La déprime se poursuit

Il se dit et s’écrit beaucoup de choses actuellement sur la reconstruction du CH et ça revient pas mal au titre de mon précédent texte principal: La Déprime. Les partisans et les médias sont tannés d’attendre et veulent sauter des étapes. D’autres sont tout simplement déconnectés de la réalité. Je lisais ce matin un blogueur écrire qu’il manquait au CH deux à trois attaquants de grande qualité avant d’aspirer aux grands honneurs. Un club ne peut pas ajouter deux à trois attaquants de grande qualité, comme ça, du jour au lendemain. C’est impossible pour des raisons de marché, et impossible pour des raisons de plafond salarial. Il faut être déconnecté pour vrai pour penser qu’ajouter deux ou trois très bons joueurs à maturité est possible.

Pour moi, actuellement, le CH a Slafkovsky, Suzuki, Caufield, Dach et Newhook comme attaquants top-9 confirmés et dans l’intervalle d’âge voulu. Armia actuellement joue comme un top-9 et Roy n’a pas assez joué pour dire à 100% qu’il est une valeur sûre. Ceci dit, la probabilité est forte qu’il le soit. Jake Evans est aussi un 3e centre plus que correct. Le reste, n’est pas dans le portrait du futur top-9. Harvey-Pinard est une déception cette année et je le sors de l’équation.

Donc, si on exclut Armia et Evans pour le long terme, il y a quatre postes à combler sur le top-9 du club pour les saisons à venir. Comme mentionné, Roy est un fort candidat. Personnellement je crois qu’il va s’imposer. Il resterait donc trois places disponibles. Owen Beck est clairement le candidat comme futur centre du 3e trio et il pourrait être plus que ça avec de la maturité. Actuellement, Beck connaît une fin de parcours junior semblable à celle de Suzuki. Allez voir les stats des deux joueurs, c’est presque du copier-coller. Si j’ai aussi raison à propos de Beck, ça laisse deux postes sur le top-9 d’ici deux ou trois ans. Le CH a de bonnes chances de repêcher un attaquant dans l’intervalle de rangs (5-8), un Tij Iginla, par exemple. Si le choix est le bon, ça comblerait un des deux postes restants.

Après cela, pour le dernier poste, il y a Oliver Kapanen qui connaît d’excellentes séries en Finlande avec 14 points en 10 matchs. Il a doublé ses points par match entre la saison régulière (0.67) et les séries (1.4). À noter que Kapanen n’a que 20 ans. C’est un autre de ces choix avec un jeune âge relatif, étant né un 29 juillet. Un autre candidat, un peu mal-aimé, à cause de sa petite taille et de sa production décevante en OHL est Filip Mesar. Ceci dit, à date il produit en séries avec 12 points en 7 matchs. Il y a aussi Luke Tuch qui vient de terminer son stage universitaire hier. Il pourrait être un genre de Struble à l’avant, en ce sens que son style de jeu pourrait bien se transférer chez les pros et comme Struble lors de son arrivée à Laval l’an passé, c’est un joueur mature physiquement. Je ne vois pas de potentiel top-6 pour lui, mais pour apporter une présence physique sur le 3e trio, c’est une possibilité.

Ça fait donc trois candidats pour le dernier poste. Des surprises sont toujours possibles, et en plus de cela Montréal a deux choix de 1e ronde échangeables pour un autre échange à la Dach/Newhook, soit le choix de Winnipeg cette année et celui de Calgary l’an prochain, et ce, en gardant ses propres choix de 1e ronde cette année et l’an prochain. Le CH a aussi de nombreux choix de 2e et 3e rondes cette année et l’an prochain. Je ne dis pas de les échanger aveuglément, mais si la bonne occasion se présente, ils sont là.

Puis il y a tous ces défenseurs, à terme, certains seront échangés. Hughes a donc les munition pour compléter ce top-9, il faudra juste de la patience pour que tous les plus jeunes maturent assez, puis en cours de route d’autres échanges sont possibles. Si Caufield marque 40 buts l’an prochain et qu’un club est prêt à donner beaucoup pour lui, il ne serait pas intouchable. Tout ça pour dire que le CH ne manque pas d’actifs pour développer ce top-9, tant à l’interne que par voie d’échange. À part Slafkovsky et probablement Suzuki, il n’y a pas d’intouchables et bien sûr le CH doit garder l’œil ouvert pour dénicher des joueurs des autres équipes au bord de l’éclosion.

374 avis sur « La déprime se poursuit »

  1. J’oubliais. Il y a toujours la possibilité de gagner un des trois premiers choix. C’est peu probable, mais ça demeure une possibilité. Imaginez ajouter Celibrini. Dach passerait à l’aile et dans deux ou trois ans Suzuki deviendrait ton 2e centre. On peut rêver.

  2. Tij Iginla, 11 points en six matchs de séries. Il n’aura pas 18 ans avant le 4 août. Il demeure mon choix pour Montréal. Il devrait toujours être disponible au 7e rang, et s’il ne l’est plus, c’est que d’autres joueurs vont reculer.

  3. Il peut toujours y avoir certaines surprises. Je ne dis pas que je le vois dans ma soupe mais je suis surpris du chemin parcouru par le frérot Xhekaj, Florian. Je peux tromper, on se trompe tous…lol…mais il a beaucoup évolué cette année et là il est rendu à Laval. Qui sait s’il ne nous réserve pas une surpris au prochain camp. Peut-être pas au point de mériter un poste avec le grand club mais assez impressionnant pour être invité durant la prochaine saison…surtout si des blessures viennent marquer le grand club. On verra bien.

  4. Bon. Les croyants en Lane Hutson jubilent, il vient de signer son contrat de recrue avec les Canadiens. Personnellement je demeure agnostique dans son cas, l’avenir nous dira. S’il devient un défenseur de 1e paire je serai renversé. Selon moi il aurait dû jouer un an de plus au collège, mais bon, le gratin du CH en a décidé autrement.

  5. L’arrivée de Hutson va ajouter un peu de piquant à cette fin de saison! Je peux comprendre Hutson de vouloir passer à la prochaine étape. Il n’avait à peu près plus rien à prouver en NCAA. En arrivant chez les pros, ça le poussera à se dépasser encore plus. Il sait qu’il doit prendre de la masse musculaire. J’espère que l’organisation mettra en place un bon plan pour lui afin qu’il puisse en prendre le plus possible au cours de la prochaine année.

  6. Pour Hutson, je reviens toujours au parallèle avec Farrell la saison passée. Les deux ont un QI hockey très élevé, de la vision, très bonnes mains, excellents passeurs, mais les deux sont aussi petits, frêles, avec un coup de patin ordinaire et pas un gros lancer, précis, oui, mais pas puissant. Regardez ce que Farrell a fait cette année à Laval, pas grand chose. Je l’ai regardé en masse. On voit le talent offensif, mais il ne peut pas tenir son bout physiquement et n’a pas la vitesse élite pour compenser. Les très petits joueurs qui réussissent comme Johnny Gaudreau volent sur la glace. C’est leur seule façon de se défaire de la pression physique et de pouvoir utiliser leurs atouts avec régularité.

  7. Je crois que votre texte expose très bien le potentiel du groupe à moyen terme. Je pense aussi que le CH a ce qu’il faut pour avoir une bonne attaque relativement profonde dans 2-3 saisons.
    La question, maintenant, c’est de savoir quelle sera la meilleure manière d’amener la «génération Suzuki» à son sommet d’ici la fin du contrat de celui-ci. Son contrat expire en 2030. Il aura alors 30 ans, 31 quelques mois plus tard. Caufield, Dach et Newhook auront alors 29 ans. Slafkovsky 26. Bref, ils seront dans leur «prime». Quant à eux, les Guhle, Xhekaj, Struble et autres Reinbacher auront entre 25 et 28 ans. Montembault 33, Primeau 30.
    Si on considère que dans 3 ans, la relève du pipeline sera prête à jouer dans le top 9, il reste à voir comment on remplit ledit top 9 en attendant.

    La première option est de prendre le groupe actuel et de l’employer tel quel.
    La deuxième option est d’ajouter des renforts. Cette option peut se décliner de différentes façons: échange à la Newhook/Dach, échange à la Monahan, aller à la pêche au gros agent libre ou tenter de recruter un agent libre de moins haut niveau.

    Selon moi, pour que le groupe actuel soit réellement compétitif dans un horizon 3-6 ans, je pense qu’ils doivent commencer à avoir des expériences significatives. Précisons: par réellement compétitif, j’entends un groupe qui sera parmi les meilleurs de la ligue et pourra légitimement aspirer à la Coupe Stanley. Avoir des expériences significatives, c’est lutter pour aller en séries, mais surtout jouer et gagner en séries. Donc, à l’âge que Suzuki est rendu, je crois qu’il doit réellement lutter pour les séries dès l’an prochain et les faire au plus tard en 2025-2026.

    Je crois que garder le groupe tel quel est prendre un risque. Le manque de profondeur à l’attaque est assez criant. Nous avons seulement cinq joueurs de qualité top 6 actuellement dans l’équipe. Si nous en perdons un seul, on tombe à quatre joueurs de qualité top 6, donc un seul trio menaçant (ou deux duos assez moyens). Par ailleurs, l’absence de support offensif venant du «bottom 6» a aussi été une grande faiblesse de l’équipe cette année. Donc, je crois que garder le groupe actuel nous donne très peu de chance d’aspirer réellement aux séries l’an prochain.

    Il faut donc, selon moi, ajouter du renfort au sein du top 6. Je rejette personnellement l’option de prendre un attaquant de très haut niveau sur le marché des agents libres. Trop cher, trop hypothéquant à long terme. Un échange à la Dach peut être une option très alléchante. Si c’est pour le bon joueur, pourquoi pas? Mais, comme je l’ai exposé précédemment, l’option que je préfère est d’aller chercher un vétéran de 32 ans et plus parmi les agents libres disponibles. Celui-ci risque de ne pas coûter trop cher et d’apporter la profondeur et l’expérience qui manquent au groupe actuel. Par ailleurs, ça nous permettrait de garder nos actifs au repêchage et de repêcher la relève du groupe actuel. Enfin, ça permet de mettre des attaquants avec un certain potentiel offensif dans le bas de la formation au lieu de leur donner de grosses responsabilités offensives sur la deuxième ligne (Armia, Gallagher, Roy, etc.)
    Mon premier choix: Tyler Toffoli, 3 ans/5-6M.
    Mon deuxième choix: David Perron, 1 an/4-5M.
    * Mes chiffres ne sont pas nécessairement réalistes, mais je pense que ça ressemblerait à ça.

  8. Article intéressant sur le bien fondé ou pas de sauter des étapes pour des joueurs très talentueux ou doués? Pourquoi je cite ces deux qualificatifs? Parce que selon moi l’auteur, Martin Leclerc, s’enfarge dans ses lacets de bottines en reprenant une distinction fumeuse d’un spécialiste entre talent et douance.

    Selon moi cette distinction n’a pas de sens. À mon avis, il y a le talent, et les différentes courbes de progression possibles pour atteindre le plein potentiel, ou tomber à court de celui-ci. Dire que le talent est la capacité à rapidement exploiter sa douance me semble du gros n’importe quoi.

    Ceci dit, l’article demeure intéressant et est en lien avec ce dont on a souvent parlé ici, dans le cas de Slafkovsky, en particulier. S’il avait joué junior l’an passé et gradué avec le CH cette saison, en serait-il au même point actuellement? Ou bien, même si sa courbe de progression avait été un peu retardée, au final atteindrait-il néanmoins son plein potentiel?

    https://ici.radio-canada.ca/sports/2064542/landon-dupont-talent-martin-leclerc

  9. Quand on lit un livre notre cerveau se construit son propre film et développe des images qui nous sont propres à chacun. Si, plus tard, on voit voir un film qui est basé sur l’histoire de ce livre on peut être déçu parce que le scénariste a eu une vision différente de l’histoire racontée dans le livre que les deux personnes auront lu mais qui en ont des visions différentes. C’est un long détour pour dire qu’après avoir lu l’article de Martin Leclerc, je trouvais qu’il posait les bonnes questions. Je me suis donc fait un film différent que celui d’Opeth sur son article. C’est fou comme on peut lire le même texte et différer d’opinion autant. J’ai aussi été surpris de voir le nom de Shayne Wright dans ces »surdoués». Je sais que Opeth suit les prospects beaucoup plus que moi. En fait, je ne les suis pas ou très peu. Je peux comprendre pourquoi il aurait préféré ce joueur à Slaf lors du repêchage. Même Wright s’est quelque peu indigné quand il a entendu le nom du 3è choix. Me semble qu’on l’entendait dire…oh, celle là, elle fait mal…comme s’il se considérait supérieur à ce troisième choix. Ça fait mal à l’égo, sans aucun doute. J’espère juste qu’il prouvera sa valeur dans les années à venir mais ça me ramène aux questions légitimes que se pose Martin Leclerc. J’avoue que j’abonde dans le même sens…faut faire attention à nos jeunes…ce sont encore des ados à cet âge. Même article, deux visions différentes…j’en suis encore étonné.

  10. @kataway

    La preuve de votre propos sur la perception différente d’un même texte est votre réaction au mien. J’ai dit que l’article était intéressant, j’ai juste mentionné que tout l’aspect basé sur talent et douance n’avait pas de sens. J’ai d’ailleurs fait des recherches sur la signification du mot douance, et le moins qu’on puisse dire c’est que c’est un concept mou et vague.

    En d’autres mots, plusieurs ont leur propre définition de ce mot, ce qui fait qu’au final ça ne veut rien dire de précis. Pour ce qui est de la définition de talent, je n’ai rien trouvé qui cadre avec la définition de l’expert cité dans l’article. Nulle part je n’ai trouvé une définition du talent qui soit la capacité à développer plus rapidement ses dons.

    D’ailleurs, doué et talentueux sont généralement vus comme des synonymes. Ainsi, même le mot talent peut être vague ou précis. Vague comme dans: il a du talent pour le hockey. Ou plus précis comme dans il a un talent de marqueur ou la vitesse est son plus grand talent.

  11. Bonne soirée pour le CH en vue du repêchage hier soir avec des victoires des Coyotes sur les Oilers et des Flames sur les Ducks. Calgary semble maintenant trop devant pour être dépassé par Montréal, alors qu’Arizona garde ses chances de finir devant le Tricolore. Si Montréal pouvait perdre contre Ottawa aujourd’hui, ça augmenterait les chances du CH de repêcher, en théorie, au cinquième rang. Je dis en théorie car la loterie peut faire avancer et reculer des équipes. En fait, pour le CH au 5e rang, il y aurait plus de chances de reculer que d’avancer.

  12. @opeth
    Je souhaite aussi une victoire des Sénateurs ce soir. Ils viennent de gagner contre le Lightning, alors j’espère que ça leur a redonné assez de confiance pour bien terminer la saison.

  13. @Andre
    J’aimerais aussi aller chercher un vétéran pour le court terme, mais Toffoli pour 3 ans à 5-6 M$ par année, c’est trop selon moi. Le Canadien doit s’assurer de bien gérer sa masse salariale. Il n’y a pas de problème pour l’an prochain, mais par la suite, il y aura plusieurs renouvellements de contrats. Il serait dommage que le Canadien soit contraint à donner un 1er choix au repêchage pour se débarrasser d’un mauvais contrat.

  14. Tellement d’accord avec jonathan…Jusqu’à preuve du contraire on dirait que le tandem HuGo ne semble aller vers cette avenue.

  15. Souvenez-vous de Patrick Marleau à Toronto. Ça n’a servi à rien et et Caroline ont repêché Seth Jarvis avec le choix de 1e ronde obtenu des Leafs. HuGo devrait analyser la reconstruction de Toronto, c’est un guide de la plupart des pièges à éviter.

  16. Une chose qu’on connaît encore mal de la nouvelle direction, est la qualité du dépistage professionnel. C’est-à-dire la capacité à évaluer le potentiel des joueurs de la LNH et de la LAH. Quand on parle d’ajouts pour l’an prochain, on ne pense qu’à des joueurs à la valeur établie, mais ce serait bien si Montréal pouvait aller chercher des joueurs sous-évalués ailleurs. Des joueurs qui sont au bord de l’éclosion mais qui n’ont pas encore eu leur vraie chance. Dach et Newhook sont deux cas du genre, mais avec les blessures la valeur réelle de ces deux joueurs est moins claire qu’elle ne devrait l’être. Il y a de nombreux exemples de jeunes joueurs qui sont échangés avant leur éclosion réelle, des Tage Thompson, Sam Reinhart, Owen Tippett. Ou des gars comme Johnathan Marchessault, William Karlsson, Chandler Stephenson, Reilly Smith, Pavel Zacha, la liste est longue de joueurs qui ont éclos après avoir changé d’équipe, et souvent c’est autour de 25 ans.

  17. Moi aussi Opeth je trouve que la distinction qu’on veut faire entre douance et talent est une sorte de masturbation intellectuelle.

    J’utiliserais plus une notion que vous avez déjà proposée, soit celle de la capacité de transférer dans la LNH les habiletés qu’on voit dans le junior. En d’autres mots, le joueur peut-il s’adapter au nouveau contexte.

    L’exemple le plus évident où on peut en douter est celui de Hutson à cause de son faible gabarit, mais il y a des cas plus difficiles à percevoir. Par exemple, Jonathan Drouin pouvait dans le junior compter en déjouant tous les joueurs à partir de la ligne bleue adverse. On pouvait douter que Drouin aurait du succès chez les pros en ne se basant que sur cette compétence. Il devait s’adapter et trouver autre chose.

    L’inverse est aussi vrai: des joueurs qui ont eu des succès mitigés chez les juniors et qui connaissent de belles carrières. Leur talent était transférable et ils ont pu s’adapter.

  18. Désolé, mais pourquoi aller chercher un vétéran en fin de carrière au lieu d’un jeune talent qui est bloqué dans son développement dû à une situation quelconque ( Dach/Newhook). De toute façon HuGo semble comprendre cela et cela me rassure. Tout va bien présentement, les prochaines étapes sont le repêchage, insérer 1-2 prospects comme réguliers et se débarrasser de Gallagher, Armia, Anderson. Soyons patient et mai/juin 2026 pourrait être amusant.

  19. L’ajout de Marleau était mauvais pour Toronto parce qu’ils avaient mal géré leur masse salariale. Il a quand même marqué 27 buts à 37 ans, puis 16 buts à 38 ans. Ils ont dû se débarrasser de lui parce qu’il coûtait trop cher, pas parce qu’il était trop poche.
    Pour un Marleau, il y a aussi un Pavelski qui rend de très fiers services aux Stars depuis qu’il les a rejoint à 35 ans.
    Si le CH veut signer un vétéran, il peut le faire. Évidemment, je suis d’accord avec vous, il ne doit pas jeter son argent par les fenêtres et se retrouver avec un couteau à la gorge dans deux ans comme les Leafs. Il n’a qu’à bien planifier ses affaires et à négocier serré, sans faire de cadeau.
    Par ailleurs, signer un vétéran à court terme n’empêche aucunement le CH d’aller chercher un autre jeune à la Dach/Newhook.

  20. À mon avis, l’erreur souvent commise avec les agents libres, c’est de vouloir en signer un coûte que coûte une année donnée. Il faut tenir compte de l’offre sur le marché. S’il n’y en a pas qui sont compatibles avec nos besoins, on laisse tomber même si on a le budget requis. On attend une autre année si une occasion plus appropriée se présente.

    Ça semble évident mais je crois quand même que plusieurs équipes tombent dans le panneau de la surconsommation. En as-tu vraiment besoin?

  21. La question des agents libres (qui sont du gaspillage de masse salariale): gros BOF. Pourquoi aller chercher un vétéran en fin de carrière (que l’on juge avoir encore un peu de gaz dans le réservoir)? Un Perron, Hanifin, ou autre, apportera quoi de positif en prenant la place d’un jeune à développer et en retardant sa progression.

  22. Je viens d’écouter une très bonne entrevue de Kent Hughes par Frank Seravalli. Ce que j’ai trouvé bien avec cette entrevue c’est que Seravalli n’est pas un journaliste de Montréal et n’avait donc pas à parler pour les partisans émotifs du CH. Les journalistes ici ont tendance à tenter de plaire à ces partisans émotifs avec des questions souvent axées sur le court terme. Dans cette entrevue, la perspective est plus large et j’ai beaucoup aimé les réponses de Hughes. Il est posé et il m’a rassuré sur son niveau de patience qui semble encore très élevé. Il a même dit espérer pouvoir garder ce niveau de calme lorsque le club sera prêt à gagner et connaîtra une mauvaise séquence. Ce type de propos de la part du DG était de la musique à mes oreilles.

    J’ai aussi aimé le fait qu’il veut demeurer flexible dans ses évaluations sur les joueurs. Il a insisté sur l’importance d’évaluer dans la durée, et non sur des hausses ou des baisses à court terme, car par nature la performance des jeunes joueurs varie plus que celle des vétérans. Par exemple, il a dit ne pas savoir actuellement quels seront les six défenseurs du club dans le futur parmi tous ceux que le club possède.

    Il a aussi mentionné que des échanges de défenseurs seront éventuellement inévitables, mais il semble vouloir utiliser tout le temps qui lui sera permis pour évaluer ces joueurs. Je parle bien sûr des contraintes du ballottage qui à un moment donné forceront les choses. Par exemple, l’an prochain, Barron ne pourra être renvoyé à Laval sans passer par le ballottage.

    Heureusement, il y a un bon étalement de cette contrainte parmi les jeunes défenseurs du club. Par exemple, Jordan Harris est rendu à 130 matchs et on commence à voir le vrai joueur qu’il sera. Il a aussi souligné l’importance pour l’équipe de progresser l’an prochain, tout en se considérant encore dans la phase de construction.

    https://www.youtube.com/watch?v=_WxcYmIA9oY

  23. @André
    Tu fais une transaction pour un jeune talent et tu signes un vétéran de 34-35. Cela me semble contre productif, car le vétéran jouera beaucoup plus de minutes que le jeune…..

  24. C’est la saturation Hutson un peu partout, un enthousiasme délirant en ce qui me concerne, mais cette citation de Mathias Brunet illustre bien la perplexité qu’inspire ce joueur: «On a le droit de s’emballer, mais gardons quand même les attentes faibles, et laissons nous surprendre si ça fonctionne.»

    Pourquoi s’emballer si on a de faibles attentes? On voit bien que Mathias se protège, il a peur d’avoir l’air fou plus tard, mais en même temps il est excité par son intelligence du jeu, sa vision, son talent pour feinter ses adversaires au niveau inférieur, mais il craint aussi que les mêmes feintes ne fonctionnent pas au niveau supérieur, sans oublier ses déficiences de gabarit et de vitesse.

    Dans la chronique avec Martin Lemay, on évoque Victor Mete. Donnez la vitesse de Mete à Hutson qui garderait tous ses autres atouts, et là je serais beaucoup plus optimiste sur son potentiel LNH. Il resterait le plus petit défenseur de la LNH, mais au moins il aurait un outil important pour compenser.

    https://bpmsports.ca/podcast/jai-hate-de-voir-comment-il-va-lire-le-jeu/

  25. Douance et talent…ça me fait penser à une farce que je faisais il y a quelques années. Je comparais intelligence et savoir et pour illustrer mon propos je disais qu’on disait comme expression un chien savant mais jamais un chien intelligent…lol. Savoir c’est apprendre alors qu’intelligent c’est de réagir promptement à certaines situations.

  26. J’avoue avoir le pied sur le frein…un peu comme M. Brunet. Et ce n’est pas par crainte de le voir échouer mais bien plus pour voir où sera son plafond…avec le temps bien sûr car on ne peut le juger sur 2 matchs de fin de saison. Sinon Poehling aurait été un Gretzky en devenir…lol. Le frein dont je parle est de savoir jusqu’où il peut transposer son jeu. Donc, je ne m’emballe pas trop. J’essaie justement de ne pas être aveuglé par ses qualités et me garder une ou des réserves sur ses mensurations. Et même s’il faisait des tours de magie lors des deux derniers matchs, j’attendrais encore à l’an prochain pour en faire une évaluation plus aigüe. Et ce n’est pas un hécatombe total si le plan ne fonctionne pas. Je peux comprendre les réactions émotives de certains. Je ne crois pas faire parti de ce lot. J’ai mes doutes et non des certitudes sur Hutson. J’ai juste hâte de voir comment il va se débrouiller. N’oublions pas que le Canadien semble avoir été le seul club à s’aventurer à le repêcher alors que tous les autres clubs ont passé leur tour. Ne boudons donc pas notre plaisir et s’il repousse encore les limites, on n’en sera que plus étonnés.

  27. Un bon match qui finit en queue de poisson par contre. Ça fait plusieurs fois que je vois des joueurs du Canadien faire de longs détours lors des tirs de barrages…ouin…ils pensent trop quand ils font ça, ils en oublient leur instinct de marqueur. Me semble que si le joueur affichait la même attitude que s’il était en échappée avec un poursuivant derrière lui que les résultats seraient différents. Là il réfléchit trop. Enfin…c’est mon opinion sur le sujet…lol.

  28. Bon dimanche 🙂
    Lane Hutson devrait jouer avec le CH contre Détroit lundi et mardi (15 et 16 avril) pour les deux derniers matchs de la saison. Je me demandais s’il serait envoyé avec le Rocket après ces 2 matchs pour leur prêter main forte? Il reste également 2 derniers matchs au Rocket avant la fin de leur saison. Le Rocket joue contre les Sénateurs de Belleville vendredi et samedi (19 et 20 avril). Le Rocket doit absolument gagner les 2 matchs s’il veut faire les séries. Si les Senateurs gagnent un des 2 matchs, les Senateurs vont en série et le Rocket est éliminé… la question, vous feriez jouer Hutson avec le Rocket une fois le CH éliminé? Vous prenez le Risque de briser la chimie ? Ou d’apporter les renforts qui pourraient faire la différence pour aller en série ? Perso, je le ferais jouer.

  29. Moi aussi j’aimerais le voir jouer avec Laval…en autant qu’un zinzin n’essaie pas de lui arracher la tête. Car on sait que dans cette ligue, plusieurs essaient de se faire un nom, peu importe la façon, pour aller au pallier plus haut.

  30. @HOPE

    Plus probable que le CH assigne Struble et Barron au Rocket pour les deux derniers matchs vendredi et samedi prochains contre Belleville. Le Rocket doit absolument gagner ces deux matchs pour accéder aux séries.

  31. Hutson n’a pas le droit de jouer avec le Rocket cette saison. Pour ce faire, il aurait dû signer son contrat à la date limite des transactions. Ce qu’il ne pouvait pas faire sans perdre son droit de jouer NCAA.

  32. Comme mentionné, Hutson n’a pas le droit de jouer à Laval. Pour ce faire il aurait fallu qu’il ne joue pas avec le CH, ne brûle pas sa première année de contrat, et signe un contrat temporaire de la LAH, comme Struble le printemps passé. Ceci dit, l’ajout de Struble et Barron serait beaucoup plus important pour les chances du Rocket. Il doivent gagner leurs deux derniers matchs contre Bellevile. Ils sont déjà en séries, c’est comme s’ils tiraient de l’arrière 2-3 dans une série 4 de 7. Luke Tuch devrait aussi signer son contrat de recrue aujourd’hui. Probablement que lui aussi insiste pour brûler sa première année de contrat recrue. Pour ça, il devra lui aussi jouer au moins un match avec le grand club.

  33. Si j’ai bien compris la distinction, la douance serait la possession d’habiletés naturelles remarquables alors que le talent est la maîtrise d’habilités techniques développées grâce aux dons innés et au travail. Bien d’accord que cette distinction pour orienter le développement d’un athlète semble plus relever des pseudosciences.

    De toute façon, qu’on dise ou non d’un joueur qu’il est doué ou talentueux ne sera plus suffisant rendu dans la LNH. À ce niveau, tous les joueurs sont doués ou talentueux, certains plus que d’autres, mais au final ce sont les capacités mentales du joueur qui feront probablement toute la différence. Ce n’est pas le même sport mais un ami qui a pratiqué le tennis au niveau élite me disait que la force mentale représente plus de 50% de la réussite rendu à un certain niveau de compétition.

    Pour prendre des exemples récents, malgré un talent qu’on disait supérieur à McKinnon, Drouin n’a pas une carrière comparable. On sait qu’il a souffert d’anxiété. Même constat pour Armia qui avait toutes les habiletés mais qui est devenu récemment le joueur anticipé après qu’il ait consulté un psychologue. On va voir si ça va durer dans son cas car améliorer une faiblesse ce n’est pas comme bénéficier naturellement d’une force mentale hors norme. Je pense ici à Patrick Roy.

    Bref, en présumant un environnement favorable au développement (bons coachs et opportunités), l’atteinte du potentiel d’un joueur recrue dépendrait de la combinaison de sa force mentale et de son talent. Exprimée mathématiquement:

    AP = T X FM

    AP = atteinte par le joueur du potentiel anticipé à maturité

    T = talent qui est un mélange d’aptitudes physiques, d’habiletés techniques, d’intelligence du jeu et de capacité d’apprentissage

    FM = confiance en soi, détermination, caractère, résilience, dévouement à son sport et à son équipe, travail insatiable pour s’améliorer, pas de problèmes mentaux ( consommation de drogues, environnement social toxique, etc)

    Les analystes de salon ont rarement des données pour évaluer la FM d’un joueur. Et contrairement au talent, la mesure de la FM ne peut s’appuyer sur des données objectives comme les statistiques, les tests physiques et les camps d’évaluation. Cela rend l’évaluation de volet mental beaucoup plus difficile même pour les équipes qui bénéficient d’un accès à une foule d’experts et de professionnels.

  34. @Demongris,
    Suite à la lecture de votre post, c’est officiel, je ne discute plus avec vous.. vous me rappelez trop mon prof de maths au secondaire ,donc je perdais le «file» à toutes les fois que j’essayais de dialoguer avec lui😊😊

  35. @stephane

    Vous n’êtes pas seul. J’ai éprouvé le même sentiment au niveau CEGEP quand mon professeur de mathématiques a abordé les dérivés et les intégrales. J’ai du expérimenter des drogues pour essayer de comprendre ce monde abstrait. Aujourd’hui, je pense à essayer le microdosage pour comprendre le monde actuel…

  36. « Alors avouez que c’est râlant
    D’avoir la vocation sans le talent»
    Le barbier de Belleville.

  37. Pour Jonathan Drouin, je me rappelle avoir beaucoup regardé la coupe Memorial attentivement pour suivre ce joueur. Leurs carrières respectives me confirment mon opinion de ce moment-là: le talent de Drouin s’appelait McKinnon. Je me disais «Wow, Drouin est un joueur de périphérie» … talentueux, mais quand même, je n’appréciais pas beaucoup.

  38. Le 14 avril 2024 à 16 h 14 min, belansou a dit :

    « Alors avouez que c’est râlant
    D’avoir la vocation sans le talent»
    Le barbier de Belleville.
    ====================
    En tant que musicien, j’aime beaucoup cette composition originale…Le bord de l’eau de Gravel…

  39. «Elle a un tempérament d’artiste, mais aucun talent…» (Interiors de Woody Allen)

  40. Bon. Pas encore un match de joué, mais les partisans de Lane Hutson décrètent qu’il doit jouer avec David Savard. Déjà on réclame une couverture pour le très petit défenseur, sauf que Savard est de plus en plus lent sur patin, son expérience l’aide à compenser, mais Hutson n’est pas le plus rapide lui non plus. L’idée qu’un partenaire robuste sauvera Hutson de ses déficiences physiques, s’il a a en être sauvé, est une illusion.

  41. Avec la course aux séries cette saison, un place pourrait se décider au dernier match … en fusillade ! Imaginez un but qui rapporte une place en séries pour l’équipe et quelques millions au propriétaire.

  42. Pour ceux qui se demande sur quelle Lane jouera Hutson je rappelle qu’il est un défenseur gaucher.

  43. Sérieusement on devrait voir ce soir et demain le futur de ce joueur.
    Détroit jouent pour une place en séries si ils peuvent le rattraper et détruire cet avorton il le feront si ils ne peuvent c’est pcq il a les habiletés et/ ou l’intelligence pour pouvoir tenir son bout dans cette ligue.
    Beaucoup sur ce site ont partagé leurs doutes sur ce joueur devenu le plus léger des défenseurs de la ligue mais la confiance de la direction a son égard et l’octroi d’un contrat digne d’un choix de premier tour démontre que des spécialistes croient en lui.
    Des propos d’un adversaire dans le hockey universitaire mentionnant que Hutson gagnait contre lui la plupart des batailles dans le coin de la patinoire et ce malgré qu’il pesait + de 200 livres est rassurant.
    Le vrai test commence ce soir et je suis optimiste.

  44. @Methot

    Sean Farrell a eu droit au même traitement l’an passé, et 12 mois plus tard, un de ses plus ardents partisans, Mathias Brunet a changé d’idée à son sujet. D’ailleurs Mathias y va d’un texte aujourd’hui avec cette question: Lan Hutson, sur les traces de Caufield ou de Farrell? Mathias nous dit que Harvard jouait dans une division plus faible de la NCAA que Hutson, mais omet de dire que Hutson jouait pour un très bon club, un des quatre meilleurs de toute la NCAA. Cette année il jouait avec Macklin Celibrini qui sera choisi 1er au total en juin. Ça aide à enregistrer des points de jouer avec un tel joueur sur un club si fort.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-04-15/rondelle-libre/lane-hutson-sur-les-traces-de-caufield-ou-de-farrell.php

  45. Après toutes les discussions à propos de Lane Hutson, j’ai bien hâte de voir ce qu’il pourra faire ce soir! Détroit sera vraiment très motivé, alors ce ne sera pas un premier match facile.

  46. Je viens d’écouter en direct la chronique de Mathias au 91.9. Il a l’air d’un petit gars de 55 ans qui attend d’ouvrir son cadeau de Noël. Ceci dit, il est déchiré entre sa raison et son cœur et ce faisant il se protège d’avoir l’air fou si le jeune floppe, mais pavoisera tout de même s’il devenait une sorte d’Adam Fox. On aura alors droit au: «je le savais au fond».

    N’empêche, que mis devant trois options par Martin Lemay, défenseur élite à la Makar, Hughes ou Fox, défenseur strictement offensif à la Shayne Gostistbehere, ou défenseur qui peine à rester dans la LNH, M. Brunet a choisi l’option mitoyenne. Ceci dit, je suis aussi intrigué de le voir jouer son premier match et croyez-le ou non, je lui souhaite de réussir. Je me fous d’avoir tort à son sujet. Au contraire, s’il devient un défenseur top-4 offensif avec ce gabarit, il sera une sorte de Gretzky pour moi, je veux dire par là une sorte de pur magicien dont l’intelligence du jeu arrivera à transcender ses faiblesses. Puis même là, la comparaison avec Gretzky est boîteuse car Hutson joue à la défense. Peut-être un genre de Niklas Lidstrom miniature, si c’est possible.

  47. @Methot,
    Voyons donc, si vous pensez que les 2 derniers matchs vont vous en dire plus sur le futur de Hutson, pardonnez moi, mais vous êtes un peu naïf. Une demi saison peut-être, mieux encore une saison complète. Évidemment cela ne s’applique pas aux générationnels comme Lemieux, Crosby…..

  48. Premier match de Hutson, on a vu pas mal ce qui était annoncé, soit un petit défenseur au flair offensif élite, mais limité physiquement. J’ai lu un peu les commentaire sur internet, ses partisans continuent de ne voir que son intelligence offensive sur la glace, alors que pour ce qui est de son jeu défensif, on semble soulagé que ça n’ait pas été aussi mauvais qu’on pouvait le craindre. J’ai lu qu’il va s’adapter et apprendre en défensive. C’est une évidence, il est trop intelligent pour ne pas apprendre, mais la ligue aussi va s’adapter à lui.

    Finalement ce premier match a apporté un seul élément nouveau dans toute cette incertitude, soit le fait qu’il n’est pas une catastrophe sur patin en défense. Pour le reste, bien malin qui peut dire quel sera son parcours. La saison prochaine commencera-t-il à Montréal ou Laval? Si c’est Montréal, Jordan Harris sera échangé, et si c’est Montréal, il devra être protégé par l’entraîneur, et ça risque de grincer des dents. Si Matheson doit lui céder l’avantage numérique, c’est sûr que ça va causer du mécontentement. Aussi, les Canadiens, comme organisation, devront se demander si c’est le type de brigade défensive qu’ils veulent pour tente de gagner une coupe.

    Si Montréal, globalement, était une grosse équipe physiquement, ce serait une chose d’avoir un très petit défenseur, mais quand l’alignement à l’avant est si petit avec Caufield, Gallagher, RHP, Evans, Ylonen et Newhook. Je sais, Ylonen et Evans sont listés à 6’00 et 190 lbs, mais pour moi ils ne sont pas des joueurs qui peuvent s’imposer physiquement en bataille pour le rondelle, ou pour gagner du positionnement aux dépends de l’adversaire. Tu ne fais pas le carrousel en territoire offensif avec ces joueurs. Donc, avec autant de petits joueurs, et Harris en défense, ça pose des questions. Bien sûr, Hughes peut faire des échanges et remodeler son club, mais bon, ce n’est pas si simple.

  49. Je n’ai pas pu écouter le match de ce soir, mais j’ai bien hâte de voir celui de demain. Mailloux a lui aussi été rappelé.

    @opeth
    On pense souvent que le CH est une équipe petite, notamment à cause des Caufield et autres RHP. Or, j’ai trouvé une référence assez éclairante au sujet de la taille de l’équipe. En termes de poids moyen, le CH se classe au … 11e rang dans la ligue. On parle précisément d’une moyenne de 201 livres. Vegas fait figure d’exception au premier rang avec 210 livres alors que la deuxième équipe, NYI, est à 205 livres. La moins grosse équipe, c’est Minnesota à 193 livres. Nos schtroumpfs sont vraisemblablement compenser par les Savard, Xhekaj et autres Slafkovsky.
    En termes de grandeur, le CH est toutefois 28e à 6’1 (185 cm) alors que Vegas est première à 6’2 (188.78 cm). Ce deuxième critère me semble toutefois moins important que le poids.

    https://www.eliteprospects.com/league/nhl/teams-physical-stats/2023-2024

  50. @Stephane
    Votre commentaire envers Methot me semble inutilement rude. Personne ne pense qu’on va savoir où en sera Hutson dans cinq ans sur la base de ces deux matchs. Nous savons tous qu’il ne s’agit que d’une fenêtre, mais qui demeure bien plus concrète que tout ce que nous avons eu avant.

  51. J’ai regardé le math d’hier à la radio pour cause de déplacement et on a pas entendu le nom de Hutson très souvent pendant le jeu (à part sur son point et en prolongation). Ils ne parlaient presque de lui pendant les intermissions par contre!

    J’ai vu la reprise de son point et il a sorti le même genre de feinte qu’il faisait au collège pour se donner de l’espace. J’ai mes doutes, mais je nous souhaite du succès!

    J’aime aussi le rappel de Mailloux. Il va pouvoir passer l’été en sachant qu’il est vraiment valorisé par les dirigeants de l’équipe. Et si un joueur du Rocket méritait un match bonbon, c’est lui.

  52. @André,
    Pas certain de bien comprendre votre point, car il a littéralement dit cela mot pour mot, mais bon je respecte votre opinion.

  53. À mon avis, il ne faut pas bouder son plaisir. C’est très divertissant de voir les débuts de Hutson. J’ai des doutes sur lui, mais de ce que j’ai vu hier, je crois qu’il ne sera pas un flop, pour un choix de deuxième ronde à tout le moins. Il a vraiment un talent offensif hors du commun et je l’ai vu faire de bons jeux défensifs. Il n’est pas à blâmer sur le « revirement » en prolongation qui a résulté au but gagnant, car il provenait d’un bon lancer qu’il a décoché.

  54. J’ai bien aimé ce que j’ai vu d’Hutson hier. Il fait des choses qu’on ne voit pas normalement. Il se promène vraiment partout sur la patinoire. Par exemple, hier soir, il est parti de sa position du centre de la patinoire pour venir barrer la route à un attaquant adverse le long de la bande du côté droit. Il a pu ainsi facilement arrêter l’attaque et soutirer la rondelle. Normalement, le défenseur serait resté du côté gauche et aurait simplement reculé. Sur ce jeu, Savard était à droite, mais un peu plus loin en arrière.

    Il devra apprendre à bien choisir ses moments pour quitter sa position. Sur le 1er but de Détroit, il est monté très haut dans sa zone pour suivre son attaquant. Ça a ensuite permis un surnombre pour Détroit. J’ai hâte de le voir contre une grosse équipe qui applique un bon échec avant. Je l’ai vu une fois hier soir se faire plaquer et il s’est bien protégé. C’était sur un jeu en zone offensive.

  55. Finalement le dernier match ce soir.
    La LNH devrait changer le format de la loterie. Ce n’est pas normal que plusieurs partisans veulent que leur equipe perd pour avoir un meilleur choix pendant des mois.

    Ca devrait etre le même % de chance de repecher 1er pour toutes les equipes hors des series. (Ou le bottom 10 de la ligue). Et la dernière equipe pourrait repecher au maximum 10ieme.

  56. Mailloux a finalement reçu le feu vert de la LNH pour jouer dans la ligue nationale. Ce sera intéressant de le voir à l’oeuvre ce soir.

    Luke Tuch a signé avec le Rocket. Ça fait du bien de voir de gros attaquants s’amener dans l’organisation. Je crois que lui et Florian Xhekaj auront une place à Montréal au cours des prochaines années.

  57. L’instabilité chez les entraineurs à Buffalo recommence ! Granato est renvoyé. Après 3 ans à diriger les Sabres et depuis l’échange d’Eichel, cette équipe semblait enfin bâtir des fondations solides. L’an passé fut une saison surprenante de progression, mais cette année, ils ont régressés. C’est somme toute normal à mon avis pour une des équipes les plus jeunes du circuit, mais bon c’est pas moi le boss.

    Malgré tout le talent et l’énorme banque d’espoirs qu’ils ont, le cirque autour des remplacements successifs des DG et coachs de cette équipe semble leur nuire énormément depuis trop longtemps maintenant. Vous me direz qu’il y a la question du gardien de but à Buffalo, bien sûr, mais le roulement de personnel là-bas est hallucinant, ça n’aide pas la stabilité. 6 coachs différents en 11 ans depuis Lindy Ruff!

  58. Le communiqué de la ligue concernant Mailloux est pathétique:

    «We have met with Logan Mailloux multiple times over the course of the last eight to 10 months. We are comfortable that he recognizes the gravity of his prior conduct and is committed to making better and more responsible decisions in the future. He has been cleared to participate in National Hockey League play.»

    On dirait un meurtrier qui après 25 ans en dedans aurait reçu sa libération conditionnelle pour bonne conduite. Ça n’a aucun sens. La ligue n’avait pas à émettre de communiqué. Juste le fait qu’il va jouer aurait dû régler le cas.

  59. Pour Luke Tuch, comme avec la plupart de ces jeunes, on verra. Pour le moment, il a la qualité de posséder un fort gabarit. Ceci dit, il est ironique de constater qu’un mois après avoir échangé Jan Mysak, repêché un rang derrière Tuch en 2020, Tuch entame sa carrière dans l’organisation du CH avec une page blanche, alors que Mysak, lui, qui est passé par la CHL, a eu le temps de faire renoncer le CH sur son potentiel. Pour ceux qui aurait envie de penser que Mysak et Tuch étaient deux mauvais choix, allez voir qui a été repêché après eux. Aucun joueur d’impact pour le moment, presque quatre ans plus tard. Il y aura bien quelques joueurs qui finiront par émerger, mais il ne semble pas y avoir de future vedette.

  60. Encore plus pathétique , j’ai lu au moins 4 articles où on revenais encore là dessus et entendu 2 reportages à la radio également.

  61. Bon, la saison est finie.

    Merci aux Wings d’avoir mis un peu d’enjeu dans ces deux derniers matchs. Quelles fins de matchs!

    On a vu du bon et du mauvais du CH dans ces deux parties. Ya de l’espoir et du travail à faire.

    Hutson : me faisait penser à tous les clips qu’on voyait de lui à BC. Danse sur la lgine bleue pour créer de l’espace.

    Mailloux : je l’ai trouvé bien impliqué, belles passes, bien placé pour donner une option. Il a manqué deux tirs qu’il aurait du mettre au filet, mais bon premier match. A pu vivre des situations de fin de match serré aussi (malgré lui èa cause du dégagement, mais quand même).

    Retour sur mes petites prédiction d’octobre:

    Canadiens : éliminés avant la date limite des échanges
    *c’était facile* (1/1)

    Slafkovsky : 17 buts, 39 points
    *20 buts, 30 passes et de l’assurance. Il a pas mal dépassé mes attentes malgré un début de saison horrible. Ça lui a pris 30 match capter une passe… (1/2)

    Top 4 dans l’Atlantique : Tampa, Floride, Toronto, Ottawa (svp!).
    *Ottawa déçoit encore, finissent à peine 2 points devant Montréal – Boston survit encore et la /parité/ dans l’Atlantique continue!!!* (1/3)

    Bédard : 29 buts, 75 points
    *22 buts, 60 points – ça lui fait un rythme de 75 points sur 82 matchs, je me l’accorde (2/4)

    McDavid: 55 buts, 140 points
    *32 buts, 132 points – pas si pire, je me donne un demi point (2.5/5)

    Champions de la Coupe : Colorado (à voir)

    Dans un autre autre d’idée, j’ai fini dernier dans mon pool (après avoir gagné l’année dernière, alors je me sens très proche des Canadiens de 2021).

  62. Montréal est 27e.

    On sera 28e si les Coyotes récoltent un point dans le dernier match de leur histoire, à domicile, contre des Oilers sans enjeu. Tout est possible! (J’espère que les Oilers ne les humilieront pas comme les Sharks hier)

    ps: quelqu’un croit encore au retour des Nordiques quand une équipe est téléportée dans une ville qui a vu du hockey deux semaines en 2002??

  63. J’ai beaucoup aimé regarder ce dernier match de la saison. Avec Mailloux et Hutson sur les deux premières paires, il y avait toujours quelque chose à regarder. J’ai très hâte de voir la suite de cette lutte au sein du groupe de défenseurs. Si la hiérarchie est respectée, Hutson et Mailloux commenceront sûrement la saison à Laval l’an prochain. Or, au camp, tous les défenseurs auront une place à gagner ou à perdre. Je trouve ça emballant!
    Après ses deux matchs, on peut dire que Hutson a des lacunes. Mais, il n’a pas eu l’air fou du tout. En ce qui me concerne, c’est ce qui importe. Il a tenu son bout et il aura maintenant à prouver qu’il peut le faire régulièrement, vraisemblablement dans la LAH. On verra l’an prochain
    Mailloux a été très bon lui aussi. Il a eu une très bonne saison dans la LAH et ça paraissait mardi soir. Il a tous les atouts pour exceller. On lui souhaite la meilleure des chances.

  64. Mon bilan personnel de la saison du CH:

    Je crois qu’on aurait difficilement pu espérer plus dans les circonstances de la blessure de Dach. Beaucoup de jeunes joueurs ont montré une progression notable. Certains vétérans ont eu la meilleure saison de leur carrière ou ont retrouvé du poil de la bête. La plupart des indicateurs statistiques classiques de l’équipe se sont amélioré. Et par-dessus le marché, on va encore obtenir un excellent choix au repêchage.

    Slafkovsky, Primeau, Newhook et Roy ont largement dépassé les attentes.
    Slaf: A+
    Primeau: A-
    Newhook: B+
    Roy: A

    Guhle, Suzuki, Caufield et Montembault ont amélioré leur jeu d’ensemble de façon notable.
    Guhle: B+
    Suzuki: A-
    Caufield: B+
    Montembault: B+

    Harris, Xhekaj et Struble ont montré de belles choses et ont raffiné leur jeu dans l’ensemble. B

    Pour moi, les jeunes qui ont joué en-deçà des attentes sont RHP, Ylonen et Barron.
    RHP: C
    Ylonen: D Il a eu sa chance pour s’imposer comme joueur de milieu de formation avec la faiblesse des trios 2-3-4. C’est raté. La seule raison pour laquelle il pourrait revenir avec le CH selon moi est le manque de profondeur à l’attaque.
    Barron: C

    Matheson a poursuivi sur sa lancée de l’an dernier et presque doublé sa meilleure production en carrière. Armia joue finalement que un joueur repêché en première ronde. Gallagher a joué comme un joueur qui ne sera peut-être pas le boulet attendu en fin de saison.
    Matheson: A-
    Armia: B+
    Gallagher: C+ (mais une fin de saison B+)

    Parmi les autres vétérans qu’on risque de voir avec le CH à moyen terme
    Evans: B-
    Anderson: D
    Savard: B-

    Le CH a plus de buts pour, moins de buts contre, 8 points de plus au classement, un meilleur pourcentage en SN et en IN. C+

  65. Lu sur TSN:

    «Toronto has five players remaining — Tavares, Marner, Auston Matthews, William Nylander and Morgan Rielly — from the team that lost to the Bruins in the 2019 series.

    Boston, meanwhile, has six returnees in Brad Marchand, David Pastrnak, Jake DeBrusk, Danton Heinen, Charlie McAvoy and Brandon Carlo. Trent Frederic was a rookie on that squad, but didn’t suit up in the post-season.»

    Il reste 5-6 joueurs des Bruins et des Leafs d’il y a 5 ans. Et quand on regarde les alignements dans la ligue, ça ressemble pas mal à ça. Le noyau dur reste, les autres sont là de façon de transitoire.

    Tout ça pour dire que quand le CH va gagner la Coupe en 2029, les chances que même Dach, Newhook, Evans, Xhekaj, Struble, et Montembault soient là sont minces.

    On connait même pas la moitié de nos futurs héros!

  66. Corey Pronman a sorti son plus récent classement des espoirs ce matin. À part Celebrini, on retrouve quatre autres défenseurs dans son top 5. Aux positions 6 à 10, il n’y a que trois attaquants. Ils sont de taille assez moyenne. Selon la centrale de recrutement de la LNH, leurs mensurations sont:
    Berkly Catton: 5’10, 170 lbs (7 lbs de + que ce qui est mentionné sur le site Tankathon)
    Ivan Demidov: 5’11, 181 lbs (13 lbs de +)
    Konsta Helenius: 5’10, 180 lbs (même poids)

    Cayden Lindstrom est 11e, Cole Eiserman 14e et Tij Iginla 15e. Il classe aussi un certain Beckett Senecke 12e, un avant dont je ne me souviens pas avoir lu le nom sur le blogue.

  67. J’aimerais bien que cette liste soit respecté, ça laisserait Demidov ou Lidstrom disponible aux rang 7 et 8!

  68. Sur une autre note, dans son classement des groupes d’espoirs de toutes les équipes de la ligue, Scott Wheeler classe plusieurs rivaux du CH parmi les cancres des la ligue.
    Ottawa: 31
    Boston: 30
    Tampa: 29
    Toronto: 28
    Floride: 24
    Cinq autres équipes de l’est sont dans les 16 pire groupes. La conférence de l’est risque d’être moins compétitive au moment où les Canadiens seront meilleurs si on en croit ce classement.
    Il classe le CH 10e basé sur la grande profondeur de son groupe d’espoirs. Sa lacune, selon lui, étant l’absence d’un espoir vedette à l’avant. Situation qui pourrait très bien changer avec les deux choix de première ronde.

  69. La centrale de recrutement est notoirement incompétente et Corey Pronman ne tient pas compte de la grosseur des joueurs et de l’aspect physique dans ses évaluations. Je vais attendre la liste consensus de Bob McKenzie pour me faire une idée du portrait réel.

    Pour ce qui est de la lacune vue par Wheeler dans le pipeline du CH, elle est réelle, mais les vrais avants à haut potentiel offensifs n’y passent généralement que très peu de temps. Slaf n’a été dans le pipeline du CH que le temps d’un été. Ces joueurs vraiment à très fort potentiel ne traînent généralement pas très longtemps dans un pipeline. C’est différent pour les défenseurs et les gardiens.

    Puis les avants qui finiront par être très bon et qui passent deux ou trois ans hors de la LNH, un Suzuki, par exemple, ne sont souvent pas vus comme de futurs grands joueurs offensifs. On doute et on attend des preuves tangibles et même rendu dans la LNH, le doute peut persister comme avec Slaf l’an passé et lors de ses 25-30 premiers matchs lors de la présente saison.

  70. Pour ce qui est des joueurs qui restent pour le même club après cinq ans, le plus important c’est l’intervalle d’âge du noyau et la structure salariale du club. Des joueurs partent car rendus trop vieux avec des jeunes qui poussent derrière, ou rendus trop coûteux car ils ont bien fait.

    En fait, c’est là qu’on pourra juger Kent Hughes dans sa totalité. Accumuler du talent et sortir le bois mort ce n’est pas simple, mais c’est positif en un certain sens. Le jour ou tu dois te séparer de joueurs que tu voudrais garder car ils vont coûter trop cher ou parce que tu as de la bonne relève plus jeune derrière, c’est là qu’il faut savoir rester froid et mettre les sentiments de côtés.

    Quand Hughes devra échanger un Jordan Harris qu’il a convaincu de signer à Montréal, ce ne sera pas facile pour lui, et que dire du dilemme Matheson qui se pointe à l’horizon? Si Hutson confond les sceptiques comme moi et devient un Niklas Lidstrom miniature, que fera-t-il avec Matheson? Tout ça sans compter le retour d’échange possible pour Matheson qui pourrait être très significatif.

    Oui il est inconstant en défense, mais globalement, il a su s’élever dans l’élite de la ligue, mais il a 30 ans, deux ans de contrat à faire et il aura 32 ans à la fin de celui-ci. Pour préserver sa valeur, Matheson doit continuer de jouer sur la 1e vague de l’AN. Ceci dit, le CH pourrait se démarquer de la meute et revenant à deux défenseurs sur la 1e vague de l’AN.

  71. Les anglos ont un dicton qui se traduit à peu près comme ceci: «trompez-moi une fois, honte à vous, trompez-moi une deuxième fois, honte à moi.» Ce dicton se réalise actuellement avec des journalistes pas très rapides en capacité d’analyse hockey. Le petit guerrier couvert d’or, Brendan Gallagher est en train de les flouer une autre fois. Désolé, mais il faut être naïf pour croire à un résurrection lors d’une fin de saison sans enjeu.

  72. J’ai écouté la conférence de presse de fin de saison de Hughes et Gorton. Sans surprise la première chose qui intéressait nos journalistes était de savoir s’ils allaient échanger des jeunes et des choix pour de l’aide immédiate ou engager des joueurs autonomes. C’est vraiment pathétique. Je ne dis pas qu’HuGo ne bougeront pas, en fait, je pense qu’ils vont bouger, mais c’est cette obsession sur le court terme pour un club en construction qui est vraiment agaçante.

    Autre chose, je pense qu’on a complètement occulté l’absence de Dach dans l’analyse de la saison du club. Sa blessure a jeté par terre le plan de la direction. Ils ont parlé d’un besoin d’ajouter du talent à l’attaque, mais sans leur 2e centre, ça change la donne de beaucoup. La perte de Dach a eu un effet domino, et Newhook a aussi manqué presque 30 matchs. Imaginez l’an prochain un 2e trio Newhook/Dach/Roy derrière Caufield/Suzuki/Slaf qui joueraient comme en 2e moitié de saison. Ça change la donne de l’attaque du club par une bonne marge.

    Je trouve qu’on néglige beaucoup trop la progression organique d’une si jeune équipe. Suzuki a continué de s’améliorer cette année, à 24 ans, et avec l’éclosion de Slaf il va atteindre un autre niveau car de très bons joueurs ont besoin, pour atteindre leur plein potentiel, de jouer avec de très bons joueurs. Aussi, l’an prochain on devrait avoir le Slaf de le 2e moitié de saison dès le départ. Donc, avec le retour de Dach, c’est comme si le club allait ajouter deux très bons joueurs d’avant qui vont rendre leur trios meilleurs. Juste là il devrait y avoir amélioration à l’interne sans besoin de transactions. Bien sûr, certains veulent voir Roy sur le 3e trio, alors un ailier pourrait être acquis, mais ce serait un manque de patience à mon avis, surtout dans le contexte où Montréal va tenter de repêcher un jeune avant à fort potentiel qui d’ici deux ans devrait se retrouver sur le top-6.

    Donc, avec un vrai 1er trio, le trio de Dach va avoir de belles opportunités car l’attention du club adverse devra être sur ce 1er trio en priorité. Newhook a vraiment progressé cette saison et même s’il a bien fait en fin de saison au centre, avec le retour de Dach il devrait se retrouver à l’aile et contribuer à un 2e trio amélioré. Ensuite Evans peut faire le travail pour le moment comme 3e centre et Dvorak comme 4e. Il faut se souvenir que le CH a deux bons candidats comme potentiels futur 3e centre en Owen Beck et Oliver Kapanen. Il serait donc hasardeux de signer un Monahan pour quatre ans. Hughes a mentionné qu’une de leurs préoccupations était de ne pas bloquer la progression des jeunes à long terme avec le club en ajoutant un vétéran signé pour plusieurs années. S’ils peuvent en ajouter un sur un contrat d’un an an, ils pourraient le faire, mais trois ou quatre ans c’est autre chose.

    Pour illustrer son propos il a donné l’exemple d’ajouter un vétéran défenseur droitier pour plusieurs années, ce qui bloquerait des gars comme Mailloux et Reinbacher, et il aurait pu ajouter Barron. Je n’en reviens pas de la dépréciation de Barron par certains. Oui il en arrache un peu par moments, mais pour moi, Barron est un défenseur similaire à Petry et Matheson. Il a le gabarit, le coup de patin, la mobilité, le lancer, le flair offensif, mais il a de la misère avec ses prises de décision avec la rondelle et ses batailles pour celle-ci dans son territoire. Toutefois, il n’a encore que 22 ans, allez voir où en étaient Petry et Matheson à cet âge. Je persiste à croire que le flanc droit de la brigade défensive du CH sera composé, à terme, de Mailloux, Reinbacher et Barron et Barron au final ne sera peut-être pas le gars de 3e paire. Il est encore très tôt pour tirer des conclusions définitives.

  73. AVIS LÉGAL

    Les commentaires qui suivent sur Lane Hutson ne sont basés que sur un faible échantillon de deux matches. La performance de Hutson peut fluctuer à la hausse ou à la baisse sur une saison complète. Nous n’exprimons aucune opinion définitive sur le potentiel de Hutson à maturité. Les membres du blogue qui voudraient savoir quand la valeur de Hutson sera à son plus haut niveau pour une transaction éventuelle devraient consulter un expert, tel que Snake, dit le reptile.

    ANALYSE DES PRÉDICTIONS NÉGATIVES SUR HUTSON À LA LUMIÈRE DE SES DEUX PREMIERS MATCHS DANS LA LNH

    Prédiction 1 : Hutson ne sera pas assez rapide pour le niveau de la LNH

    Analyse: Hutson a démontré qu’il avait une rapidité comparable, avec plus de dynamisme, à celle de Suzuki. Son intelligence au jeu lui permet de ralentir et d’accélérer le jeu pour créer des opportunités pour ses coéquipiers. Il a une rapidité étonnante en ligne droite tel que démontré par son repli en supplémentaire lors de son premier match ainsi que lors de ce jeu : https://x.com/marcpdumont/status/1780016682343248313?s=61&t=VMes1iYEYHiazX8RiZleXw

    Prédiction 2 : Hutson ne sera pas capable de reproduire ses feintes devant les joueurs plus gros, plus rapides et plus expérimentés dans la LNH.

    Analyse: Sur son premier point dans la LNH et à deux occasions dans le deuxième match, Hutson a répliqué avec succès les feintes qui fonctionnaient en NCAA (https://x.com/pbernier10/status/1780580660396134567?s=61&t=VMes1iYEYHiazX8RiZleXw

    Prédiction 3. : Hutson ne sera pas capable de bien défendre dans sa zone et de gagner ses batailles à un contre un dans les coins de la patinoire; il faudra le jumeler à un partenaire comme Savard pour pallier à ses faiblesses défensives.

    Analyse: Hutson a démontré par son positionnement, l’utilisation de son bâton et son sens de l’anticipation qu’il pourrait être en mesure de défendre convenablement son territoire. Son utilisation de plus de 22 minutes dans les deux matchs démontre que MSL était satisfait de son jeu global. Il est normal de jumeler une recrue toute verte avec un vétéran (Mailloux/Matheson) ou un joueur avec un profil très offensif avec un joueur au profil très défensif (Karlsson/Methot) afin d’optimiser leurs forces au profit de l’équipe.

    Analyse par MSL après le premier match: Jamais je n’ai senti que nous étions vulnérables défensivement quand Hutson était sur la glace. J’ai aimé ses touches et sa rapidité en relance (personnellement, j’ai aimé ses passes «drette sur le tape»)

    Prédiction 4: Hutson ne fera pas le poids dans les coins et il risque d’être victime de tentatives d’assassinat à la Karya. À la longue, il ne pourra résister dans la LNH avec son gabarit

    Analyse: Hutson a démontré sa capacité à bien se positionner quand il bataille avec des joueurs plus grands et gros que lui. À 3 minutes de la fin du premier match, on l’a vu freiner brusquement et se débarrasser de la rondelle quand un joueur de des Red Wings arrivait rapidement pour le frapper au milieu de la glace. Des années à devoir être conscient de ces tentatives de le frapper solidement ainsi qu’un cardio et une résistance exceptionnelle pour son gabarit (souvent 30 minutes de jeu par rencontre) devraient l’aider à demeurer alerte en tout temps pour tenir son bout dans une ligue physique. On verra pour les séries éliminatoires quand on s’y rendra; entre-temps on peut se rappeler qu’on tenait le même discours à propos de Cole Caufield (82 matchs joués cette année).

    Conclusion: Pour un joueur qu’on disait pas assez fort pour la ligue américaine en début d’année et à qui on prédisait récemment une carrière qu’en Europe, on se doit de conclure que sa performance lors de ses deux premiers matchs dans la LNH montre une courbe de progression étonnante et qu’elle laisse entrevoir un potentiel qui pourrait faire de Hutson un atout important pour le CH pendant plusieurs années, et plus particulièrement en avantage numérique . On souhaite une évaluation avec le grand club sur une saison complète. On ne pourra mesurer toute l’étendue de son talent qu’en le faisant jouer au départ dans la LNH avec les meilleurs joueurs offensifs du CH.

    P.S. Mailloux a été excellent hier. Je n’ai jamais compris pourquoi on mettait Hutson et Mailloux en opposition. Pourquoi choisir quand tu peux avoir les deux? Il est de plus en plus probable qu’on ait les deux dès l’an prochain. Tant mieux.

  74. Tout un texte pour un avis légal de cette nature! Bien sûr la porte est ouverte, alors ses partisans en profitent, c’est normal et de bonne guerre. Ceci dit, je l’avoue d’emblée, sur ces deux matchs il a mieux paru que je ne l’anticipais. Ceci dit, l’échantillon est minuscule, comme son gabarit. Comme je l’ai déjà écrit, Hutson a retiré de l’équation le scénario catastrophe. Il pourra jouer dans la LNH, c’est clair. Son intelligence du jeu lui permet de compenser, à tout le moins, sur deux matchs, mais une saison c’est 82 matchs, puis, idéalement il y aurait un long parcours en séries avec un autre style de jeu et des arbitres qui rangent leurs sifflets. Ajoutez à cela que Détroit n’est pas une machine dévastatrice en échec avant et ne pratique pas un jeu particulièrement robuste.

    Mon avis sur Hutson était qu’il deviendrait un défenseur de 3e paire qui devrait être protégé par son coach et un spécialiste de l’AN. Je persiste et signe, même si en saison régulière il pourrait jouer sur une 2e paire selon l’adversaire un soir donné. Ceci dit, on le sait, il y a les joueurs qui t’aident à faire les séries, et il y a ceux qui te font gagner en séries. Hutson demeure minuscule pour un défenseur et ça ne prend qu’une mise en échec pour causer des dommages sérieux. On est très loin de savoir comment la ligue s’adaptera à lui et comment le jeune pourra s’adapter en retour, et comment il pourra se maintenir sur une saison complète.

    Je pense que les partisans de Hutson étaient tellement soulagés de voir qu’il pouvait bien paraître qu’il y a une perte de perspective. Mathias Brunet qui écrivait il y a trois jours qu’il fallait avoir de faibles attentes flottait littéralement de joie hier après-midi lors de sa chronique au 91.9, tellement que Martin Lemay et ses co-animateurs le regardaient avec stupéfaction, incrédules devant tant de joie débridée. Le pauvre Mathias qui un jour avant protégeait ses arrières de peur du ridicule était pratiquement en transe.

    Je me répète, Hutson a bien fait lors de ces deux matchs. La possibilité qu’il devienne un Niklas Lidstrom miniature existe. Il pourrait me donner tort pour vrai et tant mieux si c’est le cas. Je n’ai jamais rien eu contre le jeune, ce n’est que mon analyse basée sur mon expérience. Tant mieux s’il transcende les règles conventionnelles qui mènent au succès dans la LNH.

    Il n’a que 20 ans, il a une intelligence supérieure, il va donc apprendre rapidement et s’adapter, il n’y a pas de doutes là-dessus, son patin est meilleur que ce qu’on en disait, mais son patin à reculons demeure déficient. Ceci dit, mon souci de base avec lui demeure, il est très petit et ce n’est pas sur deux matchs que ce problème va être exposé. Détroit n’est pas un club physique, et Hutson n’était pas dans leur plan de match. Le jour où Lane va s’imposer pour vrai, il entrera dans le plan de match adverse et alors on verra contre des clubs physiques.

    C’est pour ça que je dis 3e ou 2e paire selon les adversaires. Mais je concède que Hutson a gagné son pari initial, mais la sagesse devrait conseiller l’humilité à ceux qui pensent avoir trouver la perle rare. Son intelligence du jeu est certes rare, pour le reste, ses limitations physiques demeurent et il n’ajoutera pas 15-20 lbs à sa frêle charpente. Son intelligence supérieure devra toujours compenser et le protéger. C’est beaucoup demander, même pour un joueur à l’intelligence du jeu si élevée.

  75. J’ai hâte de voir à quoi ressemblera la défensive du Canadien dans un an. Comme le souligne Mathias aujourd’hui, Harris et Barron devront être soumis au ballotage l’an prochain s’ils sont cédés à la ligue américaine. Je crois que Hughes tentera d’échanger Harris cet été. Il y a beaucoup trop de défenseurs gauchers dans l’organisation. Il devrait aussi y avoir une lutte entre Struble et Xhekaj. Je ne serais pas surpris qu’un des deux soit échangé d’ici un an.

    Du côté droit, il faudra voir si Savard sera échangé avant la date limite des transactions ou si on préfèrera le garder. Le Canadien pourrait terminer la prochaine année avec Mailloux, Reinbacher et Barron à droite. Est-ce qu’ils oseront garder une défensive avec seulement Matheson comme vétéran régulier?

  76. Il y a quatre défenseurs de trop. Lesquels échanger?

    Guhle et Xhekaj sont trop fragiles. Ils ne pourront pas tenir le coup plusieurs années et ils ont présentement une belle valeur. On les échange.

    Savard et Matheson sont à un an ou deux d’être autonomes sans compensation et ils ont une belle valeur. On les échange.

    Ça doit évidemment se faire graduellement mais quand même assez rapidement. Ce serait une stratégie axée sur l’avenir proche.

  77. Boston ont intégré McAvoy, Carlo et Grzelyck avec Krug et un Chara en fin de parcours. Matheson et Savard seront là encore l’an prochain, mais à un moment donné tu dois être cohérent. Le CH ne peut pas ralentir la progression de jeunes joueurs par manque de confiance en eux.

    Pour ce qui est du ballottage, je le répète, Hughes n’est forcé à rien la saison prochaine. Tout les défenseurs peuvent demeurer dans l’organisation si on est patient.

    Matheson- Mailloux/Reinbacher
    Guhle-Savard
    Struble-Barron
    Harris-Kovacevic

    À Laval, Xhekaj, Hutson et Reinbacher ou Mailloux. Xhekaj va grimacer, mais c’est comme ça, même chose pour Hutson. Hughes avec le ménage à trois devant le but cette saison a prouvé qu’il pouvait être patient pour obtenir ce qu’il veut. Au travers de ça il y aura des blessures, on parle du CH quand même. Mailloux et Reinbacher vont jouer des matchs à Montréal et il va y avoir de la compétition à l’interne.

    Ensuite, Savard ne reviendra pas en 2025-26. Si le CH est hors du portrait des séries il pourrait même être échangé avant la date limite. Pour ce qui est de Matheson, Hughes aura sa plus grosse décision à prendre. Guhle ne jouera pas à droite à long terme. Si Hutson s’impose comme le défenseur offensif du club du futur, ça veut dire qu’il obtiendra la 1e vague de l’AN. Matheson n’acceptera pas cela. Si Hutson s’impose, le côté gauche sera Guhle et Struble pour jouer contre les gros trios de l’autre côté, et Hutson pour profiter de trios les plus faibles. Pour moi Matheson et Hutson, à terme, ne peuvent cohabiter à la ligne bleue du club.

    Hughes fera face à tout un défi, car échanger des défenseurs de moins de 25 ans est rarement avantageux car ils n’ont pas atteint leur plein potentiel, alors le retour ne sera pas très élevé, et au final les chances sont fortes de se retrouver du mauvais côté de l’équation. Échanger Matheson éliminerait ce risque. Il est à son sommet. Sa valeur cet été et l’été prochain ne sera jamais aussi élevée. Le problème est le lien particulier de Hughes avec Matheson. Les sentiments d’un DG pourraient encore une fois nuire à l’équipe. Ceci dit, pour en arriver là, Hutson devra confirmer sa véritable valeur dans la durée, même si ça devait passer par un séjour à Laval la saison prochaine.

  78. Hutson n’est pas rapide mais possède l’intelligence du jeu. Un autre qui fait une belle carrière avec ses deux facettes mais qui joue à l’avant est Kucherov.

    Il ne patine jamais pour rien mais il est toujours bien placé pour recevoir une passe ou en faire une.

    Quand il monte la rondelle, on dirait que l’action est au ralenti tant il prend son temps et se retrouve plus souvent qu’autrement dans la zone offensive pour un tir ou une passe.

    Dommage que Hutson n’a pas le gabarit de Kucherov, il ferait des merveilles.

  79. Très satisfait des deux matchs de Hutson il a démontrer que ses feintes fonctionne dans la ligue nationale et qu’il peut survivre au jeu physique même si il est le défenseur le plus léger de la ligue.
    La défensive homme pour homme était nouvelle pour lui il gagnera à apprivoiser le système.
    @ demongris j’ai trouvé votre texte intitulé Avis légal très bien formulé mais ce n’est l’opinion que d’un naïf semble t’il.

  80. De Opeth: « Mais je concède que Hutson a gagné son pari initial, mais la sagesse devrait conseiller l’humilité à ceux qui pensent avoir trouver la perle rare. »

    Cette phrase m’a fait sourire. Autant il y en a qui ont porté Hutson aux nues, autant il y en a qui ont prédit qu’il serait un flop malgré ses nombreux records à un jeune âge dans la NCAA. J’ai fait référence sarcastiquement à Snake dans l’avis légal de mon commentaire précédent parce qu’il a déclaré, il n’y a pas plus de deux semaines, qu’on devrait échanger Hutson parce que sa valeur n’allait jamais être aussi élevée. En termes concrets, Hutson était surévalué selon lui. Un tweet de Mathias Brunet aujourd’hui nous apprend que le Reptile aurait déclaré, dans un Podcast enregistré hier soir après le match, que Hutson pourrait devenir un défenseur top 4.

    C’est justement le manque d’humilité qui se manifeste dans ce genre d’affirmations péremptoires et contradictoires qui me déçoivent et finissent par m’ennuyer. Je comprends qu’on vit à l’ère de la polarisation et des positionnements de contrarian pour générer de l’émotion et des clics mais, parce que je suis sûrement un dinosaure, je préfère les analyses prudentes, nuancées, cohérentes et appuyées par des statistiques ou des observations rationnelles. Heureusement, c’est ce que l’on retrouve beaucoup plus souvent qu’autrement sur ce blogue.

    Encore heureusement, contrairement à nous les amateurs, la direction du CH ne semble pas avoir de biais, négatifs ou positifs, envers les joueurs. Et encore encore heureusement, elle semble évaluer la progression et la constance du jeu des joueurs recrues avec en tête une vision claire de ce qui manque à l’équipe. Selon moi, un général comme Markov l’était sur l’attaque massive (Hutson?), un autre joueur offensif d’impact (repêchage?) des joueurs qui excellent en défensive (Roy, Beck et Reinbacher?) et de la robustesse (Tuch, Xhekaj x 2 ?)

    Le facteur X, les blessures, demeurent un gros point d’interrogation pour les joueurs clés que sont Guhle, Dach et Xhekaj…pas des petits joueurs en passant. Cela risque d’affecter l’échéancier du plan s’ils devaient être encore blessés gravement la saison prochaine.

    Bon maintenant les séries et peu après le Noël du blogue: la loterie, les transactions et le repêchage.

    Bonne fin de saison à tous,

    On a toutes les raisons d’être optimistes pour la suite.

  81. Encore une fois, peut-être est-ce moi qui comprend mal ce qu’on tente de me dire, mais je n’ai jamais été définitif dans mon jugement sur Hutson, à part d’exclure un rôle de 1e paire sans restrictions, et je ne le suis toujours pas. J’ai dit 3e paire spécialiste de l’AN, et aujourd’hui j’ai concédé 2e paire contre certaines équipes peu robustes. Ceci dit, mes doutes persistent, mais je concède à Hutson d’avoir effacer les pires doutes qu’on pouvait entretenir à son égard, ceci dit, il y a une marge entre reconnaître une évidence et sauter à des conclusions extrêmes de la part de certains après deux matchs.

    Ceux-là pavoisent comme si Hutson était assurément un futur défenseur dominant de 1e paire. Mathias Brunet dans sa chronique aujourd’hui au 91.9 a déclaré que Hutson allait devenir un joueur d’exception, et il le disait au sens accepté de l’expression, pas pour dire que Hutson serait une exception de jouer comme défenseur dans la LNH avec le plus petit gabarit de la ligue. Alors on passe d’un appel aux attentes faibles envers Hutson il y a trois jours au futur joueur d’exception aujourd’hui.

    Joueur d’exception c’est aussi fort que de qualifier un joueur de générationnel, et ce, trois jours après avoir appelé à garder les attentes faibles à son égard et à avoir dit qu’il voyait en Hutson un plafond à la Gostisbehere. C’est ce qu’on appelle vouloir avoir raison peu importe le résultat.

    Boisvert lui n’a pas joué ce jeu. Comme d’habitude il y est allé d’un jugement péremptoire sur Hutson, sans se donner d’issue de sortie, à part avouer être favorablement surpris. C’est plus con, mais plus honnête. Le même Boisvert hier au podcast de Tony Marinaro a qualifié Mailloux de futur 6e défenseur, puis Barron, Struble et Harris de 7 ou 8e défenseurs et Xhekaj de justicier de service, dans ce cas je paraphrase. Ça vous montre que ce n’est pas monsieur subtilité.

    Boisvert est con en un sens dans ses jugements sans appels, mais plus honnête que le gars qui a dit une chose et son exact contraire à trois jours d’intervalle. Si Hutson avait mal paru, Mathias nous aurait rappelé avoir dit qu’il fallait garder les attentes basses, alors qu’après deux matchs en fin de saison il nous parle de futur joueur d’exception.

  82. Encore une fois, ce qui donne confiance dans l’avenir, c’est la quantité.

    On a besoin de 1 élite (ou presque), 2 bons et 3 corrects.

    Que Guhle, Mailloux, Reinbacher, Hutson, Struble, Xhekaj, Harris, Barron ou un autre occupe une chaise ou l’autre c’est pas grave.

    Et les meilleures années de tous ces gars sont dans 3-4 ans.

    Le défenseur échangé sera bon sur le top 4 de San Jose en reconstruction. Il aura de meilleurs résultats que coincé derrière les autres à Montréal.

    Quand Beaulieu était le seul successeur pour Markov, on fondait de l’espoir en lui mais quand il s’est avéré être un joueur moyen, il n’y avait pas de plan B.

    Il y a des futurs Beaulieu dans les espoirs du CH, mais on a aussi plusieurs chances de trouver un vrai leader.

  83. Tres bons commentaires ces derniers jours (Demongris, Opeth et autres)

    Pourquoi pas mettre Xhekaj a l’aile sur un 4ieme trio quand il ne joue pas a la defense.

    Il pourra jouer en defensive sur le desavantage numerique.

  84. Bon. Arizona a battu Edmonton hier soir pour passer devant le CH au classement. Ça veut dire que le CH a le 5e choix au total et ne peut reculer de plus de deux rangs avec la loterie.

  85. Au 5e rang la probabilité que le CH choisisse Iginla baisse, ceci dit, Les Canadiens vont pouvoir ajouter un très bon joueur peu importe qu’ils repêchent 1er, 2e, 5e, 6e ou 7e. Comme l’an passé, les chances de repêcher 3e sont minuscules. Hughes a dit hier que si le meilleur joueur sur leur liste à leur rang était un défenseur, ils le prendraient, mais a ajouté la possibilité d’avancer ou de reculer.

    Ceci dit, les clubs top-4 qui acceptent de reculer sont très rares. On voit ça dans la NFL assez souvent, mais pratiquement jamais dans la LNH. Pour ce qui est de reculer de deux ou trois rangs pour le CH, c’est possible. Si le club a un joueur qu’ils aiment beaucoup et dont ils sont presque certains qu’il sera toujours disponibles aux rangs #7 ou #8, un échange pourrait avoir du sens.

    Par exemple, si un club comme Seattle qui repêche 8e et 40e est prêt à donner le 40e pour avancer de trois rangs car ils veulent un des défenseurs, ils en ont besoin. Alors Montréal se retrouverait avec les 8e, 27e et 40e choix. L’an passé les choix #31 + #37 avaient rapporté Alex Newhook. Avec les choix #27 + #40 + Jordan Harris, Hughes pourrait aller chercher un très bon jeune attaquant. Le problème c’est de trouver cet attaquant et qu’il soit disponible pour un échange

  86. La pire chose qui pouvait arriver à Tampa est survenue, affronter les Panthers, une ou sinon la meilleure équipe LNH cette année.

    Panthers en 6….et je suis généreux….

  87. Une chercheure explique les différence entre douance et talent. Selon moi, et c’est mon cas, pour bien comprendre, j’ai dû relire 2 ou 3 fois certains paragraphes.

    En fait, c’est clair et net, la façon qu’elle explique ces recherches. C’est plutôt moi qui est dur de « comprenure…….»

    http://www.ladouance.com/douance-ou-talent/

  88. Ce que j’apprécie du CH, c’est que le club n’a pas fait exprès de s’arranger pour perdre au fil de la saison. Le rang qu’il va repêcher, ce sera le rang qu’il aura gagner honnêtement.

    Nous pourrions penser que les Sharks sont arrivés dernier en perdant délibérément mais ce n’est pas le cas du tout. Même en échangeant pas Hertl, le club manquait affreusement de joueur de talent et de soutien.

    Les joueurs sur qui faut bâtir sont Zetterlund 24 ans, Eklund 21 ans et Ferraro 25 ans. Les deux premiers sont des avants impliqués et beaucoup de talent et le 3e joueur est leur meilleur défenseur.

    Si le CH se cherche un joueur qui a été un mentor cette année pour les jeunes joueurs des Sharks, c’est Granlund 32 ans. Par contre, il lui reste une année de contrat avant d’être UFA pour l’année 2024-25.

  89. La loterie du repêchage devrait avoir lieu vers le 6 ou 7 mai prochain. Après Celebrini, il y en aura vraiment pour tous les goûts à ce repêchage. Des gros défenseurs comme Silayev, Dickinson et Yakemchuk. Des défenseurs très offensifs comme Buium et Parekh. Un défenseur offensif de bon gabarit avec Levshunov. Du côté des attaquants, il y a le buteur Eiserman. Les petits attaquants de talent comme Demidov, Catton et Helenius. Le gros joueur de centre Lindstrom. Et bien sûr, le jeune joueur en ascension dans les classements : Iginla. Les partisans de Calgary aimeraient beaucoup l’obtenir avec leur choix de 1er tour.

    Si le Canadien repêche 5e et que trois équipes devant lui repêchent des défenseurs, il pourrait avoir le choix entre Demidov et Lindstrom. Ce serait un beau scénario.

  90. Le 18 avril 2024 à 14 h 28 min, mikel a dit :
    Une chercheure explique les différence entre douance et talent. Selon moi, et c’est mon cas, pour bien comprendre, j’ai dû relire 2 ou 3 fois certains paragraphes.

    En fait, c’est clair et net, la façon qu’elle explique ces recherches. C’est plutôt moi qui est dur de « comprenure…….»

    http://www.ladouance.com/douance-ou-talent/
    =================================
    Wow…bien expliqué…

  91. Puisqu’on m’interpelle sur la teneur de mon dernier message, allons-y gaiement.

    Premièrement sur la différence entre Mathias et le Reptile, que l’un serait malhonnête et l’autre con mais honnête. Je pense avoir exposé clairement que le Reptile a prétendu que Hutson était un joueur surévalué deux semaines avant de dire, après l’avoir vu en action, qu’il pourrait être un défenseur top 4. Alors dans le livre à Stan, Mathias et le Reptile, même combat. À leur décharge, ils sont dans le show-business du sport. Et que pour leur crédibilité d’experts en espoirs, il leur était tous les deux difficile de ne pas revoir leurs attentes après la brillante performance de Hutson à ses deux premiers matchs. Occasion de rappel ici: c’est préférable de voir les espoirs en action dans la LNH avant d’être trop affirmatif sur leur potentiel.

    Quand on affirme qu’Hutson n’est pas assez fort pour la ligue américaine et qu’on dit plus tard qu’il ne sera pas un joueur de première paire dans la LNH, on se donne une large latitude pour avoir raison. Mais pourquoi est-ce si important d’avoir raison sur le rang qu’il aura ou pas dans l’équipe? N’est-ce pas plus important qu’il devienne un contributeur important aux succès du CH? Si Hutson ne devait être qu’un spécialiste de l’avantage numérique, volet qui stagne dans les bas fonds depuis des années et qu’il devait réussir à en faire un des meilleurs de la LNH, ne serait-ce pas un succès pour un joueur choisi au 62ième rang? Le CH a tellement besoin de s’améliorer sur les unités spéciales pour accéder aux séries éliminatoires l’an prochain.

    Je comprends que pour certains l’un des plaisirs du blogue est de prédire la trajectoire des espoirs du CH. Alors je vais aller contre mes principes et risquer une prédiction: Hutson commencera et terminera la saison 2024-2025 à Montréal.

  92. Je poste de nouveau ce message de ma part qui montre très bien qu’avant les matchs de Hutson Mathias se gardait toutes les options ouvertes pour ne pas avoir l’air fou. Ce que Boisvert, un peu fou, il faut le dire, n’a pas fait.

    C’est la saturation Hutson un peu partout, un enthousiasme délirant en ce qui me concerne, mais cette citation de Mathias Brunet illustre bien la perplexité qu’inspire ce joueur: «On a le droit de s’emballer, mais gardons quand même les attentes faibles, et laissons nous surprendre si ça fonctionne.»

    Pourquoi s’emballer si on a de faibles attentes? On voit bien que Mathias se protège, il a peur d’avoir l’air fou plus tard, mais en même temps il est excité par son intelligence du jeu, sa vision, son talent pour feinter ses adversaires au niveau inférieur, mais il craint aussi que les mêmes feintes ne fonctionnent pas au niveau supérieur, sans oublier ses déficiences de gabarit et de vitesse.

    Dans la chronique avec Martin Lemay, on évoque Victor Mete. Donnez la vitesse de Mete à Hutson qui garderait tous ses autres atouts, et là je serais beaucoup plus optimiste sur son potentiel LNH. Il resterait le plus petit défenseur de la LNH, mais au moins il aurait un outil important pour compenser.

    https://bpmsports.ca/podcast/jai-hate-de-voir-comment-il-va-lire-le-jeu/

  93. Je lis et j’écoute à gauche à droite et le consensus est que le CH ne fera pas les séries l’an prochain. Pour moi c’est un effet secondaire de la déprime de la reconstruction qui s’étire plus que souhaité, mais en réalité, qui ne s’étire pas vraiment. La reconstruction du CH n’a pas commencée avec l’arrivée de Gorton et Hughes. Molson avait décrété une réinitialisation en 2018 alors que Montréal avait le 3e choix au total.

    Le problème, c’est qu’à peine un an plus tard, à l’été 2019, Molson a initié, ou à tout le moins entériné un revirement stratégique avec l’offre stupide à Sebastian Aho. Ajoutez à cela le fiasco KK et cette réinitialisation a eu de gros ratés au départ, mais Bergevin a persisté en douce, et du repêchage 2018 le CH a quand même obtenu Romanov (Dach), Harris et Ylonen. On s’entend, Ylonen n’y arrive pas, Harris est un défenseur de 3e paire pour le moment, et Dach aurait dû être une pièce centrale du club cette année.

    Aussi, l’échange de Romanov dès l’arrivée de Hughes à Montréal était une reconnaissance du travail de Bergevin après 2018, qui a repêché Guhle, Struble et Trudeau à gauche et Mailloux à droite. En plus de cela Bergevin et ses recruteurs ont repêché Caufield, Roy et Dobes, puis Lekhonen, Toffoli, Chiarot et Kulak, tous des joueurs acquis par Bergevin ont permis à Hughes d’acquérir Barron, Mesar, Newhook et Hutson. Pour Newhook, Chiarot a permis d’acquérir le 1er choix de Floride donné à Colorado avec le choix de 2e ronde 2023 du CH pour obtenir Newhook.

    Là où je veux en venir, c’est que Gorton et Hughes n’ont pas hérité d’un club vide et sans joueurs de valeur, et je n’ai même pas mentionné Suzuki, Poehling, Dvorak, RHP, Savard, Petry, Montembeault, Allen et Primeau. Je mentionne Poehling et Petry car malgré une retenue de salaire qui dure encore pour Petry, ces deux joueurs ont permis la réalisation d’un brillant échange de Hughes pour acquérir Matheson. Bien sûr il y a deux boulets en Gallagher et Anderson, mais Hughes aurait pu échanger Anderson au début de son mandat, mais a décidé de le garder. Il est tombé lui aussi sous le charme de la combinaison de vitesse et de fort gabarit d’Anderson. Aujourd’hui il est pris avec et espère une résurrection.

    Donc, Hugo ont hérité de piliers pour leur édifice, en plus de pas mal de bonnes monnaies d’échanges pour obtenir d’autres pièces assez importantes. Donc, ils sont loin d’être partis d’une page presque blanche. Donc, la reconstruction du CH est bien entamée. Elle n’a pas débutée en 2022. Ce que je tente d’exposer, c’est que les Canadiens sont bien avancés dans les travaux et qu’on voit déjà le début du résultat final.

    Cela me ramène aux attentes pour l’an prochain. Montréal a terminé la saison avec 74 points, soit à 18 points d’une place en séries. Pour rappel, Kirby Dach, le 2e centre du club a manqué 81 matchs et Alex Newhook 27 matchs. Juraj Slafkovsky lui fait un bond de géant après un premier quart de saison plus qu’ordinaire. Tellement que le jeune a produit à presqu’un point par match lors de ses 40 derniers matchs. En théorie, il devrait reprendre là où il a laissé dès le début de saison l’an prochain. Alors juste en Slaf, Dach et Newhook, le Tricolore devrait débuter la prochaine saison sur de bien meilleures bases. Joshua Roy devrait lui aussi débuter la saison avec le grand club. On espère revoir le Armia des 60 derniers matchs la saison prochain alors qu’il jouera pour un nouveau contrat.

    En défense, la compétition sera forte et les places limitées, mais il est logique d’anticiper une certaine amélioration, autant dans la réduction des buts accordés que dans l’appui à l’attaque, surtout que le duo de gardiens est établi et qu’il y aura aussi de la compétition pour le temps de jeu entre Montembeault et Primeau.

    Je m’attends aussi à voir Hughes conclure un autre échange pour aller chercher un attaquant de 25 ans ou moins. Il a du matériel pour conclure une telle transaction, le 27e choix obtenu de Winnipeg cette année, le choix de Calgary l’an prochain, et des défenseurs en surplus. Il faut donner pour recevoir. Aussi, ajoutez le fait que Montréal a perdu 16 matchs en prolongation. Il est facile de penser qu’avec Slaf 2.0, Dach, Newhook, Roy et une potentielle acquisition pour le top-6 que les montréalais pourront éviter de perdre autant de matchs serré. Ils auront ce punch en extra pour aller chercher un bon nombre de ces matchs.

    Bien sûr, il n’y a rien de garanti, d’un côté comme de l’autre. Les blessures pourraient continuer de nuire à l’équipe la saison prochaine, certains jeunes joueurs pourraient régresser, ou à l’inverse, certains joueurs pourraient surprendre au-delà des espérances. Aussi, par un énorme coup de chance le CH pourrait gagner la loterie et repêcher Celibrini. Toutte se peut, comme le chantait Desjardins, enfin presque.

  94. Le CH a un peu eu le meilleur des deux mondes cette année. Beaucoup de progression individuelle, mais fini quand même au 28e rang.

    Avec 5 points de plus, Montréal est 23e. Dans la zone «mauvais, mais pas assez».

    On pourra repêcher dans la catégorie des jeunes qui sont «très bons, mais qui ne sont pas Celebrini» plutôt que le 11e qui pigera dans le pool de 3e ordre.

    J’aurai probablement de l’espoir en octobre prochain, mais on dirait que Ottawa, Buffalo et New Jersey ont tous eux des saisons en-dessous des attentes et pourraient rebondir et compliquer le chemin du Canadien.

  95. Avec la victoire des Jets ce soir sur les Canucks, Winnipeg a gagné deux rangs au classement général et le choix du CH est maintenant le 29e. Rendu là, on se fout que les Jets gagnent la coupe.

  96. J’essaie d’être optimiste mais je n’en suis pas capable. La reconstruction pour le mieux de l’équipe et la progression des jeunes joueurs ne sont pas des certitudes.

    Ottawa, Buffalo, New-Jersey et Détroit ont tous de meilleurs jeunes noyaux que le CH,. Et pourtant, ils ont échoué à faire les séries. Je n’en démords pas, il faut un gardien au-dessus de la moyenne pour progresser, c’est la clé. Il faudrait que le CH en ait un bientôt, avant ces quatre autres clubs.

    Slaf va continuer sa progression et atteindre des sommets l’année prochaine? Je l’espère, mais ce n’est pas sûr. Par exemple Matthew Beniers du Kraken et Dawson Mercer des Devils étaient partis pour la gloire l’année dernière mais ont connu une régression cette année. Les performances des jeunes joueurs sont volatiles.

    Je ne veux pas être rabat-joie, mais il faut être conscient de ces réalités.

  97. Mon message est parti trop vite. Je voulais ajouter que le piège pour les jeunes joueurs qui ont une bonne saison c’est de penser qu’à l’avenir ce sera plus facile. Ils oublient facilement que leurs adversaires s’ajustent à eux. Le plus grand défi étant la constance.

  98. C’est frustrant ces 8 victoires consécutives de Winnipeg pour terminer la saison. J’aurais aimé que Hughes ajoute une clause pour l’échange de Monahan du style si le choix de 1er tour est plus loin que 24e au total, Winnipeg donne aussi un choix de 3e tour. Un joueur comme Monahan, ça vaut de l’or, surtout pour une équipe qui n’avait pas de 2e centre. Mais bon, Hughes fait du bon travail et on ne sait pas quelles étaient les autres offres.

  99. @Radisson

    Pas d’accord pour dire que ces équipes ont de meilleurs noyaux que Montréal. Mais un club c’est plus qu’un noyau de quatre ou cinq joueurs. On oublie trop l’importance de la profondeur et des gardiens, et ça, je pense que Montréal l’a, pas pour la coupe l’an prochain, mais pour se battre pour les séries, oui.

    Aussi, pour ce qui est de la progression, bien sûr on peut trouver des Beniers et Mercer qui ont régressé, mais pas besoin de chercher bien loin, regardez Suzuki et Caufield, ils ont progressé à chaque saison depuis leur année recrue. Ce qui fait douter certains sur Slaf, c’est son explosion aussi spontanée que spectaculaire. La soudaineté de la chose peut porter à penser que c’est une aberration. Moi, je pense plutôt que sa production des 40 derniers matchs n’est qu’un avant-goût car le jeune l’a réalisée malgré qu’il manquait encore beaucoup de poli dans son jeu.

    En d’autres mots, il y a de la marge de progression importante dans son cas. Je vois plus une probabilité de progression pour lui que de régression, et si c’est le cas, ça va pousser le rendement de Suzuki et Caufield encore plus vers le haut. Tout cela sans oublier le retour de Dach et la forte probabilité que le 2e trio soit bien meilleur l’an prochain. Ce qui forcera les clubs adverses à ne pas seulement se soucier du trio de Suzuki.

    On peut aussi ajoutez à cela la progression organique inhérente à une si jeune équipe. Bien sûr vous me direz qu’Ottawa et Buffalo et New-Jersy étaient jeunes, mais ces trois clubs avaient un problème entre les poteaux. À Montréal c’est le contraire, sans les gardiens qui ont volé une dizaine de matchs selon les stats avancées, le club aurait terminé proche du dernier rang. Si le club, avec moins de blessés et la progression des jeunes, arrive a resserré son jeu défensif, combiné à la progression offensive anticipée et déjà décrite ci-haut. Je pense vraiment que le potentiel de se battre pour les séries est là.

    Je pense que le club peut augmenter ses buts pour et couper ses buts contre. Le CH a eu un différentiel atroce de -53 cette année, je pense vraiment que ce différentiel peut être amélioré de beaucoup la saison prochaine. Je vois facilement 25 buts pour de plus et 25 buts contre de moins si le club n’est pas ravagé par les blessures. Si c’est le cas, le club se rapprocherait d’un différentiel neutre, et c’est la zone où il faut être pour se battre pour la dernière place en séries.

  100. @radisson
    Pour Monahan, j’étais déçu du faible retour. Hugues aurait surement reçu plus en retour en attendait quelques semaines de plus (p-e un choix de 3ieme ronde ou prospect B).

    Le point positif de l’échange rapide, garder Monahan avec le CH quelques semaines de plus, le CH aurait surement obtenu quelques points supplémentaires au classement et n’aurait pu fini 5ieme dernier.

    Je préfère finir 5ieme que de recevoir un prospect B ou choix lointain.

  101. Qu’ont en commun ces 3 équipes mentionnées comme déception cette année?
    Ces trois équipe étaient identifié comme prétendants aux séries avec un groupe d’excellent jeunes joueurs. Alors pourquoi ont-ils tous échoués?

    Se pourrait-il que le leadership soit déficient?

    Devils: Nico Heishier
    Sabres: Rhasmus Dahlin
    Sens: Brady TKatchuk

    Les 2 premiers sont de bons joueurs, mais il ne me semblent pas être des meneurs d’hommes hors pair. Dans le cas du dernier, au son des échos glanés à gauche et à droite, il semble qu’il soit un peu bête. Par là j’entend très limité au niveau du cibouleau. (Ce serait d’ailleurs pourquoi l’état major du CH aurait levé le nez sur sa sélection en 2018.)

    Je ne pense pas que Nick Suzuki soit le meilleur capitaine de l’histoire mais il semble avoir la motivation, l’abnégation et la sagesse nécessaire pour mener une équipe en série.

  102. @Laval
    Je suis d’accord! Je n’en veux pas trop à Hughes pour l’échange de Monahan, d’autant plus que c’est lui qui est allé le chercher en obtenant un autre choix de 1er tour!

  103. @La_Cible
    Tellement d’accord avec vous. Le leadership est vraiment important dans une équipe. Suzuki est sans doute un très bon leader par l’exemple. Slaf pourrait en devenir un excellent aussi avec sa compétitivité. Ce n’est pas tout d’avoir du talent dans un club, ça prend des joueurs engagés et qui jouent pour gagner et non seulement pour compter des buts. Certains joueurs ne comprendront jamais ce principe.

    On voit ce que ça donne à Boston. Le talent a diminué, mais le leadership reste fort. Ça permet au club de demeurer encore parmi les équipes de tête. Je ne m’attends pas à une énorme progression du Canadien au classement l’an prochain, mais le club devrait parvenir à atteindre une fiche de .500 si le noyau reste en santé.

  104. Tout d’abord bravo et merci pour les récents commentaires nombreux et pertinents de plusieurs intervenants. C’est une des raisons que j’écris peu d’ailleurs, je ne veux pas être redondant.

    Voici quand même mon grain de sel:

    Au sujet de Lane Hutson:
    Ce qui m’a frappé, c’est à quel point il a été bien accueilli par ses pairs.
    Vous rappelez vous de Martin St-Louis qui semblait dégouté de devoir faire jouer Farrell en fin de saison dernière ? Pas de de cela ici, il l’a accueilli à bras ouvert.
    Même chose pour les joueurs, fallait voir les sourires et les encouragements que le jeune recevaient.

    Au sujet de son coup de patin: Il n’est peut-être pas élite, mais je ne pense pas qu’on peut dire qu’il est lent. D’ailleurs, St-Louis l’a qualifié de bon patineur. Ca vaut quelque chose.

    Mon impression générale: Je ne l’avais jamais vu jouer, et il m’a impressionné. La dernière fois que j’ai été impressionné par un joueur à ses premiers matchs, c’était PK Subban. Alors 2 matchs, c’es deux matchs, mais pour ma part, je suis emballé (je suis un fan après tout).

    Au sujet d’améliorer l’attaque:
    Si un des arguments de ne pas signer de UFA, c’est que ca pourrait déstabiliser la masse salariale de l’équipe lors des signatures subséquentes (comme on peut penser que c’es arrivé à Toronto). N’en reste pas moins qu’on a déjà 2 joueurs de signé a long terme (Susuki et Caufield). Si on signe une prolongation à Guhele et Slaf et qu’ensuite on signe un UFA, cet argument aurait tendance à disparaitre. Mais bon, il est vrai qu’on regrette souvent des grosses signatures de UFA et ce plus tôt que tard.
    Mais il faut avouer que Tavares a produit comme un métronome quand même.
    Si la covid n’aurait pas fait capoter les revenus de la ligue (et donc le plafond) je pense que la recette de Toronto n’était pas si mauvaise,

  105. HuGo doivent gérer en faisant confiance à leurs décisions prises en court de route. Ça veut dire que la gestion de la masse salariale à long terme doit être faites en assumant le succès de la grande majorité de leurs décisions, et ce, jusqu’à preuve du contraire. Comme mentionné, Suzuki et Caufield sont déjà des hauts salariés, Slaf et Guhle devraient suivre. Hughes pourrait succomber à la tentation de prolonger Matheson au salaire d’un défenseur élite, disons 7 M$ par année. Vite comme ça, le club aurait entre 36 et 40 M$ investis dans ces cinq joueurs.

    D’ici 2026-27, le CH devra prolonger Dach, Roy, Mailloux, Reinbacher, Struble, Barron, Xhekaj, Hutson et Primeau, avec Newhook l’année suivante, puis un jeune avant top-6 obtenu par transaction. J’arrive autour de 35-40 M$ pour ces 11 joueurs. Si c’est moins, c’est que plusieurs auront déçu, mais ça pourrait être plus si certains éclosent de façon marquée. Ça fait donc environ 80 M$ pour 16 joueurs. Il en faut 23, donc mettons 7 M$ pour ces sept derniers joueurs, et la masse salariale du CH pourrait déjà être à 87-90 M$, juste avec les joueurs actuels et l’ajout d’un bon jeune top-6 de 25 ans et moins. Rendu là, le plafond pourrait être autour de 95 M$.

    Vous aurez noté un problème dans mon scénario, en 2026-27, les contrats de Gallagher et Anderson seront toujours là pour la dernière année de ceux-ci. Vous me direz que Hughes n’aura qu’à les racheter, oui mais cette solution pousse le problème sur les années suivantes et ça ajoute quand même du salaire pour 2026-27. Bien sûr, il y aura des moyens de gérer le tout comme offrir des contrats ponts aux Mailloux, Reinbacher et Hutson, mais cette solution fait que l’impact de ces joueurs sera plus important lors de leur contrats suivants. Il y a aussi les échanges qui sont possibles, un Caufield pourrait être échangé pour un bon jeune prometteur moins cher que 8 M$ par année, même chose pour Matheson. Je tente juste de démontrer que de signer un agent libre à 5-6 M$ par année pour plus de deux ans cet été aurait des conséquences sur la gestion de la masse salariale du club avec les joueurs actuels dans un scénario optimiste. C’est certains qui si la plupart des 11 joueurs mentionnés sont des déceptions lors des deux prochaines années, il n’y aura pas ce problème, mais ça voudra dire une reconstruction qui bat de l’aile. Je me répète, HuGo ne peuvent pas gérer cet été en assumant un échec de la plupart de ces 11 jeunes joueurs.

  106. @la_cible et @Jonathan.

    Tellement d’accord que vous souligniez l’importance du leadership, un facteur que je classe dans la force mentale du joueur.

    Le leadership vient souvent avec l’intelligence, la détermination, l’engagement et le respect des autres. Tous des qualités qui vont de pair avec un bon esprit d’équipe. Le hockey est un sport d’équipe. L’équipe qui a beaucoup de joueurs avec du leadership aura beaucoup plus de chances d’avoir du succès qui dure dans le temps.

    L’équipe de dépistage doit bien évaluer la force mentale des espoirs au moment du repêchage, c’est une évidence. Le DG et les coachs doivent aussi le faire au moment de la fin du contrat d’entrée d’un joueur ou lorsqu’il ne peut plus être retourné dans les mineures sans être offert au ballotage.

    Le sort de Ylonen me semble scellé pour cette raison. Plein d’aptitudes, mais blocus mental pour réussir à bien performer dans la LNH. Il joue pour ne pas faire d’erreurs plutôt que pour avoir un impact sur la glace.

    Situation semblable pour Barron. Inconstant, trop d’erreurs mentales dans sa zone, manque de compétitivité et de « grit », fonctionne par séquences. S’il jouait à gauche, ce serait lui le candidat à une transaction pour redondance d’actifs. Avec Mailloux qui devrait commencer la saison à droite, qui sait si on ne préférera pas déplacer un gaucher à droite en attendant Reinbacher.

    J’ai l’impression qu’on voudra garder Savard et Matheson pour débuter la saison. Je crois en l’adage qu’une équipe se doit d’avoir de bons vétérans pour calmer le jeu et apprendre aux plus jeunes à gérer l’adversité dans une longue saison. On ne peut pas échanger tous les vétérans sans remplacer leur leadership.

  107. @opeth

    Belle démonstration pour démontrer qu’un gros salarié UFA viendra perturber la masse et ce très tot, les années ou le CH avait énormément d’espace est quasi révolue.
    Je tiens à dire que je ne pousse pas pour signer un UFA, je dis juste qu’il faut se garder les portes ouvertes.

    Mais oui signer un UFA aurait des répercussions importantes.
    Qui pourrait être d’échanger Anderson/Gallagher sans nécessairement les racheter. Qui sais si Anderson pourrait rebondir, ou si ca ne couterait pas trop cher en compensation échanger Gallagher.

    Si engager un UFA signifie qu’on ne peut pas signer un bon jeune joueur de l’interne, alors en effet, je dis non.

  108. Je suis contre le fait de signer un UFA car 1) il coûtera trop cher pour trop longtemps et 2) retardera le développement d’un de nos jeunes. Ex.: pensez-vous qu’un Stamkos signera pour moins de 8M$ pour au moins 4 ans (plutôt 5).
    Par ailleurs, j’entends (je lis) souvent «changer nos actifs pour une future jeune vedette qui ne se développe pas ailleurs». À part qu’il me semble y avoir un peu de pensée magique, qui avons-nous en tête? Je ne donne pas un Ghule, Xhekaj ou Mailloux pour un Zegras ou un Kakko. Matheson? (chais pas). Je ne veux surtout pas un Drouin 2.0 (ce qui me semble le cas avec les deux jeunes susmentionnés).

  109. Vraiment dommage l’élimination du Rocket. Je ne peux m’empêcher de penser que c’est la fin du parcours pour Houle.

  110. @La_Cible

    Pourquoi serait-ce la fin du parcours pour Houle? Primeau, Dobes, Roy, Pezzetta, Mailloux, Struble, Barron, Reinbacher, Xhekaj. Quels espoirs ont régressé sous sa gouverne. Je parle de vrais espoirs. Même Jan Mysak était en progression avant d’être échangé. Il n’y avait juste pas de place pour lui avec le CH avec Evans, Beck et Kapanen au centre, sans compter Dvorak et la possibilité de faire jouer Newhook comme 3e centre.

    Sinon, tous les autres ont progressé, y compris le mal aimé Justin Barron, un désamour que je n’arrive pas à comprendre. Barron c’est un jeune défenseur du type Petry ou Matheson. Échangez-le et il va devenir un bon top-4 ailleurs avec plus d’expérience, sans compter que Hughes devra presque le donner, comme Petry a été donné au CH, et Matheson donné à Pittsburgh, qui, trop cons, ont décidé de le refiler à Montréal pour pas grand chose. Enfin, tous les espoirs légitimes qui sont passé par Laval ont progressé.

    Ce qui a coûté une place en séries à Laval c’est un mauvais début de saison sans vétéran gardien pour appuyer Dobes, Philippe Maillet qui devait être le vétéran offensif qui lui aussi a eu un très lent début de saison et les blessures à Montréal qui ont forcé des rappels prolongés, Roy, Struble et Stephens. Il n’y a qu’un espoir qui a été décevant et c’est Heineman, peut-être aussi Trudeau, mais rien ne dit que c’est la faute de Houle.

  111. La série n’est pas encore terminée mais encore le meme résultat pour les Leafs.

    L’équipe n’est pas bati pour les séries.

    Avec la blessure à Nylander, ca demontre l’importance d’avoir une belle profondeur à l’attaque.

    Les gardiens de Toronto vont rarement voler des parties.

  112. Concernant le Rocket et son absence en series,

    Outre mauvais debut de saison de Dobes, la non re embauche d Alex Belzile, pour une question d annee de contrat. Ce fut une mauvaise evaluation du pro scout et de Hughes, car Maillet n a pas fait la job esperee. Belzile fut le leader du Wolf pack a Hartford et regardez aller cette equipe en series, si Rangers ne souffrent pas trop de blessures.
    Aucune raison selon moi de licencier Houle et son staff.

    Pathetique la performance des Leafs a Boston hier soir, leur seule victoire pour ce match fut quelque peu sur la robustesse, mais l engagement, resilence absent.
    Et Samsonov n a pas fait d arret digne des series, du genre WoW.

    Ici a Vancouver, on est quelque peu inquiet concernant les Preds. Ryan O reilly sera le joueur cle pour Nashville, jouer contre Petersson ou Miller?
    Quinn Hughes devra repeter ses exploits de la saison sinon Canucks seront dans le trouble. Canucks en six.

  113. Je n’ai pas eu l’occasion d’écrire beaucoup dernièrement…je suis de retour au Qc depuis lundi passé mais, comme à chaque année, c’est compliqué de rétablir mon service internet. Bref, je cherchais une vidéo sur les tirs de barrage car j’avais lu que Hutson y avait participé. Il a bien essayé mais en vain. Ce qui m’a le plus surpris est la réaction du public…comme s’il était le nouveau sauveur. Ouf! Donnez-lui une chance svp. Imaginez le poids sur les épaules du jeune homme. J’aime bien Hutson. En fait j’si toujours dit que j’attendais de voir si son jeu allait demeurer le même en gravitant les échelons. J’ai vu des extraits de ses deux premiers matchs et c’était bien. Mais, comme je l’ai aussi écrit…attendons à l’an prochain pour voir jusqu’où il se rendra. Faut être patient avec le jeune quand même. Ne pas trop l’envoyer dans la gueule du loup non plus. Ce que je retiens de ses feintes. Il semble voir l’ouverture mais se permet de trouver l’angle où il pourra faire un jeu qui en vaudra le coup. Sur le vingtième but de Slaf, son tir n’était pas violonet mais Slaf avait toute les possibilités au monde pour faire une déviation. Pour moi c’est aussi bon qu’un tir à 100 kms heure. Saura-t-il faire un copier coller ou une feinte différente pour donner d’autres résultats similaires? On verra à l’automne. Bonnes séries à tous. Toronto est encore mal foutu…Pas croyable.

  114. Le pire c’est que Toronto ont commencé le match en lion. Chaque trio a fairt une présence physiquem même Marner si est mis.

    Sauf que Reaves a voulu trop en faire et les Bruins en ont profité pour un 2 contre 1.

    Après ça, je n’ai vu que la moité du match, mais Samsonov était ordinaire et Swayman était solide.

    Je regarde le feu d’artifice à Winnipeg et j’ai de la misère à voir comment les Jets vont gagner si Georgiev est moindrement solide. Plusieurs observateurs aiment les Jets mais je les trouve plutôt ternes.

    Je pense qu’ils n’ont toujours pas lancé en 2e période.

  115. William Nylander ne pourra jamais jouer pour Vegas: il joue les 82 matchs de la saison, mais manque les deux premiers matchs des séries! :p

    D’ailleurs, j’ai toujours aimé sa performance en séries. Il avait été le meilleur attaquant contre le CH il y a 3 ans, et il me semblait bon contre Tampa les dernières années. Gros morceaux pour eux.

  116. J’écoutais la chronique de Mathias Brunet au 91.9, et le bon Mathias, parmi la crème des chroniqueurs hockey au Québec, et surtout, un passionné du repêchage et des jeunes joueurs, en a sorti une capable. Selon lui, un très bon club ferme devrait produire deux joueurs de la LNH au grand club, année après année. Je n’en revenais pas d’une telle affirmation et Martin Lemay ne l’a pas vraiment contredit.

    D’abord, la production de joueurs de la LNH par un club ferme est dépendante du recrutement amateur de l’organisation. Il faut bien repêcher, mais en un sens, pas trop. Je veux dire par là que les Caufield, Guhle, Harris et Slaf ne sont jamais passés par Laval. Des joueurs comme Roy et Struble, très peu. Ça laisse donc les gardiens, les défenseurs de 20 ans issus du junior canadien, et les avants de bas de formation, ou à éclosion tardive. Donc, de dire qu’un très bon club ferme devrait produire deux joueurs par année, est une position nettement exagérée, voire irréfléchie. Bien sûr, je parle ici de joueurs ayant joué plus d’une demi-saison dans la LAH.

    Si on prends l’alignement des Canadiens de cette années, il y avait Evans, Pezzetta, Harvey-Pinard, Ylonen, Barron et Primeau qui rencontraient le critère d’une demi-saison. J’ai exclu Gallagher à cause du lock-out d’une demi-saison à sa première année pro. Ça fait donc six joueurs en quatre ans en remontant à la première vraie année de Jake Evans avec le grand club. Donc, un joueur et demi par année en assumant que Barron ne retournera pas à Laval.

    Ceci dit, si on compte les joueurs acquis ou repêchés par le CH entre 2017 et 2022, années de Primeau et Slaf, et les très jeunes joueurs acquis, comme Suzuki, Dach, Barron et Heineman, ou non repêchés comme Xhekaj, le CH avait une douzaine cette année, Suzuki, Caufield, Slaf, Dach, RHP, Roy, Ylonen, Guhle, Barron, Harris, Struble, Xhekaj, Primeau. De ce nombre, seuls Primeau, RHP et Ylonen sont de purs produits de Laval. Ça fait donc dix joueurs ayant évité de jouer avec Laval ou y ayant joué très peu. Barron est le cas ambivalent parmi ce lot.

    Donc, le CH, de 2017 à 2022, a repêché et acquis 12 joueurs qui auraient pu vraiment passer par Laval, et seuls trois ou quatre l’ont fait, mais 12 joueurs en six ans au total, c’est le deux joueurs par année dont parlait Mathias, mais la grande majorité ont peu ou pas eu besoin du club ferme, et pas les meilleurs. Si Reinbacher fait le club l’an prochain, on ne pourra pas dire que c’est un produit de Laval, mais Mailloux, lui, oui.

    Donc, Mathias s’est mêlé les pinceaux. Un club qui recrute et repêche bien devrait globalement produire deux joueurs LNH par année sur une longue période. Le CH est bien placé pour se maintenir à deux joueurs ou plus pour les années à venir, et je n’ai pas compté un gars comme Newhook qui avait déjà 22 ans lors de son acquisition, mais obtenu strictement pour des choix de repêchage. Je veux dire par là qu’il s’ajoute aux joueurs obtenus avec la banque de choix du club, même chose pour Dvorak. Poehling, un joueur de cette période 2017-2022 a aussi servi à acquérir Matheson.

  117. Je ne veux pas partir de polémique sur KK mais si jamais les Hurricanes voulaient s’en défaire, soit par un échange soit au ballotage et vu son jeune âge encore, pensez-vous qu’il pourrait revenir dans les bonnes grâces du Canadien si l’organisation et HuGo en tête décidaient de le ramener à Mtl. Bien sûr qu’il y a son contrat qui serait acceptable s’il se décidait à mettre les bouchées doubles pour redorer son blason. Comme je l’écrivais, il est encore jeune. Peut-être que la tête lui a désenflée un peu depuis le temps…lol. Il faudrait avoir une bonne discussion avec lui avant d’en arriver à une telle conclusion mais il semble que son séjour avec les Canes soit compromis. Il n’a que 23 ans, 6’2», 201 les et me semble qu’il cadrerait mieux aujourd’hui dans une équipe comme le Canadien qui a plusieurs joueurs dans cette tranche d’âge. Je dis ça comme ça, je dis rien…

  118. Je n’avais pas pensé à cette possibilité mais il paraît que ça ne coûterait pas beaucoup aux Canes pour racheter KK. Donc, la possibilité serait peut-être là pour le ramener au bercail…après bonne discussion avec lui, bien sûr.

  119. Bon, après 3 jours de séries, je suis prêt à prendre des raccourcis pour que le CH y retourne.

    Laissez-moi pas devenir DG du Canadien cet été les gars!

  120. Hé ben, je vois ce matin une mise en échec de KK sur un joueur adverse et la foule semble avoir apprécier au plus haut point. Je pense que mon idée de l’acquérir à bon marché vient de tomber à l’eau…lol.

  121. Comme mentionné il y a quelques semaines, il y a de fortes chances que KK soit racheté. Il deviendrait alors UFA et je ne pense pas qu’entre Montréal et lui il y aurait de l’intérêt. Suzuki, Dach, Newhook et Evans seraient devant lui au centre. Le mieux pour lui serait de signer avec un vrai club de bas-fond, comme San José, là, il aurait un rôle et du temps de glace. Signer avec une très bonne équipe comme Caroline fut une grosse erreur de sa part. Cela l’a relégué aux deux derniers trios. Tout cela sans compter sa mauvaise attitude. Triste histoire que la sienne.

  122. «Bon, après 3 jours de séries, je suis prêt à prendre des raccourcis pour que le CH y retourne.»

    Très drôle fou_de_lile. J’ai eu le même sentiment de jalousie quand j’ai vu à l’écran l’immense foule à Toronto qui suivait le match joué à Boston. Comme ils sont chanceux. Notre tour a besoin d’arriver bientôt (et pas juste une année et ensuite retour aux bas-fonds svp), sinon, sinon, … euh, ah et puis laissez faire.

  123. La dernière fois que j’ai connu cette expérience, c’était l’année dernière quand on a projeté sur grand écran près du Centre Vidéotron le dernier match de la Coupe Mémorial remporté par les Remparts de Patrick Roy.

  124. Bon. Peu d’activité sur le site malgré les séries qui débutent. Je vais donc continuer de commenter les chroniques de Mathias. Celui-ci s’ébaubi aujourd’hui du repêchage des Stars de Dallas, avec raison. Ils sont sûrement dans l’élite de la ligue à ce niveau. Il cite Hintz en 2015, Heiskanen, Oettinger et Roberstson en 2017, Harley en 2019, Johnston et Stankoven en 2021. Il aurait pu nommer Mavrick Bourque en 2020 qui devrait être bon et a dominé la LAH.

    Ceci dit, si on regarde le CH sur la même période, Sergachev en 2016, Poehling (un demi Matheson) et Primeau en 2017, Romanov (Dach), Caufield 2019, Guhle 2020, Slaf 2022. Ça fait sept joueurs et contrairement à Dallas, je pense que notre pipeline est meilleur, c’est-à-dire les joueurs ne s’étant pas encore établis ou complètement établis dans la LNH, je parle des Mailloux, Reinbacher, Barron, Struble, Harris, Hutson et Roy. Et je ne parle pas des autres espoirs plus loin d’un rôle important dans la LNH, les Dobes, Fowler, Beck, Engstrom, Kapanen, Tuch et Trudeau, mais dont le potentiel est réel.

    Tout ça pour dire que Montréal n’est pas si loin derrière. Il y a eu des grosses gaffes, échange de Sergachev, choix de KK, mais aussi des très bons coups, acquisition de Suzuki, Matheson et Newhook. Le CH n’est pas si loin d’être un aspirant légitime et si le club continue de bien repêcher, le statut de favori pour gagner la coupe d’ici trois ou quatre ans n’est pas à exclure.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-04-23/rondelle-libre/le-reve-texan-des-flames.php

  125. Que pensez-vous de Martin Necas RFA ? Paraîtrait que Caroline n’aura pas l’argent pour le résigner. Ailier droit top six qui a un an de plus que Suzuki. À 25 ans, il pourrait être signé à long terme. Vaut-il le choix de première ronde 2025 du CH protégé plus un jeune défenseur ? Ou Mailloux si le CH. repêche un défenseur droitier avec son premier choix 2024 soit Leshyunov ou Yakemchuk ?

  126. Caroline va racheter KK, et aura donc l’espace pour prolonger Necas. De grâce, pas une autre offre hostile contre Caroline. Ils vont égaler c’est certain et tenter de se venger de nouveau avec un de nos nombreux jeunes encore sous ELC. Le CH est au stade où il faut éviter de perdre patience et de tenter de forcer les choses.

  127. Comme les Stars, jusqu’à preuve du contraire, le CH semble avoir très bien repêcher durant la période évoquée par Mathias. La grosse différence entre notre équipe et les Stars, c’est que leurs vétérans sont productifs.
    Seguin, 32 ans: 68 25-27-52
    Benn, 34 ans: 82 21-39-60
    Pavelski, 39 ans: 82 27-40-67
    Duchene, 33 ans: 80 25-40-65

    En Pavelski et Duchene, ils ont deux aubaines. Ces deux joueurs gagnent ensemble 6.5M$. Ils sont UFA dès juillet prochain. Par contre, on va souhaiter aux Stars que Seguin produise plus parce qu’il gagne 9,85M$ jusqu’en 2026-2027. Quant à Jamie Benn, son contrat de 9,5M$ prend fin en 2024-2025, juste à temps pour resigner Johnston et Oettinger.

  128. Quand on parle des RFA, il y a deux approches complètement opposées. Tenter une signature hostile. Comme on le sait très bien, cette approche a de nombreux défauts.
    L’autre approche, c’est de cibler un RFA comme cible pour un échange. Comme Dach et Newhook. J’ai l’impression que les analystes omettent de préciser cette subtilité quand ils parlent des RFA.

  129. Échanger un jeune défenseur (Mailloux) contre un attaquant ? Non merci, rarement une bonne idée, même si j’aime bien Necas.
    Contre le 1er choix des Jets que le CH a, si la Caroline n’arrive pas s’entendre avec lui, alors là oui, mais j’en doute. Encore là, toujours dépendamment du salaire.

  130. Un échange pour Necas prendrait plus que le choix de 1e ronde de Winnipeg au 27e rang, au mieux. Il faudrait rajouter le 1er choix obtenu des Flames pour Monahan, mais il y a un risque, ce choix pourrait être de #11 à #17, dans ces eaux-là. Sinon, ajouter un jeune défenseur et un choix de 2e ronde. Donc, un échange du genre choix de 1e ronde de Winnipeg et de 2e ronde de Colorado en 2024 plus Jordan Harris pour Necas. Mais comme mentionné, il ne sera pas à échanger. Il est presque certain que Caroline va racheter KK.

  131. Je suis tapé le dernier épisode du balado de Brunet et Boisvert. Ouch! Ce serait trop long d’énumérer tous mes désaccords, mais je reviens avec le cas Justin Barron. Je n’en reviens pas du mépris pour ce défenseur de 22 ans qui a tous les atouts d’un top-4, sauf qu’il manque d’expérience, de confiance et de hargne. Vous me direz que c’est deux carences importantes, l’expérience ne pouvant s’acheter. C’est vrai pour un défenseur de 27 ans ou plus, mais pas pour un défenseur de 22 ans qui a absolument tout le reste à un haut niveau. Tu ne démissionnes pas sur un tel joueur, tu fais tout pour l’aider à améliorer ses faiblesses.

    Je reviens toujours à mes deux joueurs comparables, Petry et Matheson. À 22 ans Petry a joué sa dernière année en NCAA et a terminé sa saison dans la LAH. Au même âge, Matheson jouait sa première saison dans la LNH pour la Floride et a obtenu 17 points en 81 matchs avec un différentiel de -5. Barron, lui, cette année, a obtenu 13 points en 48 matchs et un différentiel de -3, et l’an passé, à 21 ans, il avait obtenu 15 points en 39 matchs, différentiel de -2.

    On s’entend tous que Barron est un joueur qui a de la difficulté dans sa zone en gestion de rondelle et lors de ses batailles le long des rampes. N’empêche qu’il fait 6’02 et 200 lbs, qu’il a un excellent coup de patin et une superbe mobilité. Il a aussi un excellent lancer et du flair offensif.

    Je me répète, il manque juste de maturité et d’expérience. J’ai mentionné ce qu’on fait Petry et Matheson à 22 ans, mais les deux ont eu besoin de beaucoup de temps par la suite pour devenir de vrais top-4. Matheson, malgré ses 62 points à 30 ans continue d’avoir sa part de crampes au cerveau et il n’a émergé à Montréal qu’à 28 ans. Petry lui a éclos offensivement à 30 ans, à Montréal lui aussi.

    Je ne dis pas que le CH devrait attendre six à huit ans pour voir Barron éclore, mais où est le problème de le faire progresser sur une 3e paire à Montréal en gérant son temps de glace et ses assignations au gré de sa progression? Je persiste à croire que Montréal est très bien nanti du côté droit de la défense avec Barron, Mailloux et Reinbacher. Mais il va falloir vivre avec le fait que ce sera un très jeune trio de défenseurs et il va y avoir des mauvaises séquences pour chacun de ceux-ci.

  132. On verra au camp d’entraînement, mais je serais porter à garder dans la LNH tous les défenseurs qui ont des contrats à un volet, ce qui inclus Harris et Barron, mais exclu Xhekaj, Struble et évidemment Hutson et Mailloux. J’ai de la misère à penser que, en ce moment, Hutson et Mailloux puissent être une amélioration dans leur jeu global par rapport à Harris et Barron.
    Par ailleurs, en les gardant à Montréal, en se basant sur la supposition qu’ils vont continuer de s’améliorer, ils auront une meilleure valeur d’échange à l’été 2025. S’ils déçoivent, on fera alors de la place au plus méritant parmi les autres.
    Je commencerais l’année ainsi:
    Matheson -Guhle
    Xhekaj – Savard
    Harris/Struble – Barron

    Savard sera probablement échangé à la limite des transactions. Un des six restants se blessera sans doute (on ne sait même pas si Xhekaj pourra commencer la saison en forme). À ce moment-là, on insérera les Mailloux, Hutson et autres Reinbacher.

    C’est sûr que c’est le scénario le moins excitant pour les nombreuses personnes qui sont appelées à étudier le CH de fond en comble 365 jours par année, mais ça demeure l’option la plus simple et où on risque le moins de se tromper. Si le but est effectivement de faire les séries l’an prochain, on a plus de chances de les faire avec 7 arrières habitués à la LNH.

  133. Pour ma part, quand on parle d’un jeune défenseur qui a des lacunes défensives, j’avoue que ça ne me dérange pas trop. Le poste de défenseur est devenu beaucoup plus offensif depuis qu’un certain Bobby Orr a fini premier au rang des marqueurs dans la LNH. Donc, beaucoup de jeunes sont influencés pour arriver à un tel résultat. Ce qui les place, parfois, dans des situations où ils deviennent vulnérables. Si leur offensive contribue plus que leur jeu défensif, je suis prêt à accepter le tout et enseigner au jeune homme l’autre côté de la médaille, soit d’être aussi un défenseur défensif. On est porté à croire que c’est plus long à développer mais je n’en suis pas sûr. Ça fait plusieurs années que le dit joueur joue en pensant offensivement et là on lui demande de jouer la face B de la pièce de monnaie. Certains sont plus à l’aise avec cette face B (Struble est un bel exemple) et beaucoup d’entraîneurs apprécient. Subban était trop sur la face A…lol. Spectaculaire mais de multiples jeux risqués. L’équilibre n’est pas facile à atteindre et c’est aux entraîneurs de continuer à enseigner le tout. Il est plus tentant de jouer offensivement car les projecteurs sont sur les beaux jeux et il est important que les entraîneurs soulignent à quel point un beau jeu défensif est tout aussi valorisant à leurs yeux d’entraîneurs.

  134. @Andre

    Parfaitement d’accord. Je l’ai écrit plusieurs fois, Hughes n’est pas forcé d’échanger un défenseur avant l’été 2025, mais comme vous dites, c’est une option peu excitante pour les partisans émotifs du club. La logique veut que le plus de temps Hughes aura pour se décider sur son groupe de jeunes défenseurs, le mieux ce sera pour l’équipe à long terme et il n’y a rien de mal pour Hutson, Mailloux, Struble et Xhekaj de jouer à Laval la saison prochaine, pas nécessairement toute l’année, mais tu laisses jouer la compétition et il y aura forcément des blessures. Les jeunes doivent comprendre cela. Mailloux n’a que 21 ans, et Hutson 20 ans. Ceci dit, le défenseur qui me laisse le plus froid dans ce groupe est Xhekaj.

  135. Je regarde les séries de Toronto et Winnipeg pour les mêmes raisons, je veux qu’elles perdent, Toronto parce que je les détestes et Winnipeg pour le choix de premiere ronde. Ce qui m’impressionne le plus c’est a quel point Mackinnon est rapide en vitesse et en exécution. Une chance que Patrick amis son poing sur la table pou le choisir. Lehkonen que j’ai toujours apprécié est égal a lui même.

  136. Ouf. Demko qui sera absent pour quelques matchs encore, si ce n’est pour toute la première ronde au moins.

    Hier, les partisans ont commencé le match en scandant «Let’s go Casey» pour encourager le subtitut, et «ancien» du CH, Casey DeSmith. Les Preds ont marqué sur le premier tir pendant que les partisans chantaient encore (bon, ok le tir qui s’en allait au poteau gauche a été dévié au poteau droit, ce n’est pas vraiment la faute du gardien, mais ça frappe comme symbole).

  137. En plus, tous les jeunes défenseurs du CH ont vu leur parcour junior (et leur vie d’ado) amputé par la COVID.

    Bon, 3 ans plus tard l’effet doit commencer à s’estomper mais à entendre des amis profs, la «cohorte COVID» n’est pas comme les autres.

  138. Puisqu’on n’est pas forcé d’échanger nos jeunes défenseurs avant 2025, l’idéal serait effectivement de tous les garder jusqu’à cette date pour mieux les évaluer.

    Cependant, la réalité est toujours plus exigeante que la théorie. Il y a malheureusement deux jeunes défenseurs qui sont fragiles et déjà hypothéqués physiquement: Guhle et Xhekaj.

    Selon «La Reconstruction pour les Nuls», on doit éviter de se retrouver avec des actifs dont la valeur chute drastiquement. À mon avis, si de bonnes offres se présentent prochainement pour leurs services, on ne devait pas hésiter. Mais il est peut-être même trop tard.

    En passant, Hughes devrait plutôt lire «La Réinitialisation pour les Nuls». C’est une méthode beaucoup plus intéressante que de patauger dans les bas-fonds. Si Hughes ne trouve pas le livre, il devait l’emprunter à la direction des Stars de Dallas qui l’ont sûrement gardé.

  139. @Pasteur

    Pour ma part, j’encourage les équipes canadiennes, même si je «déteste» Toronto aussi !
    Qu’il serait plaisant de voir toutes les équipes canadiennes franchir le 1er tour !

    @Opeth, au sujet de Barron.
    N’en reste pas moins que même si le CH avait l’assurance qu’il deviendrait un très bon défenseur à 27 ans, mais que d’ici la, il était couci-couça, il serait pratiquement impossible d’attendre.
    Le CH finirait surement par le perdre en l’envoyant dans la LAH et sinon il prendrait la place d’un meilleur joueur dans la LNH si il y jouait selon mon scénario.
    Alors, à court terme, si Barron «n’éclot» pas, il risque fort de quitter le CH.

    Mais tout à fait, les exemples abondent pour des éclosions tardives chez les défenseurs, et j’espère que Barron saura élever son jeu l’an prochain.

  140. Ghule et Xhekaj fragiles? Peut-être que oui peut-être que non. Dach fragile? Chais pas non plus, je n’ai pas accès à leurs dossiers de santé (ni à une boule de cristal). Par contre, se débarrasser de jeunes joueurs en développement sur cette base me semble très problématique. SURTOUT au regard de l’impact sur leurs coéquipiers car une équipe est une grande famille et tout le monde souffre ensemble pour gagner. Quel serait le message aux autres joueurs: «Vous avez besoin de pas vous blesser plus d’une fois!»

  141. @RexTerras

    Je ne parle pas de s’en débarrasser mais d’être ouvert à les échanger contre des actifs intéressants. On a trop de jeunes défenseurs, cibler pour un échange ceux qui ne pourront probablement pas tenir longtemps la route me semble la chose à faire. C’est il me semble un critère important. J’ai lu que Xhekaj ne pourra probablement pas commencer la saison prochaine compte tenu de sa deuxième opération à l’autre épaule. Guhle pour sa part en est à au moins déjà deux commotions cérébrales sans compter son genou mal en point.

    Opeth donne souvent l’exemple des Patriots au football qui gèrent leur personnel sans sentimentalisme exagéré. Ils échangent des actifs qui deviennent douteux avant que ce soit trop tard. C’est le temps d’agir ainsi si c’est possible.

    Comme dit Kataway souvent, ce n’est que mon opinion.

  142. @manrik

    Barron est déjà de calibre pour une 3e paire. À un moment donné, il faut être réaliste. Le CH n’aura pas des #1 sur la 3e paire. Aussi, on se fait casser les oreilles avec le développement des joueurs qui serait soudainement tellement meilleur depuis l’arrivée de Hughes, ce serait le temps de le mettre en œuvre. Il y a des joueurs qui n’ont pas vraiment besoin de «développement», le talent naturel et la forte personnalité suffisent, mais Barron est probablement de ceux qui ont besoin d’une attention plus grande.

    Comme mentionné hier, j’ai écouté un épisode du balado de Brunet et Boisvert, et Boisvert a répété son non sens voulant que Mailloux ne serait qu’un 6e défenseur, mais un 6e défenseur sur une équipe gagnante de la coupe. C’est jouer sur les mots et c’est du gros n’importe quoi selon moi. Vegas l’an passé a gagné la coupe avec dans l’ordre Pietrangelo, Theodore, Hague, McNabb, Martinez et Whitecloud. Allez voir les stats de quatre derniers. Mailloux sera beaucoup plus productif à l’attaque et au moins aussi bon en défense. Toutefois, ce qui distinguait la défense de Vegas, c’était la taille des joueurs, le plus petit faisait 6’01, et le plus grand 6’06.

    Mailloux selon Boisvert est un #6, et pour Mathias, deux matchs ont suffi à le convaincre que Hutson était un top-4. Puis on lit un peu partout que Barron ne serait même pas actuellement un 6e défenseur. Désolé, je n’embarque pas là-dedans. Montréal n’a peut-être pas de Pietrangelo ou de Makar, mais moi je vois plus de profondeur de grande qualité. Il y a de la myopie avec l’évaluation des jeunes défenseurs.

    Plusieurs les jugent de la même façon que les jeunes avants. C’est une grossière erreur. En général, les défenseurs ont besoin de plus de temps, et les gardiens encore plus. C’est pour ça que garder tous ses jeunes défenseurs la saison prochaine est important, à moins d’échanger un Guhle car on le croit trop fragile et qu’il y a un club prêt à prendre le risque en faisant une bonne offre.

    Un élément d’analyse qu’on oublie trop souvent est que le hockey est un vrai sport d’équipe où tout est lié. Donc, analyser les performances individuelles de joueurs évoluant pour une mauvaise équipe est hasardeux. Quand l’attaque du CH sera meilleure, il y aura moins de pression sur les défenseurs et les gardiens du club.

    Ces dernières saisons, la brigade défensive du club a été sous pression, en partie à cause de ses propres faiblesses, mais aussi à cause de la faiblesse du groupe d’avants qui ont de la difficulté à compléter une sortie de zone. Tout ça pour dire que l’amélioration d’une équipe passe par une amélioration globale de la qualité individuelle des joueurs qui composent l’alignement, mais cette amélioration individuelle a un effet collectif. C’est un cercle vertueux, meilleur sont les joueurs individuellement, meilleure est l’équipe, et jouer pour une meilleure équipe aide les joueurs individuellement. Ce cercle vertueux est en train de se mettre en place à Montréal, le premier trio en est un exemple patent, mais avec le temps, cela va s’étendre au reste du club, mais ça demeure un phénomène progressif qui prend du temps et n’est pas toujours linéaire.

  143. Pour Guhle et Matheson, pour moi le facteur déterminant serait le retour offert pour leurs services. Un des deux devrait être échangé d’ici l’été 2025. L’exemple de Vegas est parlant. Ils ont Pietrangelo et Theodore sur la 1e paire, puis les quatre autres sont des défenseurs défensifs de moins de 20 points par année. C’est pour ça que je dis que Montréal n’a peut-être pas de Pietrangelo, mais a plus de qualité dans la profondeur.

    Je demeure dubitatif face au cas Hutson. Même s’il devenait un bon défenseur offensif en saison régulière, j’ai de la difficulté à le voir en séries. Ceci dit, ses deux matchs l’ont quand même rendu plus légitime à mes yeux et s’il pouvait grossir un peu, qui sait? Je ne l’écarte plus d’emblée, mais je suis encore loin de sauter aux conclusions dans son cas. Certains sont prêts à échanger Guhle et Xhekaj pour cause de blessures répétées, alors ont va attendre un peu pour s’emporter avec Hutson. Ça ne prend qu’un coup pour blesser sérieusement un joueur.

    Ceci dit, si on reprend l’exemple de Vegas, Montréal a ce qu’il faut pour devenir aussi bon, sinon meilleur, à terme. Comme mentionné, on devra choisir entre Matheson et Guhle, puis on ignore encore qui de Mailloux ou Reinbacher deviendra #1 du côté droit, donc, ça donne quelque chose du genre:

    Matheson/Ghule-Reinbacher/Mailloux
    Struble-Reinbacher/Mailloux
    Harris/Hutson-Barron
    Xhekaj

    Oui je vois encore Struble comme un futur top-4. Je pense que derrière la 1e paire, il faut une 2e paire solide en défense. Harris n’est pas flamboyant, mais il a connu une bonne fin de saison et il continue de progresser. Montréal pourrait aussi surprendre et choisir un défenseur gaucher avec leur 5e choix au total, un Sam Dickinson, par exemple.

    Dans ce cas, Guhle et Matheson deviendraient, à terme, du matériel à échange pour améliorer l’attaque. Ce Dickinson est de faible âge relatif, né un 6 juin, il fait 6’03 et 200 lbs à 17 ans. Il a obtenu 70 points en 68 matchs. C’est mieux que Mailloux à 19 ans. Bien sûr, repêcher un défenseur de 17 ans remet le compteur à zéro, Dickinson étant quatre ans et demi plus jeune que Guhle.

    Ceci dit, Pour la saison prochaine ça ne changerait rien, puis à l’été 2025 tu échanges Matheson et garde Guhle sur un contrat pont. Ensuite, selon la progression de Dickinson, disons en 2027, tu échanges Guhle qui n’aura alors que 25 ans.

    Bien sûr, ça crierait si le CH repêchait un autre défenseur, mais si c’est le meilleur joueur sur ta liste ce serait la chose à faire. La redondance à une position permet de combler des besoins ailleurs, on l’a vu avec Romanov, Matheson et Guhle pourraient rapporter plus que le russe. Puis échanger Matheson à l’été 2025 apporterait de l’aide à l’attaque plus rapidement que de choisir un avant de 17 ans comme Iginla ou Eiserman.

  144. Mathias reprend un texte de The Athletic qui classe Slaf pire 1er choix des 10 dernières années. Autant j’avais des doutes sur Slaf jusqu’à Noël passé, autant il a explosé par la suite et il m’apparaît très hasardeux de le classer dernier. Il est probablement déjà devant Lafrenière et Hischier, puis si Jack Hughes n’arrive pas à jouer des saisons complètes, Slaf pourrait devenir meilleur que lui. Avec 35 points à ses 40 derniers matchs de la saison avec un jeu encore très inconstant, qui manque clairement de poli, il est difficile de projeter le plafond de Slaf. Il est le cas d’éclosion le plus spectaculaire dont je me souvienne, alors il est difficile de déterminer de combien il pourra encore progresser. Toutefois, une chose est sûre, il semble être encore loin de sa pleine maturité.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-04-24/rondelle-libre/juraj-slafkovsky-le-pire-vraiment.php

  145. Concernant l’article de The Athletic, il faut bien comprendre que le classement se base sur ce que les recruteurs pensaient des premiers choix à leur année de repêchage et non où ils sont rendus aujourd’hui ou de leur potentiel suite à leur évolution : «On leur a demandé de classer les joueurs en fonction de ce qu’ils pensaient des perspectives au cours de leurs années de repêchage.» Quand Slaf a été repêché, l’opinion des recruteurs étaient aussi positive pour Wright et Cooley. Même ceux qui le classait premier n’étaient pas convaincus. Ils le classaient premier à défaut de mieux. Évidemment aujourd’hui, le potentiel de Slaf semble supérieur à ceux de Hishier et Lafrenière qui sont quand même très bien. Quant aux autres, attendons la suite car le jury n’a pas fini de délibérer.

  146. Pour évaluer Slaf, il faudra aussi le voir en séries.

    Obtenir 100 pts en saison reguliere et choker en série, ca ne vaut rien.
    Ex. Mitch Marner.

    Slaf a le gabarit pour les séries. C’est un gros avantage versus les petits joueurs plus talentueux que lui.

  147. Je reviens sur Martin Necas. Paraîtrait qu’il est insatisfait de son utilisation et des négociations de son dernier contrat en Caroline. La Caroline doit choisir qui resigner parmi les joueurs suivants
    Teräväinen, Teuvo
    29 ans, 5 400 000 $ UFA
    Guentzel, Jake
    29 ans, 4 500 000 $ UFA
    Martinook, Jordan
    31ans, 1 800 000 $ UFA
    Noesen, Stefan
    31ans, 762 500 $ UFA
    Skjei, Brady
    30 ans, 5 250 000$ UFA
    Pesce, Brett, 29 ans, 4 025 000$ UFA
    Chatfield, Jalen, 27 ans, 762 500$ UFA
    Jarvis, Seth, 22 ans, 894167 $ RFA
    Drury, Jack, 24 ans, 925 000$ RFA
    Necas, Martin 25 ans, 3 000 000$ RFA (né en janvier 1999; il a seulement 7 mois de plus que Suzuki), . Il n’avait signé que pour 2 ans son dernier contrat, d’où son insatisfaction dans les négociations avec Waddell, le DG de Caroline.
    À la journée du repêchage, si Demidov et Lidstrom ne sont plus disponibles, ou peut-être le défenseur droitier Leshiunov (qui semble très supérieur à Reinbacher, Mailloux et Barron) pourquoi pas Martin Necas au cinquième rang ? S’il ne veut plus jouer en Caroline et qu’il va en arbitrage où ça finit toujours mal, il deviendra UFA la saison suivante et Caroline va le perdre pour rien.
    • Convention collective : «L’équipe peut décider de ne pas respecter l’entente prévue par l’Arbitre, si le processus d’arbitrage a été préalablement exigé par le joueur et que la décision finale se résume à un contrat d’un an et plus de 4 538 958 $. En pareille circonstance, le joueur devient donc joueur autonome sans compensation. [Convention Collective, Section 12.10(a)]
    • Section 12.10(b)] L’équipe peut décider de ne pas respecter entièrement l’entente prévue par l’Arbitre et ce pour la deuxième année, si le processus d’arbitrage a été préalablement exigé par le joueur et que la décision finale se résume à un contrat de deux ans et plus de 4 538 958 $. En pareille circonstance, le joueur devient donc joueur autonome sans compensation à la fin de la première année.
    La situation est plus compliquée que l’on pense à première vue et si Hugues joue bien ses cartes…

  148. @fou de lile
    L’importance d’avoir 2 bons gardiens versus 1 excellent et 1 moyen.

    Nous l’avons vu avec Price.

    Les gardiens se blesse tellement souvent depuis 10ans, les équipes n’ont pas le choix d’avoir 2 bons gardiens.

  149. Necas est mécontent car on a donné beaucoup trop pour huit ans à KK, et c’est lui qui a payé pour ça. Ceci dit, le rachat de KK libérerait 3.8 M$ par année, donc, 3 M$ du contrat actuel de Necas + 3.8 M$ libéré par le rachat de KK, Caroline pourrait donner 6 M$ par année.

  150. Je ne connais pas beaucoup Necas. Mais je ne suis pas sûr que je donnerais le 5e choix au total pour un joueur de 25 ans qui n’a jamais marqué 30 buts ni fait un point/match. Cette année, parmi les 9 premiers compteurs des Hurricanes, il est le seul à avoir un différentiel négatif (-9) alors que les huit autres sont dans le positif (minimum +13).

    Cela étant dit, s’il est rendu disponible à cause des difficultés contractuelles de Caroline et qu’on peut l’obtenir pour un « package », je dis pas non.

  151. Avec le recul, on se rend compte que dans la saga de l’offre hostile à Aho par le CH et la riposte des Hurricanes avec KK, ce sont les Hurricanes qui ont perdu et ont l’air fou. Ils ont donné un premier choix au repêchage et sont pris avec un contrat de huit ans pour un grand flanc mou dont ils veulent se débarrasser. Le CH n’a pas gagné grand-chose en utilisant ce choix de repêchage pour Dvorak, mais c’est tout. Si l’intention du CH au départ était d’embarrasser les Hurricanes, eh bien c’est réussi. Mais au final, c’est de l’enfantillage.

  152. @Radisson

    Vous avez raison, mais cette histoire montre surtout l’incapacité de Trevor Timmins de repêcher des attaquants de haut niveau. Il a réussi deux fois et c’est avec Pacioretty et Caufield, mais l’un ni l’autre ne sont vraiment des joueurs déterminants, plus de très bons compléments. Sinon, Kostitsyn a été un amer échec où il y avait dix meilleures alternatives, Chipchura au lieu de Zajac, Price au lieu de Kopitar, Fischer au lieu de Giroux, Leblanc au lieu de Kreider, Tinordi au lieu de Kuznetzov, Coyle ou Nelson, Beaulieu au lieu de Danault ou Rakell, Galchenyuk au lieu de Forsberg, Hertl ou Teravainen, Scherbak au lieu de Kempe, Juulsen au lieu de Aho, Poehling au lieu de Robertson, KK au lieu de Tkachuk.

    Je sais, je fais du Mathias à la puissance 10 avec cette révision un peu malhonnête, mais il n’en demeure pas moins que Timmins n’avait pas de flair pour les attaquants. On ne peut pas toujours frapper juste, mais il a raté trop souvent la cible. Imaginez ce que les Canadiens auraient pu être avec Jeff Carter, Anze Kopitar et Claude Giroux au centre et Halak dans les buts.

    C’est pour ça que je pense que de tout ce que Hughes et Gorton ont fait depuis leur arrivée en poste, le choix de Slafkovsky est de loin le geste le plus important. J’avais mes doutes car le jeune n’avait pas montré grand chose en terme de production réelle avant son repêchage, et après. Mais son éclosion spectaculaire après les Fêtes donne raison aux dirigeants du club. Ceci dit, si le club avait choisi Tkachuk en 2018, le CH n’aurait pas Slaf aujourd’hui. Une façon de dire que le passé est le passé, et que ce qui compte c’est comment le club sera géré dans le futur. La masse critique de talent et d’actifs est là. Il s’agit juste de prendre les bonnes décisions.

  153. Ce cher M.Brunet qui est prêt à sacrifier Mailloux et autres choses pour Zegras, car en autres choses Hutson montre de belles promesses. Complètement risible. Bien hâte d’entendre Brunet dans 3-4 ans , lorsque Mailloux sera le défenseur de première paire à Montréal.

  154. Bon, Mathias Brunet n’aime vraiment pas Logan Mailloux.

    Depuis son acquisition par le CH jusqu’à cette année, il n’a pas cessé de le dénigrer et de mettre en doute son potentiel. À la fin de la saison, il n’a toutefois pu faire autrement que de reconnaître son talent.

    Or, que propose-t-il dans sa chronique d’aujourd’hui? L’échanger contre Trevor Zegras des Ducks! Et le CH devrait en plus céder davantage.

    Par contre, selon Brunet, Reinbacher est un intouchable. Je suis d’accord sur celle-là présentement, mais Mailloux devrait l’être lui aussi encore plus car il a prouvé ce qu’il peut faire au niveau professionnel pendant une saison.

  155. Je ne comprends pas trop Mathias sur celle-là non plus. Échanger un gros défenseur droitier contre un attaquant frêle qui fait dans la dentelle et dont on critique l’éthique de travail. Ça me rappelle étrangement l’échange de Sergachev contre Drouin. Mailloux n’atteindra peut-être pas le niveau de Sergachev, mais le Canadien doit garder ses gros défenseurs talentueux.

  156. C’est aussi curieux qu’il évoque Matheson, Fowler, Vatrano et Strome dans l’équation.

    Ces joueurs ne seront fort probablement plus là quand les Ducks ou les Habs seront prêts à gagner.

  157. @Radisson:
    Dvorak est un actif pour le CH contrairement à KK qui est un passif pour Caroline. Dvorak pourrait être échangé contre un autre actif alors que KK devra être racheté. En plus d’être une perte nette, KK restera sur la masse salariale durant plusieurs années. Finalement la décision de Bergevin n’était pas si mal même s’il aurait dû conserver les deux choix au repêchage.

  158. @opeth
    C’est vrai que Timmins a été très mauvais pour repêcher des attaquants. Les choix de Kostitsyn et KK sont suffisants pour perdre son emploi. Si le Canadien avait pu mettre la main sur Carter ou Kopitar, ils n’auraient pas eu à repêcher un choix risqué comme Galchenyuk qui avait été blessé durant presque toute son année de repêchage. Le Canadien a souffert d’un manque d’attaque et surtout d’un vrai centre numéro un durant toute la période Timmins.

  159. @jonathan

    Si Timmins avait repêché Carter, Kopitar et Giroux, les trois jouent encore en passant, le CH n’aurait jamais été en position de repêcher Galchenyuk car le club n’aurait pas sombré en 2012.

  160. @jonathan

    Est-ce que le choix de Galchyenuk était si mauvais ?

    Encore aujourd’hui il est 6e (4e attaquant) de sa cuvé pour les points.
    Il a de plus été échangé alors qu’il avait une bonne valeur (domi) qui a fini par rapporter Anderson.

    Anderson vient de connaitre une mauvaise saison, mais je maintiens qu’il avait une bonne valeur il n’y a pas si longtemps.
    S’il rebondit l’an prochain, qui sait ce qu’il vaudra.

  161. Je suis toujours perplexe lorsque j’entends qu’Anderson avait une bonne valeur, car je suis sous l’impression qu’il n’a jamais eu de belles statistiques avant son arrivé à Montréal. Il me semble qu’il avait ou était dans une profonde léthargie sa dernière année à Columbus, mais je pourrais me tromper.

  162. @manrik
    Quand on regarde le repêchage de 2012, ce n’était vraiment pas une grande cuvée à l’attaque. Seul Forsberg se rapproche du point par match. Mais il y avait plusieurs bons gardiens et défenseurs cette année-là. C’était malheureusement une très mauvaise année pour tenter de repêcher un centre. Galchenyuk a accumulé des statistiques acceptables, mais on retiendra surtout ses frasques et qu’il n’avait pas un bon sens du jeu.

  163. Zegras peut aussi devenir agent libre 3 ans. Aucune garantie qu’il voudra resigner a Montreal.
    Le CH restera loin de lui pour plusieurs raisons que certains d’entre vous aviez mentionner.

  164. @Stephane

    Bien effet, la valeur passé de Anderson reste bien relative, ce n’est que mon opinion, la réalité est peut-être loin de ce que je pense.

    @jonathan

    Tout à fait d’accord avec vous. Galgchenuyk ne fut pas un coup de circuit on s’entend, mais de toute façon je viens de remarquer que j’ai lu trop vite votre commentaire. J’étais contre de dire que le choix de Galchenyuk était une erreur assez grande pour perdre son poste, alors qu’il était plutôt mentionné Kostitsyn.
    Mon erreur.

  165. Avec la bonne fin de saison du Lightning et de Kucherov, je m’attendais à ce que Tampa Bay démarre les séries en lion. Avec un retard de 3-0 dans la série contre une bonne équipe comme la Floride, je ne m’attends plus à grand chose… C’est dommage, ça aurait pu être une excellente série.

    Dans l’ouest, j’espère que les Stars vont gagner leur prochain match. Il est temps que la ligue agisse contre le problème de masse salariale gonflée lors des séries en raison de blessures durant la saison. C’est ridicule le cas de Mark Stone. Deux années de suite où il revient juste à temps pour les séries…

  166. J’ai également été déçu de la proposition de Mathias concernant Zegras et Mailloux. C’est une vision très court terme de sa part de vouloir «accélérer » la reconstruction en donnant déjà des actifs pour du renfort immédiat. Est ce que le CH est à un Zegras d’être compétitif pour la Coupe? Bien sûr que non. Laissons nos jeunes mûrir et prendre de la valeur, nous aurons amplement d’occasions d’échanger pour des actifs plus tard au moment opportun. Si Mailloux a déjà une bonne valeur, laissons le se developper afin d’en soutirer le maximum plus tard, au lieu de surpayer maintenant étant donné l’incertitude sur son développement à ce moment ci de sa carrière.

    L’article de Mathias me semble plus un «clic bait» pour attirer du trafic sur ses articles qu’une véritable proposition intelligente pour le CH…

  167. Mathias est complètement enamouré de Lane Hutson à cause de l’éclat de son style de jeu, mais il occulte ses limitations, alors qu’avec Mailloux, il occulte le potentiel du joueur car il est moins spectaculaire. D’ailleurs, hier lors de sa chronique au 91.9, Mathias a fait perdre patience à Martin Lemay en appuyant une proposition d’échange impliquant Matheson aux Coyotes contre le 6e choix au total.

    M. Brunet était comme c’est souvent son cas mêlé entre réalisme et rêve de lendemains heureux. D’un côté il disait qu’il ferait cet échange tout de suite s’il était Hughes, mais avouait que les Coyotes refuseraient de le faire, mais en même temps, il ne pouvait expliquer quelle serait la suite pour le CH l’an prochain sans Matheson, un bon vétéran sur une très jeune brigade. Lemay est de ceux qui veulent des vétérans. Il resignerait Monahan pour quatre ou cinq ans.

    Personnellement, je dois avouer que je suis sur la clôture à ce propos. Je pense qu’à terme Matheson devrait être échangé, mais à l’été 2025, pas 2024. Je comprends que sa valeur est au plus haut, mais le CH doit se méfier d’avoir un club trop jeune aussi la saison prochaine. Il y a des limites à faire jouer des défenseurs de 24 ans et moins, du moins, tant que la preuve qu’ils peuvent assumer des rôles importants n’est pas clairement faite. Le CH ne peut se retrouver avec Jordan Harris comme plus vieux défenseur, hormis David Savard qui a beaucoup ralenti et pourrait âtre échangé à la date limite.

    Alors oui, ajouter un 6e choix au total, sur papier c’est tentant, mais en réalité ça fragiliserait dangereusement la brigade défensive avant qu’elle puisse résister à une telle amputation. Puis Matheson aura encore une bonne valeur à l’été 2025 et la situation de la brigade défensive du club sera beaucoup plus claire à ce moment-là.

  168. Vrai que la récolte de Timmins pour les attaquants n’est pas forte, mais pour évaluer les défenseurs, là il était pas mal meilleur : Streit, Emelin, McDonagh, Subban, Y.Weber, Sergachev, Romanov, Harris, Struble, et reste à prouver Guhle et Mailloux. Il s’est planté avec Beaulieu et Tinordi comme choix de seconde moitié de 1er tour par contre. Il visait John Carlson en 2008, mais le DG a échangé le choix pour Tanguay. Les échanges et commandes des DG ont nuit.

    Je sais que Cayden Lindstrom est mieux classé, mais considérant la montée de Iginla et son parcours récent en séries, si les 2 sont disponibles au rang du CH, lequel vous prendriez ? Je pense que mon choix serait Iginla quand même. Il est 6 mois plus jeune, des stats relativement similaires cette saison, mais meilleures en séries, il n’a pas été blessé et il compétitionne bien quand le jeu se corse malgré son gabarit plus petit que l’autre. Mais bon, c’est juste mon feeling basé sur les stats, je ne m’y connais pas en recrutement haha

  169. Tinordi c’était une commande de Gainey qui voulait le successeur de Hal Gill, tellement que Gainey a transigé un choix de 2e ronde pour avancer de quelques rangs. Pas la première crampe au cerveau du bon Bob.

  170. Comme il est de bon ton de casser du sucre sur le dos du père spirituel de ce blog, je me lance. Ne trouvez vous pas qu’il parle des deux cotés de la bouche ce matin en déballant une chronique sur les danger de se fier au mondial U18 dans son évaluation?

    Il me semble que c’est EXACTEMENT ce sur quoi reposait son argumentaire dans sa cabale pour Slafkovsky comme choix numéro 1 il y a à peine 2 ans.

    Sacré Mathias!

  171. La Cible

    Je crois que Slaf a brillé lors des Jeux Olympiques de 2022 où il a marqué sept buts. Ce n’est pas au tournoi U18. Ce que Slaf a fait est très méritoire: il jouait contre des hommes à un tournoi international.

  172. Mathias mentionne aujourd’hui que Kotkaniemi a retrouvé sa place sur le 2e trio. S’il connaît de bonnes séries, les Hurricanes pourraient décider de le garder. Dans ce cas, ils pourraient devoir se départir d’un bon joueur avant la saison prochaine. Les Hurricanes ont beaucoup de profondeur à l’attaque, mais il leur manque un vrai 2e centre. Avec leur excellente défensive, je ne comprends pas trop pourquoi ils ont signé Orlov. Il comptera encore pour 7,75 M$ l’an prochain et il semble faire partie de la 3e paire de défenseurs.

  173. J’ai entendu Casavant dire lors du match d’hier que les Hurricanes auraient trois défenseurs UFA à la fin de la saison.

  174. Skjei, Pesce et Chatfield seront agents libres à la fin de la saison.

    Burns, Orlov et Slavin, les 3 autres réguliers, seront agents libres à la fin de l’autre saison.

    Ils vont sûrement perdre un epu de profondeur et d’expérience en défense…

  175. Slaf n’a pas joué au U18 en 2022, la Slovaquie ne participait pas au tournoi. Ceci dit, il est vrai que Mathias y va d’une drôle d’analyse, s’en prenant à Grant McCagg au passage. McCagg n’est pas le personnage le plus sympathique, surtout à cause qu’il partage un trait de caractère avec M. Brunet. Quand il s’est compromis positivement sur un joueur, il n’en démord pas et est prêt à toutes les contorsions intellectuelles pour maintenir qu’il ne s’est pas trompé, alors qu’il est si simple d’avouer avoir eu tort. Mathias n’est pas aussi pire que McCagg sur ce point, mais quand il aime, il aime.

    Aussi, je pense que la déconvenue de Kotkaniemi à date dans la LNH n’est pas due à un manque de talent, mais aux failles de sa personnalité, avec la grosse tête très tôt en carrière, et des problèmes d’éthique de travail. Tout cela sans compter le mauvais choix qu’il a fait d’accepter l’offre hostile des Canes. Il aurait été préférable pour lui de rester avec un club beaucoup plus faible, Montréal, où il aurait eu plus de temps de glace. S’il avait été humble et travaillant en plus, Hughes n’aurait probablement pas acquis Kirby Dach.

    Sinon, Mathias y va encore avec un angle malhonnête dans le cas de Cole Eiserman. Il suggère que ses trois buts contre la Slovaquie ne valent rien à cause de la faiblesse de cette équipe, mais ce faisant, occulte totalement les 77 buts de ce joueur cette année avec le programme U18 américain, et le fait qu’il devrait battre le record de buts de Cole Caufield dans ce programme, et ce, en étant huit mois plus jeune que Caufield ne l’était à son année de repêchage, et Eiserman fait déjà 6’00 et 195 lbs. Il a donc un bien meilleur gabarit pour la suite.

    Comme Caufield l’était à 17 ans, il paraît qu’il est assez unidimensionnel, mais à moins d’un problème de personnalité à la KK, c’est une chose qui peut être améliorée. Tout ça pour dire que discréditer Eiserman parce qu’il produit au tournoi U18 n’a aucun sens, ce joueur a produit toute la saison et devrait être fortement considéré par Montréal. En plus, il va jouer à l’université de Boston l’an prochain, le même club pour lequel jouaient Hutson et Tuch cette année. Le CH connaît donc très bien le groupe d’entraîneurs de ce club et ce qu’ils pourront faire pour aider Eiserman a devenir un joueur plus complet.

  176. Première soirée de hockey que je m’offre depuis un bon bout de temps. Les Rangers ont une très bonne équipe et je me demande vraiment pourquoi ils ont ce Rampe dans leurs rangs. Et ce soir les arbitres ont manqué le bateau sur sa mise en échec sur un joueur des Capitals. Il frappe le joueur à la tête et ce dernier n’avait pas la rondelle. Les zébrés sont allés vers la décision la moins compromettante, soit de l’obstruction alors que selon moi ça aurait dû être une expulsion du match pour Rempe. En espérant que la LNH va regarder le jeu mais j’en doute…on est en séries. Je pense que le joueur des Caps sera absent pour un bout de temps. Je n’ai rien contre le jeu viril mais là ça n’a rien à voir avec cet aspect du jeu. C’est carrément une tentative de blesser. Donc, le Canadien devra s’équiper en conséquence pour les séries. Je n’aime pas ce style de jeu mais il semble que Bettman ne veuille rien faire pour corriger cette situation.

  177. Je reviens des discussions d’hier sur les erreurs de Marc Bergevin avec KK.

    La plus grande erreur était la signature de Gallagher (ca causer Danault de quitter).
    Par contre, avec Danault avec le CH et Gallagher Out.
    Le Ch n’aurait pas pu faire un vraie reconstruction, il aurait été plus près des séries. (1er Choix entre le 10 et 15ieme au total).

  178. Il y a quatre ou cinq ans (le temps passe tellement vite), un intervenant du blogue avait demandé qui de Danault ou Kotkaniemi allait connaître la meilleure carrière.

    Moi et un autre intervenant (qui n’est plus avec nous depuis des années) avions répondu sans hésiter : Danault. Et j’avais même affirmé que Kotkaniemi ne ferait jamais 50 points dans une année.

    Oh, boy! Je m’étais fait ramasser solide, entre autres par Opeth — m’en souviens encore. C’était dans le temps où Opeth répondait avec plus de tranchant qu’il le fait à présent (avec l’âge on s’adoucit).

    Bien évidemment, à l’époque je n’avais aucune idée des problèmes d’attitude de Kotkaniemi, ni de son éthique de travail. Mon affirmation tenait à une analyse hockey du joueur : il patinait mal (surtout ses pivots), se positionnait mal en zone neutre et offensive, n’avait pas beaucoup d’anticipation et tardait à faire ses jeux.

    Et bien, en visionnant les deux dernières parties de Hurricanes, j’ai vu exactement le même Kotkaniemi que je voyais à Montréal. Le gars ne s’est pas vraiment développé ; il a amélioré son jeu défensif, il gagne davantage de mises en jeu (Jordan Stall l’a probablement aidé) et il est plus physique, mais c’est pas mal ça.

    Il était un pari de la part du CH et des Hurricanes, et les deux équipes ont perdu. Kif-kif, donc.

    Les Hurricanes vont probablement l’échanger. Je vois quatre destinations possibles : San Jose, Anaheim, Colombus et Philadelphie (si Tortorella est encore le coach).

    Enfin, on verra bien.

  179. Moi aussi je n’ai jamais cru en KK. C’était surtout parce qu’il n’avait aucune solidité sur ses patins. Il tombait tout le temps pour un rien. Mais je ne sais pas si depuis son arrivée en Caroline, ça s’est corrigé.

  180. Je suis un vieux couteau émoussé? Pas vraiment eu de choix sinon il n’y aurait plus de blogue depuis un bout. En fait je suis un vieux canard, je laisse plus de choses glisser sur mes plumes en retenant ma plume… Enfin. Comme je l’ai souvent mentionné, l’écrit fait paraître les choses plus froides et sèches qu’elles ne le sont en réalité. C’est juste du hockey. Ceci dit, même en personne, les Québécois, en général, n’aiment pas l’argumentation trop ferme. J’écoutais Martin Lemay cette semaine qui était carrément exaspéré par Mathias Brunet et son obsession d’échanger les vétérans pour des choix ou de très jeunes joueurs. Ça a chauffé pas mal entre les deux, mais Lemay s’est senti obligé de dire à Mathias qu’il l’aimait à la fin, comme si argumenter très fermement était un signe de mépris.

    Pour ce qui est de KK, c’est vrai que j’ai cru en son potentiel lors des premières années, cela a peut-être influencé mes doutes sur Slaf qui a été moins bon à 18 ans que le Finlandais avec le CH, et pourtant, regardez Slaf aujourd’hui. En rétrospective il est facile de dire qu’on savait pour Slaf, mais jusqu’à Noël il ne montrait rien de positif à part être gros et grand, rapide pour sa grosseur et d’avoir un bon lancer quand il avait tout son temps pour le décocher.

    Dans le cas de KK, il montrait plus de talent à ses débuts et on pouvait espérer qu’il améliore ses faiblesses, et à sa première année, il semblait être un bon jeune, toujours souriant, en apparence volontaire, mais à l’évidence il cachait bien sa vraie nature. Ensuite, l’offre hostile à Aho et l’offre revanche des Canes sont venues tout brouiller. Tout cela lui a monté encore plus à la tête. Il aurait dû jouer deux autres saisons en Finlande ou en Suède et arriver à Montréal à 20 ans. Tout aurait été différent, sa maturité, son état mental, et sa situation contractuelle. Il n’aurait pas été RFA à 20 ans et une cible pour le proprio revanchard de la Caroline.

    C’est peut-être de la justification après les faits de ma part, mais personne ne peut nier que j’ai toujours prôné la patience avec les jeunes. J’ai répété qu’il vaut mieux faire graduer un jeune une année trop tard qu’une année trop tôt. Aussi, j’ai répété que je crois peu au «développement» supérieur par un coach qui aurait plus le tour que les autres. J’ai répété que je pense que 90% dépend du joueur lui-même, de son talent et de de sa volonté de réussir, ce qui implique l’éthique de travail dans l’humilité, du moins au départ, et bien sûr, par extension, ça inclut de prendre les bonnes décisions pour sa carrière.

    Le malheur de KK, c’est qu’avant ses 21 ans il a eu le loisir de prendre une décision très importante pour sa carrière, et il a priorisé l’argent à court terme et sa fierté de tout jeune homme. Puis, comme si Caroline n’avait pas assez gaffé, on lui a donné l’argent sur papier à long terme. Dans sa fierté de jeune homme, le petit KK a oublié les modalités de rachat de son contrat signé si jeune. Ceci dit, Caroline va peut-être s’accrocher au projet KK et laisser partir d’autres bons joueurs dans le but d’essayer d’avoir le dernier mot dans cette histoire. On verra. Le jeune n’a encore que 23 ans. Avant 25 ans des clubs vont encore croire en son potentiel. On le croyait d’ailleurs parti pour la gloire en début de saison cette année.

  181. Le 27 avril 2024 à 10 h 18 min, drakm72 a dit :

    À propos de KK…

    Oh, boy! Je m’étais fait ramasser solide, entre autres par Opeth — m’en souviens encore. C’était dans le temps où Opeth répondait avec plus de tranchant qu’il le fait à présent (avec l’âge on s’adoucit).
    ========================================
    Vous vous souvenez sûrement de mes propos sur les interventions de Opeth…lol…Je l’aime bien, pourtant, notre blogueur en chef mais bon, il avait été quelques jours absent du blog. Ensuite, quand il a été malade, je lui ai envoyé un mot sur 2 adresses email que j’avais…et je n’ai jamais eu de réponse. Le plus important est que la santé de Opeth soit au rendez-vous…le reste on s’en fout en plus. C’est vrai, Opeth a raison sur ce point, que les québécois n’aiment pas trop argumenter. Quand on écoute des émissions produites en France, on se rend compte que c’est tout le contraire…ils adorent la confrontation. Ça ne fait pas parti de nos gênes je crois. Vrai aussi que les interventions sont moins tranchantes aujourd’hui. Je pense que c’est mieux ainsi. Pour ma part, je me sens moins idiot si on dit le contraire des mes interventions…j’en suis arrivé à penser que ce n’est que mon opinion, que tout le monde a droit à la sienne. En autant que le respect d’autrui est présent, je n’ai rien contre. drakm72, vous me faites aussi penser qu’une opinion émise suite à regarder évoluer un joueur est importante. Bien sûr qu’on n’a pas à choisir un ado et de le projeter dans le futur mais c’est quand même bien de donner son opinion dans une telle perpective. Bonne suite des séries messieurs.

  182. Salut Kataway. Perso, j’adore m’obstiner solide. Sans jamais d’agressivité. En fait, je m’aperçois que j’aime mieux jaser avec des interlocuteurs d’opinion contraire. Mais ça doit être relié à mon âge (bientôt 72) … mes enfants n’aiment pas beaucoup s’obstiner avec moi )même si on s’adore), car j’ai trop d’arguments.

  183. Le 27 avril 2024 à 20 h 47 min, RexTerras a dit :
    Salut Kataway. Perso, j’adore m’obstiner solide. Sans jamais d’agressivité. En fait, je m’aperçois que j’aime mieux jaser avec des interlocuteurs d’opinion contraire. Mais ça doit être relié à mon âge (bientôt 72)
    ================================
    On est dans le même groupe d’âge…73 en septembre de mon côté. Si je connais bien le sujet je peux argumenter mais j’aime écouter l’opinion de l’autre aussi. Si ce n’est pas mon domaine je préfère écouter. Je ne me prononce presque jamais sur les prospects par exemple. La raison est toute simple…je ne les regarde pas jouer. Par contre, une fois rendu dans la LNH et que là je prend le temps de les regarder, je m’en fais ma propre opinion et là, oui, je me permets parfois d’argumenter. Il m’est arrivé d’être offusqué par un propos qui allait à l’encontre de mes convictions mais bon…je vieillis…lol…et je laisse de plus en plus passer. Je connais tout simplement mon opinion et je n’aime pas trop dire…je vous l’avais dit…lol.

    Mon opinion maintenant sur les Leafs…quel club affreux. Je suis allé voir le résultat avant de continuer d’écrire car après la deuxième période j’ai fermé mon téléviseur. On dirait un club sans âme, sans émotions, sans grandes convictions. Et l’entraîneur qui s’obstine à faire jouer Matthews avec deux joueurs qui n’ont pas d’affaire avec lui. Je le répète une nième fois mais l’embauche de Tavares est venu mettre le feu dans ce club. Ça me surprendrait énormément que Matthews resigne avec eux à la fin de sa présente entente. On dirait que l’effort n’est pas au rendez-vous chez les Leafs. Boston présente un visage tout à fait contraire. Marchand dérange et parfois il en met beaucoup trop. Les zébrés semblent fermer les yeux sur tout ce qu’il fait. Je dirais même que ses gestes sont parfois très dangereux. Il a une immunité qui plairait à Trump…lol. Par contre il est talentueux quand il pense hockey et son groupe le lui, suit le capitaine qu’il est en fait. Les Leafs sont cuits, cuits, cuits.

  184. Si les Leafs perdent encore en 1ère ronde, ce qui devrait être le cas, il y aura de gros changements à Toronto. Le coach va partir, peut-être même Shanahan. Idéalement, ils devraient échanger Tavares. Il sera en dernière année de contrat, mais il a une clause de non-mouvement. S’il décide de lever sa clause et que les Leafs conserve une bonne partie de son salaire, il serait échangeable, mais rapporterait-il suffisamment? Cette équipe n’a pas de profondeur et elle manque d’intensité. Ça prendra de gros changements.

  185. Si Keefe survit à une nouvelle défaite en 1re ronde, il sera officiellement un chat.

    Marchand et Pastarnak qui mènent les Bruins et une défenseur recrue (Lorhei) qui victimise Reaves pour le premier but était deux symboles de la série (et des Leafs en général).

    L’avantage numérique des Leafs à 7% (vs 46% pour Boston) illustre une autre occasion ratée par les lesders de cette équipe.

  186. La plus grosse différence entre Toronto et Boston est la qualité des défenses (défenseurs + gardiens). Toronto paie encore pour le vice de construction de son équipe. Dans une ligue à plafond salarial si les vedettes n’acceptent pas de prendre un salaire un peu moindre que le maximum qu’ils peuvent obtenir, le club est presque voué à l’échec. Mais la base est que tu ne peux avoir deux centres gagnant 22,6 M$ et ça montera à 24.25 M$ l’an prochain. Boston paie 10 M$ pour leurs deux premiers centres. Marchand ne gagne que 6.25 M$. Pastrnak gagne à peine plus que Marner mais est meilleur que lui. Il produit pas mal plus sans jouer avec un centre comme Matthews.

    TJ Brodie, le 2e plus haut salarié en défense des Leafs (5 M$) n’a pas joué les trois premiers matchs alors qu’il n’était pas blessé, et hier, à son 1er match, il a été -2. Si on l’enlève de la brigade défensive des Leafs, celle-ci a une masse salariale de 16 M$, dont 7.5 M$ à Morgan Reilly, ça fait donc 8.5 M$ dépensés sur les huit autres défenseurs listés sur Cap Friendly. Cependant, si on prend seulement les cinq qui jouent, à part Reilly, ils touchent environ 6 M$.

    Ne cherchez pas, ce club a un vice de construction majeur et ce sera impossible à corriger à court terme, même en échangeant Tavares et avec le départ de Brodie qui écoule sa dernière année de contrat. Ça ferait 16 M$ de libérés, mais il faudrait un autre centre pour remplacer Tavares à environ 5-6 M$ par année, et il faudrait le trouver comme UFA, et avec les 10-11 M$ restants, il faut trouver des UFA qui méritent cet argent et veulent signer à Toronto. Le pipeline du club est pauvre et le retour pour Tavares ne serait pas très élevé si Toronto ne gardait pas 3-4 M$ de salaire. Toronto est dans un cul-de-sac.

  187. Changement de calibre intéressant. Quel but de McKenna qui a traversé toute la patinoire contre les Suisses au U18 il y a quelques secondes. Il sera le Celebrini de son année de repêchage. 2025. Et le CH gagnera le tirage 😉

  188. 3 des 4 gros attaquants sont aussi affectés par des blessures/maladies qui mettent les problèmes de profondeur en évidence.

  189. Les Leafs devraient faire une « réinitialisation », je pense. Leurs deux gardiens sont UFA, la moitié de leur défense aussi, plusieurs joueurs de soutien en attaque le sont également. Marner et Tavares deviendront UFA en 2025. À l’opposé, Matthews, Nylander et Reilly sont signés à long terme. Qu’ils le veuillent ou non, ce sont les trois joueurs qui composeront leur noyau.
    Ce serait fou, à mon sens, de conserver Marner et Tavares. Clairement, ce modèle ne fonctionne pas. Donc, il est temps de les échanger avant que leurs contrats ne se terminent. Marner doit avoir une valeur élevée malgré tout. Tavares a sûrement une valeur un peu moins élevée mais quand même assez forte. Avec ces deux joueurs, ils peuvent sûrement obtenir des jeunes joueurs de qualité ou de très bons choix.

  190. @Andre

    Le problème est que les Leafs doivent gagner maintenant. Des choix ne leur serviront pas à grand chose pour profiter des meilleures années de Matthews, Nylander et Reilly dans l’optique d’échanger Marner et Tavares. Marner sans Matthews, il vaut quoi? Tavares a ralenti pas mal côté production et il aura 34 ans la saison prochaine. Puis Marner et Tavares ont des clauses de non mouvement. Ils pourraient refuser d’être échangés, ou dicter le club à qui ils seraient échangés et ainsi faire baisser le retour pour Toronto. Pas jojo, les Leafs se sont eux-mêmes mis dans cette situation.

  191. @opeth
    Au moins le problème, ce n’est pas notre problème! Je suis d’accord que leur situation est pas évidente. Marner, d’un point de vue externe, est clairement le second violon. Ça reste qu’il a une moyenne de plus d’un point par match à toutes ses saisons depuis sa troisième saison dans la ligue. Ça a quand même une valeur. Les choix ne valent rien pour eux, mais rien ne les empêche de les refiler à d’autres équipes comme le CH l’a fait dans l’échange Romanov -> 1er choix -> Dach. Ce serait une façon de contourner les clauses de non-mouvement.
    Cela dépend aussi de l’attitude des joueurs. S’ils sont difficiles, la perte de valeur est immense, comme lorsque Kane a été échangé aux Rangers il y a deux ans. Mais si Tavares et/ou Marner sont d’accord avec l’idée que le statu quo est intenable, ils conserveront une bonne valeur. Ça leur évitera de se retrouver dans des organisations de bas étage et tant mieux pour eux. Mais s’ils tiennent à être échangés à une équipe spécifique et que le retour est faible, il n’y aura pas de belle porte de sortie pour Toronto. Tant pis pour eux!
    Chose certaine, le DG devra être créatif. Malheureusement pour les Leafs, la dernière fois que Brad Treveling a tenté de se sortir d’une situation délicate, ça a donné le fiasco dans lequel se trouvent actuellement les Flames.
    Hormis le fait que le DG des Leafs n’est pas l’homme de la situation selon moi, je crois quand même que le mieux qu’ils peuvent faire, à ce stade-ci est de repartir à neuf à partir de la fondation Matthews-Rielly-Nylander.

  192. @Andre

    Je ne vois pas de façon de contourner les NMC. Si Tavares et Marner forcent des échanges à de bons clubs pour des choix, ces choix en seront de fin de rondes, donc peu attractifs pour aller chercher des valeurs sûres par la suite. Le problème de Toronto, c’est qu’après avoir gagné la loterie pour Matthews, ils se sont crus arrivés.

    Ils se sont tout de suite tournés en mode «gagner maintenant», et ont cessé de bien gérer pour le futur, et surtout, ils ont mal repêché hors de la 1e ronde, et surtout du top-10, et le seul bon choix de 2e ronde de toutes ces années, Sean Durzi, ils l’ont donné pour acquérir un défenseur en fin de parcours, Jake Muzzin, et ils ont donné en plus un choix de 1er tour 2019 (#22) et un de leur ancien choix de 2e ronde, Carl Grundstrom.

    En 2016, l’année de Matthews, ils avaient aussi les choix #31, #57 et #62 et auraient pu choisir Kyrou, De Brincat, Ryan Lindgren ou Hronek, et avec le choix #57 ou #62, Adam Fox sorti au rang #66. Ceci dit, la clé c’est que hors du top-10, ils n’ont pas frappé grand chose de vraiment bon et ils auraient pu. Ils ont raté plein d’occasion. Bien sûr, tous les clubs ratent de bons joueurs hors du top-10, mais les Leafs, avec des choix plus tardifs, n’étaient clairement pas du niveau de Dallas dont on parlait plus tôt cette semaine. Kyle Dubas n’était clairement pas le génie annoncé et Lamoriello qui a aussi eu son mot à dire gère à courte vue. À son âge c’est normal.

  193. Les joueurs elite doivent choisir ce qu’il est plus important dans leur carriere. Prendre quelques millions de moins par saison pour aider leur club a gagner la coupe oubien aller pour le gros lot.

    Les joueurs des Leafs ont choisi l’argent. Tout a commencé avec Tavares a 11M. S’il aurait signé pour 9M, les autres joueurs auraient surement suivi et signer pour moins.

    Dubas/Shanahan ont vraiment détruit les Leafs avec cette signature.

    Ils sont mieux de reconstruire, ils ont aucune chance de remporter la coupe dans les 5 prochaines années.

    Marner a une petite valeur sur le marché, il devient agent libre et n’est pas un joueur des séries. Pas sure que les équipes vont donner beaucoup pour lui.

  194. Tout dépend du joueur qui a la NMC. S’il décide qu’il veut absolument être échangé pour une équipe spécifique, le DG est cuit. Mais s’il n’est pas aussi obtus, il peut faire une liste de 10-15 équipes où être échangé et là sa valeur peut augmenter. De toute façon, même si j’ai énuméré la possibilité que ces joueurs rapportent des choix, les Leafs sont mieux de viser des jeunes contributeurs directement. La clef pour eux serait de trouver un club de milieu de peloton qui a beaucoup de jeunes et qui se croit à un Marner ou Tavares de prendre une coche ou deux. Dans ce cas, ce joueur pourrait devenir le visage d’une franchise compétitive et accepter l’échange.
    En ce qui me concerne, c’est un scénario plausible et souhaitable pour toutes les parties directement impliquées.

  195. @André

    Votre description d’équipe idéale ressemble beaucoup au CH!

    «un club de milieu de peloton qui a beaucoup de jeunes et qui se croit à un Marner de prendre une coche!»
    On cherche justement un joueur d’impact pour jouer avec Dach.

    Je comprend que les Leafs ne vont jamais échanger Marner au CH, et qu’il en couterait pas mal au CH pour faire son acquisition (autant en $ qu’en actifs à échanger).
    Mais serait-ce complètement fou comme idée?

  196. @La_Cible

    Fou je ne sais pas, mais mal avisé, sûrement. Marner ne prolongera pas son contrat pour moins de 11 M$ par année. Alors si Hughes fait ça, Marner devient le Tavares du CH, c’est-à-dire le point de référence salarial pour les autres. Slaf va ajuster ses demandes en conséquences et Suzuki et Caufield vont être frustrés, surtout Suzuki qui s’enligne pour produire autant que Marner et est un centre complet plus important qu’un ailier. Selon , moi, seul un joueur vraiment meilleur que Suzuki peut le dépasser dans la structure salariale du club. Si le CH donnait 9 M$ par année pour huit ans à Slaf, je ne pense pas que ce serait la fin du monde, mais un Marner à 11 ou 12 M$ par année, ce serait un réel problème.

  197. @La_Cible
    Oui le CH, mais aussi Buffalo, Ottawa, Détroit, New Jersey, Vancouver, etc. (Je dis ça sans avoir étudié particulièrement le cas de ces équipes).

    Si je suis le CH, je ne le fais pas parce que Marner est bien trop cher payé. À 8-9M, c’est une autre chose, mais à 11M je le trouve trop cher.

  198. Est-ce que le Leafs ont un défaut de construction ? Évidemment. Ont ils un problème de gardiens ? Évidemment. Ont ils un problème de défensive ? Évidemment, mais ils ont surtout, comme mentionné l’an dernier après leur élimination, des leaders qui »chokent» en séries.

  199. Petite mise à jour sur un espoir dont je vous ai déjà parlé, soit le petit char d’assaut marqueur de buts, Justin Poirier, 5’08 et 190 lbs, qui n’aura 18 ans que le 4 septembre prochain. Premier joueur de 17 ans à marquer 50 buts dans la LHJMQ depuis Sydney Crosby.

    Et bien il continue sur sa lancée en séries avec 19 points en 10 matchs, dont 12 buts. Une machine à ce niveau, et ce, encore une fois, à seulement 17 ans. Il me semble aussi prometteur que Cole Caufield à son année de repêchage, mais il est huit mois plus jeune que le petit ailier américain ne l’était au même stade.

    Pour le moment il est classé hors de la 1e ronde, mais selon moi il sortira vers la fin de celle-ci en juin prochain. La beauté théorique de l’histoire est que le CH aura un choix dans ces eaux-là, soit celui obtenu des Jets pour Sean Monahan. Je dis théorique car on sait que depuis longtemps Montréal ne priorise pas le talent local avec ses choix dans les trois premières rondes, et notre duo de dépisteurs, Audette et Boisvert sont un peu des Laurel et Hardy dans le groupe de recruteurs de l’organisation, sympathiques certes, peut-être drôles par moments, mais avec très peu d’influence sur les décisions finales de Hughes.

    N’empêche, peut-être que Poirier sera tellement convaincant par son jeu et son profil d’espoir qu’il pourra attirer l’attention de Lapointe et Bobrov. Aussi, ne me dites pas que ce serait un autre petit ailier. Il va jouer dans la LNH à 200 lbs, avec un centre de gravité très bas, ce qui le rendra très difficile à contrer. Ce qui compte c’est de repêcher des bons joueurs, après, s’il y a redondance, les transactions existent.

    Imaginez un Poirier prêt à remplacer Caufield dans quatre ans, juste avant l’entrée en vigueur de sa clause de non échange à 15 équipes. Il lui resterait trois ans de contrat à un salaire réel de 5.95 M$ par année. Il n’aurait que 27 ans, et procurerait un très bon retour au club montréalais. Je sais, je fais du DG fiction, mais la redondance d’actifs, de manière générale, ouvre la porte à ce genre de scénario, et c’est ce qui permet d’éviter les cycles reconstruction/aspirant/reconstruction.

  200. Le cas de Poirier vs Caufield me fait penser à un commentaire de Jarod Mayo le nouvel entraîneur chef des Patriots samedi après que le club eu choisi le quart-arrière Joe Milton en 6e ronde, et ce, après avoir choisi un autre quart-arrière, Drake Maye, 3e au total en 1e ronde. Un journaliste a demandé, pourquoi avoir choisi un autre quart-arrière après avoir choisi celui qui est vu comme le futur du club au 3e rang. Mayo a simplement répondu: «Nous sommes dans la «business» d’essayer d’acquérir de bons joueurs de football et nous pensons que Joe Milton en est un.»

    Bien sûr, Milton n’est pas vu comme le futur quart #1 des Pats, mais il a des attributs similaires à ceux de Maye, grande taille, bras canon, etc… Mais il a 24 ans et Maye n’en a que 21. N’empêche que les Pats pourront tenter de le faire progresser et qui sait s’il ne deviendra pas un actif échangeable un jour, tout en pouvant entretemps servir de substitut à Maye.

    Tout ça pour dire que la redondance ne devrait jamais empêcher de choisir un joueur qu’on croit le meilleur à un rang donné. Si ce joueur est une réussite, il aura une valeur, et il peut permettre aussi d’échanger un joueur semblable que le club possède déjà. Aussi, dans la NFL, avoir un quart substitut choisi en 6e ronde est un avantage car pour les quatre premières années son salaire sera moins d’un million par année, alors qu’un substitut d’expérience coûte généralement entre 5 et 10 M$ par année. Dans une ligue à plafond salarial ça compte, et dans mon exemple Caufield/Poirier, ça compterait aussi. Imaginez, remplacer un ailier de 8 M$ par année par un plus jeune qui gagne 0.9 M$.

  201. Très bons textes Opeth.

    C’est entre autres pour des informations et analyses comme celles-là que je suis ce blogue.

    En tout cas, Justin Poirier, je vais suivre son cheminement avec intérêt.

  202. C’est même à se demander comment ça se fait que Poirier n’est pas mieux vu par les recruteurs. J’aimerais beaucoup que le CH le repêche. Il correspond en plus aux lacunes de la banque d’espoirs de Montréal.

    @Opeth
    Kirk Cousins avait été repêché par les Redskins en 2012 en quatrième ronde alors qu’ils venaient de repêcher Robert Griffin III 2e au total. On se souviendra que ce dernier avait eu un grand début de carrière avant de plus ou moins tomber dans l’oubli (après une blessure?) et Kirk Cousins roule encore sa bosse comme quart assez moyen, mais tout de même un partant de qualité.

  203. Espérons que Baie-Comeau se rende à la Coupe Mémorial pour que Poirier s’y donne en spectacle.

  204. @Andre

    Ouais, la quart moyen qui a gagné le plus en salaire dans l’histoire de la NFL. Un chrétien dévot à ce qu’il paraît, il a extrait chaque sous possible à chacun de ses contrats. Avec l’argent garanti de son dernier contrat avec Atlanta, ses gains vont passer à 331.5 M$, et s’il jouait les quatre années de son contrat, il passerait premier de l’histoire. Il sera rattrapé plus tard avec la hausse du plafond salarial, mais pour un quart aussi moyen, ça demeure incroyable.

    1. Aaron Rodgers: $343.5 million
    2. Matthew Stafford: $328 million
    3. Tom Brady: $317.6 million
    4. Matt Ryan: $306.2 million
    5. Kirk Cousins: $281.5 million

    https://www.cbssports.com/nfl/news/2024-nfl-free-agency-kirk-cousins-set-to-pass-tom-brady-in-career-earnings-with-this-staggering-amount/

  205. Ce Justin Poirier dont vous parlez Opeth (et que je n’ai jamais vu jouer) m’a fait penser à Theoren Fleury ou Francis Bouillon…les deux n’étaient pas très grands mais étaient bâtis comme des blocs de béton. Je regardais les stats de Fleury…il a maintenu une moyenne d’un point par match…1088 points sur 1084 matchs…quand même. Et je n’ai jamais vu Bouillon reculer devant qui que ce soit.

    L’élimination de Tampa Bay…je m’en réjouis presque. J’ai détesté qu’ils »trichent» il y a quelques années contre le Canadien alors que leur masse salariale (acceptée par la ligue dans les séries) était d’une tromperie éhontée. Chacun des joueurs n’est pas à blâmer mais les décisions prisent par TB et surtout leurs dirigeants étaient alors un honte pour cette organisation. C’est mon opinion.

    Ça fait plusieurs fois que je mentionne (sur un autre sujet) que la grille totale serait la prochaine pièce d’équipement qui devrait être obligatoire. On l’a vu encore dernièrement ce qui est arrivé à joueur (me souviens plus de quelle équipe) et je n’ai pas lu à nulle part quelle était sa condition actuelle. Les joueurs de football, surtout les joueurs de lignes, qui sont des mastodontes, portent ces grilles (full face) et on ne parle pas d’individus fragiles…Cette attitude macho de la LNH continuera de faire des ravages car le hockey est de plus en plus rapide, les tirs sont violents, etc. Au moins, au hockey féminin, on s’est montré plus sage…les joueuses portent toutes cette pièce d’équipement. Est-ce à dire qu’elles sont plus intelligentes (plus avisées) que leurs confrères masculins?

  206. Moi qui ne pariais jamais contre le Ligthning en séries, les voici donc éliminés rapidement pour une 2e année de suite, malgré la présence du meilleur marqueur en saison et des toujours excellents Hedman et de Vasilevsky, le manque de profondeur (et de hargne?) les ont enfin rattrapés. Bien fait pour eux!

    Les commentateurs hier ne cessaient d’insinuer que c’était la dernière partie de Stamkos à Tampa. Je ne vois pas comment Brisebois le laisserait aller, ni pourquoi Stamkos lui-même voudrait aller jouer ailleurs (à moins qu’il soit maso et veuille aller remplacer Marner/Tavares à Toronto ha ha). Avec les départs de Dumba, Duclair et de 2 retenues salariales (3.9M$+3M$+1.6M$) ça libère 8.5M$, ce qui est le salaire actuel du 91. Quelques gymnastiques supplémentaires pour remplir les chandails restants sont à prévoir, mais le DG nous a habitué à faire des petits miracles à ce niveau. Avec les avantages fiscaux de l’état floridien, même s’il gagne »moins» que ce qu’il pourrait aller chercher sur le marché des joueurs autonomes, il est tout de même avantageux pour lui de rester dans cette équipe, son équipe.

    Fidèle à ses habitudes, le chouineur Cooper attribue la défaite des siens aux arbitres hier. Il devra prendre l’habitude de perdre, la fenêtre se referme rapidement et pour longtemps vu la faible profondeur du pipeline et l’absence désertique de choix au repêchage.

  207. Les Rangers de Kitchener ont été éliminés en 4 matchs par les Knights de London en 2e ronde et notre bon Filip Mesar a fini avec 16 points en 10 matchs (1 but 15 passes).

    Seuls 5 joueurs ont plus de points (et certains jouent maintenant en 3e ronde).

    C’est le plus haut total pour tous les joueurs qui ont joué 10 matchs ou moins.

    La production de points de Mesar a ralenti en 2e moitié de saison, mais on dit qu’il a été muté au centre avec plus de responsabilités défensives.

    On verra si il réussira la transition chez les professionnels l’année prochaine.

  208. Quand j’ai vu Quinn Hughes faire sa feinte le long de la bande pour un des deux buts en fin de match dimanche, j’ai tout de suite pensé à Hutson.

    Ça prends ce genre de talent des fois pour ouvrir le jeu.

  209. Moi quand j’ai vu la mise en échec de Benn hier, j’ai tout de suite pensé à Mailloux, Barron, Xhejak, Reinbacker.
    Pour gagner en séries ça prends de gros joueurs solides et talentueux comme eux.

  210. @Yogourt
    Je ne comprends pas trop pourquoi BriseBois ne voulait pas négocier avec Stamkos durant la saison. Si Stamkos quitte, le Lightning est vraiment dans le trouble. Ils n’ont plus du tout la profondeur qu’ils avaient en 2021, mais leur noyau est encore vraiment très solide. Je crois que Stamkos signera à long terme afin que son impact sur la masse soit le plus petit possible.

  211. @jonathan

    Peut-être qu’il a fait le pari qu’en annonçant dès le début qu’il n’y aurait pas de négociation il a voulu acheter la paix, c’est à dire que Stamkos aurait pu être déçu au début, mais il a surement fini par se faire à l’idée et passer à autre chose. Au moins c’est clair.
    Au début de l’année le prochain plafond n’est pas connu, le dg, n’a pas toute les informations. Les négos peuvent s’envenimer, si le DG veut le signer pour 2-3 ans et que Stamkos veut un 6 ans par exemple et que ca traine, ca peut affecter le joueur et l’équipe.
    Également il s’est gardé une porte ouverte pour si le Tampa glissait au classement peut-être.

    Ce faisant, Brisebois est en meilleure posture en ce moment, il a plus d’option. Oui il peut le perdre contre rien, mais ce n’est pas rien non plus, il récupérerait 8.5M sur la masse.

    Voyons voir ce qu’il fera maintenant.
    Bien que le tampa n’est pas pittsburgh, je serais surpris que Stamkos signe pour une longue période.
    M’enfin, je peux me tromper.

  212. En espérant que Winnipeg perde sa série et que Vegas et Edmonton gagnent la leur, le choix du CH obtenu de Winnipeg passe du 27ième rang au 23ième.

  213. Vu la grande «honnêteté» de Tampa, Stamkos pourrait bien se blesser d’octobre à mars la saison prochaine 😉

  214. Si je me fis aux pro de la reconstruction d’une équipe, Tampa aurait dû échanger Stamkos, 34 ans bientôt 35, l’an passé pour une panoplie de choix au repêchage.

  215. @fou de l’ile,
    Votre point était également très pertinent. L’arbitrage est tellement mauvais en séries que la grosseur des joueurs devient primordiale.

  216. Moi qui croyais les Leafs cuits, calcinés même (lol), ils ont démontré beaucoup d’émotion ce soir et ils méritaient la victoire. Toronto devra échanger Matthews…un peu de sarcasme ici…lol. Alors qu’ils étaient si amorphes dans le match précédent…Les Bruins devront donc se méfier des Leafs au prochain match, question de ne pas revivre le même scénario que l’an passé. Les Leafs doivent se dire que maintenant ils ont ce qu’il faut pour battre Boston. J’aimerais que les Leafs me fassent mentir…question d’avoir une équipe canadienne qui avance. C’est tellement compliqué pour les clubs canadiens de compétitionner contre les clubs américains. On verra au prochain match si l’émotion est encore là…Bonne suite des séries à tous.

  217. Boston n’était pas là hier.

    Bonne chose que la série s’étire un peu sinon la première ronde dans l’Est serait déjà finie!

    On voit que c’est bien beau faire les séries, mais les Islanders et les Capitals n’étaient pas de taille (et tout le monde l’avait vu venir).

    À leur défense, les Islanders n’ont fait aucun échange cette année et Washington ont échangé Edmunson et Mantha pour des choix alors ils n’ont rien sacrifié pour cette semaine d’activité parascolaire. Mantha a d’ailleurs été laissé de côté lors du 4e match de Vegas…

    D’ailleurs c’était intéressant de voir TJ Oshie discuter de son avenir. Il lui reste un an de contrat mais il a des problèmes de dos, il voudrait possiblement jouer, mais mentionne que quand il est constamment blessé et en traitement c’est dur pour ses proches et pour l’équipe qui doit jongler avec l’alignement et même pour les jeunes qui entrent et sortent de l’alignement.

  218. Coudon, Lehkonen est-il un joueur étoile. Il a marqué son cinquième but des séries hier. Autant je peux me vanter que j’avais vu d’avance que KK serait un flop, autant je me suis gouré sur Lehkonen. Je ne l’ai jamais blairé avec le CH.

  219. @Radisson

    Où en était Lehkonen à 23 ans? Je ne veux pas reprendre ardemment le flambeau de la défense de Kotkaniemi, mais le déclarer un flop à 23 ans après les quelques bonnes séquences qu’il a eu depuis le début de sa carrière est prématuré. Selon moi, KK a besoin de sortir de la Caroline, de signer un contrat modeste, et de devenir un joueur humble et travaillant. Il doit tirer un trait sur son début de carrière inusité et repartir avec une nouvelle mentalité où il se dirait que rien ne lui est dû et qu’il lui appartient de prouver sa valeur avec un club moins fort que les CAnes où il pourra jouer un rôle plus significatif. La piège qui le guette c’est l’étiquette de joueur d’utilité.

  220. Bonne nouvelle pour les Canadiens, mais quelle déconfiture de la part des Jets. Il y a de bonnes chances que le choix de Winnipeg descende de quelques rangs. Quant à Monahan, une acquisition inutile pour les Jets. Cette contre-performance ouvre-t-elle la porte à un retour à Montréal sur un contrat de deux ans à 3 M$ par année? Sur un pareil contrat, je saluerais son retour. Il apporterait leadership et profondeur tout en ne nuisant pas au plan de reconstruction et à la planification salariale à long terme du club.

    J’ai regardé le match Toronto-Boston hier. Je sais que je suis un vieux disque qui saute sur ce point, mais sur le but de Toronto en prolongation, Tavares domine physiquement Grzelyck 5’09 et 174 lbs. Un défenseur plus costaud et aussi rapide aurait contenu Tavares. Sur ce sujet, j’écoutais la chronique de Mathias hier au 91.9 et Martin Lemay a cité des commentaires élogieux de Paul Byron à propos de Logan Mailloux, comme quoi celui-ci pourrait accélérer la reconstruction du CH. Ce n’est pas rien comme éloge. Il semble assez clair qu’il voit l’Ontarien avec le grand club la saison prochaine.

    Sans surprise, M. Brunet a réitéré son scepticisme sur le potentiel de Mailloux. Lemay en a profité pour lui rappelé son enthousiasme débridé à propos de Lane Hutson et la nécessité de la grosseur à la défense en séries, et à ma grande surprise, Mathias a acquiescé au commentaire de Lemay, et a même rajouté observer son favori, Quinn Hughes, dans la série contre Nashville, et a dit que c’était plus difficile pour Hughes en séries. Je suppose que Mathias parlait de son jeu global car Hughes se maintient à une passe par match à date avec un différentiel global de -1, et de -3 à cinq contre cinq. On voit que Mathias demeure perplexe sur ces défenseurs de 180 lbs et moins. Ils peuvent t’aider à faire les séries, mais peuvent-ils t’aider vraiment à gagner une coupe? Impossible de cacher ces petits joueurs en séries. Je répète que pour moi le poids compte beaucoup plus que la taille. Donnez-moi un Hutson de 5’09 et 185 lbs et j’y croirais.

  221. Lehkonen suit la courbe de progression normale pour les bons joueurs.

    On voyait qu’il avait sa place dans la ligue (mais on se souvient de tous les filets déserts qu’il manquait).

    Il arrive dans une bonne équipe entre 25 et 30 ans qui sont les bonnes années de la très grande majorité des joueurs.

    Il y a eu une période au retour du lockout et suite aux changements de règlements pendant laquelle les jeunes ont dominés la ligue parce que les vieux étaient dépassés, mais on est revenu à un équilibre où les vétérans qui approchent la trentaine dominent la ligue.

  222. J’aimais bien Lehkonen, mais aucun problème avec la transaction. Tu ne reçois pas un jeune espoir qui pourrais faire partie de ton top 4 pendant 10 ans sans rien donner en retour.

  223. La transaction Lehkonen ressemblait à la transaction Pacioretty/Suzuki. On a donné un jeune vétéran pour recevoir un défenseur prometteur, Justin Barron, de 6.5 ans le cadet du Finlandais, et on sait qu’un défenseur prend généralement plus de temps à éclore qu’un ailier.

    Alors, selon moi, il est bien trop tôt pour juger cette transaction. Aussi, il ne faut pas oublier que le départ de Lehkonen a affaibli le club durant la saison 2021/22, et par après, cela a donc permis de repêcher Slafkovsky 1er au total et Reinbacher 5e l’an passé et d’avoir le 5e choix avant loterie cette année.

    Si bon soit Lehkonen, il était un peu trop vieux pour cadrer dans le plan de reconstruction des Canadiens. Il aura 29 ans en juillet prochain, et 32 ans quand le club pourra logiquement être un aspirant crédible à la coupe. Bien sûr, si Barron se révèle un flop d’ici quelques années, ou si Hughes perdait patience avec lui et l’échangeait trop vite, alors on pourrait affirmer que Colorado est probablement sorti gagnant. Je dis probablement car le Ch a aussi obtenu le choix de 2e ronde 2024 de l’Avalanche dans cette transaction. On ne sait jamais, on a déjà vu de très bons joueurs être repêchés à ce rang ou après. Lane Hutson que certains aiment tant a été repêché avec un choix de fin de 2e ronde similaire, ou un Joshua Roy, bien après ce rang.

  224. C’est vrai que KK est encore jeune à 23 ans et qu’il est trop tôt pour dire qu’il est un flop intégral. Mais un joueur repêché au troisième rang doit pouvoir amener une contribution significative durant les premières années et non pas à partir de 26-27 ans quand il devient autonome. C’est dans ce sens que pour moi KK est un flop.

  225. Un article ce matin sur le site DLC titre que le CH devrait s’inspirer des Stars pour son repêchage. Quel article bizarre car il ne dit pas quelle serait la recette des Stars pour bien repêcher en général, car eux aussi repêchent des flops. Aussi, l’article démonte son titre en énumérant les jeunes joueurs prometteurs du CH choisis hors du top-10.

    Un autre article bizarre ce matin dans le JdeM sur Justin Poirier qui révolutionnerait l’évaluation des joueurs de petites tailles s’il sortait en 1e ronde. Le journaliste semble pas mal mêlé et semble oublier un certain Cole Caufield repêché 15e par Montréal en 2019. Alors Poirier ne révolutionnera rien s’il sort en 1e ronde. Le problème avec son faible classement actuel n’est pas qu’il mesure 5’07 ou 5’08, c’est qu’il est Québécois francophone et joue dans la LHJMQ. C’est pourquoi je pense qu’il sera encore disponible au rang du CH avec le choix de Winnipeg.

    Une autre point confondant dans cet article, est l’argument que le journaliste attribue à des dépisteurs qui lui auraient dit que Poirier était déjà mature physiquement à 17 ans car il pèse déjà 190 lbs. Excusez-moi, mais quel argument de m*rde. Il n’y a pas d’athlète mature physiquement à 17 ans. Je veux dire par là, des athlètes de 17 ans ayant atteint leur sommet en terme de capacité physique. Un tel argument est complètement ridicule.

    Vous voulez savoir pourquoi Dallas repêche bien en général, regardez le choix de Logan Stankoven en 2e ronde. Le jeune aurait dû sortir en 1e ronde, mais il est lui aussi petit. Alors les clubs de dinosaures l’ont laissé tomber jusqu’en 2e ronde pour Dallas.

    Aussi, pour revenir à la maturité supposée de Poirier. Celui-ci sera un des plus jeunes joueurs du repêchage étant né début septembre. Ça me rappelle Jayden Struble, lui aussi né début septembre et qui avait dominé les tests physique au Combine avant le repêchage, et ce, alors qu’il n’avait que 17 ans. Ça prouve que Struble était déjà très fort malgré son jeune âge, et il a malgré tout joué quatre années à l’université par la suite. Je me répète, le problème premier de Poirier est qu’il est Québécois francophone.

  226. Bon. Toujours selon le site DLC, Brunet et Boisvert ont invité Eric Hoziel à leur balado pour venir dire que Logan Mailloux disait aux équipes avant le repêchage 2021 que c’est le désir de vengeance de la jeune Suédoise envers lui qui avait provoqué tout ce scandale et qu’au fond, Mailloux n’avait pas de remords sincères.

    Vous voulez comprendre pourquoi Boisvert et Brunet ne cessent de rabaisser Mailloux. Il semble bien qu’on ait la réponse. Ils n’en reviennent juste pas de cette histoire. Pourtant, je me souviens qu’on blâmait le CH d’avoir choisi Mailloux contre sa volonté, lui qui avait souhaité publiquement ne pas être repêché pour travailler sur lui-même.

    Toutefois, je m’interroge, s’il ne souhaitait pas être repêché, pourquoi se serait-il entretenu avec les équipes en vue du repêchage, entrevues où il aurait dit que le désir de vengeance de la jeune fille était derrière tout ce scandale? Ceci dit, que le désir de vengeance ait joué un rôle est bien possible, mais ça n’efface pas la faute première de Mailloux d’avoir partagé des photos de la jeune fille en train de faire ce que vous savez.

    Mais au final, je me demande bien pourquoi on ressort encore cette histoire somme toute banale d’adolescents immatures au temps des médias sociaux. Une chose est sûre, Boisvert et Brunet ne changeront pas de chanson sur Mailloux tant que celui-ci n’aura pas prouvé sa valeur hors de tout doute.

  227. Qu’est-ce qu’il en sait Éric Hoziel de ce que Mailloux disait aux équipes avant le repêchage? Comme s’il avait des connections sûres dans le milieu que personne d’autres n’a!

    Quoi qu’il en soit, Mailloux a été très naïf ou très mal conseillé d’avoir dit publiquement ne pas vouloir être repêché pour pouvoir travailler sur lui-même. Espérer éviter la mafia woke en exprimant des remords est contreproductif: ça fait juste empirer les choses.

    De plus, le fait que toute cette histoire ait été rendue publique est très étrange. Mailloux était mineur à ce moment (la victime était majeure) et la loi oblige l’anonymat dans ces cas-là. Est-ce que la jeune femme a enfreint cette directive pour se venger?

  228. Ce jeune Poirier a seulement 17 ans…ce qui veut dire qu’il pourrait encore grandir un peu…j’ose prédire 3 pouces de plus, ce qui lui donnerait 5’10» et un poids approximatif de 200 llbs. Ça en ferait un athlète difficile à bousculer, non?

  229. J’espère que Mailloux se taillera un poste avec le grand club à l’automne prochain, qu’il fasse du bon travail et ainsi faire taire les «haters». Il y a quand même des limites à s’acharner sur un jeune et son délit alors qu’il était mineur.

  230. Je me fous de ce que Hoziel dit ou sait vraiment. Ce qui est révélateur c’est que Brunet et Boisvert, deux commentateurs connus pour leurs faible opinion de Mailloux le joueur de hockey, ramènent cette histoire trois ans plus tard alors que c’est réglé. Mailloux a amplement payer pour son comportement. Il est inutile de ramener ça, même pour expliquer pourquoi des équipes auraient rayé Mailloux de leurs listes.

    Ça n’apporte rien de nouveau à la compréhension de cette histoire. Des clubs ont refusé de repêcher Mailloux en 1e ronde de peur des conséquences médiatiques et de la meute woke sur les réseaux sociaux. Mais on sait aussi qu’il est certain que plus tard dans le repêchage un club se serait risqué en espérant que de le choisir en 2e ou 3e ronde rendrait la chose moins controversée.

    Le CH a décidé de prendre ce risque d’image publique, mais au niveau hockey c’était le choix à faire. Il ne repêchait pas un violeur ou un tueur, juste un grand gars immature, mais très doué pour le hockey. En tant qu’amateur de football de la NFL, je peux vous garantir que l’histoire de Mailloux n’aurait pas fait grand bruit tellement cette ligue tolère des choses bien plus graves faites par des joueurs dans la vingtaine.

  231. Juste pour ajouter à l’histoire suédoise. La madame de 26 ans avait fait la majorité des coéquipiers de Mailloux (des adultes qui ont «coaché» le ti-gars de 17 ans placé-là pour cause de covid). Je pense que quand il y a passé aussi, il a voulu se vanter auprès de ses chums … sans trop réfléchir (cerveau déconnecté en pleine action).

  232. Pas sûr que Poirier va grandir encore. L’âge de la poussée de croissance est très variable, de même que l’âge de l’arrêt de croissance. Généralement l’arrêt de croissance est à 17-18 ans pour les garçons. Il y a bien sûr des exceptions, mais Poirier était listé à 5’07 et 180 lbs à 15 ans dans le Midget AAA. Aujourd’hui le site Elite Prospects le liste à 5’08 et 181 lbs, et Hockey db à 5’07 et 185 lbs et le site de la LHJMQ à 5’08 et 190 lbs. En passant, Poirier est rendu à 24 points en 12 matchs de séries dont 16 buts.

    https://chl.ca/lhjmq/article/repechage-lhjmq-2022-sous-la-loupe-justin-poirier/

  233. On remet souvent en question les raccourcis de Mathias quand il choisit judicieusement ses exemples pour supporter ses opinions. On devrait y accorder encore moins d’importance quand son exemple ne supporte pas l’opinion qu’on lui prête.

    Mathias aurait dit que ce serait difficile pour Quinn Hughes en séries. Dans sa courte carrière, Quinn Hughes a joué 22 parties en séries éliminatoires et a amassé 21 points, presque 1 point par match, avec un temps de jeu moyen de presque 23 minutes par rencontre. Son différentiel à 5 contre 5 de +/- est presque neutre à -3.

    Si on veut supporter le point que les petits joueurs, en particulier les petits défenseurs, ne peuvent permettre à leur équipe de gagner en séries, il y a sûrement de meilleurs exemples que Quinn Hughes.

  234. Il n’y a pas que des désavantages à mesurer 5’7 ou 5’8. À cette taille, un joueur costaud comme Poirier pourra difficilement être mis hors d’équilibre. C’est un bon atout dans un sport de contact.

  235. J’ai été surpris de lire sur le net que notre croissance s’arrête vers les 16 à 17 ans et parfois 18 ans. Moi qui pensais que l’on grandissait jusqu’à 21 ans. Vous aviez donc raison Opeth en ce qui concerne Poirier. Mais, comme le dit Jonathan, il n’y a pas que des désavantages à être petit de taille. Son centre de gravité étant plus bas, il devrait être sûrement solide sur ses patins. À suivre…

  236. @opeth
    Pour Mailloux, Boisvert mentionne que plusieurs joueurs junior ont fait la même chose que ce qu’il a fait, mais c’est simplement que Mailloux s’est fait prendre. Il ne semble pas baser son évaluation là-dessus. D’ailleurs, s’ils ramènent l’histoire de Mailloux, c’est pour parler du cas de Trevor Connelly. Boisvert l’adore, mais il pourrait faire l’objet d’un boycott de certaines équipes au prochain repêchage. S’il est encore disponible lors du choix de 1ère ronde de Winnipeg qui appartient au CH, est-ce qu’ils auraient l’audace de le recruter?

  237. @jonathan

    J’ai écouté le segment de Hoziel après avoir lu ton commentaire, tu as raison, le tout à la base ne vise pas Mailloux, mais le reste, ouf! Tellement de non dit relié à la poutine woke et Hoziel qui vers la fin ramène les manifestations pro-palestiniennes sur les campus universitaires en rapport avec l’idée de choisir ce jeune Connelly. Pourquoi Hoziel n’a pas peur de la réaction de ces wokes par rapport aux jeunes joueurs de la NFL et de la NBA qui font souvent bien pire? Je vais rester dans le non dit moi aussi. L’éléphant dans la pièce.

  238. On parle de rachat au tiers restant du contrat pour Kotkaniemi, mais si les séries se terminent avant le 20 juin, les Kings pourraient faire de même avec Dubois. Pour les moment on peut juste dire que Los Angeles n’est pas sorti du bois!

  239. Apres avoir vu la 1ere periode Leafs-Bruins, le jeu est tres rude. L’importance d’avoir des gros joueurs pour les séries.

    Les Leafs jouent bien. Une bonne chance d’avoir un 7ieme match.

  240. Pas certain de bien saisir la subtilité du fait que LA peut racheter Dubois si les séries se terminent avant le 20 juin !!!!

  241. @Stéphane

    Au plus tard les séries peuvent se terminer le 24 juin, si ça se rend à 7 matchs à chaque ronde, et la période de rachat débute deux jours après la fin des séries. Dubois aura 26 ans le 24 juin, et pour un rachat à un tiers le joueur racheté doit avoir moins de 26 ans. Donc, pour que les Kings puissent racheter Dubois à un tiers, deux jours après la fin des séries, celles-ci devraient se terminer le 20 ou le 21 juin. Pas clair si on a droit le 2e jour après la fin des séries ou après deux jours de carence. Enfin, vous voyez le principe, si les séries finissent à la limite théorique du 24 juin, Dubois aura 26 ans ce jour là, et deux ou trois jours plus tard il devra être racheté aux deux tiers.

  242. En plus la clause de non-mouvement de Dubois s’active le 1er juillet pour 4 ans.

    J’étais de ceux qui lui donnait le bénéfice du doute l’été dernier, mais là il a épuisé ma bonne volonté.

    1 but et 5 punitions en 5 matchs. Des passages sur la 4e ligne. Un des seuls joueurs des Kings dans le négatif pendant la saison.

    L’acquisition était curieuse depuis le début pour les Kings vu leur profondeur au centre. Kopitar vieillit mais il est encore 2 ans de contrat.

    Les Jets n’ont fait guère mieux. Un autre effondrement en séries (ok, ils ont joué contre des Avalanches en super forme).

  243. Il faut souligner la remontée des Leafs. Sans Matthews. Avec un jeune gardien.

    Par contre, on dirait deux équipes qui n’ont pas affaire en séries dans les deux derniers matchs.

    Difficile de voir un de ces deux clubs battre les Panthers en 2e ronde.

  244. Je ne sais trop quelle mouche a piqué les Leafs mais depuis 2 matchs ils ont décidé de travailler fort. Je pense que tous ne voulaient pas de l’étiquette de «choqueux» et en plus de perdre Matthews pour ces deux parties. Autant je croyais les Leafs bien endormis dans leur cercueil, autant ils sont bien en vie et les Bruins doivent commencer à se poser des questions majeures.

    Autre facette des séries…pas croyable tout ce que les arbitres laissent passer…peu importe le club impliqué dans les infractions. C’est comme si la boxe se transformait en bataille de ruelle et que l’arbitre au centre du ring ne faisait rien pour corriger la situation. L’arbitrage est tout simplement affreux, les joueurs s’en rendent compte et sont toujours à la limite du non acceptable. C’est ce qui rend ce sport (le hockey) si ennuyant parfois…on ne joue plus au hockey mais à un mauvais show où tous les coups sont permis et où les joueurs de talent doivent devenir des goons ou presque pour graver leur nom sur le gros bol. Désolant.

  245. Les Leafs jouent mieux en défense et surtout, travaillent plus fort sans Matthews. Edmundson et Benoît en défense sont deux pans de mur qui font du bon travail. Du côté de Boston, les carences en attaque sont évidentes quand Pastrnak ne produit pas. Il est le seul attaquant de très grand talent de cette équipe. Marchand a toujours été un travaillant d’abord et avant tout. Sans surprise, Grezlyck a été rayé de l’alignement hier après s’être fait dominer physiquement par Tavares sur le but gagnant en prolongation lors du 5e match.

  246. Je ne connaissais pas cette clause du rachat au 1/3. On risque de la voir être suggérée – et utilisée – de plus en plus dans les prochaines années vu que les joueurs signent de gros contrats bien plus jeunes qu’avant. Ça donnera de drôle de trajectoires de carrière où des joueurs qui n’atteignent pas les hautes attentes fixées sur eux vont peut-être continuer de rouler leur bosse plus discrètement.
    C’est un scénario qui attend peut-être KK.
    Quant à Dubois, je ne sais pas si les Kings vont oser larguer ce joueur une seule année après leur grosse transaction. J’étais d’avis que le CH aurait dû tenter d’aller le chercher à bas prix en espérant que PLD mette du sien pour faire baisser sa valeur et se retrouver à MTL. Force est de constater qu’il n’est pas à la hauteur.

  247. Je suis retourné voir le repêchage de 2016 pour le plaisir. C’est l’année où Dubois a été repêché. On se souviendra qu’il y avait eu de grands débats à l’époque sur le blogue de Mathias parce que c’était une cuvée assez profonde et que le CH détenait le 9e choix. À revoir la première ronde, on constate qu’il y a eu beaucoup de déceptions finalement.
    2- Patrick Laine
    3- PLD
    4- Puljujarvi
    5- Juolevi
    8- A. Nylander
    10- Jost
    11- Logan Brown
    etc.

    Ce qui est étonnant, c’est que certains de ces joueurs ont eu des débuts très prometteurs avant de voir leurs carrières déraper. Je pense surtout à Laine et Dubois.

  248. Dubois semble avoir un problème de personnalité. Je répète souvent qu’un joueur doit avoir le talent et la bonne attitude pour réussir. L’attitude pour moi c’est la conscience et l’acceptation de ce qu’il est nécessaire de faire avec constance pour réussir, l’effort, la discipline, l’engagement. Dubois a clairement le talent, mais entre les deux oreilles ça semble moins solide. Ce n’est pas un exceptionnel, il a du talent, mais s’il n’y met pas ce qu’il faut, c’est le genre de joueur qui va arriver à court.

    Aussi, en se sortant de Columbus et Winnipeg, et en signant ce contrat excessif à L.A., il s’est mis de la pression. Peut-être croule-t-il sous celle-ci? Ça ressemble à KK à qui a quitté le CH pour l’argent et par frustration d’immaturité, et à qui on a beaucoup donné sans que ce soit vraiment mérité. Ces joueurs surpayés savent qu’ils le sont, tout comme les joueurs sous-payés. Pour certains, ça joue dans leur tête de façon négative.

  249. À un certain point, ce qui fait la différence entre les meilleurs est la gestion de la pression et les dimensions psychologiques en général. Tous les joueurs repêchés en première ronde, et a fortiori dans le top 10, 5 ou 3, sont très talentueux. Mais s’ils ne peuvent s’adapter à la pression immense mis sur eux à un très jeune âge, au calendrier effréné d’une ligue comme la LNH, au salaire immense qu’ils reçoivent, au fait de passer de héro des rangs juniors à joueur qui doit trimer dur, etc, ils ne deviendront pas les joueur promis. KK et PLD sont deux bons exemples de joueurs qui ne réussissent pas à cause de dimensions psychologiques. C’est le cas aussi de Patrick Laine qui a (ou avait?) des problèmes d’addiction aux jeux vidéos et tant d’autres joueurs.

    À ce qu’on dit, Joel Armia s’est transformé cette année après avoir suivi une thérapie avec un psychologue sportif. Reste à voir si ça durera dans le temps dans son cas, mais force est de constater que ça a eu un effet très positif sur lui. Les meilleures organisations devront mieux encadrer leurs joueurs sur le plan psychologique et défaire les tabous autour des thérapies. Ce n’est pas une question de fierté et d’orgueil et ça ne peut qu’aider les joueurs.

  250. Ça rappelle un peu Benoit Pouliot qui avait lui aussi tout pour réussir mais n’a jamais réussi à embrayer.

    Les grands flans mous. La taille et le talent, mais pas l’éthique de travail.

    On ne voit jamais de petits de flans mous parce que si tu n’as ni la taille ni l’éthique, le talent ne suffit pas.

    On voit des petits énervés qui compensent leur déficit vertical par une ardeur extraordinaire, mais si tu es petit et paresseux, tu n’es même pas invité.

  251. @fou_de_lile

    Quand je vois Alexandre Daigle, plus 5’11 que 6’00, à l’œil, faire le rigolo comme analyste à TVA ça me rappelle un autre talent gâché car il n’avait pas le reste. Mais comme KK, Dubois, Drouin, et bien d’autres hauts choix décevants, il est indépendant de fortune. Le plus surprenant est que Daigle est père de trois enfants aujourd’hui.

  252. Demidov s’est blessé au genou lors du dernier match de son club. Très bon jeune joueur, mais avec ce qui se passe en Ukraine, j’espère que le CH choisira un autre joueur. Rien contre Demidov l’individu, rien pour non plus, c’est juste que je me vois mal prendre pour un Russe. Ce peuple commet tellement d’atrocités en Ukraine que pour moi ça rejaillit sur tous les Russes, même les bons. Ils sont bannis des Olympiques, c’est une bonne chose, il devrait en être de même dans les sport professionnels. La ligue impose encore les hymnes nationaux avant les matchs, elle devrait être cohérente et n’accepter que des joueurs issus de pays démocratiques.

  253. Byron Bader de Hockey Prospecting a mis à jour son classement des meilleurs pipelines des équipes de la LNH et le CH se classe…. roulement de tambour… au deuxième rang.

    Il faut rappeler que son modèle tient compte seulement de la progression des données statistiques des joueurs depuis l’année précédant leur repêchage, et ce pour une période de 5 ans.

    Une partie de son analyse est particulièrement intéressante. Il mentionne que le CH à déjà 2 joueurs étoiles en Suzuki et Caufield. Il précise que les équipes qui font les séries éliminatoires ont généralement 3 ou 4 joueurs étoiles. Celles qui sont des candidates sérieuses pour la coupe en auraient 5 ou 6. Il laisse entendre que le CH peut espérer atteindre ce total avec Slafkovsky, Hutson et le prochain choix top 10 de 2024. Sans surprise, il souligne la profondeur du pipeline du CH.

    https://x.com/byronmbader/status/1786435926266364171?s=61&t=VMes1iYEYHiazX8RiZleXw

    https://x.com/byronmbader/status/1786435900609835050?s=61&t=VMes1iYEYHiazX8RiZleXw

  254. Rien à voir avec le hockey…les dirigeants de pays avec leur énorme ego font tout foirer. Ce sont eux qui génèrent des guerres alors que le peuple n’a rien à voir avec tout ça. Bien sûr qu’il y a des exemples bizarres…Comme Ovechkin qui appuie Putin. Honte à lui car ce multimillionnaire se fout du peuple qui souffre. Les sportifs qui n’osen pas se prononcer sont ceux qui craignent des représailles contre leurs familles. C’est une politique sale ce que fait la Russie contre l’Ukraine…et on pourrait citer d’autres conflits mais nous sommes sur un blogue de hockey…alors, je vais m’en tenir à ça. Je peux juste dire que j’ai rencontré des russes depuis quelques années et ils sont bien contents de ne plus vivre en Russie. Tout comme j’ai rencontré un libanais qui est lui aussi bien heureux de vivre ailleurs qu’au Liban.

  255. Est-ce qu’il y a dorénavant un processus de modération sur le blogue? Voici le message qui apparaît au début de mon dernier commentaire:

    “Your comment is awaiting moderation. This is a preview; your comment will be visible after it has been approved.”

  256. J’ai lu que Justin Poirier serait vu comme un choix de troisième ronde et peut-être même plus tardif au prochain repêchage. Avec tous les buts qu’il marque à seulement 17 ans, c’est presque inconcevable. Oui, il est petit mais costaud. Je ne l’ai jamais vu jouer: y a-t-il autre chose qui milite contre lui. Juge-t-on qu’il est trop lent? Luc Robitaille avait été choisi au 171e rang pour cette raison.

  257. Pour PLD, je n’y crois pas au rachat, le dg ne voudra pas admettre son erreur.

    Si jamais il est racheté, pour une saison a LA, il aurait récolté 9M en salaire et recevra 16M sur 14ans pour ler achat.

    Pas trop pire pour une année de 40 pts 🙂

  258. @Demongris, j’ai déjà eu ce genre de message où ça devait passer par le modérateur. Je suppose que c’est Opeth le modérateur et il ne doit pas toujours être devant son ordi pour éliminer certains messages indésirable. Si j’étais vous j’essaierais de nouveau et espérez un peu plus longuement avant de faire quelque changement que ce soit.

  259. Comme le mentionne avec justesse kataway, je ne suis pas toujours devant mon ordinateur et il arrive que certains messages apparaissent sur ma page d’administrateur comme ayant besoin de mon autorisation pour être publiés. C’est toujours le cas pour le premier message d’un nouveau membre et ça fait des lunes qu’il n’y a pas eu de nouveau membre. Maintenant à savoir pourquoi ça survient parfois pour des membres déjà inscrits et réguliers? Je l’ignore. J’approuve simplement le message en attente lorsque je le vois. C’est tout.

  260. @demongris et autres
    J’ai déjà reçu ce genre de notification aussi. Je peux me tromper, mais je soupçonne que ça a à voir avec des messages dans lesquels on insert des hyperliens.

  261. @Andre

    On a une piste sérieuse. Effectivement, j’avais mis deux hyperliens vers X/twitter dans mon message.

    J’essaierai de le republier plus tard.

  262. Testing one two, testing one two.

    Byron Bader de Hockey Prospecting a mis à jour en mai son classement des meilleurs pipelines d’espoirs des équipes de la LNH et… roulement de tambour… le CH est au deuxième rang.

    Pour rappel, l’algorithme de son modèle compare les statistiques offensives des joueurs depuis l’année précédant leur repêchage jusqu’à 5 ans par la suite. En comparant l’évolution de leurs statistiques avec une banque de données d’anciens joueurs, il établit des probabilités de faire carrière et de devenir un joueur étoile dans la LNH.

    Ce qui est particulièrement intéressant dans son commentaire sur le CH, c’est son constat que les équipes qui participent aux séries éliminatoires ont généralement 3 ou 4 joueurs étoiles et celles qui sont de véritables aspirantes à la coupe en auraient 5 à 6.

    Selon lui le CH aurait déjà 2 joueurs étoiles en Suzuki et Caufield. Il voit de bonnes probabilités d’en avoir 5 si Slafkovsky, Hutson et le choix 2024 se développent à leur plein potentiel prédit par son modèle.

    Évidemment, son modèle ne mesure pas plein d’autres facteurs, par exemple la profondeur et l’efficacité en défense des équipes, qui sont importants pour avoir du succès en séries éliminatoires. N’empêche, c’est encourageant de pouvoir vivre d’optimisme, au moins quant au futur du CH.

    https://x.com/byronmbader/status/1786435926266364171?s=46&t=aNSqLKdAUi4irUDEGkgIew

    Test over

  263. @Demongris

    Votre message original sur Byron Bader a été publié. Comme mentionné précédemment, pour une raison qui m’échappe, je devais l’autoriser, ce que j’ai fait vers minuit hier soir. Désolé. C’est un problème qui arrive rarement, et dont j’ignore la cause.

  264. Merci Opeth

    Curieux, j’ai demandé @chat GPT de m’expliquer ce mystère. Sa réponse:

    “ Il y a plusieurs raisons pour lesquelles un message pourrait ne pas être publié sur le blog «Les Rescapés de Rondelle Libre». Cela pourrait être dû à une violation des règles de publication, comme le non-respect du sujet du blog, un langage inapproprié, ou du contenu offensant. Ou bien, cela pourrait être dû à un problème technique ou à une décision éditoriale.”

    L’IA est encore loin de pouvoir nous expliquer ce qui à causé le Big Bang à l’origine de l’univers.

    Je me suis dit que les connaissances de ChatGPT étaient peut-être meilleures en hockey que pour expliquer des mystères. La réponse est clairement NON.

    Ma question pour la tester: Est-ce que le but d’Alain Côté des Nordiques était bon?

    La réponse de ChatGPT: “ Le but controversé d’Alain Côté des Nordiques de Québec lors du match de séries éliminatoires de la Coupe Stanley en 1982 contre les Bruins de Boston est resté un sujet de débat parmi les fans de hockey. Certains pensent que le but était bon, tandis que d’autres pensent qu’il ne l’était pas. La décision finale revient généralement aux arbitres sur la glace et, dans ce cas, le but a été accordé.”

  265. Je suis allé lire le texte dont vous avez mis le lien Demongris. Il mentionne ne pas considérer encore Slaf à cause du nombre de matchs non joués je crois. Il y a d’autres effectifs dont il faudra tenir compte aussi. Je pense à Struble qui sera un défenseur très efficaces quand il sera nécessaire de protéger une mince avance au pointage en fin de partie. Ou Xhekaj quand le jeu deviendra plus robuste. Même chose pour Guhle. Je pense que le noyau du CH est de plus en plus adéquat pour aller en séries. Pour ma part, je pense que aller en séries est accessible dès l’an prochain si les blessures sont un peu absentes. Je pense que ce sera une année charnière pour que le club passe des dernières positions actuelles pour passer dans les dernières positions pour avoir accès aux séries. Gagner la coupe? Non, pas encore. Mais je pense qu’on verra un bond majeur au cours de l’hiver prochain. Je pense l’avoir déjà exprimé de toutes façons. On verra bien…ce club est bien pensé et bien bâti jusqu’à présent.

  266. @kataway

    Le modèle de Hockey Prospecting est un modèle quantitatif qui est totalement biaisé vers la production offensive. En utilisant les statistiques des recrues dans les ligues inférieures et dans la LNH qu’il met à jour régulièrement, il prédit les probabilités qu’un joueur devienne un joueur régulier ou une étoile dans la LNH. La contribution importante à l’équipe de joueurs qui ont le profil de Struble et de Xhekaj est évidemment sous-évaluée, pour ne pas dire ignorée. On sait par contre que de tels joueurs sont importants pour construire une équipe qui a tous les outils pour gagner.

    Slaf était exclu de son analyse des pipelines des équipes parce qu’il appartient déjà à la LNH. Son modèle prévoit quand même que Slafkovsky et Hutson ont de bonnes chances de devenir des joueurs étoiles dans la LNH. Ce qui ferait 4 joueurs étoiles si les prédictions du modèle devaient se réaliser. Il ajoute la sélection #5 du repêchage 2024 qui devrait avoir de bonnes probabilités de devenir une étoile. Au final, le CH pourrait atteindre le noyau de talent offensif (5 joueurs étoiles) qu’on retrouve habituellement parmi les équipes aspirantes à la coupe Stanley.

    Évidemment, il faudra que le CH sécurise aussi les nombreux autres atouts requis: robustesse, pas trop de joueurs de petit gabarit, rapidité, excellence en défensive, bons vétérans, bonnes stratégies des coachs, joueurs en santé, gardiens avec moyennes autour de 0,920, etc

  267. Presque triste pour Toronto, ils ne méritaient pas de perdre, mais pourquoi ont-ils commencé à jouer vraiment au 4e match en l’absence de Matthews? J’ai découvert le défenseur québécois Simon Benoît dans cette série. Toute une trouvaille pour Toronto et la preuve que les défenseurs prennent généralement plus de temps, surtout les grands gabarits comme Benoît. Jamais repêché, Anaheim l’a laissé aller et sur une meilleure équipe qui avait un besoin en défense il a très bien paru comme défenseur défensif.

  268. Dommage pour Toronto…je pense que Samsonov a figé sur le but gagnant. Il avait le temps d’être plus agressif en interceptant la rondelle…il est resté au fond de son filet et je dirais même qu’il avait un gros doute en tête quand Pastrnak s’est présenté devant lui. Dommage pour Samsonov mais il a mal réagi. Quelle malchance aussi que le jeune gardien de Toronto n’ait pas été disponible…à moins que ce soit une décision de la direction…si c’est le cas, des changements importants sont à prévoir pour les Leafs.

  269. Joseph Woll est depuis deux ans la solution des Leafs dans le filet: il est bon, jeune, pas cher. Malheureusement, il est souvent blessé.

  270. Drôle d’expérience hier que d’écouter ce Boston-Toronto en groupe.

    Les deux équipes qu’on aime le plus haïr.

    On a été torturé toute la soirée à espérer que les deux équipes perdent. toute une expérience.

    Une découverte de cette série est aussi Justin Brazeau. 6’5, pas repêché. Il a passé de 37 points à 18 ans à 113 points à 20 ans en OHL. Ironiquement signé par les Leafs, il est libéré et récupé par les Bruins.

    Le voici à 26 ans avec ses premières expériences dans la LNH. Il n’a même pas joué les premiers matchs et le voici sur la première ligne d’avantage des Bruins.

    Une autre histoire qui a été surlignée est celle Swayman qui a été repêché un rang après que Toronto eu choisi un autre gardien (qui n’a même pas joué 10 matchs chez les pros).

  271. @kataway

    Windowpane du seul album, Damnation, que je possédais de ce groupe. Le seul à l’époque vraiment progressif et sans leur death métal habituel. Cette pièce a cette sonorité de Mellotron caractéristique du prog des années 70, King Crimson, Genesis, et un solo de guitare à la Camel vers la fin.

    Comme je l’ai déjà mentionné, je cherchais un surnom pour m’inscrire au blogue de Mathias et, sans inspiration, j’ai vu le CD qui traînait à côté de mon ordi et voilà.

    https://www.youtube.com/watch?v=W9ukH21ut-I

  272. Pour ceux qui trouvent que certains d’entre nous mettent trop d’emphase sur l’ importance du physique des joueurs en séries, Edmunston a été un des meilleurs défenseurs des Leafs en séries. Le même Edmunston qui n’avance plus depuis 2 ans. Dans un même ordre d’idée, avez vous vu Marner regarder Pastrnak sur toute la séquence du but gagnant. Encore une fois, moi je me concentre sur Mailloux, Barron et compagnie bien avant Hutson.

  273. En fait à bien y penser en ce dimanche pluvieux, ce n’est pas tant que j’aime haïr Toronto et Boston, c’est surtout que j’haïs les aimer.

  274. Toronto ont le problème de certains clubs talentueux qui pensent pouvoir gagner sans miser sur l’effort maximal d’abord et avant tout. Ils ont débuté la série comme ça, puis, quand Matthews a dû s’absenter, ils se sont mis à travailler plus fort que les Bruins. Ils ont eu plus de vraies bonnes chances de marquer, ils auraient dû gagner le 7e match, mais Swayman a tenu le fort et dans ce genre de match, au final, ça se joue souvent sur une jeu un peu bizarre.

    Ceci dit si j’étais partisans de Toronto, je serais très frustré. Je me demanderais pourquoi mon club n’a pas mis ses bottes de travail dès le 1er match. Si les Leafs avaient travaillé aussi fort lors de quatre premiers matchs que lors des trois derniers, ils auraient gagné cette série car ils ont plus de talent offensif que Boston, et ce, par une bonne marge et avec Benoît et Edmundson en ajout, leur défense était meilleure que lors des années passées.

  275. @Kataway
    Je ne crois pas que le Canadien accèdera aux séries dès l’an prochain. Il faudrait que l’équipe accumule plus de 90 points. Je crois que 85 points est plus réaliste. Il y a aussi le fait que la division Atlantique est puissante. Normalement, les Panthers, Bruins, Leafs et le Lightning devraient encore finir devant le Canadien. Ça ne laisse qu’une seule place au CH pour se qualifier. Ils devront se battre avec Pittsburgh, Washington, New Jersey, Detroit, Buffalo, Philapdelphie, Ottawa et les Islanders. Une seule de ces équipes pourra les devancer pour la 3e place de la section Métropolitaine. Selon moi, Buffalo et New Jersey ont de meilleures chances que le Canadien pour se qualifier, car leurs reconstructions ont une bonne longueur d’avance.

  276. @jonathan

    Une autre façon de voir les choses est de se dire que Montréal a raté les séries par 15 points avec 16 défaites en prolongation. Avec le retour de Dach et probablement une addition significative à l’avant, plus l’expérience acquise par tous les jeunes, et en particulier l’émergence de Slaf, il est possible d’espérer couper les défaites en prolongation de moitié pour des victoires en prolongation ou en temps régulier. Ça ferait déjà huit points de plus. Il en manquerait de cinq à dix selon ce qui serait nécessaire pour se qualifier. Ça varie entre 90 et 100 points selon les années.

    Donc, juste une amélioration modérée de l’attaque pourrait donner huit à dix points de plus, et le CH a aussi de la marge pour s’améliorer en défensive. Seul Colombus a fait pire que Montréal dans la conférence est pour les buts alloués. Vingt buts de plus marqués et vingt buts de moins accordés amèneraient le Tricolore aux portes des séries. Slaf a obtenu 15 points à ses 41 premiers matchs la saison passée, et 35 points à ses 41 suivants. Si il produisait au rythme de 70 points sur une saison entière l’an prochain, il contribuerait à 20 buts de plus de l’équipe. Donc, espérer voir le CH marquer 20 buts de plus n’est pas un rêve, ça pourrait même être plus si on pense au retour de Dach. Je pense que le CH doit penser à ce qu’il peut améliorer comme équipe, plus que de regarder la force sur papier des autres équipes. Espérer un répit côté blessures aiderait aussi et le club aura un duo de gardiens établis dès le départ.

  277. LTIR Vegas a perdu mais s’il avait gagné, le choix de Winnipeg au repêchage passait de 27 à 26. Maintenant il faut absolument que Colorado gagne pour que cela se produise.

  278. J’aime mieux voir l’haïssable organisation de Vegas perdre que d’avoir un choix un rang plus bas pour le CH. On s’en voudra peut-être si un super joueur sort au 26e rang et que le CH repêche de la piquette au 27e comme c’était le cas l’année de Pastrnak suivi de Sherbak (justement au 26e rang).

    Je m’attends à voir le CH échanger ce choix. Si c’est le cas, il aura essentiellement la même valeur au 26e qu’au 27e rang.

  279. D’ailleurs, le modèle d’organisation de Vegas finira probablement par se tarir un jour. Pour l’instant, ils gagnent tous leurs paris. Je suis bien curieux de voir ce qui adviendra de leur organisation lorsqu’ils croupiront dans les bas-fonds, notamment maintenant qu’il y a de la concurrence sportive en ville (les Raiders dans la NFL).

  280. Vegas roule encore sur l’incroyable récolte obtenue lors du repêchage d’expansion, Marchesseault et Karlsson sont encore parmi leurs trois premiers marqueurs. Alex Tuch, aussi obtenu lors de l’expansion, a été la pièce principale de l’échange pour obtenir Jack Eichel. Erik Brannstrom a été repêché avec un choix obtenu lors de l’expansion et a servi a obtenir Mark Stone. Leur défenseur #2, Shea Theodore a aussi été obtenu lors de l’expansion. La base de leur club vient donc de ce repêchage et j’en ai sûrement oublié des bouts.

    Puis au travers de tout ça ils ont pu se permettre de flopper en repêchant Cody Glass au 6e rang au total et en échangeant Nick Suzuki qu’ils avaient pris au 13e rang en 2017. Leur repêchage amateur est aussi une catastrophe après 2017. Le club est vieillissant, ils n’ont pas de pipeline digne de ce nom. La réalité va les rattraper bientôt et ils feront face aux mêmes contraintes que les autres équipes. Ils devront tenter de reconstruire avec les années de vache maigres que ça implique.

  281. C’était un peu honteux ce que Vegas avait obtenu suite aux décisions de Bettman. Ce dernier voulait donner l’impression qu’un nouvelle équipe paraitrait bien et il a réussi mais ça ne veut pas dire que ça va tenir le coup bien des années encore.

  282. @andre 13h39

    Le choix de Winnipeg peut toujours être au 24ieme rang si les Oilers, Avs et Bruins gagnent leur série.

    On supportera ces équipes 🙂

  283. @ Opeth,

    L’album Damnation est le fruit de la collaboration entre le groupe métal Opeth et le guitariste/producteur Steven Wilson du groupe Porcupine Tree. Peut-être aimeriez-vous ce dernier groupe, qui est plus progrock que métal (surtout, il n’y a pas de gueulage comme dans le métal qui, je le comprends, peut agresser à la longue). Je recommande l’album Fear of a Blank Planet, dont les sonorités de guitares me rappellent celles de Robert Fripp de King Crimson (qui a collaboré un peu à l’album d’ailleurs). Il y a aussi certaines similitudes avec Pink Floyd niveau paroles/propos sociaux tels l’aliénation des jeunes, la santé mentale, l’isolement, la drogue prescrite ou pas…bref. C’est en anglais, mais on peut très bien apprécier la musique sans prendre compte des paroles.

    https://www.youtube.com/watch?v=jKM5dampSOQ

  284. @Yogourt

    J’ai la discographie presque complète de Porcupine Tree, même les premiers albums comme «On the Sunday of Life» et «Up the Downstairs». J’ai aussi les disques solos résolument progressifs de Wilson comme «Grace for Drowning», «The Raven that Refused to Sing» et «Hand Cannot Erase».

    Comme je viens de l’expliquer à kataway par courriel, je suis un grand amateur de rock progressif et de ce qui s’en rapproche. De ce qui a été produit entre 1969 et le début des années 2010, j’ai couvert pas mal de terrain dans ce créneau. Depuis, je ramollis avec l’âge. Je réécoute mon vieux stock et j’ai cessé de suivre les nouveautés.

    D’ailleurs, parlant de Porcupine Tree et Opeth, je les avais vus ensemble à l’ancien «Vieux Munich» en 2003. Opeth ouvrait pour PT et ont joué l’entièreté de l’album «Damnation». PT était en tournée pour l’album In Abstentia, probablement celui avec le plus d’influences métal et Damnation pour Opeth celui avec le plus d’influences progressives.

  285. @jonathan…j’aime la réaction de Slaf après son but…n’est pas «hot dog», pas du tout…très sobre dans sa façon de faire…j’aime beaucoup.

    Maintenant je vais écouter la loterie…on se souhaite bonne chance…

  286. Ouin, le show de la loterie 2024, c’est un navet! Les équipes conservent les mêmes rangs qu’au départ. Je veux être remboursé!

  287. J’avais mes doutes, mais là je suis pas mal convaincu, la loterie de la LNH est arrangée. Le dernier club qui a fait un gros gain ce sont les Rangers en 2020. Sinon, quatre ans où il y a peu de mouvement et surtout pas de gain des clubs hors du top-5. Quelles sont les chances que ces clubs de 6 à 16 qui ont un bon pourcentage de chances de monter au classement ne gagnent pas? Les positions de 6 à 11 ont autant de chances de gagner le 1er choix. De manière combinée ils ont à peu près 25% de chance de gagner et ils sont 0 en 4, alors que le club ayant fini dernier est 3 en 4. Y a pas à dire, les derniers sont très chanceux dans la ligue de Betteman, et quand il faut sauver les apparences, ont fait gagner les Rangers, le marché chouchou de la ligue. Aussi, on ne voit pas le tirage, juste les résultats. Je n’ai pourtant pas la fibre complotiste, au contraire, mais tout cela n’inspire pas confiance. Avec tout ça, comme l’an passé, Montréal demeure au 5e rang.

  288. C’est vrai que c’est louche. 81.5% de chance qu’une autre équipe que la dernière gagne le 1er choix, et chaque année l’équipe qui termine dernière «défie» les probabilités avec son «p’tit» 18.5%…? C’est vraiment très bizarre.

    Au moins le CH n’a pas reculé, ce qui est bon pour nous statistiquement. Nous devrions avoir un autre excellent joueur à ce rang.

  289. J’ai ressenti un certain soulagement quand j’ai vu que le Canadien ne reculait pas. Après ça je me suis dit qu’il conserve son 5è rang est déjà une bonne nouvelle. Pour le reste…que ce soit arrangé avec le gars des vues comme on dit dans notre jargon…ouin…difficile de le savoir ou de le prouver car ce tirage n’a aucune transparence. Bizarre pour une ligue dite professionnelle.

  290. Chacune des équipes avait un faible pourcentage de conserver son rang de départ. Or, les seize équipes les ont conservés. Les complots, ça existe.

  291. Je vois une possibilité de transaction de choix pour Montréal au repêchage. Le CH échangerait le choix #5 au Flames pour le choix #9 et le choix de fin de 1e ronde des Canucks qui appartient à Calgary. Montréal pourrait se retrouver avec trois choix de 1e ronde, quelque chose comme les choix #9, #26 et #30. Au rang #9 il y aura encore un bon attaquant de disponible, Iginla, Eiserman, Catton, Helenius ou Sennecke.

    Ensuite, le CH pourrait s’avancer autour du rang #10 en offrant ses deux choix de fin de 1e ronde et un de ses jeunes défenseurs gaucher. Rommanov a rapporté à lui seul le 13 choix au total. Ou bien avancer vers le 15e rang avec un choix de fin de 1e ronde et un jeune défenseur gaucher.

  292. Pas de farce, un journaliste de The Athletic, Corey Pronman vient de publier un «mock draft» après les résultats de la loterie, et il effectue la même transaction que je suggère dans mon message précédant, soit 5e choix à Calgary contre le 9e choix et le choix de fin de 1e ronde de Vancouver. Dans son repêchage simulé, Pronman envoie le défenseur américain Zeev Buium aux Flames et le CH prend Tij Iginla au 9e rang. Son top-15 est:

    Celebrini
    Demidov
    Levshunov
    Lindstrom
    Buium
    Silayev
    Parekh, Dickinson
    Iginla
    Catton
    Eiserman
    Yakemchuk
    Jiricek
    Sennecke
    Helenius

    Pour voir l’article, faites Ctrl + p au moment du chargement de la page et sauver en pdf.

    https://theathletic.com/5476111/2024/05/07/nhl-mock-draft-2024-macklin-celebrini-san-jose/

  293. L’article dit aussi en mode simulation que le CH essayerait de monter vers les rangs 12 à 14 pour repêcher Brett Sennecke en offrant ses deux choix de fin de 1e ronde, mais que ce serait insuffisant. C’est cohérent avec ma suggestion voulant qu’il faudrait offrir les deux choix de fin de 1e ronde et un jeune défenseur gaucher pour monter vers le rang #10. Si le CH pouvait repêcher Iginla et Sennecke, il aurait la masse critique de talent pour, à terme, modeler un très bon top-6. Bien sûr, ça implique, hormis le 1er trio, qu’au moins trois joueurs sur six deviennent de calibre d’un très bon top-6.

    Caufield-Suzuki-Slaf
    Newhook-Dach-Roy
    Iginla-Beck-Sennecke

  294. @Demongris

    Pour moi, avoir un faible pourcentage signifie moins de 50% de chances de conserver la position occupée avant la loterie.

    Mais vous avez raison: j’ai exagéré. Il n’y a que sept équipes qui sont sous ce pourcentage.

    San Jose 25% au premier rang, Chicago 14% au deuxième rang, Anaheim 7% au troisième rang, Colombus 15% au quatrième rang, Montréal 24% au cinquième rang, Utah 34% au sixième rang, Ottawa 44% au septième rang.

    Mais je maintiens que la situation d’hier où toutes ces sept faibles probabilités se sont avérées gagnantes est très improbable. Même gagner à pile ou face (où la probabilité est de 50%) sept fois de suite est presque impensable.

  295. Un joueur d’avant que peu de spécialistes attribuent au CH est Cole Eiserman. Stéphane Leroux, un analyste que je respecte beaucoup, dit qu’il ne comprend pas qu’il soit estimé si loin au prochain repêchage, certains le placent même au douzième rang. Il souligne qu’en 2022, Eiserman était dans la même conversation que Celebrini. Leroux ne comprend pas ce qui s’est passé. Quoique selon le mock draft de tankathon, Eiserman est listé cinquième et attribué au CH.

  296. Je lève mon chapeau à tous ceux qui connaissent les talents à venir pour le repêchage. Je n’ai pas le temps de me consacrer à évaluer tous ces joueurs dont vous mentionnez le nom mais je prends plaisir à vous lire tous. Le blogue tient là toute sa source à être lu et bien lu. C’est encore loin mais il y en aura des discussions d’ici le jour J du repêchage. Pas sûr que je vais écrire mon opinion mais je vais lire les vôtres. Bonne suite des séries à tous.

  297. Le fait que ce soit Vincent Trocheck qui ait marqué en prolongation hier contre la Caroline est très satisfaisant pour moi.

    Les Canes ont due le laisser aller car KK a foutu le bordel dans l’échelle salarial du club. C’est peut-être ce joueur qui leur manque pour se rendre en final.

    Concernant l’offre hostile pour Sebastian Aho, plusieurs ont mis le blâme sur Bergevin. L’offre était basé sur les problèmes financiers de propriétaire et la structure du contrat. Le pari était qu’il n’aurait pas les liquidités pour payer la majeure parti du contrat dès la première année. Je suis persuadé que la commande venait de Molson. En plus, on entend souvent dire que la plus grande force de Bergevin était les relations qu’ils entretenaient avec tout les autres DG.

  298. Bonjour à tous, toujours aussi intéressant de vous lire. Année de repêchage et de transactions importante pour le CH, Si une offre est interessante c’est le moment. J’ajouterais a toutes les possibilités déjà énoncées notre premier choix 2025 comme disponible ainsi que Matheson et Harris et Barron.

  299. @opeth
    Si Celebrini, Demidov, Levshunov et Lindstrom sortent lors des quatre premiers choix, je suis d’accord que reculer au 9e rang pourrait être une bonne idée. Mais je crois tout de même que Montréal gardera son choix pour être certain de sélectionner le joueur qu’ils désirent. Mon favori serait Lindstrom s’il est toujours disponible en raison de sa robustesse, mais Iginla ou Eiserman seraient de bons choix également.

    J’aimerais aussi que le Canadien puisse s’avancer avec son 2e choix de 1ère ronde pour repêcher Sennecke ou Connelly. On commencerait enfin à avoir une bonne banque d’espoir à l’attaque. Je considère tout de même que ça prendra un autre choix top 10 l’an prochain afin que l’équipe puisse vraiment aspirer à la coupe à moyen terme.

  300. On parle beaucoup de Cayden Lindstrom pour le CH, mais le jeune n’a joué que 32 matchs en saison régulière, et quatre en séries où il a été très discret. On parle aussi de problèmes de dos dans son cas. À 18 ans ça fait un peu peur. D’un autre côté, Tij Iginla est sept mois plus jeune et a produit autant dans la WHL sur une base de points et de buts par match. Si Iginla était né six semaines plus tard il serait éligible seulement l’an prochain et serait un top-5 assuré, sinon top-3. Le CH peut l’avoir dès cette année. La seule question est de savoir si le club prendrait le risque de reculer au rang #9, en assumant que Calgary voudrait monter. Peut-être ont-ils aussi Iginla comme cible.

    Ceci dit, je lisais un texte de Marc-Antoine Godin de Radio-Canada, et il doutait d’un recul du CH au prétexte que le CH ne serait pas à une étape où il a besoin de plus de choix de fin de 1e ronde. Je ne suis pas d’accord, si une de tes forces est ton département de recrutement amateur, alors repêcher deux joueurs en fin de 1e ronde est un atout, de même que possiblement s’avancer d’une dizaine de rangs pour repêcher vers les rangs 18-20.

    Dernièrement, je lis partout qu’il devrait être exclu de repêcher un défenseur gaucher car le CH en a déjà en surplus. Désolé, cet argument ne tient pas la route. Par exemple, si Montréal pouvait repêcher un Zeev Buium, je pense qu’il devrait le faire. Ce jeune défenseur est aussi productif que Lane Hutson au même âge, mais il fait 6’02 et pèse 183 lbs. De plus, il a mené son club au championnat collégial américain sans avoir un club paqueté comme Boston College.

    Si les recruteurs du CH pensent que Buium peut devenir un vrai premier défenseur complet, tu le prends et tu fais des échanges par la suite avec certains autres défenseurs gauchers. Si Buium est un Hutson avec le physique de l’emploi et pouvant jouer dans toutes les situations, comment passer à côté? Si il est ce joueur, alors tous tes défenseurs gauchers actuels deviennent disponibles dans un an, Matheson, Guhle, Hutson, etc… Si tu penses que Buium deviendra ta pièce maîtresse, les autres deviennent disponibles et le CH pourrait obtenir un très bon retour pour Guhle et/ou Matheson le temps venu.

  301. @opeth
    Moi aussi les blessures me font peur dans le cas de Lindstrom, surtout pour le dos. C’est vrai que le cas de Zeev Buium est intrigant. Il est répertorié à 6’0 sur certains sites et 6’2 sur d’autres. Son frère Shai ferait 6’4, alors on peut s’attendre que Zeev atteindra réellement le 6’2 si ce n’est pas encore le cas. Selon les commentaires de Hughes, je serais étonné que le Canadien repêche un défenseur. Mais le repêchage est encore loin, alors bien des choses peuvent changer.

  302. Dans la chronique de Mathias Brunet aujourd’hui: «Fans de Cole Eiserman, au risque de vous décevoir, les chances de le voir aboutir à Montréal sont nulles ou presque». Sans autre explication.

    Je reprends le commentaire de Stephane Leroux hier. Pourquoi Eiserman n’est-il pas considéré comme un compétiteur de Celebrini comme premier choix? Il a battu le record de Cole Caufield dans la NCAA en étant huit mois plus jeune. Il fait six pieds 200 livres. C’est un gros Caufield.

    Des marqueurs naturels, c’est très rare. Pourquoi est-il si négligé, par le CH entre autres? Quelque chose m’échappe.

  303. Tout un match à New York hier.

    Du talent (les passes de Aho entre autres!), de la robustesse (et quelques cheap shots) et des gardiens en forme (54 arrêts pour Shesterkin qui n’a jamais accordé plus que 3 buts en séries!).

    Mon seul bémol est le traitement des double-échecs. Skjei a été pénalisé en prolongation pour avoir déséquilibré un joueur en le poussant dans le dos. Il y a eu une pénalité similaire en début de match. Mais il y a aussi eu des dizaines de coups dans le dos et dans le chest devant le but et après les sifflets. Un peu dur à suivre.

    Notre ami Kotkaniemi qui ne joue que 9:15 dans un match de 5 périodes. Seulement 3 présences en surtemps.

  304. @Radisson
    Eiserman serait trop unidimensionnel. Il est excellent pour compter des buts, mais le reste de son jeu laisserait à désirer. Il semble manquer de vision du jeu et ne pas être assez engagé défensivement. Il pourrait devenir un joueur trop prévisible en attaque et mauvais en défensive. Il est un des plus jeunes joueurs de ce repêchage, alors il a encore le temps d’apprendre, mais c’est difficile de changer les aspects mentaux du jeu. D’ailleurs, le Canadien ne lui aurait même pas encore parlé jusqu’à maintenant.

    Je crois tout de même qu’il sortira dans le top 10, car il est très jeune et son talent de buteur est exceptionnel.

  305. Je ne connaissait pas liens entre Celebrini et San Jose. Bien qu’il soit né à Vancouver (son frère a d’ailleurs été repêché par les Canucks), son père travaille maintenant pour les Warriors de Golden State et Macklin a joué une partie de son hockey mineur à San Jose.

    Rien pour aider les soupçons de traficotage! :p

  306. Juste un commentaire comme ça, absolument aucun journaliste de Montréal n’a d’information au sujet du repêchage du CH, donc ce que dit Brunet ,JIC et compagnie moi je m’en balance un peu.

  307. Incroyable la suspension de Martin Lemay à BPM Sport. Ses propos, quoi que pas très drôle ni pertinent, méritaient ils un tel traitement? Pendant que des dinausaures comme Réhan Tremblay sévisse sans encombre, on met Lemay au bûcher. Oui, BPM est le diffuseur des match du CFM, mais les paroles d’un animateur ne reflète pas l’opinion de la station! Probablement que les boss ont aussi eu peur que leur char saute…
    voici les propos incriminant:
    https://twitter.com/i/status/1788291188174242224

  308. Je me demandais pourquoi j’haïssais autant les Bruins…j’ai eu ma réponse ce soir. Incapables d’admettre que leurs adversaires ont été plus forts.

  309. J’ai regardé les buts des Oilers et Canucks. Les 2 gardiens ont fait pitié. Des tirs de loin ou pas d’angle. Ils ont des faibles chance de battre l’Avalanche ou les Stars a la prochaine ronde.

  310. Je n’ai pas regardé la partie Oilers-Canucks mais ça m’intéressais d’aller voir les faits saillants ce matin. Une série où il semble bien qu’il va se marquer plusieurs buts. Que je ne voudrais pas être gardien de but dans cette ligue. Les tirs viennent de partout, on a la vue obstruée, les déviations sont monnaie courante. Bref, je n’aimerais pas. Il me semble que le jeu est moins salaud aussi que dans l’est. Les équipes offensives se concentrent à jouer au hockey et non à jouer du football sur glace…lol. J’ai bien l’impression que les arbitres doivent apprécier à faire leur travail dans un tel contexte. Surpris par la ténacité des Canucks. Je pensais que tout été réglé après le pointage de 4-1 pour les Oilers…mais non…l’équipe locale a su renverser la situation…

  311. La porte pour Sheldon Keefe l’entraîneur des Leafs, et ce, alors que sa prolongation de contrat de deux ans, signée l’été dernier, n’allait débuter que cet été. Ce n’est pas l’argent qui manque aux proprios à Toronto, ceci dit, ça changera quoi? Le problème demeure le vice de construction de la structure de base du club. Le problème n’est pas superficiel. Il est profond. Pour le régler, il faudrait débâtir une partie de la structure viciée et rebâtir sur des bases saines. Toutefois, comme déjà discuté, Toronto devra encaisser des pertes de valeurs s’il veulent corriger la situation. Leurs gros salariés ont des NMC et peuvent dicter la suite et en partie le retour possible pour les Leafs.

  312. Le congédiement de Keefe est peu surprenant. J’ai déjà exprimé ce que je pensais de la trajectoire que les Leafs devraient prendre. Congédier l’entraîneur ne signifie pas que des mouvements de joueurs ne vont pas survenir.

    Dans une de ses dernières chroniques, Martin Leclerc arguait qu’un changement d’entraîneur était la meilleure chose à faire pour les Leafs. Il disait que changer les joueurs était trop compliqué pour eux à cause des clauses de non-échange. Il donnait l’exemple des Capitals des années 2010 qui étaient incapables de gagner en séries même s’ils dominaient en saison. Barry Trotz avait réussi à les transformer en champions au bout de quelques saisons.

    On verra si leur nouveau coach s’en sortira.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/2070320/hocke-lnh-leafs-martin-leclerc

  313. Je ne m’étais pas encore exprimé face à la loterie. Méchant pétard mouillé. Je suis content que le CH ait gardé son cinquième rang et que les Blackhawks n’aient pas gagné de nouveau. Pour le reste, cette formule est une farce qui favorise la médiocrité. La LNH ne mettra pas ses culottes avant longtemps, mais le tanking est une plaie pour cette ligue. C’est une ligue mercantile et non une ligue d’idéaux (comme nos sociétés d’ailleurs). L’argent passera avant tout, surtout avant l’éthique dans les sports. La ligue n’est pas prête à abandonner la loterie de peur d’avoir des marchés moribonds pendant des décennies. Pourtant, ceux-ci existent déjà.

    Ma suggestion: aucun rang de sélection ne devrait être assuré pour les équipes éliminées. Toutes les équipes qui finissent dans les dix derniers rangs devraient avoir 10% de chance de repêcher à un des dix derniers rangs. Ainsi, même si tu finis dernier, il est aussi probable de repêcher 8e que premier. Je pense qu’ainsi, le tanking serait suffisamment découragé pour que chacun finisse «honnêtement» dernier. Il serait quand même possible de faire des reconstructions en repêchant dans le top 10, mais ce processus serait encore plus hasardeux. Les DG devraient, dans ce contexte, être réellement imaginatifs pour que leurs équipes accèdent aux hautes sphères de la ligue.

  314. Je ne peux pas dire que je connaissais bien Keefe, l’ex enntraîneur des Leafs, mais je ne comprenais pas le fait de jumeler Matthews avec Domi et l’autre dont j’oublie le nom. Ça ne donnait rien comme chimie et Keefe s’est entêté à continuer sur cette voie. Étrange. Me semble qu’en séries tu dois réagir rapidement et essayer autre chose. Mais non, rien n’y faisait. Et ce mystérieux malaise à Matthews…j’espère qu’on n’en saura plus…même si je m’attend à certains petits mensonges blancs.

  315. Keefe dehors, c’était prévisible. Il m’a toujours semblé manquer un peu d’envergure pour être coach dans la LNH. Un peu mou. Comme son équipe.

    Bonne chance pour la suite.

    Avec son départ il y a maintenant eu 19 changements d’entraîneurs depuis le 30 mai 2023!

    https://en.wikipedia.org/wiki/List_of_NHL_head_coaches

    Martin St-Louis, engagé en février 2022 est 5e sur la liste d’ancienneté avec 2.5 saisons! Incroyable.

    Seul Brind’Amour (6 ans), Bednar (8 ans), Sullivan (8,5 ans – en danger) et Cooper (11 ans) ont droit à plus que 2 semaines de vacances payées! :p

    Quoique Keefe vient d’obtenir 2 ans de vacances payées. Il serait d’ailleurs le 5e coach renvoyé cette année juste avant de débuter une prolongation de contrat. Ça c’est de la gestion. Sullivan pourrait s’ajouter à la liste.

    Tous les autres ont 2 saisons ou moins avec leur équipe actuelle.

  316. En parlant de congédiement d’entraîneurs, personnellement celui des Bruins serait dehors pour avoir autorisé Pastrnak à se battre. Quel moron.

  317. @Stephane

    Faites attention à ce que vous dites sur Jim Montgomery, le futur entraîneur du Canadien!

  318. @ Stephane

    Pas d’accord avec vous. Les Bruins, c’est une culture.

    Boston n’a aucun conseils à recevoir du Québec sur la gestion d’une équipe de hockey.

  319. Habituellement je ne regarde jamais ça mais j’ai fait une exception aujourd’hui. Je vous donne un lien de Capfriendly pour bien saisir mon propos et, en fait, j’aurais besoin de vos phares pour bien comprendre je crois.

    https://fr.capfriendly.com/teams/canadiens

    Je regardais le salaire de Ghule et il semble plus bas que celui de Filip Mesar ou Reinbacker…et quelques autres…qui ne sont pourtant pas encore avec le grand club. Vous avez des explications? Ça me semble insensé mais on dirait bien que je n’y comprend rien non plus…lol. Merci de vos réponse.

  320. Guhle a signé son contrat en 2020, dès après son repêchage, lors de ses deux années junior successives après sa signature, l’entrée en vigueur du contrat a été reportée. Aussi, il a signé sous Bergevin, donc, il y a l’inflation en quatre ans, puis, Hughes, ancien agent, est peut-être plus généreux que Bergevin avec les recrues.

    Caufield, repêché un an avant Guhle, mais qui a signé son contrat un an plus tard, aussi sous Bergevin, avait signé pour 17,000$ de plus par année, soit 880,000$. Donc, le contrat de Guhle est tout à fait normal dans le contexte de l’administration Bergevin et du fait qu’il date de 2020.

  321. Le «flop», Alexis Lafrenière a 10 points en 8 matchs lors des séries en cours. Comme quoi il faut être patient avec les jeunes. Tout d’un coup il a l’air d’un joueur qui justifiera son rang de sélection. Il est débarqué dans une bonne équipe à presque 19 ans et il a dû mériter son temps d’utilisation. Rien n’illustre mieux sa situation que lorsqu’on regarde son nombre de matchs joués en séries, à date c’est 35, alors que Tim Stutzle en a aucun. Pas la faute du jeune Allemand, mais ça montre qu’un est arrivé avec un très bon club, et l’autre sur un club qui lui a tout donné tout de suite car il n’y avait rien de mieux.

  322. Je suis d’accord et bien content pour Lafrenière. Je ne le considérais pas comme un flop mais j’avais été déçu de sa performance dans le junior lors d’une partie à Shawinigan. Je me trompe peut-être mais on dirait le genre de joueur qui devient beaucoup plus présent en séries. C’est surprenant dans son cas et pas seulement depuis cette année mais au moins depuis les deux dernières années. Il coche présent et est très visible sur la patinoire. Bref, bravo pour ce jeune homme.

  323. Marchand est un joueur parfois salaud, qui donne des coups qui sont très souvent à la limite de la légalité mais je n’aime jamais voir un joueur se blesser comme on l’a vu dans la dernière partie. Il était évident qu’il s’était blessé sérieusement. Il peinait tellement à se relever que je me suis demandé comment il pouvait faire pour continuer à jouer. Et je viens de lire que son cas est douteux pour aujourd’hui. J’aurais presque pu le prédire après son contact avec l’adversaire. Et pourtant, ça semblait un contact banal au départ. Les épaulettes sont tellement dures que j’ai bien l’impression que c’est une séparation de l’épaule. Sa chute sur la patinoire n’avait pas l’air d’avoir grand chose à voir avec le résultat de cette blessure. Bref, autant je peux détester ce joueur lorsqu’il perd le nord, autant je trouve désolant qu’il ne puisse continuer…car ça semble être le cas. Ce n’est pas un gros joueur mais il joue gros. Je lui lève mon chapeau pour ça. Les Bruins risquent de trouver le temps long sans leur capitaine.

  324. Bonour Kataway. Je comprends votre position, mais j’ai la vision contraire: le rat mérite toute blessure vu son historique.

  325. Des fois je me dit que c’est difficile de tracer la ligne entre ce qui est acceptable ou pas dans un sport violent qu’on veut garder violent sans éliminer trop de violence. Après je pense au football américain qui est super physique, mais ou les escarmouches sont rares.

    Il y a aussi le côté folklorique du hockey. Que les gars soient capables de faire les jeux qu’ils font à travers des brutes qui les tabassent rend le tout encore plus impressionnant.

    Personnellement, j’aurais donné un match de suspension à Bennet mais apparemment «ce n’est pas le genre de jeu sujet à une suspension». Je me demande si Marchand avait annoncé son forfait plus tôt, si il y aurait plus de conséquences…

    Les gars des Canucks se ramassent des amendes et probablement une suspension parce qu’une altercation qui arrive 5 fois par match se passe 3 secondes après la fin de la partie…

    Je comprends qu’on veut pas que la fin de match devienne un free-for-all parce qu’il n’y a pas de punitions possibles. Faudrait peut-être juste clairement dire que si une infraction qui mériterait une punition est commise après la fin du match, il y aura amende/suspension.

  326. Une caméra a filmé le geste de Bennett dans un angle différent où on le voit donner un coup de poing au visage…pas loin d’un KO autrement dit. Ouais…Marchand en a fait des pas trop belles dans sa vie de hockeyeur mais bon…Méritait-il ce coup vicieux? Avec ce que la ligue tolère en séries j’aime mieux ne pas me prononcer. Je pense qu’il y aurait eu suspension en saison régulière. D’un autre côté, Marchand ne s’est jamais gêné pour aller secouer les bijoux de famille d’un adversaire. Je pense qu’il a payé pour sa réputation. Maintenant…je sais qu’il ne joue pas beaucoup jusqu’ici en séries…et je parle de Rempe mais je pense qu’un bon jour il aura droit à la «médecine Stevens» qu’a reçu Lindros. Dommage mais il recherche vraiment ce médicament on dirait bien. Encore trop jeune pour être conscient de ce phénomème. Dommage pour lui.

  327. Mathias y va d’un autre article bizarre où il applique sa méthode habituelle de prendre une position et de chercher tous les éléments pouvant l’appuyer tout en éliminant l’essentiel. Le défenseur format géant russe Anton Silayev devrait sortir très tôt au repêchage et Mathias a décidé que la seule raison était son très grand gabarit, mais pas parce que c’est un joueur beaucoup plus talentueux que la moyenne. Il fixe sur la faible production offensive de Silayev en KHL, à 17 ans, et en déduit qu’il ne sera jamais une force offensive à maturité, et pour appuyer sa position il fait la nomenclature des gros défenseurs repêchés depuis Zdeno Chara qui ont déçu les attentes.

    Imaginez quelle serait la position de Mathias s’il appliquait sa méthode à l’autre bout du spectre pour Lane Hutson. Il aurait pu nous faire la liste des très petits défenseurs repêchés depuis 25 ans qui n’ont jamais rien donné de bon, et les rares qui ont été au mieux corrects et surtout noter que dans cette liste il n’y a pas l’équivalent des Pronger, Chara et Hedman. Il en serait venu à la conclusion que pour devenir un défenseur d’impact complet en saison régulière et en séries Hutson devra être un OVNI. Au contraire ne cesse de fantasmer sur le minuscule défenseur.

    J’ignore ce que donnera ce Silayev, mais de le juger seulement sur sa taille et sa faible production offensive à 17 ans dans la 2e meilleure ligue au monde, réputée pour pratiquer un style défensif et être très sévère avec les très jeunes joueurs, c’est-à-dire de ne pas leur laisser de liberté d’action. Ça me semble franchement malhonnête. Le modèle de défenseur compact et très rapide à la Cale Makar a marqué bien des esprits, comme si hors de ce style il n’y avait pas de salut.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-05-13/rondelle-libre/repechage-de-la-lnh-le-reve-du-prochain-chara.php

  328. Un match pour Soucy.

    Son coup (jumeler à celui dans de Zadorov) va plus loin « que le genre d’escarmouche qui arrive 5 fois pas match » comme j’écrivais plus tôt.

  329. Les Hurricanes sont à toutes fins pratiques éliminés. Ça pourrait se concrétiser ce soir.

    Une équipe avec beaucoup de talent, mais pas de joueur top 5 à sa position. Est-ce le futur du Canadien avec son pipeline actuel?

    Trop tôt pour le dire, mais c’est le piège.

  330. Contrairement à vous Opeth, je trouve que la chronique d’aujourd’hui de Brunet intéressante. Faire la nomenclature des gros et très grands défenseurs repêchés depuis Zdeno Chara qui ont déçu les attentes est une bonne méthode pour se méfier de Silayev, même si elle n’est évidemment pas infaillible. Surtout qu’il n’y a aucun exemple qui au contraire aurait rempli ses promesses.

    Par contre, là où je vous suis, c’est que Brunet aurait dû employer la même méthode pour évaluer les chances de succès de Hutson. C’est d’ailleurs ce que vous avez fait plusieurs fois avec raison dans le blogue.

  331. @Radisson

    Là où ça ne fonctionne pas, c’est qu’il n’y a aucune analyse du talent de Silayev. Aussi, je suis le premier à avoir douté de Slafkovsky car hors son gabarit imposant, il montrait peu de talent très visible. Je parle de QI hockey, de vision du jeu, de talent visible de marqueur ou de passeur. Tout ce que Slaf montrait vraiment, hormis son grand format, c’était un bon coup de patin et un lancer puissant quand il avait le temps de le décocher. Dans l’article le coach de Silayev le dit plus rapide que Hedman. C’est déjà ça pour un gars de son gabarit. Ajoutez que les défenseurs prennent plus de temps à murir, et ceux de grand format encore plus. C’est sûr que Silayev sera un pari jusqu’à un certain point. Il y a plus de projection avec ce type de joueur, mais s’il sort top-5, c’est que des clubs auront vu plus qu’un gros gars qui patine très bien. Encore une fois, Mathias apporte aucune analyse du joueur. C’est court, très court pour un joueur si long…

  332. Moi aussi je ne serais pas aussi sévère avec l’article de M. Brunet. Je trouve qu’il essaie de démontrer les deux côtés de la médaille à vouloir repêcher des copies de Chara. C’est un coup de dé au final si on n’a pas bien évalué un jeune. La grandeur ne dit pas tout et M. Brunet le démontre bien. Pour les petits joueurs…il faudrait que ça fasse parti d’un autre article discutant de cette facette. Parfois des petits joueurs nous surprennent et c’est seulement une fois rendu avec le grand club qu’on peut vraiment savoir s’ils ont leur place ou non dans le circuit Bettman.

    Les Rangers ne se sont pas méfiés des Canes ce soir. Ils se voyaient peut-être déjà à se reposer quelques jours avant la prochaine série. Là, ils viennent d’ajouter un peu de pression sur leurs propres épaules. Le talent ne suffit pas toujours. Comme dans n’importe quelle discipline on dit souvent que le talent y est pour 5% et le restant est du travail. Est-ce que N.Y. a oublié ce principe? Ça se pourrait bien. Ça rend cette série encore plus captivante.

  333. Maxim Tsyplakov, attaquant du Spartak de Moscow qui aura 26 ans en septembre intéresserait plusieurs équipes et Montréal serait du lot.

    6’2. Vient de connaître sa meilleure saison avec 31 buts, le 4e plus haut total de la ligue (pour mettre en contexte, le 5e avec 30 buts est nul autre que Jordan Weal!).

    https://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?filter=Y&pid=207683

    Quelle histoire pour Nichushkin encore.

    Sa vie est une vraie montagne russe! (scusez là)

  334. Dans un article the The Athletic un directeur du recrutement d’un club de la LNH dit qu’il hésiterait entre choisir Celibrini ou Silayev. Il est clair que ce Russe n’entre pas dans la catégorie des gros joueurs «projets». Ils voient quelque chose en lui de vraiment très prometteur qui justifie un choix dans le top-3.

    Tout ça pour dire que ce n’est pas juste une question de grosseur comme le CH n’a pas repêché Slaf juste parce qu’il avait un gabarit très imposant. Bien sûr, c’était une variable très importante de l’équation, mais il devait y avoir beaucoup plus pour le prendre 1er au total et ce beaucoup plus ne sautait pas aux yeux.

    Puis pour revenir à Mathias qui diminuait Silayev pour ses 11 points en 63 matchs de saison régulière. Quelqu’un pourrait-il m’expliquer pourquoi dans cette logique son choix était Slaf pour le CH en 2022 au 1er rang au total? Si on regarde la production du jeune Slovaque en Liiga, 10 points en 31 matchs, et ce, dans une ligue plus faible que la KHL, et pour un ailier par rapport à un défenseur. Ce n’était pas meilleur et pourtant, deux ans plus tard, Slaf inscrivait 35 points à ses 41 derniers matchs avec la CH en LNH.

    Je n’en démord pas, Mathias diminue Silayev sans apporter d’arguments sur le joueur lui-même et en plus il va contre la logique de positions qu’il a prises à propos d’autres joueurs comme Hutson et Slafkovsky. Si on avait appliqué la méthode de Mathias pour Silayev à Hutson et Slaf, jamais le CH n’aurait dû les sélectionner car il n’y a pas d’exemples de succès pour des très petits défenseurs comme Hutson, et Slaf avait très peu produit dans une ligue d’homme à 17 ans.

  335. Il y a peu de statistiques sur Silayev, mais il avait très peu produit en MHL. Ce serait étonnant qu’il devienne un défenseur productif offensivement. Slaf avait au moins été productif avant de jouer en Liiga. Comme le Canadien se cherche un attaquant, tant mieux si une équipe le repêche dans le top 4.

  336. Je suis en accord avec Opeth sur celle-là, aucune analyse pour appuyer sa position, mais comme Silayev sera déjà parti quand le CH parlera, je m’en formalise pas trop. Cependant je suis très curieux d’en savoir plus sur l’autre défenseur dont le nom m’échappe, mais qui ressemble à quelque chose comme Siuum. Il semble qu’il soit vraiment bon, quelqu’un a des infos ?

  337. Ça ne va vraiment pas bien pour le Colorado, surtout avec la perte de Nichushkin pour 6 mois. Je ne crois pas qu’ils pourront revenir de l’arrière pour remporter leur série.

    Du côté des Hurricanes, ça me semble plus possible. Ils ont perdu deux matchs en prolongation qu’ils avaient clairement dominés. Ça devrait normalement être eux qui soient en avance, mais Shesterkin a volé deux matchs.

  338. Mathias qui rapporte, avec des bémols, la comparaison qu a fait le coach finlandais entre Olivier Kaappanen et Sebastian Aho. Pauvre Mathias, il n a pas compris que le coach le comparait a Seb Aho le défenseur des Islanders et non au centre vedette des Hurricanes…LOL

  339. Et Brunet ramène encore une fois la comparaison Norlinder/Lindstrom faite par un seul journaliste suédois. À force de la ramener celle-là à tous les six mois, Mathias a créé une sorte d’effet Streisand.

  340. Assez bizarre que plusieurs ne considèrent que la production offensive lorsque l’on parle d’un défenseur. Le potentiel d’utilité de Silayev est plutôt extraordinaire. Je ne pense pas qu’il gagne le championnat des compteurs comme Bobby Orr (Charra non plus). Mais s’il est capable de tenir du 30 minutes par partie en donnant très peu de chances, en imposant sa présence (regardez-vous les séries) et en faisant 45 points, il mérite facilement un top 3.

  341. @RexTerras
    Quand on repêche un défenseur dans le top 5 du repêchage, on veut qu’il soit productif offensivement. Si Silayev devient le défenseur que vous décrivez qui fait 45 points par saison, il a aisément sa place parmi les cinq premiers choix. D’ailleurs, ça ressemble beaucoup à la production de Chara lors de ses meilleures saisons (entre 40 et 52 points). Par contre, Silayev n’a pas démontré qu’il pouvait produire à ce niveau jusqu’à maintenant. S’il ne produit que 10 ou 20 points par année dans la LNH, il n’aura pas du tout le même impact. Il pourrait quand même jouer sur un top 4, mais dans un rôle strictement défensif.

  342. «Mais s’il est capable de tenir du 30 minutes par partie en donnant très peu de chances, en imposant sa présence et en faisant 45 points, il mérite facilement un top 3.»

    C’est évident!

    La particularité de Silayev est qu’il fait 6 pieds 7 pouces et on n’en parlerait pas comme d’un choix top 3 ou 5 s’il avait une taille normale. L’historique des très grands défenseurs montre que les espoirs placés en eux sont démesurés, c’est tout ce qui est dit.

    On ne prétend pas clore la discussion à son sujet. C’est évident que la prise en compte de ses qualités personnelles est essentielle. Mais comme la grande majorité des gens, on ne l’a jamais vu jouer. On jase là, c’est tout.

    Brandon Carlo des Bruins qu’on voit jouer souvent présentement fait 6 pieds 6 pouces. Il est le prototype du très grand défenseur: robuste, intimidant, mais qui n’a jamais atteint la vingtaine de points par saison. Il a été repêché au 37e rang en 2015, ce qui est tout à fait correct.

    On peut aussi dire que Hutson, s’il est capable de tenir du 30 minutes par partie en donnant très peu de chances et en faisant 80 points, il mérite facilement un top 3!

  343. Équipe Canada a réussi à rater les médailles en 98 et 2006 malgré qu’ils aient pu choisir parmi les meilleurs joueurs au monde pour un tournoi de 10 jours.

    …et certains sont convaincus de tout savoir sur la trajectoire de jeunes de 17 ans et de leur impact dans la ligue pour les 10 prochaines années. :p

  344. Drummondville a gagné la coupe du Président en quatre matchs contre Baie-Comeau. Malgré tout Justin Poirier a terminé premier marqueur des séries, deux points devant Ethan Gautier qui est 21 mois plus vieux que lui, et qui a joué deux matchs de plus que Poirier.

    Le petit ailier costaud a récolté 27 points, dont 18 buts, en 17 matchs. Pas mal pour un joueur qui n’aura pas 18 ans avant le 4 septembre. Si le CH garde le choix des Jets, Poirier devrait absolument être leur cible. Je me fous de sa petite taille. Le jeune pèse déjà 190 lbs et ce qu’il a accompli à 17 ans seulement est remarquable.

    Tu le repêches et le laisse jouer deux autres années junior et tu l’aides à améliorer ses faiblesses. Il peut certainement devenir un meilleur passeur. Deux autres années junior lui permettraient aussi de travailler son jeu défensif sans stress. On sait qu’il peut marquer des buts. L’objectif avec le choix de Winnipeg est de réussir à choisir un futur joueur d’impact. S’il y a de la redondance avec Caufield, la direction aura au moins deux ans pour réfléchir à la suite.

  345. Pour renchérir sur Justin Poirier…il jouait pour le club perdant en finale en plus. Un beau projet pour le club qui le repêchera.

  346. Un bon article aujourd’hui sur le hockey mineur québécois : https://www.journaldemontreal.com/2024/05/16/le-hockey-mineur-quebecois-est-presque-incurable.

    En voulant à tout prix favoriser la performance dans le hockey mineur au Québec, on finit par la tuer. Vouloir des résultats à courts termes chez de jeunes enfants est vraiment contre-productif. Le Québec ne produit presque plus de joueurs de haut calibre depuis longtemps et on s’entête encore à imiter la ligue nationale dès le plus jeune âge. Il est grand temps que ça change.

  347. J’ai aussi lu l’article. Rien de surprenant, c’était comme ça il y a 50 ans quand je jouais pee-wee. Ceci dit, j’ai cessé de jouer à ma première année bantam, à 14 ans, car j’étais parmi les plus petits et très immature physiquement, et je me faisais frapper durement par les plus gros et plus matures. J’ai continué de jouer sur les patinoires extérieures l’hiver, car on avait des vrais hivers dans ce temps-là. Puis, vers 25 ans, j’ai recommencé à jouer pour vrai dans une ligue de garage. J’étais le plus gros à 6’03 et 220 lbs, mais c’était sans contact. Ce qui est intéressant toutefois, c’est que dans ce type de ligue où des adultes jouent pour le plaisir, il n’y a pas de coach pour ordonner des changements de trios, et on roulait les trios systématiquement, 1, 2, 3, 1, 2, 3, peu importe s’il y avait avantage ou désavantage numérique, et ceux qui étiraient les présences indûment se faisaient rappeler à l’ordre par les autres.

    Donc, des adultes entre eux se comportaient mieux que ce qu’ils imposent aux enfants. Le seul problème dans cette ligue de garage sans entraîneurs, c’est que bien des joueurs jouaient de manière individualiste axée sur le désir de compter des buts et faire des points, et plusieurs se foutaient du jeu défensif. Certains n’en faisaient qu’à leur tête malgré les reproches des coéquipiers. Je me souviens d’un défenseur qui «pinchait» systématiquement en territoire offensif et se faisait souvent battre et concédait ainsi des échappées et des deux contre un. Mais quand son «pinchage» réussissait, ça lui donnait souvent une chance de marquer et d’avoir son p’tit but ou sa p’tite passe.

    Tout ça pour dire que le roulement systématique des trios devrait être obligatoire au hockey mineur pour donner une chance à tous d’avoir du plaisir et de s’améliorer. Le jeune qui est en retard physiquement comme je l’étais à 14-16 ans est désavantagé, mais ça ne veut pas dire qu’il n’a pas de talent et de potentiel. Dans ma ligue de garage il y avait des gars qui avaient joué junior majeur et midget AAA, et rendu à 25 ans je n’avais rien à leur envier, même si j’avais cessé le hockey mineur à 14 ans. Je n’avais pas le potentiel pour la LNH, mais aux niveaux pee-wee et bantam j’étais loin derrière car j’étais petit et immature physiquement, donc lent et faible physiquement. J’ai grandi de six pouces passé l’âge de 16 ans. Si j’avais persisté au hockey mineur, j’aurais réchauffé le banc dans le bantam et le midget. Je suis sûr qu’il y a des joueurs plus talentueux que moi qui passent à côté de carrières à cause de ça.

    Au Québec les petits joueurs habiles à maturité physique hâtive sont favorisés par désir de gagner, et ceux à maturation tardive sont laissés pour compte et souvent abandonnent le sport. Bien sûr, au travers de tout ça il y a des moins talentueux où la maturité physique n’a rien à voir, mais même ceux-là ont le droit à leur tour régulier et à l’attention entière des entraîneurs. Comme le mentionne Alexandre Picard dans son texte, seulement 0,03% des joueurs qui passent par notre système de hockey mineur vont atteindre la LNH. Le but devrait être d’apprendre à jouer, de développer les techniques de base pour bien jouer au hockey, technique de patinage, maniement de rondelle, passes, les différents types de lancers, etc… La majorité des matchs devraient être hors concours. Le résultat de ces matchs deviendrait secondaire.

  348. J’ai commencé à écouter le dernier épisode de la balado de Brunet et Boisvert. Contrairement à moi ils regardent tous les matchs de séries, et ils notent que Quinn Hughes se fait beaucoup plus brasser qu’en saison régulière. Hughes joue quand même 25 minutes par match, mais ils disent que ça semble pénible par bout.

    Cela les ramène, bien entendu, à Lane Hutson, et l’enthousiasme de Mathias est altéré face au choc du réel. Finalement, lui et Boisvert s’entendent pour dire que Jared Spurgeon est le comparable pour Hutson. Ceci dit, ils éludent la question à savoir si un club aspirant à la coupe peut gagner avec un Jared Spurgeon dans un rôle important.

    Ceci dit, et j’en étonnerai sûrement quelques uns, selon moi Hutson a un plus grand potentiel offensif que Spurgeon. Mon souci avec Hutson continue d’être sa capacité à résister au jeu physique et à tenir son bout dans cet aspect de la partie. Oui il va souvent gagner des rondelles avec son intelligence en saison régulière, mais même avec un taux de succès élevé grâce à son QI, il ne pourra pas éviter tous les contacts, et s’il a du succès offensif, il va devenir une cible.

    Désolé, c’est encore la mentalité au hockey de la LNH, soit faire payer le prix physiquement au plus petits joueurs talentueux, surtout en séries. Les avants peuvent s’en sortir, mais pour un défenseur, c’est pas mal plus difficile, voire impossible dans la durée. Il y aura toujours un jeu où il se fera surprendre et sera en mauvaise position.

  349. Comme le mentionne Opeth, ça fait longtemps que ça existe ce que Alexandre Picard dénonce dans son article, soit que les adultes priorisent la performance des jeunes enfants au hockey plutôt que leur plaisir.

    Voici mon témoignage, comme on dit dans les groupes AA!

    J’ai joué Pee-Wee à la fin des années 1960 dans une banlieue en développement. Il n’y avait pas d’arénas, on jouait en plein-air. Le «banc des joueurs» était en fait une cabane pour chaque équipe sur le bord de la patinoire où ceux qui n’étaient pas sur la glace étaient debout les deux patins dans la neige. Le seul moment où on ne gelait pas des pieds était quand on était envoyé comme joueur sur la patinoire.

    Les adultes qui nous dirigeaient préconisaient déjà la performance de l’équipe, mais on s’en accommodait. La goutte d’eau qui a fait déborder le vase est quand un de mes amis de l’époque n’a pas joué une seule seconde. L’adulte ne l’a jamais envoyé sur la patinoire. En signe de solidarité, on ne s’est plus jamais présenté dans une ligue organisée. Mais il n’y a rien eu de pathétique, on a eu beaucoup de plaisir par la suite à jouer au hockey dans la rue.

  350. Permettez-moi de revenir encore sur le cas de Justin Poirier. J’ai regardé une vidéo de ses faits saillants (voir lien). La ressemblance avec Caufield est claire. Le jeune a un talent de buteur rare. On peut aussi voir qu’il manie bien la rondelle et peut y aller de très belles feintes. Aussi, il y a quelques séquences où on le voit transporter la rondelle et on peut constater que son coup de patin est bon. Il arrive à battre des défenseurs avec sa vitesse. On le voit aussi effectuer de belles passes menant à des buts de ses coéquipiers.

    Je ne comprends pas pourquoi ce jeune n’est pas au moins classé en fin de 1e ronde. Aussi, quand je le compare à Caufield, je me rappelle toujours qu’il est neuf mois plus jeune que Caufield à son année de repêchage. L’Américain est né un 3 janvier, et le Québécois un 6 septembre. À son année de repêchage, Caufield a joué ses derniers matchs au mois de mai au tournoi U18 où il était le plus vieux joueur. Il avait donc 18 ans et quatre mois lors de ce tournoi, sa dernière impression sur les dépisteurs. Poirier lui aura 18 ans et quatre mois en janvier 2025. Je pense que si on pouvait voir aujourd’hui le Poirier de janvier 2025, il serait classé en milieu de 1e ronde. Alors si le CH peut l’avoir avec le choix de Winnipeg, ce serait très bien.

    Encore une fois, je me fous de sa petite taille car il pèse 190 lbs. Pour ce qui est de la redondance avec Caufield, je m’en fous aussi car ni Caufield, ni Poirier ne seraient des intouchables. Si Poirier au cours des deux prochaines saison dominait outrageusement la LHJMQ, laissant peu de doute sur son fort potentiel, Caufield pourrait facilement être échangé pour un bon retour. Je me répète, ce qui compte c’est de frapper un joueur d’impact. Si c’est le cas il devient un actif pour le club donnant de la flexibilité à la direction pour ajuster son alignement, et aussi pour gérer sa masse salariale. Un Poirier sous contrat de recrue à partir de 2026 donnerait un ailier à coût abordable jusqu’en 2029.

    https://www.youtube.com/watch?v=lgSSSnlWEJw

  351. Ethan Gauthier des Voltigeurs a obtenu cette saison moins de buts et de points en saison régulière et en séries que Justin Poirier et est 21 mois plus vieux. Gauthier a été repêché l’an dernier au 37e rang par Tampa Bay. Il serait effectivement logique que Poirier soit sélectionné à un meilleur rang en 2024.

  352. La LHJMQ est tellement dépréciée par les dépisteurs que Poirier devrait être disponible en troisième ronde. Si Joshua Roy a été sélectionné en cinquième ronde …

  353. Bon week-end à tous 🙂
    Je me demandais si le rang de sélection de notre choix de première ronde obtenu de Winnipeg est finalement connu ? Vous connaissez un site de référence qui comptabilise le tout ? Merci !
    Un autre bon match ce soir nous attend! McDavid et sa bande font face à l’élimination… à suivre 🙂

Laisser un commentaire