Mon plan si je devais passer une entrevue pour devenir le vrai DG des Canadiens de Montréal

Ce texte assume que j’aurais une expérience pertinente dans le domaine du hockey, ce qui n’est pas mon cas. J’expose ce point car pour moi un candidat se doit d’avoir de la crédibilité et de la prestance. Ceci dit, même si je n’ai pas ces pré-requis, l’exposé qui suit, peut être d’intérêt au niveau des principes. Ce petit préambule étant fait, voici ma façon de voir les choses et ce que je présenterais comme plan et vision si j’avais le pré-requis de base pour postuler au poste de DG avec les pleins pouvoirs.

Le problème dans le processus de recherche d’un adjoint à Gorton, c’est que les dés sont déjà pipés. Je veux dire par là que ce n’est pas un processus ouvert. Le gars choisi devra cadrer avec ce que Gorton veut comme adjoint. On va encore choisir un gars avec une vision qui cadre avec les manières de faire habituelles de la LNH. Oubliez l’idée d’engager un esprit original et indépendant. On va chercher quelqu’un qui va se mouler à ce qui existe déjà. Gorton a travaillé 25 ans pour des équipes de la LNH. C’est le gars de système par excellence. Ça ne fait pas de lui un incompétent, mais on peut douter que ce soit l’esprit le plus indépendant. Quand on regarde sa feuille de route, on y voit de bons coups et des moins bons, un peu comme Bergevin. Alors que pour moi le critère principal d’embauche devrait être la vision des choses du candidat et son indépendance d’esprit, tout en ayant la crédibilité et la prestance nécessaires pour occuper ce poste. Si l’argument principal du candidat est que le club n’a rien à perdre à l’essayer, comme ce qu’a avancé Patrick Roy après le congédiement de Bergevin, ce n’est pas de cette originalité là dont je parle. Roy aurait la crédibilité et la prestance pour présenter mon plan et occuper l’emploi. Dans son cas c’est autre chose qui pourrait inquiéter et lui nuire.

Si j’étais un candidat crédible au poste de DG du CH, je parle d’un DG avec les pleins pouvoirs, pas un adjoint déguisé, j’arriverais en entrevue avec une analyse détaillée de ce qui fonctionnait dans l’organisation et de ce qui fonctionnait mal. Je dirais que je veux continuer à accumuler un surplus de choix de repêchage à chaque année. Ce serait la base de ma politique de recrutement amateur, avoir plus de chances de tirer vers la cible. Mon deuxième point serait d’avoir un plan pour améliorer mon taux de succès en tirant vers la cible. Mon critère premier serait de toujours prioriser le talent au repêchage par rapport aux autres aspects. Le cas de Joshua Roy en est un flagrant exemple, mais il y en a bien d’autres. Le CH fait déjà cela pas mal depuis 2016, alors je prônerais de continuer dans cette veine. Pour les deux prochaines années, je tenterais d’échanger des vétérans pour des prospects de qualité, ou des choix, tout en gardant quelques vétérans difficilement échangeables pour servir de tuteurs aux plus jeunes. Je favoriserais toutefois, si possible, les prospects bien évalués aux choix de repêchage, histoire d’accélérer mon processus de reconstruction avec certains jeunes joueurs un peu plus âgés.

Une fois la politique de recrutement amateur bien établie. J’engagerais un directeur du recrutement amateur et avec lui je procéderais à une revue des dépisteurs pour chaque régions et j’analyserais la qualité de leurs listes de repêchage pour leurs territoires lors des années passées. Je procèderais par la suite à des changements si nécessaires. Je passerais en revue le processus de suivi des joueurs repêchés et j’offrirais un suivi serré des programmes d’entraînement, de nutrition et d’entraînement spécifique comme le “power skating”. Je me développerais un réseau d’informateurs personnels sur chaque territoires de recrutement. Pas des dépisteurs en tant que tel, mais des personnes bien au fait de ce qui se passe dans chacun de ces territoires, un Stéphane Leroux pour le Québec, par exemple. Ce n’est qu’un exemple pour illustrer le type de personne, soit quelqu’un bien au fait de ce qui se passe sur un territoire donné. Ce réseau serait confidentiel et ces personnes ne se rapporteraient qu’à moi. Je mettrais aussi sur pied un réseau de dépisteurs vidéos dédiés à certains territoires. Ce réseau serait distinct de mon département de recrutement sur le terrain. Les informations que je recevrais de ces trois réseaux distincts me permettraient de demander des informations précises à mes dépisteurs et de donner des mandats de suivi sur des joueurs en particulier. Ces trois réseaux me permettraient de faire des croisements de données et d’informations. Deux sources venant du terrain, et la source vidéo qui aurait l’avantage d’un plus grand échantillon de matchs visionnés. Je pourrais aussi demander à mes dépisteurs vidéo des rapports avec montage de séquences pertinentes que je pourrais visionner, avec argumentaire du dépisteur vidéo à l’appui des séquences choisies. Bien sûr il faudrait faire le tri de toute cette information et être prudent au début, mais à la longue la compétence des dépisteurs sur le terrain et des dépisteurs vidéo pourrait être validée ou infirmée par les résultats, même chose pour les informateurs. Je n’hésiterais pas à payer pour pouvoir engager les meilleurs dépisteurs.

Pour ce qui est du Rocket de Laval, je tenterais de faire en sorte que le club soit un club gagnant. Ça me semble important pour favoriser le développement. Le coach serait choisi en fonction de pouvoir devenir entraîneur chef du grand club un jour. Par exemple, Joel Bouchard aurait cadré avec ma philosophie, mais pas Jean-François Houle qui n’a aucune chance de devenir entraîneur chef du CH un jour. Le club école aurait un entraîneur spécialisé dans l’amélioration du coup de patin, car la faiblesse de plusieurs joueurs de la AHL est justement le coup de patin. Ce serait un point important en plus de tout le reste.

Pour ce qui est du grand club et du recrutement professionnel. Il me faudrait un directeur qui bien sûr partage mon approche et ma vision. Là aussi j’aurais des dépisteurs vidéos dédiés. Deux qui couvriraient la AHL en regardant beaucoup de matchs de toutes les équipes. Au niveau de la LNH, j’aurais quatre dépisteurs vidéos qui couvriraient chaque division et regarderaient chaque match de chaque club et qui produiraient des rapports périodiques sur chaque équipe, avec des joueurs d’intérêts pour des échanges potentiels. Bien sûr, j’aurais un dépisteur par division sur le terrain pour voir des matchs en personne et ramasser de l’information de première main sur la situation de chaque équipe. Là aussi je pourrais croiser l’information des recruteurs de terrain et de ceux vidéos. L’avantage des recruteurs de terrain est bien sûr de voir des matchs sur place et accumuler de l’information de première main, par exemple, savoir pourquoi certains joueurs jouent moins, conflits à l’interne, avec le coach, ce genre de choses. Alors que les recruteurs vidéos, eux, ont l’avantage de voir tous les matchs. Pour le DG, le croisement de cette information permet de voir les convergences et les divergences et de donner des mandats précis à propos de certains joueurs d’intérêt. Si un joueur d’intérêt, bien coté par mes dépisteurs, sous-performe, je dois comprendre pourquoi si jamais je veux tenter de l’acquérir.

Le département de recrutement professionnel est bien entendu crucial pour aider le DG à prendre de bonnes décisions pour effectuer des transactions, réclamer des joueurs au ballottage, et offrir des contrats à des agents libres. Le département de recrutement amateur a aussi un rôle pour élaborer certaines transactions ou des choix et des prospects sont inclus. Avec toute cette information, la prise de décision pour les échanges et les offres de contrats (à des joueurs du club ou des agents libres), serait faite de la façon la plus objective possible et en offrant un contrat en se basant strictement sur ce qu’on pense qu’un joueur peut encore offrir sur la glace durant la durée d’un éventuel nouveau contrat. Il serait strictement proscrit de bonifier une offre pour des raisons émotives et d’attachement personnel au joueur concerné, pour services rendus et choses du genre. Toutes les décisions seraient prises en se basant sur l’évaluation de ce qu’un joueur pourra donner sur la durée d’un éventuel contrat offert. L’approche serait de toujours tenter d’obtenir la meilleure valeur pour la portion de la masse salariale investie.

Il n’y aurait pas de joueurs intouchables. En cas de négociations difficiles avec un joueur gourmand, une évaluation de sa valeur d’échange serait faite à chaque fois, et si l’échange semble plus favorable, en tenant toujours compte du plafond salarial, le joueur serait échangé, à moins qu’au final il n’accepte un contrat qui cadre avec l’évaluation que l’équipe fait de lui et de la situation salariale du club. Si j’étais DG, ma politique générale serait d’identifier les joueurs avec un potentiel à long terme pour l’équipe le plus tôt possible et de les mettre sous contrat à long terme dès ce moment. Cela permet en général d’obtenir un meilleur rapport qualité/prix. Les contrats de Pacioretty et Gallagher au début du mandat de Bergevin étaient de bons exemple de réussites en ce sens. Le gestion de Subban et Danault furent des exemples de mauvaises gestion de cas similaires. Même si on avait fini quand même par échanger Subban, celui-ci aurait eu une bien meilleure valeur d’échange à 6 M$ par année qu’à 9 M$ par année. Puis si on avait offert un contrat à long terme à Danault il y a trois ans, au lieu d’un contrat pont, il serait encore avec le club à environ 4.75 M$ par année pour encore quatre ou cinq ans et là aussi sa valeur d’échange serait supérieure à ce qu’elle est pour les Kings actuellement avec un Danault à 6 M$ par année.

En complément à mon personnel de recrutement amateur et professionnel, j’aurais aussi un un petit groupe d’analyse en statistiques avancées qui partagerait ses données avec tous les dépisteurs de l’organisation selon leurs territoires. Cela viendrait en appui à l’appréciation visuelle et pourrait orienter les dépisteurs sur certains aspects à observer en particulier chez certains joueurs. Aussi, à partir des archives du club, j’ordonnerais une rétro analyse des repêchages du club lors des 20 dernières années. Les listes finales de repêchage de l’équipe seraient analysées et comparées aux rapports de dépistage de chaque joueur sur ces listes, tout cela à la lumière des résultats réels de chacun de ces joueurs au cours de leur carrière par la suite. Le but serait de comprendre le plus possible la source des erreurs, et la source des bonnes évaluations et d’ajuster les critères d’évaluation courants des jeunes joueurs. Le but serait de détecter des tendances car les erreurs sont inévitables en évaluant des joueurs de 17-18 ans.

Certains pourraient critiquer mon plan en disant que ça ferait bien du personnel à engager, que ça coûterait cher et qu’il serait difficile de démêler tant d’information. C’est vrai, mais dans une ligue à plafond salarial ferme, l’avantage des clubs riches est de pouvoir dépenser plus. Aussi, avec tous ces dépisteurs sur le terrain, dépisteurs vidéos et informateurs, on pourrait dire qu’il y aurait trop d’informations qui remonteraient vers le DG et qu’à lui seul il ne pourrait traiter toute cette information. C’est vrai, et c’est pourquoi je m’entourerais de deux bons adjoints, qui partagent ma façon de voir les choses, pour pouvoir m’aider à bien traiter toute cette information. Bien sûr, un tel plan ne pourrait être mis en place du jour au lendemain, et ce serait un processus évolutif et dynamique. Un rôle important du DG serait de bien identifier, à l’embauche, le talent dans son personnel de dépisteurs et de directeurs, mais aussi par la suite, lorsque nécessaire. Le DG devrait pouvoir identifier et corriger ses erreurs d’embauche rapidement dans son personnel hockey car c’est la base pour ultimement prendre les meilleures décisions concernant les joueurs. Un tel plan ne s’établirait pas en un jour, mais ce serait l’inverse d’un “boys club”. Ce serait une méritocratie basée sur une solide éthique de travail ou la rigueur et la rationalisme régneraient.

146 avis sur « Mon plan si je devais passer une entrevue pour devenir le vrai DG des Canadiens de Montréal »

  1. J’aime votre approche des dépisteurs vidéos de chaque division entre autre

    J’ai toujours pensé que avec le plafond salarial les équipes riches devraient investir beaucoup dans le dépistage, l’observation des joueurs dans LNH et le développement car ses secteurs n’ont pas de limite de dépense et des clubs riches comme le Canadien devrait en prendre avantage sur des clubs moins riches qui ne peuvent se permettre d’investir dans trop d’endroits hors glace

  2. De la difficile entreprise d’avoir un club de la LAH gagnant tout en développant des jeunes joueurs ….car trop souvent, à une ou deux exceptions près, ce sont des équipes constituées autour d’un noyau important et dominant de joueurs estampillés LAH.
    Il faut donc équilibrer développement des jeunes (le futur du ’grand club’) et contentement de bons “vétérans” (un mélange composé de joueurs de dépannage de la présente équipe de la LNH et de joueurs heureux de faire carrière à ce niveau) tout en offrant du temps de glace de qualité à tous.
    C’est là que Bouchard, et son groupe d’adjoints’ mapparaissait LA personne toute désignée pour développer et forger joueurs et esprit gagnant.

    PS : un jour on connaîtra -si on ne la devine pas aujourd’hui- la véritable raison du départ de Bouchard (et celle de Bergevin).

  3. Je lis à gauche à droite les suggestions de noms pour le poste de DG adjoint du CH et ce qui me frappe c’est que dans tous ces noms la plupart n’ont pas de feuille de route comme évaluateur de talent. D’ailleurs, en relisant mon texte je me suis aperçu que j’avais oublié ce point essentiel. Je parlais de crédibilité et de prestance, mais un candidat devrait pouvoir prouver qu’il a lui-même un œil bien aiguisé pour évaluer des joueurs de hockey, du junior au niveau professionnel. C’est essentiel. À mon avis, un gars comme Joel Bouchard possède cet élément, mais plusieurs des supposés candidats n’ont aucune feuille de route crédible en la matière. Stéphane Quintal travaille dans un poste de direction de la LNH, je veux bien, mais qu’est-ce que ça nous dit sur sa capacité à évaluer le talent? Rien. Je prends son exemple, mais c’est vrai pour presque tous les autres noms mentionnés. De toute façon, c’est Gorton le vrai DG. Le reste c’est un écran de fumée, même si personne n’est dupe.

  4. “De toute façon, c’est Gorton le vrai DG. Le reste c’est un écran de fumée…”

    Ceci.

    En plus que Gorton, on s’en souviendra, a dit qu’il n’aurait pas peur d’avoir l’esprit ouvert et de faire un choix hors des sentiers battus.

    Le point le plus important: Il a insisté sur le fait qu’il cherche quelqu’un qui possède des forces complémentaires aux siennes. Ca semblait son principal message.

    On peut lire entre les lignes qu’il ne cherche donc pas un évaluateur de talent (Gorton apporte déjà cela), éliminant du coup Madden Jr dont c’est la force principale… et ca explique, Opeth, pourquoi la fameuse liste est dépourvue de ce profil.

    J’imagine qu’il cherche soit:
    1) un gestionnaire i.e. avocat/comptable, féru de la convention collective (un peu comme Brisebois à TB). Est-ce que ca penche la balance vers un agent de joueurs?
    2) un crack du Player Development, qui sera responsable des filiales (ce qu’apportait Chris Drury, son bras droit à NY). Ca ne me tente pas d’éplucher la liste pour savoir qui des Brière ou Darche est plus apte à remplir ce rôle.

  5. Pour mon premier point (agent de joueurs) ca semble plausible si on croit les rumeurs que Kent Hughes est en tête de liste mais qu’il ne serait peut-être pas intéressé par le poste. Reste alors à Emilie Castonguay (que je ne connais absolument pas, j’ai lu son nom pour la première fois il y a qques jours) de faire bonne impression.

  6. C’est bien beau que Gorton soit l’évaluateur de talent, mais si la personne choisie l’est pour éventuellement devenir le vrai DG avec les pleins pouvoirs, il faut que cette personne soit bonne dans l’évaluation du talent. Aussi, des avocats pour négocier des contrats, ce n’est pas difficile à trouver.

    Depuis que je tiens ce blogue j’ai répété que Bill Belichick était mon modèle avec son approche basée sur l’évaluation des joueurs et de ce qu’ils peuvent encore donner. Une approche froide et rationnelle où les affinités personnelles n’ont pas leur place dans le processus décisionnel. Ça ne prévient pas toutes les erreurs d’évaluation, mais ça en élimine une partie.

    En ce sens, le dérive “wokeuse” de Molson me fait peur. Il n’y a rien de pire que de prendre des décisions dans le but de se faire aimer à court terme par des minorités de toutes sortes. Demandez à François Legault s’il recommencerait son mois de décembre et ses réunions de Noël à 20 personnes. À la place il aurait ordonné une accélération de la 3e dose, il aurait acheté et posté des masques N95 à tous les citoyens et il aurait acheté et distribué largement des tests rapides, mais monomc François voulait recevoir une dose d’amour et faire plaisir. Au lieu de cela il a généré énormément de frustration. J’ai bien peur que Molson avec sa bien-pensance à la mode soit pire aujourd’hui comme président qu’il ne l’était il y a 10 ans.

  7. Bonjour, très bonne idée que les équipes riches doivent se démarquer par le repêchage et le développement des joueurs, c’est là quelles doivent se démarquer. Pour le prochain DG, mon opinion est la suivante: c’est l’ensemble de l’équipe de direction qui m’interpelle, on doit avoir des gens compétents avec 2 qualités primordiales. savoir s’entourer de gens compétents et savoir prendre de bonnes décisions. Donc des gens compétents avec des visions différentes qui apportent chacun une bonne expertise pour que la direction prenne les bonnes décisions. Avec Gorton, c’est déjà un pas important, hâte de voir la suite pour le DG et le chef recruteur.

  8. J’ai oublié de mentionner, enlever Molson de toutes les décisions de hockey. Ce qui me semble fait avec la nomination de Gorton. Pour moi ce dernier prend la place de Molson dans la structure hockey et pour cette raison je crois que le prochain DG aura quand même un rôle assez important à jouer.

  9. Mathias Brunet qui se penche sur le cas des Oilers qui ont un problème devant les buts. Un échange impliquant Carey Price est irréaliste à ce stade car on ignore où en est Price le joueur. On connaît son rendement très variable, surtout depuis quelques années, alors les Oilers ne feraient jamais cet échange sans le voir bien jouer, et avoir l’assurance que son état physique est bon, et je ne parle même pas de ses problèmes hors glace. Puis même si toutes ces interrogations étaient levées, il resterait son impact monstrueux sur la masse salariale. Selon moi il y aurait plus de chances de voir Jake Allen à Edmonton que Price.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-01-05/rondelle-libre/le-cauchemar-ressurgit-a-edmonton.php

  10. @ Opeth

    Vous m’avez fait sourire avec votre comparaison Francois Legault et Geoff Molson par rapport à son Noel mais j’avoue avoir la même crainte que vous sur la dérive WOKE un peu et est-il un meilleur président que avant ? Pas certain

    Bien content de la nomination de Chantal Machabée et rien a redire contre mais quand j’entends des journalistes mentionné la prochaine étape c’est une femme pour seconder Gorton j’ai peur

    Pas que la personne soit une femme mais qu’elle doive être obligatoirement une femme même si un homme lui est supérieur en entrevue

    On recherche une femme ou la meilleur personne disponible ?

    Si c’est la femme la meilleur personne pas de problème mais faut qu’elle soit la meilleure et non pas parce que elle une femme on lui donne le poste ….

  11. Rien contre Chantal Machabée et tout ce qu’on a écrit sur elle et son expérience. Mais, si on prend uniquement ça comme critère, je dirais qu’on a oublié Claudine Douville dans le portrait global. À défaut de me tromper je pense qu’elle est dans ce milieu sportif depuis quelques années de plus que Chantal. Moins présente à l’écran, certes, mais plus méconnue du grand public.
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Claudine_Douville

  12. Est-ce que les Oilers voudraient obtenir Price pour des “peanuts”? Bien naïf de leurs parts. C’est sûr qu’il y a un salaire qui vient fausser les données. Mais, si, en retour les Oilers offraient eux aussi un haut salarié. Étant donné que McDavid est leur dieu, ne seraient-ils pas enclin à céder Draisaitl en retour…en garnissant l’échange de quelques autres joueurs qui feraient l’affaire des deux danseurs de cet échange? Il faut aussi donner et non seulement recevoir dans ce genre de situation.

  13. Oubliez Price à Edmonton…

    Ces rumeurs émergent surtout de Montréal. À Edmonton, personne ne veut Price.

    C’est vraiment farfelu considérant que Price n’a pas encore joué un seul match. Ca semble une perte de temps de même en parler à ce stade.

    Les boys, Koskinen est le gardien #2. C’est Smith le #1 mais il est aux prises avec une blessure cette année. Il vient de tenter un retour mais est retourné sur la liste “au jour le jour”. Ce qui fait que Koskinen a joué beaucoup trop pour son status de dépanneur, ce qui crée la situation actuelle. Koskinen a bien fait jusqu’en décembre, aidant les Oilers à se hisser au sommet de la ligue, mais la réalité rattrape l’équipe depuis que s’accumule blessures et covid… comme pour toutes les autres équipes. Smith est “au jour le jour” et si il revient en santé, il n’y aura peut-être pas besoin autant de transiger.

    Edmonton n’a presque rien à donner. Les filiales sont quasi vides. Le peu qu’il a, il en a besoin et voudra le garder. Quel est l’adage? On ne déshabille pas Pierre pour habiller Jacques? Alors, encore une fois, si les Oilers transigent c’est l’option la moins chère qui l’emportera (genre un choix de 2e tour).

    Price ne foncitonne pas sur la masse salariale à Edmonton. Ni cette année, ni pour les années restantes à son contrat. Les Oilers ont déjà leur 3 gros contrats (avoisinant les 10M$) en McD, Draisaitl et Nurse dont le contrat débute l’an prochain. Ils ont aussi plein de jeunes à signer à la hausse dès l’an prochain (dont Evan Bouchard).

    Si on en arrive là et que les Oilers sont obligés d’obtenir un gardien, le nom qui semble le plus populaire à Edmonton est Fleury. Mon choix serait Holtby, un gars du coin en plus, qui est disponible à 2.9M$ et fera du assez bon travail. Il y a d’autres options plus intéressantes que Price si on regarde où sont les Oilers dans leur ensemble.

    Je l’ai déjà dit ici, à Edmonton, les besoins criants sont: Un gros centre physique capable de piloter le 3e trio et de s’acquitter de la sale besogne en défense et quand ca brasse (un Tomas Hertl). Et un défenseur potable de plus (genre Chiarot) pour palier aux blessés et covid. Déjà, ajouter un centre défensif capable de jouer physique et un défenseur de calibre LNH aidera les gardiens qui sont présentement exposés soir après soir derrière un équipe pas trop douée en défense. Renforcir le jeu défensif de l’équipe aurait un plus gros impact sur le gardien que de transiger pour un gardien qui lui se retrouverait aussi derrière cette équipe inhabile en défense.

  14. Nick Ritchie au ballotage est intriguant. Pas parce que je pense qu’il va être nécessairement réclamé (j’imagine que Toronto a essayé de l’échanger pour pas grand chose) mais c’est le genre de gars énigmatique qui pourrait avoir droit à une 4e chance grâce à son gabarit. Comme un éternel bad boy qui trouve toujours une fille qui pense pouvoir le ramener sur le droit chemin!

    Il n’a jamais rempli ses promesses de 10e choix overall (Don Cherry avait fustigé les Leafs de lui avoir préféré Nylander à l’époque).

    Les Bruins qui le laisse partir sans offre qualificative à 25 ans et les Leafs qui le mettent qui ballotage après 6 mois alors qu’on avait un peu espoir qu’il vienne mettre du poids dans leur top 9.

  15. Les trois années restantes du contrat de Price??? Non, non. C’est bien les quatre années restantes. C’est horrible comme ça ce contrat.

  16. Pour Ritichie, à un but en 30 match et un contrat valide l’an prochain encore à 2.5 M$, Toronto devra encore donner un choix de repêchage significatif au club qui acceptera ce contrat.

  17. Aaaahhh ce Nick Ritchie! Je l’avais oublié celui-là.

    Il générait en effet beaucoup d’enthousiasme à ses débuts. On peut comprendre: ailier gauche de 6’3″ et 230+ livres, étiquetté de Power Forward. C’est un profil recherché.

    Il a quand même enfilé quelques saisons de quasiment 0.5 pts par match avec les Ducks et les Bruins. Puis il fut probablement chassé par l’émergence de Jake DeBrusk chez les Oursons. (Par un hasard de circonstances, DeBrusk a demandé à être échangé publiquement il n’y a pas si longtemps. J’ai hâte de voir le dénouement).

    En théorie, à 26 ans, Ritchie devrait entrer dans son peak et connaitre ses deux meilleures saisons en carrière. C’est donc compréhensible que Toronto ait pris une chance cet été. Il était encore “jeune” à 25 ans.

    Et son salaire de 2.5M$ ??? Je ne sais pas… Armia fait 3.4M$ et les deux joueurs sont peut-être comparables… je dis ca comme ca sans trop y réfléchir (je préfère Armia même à ce salaire. Mais Armia est plus vieux je vous l’accorde). Lekhonen a différentes habiletés que les deux autres mais il a 26 ans tout comme Ritchie, produit moins et coûte 2.3M$.

    Ritchie aura une autre chance je crois. Ses stats avancées sont très bonnes: elles indiquent qu’il génère beaucoup plus d’offensive et de chances de marquer que ses comparables. Mais elles ne se concrétisent pas cette année. Sa production est moindre que les stats ne le prédisent. Alors je parie qu’un GM prendra une chance sur lui en se disant qu’un nouvel environnement pourrait provoquer le retour du balancier.

  18. «Je dirais que je veux continuer à accumuler un surplus de choix de repêchage à chaque année. Mon critère premier serait de toujours prioriser le talent au repêchage par rapport aux autres aspects »

    Tout à fait d’accord avec ces deux points.

    Serge Savard a déjà dit il y a longtemps (avec humour mais aussi un fond de vérité) que le repêchage n’est qu’une loterie et que l’important est d’avoir plusieurs billets.

    Mais il ne sert à rien d’avoir plusieurs billets si on ne privilégie pas le talent mais plutôt les besoins à court terme. C’est à ce niveau que le CH a commis ses plus grosses erreurs,

    En 2018, il a choisi KK au troisième rang parce qu’on était faible à la position de centre. Une erreur magistrale. KK n’était classé troisième que sur la liste du CH! Selon le «NHL Central Scouting», si on ne considérait que les joueurs évoluant en Europe, il n’était que sixième. Si on s’était fié aux autres aspects que les besoins immédiats, on aurait choisi Tkachuk ou Hughes, ou même Bouchard, Dobson ou Boqvist.

    C’est la même chose avec le choix de McCarron au 25e rang en 2013 même si la gaffe était moins coûteuse. Il était listé plus loin mais on avait un besoin immédiat de joueurs plus gros.

    L’importance des activités du département de recrutement est très surévaluée. C’est une «science» tellement incertaine (évaluer le potentiel d’un joueur de 18 ans lorsqu’il aura 23 ou 25 ans) qu’il ne faut pas en attendre plus que le consensus général dans la ligue. Augmenter les effectifs dans ce département peut même amener des effets pervers: se croire meilleur que les autres et faire des choix insensés juste pour se montrer malin. Genre: «nous autres on voit des choses que les autres ne voient pas».

    Le DG devrait dire:«les gars, choisissez le meilleur joueur, ça va être bien correct comme ça»

  19. Je crois que Price peut et sera échangé. Toutefois, il faudra faire preuve d’ingéniosité. Par exemple, Price va à Arizona contre un espoir (Dylan Guenther). Arizona se revire de bord et offre Price à Colorado en gardant 50% du salaire. Que vaut Price reposé à 5 millions ? Kuemper, Newhook, Barron et 1er choix 2022.

    EDM est vide ? Moi, j’irais bien leur chercher Broberg et Bourgault. EDM a besoin d’aide partout. Smith en série… laissez-moi sourire ! EDM a vraiment de la pression de la part de MCDavid et des partisans. Allez Gorton ! Toffoli et Chariot contre Broberg et Bourgault. Et tiens, Barrie et leur 1er choix contre Kulak et Gallagher. Y a tellement de possibilité…

    Go Gorton Go… l’homme de l’Année 2022 🙂

  20. Finalement Logan Mailloux pourra jouer un match dans la OHL. La Presse fait un texte sur le sujet et la moitié de l’article est consacré à raconté de nouveau l’histoire de Mailloux en Suède et à dire qu’il a commis un crime alors que n’importe quel lecteur qui s’intéresse le moindrement au hockey est déjà au courant de tout ça.

    Actuellement je me pose deux questions. La plus importante, à quand l’imposition de la vaccination obligatoire? Assez de niaisage avec le 90% de vaccinés écœurés. L’autre, bien moins importante, quand les journalistes passeront-ils à autre chose avec Mailloux? Le jeune a surpayé pour sa connerie commise à 17 ans. Donnez-lui une chance bon dieu!

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-01-06/knights-de-london/l-espoir-du-canadien-logan-mailloux-de-retour-au-jeu-vendredi.php

  21. Comme je suis d’accord avec vous ! Le jeune a payé sa dette et fait tout ce qu’il fallait. Il faudrait féliciter le jeune pour les efforts pour se reprendre en main plutôt que de revenir constamment sur sa bourde. Une erreur de jugement payé chèrement. Le kid a droit à sa chance, sa chance qu’on lui sacre la paix et le laisser progresser sur le plan hockey. Sacré média rapace va !

  22. Trop d’accord avec Bougon et Opeth! Logan Mailloux n’a tué personne et comparé à bien des joueurs de la NFL son “crime” est insignifiant! J’ai toujours trouvé qu’il était une chance exceptionnelle au R31 l’an dernier pour le CH. À lui de se prouver maintenant. Et, de grâce, lâchons lui la paix.

  23. Dans les échanges imaginaires qu’on se fait avec Price, faudrait pas oublier qu’en plus de son ÉNORME contrat, qu’il a une NMC. Il doit donc non seulement accepter d’être échangé, mais il va avoir le gros bout du bâton pour choisir où il ira. Ça limite grandement les destinations potentielles. Même si on voulait de lui à Edmonton, pas convaincu que Price accepte de s’y rendre.

  24. Je lisais tantôt que Mailloux a connu une bonne soirée, un bon match. Il était peut-être nerveux au départ mais il semble qu’il s’est replacé assez rapidement. Par contre, j’ai aussi lu que le CH ne lui a pas encore fait signer de contrat. Je connais au moins 31 équipes qui seraient bien heureuses de voir le Canadien lever le nez sur ce jeune. L’hypocrisie à son paroxysme…lol.

  25. Mailloux, Ghule, Romanov…le Canadien commencerait à avoir une défensive digne de ce nom…Les deux premiers sont des armoires à glace…on connaît le troisième. Bergevin et Timmins ne seront plus là pour les voir s’épanouir.

  26. Excellent que Mailloux commence à jouer avec London. Surtout que la direction à la réputation de très bien entourer les jeunes joueurs. Bravo

  27. Si tu choisis le meilleur joueur disponible, même si tu es bien garni à cette position, tu peux toujours t’en servir pour aller chercher le joueur qui te manque à telle position et avoir un meilleur résultat.

    Mais de grâce, si c’est un gardien de but le meilleur joueur disponible, fait une exception, passe au 2e.

  28. Deux passes et +4 pour Logan Mailloux ce soir. J’ai regardé un vidéo montrant des extraits de son match. C’est assez impressionnant. Il a le physique, la mobilité, le tir, et des mains surprenantes. Il est très tôt pour être définitif, mais il ressemble à un choix de milieu de 1e ronde de 18 ans. Si les journalistes et les commentateurs peuvent en revenir de son offense juvénile, il semblerait que le CH a fait un bon choix. Regardez le vidéo, vous comprendrez mieux.

    https://hfboards.mandatory.com/threads/flint-firebirds-at-london-knights-7-00-pm-rogers-tv-chl-tv.2863584/page-4

  29. Bonjour et bonne année à tous.

    Content de voir un renouvellement de blogue pour 2022
    Année qui pourrait aussi s’appelée: 2020 II, Le Retour! lol

    C’est un bel exposé d’objectif pour le Canadiens qui me fait penser à trois choses:

    -Oui les équipes riche peuvent dépenser plus, mais c’est pas nécéssairement la bonne approche… pitcher plus de cash sur un problème ne le fait pas automatiquement s’en aller… Je suis entièrement supportif du “Plan Opeth”, mais j’ai comme l’intuition que DG Gorton l’est aussi… Reste à voir si cela va tenir face à la gestion par pression populaire que semble vouloir priviliégier Molson et ses financeurs…

    -Ce qui amène au point deux… Je pense que l’histoire du CH démontre bien ce qui arrive quand l’organisation base ses décisions sur l’impact PR*… (Guy Carbonneau vs Jim Montgomery anyone? Y’en a une fucktonne d’autres…). Dans ce sens, je présume que la nomination de la belle Chantal, mieux connue sous le nom de reine d’Aire Déesse, est un très bon coup. Au-delà des simples apparences, c’est une personne bien branché sur le monde des médias francophones qui va beaucoup aider le futur gérant superviseur en chef. (Ce qu’on appelait autrefois Foreman…)

    – Finalement, je suis aussi d’accord avec les objectifs pour le Rocket de Laval… Je pense qu’il y a des précédents assez facile à suivre comme le Crunch ou le Griffin. Le truc est très simple: Les jeunes jouent en bas… point! Si t’as pas battu les records de Lemieux dans le junior, t’as zéro chance de commencer en haut. Même si ça fait du CH un meilleur clud à cour terme… Une leçon apprise par Bergevin. Ça serait plate que l’organisation devrait la réapprendre, lol!
    ———————-
    Bon voilà, maintenant je vais aller lire les réactions!
    Encore bon noël et joyeuse année…
    ———————-
    *: C’est d’ailleurs assez amusant que ce qui est très possiblement le meilleur choix de première ronde de Timmins à vie lui aura ultimement couté son poste, lol!

  30. Tres bon texte Opeth

    Juste comme cela, le CH n a qu ” un depisteur pour tout l ouest Canadien. Il se nomme Ken Morin et il est base a Calgary.
    Or en plus de la WHL, il doit se taper la BCHL. Or en trois ans, j ai vu beaucoup de matchs WHL et BCHL et je l ai croise qu en une seule occasion a Vancouver et il etait en cie de Timmins, ils venaient voir jouer Justin Sourdif, or le kid etait sur la liste des blesses depuis une semaine.

    Concernant la BCHL, ce circuit attire plusieurs joueurs Americains et Quebecois qui tentent leur chance pour la NCAA.
    Cette annee je suis le parcours d un jeune prospect qui joue pour les Grizzlies de Victoria, soit Matthew Wood, ne 2005, 6 03 190 lbs, ailier droit deja 22 buts en 20 matchs, et tres rare deja engage avec universite du Connecticut a l age de 16 ans. Ce kid, apres les fetes devrait attirer les foules, un prospect A.

  31. @PereSpective
    Je profite de ton billet et saute sur l’occasion de parler de ta belle Chantal. Elle a décrit sa “vision” en deux aspects et ces deux énoncés m’ont fait sourciller:
    – Elle veut améliorer la relation du CH avec les médias et, elle, elle saurait comment faire car elle sait ce que les journalistes veulent… hhmmm… le problème n’a jamais été que l’on ne sait pas ce que les journalistes veulent… Le problème c’est que ce que les journalistes veulent, ce n’est pas ce qui est bon pour l’équipe et les joueurs. En tout cas. On veut tous un peu plus de transparence, mais la manière qu’elle l’a dit, c’était bizarre.
    – Elle veut créer des héros auxquels les gens s’identifieront… et elle nomme Guy Lafleur, Maurice Richard, Patrick Roy et autres. Premièrement, elle nomme des Québécois. Et ces Québécois ont gagné plusieurs coupes avec le CH, vestiges d’une autre époque. Je me demande comment elle fera cela aujourd’hui. Aussi, les joueurs d’aujourd’hui sont suceptibles de devenir agents libres ou échangés à tout moment… Ce n’était pas comme ca avant. Son propos ressemble à du pelletage de nuages.

    Peu importe, si elle s’appelait Roland Bluteau, personne ne parlerait de la nomination d’un nouveau VP communications.

    @b.c.dan
    Cale Makar a mis la BCHL sur la map ces dernières années, c’est clair. J’avais été le voir jouer et il avait connu une mauvaise soirée, ce qui m’avait fait dire à un recruteur de la WHL avec qui je travaillais qu’il ne serait peut-être pas aussi bon que tout le monde le croyait. Disons que j’ai l’air fou aujourd’hui.

    Le problème que j’ai avec la BCHL c’est que c’est l’équivalent du Junior AAA. Tu as raison que la crême a la possibilité de passer à l’autre étape qui est la NCAA (ou non, c’est selon). Et la NCAA, bien disons qu’il y a une énorme marche avec la LNH ou même la AHL. Alors je trouve ca difficile de regarder des joueurs plusieurs échelons aussi bas, faire face à moins d’adversité, et prédire à quel point ils sont bons.

  32. @b.c.dan
    Ken Morin est maintenant à l’emploi des Panthers. Je suis donc allé vérifier sur le site des Canadiens. C’est Ben Shutron qui est maintenant dépisteur amateur pour l’ouest canadien. ah bon!

    Sauf que Ken ne pouvait pas être le seul recruteur WHL du CH car, jusqu’en 2018, il y avait aussi un charmant monsieur d’Edmonton nommé Elmer Benning qui sillonnait les arénas de la WHL pour le CH.

    Lorsqu’on m’en donnait l’occasion, je lisais toujours sur M. Benning. Jamais à court d’anecdotes savoureuses. Il a été à l’emploi du CH pendant presque 50 ans, accumulant du même coup plus d’un million de kilomètres sur sa Toyota Camry (photo à l’appui, l’odomètre arrêtant à 999.999,99) !!!!!!

    C’est lui qui est crédité pour le repéchage de Carey Price en 2005. Il aurait été extrêmement insistant. Il faut dire que le CH avait besoin de l’écouter cette fois: deux ans auparavant, M. Benning a pétitionné pour que le CH choisisse Shae Weber en 2e ronde alors que le CH a ignoré ses conseils et préféré un certain Cory Urquhart. Bob Gainey a même fait un mea culpa qques temps plus tard.

    M. Benning est salué comme l’un des meilleurs recruteurs de tous les temps à travers la LNH et, si je me souviens bien, il y avait une suggestion de l’introniser au temple de la renommée.

  33. Le repêchage de 2003 a fait couler énormément d’encre. N’empêche. Quand on voit que Patrice Bergeron et Shea Weber ont disputé plus de matchs individuellement dans la LNH que Kostytsyn(?) et Urquart ensemble, on se rend compte que le succès ou pas d’une équipe passe par le repêchage.

    Cale Makar. À l’époque, les matchs dans l’ouest n’étaient pas disponibles dans l’est aussi facilement qu’aujourd’hui. Mais me souviens pas d’avoir vu un défenseur avec un flair plus sûr pour le net que Makar. Il ne crée pas seulement des lignes de passes et de tirs, il s’invente même des corridors pour s’inviter seul au net. Probablement le meilleur depuis Paul Coffey. Pas une blague. Il roule à plus d’un point par match depuis sont entrée dans la LNH. Paraît-il qu’on lui reprochait son jeu sans la rondelle à son année de repêchage!

  34. Dans la mesure du possible, on va se souhaiter la bonne année. Encore et toujours un gros merci à Opeth pour tenir à bout de bras ce blogue. Très apprécié. Et bravo itou pour votre excellent texte sur le prochain dg.

    Perso, ce que j’aimerais connaître du prochain dg du CH, c’est la personnalité qu’il veut donner à son équipe. Si ce n’était que moi, l’équipe serait basée sur le patin, le QI, la créativité, le caractère et la capacité d’adaptation des joueurs. Je voudrais avoir une équipe de possession de rondelle capable de jouer à haute vitesse comme les Pingouins, les Lightning, les Avalanche. Une équipe capable d’appliquer un système, de l’adapter au déroulement du match. Une équipe imprévisible en attaque ; transition, parallèle, croisement…

    Le Colorado a quatre défenseurs, répartis sur deux paires, mobiles, créatifs, intelligents, bons passeurs et bon patineurs. Avec l’une de ces paires, l’Avalanche envoie sur la glace une unité d’attaque à 5. C’est à dire qu’on sait où le jeu commence, mais pas où ni par qui il va finir. Mais on sait que la rondelle va bouger et que les joueurs vont jouer proches en triangle comme au soccer ou éloignés pour faire de la plasticine avec la défensive adverse, pour ouvrir le jeu. De toute beauté. Je rêve à un club comme ça. En fait, pour revenir à un Cale Makar, à un Girard, il aurait fallu qu’on se dise en les voyant jouer qu’ils jouent comme des Canadiens.

    Je rêve aussi à une équipe qui va inclure le gardien dans son attaque. On a vu le CH commencer à passer la rondelle à son gardien au lieu de la remettre en zone adverse. Tant mieux. Me semble que c’est le b-a-ba du hockey de possession de rondelle.

    Pour finir avec l’Avalanche, ça va leur prendre un gardien au plus sacrant. Peut-être aussi des Lehkonen en désavantage numérique, des joueurs rapides et fiers d’être bons sans la rondelle…

    Pour revenir au dg, c’est ce genre d’équipe que je voudrais qu’il me vende. C’est donc dire que mon recruteur-chef devra axer son analyse sur le talent et la possession de rondelle. Ce que le parcours du Tampa des dernières années me dit est qu’il est plus facile d’acquérir du talent par le repêchage que par des échanges. Mieux encore : Il est plus payant d’acquérir des joueurs de soutien dans des échanges pour compléter sa formation que d’en repêcher.

    La dernière chose que je voudrais entendre une fois les joueurs repêchés, c’est qu’il y a un problème de développement au sein de mon équipe. En vérité, si l’équipe de direction incluant le coaching LAH est montée dans le but de repêcher et développer du talent, ces deux aspects de la même médaille devraient se compléter, pas s’affronter ou se confronter. Tout ce beau monde doit travailler dans le même sens, pas en silo, pas dans son coin, pas contre, mais avec.

    Enfin, si je suis bien obligé d’admettre que gagner dans la LNH exige d’avoir au moins un Lekhonen dans mon alignement, je ne peux pas m’empêcher de m’enlever de l’esprit que des patineurs rapides et intelligents dépourvus de main, il doit en sortir quelques uns chaque année dans la LHJMQ. Me semble.

  35. Dans la LHJMQ il y aussi des joueurs avec des mains très agiles et on les ignore un peu trop. Ils se retrouvent finalement à des endroits comme TB ou Pittsburg…bizarre.

  36. A John Patterson

    Merci pour la correction au sujet de Ken Morin, vrai il a suivi Churla en Floride.

    Tu mentionnes Benning, il couvrait les prairies, il ne faisait pas le cross over, alors que Vaugh Karpan couvrait la cote ouest incluant la BCHL et ce a temps plein ainsi que le cross over.

    Makar a joue dans la AJHL, calibre de la BCHL, avec Brooks Bandits. Tout cela pour dire que tu dois maximiser tes chances pour decouvrir du talent.

    J ai assiste ce week end a 2 matchs de LAH a Abbotsford, Le club ecole des Oilers etant les visiteurs.
    Broberg ,donne plusieurs mentionnent, , a joue correct, mais pas plus. Bon coup de patin, jeux defensifs ordinaire, encore a apprivoiser la glace nord americaine.
    Je me souviens qu a son annee de repechage,il y avait un debat entre lui et Bowen Byram, Byram par un mille.
    Broberg est encore loin de la NHL, mais c est un prospect A, aucun doute.

    Raphael Lavoie, le premier match, invisible, le lendemain 6 tirs au but ,un but, un poteau, jeu d ensemble correct, joue en peripherie.
    Si CH a transige avec Edmonton et Broberg non disponible, un joueur de centre Mcleod, presentement avec les Oilers a Edmonton pourrait etre une cible potentielle, debute annee a Bakersfield, bon coup de patin bon physique 6 02 , 215 lbs.
    Honnetement, le club ecole d Edmonton n a pas grand chose pour les aider.

  37. Bien d’accord avec toi b.c.dan

    J’avais écrit plus haut:
    “Edmonton n’a presque rien à donner. Les filiales sont quasi vides. Le peu qu’il a, il en a besoin et voudra le garder.”

    Donc ton propos rejoint le mien. Ils ne peuvent pas trop échanger les 2 seuls espoirs qui ont une chance de graduer avec l’équipe à court terme. Ces 2 seuls espoirs qui pourront remplacer les départs et colmater les trous que l’on a patchés temporairement à coups de joueurs autonomes. Comme les Oilers ont peu de jeunes joueurs qui gradueront avec l’équipe pour y passer la prochaine décénie, ils ne peuvent pas les échanger contre un Gallagher ou un Chiarot.

    Si je regarde ca froidement, la meilleur valeur d’échange (c’est à dire un joueur dont l’équipe peut se passer et qui pourra amener qqchose d’utile en retour) est Kailer Yamamoto. Les Oilers pourraient possiblement se départir d’un choix au repéchage pour bonifier le tout… mais compte tenu de l’état de leur club école (et pour assurer la pérénité de la relève) ils devraient être avares de leurs choix pour quelques années.

    Les règnes successifs de Tambellini, McTavish et Chiarelli ont été désastreux pour l’équipe.
    Mais j’ai toujours été un grand fan de Ken Holland alors je suis confiant pour l’avenir de cette équipe. Déjà, on voit un mode de gestion qui fait du sens.

    Un autre truc qui m’a toujours fait capoté, c’est que les Oilers ont passé 8 coachs en 10 ans, soit entre 2010 et 2020. Une vraie porte tournante.

  38. Si je me souviens bien, Mailloux avait le R8 sur les liste de Timmins et la chance l’a fait glisser au R31 … une bonne surprise.

  39. @ opeth

    Je crois que tu exagères sur Mathias. Comme journaliste, il ne fait que relater les faits en s’assurant de dire que Mailloux prend le temps de voir des spécialistes et est entre de bonnes mains avec les frères Hunter.

    C’est un bon texte de Mathias qui justement est positif en mettant de l’emphase sur sa réhabilitation.

  40. @ zephir

    « Je voudrais avoir une équipe de possession de rondelle capable de jouer à haute vitesse comme les Pingouins, les Lightning, les Avalanche. Une équipe capable d’appliquer un système, de l’adapter au déroulement du match. Une équipe imprévisible en attaque ; transition, parallèle, croisement… »

    Je te souhaite de voir les Panthers en action. Ils sont exactement comme tu décris le club que tu voudrais voir à Montréal.

  41. @mikel

    Tous les journalistes qui parlent de Mailloux répètent l’histoire à chaque fois. On la connaît. Il faut en revenir à un moment donné.

  42. Vous croyez vraiment que Mailloux n’aurait pas été repêché dans les rondes suivantes? C’est de l’hypocrisie totale. Le fait qu’il l’ait été en première ronde donne de la copie aux médias. Il a tout pour réussir ce jeune. Son immaturité l’a conduit là où il est mais il semble bien entouré depuis. Que celui qui n’a jamais pêché lance la première pierre a dit un certain type au début du nouveau monde…lol.

  43. Immaturité à 17 ans dans une équipe composée de gars de 21-28 ans pleins de testostérone qui passent leur temps à se vanter de leurs conquêtes, d’accord. Mais le contexte aide à interpréter cette immaturité!

    Et en Suède, fantasme porno par excellence.

  44. lol pas pour rien j’ai dit plus tôt que le meilleur pick de Timmins lui aura coûté son poste, lol! Le plus gros problème avec Logan est surtout le tabou qui entour encore ces gestes… la majorité du monde voie juste une “condamnation de nature sexuelle” et s’imagine des cas comme Kane ou Bryant et ils capotent (avec quand même un peu raison)…

    Mais bon, pour rassurer Kataway, non. Personne pense qu’il serait pas sortie en 2e ronde… en fait, si la Suède avait des lois décente sur la protection des personnes mineures il serait sortie top10.

    Mais compte tenu que ce qu’il a fait est quand même vraiment pas correct, c’est mieux que ça a sorti le plus tôt possible pour qu’il soi plus vite réhabilité… c’est le genre d’affaire qui peut gruger un moral et une carrière sur le long terme quand ça reste en sous-marin…

  45. La Suède ne permet pas de révéler le nom d’un mineur trouvé coupable. Ceci dit, certains n’ont pas respecté la loi suédoise et l’histoire est devenu un secret de polichinelle dans les coulisses de la LNH. Face à cet état de fait, Mailloux a lui-même rendu publique son histoire en s’excusant et en demandant de ne pas être repêché. À mon avis on lui a conseillé d’allé au devant des coups, mais ça n’a rien empêché. La meute woke et tous les journalistes et commentateurs ayant peur de cette meute lui sont tombé dessus et ça continue. L’ironie de tout ça, c’est que celui qui est en charge de le suivre chez le CH, l’ancien défenseur Rob Ramage a été condamné en 2003 à la prison pour conduite dangereuse ayant causé la mort de son passager, l’ancien défenseur des années 70 Keith Magnuson. Ramage a purgé 10 mois de prison et est redevenu un citoyen comme un autre, réhabilité, et ce pour un crime bien plus grave alors qu’il avait 44 ans. Je n’écrit pas ça pour dénigrer Ramage, au contraire. Il a commis un crime au sens de la loi, mais il n’y a jamais eu de volonté de tuer son passager. C’était juste une énorme erreur. Quand même drôle de voir que c’est lui qui supervise Mailloux. Ça devrait enseigner une leçon aux wokes et à ceux qui plient devant leurs menaces de bannissement social.

    https://theathletic.com/news/prospect-logan-mailloux-dropped-from-at-least-9-nhl-teams-draft-lists/7p33VpUjGuXB/

  46. Je regarde le CH, ça me désole!
    Je regarde les Sabres, ça me console!

    Pas à veille de sabrer le Champagne cette équipe….à n’y rien comprendre!

  47. Bonjour à tous, bien hâte de voir la suite. Selon les pseudos rumeurs nous aurons au moins 4 choix de première ronde pour le prochain repêchage qui doit en plus avoir lieu à Montréal. Quel coup de marketing!!!!! Plus sérieusement, la nomination du DG approche, moi j’ai bien hâte de voir le remplacent de Timmins.

  48. Le CH a réclamé Rem Pitlick du Wild au ballottage. Quand je l’ai vu mis au ballottage hier j’ai pensé que le CH pourrait le réclamer. il a obtenu 6 buts et 5 passes pour 11 points en 20 matchs cette saison. Si Gorton échange des vétérans pour des choix et des prospects, il faudra des joueurs pour remplir les chandails, puis on ne sait jamais. À 24 ans il est encore jeune. Il s’agit du frère de Rhett Pitlick, un prospect du CH choisi en 5e ronde en 2019.

  49. Messieurs,

    Je ne savais même pas que le CH était à l’oeuvre ce soir alors j’ai raté la partie. J’ai pris un petit jus de pomme en écoutant District 31 à la place…

    Mais je suis venu écrire pour autre chose. Vous vous souvenez quand je vous ai dit que Gorton cherchait qqun de complémentaire pour le poste de DG. Je vous disais que le mot circulait que ca pourrait bien être un avocat ou financier, crack de la convention collective, qui pourrait aider à naviguer les contrats et planifier stratégiquement la masse salariale pour les années à venir (comme Brisebois à TB).

    Alors je vous présente un candidat qui est présentement considéré pour le poste de DG en catimini: John Sedgwick. Non, je ne niaise pas. C’est confirmé par certaines personnes gravitant dans l’entourage du CH. À ce qu’il parait, il aurait de bonnes chances en ce moment.

    Sedgwick, que je ne connaissais pas, travaille pour le CH depuis 2013. C’est un avocat de formation. Il occupe le poste de vice-président des opérations hockey et des affaires juridiques. Avant, il travaillait pour la LNH, au “Hockey Operation Department” de la ligue. C’est donc un crack de la convention collective qui, semblerait-il, peut la réciter mot à mot.

    Selon le site web des Canadiens, ses responsabilités actuelles “comportent les négociations d’ententes contractuelles avec les joueurs, la planification stratégique de gestion quotidienne du plafond salarial, les causes d’arbitrage, ainsi que les situations concernant les questions en rapport avec la convention collective entre la LNH et l’Association des joueurs de la Ligue nationale de hockey.”

    Il est aussi Gouverneur et Vice-Président (opérations hockey) du Rocket.
    Il a joué un rôle colossal dans la mise sur pied de la franchise affiliée des Lions de Trois-Rivières (entre autres).

    Oh… j’oubliais… parle-t-il français? Ouin… Peut-être un tantinet moins bien que Bob Gainey à l’époque. Mais c’est clair que ceux qui veulent un Québécois seront déçus si il est choisi.

    _ _ _ _

    Voilà un élément nouveau qui s’ajoute au roman-savon. Je m’attends à ce que le CH mousse sa candidature dans les prochains jours pour tâter le poulx. Genre qu’ils vont le faire parler du taxi squad et de tout le travail qu’il a dû faire avec les rappels entre le CH, le Rocket et les Lions.

  50. Ce Sedgwick n’est pas un vrai gars de hockey. Si c’est lui, au moins ce sera plus clair pour les ceux qui ont la vue basse, le patron hockey est et demeurera totalement Gorton.

  51. Je ne connais pas ce Sedgwick mais s’il est si bon que ça et que finalement on a voulu nous imposer un américain comme DG officiel, le CH aura gagné son paris de faire accepter aux francophones que c’est maintenant quelqu’un qui ne parle pas leur langue qui est à la tête de l’ancien club de Maurice Richard.

  52. Sedgwick me semble un meilleur complément qu’un Vincent Damphousse ou un Daniel Brière disons. C’est un peu le CV de Brisebois.

  53. Quand Joshua Roy a été retranché de Team Canada, je vous disais de ne pas s’en faire car d’excellents joueurs n’avaient pas été invités au camp. C’était déjà bien qu’il ait eu cette reconnaissance.

    J’avais en tête les deux prodigieux joueurs de centre de 17 ans du ICE de Winnipeg qui n’ont pas été invités même si l’équipe trônait au sommet de la CHL et qu’ils menaient la WHL chez les pointeurs.

    Aujourd’hui la Centrale de recrutement de la LNH publie sa liste préliminaire. Les deux centres de Winnipeg pointent en position 3 (Matt Savoie) et 4 (Conor Geekie).

    Matt Savoie, 5’9″ 175lbs, est le meilleur pointeut de la WHL avec 52 pts en 34 matchs. Il vient d’avoir 18 ans il y a qques jours.
    J’aime bien Geekie pour son physique de 6’3″ 193 lbs. Il aura 18 ans en mai. Mais il est moins productif avec 38 pts en 34 matchs.

    Le Canadien pourrait bien se retrouver avec l’un d’eux. Je vais aller les voir lorsque le ICE affrontera les Oil Kings d’Edmonton (avec Kaiden Guhle).

  54. Sedgwick doit rester là où il est. C’est un expert dans les conventions collectives et le plafond salarial. Ce n’est pas parce qu’il est un bon conseiller qu’il a les qualités d’un bon DG. Il est nécessaire dans une équipe où le DG n’est pas un expert dans ce domaine.
    La gestion est un effort d’équipe. Le DG n’a pas à posséder toutes les compétences pour diriger. Il doit s’entourer de tous les conseillers pour compléter ses propres compétences. Embaucher un DG bilingue expert dans l’évaluation de talents, de la compréhension des systèmes de jeux, de l’analyse statistique etc, ne doit pas être l’objectif du CH. Ces compétences peuvent être réparties entre plusieurs personnes. Il s’agit de distribuer le pouvoir afin que plus de personnes ayant un large éventail d’expertises et de capacités soient toutes impliquées. La façon traditionnelle du hockey nord-américain est beaucoup trop axée sur l’idée d’un DG parfait qui fait tous les choix et prend tous les blâmes et obtient tout le crédit. Le DG n’a pas à imposer un point de vue unique pour mener une équipe à une dynastie. Il doit être un VISIONNAIRE inspirant qui prend ses décisions en collégialité. Et si possible tous les conseillers qui entourent le DG doivent être bilingues pour servir de développement de talents dont le CH aura toujours besoin dans ses postes de haut niveau. Ainsi le CH sert ses propres intérêts et le bien du hockey au Québec. Les jeunes québécois gestionnaires, entraineurs, recruteurs francophones y trouveront un débouché. Et si certains conseillers entourant le DG dans l’équipe de direction sont unilingues (anglophones), les nouveaux talents francophones pourront peaufiner leurs expertises en les côtoyant.

  55. Pour le commentaire précédent, je me suis inspiré de l’extraordinaire (et je pèse mes mots) texte Catch a Collapsing Star du site The Chaotic Neutral Zone.

  56. L’autre jour je lisais opeth et aujourd’hui belansou et je me dis que le CH va avoir une masse salariale plus grosse dans la direction du CH que dans celle des joueurs.

    Tous les deux disent que le nouveau DG doit s’entourer de plus de recruteurs, d’experts en toutes sortes de domaines.
    Opeth:
    – Un directeur du recrutement mineur
    – Un réseau d’informateur sur chaque territoire ( combien ? )
    – Des dépisteurs vidéos amateurs plus 4 dépisteurs vidéos professionnels
    – Un petit groupe d’analyse statistiques avancées ( combien ? )

    belansou:
    Embaucher un DG bilingue expert dans l’évaluation de talents, de la compréhension des systèmes de jeux, de l’analyse statistique etc, ne doit pas être l’objectif du CH. Ces compétences peuvent être réparties entre plusieurs personnes. Il s’agit de distribuer le pouvoir afin que plus de personnes ayant un large éventail d’expertises et de capacités soient toutes impliquées.

    Je comprends que toutes ces compétences ne peuvent pas être attribuées à une seule personne. Elles sont dans des domaines différents et demandent des expertises spécifiques. Ma compréhension est que l’embauche d’expert n’est pas un problème mais plutôt que le poste de DG est maintenant désuet et que ces experts devraient plutôt se rapporter directement au vice-président Gorton.

  57. Pour le prochain DG, moi j’aimerais avoir un gars qui est capable de vendre un frigidaire à un eskimo ou en mesure de vendre une auto usagée en prétextant qu’elle a appartenu à la servante du curé…
    Trêve de plaisanterie, le prochain DG doit régler, en priorité, le cas de Gallagher. Pour ça, je peux lui donner un coup de main. Direction Calgary rejoindre son chum Lucic. Calgary a de l’argent, manque d’ailiers droits, ils ont Darryl Sutter comme coach et ils se battent pour une place en série. Leur choix de première ronde 2023 avec un prospect, genre Pelletier ou Poirier.
    Pour la suite, il devra se départir de Chiarot et Savard à la date limite des échanges.
    Puis, l’été prochain, allé chercher un joueur de centre avec l’argent économisé suite au départ de Gallagher et Savard.
    Évidemment, ça prendrait un vrai leader, genre Bergeron, mais bon, Hertl est pas mal plus jeune…
    Si le gars se dit en mesure de réaliser ça, je l’engage !

  58. Lors des descriptions des matchs du CH à NBC, Sportsnet, CBC, etc., bref aux réseaux anglophones, tous disent toujours la même chose : Gorton est le véritable DG. Il est celui qui a la vision et prend les décisions.

    Pendant ce temps, dans la presse francophone, on s’évertue, comme des diseuses de bonne-aventure, à prédire qui sera le prochain directeur-général francophone de service.

    Pour reprendre une vieille blague de Paul et Paul : « Quand t’es né pour un p’tit pain, tu peux pas faire des sandwichs à tout le monde ».

  59. Le 14 janvier 2022 à 9 h 46 min, drakm72 a dit :
    Lors des descriptions des matchs du CH à NBC, Sportsnet, CBC, etc., bref aux réseaux anglophones, tous disent toujours la même chose : Gorton est le véritable DG. Il est celui qui a la vision et prend les décisions.

    Pendant ce temps, dans la presse francophone, on s’évertue, comme des diseuses de bonne-aventure, à prédire qui sera le prochain directeur-général francophone de service.

    Pour reprendre une vieille blague de Paul et Paul : « Quand t’es né pour un p’tit pain, tu peux pas faire des sandwichs à tout le monde ».
    =============================================
    Ce qui confirmerait un message que j’ai écrit plus haut sur l’ancien club de Maurice Richard…un type qui a donné une fierté au peuple québécois. On serait donc en train de retourner au temps du peuple porteur d’eau. Vivement le retour des Nordiques….

  60. Calgary ne peuvent se permettre d’ajouter Gallagher à leur masse salariale, même à la date limite des transactions, et l’an prochain il ne cadrerait pas du tout sur la masse car le club devra renouveler Tkachuk, Gaudreau et Mangiapane, trois des quatre premiers compteurs de l’équipe. Le CH devrait accepter de garder 2 M$ par année sur le contrat de Gallagher, prendre la dernière année du contrat de Lucic et un joueur moyen comme Dillon Dubé qui gagnera 2,3 M$ par année pour deux autres années. Ceci dit, je ne pense pas que Calgary serait prêt à ajouter Jakob Pelletier qui va très bien en AHL. Ils ajouterait peut-être un prospect B ou un choix de 2e ronde. Je dis bien peut-être.

  61. La dizaine de dépisteurs vidéos que j’imagine pourrait coûter environ 1 M$ de dollars en salaire. Il y a plein de jeunes avec de bonnes connaissances hockey qui seraient prêts à faire ce travail pour 100,000$ par année. Ce serait une porte d’entrée dans ce milieu pour eux. Le CH a d’ailleurs engagé un de ces jeunes l’an passé, un gars appelé Yannick Saint-Pierre qui publiait de très bons vidéos sur You Tube où il analysait les jeunes éligibles au repêchage.

    https://www.rds.ca/videos/hockey/lnh/lnh-yannick-st-pierre-un-atout-de-marque-hockey-3.1392469

    https://www.youtube.com/watch?v=YnsOgKcDPAU

  62. Mathias Brunet y va de son exercice favori, encore une fois, c’est-à-dire de repasser sur le travail de Gorton au repêchage avec les Rangers, en pointant les mauvais et les meilleurs coups. Il dit que Gorton laisse travailler ses recruteurs, pour le meilleur et pour le pire. Il ajoute aussi que Gorton, au contraire de Bergevin, n’hésite pas à donner des choix pour s’avancer. La dernière fois où le CH a fait ça en 1e ronde, il a payé un choix de 2e ronde pour s’assurer de repêcher Jarred Tinordi. Martin Lapointe a récupéré les responsabilité de Trevor Timmins. J’espère que Gorton, après analyse des derniers repêchages du club va maintenir la politique d’accumuler et d’exercer un surplus de choix. Quand on regarde le pipeline du CH, il est clair que cette approche va payer des dividendes. Romanov en est le premier exemple, mais d’autres vont suivre.

  63. Dans ce même article M. Brunet écrit que Suzuki (comme tous les joueurs du CH) ne méritait pas d’aller au match des étoiles. MAIS, car je dirais qu’il y a un gros MAIS, c’est que Suzuki est tellement mal entouré qu’il est difficile de juger et jauger son travail présentement. Qui sait si sa présence à ce match ne révèlera pas justement le talent de celui-ci. Je trouve qu’on lui crache dessus facilement alors que tout le club semble souffrir de paralysie cérébrale. Seuls les joueurs qui essaient de gagner un poste travaillent d’arrache-pied alors que ceux qui ont un contrat en poche semblent se traîner les pieds. Mais M. Brunet n’en parle pas du tout…

  64. Qui pense qu’à Toronto Shanahan a le dernier mot sur Dubas ? Que Burke a le dernier mot sur Hextall à Pittsburg ? Les Anglos devraient se poser la question à leur sujet au lieu de se limiter aux Québécois. Sous estimer les Québécois ça semble les conforter dans leur complexe de supériorité. Je suppose que si un unilingue anglo était nommé DG à Montréal les Anglos changeraient d’idée et ne le considéreraient pas comme une marionnette. Et qui pense que celui qui va accepter le poste de DG à Montréal va s’abaisser à être une marionnette ?

  65. A Mikel.

    En effet, les panthères ont un super beau club. Meilleur reset de l’histoire récente la LNH. Comme le Colorado, ils ont une faiblesse dans les buts. Bobrovsky s’écroule en série et Knight est bien trop vert pour prendre la pôle. Cela dit, ce sont eux qui ont offert la meilleure opposition aux Tampa en série. Sauf que tu ne peux pas te permettre d’être poche dans les nets face à l’offensive des Tampa. Ça leur prend pas beaucoup de chances pour la mettre dedans. Alors que Vasilevskyi fait pas de cadeaux à personne. Encore moins en série. S’il fallait que ces deux clubs s’affrontent de nouveau au printemps, c’est la série à voir!

  66. Le problème avec Logan Mailloux, c’est que s’il fait carrière à Mtl, dominant ou pas, on va pas mal tout le temps entendre les mêmes choses à son propos : Il a péché
    Oui, mais il a payé sa dette
    Tout le monde a droit à une 2e chance
    Oui, mais si c’était ma fille…
    Etc

    S’il est vrai qu’il aurait été un potentiel top 5 sans pandémie ni le reste, je le remets sur le marché et je teste. Pourrait-il partir pour un Chycrun en Arizona, par exemple? La Caroline? Vegas? Bref, dans un marché non-traditionnel qui se crisse pas mal de son équipe.

    Si je comprends bien, Shane Wright fait moins l’unanimité. Et les suivants seraient des prospects assez suspects… Si c’est vrai, j’echangerais mon premier choix. Un échange à la Smart Duchene ou a la Erick Karlsson : choix, + joueurs établis! Ou je ferais mon choix en retour du jeune Lafrenière des NY.

  67. En conférence de presse, Gorton a spécifiquement dit que le prochain DG aurait plein pouvoir et qu’il ne serait pas un pantin.

    Peut-il dire vrai? Si il choisit, comme il l’a dit lui-même, qqun de complémentaire (soit un expert du développement des joueurs — ou un expert de la convention/comptabilité) le DG aura en effet les pleins pouvoirs dans sa sphère de compétence.
    Mais il est clair que Gorton est celui qui imposera sa vision et il serait un peu fou qu’il se passe de sa propre expertise en évaluation des joueurs et recrutement… Ce pourquoi il est réputé à travers la ligue.

    Reste toujours l’hypothèse qu’il recrute qqun qui a les mêmes compétences que lui pour agir en comité mais il a affirmé le contraire en disant “qu’il n’avait pas peur de chercher hors des sentiers battus pour trouver qqun de complémentaire”.

    _ _ _

    Quelques journalistes ont écrit qu’il ne resterait que 3 candidats en liste, dont Brière et Darche. Le troisième candidat serait “inconnu” dans le sens de “non identifié”. Pourrait-il s’agir de notre good friend Sedgwick?

    _ _ _

    Je me demande si Patrick Roy accepterait un poste combiné d’entraineur-chef + conseiller à Gorton, soit la même position qu’il avait au Colorado? Je pense de moins en moins que Ducharme ait le plaisir de piloter l’équipe l’an prochain. Et si le DG est responsable du développement (un exemple de même), Roy serait dans une situation idéale pour ajouter son grain de sel directement à Gorton et participer aux décisions hockey.

  68. Plus de précisions: Les paroles de Gorton ressemblaient à “Oui, le prochain DG aura les pleins pouvoirs. Aucun candidat de qualité accepterait sinon. J’ai moi-même été DG et je n’aurais pas pu exercer mon boulot convenablement si je n’avais pas eu les pleins pouvoirs.”

    Sportsnet vient de publier un article au même moment que j’écrivais mon message plus haut rapportant qu’il ne resterait que 3 candidats (dont Brière et Darche).
    https://www.sportsnet.ca/nhl/article/canadiens-gm-search-three-candidates-resolved-coming-days/

  69. Je mentionnais Yannick Saint-Pierre comme exemple de jeune passionné de hockey qui est devenu dépisteur vidéo pour le CH. Avant cela il avait son canal sur You Tube où il analysait des prospects pour le plaisir. Ça lui a permis de se faire connaître.

    Juste pour illustrer la valeur potentielle de ce type de dépisteur, s’il est compétent, je suis tombé sur une de ses analyses pour le repêchage 2020. Après avoir produit des vidéos sur les gars placés dans les deux premières rondes, il a fait des vidéos sur des potentielles perles cachées. Des joueurs hors des radars dans lesquels il voyait un potentiel possible. Un de ces joueurs en 2020 était le russe Dmitri Rachevsky jouant en MHL. Il s’agissait alors d’un joueur de 19 ans à sa deuxième année d’éligibilité. Son analyse est très bonne (voir lien).

    Toujours est-il qu’en 2020, Rachevsky n’a pas été repêché, mais en 2021, il l’a été, en 5e ronde, par les Jets, quatre rangs après le défenseur Danil Sobolev repêché par le CH, et quatre rangs avant Joshua Roy. Toujours est-il qu’à 21 ans, cette année, Rachevsky a 35 points en 48 matchs en KHL avec le Dynamo de Moscou. ce qui est bon pour le 23e rang des compteurs de cette ligue. Il est le plus jeune de la liste des 50 premiers. Le potentiel vu par Saint-Pierre est réel. Jouera-t-il pour les Jets un jour? Je l’ignore. Mais en 2020 le CH a repêché Alexander Gordin en 6e ronde, alors qu’il aurait pu prendre Rachevsky. Gordin est 10 mois plus jeune que Rachevsky, mais il ne fait rien qui vaille pour le moment, jouant autour de 5 minutes par match avec le club de Sochi en KHL.

    Si Saint-Pierre avait travaillé pour le CH en 2020, le CH aurait peut-être repêché Rachevsky au lieu de Gordin. Ça peut sembler anecdotique, mais un DG qui peut obtenir de bonnes analyses du genre a plus de chances de prendre de bonnes décisions. Je ne pense pas que c’est un dépisteur vidéo qui va convaincre le DG sur un choix de 1e ronde, mais pour des choix plus tardifs, ça peut faire la différence.

    https://www.youtube.com/watch?v=KVwc5Rb3FW0

  70. Je répète ici que le CH a amélioré son repêchage depuis cinq ans en accumulant des choix supplémentaires. Le focus est aussi mis sur le talent, fini les choix comme McCarron ou Conor Crisp ou on visait la grosseur. Autre amélioration, avant la pandémie, le CH tenait un mini “combine” en Europe, cela a donné Romanov, Ylonen en 2018 et le gardien danois Frederick Dichow en 2019. L’ajout d’un dépisteur vidéo de qualité, Yannick Saint-Pierre est un autre ajout intéressant.

    Le CH a repêché trois gardiens de buts format géant depuis 2019 avec Dichow (6’05”), le tchèque Jakob Dobes (6’05”) et Joe Vrbetic (6’06”). Dichow est courtisé par Frolunda en SHL pour l’an prochain, Dobes est éclatant pour Ohio State en NCAA, et Vrbetic est pas si mal en OHL. Dichow et Dobes semblent des projets très intéressants. Voici le lien vers un article sur Dichow.

    https://www.tvasports.ca/2022/01/16/le-secret-le-mieux-garde-des-canadiens

  71. Bien sûr, dans mon message précédant, j’évoquais les améliorations apportées par Timmins. Celui-ci n’est plus là, Bergevin non plus. Reste à voir ce que Gorton fera. Maintiendra-t-il les nouvelles façons de faire, ou voudra-t-il se démarquer en changeant les choses. Pourquoi changer quelque chose qui semble enfin fonctionner? car les faits montrent que depuis 2016, le repêchage du CH est très bon.

    Il faut se rappeler qu’en moyenne il y a 30 joueurs par année de repêchage qui vont jouer 500 matchs ou plus dans la LNH, et 30 autres qui vont en jouer entre 150 et 500. Ça fait 60 joueurs par année. Le reste n’aura aucun impact significatif au niveau de la LNH. Donc un club devrait espérer en moyenne un joueur de 500 matchs et plus par année et un de 150-500 matchs. Bien sûr, pour les gardiens le nombre de matchs est plus faible.

    Depuis 2016 le CH a repêché des joueurs qui sont déjà dans la LNH, ou qui sont en train de s’y établir. Il est possible pour le moment de nommer ceux-ci: Sergachev, Mete, Poehling, Primeau, Kotkaniemi, Romanov, Ylonen, Caufield. Ça fait huit joueurs en six ans, pour le moment, et avec Brook, Fleury, Harris, Struble, Norlinder, Fairbrother, Harvey-Pinard, Dichow, Guhle, Tuch, Mysak, Biondi, Farrell, Dobes, Mailloux, Kidney, Kapanen et Roy comme ajouts potentiels. Selon moi, sur ces 18 joueurs, au moins la moitié va jouer un minimum de 150 matchs dans la LNH. Si j’ai raison, ça voudrait dire au minimum 15 joueurs de la LNH en six ans. Au-delà de la moyenne donc, et bien au-delà de la période 2008-2015 où le CH n’a produit que sept joueurs qui joueront 150 matchs ou plus, et quatre joueurs qui devraient atteindre la barre des 500 matchs (Gallagher, Beaulieu, Galchenyuk et Lekhonen). Peut-être Jake Evans y arrivera-t-il. Donc, en huit ans c’est très peu. Le CH a produit plus de joueurs d’impact en 2007 que lors des huit années suivantes.

    Bien sûr, le repêchage n’est pas tout. Le CH a obtenu des gars comme Petry, Danault, Drouin, Tatar et Suzuki par voie d’échange. Mais le repêchage devrait être la base pour construire un club gagnant à long terme. Les échanges c’est souvent du rapiéçage pour le court terme. Le CH a la base pour émerger rapidement de son marasme actuel. Il faut juste que Gorton ne tente pas de jouer au héros avec des gestes à courte vue. Le CH a déjà 12 choix pour le repêchage de 2022, et a de bonnes chances d’en ajouter d’autres d’ici le repêchage. Gorton est en position pour maintenir la politique de choix supplémentaires à chaque année. Disons qu’il obtiendrait cinq autres choix. Il en aurait alors 17 pour 2022. C’est trop pour une seule année, mais rien de plus facile que d’en échanger certains pour 2023 et 2024 pour continuer de repêcher 11 ou 12 fois par année.

  72. Avec tous ces choix accumulés par Timmins et la direction du CH (qui a semble-t-il compris) qu’on se devait de garder ses choix au lieu de les échanger…Se pourrait-il que Timmins soit reconduit dans ses fonctions et devienne celui qui continuera le travail amorcé avec un nouveau DG?

  73. @ kataway

    Je serais très surpris que le CH revienne en arrière et réembauche Timmins dans les mêmes fonctions.

    Ceci donnerait l’impression d’improvisation et de panique au moment du congédiement de Timmins. C’est bien d’avoir et de ramasser plusieurs choix mais c’est peut-être certain choix discutable qui a coulé Timmins!?

  74. Moi aussi je serais très surpris de revoir revenir Timmins immédiatement après son congédiement Trop rapide et comme Mikel le mentionne cela donnerait l’impression d’improviser

  75. Un peu surpris aujourd’hui du commentaire de Pierre Lebrun que Chariot ne vaut peut-être pas un choix de première ronde et que si on lui offrirait immédiatement un choix de 2 ronde il accepterait

    Après avoir vu son travail dans les séries l’an passé , le peu d’impact sur la masse salariale pour l’équipe qu’il va l’acquérir et son éthique de travail qui est toujours bonne je me demande sur quoi Lebrun se base pour dire pas plus de un deuxième choix ?

    Moi je prend le guess d’attendre le plus tard possible pour le maximiser surtout que des équipes comme Colorado et les Panthers c’est en plein leur genre de défenseur qu’ils ont besoin

    https://www.fanadiens.com/Pierre-LeBrun-a-de-gros-doutes-sur-la-reelle-valeur-de-Ben-Chiarot-79925

  76. Ce qui a coulé Timmins, ce sont les années 2008-2016, et ce à cause d’un manque de choix de 2e ronde et d’un très mauvais timing avec les deux années où le club en a accumulé, soit en 2012 et 2013. Une simple analyse le montre, 2012 et 2013 furent des années atroces en 2e ronde, le meilleur joueur de cette ronde en 2012 fut Damon Severson, et en 2013, ce fut Arturi Lehkonen. On voit que malgré la faiblesse incroyable de ces deux années en 2e ronde, le CH a obtenu le meilleur joueur de 2013. Sinon, pour les sept autres années, le CH a eu un seul choix de 2e ronde, Dany Kristo en 2008, qui était un choix de fin de 2e ronde (56e au total), et, en 2008, le CH n’avait pas de choix de 1e ronde.

    En comparaison, lors des cinq saisons suivantes, de 2017 à 2021, Timmins a bénéficié de 10 choix de 2e ronde, en moyenne deux par année. C’est un monde de différence. Ajoutez à cela quatre choix dans le début de la 3e ronde, ça donne 14 choix en cinq ans entre les rangs 35 et 71, presque trois par année. Ce ne sera donc pas surprenant dans quelques années de voir une autre interprétation des années Timmins. On verra que quand il a eu plus de munitions, il a obtenu de meilleurs résultats. À noter aussi que la seule année en 19 ans où il a eu deux choix de 1e ronde fut sa meilleure, en 2007. Cette année-là, il avait eu cinq choix dans le top-73, une rareté lors de son mandat.

    Ajoutez à cela les fois où il a dû répondre à des commandes en première ronde, Leblanc (francophone), Tinordi (grosseur), McCarron (grosseur), Kotkaniemi (centre). Ajoutez aussi l’échange stupide de McDonagh, et l’échange du 1er choix 2008 qui a coûté au club John Carlson, la malchance de Juulsen, la perte de Kotkaniemi à cause de l’offre hostile à Aho. Ça fait beaucoup de choses qui étaient hors du contrôle de Timmins. Tout ça sans compter que tous ces choix de 1e et 2e ronde échangés pour de l’aide immédiate, de même que la course aux agents libres (Gionta, Camallerri) ont empêché le CH de tomber plus bas et de repêcher plus haut. Molson a toujours manqué de patience, et on l’a vu encore cette année. Il a mis Timmins dehors avant qu’on puisse voir le résultat de ses cinq dernières années.

  77. Très bon raisonnement Opeth. Ne pas oublier non plus l’échange stupide de Sergashev contre un fantôme parlant français.

  78. Ce que je reproche à Timmins c’est le nombre de sélections en Europe vs les joueurs canadiens. Les joueurs canadiens ne boudent pas pour jouer au Canada. On le voit aussi avec des joueurs comme Jordan Harris, les joueurs américains veulent jouer aux « States ». À part ça, les sélections de Kostytsin, Tinordi, McCarron, Urquhart vs Bergeron etc. du « second guessing » peut-être mais il n’y a pas assez de recruteurs au Canada pour le CH.

  79. Bien d’accord avec Wilson.

    C’est un peu mon cheval de bataille depuis des années (pour ceux qui s’en souviendront). Je suis le plus ardent défenseur du hockey canadien. Je trouve que le CH n’y pige pas assez. Je ne suis vraiment pas un grand fan de la NCAA.

    Je parle en connaissance de cause puisque j’ai joué un an au hockey universitaire américain lorsque j’ai étudié à New York.

    Premièrement, la NCAA c’est une vingtaine de matchs par année. (dans mon cas à moi c’était 24). Ca ne peut pas préparer un joueur au rythme effreiné des saisons de la LNH (ou même la AHL). On avait une limite d’un seul entrainement sur glace par semaine avec des restrictions additionnelles (peut pas coincider avec les examens, etc.) Je me demande bien comment on peut repécher un joueur qui joue 24 matchs par année et transposer ca sur 82 !!! Au moins, les juniors canadiens en jouent 68. Juste pour cette raison, je leur donnerais un sérieux avantage dans mes sélections.

    Il y a aussi le fait qu’en NCAA, la moitié des équipes sont là pour faire de la simple figuration. Pour chaque Boston, Minnesota et Northeastern, il y a aussi des clubs comme Merrimack et St.Lawrence qui gagnent 3-4 matchs maximum par année. Et les clubs de tête (ceux qui investissent) les écrasent toute l’année durant. Il n’y a pas de clubs moribonds comme ca dans le junior canadien.

    Les parents de joueurs canadiens se le font dire: si ton garcon est dominant, sa meilleure option est de jouer junior canadien pour se faire repécher le plus tôt. Si ton garcon n’est pas dominant, sa meilleure option est d’aller en NCAA car ca lui donnera plus de temps (NCAA = 18 à 24 ans). On peut aussi se questionner sur la qualité de ces joueurs de 22-24 ans qui sont encore en NCAA alors qu’ils pourraient jouer dans un circuit professionnel (même en Europe) pour gagner leur vie si ils étaient assez bons.

    On a au Canada du hockey de calibre supérieur dans le Junior… mais SURTOUT un système exceptionnel que constitue Team Canada, qui identifie les leaders et les développe tant au niveau physique que psychologique.

    Personnellement, j’aurais bien du mal à ignorer le programme de développement de Team Canada, ce qu’a fait Timmins durant toutes ces années. Team Canada te dit “voici une vingtaine de kids triés sur le volet qui peuvent agir comme leader, qui sont “coachables”, qui vont dominer sur la scène internationale et qui ont grandi en rêvant de la Coupe Stanley. On les met en contact avec des anciens joueurs de la LNH et leur fournit des camps préparatoires et du développement…” et Timmins repèche un grand galet Finlandais ou un étudiant Américain qui a joué peut-être 22 matchs. Ca m’a toujours fait capoter.

  80. Wilson parle aussi de la surreprésentation de l’Europe dans les choix du CH. Pourtant, il y a autant de dépisteurs en Europe (soit 4) qu’au Canada, surtout si on considère Martin Lapointe et Serge Boisvert qui n’ont pas de région désignée (ils sont international ou multi-territorial) mais doivent sûrement passer une majeure partie de leur temps à la maison.

    Mon avis est que c’est plus une question de structure.

    Selon l’organigramme du CH, l’Europe est la seule région qui a un Dépisteur en Chef.
    Ce rôle revient à Rockstrom (ancien dépisteur Suédois des Red Wings). En plus de lui même agir comme dépisteur et couvrir tout l’Europe, il chapeaute Laine (son titre est “Europe et Finlande”), Lehman (Suède), et Krupa (Est de l’Europe). Je me suis toujours demandé pourquoi on prenait la peine de spécifier “et Finlande” dans les assignations de Laine. Après, on se demande pourquoi le CH repèche autant de Finlandais… Ca fait aussi deux recruteurs Suédois avec Rockstrom et Lehman.

    Je sais qu’un organigramme ne veut pas tout dire, mais je me suis toujours demandé pourquoi le CH n’avait donc pas un Dépisteur en Chef pour l’Amérique (après tout il y en a un pour l’Europe). Son rôle serait de concerter les dépisteurs Canada/USA et d’amalgamer leurs listes respectives. Du genre, le meilleur joueur dans ton territoire arriverait peut-être 4e dans le mien. Est-ce de facto la job du Directeur du Recrutement Amateur? Peut-être mais ca me surprendrait car c’est Martin Lapointe et il combine aussi le rôle de Directeur du Développement.

    Le CH a un seul dépisteur aux States (Kinsella) et deux en Russie (Telepin à temps plein et Vincent Riendeau à temps partiel puiqu’il aurait une double assignation: gardiens et Russie).

  81. Pour moi ce débat ne devrait pas exister car la politique en matière de repêchage devrait toujours être celle du meilleur joueur disponible, peu importe son origine, peu importe le fait que les joueurs issus de la NCAA ou de l’Europe sont sous le contrôle du club pour quatre ans. Ceci dit, je modifierais la convention collective pour laisser les joueurs issus de la CHL sous contrôle du club qui les a repêchés aussi pour quatre ans, et ce, sans impact sur la limite des 50 joueurs sous contrat. Un club aurait le pouvoir de donner à ces joueurs des contrats LNH ou AHL ou ECHL.

  82. Jamais vu la faune médiatique sportive aussi désespérée. Rendu à dire déjà que Chantale Machabé manque de transparence.

  83. Avec la nomination de Kent Hughes on sort un peu des chantiers battus et du country club même si c’est un ami de Gorton

    Hâte d’entendre sa vision de l’avenir et ses premières décisions

    En espérant qu’il fasse aussi bien que Pierre Lacroix quand celui-ci a fait le saut comme DG

  84. Pour moi cette nomination confirme la fin de l’ère Molson, déjà la nomination sur le comité d’un autre administrateur que Molson laissait planer la mise de coté de ce dernier. Très heureux qu’il ne prendra plus de décision hockey, enfin probablement que Gordon pourra poursuivre sa vision qu’il avait avec les Rangers, mais sans un patron trop pressé de faire les séries. Maintenant le reste du grand ménage à venir.

  85. J’ai hâte de voir la qualité du français de Hugues dans ses réponses aux journalistes. Si jamais il répond en anglais à des questions posées en français et promet de perfectionner son français…

  86. Pierre Lacroix, celui qui s’est empressé d’échanger Mats Sundin pour Wendell Clark? J’aime le pipeline du CH, mais on ne parle pas d’hériter d’un club avec des joueurs comme Sakic, Sundin, Forsberg et Nolan.

  87. Les agents, de par leur rôle, sont souvent dans le mode « maximisons le présent » (voir le cas KK). Espérons qu’il pourra gérer la reconstruction/reset du Canadien.

    Son fils joue apparemment à Northeastern avec Jordan Harris. La famille Hughes est basée à Boston depuis un bout (comme Harris – Gorton est aussi originaire du coin). Sécuriser Harris serait une dotte intéressante pour le nouveau venu.

  88. Hughes est originaire de Montréal, mais vit à Boston depuis très longtemps, Gorton vient aussi de là. Le désaveu envers les hommes de hockey québécois est clair. Le CH n’a rien fait pour bâtir une relève à l’interne et toute cette hypocrisie avec le titre donné à Gorton est méprisante. C’est lui le vrai DG et Hughes est son adjoint.

    Gorton a une feuille de route mitigée comme homme de hockey, et Hughes est un agent de joueurs. Peut-être Hughes est-il un formidable évaluateur de talent, mais rien ne nous permet d’en juger. On ne sait aussi rien du plan de ce nouveau duo. Quelle est leur évaluation de l’organisation en terme d’actifs, joueurs sous contrat + prospects + banque de choix? Quelle est leur évaluation de la situation salariale du club? On ne sait rien. Alors à ce stade-ci on demande aux partisans un acte de foi dans ce nouveau duo.

    Aussi, on ignore quel est le mandat qui a été donné au nouveau duo. Toujours le même problème. Si on leur demande à eux aussi de faire les séries dès l’an prochain et à chaque année par la suite, ils feront face au même dilemme que les administrations précédentes et feront probablement les mêmes erreurs. C’est Einstein qui a dit que la folie était de répéter la même chose en attendant un résultat différent. Je voudrais savoir si Geoff Molson est fou. C’est la question fondamentale dans cette histoire.

  89. @ Opeth

    Pierre Lacroix a quand même réussi à aller chercher 2 coupes Stanley Oui il fait un erreur avec Sundin mais nommé moi un DG qui a jamais fait de mauvais échange et oui le pipeline était une mine d’or à Québec mais au fil des années il a su rajouter la pièce maitresse Patrick Roy (Ce que Edmonton ont pas compris encore entre autre ) ,et également Rob Blake, Raymond Bourque, Claude Lemieux dans l’équation tous des joueurs clés

    Est-ce que au bon moment Kent Hughes saura faire ce genre de move d’aller chercher le bon joueur clé et de réussir à former une équipe unie pour remporter les grands honneurs ?

    Par contre effectivement il part de plus loin que Pierre Lacroix ou même Bill Zito pour atteindre le but ultime

  90. @Lanti

    Mon point c’est qu’avec un club avec autant de très bons jeunes joueurs que les Nordiques, bien des hommes de hockey auraient connu du succès et la gaffe Sundin était énorme. Un des pires échanges de l’histoire. Aussi, dans le cas de Sundin, c’est le passé d’agent de Lacroix qui l’a poussé à commettre cette gaffe car Lacroix, comme agent, se faisait une fierté, avec raison, de respecter les contrats signés par ses joueurs. Ceci dit, Sundin et son agent ont demandé de rouvrir son contrat et de renégocier celui-ci. Comme cela était contre les principes de Lacroix l’agent, Lacroix le tout nouveau DG a préféré faire un échange atroce impliquant Sundin pour respecter ses principes d’agent. En d’autres mots, c’est la mentalité d’agent de Lacroix qui l’a poussé à conclure sa pire transaction. Un DG ne peut pas penser comme un agent. Le travail de DG est bien plus complexe.

  91. Content du choix de Hugues. Il doit connaître et surtout comprendre toutes les arcanes de la convention collective et des contrats. Bon complément à Gorton (plus que Brière ou Darche ou Roy). Espérons que le mandat ne consiste pas à faire les séries à tout prix.

  92. Je veux juste remettre les pendules à l’heure sur la transaction Sundin. C’est loin d’être aussi mauvais que vous le décrivez.

    Il y avait eu la fameuse engueulade sur le banc avec le coach Pierre Pagé, captée par les caméras. Vous ne pouvez pas ignorez ca. Ca a contribué à baisser la valeur de Sundin sans équivoque. Pas sûr que la demande pour Sundin était haute après ca. Ce jour-là, Sundin est devenu suspect.

    Sundin était décrit par certains comme une pomme pourrie dans le vestiaire. C’était sans l’ombre d’un doute un leader négatif (donc il agit comme un leader mais lorsque les choses ne vont pas à son goût, il contamine les autres avec sa négativité).

    Sundin sortait dans les bars régulièrement. On le voyait arriver sur Grande-Allée à peine 20 minutes après un match. Me souviens d’une défaite de genre 7-1 contre Boston et Sundin s’était pointé au Dagobert après avoir joué un match horrible où il se trainait les pieds. Les commentateurs étaient toujours en onde (juste pour vous dire! ma pensée fut “a-t-il eu le temps de prendre sa douche?”). Nous, on regardait le match sur écran géant au Dag et voilà qu’il arrive… disons que la sécurité a dû être alerte car plusieurs voulaient lui dire deux mots.

    Il y avait bien sûr des discussions contractuelles difficiles… mais si les Nordiques avaient tenu à lui, ca aurait pu être réglé.

    C’est plutôt que les Nordiques avaient dans leur filiale un dénommé Peter Forsberg, compatriote Suédois de Sundin. Forsberg allait vraisemblablement rejoindre l’équipe l’année suivante et, déjà, Sundin semblait vouloir le prendre sous son aile quand Forsberg est venu visiter. Il était impensable de laisser un jeune Forsberg arriver à Québec et être sous l’influence de Sundin qui allait lui montrer à faire la tournée des grands ducs. Il fallait que Sundin parte rapidement dès ce moment.

    Une chance, c’est Jocelyn Thibault qui a pris en partie cette charge. On ne peut pas trouver un gars plus sérieux et plus serviable.

    Clark avait 27 ans, donc dans son peak. Il était capitaine des Leafs !!! et venait de connaître une saison de 46 buts et 76 points en 64 matchs. Il avait connu des supers séries avec 16 points en 18 matchs en plus de distribuer les mises en échecs. Cette production était au dessus de sa moyenne mais on pouvait s’attendre à une meilleure contribution que ce qu’il founira l’année suivante. Il apportait ce dont les Nordiques avait besoin: du “grit”, et vous savez que ce genre de joueurs est rare. Par contre, Clark a eu le coeur brisé de quitter Toronto (par surprise en plus) et il n’était pas dans son assiette à Québec. Il était inconsolable et on ne sait pas à quel point cela aura affecter son jeu.

    Aussi, vous oubliez que dans la transaction les Nordiques ont échangé un défenseur fini (Butcher) contre Sylvain Lefebvre qui jouera 5 ans avec l’équipe et sera un fier contributeur lors de leur première conquète de la Coupe. Ca aussi ca doit être mis dans la balance.

    Enfin, les deux équipes ont inclu un jeune prospect et un choix (à l’avantage des Leafs) mais les Nordiques n’avaient surtout pas besoin de choix/prospect à cette époque.

    Ce n’était peut-être pas un échange gagnant. Lacroix n’était peut-être pas le meilleur DG du monde… mais je ne dirais pas que c’était une gaffe.

  93. @ John Patterson

    Intéressant votre point du vue et bon point que Wandell Clark le passage de Toronto à Québec a pas été facile Il était un des favoris la bas et pas loin de chez lui donc probablement un choc de se retrouver à Québec dans un nouvel environnement

    On oublie trop souvent que malgré l’argent les athlètes restent des humains et ce ne sont pas tous des prima donna qui boudent des que on fait pas leur volonté. Parfois c’est juste qu’il ne sont pas heureux ou qu’ils sont tout comme ca il leur arrive tout comme le commun des mortels qui changent d’emploi de réaliser que le gazon n’est pas le plus vert dans le nouvel environnement

  94. Comme Opeth, je vois la nouvelle d’aujourd’hui comme un désaveu du talent Québécois. Difficile de s’identifier à cette équipe maintenant.

    Que dire à ceux qui travaillent fort dans la LHJMQ ou qui s’exilent aux quatres coins de la LNH pour se bâtir un CV et parfaire leur expertise, tout ca dans le but un jour de travailler pour le Canadien?
    On leur préfère un agent de joueur qui a choisi d’habiter Boston il y a plus de 20 ans.

    Bien hâte de voir la suite des nominations …. et qui sera le prochain coach le cas échéant.

  95. Wow! Comment justifier un échange atroce. Le rôle d’un DG est de gérer son club et de corriger les problèmes à l’interne. Le favori de M. Paterson est Carey Price (M. consommation), et il n’a jamais suggéré de l’échanger pour autant. De plus, Sundin avait 23 ans au moment de l’échange. La suite des choses a montré qu’il a su gagner en maturité par la suite. Tu ne peux pas renoncer sur un tel joueur à 23 ans. Sundin était un joueur de concession, un gros joueur de centre productif. Tu ne laisses pas aller cela contre un Wendell Clark au bord du déclin rapide. La preuve, Lacroix a échangé Clark un an après. Celui-ci n’a joué que 37 matchs pour les Nordiques et était de retour à Toronto deux ans plus tard. C’est ce qu’on appelle reconnaître une erreur rapidement.

  96. Un article de La Presse laisse entendre que les critères les plus importants pour le poste de DG adjoint du CH était l’évaluation du jeune talent et le recrutement. C’est ce qui aurait exclu Stéphane Quintal qui a passé une entrevue pour le poste. Extrait de l’article:

    “Selon nos informations, le recrutement et l’évaluation du jeune talent occupaient une place importante dans les discussions avec les candidats, ce qui ne correspond pas au profil du Québécois de 53 ans, actuel vice-président sénior au département de la sécurité des joueurs de la LNH et employé de haut rang du circuit depuis plusieurs années. Après qu’il eut accroché ses patins en 2005 au terme d’une longue carrière sur la glace, l’ex-défenseur n’a fait partie d’aucune organisation comme administrateur.”

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-01-18/embauche-du-nouveau-dg-du-canadien/quintal-et-roy-reconnaissants-d-avoir-ete-consideres-pour-le-poste.php

  97. “JohnPaterson a dit :
    Comme Opeth, je vois la nouvelle d’aujourd’hui comme un désaveu du talent Québécois. Difficile de s’identifier à cette équipe maintenant.”

    À prime abord, je suis d’accord avec la nomination de ken Hugues. Je pense qu’en tre gorton et lui une bonne chimie va s’établir. Ça prenait un homme solide pour relever un tel défi quand on sait dans quel état se trouve l’équipe (ou ce qu’il en reste). Il ne sera pas lié émotionnellement comme Bergevin l’était à ses gros contrats : expliquez-moi comment il se fait que Weber chez lui les deux pieds sur la bavette du poêle est toujours le capitaine de ce groupe de joueurs?.

    Je m’inscris en faux avec ce que Opeth avance : Hugues est un Québécois.

  98. Est-ce que Patrice Bergeron est un joueur de hockey québécois?

    Le choix de Gorton fait mal à l’identité, pas celui de Hughes.

  99. On se croirait dans une annonce du gouvernement du Québec pour nous dire comme à une bande d’imbéciles qui est Québécois.

  100. Le CH a été fondé pour être le club des Canadiens-Français, par opposition aux Maroons qui étaient le club des anglos. On peut bien épiloguer sur ce qu’est vraiment un Québécois, mais les francophones au Québec emploient ce terme le plus souvent pour décrire l’appartenance à une culture distincte qui est reliée à une langue. On peut chipoter sur l’aspect légal ou géographique, mais la réalité demeure. Mario Lemieux, citoyen américain assimilé, est-il Québécois ou Américain? Il a déjà été Québécois, mais aujourd’hui il est un Américain anglophone. Vous me direz que Bergevin était comme Lemieux, et c’est vrai, mais en revenant ici, il a réussi à reconnecter suffisamment pour que ça passe. Hughes part de beaucoup plus loin. Ceci dit, ce n’est pas la fin du monde, Bob Gainey a été DG du CH et on se foutait de savoir s’il était Américain ou Canadien, mais on savait qu’il n’était pas Québécois. J’ai vécu dans le West-Island pendant 25 ans. Je sais ce que c’est un anglo de l’ouest de l’île.

  101. C’est un peu pour répondre à vos interrogations que j’ai écrit à la fin de mon message qui discutait de l’endroit de résidence de Hughes:
    “Bien hâte de voir la suite des nominations …. et qui sera le prochain coach le cas échéant.”

    On va voir de quel bois ils se chauffent (cette bande d’anglos) en regardant comment ils vont remanier le personnel et qui ils nommeront comme coach.

  102. Peut-être que je me trompe mais j’ai l’impression que M. Molson vient de faire un montage que refusait Marc Bergevin, soit d’avoir une autre personne au dessus de lui. Imaginez un seul instant s’il avait accepté que Gorton soit son supérieur. Peut-être aurait-il encore son poste aujourd’hui et nous aurions un DG francophone. Je n’ai rien contre ce DG nouveau venu…il faudra apprendre à le connaître et voir par la suite si ça en valait le coup.

  103. Je connais pas Hugues. L’ai jamais entendu parler français non plus. Mais avant toute chose, je peux déjà affirmer que je suis tanné en ta d’entendre parler tous ces francos affligés d’un manque de vocabulaire chercher leurs mots et inventer de la grammaire à chaque phrase ou presque. Ça devient de la caricature. Même si ça n’enlève rien aux qualités d’un homme. Cela dit, Hugues nous arrive avec un français parlé comparable à celui de Bob Gainey, j’achête.

    Avec un peu de chance, Hugues influencera peut-être les joueurs de son équipe et la population du West Island à apprendre le français! Eh, un gars a le droit de rêver!

  104. Perso, ce qui se passe au 2e m’intéresse plus ou moins. Bergevin et Lapointe venaient d’ici. Ça ne les a pas empêché d’ignorer le produit de la LHJMQ pendant des années. Tant qu’à être sourds et aveugles à leur environnement, peuvent aussi bien venir de la planète Mars. Au moins, ça leur donnerait une raison.

    J’espère l’arrivée d’un européen, peut-être deux, dans l’entourage de Gorton/Hugues. Nouvelle sensibilité, bagages d’expériences différentes. Y a des recruteurs qui travaillent forts au Québec pour d’autres organisations : Alexandre Rouleau, Jean-Philippe Glaude… J’aimerais que le CH les dégomme en leur donnant une promotion.

    Finalement, hâte d’entendre l’identité que l’on voudra donner à cette équipe. À quoi va-t-elle ressembler? Et le tandem aura-t-il le guts d’échanger son premier choix si celui-ci ne répond pas aux critères d’un joueur de concession?

    Dans un autre ordre d’idées, je rappelle que Bergevin avait été capable d’échanger Travis Moen et René Bourque, deux poids morts qu’on croyait indélogeables. Hugues relèvera-t-il le défi avec Gallagher, Hoffman et combien d’autres?

  105. Ainsi donc ce Kent Hughes possède un incroyable “brain de hockey” (dixit Giordano Saputo de chez Quartexx Hockey dans le Journal de Montréal ce matin). Good for him. Mais étant donné l’état actuel du Canadien, j’ai bien peur qu’un seul brain ne lui soit pas suffisant. Je viens de faire le tour des animaux de la Création et figurez-vous qu’il existe plusieurs espèces possédant plusieurs brains. Les coquerelles par exemple en ont deux. Les escargots en ont trois. Idem pour les maringouins. Mais ça ne rivalise pas avec les pieuvres qui possèdent pas moins de 9 brains.

    Évidemment, l’embauche d’une pieuvre aurait été difficilement comprise par les médias ainsi que les fans du CH. Mais croyez-vous qu’une pieuvre aurait fait du CH une équipe de 32ième rang alors qu’elle possède pourtant la masse salariale la plus historiquement élevée de l’histoire de la NHL? J’ai bien du mal à imaginer cela.

    N’oubliez pas non plus que Claude Julien touche encore un salaire (5 millions jusqu’en Juin 2022). Idem pour Marc Bergevin (6.5 millions). !#[email protected]&!!!

  106. Cet article remet les choses en perspective à propos de la situation du CH en comparant avec 2012 à l’arrivée de Bergevin. Ce club est loin d’être aussi mauvais que sa fiche le montre et le pipeline du club est de loin supérieur à celui de 2012 qui était pratiquement vide. Ceci dit, Mathias se trompe sur une chose, ce n’est pas un coup fourré de la Caroline qui a coûté Kotkaniemi, c’est la stupide provocation qu’a été l’offre hostile à Aho. Mathias nous rappelle que KK a accumulé 14 points à ses 18 derniers matchs. Quelle catastrophe. Cette idée de fou d’offre hostile aura finalement coûté au club son futur gros joueur de centre à un point par match. Si cette idée est venue de Bergevin, il mérite amplement son congédiement. Si elle vient de Molson, les autres proprios doivent le tasser de la présidence.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2022-01-19/passer-de-la-cave-au-sommet-sans-reconstruire.php

  107. @ Hemingway

    Mon cher Ernest, ton commentaire m’amène de plus en plus à croire qu’entre Bergevin-Molson ce n’était plus du Harlequin depuis un ou deux ans et que la gestion du premier était celle du gambler qui tente de battre le casino, qui tente de se refaire à chaque coup de dés à la poursuite du succès immédiat sans aucune vision d’avenir

  108. “Quelle catastrophe. Cette idée de fou d’offre hostile aura finalement coûté au club son futur gros joueur de centre à un point par match.”

    KK ne joue pas au centre. Il joue à l’aile sur la 4e ligne présentement. Environ 12 minutes de temps de jeu par match contre le 4e trio adverse. 66% de départs en zone offensive. Il a en effet doublé sa production en changeant de décor mais il demeure loin d’un point par match avec 18 pts en 36 matchs.

    Il y a une marche… euh non, un escalier! avant que KK devienne un “centre d’un point par match”. Surtout que par cette phrase, on sous-entend un centre de premier trio.

    Imaginez combien de points aurait Suzuki (un exemple comme ca) si il jouait pour la Caroline, qui est en réalité premier au classement de la ligue si on normalise pour le nombre de parties jouées.

  109. Je cite souvent les articles de Mathias Brunet car même s’il a ses défauts, il est le seul journaliste à Montréal qui semble voir assez clair. Je lis ce que les autres écrivent aujourd’hui et ils parlent tous de l’immense défi que représente la reconstruction du CH. Il faut être déconnecté pour écrire cela. La situation actuelle du CH est artificielle, à cause des blessés, et les journalistes sont incapables de reconnaître la qualité et la profondeur du pipeline du CH. En 2012, ce pipeline était constitué de Kristo, Leblanc, Tinordi, Beaulieu, Gallagher, Quailer, Nattinen, Bennett, Avtsin, Dumont, MacMillan, Ellis, Didier, Archambault, Nygren et Dietz (16 joueurs). Vous me direz que ce pipeline est facile à discréditer aujourd’hui, mais c’est faux. Regardez le rang de sélection moyen de ces joueurs et ce qu’ils avaient accompli avant 2012, et c’était vraiment pas fort.

    Maintenant, comparez ça avec le pipeline actuel: Poehling, Brook, Primeau, Ylonen, Harris, Hillis, Struble, Norlinder, Fairbrother, Pitlick, Dichow, Harvey-Pinard, Guhle, Tuch, Mysak, Biondi, Farrell, Dobes, Mailloux, Kidney, Kapanen, Kostenko, Trudeau, Sobolev, Roy. (25 joueurs)

    Maintenant, prenons juste les prospects les plus sérieux.

    Kristo, Leblanc, Tinordi, Beaulieu, Gallagher (5 joueurs)

    Poehling, Primeau, Ylonen, Harris, Struble, Norlinder, Fairbrother, Guhle, Tuch, Mysak, Biondi, Farrell, Dichow, Dobes, Mailloux, Kapanen, Kidney et Roy. (18 joueurs).

    Vous me trouvez trop généreux avec le pipeline actuel? OK, Enlevez trois joueurs. Ça fait encore 15 joueurs par rapport à 5 en 2012. De plus, selon moi, Harris, Struble, Mailloux, Guhle et Roy pulvérisent Kristo, Leblanc, Tinordi, Beaulieu et Gallagher.

    Tout ça sans compter que Romanov est déjà établi avec le grand club et que je n’ai pas compté Caufield parce qu’il est avec le grand club, même s’il devrait être à Laval. Le CH a aussi Suzuki du repêchage 2017. Imaginez si on avait pas donné Kotkaniemi qui devient notre nouveau McDonagh.

  110. @ John Paterson.

    Désolé. Vous avez perdu la partie avec Kotkaniemi. Celui-ci n’a que 21 ans et est en progression. À 25 ans il sera un centre produisant un point par match. C’est la réalité. Votre dédain de ce joueur n’y changera rien. Kotkaniemi est la tache majeur au dossier de Bergevin. Une crampe au cerveau digne de l’échange McDonagh-Gomez.

  111. Difficile de jouer pour une dynastie. On dirait que plusieurs joueurs gèlent sous cette pression. Je mets (malheureusement) KK dans ce bol. Primeau est un très bon gardien mais je commence à me demander s’il ne se retrouvera pas dans ce bol lui aussi. Ce que je cherche à dire est que ces joueurs performant mieux ailleurs qu’à Mtl. D’où la pression dont je parlais au début. Et, c’est peut-être aussi ce qui arrive à plusieurs de nos joueurs francos. C’est là où je trouve que Danault s’en tirait bien. Il ne semblait pas affecté par cette chose bizarre qu’es la gloire du passé à vouloir tenir à bout de bras. Il faisait juste son travail et il le faisait très bien. Je n’ai vraiment pas compris l’attitude de Bergevin dans ce dossier…surtout qu’il parlais souvent d’attitude envers les joueurs. L’inverse demeure une réalité tout aussi évidente. Gallagher ne méritait pas le contrat qu’on lui a offert mais quand on te présente une telle offre et que n’as qu’à signer au bas de celui-ci…

  112. “Désolé. Vous avez perdu la partie avec Kotkaniemi”

    Ah bon!

    Pourtant tout ce que j’ai écrit à son sujet demeure vrai.

    Et ca fait plusieurs fois que vous qualifiez mes commentaires de “dédain” et ca ne pourrait être plus faux. Je m’efforce toujours de rester objectif et de ne commenter que des faits.

  113. @JohnPaterson

    Vous parliez et parlez de Kotkaniemi comme d’un joueur plafonné qui ne sera jamais assez complet pour être un centre top-6. Depuis le début de cette discussion je réitère à chaque fois que c’est un joueur immature physiquement et psychologiquement qui a le potentiel pour s’améliorer de manière importante. La réalité c’est que KK progresse en Caroline cette année, même s’il est encore relégué sur les deux derniers trios. Moi je le vois progresser jusqu’à 25 ans. Ce ne sera pas linéaire. Il aura encore des creux de vague, mais il va progresser et apprendre et s’adapter et il va devenir plus fort physiquement. Les frères Sedin ont été à un demi-point par match jusqu’à 23 ans. Il y a plusieurs exemples du genre.

  114. Personnellement, on fait une grosse affaire au sujet de la langue. (Pour Gorton et Hugues).

    Le VP et DG vont s’adresser que quelques fois par année aux medias, le plus important est de gagner. Se concentrer sur le volet hockey et non media.

    Il y aura Chantale qui pourra parler aux medias a chaque jour.

    Laissez le coach, dg et vp faire leurs taches principales et avoir le moins de stress possible de ne pas parler aux medias et de perdre leur temps avec.

  115. @Opeth
    Je vous trouve dur parfois avec ceux qui ne partagent pas votre opinion. Ce n’est pas parce JohnPaterson n’est pas aussi enthousiaste que vous par rapport à KK qu’il “a perdu la partie”. Nous saurons dans 3-4 ans lequel de vous deux aura “perdu la partie KK”. Il est vrai qu’il a progressé dernièrement. Mais ses 10 points à ses 10 derniers représentent-ils ce qui s’en vient (un réel déblocage), où s’agit-il simplement d’une bonne passe comme tous les joueurs peuvent en connaître? Comme le souligne JohnPaterson, il joue sur la 4e ligne (il est de retour au centre) d’une excellente équipe (15 pts sur 20 au cours de la séquence de KK), ce qui signifie qu’il est (encore) protégé. Je lis encore régulièrement des commentaires des fans des Hurricanes comme quoi il n’est pas très solide sur ses patins. Et il roule cette saison à un taux de réussite de 18.4%, ce qui est insoutenable à long terme. J’ai donc des réserves moi aussi. Vous avez souvent évoqué Barkov comme comparatif, surtout en début de carrière. Disons que KK a pris du retard sur ce profil. N’est pas Barkov qui veut. Je partage votre point de vue selon lequel KK progressera encore pendant quelques années. Mais je n’ai pas le feeling qu’il deviendra “un centre d’un point par match”. En tout cas, pas de façon régulière. Je n’ai pas de dédain envers KK. Je l’ai longtemps défendu. Il a un bon coffre à outil, mais il lui en manque un essentiel à mon avis : je ne crois pas qu’il ait ce qu’il faut entre les deux oreilles pour exceller sur une base régulière dans la LNH. Je peux me tromper. Seul le temps nous le dira.

  116. @Provencal

    John Paterson est opiniâtre et moi aussi, et ça adonne qu’on est souvent en désaccord. Moi je pense que la partie est finie sur KK. Il deviendra un très bon joueur et sa perte à cause de l’offre stupide à Aho est la plus grosse erreur de l’ère Bergevin. Je crois à la patience dans la construction d’un club de hockey et dans l’évolution d’un joueur tant que celui-ci montre des signes de progression d’année en année. Je ne parle pas juste de production offensive. Je suis constant, depuis le début que je dis que KK est un projet à long terme car il était immature pour son âge et parmi les plus jeunes de son année de repêchage. M. Paterson nous a dit qu’échanger Mats Sundin à 23 ans était une bonne décision. On connaît la suite. KK n’a que 21 ans. Il faut mettre les choses en perspective. Je parle beaucoup de prospects et je me mouille. Je donne mon opinion. Ça ne veut pas dire que j’ai ou aurai toujours raison, mais je n’ai pas peur de mes opinions. Ce n’est pas du manque de respect. C’est discuter fermement. C’est bien différent.

  117. Réjean Tremblay nous a appris ce matin que Logan Mailloux était représenté par l’agence Quartexx où Kent Hughes était partenaire. Ce n’est pas Hughes lui-même qui représentait Mailloux, mais un confrère de la même agence. Cela devrait aider la cause de Mailloux avec l’organisation du CH et aider à faire taire les journalistes qui refusent d’en démordre.

  118. @Kataway
    Je ne m’y connais pas assez dans l’histoire des grandes franchises, peut-être que quelqu’un pourrait m’éclairer, mais il semble que cette pression soit bien inégale. Prenons le soccer européen. Certes, la structure (pas de plafond notamment) est complètement différente. Cela dit, les meilleurs clubs sont les meilleurs clubs depuis toujours, sauf exception. Le Bayern, Real Madrid, Manchester United, Liverpool, etc. Ça fait environ dix ans de suite que le Bayern remporte la ligue d’Allemagne. Les joueurs doivent avoir une pression pour performer insoutenable. Et pourtant, ils ont changé d’entraîneurs plusieurs fois, de groupe de joueurs, de meneurs et demeurent une puissance inarrêtable.

    Dans la NFL, parmi les grandes équipes historiques, seuls les Packers sont de réels aspirants d’année en année. Les 49ers sont solides (un superbowl perdu il y a deux ans), mais pas tout à fait au niveau d’aspirants. Les Cowboys font patate à chaque année, les Steelers sont en fin de cycle. Les autres grandes puissances actuelles n’ont pas de passé particulièrement glorieux (Chiefs, Buccaneers, Bills).

    Dans la LNH, les Leafs semblent pris dans une malédiction du passé glorieux aussi, combiné au fait d’être l’équipe la plus en vue du Canada.

    J’imagine que pour certains joueurs, c’est une source de motivation supplémentaire. Mais peut-être que pour la plupart, effectivement, c’est seulement une pression de trop.

  119. Hé! Vous oubliez les Patriots. Ce qu’ils ont fait depuis 2001 est inégalé dans une ligue à plafond salarial. Imaginez, six victoires au Super Bowl, neuf participations au Super Bowl et 13 finales de conférence (carré d’as) en 19 ans. Cette année ils se sont écrasés en fin de saison et en séries, mais avec un quart recrue ils ont fait les dites séries, ce qui est rare.

  120. J’ai volontairement omis les Patriots parce qu’ils constituent à mon sens un cas à part étant donné que c’est de l’histoire récente et non une grande franchise historiquement. Leurs succès sont survenus sous le règne du même entraîneur et avec le même joueur vedette. Cela dit, il est intéressant de voir qu’ils sont survenus en deux vagues (trois superbowl début 2000, trois autres fin 2010). Les joueurs qui ont composé les équipes après la première série de succès devaient ressentir une grande pression aussi.

    Je suis avec attention leur progression depuis la fin de l’ère Brady notamment pour voir comment Bellichick (que d’aucuns qualifient de meilleur entraîneur de tous les temps) peut se renouveler sans le meilleur quart-arrière de tous les temps.

    D’ailleurs, je n’ai pas abordé ce point dans mon message précédent, les entraîneurs doivent vivre une pression incroyable dans les grands marchés historiques. Pensons à tous ceux qui ont commencé avec le Ch pour connaître de grandes carrières à l’extérieur ensuite. Je ne serais pas surpris que ce soit le cas de Ducharme s’il se fait congédier par la nouvelle direction.

  121. (1) Ce que deviendra KK, Dieu seul le sait! Tous les pronostics futurs équivalent à une lecture de poche de thé : ce sont des suppositions, des projections hypothétiques. Et chacune des suppositions formulées ici par les différents intervenants à autant de chance de se réaliser qu’une autre, car le développement d’un joueur de hockey ne suit pas une courbe statistique linéaire — KK sera-t-il un Barkov ou un Perlini ?

    (2) Non, JohnPaterson n’a jamais écrit que c’était une « bonne chose » que d’échanger Sundin à 23 ans. Il a présenté les raisons pour lesquelles il avait été échangé et démontré que le choix de Wendel Clark par Pierre Lacroix et son équipe s’expliquait lui aussi par des raisons rationnelles.

    (3) Kent Hughes. Encore une fois, seul le temps nous dira si cet homme était un bon choix au poste de DG. Personnellement, je ne le connais ni d’Ève ni d’Adam, alors je vais m’abstenir de porter un jugement a priori sur le bonhomme et ses compétences.

    (4) Logan Mailloux. « Que celui qui n’a jamais péché lui lance la première pierre ». Qu’on laisse le kid tranquille, car justice a été rendue.

    (5) L’actuel pipeline du CH nous permet-il d’être plus optimiste que celui de 2012? Oui. Mais il y a une marge entre la potentialité et la réalisation — entre en puissance et en acte, pour reprendre une très vieille différenciation des choses. Mais si on prend seulement en considération le nombre de jeunes avec un bon potentiel de jouer dans la LNH, si seulement 33% d’entre eux réalisent ce potentiel, alors ce sera excellent.

    (6) Annus horribilis. C’est circonstanciel, certes, mais en même temps, c’était à prévoir pour deux raisons : (a) l’équipe est en transition depuis 2 ans ; (b) les joueurs qui ont participés aux dernières séries éliminatoires, avec ce que cela suppose de stress, de joies, de deuil, etc., sont endettés au niveau de l’économie psychique ; autrement dit, ils n’ont plus le désir, la volonté, le goût de s’astreindre à la routine pénible et exigeante de la saison régulière. Pour faire une analogie, lorsque les généraux français de la Première Guerre mondiale ont contraints leurs soldats à reprendre l’ennuyant travail de routine de creuser des tranchés, d’être de garde la nuit, etc., au lendemain de la bataille de Verdun, l’armée française s’est quasi révoltée et les généraux ont dû revoir leurs plans. Les soldats français venaient de vivre quelque chose de si intense psychologiquement, qu’ils n’avaient plus l’énergie psychique pour reprendre la routine du soldat. Même chose pour la plupart des joueurs du CH (surtout les plus émotifs d’entre eux, comme Jeff Petry).

  122. @Andre

    Oui les Pats ont eu gagné des Super Bowl à 10 ans d’écart, mais ils ont perdu deux fois contre les Giants dans des matchs très serrés qui auraient pu aller d’un côté comme de l’autre. On a qu’à se souvenir des attrapés miraculeux de David Tyree et Mario Maningham. De plus, en 2007, ils ont gagné 18 matchs de suite avant de perdre au Super Bowl contre les Giants. La stat la plus impressionnante pour moi c’est les 13 finales de conférence en 19 ans. Tout ça sous plafond salarial. Dernièrement c’est Belichick le DG qui a eu de gros ratés avec plusieurs mauvais choix dans les trois premières rondes. Heureusement, Belichick a été plus ouvert à l’opinion de ses dépisteurs l’an passé, et le repêchage a été excellent.

  123. Parfois je me dis qu’il vaudrait mieux tirer la plogue sur ce blogue. Pourquoi discuter car on est sûr de rien, ce qui revient à dire que tout se vaut et tout relève du hasard? Et bien moi je ne crois pas que tout relève du hasard ou qu’on est sûr de rien. Par exemple, j’ai dénoncé l’offre à Aho dès qu’elle a été faite et la suite m’a donné raison. C’était un geste d’impatience stupide pour un club qui venait d’annoncer une réinitialisation. Je prône plus de patience depuis le début de ce blogue et dénonce l’impatience du passé qui a toujours coulé ce club. Tout ne se vaut pas. Une décision stupide est une décision stupide, que ce soit échanger Mats Sundin, Ryan McDonagh ou faire une offre hostile vouée à l’échec à Aho. Aussi, un bon coup n’équivaut pas à en effacer un mauvais. En écoutant la conférence de presse hier, je me disais que le visage qui est toujours là est celui de Molson, un espèce de membre bienheureux du club optimiste. C’est jamais de sa faute celui là. Il n’a qu’à congédier et embaucher pour se refaire une virginité. C’est le gars qui a autorisé la stupide offre à Aho après s’être vanté de lancer un “reset”.

    Autre preuve que tout ne s’équivaut pas, j’étais fermement contre les contrats octroyés à Price et Gallagher. C’est drôle de lire les journalistes, aujourd’hui, dire que la première tâche de Hughes sera d’échanger Price et d’écouter les offres pour Gallagher. La meilleure réponse de Hughes hier est venue quand il a relaté ce que Ron Hextall lui a déjà dit à propos du travail de DG, à savoir que c’était une “business” où on achète à fort prix et où on vend à bas prix. Hughes n’était pas d’accord avec cette approche. Si Price et Gallagher avaient été échangés avant leur dernière année de contrat, imaginez le retour que le club aurait obtenu et il n’aurait pas eu à retenir de salaire. Les journalistes qui pensent que Hughes va pouvoir échanger ces deux joueurs pour un fort retour sans retenir de salaire me font rire par leur manque de réalisme. Price et Gallagher, s’ils sont échangés, le seront à faible prix et en laissant un boulet salarial derrière eux. Bergevin a pourtant fait le type de transaction inverse, soit avec Pacioretty, mais il n’aimait pas Pacioretty, comme il n’aimait pas Phillippe Danault, alors qu’il adorait Carey et Brendan.

  124. Je sais que je me répète, mais le problème fondamental du CH depuis le règne de Gainey est le manque de patience et la mauvaise évaluation de ses propres actifs. Ce qui fait peur dans un changement de garde à la direction est que les nouveaux dirigeants n’aient pas la bonne évaluation des joueurs de l’organisation. Prenez l’exemple de André Savard et Bob Gainey qui ont laissé aller Robidas, Ribiero, Beauchemin, Hainsey et Streit pour rien. On parle de cinq joueurs qui ont joué 4377 matchs après avoir quitté Montréal contre Janne Niniimaa. Une telle incurie est une catastrophe. Bergevin n’a pas commis de telles erreurs, en partie à cause que le pipeline était vide à son arrivée et que les Leblanc, Tinordi et Kristo n’ont rien fait qui vaille ailleurs une fois qu’il les a échangés contre pas grand chose.

    Le problème potentiel, c’est que Gorton et Hughes eux ont les mains pleines de bons prospects. Il sera critique pour eux de bien les évaluer et de se faire une tête impartiale sur ces joueurs. En ce sens, des gars comme Martin Lapointe, Rob Ramage et Francis Bouillon seront critiques dans les mois qui viennent. Gorton et Hughes devront prendre acte que le département de recrutement amateur a accompli du très bon travail depuis 2016 et que leur devoir est de ne pas dilapider cela pour se distancier de l’administration précédente. Bergevin a merdé avec la gestion des contrats et l’offre à Aho, mais le repêchage lui était grandement amélioré. Lapointe devra se montrer bon vendeur et expliquer à Gorton et Hughes pourquoi le repêchage est bien meilleur qu’avant. Si ceux-ci ont deux onces de sagesse ils vont comprendre et mettre leurs egos de côté.

    De ce que j’ai entendu de Hughes hier, s’il peut maintenir la stratégie actuelle au repêchage, et appliquer l’approche de vendre fort prix et acheter à bas prix, dans la mesure du possible, ce serait une grande amélioration. Hughes doit éviter le travers majeur de Bergevin, soit l’émotivité qui interfère avec les décisions de gestion. Hughes doit appliquer la méthode Belichick, soit la froideur rationnelle dans toutes les décisions hockey. Tu peux aimer un joueur particulièrement, mais ce sentiment ne doit pas interférer dans tes prises de décisions à son sujet.

  125. Concernant la NCAA

    Comme m a deja dit le regrette Claude Ruel ” C est une ligue de fin de semaine “, les joueurs ne connaissent pas la surcharge de matchs , voyagement, blessures mineures et autres.

    Concernant le depistage au niveau du Ch, aucun doute que le Ch n a pas a ssez de depisteurs, imaginez juste dans l ouest canadien il y a WHL, Ajhl, Bchl, or le CH n a qu un seul depisteur pour 4 provinces et l ouest americain au niveau Ncaa.

    Je crois que le Ch se fie beaucoup sur les listes de la centrale de recrutement de la LNH.

    Le seul depisteur du CH que j ai vu couvrir le BCHL etait Vaugh Karpan. Son depart pour Las Vegas a ete une perte pour le Ch. Ce dernier qui a pousse tres fort pour Brendan Gallagher.

  126. @Drakm

    Wow… quelle belle analogie à propos des soldats revenant des combats. Ca me donne envie de me documenter sur le sujet lors de mes prochaines nuits d’insomnie. Sérieux.

    Moi qui fut conscientisé à la psychologie sportive il y a de cela quelques années seulement (et qui est devenu un ardent militant de cette discipline que je crois dorénavant bénéfique dans quasiment tous les domaines professionnels), je suis très sensible à votre argument que certains joueurs du CH puissent être affectés cette année.

    Et ce, à différentes magnitudes en fonction de leur psersonnalité (comme Petry, votre exemple). Surtout que le CH a eu l’été le plus court de l’histoire de la LNH pour s’en remettre…

  127. @b.c.dan

    Nous on jouait la semaine… mais c’est sûr que 24 matchs par année, c’est trop peu à mon avis. Je suis donc d’accord avec l’expression “ligue de fin de semaine”. En plus, si je me souviens bien, ma division imposait des limites au nombre de pratiques (genre une par semaine) et pleins d’exclusion comme par exemple la semaine de lecture, les examens etc. où on était forcés à l’inactivité.

    Anecdote comique:

    C’est arrivé souvent que l’on doive conduire nous même l’autobus parce que l’université n’arrivait pas à nous trouver un conducteur. Alors il fallait tirer à la courte paille parmi le peu de joueurs qui avaient leur permis de conduire. (ce qu’on appelait “autobus” était un genre de minibus qu’on avait le droit de conduire avec un permis de classe normal… par chance!). Il y avait plusieurs de ces bus à notre disposition mais il fallait se battre avec les autres clubs universitaires (surtout basketball) pour les réserver. Ayoye de bons souvenirs.

  128. Woah De très bons textes ce matin!
    André :
    “Cela dit, les meilleurs clubs sont les meilleurs clubs depuis toujours, sauf exception. Le Bayern, Real Madrid, Manchester United, Liverpool, etc.” : et toutes les autres équipes sont des faire-valoir. Vive le “plafond” salarial!

    “… les entraîneurs doivent vivre une pression incroyable dans les grands marchés historiques.” À faire peur!

    Drakm:
    “Ce que deviendra KK, Dieu seul le sait! ” : et Opeth : un excellent centre de 2ième trio.
    “le choix de Wendel Clark par Pierre Lacroix et son équipe s’expliquait lui aussi par des raisons rationnelles.” : exact les Nordiques avaient besoin de leadership sur la glace et dans le vestiaire….et une tonne de bons jeunes joueurs.
    “Kent Hughes. Encore une fois, seul le temps nous dira si cet homme était un bon choix au poste de DG. ; je lui fais confiance et en plus c’est un Québécois!
    ” L’actuel pipeline du CH nous permet-il d’être plus optimiste (…) il y a une marge entre la potentialité et la réalisation : petit rappel à la réalité car trop souvent les journalistes finissent par nous convaincre que le CH a encore trouvé un “futur”
    ” Annus horribilis” : beaucoup de vrai…plsusieurs joueurs n’ont jamais eu le temps de recharger leurs batteries physiques et émotionnelles.

    Opeth :
    “On a qu’à se souvenir des attrapés miraculeux de David Tyree et Mario Maningham” : maudzi, oui!
    “Parfois je me dis qu’il vaudrait mieux tirer la plogue sur ce blogue.” : si vous faites ça, je vous poursuis au civil et au criminel. Rien de moins! on vous aime avec vos qualités et …vos défauts Hihihihihi
    “…j’ai dénoncé l’offre à Aho dès qu’elle a été faite et la suite m’a donné raison. C’était un geste d’impatience stupide” : c’était un geste d’une stupidité impatiente.
    “Ce qui fait peur dans un changement de garde à la direction est que les nouveaux dirigeants n’aient pas la bonne évaluation des joueurs de l’organisation. (…)et Streit pour rien.” Ouais je n’avais pas vu venir celle-là!
    “Le problème potentiel, c’est que Gorton et Hughes eux ont les mains pleines de bons prospects.” : Vous avez bien dit “potentiel” …et voir un peu plus haut!
    “Hughes doit éviter le travers majeur de Bergevin, soit l’émotivité” : ce à quoi va être utile Gorton et qui a manqué à Bergevin (et ce qu’il craignait).

    Ouf, je m’arrête!

  129. Vous tombez sur un passionné de l’histoire des deux grandes guerres ici. Les mutineries dans l’armée française relevaient de la boucherie qu’a été Verdun et des attaques insensées subséquentes ordonnées par les généraux, en particulier l’offensive du Chemin des Dames. Mais il y a eu plein d’autres mutineries, pas juste du côté français. Selon moi ça ne se compare en rien à la vie de joueurs de la LNH, ce qui ne veut pas dire que la fatigue mentale n’existe pas au hockey, mais c’est un tout autre monde, pas comparable, même de loin. Je parlais de la fatigue mentale du CH lors de mon texte de début de saison. Je me relis aujourd’hui et je me trouve des airs de prophète!!! (Je blague)

    http://lesrescaps.xyz/index.php/2021/10/08/organisation-en-deroute/

  130. Bon, les Habs avec leur nouvelle direction, je pense que….blablablabla…. ok, maintenant passons aux choses sérieuses.

    Deux clubs que je suis depuis au moins 3 ans les Panthers et les Sens. Les Panthers sont devenus un club dominant en offensive, en défensive et dans l’art d’avoir des matchs enlevant avec 2 trios offensifs, un trio surprenant bon dans les deux sens de la patinoire et un 4e trio défensif efficace.

    La défensive joue aussi bien en offensive qu’en défensive. La relance se fait autant par la défensive et les gardiens, en plus de faire les arrêts-clés, relancent aussi l’offensive.

    Les Panthers me font penser au CH des années 70, dominant en offensive,
    dominant en défensive et dans la relance de l’attaque.

    Les Sens, bravo au DG Dorion pour avoir emmener un paquet de jeunes joueurs talentueux qui apprennent à jouer ensembles avec un jeune leader comme Tkachuk et un vétéran leader comme Brown.

    Ils ont encore beaucoup de chemin à faire mais ils sont en meilleure position que le CH, au niveau de la cohésion entre les jeunes joueurs.

  131. opeth, il y a trop de bons commentaires sur ton blogue pour arrêter. Les références aux guerres et à Wendel Clark, il n’y a qu’ici que l’on peut lire ça et c’est très bien ainsi.

    Un blogue intelligent et plein de contenu, il n’y a qu’ici que l’on peut lire ça.

    En plus, les idées qui s’affrontent sont bien écrites, compréhensibles et avec respect.

    J’ai juste hâte de voir la nouvelle direction à l’oeuvre. Honnêtement, les Gorton et Hughes, ont des CV riches en expérience de recrutement, de repêchage, de contrat, de convention collective et de financement ( plafond salarial ).

    Ce que je retiens des deux hommes c’est que le côté émotif ne sera pas un problème pour les décisions difficiles, la compétence dans tous les domaines hockey est réel et qu’ils vont choisir le meilleur homme disponible au niveau du recruteur en chef.

    En fait, je retiens le vécu et la compétence des 2 hommes au pouvoir.

  132. Patin a commenté ceci, en citant une déclaration d’Opeth :
    “Parfois je me dis qu’il vaudrait mieux tirer la plogue sur ce blogue.” : si vous faites ça, je vous poursuis au civil et au criminel.
    De mon côté, je proposerais plutôt d’engager Opeth et JohnPaterson à l’émission radiophonique ¨Les amateurs de sport¨ en remplacement de Ron…
    Pouvez-vous imaginer les cotes d’écoute ???
    Des échanges respectueux et intelligents !
    Des anecdotes et des souvenirs savoureux !
    De plus, ils pourraient inviter des intervenants de qualités, comme Kataway, RexTerras, drakm72, mikel, zephyr, JohnGalt, fou_de_lile et combien d’autres…
    Enfin, il est toujours permis de rêver, même en temps de pandémie…Héhéhé !
    Personnellement, je trouve que ce site gagnerait à être connu davantage par les amateurs.
    Peut-être une petite relance sur Facebook, sur le blogue de ¨Je dors avec un casque JOFA¨
    Encore une fois merci à Opeth pour son dévouement. C’est presque gênant d’avoir accès à ce blogue sans payer…
    Merci aussi à JohnPaterson pour ses remarquables articles…euh ! commentaires.
    Lâchez pas !

  133. Jake Allen parti pour huit semaines. La débâcle des blessures se poursuit. Ceci dit, Montembeault semble être en train de profiter de sa chance. Le stress est retombé dans son cas et il joue comme il en est capable. Ceci dit, Primeau ne peut pas réchauffer le banc à Montréal. Pour revenir à Montembeault, il a eu 25 ans en octobre et Floride a fait le gros du développement en lui faisant jouer 104 matchs dans la ligue américaine. Il a le physique de l’emploi et maintenant il va avoir sa chance de prouver sa valeur au niveau de la LNH derrière un club poreux. Je continue de croire que Price sera très difficile à échanger, alors j’ignore comment le suite se déroulera devant le but du club l’an prochain. Il reste que c’est bien de voir ce gardien se démarquer. Ça donnera des options à Gorton et Hughes, surtout que Montembeault sera toujours RFA l’été prochain.

  134. JYP…merci de m’avoir placé sur votre liste d’intervenants de qualité…lol.

    Opeth…vrai que Montembeault fait un excellent travail. Il en voit du caoutchouc le type. Si mes souvenirs sont bons, il en était de même avec Patrick Roy dans son cheminement junior avant de graduer avec le Canadien. La comparaison s’arrête là mais je pense qu’il est grand temps qu’on arrête de toujours se baser sur le gardien à Mtl et penser en fonction d’être beaucoup plus offensif. Et j’ai cru lire ça hier en ce qui concerne le plan de Hughes. Si c’est vraiment ce qui s’apprête à survenir, j’applaudis haut et fort. Ça ne veut pas dire qu’il ne faut pas s’occuper de la défensive et je pense vraiment que le Canadien sera bien équipé de ce côté d’ici quelques années. Faudra continuer à bien entourer Romanov avec des Ghule, Mailloux et cet américain dont j’oublie le nom…vous m’en excuserez…

  135. Pour continuer avec Montembeault, il présente une très nette amélioration depuis quelques semaines. Si seulement les joueurs pouvaient se regrouper de façon plus efficace devant lui mais en même temps ceux-ci jouent avec plus de confiance résultat de son grand calme. Deux points à améliorer, selon moi: le contrôle des retours de rondelles et ses déplacements latéraux où il laisse la ’cage’ entièrement libre.
    Bref , je v ois de belles choses venir pour lui.

  136. Hughes a beau prôner l’offensive, la réalité c’est qu’il a beaucoup plus de ressources en défensive. Son pipeline regorge de très bons prospects à la position de défenseur. Romanov, Guhle, Mailloux, Struble, Harris, Norlinder, Fairbrother, Brook. Les cinq premiers sont selon moi de futurs bons défenseurs dans la LNH. Pour les trois derniers c’est moins sûr, et leur plafond est moins haut. Romanov est déjà avec le club, Guhle est proche de la LNH. L’envoyer une demie saison à Laval serait un luxe. Harris aura quatre saisons en NCAA, Struble trois. Norlinder joue pour un des meilleurs clubs de la SHL. Ces joueurs ne sont donc pas si loin de la LNH. Pour ce qui est de Mailloux, il montre de superbes qualité à London, mais il est encore très tôt pour s’emballer complètement. Son jeu défensif a besoin de beaucoup de travail cette année et l’an prochain dans le junior, et il y a la meute woke et les journalistes intimidés qui ne le lâcheront pas si facilement. Cette folie n’est pas terminée. De plus, le CH pourrait rajouter un autre défenseur au prochain repêchage. Il est impératif de choisir le meilleur joueur, et s’il s’agit d’un défenseur, il faudra le prendre. Les deux défenseurs les mieux cotés, Simon Nemec et David Jiricek sont deux droitiers. Ça tombe bien.

  137. Moi aussi, j’adore vous lire. L’arrêt sur le blogue d’Opeth est un petit rayon de soleil dans ma journée.

    Je n’avais pas trop fait attention à la remarque d’Opeth car, pour moi, elle était malheureusement prévisible:
    C’est inévitable que les blogues traitant du Canadien souffrent du “Syndrôme de la Cage aux Sports”. C’est à dire qu’il sont tributaires de la saison du CH et et du succès du club. Et si la saison est gâchée ou si il ne se passe rien d’intéressant, et bien le blogue devient forcément plus difficile à maintenir.

    Mais on se réjoui! Les blessés commencent à revenir. Le Club a un DG pour la première fois depuis des mois. La date limite des transactions se pointe à l’horizon.

  138. Opeth a raison à propos des nombreux joueurs de défense dans le pipeline et sans les nommer tous c’est exactement ce à quoi je faisais allusion. On nous répète souvent qu’on n’a jamais trop de défenseurs et c’est vrai. Mais bon, s’ils sont aussi bons qu’on le prétend et qu’on en échange un ou deux pour d’excellents joueurs d’avant (même si c’est loin de ma façon de faire…je l’ai déjà exprimé concernant l’échange Sergachev/Drouin), il y a moyen de réaliser le tout au moment opportun et non en voulant donner une image franco de Mtl. Ou, encore, étant donné qu’on est si riche en défenseurs, se concentrer sur les perles rares en offensive. Si les autres clubs y arrivent, pourquoi pas nous? C’est hallucinant ce que Tampa Bay et Détroit réalisent à ce niveau. Si le problème est notre recrutement et surtout le suivi par la suite, qu’on y mette les bouchées doubles. De l’offensive torieu…ça fait depuis le début des années ’80 qu’on n’en voit presque plus. Lemaire, Gainey et quelques autres ont gâché notre plaisir…la trappe, un bon gardien et tout est possible. Tant pis pour le spectacle. Non mais quel plaisir ils ont eu les gens de Pittsburgh et Edmonton depuis ces années…Détroit et Chicago inclus…et maintenant TB. Regardons ce qui se passe en Floride et les Panthers semblent être tellement bien équilibrés. Prenons exemple sur eux. Ce ne sera pas facile à cause des contrats boulets mais il faut donner un coup de barre.

Laisser un commentaire