Résister à la pression

Mes deux derniers textes principaux traitaient de la déprime ambiante dans laquelle s’est déroulée la deuxième moitié de saison des Canadiens. Le club était hors des séries une autre fois et l’usure qu’entraîne un processus de reconstruction se faisait sentir. On préférait ergoter sur le ménage à trois que de se réjouir de l’émergence spectaculaire de Juraj Slafkofsky. Ce qui était pourtant, et de loin, la meilleure nouvelle pour l’organisation montréalaise depuis des lunes.

Maintenant que la saison du club est loin derrière et que le repêchage approche, avec toutes les discussions de transactions qui s’y passent, la déprime s’est transformée en pression sur la direction du club. Journalistes et commentateurs de tout poils y vont de leurs suggestions de transactions, et s’ils sont flexibles sur les modalités, ils sont intransigeants sur le constat qui selon eux exige que la direction ajoute de manière significative à l’avant. Certains seraient même prêts à échanger le 5e choix au total pour prendre un raccourci vers la respectabilité, tout en sacrifiant, encore une fois, les chances de construire un club vraiment aspirant à la coupe.

Ce qui est désolant dans tout ça est de voir que plusieurs pensent que le club montréalais serait à un Trevor Zegras ou deux de devenir un réel aspirant. Ça n’a aucun sens. Ce club a besoin d’abord et avant tout d’une chose, soit de laisser ses jeunes joueurs maturer en leur donnant la chance de jouer. En défense on sait déjà que l’équipe a le talent nécessaire pour, à terme, être très solide. La clé sera d’identifier ceux qu’on voudra garder et ceux qu’on sacrifiera, mais avant tout échange il faut utiliser tout le temps nécessaire pour bien les évaluer. Cela aura le double avantage pour le club de garder les meilleurs et les mieux adaptés, mais aussi d’augmenter la valeur de ceux qui seront échangés. Je pense que Jordan Harris vaudra plus à l’été 2025 que cet été, même chose pour Hutson, Mailloux, Xhekaj, Struble ou Barron. Puis si jamais on décidait à la place d’échanger un Matheson ou un Guhle, il serait bien d’avoir une meilleure lecture du potentiel des plus jeunes. Harris et Barron ne seront pas éligibles au ballottage la saison prochaine, alors soit le club les fait jouer à Montréal ou les échange cet été. Je pense que le mieux est de les garder et de les faire jouer, et de retourner au besoin à Laval des gars comme Hutson, Mailloux, Struble et Xhekaj. Certains ne seront pas contents d’être rétrogradés, mais ainsi fonctionne le système de la LNH.

À l’avant, la direction doit penser plusieurs années à l’avance. Le club a déjà un premier trio. Celui-ci n’est pas immuable, mais les chances sont bonnes pour que le trio Caufield-Suzuki-Slafkovsky soit de retour intact en début de saison prochaine. Ensuite il y aurait la possibilité de Newhook-Dach-Roy comme deuxième unité, et Montréal a de bonnes chances de repêcher un avant avec le 5e choix au total. Selon moi, Roy demeure sous-évalué et certains lèvent encore le nez sur ce jeune à cause du fait que c’est un choix de fin de 5e ronde. Je persiste à penser que c’est un futur ailier top-6, et pour y arriver, il doit jouer dans ce rôle alors que le club ne vise pas encore la coupe. N’empêche, le club a Newhook-Dach-Roy, et viendrait peut-être s’ajouter un Iginla ou Lindstrom. À terme ça veut dire une place sur le top-6. Déjà là, il y aurait un surplus. Bien sûr, certains de ces joueurs pourraient à terme se retrouver sur un 3e trio sur un réel aspirant, mais quelle serait l’utilité l’an prochain d’amener un gars qui prendrait du temps de glace de qualité à Roy ou Newhook? Le but la saison prochaine est de progresser, tant au niveau collectif qu’individuel, tout en tentant d’éviter les blessures.

Je l’ai déjà écrit ici plusieurs fois, le but de la direction devrait être de signer comme agent libre un ailier vétéran pour un an ou deux, quitte à le surpayer. Un gars de calibre 2e/3e trio qui apporterait de la profondeur en cas que les blessures continuent et qui ne rechignerait pas s’il se retrouvait sur le 3e trio. Une espèce de meilleure version de Tanner Pearson l’an dernier. L’autre possibilité est une signature à la Tyler Toffoli par Bergevin il y a quelques années. Son contrat était tellement favorable qu’il a été facile à échanger le moment venu.

Les deux derniers trios du club, pour le moment ressembleraient à ceci:

Harvey-Pinard-Evans-Armia
Anderson-Dvorak-Gallagher

On voit que le club est prisonnier des contrats de Gallagher et Anderson. Le cas Dvorak est aussi problématique, mais il faudra le faire jouer et espérer un sursaut de sa part qui augmenterait sa valeur à la date limite des échanges. Le trio Harvey-Pinard-Evans-Armia serait un excellent 4e trio, mais je ne vois pas de problème pour la saison prochaine comme troisième unité. Encore une fois, le club n’aspirera pas à la coupe l’an prochain.

La relève à l’avant pour les deux derniers trios est assez mince, Beck et Kapanen rivaliseront pour remplacer Dvorak, et à terme, peut-être aussi Evans. Sinon il y a Tuch, Rohrer et Mesar, même si Mesar n’a pas tellement le profil pour un tel rôle. Il y a peut-être aussi Florian Xhekaj qui pourrait devenir une sorte de Pezzetta en peut-être un peu meilleur. Ceci dit, des joueurs de bas d’alignement, c’est assez facile d’en trouver.

Je pense que le questionnement à l’avant pour la direction sera plus de se demander ce qu’elle veut vraiment à terme, le jour où on pensera être prêts à rivaliser avec les meilleurs. Par exemple, si j’étais Hughes et Gorton, je m’interrogerais sur le cas Caufield. Je me demanderais si un tel joueur cadre avec le profil d’un club aspirant, et ma réflexion intégrerait sa valeur d’échange. Si Romanov a rapporté un 13e choix au total, combien rapporterait Caufield? Ottawa avait donné des choix de 1e, 2e et 3e ronde pour De Brincat avec seulement un an de contrat à faire. L’an prochain les Canadiens auront leur choix de premier tour, celui de Calgary ou Floride, son choix de 2e ronde et celui de Pittsburgh. Ajoutez à cela la valeur évoquée de Caufield et le club sera en position pour modeler son top-6 du futur vraiment à son goût, surtout si Roy émergeait vraiment la saison prochaine comme solide ailier de 2e trio, et Iginla ou Lindstrom dominait la WHL à 18 ans. Pour moi l’été où la véritable action pourrait avoir lieu n’est pas cette année, mais l’an prochain. En plus, à l’été 2025, le club sera forcé d’échanger deux défenseurs, cela s’ajoutera à ce que la direction pourra utiliser pour vraiment modeler son alignement à son goût. Avec tous ces actifs, le club sera en position pour ajouter un autre très bon attaquant, soit en s’avançant dans le top-5, ou en faisant l’acquisition d’un joueur de moins de 25 ans de fort calibre.

Il y a eu la déprime et là il y a de la pression, mais la direction du club ne doit pas céder. Si le club progresse au classement la saison prochaine et que des jeunes impressionnent, la pression tombera et la déprime fera place à l’optimisme. L’organisation montréalaise doit seulement passer de l’autre côté de la montagne. Ça ne signifiera pas la fin de la reconstruction, mais les dernières étapes seront plus faciles à encaisser. La base est bonne, l’organisation a de la profondeur, et elle a de nombreux choix et joueurs qui devront finir par être échangés. Après la phase d’accumulation, Hughes et Gorton entre dans la phase du triage et modelage menant à l’équipe finale qu’ils souhaitent avoir. Il reste encore beaucoup d’évaluation à faire et des décisions très importantes à prendre, mais je pense que cela pourra se faire avec une meilleure équipe sur la glace.

286 avis sur « Résister à la pression »

  1. Merci encore Opeth de si bien nourrir notre réflexion de gérants d’estrade. Pour ma part, ma vison consiste à essayer de construire une équipe forte (candidate au quatuor final des séries) à moyen terme (3-4 ans) pour une longue durée (10 ans). Le repêchage de cette année me semble le plus important vu sa profondeur en qualité ainsi que l’énorme masse du CH sur la masse salariale.
    Ainsi, échanger Matheson (il a ACTUELLEMENT) une forte valeur pour un R9, 10 ou 13 ET Savard (Toronto R23) pourrait selon moi permettre un repêchage au potentiel exceptionnel: R5 (Demidov-Lindstrom-Iginla); R10à13 (Dickinson-Helenius-Yakemchuk); R23 (Sennecke-Basha-Ritchie); R26 (George-Emery).

    Sans parler des possibilité d’aller chercher des salaires insupportables qui pourraient amener des combinaisons précieuse de choix R1 et R2 (Poirier-Surin etc.) Il est temps d’en profiter plutôt que de donner notre R5+R26+jeune défenseur pour aller chercher un Necas ou Zegras (qui ne me plaisent pas vraiment mais semble causer un certain rut chez les Flynn et Delorme de ce monde).

  2. Un détail plus ou moins important, mais je pense que RHP est tout aussi sous-estimé que Roy et pour moi il ne peut être confiné à un 4iem trio. Pour qu’il se développe en une sorte de jeune Gallagher, il doit jouer les minutes d’un top 9. Pour ce qui est de Roy , moi je le vois à terme comme un joueur de 80 points par saison, car son IQ hockey est de beaucoup supérieur à la moyenne. L’avenir nous le dira….

  3. Avec l’augmentation tant attendue du plafond salarial, on peut s’attendre à ce que les contrats à court terme pour des joueurs de 28-30 ans soient moins répandus. Les Bertuzzi, Monahan et autres Domi auront plus de chance de signer des contrats plus longs au lieu d’une seule année comme l’an dernier.

    J’ai déjà manifesté mon intérêt à aller chercher un avant top 6 ou 9 d’expérience pour appuyer notre jeune attaque si et seulement si c’était sur la base d’un contrat raisonnable en termes d’années.

    Considérant la hausse du plafond, il serait plus tentant pour les DG à travers la ligue de retomber dans leurs mauvaises habitudes de surpayer trop longtemps des vétérans. J’espère que Hugues et Gorton ne tomberont pas dans ce piège. Malgré mon intérêt à voir de l’expérience s’ajouter à l’équipe, ça ne doit pas être fait en se menottant à moyen et long terme.

  4. Tout a fait d accord avec l analyse et conclusion d Opeth et la position de @Andre a 14h04.

    Je partage aussi l opinion de @Stephane a11h46 concernant le potentiel et le futur de Roy: minimum 1 pt/match a terme.

    Mais je diffère d avis sur RHP…sa premier annee a été tout a fait hors norme avec un taux buts/tirs assez démentiels. Sa 2e annee a ete marquee par les blessures, mais il est surtout revenu lui meme: un gars repêché ben tard dont le potentiel a terme est a cheval NHL-AHL. Peut jouer sur un 3e/4e trio quand t as pas d equipe mais devrait disparaitre dans le bottom 3 quand le CH deviendra aspirant a la Coupe. Je souhaite qu il me fasse mentir car il a une super bonne attitude et c est un gars de chez nous, mais c est ce que j ai observe.

  5. Les salaires vs le plafond salarial de l’équipe. Je trouve qu’on est allé un peu vite avec Caufield et là il semble que les discussions sur Slaf semblent s’orienter vers 8 millions pendant 8 ans. Je pense qu’il faut faire attention au piège Torontois. On sait ce que ça donne. Il semble y avoir une certaine forme de chantage de la part des joueurs qui, s’ils ne signent pas pour le gros contrats et qu’ils doivent passer par le 2 ans d’évaluation supplémentaire se disent qu’ils vont coûter plus cher par la suite…ouin…et si ce 2 ans permettait au club de bien peser les dollars vs la constance? Car c’est ce qu’il y a de plus difficile dans cette ligue…la constance. Si pendant ces deux années, le dit joueur n’arrive pas à donner ce qu’il doit fournir on fait quoi? C’est sûr que tout est une question de négociation mais si le joueur surmonte les obstacles et qu’il coûte plus cher, on verra le moment venu si le jeu en vaut la chandelle. Je le répète, je trouve que tout s’est passé (je pense) trop vite dans le cas de Caufield. Je l’aime bien mais son contrat d’entrée de 3 ans en a été un d’environ un an et demi avant qu’il ne touche au gros lot. Bonne réflexion à tous sur ce sujet.

  6. Le Canadien aura encore besoin d’un choix top 10 l’an prochain. Il manque encore beaucoup trop de punch offensif à l’équipe. Je suis d’accord avec Opeth que ce n’est pas le temps de prendre un raccourci. Il y a encore beaucoup trop d’interrogations sur ce club avant d’identifier clairement le noyau pour le long terme. Comment réagira Dach cette année? Est-ce que Guhle pourra éviter les blessures? Est-ce que Slaf continuera sur sa lancée ou il connaîtra une baisse de régime? Est-ce que Caufield est un buteur élite? Est-ce que Suzuki a atteint son plafond?

    En ce moment, les joueurs les plus susceptibles de faire partie du noyau sont Suzuki, Slaf et Reinbacher. Dach, Caufield et Guhle pourraient aussi en faire partie. Si ces 6 joueurs connaissent une bonne saison, le Canadien aura une très bonne base. Matheson fera partie du noyau à court terme, mais il sera intéressant de voir s’il sera échangé avant la fin de son contrat.

  7. Ouf, à 2-0 après 5 minutes dont un mauvais but de Skinner et un bon malchanceux sur Nurse, les deux mal-aimés, je croyais que la saison des Oilers était finie.

    Gros retour.

    Tout ça sans but en avantage numérique.

    D’ailleurs, le seul but marqué par les unités spéciales en 4 matchs dans cette série est le mur marqué hier en désavantage par les Oilers.

  8. Pour le CH, je suis plutôt d’accord avec vos constats.

    On a déjà 3 joueurs top 6 confirmés. Suzuki frôle l’élite, Slafkovsky y aspire.

    Si on regarde les demis finalistes, ils ont au moins 5 attaquants d’impact et aucun boulet dans le bas de l’alignement.

    Encore une fois, c’est le volume qui donne espoir. Montréal n’a besoin que 2 de Dach, Roy, Newhook et le choix top 5 s’élève à un niveau top 6 pour avoir un bon noyau. Sans compter sur des ajouts par d’autres moyen.

    En défense je ne suis pas pressé de bouger non plus. Colorado a réussi à transformer son défenseur top 4 excédentaire en centre top 6 à terme. Que Byram est moins joué, soit en raison des blessures ou de la profondeur de l’alignement, ne semble pas trop avoir affecté sa valeur.

  9. @ fou de l’île
    «Toute une game» hier Oilers-Stars comme je les aime : du patin, physique et sans (trop) de coups vicieux et de ‘stuff de junior’ Deuxbelles équipes à regarder jouer.
    Et quel travail réussi par l’entraîneur des Oilers qui a su amener cette équipe à ce niveau.

    Dans la (vilaine) Gazette de «Mont-real» un article intéressant sur Lane

  10. Frank Seravalli, un des journaliste les plus branché, a monté une listes des joueurs susceptibles d’être échangé cette été.

    Premier constat, il y a beaucoup de gardiens de premier plan. Pas le bon moment pour être vendeur.

    Il mentionne deux jeunes ayant besoin d’un nouveau départ. Kakko dont on a déjà beaucoup parlé, et Arthur Kaliyev, un gros ailier à Los Angeles.

    Sinon, les Islanders seraient prêt à donner des choix pour se délester de JG Pageau et des ses deux ans à 5 M. Pourrais être le genre de vétéran intéressant pour la transition.

  11. En gros, bien repêcher (so far, so good), faire les transactions nécessaires suivant l’évaluation à moyen terme des actifs et surtout, continuer de faire la sourde oreille face au bruit ambiant des sirènes de la faune médiatique. «Pu capab» des suggestions loufoques des «belles-mères», de vrais putes à clics! La quantité de bêtises pondues régulièrement sur les différentes tribunes donne des haut-le-coeur. Ce qui me réconforte est de voir la direction du CH faire ses devoirs avec diligence et être patiente. Et pour ce qui est du 5e choix à venir, qu’importe qui est disponible, il faut y aller avec le meilleur potentiel nonobstant la position. Il y aura le temps après pour déterminer quoi faire… Comme dirait Gollum: «Patience my love!»

  12. Pour un choix de 2e ronde je prendrais les deux années de contrat de Pageau. Il y aurait un surplus de centres, mais un centre peut jouer à l’aile et un autre échange pourrait servir à équilibrer les choses.

    Si l’évaluation de Beck et Kapanen le justifie, en ajoutant Pageau tu pourrais échanger Evans avant le début de la prochaine saison et Dvorak avant la date limite. Evans a un contrat favorable, il pourrait rapporter un choix de fin de 2e ou début de 3e ronde. En fin de saison tu te retrouverais avec Pageau comme 3e centre, Beck comme 4e, avec Newhook qui peut jouer au centre comme profondeur au cas d’un autre torrent de blessures.

    Si le CH repêchait Lindstrom ça ferait un autre centre pour le futur. Alors en 2025-26 le club aurait Suzuki, Dach, Newhook, Pageau, Beck et Kapanen comme options au centre et peut-être Lindstrom. À sa dernière année de contrat Pageau pourrait être échangé à la date limite. Au final, Montréal ajouterait de l’expérience, et trois choix de repêchage pour avoir pris Pageau pendant un an et quelques mois.

  13. @Kataway,

    Je ne crois pas que Caufield et Suzuki entrent dans la même catégories que les 4 piliers des Leafs, côté salaire. Je regardais le cap hit de tous les joueurs de la LNH et c’est frappant:

    Matthews est 1er à13,25 millions,
    Nylander est 6e à 11,5 millions,
    Tavares est 9e à 11 millions et
    Marner est 12e à 10,9 millions
    Donc 4 joueurs dans le top 12 des mieux payés de la ligue (cap hit).

    En comparaison, Suzuki est 73e et Caufield 79e. Et ils en sont qu’au début de leur contrats respectifs. Imaginez dans 4 ans, avec le plafond salarial qui augmente, ils seront probablement passé le 100e rang!

    Je comprend votre point que la stratégie de signer long terme un joueur qui n’a pas prouvé sa constance peut vous exploser au visage. Par contre, pour les 2 cités précédemment, je crois que ce sera de belles aubaines.

  14. Comme agents libres, Anthony Mantha sur un contrat d’un an pourrait être une option. C’est un gros ailier qui peut marquer des buts, mais qui est énigmatique. Anthony Beauvillier pourrait aussi être une option sur un contrat d’un an. Sa production est un chute libre depuis quelques années, de jouer à Montréal pourrait peut-être le relancer. Les deux pourraient être surpayés pour qu’ils acceptent des contrats de seulement un an. De toute façon, la valeur des deux joueurs est drastiquement à la baisse, alors surpayer pourrait dire de leur donner des contrats entre 1.5 et 2 M$ par année. Comprenez-moi bien, je ne vois pas ces deux joueurs dans le futur à moyen terme du club, on parle ici de vétérans qui pourraient avoir un regain de vie avec le CH et une valeur d’échange à la date limite. Je ne dis pas non plus de nécessairement mettre les deux sous contrats.

  15. Nous en sommes à une époque charnière dans la reconstruction du CH. Avec le noyau de base qui vieillit, on arrive à un point où il va falloir passer à la deuxième vitesse. Suzuki aura 25 ans cet été. Son contrat économique prendra fin le 1er juillet 2030. Comme il a été identifié comme le joueur au coeur de cette reconstruction, ça laisse au CH six ans pour se construire autour du groupe de joueurs actuels.

    On en arrive donc au moment où les grandes décisions vont se prendre. Plus que jamais, la marge d’erreur est mince. Par exemple, si le CH s’est trompé avec Reinbacher l’an dernier où s’il se trompe avec le cinquième choix 2024, le processus sera grandement ralenti. À l’inverse, si ces deux joueurs se développent au maximum, le processus sera accéléré!

    Tout cela pour dire que je crois qu’on en arrive à une période où les discussions vont être intéressantes sur le blogue. Avant, tout le monde s’entendait pour dire qu’il faudrait échanger nos UFA à la date limite et repêcher dans le top 5. Maintenant, il risque d’y avoir plus de désaccords. Déjà, on observe certains souhaiter voir le CH repêcher top 10 l’an prochain pour consolider le bassin de jeunes. D’autres, j’en suis, affirment que l’équipe doit passer à une autre vitesse l’an prochain et lutter pour une place en séries pour que le noyau actuel puisse croître. Peut-être que je rêve en couleurs, mais j’aimerais voir la formation actuelle être assez bonne pour lutter pour une place en séries, sans sacrifier l’avenir pour autant.

    On va pouvoir s’obstiner à savoir quels joueurs auront leur place dans la formation à venir. Le repêchage est dans un petit peu moins qu’un mois. J’ai très hâte de voir ce qui adviendra!

  16. @Andre

    Comme je le mentionne dans mon texte, le CH est équipé en actifs pour lutter pour une place en séries la saison prochaine et pour transiger pour s’avancer dans le top-10, voire de nouveau top-5. Mettons que le CH finirait juste à court des séries la saison prochaine avec le 15e choix au total. Tu ajoutes le choix de Calgary ou Floride obtenu pour prendre le contrat de Monahan, disons Harris et Xhekaj , deux choix de 2e ronde (Mtl et Pitt) et peut-être un Caufield si HuGo se montraient audacieux. Ou bien Matheson si Hughes mettait les sentiments de côté. Tout ça pour dire qu’ils ont les munitions pour avancer et ça n’aurait pas à se faire dans une unique transaction. Une première transaction pour monter de #15 à #9, par exemple, et une deuxième pour passer de #9 à #5.

  17. Pour une fois Mathias pense comme moi. Si je suis Hughes, Caufield pour le 6e choix cette année je le fais tout de suite et je donnerais 10 M$ par année pour deux ans à Jonathan Marchesseault comme agent libre. Imaginez le CH qui repêcherait Lindstrom et Iginla coup sur coup. Ce serait un pas de recul l’an prochain, c’est sûr. Mais pour la suite, wow! Slafkovsky, Suzuki, Lindstrom, Ignila, Dach, Roy, Newhook et toujours la possibilité d’ajouter un choix top-10 en 2025.

    https://www.danslescoulisses.com/cole-caufield-contre-le-sixieme-choix-la-suggestion-de-mathias-brunet/

  18. C’est une excellente suggestion de Mathias! Comme Utah a maintenant de l’argent à dépenser, ça fait beaucoup de sens. Par contre, au lieu de repêcher deux attaquants, je repêcherais un attaquant et un défenseur (Buium ou Dickinson). Ce serait super de signer Marchessault également!

  19. Ouf, faut quand même être convaincu que Iginla va avoir un impact majeur dans la ligue (ou que Caufield sera marginal en séries).

  20. Stéphane Waite propose ceci pour Necas :
    «Moi j’aurais pas peur de donner mon deuxième choix de 1ere ronde plus un espoir en défensive, choisis qui tu veux: Logan Mailloux, Lane Hutson, David Reinbacher. J’en donnerais un des trois plus mon 26e choix en première ronde. On en a en masse des défenseurs. On en a douze depuis deux ans qui peuvent jouer en défense avec le Canadien. Va falloir que t’en échange!»

    Je trouve que plusieurs surestiment la banque de défenseurs du Canadien. Oui, il y a beaucoup de profondeur à gauche, mais je n’échangerais pas Reinbacher. C’est notre défenseur droitier avec le meilleur potentiel. Il pourrait faire partie du noyau et il ne coûtera pas cher pour les 3 prochaines saisons. Sans Reinbacher, le Canadien se retrouve avec très peu de relève du côté droit.

    Pour ce qui est de Mailloux, je ne crois pas qu’il ait une grande valeur pour l’instant. Il a encore bien des choses à prouver. C’est plutôt Xhekaj qui a une bonne valeur, mais je serais surpris que ce soit suffisant pour les Hurricanes.

    J’ai vu la suggestion d’un échange Necas-Zegras. Ça m’apparaît beaucoup plus plausible.

  21. Le problème avec la proposition de Waite c’est qu’il met Hutson, Mailloux et Reinbacher dans le même sac. Je regrette, ils ne sont pas interchangeables. Je donnerais Hutson, un très petit défenseur gaucher, mais pas deux droitiers mobiles et de forts gabarits. Le CH a du surplus du côté gauche, mais pas à droite. Si Caroline acceptait Hutson + le 26e choix pour un Necas qui accepterait un contrat à 7 M$ par année je dirais oui, mais la réalité c’est que les Canes ne feraient jamais cette transaction.

    Si Caroline acceptait Xhekaj au lieu de Hutson, je ferais aussi la transaction. Je ne vois pas le talent élite comme défenseur chez Xhekaj. Plusieurs l’aiment pour sa capacité à jouer au justicier, mais strictement en terme de talent de défenseur, je pense qu’il est surévalué. Je pense que ça tient au fait qu’il n’a pas été repêché et est un joueur à éclosion tardive. Xhekaj ne deviendra pas un genre de Shea Weber gaucher.

    Ceci dit, je peux me tromper, mais à date je ne vois pas ce potentiel, surtout du côté défensif. Il manque de mobilité et ses prises de décision avec la rondelle sous pression sont souvent mauvaises. Mais bon, il n’a que 22 ans. Qui sait, avec plus d’expérience il pourrait s’améliorer. Puis l’autre problème c’est que s’il continue de se battre régulièrement, cela va forcément entraîner des blessures.

    Un défenseur régulier ne peut pas se battre souvent. Alors soit il devient un 7e défenseur bagarreur qu’on fera jouer seulement contre certaines équipes robustes, ou bien on pense qu’il a le talent pour devenir un vrai bon défenseur régulier, et alors il ne devrait se battre que trois quatre fois par année lors de cas de force majeure.

  22. Pas certain de bien saisir le pourquoi d’échanger Caufield pour un prospect dont tu n’as aucune idée de l’impact dans la LNH. Tu décides de l’échanger pour un joueur établi comme lui, là au moins tu sais ce que tu vas recevoir. Je ne crois pas que tu gère une reconstruction en échangeant de jeunes acquis pour du «peut-être». Évidemment si tu échanges

  23. Oups,
    Évidemment si tu échanges RHP pour le 6iem choix ben let’s go….bonne chance cependant. Caufield sera un buteur de 40 buts à terme quand même pas un pied de céleri

  24. @Stephane
    J’avoue que je ne suis pas sûr pour Caufield. Je l’aime bien et il avait été efficace en séries. C’est le genre de joueur qui veut la rondelle quand ça compte vraiment. L’échanger contre un choix ralentirait la reconstruction et comporte bien sûr une dose de risque. La grande question à se poser c’est de savoir si Caufield sera un joueur élite ou non. Il devra continuer sur sa lancée de fin de saison afin de démontrer qu’il peut performer à la hauteur de son contrat.

    La prochaine saison sera très intéressante à suivre. Elle permettra de beaucoup mieux évaluer les jeunes comme Dach, Reinbacher, Hutson et Mailloux. C’est la progression des jeunes qui déterminera si la reconstruction doit s’étirer ou pas.

  25. @ La_Cible…je dois avouer que vous avez raison concernant les salaires de Suzuki et Caufield. Je trouve que c’est sur la durée de l’évaluation qu’on fait un peu fausse route. Comme le disait dernièrement Opeth à propos de Lafrenière, il faut attendre quelques années avant de voir le vrai potentiel d’un jeune joueur et il avait bien raison. Donc, mon raisonnement est que s’il faut attendre ces quelques années pour bien évaluer un joueur pourquoi n’en serait-il pas de même dans l’octroi des contrats mirobolants. Vrai que Caufield avait fait sentir sa présence en séries…c’est au moins ça d’acquis. Le prochain qui devrait raccourcir son contrat d’évaluation est Huston. La première année est déjà chose du passé. Je pense qu’il faudra être prudent dans son cas. Je l’aime bien, je vois bien son côté offensif exceptionnel mais j’ai toujours dit que je croirais en lui tant qu’il tiendra son bout, peu importe le niveau où il sera rendu. C’est ce qui fait foi de tout au bout du compte. S’il réussit les mêmes jeux, feintes, etc, au niveau de la LNH, ça ira. Sinon, ce sera un piège à éviter. À suivre…

  26. Je n’en démord pas, j’ai toujours dit que la clé est le repêchage et que toute cette attention portée sur le «développement» est mal avisée. Ce qui sépare les clubs qui réussissent de ceux qui végètent c’est le repêchage, pas le «développement». La plupart des joueur d’impact ne passent pas par la ligue américaine. Dallas ne «développe» pas mieux que les autres clubs, ils repêchent mieux. La différence elle se fait avec la qualité du groupe de dépisteurs, pas avec les entraineurs du club ferme. Quand tu as bien repêché, tu n’as qu’à laisser le joueur maturer à son rythme en lui donnant un bon encadrement, ce que tous les clubs aujourd’hui font.

    Donc, pour ce qui est de l’idée d’échanger Caufield pour un 6e au total, tout revient à la confiance qu’un DG a dans son groupe de dépisteurs, et à l’identification d’une opportunité. Une année donnée, probablement que tu n’échanges pas Caufield pour un 6e au total parce que tu n’as pas identifié de joueur(s), mais une autre année où tu as identifié un joueur, ou plus, sur lequel tes dépisteurs sont convaincus et qui sera disponible au 6e rang, alors là, oui, une telle transaction pourrait survenir.

    Si le CH, par exemple est convaincu que Tij Iginla est sous évalué à cause de son jeune âge relatif et que c’est un espoir qui ne peut rater son coup, alors tu dois avoir confiance en ta capacité d’évaluation et foncer. Si tu es convaincu qu’Iginla marquera au moins autant de buts par saison que Caufield, mais qu’en plus il sera un ailier de puissance dans le style de son père, il n’y a pas d’hésitation à y avoir.

    Tout revient à la qualité de l’évaluation et au niveau de confiance. Le rang #6, n’est pas le rang #26. Le niveau de confiance sur un choix est beaucoup plus élevé. Il est faux de dire qu’on a aucune idée de l’impact d’un joueur choisi 6e. Bien sûr on sait qu’il n’y a pas de certitude absolue, mais encore une fois, si tes dépisteurs sont vraiment convaincus, tu dois foncer. Finalement, je nomme Iginla comme exemple, mais ça pourrait être un autre joueur, Buium ou un autre défenseur.

  27. J’écrivais il y a quelques jours que les journalistes de tva sport étaient tellement sûrs d’une victoire des Rangers que ça manquait de respect à leurs adversaires, dans ce cas-ci les Panthers et que je m’étais un peu rangé derrière ces derniers. Le travail n’est pas complété, on s’entend, mais peut-être que ça leur fermerait le clapet à ces JiC et autres qui voyaient les Rangers battre à plates coutures les Panthers. La différence, selon moi, est le travail des négligés ici. Les Rangers ne semblent pas sentir cette urgence de fournir l’effort nécessaire pour passer en finale. Étrange comme réaction. C’est pas fini, je le répète mais j’aime ce que je vois présentement. S’ils perdent, les Panthers n’auront pas à rougir de leurs efforts.

  28. @kataway

    Il ne faut pas attendre quelques années pour voir le potentiel d’un joueur, il faut attendre quelques années souvent pour voir ce potentiel se concrétiser comme dans le cas de Lafrenière. Voir le potentiel c’est anticiper le futur, c’est une projection, et les clubs qui évaluent bien repêchent bien et font de bonne signature hâtives. Mais encore une fois, il n’y a pas de certitude absolue est il y a toujours un risque de faire un mauvais choix dand le top-10 ou d’offrir un mauvais contrat trop tôt. C’est le rôle d’un DG de bien s’entourer et de faire les bonnes évaluations la plupart du temps.

  29. @Kataway
    Bien d’accord pour les Panthers! Ils ont fait seulement 4 points de moins que les Rangers en saison régulière, tout en jouant dans une division beaucoup plus puissante. En séries, j’aime mieux compter sur Barkov et Tkachuk que sur Zibanejad et Panarin. J’espère qu’ils fermeront le clapet aux commentateurs de TVA Sports.

  30. Merci Opeth, encore une fois, pour la qualité de tes interventions, c’est très apprécié !
    Petit pari dans la famille avant le début des séries pour déterminer les finalistes de la coupe Stanley, mes choix, Floride & Dallas, disons que les probabilités sont excellentes.
    Principales qualités de ces clubs, selon moi :
    Dallas : Qualité du recrutement, tout à fait remarquable !
    Floride : Échange, joueur autonome et recrutement
    Floride : Le seul petit joueur, Ryan Lomberg, mais disons-le, il joue comme un gars de plus de 6 pieds.
    Dallas : Le seul petit joueur, Logan Stankoven
    Vous me voyez venir, eh oui, encore aujourd’hui, les petits joueurs pullulent dans l’organisation du Canadien, et il faut y remédier.
    Gallagher, nous sommes pris avec lui, mais en série, je crois qu’il peut vraiment aider la cause.
    Caufield, dure à dire, mais j’hésiterais vraiment avant de m’en départir. J’aimerais tellement le voir jouer avec Zegras.
    Harris, devrait être dans les premiers à quitter.
    Hutson, s’il peut nous aider à obtenir Zegras, let’s go !
    Harvey-Pinard, désolé, il devra poursuivre sous d’autres cieux.
    Farrell…
    Mesar…
    Simoneau…
    Conclusion, malheureusement, la coupe ce n’est pas pour demain !
    Mais, comme dit Opeth, il y a, et il y aura, beaucoup de matériel pour s’améliorer dans les prochaines semaines, mois et années. La patience est de mise !
    Bien hâte au repêchage et je n’en démords pas, je mise tout sur Iginla !

  31. @JYP
    J’ajoute (ou je rajoute un commentaire fait l’an dernier) :
    Coupe Stanley 2022-23 : Las Vegas : un seul joueur de moins de 6 pieds : devinez qui?

  32. La dernière fois que le CH est entré en séries pour son improbable épopée, Gallagher fut atroce, donc ce n’est pas 4-5ans plus tard que ça va s’améliorer. Je crois que RHP sera un joueur de 3iem trio dû à sa résilience, son implication defensive et à une certaine habilité à marquer,il pourrait se rendre près du 20 buts selon moi, pour quelle raison êtes-vous si catégorique sur son avenir JYP?

  33. Il y a encore plus d’effervescence en prévision du repêchage cette année. Autant je trouve que les journalistes exagèrent avec leurs propositions de transactions farfelues pour prétendre améliorer l’équipe à court-terme, autant je trouve qu’on exagère parfois sur le blogue à proposer des transactions pour aller chercher des choix au repêchage en croyant, comme au casino, qu’on fait preuve d’audace en misant un beau lot obtenu au repêchage pour espérer en remporter un autre encore plus gros.

    Prenons la proposition d’échange de Caufield pour le sixième choix en première ronde (#6) afin de pouvoir repêcher Iginla. Les dépisteurs du CH auraient beau être très convaincus de son potentiel, le choix d’Iginla n’en demeurerait pas moins un choix risqué. Aucun « expert » ne le classe parmi les 6 premiers et McKenzie, dont la liste reflète les préférences d’éclaireurs professionnels, le classe au 16 ième rang. Peut-on à tout le moins reconnaître que son potentiel de joueur élite ne fait pas consensus? On pourrait en dire autant de la sélection de Lidstrom.

    Je vois le potentiel d’une telle transaction. Mais est-ce qu’on met aussi dans la balance le risque de se tromper? de reculer? Parce qu’on échangerait un joueur établi dans la LNH qui a eu 65 points (dans une supposée mauvaise saison) pour repêcher un joueur qui pourrait peut-être faire plus de 65 points dans la LNH… un jour. Ce n’est pas faire preuve d’audace, c’est gambler.

    Mais qu’est-ce qu’on reproche tant à Caufield, à part son gabarit, pour l’inclure systématiquement dans à peu près toutes les propositions d’échanges? À bien y avoir réfléchi, je ne le sais pas. Mais je sais par contre ce qu’on perdrait:

    1. Après s’être lamenté pendant des années, on a enfin une premier ligne qui a le potentiel d’exceller pendant des années. Elle offre l’équilibre parfait avec Suzuki, excellent fabricant de jeux, excellent passeur, excellent buteur, excellent défensivement, Slafkovky, un monstre en récupération de rondelles dans les coins et devant le but, excellent passeur, bon buteur et bon défensivement et Caufield, marqueur élite et bon passeur. Comme disent les chinois, if it’s not broken, don’t fix it.
    2. Caufield a travaillé fort avec MSL pour ne plus être un joueur unidimensionnel. La dernière année, il a amassé plus de passes que de buts pour un total de 65 points. Son jeu défensif s’est beaucoup amélioré. https://dose.ca/2023/12/23/caufield-is-much-better-defensively-than-youd-think/
    3. Il ne serait pas de taille en séries? D’où vient ce constat ? La seule fois où le CH a fait les séries avec Caufield dans son alignement, c’est l’année où il s’est rendu en finale. On a tous été témoins de son dynamisme et de sa contribution importante aux succès du CH. Sa fiche: 12 points en 20 parties (0,6 PPP).
    4. Caufield n’est pas surpayé. Son contrat reflète correctement le marché. Il pourrait même devenir une aubaine avec l’augmentation du plafond salarial, offrant ainsi une flexibilité salariale à HuGo Boss pour attirer des agents libres le moment venu.
    5. Il est un joueur adoré dans le vestiaire. Il est positif et a toujours le sourire. Un genre de Marc-André Fleury. J’ai trop vu de divas tuer un esprit d’équipe (#PKSubban) pour ne pas avoir une préférence pour les joueurs qui contribuent à créer un climat où les joueurs apprécient être ensemble.

    Le cinquième point peut faire sourire et sembler trivial. Je crois qu’on sous-estime l’impact de ces facteurs non quantifiables au développement d’une culture d’équipe gagnante. Pareil pour la contribution de Xhekaj à la confiance de l’équipe quand le CH aura à rencontrer des équipes rudes comme les Panthers. Le CH a besoin de cette police d’assurance pour ne pas dire police tout cours. On devrait lui faire une place comme 6ième défenseur si son jeu est à la hauteur.

    Le développement d’une culture gagnante devrait aussi inciter le CH à refuser d’accueillir des vétérans qui ont été rejetés par d’autres équipes sur la base qu’ils ne coûteraient pas cher et que l’équipe ne serait pas prête à faire les séries. Un joueur qui surfe souvent sur son talent comme Mantha, non merci. Un vétéran avec la mentalité de Corey Perry (sous réserve de son congédiement mystérieux), oui n’importe quand. Une saine culture d’équipe commence avec des vétérans qui sont des exemples inspirants pour les jeunes.

    Enfin, je persiste et je signe, surtout plus question d’échanger des Reinbacher, Mailloux et Hutson avant de les avoir vus évoluer un an au niveau de la LNH. Je me souviens. #McDonagh#Sergachev.

    Quand je lis les journalistes sportifs et le blogue, je suis inquiet qu’on tente de prendre un raccourci ou, le contraire, une route panoramique pour se rendre à destination. Quand je pense à HuGo Boss, je me rassure. À date du moins, il s’est comporté comme un investisseur avisé plutôt qu’un gambleur.

  34. Si on veut voir une combinaison Caufield-Zegras, je propose de leur échanger Caufield pour leur R3 (on pourrait rajouter Hutson).

  35. La liste finale de Bob McKenzie n’est pas sortie, Tij Iginla y figurera plus haut que 16e sur la version finale, et s’il était huit mois plus vieux, comme Caufield à son année de repêchage, il y serait assurément top-5. Ceci dit, bien sûr on peut légitimement penser qu’un tiens vaut mieux que deux tu l’auras. Si on assume que toutes les équipes se valent au repêchage, c’est assurément une position qui se défend, et si on assume que le top-10 est de même qualité à chaque année, c’est aussi un facteur qui peut pousser au conservatisme.

    Ceci dit, si tu penses que tu fais partie des meilleures équipes de la ligue pour bien repêcher, ça change la donne. Ceci dit, je ne dis pas de transiger aveuglément, juste car tu te penses bon. Il doit y avoir un ou deux joueurs bien identifiés où ton niveau de confiance est très élevé. Que ce soit Iginla ou un autre joueur, je n’ai donné le nom d’Iginla que comme exemple, car moi je l’aime.

    Selon moi il ne peut pas y avoir de position par défaut lorsque vient le temps de décider si un échange de ce type aurait du sens. C’est du cas par cas, et bien sûr ça dépend de l’évaluation faite du joueur à échanger, dans ce cas-ci, Caufield. La philosophie d’équipe entre aussi en ligne de compte. Si tu es convaincu de l’importance du gabarit en séries, tu peux aimer Caufield mais en conclure que si la bonne occasion se présente il vaudrait mieux l’échanger, et bien sûr, ça implique de l’échanger pour un choix ou un espoir car personne ne te donnera un ailier de 35-40 buts qui mesure 6’02 et pèse 210 lbs en retour.

    Un autre point important à mon avis, c’est que tu dois avoir confiance en ton groupe de recruteurs. Pourquoi payer un tel groupe si la liste de Bob McKenzie est plus fiable? Gorton et Hughes ont essentiellement gardé le groupe de dépisteurs de Bergevin, avec Bobrov qui remplace Timmins, et la promotion de Martin Lapointe comme co-directeur. Si on remonte à 2016 et qu’on regarde les choix de 1e ronde de ce groupe. Il n’y a que Kotkaniemi comme erreur. Il est trop tôt pour être sûr à 100% sur Reinbacher, Mailloux et surtout Mesar, un choix de fin de 1e ronde, mais Slafkovsky, Guhle, Caufield, Poehling et Sergachev sont tous de bons choix. Poehling n’est pas un grand choix, mais pour un joueur choisi 25e, il est de ceux qui ont une carrière fidèle à leur rang de sélection.

    Bien sûr si on appliquait la méthode Mathias Brunet on pourrait dire que tel ou tel choix n’étaient pas absolument les meilleurs possibles, mais en gros le résultat depuis 2016 est très bon, et sans le cas KK, on pourrait parler d’excellent résultat. J’espère que la direction a retenu la leçon de ne pas forcer les choses pour combler une position précise. La base du fiasco KK est là, on voulait un centre à tout prix, et cela a été couteux.

    Au final, il faut se demander si un DG doit gérer en étant guidé par la peur du risque et en assumant que son personnel de dépisteurs est très moyen et ne peut se démarquer du reste de la ligue. Je ne dis pas que Montréal doit absolument échanger Caufield contre un haut choix de repêchage. Je dis que ça dépends de leurs évaluations et de l’existence d’une opportunité jugée rare, et je pense qu’il existe des cas où il faudrait ne pas avoir peur et appuyer sur la gâchette. Est-ce que cette occasion existe cette année? Je l’ignore. Est-ce que dans un monde idéal j’aimerais remplacer Caufield par un ailier aussi productif, mais plus imposant physiquement? Assurément. Mais bon, on ne fait que discuter en principe, car il y a des gens en poste pour prendre ce type de décisions. Ceci dit, j’espère juste qu’on ne reculerait pas parce que Caufield est un jeune homme sympathique et aimé du public.

  36. Mon commentaire a fait réagir. Je ne m’y attendais vraiment pas 😉

    La partie des échanges risqués, trop longue, était accessoire. C’est certain que si un DG propose un échange à la Norman Flynn pour Caufield, c’est-à-dire un échange où le CH recevrait clairement plus qu’il ne donne, HuGo Boss devrait sauter sur l’occasion. Mais on sait que de telles opportunités d’échange sont rares, dixit HuGo Boss lui-même.

    L’essentiel de mon propos était que Caufield apporte beaucoup de tangibles et d’intangibles au CH et ce n’est pas à ce niveau que HuGo Boss devrait travailler à améliorer l’équipe. C’est plutôt sur les carences que j’identifiais l’an dernier à pareille date et qui n’ont pas encore été comblées. J’y reviendrai plus tard. Il fait trop beau.

  37. @JYP

    J’avais prédit la finale inverse de mon côté: Edmonton qui gagne la coupe contre les Rangers. 🙂

    J’avais rempli le «Bracket Challenge» sur nhl.com et j’ai 6/6 pour les séries de l’ouest pour l’instant. Dans l’est je suis à 4/6 parce que, dans un moment de faiblesse, j’avais prédit des victoires de Toronto contre Boston et Floride avant de perdre dans le carré d’as contre NY…

    Du côté d’Edmonton, Darnel Nurse est en train de devenir leur Tavares.

    Il s’avère être un défenseur moyen, mais il lui reste 6 ans à 9.25M.

    Evan Bouchard, leur défenseur numéro 1, finira son contrat de transition à 3.9M l’année prochaine.

    Il ne va pas prendre moins que Nurse.

    Ça serait possiblement la dernière année de la fenêtre McDavid/Draisaitl. Surtout que Leon aussi sera agent libre à la fin de l’autre saison.

    Si Bouchard et Draistail signent à 10M ou 11M et qu’ils doivent encore trainer Nurse, ça va compliquer la construction de leur équipe.

  38. Une équipe qui récolte les fruits de la prise de risque c’est Floride.

    Huberdeau et Weegar échangés après leur meilleure saison pour Tkachuk.

    Le CH devra gagner quelques transactions et faire quelques bonnes signatures avant de rejoindre l’élite, mais rien ne presse.

    Les équipes qui gagnent ont des noyaux de vétérans.

    Dans le top 4, Johnston et Lafrenière sont les deux joueurs de moins de 23 ans qui ont un impact. Heiskanen et Bouchard ont 24. Oettinger 25.

    Les autres joueurs clés ont 27 ans et plus. (Chicanez-moi si j’en oublie!)

  39. @Demongris a 9h51
    Je supporte totalement votre point de vue en ce qui concerne l échange potentiel de jeunes défenseurs.
    C est deja arrive trop souvent que le CH échange des défenseurs qui sont devenus elites (gagnant ou sérieux candidats au Norris, capitaines de leurs équipes) pour des années contre des attaquants qui ont finalement eu peu ou pas d impact a Montreal.
    Vous avez mentionne #Mc Donagh et #Sergachev. J ajouterais #Desjardins, #Langway et #Chelios. Je fais la liste et ca donne envie de pleurer…
    Il faut garder tous ceux deja avec le club et dans le pipeline jusqu’à a ce qu on soit surs que les elites resteront avec nous et les redondants rapporteront eventuellement des pieces manquantes.
    C est une defensive mobile et rugueuse qui en fera des aspirants a la Coupe. Rajouter un Necas ou un Zegras a ce moment ci fera seulement reculer Roy ou Newhook dans la hiérarchie actuelle des trios et mettre le hiérarchie salariale sous pression a mon avis. Le repechage va fournir des attaquants tres valables pour completer le noyau actuel et l échange d actife redondants servira éventuellement a grossir l attaque, autant en taille qu en statistiques.

  40. Je le répète. Le CH a jusqu’à l’été 2025 pour transiger des défenseurs. Avant cela il n’est pas forcé de le faire, mais après cela, trop de jeunes seront forcés de passer par le ballottage pour aller à Laval. Matheson, Guhle, Harris, Struble et Xhekaj devront tous passer par le ballottage si jamais on voulait en envoyer un à Laval. Puis si on gardait un Hutson à Montréal, il y aurait encore plus de surplus. Du côté droit c’est plus simple. Savard jouera sa dernière saison, ça laissera Barron et Kovaceviv qui devraient passer par le ballottage, puis Mailloux et Reinbacher qui n’auraient pas à y être soumis.

  41. C est bien ca Opeth. On attend d etre oblige que les jeunes défenseurs passent par le ballotage avant d en échanger. On s assure qu on a la meilleure evaluation possible de chacun, surtout les plus grands et gros (Wifi, Reinbacher, Mailloux, Guhle, Struble et Barron) et le mystérieux Hutson avant de s en departir.
    Matheson et Savard, on les laisse partir de toute façon au moment opportun; pour le moment, ils apportent stabilité et mentorat, mais je ne laisserais pas partir un Mailloux, par exemple, pour garder Savard plus longtemps.
    Comme vous dites, la sequence de fin de contrats et le exigences du ballotage jouent pour le moment en faveur de se hater lentement; le CH doit profiter de cette situation au maximum.

  42. Trop d’accord. Les seuls défenseurs que je rendrais disponibles à un échange sont les plus vieux: Matheson et Savard. C’est le temps car leur valeur ne peut que baisser. Si Matheson permet d’obtenir le R13 Minnesota, GO. S’il est possible d’aller chercher le R6 Utah, GO. Imaginez le potentiel d’un combo R5-R6 2024 pour le futur du CH. Un Guhle + pour Zegras ou Necas ressemble trop à un Sergashev – Drouin, Chelios-Savard ou McDonagh-Gomez pour me plaire (ou réduire mes haut-le-coeur).

  43. Dommage pour Lafrenière qui a vraiment tout donné pour son équipe. Pour les autres on repassera. Et l’arrogance des journalistes de tva sports est mise à rude épreuve. Quand je les écoutais, j’entendais du manque de respect envers une équipe qui travaillait âprement. Grand bien leur en fasse à ces mordus des Rangers. Au départ je n’avais pas vraiment d’équipe favorite. C’est à les écouter que j’ai commencé à espérer que les Panthers leur fassent ravaler leur arrogance. Mission accomplie. Maintenant…il serait bien, je pense, d’avoir une finale avec un club canadien, les Oilers, contre ce club de travaillants infatigables que sont les Panthers. On verra bien la suite mais, personnellement, c’est ce que je souhaite. Ne pas vendre la peau de l’ours avant de l’avoir tué par contre…D’ici là, je profites du beau temps…bon dimanche à tous.

  44. @Connard Smart

    Oh que de mauvais souvenirs, Desjardins, Langway, Chelios…

    Surtout Chelios Certains disaient que ce n’était pas une décision hockey, si je me souviens bien. Il était trop sur le party et un jour il aurait monté la femme du président. Par contre, il était aussi un animal quand c’était le temps de jouer. Cet article nous rappelle l’étalon et l’homme qu’on avait dans l’équipe et qu’on a bêtement échangé: https://www.espn.com/nhl/story/_/id/9933425/2013-hockey-hall-fame-story-chris-chelios

    Les erreurs des transactions Sergachev et McDonagh sont de les avoir échangés avant de les avoir vus évoluer dans la LNH sur une base régulière. Si j’étais Serge Boisvert et que HuGo Boss voulait échanger Reibacher, Hutson ou Mailloux, je leur rappellerais l’impact à long-terme des transactions Sergachev et McDonagh sur l’équipe.

    Ce n’est pas tout de ne pas les échanger. Il faut les faire jouer régulièrement à Montréal pour pouvoir les évaluer suffisamment longtemps afin de faire les bons choix avant d’être forcé de les échanger ou de les exposer au ballotage. Je précise Montréal et non pas Laval parce qu’il y a une multitude de joueurs qui vont être bons dans la ligue américaine mais incapables de répliquer leurs succès dans la LNH. Ne dit-on pas souvent ici que les joueurs qui ont une longue carrière dans la LNH n’ont généralement pas eu à passer par la ligue américaine.

    Le hic est que le CH a plusieurs jeunes à évaluer en même temps cette saison avant qu’ils soient sujets au ballotage en 2025-2026. Je me répète, la ligue américaine n’est pas la meilleure ligue pour faire cette évaluation.

    L’autre facteur à considérer est que l’équipe aspire à faire les séries éliminatoires cette année. Ce sera difficile de ne pas garder à Montréal les défenseurs recrues qui performent le mieux au motif qu’ils sont admissibles au ballotage, surtout qu’on voudra les évaluer sur une période suffisamment longue pour valider que leurs succès ne sont pas que passagers. Rappelons-nous Struble dont l’étoile a pâli après avoir montré un aplomb incroyable à son arrivée.

    Le pire serait d’échapper un Forsling au ballotage. Vous vous rendez compte que ce défenseur extrêmement fiable avec, semble-t-il un don pour compter les buts importants a été obtenu par les Panthers par le biais du ballotage.

    Quand je regarde les jeunes en défense qui doivent passer par le ballotage cette année, il y en a deux que je considérerais laisser aller dans une transaction cet été pour obtenir du renfort à l’avant. Justin Barron et Jordan Harris. À Barron, je reproche son inconstance, ses crampes au cerveau et surtout le manque de hargne et de compétitivité dans son jeu. Je tiens compte aussi du fait que Reinbacher serait déjà prêt pour la LNH et Mailloux, pas trop loin. Harris, c’est moins évident. Il fait tout bien, mais il n’est pas robuste et il n’est pas transcendant dans aucun aspect de son jeu. Mais j’hésiterais quand même à faire l’échange dès maintenant parce qu’il avait bien fini la saison, si je me rappelle bien. Mais encore là on a besoin de voir une constance et une courbe ascendante.

  45. Un peu à contrecœur je me suis mis depuis un mois à écouter la balado de Brunet et Boisvert où ils parlent d’espoirs et de reconstructions. Je dis à contrecœur car je lis déjà Mathias et écoute souvent ses chroniques avec Martin Lemay au 91.9, mais au moins, avec Lemay, Mathias discute avec un gars qui ne pense pas comme lui, alors qu’avec Boisvert ce sont deux «geeks» de repêchage qui se crinquent souvent un, l’autre. Aussi, même si Boisvert est généralement plus nuancé à l’oral qu’à l’écrit, il demeure parfois bizarre et aime s’embrigader pour défendre un joueur ou en rabaisser un autre sans raison apparente. Jugements péremptoires et sans appels.

    Je parle de cela aujourd’hui après avoir vu Owen Beck remporter la titre de joueur le plus utile de la Coupe Memorial après avoir marqué deux beaux buts dans la finale contre London. Boisvert dit voir en Beck un joueur qui aura de la difficulté à se faire une place sur un 4e trio dans la LNH. Il invoque sa vitesse de réaction qui serait très lente, ainsi il serait dépassé dans la LNH, et encore moins capable d’y tenir un rôle avec apport offensif à la Philippe Danault.

    Personnellement ce n’est pas ce que j’ai vu de Beck. On s’entend, c’est loin d’être un exceptionnel, mais de dire que son plafond, au mieux, est de jouer sur un 4e trio dans la LNH me dépasse totalement. Beck n’a que 20 ans. Des gars comme Danault et Evans se sont établis avec Montréal à 23-24 ans.

    C’est ce genre de jugements sans fondement qui m’avait fait détester Boisvert sur Rondelle Libre dans le temps, et même s’il est moins pire face à un interlocuteur en personne, Boisvert y va encore parfois de ces petites provocations puériles, un peu comme son histoire comme quoi le plafond de Logan Mailloux serait 6e défenseur sur un club gagnant de la coupe. Du gros n’importe quoi, bien sûr, et la raison pour laquelle j’écoute leur balado de reculons. Il y a du contenu intéressant, mais il faut subir ce genre de conneries au travers du contenu sensé. Tout ça pour dire qu’Owen Beck est bel et bien un espoir légitime pour tenir le rôle de 3e centre à Montréal dans les années à venir.

  46. @opeth
    Je crois que Boisvert idéalise beaucoup les gagnants ou réels aspirants de la coupe. Actuellement, les Oilers pourraient la remporter avec Kulak sur la 2e paire. Au lieu de parler de gagnant de la coupe, il devrait plutôt parler d’équipe de rêve.

    J’apprécie tout de même les avis de Boisvert. Ça permet d’avoir une meilleure idée de joueurs qu’on n’a pas la chance de voir ou très peu. Ça permet aussi de mieux comprendre pourquoi certains joueurs polarisent. D’ailleurs, Mathias et Boisvert ne s’entendent pas du tout sur Michkov, à part le fait que ses débuts avec Tortorella risquent d’être très pénibles.

    Là où je ne suis pas d’accord avec lui, c’est qu’il est un peu trop catégorique sur le plafond des joueurs. On le voit avec Evan Bouchard. Jamais il ne l’aurait mis défenseur numéro 1. Et pourtant, sans Bouchard, je ne crois pas que les Oilers seraient en finale. Ce n’est peut-être pas un joueur parfait, mais ses atouts compensent largement ses faiblesses.

  47. @jonathan

    Vous avez raison avec Evan Bouchard. C’est comme quand je rappelle les cas de Matheson et Petry en disant de regarder où ils en étaient à 22 ans. Pour moi ça recadre l’idée qu’on se fait de Justin Barron, par exemple. Jordan Harris a bien terminé la saison passée. Qui sait s’il ne va pas atteindre un autre niveau lui aussi. Il n’a que 23 ans.

    Je ne dis pas qu’il ne faudra pas finir par l’échanger à cause de la redondance de bons défenseurs gauchers, mais je pense que la saison prochaine permettra à Harris d’augmenter sa valeur s’il reste en santé et joue comme régulier. On oublie aussi que tous ces jeunes du CH jouent pour une mauvaise équipe. Bien sûr ils font partie, par leur manque de maturité, du fait que l’équipe n’est pas bonne, mais au fur et à mesure qu’elle s’améliorera, les jeunes évolueront alors dans un cadre plus favorable. Le hockey demeure un sport d’équipe. Le contexte doit toujours être pris en compte pour évaluer les joueurs non exceptionnels, ceux qui ont besoin de temps pour atteindre leur plein potentiel.

  48. Voici un bref retour sur les présences de Corey Perry en finale de la coupe Stanley pour les 5 dernières années. Assurément, avoir Perry semble être un gage pour se rendre en finale, parcontre…
    En 2019-2020
    Perry jouait pour Dallas qui a perdu contre Tampa
    En 2020-2021
    Perry jouait pour Montreal qui a perdu contre Tampa
    En 2021-2022
    Perry jouait pour Tampa qui a perdu contre Colorado
    En 2022-2023
    Perry n’a pas fait la finale
    En 2023-2024
    Perry joue pour Edmonton… si la tendance e se maintien….

  49. Bref retour sur les présences d’Henri Richard en fiale de la Coupe Stanley ,
    Jouait pour le CH à 11 occasions qui à gagné à 11 occasions….fin de l’histoire :)))

  50. C’est passé un peu sous le radar, mais Jean-François Houle a été prolongé pour trois ans comme entraîneur chef du Rocket de Laval. Un autre de l’ère Bergevin que la nouvelle administration garde car il est bon. Il faut donner cela à Hughes, il n’a pas tout rejeté de ce qui était là avant lui.

    Ceci dit, la prolongation de Houle montre bien que de trouver du bon coaching pour le club école n’est pas très difficile. Houle a roulé sa boule du junior majeur à la ligue américaine, comme adjoint, et ce n’est qu’à Laval qu’il a vraiment eu sa chance comme entraîneur chef.

    Il avait les qualifications et le talent pour être un bon entraîneur chef à ce niveau, mais il a encore fallu que la seule organisation où le français compte lui donne sa chance. Bien fait pour lui.

  51. Bonjour,
    Les Devils prêts à échanger leur 10e choix au total…
    Ils veulent du renfort en attaque, en défense (côté gauche) et dans les buts, pour aider Jake Allen…
    Le Canadien embauche un gardien, Connor Hughes (27 ans, 6’4» et 225 lbs)
    Dernière statistique :
    Lausanne :19 matchs, 1.73 moyenne, 0.940 pourcentage
    Playoffs : 18matchs, 1.91 moyenne, 0.933 pourcentage

    Hummmm !

    – Défenseur gaucher :
    – Attaquant :
    – Gardien :

    Qu’est-ce qui ferait plaisir à Tom Fitzgerald et Sheldon Keefe ???

    Jake Allen doit être en mesure de bien les informer…

    Pour le dixième choix, c’est un pensez-y bien !

  52. Si le CH est vraiment sérieux dans son plan de reconstruction il ne devrait pas hésiter à offrir Montembeault et Harris à New-Jersey pour le 10e choix au total cette année et le choix de 2e ronde des Devils en 2025. Ça laisserait le club avec beaucoup d’incertitude devant le filet avec seulement Primeau, mais dans ce scénario, tu signerais un ou deux autres gardiens comme agents libres cet été en espérant trouver un gardien assez bon pour appuyer Primeau. En plus il y a Dobes et Connor Hughes qu’ils viennent de mettre sous contrat à deux volets. Si on l’a signé à deux volets c’est qu’on n’exclut pas qu’il ait un rappel avec le grand club selon ses performances à Laval et les circonstances à Montréal.

    Vous me direz qu’une telle idée est folle. Bien sûr pour les impatients ce serait inacceptable, mais d’un strict point de vue de gestion d’une reconstruction ce serait la chose à faire. Montréal ne gagnera pas la coupe lors des trois prochaines années. Ajouter deux joueurs issus du top-10 serait une tentative raisonnée de donner de la profondeur en talent de haut calibre à l’organisation. Bien sûr il n’y aurait pas de certitude et ces deux joueurs auraient besoin de temps pour avoir un impact à Montréal, mais imaginez le CH ajouter Sam Dickinson ou Zeev Buium au rang #5 et le meilleur des attaquants toujours disponibles au rang #10.

    Ajouter Dickinson ou Buium rendrait automatiquement Matheson disponible avant la fin de son contrat. L’échange de ce joueur pourrait permettre d’ajouter un autre très bon jeune joueur dans l’échiquier montréalais. Bien sûr, ce scénario aurait de bonnes chances de ruiner les chances du club de faire les séries la saison prochaine, mais si le but est de construire un club aspirant sérieusement à la coupe, les séries ne devraient pas être une but en soi.

    Si le club se qualifie par surprise, tant mieux, mais sinon le plan suit son cours. Ceci dit, reste à voir su les Devils seraient prêts à faire cette transaction. S’ils cherchent un gardien très solidement établi, Montembeault ne serait peut-être pas leur homme. Il est en ascension mais n’a pas encore prouvé hors de tout doute pouvoir être un #1 de haut calibre. On le sait la position de gardien est la plus imprévisible au hockey.

  53. @opeth
    Je serais prêt à faire ce genre d’échange. En ce moment, le Canadien n’a pas assez de joueurs de très haut niveau. Ils doivent encore repêcher au moins 2 joueurs dans le top 10 et le plus tôt sera le mieux. Je crois cependant que Lindstrom et Iginla ne seront plus disponibles au 10e rang. Si un des deux est disponible, je ferais l’échange sans problème. Le classement de la prochaine saison aura peu d’importance. Quand l’équipe aura accumulé suffisamment de joueurs qui peuvent faire la différence, ils monteront rapidement au classement.

  54. @jonathan

    Mathias avec Martin Lemay aujourd’hui était prêt à donner Matheson pour le 10e choix des Devils. Lemay n’était pas d’accord avec toujours le dilemme de garder des vétérans pour permettre aux jeunes de maturer avec moins de pression, mais l’autre côté de la médaille est l’opportunité d’ajouter deux morceaux potentiellement importants pour le futur. Hughes ne peut avoir le beurre et l’argent du beurre. Bien sûr, si j’échangeais Matheson, mon plan serait le même qu’avec mon scénario pour Montembeault, soit de mettre sous contrat un défenseur gaucher d’expérience pour un an ou deux, un Joel Edmundson, par exemple.

  55. Désolé mais pour le 10iem choix je donne pas Matheson. Ce dernier doit faire partie d’une mega transaction et le 10iem choix n’est même pas près d’une mega transaction. Pour ce qui est de Montenbeault et Harris j’y pense mais je trouve que le 10iem choix c’est pas si magique que ça. Le 6iem de Utah it’s a go pour moi.

  56. Montembault est arrivé à une belle maturité et l’échanger me semble hasardeux. Il n’est pas Price et je m’en fous un peu car on a été trop longtemps à Mtl à se fier à des gardiens vedettes. Juste un gars qui nous garde dans la partie me suffit personnellement. Il y a sûrement d’autres moyens de s’améliorer à l’avant plutôt que d’échanger celui qui est devenu une valeur sûre sans être une grande vedette. Très honnête dans son travail et il a maintenant un adjoint de confiance. Je pense que la complicité entre les deux gardiens est en train de permettre aux autre joueurs de l’équipe de jouer avec plus de confiance aussi. N’étant pas un expert des jeunes espoirs, j’ai quand même hâte de voir ce que HuGo va décider d’ici quelques semaines.

  57. @Stephane

    Pas sûr que Matheson vaut tellement plus que le 10e choix.

    Mattias Ekholm, un défenseur plus complet, a été obtenue pour le choix 24, un joueur repêché 32e et Tyson Barrie (pour faire de la place) alors qu’il lui restait 3 ans de contrat. Vrai qu’il était un peu plus vieux que Matheson au moment de l’échange.

    Le genre de retour que Matheson rapporterait si il était échangé à la date limite. Un choix de fin de 1re ronde.

  58. Selon Eric Engel au Sick Podcast de Marinaro, Mathesson, un défenseur de plus de 60 points jouant plus de 25 minutes par match avec un contrat encore valide pour deux ans à un prix inférieur au marché, vaut trop cher. Aucune équipe ne peut se l’offrir. Il vaut le premier prospect plus un jeune déjà dans la LNH plus un premier choix plus … de l’équipe qui veut l’acquérir. Quelle équipe est à un Mathesson de la coupe ?
    Je crois qu’il a raison.

  59. Matheson vient aussi avec une incertitude.

    Il y a des bonnes chances qu’il connaisse encore 2-3 bonne saisons, mais ce n’est pas garanti.

    Si personne ne veut payer un prospect A + un jeune + un choix de 1re ronde… c’est que ce n’est pas ce qu’il vaut.

    Je serais étonné qu’il rapporte plus que le 10e choix cet été même si c’est vrai que son contrat est attrayant.

    Si il joue encore au même niveau la saison prochaine, il pourra rapporter un package du genre Justin Barron + choix de fin de 1re ronde à la date limite, mais c’est le CH qui aura pris une partie du risque.

    Tant mieux si je me trompe!

  60. @fou-de-lile,
    Mon point est que je n’échange pas Matheson pour du »peut-être» je l’échange pour un espoir A+ en attaque qui a démontré un potentiel et de la place pour plus encore pas pour un supposé espoir A+. Mon opinion pour ce que cela vaut.

  61. Débat à Toronto: est-ce qu’il faut «gagner» un échange impliquant Marner ou seulement libérer son contrat pour permettre plus de latitude pour d’autres transaction?

  62. @stephane

    Pour rester dans les Devils, Alex Holtz serait intéressant, mais si ils visent à accélérer leur processus, ils seraient surement plus enclins à transiger le choix #10.

    Je ne peux pas dire que j’ai vraiment vu ce Holtz mais plusieurs en parlent en bien et plusieurs fans de Devils aimerait le voir jouer plus de minutes.

  63. Ma prémisse étant que le CH n’est pas aspirant à la coupe (les 4 survivants des séries) avant trois ans, je pense que l’on peut échanger un ou deux vétérans qui auraient de la valeur. Évidemment, Matheson pour R6 est un «no-brainer» (même pour le R10) … les potentiels R3 à R12 semblent assez similaires selon les consensus. L’idée de Montembault + compléments me plaît passablement, pour moi Primeau peut prendre la suite appuyé de Dobes (je ne pense pas à la Coupe à court terme). Si ça produisait R10, pourquoi pas essayer un package avec Matheson pour le R6? Un repêchage Lindstrom – Iginla – Dickinson\Buium\Catton me fait flipper.

    L’argument contraire à cet approche (Il faut garder notre vieil encadrement) me paraît fallacieux: je préfère voir ma cohorte progresser ensemble. Les entraîneurs et les Gallagher Savard etc. fourniront amplement de l’encadrement. Les seuls qui craignent cette approche: les commanditaires ($$$), les médias ($$$) et les utopistes pressés (vite je veux Necas, Pierre-Luc Dubois et le retour de KK ou la venue de Kakko ==> nous serions imbattables). J’avoue qu’une combinaison KK\Kakko fournit un potentiel d’allitération infini aux amis commentateurs TV 😉

  64. Chacun a droit à son opinion, bien sûr, mais moi je persiste à penser qu’une organisation doit avoir confiance dans ses compétences tout en sachant que rien est certain à 100% dans l’évaluation de jeunes de 17-18 ans. Puis pour avoir confiance dans le recrutement amateur du club il n’y a qu’à regarder les choix faits depuis 2016 dans le top-20. Il n’y a que Kotkaniemi comme mauvais choix et on sait pourquoi, on a repêché pour un besoin dans le top-10, ce qu’on ne devrait jamais faire, et on a mal jugé la personnalité du jeune homme ce qui a mené à sa promotion beaucoup trop hâtive avec le grand club. Il aurait dû jouer une année de plus en Finlande et une autre à 19 ans en Suède. KK n’avait pas la maturité physique et surtout mentale pour graduer avant d’avoir 20 ans.

    Tout ça pour dire que si Gorton et Hughes ont confiance dans leur groupe de dépisteurs et qu’ils ont appris du fiasco KK, même si ce n’est pas eux qui l’ont repêché et géré. Si Gorton comprend pourquoi il a erré avec les choix de Lias Anderson et Vitaly Kravtsov vers la fin du top-10 lorsqu’il était avec les Rangers. Je pense que l’organisation montréalaise a ce qu’il faut pour bien évaluer la situation cette année. Tout dépendrait de leur évaluation du top-15 de cette cuvée. Je parle de leur top-15.

    Je suis de ceux qui pensent qu’il est hasardeux de décréter la valeur d’une année de repêchage avant que celui-ci ait lieu et même pour plusieurs années par la suite. Toutefois, pour le top-15, c’est une autre histoire. Ces joueurs sont généralement plus faciles à évaluer à 17 ans. Les Pastrnak et les Aho paraissent des coups fumants, mais s’ils sont sortis plus tard c’est que le futur de ces jeunes n’était pas si clair au moment du repêchage. Si Boston et Caroline avaient été si convaincus sur ces deux joueurs, ils se seraient avancés pour s’assurer de les repêcher.

    Au final tout revient à l’évaluation du top-15 fait par le CH. Je parle de leur top-15. Par exemple, et je reviens encore avec lui, mais si Montréal pense que Tij Iginla est sous-évalué à cause de son jeune âge relatif. Si Hughes et ses hommes se disent que si ce jeune était né début janvier au lieu de début août, il aurait accumulé 25 points de plus la saison dernière en étant huit mois plus vieux et serait un choix top-3 incontournable, alors ça change la donne. Il y a peut-être une aubaine entre les rangs #6 et #10 à aller chercher. On pourrait imaginer Montréal acquérir le choix #10 des Devils puis le choix #8 de Seattle en donnant les choix #10 et #26. Je sais, ce type de manœuvre arrive rarement, mais justement, Hughes pourrait se montrer proactif et tenter de poser un geste inusité. Montréal a besoin d’augmenter sa banque de jeune talent à très fort potentiel.

    Aussi, les clubs font eux aussi des repêchages simulés. On tente de projeter l’ordre du top-10, voire top-15 et ainsi on se prépare pour le jour du repêchage. Montréal pourrait aussi transiger avec les Devils sur le plancher du repêchage si un joueur ciblé était toujours disponible au rang #10. Ceci dit, je suis bien conscient qu’il est probable que rien ne se passe.

  65. @ fou-de-lile,
    Je ne connais pas assez bien Holtz pour me prononcer, mais c’est à ce genre de transaction que je référais. Perso j’irais pour Byfield, mais L.A. sont surement pas épais à ce point là.

  66. @stéphane

    Ouin, je pense que le train est malheureusement passé pour Byfield (à moins que Bergevin ait infiltré LA pour refiler Byfield à Montréal pas cher).

    Faudrait plus parier sur un genre de Martin Erat pour Filip Forsberg (qui n’avait pas joué dans la LNH au moment de l’échange).

    Sinon, il paraît que le rachat de KK est très peu probable. Les Hurricanes ne le détesteraient pas tant que ça et d’autres équipes seraient intéressées si il était disponible dans un échange.

    Les Kings ont aussi annoncé ne pas racheter PLD.

  67. En ce qui me concerne, échanger Montembault, à ce stade-ci, est un risque trop grand. Beaucoup d’équipes théoriquement plus avancées que le CH dans leurs reconstructions ne progressent pas de façon notable (Ottawa, Buffalo, etc.) à cause de l’absence d’un gardien digne de ce nom. Les Devils, justement, ont une formidable jeune équipe sur papier mais bloquent à cause de l’absence d’un gariden.

    Certes, Primeau et plusieurs jeunes montrent un potentiel intéressant, mais en ce moment, le seul qui a montré être capable de tenir son bout dans la LNH est Montembault. De nombreux indicateurs statistiques montrent que les gardiens ont tenu Montréal à flot cette année parce que la défensive est très boiteuse. Si Primeau ne fait pas le travail, je crois qu’on risquerait de ne pas voir le bout de cette reconstruction avant longtemps.

  68. J’ai écouté le balado du Brunet et Boisvert hier en faisant du jardinage. Boisvert est toujours une énigme avec son égo toujours en travers non pas de son jugement, mais de ses conclusions. Il fallait l’entendre décrire Tij Iginla, il a même évoqué Maurice Richard pour sa propension à attaquer le filet adverse. Tu l’écoutais et tu te disais: il décrit un choix top-5, mais non! À la fin il a évoqué vaguement un coup de patin un peu déficient, et a occulté complètement le fait que le jeune n’aura 18 ans qu’au début août.

    Il est aussi complètement mêlé avec sa notion fumeuse de premier ou dernier joueur à une position donnée sur un club champion de la coupe. Pour montrer comment sa notion est embrouillée, il a dit à Mathias que selon lui ni Floride ni Edmonton ne possèdent de défenseur #1 dignes d’un club champion. Pourtant, un de ces deux clubs va gagner la coupe. Tout ça pour dire que le gars a parfois des commentaires intéressants, mais il faut les entendre en filtrant le bruit de fond de son égo qui est toujours en filigrane. Le gars s’est convaincu lui-même d’être un génie injustement ignoré.

    Mathias lui est tombé en amour avec le défenseur gaucher Sam Dickinson. Il le prendrait au 5e rang. Moi aussi d’ailleurs, ce jeune a un profil très séduisant. Il a tous les atouts et est né un 7 juin. Il aura 18 ans demain.

    Personnellement, dans mes petites recherches sur les espoirs disponibles et projetés en 1e ronde, je suis tombé sur un jeune au profil intrigant. Je parle de Liam Greentree, un ailier de 6’02 et 210 lbs qui a joué pour les Spitfires de Windsor dans la OHL. Il a récolté 90 points en 64 matchs dont 36 buts, et ce, avec le 2e pire club de la ligue. Le 2e marqueur du club a obtenu 66 points et ensuite ça tombe dans la quarantaine de points. Donc, ce jeune ailier n’était pas un passager. Il n’a pas accumulé ses points en profitant de la force de ses coéquipiers.

    Pour moi c’est toujours un critère important et comme l’âge relatif, ça peut mener à une sous-évaluation car s’il a accumulé 90 points sans avoir de très bons joueurs autour de lui, combien en aurait-il accumulé sur une grosse équipe? Si Greentree avait accumulé 20 points de plus, serait-il classé top-10, au lieu de milieu de 1e ronde? Bien sûr en milieu de 1e ronde il n’est pas à la portée des deux choix du CH, mais sait-on jamais, les échanges existent.

  69. La soirée du repêchage approchant, j’y vais de mon top-5 (dans l’ordre) pour le 5e choix du CH.

    En supposant que Celibrini, Levshunov, Silayev seront choisis avant que le CH puisse annoncer son choix, mon top-5 est le suivant :

    1. Ivan Demidov
    2. Sam Dickinson
    3. Beckett Sennecke
    4. Cayden Lidstrom
    5. Tij Iginla

    Quant au 26e choix, s’il est encore disponible, je choisirais Sacha Boisvert.

  70. Je ne peux être plus d’accord avec le commentaire de André. Le CH ferait une erreur d’échanger Montembeault.

    La direction du CH a annoncé être prête à passer à la deuxième étape. Tenter de faire les séries éliminatoires dès cette année. On serait donc dans une dynamique de consolider les acquis et de développer une culture gagnante.

    Pour la même raison que je ne voyais pas l’organisation échanger Caufield, je ne la vois pas non plus échanger Montembeault. Avec sa stabilité, il a été l’artisan de plusieurs victoires du CH l’an dernier. Il a montré l’étoffe d’un vrai gardien #1, même si sa performance reste à confirmer dans la durée. Montembeault permettait aux joueurs d’évoluer avec confiance devant lui. Si on veut évaluer correctement les jeunes joueurs, il faut les mettre dans un contexte où ils peuvent jouer avec confiance. MSL a beau à être excellent à cultiver la confiance des jeunes joueurs, des défaites à répétition à cause d’un gardien inconstant finira toujours par miner leur confiance.

    À l’ombre de Montembeault, le CH pourra continuer le développement des jeunes gardiens de buts de l’organisation pour décider à terme qui héritera du titre incontesté de gardien #1 du club. La patience est aussi de mise dans ce dossier.

  71. Cela dit, en ce qui a trait à Matheson, je serais ouvert à l’échanger dès cette année si le retour en vaut la chandelle. Par contre, j’aimerais mieux voir arriver à Montréal un avant qui peut déjà contribuer qu’un choix au repêchage. Bien qu’il accomplit beaucoup pour le CH, Matheson a beaucoup de failles dans son jeu autant en attaque qu’en défense. C’est précisément le genre de profil qui vaut plus que ce qu’il ne rapporte réellement, du moins j’en ai l’impression. Alors si un DG quelque part pense qu’il est à un Matheson d’avoir une brigade défensive A1 et qui a des surplus en attaque, je dis GO.

  72. L’apport défensif de Matheson n’est pas si difficile à remplacer. Le CH pourrait donc acquérir un vétéran qui pourrait tenir ce rôle et donner une chance à Guhle et peut-être Hutson de prendre les minutes en AN. Matheson n’est pas irremplaçable pour la saison prochaine dans l’optique de se battre pour les séries et de développer des jeunes dans un rôle offensif. Encore une fois, le but n’est pas de gagner la coupe lors des deux prochaines saisons. Le but est de s’améliorer sur la glace et d’accumuler des jeunes joueurs et des choix selon les opportunités qui se présenteront. Bien sûr Saint-Louis pense à la saison prochaine, Hughes lui doit y penser aussi, mais il doit d’abord penser trois ans à l’avance. Il n’y a pas d’intouchables sur cette équipe, même s’il faudrait des offres extraordinaires pour échanger Slaf ou Suzuki.

  73. Concernant Montambeault, je suis entièrement d’accord avec André et Demongris: pas touche si on veut que le club progresse dans un environnement positif.
    Pour le repêchage, je me répète: si Demidov n’est pas disponible au cinquième rang, je choisis Dickinson. Son plafond est beaucoup plus haut que celui de Guhle lequel perd sa place à gauche (Hutson, Xhekaj, Struble) et devient échangeable dans un an pour une bonne valeur. Et Dickinson coutera moins cher durant quelques années.
    Le CH a trop attendu pour sortir Dylan Holloway d’Edmonton. Son éclosion le rend intouchable. En début de saison il était disponible.

  74. J’aime bien la façon de penser de Hughes. Il a mentionné à Pierre LeBrun ceci :
    « Si nous pouvons obtenir un joueur, si nous pouvons monter au repêchage, nous devons chercher tous les moyens d’améliorer cette équipe. Nous ne serons pas limités à quelque chose qui doit nous rendre meilleurs la saison prochaine. Mais si c’est le cas, ce sera la cerise sur le gâteau. »

    Donc tant mieux si on peut améliorer l’équipe dès l’an prochain, mais ce n’est pas essentiel. C’est la bonne attitude à adopter. Espérer aller plus vite, mais se montrer tout de même patient pour attendre la bonne offre.

  75. @André, vous avez bien exprimé dans vos mots ce que j’exprimais moi aussi en ce qui concerne Montembault. Personnellement je trouve que c’est un bon gardien et que notre priorité n’est pas de s’améliorer à cette position mais en joueurs d’avants plus gros physiquement. Il y a d’autres joueurs qui pourraient servir de monnaie d’échange…sans compter les nombreux choix de repêchage.

  76. Je viens d’entendre Darren Dreger de TSN dire que Necas devrait être sur la liste d’intérêt du CH (il dit ne pas se baser sur des rumeurs, juste son analyse).

    On parle beaucoup d’améliorations incrémentales sur le blogue depuis quelques jours.

    Est-ce que vous faites Caufield pour Necas?

    Le contrat de Necas devrait être similaire à celui de Caufield.
    Necas est plus vieux de 2 ans et fait 6 pouces et 15 livres de plus.
    C’est plus un transporteur qu’un marqueur. Il a fait moins que points, mais joue moins sur la 1re vague d’avantage que Caufield.
    Il laisse Caroline un peu sur son appétit. Ce n’est pas arrivé avec Caufield encore, mais on ne lui a pas encore demandé d’être un leader sur une équipe aspirante.

    Bref, un ailier droitier un peu moins productif, mais pas mal plus gros?

    On dirait que je garderais Caufield, mais à voir les grosses équipes en séries…

    Nombre de joueurs sous 6 pieds:

    Edmonton 1 (Derek Ryan)
    Dallas 1 (Stankoven, Bourque a joué le dernier match)
    Rangers 2 (Fox, Trocheck qui sont les deux à 5’11 185 lbs)
    Floride 3 (Rodrigues, Lomberg, Cousins – les deux derniers ne jouent pas tous les matchs)

    Et dans ces 4 équipes, il y a juste 3 joueurs au total qui pèsent moins que 180 lbs.

  77. Chacun a ses préférences, mais c’est toujours intéressant de voir l’opinion de sources crédibles. Voici le top-32 final de McKeens avec Iginla au 5e rang, mais Dickinson au 3e et Lindstrom au 4e. Personnellement je serait très satisfait si le CH mettait la main sur un de ces trois joueurs. Malgré son talent évident, je ne veux rien savoir de Demidov. La Russie est une dictature troublée et l’avenir de ce pays est imprévisible. D’un pur point de vue de gestion de risques il vaut mieux éviter les joueurs russes, et je ne parle même pas de l’aspect moral.

    https://x.com/mckeenshockey/status/1796962987326001281/photo/1

  78. @opeth
    Intéressant cette liste, on dirait qu’ils suivent le blogue! J’ai bien hâte au repêchage.

  79. Pour poursuivre avec McKeens, ils ont dressé une liste des meilleurs pipeline d’espoirs pour chaque équipe de la ligue. Il intéressant de noter que les deux pires clubs sont Floride 31e et Edmonton 32e. Les Islanders sont 30e et Tampa 29e. Montréal est 4e sur la liste. Ceci dit, le top-10 des espoirs selon eux est douteux avec Hutson 2e. La liste est:

    1- Reinbacher
    2-Hutson
    3-Roy
    4-Mailloux
    5-Fowler
    6-Beck
    7-Farrell
    8-Dobes
    9-Kapanen
    10-Konyushkov

    Fowler, Hutson et Farrell sont trop haut, Dobes et Kapanen trop bas, Trudeau et Engstrom devraient être sur cette liste.

    https://x.com/mckeenshockey/status/1795842934983610700

    https://x.com/mckeenshockey/status/1795865893416616332

  80. Toujours un site excellent, de mon coté je considère le moment venu de faire le plein d’attaquants potentiels top 6 au repêchage de cette année. D’accord d’échanger Matheson ou Montembault pour un choix top 10. Pas touche a notre noyau de jeunes défenseurs.

  81. Hum, avant d echanger Montembault, il me semble qu il serait sage de s assurer auparavant que la releve fera le travail. Trop d equipes nous ont demontre l importance d un gardien dans une equipe aspirante.

  82. Il sera intéressant de voir qui de Lindstrom ou Iginla sera toujours disponible au 5e rang. Peut-être les deux le seront-ils. Je prêche pour Iginla, mais j’aime bien Lindstrom aussi. Avec Slaf ça ferait tout un duo physique sur le top-6. La seule faiblesse apparente de Lindstrom c’est son QI hockey et sa vision déficiente pour un joueur de très haut niveau, mais c’est justement ce qui m’avait fait douter de Slaf qui avait tendance à avoir une vision en tunnel et la tête basse.

    De ce que j’ai vu de Lindstrom, il semble avoir un potentiel similaire à Slaf si il arrive à bien faire la transition et si un déclic se produit à un moment donné, comme pour Slaf en décembre passé. La question est de savoir si Lindstrom sera toujours là au 5e rang. Il y a des chances que Colombus le prenne juste devant Montréal. C’est difficile à prévoir avec tous ces défenseurs. Si Bob McKenzie a raison et que que le défenseur géant russe Silayev sort top-4, alors ça repoussera des avants au 5e rang. Ce Silayev est un mystère pour l’amateur moyen, puis il y a Demidov. Tout ça pour dire que si Celibrini, Demidov et Silayev sortent top-4. Le CH aura le choix, un seul parmi Lindstrom, Iginla et Dickinson ne sera plus disponible, donc, le CH pourra choisir un joueur qui me satisfera.

  83. Au sujet de la liste des meilleurs espoirs du CH, je sortirais Reinbacher et Hutson de cette liste et les placerais dans une autre catégorie intitulée «En attente de plus d’informations». Il est vrai que, par définition, un espoir est un joueur dont on ne connaît pas véritablement le potentiel, mais si on veut être honnête, ces deux joueurs sont inclassables tant on est dans l’inconnu.

    Reinbacher est sorti cinquième au repêchage l’an dernier mais a connu une saison très moyenne (en deçà des attentes) cette année en Europe. Il aurait bien fait durant les quelques matchs qu’il a joués avec le Rocket, mais c’est peu comme information positive ou preuve par rapport à Mailloux par exemple qui y a connu une excellente saison.

    Quant à Hutson, on sait tous sur le blogue le nuage d’incertitude qui plane au-dessus de lui.

  84. Hutson dans une ligue à 32 clubs et 225 défenseurs va jouer dans la LNH et y aura même du succès offensif en saison régulière en étant bien utilisé par son entraîneur. La question dans son cas n’est pas là. Dans le cas du CH on parle d’une organisation qui vise à construire un club aspirant crédible à la coupe. La question est de savoir si un de tes six défenseurs réguliers peut être aussi petit? Dans cette optique, pour moi, il n’est pas un espoir de haut niveau.

    Ceci dit, le CH ne sera pas un aspirant crédible à la coupe avant trois ans, au minimum. Donc, Hutson peut très bien jouer pour le CH dans les quelques années à venir et s’il devient un bon producteur offensif en saison régulière, et correct en défense lorsque bien utilisé, il pourrait gagner en valeur. Caufield c’est la même chose, tant mieux s’il compte 40 buts la saison prochaine, ça ne fera qu’augmenter sa valeur d’échange. Il n’y a pas de mal à avoir ce type de joueur au stade où les Canadiens en sont. Ceci dit, pour atteindre le but final, à mon avis, il faut des joueurs complets et fiables en toutes situations.

    Pour ce qui est de Reinbacher, j’ai regardé plusieurs de ses matchs avec Laval et selon moi il n’y a pas de doute que c’est un futur top-4 avec le CH. La seule question est de savoir s’il est un futur top-2. En Suisse il jouait sur un club de bas de classement qui a eu trois entraîneurs durant la saison. Pas le cadre idéal, mais en même temps, pas de dommage réel non plus. Reinbacher avait besoin de maturer à l’abri des imbéciles ici à Montréal qui n’en avaient que pour Michkov. C’est ce que cette année tranquille en Suisse lui a permis de faire.

    La saison prochaine il aura 20 ans le 25 octobre. Il aura eu le temps de digérer mentalement le léger brouhaha internet qui a suivi son repêchage. Il pourrait facilement commencer l’année à Laval. Il n’y a pas de presse dans son cas. Le CH peut commencer l’année à droite avec Savard, Barron et Kovacevic, puis envoyer Mailloux et Reinbacher dominer à Laval en leur communiquant le bon message. Savard sera échangé, Kovacevic peut devenir le 7e défenseur, et les deux jeunes seront rappelés en cours de saison. Bien sûr si un des deux impressionne fortement au camp, il pourrait forcer la main de la direction.

  85. Vrai qu’il n’y a qu’une période de terminée mais wow, ça annonce une finale assez spéciale. Difficile de prédire qui va gagner cette finale.

  86. Bon, la méga-question pour le CH: est-ce qu’on continue à tanker (ne pas s’améliorer par des échanges ou avec des joueurs autonomes) ou plutôt commencer à s’activer pour améliorer l’équipe dès maintenant.

    Je suis depuis longtemps adepte de la construction par le repêchage mais je commence à perdre la foi. Je crois toujours que c’était la voie à suivre ces dernières années, mais je commence à penser que ça suffit, il faut probablement enclencher une autre stratégie.

    On nous dit que le noyau de l’équipe est Suzuki et Caufield autour desquels il faut bâtir. Leur contrat expire dans six ans. Cependant, les nouveaux joueurs qui seront repêchés cette année et l’année prochaine prendront ce temps pour atteindre leur potentiel. Et même la plupart des joueurs du pipeline actuel. Opeth le dit souvent, un joueur ne devient dominant que vers 25-26 ans minimum. Autrement dit, pour gagner avec le noyau actuel, il faut procéder par des échanges (de choix au repêchage ou de jeunes joueurs) et/ou par l’arrivée de joueurs autonomes.

    À moins d’espérer que le CH devienne aspirant dans six ou sept ans avec d’autres joueurs comme noyau que Suzuki et Caufield qui partiront ou seront moins efficaces.

    Ai-je raison? Sinon, aidez-moi à retrouver la foi!

  87. Mes impressions suite au match d’hier soir. Les Panthers sont du papier sablé…et du rugueux à part ça. Les Oilers ont un talent offensif indéniable. Ils se sont butés à Bobrovsky, lui qui est dans une forme splendide. Et dire que Renaud Lavoie semblait dire de lui que le gardien des Rangers le ferait mal paraître. Étrange comme ce Lavoie a changé son discours depuis…lol. Est-ce que les Oilers sauront percer l’énigme? Difficile à prédire mais les Panthers ne pourront toujours laisser de telles chances de marquer de haute qualité qu’ont obtenus les Oilers. Quand c’était 2-0 pour les Panthers, je souhaitais un but des Oilers…non que je les favorise mais juste pour voir comment réagiraient les Panthers suite à cet écart réduit à un but. Question de voir si la nervosité s’emparerait d’eux ou si le rouleau compresseur qu’est leur style ne changerait d’aucune façon. Mais, ça ne s’est pas produit. Déjà hâte de voir la suite. Je me suis demandé quelle sorte de série ça donnerait si les Oilers affrontaient un club offensif comme eux. Je dis ça comme ça mais admettons une série Oilers-Maple Leafs…lol. Moins de papier sablé mais plein de jeux offensifs. Me semble que ça fait longtemps qu’on n’a pas vu ça. Ceci dit j’admire cette mentalité d’équipe des Panthers. Tout le monde pousse dans la même direction. Pas facile de vaincre une telle machine. En bout de ligne…que le meilleur gagne.

  88. @Radisson
    Pour moi, le noyau est plutôt constitué de Suzuki et Slafkovsky. Reinbacher devrait s’y ajouter ainsi que le 5e choix au total de cette année. Caufield, Guhle et Dach sont des joueurs qui pourraient aussi en faire partie. Les gens se sentent pressés de gagner en raison de l’âge un peu plus avancé de Suzuki, mais l’équipe demeure encore très jeune. Le Canadien doit continuer dans la même voie. Sinon, la reconstruction n’en sera que plus longue. Toutes les équipes qui ont tenté de brûler des étapes ont ralenti leur processus.

    Cette année, le plus important sera que les jeunes restent en santé. Surtout Dach. Sans Dach, la ligne du centre du Canadien est très faible. Il est encore tôt pour tenter un coup d’éclat. La majorité des jeunes du Canadien n’ont pas encore prouvé leur valeur. Ils rapporteraient trop peu dans un échange. Le seul jeune qui a une bonne valeur sans avoir joué beaucoup est Xhekaj. Bien sûr, le Canadien doit rester à l’écoute des opportunités, mais il ne doit surtout pas échanger des choix dans le top 10 pour l’instant.

    Le Canadien doit aussi se comparer aux équipes dans une situation semblable à eux. Par exemple, les Ducks avec Carlsson, McTavish, Gauthier, Terry, Mintyukov et un 3e choix au total cette année, pourraient éventuellement dépasser le CH.

  89. Perso, je mise sur les jeunes et l’avenir (malgré mes 72 printemps). Je garde mes jeunes défenseurs pour au moins commencer à comprendre leur potentiel. Si j’échange, je privilégie dans l’ordre (mais pas tous): Matheson, Montembault, Caufield (trop petit pour mes plans) et Savard (si on garde Matheson). Puis, le repêchage de cette année semble assez exceptionnel. Au R5, le meilleur de ces 4 si disponibles: Demidov, Lindstrom, Iginla ou Dickinson. Ensuite, j’essaie d’aller chercher le R10 ou le R13 avec Matheson ou Montembault pour repêcher Buium, Catton, Helenius ou Yakemchuk selon mes préférences et la disponibilité. Si jamais Utah veut une vedette pour son R6 et son marketing, j’expose Caufield et ramasse le complément de mon R5 (Demidov, Lindstrom, Iginla ou Dickinson). Enfin, je garde mon R26 car de bons joueurs seront encore disponibles et je vise Emery (le complément idéal de Hutson si je crois en lui).

    Comme agent libre pour faire plaisir aux médias, seul Stamkos m’intéresse ou encore mieux aller chercher Crosby!

  90. @Radisson

    Suzuki va prolonger son contrat à Montréal le temps venu si le club est très bon rendu là. Pour ce qui est des transactions, je persiste à croire que c’est à l’été 2025 que l’action va se passer vraiment. Les jeunes du club auront alors une année de plus de maturité et la direction aura eu une année de plus pour les évaluer, et on espère que leur valeur sera plus élevée. De plus, le statut de ballottage de plusieurs jeunes joueurs de l’organisation, plus Matheson à qui il restera une année de contrat. Tout favorisera un ou plusieurs échanges à ce moment-là.

    La clé pour moi sera de savoir su Hughes est un émotif qui ne peut se contenir, comme Bergevin, ou s’il peut réprimer ses sentiments envers certains joueurs qu’il aime et faire ce qui est le mieux pour l’avenir du club. Bergevin a fait la transaction Pacioretty/Suzuki car il n’aimait pas Pacioretty l’individu, le capitaine, etc… et ça l’a mené à conclure sa meilleure transaction en carrière. Le problème c’est qu’il aurait dû faire la même chose avec Price et Gallagher lors de l’été avant leurs dernières années de contrat. C’est ce que je prêchais sur ce blogue et l’histoire m’a donné raison, mais Bergevin aimait Price et Gallagher.

    Un bon DG doit être capable d’agir froidement en se basant uniquement sur les faits. D’ici la fin de l’été 2025, Matheson devra être échangé, et ce malgré que c’est un bon gars originaire de Montréal qui se plaît ici. Le plan de reconstruction appelle son échange. C’est lui qui rapportera le plus au stade actuel et en terme d’âge il ne cadre pas. Il demandera une prolongation à long terme comme Price et Gallagher, mais il ne serait pas sage de la lui donner. Aussi, si il y a absolument un besoin pour un vétéran gaucher pour un an ou deux, le club a la marge salariale pour surpayer un tel joueur pour le convaincre de venir jouer un rôle de mentor et de soupape de sécurité à Montréal, quitte à l’échanger avec retenue de salaire après un certain temps si les jeunes progressent bien.

  91. Un autre point important, à mon avis, sera de voir à quel niveau sera Slaf en début de saison. Aura-t-il une baisse de régime après sa flamboyante 2e moitié de saison, ou, au contraire, continuera-t-il sur sa lancée? S’il continue sur sa lancée avec Suzuki et Caufield, ce trio pourrait faire des flammèches, surtout qu’en principe il y aura un 2e trio pour les appuyer. Imaginez un Caufield qui fait 40 buts et 80 points, et qu’en même temps un Lindstrom ou Iginla domine le junior majeur et ne laisse aucun doute sur capacité future dans un top-6, même comme ailier de 1er trio. Ça ouvrirait une option pour un DG audacieux pouvant mettre les émotions de côté. Le plan serait Lindstrom/Iginla-Suzuki-Slaf, puis un fort retour pour Caufield qui permettrait d’ajouter un haut choix ou un espoir de haut niveau.

  92. @Opeth
    Je crois qu’Iginla n’est plus considéré comme cinquième choix ayant été devancé par Becket Sennecke si Demidov ou Lidstrom ne sont plus disponibles. Avec sa fin de saison, Sennecke devient un incontournable. À 6’4’´ et des habiletés supérieures, il un plafond plus haut que celui d’Iginla. Et peut-être même que celui de Lidstrom. Mais grandir de 6 pouces durant une saison crée des problèmes de coordination. À la base, il a été repêché huitième dans la ligue d’Ontario alors qu’il mesurait seulement 5’8’’. Il avait les habiletés à 5’8’’. Il ne les a pas perdus maintenant qu’il mesure 6’4’’. Qu’en pensez-vous ?

  93. @Belansou

    J’en pense que le dernier centre repêché top-5 par le CH avait lui aussi monté au dernier moment dans les classements, on a vu la suite. Bien sûr Sennecke pourrait avoir un destin différent, mais le cas KK me rend frileux sur ce genre d’espoir de la 11e heure. Aussi, comment savez-vous qu’un Bambi comme Sennecke deviendra assurément meilleur qu’Iginla, un adolescent toujours âgé de 17 ans? En passant, Iginla est sept mois plus jeune que Sennecke. Pour moi ça compte, surtout lorsqu’on regarde la courbe de progression d’Iginla depuis sa saison 16 ans. Il est peut-être plus mature physiquement que Sennecke, malgré qu’il soit sept mois plus jeune, mais Iginla a énormément progressé de 16 à 17 ans. Rien ne laisse croire que cette progression est proche de son terme. Mais bon, je n’ai pas de boule de cristal, mais Iginla me semble un choix avec autant de potentiel, mais plus sûr à ce stade.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/2079275/tij-iginla-espoir-combine-lnh

  94. @Opeth,
    Je ne dis pas que c’est votre cas, mais peut-être sommes nous influencés par le fait qu’Iginla est le fils de l’autre dans son évaluation.

  95. @Stéphane

    Pour moi c’est un léger plus qui s’ajoute car le jeune a le profil voulu, mais ce n’est pas ce qui me le ferait choisir au dépend d’un autre joueur. On s’attarde aux fils d’anciens joueurs qui réussissent, mais pour quelques uns de ceux-ci, il y a une grande majorité de ces fils d’anciens joueurs qui ne percent pas dans la LNH, ni même à un niveau inférieur. La génétique implique 50% de gènes venant de chaque parent. Si la mère n’a rien d’athlétique, les rejetons seront moins bons. Tous ça sans oublier que même entre frères le talent est souvent très différent. Qui se souvient d’Alain Lemieux ou Keith Gretzky?

  96. Autre article intéressant de M-A Godin sur la situation du CH face au repêchage à venir. Pas de révélations, mais un bon portrait, si ce n’est que je trouve que le nom de Sam Dickinson est occulté. S’il est là au 5e rang et que l’attaquant préféré du CH n’y est plus, ça ne m’étonnerait pas qu’il soit le choix de Montréal. Je continue d’espérer que Demidov ne soit plus disponible pour étouffer toute controverse.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/2079508/canadien-questions-reponses-combine-repechage?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

  97. La direction du CH a soupé avec Cole Eiserman. C’est une bonne chose car ce jeune a un très fort potentiel et il est le plus jeune espoir hautement classé du repêchage. Il a battu les records de Cole Caufield en étant 9 mois plus jeune que lui au même stade de sa carrière. Il est né un 29 août, soit deux semaines avant la date limite pour être du repêchage de 2025. De plus, il mesure déjà 6 pieds et pèse 195 lbs.

    Honnêtement, si le CH est convaincu que ce jeune est «coachable» et qu’il est toujours là au rang #10 et que New-Jersey est prêt à transiger son choix. Je trouve un moyen de compléter la transaction, que cela implique Matheson ou Caufield. Je me répète, tout cela sous réserve que Montréal ait validé la personnalité du jeune et qu’ils sont à l’aise pour la suite de ce côté, car le talent est là à profusion.

    Ce Eiserman était coté 2e en début de saison et maintenant certains l’ont 15e. Ça n’a aucun sens. La seule chose qui pourrait justifier cette chute si abrupte est la certitude que c’est une tête de nœuds qui sera impossible à intégrer positivement à l’équipe. Le CH a les moyens d’avoir la bonne information sur ce jeune, surtout que Hughes est connecté à fond dans tout ce qui touche au hockey américain du nord-est et au programme U18.

  98. @jonathan

    Quelqu’un va combler le vide comme quand CapGeek avait disparu. Je me demande pourquoi les Caps achète ce site pour le fermer au public. Ça ne semble pas avoir de sens car les contrats des joueurs de la LNH sont publics de par la convention collective. Quelqu’un va prendre la relève.

  99. Est-ce que c’est la finale qui compte le moins d’anciens gagnants?

    Perry a gagné avec Anaheim et en est à 4e présence en finale en 5 ans. Incroyable.

    Tarasenko a gagné à St-Louis en 2019 et Verheaghe a gagné à Tampa comme recrue.

    Je croyais que ça prenait des gars qui savaient comment gagner! :p

  100. Montanbeault et Mathesson doivent jouer pour le CH cette saison sinon les jeunes vont jouer une autre saison de misère et leur développement va s’en ressentir.
    Je répète que si Demidov et Lidstrom ne sont plus disponibles au rang numéro cinq, Dickinson est le choix à privilégier. Son plafond est plus élevé que celui de Guhle qui devient disponible pour un échange important. Et le CH n’a pas à résigner Guhle. Et d’où l’importance de garder Mathesson pour cette année.

  101. @belansou

    Vous oubliez que le CH peut signer des remplaçants pour Matheson ou/et Montembeault. Ces remplaçants seront probablement de moindre qualité, mais ce n’est pas comme si échanger Montembeault et Matheson équivalait à se retrouver avec un trou béant et seulement des jeunes pour le colmater. Je me répète, Montréal a la flexibilité salariale pour surpayer des joueurs pour un an ou deux pour les attirer ici. L’idée du joueur irremplaçable est mauvaise dans l’énorme majorité des cas. Ce qui compte est le plan global et la finalité. Il y a aussi la possibilité de faire un échange à la Monahan pour un défenseur surpayé à qui il reste un an ou deux de contrat. Je parle d’un défenseur encore capable de contribuer, mais juste trop payé. Le CH pourrait récolter un choix en plus pour prendre le contrat.

  102. Bon je radotte, mais je suis vieux donc j’ai le droit. Matheson peut rapporter gros, donc on se doit de le faire dû au fait qu’il ne fera pas parti du futur. Cependant pour du concret c’est à dire un jeune espoir offensif A+ et non le 10iem choix .

  103. Ouin, deux matchs suffocants jusqu’à date en finale. Les stars sont poussées vers la périphérie en majorité.

    Bobrovsky est meilleur que Skinner. C’est la grosse différence.

  104. J’ai regardé le match avec le temps de merde qu’il a fait aujourd’hui. J’ai compris pourquoi certains étaient tièdes sur Evan Bouchard. Un genre de Matheson en moins rapide et avec de nombreuses crampes au cerveau en possession de la rondelle. Sinon, ça travaille très fort, pression constante sur le porteur du disque et très peu d’espace. Très peu de chance de marquer, le jeu se déroule beaucoup le long des rampes. On comprend la nécessité du gabarit et de la vitesse.

    L’arbitrage est toujours aussi mauvais. Floride n’a pas dominé. Ils ont juste été plus opportunistes. Cadeau de Bouchard sur le 2e but qui redonne la rondelle sur la palette du joueur de Floride. Sur le 3e but, léger relâchement envers le porteur avec trois Oilers près de lui et qui réussit à passer au buteur devant le filet qui avait une enjambée d’avance sur son couvreur. Skinner n’est pas vraiment à blâmer et Bobrovsky a été faible sur le seul but des Oilers. Edmonton est simplement asphyxié en attaque par Floride.

  105. Ce n’est pas le hockey que j’aime voir mais bon, il semble que la LNH veut que ce soit ainsi. Le talent est étouffé et le papier sablé donne de l’eau au moulin aux amateurs de ce style de jeu. J’écoutais dernièrement une entrevue avec Serge Savard et il disait que la LNH avait manqué le bateau au cours des dernières décennies en n’exigeant pas des patinoires de grandeur olympique. Merci M. Savard, c’est ce que je dis depuis tout ce temps moi aussi. Les joueurs de talent auraient plus d’espace sur la patinoire et il serait beaucoup plus difficile de les contrer. Ceci dit, les Oilers, avec leur offensive, paraitraient mieux et les Panthers ne seraient pas en reste avec leur offensive aussi et leur capitaine qui est lui aussi tout un joueur offensif…complet à vrai dire. Les joueurs sont devenus de plus en plus gros et de plus en plus habiles. Ils ont évolué. La ligue? Non. Elle n’a rien vu et n’a rien voulu voir. Dommage. On a donc du hockey d’accrochage, de chamaillage, de coups salauds et j’en passe.

  106. McDavid a tournoyé avec la rondelle toute la partie hier, mais il n’a jamais réussi à entrer dans l’enclave, tout se refermait. Draistaitl ne semble pas avoir la force habituelle sur son lancer. Hyman avait toujours un joueur sur son dos. Reste que les Panthers laissent Bouchard lancer (au moins un poteau) et laissent RNH ouvert (au moins un poteau aussi).

    McDavid a bien tenté une percé au centre pendant le dernier avantage numérique mais il n’a pu répéter son exploit comme il avait fait contre Dallas.

    Les Panthers s’inspirent du CH de 2021! L’influence de Ducharme est encore présente.

    Le niveau de haine va monter d’un cran. Coups de genou (des deux bords), vérification de jack-strap et coude au visage.

    Le coup de Draistaitl ne m’apparaissait pas si pire. Barkov regardait ses patins. Vrai que Leon ne fait aucun effort d’harponner la rondelle. J’entendais aussi à la radio qu’il aurait possiblement quitter la glace.

    Il y a le contexte aussi. Le match est perdu, Leon voit une occasionner de rudoyer le meilleur joueur des Panthers.

  107. Texte de Mathias aujourd’hui pour vanter, avec raison, Bill Zito. Ceci dit, il minimise la réalité que Zito a bénéficié du fait qu’un autre joueur américain, Matthew Tkachuk, a forcé un échange pour sortir d’un marché canadien. On ne voit jamais l’inverse, sans compter l’avantage des clubs de la Floride qui peuvent payer moins leurs joueur pour des raisons fiscales.

    Ceci dit, l’idée d’échanger Huberdeau et Weegar avec un an de contrat à faire était bonne. C’est ce que j’ai prêché avec Price et Gallagher et ce que je continue de prêcher avec Matheson. Aussi, un point que Mathias aurait pu souligner, c’est que Sylvain Lefebvre est coach des défenseurs pour Floride. Le vilain Lefebvre qui a été si vilipendé pour n’avoir pu tourner les Louis Leblanc et Darren Deitz de ce monde en grands joueurs pour Montréal. C’est bien pour dire. Quand je vous répète que le coaching n’a jamais été le problème et que 90% ce joue au repêchage.

    Sois tu vises juste, sois tu te trompes, mais le coach de la ligue américaine ne va pas changer le plomb en or. Si le CH réussit sa reconstruction, c’est qu’il aura bien repêché d’abord et avant tout. Bien sûr l’exemple de Floride laisse croire que les joueurs autonomes, les échanges et le ballottage peuvent créer un club gagnant, mais la base demeure Barkov, Tkachuk (Huberdeau + Weegar) et Ekblad, même s’il est vrai que le dépistage professionnel de Floride a été exceptionnel avec des ajouts comme Carter Verhaeghe et Sam Reinhart. Pour Frosling, c’est tellement spectaculaire d’avoir obtenu un tel joueur au ballottage, qu’il y a une part de chance qui entre en ligne de compte. Tu ramasses le gars car tu vois un certain potentiel, mais il débloque et dépasse toutes les attentes. Montembeault pourrait être un cas similaire pour Montréal s’il continue sa progression avec le club devant lui qui s’améliore.

  108. @opeth
    Bon point pour la comparaison avec Huberdeau/Weegar et Price/Gallagher. Ça aurait pu être vraiment gagnant pour le Canadien.

    Bien d’accord aussi que 90% se joue au repêchage. C’est pour cette raison que j’espère un autre choix top 10 l’an prochain. Repêcher un autre joueur à haut potentiel sera beaucoup plus utile à moyen terme que le rendement de l’équipe l’an prochain.

  109. Je me suis demandé si les Oilers avaient décidé de lever le pied hier en prenant l’avance au pointage. Si c’est le cas, c’est une grave erreur. Jouer leur propre style (offensif) leur sied beaucoup mieux. Sinon ils perdent leur identité, leur ADN en tant que club offensif. Vouloir jouer comme les Panthers (si c’est le cas) est une chose à oublier totalement. Les deux matchs à Edmonton vont fort probablement nous dire qui sera le club vainqueur de cette année. Si les Panthers en gagne une, je crois bien que ce sera la fin pour les Oilers. Comme il se dit souvent au sport professionnel, ce sont les défensives qui gagnent des championnats.

  110. Il faut cependant avouer qu’un bon entraîneur adjoint ne fait pas nécessairement un bon entraîneur chef, donc je ne dirais pas Lefevbre fut un grand entraîneur à Laval tout comme Kirk Muller fut très apprécié comme adjoint mais plutôt moche comme entraîneur chef.

  111. Je ne veux pas vraiment repartir le débat sur Lefebvre, mais la réalité c’est qu’il a fait avec ce qu’on lui a donné avec le club ferme, c’est-à-dire pas grand chose. Gallagher a joué une demi-saison à cause du lock-out, Galchenyuck et Lekhonen n’y ont jamais joué, Tinordi, Beaulieu et Leblanc avaient leurs limites et n’ont rien fait de vraiment bon ailleurs par la suite, alors que les Dumont, Bournival, Ellis, Nattinen et compagnie n’étaient pas de calibre. Le gars coach les défenseurs de Floride en finale de la coupe. Si Tinordi, Beaulieu, Dietz et autres Pateryn avaient été de la graine de défenseurs top-4, ils auraient éclos sous Lefebvre.

  112. Article intéressant du JdeM sur où se situeraient Slaf et Reinbacher s’ils étaient dans le repêchage de cette année. La comparaison entre Lindstrom et Slaf est évidente. Si le CH avait ces deux avants ce serait un rêve pour les amateurs comme moi d’attaquants de puissance. La comparaison de Reinbacher avec Noah Dobson est intéressante. C’est vrai que si Reinbacher devient un défenseur du niveau de Dobson, il aura été un excellent choix. Puis il y a le dépisteur qui voit Sam Dickinson meilleur que Reinbacher, on parle donc de future défenseur #1. Le seul joueur qui me décevrait est Demidov, pas à cause de son talent, parce qu’il est russe avec tout ce que ça suppose.

    https://www.journaldequebec.com/2024/06/11/ou-sortiraient-juraj-slafkovsky-et-david-reinbacher-au-repechage-de-2024

  113. Bonjour,
    Quand on regarde les matchs, on se dit, qu’on n’a vraiment pas le choix de se grossir…
    Concernant le repêchage, je ne crois pas en nos chances d’obtenir le choix des Devils.
    Par contre, je miserais davantage sur le choix de l’Utah, le sixième !
    Utah (LNH), l’équipe ayant le moins de joueurs signés et qui désire offrir une équipe compétitive à leur nouveaux partisans.
    Montréal, l’équipe qui a le plus de joueurs signés, qui a une relève de qualité et des joueurs d’expériences qui peuvent aider l’Utah dès l’automne.
    Et pas question de laisser aller notre choix de première ronde !
    Faites votre choix : Gallagher, Harris, Dvorak, Savard, Kovacevic, Evans, Farrel, Norlinder, Ylonen, etc…
    Une chose est certaine, ils n’auront pas le choix de remplir des chandails et d’atteindre le seuil minimum du plancher salarial.

  114. @JYP

    Et tu crois obtenir un 6ème choix au total pour un ou quelques-uns de ces joueurs?

  115. @Patin
    Pour le sixième choix de l’Utah, effectivement le CH devra proposer beaucoup plus. Le choix 26 + Guhle + Roy + ??? Dvorak pour que l´Utah atteigne le plancher salarial. À la condition que Dickinson et Lindstrom soient disponibles à 5 et 6. Dickinson remplace Guhle et Lindstrom remplace Roy. Avantageusement. Mais le développement de l’équipe serait retardé de quelques années.

    Pour le choix 5, Demidov semble dégringoler après Lidstrom et même Sennecke à cause du physique. Demidov t’amène en séries et les deux autres te font gagner en séries. Ce sera tout un spectacle le 28 juin.

  116. @ Belansou
    «Mais le développement de l’équipe serait retardé de quelques années.”:
    On va-tu la gagner un jour c’te coupe-là?

    Je ne voudrais pas qu’on devienne les Dodgers de Brooklyn (vs NY Yankees) du hockey, les «Wait till next year”!

  117. La feuille de route du CH.

    Les deux prochaines saisons, on est dans le mix, c’est-à-dire qu’on va lutter pour faire les séries mais on n’y arrivera pas.

    Les deux années suivantes, on va faire les séries, mais se faire éliminer au premier tour.

    L’année d’après, on gagne une série. La suivante, on en gagne deux. L’autre d’après, on perd en finale. Enfin, on gagne la coupe la saison suivante. Après, on reconstruit.

    C’est une prévision semblable à celle d’un courtier en valeurs mobilières qui essaie de vendre des actions à des clients. La Bourse va monter continuellement jusqu’à un sommet.

    Ou comme un escroc qui monte une chaîne de Ponzi?

    Y croyez-vous?

  118. @JPY,
    Avec tout le respect que je vous dois, un peu de sérieux mon cher collègue du blogue, pourquoi Utah ferait cet échange pour ces noms là. Si jamais Utah se départissent du 6iem choix ça sera pour un joueur/affiche, donc ils retournent votre appel seulement avec Caufield et Matheson.

  119. Je vais énoncer une évidence, mais la courbe de progression du CH, si on renonce aux raccourcis, va essentiellement dépendre de la courbe de progression des plus jeunes joueurs. Je ne parle pas de Suzuki, Caufield et Guhle, mais de la deuxième vague et de la troisième vague. La deuxième vague ce sont les Slaf, Roy, Dach, Newhook, Mailloux, Reinbacher, Primeau et quelques autres. La troisième vague ce sera le choix au 5e rang cette année, le 1er choix du CH l’an prochain et de possibles jeunes espoirs qui pourraient être obtenus par voie d’échange ou un autre choix top-10 cette année ou l’an prochain.

    Est-ce qu’on aura des Wyatt Johnston ou des Tage Thompson? Le con côté c’est que les positions les plus difficiles, gardien, défenseur, centre, sont déjà pourvu de jeunes déjà en bonne route dans leur maturation. Si on ajoute un défenseur au 5e rang cette année, en théorie ce sera un joueur qui pourrait rapidement contribuer. Si c’est un ailier c’est la position la plus facile à apprendre. C’est pour ça que j’ai hâte de voir ce que Roy pourra faire cette année. Il a assez joué dans la ligue la saison passée pour savoir à quoi s’attendre. J’aimerais le voir faire un grand pas vers l’avant, surtout s’il joue sur le 2e trio avec Dach.

    Prenez Struble l’an passé, il a surpris presque tout le monde par la facilité avec laquelle il s’est adapté à la LNH. Pour Harris cela a été plus lent mais il a montré du bon jeu en fin de saison qui montrait une progression. Mailloux et Hutson ont montré des signes encourageants. Autant je ne suis pas convaincu sur le potentiel de Hutson comme défenseur complet, soit de jouer dans toutes les situations et de tenir son bout en séries. Il est possible qu’il puisse déjà contribuer en saison du côté offensif. On verra.

    Owen Beck avait impressionné à son premier camp à 18 ans. Il est maintenant rendu à 20 ans. Peut-il surprendre au camp? Il a la solidité physique pour faire le saut. On ne parle pas de Farrell ou Kidney. Oliver Kapanen viendra-t-il au camp?

  120. À vous lire tous je commence à avoir de la difficulté à ne pas voir certains raccourcis un moment donné. La pression de vouloir le faire sera de plus en plus forte. Surtout sur vos projections à long terme. Peu de directions et proprios de clubs sont prêts à ce genre de concession. On verra.

  121. Ça peut être un peu décourageant de se dire que le Canadien ne gagnera pas la coupe à court terme, mais s’ils continuent le bon travail, l’équipe sera un sérieux prétendant à la coupe avant la fin de la décennie actuelle et ça pourrait se poursuivre pour une grande partie de la décennie suivante. C’est beaucoup plus encourageant qu’une équipe comme les Flames avec Huberdeau, Kadri et Weegar. Et beaucoup plus encourageant qu’une équipe menée par une ligne de centres Desharnais, Plekanec et un gardien de but!

    Tant mieux s’ils réussissent à accélérer le processus, mais tant que Slaf et Reinbacher n’auront pas au moins 23 ans, il serait surprenant que l’équipe soit aspirante.

  122. Pour en ajouter un peu sur mon dernier commentaire et les raccourcis possibles. Si HuGo (pour ne nommer qu’eux car ça pourrait être similaire ailleurs) sent la soupe chaude par manque de résultats imminents, le duo pourrait succomber à la tentation de prendre un raccourci pour satisfaire le proprio. Ils sont humains après tout et le manque de résultats ou la trop grande échéance pourrait jouer sur leurs décisions. J’espère vraiment qu’ils n’en arriveront pas là mais, je le répète, à vous lire tous, c’est comme si les résultats pourraient arriver dans plus de 3 ans…une éternité quand on parle de succès possibles. On verra bien la suite…on se croise des doigts.

  123. Ça commence à sentir le ranci pour les Oilers. Ils n’ont pas de solution au jeu des Panthers et Bobrovsky. En 4? Surprenant quand même si c’est ça qui va arriver.

  124. Sans parler de raccourcis, ça va prendre une vague d’acquisitions réussies aussi.

  125. Bon, l’ère des méchants est officiellement installée dans la LNH.

    Tampa, Floride, Vegas.

    Les Marner ne servent à rien en séries. Les Panthers concèdent pleins de lancers à RNH et il ne fait rien avec son espace.

    Ça prend des fatigants (bons, peut-être aussi des avantages fiscaux, climatiques et médiatiques, mais c’est une autre discussion).

    Je ne mets pas McDavid et Draisatl dans le groupe. Ils ont du chien. Sur la séquence menant au but de McLeod, ils ont contrôlé la rondelle le long de la bande en se faisant frapper.

    Draistaitl est certainement blessé. Il a raté tous ses lancers dans la finale.

  126. Une finale à sens unique en quelque sorte….rien pour vendre le hockey de Bettman aux USA : un Bobby trop dominant et une absence de véritables 3ème et 4ème trios «de series» chez les Oilers ne sont que quelques éléments d’une finale de la Coupe Stanley sans saveur

  127. On dirait bien que les prochaines années seront orientées vers des clubs «papier sablé» et que le talent arrive en deuxième plan. Le talent pur ne suffit plus. Il faut dominer physiquement l’adversaire, l’épuiser, le ralentir (par des moyens parfois douteux et acceptés par la LNH), empêcher les joueurs de talent s’exprimer (petitesse des patinoires), etc.

    Même si Les Panthers gagnent en 4, cette série aura été ennuyante pour ceux qui aiment voir de beaux jeux. Bien sûr que Bobrovsky aura fait une différence (Renaud Lavoie s’est mis un doigt dans l’oeil lors de la série contre les Rangers en affirmant que sa moyenne ne tiendrait pas le coup…ayoye!) et que Skinner n’était pas de taille mais ça ne s’est pas joué que là. Les joueurs modernes sont gros, forts et rapides. Ça suffit pour contrer les McDavid de ce monde. Et, en plus, s’ils sont baveux à l’occasion (Tkachuk), les carottes sont cuites pour les jeux excitants. Tout repose sur le rouleau compresseur et il faut bien l’avouer le concept d’équipe et non de vedettes. Le monstre à deux têtes est en train de se faire bouffer par un monstre qui a beaucoup plus de têtes. Moins dominant pour chacun d’eux mais le nombre fait la force.

  128. C’est dommage pour les Oilers, car ils avaient vraiment bien commencé le match, mais McDavid et Draisaitl on raté de belles chances de marquer. Ça aurait pu complètement changer l’allure de la partie. Les Panthers ont vraiment une belle profondeur à l’attaque et en défensive, sans compter leur gardien de but. Je ne vois pas comment les Oilers peuvent gagner les 4 prochains matchs…

  129. Pour l’amateur de repêchage c’est la saturation de listes faites par tout un chacun dans leur sous-sol. C’est le festival des «wannabe» recruteurs en chef ou DG. Il y a Celibrini au 1er rang partout, mais après c’est un peu à celui qui se montrera le plus original. Au diable le consensus, c’est l’allergie au consensus. En fait, il y a une sorte de consensus, Celibrini, Demidov, Lindstrom, Iginla, Dickinson, Levshunov, Buium sont dans presque tous les top-10, puis chacun y ajoute sa touche. J’ai vu Eiserman 20e, mais aussi 2e. Même chose pour Trevor Connelly, un ailier de 156 lbs. De penser qu’un vrai dépisteur chef prendrait Eiserman ou Connelly 2e est délirant, et entre les deux, je prendrais Eiserman n’importe quand. Eiserman est six mois plus jeune et pèse 40 lbs de plus.

    En fait c’est la prétention de pouvoir établir une liste en solo qui est risible. Même un gars avec des moyens, Simon Boisvert qui se paie un service vidéo à 20,000$ par année pour assouvir son égo, ne peut pas prétendre être meilleur que le consensus ou qu’un groupe de dépisteurs compétents. Je parle ici d’établir une vraie liste réaliste, pas une liste truffée de tentatives de coups de circuit. Même les gars qui travaillent pour des médias, les Pronman, Wheeler ou Button, selon moi ne sont pas réalistes dans leurs listes. Les deux premiers privilégient les habiletés à outrance au détriment de l’aspect physique et la solidité en défense, surtout pour les défenseurs dont c’est le rôle premier. Button lui me fait penser à Boisvert, il y va pour les tentatives de coups de circuit au travers des choix consensus.

    Le problème avec ces listes, c’est que les Pastrnak et les Aho, les vrais coups de circuits, personne ne les voit venir car ils sont très difficiles à identifier à 17 ans car à cet âge ils n’ont pas encore démontré leur vraie nature. Aussi, les clubs de la LNH ont le moyen d’obtenir plus de renseignements sur ces jeunes. Par exemple, le cas de Cole Eiserman m’intrigue. Le club est allé souper avec, ils ont sûrement tenter de comprendre s’il peut être coachable avec plus de maturité pour en faire un joueur complet. Si le résultat de cette enquête est positif et qu’Eiserman est toujours disponible autour du rang #10, ça pourrait pousser Hughes à conclure une transaction pour pouvoir le repêcher.

  130. Désolé de revenir encore avec Mathias Brunet, mais je l’écoutais avec Martin Lemay en début de semaine et il s’ébaubissait de l’échange Huberdeau/Weegar pour Tkachuk. D’abord Tkachuk a forcé un échange, mais pour Mathias c’est un échange génial pour lequel il fallait du cran de la part du DG. Mais le même M. Brunet était d’accord pour prolonger Price et Gallagher à des conditions contractuelles démentes. Pourquoi c’est génial en Floride mais pas bon pour Montréal? Impossible à suivre, tout et son contraire.

    Mathias revient encore sur le travail de Bill Zito aujourd’hui dans La Presse et dit que ce serait très difficile à répéter. À l’identique, certainement, mais il y a plus d’un chemin qui mène à Rome. Montréal aurait déjà deux transactions se qualifiant dans une liste de bons coups similaire à celle de Floride, les échanges pour Suzuki et Matheson. Montembeault a une chance d’être le Frosling du CH obtenu au ballottage. Les échanges Dach et Newhook pourraient aussi finir par se qualifier pour une telle liste, surtout si Dach peut rester en santé. Ajoutez à cela un apport plus grand du repêchage du club à Montréal que pour Floride, même si Barkov, Ekblad et Tkachuk découlent du repêchage des Panthères.

    Je trouve que l’exemple de Floride est plus encourageant qu’autre chose pour Montréal. En passant, deux des bons coups du CH, Montembeault et Matheson, sont des joueurs que Zito a perdu pour rien ou pas grand chose. Son échange pour Claude Giroux fut aussi très mauvais. Owen Tippett, un marqueur de 27 et 28 buts à ses deux dernières saisons, plus un choix de 3e ronde 2023 et le choix de 1e ronde de Floride cette année. Bien sûr ce sera le 32e et dernier choix de la 1e ronde, mais qui sait ce que les Flyers pourront obtenir?

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-06-14/rondelle-libre/imiter-les-panthers-bonne-chance.php?utm_source=dlvr.it&utm_medium=twitter

  131. Je viens de lire un article (qui ne date pas d’hier) sur l’histoire de Jocelyn Lemieux. Quelqu’un a parlé de lui récemment et je me suis souvenu de lui comme joueur de hockey moyen mais comme analyste intelligent. Je trouve qu’on ne le voit pas assez souvent au petit écran. Autant Alexandre Daigle était intéressant comme analyste cette année, autant j’ai toujours aimé les interventions de J. Lemieux. Il tient des propos logiques et ses analyses sont pointues. Je ne sais pas s’il pourrait apporter quelque chose à une équipe de la LNH mais je trouve ce type intelligent. Désolé pour le hors sujet…c’est remonté à ma mémoire tout d’un coup.

  132. @opeth
    Pour Zito, il y a quand même une grande part de chance là-dedans. Ça me fait penser aux Golden Knights qui ont réussi à obtenir d’excellents joueurs que leurs clubs n’avaient pas protégés. Pour des cas comme Marchessault et Forsling, il est fort probable que leurs nouvelles équipes ne s’attendaient pas à des résultats aussi impressionnants. Les DGs des deux équipes ont fait de l’excellent travail, mais le facteur chance demeure très important pour avoir du succès.

    Bon point pour la comparaison entre Huberdeau/Weegar et Price/Gallagher. Je ne comprends pas pourquoi aucun journaliste ne parlait de la possibilité d’échanger Price et Gallagher un an avant la fin de leurs contrats. L’équipe n’avait pas des fondations solides, mais ils n’ont jamais voulu prendre un pas de recul. Ils ont finalement attendu que l’équipe s’effondre pour être poussé vers la reconstruction.

  133. Vu sur les RS:

    « Corey Pronman says on The Athletic Hockey podcast that Cayden’s Lindstrom back injury was the result of a herniated disc.« 

  134. @jonathan

    J’ai entendu Mathias Brunet la semaine passée avec Martin Lemay assurer avec fermeté que Bergevin avait un échange conclu avec les Oilers en 2016 si Jesse Puljujarvi n’avait pas été disponible au 4e rang pour les Oilers. En d’autre mots, si Columbus avait choisi Puljujarvi au lieu de P-L Dubois. Cet échange aurait envoyé le 4e choix au total des Oilers + Leon Draisatl au CH en retour de PK Subban.

    Mathias était très catégorique sur le bien fondé de son information. Vous imaginez si le CH avait pu conclure cet échange, et ce qu’il aurait pu obtenir pour Price et Gallagher? Dans ce scénario on ignore si l’échange Pacioretty/Suzuki survenu en 2018 aurait été conclu tel quel ou si un autre échange aurait eu lieu. Je parle de ça car ça montre qu’un DG, avec l’appui du proprio, peut vraiment changer les choses avec de l’audace et de la compétence, et parfois aussi l’incompétence des équipes adverses.

  135. Bergevin a amené Prive et Gallagher en finale en transformant Paccioretty et Subban en Suzuki et Weber. Il a eu Lekhonen, KK et Caufield par le repêchage.

    Mais il a aussi ajouter Danault, Toffoli et Petry presque gratuitement. Armia, Byron, Kulak et Tatar dans une moindre mesure.

  136. Colorado avait Nichushkin et Toews.

    Vegas ont rajouter Stephenson en plus de tous les autres.

    Ça prend quelques vols.

  137. S’il est avéré que la blessure de Lidstrom qui lui a fait rater la deuxième partie de sa saison est une hernie discale, est-ce que vous prenez le risque de le repêcher s’il est disponible au cinquième rang pour le CH?

  138. Le 15 juin 2024 à 12 h 03 min, Demongris a dit :
    S’il est avéré que la blessure de Lidstrom qui lui a fait rater la deuxième partie de sa saison est une hernie discale, est-ce que vous prenez le risque de le repêcher s’il est disponible au cinquième rang pour le CH?
    ==========================================
    Pour ma part, si c’est fondé, je répondrais non car le hockey est rendu trop physique comme sport. Les contacts sont de plus en plus violents. Dommage pour le jeune homme mais c’est ça.

  139. Même avant qu’on parle de hernie discale dans le cas de Lindstrom, je ne l’aurais pas choisi au cinquième rang. Une blessure au dos à cet âge, c’est un feu rouge. Surtout que la raison invoquée était cousue de fil blanc. Depuis quand une poussée de croissance amène-t-elle des douleurs aussi incapacitantes?

    Donc, on ne choisit pas Lindstrom, ni Demidov (le facteur russe est trop risqué), ni un défenseur (les meilleurs seront choisis aux rangs deux, trois et quatre et on en a déjà beaucoup).

    On prend qui? Iginla (bon sang ne saurait mentir)? Eiserman (le gros Caufield)? Ou encore un des deux défenseurs Buium et Dickinson s’ils sont encore disponibles?

  140. Bonjour à tous, après plusieurs années à vous lire assidûment, je me lance!
    Je remercie en premier lieu Opeth de la tenue de ce blogue depuis plusieurs années et je veux souligner également les intervenants pour la qualité de vos interventions.
    J’ai eu un flash tantôt en m’imaginant HuGo entrain de concocter un coup d’éclat. Et si le CH, avec notre 5e choix, et certains éléments parmi notre banque de choix, nos espoirs, notre surplus de jeunes défenseurs et nos joueurs actuels, faisait une offre à San José pour le 1er overall qu’il ne pouvait refuser.
    Je sais que ça fait une éternité que cela est arrivé, je crois qu’Éric Lindros est le dernier premier choix échangé, mais je crois qu’avec les actifs que le CH possède, HuGo pourrait foncer sans nécessairement mettre en péril le plan de reconstruction et les deux équipes pourraient y trouver leur compte.
    Je vous laisse le soin d’imaginer à quoi cet échange pourrait ressembler!
    Pour ma part, et je n’ai aucunement la prétention que cela peut avoir du sens, voilà ma proposition :
    Notre 5e choix au total, 1er choix 2025, Logan Mailloux ( on a Reinbacher comme droitier ), Kirby Dach ( on reçoit Celibrini! ), Cayden Primeau ( on a d’autres beaux espoirs comme gardien).
    De son côté San José reçoit un très haut choix 2024, un choix 2025 qui risque d’être top 15, un défenseur potentiel top 2, un centre à très haut potentiel et un jeune gardien ayant un très beau potentiel et ayant prouvé appartenir à la ligue nationale. Je suis ouvert au lieu de Primeau à laisser aller Montembault.
    Voilà, et vous, si vous êtes San José, vous considérez cela comme une base de négociation sérieuse ?

  141. Intéressant BayouBilly sorti de sa Louisiane. Pour ma part, j’accepte ton échange mais je donne Reinbacher (au lieu de Mailloux), Caufield (au lieu de Dach) et Montembault au lieu de Primeau. Et, prioritairement, j’essaie de garder mon R1 2025.

  142. Excellent RexTerras, tu lis effectivement dans mes pensées, j’avais considéré également Caufield, mais je me suis mis dans la peau de San José et est-ce qu’il vont préférer obtenir un centre à fort potentiel ( parce qu’à date l’échantillon qu’il nous a donné est brillant mais quantitativement mince) ou un petit ailier à lui aussi à fort potentiel. Je ne connais pas beaucoup le pipeline de centres des Sharks.
    On peut également inclure dans la transaction un Harris ou Xhekaj ( pour donner faut recevoir 🙂 )

  143. Bienvenu sur le forum (blog) BayouBilly. Je lisais votre proposition et j’imagine que le but est d’acquérir Celebrini. Bien sûr qu’on aurait un jeune plein de promesses et fort probablement plein de talent. Le seul problème que j’y vois est que ça ressemble à une construction à la Oilers ou Maple Leafs. Autrement dit une vedette. Si avait eu un tel joueur au premier rang sans rien donner en retour, ça m’irait. Par contre de donner autant pour un seul joueur m’amène à penser qu’on serait dans la lignée des Oilers et des Leafs. Ce sont de très beaux clubs à voir jouer…en saison régulière. Ça se gâte en séries car la ligue n’est plus ce qu’elle était en saison, les arbitres n’arbitrent plus, les contacts salauds se multiplient par 10 et plein d’autres raisons. Le «concept d’équipe» comme les Panthers me parle plus car les vedettes (Barkov par exemple) sont moins mis sur un piédestal et font un tout avec les autres…même s’ils sont moins talentueux mais acharnés. Un peu comme Bergeron l’était avec les Bruins. C’est ce que j’aime de notre capitaine, Suzuki. Ce n’est pas un McDavid mais j’aime de la façon dont il joue. Si de bons éléments s’ajoutent cette année et l’an prochain, je demeure confiant que cette équipe, les Canadiens, va progresser dans le bon sens. Ceci dit, je ne déteste pas votre suggestion…on verra bien les tentatives de HuGo s’ils en font.

  144. Karaway, merci pour tes bons voeux de bienvenue.
    La beauté du pipeline du CH, c’est qu’on peut se permettre je crois, ce genre de transaction et avoir quand même cette fameuse profondeur qui fait temps défaut à Edmonton et Toronto.
    À HuGo et leur équipe de dépisteurs d’évaluer si le jeu en vaut la chandelle, c’est à dire, comme nous a si bien décrit Opeth précédemment, si la redondance d’actifs peut nous permettre ce genre d’initiatives sans ralentir la reconstruction et faire du CH un sérieux aspirant à la coupe au prime de notre capitaine

  145. Bienvenue Billy

    Je vois difficilement les Sharks passer par-dessus Celibrini. En plus d’être le meilleur espoir, il a une connexion avec la région de San Jose.

    Toute une séquence pour commencer le match numéro 4.

    Nurse le mal-aimé qui prend une punition en partant. Les Panthers touchent deux poteaux avant que Barkov fasse devier un tir qui semblait être mal cadré dans son but.

    Après ça on essaie de se faire croire qu’on peut planifier les choses au hockey! :p

    Parlant de Barkov, quel joueur.

    J’ai des fois l’impression qu’il fait le mauvais jeu, mais il joue sur un tempo différent et fini par créer de l’espace.

    Comme sur le but à 4 contre 4 dans le dernier match. Je croyais le jeu fini quand il a arrêté après l’entrée de zone, mais il trouve le défenseur libre et crée le but.

  146. Les Oilers se sont enfin réveillés et ont craint l’humiliation ou se rendormiront-ils à la prochaine partie?

  147. Cas classique de relâchement au seuil de la victoire ultime, et d’énergie du désespoir pour le club au seuil de l’humiliation. Ceci dit, au total des quatre matchs, le score est 12-12. Il d’agirait d’ébranler Bobrovsky dès le départ du prochain match et qui sait comment ça pourrait tourner. Une chose est sûre, Floride va tout donner a prochain match.

  148. Article intéressant sur Zeev Buium. Finalement il ne mesure que 6’00, l’université du Colorado lui a dit de garder ses chaussures avant de le mesurer. Quelle stupidité! L’article fait aussi une revue succincte des défenseurs qui pourraient intéresser Montréal. Silayev est le possible trublion du lot. J,ai hâte de voir le classement consensus final de Bob McKenzie. L’an passé il avait publié sa liste finale le 22 juin.

    https://www.lapresse.ca/sports/hockey/2024-06-16/camp-d-evaluation-de-la-lnh/et-si-la-perle-rare-etait-en-californie.php

  149. Personnellement je préfère 4-5 bons joueurs à 1 vedette et je ne touche pas à mes 1er choix, donc je ne fais pas la transaction avec SJ. Cependant Matheson et Xhejak pour le 6iem….n’importe quand .

  150. Moi non plus je ne ferais pas d’échange à la Lindros, surtout qu’on se souvient qu’au final se sont les Nordiques/Avalanche qui sont sortis gagnants de cette transaction. Avec le 5e choix cette année, plus Slaf et Reinbacher, auxquels ont peut ajouter Suzuki, Guhle et Caufield, je pense que le CH a la base de choix top-16, de choix de première moitié de de 1e ronde de qualité. On peut même ajouter Dach et Newhook a ce groupe, même si pour Dach il représente un gros point d’interrogation. Aura-t-il récupéré complètement et dans l’affirmative, peut-il jouer dans cette ligue sans se faire blesser souvent? La même interrogation vaut pour Guhle. Néanmoins, le club a cette masse de jeunes joueurs issus de haut choix. Hughes a les munitions d’échange pour même ajouter un autre choix top-12 cette année et même l’an prochain.

    Tout ça pour dire, que le club est en bonne position. Toutes les positions sont bien garnies de bons jeunes joueurs. Il y a de la profondeur, et il reste quelques vétérans avec une valeur d’échange. Certains de ces jeunes décevront, mais d’autres vont surprendre positivement. Qui nous dit que, par exemple, Joshua Roy ne deviendra pas meilleur que Cole Caufield? Qu’Owen Beck ne deviendra pas une sorte de Philippe Danault? Que Jakub Dobes n’est pas un futur gardien top-5 dans cette ligue à pleine maturité. Il en a tous les atouts, taille, athlétisme.

    Puis il y a tous ces jeunes défenseurs. Il me semble impossible que dans trois ans le CH n’ait pas une des meilleures brigades défensive de la ligue. Il y a de la qualité et de la quantité. Je veux dire par là qu’il y a des valeurs sûres, et du potentiel à découvrir pleinement. On sait que les défenseurs ont généralement besoin de plus de temps. Quand on regarde le nombre de défenseurs de 23 ans ou moins du club, Harris, Xhekaj, Guhle, Struble, Barron, Mailloux, Trudeau, Engstrom, Hutson, Reinbacher et Konyushkov. Ça fait 11 défenseurs. Il me semble impossible de ne pas en obtenir au moins six bons, voire très bons parmi ce lot, tout cela sans compter ceux qui seront repêchés dans les années à venir. La même chose s’applique avec les gardiens, Montembeault, Primeau, Dobes, Fowler, Miller et Volokhin.

    À mon avis, la seule chose qui idéalement manque à l’organisation du CH, c’est un centre de très haut niveau, je parle d’un centre dominant du calibre des McDavid, Barkov, Matthews, et autres MacKinnon. Le CH n’a pas ce joueur avec l’équipe ou dans son pipeline. Ceci dit, je pense que le CH peut réussir avec une construction d’équipe plus équilibrée, une équipe avec plus de profondeur partout. Floride vont battre Edmonton car ils ont plus de profondeur et plus d’équilibre.

  151. Vous le savez, j’ai répété ici ma conviction que 90% du succès d’un joueur dépend du joueur lui-même, bien sûr de son niveau de talent, mais aussi de son désir de réussir, des efforts qu’il est prêt à y consentir, et de sa capacité mentale à absorber la pression qui vient avec le sport professionnel.

    Je suis tombé aujourd’hui sur un court article où Tom Brady parle du jeune quart-arrière repêché 3e au total au dernier repêchage, et en quelque sorte le candidat à sa succession avec les Patriotes de la Nouvelle-Angleterre, Drake Maye. Voici la dernière phrase de l’article: «Brady pense que le développement de Maye dépendra principalement de Maye lui-même.»

    https://www.nbcsports.com/nfl/profootballtalk/rumor-mill/news/tom-brady-drake-mayes-opportunity-is-going-to-be-what-he-makes-of-it

  152. Hihi, je vois que mon idée d’aller chercher Celebrini ne remporte pas la palme. Je ne sais pas si San José veut danser le tango avec HuGo. Je ne sais pas si l’offre suggérée est trop généreuse .
    Vous le dites vous-même Opeth, il nous manque un centre élite et Dach reviendra-t-il aussi dominant?
    Si HuGo et leur équipe de dépisteurs jugent que Celibrini est centre élite, alors pourquoi pas.
    Vous parlez de l’échange Lindros perdue par Philadelphie, je crois que le pipeline global du CH est beaucoup mieux garni que celui de Philadelphie à l’époque où Lindros est arrivé à Philadelphie fin seul et Bobby Clarke a fait un coup de génie en allant chercher LeClair et Desjardins. Aussi, faut rappeler la carrière écourtée de Lindros par son style » je rentre dans le tas» qui lui causa de nombreuses commotions.
    Même après ma suggestion, il reste une solide banque d’espoirs plus la quasi vingtaine de choix 2024/2025 plus les retours possibles pour Matheson/Savard.
    J’imagine les duos suivants à l’attaque qui seront là pour de nombreuses années :
    Suzuki/Caufield
    Slaf/Celebrini
    Newhook/Roy
    Beck/Kapanen
    Auquel on jumelle à très court terme les Gallagher/ Anderson/ Armia / Evans / RHP qu’on remplacera avec notre banque de choix, joueurs autonomes, échanges ou pourquoi pas d’autres bonnes sélections au ballottage.
    Vous jumelez à ça la brochette de défenseurs et gardiens que vous avez citez dont je retire un Mailloux et Primeau et je crois sincèrement que les deux équipes sont gagnantes ( car c’est terminé selon moi l’ère des Sam Pollock qui vont chercher un Guy Lafleur pour une poignée de braquettes ) et nous serons des contenders sérieux pour au moins 10 ans pour finir dans le top 8.
    Je rappelle également ( étant un fan des Nordiques dans mon jeune temps ) que la pierre d’accise de la coupe de Colorado de 1996 a commencé en 1987 quand Maurice Filion a eu l’audace d’aller chercher un dénommé… Joe Sakic.
    Je sais que ma suggestion d’échange a autant de chances de se réaliser que celle où je gagne le 100 mètres aux Jeux de Paris, mais j’aimerais que si l’occasion se présente et ce, sans ralentir notre processus de reconstruction, qu’HuGo fasse preuve d’audaces et de créativité.

  153. Lindros ne voulait pas jouer à…pardon…pour Marcel Aubut…il ne le blairait pas du tout. Lindros est marié à une québécoise et les médias lui ont fait une réputation peu enviable. Philadelphie avait donc un rapport de force évident. Et ils ont donné d’excellents joueurs au Nordiques. Aubut a été chanceux d’obtenir autant…en plus du montant en argent qui était très élevé pour l’époque. La gaffe majeure de Serge Savard…et je suis tellement en accord avec vous, Bayou, sur l’échange de Leclair et Desjardins. Je n’ai jamais compris l’idée de Savard, lui-même un défenseur…il devait ben savoir qu’on échange pas un défenseur contre un attaquant de talent. Et en plus il a inclus un futur compteur de 50 buts. Desjardins qui est devenu capitaine des Flyers. Avoir été proprio des Canadiens, j’aurais donné son 4% à Savard…lol.

  154. Savard a eu son 4% peu de temps après et Ronald Corey est devenu DG du club en se cachant derrière un paravent (Réjean Houle), et on connaît la suite.

  155. La suggestion de Billy me fait penser au genre d’échanges qu’on voit dans la NFL. Dans cette ligue, les équipes n’hésitent pas à donner autant pour aller chercher de hauts choix dans l’espoir de finalement mettre la main sur un quart-arrière vedette.
    En 2023, les Panthers de la Caroline ont échangé aux Bears de Chicago leur 9e choix au total, un solide receveur de passe, un choix tardif de 2e ronde, leur premier choix 2024 et un choix de 2e ronde en 2025. Or, le premier choix 2024 est devenu le premier choix au total. Le paradoxe est d’ailleurs que beaucoup de QB vedettes ne sont pas repêchés dans le top 3.
    – Tom Brady (199e choix)
    – Patrick Mahomes (10e choix)
    – Lamar Jackson (32e choix)
    – Aaron Rodgers (24e choix)
    Ces quatre joueurs se partagent le titre de MVP à chaque année depuis 2017, sans compter plusieurs championnats.
    Si on regarde sur la même période, trois Superbowl ont été gagné par Mahomes, deux par Brady, 1 par Matthew Stafford (1er choix au total) et Nick Foles (88e choix au total). Tout cela pour dire que gagner dans le sport professionnel repose sur une bonne part de chance et de timing. Nick Foles, par exemple, remplaçait un QB blessé repêché 2e au total et il n’a jamais rien gagné d’autre dans sa carrière. Par contre, cette année-là, il était dominant.

    Mais bref, je m’égare peut-être. Pour ma part, ce qui ne me fait pas embarquer dans la suggestion de Billy, c’est le premier choix l’an prochain. La part de risque est très importante. Kirby Dach a le potentiel d’être un premier centre. Logan Mailloux a le potentiel de jouer sur une première paire. le cinquième choix de cette année donnera fort possiblement un très bon joueur. Surtout, les Sharks pourraient probablement prendre le meilleur défenseur disponible et ne pas avoir à devoir repêcher un attaquant qui a de sérieuses question de santé qui l’entourent comme Lindstrom. Et évidemment, le premier choix de l’an prochain pourrait être un autre juteux choix top 5. Si je suis le DG du CH et que je veux vraiment m’essayer avec ce type de transaction, je protégerais mon choix de l’an prochain pour être certain qu’il ne soit pas top 10. Je donnerais alors le choix de Floride/Calgary. Ou peut-être que j’essayerais d’envoyer le choix de Winnipeg 2024. Évidemment, on peut aussi penser que tout ce que le CH donnerait a le potentiel de flopper. Kirby Dach pourrait être pris avec des blessures toute sa carrière. Mailloux pourrait ne jamais s’imposer comme un arrière complet et demeurer un spécialiste de l’offensive au gros gabarit, le cinquième choix pourrait flopper. Tout dépend de l’évaluation, juste on l’espère, que les bonzes du CH font de leur personnel en place.

  156. Pour compléter mon commentaire précédent concernant la NFL, j’ajouterais que ces paris paient parfois. Les Rams de LA, quand ils ont gagné le Superbowl, avaient justement payer très cher pour obtenir Mathew Stafford. Ils ont envoyé un quart-arrière de qualité (Jared Goff), un choix de troisième ronde et deux choix de première ronde. Ils ont gagné le Superbowl l’année immédiatement après avoir acquis Stafford.
    Le paris semble avoir payé pour les deux équipes puisque les Lions, après des décennies de médiocrité ont resurgi l’an dernier et se sont rendus en finale de conférence, en grande partie grâce aux choix donnés par les Rams lors de l’acquisition de Stafford.

    Donc, comme le dit Billy, peut-être que l’échange qu’il propose pourrait être gagnant pour les deux équipes.

  157. J’écoutais Mathias avec Martin Lemay vendredi dernier, et celui-ci octroyait 11 points de plus au CH si Dach n’avait pas été blessé. Son raisonnement était que la saison dernière le CH a perdu 25 matchs par un but, 11 en temps régulier (22 points) et 14 en prolongation ou fusillade (14 points). Donc, accorder 11 points de plus sur 36 possibles laissés sur la table n’est pas farfelu. Dans cette hypothèse le CH aurait terminé à quatre points d’une place en séries.

    Donc, la saison prochaine, si Dach est de retour à 100% et que d’autres joueurs importants ne sont pas blessés gravement, en plus de l’année d’expérience et de maturité de plus pour les jeunes de l’équipe, en particulier un Slaf qui pourrait reprendre là où il a laissé et produire près d’un point par match. Le CH serait vraiment en position pour faire les séries.

    Rien n’est bien sûr garanti, un peu de chance serait nécessaire pour y arriver, mais sur papier ce n’est pas une idée folle. Si tout va pour le mieux la saison prochaine le CH va se battre pour faire les séries et nous donner un meilleur spectacle.

  158. Voici un lien avec la liste des mensurations réelles des espoirs. Trevor Connelly est vraiment un poids plume à 160 lbs bien hydraté. C’est là que des recruteurs de salon perdent en crédibilité. Jamais un club ne repêchera une telle échalotte au 2e rang au total, même s’il est rapide et habile. Il est trois livres plus léger que Cole Caufield au même âge, mais 5.5 pouces plus grand, un fil. Enfin…

    Sinon, mon protégé, Tij Iginla a très bien performé aux tests physiques. Il a fini premier au test du VO2 max, et dans les dix premiers dans d’autres tests comme le saut en hauteur qui mesure la puissance de l’impulsion des jambes. Tout ça alors qu’il est plus jeune presque tous les autres. Pour moi c’est le choix le plus sûr pour un avant au 5e rang. Le plancher est déjà très bon, et son jeune âge relatif laisse espérer un plafond très élevé. Tout ça sans compter qu’il a le style de jeu dont le CH a besoin à l’aile.

    https://thehockeywriters.com/2024-nhl-combine-heights-and-weights/

  159. Ciel que j’aime Berkly Catton. Véritablement mon crush des 15 dernières années dans la WHL.

    Je me suis délecté à le regarder jouer cette saison. Pour un, Catton est aussi rapide que Bedard. Pour deux, il est lui aussi doté d’un tir du poignet absolument saisissant. Il faut aussi ajouter qu’il est sympathique, drôle, intelligent, et que tout le monde l’adore à Spokane (ça se prononce «Spo-Can», yes). C’est un garçon studieux (les Chiefs offrent des cours particuliers et il est semble-t-il assidu). Ajoutons à cela que son film préféré est… Les pages de notre amour (The Notebook). Je rigole pas! Je vous parie que les jeunes filles de Montréal l’aimeraient atrocement.

    En tout cas. Cela serait étonnant pour moi qu’il se transforme soudainement en imbécile dans la NHL.

    Mais la raison pour laquelle il m’éblouit à ce point réside dans le fait qu’il est étincelant à CHACUNE de ses présences sur la glace. Contrairement à Bedard l’an dernier, il est extrêmement constant. Cette constance en combo avec l’intelligence en possession du disque et un transport de rondelle de niveau totalement élite le rend vraiment irrésistible à mes yeux. Le Canadien n’a pas eu un tel centre dans son organisation depuis sans doute Pierre Turgeon. Allez-vous vraiment laisser passer Catton? :/

    Au niveau des habiletés et de la compréhension du jeu de hockey, Catton est très (très !) supérieur à Cayden Lindstrom.

    Je n’aime pas dire du mal de garçons de 18 ans qui travaillent comme des damnés pour devenir des hockeyeurs professionnels. Surtout pas de ceux évoluant dans ma ligue (la WHL). Mais il m’apparaît absurde que Lindstrom soit systématiquement préféré à Catton. Certes, il y a l’argument de la taille. Mais personnellement, il me fait penser à Chad Kilger, c.a.d. un gars tranquille, courageux, physique et qui a (théoriquement) de bonnes mains pour capitaliser dans l’enclave. C’est fort bien. Il a profité cette année des passes lumineuses d’un petit gars de 15 ans (Gavin McKenna), lequel est promis à un brillant avenir. Cela a certainement gonflé un brin la fiche de Lindstrom.

    Pour le reste, Lindstrom n’est pas un joueur transcendant comme Catton. Vous obtenez avec Catton du superstar material qui se situe au niveau de Patrick Kane (au même âge). Plusieurs recruteurs ont d’ailleurs fait cette observation aussi.

    Je sais que plusieurs d’entre vous à Montréal se sont solidement entichés de Kirby Dach. Je me souviens très bien de lui durant ses années junior ici. Il était un sacré bon joueur mais jamais il n’aurait pivoté le 1er trio d’une équipe s’il y avait déjà eu un Catton dans l’alignement. Ce garçon-là contrôle le jeu et fait pratiquement tout ce dont il a envie durant une partie. Cela m’amène ici à mon point suivant.

    Catton a joué toute l’année avec des ailiers médiocres de 20 ans qui n’arriveront certainement pas à gagner leur vie en jouant au hockey. Le premier, Bertholet, n’a jamais été repêché et il patine comme un sympathique joueur de ligue de bière. Le second, Roulette (oui c’est son nom), repêché au 111ième rang par Dallas, a déçu aux camps des Stars et ceux-ci ne lui ont finalement pas offert de contrat. Après l’élimination de Spokane, il a célébré son 21ième anniversaire en obtenant un essai dans la ECHL en Oklahoma. Résultat des courses : 0-0=0 en 5 matchs. Il a ultimement été rayé de la formation au dernier match de son équipe.

    A propos, ce serait très comique de voir ce qu’un Catton pourrait lui accomplir dans la ECHL à 21 ans. Une saison de 200 points peut-être? Je m’égare.

    Ajoutons à tout cela que Catton a dû jouer avec l’appui d’un corps défensif médioce et sans intérêt aucun (sans intérêt aucun étant ici un euphémisme). Il n’y a pas non plus de gardien de but de niveau WHL à Spokane et l’organisation n’a absolument rien fait pour tenter d’en acquérir un.

    Les propriétaires de l’équipe sont les frères Brett, 4 drôles de pistolets qui sont éparpillés dans de nombreuses «ventures» bizzares aux USA et dont la priorité #1 est de sous-payer leur personnel. Ils ont notamment congédié le même coach 2 fois en 2 ans (pratiquement) car ils ne veulent pas le payer. Les propriétaires considèrent que le concept des Chiefs c’est d’être une sortie familiale pas chère et amusante.

    C’est donc dans ce contexte que Catton s’est imposé cette année comme l’un des joueurs les plus dominants des 10 dernières années dans la WHL.

    Je trouve invraisemblable qu’il ait généré de telles statistiques en affrontant des équipes aussi puissantes et structurées que celle de Medecine Hat (l’équipe de Lindstrom), Moose Jaw, Portland, Prince George ou Kelowna par exemple, tout ça en étant si mal appuyé match après match.

    Moyenne de point par game en WHL
    (à leur année de repêchage) :

    Barzal = 1.30 (jouait alors avec Shea Theodore, aujourd’hui 1er défenseur à Vegas)
    Leon Draisaitl = 1.64 (jouait alors avec Josh Morrissey, aujourd’hui 1er défenseur à Winnipeg)
    Berkly Catton = 1.71 (jouait avec personne)

    Invité au U18 Hlinka Gretzky Cup cette année, Catton a confirmé son talent en terminant au 1er rang des marqueurs (avec 3 fois plus de points que Lindstrom qui, vous vous en souviendrez, avait lui aussi joué à profusion).

    Je suis persuadé qu’il en a terminé avec Spokane. Considérant ses habiletés, sa vitesse fulgurante et son intelligence exceptionnelle, il s’imposera immédiatement au camp des recrues de n’importe quelle équipe. C’est un joueur élite et il sera préférable de le garder dans la grande ligue et, peut-être, le prêter éventuellement à Team Canada Junior. Ce n’est là que l’avis de votre humble serviteur.

    Un mot sur Iginla…

    Évidemment que je l’aime beaucoup. Déjà un patineur de niveau NHL, fort, intelligent, et des mains qui vont procurer des victoires. Il a franchement tout l’arsenal pour marquer 30+ buts avec régularité dans la grande ligue. Mais vous l’avez déjà votre slugger avec Slafkovsky. Vous êtes en train de fabriquer un monstre. Ne perdez surtout pas ce Golem-là dans la nature. Quel hockeyeur unique en son genre. Je trouve qu’il a une dégaine à la Cam Neely. Une éventuelle saison de 50 buts ne m’apparaît pas impossible.

    Votre brigade défensive s’annonce déjà solide pour 10-15 ans à venir.

    Catton serait un accélérateur de particules. Une pièce d’échiquier que vous n’avez pas eue à Montréal depuis Guy Lafleur. Ça pourrait devenir un agent de chaos sur la glace et qui rendrait le CH très difficile à comprendre et affronter.

    Je pense aussi que le Canadien serait toute une équipe avec un Dach (en santé) pivotant le 3ième trio.

    Concernant votre second choix de 1ère ronde : vous devriez utiliser ce chip pour tenter une expérience. Peut-être y aller avec Harrison Brunicke, un défenseur intriguant de 6’3» né en Afrique du Sud et qui joue sur la première paire à Kamloops. Il a probablement un tour de cuisse de 26 pouces et je ne l’ai jamais vu perdre pied. Il est tellement solide qu’on dirait que ses patins sont lestés de plomb. Il nettoie les devants de filet comme un chef et excelle dans ses passes de sortie de zone. Je ne comprends pas qu’il soit pratiquement toujours listé 50ième-ish.

  160. @ Ernest

    Êtes-vous l’agent littéraire promotionnel de Catton?
    Mais quelle plume!
    Ou est-ce un texte de l’IA?
    Je ne connais pas ce talentueux, sympathique,…. et bon et beau garçon qu’est Catton : d’ailleurs, je ne connais aucun de ces futurs premiers choix élites…mais ma préférence va à Iginla : je suis confiant que la pomme est tombée près de l’arbre!

  161. Très beau texte M. Hemingway.

    J’ai bien hâte de voir la composition de ce top 15 après le repêchage.

    Les Iginla, Catton, Sennecke et autre Eiserman se voient classés de 5e à 15e dépendamment de l’auteur.

    Je vais dire comme opeth: je prends toutes les listes créées par un auteur en solo avec un gros grain de sel. Je doute pas qu’ils y mettent de l’effort, mais c’est sûr qu’il n’ont pas toutes les ressources que les équipes ont et ont un temps limité.

  162. @Hemingway

    À la défense de patin, Catton semble avoir une faute dans son propre prénom: Berkly et non Berkley. :p

  163. @Hemingway

    Vous avez piqué mon intérêt à propos de Catton. Personnellement je l’avais éliminé de ma liste de candidats pour le CH à cause de sa taille, de son faible poids et de son âge relatif assez élevé, Catton étant né en janvier, soit huit mois plus vieux que Iginla, par exemple. Ceci dit, j’ai lu un article qui mentionne qu’il a gagné 10 lbs depuis le tournoi U18 Hlinka. Au combine on l’a mesuré à 5″10.25 et 175 lbs. Je suis retourné voir les mensurations de Nick Suzuki au combine de 2017, et c’était 5’11 et 183 lbs. Il est plus petit que Suzuki en étant huit mois plus vieux au même stade.

    La différence n’est pas énorme, alors tout revient à la qualité du joueur. Sera-t-il meilleur offensivement que Suzuki, et si c’est le cas, par quelle marge? Si Catton devenait clairement supérieur à Suzuki comme centre offensif, son choix serait justifié au 5e rang. Ceci dit, un fait demeure, les centres #1 de 5’10 demeurent une rareté et le CH en a déjà un de 5″11.

  164. Hemingway, vous êtes très convaincant.

    J’aimerais toutefois savoir pourquoi tous les recruteurs ne sont pas aussi élogieux à l’endroit de Catton.

    Est-ce seulement en raison de sa taille et de son poids? Pourtant Bedard ne fait que 5 pieds 9 pouces.

    Est-il sous-évalué parce qu’il joue pour une équipe faible et peu surveillée par les recruteurs? Pourtant avec les moyens de communication moderne, on sait tout sur la planète hockey supposément.

    Est-ce en raison d’un phénomène de comportement de mouton des recruteurs? Personne ne veut trop s’éloigner du consensus?

  165. Au Combine, Catton mesure 5″10.25 et 175 lbs.

    Au Combine de 2023, Bedard mesurait 5 pieds 9.75 pouces et 185 lbs.

    Pas une si grande différence.

  166. Pour voir un peu de Catton.

    https://www.youtube.com/watch?v=EIfxROLkeHo

    Pour ce qui est de Bédard, les stats de celui-ci étaient vraiment à un autre niveau dans le junior et lui aussi était mal entouré. Après avoir étudié Catton un peu, je le vois plus dans la catégorie des Marner, Point, Aho ou Keller. Pourrait rester au centre si sa progression le justifie, ou transférer à l’aile. En terme de talent pur, il serait un choix justifié, mais le fort gabarit est aussi un talent. Comme le gars dans le vidéo le dit, s’il mesurait 6’02, il sortirait probablement 2e.

  167. Bonjour Opeth.

    Je crois qu’il ne faut pas évaluer Catton à travers le prisme de ce qu’on attend «normalement» d’un joueur de centre dans la NHL. Il ne passera jamais ses matchs à batailler physiquement pour protéger/récupérer des rondelles, car de toute façon il sera la plupart du temps déjà en avance sur le jeu.

    Svp, allez lire ce que le réputé entraîneur de power skating Jordan Trach dit de Catton. Un article a même été consacré à ce sujet dans le New Times récemment (pensez-y).

    Trach raconte par-ci par-là que Catton possède une accélération d’exception. Il s’arrête et repart comme une soucoupe volante qui défie les lois de la gravité.

    C’est clair pour moi qu’il jouera simplement du harpon pour récupérer des rondelles et neutraliser des attaques dans la NHL. C’est vraiment un patineur étincelant. Le voir jouer in situ est une expérience excitante à vivre.

    Une chose que les amateurs ne semblent pas réaliser c’est que la majorité des attaquants de la NHL sont des brutes épaisses qui sont certes «athlétiques» mais qui sont atrocement lents (tant sur patin que dans l’exécution des jeux) et pas vraiment doués dans la compréhension du jeu de hockey. Ils font l’équipe car ils ont un excellent cardio, qu’ils ne coûtent pas trop cher et qu’ils sont obéissants.

    Je ne veux pas vous insulter à Montréal, mais des Josh Anderson, Pezzetta ou Ylonen, c’est juste des «NPC». Toutes les équipes regorgent de cela. Ils sont là. Ils sont pas là. Pas de différence. Il y en a 300 comme ça qui circulent à travers la ligue à chaque saison.

    Je n’ai aucun soucis pour Catton. Il dominera les innombrables NPCs. Quand à ses adversaires élites, il suivra simplement le tempo imposé.

    Permettez-moi de vous poser une question. Connor Bedard et Jack Hugues pour piloter les 2 premiers trio de votre équipe, ça va? Pouvez-vous construire là-dessus sans faire d’anxiété de départ?

    Catton et Suzuki serait un duo très similaire.

    Et je préfère d’ailleurs Suzuki à Hugues.

  168. @Radisson qui me demande pourquoi tous les recruteurs ne sont pas aussi élogieux à l’endroit de Catton.

    Bien, la plupart le sont (élogieux).

    Le problème de Catton c’est que ces 2 fameux défenseurs (Levshunov et Silayev) sont irrésistibles. C’est très difficile de repêcher des défenseurs de cette envergure (spécialement ce Levshunov qui semble être une valeur élite plus que certaine). C’est le genre de défenseur qu’une équipe n’arrive à repêcher qu’une fois tous les 20 ans.

    Mais à Montréal avez-vous tant besoin d’un énième défenseur d’envergure?

    C’est la raison pour laquelle j’oserais repêcher un centre aussi génialement inusité. Gâtez-vous. Catton c’est une belle petite bombe toute pleine de sparkles. Juste pour vous autres.

  169. @Hemingway

    Je veux bien, mais c’est une question d’équilibre. Si le CH décide de prendre Catton, mais se dit qu’ils vont échanger Caufield et déplacer Dach à l’aile, je n’ai pas de problème. Je dis toujours qu’il ne faut pas tomber en amour avec un joueur et toujours être prêt à considérer des scénarios alternatifs.

    Par exemple, Caufield et Harris pour le 6e choix au total de l’Utah. Ce qui fait que tu repêches Catton et Iginla. Dans deux ans tu te retrouves avec Iginla-Suzuki-Slaf et Dach-Catton-Roy. Pour moi ça tient la route car même si tes deux centres ne sont pas les plus gros, les ailiers ont du gabarit et peuvent gagner les batailles pour la rondelle en zone adverse et compléter les sortie de zone défensive.

    Ceci dit, mettre en action ce scénario, ou un scénario similaire, voudrait dire prendre un pas de recul la saison prochaine et ça braille déjà chez les journalistes, anciens joueurs et partisans impatients et émotifs.

  170. Article intéressant sur le recruteur en chef des Stars de Dallas, Joe McDonnell, et sa façon de voir les choses. Il insiste sur le facteur chance, ce qui explique que la stratégie des choix en excès aide à bien paraître au repêchage. Un club qui peut repêcher 10 à 12 fois par année, au lieu des sept fois réglementaires améliore ses chances de frapper un bon joueur, surtout si un club a un excès de choix dans les trois premières ronde. Son propos sur les petits joueurs est aussi intéressant. Un ou deux, au maximum, et ils doivent jouer comme des plus gros joueurs. On cite l’exemple de Logan Stankoven.

    https://ici.radio-canada.ca/sports/2081436/stars-dallas-repechage-modele-lnh

  171. L’échange Stars-Wings qui a permis à Dallas de repêcher est intriguant aussi.

    Le 14e choix des Stars contre le 22e, le 45e et le 138e des Wings.

    Le repêchage 2021 était plus aléatoire en raison des saisons marquées par la COVID. C’était possiblement encore plus intéressant d’avoir plus de billes dans le boulier.

    J’ai l’impression que les équipes vont plus hésiter à sortir du top 15 cette année.

  172. Je dirais que c’est pas juste les petits qui doivent jouer comme des gros.

    Les gros doivent jouer comme des gros aussi!

  173. Pour gagner en séries tu dois avoir de gros joueurs habiles et physiques c’est la réalité, donc ça me semble évident que HuGo repêchera ce type de joueurs avec son 1er choix, par la suite il fera/tentera un échange avec son 2iem, comme c’est son historique depuis 2 ans. Avec ses choix de 2iem tours, il tentera un long shot à la Hutson . Au final , il aura fait le plein d’attaquants en espérant que 2 ou 3 se rendent à Montréal. Pas très glamour, mais efficace..

  174. Quand les Panthers réussissent leur échec avant, les Oilers ne peuvent pas faire grand-chose.

    On dirait que chaque dégagement raté fini dans le but.

    Ça devrait être une bonne fin de match!

  175. Les Oilers ont décidé de mettre leurs bottes de travail. et quand des joueurs talentueux le font, ça paraît. Moi qui croyait les Oilers cuits à l’os, on a maintenant tout un suspens pour la finale.

  176. Corey Perry avait raison d’être de bonne humeur ce soir !

    Une carrière qui en était pratiquement à ses dernières minutes avant que le match commence… Une soirée prévue sur le 4ième trio. Puis soudainement un but gagnant (pourquoi pas!) sur le powerplay. Puis un 6ième match à Edmonton. Des coéquipiers hilares. Des partisans euphoriques.

    Que c’est le fun le hockey. Qu’il en profite.

  177. Connor McDavid … le seul joueur qui s’approche de la valeur de Gretzky pour une équipe. Et dire que les Oilers ont bénéficié des deux. Maudite autre ligue qui est venue concurrencer la LNH au moment ou Pollock avait arrangé ses flûtes pour repêcher Gretzky (la ligue AVCO je pense, mais pas sûr).

  178. Personnellement je trouve McJesus supérieur à Gretzky et plus complet….il faut relativiser les choses : le 99 a joué au moment où il y avait une disparité très marquée entre les les équipes et de plus il évoluait sur une équipe bourrée de talents …et avec un fier-à-bras à qui il était tout permis pour protéger la vedette-vendeur du hockey de ces années

  179. C’est à mon avis impossible de départager qui est le meilleur entre Gretzky et McDavid.

    Gretzky était tellement dominant qu’une année il aurait quand même gagné le championnat des compteurs même s’il n’avait marqué aucun but. Juste son nombre d’assistances surpassait le nombre total de points du plus proche poursuivant. McDavid n’est jamais passé proche de cet exploit.

    Par contre, les Oilers ont gagné la coupe sans Gretzky la première année que celui-ci a joué avec les Kings. Les Oilers actuels n’auraient aucune chance sans McDavid.

    Dans la conversation quant au meilleur joueur, j’ajouterais Lemieux et Orr. Malheureusement, ils n’ont pas été d’une aussi grande durabilité que Gretzky. Voyons voir si McDavid pourra tenir le coup aussi longtemps que Gretzky.

  180. Je paraphrase George Harrison: »Elvis n’a pas été au sommet très longtemps, mais à son meilleur, absolument personne étaient ou a été aussi bon que lui.» Voilà mon opinion du meilleur joueur de tout les temps aka Mario Lemieux.

  181. @Patin

    J’ose à peine imaginer ce que Gretzky aurait fait en tant que 3ième centre des Oilers en 2024.

    Il aurait probablement réinventé la position de 3ième centre…. à jamais !

  182. @Radisson (Quel beau pseudonyme vous avez…)

    Il y avait des reprises de la série Radisson en noir et blanc en anglais quand j’étais enfant à Burlington … J’aimais ça davantage encore que Daniel Boone.

    Concernant votre commentaire maintenant.

    Si Gretzky jouait pour les Oilers en 2024, n’importe quel coach aurait alors transformé McDavid en ailier. Et il aurait marqué 115 buts.

    Voilà.

  183. Ben hâte de voir la suite de cette série. McDavid est hallucinant. Surtout quand il est au milieu de la patinoire. Il repère toutes les petites ouvertures pour se faufiler et faire mal paraître son adversaire. Les Panthers risquent d’en avoir plein les bras d’ici la fin.

    J’ai lu vos comparaisons et c’est toujours hasardeux de le faire. Pour moi (et je l’ai déjà écrit ici) le meilleur défenseur aura été Bobby Orr et le meilleur avant Mario Lemieux. Mario a eu à traverser toutes sortes d’épreuves qui ont marqué sa carrière. Son intelligence au jeu était unique. McDavid est vraiment proche de lui…j’avoue bien humblement. Gretzky c’est autre chose. Il y avait plusieurs excellents joueurs chez le Oilers et son protecteur s’assurait qu’il pouvait aller là où il voulait sur la patinoire. McDavid et Lemieux ont été beaucoup plus bousculés que Gretzky selon moi…mais ça ne reste que mon opinion.

  184. Bon, P-L Dubois qui change encore d’adresse. Les Kings s’en débarrasse contre le gardien Darcy Kuemper, un contre un, pas de retenue salariale d’un côté ou de l’autre. Kuemper a 34 ans et trois saisons à faire à son contrat avec un impact sur la masse salariale de 5.25 M$. C’est donc un pur débarras et Los Angeles se déleste d’environ 42 M$ sur la masse pour les sept prochaines années. Quel transaction désastreuse, et si Dubois fini par comprendre le message et joue à la hauteur de son talent, L.A. aura l’air encore plus fou. Bergevin adorait Dubois en 2016 et il est aujourd’hui DG adjoint des Kings.

  185. Je viens d’écouter la chronique de Mathias au 91.9. Il prône un échange Matheson contre le 10e au total des Devils qui veulent aspirer à la coupe dès l’an prochain. Si les Devils acceptaient, je ferais cet échange sur le champ. Bien sûr, il y a toujours une incertitude avec les choix de repêchage, même un 10e au total, bonjour Andrei Kostytsin!!! N’empêche, le groupe de dépisteurs du CH a une bonne feuille de route depuis 2016, avec Sergachev au 9e rang.

    Le CH aurait les 5e, 10e et 26e choix en 1e ronde. Si tu frappes au moins deux sur trois, ça peut changer bien des choses dans le futur. Imaginez, Dickinson ou Buium au 5e rang, Eiserman ou Iginla au 10e rang. Un de Dickinson ou Buium remplacerait Matheson d’ici deux ou trois ans. L’attaquant choisi au 10e rang, un Eiserman, par exemple, pourrait rendre Caufield disponible éventuellement, donc le club pourrait aller chercher un autre choix top-10 l’an prochain en ajoutant un de nos jeunes défenseurs. Bien sûr, une telle approche serait agressive et testerait la patience de plusieurs. Ceci dit, si le but est de construire un vrai club aspirant, ce sont des gestes semblables qui doivent être posés.

  186. @Hemingway

    Votre pseudonyme n’est pas mal non plus!

    Je vous invite tous à lire une des biographies de Radisson. Il a eu une vie incroyable. Un véritable héros. Si c’était une oeuvre de fiction, tout le monde dirait que ce n’est pas crédible.

  187. J’oubliais. À inviter dans la conversation comme meilleur joueur de tous les temps: Gordie Howe. Durant vingt ans consécutifs, il a été à chaque année un des cinq meilleurs compteurs de la ligue. Pensez-y deux secondes comme c’est extraordinaire. Un modèle de d’excellence et de durabilité.

    On n’y pense pas parce qu’on n’a pas vraiment assisté à son «prime».

  188. @ Opeth
    Vous voyez pourquoi Washington a acheté Cap Friendly!!!!!

    À Washigton, la Diva va croiser Ove sur son chemin…..une fois!!!!

    washington

  189. Vous l’avez remarqué, Opeth a pris de l’âge. Il n’est définitivement plus la barbotte fringante qu’il était encore sur Rondelle Libre. Ainsi s’en est aussi allée sa patience. Faut croire que rescaper ça use un homme.

    Et ça cristallise des certitudes.

    Celle d’Opeth, c’est véritablement de vouloir repêcher deux joueurs magnifiques dans le top 10 à chaque année. Pour un 10ième choix overall, je suis persuadé qu’il échangerait même une Zamboni (avec encore le chauffeur assis dessus).

    Si on le laissait faire, Opeth repêcherait des pleins chargements de joueurs étincelants qui partagent tous la même caractéristique : celle d’être nés durant l’été. L’équipe aurait ainsi la concentration de Gémeaux, de Cancers, de Lions et de Vierges la plus élevée de toute l’histoire de la ligue !

  190. Moi je suis entièrement d’accord avec Opeth, on doit faire une razzia d’attaquants cette année au repêchage. Après, une bonne gestions des actifs en surplus et avoir un club talentueux pour plusieurs années.

  191. Voltaire disait (quelque chose du genre) : «Je ne partage pas vos idées mais je me battrai jusqu’à la mort pour que vous puissiez les exprimer .»

  192. C’est décidé. Après réflexion, je tire ma révérence. Je retourne dans l’antichambre du blogue (si on me le permet).

    Un de mes commentaires n’a pas été publié. Ce n’est pas la première fois. Il semble que l’ironie n’est pas un procédé toléré pour présenter un argumentaire en réaction à un commentaire. J’ai fait remarquer que Mckeen’s était un expert crédible quand il listait Iginla au 5ième rang du repêchage mais qu’il faisait un choix douteux quand il plaçait Hutson au deuxième rang des espoirs du CH. Ce commentaire n’a pas été publié malgré deux courriels demandant des explications qui sont demeurés sans réponse. Disons que ça ne donne pas le goût d’investir du temps dans une participation active au blogue.

    Je comprends qu’un blogue nécessite de la modération pour éviter de verser dans la foire d’empoigne. Ce n’est toutefois pas pour moi ce monde lisse où on doit tenir compte du ressenti de tous et chacun avant de publier un commentaire quelque peu à rebrousse-poils.

    Le blogue ne m’appartient pas. Ce n’est pas à moi de décider ce qui peut, ou pas, être publié. Ce dernier commentaire vise seulement à expliquer la raison pour laquelle j’ai décidé de ne plus participer activement au blogue. J’ai pensé que d’autres ont pu choisir dans le passé de quitter pour la même raison, mais discrètement. Qui sait, ce dernier commentaire sera peut-être une opportunité de clarifier la politique de modération du blogue.

    J’espère que vous aurez l’opportunité de lire ce message parce que je tiens à vous saluer respectueusement tous et chacun et à vous dire que j’ai bien l’intention de continuer à vous lire. C’est souvent beaucoup plus intéressant que ce qu’on trouve dans les médias traditionnels.

    Je me suis bien amusé.

    P.S. Je viens de lire le dernier commentaire d’Hemingway tout récemment sorti des limbes et je me dis que peut-être un peu de vinaigre dans la salade… On verra.

  193. Allez la gang on blâme ça sur la chaleur et on se donne un câlin virtuel. Depuis le début du blogue on argumente de façon quelque fois robuste, mais toujours dans la bonne humeur. Allez on continue.

  194. @Demongris

    Svp, soyez indulgent.

    Opeth n’arriverait probablement pas à se trouver un boulot de modérateur sur un blogue mainstream. Qui donc engagerait un réactionnaire qui ne croit pas que le féminisme peut sauver les 213 derniers caribous forestiers?

    Et surtout si âgé?

    Cela fait déjà 2 fois ce matin que je mentionne son âge… Vous voyez? Il ne m’est rien arrivé.

    Vous avez probablement été victime d’un simple «technical glitch». :))

  195. @Demongris

    Vous n’avez connu pas mon oncle Homer, lequel, né en 1891, a toujours eu 90 ans. Il est même mort à 90 ans, c’est vous dire à quel point il fut constant.

    Durant toute sa vie de nonagénaire, il est resté persuadé qu’Eddie Shore avait bien fait d’attacher son gardien de but à la barre transversale du filet (par le cou!) durant les entraînements. C’était semble-t-il la seule manière de le conditionner à cesser de passer ses soirées à genoux.

    Quand mon oncle Homer apercevait une (toute petite) évocation de nuditié à la télé, il s’empressait de téléphoner à la station pour porter plainte. Il était très vigilant et vous l’auriez détesté s’il était aujourd’hui modérateur de ce blogue-ci. Croyez-moi.

  196. @Demongris

    J’oubliais.

    Hier, il y a un patin moulé qui m’a traité d’AI.

    Et aujourd’hui, un censuré (vous!) m’a traité de vinaigre.

    J’ai déjà hâte de voir ce que ce sera demain. Gâtez-vous, hein.

    PS: Au plaisir de lire vos prochains commentaires Demongris. 😉

  197. @Hemingway
    Autant aie-je trouvé votre intervention au sujet de Catton et ses suites rafraîchissantes, autant vos dernier commentaires me semblent inutilement irrespectueux.

    Vous avez très bien le droit d’être en désaccord avec quiconque, mais votre manière de l’exprimer est simplement provocatrice.

    Opeth a ses défauts, comme tout le monde. Il ne sert à rien de l’attaquer gratuitement comme vous le faites.

    Ce serait agréable si vous pouviez revenir à un ton plus posé pour nous faire part de vos idées et vos perspectives qui détonnent avec celles de beaucoup de contributeurs du blogue.

  198. @Demongris
    En ce qui me concerne, c’est un plaisir de lire votre point de vue et votre plume. J’espère que votre décision saura être révisée.

    Je n’ai pas vu vos messages censurés, évidemment, mais je présume qu’ils sont de bon ton. Je crois qu’il serait bénéfique pour tous de savoir pour quelle raison ils ont été censurés, si c’est bel et bien le cas.

    En espérant que vous changerez d’idée. Sinon, ç’aura été un plaisir!

  199. Personne ne l’a souligné, sauf erreur, mais l’échange de Markstrom aura des conséquences pour le CH. Le premier choix des Flames que nous détenons est protégé top 10. Sans gardien, les Flames ont de bonnes chances de rejoindre les autres cancres de la ligue et nous ne verrons pas la couleur de ce premier choix. À la place, nous devrons espérer que les Panthers soient très fatigués de leurs deux finales consécutives et coulent au classement. Malheureusement, ce scénario est peu probable et on risque d’hériter à nouveau d’un lointain choix de première ronde.

  200. Si les commentaires de ce matin montrent une chose, c’est que le blogue est trop centré sur moi, et en même temps, celui que je modère le plus c’est moi-même. Je m’auto-censure souvent pour éviter de perdre les rares contributeurs que le blogue possède. C’est tellement centré sur moi-même qu’Hemingway qui vient de poindre comme contributeur n’a pas eu de difficulté à me caricaturer et certains en ont peut-être marre de me lire répéter certaines choses auxquelles je crois, à tort ou à raison.

    Je l’ai dis l’an passé lors du sauvetage du blogue, celui-ci n’est pas à moi. Sa qualité passe par la qualité des interventions et leur diversité, et ce dans un respect mutuel de tous envers chacun. J’ai dû modérer deux ou trois interventions dans toute la dernière année, et la dernière en date coûte un membre. Eh! Je manquais tellement de respect envers le membre Demongris que j’ai déjà publié un de ses textes comme article principal.

    https://lesrescaps.xyz/index.php/2023/06/

    Donc, je ne joue pas au censeur avec des contributions de qualité qui parlent de hockey ou qui argumentent sur les propos d’un autre intervenant, dont moi-même. Mais le picossage qui n’apporte rien au débat, à un moment donné ça devient lassant. Demongris n’aime pas mon point de vue et mes propos sur Lane Hutson. Soit. Mais je lui ai déjà dit de nous vanter Hutson tant qu’il le voulait. De nous dire pourquoi les sceptiques à propos de ce jeune seraient confondus plus tôt que tard. Au lieu de ça il a préféré y aller du sophisme stérile voulant que juger une source crédible (McKeens), voulait dire qu’on la jugeait infaillible et qu’on adhérait à toutes ses opinions. Ce propos me visait, mais il n’apportait absolument rien. S’il avait été dans un long texte par ailleurs bien argumenté, il aurait probablement passé. Mais quatre lignes juste pour ça. Cette journée-là j’ai jugé que ça n’avait pas sa place.

    Pour ce qui est de la crédibilité, je ne cesse pourtant de citer Mathias Brunet ici, la plupart du temps pour le critiquer, mais pourtant je le juge crédible, sinon je critiquerais les propos de Jici Lajoie. Juger une source comme crédible ne veut en rien dire qu’on adhère à toutes ses opinions. Ça veut dire qu’on pense que ça ne vient pas de nulle part, qu’il y a un travail de fond derrière, ou que la dite source n’émet pas des opinions juste pour semer la controverse.

    Mais bon, j’ai jugé que ma décision de modération s’expliquait d’elle même et je n’avais absolument pas envie de m’en justifier. J’aurais pu effacer le message de Demongris de ce matin, et refuser encore de m’expliquer, mais l’effacement de son message de quatre lignes semble vraiment lui tenir à cœur, cela semble vraiment avoir été une énorme insulte envers lui. Alors voilà. Je me justifie.

    Ceci étant dit, si les membres veulent un nouvel administrateur à la gâchette moins sensible que la mienne côté modération, laissez-moi connaître le nom du remplaçant. Je lui transférerai les coordonnées pour contrôler la patente, mots de passe, etc… Sinon on cesse cette tempête dans un verre d’eau, surtout que j’ai des préoccupations bien plus importantes que ce blogue de hockey qui n’est pour moi qu’un divertissement, même si à l’écrit je peux sembler prendre ça très au sérieux. Selon ce que j’ai cru comprendre entre les lignes, on est plusieurs qui ont des bonnes chances de ne pas voir le dernier match en carrière de Connor Bédard ou de Tij Iginla. Ça devrait aider à donner de la perspective.

  201. @Andre

    Hier soir j’ai écrit un texte qui allait dans votre sens sur l’échange par Calgary de Markstrom sans obtenir de contrepartie immédiate, et l’impact négatif que cela pourrait avoir sur les Flames et par conséquent sur le choix dû au CH dans le premier échange Monahan. Si le choix est top-10, il ne va pas au CH. Ceci dit, il faudra voir si un gars comme Huberdeau peut rebondir. Pour ce qui est de Floride, deux années en finale pourraient les ralentir l’an prochain. Pas au point de rater les séries, mais bon, jouer jusqu’à la fin juin deux années de suite ça tire du jus mental.

  202. Pagnotta de TheFourthPeriod confirme que le Utah HC souhaite échanger son 6ième choix.

    Ils sont à la recherche d’un haut salarié d’impact. Ils veulent profiter de ce 40M$+ disponible pour offrir une star établie à leurs fans.

  203. Bon, Craig Button y va de sa liste finale. Je croyais que la précédente était sa liste finale, mais non, il rebrasse les cartes une dernière fois. Il a maintenant Tij Iginla 3e et Cole Eiserman 5e. Je l’ai écouté hier avec Tony Marinaro. Il justifie le rang d’Iginla par sa conviction que le jeune sera aussi bon que son paternel. Button travaillait aussi pour Calagary lors du choix du père, Jarome.

    Pour Eiserman, il l’a comparé à Mike Bossy qui était tombé au 15e rang en 1977 sous prétexte qu’il était faible en défensive et vulnérable au jeu robuste. Pour lui, Eiserman est de la même eau que Bossy. Le club qui le repêchera n’aura qu’à en faire un joueur correct en défensive, mais c’est d’abord et avant tout un marqueur de but. Je ne peux m’empêcher de souligner pour une autre fois, que ces deux joueurs sont les deux plus jeunes de leur cuvée dans le top-15 présumé. Bizarrement, Button n’avance jamais cet argument important. Je ne dis pas que c’est un argument décisif, mais toutes choses étant à peu près égales par ailleurs, il est préférable d’avoir un joueur du côté jeune de son année d’éligibilité.

    Sinon il a le défenseur gaucher Zeev Buium au 4e rang, un autre joueur qui me satisferait pour Montréal. Berkly Catton, dont Hemingway nous a vanté les mérites n’est que 14e sur la liste. Je demeure convaincu que le CH aura la chance de repêcher un excellent espoir au 5e rang, et je persiste à penser que 2024 est un repêchage idéal pour tenter un coup double dans le top-12. Ce n’est pas le cas à chaque année, mais cette année il semble y avoir de la profondeur et des joueurs vont tomber par la force des choses.

    Il ne s’agit que de deux clubs qui y vont de choix surprenants dans le top-8 pour repousser de très bons espoirs vers les rangs #9 à #12, et peut-être même jusque vers le milieu de la 1e ronde. Souvenez-vous de Caufield. Les clubs devant Montréal se sont tous trouvé une raison de ne pas le choisir et le CH l’a obtenu au 15e rang. Souvenez-vous de 2015 avec Boston qui a déconné avec trois choix douteux consécutifs de #13 à #15, puis Barzal, Connor, Chabot, Erickson-Ek, Barzal et Boeser sont sortis.

    https://www.tsn.ca/craig-s-list-tij-iginla-cole-eiserman-rise-in-final-ranking-1.2136740

  204. Il fait bien trop chaud pour prendre la mouche!

    Et, Ernest, le rhum, le rhum, le Coke and Rhum de Cuba, je ne suis pas un patin moulé : je suis un vieux ⛸ à tubes.

    Et, Opeth, vous faites un clisse de bonne job même si parfois je trouve que ….

  205. @Opeth

    Utah mordraient sûrement (et solidement) à l’hameçon pour Caufield. Un garçon du Wisconsin en plus…

    Comme Nick Schmaltz.

    Clayton Keller : Missouri.

    Bjugstad et Boyd : Minnesota.

    Et le prometteur Josh Doan : Arizona.

    Un kind of all-american midwest squad.

    Les gens du UTAH HC ajouteraient sans doute leur 38ième choix sans discuter pour Caufield. Surtout si le CH récupère Michael Carcone au passage pour leur libérer un contrat.

    Carcone est un petit joueur (5’09») de la Ligue Américaine qui a soudainement étonné en marquant 20 buts cette année (à l’âge de 28 ans). Il lui reste 1 année de contrat à 775.000$.

  206. Je trouve cela un peu ridicule que des experts se mettent à modifier leurs listes à la fin de la saison à plus d’une reprise (comme Craig Button) alors qu’aucun fait nouveau n’est survenu pour expliquer ces modifications (à part peut-être l’annonce de la hernie discale de Lindstrom). On dirait que les réévaluations se font dans le vide sans existence de nouvelles informations. Elles ont une vie autonome!

    Est-ce que quelque chose m’échappe.

  207. @Patin

    I was just pulling your leg.

    Évidemment que je le savais que vous étiez un patin à tubes. Quasiment même un radiateur. Que dis-je! Vous êtes un radiateur à tubes avec de belles grosses calandres. Parmi les plus belles que j’ai vues. Vous êtes un véritable aérotherme industriel!

    Dieu du ciel. Attachez-moi quelqu’un.

  208. J’aimerais réitéré que mon appui à des échanges pour de hauts choix repose sur lr fait que je pense que le département de recrutement amateur de Montréal est un des meilleurs de la ligue. C’est une force et une organisation dans la mesure du raisonnable devrait miser sur ses forces. Donc, que ça implique Matheson ou Caufield ou peut-être d’autres combinaisons comme, par exemple, choix #26 2024, + 1er choix 2025 issu de l’échange pour Monahan avec Calgary, + Jordan Harris et/ou Arber Xhekaj. Un seul défenseur impliqué pour un choix 9-12, les deux pour le choix #6, je suis tout à fait en faveur car aucun des joueurs mentionnés, pour moi, ne représente un élément essentiel pour l’avenir du club et il faut voir ce qu’on recevrait, pas juste ce qu’on donnerait. Bien sûr un choix top-12 n’est pas une valeur certaine, mais à un moment donné, je persiste à croire qu’une direction doit croire en ses forces et avoir confiance. Si tu échanges Matheson tu y vas pour un défenseur et un avant. Si c’est Caufield ou une combinaison du genre que celle que j’ai évoquée, j’y irais pour deux attaquants.

  209. @Radisson

    Vous auriez dû écouter la balado de Brunet et Boivert ou ce dernier donne sa liste des 32 premiers espoirs de 2024. Au début il dit ne plus faire de listes intérimaires car on lui reproche par la suite ses changements d’une liste à l’autre. Mais plus loin dans la balado, il dit qu’en cours de repêchage, s’il était DG, il aurait ce qu’il appelle des fringales. Ce qui signifie pour lui de jeter sa liste par dessus bord et d’y aller avec ses inclinaisons naturelles, soit de prendre un joueur très habile, mais incomplet, avec des carences dans son jeu. Si c’est le cas, pourquoi se casser la tête à établir des listes rationnelles si c’est c’est pour se laisser aller par la suite à ses émotions? Ce n’est qu’une des incohérences de Boisvert.

    Pour revenir à Button, au final il a classé Iginla 3e par affection pour le père qu’il a repêché il y a 30 ans. Puis pour Eiserman, malgré ses carences, il a conclu que son profil de buteur avec un bon gabarit d’homme à seulement 17 ans était trop attrayant pour passer à côté dans le top-5. À moins qu’Eiserman ne soit une tête de nœuds absolue, le club qui va le repêcher va en faire un joueur défensif adéquat. Le repêchage pour les recruteurs c’est souvent un combat entre le cœur et la raison. On parle souvent de projection, un club doit se demander s’il peut projeter Eiserman comme buteur élite qui ne sera pas un passif en défense. Si la réponse est oui, il remonte automatiquement top-5. Si la réponse est non, tu ne le repêches pas, même au 20e rang.

  210. Je ne sais pas si vous avez remarqué, Button au 26e rang a Cole Hutson, le frère de l’autre. Pourquoi pas doubler la controverse?

  211. Eh b’in, mon cher Ernest, avec le flot de louanges que vous me versez sur les épaulettes, je me sens comme une Buick Century 1956 toute chromée. Bref, j’en perds mon….patin!

  212. Le CH ne s’affaiblirait certainement pas en repêchant Iginla. Bien au contraire. C’est une valeur sûre. Un joueur habile, intelligent, athlétique et discipliné.

    Mais ce n’est pas un talent au niveau de celui de Catton.

    C’est comme comparer John Leclair et Paul Kariya. C’est comparer du solide à de l’électrisant.

    Vous devriez repêcher l’électrisant. Vous pouvez vous le permettre et c’est là que vous êtes rendus. Les astres sont alignés. Votre futur est déjà robuste et prometteur. Et vous aurez probablement un autre choix 8-12 l’an prochain pour parachever le plan.

    J’ai hâte à vendredi. Si Catton n’est déjà plus disponible lorsque le CH parlera, cela confirmera combien les Button et consorts ne sont que des entertainers insignifiants. Moi je fais confiance aux scouts.

    Catton a été magnifique au Combine de Buffalo et a même fait mieux qu’Iginla au bench press (!!!).

    Quant à Iginla, il a expliqué aux médias combien il était épaté par les «skating mechanics» de Catton. Il n’a pas dit cela de personne d’autre.

    Les scouts savent que Catton c’est du superstar material.

  213. Le repêchage ça commence vendredi le 28 juin. Il reste donc du temps. J’ai hâte à la liste/sondage de Bob McKenzie. Pour avoir une idée de l’ordre véritable le soir de la 1e ronde, ça demeure la meilleure source. On ne parle pas d’une liste d’opinion unique sur qui seront les meilleurs joueurs à terme, mais d’une liste qui compile ce que les différents clubs pensent.

    Ça peut être plein d’erreurs au final, mais ça indique assez bien qui sortira environ où. Sur la dernière liste de McKenzie, Silayev était au 2e rang, et pourtant, la plupart des autres listes l’ont hors du top-5. L’opinion des dépisteurs de la LNH varie souvent par rapport à l’opinion des dépisteurs de sous-sol ou de ceux qui travaillent pour des médias comme Button, Pronman, Wheeler et autres.

    Mon constat est que les listes individuelles favorisent les habiletés offensives pures, alors que les dépisteurs qui travaillent pour des clubs de la LNH donnent plus d’importance au gabarit, à l’aspect physique et à la force mentale, comme la volonté de réussir et la personnalité de compétiteur du jeune, sa «coachabilité» aussi. Tout cet aspect mental est difficile à évaluer pour les dépisteurs qui ne travaillent pas pour un club de la LNH car ils n’ont pas ou peu accès aux espoirs. Ils se fient sur ce qui est généralement dit sur eux, pas sur une évaluation de première main. En réalité, l’aspect mental est négligé par ce type de fabricants de liste individuelles.

  214. Pour Eiserman, ou les joueurs de ce cet acabit, la marge et mince entre devenir un Patrick Kane, un Mike Hoffman ou ne jamais joueur dans la ligue.

    Avoir les habilités c’est une chose. Pouvoir les utiliser pour aider une équipe de la LNH à gagner, c’est en une autre.

    RDS a publié une simulation de repêchage (je visite rarement ce site, je ne connais pas l’auteur).

    https://www.rds.ca/hockey/lnh/le-mock-draft-du-rds-ca-1.19153391

    Il a, dans l’ordre, Celebrini, Levshunov, Lindstrom, Buium et Demidov à Montréal. Iginla 9e à Calgary.

    Il me semble que le snake, à l’époque de Rondelle Libre, avait plus des catégories de prospects qu’une liste ce qui me semble plus sage.

  215. @Fou_de_Lile

    Cette simulation de repêchage place #13 un certain Parekh qui jouerait à Spokane WHL. Si ce joueur existait, je le saurais.

    Ils doivent parler de ce jeune coréen qui joue au Michigan.

    Misère.

  216. Mathias illustre bien que lorsqu’un DG commence à payer pour réparer ses erreurs, ça n’annonce rien de bon.

    Par contre, je ne crois pas vraiment à Matheson au New Jersey.

    Ils ont déjà Hamilton et Luke Hughes pour animer l’avantage numérique.

    Je viserais un autre profil si j’étais eux.

    @Hemingway

    Bien vu!

  217. Quant à Charlie Elick chez les Wheat Kings (WHL) que RDS classe #19… Uuuh.

    Je lui souhaite d’être repêché et d’avoir sa chance. Mais ça demeure un défenseur typique qui jouera encore junior à 20 ans. Et 2-3 autres au moins dans la Ligue Américaine. Ce sera la Longue Route de Mao.

    Je ne le vois pas sortir en 1ère ronde. C’est absurde.

  218. Ce serait d’ailleurs imbécile que le CH utilise son 26ième choix cette année pour repêcher un Scott Walford.

    Un Juulsen par contre ça irait.

    Quel dommage toutes ces commotions cérébrales… 🙁

  219. Je ne connais pas les joueurs de la QMJHL.

    Question : Avez-vous un gardien de but qu’il pourrait être intéressant de repêcher?

  220. Je persiste à dire que le CH doit choisir le meilleur joueur disponible et ceci, même si c’est un gardien de but.

    Price fut le meilleur joueur du CH pendant 10 ans. Le problème a été que les directions du CH n’ont jamais été capable de l’entourer de joueurs de haute qualité.

  221. Demidov a finalement été mesuré. Il fait 6’00.5, soit six pieds et un demi pouce et il pèse 192 lbs. Je pense bien qu’il ne sera plus là au 5e rang.

  222. Ce 20 juin aura été une journée bien remplie au niveau des commentaires. Je n’ai rien à ajouter en fait sauf une petite remarque sur la politesse des propos. On peut être en opposition sur plein de sujets mais ce forum est de loin le meilleur que je connaisse. Il faut donc le chérir, le protéger et rester humble dans nos avis, respecter l’opinion d’autrui et continuer à échanger dans la bonne entente. Être d’avis contraire à une opinion est tout-à-fait normal. Si on lit le contraire de ce qu’on a émis, on lit le tout et on passe au message suivant. Bonne continuation à tous. J’aime beaucoup vous lire et je crois bien que les annonces les plus farfelues des journalistes et autres acteurs du milieu hockey n’ont pas fini de nous en mettre plein la vue d’ici le jour du repêchage. Amusons nous donc.

  223. Je vois que certains noms reviennent dans plusieurs listes, ce n’est que le rang de sélection qui change. Pour ma part, j’aimerais bien que Mtl soit attentif envers les choix plus éloignés, ceux qui risquent d’avoir le rôle du papier sablé…car il semble bien que ce soit rendu un chemin inévitable. Sur cette façon de penser j’ai déjà mentionné le nom de Florian Xhekaj, hé oui, le frère de l’autre. Si le CH allait le chercher un peu plus loin, je crois bien que ça pourrait combler la rudesse qui manque au Canadien. Il a le gabarit en plus pour jouer ce rôle. Ce sont ces joueurs de 3è et 4è trio qui parfois sonnent la marche à suivre pour le reste de leur équipe respective.

  224. Nous avions le repêchage de la WHL ici le mois dernier et je présume que personne dans vos ineffables médias sportifs québécois n’a parlé de notre garçon de 14 ans qui a obtenu le statut d’exceptionnel.

    Il s’agit de Landon DuPont. Un défenseur qui a été touché par la main de Dieu et dont le (jeune) style de jeu est un croisement entre celui de Paul Coffey et de Niedermayer.

    Il faisait 5’10» 1/2 et 174 lbs le jour du repêchage. A 14 ans et 11 mois, c’est prometteur. Sa musculature impressionne aussi déjà pour un garçon qui n’a jamais encore franchi les portes d’un gym. Il va devenir raide et très fort dans la WHL.

    C’est aussi le plus élégant patineur qui n’a jamais été vu à ce jour en CHL (pour un défenseur).

    Ce sont les Silvertips à Everett au nord de Seattle (une belle ville tranquille avec une population de 100.000) qui ont eu le bonheur de pouvoir le repêcher. Une organisation solide et déterminée. Il sera dans un environnement tranquille et structuré.

    DuPont est le 9ième joueur à obtenir le statut d’exceptionnel au Canada. Les 8 précédents : Bedard, Tavares, Aaron Ekblad, Connor McDavid, Sean Day (uuurk, je sais), Shane Wright, Michael Misa, et, Opeth s’en souviendra, Joe Veleno.

    Il est intéressant de mentionner aussi que 4 de ces 8 exceptionnels ont été repêchés 1er overall dans la NHL (i.e. McDavid, Tavares, Ekblad, Bedard).

    DuPont sera éligible au repêchage de Juin 2027. Ce serait donc intéressant que Montreal s’organise d’ici là pour sécuriser une bonne boule dans le boulier. Les Pingouins seraient peut-être intéressés à Matheson contre un R1 non protégé dans 3 ans… Qui sait!

    Pittsburgh ont aussi un gros problème avec le défenseur Ryan Graves et son salaire de 4.5M$ pour encore 5 ans (!!!) qui risque de ne plus jamais jouer au hockey. Il en serait semble-t-il à sa 4ième commotion cérébrale en 3 ans. It doesn’t bode well…

    Les Pingouins ont bien des soucis, dont celui de devoir faire les séries l’an prochain.

    Kyle Dubas est le GM imprévisible et excentrique que vous connaissez.

    Cette équipe est vulnérable. Je ne la crois pas capable de protéger son choix R1 en 2027.

  225. Si Demongris fait une apparition aujourd’hui, je vous promets de parler de ma recette de magret de canard.

    Le secret, c’est de lui tordre le cou à mains nues.

    Au canard. Pas à Demongris.

  226. Vivement le repêchage. Je mange toutes mes émotions. L’évier de la cuisine chez moi est un gong show perpétuel tellement je cuisine des trucs alambiqués. Je lave autant de vaisselle que dans un restaurant. Je pense que je vais engager un plongeur. Je n’en peux plus. Et puis je n’arrête pas d’acheter du savon à vaisselle.

  227. Bonjour,
    Pendant des années j’ai lu avec grand plaisir Pierre Foglia, vous dire combien celui-ci me manque… Son intelligence, son impétuosité, mais surtout, sa façon de raconter était formidable.
    Merci Hemingway de nous partager votre plume, je m’en délecte sans complexe !
    J’espère aussi que Demongris surmontera le petit différend, car ses commentaires sont appréciés.
    De mon côté, j’appuie Opeth à 100% car j’ai déjà été en charge de la « job » de modérateur, et je sais que ce n’est pas évident.
    Pour finir, je crois avoir été le premier à vouloir repêcher Iginla, mais Hemingway commence sérieusement à me faire douter…
    Quand je pense qu’on aurait pu repêcher Denis Savard…
    Lâchez pas !
    JYP

  228. J’ai lu l’autre jour sur la fusion/expansion LNH/ligue mondiale. Sam Pollock avait fait ce qu’Hemingway évoque, soit un échange plusieurs années d’avance pour espérer repêcher un jeune joueur exceptionnel, Wayne Gretzky, mais le fait que Gretzky avait signé un contrat personnel avec Nelson Skalbania, alors propriétaire des Racers d’Indianapolis de la ligue mondiale a fait échouer le plan de Pollock.

    Skalbania en difficultés financières a ensuite vendu son contrat avec Gretzky à Peter Pocklington, proprio des Oilers, et dans les négociations de fusion la LNH a permis à Edmonton de garder Gretzky. Mais le point intéressant, c’est que sans tout ce brouhaha extraordinaire, Gretzky aurait dû être repêché en 1980. Il serait sorti premier devant Wickenheiser et Savard qui étaient né la même année que lui, 1961.

    La chose intéressante est que Pollock avait conclu dès 1976 la transaction avec les Rockies du Colorado qui a fini par donner au CH le 1er choix au total en 1980. Il avait envoyé deux joueurs très marginaux, Ron Andruff et Sean Shanahan, aux Rockies du Colorado en 1976, pour l’option d’obtenir le 1er choix du Colorado en 1980 contre celui du CH. C’était une transaction géniale, mais le père de Gretzky en acceptant de signer ce contrat personnel avec Skalbania pour son fils a empêché celui-ci de jouer pour Montréal. Dire que le CH avait levé le nez sur Mike Bossy en 1977 au profit de Mark Napier. Vous imaginez, Montréal aurait pu avoir Gretzky et Bossy sur l’équipe durant les années 80.

    Lors de mes petites lectures sur le sujet, je me suis aussi aperçu qu’il n’y a pas que le CH qui avait erré avec Denis Savard. Celui-ci aurait pu être repêché par les Nordiques. Voici l’histoire, Réal Cloutier avait été repêché par les Nordiques alors dans la ligue mondiale en 1974, puis repêché 9e au total par les Blackhawks de la LNH en 1976. Selon les règles de la fusion/expansion, Chicago aurait pu récupérer Cloutier, mais pour le garder, les Nordiques ont échangé le 3e choix au total qu’ils possédaient en 1980 à Chicago qui s’est servi de ce choix pour repêcher Savard. Donc Montréal et Québec auraient pu aligner Denis Savard dans les années 80.

  229. The Hockey Writers.com (fondé à Montréal) croit que Catton sera le choix du CH vendredi.

    «Although the Canadiens would love to add some size up the middle of the ice, the skill and IQ that Catton has matches that of Nick Suzuki as they can form a dynamic 1-2 punch up the middle of the ice. Berkly Catton was fourth in Western hockey League scoring with 116 points and plays a bigger game than his 5-foot-11 size suggests. He’s extremely competitive and is very elusive on his edges getting to the high danger area. He’s got excellent puck skills and is a very creative playmaker.»

  230. @JYP (concernant Foglia)

    Il y a une douzaine d’années, je me souviens avoir entendu Foglia accorder une entrevue à la radio de Radio-Canada.

    Il y avait parlé de son enfance tragiquement pauvre en Italie. Le seul animal domestique que sa famille pouvait lui offrir était un cochon qu’on tuait pour le manger à tous les 2 ans… Cela avait durablement traumatisé Foglia (je comprends !!!).

    Il s’était aussi fait demander ce qu’il pensait du hockey de la Ligue Nationale aujourd’hui. Il avait répondu que le problème de la NHL résidait dans le fait que la majorité des meilleurs joueurs au monde n’y jouaient pas. Le fait étant que les meilleurs au «jeu» du hockey étaient trop souvent déclassés sur le plan du cardio et de la force musculaire par un ÉNORME contingent d’ânes bâtés.

    Il disait que la NHL disposait d’une pépinière inépuisable de super athlètes qui n’avaient pour seul talent que celui de capter des rondelles et faire des belles passes sur la palette sans perdre pied trop souvent. Pour le reste, ces ânes bâtés passaient 90% de leur vie d’athlète entre les murs d’un gym (plutôt que de jouer au hockey).

    Il disait que les équipes étaient ainsi à moitié composées d’un bric-à-brac de benêts empotés qui ne comprenaient pas tellement le jeu auquel ils jouaient.

    Il recommandait aux amoureux du hockey d’acheter des billets dans des ligues mineures.

    Quel personnage truculent ce Foglia!

  231. Parlant de benêts empotés, vous irez voir ce que Matt Rempe est allé dire en entrevue cette semaine…

    Permettez-moi de vous résumer…

    Rempe a expliqué que maintenant qu’il sait qu’il peut casser des figures à grands coups de poings, son prochain objectif est de jouer 8 minutes par match.

    (Oui messieurs. Vous avez bien lu.)

    Pour y parvenir, il va essayer d’apprendre à jouer sur le désavantage numérique.

    (On lui souhaite.)

    Il a expliqué que Laviolette l’aidait énormément dans son cheminement de joueur de hockey.

  232. Foglia, le gars qui a cru jusqu’au bout que Lance Armstrong et Geneviève Jeanson était propres et qui méprisait Lyne Bessette qui elle l’était.

  233. J’écoutais la dernière balado de Brunet et Boisvert qui portait sur les fameuses cartes cachées au repêchage. Pourtant, l’attribut premier d’une carte cachée est d’être cachée. Je parle de ça car je viens de voir un échange de deux avants choisis en 3e ronde en 2019, Adam Beckman (#75) et Graeme Clarke (#80).

    Les deux avaient été qualifiés de trouvailles dans les années suivant leur repêchage. Beckman car il avait explosé à la Joshua Roy à son année 18 ans avec 107 points en 63 matchs, alors que pour Clarke, c’est dans la LAH qu’il semblait prometteur avec une saison de 58 points en 68 matchs à son année 21 ans et 49 points en 67 matchs l’an passé.

    Clarke fait 6’00 et 175 lbs et Beckman fait 6’02 et 182 lbs. Malgré ces fiches somme toute positives, le Wild et les Devils ont démissionné sur ces joueurs et ont décidé de se les échanger. Blanc bonnet, bonnet banc, j’ignore la suite pour ces deux jeunes, mais à date ça montre qu’il est bien difficile de prévoir ce que donnera ce genre de joueur limite. On voit un certain talent qui justifie un choix en 3e ronde, on peut parfois parler de cartes cachées, mais la suite est difficile à prévoir. Ce qui est vraiment caché c’est le résultat final.

    https://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=208584

    https://www.hockeydb.com/ihdb/stats/pdisplay.php?pid=200590

  234. Bon. J-F Houle après avoir signé pour trois ans de prolongation avec Laval quitte pour la NCAA. Développement surprenant et un peu bizarre.

  235. Demongris a bien fait de prendre quelques jours de repos dans une goat yoga retreat. Travailler sur son «core». Boire du kombucha. Manger de la laitue. Dormir avec les chèvres. Aaah!

    Lorsqu’il sera de retour, j’invite Demongris à nous parler de son expérience.

    Opeth, qui n’aime pas être l’icône de son propre blogue (je crois qu’on appelle ça un iconoclaste) et qui vit un intense surmenage à automodérer ses propres propos (plutôt que les nôtres) se laisserait peut-être convaincre de fréquenter le même établissement.

    Cela étant dit, je suis en train de lire l’Art de l’insulte. Je viens tout juste d’achever le premier chapitre. Ça a l’air que c’est pas grave d’insulter quelqu’un qui n’a rien fait pour le mériter. Schopenhauer dit que c’est correct. Je vais donc continuer à vous casser les pieds, cela entre deux interventions brillantissimes sur le hockey. Car oui, je connais ça un peu. En plus, il m’arrive même de recevoir à la maison le personnificateur de la mascotte de mon équipe favorite.

    https://cdn.whl.ca/uploads/victoria_royals/2020/02/06111611/Marty-Victoria-Royals-VS-Kamloops-Blazers-September-29-2018.-Photo-by-Jay-Wallace-Victoria-Royals-23721.jpg

    Oui. Ici à Victoria, notre mascotte est une marmotte à tête aplatie.

    Et je vous assure que mon ami ressemble lui aussi à une marmotte.

    C’est comme s’il y avait une marmotte dans la marmotte.

  236. @Opeth

    On va avoir plus de détails sur Houle sûrement mais je me demande si son départ ne pourrait pas être relié au fait que le Canadien ne semblait pas pressé de le signer à un certain moment

    Peut-être il se sent plus désiré par Clarkson ?

  237. Côté repêchage nous sommes maintenant à une semaine de la date

    Je me suis toujours intéressé au repêchage sans être un expert mais rapidement je ne me rappel pas d’un repêchage qui semble s’annoncer aussi imprévisible à part le premier choix

    La avec Demidov qui frôle le 6 pieds un sa repart un peu partout et aussi Beckett Sennecke pourrait être très haut sur certaines listes dont Anaheim

    Je sais pas pourquoi mais moi je vois Cayden Lisdtrom comme une cible à Anaheim eux qui ont toujours aimé le jeu plus robuste avec de gros joueurs. Pourrait-il être leur prochain Ryan Getzlaf ?

    Je lève mon chapeau bien haut à celui qui va réussir à prédire dans l’ordre les 5 premiers choix 🙂

    Même si personnellement j’ai une préférence pour un attaquant et vu que j’ai des réserves un peu sur Hutson , j’avoue que repêcher un bon quart arrière comme premier choix je serais déçu mais peut-être heureux dans quelques années LOL

    Ca va être très intéressant à suivre le top 10 en tout cas

  238. Le 21 juin 2024 à 13 h 27 min, RexTerras a dit :
    Florian Xhekaj repêché 101ème en 2023 est déjà signé avec le CH. 😉
    ===================================
    Merci…je ne savais pas. Le CH en aura besoin car le hockey d’aujourd’hui doit composer avec ça. Même si j’aimerais mieux voir des joueurs talentueux et pas dépendant de leur gabarit, il me faut être réaliste et composer avec ce qui existe. Tout ça malgré les opinions de Foglia…qui avait sûrement raison sur la forme mais non le fond. La réalité autrement dit.

  239. Je ne suis pas d’accord avec Foglia.

    Regarder des champions des Harlem Globetrotters c’est le fun de temps en temps.

    Voir des joueurs réussir des prouesses malgré la présence de mastodontes qui essaient de les édenter, ça rajoute à l’exploit.

  240. @Fou_de_Lile

    Je trouve aussi que Foglia exagère. La NHL n’est quand même pas saturée de Tontons Macoutes avec des gourdins.

    Il demeure que je n’aime aucune équipe. Ça m’agace de voir tant de joueurs marginaux et interchangeables. Et ça paraît sur les mouvements de personnel.

    Quand 300-400 gars différents portent le gilet du Canadien durant une même décennie, que vaut donc ce chandail ensuite? Ce chandail devrait être un privilège. Pas une commodité.

    Et c’est partout pareil dans les autres équipes.

  241. Le match des Oilers débute dans 75 minutes.

    Je suis tellement nerveux. Si vous saviez. J’ai littéralement sauté au plafond quand le téléphone a sonné.

    C’était le robotcaller de Pierre Poiliève qui me demandait une donation de 1650$.

    Yes. Précisément 1650$.

    Il sait où il s’en va, Pierre. Il a un plan. J’en suis sûr.

  242. @ Ernest

    15:14 : 3ème paragraphe :
    …et Opeth ne vous a «modéré.
    Demongris, tu peux revenir.

    18:42
    Cé koi le plan déjà ?

  243. Et bien Assisterons nous au comeback de l’année !

    Belle soirée de la St-Jean en perspective 🙂

  244. Mon coeur est avec les Oilers mais ma tête est avec la meilleure équipe les Panthers, un club paqueté.

    Ce qui me surprend le plus des Oilers, ce n’est pas McDavid ou Draisaitl, nous savons ce qu’ils peuvent faire en magie avec la rondelle, mais ce sont les joueurs de soutien, la défensive et le gardien qui bloque tout.

    La clé, se sont toujours les joueurs de soutien comme Brown, Henrique, Foegele ou Ceci qui patinent à fond de train pour garder la rondelle en fond de zone ou bloquer des tirs.

    Je ne croyais pas que la défensive des Oilers étaient aussi rapide, impliquée dans les 3 zones.

  245. @Patin (qui me demande c’est quoi le plan de Poilièvre)

    C’est d’améliorer la vie de tous les Canadiens.

    Kataway pourra enfin s’acheter la Takamine de ses rêves (faite en bubinga du Gabon et signée par John Jorgensen lui-même !).

    Opeth remportera un concours de beauté (son premier !).

    Patin réussira enfin le triple salto arrière sur lequel il travaille depuis des années (quel cachotier !).

    Sophie Grégoire vendra 5 millions d’exemplaires de son dernier recueil de pléonasmes (Close Together – Ensemble nous sommes tellement plus proches).

    Et puis vous viendrez tous me visiter à Victoria et nous irons voir un match des Royals. Ça me ferait beaucoup plaisir de remplir nos bleachers avec des francophones dont le sens de la fête et l’enthousiasme sont légendairement contagieux. C’est sûr qu’ils parleraient de ça le lendemain dans le Times Colonist. 🙂

  246. MSN a pris position. Leur éditeur NHL (McKinstry) dit que le CH doit absolument repêcher Catton vendredi.

    Quelques extraits :

    – A fascinating prospect.
    – Berkly Catton has unreal potential.
    – Catton is an all-around gifted prospect.
    – The Canadiens should draft him with the intention of playing him at center.
    – He is more than worthy of going in the top five of this draft.

  247. Aaron Doster du USA Today (à travers YardBarker) croit de son côté que Catton s’impose comme un prospect sensationnel et de ne pas se surprendre s’il sort très tôt vendredi.

    – This draft might not have a better skater than Catton.
    – He’s one of the best pure talents in this draft class.
    – An energetic puck-handling center that takes games over.
    – He’s elusive, he’s really difficult to contain.
    – He’s also a leader, having worn the captain’s C at the U-17 World Challenge last year and the alternate’s A with Spokane at 17 this year.

    Et la meilleure :

    – It feels like there’s a disconnect between the average fan and NHL scouts. There are plenty of teams who think Catton could be a game-changing No. 1 center.

    Doster en est arrivé à cette conclusion en discutant avec des NHL scouts. Pas avec des entertainers.

  248. Reid Simpson est le scout du Canadien affecté à la WHL (depuis 8 ans).

    C’est lui qui vous a donné Kaiden Guhle.

    Si le CH repêche Catton, ça viendra de Reid Simpson.

  249. «Pas avec des entertainers.»
    Mais mon cher Ernest, ne tirez pas sur le pianiste!

  250. Cessez de m’appeler Ernest. Je n’ai pas de prénom. Je suis comme un animal domestique.

    J’ai un poisson qui s’appelle Bismarck. Personne ne l’appelle Otto!

  251. @hemingway

    Je vous rejoins sur les joueurs interchangeables.

    Bien que la qualité des joueurs de soutien ait augmentée, l’ajout d’équipe a dilué les joueurs exceptionnels. Les équipes n’en compte que quelques-uns.

    On est rendu à célébrer Foegle et Brown en finale!

    On dirait que les Panthers ne savent compter qu’un seul type de but contre les Oilers, soit lorsqu’ils bloquent un dégagement le long de la bande et prenne Edmonton à contre-pied.

    Les Panthers ont eu une opportunité hier avec des performances plus effacées de Draisatl et McDavid.

    Si les Oilers ont laissé filé le premier et le 3e match, les Panthers auraient pu fermer les livres hier.

  252. Un choix dans le top-5 ne vient pas du dépisteur régional. Il contribue, bien sûr, mais il doit y avoir consensus. Le club a eu des rencontres préliminaires où chacun a pu pousser sa préférence, on a discuté, dressé une liste préliminaire, puis demandé à tout le monde de regarder à fond chacun des jeunes sur la liste préliminaire, puis il y a eu le combine, les entrevues, les soupers, etc…

    Tout a été vérifié et revérifié et le joueur choisi devra avoir remporté l’appui de la majorité, et surtout l’appui de Gorton et Hughes. Souvenez-vous que comme agent Hughes faisait du dépistage. Il sait analyser un jeune joueur. Je crois en la compétence de ce groupe de dépisteurs et au bon jugement final de Hughes, et au système à quatre têtes au sommet du recrutement amateur. Il y a deux co-directeurs du recrutement amateur, Lapointe et Bobrov, alors déjà à ce niveau il y a un contrepoids dans le processus décisionnel. Puis, au niveau supérieur il y a Hughes et Gorton qui doivent aussi, au final, s’entendre.

    Selon moi cette structure évitera des choix à la Andrei Kostytsin, David Fisher, Louis Leblanc ou Jared Tinordi. Kostytsin était un coup de cœur de Trevor Timmins à sa première année en poste alors que Gainey venait d’arriver comme DG et lui avait pratiquement donné carte blanche. Fisher est un choix justement poussé à fond par un dépisteur régional où on a oublié des drapeaux rouges pour un choix de 1e ronde, comme sa mère très malade d’un cancer virulent et qui allait mourir peu après. Aussi, Timmins a avoué avoir choisi Fisher au dépend de Claude Giroux car il voulait améliorer la défensive du club. Le CH allait repêcher McDonagh et Subban l’année suivante…

    Pour Leblanc ce fur la pression populaire qui a mené au désastre du centenaire et pour Tinordi, on voulait un jeune Hal Gill. Tout ça pour dire que toutes ces bourdes découlait d’un manque de rigueur dans le processus et du fait d’avoir dévié du principe cardinal de toujours choisir le meilleur joueur disponible. Carey Price fut le contre-exemple de cette époque. On l’a pris parce qu’on voyait en lui le meilleur joueur disponible même si c’était un gardien et que José Théodore était encore bien établi. Tu dois choisir le joueur que tu vois comme le meilleur encore disponible, sans égard au besoin à court terme ou aux forces et faiblesses du pipeline. Cette année si c’est un défenseur gaucher qui se retrouve au haut de leur liste au 5e rang, ils doivent le choisir. Il feront des échanges pour équilibrer les choses par la suite. C’est tout.

  253. Je me suis mis à écouter la balado de Brunet et Boisvert il y a trois semaine dans la fièvre du repêchage, malgré le fait que Boisvert me tape sur les nerfs avec certaines de ses théories fumeuses et son égo en travers de toutes ses analyses. Enfin, il parlent d’espoirs et on peut quand même en apprendre un peu sur certains joueurs.

    Toujours est-il que les joueurs de soutien des Oilers annihilent une marotte de Boisvert, soit sa manie de classer des joueurs selon le fait qu’ils joueraient sur un club champion, ou non. Comme avec Logan Mailloux qu’il s’entête à projeter comme un 6e défenseur sur un club champion. C’est une manière pour lui de ne pas dire que Mailloux est, de manière générale, au minimum, un futur défenseur top-4. Si les Oilers gagnent la coupe ce sera à cause de McDavid, pas à cause du 5e défenseur ou du 9e attaquant qui à cause de McDavid auront joué pour un club champion.

  254. Autre exemple pour discréditer le classement d’un joueur selon qu’il joue sur un club champion ou non. Zach Hyman est un ailier de 1er trio très productif avec les Oilers car il joue avec McDavid et souvent aussi avec Draisatl. À Toronto il ressemblait plus à un ailier de 2e trio en terme de production, même s’il jouait avec Matthews, et s’il avait joué pour Montréal ces dernières années, il aurait produit encore moins si bien qu’on aurait pu parler d’ailer de 3e trio. Donc, meilleur le club et le joueur de centre avec lequel il joue, plus hautement il est coté, soit l’inverse de la théorie de Boisvert.

  255. Le 22 juin 2024 à 4 h 31 min, Hemingway a dit :
    @Patin (qui me demande c’est quoi le plan de Poilièvre)

    C’est d’améliorer la vie de tous les Canadiens.

    Kataway pourra enfin s’acheter la Takamine de ses rêves (faite en bubinga du Gabon et signée par John Jorgensen lui-même !).
    =====================================
    Si vous saviez mon cher Ernest (pardon…Hemmingway) à quel point j’ai quelque chose de vraiment supérieur à une Takamine…même si j’ai déjà eu ce modèle…lol.

  256. @Hemmingway…je suppose que mon avatar a suggéré votre suggestion de guitare de rêve…lol. Mais…ce n’est pas une guitare, c’est un Chapman Stick. Et, si vous voulez écouter un exemple de ce que ça peut reproduire, allez écouter ceci: https://www.youtube.com/watch?v=dYKB6Lag-wg

    Je suis loin de ce niveau, j’avoue bien humblement car ce Bob Culbertson est un des meilleurs au monde.

    Bonne écoute…aussi à tous ceux qui voudront bien aller écouter ce bon vieux Bob.

  257. Kataway !
    Wow ! Impressionnant !
    Je joue de la guitare, mais je ne connaissais pas cet instrument, merci !
    Je vais faire mes recherches sur Bob Culbertson.

  258. Le 22 juin 2024 à 13 h 29 min, JYP a dit :
    Kataway !
    Wow ! Impressionnant !
    Je joue de la guitare, mais je ne connaissais pas cet instrument, merci !
    Je vais faire mes recherches sur Bob Culbertson.
    ==================================
    Je vais faire un seul commentaire sur ceci car ce n’est pas la place pour le faire. C’est comme jouer de la basse avec la main gauche et de la guitare à la main droite. Mais c’est un peu plus complexe. La main gauche…je vous dirais que c’est accordé comme un violoncelle mais inversé. Donc, ce sont des quintes inversées. La grosse corde étant au milieu du manche et les cordes deviennent plus minces en allant vers soi. Étant accordé en quintes on peut donc jouer aussi des accords à la main gauche…un peu comme sur le piano mais totalement différent. À la main droite c’est presque comme une guitare mais quand on l’accorde c’est aussi en quartes successives (comme sur la guitare) mais sans le saut de tierce d’une guitare entre la 3è et la 2è cordes…autrement dit, sur une guitare, à partir de la grosse corde, on a un MI, La, Ré, Sol, Si, Mi, alors qu’ici on aurait Do et Fa pour les deux petites cordes. Je dis «on aurait» car encore là ce n’est pas situé au même endroit sur le manche. J’en joue pour mon plaisir car je l’ai acheté alors que j’étais déjà trop âgé pour y être dédié. Toujours plaisant d’y retoucher. Voilà…ce sera la fin pour moi en ce qui concerne ce sujet. En espérant que vous aurez apprécié et que vous apprécierez autant le match de lundi soir. Pouvez-vous me dire où logeaient les Oilers durant les 3 premières parties? Lol.

  259. Shane Wright joue toujours en cette fin du mois de juin. Son club est en finale de la LAH. Wright a été blessé dans ces séries, mais il est de retour en finale et compte 10 points en 10 matchs des séries dont 4 buts. L’an passé il n’avait obtenu que 9 points en 24 matchs de séries. Il progresse. Aussi, 5 points en 8 matchs avec Seattle. Mon comparatif demeure Suzuki.

  260. Bravo pour Wright. Pas facile de remonter des pentes…surtout après des blessures. Il était loin d’être un mauvais candidat lors de son année de repêchage. Faut croire que Slaf non plus s’il continue sur sa lancée. Seulement les années à venir nous diront ce de quoi il en retourne. Bonne chance aux deux finalement.

  261. @ opeth

    Les Leafs ont encore prouvé cette année qu’avoir des joueurs de premier plan ( au moins 4 pour eux ) ce n’est pas garant d’aller loin en série.

    Si les joueurs de soutien ne contribuent pas à bloquer les tirs au but, à contrer les meilleurs joueurs adverses, ne remportent pas les batailles dans les coins et surtout participe rarement au pointage, le club subira le même sort que les Leafs.

    Personne ne vante Brown, ceci ou Henrique mais ces joueurs de soutien démontrent que lorsque ces joueurs contribuent à l’effort de « guerre » le club en sort plus fort et compétitif.

  262. Dans le mynhldraft.com ( mock-draft ), le CH au 5e c’est Caydon Lindstrom Berkly Catton au 7e rang pour les Sens.

    Ce sont deux joueurs que je ne connais pas du tout. Que devrait faire, selon vous les intervenants qui les connaissent pour s’assurer que le CH fait le bon choix surtout contre les Sens, un adversaire local?

    Si le CH se trompe encore, on va en entendre parler pendant des décennies!

    Quoique si je me fis au rang que sont les deux joueurs et aux bons commentaires des experts sur chacun d’eux, il semble être des choix surs.

  263. @mikel

    Se trompent encore? Le dernier mauvais choix de première moitié de 1e ronde du CH est KK, mais il a été tellement mal géré. Sinon, il faut remonter à 2003 pour retrouver un mauvais choix de 1e moitié de 1e ronde (top-16). C’était l’imbuvable AK, même si lui aimait boire beaucoup…

  264. @ opeth

    Tu as raison et c’est vrai qu’il est plus facile de se tromper dans la 2e moitié de la première ronde.

    Poehling, 2017, 25e rang
    Juulsen, 2015 , 26e
    Sherbak, 2014, 26e
    McCarron, 2013, 25e
    oups, Galchenyuk, 2012, 3e
    Beaulieu, 2011, 17e
    Tinordi, 2010, 22e
    Leblanc, 2009, 18e
    McDonagh, 2007, 12e excellent choix
    Pacioretty, 2007, 22e excellent choix
    Fischer, 2006, 20e
    Price, 2005, 5e, le meilleur choix
    Chipchura, 2004, 18e

  265. Galchenyuk n’était pas le meilleur choix en 2012, facile à dire 12 ans plus tard, mais pas un mauvais choix non plus, mais encore là on a repêché pour un besoin, le fameux 1er centre.

  266. @ opeth

    « Galchenyuk n’était pas le meilleur choix en 2012, facile à dire 12 ans plus tard, »

    Si tu te souviens bien, il y avait, à cette époque, des rumeurs que la famille ( père ) avait une influence toxique sur son fils.

    Et tu es un de ceux et avec raison qui dit qu’il n’y a pas que seulement le talent qu’il faut regarder sur un jeune joueur prometteur mais l’ensemble de l’oeuvre.

    Oui, c’est facile à dire 12 ans plus tard que le CH a erré dans ce cas, en ne vérifiant pas les antécédents du dit joueur.

Laisser un commentaire