choix. Ce serait plutôt la faute des recruteurs qui couvrent le Québec parce qu’ils ne s’imposent pas lors des réunions internes.

    Mais qui nomme ces recruteurs qui n’ont aucun charisme. Je crois que c’est voulu par l’administration de nommer des recruteurs du Québec sans échine. Ça fait bien leur affaire.

  380. J’ai vu jouer Nathan Gaucher durant un match l’an dernier et il ne m’avait pas impressionné. Effectivement, grand, gros et rapide mais aucun sens du jeu. Mais ce n’est qu’un match, pas assez pour se faire une opinion.

  381. Me semble qu’avec la venue de DeBrincat 24 ans, les Sens sont en avance sur le CH si je regarde les joueurs des deux formations.

    Après Suzuki et Caufield, ça semble bien ordinaire avec pour la plupart des joueurs de 3e et 4e trios. Bien sur l’an prochain, nous allons voir de ces joueurs sur le premier et deuxième trio mais ils seront dans la mauvaise chaise.

    Par contre les Sens, en vacance, ont déjà les deux premiers trios avec des joueurs de premier et deuxième trio, pas de mauvaise chaise.

    Selon capfrendly, les habs en ont encore pour 5 ans avec Gallagher et Anderson. Hoffman, 2 autres années et j’en passe….

  382. Pour les LHJMQ disponibles cette année, ce n’était pas riche: Gaucher (un no-go pour moi), Luneau (idem), Warren (que j’aurais bien aimé repêcher), Dumais (une chance à prendre mais très redondant avec nos petits schtroumpfs pointeurs), Tourigny (une version trop vieille et plus lente de Lane Hutson sans le potentiel d’amélioration de ce dernier).

    Donc, difficile d’en ramasser un. À part le choix de Slaf, ma plus grosse déception reste d’avoir laisser passer Trikosov. La perte de Romanov me fait mal également.

  383. @ Mikel

    Anderson jusqu’à nouvelle ordre est pas un mauvais contrat encore

    Les deux autres surtout Gallagher vont faire mal mais par contre chaque équipe a ses mauvais contats

    Ottawa Murray à 6.25 pour deux ans encore et Nikita Zaitsev à 4.5 deux ans encore c,est beaucoup

    Surtout que tu as Josh Norris à signer et Debrincat va surement être à minimum 8 millions pour signer à Ottawa et Connor Brown après cette année

    Drake Batherson à 4.95 semble vouloir être un bon investissement par contre et aussi Brady qui est le coeur de l’équipe Thomas Chabot aussi semble OK

    Montréal en bon contrat Suzuki, Edmondson,Dvorak c’est corrrect mais limite

    Armia on lui donne un autre chance et Savardm pas si pire

    Carey bien c,est Carey On a une finale de coupe stanley mais pour le reste c’est mince à 10.5 comme retour

    J’ai pas considérer les joueurs en dernière année de contrat sinon Paul Byron rentre dans les mauvais contrats c’est certain

  384. À RexTerras

    Vous n’auriez jamais repêché Gaucher, Luneau ni Dumais? Vraiment? Tous les joueurs des autres ligues juniors qui ont été repêchés sont tous meilleurs? Voyons donc! À un rang convenable, le CH aurait dû les repêcher si c’était possible.

  385. Échange Romanov-Dach;
    Je pense qu’il faut prendre le problème à l’envers.

    Supposons que l’évaluation des Hawks à l’endroit de Romonov soit juste tout comme celle du CH à l’endroit de Dach et que les deux joueurs atteignent leur plafond. Échangez-vous un C2-C3 contre un D2/D3? Je ne suis pas convaincu de la manœuvre.

    Pour que l’échange fonctionne du côté du CH, un gars comme Harris doit prouver sa valeur, ce qui est loin d’être acquis quand on parle de redondance d’actif du côté gauche.

    Pari risqué vous dites.

  386. Je viens d’écouter la première demi-heure de la balado de Godin et Basu. Ils sont dans le même bateau de l’hyper positivisme que Mathias Brunet. Tous les gestes sont bons, HuGo sont un vent de fraîcheur avec une audace jamais vue, le nouveau coach de « développement » Adam Nicholas va s’assurer que tous ces choix atteignent leur potentiel maximum, et maintenant on sera sûr qu’un jeune qui floppe ratera son coup à cause de lui-même et non pas de l’équipe.

    Slafkovsky a eu des stats ordinaires en Liiga car il jouait pour une très bonne équipe (moi qui pensait que ça fonctionnait à l’inverse). Donc, Slaf est tellement bon qu’il n’a pas pu se forger un rôle important avec un très bon club… Cherchez l’erreur. Ils nous sortent eux aussi dès le lendemain du repêchage l’excuse de l’incapacité de prendre la pression pour expliquer la décision de ne pas prendre Wright, et eux aussi nous disent que maintenant qu’il est dans la tranquillité de Seattle il pourrait devenir le meilleur joueur de sa cuvée. Donc, d’un côté on applaudit l’audace d’avoir choisi Slaf, mais de l’autre on nous prévient que Wright pourrait finalement devenir le meilleur des deux, mais que ce ne serait pas arrivé à Montréal car Wright n’aurait pas la solidité mentale nécessaire. Donc une mauviette future étoile à Seattle… C’est drôle je me sens comme une valise…

    Encore une fois, on oublie sciemment que Bergevin a pris KK contre le consensus, c’était audacieux. Il a échangé Sergachev contre Drouin, c’était audacieux et les deux gestes lui ont pété au visage. On oublie que KK après son repêchage exsudait la confiance et était très sympathique. La confiance lui a fait enfler la tête et à la fin il n’avait plus rien de sympathique. Il s’est comporté comme un enfant gâté, ingrat, envers l’équipe qui l’a mis sur la voie rapide de la LNH. Alors, Slaf est confiant et sympathique, et puis après? Tout ça ne veut rien dire. Filip Zadina promettait de faire payer les clubs qui passeraient sur la possibilité de le repêcher. Il peine à s’établir à Détroit quatre ans plus tard. Tout ça c’est du baloney.

    Je suis tanné de voir les journalistes s’énerver pour ce qui semble nouveau et innovateur. On nous avait dit que HuGo allaient tenir compte des stats avancées beaucoup plus que le vilain Bergevin. Les stats avancées criaient de ne pas choisir Slaf. Qu’ont-ils fait nos deux innovateurs? Ils l’ont choisi au détriment de Wright, le chouchou des stats avancées. Autre connerie, à mon avis, Martin Saint-Louis serait un grand développeur de jeune talent. Il a coaché 30 matchs dans la LNH et les autres au niveau Pee-Wee, on se base sur quoi pour avancer ça? Lui aussi, comme Nicholas tournera le plomb en or. Martin l’alchimiste qu’on le surnommera. Tout ça est de la BS. Je ne dis pas que ces personnes n’ont aucun mérite et que tous les gestes de HuGo au repêchage vireront à la catastrophe. Ce sont les lunettes roses et les doubles standards qui m’exaspèrent. Gorton a fait des bons et des mauvais coups à New-York, comme Bergevin à Montréal et comme cela arrivera maintenant à Hughes et Gorton à Montréal.

    L’idée de la grande révolution HuGo est de la poudre aux yeux. La meilleure année de repêchage de Timmins a été 2007, et le club a commencé à s’en rendre vraiment compte que quatre ans plus tard après avoir perdu McDonagh en cours de route car le DG n’avait même pas la bonne évaluation de ses propres prospects. Il faudrait arrêter de croire que des hommes de hockey ont la science infuse ou peuvent révolutionner les manières de faire. S’il y avait une manière tellement supérieure, on la connaîtrait déjà. Pour moi la meilleure méthode c’est celle appliquée par le CH depuis 2018, soit accumuler des choix en excès, favoriser des joueurs de jeune âge relatif hors du top-20, et des joueurs ayant joué pour des clubs plus faibles. Je dis bien favoriser, je n’en fait pas un critère exclusif. Le CH avait 14 choix et n’en a exercé que 11. Rohrer est le seul joueur repêché ayant un jeune âge relatif, et le premier choix au total jouait pour une très bonne équipe en Liiga, mais on nous dit que ça explique sa faible production dans cette ligue. Je ne sais pas, mais je n’ai pas un bon feeling. J’espère vraiment être dans le champ et être imperméable au génie audacieux d’HuGo. Désolé de jouer les Cassandre d’opérette.

  387. J’ai écouté la fin de la balado. Encore une fois, c’est comme une réunion du Club Optimiste. Les deux oiseaux analysent bien la transaction Dach et ses risques, mais au final c’est « In HuGo we Trust ». On est plus sceptiques en Nouvelle-Angleterre à propos des gestes posés par Bill Belichick en 22 ans et 9 participations au Super Bowl, dont 6 victoires, que les journalistes de Montréal sur HuGo après seulement quelques mois à la barre. Incroyable. Sinon, pour le reste du repêchage, ça sert à rien d’en parler, juste à les entendre, on voit qu’ils ne connaissent pas les joueurs repêchés par Montréal.

    Sinon, ailleurs, certains comparent l’acquisition de Dach à celles de Zibanejad et Strome par Gorton à New-York. Le problème c’est que Zibanejad avait deux ans de plus et lors de ces deux saisons il a prouvé être au moins un très bon centre #3 ou un #2 moyen. RYan Strome, lui, avait 26 ans et une saison de 50 points. on parle donc de deux gars échangés à 24 et 26 ans, alors que Dach en a 21. Aussi, NYR ont donné un centre vétéran de 30 ans , Derrick Brassard pour Zibanejad et un Jordan Eberle de 27 ans pour Strome, un autre vétéran. Pas un jeune défenseur top-4 de 22 ans établi dans la ligue. Donc, HuGo ont donné plus pour un joueur plus risqué que Zibanejad et Strome aa moment des échanges.

  388. Me suis amusé cet après-midi à faire un succint compte-rendu des derniers repêchages du CH.

    2011
    Nathan Beaulieu. Parti depuis un bout. 419 matchs LNH.
    Dietz. Parti. 13

    2012
    Galchenyuk. Parti. 643 matchs LNH.
    Hudon. Parti. 125 matchs.

    2013
    McCarron. Parti. 126.
    De la Rose. Parti. 242.
    Fucale. Parti. 4
    Lehkonen. Parti. 412
    Andrighetto. Parti. 216

    2014
    Scherbak. Parti. 37
    Lernout. Parti. 21
    Jake Evans. 3e-4e ligne. 132 matchs.

    2015
    Juulsen. Parti. 56
    Vejdemo. LAH. 13

    2016
    Sergachev. Parti. 362
    Mete. Parti. 236
    Pezzetta. 4e ligne/estrade. 51

    2017
    Poehling. 4e ligne d’une équipe de fond de classement. 85
    Fleury. Parti. LAH pour une équipe d’expansion. 50
    Primeau. Chance au coureur. 18

    2018 (11 choix)
    KK. Parti. 3e/4e ligne de carrière? 237
    Ylonen. LAH. Percera-t-il l’alignement cette année? 15.
    Romanov. Parti. 133.
    Cam Hilis. ECHL. 1
    Jordan Harris. Recrue. 10.

    2019 (10 choix).
    Caufield était invisible lorsque Ducharme s’obstinait à lui apprendre à jouer du hockey pro. St-Louis l’a laissé jouer du hockey de ligne de garage. Résultat : 23 buts/-24. Le vrai Caufield, celui qui devra appendre à jouer sur 200 pieds, est encore inconnu. De Brincat lui était supérieur à son arrivée dans la LNH. Johnny Gaudreau itou.
    Norlinder. LAH jusqu’à preuve du contraire. 6
    Harvey-Pinard. LAH jusqu’à preuve du contraire. 4.

    2020-2022 (28 choix)
    0 matchs à ce jour.
    Suspects et prospects se mélangent dans le même bassin composé non pas d’espoirs, mais d’espérances!

    Ce qui est incroyable avec cette liste, c’est que les choix du CH ont été vantés chaque année par un observateur quelque part sur la planète. J’ai vu passer les mêmes compliments cette année.

    Heureusement qu’à talent égal, le CH se rabat sur le talent local. Sinon, on se demande jusqu’où le CH aurait pu sombrer dans la médiocrité. Pour enfin parvenir à gagner, le CH devrait-il s’ouvrir sur le monde comme le reste des équipes de la LNH (mais pas les Ducks d’Anaheim, par exemple, des incompétents, paraît-il)?

    Martin Lapointe faisait partie des équipes de développement et de repêchage du CH avant la purge. C’est à se demander comment il a pu l’éviter. Chose certaine, il considère lui aussi le talent local inférieur à celui de l’international.

  389. @zephyr

    Qui est parti parmi les joueurs repêchés on s’en fout, si on a reçu quelque chose d’équivalent ou meilleur en retour c’est ce qui compte. De l’ère Bergevin, le CH a toujours ces joueurs tirés de ses choix de repêchage de 2012 à 2021.

    Caufield
    Dvorak (KK)
    Anderson (Glachenyuk)
    Barron (Lehkonen)
    Dach (Romanov)
    Poehling
    Evans
    Petry (choix de 2e et 4e rondes 2015)
    Drouin (Sergachev)
    Allen (choix de 3e et 72 rondes 2020)

    Ça fait 10 joueurs directement de l’ère Bergevin, puis il y a Price, et Gallagher de l’ère Gainey/Gauthier et Suzuki qui vient de Pacioretty, un choix du CH pré-Bergevin, mais venant d’une transaction de Bergevin. Puis il y a le pipeline actuel du club, excluant les choix de cette année, même si certains choix découlent en tout ou en partie d’actions de Bergevin. Mesar et Heineman viennent de Toffoli signé par Bergevin. Le choix de 1e ronde de Floride l’an prochain et Smilanic viennent de Chiarot, signé par Bergevin. On en sort pas, au repêchage ce qui compte c’est de frapper des joueurs qui vont jouer dans la LNH et qui peuvent être échangés par le club pour un retour valable si besoin est. Romanov est le plus récent exemple de ça.

  390. Bonjour JohnGalt. J’ai lu votre « Vous n’auriez jamais repêché Gaucher, Luneau ni Dumais? ». Je comprends, mais le mot « jamais » je ne le partage pas. Je disais « Gaucher (un no-go pour moi), Luneau (idem), Warren (que j’aurais bien aimé repêcher), Dumais (une chance à prendre mais très redondant avec nos petits schtroumpfs pointeurs), Tourigny (une version trop vieille et plus lente de Lane Hutson sans le potentiel d’amélioration de ce dernier). » Ce qui signifie pour moi, pas « jamais », mais Gaucher après le #33, Luneau aussi, Warren au #26 (si possible au #33), Dumais après le #75 et Tourigny jamais.

  391. Plus personne en parle aujourd’hui, mais le Canadien n’était pas seul à avoir forcé la note avec la sélection d’un joueur de centre au repêchage de 2018, année de KK.

    Qui se souvient de Barrett Hayton aujourd’hui? C’est la sélection d’Arizona au cinquième rang, tout juste après Zadina.John Chayka avait justifié son choix à l’époque par le fait que les joueurs de centre étaient une denrée rare et qu’il fallait les repêcher tôt.

    John Chayka a quitté depuis, mais tout ça pour dire qu’Arizona ne possède la meilleure équipe de repêchage. Du moins, cela reste à prouver. Leur préférence pour Cooley sur Wright au troisième rang ne veux absolument rien dire. Pour pousser la note, je dirais que c’est un point positif pour Wright.

  392. « Ce qui est incroyable avec cette liste, c’est que les choix du CH ont été vantés chaque année par un observateur quelque part sur la planète. J’ai vu passer les mêmes compliments cette année. » zephyr

    C’est vrai, mais c’est vrai pour tous les choix. Selon les observateurs il y a 8 Ryan McDonaugh, 7 Filip Forsberg et 5 Tyler Seguin dans chaque 1re ronde.

    Les joueurs repêchés par le CH auraient probablement tous été repêchés dans les 15 choix suivants (au moins ceux dans les 3 premières rondes).

    On a affaire à des gens qui essaient de prédire le futur dans un système complexe. La marge d’erreur est immense.

    On a qu’à pensé aux analyste financiers qui n’arrivent pas à battre l’indice boursier. Ça veut pas dire qu’ils prennent des mauvaises décisions aux moment de faire le choix, mais l’information disponible est souvent incomplète et le résultat tributaires d’une foule de facteurs.

    Faut quand même faire ces devoirs et éviter de tomber dans le piège de « faire quelque chose » pour se démarquer lorsque la voie évidente est la bonne.

    Un choix qui m’avait marqué est celui de Collberg. Certains le voyaient dans le top 10 2 ans avant le repêchage puis en première ronde avant le repêchage et finalement le CH l’a pris en début de 2e ronde. Il est parti dans l’échange Thomas Vanek, mais n’a jamais passé proche de jouer dans la LNH. Pourtant son choix au 33e rang était intéressant. Un bon choix mais qui n’a pas porté fruit.

    On peut toutefois se demander par après si avec l’information disponible, on aurait pu savoir que Josh Anderson ou Jacob Slavin (deux choix de 4e ronde) deviendrait des pros avec un impact dans la ligue. Probablement pas. À un moment donné il y a tellement de points d’interrogations.

    Le Collberg de cette année, c’est Brad Lambert (Lane Hutson dans une moindre mesure mais le ? de sa taille est assez évident).

  393. Quelqu’un peut m’expliquer pk Chicago ne signe pas Dylan Strome pour exemple 1 an le fais jouer a profusion et ensuite retiens 50% de son salaire pour un choix plus tard cette année plutôt que le perdre pour rien ?

    Je ne comprends pas.

  394. Pour faire suite à mon commentaire plus haut.
    Si je lis bien les contrats.
    Patrick Kane a une clause de non mouvement complète.
    Peut-être que le but recherché est d’avoir un club tellement mauvais pour le « forcer » a lever sa clause de non mouvement.

  395. @Kataway
    RE : Huston : Faut pas oublier que ce sont des mensurations USA et qu’avec le taux de change (20%) 5’8″ ou 68″ donnent 83″ ou 6’11 » CAN…..on ne parle plus d’un ti-joueur!

  396. M-P Poulin est-elle plus petite que Lane Hutson? C’est plaisant d’avoir un entraîneur plus petit que toi 😉

  397. L’Avalanche ne fera pas d’offre à Nicolas Aubé-Kubel. Pensez-vous que l’expérience de jeune vétéran AD (26 ans), gagnant de la coupe Stanley, qui ne devrait pas couter trop cher, pourrait aider le CH?

    Il y a quelques vidéos dernièrement ou il est pas mal sur le party mais bon, qu’en diriez-vous?

  398. «Gaucher après le #33, Luneau aussi, Warren au #26 (si possible au #33), Dumais après le #75 et Tourigny jamais.»

    RexTerras, je vous comprends et je suis d’accord. C’était un malentendu.

  399. @andre

    Peut-être à tort, mais je flaire un piège dans votre question.

    Je me contenterai donc de répondre qu’il est important de se rappeler que le hockey est un jeu et qu’on ne doit pas oublier de s’amuser.

  400. Et c’est une bonne ou une mauvaise chose à votre avis? En parlant de Marie-Philip Poulin qui participe déjà au développement des jeunes en leur rappelant l’importance de rire et de s’amuser.

    Si la question avait été posée à Brett Phillips voltigeurs des Rays de Tampa Bay, il vous répondrait que s’amuser et de rire est les deux facettes les plus importante afin de ne pas se prendre trop au sérieux et que les sportifs professionnels ont la plus belle job au monde….travailler dur en s’amusant…quoi de mieux.

    https://www.youtube.com/watch?v=gUTJbuKRQOk

    Ça vaut la peine de le voir à l’oeuvre. Même si c’est un clown, c’est un excellent voltigeur.

  401. Je veux pas rallumer le débat d’il y a quelques jours sur ce blogue, mais est-ce que les fans du CH veulent véritablement des Québécois?

    Plusieurs (même presque tous) les joueurs Québécois à avoir foulé la glace du Centre Bell/Molson ou du Forum ont été conspués à un moment ou à un autre de leur carrière. Prenons seulement les exemples des meilleurs d’entre tous (on ne parlera pas de Benoit Pouliot ou de Jean-Jacques Daigneault): Guy Lafleur, Patrick Roy et même Maurice Richard ont eu à subir les ragots de certains journalistes ou amateurs pour toutes sortes de raisons (Lafleur n’arrivait pas à suivre la cadence à ses premières années, Roy a été chassé de Montréal pour avoir osé lever les bras au ciel après avoir été conspué par la foule durant un match, Richard a même reçu le qualificatif de « citron » après avoir subi une blessure sérieuse à son année recrue).

    Plus récemment, on casse souvent du sucre sur le dos de Drouin (plus que sur celui de Gallagher, à qui Bergevin s’est assuré de donner un contrat ridicule…). Danault a heureusement été épargné, mais peut-être est-ce dû au fait qu’il n’a passé que trop peu de temps à Montréal. Le seul autre qui a été épargné est Jean Béliveau. Mais pour chaque « Gros Bill », il y a un Patrice Brisebois, qui selon moi détient la palme du plus grand souffre-douleur Québécois.

    Alors, je me demande si Gorton et Hughes, et Timmins et Bergevin avant eux, n’ont pas plutôt rendu un sacré service à ces Québécois « boudés » par le CH…

  402. Le 11 juillet 2022 à 12 h 14 min, patin a dit :
    @Kataway
    RE : Huston : Faut pas oublier que ce sont des mensurations USA et qu’avec le taux de change (20%) 5’8″ ou 68″ donnent 83″ ou 6’11” CAN…..on ne parle plus d’un ti-joueur!
    ==========================
    Lol…est bonne patin. Et je me suis trompé (dislexie?) en écrivant son nom…C’est bien Hutson et non Huston…Allô Huston, ici la terre…lol. Non mais il est vraiment petit mais allez voir sur YT ce qu’il fait sur patins. Agile comme j’ai rarement vu. On verra s’il se faufile jusqu’à la LNH. Un joueur qui m’a toujours fait tripper malgré sa petite taille est Francis Bouillon. Il ne reculait devant personne et plusieurs joueurs adverses n’osaient pas passer de son côté. Je pense qu’il faudra protéger Hutson cependant à ses débuts.

  403. Jayden Struble va rater le reste du camp de perfectionnement blessé la 1 er journée d’exercice sur glace.
    Bergevin l’avait qualifié de dieu grecque je peux maintenant dire qu’il est le Dieu de quoi et le nommer:
    Il est le Dieu des blessures et il s’appelle hôpital!

  404. Bon ce n’est qu’une théorie mais croyez vous possible que le mouvement woke est à la base de la reconstruction qu’on désire à partir de 0 à Chicago?
    Je ne comprends pas qu’on veut tout liquider à Chicago normalement lorsque on veut reconstruire on échange tout ce qui est en haut de 27-28 pour donner plus de glace au 21 -22 ans mais la on inclus les jeunes de 21 ans dans la vente de débarras et même si on doit payer pour les racheter on le fait.
    On se souviendra que Bergevin était exclu de la course au nouveau directeur général à Chicago pcq il était là à l’époque des événements (ou un membre du personnel avait exigé et obtenu des faveurs sexuelles d’une recrue )et cela malgré que l’enquête a démontré qu’il n’avait rien à se reprocher.
    Le simple fait d’être parmi la direction à l’époque l’excluait d’office.
    Les joueurs et autres prétendants à ce titre n’ont pas soutenu la victime mais se sont plutôt moqués d’elle c’est p-e la base de ce remaniement qui inclus les jeunes dans la reconstruction dès hawks.
    Ca correspond à la mentalité woke de disjoncter en pensant faire le bien sans se soucier des conséquences désastreuses de leur morale à la noix apportera ,penser aux pauvres partisans qui endure une équipe officieusement en reconstruction depuis quelques années et que la il vont devoir recommencer.
    Imaginez si le Canadien échangerait ou donnerait tout ce qu’il a acquis au repêchage depuis 3 ans pour recommencer a 0 dans 2ans pcq Mailloux leur a parler à ces recrues.
    Parlant de lui je ne l’offrirai pas à Chicago si jamais il veulent l’échanger (il serait offusqué et on sais comment c’est grave pour eux)

  405. Hmmm. Ilya Samsonov n’a pas eu des chiffres à tout casser cette année, mais les Caps le laisse libre comme l’air à 25 ans… quelques jours après avoir échangé Vitek Vanecek au Devils pour des choix de 2e et 3e ronde.

    Ils ont vraiment aimé le blanchissage de Zach Fucale ou quoi?

    Montréal semble aussi en voie de perdre Rem Pitlick en raison de ses demandes salariales. On craint que l’arbitre ne lui octroi un salaire de l’ordre du 3M apparemment.

    Les contrats de Armia (jamais aimé ce contrat) et Byron (malchance, blessures) font un peu mal.

    ps: pour ceux qui, comme moi, l’aurait oublié: on a échangé Weber contre Dadonov.

  406. Valeri Nichushkin, 27 ans, vient d’obtenir un contrat de 8 ans avec l’Avalanche sans sonner le montant.

    Il a vraiment débloqué cette année et il est la preuve qu’il faut être patient avec les joueurs de talent qui prenne plusieurs années à démontrer leur plein potentiel.

    En série, 9 buts 6 passes en 20 matchs et son coach l’a employé sur le premier trio et il a prouvé qu’il pouvait être efficace autant en avantage qu’en désavantage numérique.

    Repêché 10e au total par Dallas en 2013. Beaucoup de talent mais son manque de confiance l’a retardé dans son cheminement mais les habilités ont toujours été-là.

  407. Avez-vous remarqué qu’on peut enfin lire du positif sur Mailloux? Je pense que la direction du CH est en train d’essayer de renverser la vapeur sur l’opinion publique (et journalistique) et qu’on pourra finalement voir Mailloux dans l’uniforme du Canadien. C’est ce que je souhaite car il me semble que ce jeune a un talent fou au hockey. Ce serait malheureux de le perdre au profit d’une autre organisation qui elle se foutrait pas mal de cette réputation montée en épingle sur un mineur lors de ces évènements tristes. Le jeune a quand même droit à une deuxième chance et il fait tout le nécessaire pour l’obtenir.

  408. — Nichushkin : l’Avalanche va regretter ce contrat d’ici 2 ans maximum. Il l’a enfin son gros contrat, alors il va s’asseoir sur ses lauriers.

    — Jordan Dumais : s’il évolué pour Notre-Dame dans la NCAA, le CH l’aurait repêché. Les règles d’attribution des contrats favorisent nettement les jeunes de la NCAA et des ligues européennes au détriment des jeunes du junior canadien.

    — Romanov versus13e choix des Devils versus Dach : un tien vaut mieux que deux tu l’auras.

    — Slaf plutôt que Wright : une erreur. Une autre. La tradition se poursuit.

    — Wright : les Devils n’ont pas de défenseurs prometteurs ni avec le club ni dans leur pipeline. Arizona voulait un Américain pour vendre à leur 27 partisans américains. Une commande directe (un ordre!) du proprio de l’équipe.

    — Martin Lapointe : je l’haïssais comme joueur, car il était une brute épaisse qui jouait constamment la carte de l’intimidation, du jeu « cheap shot » et de sa condescendance. Je l’haïs encore plus comme co-directeur du recrutement amateur pour les mêmes raisons (« on veut des joueurs qui jouent de la bonne façon » ; hein? tu veux dire avec un bâton et des patins, Mart?).

  409. Drakm72, vous avez fait ma journée. Chacun de vos énoncés traduit ce que je pense et que je radote largement ici depuis une semaine. J’ai trouvé particulièrement intéressant « Les règles d’attribution des contrats favorisent nettement les jeunes de la NCAA et des ligues européennes » et l’on comprend que, pour juger un talent et son développement, quatre ans valent mieux que deux ==> il est grandement temps de corriger cette situation (vous remarquerez aussi que le même argument favorise les trois juniors qui ont précédé Wright … en plus des explications logiques que vous donnez).

    Par ailleurs, je dois souscrire à votre jugement du Néandertal qui sert de co-directeur du recrutement.

  410. Il vont jouer où les Canadiens de 21 ans? À l’Université de Moncton?

    Il y a certains cas où les règles Américaines sont avantageuses, mais ça reste marginal selon moi.

    Accès limité aux camps d’entraînement, 40 parties par année, des championnats limités vs les séries de la LCH.

    Les équipes doivent souvent brûler une année de contrat d’entrée. Ça coûte cher ça.

Laisser un commentaire